BONJOUR BOBIGNY. À livres ouverts. Résidence. Le débat est lancé page 3

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BONJOUR BOBIGNY. À livres ouverts. Résidence. Le débat est lancé page 3"

Transcription

1 BONJOUR BOBIGNY LE JOURNAL DE LA VILLE Résidence Olivia Rosenthal à Elsa-Triolet page 13 PHOTO : JEAN-MICHEL SICOT BIBLIOTHÈQUE UNIVERSITAIRE La fac de Bobigny poursuit son extension. Lundi dernier, la toute nouvelle bibliothèque universitaire était inaugurée. Les étudiants l ont déjà faite leur. pages 8-9 À livres ouverts P a r l o n s f r a n c h e m e n t : Le débat est lancé page 3 L intercommunalité est au cœur des 14 rencontres. PHOTO : JEAN-MICHEL SICOT HEBDOMADAIRE N 493

2 ÀBobigny comme en Seine-Saint-Denis, un sentiment d insécurité s est emparé de certains habitants ces dernières semaines. Non sans fondement. Selon l Observatoire national de la délinquance (OND), les vols avec violence ont augmenté de 14 % sur le département en juin, juillet et août 2009, par rapport aux mêmes mois en On note sur la ville une recrudescence des braquages des petits commerces comme partout en Îlede-France. Plus précisément, le chef du service tranquillité publique en mairie, Jean-François Hirsch, développe : Nous assistons à Bobigny à une stagnation des vols avec violence et à une baisse des cambriolages. En revanche, nous restons fragiles du côté des vols à main armée. Pour rappel, la commissaire du district, Emmanuelle Lehericy, avait indiqué en mars dernier une hausse de 7 % de la délinquance générale dans l agglomération entre 2007 et À l époque, selon ses propres termes, la ville était plutôt épargnée par les vols à main armée. Leur croissance était néanmoins de 20 % dans le 93. ON EN PARLE <2 SÉCURITÉ Besoin de policiers et de proximité Face à l augmentation des vols à main armée en Seine-Saint-Denis, les élus réclament davantage de policiers et le retour de la police de proximité. Sans grand résultat pour l instant. Ici comme dans le reste de la France, le nombre de mineurs mis en cause s envole: 25 % de plus en 2008 pour la commune. Contrairement à d autres villes voisines, Bobigny n est cependant pas un secteur de premier ordre du trafic de drogues dures, même si elle n est pas épargnée par le deal de cannabis, et de cocaïne dans une moindre mesure. Il n y a pas de zones de non-droit, les forces de police vont partout à n importe quelle heure, affirme le responsable local de la tranquillité publique. Politique du chiffre. Quelles sont donc les causes de cette poussée de la violence? Et comment y remédier? Il est de plus en plus difficile d attaquer les banques ultra-protégées, On doit essayer d avoir plus de discussions avec les habitants, instaurer la confiance ALAIN MARREC, DU SYNDICAT UNITÉ POLICE du coup on assiste à un report de la criminalité sur des lieux plus accessibles que sont les petits commerces, constate le secrétaire départemental du syndicat Unité police (ex-unsa). Alain Marrec explique par ailleurs que le taux de chômage dans certains quartiers est quand même à prendre en compte. Les jeunes sont éclaboussés par le manque d argent des parents. Les gens font de plus en plus d économies. Le syndicaliste dénonce aussi la politique du chiffre voulue par le ministère de l Intérieur. À l heure actuelle, la répression est à son maximum et pourtant la délinquance augmente. On doit essayer d avoir plus de discussions avec les habitants, instaurer la confiance pour simplement récupérer des renseignements. C est plus long à mettre en place, mais plus efficace, ajoute Alain Marrec. On n a pas laissé assez de temps à la police de proximité pour démontrer ses capacités. Vidéosurveillance. Justement, la maire de Bobigny, Catherine Peyge, À Bobigny, il faudrait 40 policiers de plus selon le responsable de la tranquillité publique. a demandé à trois reprises au ministre de l Intérieur la mise en place d une Unité territoriale de quartier (Uteq) pour le centre-ville. Elle a essuyé trois refus, alors que des communes avoisinantes ont bénéficié de ces patrouilles d une dizaine de policiers affectés à un quartier précis. L élue a également réclamé récemment au procureur de la République un Groupement local de traitement de la délinquance (GLTD) afin d essayer d endiguer la croissance des vols à main armée dans le centre-ville. Il s agit, pour une durée limitée et sur un périmètre donné, d accélérer les procédures de jugement, d affecter davantage de policiers et d optimiser la coopération entre parquet, police, ville, conseil général et bailleurs. Affaire à suivre pour l instant. Par ailleurs, lors d une réunion au conseil général rassemblant élus de gauche et de droite sur les questions de sécurité en Seine-Saint-Denis, Claude Bartolone a réclamé 400 policiers supplémentaires. Il en faudrait environ 40 de plus à Bobigny, détaille Jean-François Hirsch. Les élus sont en outre favorables à la vidéosurveillance dans les lieux qui reçoivent du public, mais pas dans les rues. Le centre commercial de Bobigny 2 et nombre de parkings sont déjà équipés de caméras. Médiateurs. Une équipe de 15 agents locaux de médiation sociale est en outre chargée d éviter que de petits conflits du quotidien se transforment en gros problèmes en assurant une présence sur le terrain ou en organisant carrément des échanges entre les personnes en désaccord. Ils sont là avant tout à titre préventif et non répressif. Dans une optique plus large de prévention de la délinquance, le service de la tranquillité publique travaille en partenariat avec le Service municipal de la jeunesse (SMJ), le service des sports, les éducateurs spécialisés de Vie et cité et évidemment l Éducation nationale, surtout côté collèges. Sans oublier la Maison des parents qui aide les familles en grande difficulté éducative. L objectif étant de lutter au maximum contre le décrochage scolaire. Frédérique Pelletier parlons FRANCHEMENT QUARTIER LA FERME L intercommunalité, thème central de ces réunions. C était la première d une à partir du travail commun. En série de quatorze rencontres. Mercredi 7 ocbigny avait lancé un appel à effet, en 2006, la maire de Botobre, le quartier de La Ferme- plusieurs villes pour construire Amitié-Barbusse inaugurait le une intercommunalité avec cycle d automne des réunions comme ossature le canal de Parlons franchement qui ont l Ourcq. Ce projet n a pu aboutir dans sa forme initiale mais pour thème majeur l intercommunalité. Pour rappel, Bobigny s allie avec huit autres intercommunalité. Cette union demeure un axe de la future villes du département. Un habitant a interrogé les élus sur vrait, surtout dans le contexte entre habitants de- la pertinence du territoire qu il du Grand Paris et de la réorganisation territoriale, rendre ne jugeait pas adéquate, contrairement à celui de plus forts ses partenaires, Plaine-Commune. Une analyse comme le soulignait d ailleurs relayée par les élus d opposition. Il s agit du croisement de un outil de valorisation du ter- un résidant qui y voyait aussi deux projets, a expliqué Catherine Peyge, et la pertinence Concernant les finances, si les ritoire. du territoire se construira aussi maires se sont engagés à ne ACTUALITÉS <3 Le débat est lancé CENTRES DE LOISIRS pas créer d impôts supplétifs, des éléments inconnus demeurent, en particulier avec la réforme profonde des finances locales et la suppression de la taxe professionnelle. Une question a porté sur les disparités entre communes sur le plan culturel et sportif. Je serai vigilante, a dit Catherine Peyge, pour que chacun soit respecté et que Bobigny ait toute sa place. Dans la première partie de la rencontre, des problèmes du quartier, essentiellement liés à la sécurité, ont été évoqués. Ainsi du stationnement sur les trottoirs des agents de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP), nouvellement installée rue de la République, ou encore des motards qui déboulent à grande vitesse. La vente d alcool tardive redevient un problème avec l ouverture d une nouvelle épicerie. Un arrêté pourrait être pris mais, pour cela, il est nécessaire que la police établisse des rapports et le fasse ensuite respecter. MICHÈLE KOLOPP Les élus présents à la tribune : Catherine Peyge, Abdel Sadi, Bernard Grinfeld, Christine Chrétien-Liotard, Mamadou Barry, Carole Brévière, Leïla Bouzidi. photo : Henry Perrot Maisons du monde U ne cinquantaine d enfants des centres de loipeau mexicain, joue au carrom essaie de donner un souffle vêtu d un poncho et d un cha- sirs, semblent conquises. On sirs balbyniens Guy- (billard indien) puis va voir nouveau à nos centres de loisirs Môquet, Marcel-Cachin et Paul-Éluard se sont rendus à Saint-Denis, mercredi dernier. Ils répondaient à l invitation de l association Les enfants du jeu, qui fêtait les dix ans de l une de ses activités, la ludomobile. Les petits Balbyniens ont profité d une installation créée spécialement pour l événement. ailleurs. Avec des décors très simples, on suggère un univers, libre aux enfants de se l approprier selon leurs envies. Cette liberté est revendiquée, et la salle est plutôt calme. Quand les jeux et l encadrement sont de qualité, il n y a jamais de souci, affirme Nadège. Jeannine Berrou et Fadila Luc, et de s inspirer de ces pratiques, affirme Jeannine Berrou. Pour Nadège, les enfants sont de plus en plus compressés, tout ce qu ils font aujourd hui doit être rentable : ici au contraire, ils font l apprentissage des règles sociales par eux-mêmes, et retrouvent le plaisir de jouer, d être un peu libres! Libre de Une dizaine de mai- directrices des centres de loi- s amuser. D. T. sons du monde, peintes à la main et à hauteur d enfant, Les enfants s approprient différents univers par le jeu. sont disposées dans une grande salle, avec vaisselle, fauteuils, costumes. En langue ludothécaire, Nadège Haberbusch parle d espaces symboliques qui favorisent les jeux de mise en scène et d imitation, sans contrainte ni évaluation. Traduire : un enfant déguisé en samouraï manie le sabre puis, quand ça lui chante, va boire un thé à la maison du Maghreb, tandis qu un autre, photo : Serge Barthe DROITS DES FEMMES Manif le 17 L iberté, égalité pour les droits des femmes, Solidarité avec les femmes du monde entier. C est en slogans, mais aussi en chants et en prises de paroles, que les Femmes solidaires de Seine-Saint-Denis ont lancé, mardi dernier à Bobigny, la mobilisation pour la manifestation nationale du 17 octobre*. Sur le parvis de l inspection académique de Bobigny, plusieurs figures du combat des femmes dans le 93 se sont succédé au micro. Muguette Jacquaint (députée honoraire) a parlé d une régression des droits depuis quelques années, Mimouna, militante associative à La Courneuve, a évoqué la difficile situation des femmes sans papiers, exploitées ; l avocate Anne Jonquet s est réjouie du grand nombre de collectifs qui s associent pour réclamer des droits pour les femmes, et Ernestine Ronai a PARENTS D ÉLÈVES Jours de vote V endredi 16 et samedi 17 octobre, les parents d élèves sont appelés à élire leurs représentants aux conseils d école (1 er degré) et conseils d administration (2 nd degré). Dans les maternelles et primaires, désormais fermées le samedi, le scrutin a plutôt lieu le vendredi. Chaque établissement est libre de fixer ses horaires de vote, l essentiel est d ouvrir le bureau pendant quatre heures au minimum, comme l exige la loi, explique Fabrice Coudreau, le directeur de Marcel-Cachin. Si, dans cet établissement du quartier du Pont-de-Pierre, l élection se déroulera de 14 h 30 à 18 h 30, à l école Jean-Jacques-Rousseau (centre-ville), il y aura deux moments de vote: de 8 h à 10 h et de 16 h 15 à 18 h 15. Nous ouvrons le matin et l après-midi souligné qu il était possible de gagner des avancées si on se bat tous ensemble. Cette mobilisation intervient dans un contexte économique qui pénalise davantage les femmes, a déclaré Sabine Salmon. La présidente nationale des Femmes solidaires a souligné que les salaires des femmes sont inférieurs de 24 % à ceux des hommes, que 80 % des travailleurs pauvres sont des femmes, et que le temps partiel est imposé dans 85 % des cas aux femmes. Ce n est pas un hasard si nous avons choisi le 17 octobre, Journée mondiale contre la misère. Une mobilisation pour réclamer des droits nouveaux (égalité des salaires, dans la vie politique ), mais aussi pour sauvegarder des acquis comme le centre IVG d Avicenne menacé de fermeture, selon la représentante du planning familial. K. N. *Place de la Bastille à 14 h 30. Sur le parvis de l inspection académique, mardi dernier. pour toucher le maximum de parents, explique la directrice, Catherine Schweng. Outre l organisation du scrutin, l implication des parents varie également d un établissement à l autre. La liste FCPE présentée à l école Rousseau compte dix candidats, soit un parent par classe comme le stipule la loi. À Marcel-Cachin, seuls cinq parents sont en lice pour le conseil d école. Il y a pourtant douze sièges à pourvoir, souligne Fabrice Coudreau. On a du mal à mobiliser les parents qui ne comprennent pas ou ne voient pas l intérêt du conseil d école, explique Yannick Blivet, papa d un élève en CM1 à Marcel-Cachin. C est important de s impliquer dans la vie de l école pour faire bouger les choses en notre faveur. K. N. photo : Henri Peerot

3 ACTU-PHOTOS <4 ACTUALITÉS <5 Badabob. Comme pour la première édition, le tournoi de badminton organisé par l ACB le week-end dernier a connu un franc succès. Orientation. Vendredi 9 octobre, l association Réussir sa rentrée a tenu un rassemblement devant l inspection académique de Bobigny, avant d être reçue en audience pour défendre les cas d élèves toujours sans affectation scolaire. Centre-ville. Dans le cadre de l aménagement de la ZAC de l hôtel de ville, des logements sociaux et en accession à la propriété sont prévus face au stade Henri- Wallon. Cinq mois après la pose de la première pierre, les immeubles prennent forme. Sans-papiers. Après des mois de lutte, six des trente salariés sans papiers de la société Alfa Services-Le Bourget n ont toujours pas de titre de séjour. Des élus et des syndicalistes du 93 les ont parrainés lors d une cérémonie, jeudi 8 octobre, à la bourse départementale du travail. PHOTO : STÉPHANIE DE BOUTRAY PHOTO : STÉPHANIE DE BOUTRAY Grémillon. Les palissades de chantiers installées autour des commerces voués à la démolition sont le signe que la réhabilitation de Grémillon est sur rail. Jeudi 5 novembre, les habitants sont conviés à un Atelier urbain portant sur les espaces publics, le stationnement et la circulation. PHOTO : STÉPHANIE DE BOUTRAY CAMPUS DES MÉTIERS Malfaçons révélées! F raîchement débarqués, les nouveaux professeurs qui officient cette année à Bobigny ont été accueillis, vendredi 9 octobre, par les élus en mairie. La rencontre a permis aux enseignants de rencontrer des services municipaux pour éventuellement se lancer dans des projets communs. Cette année, ils sont soixante-dix nouveaux à rejoindre les établissements scolaires de la ville. Souvent, ils sortent tout juste de leur institut de formation (IUFM) et ne connaissent pas la circonscription. Bobigny n était pas du tout le choix d Isa- le campus a été fermé pendant deux jours. F lambant neuf le bâtiment mais fermé pentelles. De fait, Patrick Toulmet, il y a eu remontage de bredant deux jours, les 8 et président de la Chambre des 9 octobre, après qu une fenêtre est tombée sur deux ap- Seine-Saint-Denis, a convoqué métiers et de l artisanat de la prentis! Si le campus a finalement rouvert ses portes ce treprises associées à la cons - mardi dernier toutes les en- lundi, on sait qu entre-temps, truction de l établissement : P rolongeant la rue Leyla- Zana sur quelques dizaines de mètres, la discrète allée du 17-Octobre-1961, située au pied des tours de la cité Paul-Vaillant-Couturier, rappelle à ses passants la répression qui frappa la manifestation organisée par le Front de libération nationale algérien le 17 octobre 1961 à Paris, en faveur de l indépendance. Maurice Papon était alors préfet de Police. Jetés dans la Seine, certains manifestants y périrent, d autres furent arrêtés et torturés. C est ÉCOLE à une commémoration tout en symboles à laquelle convie la municipalité de Bobigny, le 17 octobre prochain à 15 h, à travers le travail de la Pierre Noire. La compagnie artistique a en effet imaginé une scénographie sobre, évocatrice de cette journée, intégrant à cette commémoration les extraits de la déclaration universelle des droits de l homme et des textes inédits de la classe de première sécuritéprévention du lycée Eugène- Delacroix de Drancy. Cette histoire, ni ma mère née en 1960, belle Aubert qui débute avec une classe de moyenne section à la maternelle Louise-Michel. On sait qu on doit être loin les premières années, ex- Nous leur avons adressé un ultimatum très clair. Au-delà du 15 novembre, si tout ce que nous avons relevé de malfaçons diverses et variées n est pas corrigé, nous entamerons des poursuites judiciaires. À bon entendeur salut! La sommation était également appuyée par la Région et le conseil général, cofinanceurs du Campus. Profil bas donc pour les onze entreprises et autres sous-traitants de ce chantier, contraints de se remettre à l ouvrage Sur les m 2, nul besoin de chercher longtemps pour pointer effectivement de multiples dysfonctionnements. Ici, une ventilation défaillante, de grossiers défauts de peintures et des murs qui s érodent précocement. Là, des sols qui gondolent tandis que l isolation 70 nouveaux enseignants plique cette jeune femme de 25 ans qui vit dans le Val-de- Marne mais j ai une bonne équipe, c est l essentiel. Sa collègue Agathe Danel semble des portes s affiche en d inopérantes guirlandes disgracieuses. Ça la fiche mal, quand même,pour ce bel écrin dédié à l artisanat. À prendre acte de la multitude de baies vitrées et autres fenêtres parant le campus, on se prend à frémir quand on sait la société qui les a posées avait tout simplement omis de les étayer. Vous pouvez me croire, les gars de chez Vulcain ont passé leurs samedi et dimanche à renforcer toutes les fenêtres et à placer des compas pour que toutes les conditions de sécurité soient réunies, tonnait encore Patrick Toulmet. Tout va bien dans le meilleur des mondes, maintenant? C est à voir. Beaucoup de mes collègues pensent que la rentrée a été trop précipitée. Avec les élèves, on ne travaille pas toujours dans des conditions très favorables : il fallait laisser le temps aux artisans de terminer leur boulot, s indigne une enseignante. On se remet l ouvrage? ÉRIC GUIGNET COMMÉMORATION En souvenir du 17 octobre 1961 ni moi ne la connaissions. Elle me touche beaucoup. Je participe à cette commémoration entre autres parce qu on n en parle pas assez, avoue Zora, une des élèves. C est un pas en avant vers la vérité, expose son professeur de lettres et d histoire-géographie, Marie-Christine Practi-Belmoktar, auteur d une pièce de théâtre aux éditions Marsa sur les événements du 17 octobre Pour elle, la mémoire peut passer par d autres voies que celles de la famille, parfois douloureuses, mais il est important pour cette jeunesse de savoir ce qui s est passé, afin que ces horreurs ne se reproduisent pas. Textes dits, chants kabyles de multiples interventions sont prévues au cours de cette commémoration. Rima et Zara, du groupe de chant de la Maison des parents, entonneront en langue kabyle L appel à la joie de la chanteuse Taos Amrouche. Pour elles, on ne peut avancer sans se souvenir, mais ensemble il faut avoir espoir en la paix MARIAM DIOP contente: Au moment de faire mon choix, j avais pour critère de travailler dans une ville bien pourvue en transports en commun. En classe, en revanche, c est encore un peu dur. Claire Joseph-Reinette, qui enseigne en CE1 à Paul-Vaillant- Couturier, ne pouvait rêver mieux: Après trois ans à Saint- Denis, j avais envie de me rapprocher de chez moi, à Bondy. Une autre, enfin, souligne que des amis en province croient que Bobigny, ça craint : c est parce qu ils n entendent que parler du tribunal!. Pour Laurence Blin, ravie de leur arrivée, il est parfois difficile de travailler à Bobigny, mais c est aussi très exaltant. Le département est un véritable laboratoire en termes d innovation sociale. DOROTHÉE THIÉNOT Tramway Initialement, le remplacement du portique de limitation de hauteur précédant la voie de tramway (avenue Salvador-Allende) devait intervenir le 12 octobre. Les coupures électriques n ayant pas été faites à temps, l intervention des équipes de la RATP est différée à ce jeudi 15 octobre, dans la soirée. Les embouteillages devraient durer encore quelques jours. Retraités Les organisations syndicales départementales (CGT, CFDT, FSU et FGR-FP) appellent les retraités à se rassembler, vendredi 16 octobre à 14h30, devant le secrétariat d État aux Aînés (métro Invalides). Les retraités iront défendre leur pouvoir d achat largement affecté par les hausses de prix enregistrées en 2008 et la suppression de la revalorisation des pensions pendant le 1 er trimestre Ils réclameront également l annonce officielle par le gouvernement de l abandon du projet de décret gouvernemental libéralisant et augmentant le coût de l hébergement dans les maisons de retraite publiques. Hector-Berlioz Les habitants du quartier Hector-Berlioz sont conviés ce jeudi 15 octobre à la première réunion des Ateliers projets. Une rencontre mensuelle où les Balbyniens interviendront sur les questions d'embellissement et d'amélioration du cadre de vie. Rendez-vous à 18h30 à la Maison des parents, au 32, rue Hector-Berlioz. A86 Du lundi 26 au jeudi 29 octobre, les trois accès à l autoroute A86 (depuis la rue de Stalingrad et l avenue Paul- Vaillant-Couturier) sur le territoire balbynien seront fermés de 10h et 16h. La Direction interdépartementale des routes d Île-de-France (Dirif) procédera à la mise en place de barrières servant à fermer les accès au tunnel autoroutier en cas d incident grave. Pendant les travaux, les sorties d autoroutes restent ouvertes (carrefour Pierre-Sémard et carrefour Repiquet). Ville fleurie La traditionnelle cérémonie de remise des récompenses aux lauréats du concours local de fleurissement se déroulera dimanche 18 octobre, à partir de 15 h, salle Pablo-Neruda.

4 VIE PRATIQUE <6 LES GENS D ICI < 7 ÉTAT CIVIL Mariages Manli Miao et Jianqing Ou Nabila Boukhaled et Foued Mansouri Bibi Tengur et Muktar Beegun Sabrina Id Ali Ousaid et Abdel El-Abyad Nadia Bakhou et Abdessattar Gharbi Menel Khelif et Walid Mhira Lalatiana Rajoelisoa et Takifa Ramahaimanana Ting Zheng et Tong Zhu Décès Chedli Ghedira MENUS RESTAURANTS SCOLAIRES DU 19 AU 23 OCTOBRE Lundi 19: maquereau à la moutarde, blanquette de veau, blé, Rouy, fruits. Mardi 20: carottes râpées, filet de lieu sauce cardinale, haricots beurre, yaourt aromatisé, beignet aux pommes. Mercredi 21: concombres à la menthe, spaghetti bolognaise, crème de gruyère, liégeois au chocolat. Jeudi 22: taboulé, omelette aux fines herbes, gratin de brocolis, tome blanche, banane. Vendredi 23: salade cole slaw, rôti de porc ou paupiette de volaille, purée de pommes de terre, petit suisse sucré, cocktail de fruit. RETRAITÉS Sortie Les inscriptions sont ouvertes > 21 octobre MAIRIE ANNEXE RACINE > 28 octobre MAIRIE ANNEXE AILLAUD > 4 novembre MAIRIE ANNEXE EPSTEIN > 18 novembre HÔTEL DE VILLE L e Salon Studyrama des formations et 8e carrières internationales se tiendra le samedi 17 octobre de 10 h à 18 h à la Cité internationale universitaire de Paris. Ce rendezvous s adresse aux élèves de Terminale et aux étudiants de bac à bac + 5, ainsi qu aux étudiants étrangers qui souhaitent s orienter vers un cursus international. Il est également destiné aux jeunes diplômés et aux salariés qui pour la sortie suivante : Jeudi 22 octobre : sortie en Thiérache dans l Aisne pour une visite de la capitale des sabotiers et églises fortifiées. Au programme, visites guidées et déjeuner. Participation : 39. CCAS 1 er étage de l Hôtel de Ville. Tél. : Bibliothèque Le CCAS et la bibliothèque municipale s associent pour proposer un déplacement en bus vers la bibliothèque Elsa- Triolet. Un vendredi par mois, un car de la ville est mis à disposition pour vous y conduire. Un service gratuit pour tous les Balbyniens. Prochains rendez-vous le vendredi 23 octobre. Pour tous renseignements et inscriptions, veuillez contacter le CCAS au PERMANENCE Sans-papiers La permanence des sans-papiers de Bobigny fonctionne aux jours et horaires suivants: mardi 10 novembre de 14h30 à 17 h, mardi 8 décembre de 14h30 à 17 h, mardi 12 janvier de 14 h 30 à 17 h. Elle se tient dans les locaux du Secours populaire français au 16, avenue Karl-Marx à Bobigny. Tél. : (aux heures de permanences). MIRE Point d accès aux droits La Mission intercommunale réunie pour l emploi (Mire) de Bobigny, Drancy et le Blanc- Mesnil a mis en place un Point d accès aux droits (PAD). Il s agit d un rendez-vous périodique où une juriste déléguée par le Conseil départemental d accès aux droits de la Seine- Saint-Denis vient répondre aux interrogations des jeunes sur les questions de droit. Destiné en priorité aux ans, le PAD permet une aide à la compréhension des documents administratifs et à l accomplissement de certaines INFOS VILLE FORMATIONS ET CARIÈRES 8 e Salon Studyrama démarches, d obtenir une information juridique précise et une orientation vers des structures ou des personnes susceptibles de répondre aux difficultés rencontrées (avocat, huissier, associations spécialisées ). Prochain rendez-vous le mardi 20 octobre à la Mire sur l antenne de Bobigny, de 9 h à 12 h. Prendre RDV au ENCOMBRANTS Collecte des monstres Lundi 19 octobre pour les cités Abreuvoir, Chemin-Vert, Paul-Éluard, Berlioz et Karl- Marx. Pour plus de renseignements, appelez le numéro vert CITOYENNETÉ Élections en Tunisie Le consulat de Tunisie à Pantin informe ses ressortissants que la prochaine élection présidentielle se déroulera du 17 au 24 octobre de 8 h à 18 h au siège du consulat, 1-3, avenue Jean-Lolive à Pantin. SANTÉ CPAM La Caisse primaire d assurancemaladie de la Seine-Saint- Denis offre la possibilité de bénéficier d un examen de santé gratuit au Centre d examens de santé situé au 2-4, avenue ont l intention de donner une dimension internationale à leur carrière. Entrée gratuite. Invitations sur rubrique Salons. Renseignements sur ou au (0,225 /min). Cité internationale universitaire de Paris, Maison internationale, 17, bd Jourdan, Paris. RER B (station Cité universitaire) - Métro (ligne 4, station Porte-d Orléans) Tram 3, arrêt devant l entrée de la CIUP. de la Convention à Bobigny, ouvert du lundi au vendredi, de 8h30 à 16 h. Depuis le 14 septembre, pour fixer un rendezvous ou pour toute demande d information, vous pouvez joindre le Centre d examens de santé au (prix d un appel local depuis un poste fixe ou selon opérateur téléphonique). Vous pouvez également adresser votre demande par courriel à bilan. cnamts.fr. ASSOCIATIONS Écrivain public L association Imagine, Cité Toi! met à disposition des Balbyniens un écrivain public, les mardis, jeudis et vendredis de 13 h 30 à 16 h 30. Adhérents : 1. Non adhérents : 2. Adhésion à l association : 5 l année. Renseignements au , avenue Salvador-Allende (entrée derrière le bâtiment). Bénévolat L association des Petits Jardiniers recherche des bénévoles. Contact : Salsa L association K-za Latina vous donne rendez-vous tous les dimanches, à Canal 93, pour des cours de danse salsa : Débutants de 17 h à 17 h 50. Intermédiaires de 18 h à 18h50. CNAV Retraite des Franco-portugais Vous avez travaillé en France et au Portugal? Venez faire le point sur votre retraite. La Caisse nationale d assurance vieillesse (Cnav) organise pour la première fois, en partenariat avec le Centro Nacional de Pensões, des journées d information retraite franco-portugaise, les vendredi 13 et samedi 14 novembre. Des conseillers de la caisse de retraite portugaise et de la Cnav vous reçoivent sur rendezvous pour répondre à vos questions et, éventuellement, évaluer votre retraite. Vous devez vous inscrire avant le 23 octobre par Internet sur rubrique Actualités régionales Île-de-France, ou en renvoyant un bulletin d inscription disponible dans le réseau d accueil de la Cnav et chez ses partenaires (CPAM, CAF Cicas, ambassade, consulat ), à l adresse suivante : Cnav Île-de-France, Relations extérieures Paris cedex 19. URGENCES PHARMACIES DE GARDE DIMANCHE 18 OCTOBRE Mendelsberg 251, route de Stalingrad, Bobigny Tél. : INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS >M ME CASALEGGIO // >M ME SOUALHIA // >M ME LARIVE, M ME DUCLOT, // M ME BIANNAY // , RUEDELAFRATERNITÉ >M. PINEAU,M ME FEUILLOY, M ME GOMIS, M LLE HASSANI 31, RUE ALCIDE-VELLARD // >M me Barros 82, RUE DE L ÉTOILE // >M. MARQUION, M ME MERCIER 26, AV. ÉD.-VAILLANT // AMBULANCES > > URGENCES MÉDICALES NUIT, DIMANCHES, JOURS FÉRIÉS. > > SOS SUICIDE PHÉNIX > Confirmés de 19 h à 19 h 50. Soirée caliente : après les cours, ambiance 100 % latine. Au programme : batchata, reggæton, merengué, salsa cubaine et portoricaine, en compagnie de notre DJ, de 19 h 50 à 21 h 30. Inscriptions à Canal , avenue Jean-Jaurès. Tél. : ou Tarif : 6 la séance. Se munir d une photo d identité pour l adhésion à Canal 93. Initiations multiples L association Tropical Memory propose des séances d abdofessiers, cardio, body combat, body attack, ainsi que des initiations à la salsa, merengué et kuduro. Tous les samedis de 9 h 30 à 12 h 30 au gymnase Henri-Wallon (salle de danse). Inscriptions sur place. Contact : Sophie au et Lucien au ALLÔ, LA MAIRIE? STANDARD FAX: / Mél: HORAIRES D OUVERTURE DU LUNDI AU VENDREDI 8 H30 > 11 H45 13 H30 > 17 H30. LE SAMEDI DE 9 HÀ11 H45. ATTENTION : LE PREMIER JEUDI DE CHAQUE MOIS, LA MAIRIE OUVRE SES PORTES L APRÈS-MIDIÀPARTIRDE15 H. INSCRIPTIONS SCOLAIRES RESTAURATION SCOLAIRE-ÉTUDE SERVICE MUNICIPAL DE LA JEUNESSE ACTIVITÉS CULTURELLES SPORTS CENTRES DE LOISIRS SERVICE VOIRIE SERVICE SOCIAL SERVICE HYGIÈNE COLLECTE SÉLECTIVE ET PROPRETÉ FOUSSEINI COULIBALY Entre aide et entretien Homme aux deux cultures, Fousseini Coulibaly a déjà eu plusieurs vies. Il est aussi le vice-président de l Association des Africains de Bobigny. Portrait. Le jour se lève sur le quartier Karl- Marx. Les piétons qui traversent la dalle passent aux abords d un homme élancé, vêtu de son bleu de chauffe aux armes de la Semeco. Certains ne prêtent aucune attention à cette silhouette affairée. D autres, au contraire, s arrêtent, saluent cette présence familière d un sourire ou lui adressent un geste de la main. Fousseini Coulibaly, star de la dalle? Un peu quand même. C est à lui qu ils doivent la propreté, même éphémère, de ce morceau d espace public au pied des tours. Éphémère à cause du respect à géométrie variable que les uns et les autres manifestent à l égard du labeur de cet agent d entretien. Lui, en tout cas, peut se regarder dans une glace le soir. Le boulot est fait et bien fait. Et qu importe s il lui reste encore deux ans à briquer la dalle avant la retraite, jusqu au dernier jour, il aura à cœur d être à la hauteur de la cote d amour que lui voue un bon nombre de Balbyniens. Monsieur propre. C est qu il est connu et reconnu dans le quartier, Fousseini Coulibaly, le monsieur à l accent africain. Les uns l abordent comme le Monsieur propre chargé du périmètre de la dalle et des parkings du Chemin-Vert. Une tâche dont il s acquitte avec abnégation depuis 1998, toujours sous les mêmes couleurs. Canettes, papiers et petits déchet divers, je ne m ennuie jamais ici, dit-il en riant. Mais il ne rigole pas tout le temps, surtout quand il se retourne pour contempler les mètres carrés fraîchement débarrassés de leurs immondices et munautés venues d ailleurs, dans un but d entraide mais aussi pour les encourager à participer à la vie de Bobigny où ils habitent, où leurs enfants vont à l école et où ils payent leurs impôts. Il est important d apprendre à tous la nécessité de partager. Parole de Balbynien, qu il est depuis vingt-deux ans. Sex Machine. Lors des Assises 2009 de la Ville, il a répété avec conviction combien l ouverture à l autre et le dialogue entre les générations étaient les moteurs du vivre ensemble. Les participants garderont également en mémoire, à la fin des Assises, sa démonstration de danse enfiévrée sur l air de Sex Machine, le tube planétaire L association souhaite unir toutes ces communautés venues d ailleurs pour les encourager à participer à la vie de Bobigny voit, dans l instant d après, une main coupable abandonner une nouvelle cochonnerie au milieu de l espace nettoyé. Il y a des gens, on se demande s ils font pareil chez eux! D autres ignorent son œuvre de salubrité publique. Ils ne le perçoivent qu à travers son activité à l Association des Africains de Bobigny. J ai accepté le poste de vice-président en 2008 après le décès de Monsieur Diallo, précise-t-il. Quand on vit dans une ville, chacun doit y avoir sa place, jeunes, adultes, vieux. Mais pour un étranger, c est souvent plus compliqué à cause de la langue, de la façon de vivre, des préjugés. L association souhaite réunir toutes ces comde James Brown. J adore la danse, la valse et le tango en particulier, confie-t-il. Cette passion lui vient de sa jeunesse de fils de militaire, à fréquenter les Blancs de la gendarmerie locale. Cuir épais. Tour à tour étudiant au Mali débarqué à l Alliance française sans bourse en 1968, ajusteur-tourneur dans la métallurgie à Massy, footballeur amateur à Orsay et fan de Salif Keita, plongeur en cuisine à Paris et licencié abusivement, taxi de nuit braqué à Saint-Denis, chômeur et Rmiste, sauvé de la mouise par son recrutement à la Semeco, Fousseini a le cuir aussi épais qu un buffle de savane. La vache enragée, il connaît, l hébergement en foyer, les nuits dans la rue et la résidence principale chez les copains aussi. J ai eu une mauvaise passe durant plusieurs années qui a brisé mon ménage, lâche-t-il. Il se livre avec pudeur car il n aime pas s apitoyer sur son sort. Rédemption. Et pourtant, Fousseini revient de bien plus loin que les horizons poudreux de la région de Kayes. J allais très mal dans ma tête et l alcool a failli tout emporter. S il tend aujourd hui la main aux autres, c est pour en avoir saisi une, salvatrice, au moment où, comme il l avoue, j étais au fond du trou. Il n en ajoutera pas beaucoup plus mais sait tout ce qu il doit à une assistante sociale. Elle se reconnaîtra. Je la remercierai toujours. Quant aux vapeurs d alcool, c est en rentrant de son village natal, après 42 ans d absence, qu il est parvenu à les dissiper définitivement. J avais juré que si je revoyais mon père vivant, j arrêterais de boire. Ils se sont revus en Le père et le fils se sont étreints. La course à l abîme a cessé. Du coup, en 2003, j ai même arrêté la cigarette, précise-t-il en souriant. Aujourd hui, bien plus que des papiers, ce sont ses doutes que Fousseini Coulibaly balaye jour après jour, sur la dalle. Frédéric Lombard Photo : Sylla Grinberg

5 REPORTAGE <8 REPORTAGE <9 sacré. Les ouvrages parlent d eux-mêmes : Rééducation et traumatologie du sport, Annuaire des biotechnologies et des bio-industries, Atlas d anatomie humaine, etc. De quoi flanquer la migraine aux premières années étudiants par jour. Ici, on ne vient pas jacasser. L ambiance est résolument studieuse. Si les Staps lisent L Équipe, c est pour les besoins de leur cursus. De à étudiants fréquentent la BU au quotidien. Elle est la seule des trois lieux à ouvrir cinq jours sur sept de 9 h à 22 h, et le samedi jusqu à 19 h. On retrouve les étudiants généralement rassemblés à proximité immédiate des rayonnages correspondant à leur spécialité, a observé Bénédicte Ciolfi. LA BIBLIOTHÈQUE OUVRE AUX ÉTUDIANTS CINQ JOURS SUR SEPT DE 9 H À 22 H ET LE SAMEDI JUSQU À 19 H. Elle a aussi noté que c est au fond de la bibliothèque que le calme est le plus grand. Jonathan, en 2 e année de médecine, parle d une ambiance propice au travail dans cet espace qui n a plus rien à voir avec la BU Lebovici. Mélanie, en 1 re année de DUT de Gestion administrative des entreprises, a choisi l option des boxes au rez-de-chaussée : Je m isole ainsi mieux du monde extérieur. La mezzanine aux poutres apparentes en béton brut est le refuge préféré de Sabrina, qui prépare le concours national d interne en médecine. Je viens 3 à 4 fois par semaine et je trouve l endroit vraiment très beau et pratique. À un détail près cependant, il manque des livres. Mea culpa de l équipe de direction, la BU ne tourne pas encore à plein régime. Les ouvrages continuent d arriver, la salle informatique est partiellement opérationnelle, il manque des tables et d autres restent à câbler, reconnaît Bénédicte Ciolfi. Patience, tout arrivera en temps et en heure. Pas de quoi contrarier les 14 bibliothécaires et magasiniers employés sur le site. Je travaille sur le campus depuis 26 ans et je n imaginais pas évoluer un jour dans un environnement aussi agréable, confie Françoise, assistante-bibliothécaire. Mais que l actuelle BU Lebovici ne prenne pas ombrage de sa cadette. Après d importants travaux de réaménagement, elle deviendra une bibliothèque de recherche, accessible aux étudiants avancés, aux doctorants et aux enseignants-chercheurs. Chaque public y trouvera son compte. Frédéric Lombard photos : Jean-Michel Sicot LUNDI 12 OCTOBRE Jour d inauguration Les ateliers de brochure mécanique ont depuis longtemps déserté l aile sud de l ancienne imprimerie de L Illustration, en pleine reconversion universitaire. Depuis la fin de l été, ce qui était une immense coquille vide aux plafonds hauts comme des chapiteaux de cirque est occupé par la nouvelle bibliothèque universitaire Jean- Dausset. Cet immunologiste français reçut le prix Nobel en 1980 pour ses travaux déterminants dans la réussite des greffes d organes. S il n était décédé en juin dernier, le nobélisé aurait certainement apprécié l inauguration, lundi dernier, de cet équipement modèle. Ce fleuron des trois bibliothèques de l université Paris-XIII accueille les étudiants depuis le 14 septembre. Il a coûté 6 millions d euros à la région Île-de-France et nécessité 18 mois de travaux. Le résultat mérite le détour. Il se décline d abord par des chiffres AU CAMPUS DE L ILLUSTRATION Bibliothèque modèle Ambiance studieuse autour des tables de la nouvelle bibliothèque universitaire Jean-Dausset, installée dans l aile sud du bâtiment de l Illustration. et des volumes. La bibliothèque universitaire BU comme on l appelle prend ses aises sur m 2 en rezde-chaussée et en mezzanine. Elle offre aux étudiants du campus de Bobigny 506 places de travail aux prises connectées à Internet, une salle avec 40 postes informatiques, cinq salles de travail en groupe, quinze boxes de travail individuel et une salle de photocopieuses. Pratique et confortable. À portée de mains et de prêts, sont proposés volumes consacrés à la méde- cine, la santé et l approche sociale de la santé. Sans oublier un fonds pluridisciplinaire de base en sciences exactes, sciences sociales, et sciences et techniques des activités physiques et sportives (Staps). L essentiel des collections est issu de la fusion de la BU Serge- Lebovici avec celle de l IUT, précise Bénédicte Ciolfi, la responsable des trois sites. Elle qui a connu l ancienne bibliothèque exiguë et sombre, inaugurée en 1993, dit avoir changé de siècle. Tout y est plus spacieux, pratique, confortable, attirant, ajoute-t-elle. Grâce à ses immenses baies vitrées d origine, la lumière naturelle transperce l intérieur du bâtiment. Lieu sacré. Les étudiants bachotent tranquillement, par grappes ou en solo, sur des grandes tables claires alignées contre les murs extérieurs. À l entrée, ils ont dû se conformer aux six règles matérialisées en gros sur un panneau : faire silence, ne pas fumer, ni boire, ni manger, éteindre son portable, laisser son MP3 dans la poche. À dire vrai, ce dernier commandement n est pas complètement respecté. Pour le reste, on parle à voix basse entre les rayonnages, comme on chuchoterait dans un lieu Mardi dernier, la nouvelle BU qui a pourtant la plus grande amplitude horaire de France était exceptionnellement fermée pour cause d inauguration officielle. Une visite guidée par le président de Paris-XIII, Jean-Loup Salzmann, le personnel et l architecte de la bibliothèque à l intention de Jean-Paul Huchon, président du conseil régional, Jean-Michel Blanquer, recteur d académie, et Catherine Peyge, maire de Bobigny. Au rez-dechaussée, Éliane Allegret-Baschet s est attardée devant l expo qui retrace l histoire de l imprimerie du journal L Illustration, dont son grand-père était directeur. La renaissance de cette partie du bâtiment sous la belle forme d une bibliothèque ultramoderne la ravit, tout comme les autres invités. Une excellente bibliothèque pour d excellentes études pour d excellents étudiants, a déclaré Jean-Loup Salzmann qui ne cachait pas sa satisfaction. Cette fois, le millefeuille administratif a parfaitement fonctionné entre la Ville (qui a donné le terrain, Ndlr), la Région et l État, a souligné Jean-Paul Huchon. Une réalisation qui met un peu plus d huile dans les rouages de l ascenseur social, indispensable quand on sait que la moitié des étudiants qui fréquentent le campus vivent dans le département. Sylvie Spekter

6 PARLONS FRANCHEMENT <10 SPORT <11 ABSENTÉISME Que pensent les lycéens de la cagnotte? Le lycée Alfred-Costes est sous les feux des projecteurs depuis le 5 octobre. Deux classes ont en effet été choisies pour tester le nouveau dispositif expérimental de l académie de Créteil afin de lutter contre le décrochage scolaire. Une cagnotte est attribuée à l ensemble des élèves pour récompenser non seulement leur assiduité, mais aussi leur travail et leur comportement. Le montant de départ s élève à euros et pourra atteindre euros en fin d année. Cet argent servira à financer le code du permis de conduire de chacun. Ces deux classes sur 26 (électrotechnique et production imprimée) ont été sélectionnées en raison de leur fort taux d absentéisme (35 % à un mois de la rentrée). Deux autres lycées franciliens sont également au cœur de cette polémique. Si le dispositif fonctionne, il sera étendu à 70 classes en septembre Réactions des élèves à la sortie du lycée Costes. JONATHAN, en BEP Maintenance équipement industriel (MEI) C est ridicule d acheter des élèves. Vous croyez qu ils vont venir plus souvent en leur donnant de l argent. Je trouve ça pitoyable d offrir jusqu à euros juste pour que des lycéens soient présents, on ne leur demande même pas de suivre. C est comme de la corruption. Franchement, c est n importe quoi, ça ne marchera pas. C est irréaliste, c est juste pour faire la une du Parisien et des télés. Si vous aviez un fils, vous n aimeriez pas qu on lui offre de l argent pour le motiver à aller au lycée. De plus, l argent servira à payer le code de la route, mais toute la classe doit être présente, sinon il n y aura rien, ça va créer une drôle d ambiance. NATACHA, en Seconde Dessinateur d exécution en communication graphique (DECG) C est un peu de l arnaque. Ils forcent les gens à venir juste pour de l argent avec à la clé le permis de conduire. De plus, je ne pense que ça va marcher. Ceux qui ne viennent déjà pas ne viendront pas plus. Il faut trouver autre chose pour lutter contre l absentéisme qui est fort c est vrai, mais je ne sais pas vraiment ce qu on peut faire. Orienter vers des filières qui leur plaisent? CLAUDIA, en Seconde Production graphique Si j avais été concernée, j aurais été contente, on ne refuse jamais de l argent ni des cadeaux. On fait beaucoup de trajet pour venir ici, souvent on vient de loin, on est régulièrement fatigués, on rentre tard le soir. Ça, nos parents ne s en rendent pas compte, ils ne nous voient pas VOS IDÉES, VOS COUPS DE GUEULE, VOS COUPS DE CŒUR , Chemin Vert Bobigny Deux classes du lycée Alfred-Costes de Bobigny sont concernées par ce dispositif. beaucoup, ne nous voient pas dans les transports. On est là, on vient, on est en cours et le fait d être récompensé à la fin, ça peut marcher un peu, parce qu on n a pas tous de l argent, ça nous motive. Il y a quand même 40 % d absentéisme dans le lycée, c est beaucoup. MARVIN, en Terminale DECG C est une bonne idée, ça va permettre à certains élèves de réfléchir un peu plus, d aller davantage en cours et de se lever le matin, s il y a une cagnotte à l arrivée. Il y a beaucoup d absents quand même, parfois jusqu à la moitié de la classe, voire plus. C est comme ça, c est le lycée. KARIM, en BEP MEI Ce serait mieux de verser l argent directement aux élèves plutôt que de leur payer un voyage ou le code de la route. Ça marcherait carrément à mon avis. Pour l instant, la cagnotte collective, ça peut aider certains, les stimuler davantage, mais je ne pense pas COURRIER DES LECTEURS J ai manifesté mon indignation D DE KABAL, PÈRE DE FAMILLE, ARTISTE, CITOYEN BALBYNIEN, FRANÇAIS ET ANTILLAIS. Mercredi 30 septembre au matin dans le 148. Lors d un contrôle RATP qui immobilisait le bus depuis une bonne dizaine de minutes, j ai manifesté mon indignation. J ai alors eu le choix entre me taire ou être verbalisé. Finalement Je me suis re trou - vé menotté au commissariat de Drancy durant une heure. Juste ce courrier pour en appeler à notre vigilance citoyenne vis-à-vis de dérives de plus en plus nombreuses de la fonction de contrôleur de la RATP. Un ressortissant étranger sans billet, ni argent, ni papiers, peut aujourd hui finir son trajet dans un centre de rétention. Je suis tout simplement contre cet état de fait, et je manifesterai mon opposition à ces pratiques, et à d autres, chaque fois que cela sera nécessaire. J ai parfois vu des mères de famille prendre position ouvertement face à ce type de déviances, parfois, pas toujours, et chaque fois des mères. J en appelle à vous Mesdames, il ne nous reste que vous. Ne laissons pas les dernières bribes d humanité s échapper des espaces publics. Ne cessons pas de nous regarder dans les yeux, de nous parler, de dire et d affirmer ce que nous refusons. Vous êtes les mères de La République. Bien à vous Récit plus complet: /2009/10/05/Les-aventures-de-D-de- Kabale qu ici, vous trouviez des gens qui viennent régulièrement en cours. Il y a beaucoup d absentéisme. KEVIN, en Terminale DECG C est un peu stupide de payer un élève pour aller à l école. Normalement, quelque part c est un peu une chance, que d autres n ont pas dans certains pays, d aller en cours et d apprendre certaines choses gratuitement. PROPOS RECUEILLIS PAR FRÉDÉRIQUE PELLETIER PHOTO : WILLY VAINQUEUR Àla suite des mauvais résultats obtenus depuis le début de saison et surtout le 7-0 subi à Alfortville, l entraîneur, Daniel Owona, a préféré prendre du recul : C est vrai qu on n avait joué que trois matches de championnat, mais je sentais bien que la mayonnaise ne prenait pas. J ai préféré arrêter maintenant en accord avec les responsables de la section, plutôt que de rester au risque que cela empire. Ça ne sert à rien d être borné et je pense que c est la meilleure solution pour le club, l équipe et pour moi. Il fallait un déclic. C est devenu une tradition à l ACB, car depuis deux saisons, l entraîneur en place ne finit pas la phase aller. Mais cela arrive tout de même de plus en plus tôt. Pour une équipe en quête de stabilité, opérer un changement d entraîneur à ce stade de la saison n est pas forcément l idéal, mais c était peut-être la solution pour relancer cette équipe qui s enlisait dans une spirale négative. On le saura prochainement, voir même très rapidement. 13 buts encaissés. Dimanche en tout cas, un premier signe encourageant est apparu puisqu aucun but n a été encaissé pour la première fois de la saison. Même si la rencontre se jouait à domicile, et si l on peut donc conclure que les FOOTBALL Sur la défensive ATHLÉTISME Fin de saison estivale N on retenu pour les Championnats du mon de, Oudéré Kankarafou a participé la semaine dernière aux Jeux de la francophonie sous les couleurs de l équipe de France. À Beyrouth, le Balbynien a été abonné aux En difficulté depuis le début de la saison, l ACB a retrouvé quelques couleurs, dimanche, en n encaissant aucun but pour la première fois. Encourageant pour cette équipe qui a de nouveau changé d entraîneur. Un match nul qui permet d enrayer la spirale négative des trois premiers matches. points de la victoire ont échappé aux Balbyniens, ce match nul vient au moins enrayer cette spirale de buts encaissés et permet de reprendre confiance après le lourd 7-0 du week-end précédent. Après avoir encaissé 13 buts en trois rencontres et au moins deux par match (4 contre Igny, 2 contre Saint- Maur et 7 contre Alfortivlle), 7 es places. Troisième de sa série sur 100 m individuel, il a été éliminé en demi-finale (7 e en 10 65). Le relais 4 x 100 m de l équipe de France, dont il faisait partie, a terminé également à la même position en finale en 40 60, alors qu'une étonnante équipe du Burkina Faso a remporté la médaille d'or. Il faut noter qu'oudéré a été victime d'un refroidissement dès son arrivée au Liban et qu il n était donc pas en pleine possession de ses moyens, précise le président de l ACB athlétisme, Hervé Bollinger. En son absence, les jeunes athlètes de l ACB ont réussi de belles performances aux championnats de France FGST les Balbyniens ont retrouvé des vertus défensives avec ce 0-0 contre Évry. Rien n est parfait et l ACB cherche encore son jeu, mais il progresse. Avec une victoire, un nul et deux défaites, le club se positionne en milieu de tableau à la 8 e place (sur 12), mais avec un goal-average négatif (- 8) qui peut peser lourd dans le décompte final. Mais d ici là, il interclubs élite à Evry-Bondoufle, dimanche. Là-bas, il y a eu un chassé-croisé entre les femmes, qui descendent en Nationale 2, et les hommes, qui accèdent à la Nationale 1. L équipe masculine a même remporté la victoire avec 66 points, soit 7 points d avance sur les seconds (poule de 6), tandis que la dernière place des féminines, avec 38 points, leur a été fatale. À noter, au rayon individuel, les victoires de Christie Félicité sur 200 m et au saut en longueur (5,25 m), et celles de Jason Gomes (100 m et saut en hauteur), Vincent Bollinger (marche), Jérémy Baclet (triple saut) et Matthieu Bollinger (javelot). Prochaine étape, les interclubs 93 jeunes au stade Henri-Wallon le dimanche 18 octobre, avant le retour des cross dès le 15 novembre. S. C. y a de nombreux points à prendre. Réorganisation. C est Luigi Cosenza, entraîneur des moins de 18 ans du club, qui reprend le rôle d entraîneur chef. Il sera épaulé par Ronald Zizi, le directeur technique de la section, et par Matou et Moueza, qui conservent la charge de l équipe réserve. Pour cet ancien joueur de Bobigny, à l époque glorieuse où le club enchaînait les montées, c est un souhait de longue date. J attendais ça depuis quelque temps déjà. Cela fait deux ans que je m occupe des moins de 18 ans avec de bons résultats. Aujourd hui, les dirigeants me font confiance pour reprendre les seniors et j en suis ravi. Je vais tout faire pour leur rendre cette confiance. Son premier objectif est d inculquer aux joueurs les valeurs de collectif et de solidarité dans un bon état d esprit. Il va falloir être agressif et combatif. C est un challenge très intéressant et j arrive motivé avec l envie que les joueurs le soient tout autant. Sur ce que j ai vu, nous avons du potentiel. Je n ai pas de doute sur le groupe et on devrait obtenir des résultats. Pour son 2 e match avec son nouvel entraîneur, l ACB se déplacera le dimanche 25 octobre à Saint-Denis (10 e ). Sébastien Chamois PHOTO : STÉPHANIE DE BOUTRAY RUGBY 3 sur 4 pour les filles Troisième victoire en quatre matches pour les louves, vainqueurs de l un des prétendants au dernier carré, Rennes, dimanche à Wallon (14-8). Et ce, malgré l absence de plusieurs joueuses blessées. Quatrièmes ex aequo avec les Bretonnes, les Balbyniennes comptent 7 points d avance sur le 6 e. De toute vraisemblance, la lutte pour la qualification en demifinales se jouera donc entre cinq équipes. Les filles sont au repos ce week-end. Bus de supporters Un bus de supporters fera le déplacement, samedi à Orléans, pour encourager l ACB 93. Départ à 9 h de la Maison du rugby. Tarifs : 12 pour les supporters avec carte, 20 pour les autres. Déjeuner : 15, enfants 8. Inscriptions au ou sur HANDBALL FÉMININ Lanterne rouge Après le résultat nul concédé ce week-end contre Serris-Val d Europe (19-19), les Balbyniennes sont dernières de leur poule au bout de quatre journées. Réception du leader invaincu Montereau, samedi à 20 h 30 à Wallon, pour la fin de la phase aller du brassage. JUDO Inscriptions Les inscriptions pour le judo et ju-jitsu brésilien sont ouvertes du lundi au jeudi à partir de 18 h aux gymnases Paul-Éluard, Marcel-Cachin et Timbaud. Tarifs : 110 pour les moins de 6 ans et 160 à partir de 6 ans. TAEKWONDO Rectificatif Les inscriptions au Bobigny Taekwondo Club ont lieu tous les samedis (et non les mercredis comme annoncé la semaine dernière) de 17 h 30 à 19 h 30 à Paul-Éluard. Tarifs : 80 pour les moins de 10 ans, 100 (+ 10 ans, étudiants et Rmistes), 150 pour les salariés. Il est possible de participer à une initiation gratuite. Contact : PHOTO : PASCAL RAY- PHOTO : PASCAL RAYNAUD

7 LA SEMAINE DE BOBIGNY <12 AGENDA JEUDI 15 OCTOBRE > MERCREDI 21 OCTOBRE MAGIC CINÉMA Rue du Chemin-Vert. Tél. : /34. (6,5 / 4,5 / 3,5 ) JEUDI 15 OCTOBRE SOLIDARITÉ PALESTINE 18H30 // D une seule voix, DE XAVIER DE LAUZANNE, (AVANT-PREMIÈRE) 20H30 // L anniversaire de Leïla, DE RASHID MASHARAWI, ET DE LA COMÉDIENNE AREEEN OMARI VENDREDI 16 OCTOBRE L INTÉGRALE DE LA RÉPUBLIQUE-MARSEILLE 18H30 // Les quais, L harmonie, DE DENIS GHEERBRANT, 20H30 // La totalité du monde, La république, DE DENIS GHEERBRANT, SAMEDI 17 OCTOBRE CINÉ FAMILLE 14H30 // L envers du miroir, DE NADIA CHERABI, EN SA PRÉSENCE 14H30 // Le petit monde de Bahador, 3 COURTS-MÉTRAGES D ANIMATION. ENFANTS DÈS 4 ANS FESTIVAL RÉSONANCES 9 ES RENCONTRES DU CINÉMA CITOYEN FOCUS ALGÉRIE 16H30 // Les racines du brouillard DE DOUMIA BOVET-WOLTECHE 17H30 // Ghorba - Légende, D AMAL KATEB, EN PRÉSENCE DE LA RÉALISATRICE Algérie, d autres regards, DE RAPHAËL PILLOSIO, 20H // Ben Boulaïd, D AHMED RACHEDI, EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR L INTÉGRALE DE LA RÉPUBLIQUE-MARSEILLE 20H // Les femmes de la cité Saint-Louis, DE DENIS GHEERBRANT 21H // Le centre des rosiers, Marseille dans ses replis, DE DENIS GHEERBRANT, DIMANCHE 18 OCTOBRE FOCUS ALGÉRIE 14H30 // Vivantes, DE SAÏD OULD-KHELIFA (AVANT-PREMIÈRE), 17H // Voyage à Alger D ABDELKRIM BAHLOUL (AVANT- PREMIÈRE), 18H // Walter, retour en résistance, DE GILLES PERRET, EN PRÉSENCE DE STÉPHANE HESSEL LUNDI 20 OCTOBRE 18H30 // CHEMINOTS, DE SÉBASTIEN JOUSSE ET LUC JOULÉ (AVANT-PREMIÈRE), 21H // Storm/La révélation, DE HANS-CHRISTIAN SCHMID MARDI 20 OCTOBRE 13H30 // Vivantes, DE SAÏD OULD-KHELIFA (AVANT-PREMIÈRE), SOIRÉE DE CLÔTURE 18H30 // No Comment, NATHALIE LOUBEYRE, EN PRÉSENCE DE LA RÉALISATRICE 21H // Louise Michel, DE SÓLVEIG ANSPACH, EN PRÉSENCE DE LA RÉALISATRICE London River FRANCE/G.-B., 2008, 1H28 RÉALISATION : RACHID BOUCHAREB Séances: JEU 20H15/ VEN 20H15/ SAM 18H15/ LUN 20H15/ MAR 18H15. Rien de personnel FRANCE, 2008, 1H31 RÉALISATION : MATHIAS GOKALP Séances: VEN 12H, 18H15/ LUN 18H15/ MAR 20H15. JEUNE PUBLIC Kiki la petite sorcière JAPON, 1989, 1H42 RÉALISATION : HAYAO MIYAZAKI À PARTIR DE 8 ANS. Séance: DIM 14H30. LECTURE Jake Lamar Un Paris des années 20, en un temps où l atmosphère, la douce folie, la clameur de la capitale aiguisaient l appétit littéraire d auteurs américains. Aujourd hui, l un des plus doués de sa génération, l écrivain Jake Lamar, invite le public à ce Paris décrit par Ernest Hemingway et lira ainsi des extraits de Paris est une fête à la MC93. Une lecture en lien avec Les chroniques du bord de scène de Nicolas Bigards (VOIR PAGE 13). ENTRÉE LIBRE. SAMEDI 17 OCTOBRE À 18 H MC93 1, boulevard Lénine à Bobigny. Tél. : ENFANTS Petits-déjeuners du livre Autour des albums, des imagiers, des contes et comptines, l imaginaire est toujours en marche au rendez-vous des petits-déjeuners du livre. ENTRÉE LIBRE. SAMEDI 17 OCTOBRE À 10H30. Bibliothèque Émile-Aillaud, 60, avenue Édouard-Vaillant. Tél. : Drôle de zig Pianiste et compositeur, Jean- François Zigel n a rien trouvé de mieux pour partager sa passion de la musique que de décortiquer avec humour les œuvres du répertoire classique : détournement de comptine, dialogue avec la salle Un samedi par mois, de septembre à mai, ses concerts familiaux font mouche! À PARTIR DE 7 ANS. TARIFS : ADULTES : 8, ENFANTS : 5. SAMEDI 17 OCTOBRE À 11 H. Maison de Radio France, 116, avenue du président Kennedy, Paris 16 e. Réservation : ou PHOTO : DENIS ROUVRE PHOTO : STÉPHANIE DE BOUTRAY CONCERT Justin Adams et Juldeh Camara UNE PLACE ACHETÉE, UNE PLACE OFFERTE SUR PRÉSENTATION DU JOURNAL Justin Adams et Juldeh Camara se sont trouvés. L ex-guitariste de Robert Plant et l interprète gambien dont le riti (violon peul) fait des étincelles propose d embarquer pour Tell no lies, une invention musicale à mi-chemin entre le blues, le rock, aux confins des musiques traditionnelles gambienne et irlandaise. TARIF : 10. Canal 93 63, avenue Jean-Jaurès à Bobigny. Tél. : DANSE Trisha Brown Années Une chorégra - phe fait grand bruit, brisant les codes gestuels en vigueur pour repousser les limites du mouvement. Inspiratrice de la Post modern dance, la New-Yorkaise Trisha Brown débarque à Pantin. DU 17 OCTOBRE AU 4 DÉCEMBRE. Centre national de la danse, 1, rue Victor-Hugo à Pantin. Programme et tarifs au ou sur PHOTO : DR PHOTO : DR photo : Victor Tonelli / ArtComArt En résidence à la bibliothèque Elsa- Triolet, Olivia Rosenthal va s attacher à la parole balbynienne, bâtisseuse d une autre ville. Premier rendez-vous le jeudi 22 octobre à 19 heures. La mutation architecturale d un lieu comme les Pompes funèbres parisiennes, devenues haut lieu de création artistique, ne laissait-elle pas là en suspens une mémoire, un récit Partant de là, l écrivain Olivia Rosenthal s est interrogée : comment un bâtiment existe-t-il dans le propos des gens? De quelles manières les uns et les autres en parlent-ils dès lors qu ils y travaillent, y circulent, y vivent? Et qu est-ce que produit chez les hommes le fait de démolir, reconstruire, modifier un espace familier? Toutes ces interrogations font la substance même du projet artistique Architecture en parole d Olivia Rosenthal, auteur de sept romans publiés aux éditions Verticales, dont le déroutant On n est pas là pour disparaître (2007), à propos de THÉÂTRE À LA MC93 America, America CULTURE <13 OLIVIA ROSENTHAL L architecte des mots Olivia Rosenthal (à dr.) le 26 septembre, lors de l ouverture de la saison culturelle. ce qu elle nomme la maladie d A. et de ce trou qu elle crée en disloquant l identité des êtres. Paroles dissonantes. Pièces radiophoniques, théâtre, lectures, installations sonores ou visuelles, tous ces champs de création, investis au gré de ses résidences, ne sont que des variations sur la même question : quelle est cette chose bizarre que l on appelle la littérature aujourd hui? L idée étant de tenter de faire entendre des paroles dissonantes. Aujourd hui en résidence à Bobigny, Olivia Rosenthal poursuit sa réflexion autour de la langue, de l écriture et profite de ce nouveau volet pour opérer un léger décalage : À Bobigny, je vais essayer de travailler non plus dans l espace d un bâtiment, mais à l échelle d une ville. Bobigny a connu des évolutions environnementales et s apprête à en connaître de nouvelles. Quels rapports ses habitants entretiennent-ils avec leur ville? Comment se l approprie-t-on ou au contraire l ignore-t-on? Je ne veux rien attendre de précis des entretiens avec tous ceux qui se prêteront volontiers à la rencontre, si ce n est d être guidée par leur récit. Ce qui m intéresse, c est de laisser cette parole entrer en résorte de plongée fébrile dans l univers de John Dos Passos, auteur d une quarantaine de romans, poèmes et essais, dont sonance avec ma propre histoire, voir l effet qu elle produit Ce contact avec les gens, je n aurais pas pu l avoir en restant à ma table de travail, en écrivant ce qui me passe par la tête. La rencontre a une vertu, l ouverture. Et circuler entre ces univers me confronte à une diversité de paroles, à des rythmes de voix. Tout cela m amène à travailler sur la langue et sur ma propre écriture Affiches. Dans la rue pour une promenade citadine, un café, à la maison, à la bibliothèque, le lieu de rencontre est à l appréciation des Balbyniens, tout comme le temps consacré à ce moment entre parenthèses Ni enquête journalistique, ni approche sociologique, ces entretiens ne donneront pas lieu à une restitution littérale, Olivia Rosenthal le dit : Il s agira L éger flottement dans Manhattan transfer et la trilogie USA, écrite dans les années reconnaîtront peut-être dans d une fiction mais certains se l air Il se passe à nouveau quelque chose du côté du Cette saison, Nicolas les textes courts que je serai bord de scène. Les Chroniques du metteur en scène Nicolas Bigards refont surface cet automne, à la lueur d un roman américain toujours aussi noir. Saison 2 : Hello America convie de nouveau à une expérience de théâtre où spectateurs et comédiens font territoire commun autour du rêve américain. Un dispositif scénique original et évolutif que Nicolas Bigards continuera de réinventer d ici avril, pour une création inédite cette fois-ci : Saison 3 : USA, Bigards élargit son champ d action et partage sa résidence avec Jake Lamar, écrivain américain de roman noir habitant en France depuis quinze ans. Tous deux animeront au collège Jean-Renoir de Bondy un atelier d écriture qui aboutira à trois petites formes théâtrales. Chroniques du bord de scène saison 2 Hello America, théâtre. Du 16 au 20 octobre à 20h30 à la MC 93. 1, boulevard Lénine. Tarifs : 25, 17, 12 et 9. Tél. : amenée à produire. La complicité du graphiste Philippe Bretelle permettra aux textes de se doter d une véritable identité visuelle pour devenir des affiches que nos artistes accrocheront ensuite en divers lieux de la ville. Mariam Diop Lancement de la résidence artistique d Olivia Rosenthal, jeudi 22 octobre à 19h à la bibliothèque Elsa-Triolet. Lecture des Lois de l hospitalité par son auteur et Julie Moulier. Entrée libre. Tél. : PHOTO : JEAN-MICHEL SICOT Astérix à Bobigny Bobigny se met à l heure gauloise à l occasion des 50 ans d Astérix. Ciné Projection d Astérix le Gaulois (1967), Astérix et Cléopâtre (1968) et Les douze travaux d Astérix (1976). Il s agit des trois premiers dessins animés tirés de la fameuse bande dessinée d Uderzo et Goscinny. Du 21 octobre au 10 novembre au Magic Cinéma. Rue du Chemin-Vert à Bobigny. Séances les après-midi. Pour les séances scolaires, contacter Émilie au Expo L exposition Drôle de gaulois fait le parallèle entre la BD et les objets exhumés de la nécropole gauloise, à Bobigny. Drôles de Gaulois, dialogue entre les Gaulois de BD et les fouilles gauloises de Bobigny. Du jeudi 15 octobre au 30 novembre à l IUT de Bobigny- Paris-XIII. 1, rue de Chablis. Tél. : Colloque Une journée scientifique en présence d Albert Uderzo abordera différents thèmes, dont Le mythe d Astérix par le journaliste Didier Pasamonik, et Les personnages d Astérix et le rire par Nicolas Rouvière, maître de conférence à l université Joseph-Fourier Grenoble-I. Journée scientifique, jeudi 15 octo - bre de 9h à 18h au Campus de Bobigny, bâtiment de l Illustration. Renseignements : IUT de Bobigny- Paris-XIII. 1, rue de Chablis. Tél. : ET AUSSI Trafic humain Le trafic d être humain fait entre et 2,5 millions de victimes dans le monde selon les derniers chiffres de l Organisation internationale du travail. Le collectif Ensemble contre la traite des êtres humains propose un aprèsmidi de rencontres sur le sujet : projections, expo photos, information, prévention, état des lieux Journée européenne de lutte contre la traite des êtres humains, samedi 17 octobre. Rencontre publique avec 24 associations. De 12h30 à 17h30 au chai du parc de Bercy, Paris 12 e. Entrée libre. Tél. :

8 EMPLOIS Dame sérieuse et motivée cherche quelques heures de ménage chez des particuliers ou personnes âgées. Tél. : Enseignante donne des cours de maths, physique et chimie, du primaire jusqu à la terminale, des cours de soutien et de remise à niveau, des aides aux devoirs ainsi que des cours de français et d anglais. Tél. : ou Plombier recherche travaux chez particuliers ou sociétés, pour tous travaux de bricolage, de plomberie ou de rénovation de salle de bain. Tél. : À VOTRE SERVICE <14 CONSEIL - PETITES ANNONCES IMPÔTS La redevance audiovisuelle I l faudra bientôt s affranchir de la redevance audiovisuelle qui désormais a pris le nom de contribution à l audiovisuel public. La loi sur le nouveau service public de la télévision a prévu une augmentation du montant de celle-ci au 1 er janvier 2010 et son indexation, y compris en 2010, sur l indice des prix à la consommation hors tabac. La date de paiement de la redevance est celle de la taxe d habitation (15 novembre ou 15 décembre). Un seul avis est envoyé pour la taxe d habitation 2009 et la redevance audiovisuelle. Pour l année 2009, le montant de la redevance pour la France métropolitaine est de 118 euros. Il faut rappeler que la redevance audiovisuelle est due pour les appareils récepteurs de télévision et pour les autres dispositifs permettant la réception de la télévision pour un usage privatif. Les microordinateurs munis d une carte télévision permettant la réception de celle-ci ne sont pas taxables. Ne payent pas non plus cette taxe, les personnes exonérées totalement de la taxe d habitation ainsi que les personnes invalides ou mutilées qui étaient déjà exonérées dès lors qu elles ne sont pas imposables sur le revenu. Les personnes d au moins 70ans, redevables de la taxe d habitation, qui étaient déjà exonérées de la redevance, le demeurent. Les bénéficiaires du RMI, en 2008 ou 2009, sont dégrevés de la redevance en 2009 s ils occupent leur habitation principale. Enfin, une seule redevance est due quel que soit le nombre d appareils dont est équipé le logement. IMMOBILIER Particulier vend F3 de 56 m 2 à Clichy-sous-Bois, cuisine, salon, toilettes séparées, salle de bain, dressing, deux chambres, balcon, boxe + place de parking privé, sans travaux à prévoir dans résidence calme de 4 étages, prix : Tél. : Appartement F2 dans quartier Édouard-Vaillant, refait à neuf, proche commerce, écoles et tous transports, prix : à débattre. Tél. : Coquet 2 pièces, proche mairie de Pantin, métro Hoche, prix : Tél. : Cours d informatique à domicile et dépannage : initiation à Windows et Internet, optimiser et faire évoluer son PC, installation Internet, wifi, création de site Internet avec formation, récupération de données perdues, toutes réparations PC. Chèques emploi service universels et autres paiements acceptés. Tél.: après 19 h. Étudiante en maîtrise de maths donne des cours de maths, physique et chimie du primaire jusqu au bac S, ainsi que des aides aux devoirs, des cours de français jusqu au collège. Tél. : Jeune fille de niveau Bac + 5, donne cours de maths et de français aux élèves de tous niveaux. Tél. : Jeune homme cherche des travaux de bricolage, peinture, électricité ou autre domaine. Règle et installe également les paraboles numériques. Tél. : Homme sérieux cherche travaux de rénovation, peinture, carrelage, parquet, lino, chez particulier, prix intéressants. Tél. : Homme sérieux cherche travaux de plomberie, prix intéressants. Tél. : Dame sérieuse, organisée et expérimentée cherche heures de ménage, repassage chez les particuliers, aide à la personne, nettoyage de bureaux. Tél. : Jeune fille sérieuse habitant le quartier Jean-Rostand à Bobigny cherche à garder des enfants en baby-sitting le soir et le week-end et peut faire des sorties d école avant le retour des parents. Tél. : DIVERS Petite télévision, 38 cm, couleur grise, pour enfant, neuve, avec télécommande, prix : 100. Chaise de bureau, bleue, réglable en hauteur, prix: 25. Tél.: Rocking-chair, assise cannée à la main, structure et finition naturelles, très bon état. Téléviseur à tube cathodique, Goldstar, 70 cm, avec télécommande, très bon état, prix : 120. Caméscope et lecteur vidéo numérique MV400, mini DV, compacte, très bon état, prix : 170. Tél. : ou Gazinière Brandt, prix: 100. Machine à laver, prix : 100. Autoradio, neuf, JVC, sous garantie, prix : 100. Alarme auto pour Golf 4 et Audi, prix: 100. Tél. : Machine à coudre électronique, Symphonie 500, Singer, incorporée dans un meuble rustique + brochure mode d emploi, prix : 150. Tél. : Canapé fixe en cuir, 3 places, prix : 750. Canapé fixe en cuir, 2 places, prix : 650. Lits superposés dans l état, prix : 60. Réfrigérateur de marque Faure, prix : 50. Machine à laver séchante, vendue en l état, prix : 120, le tout à débattre. Tél. : Chambre à coucher (lit + matelas + armoire 3 portes). TV avec meuble. Table de cuisine + 4 chaises. Tél. : Poussette double, grise et verte, marque Allmand, pratique pour assistante maternelle, prix : 70. Canapé marocain sans le lit, prix : 40. Tél. : ou Vêtements, vaisselles, objets de décoration, petits meu - bles, etc. Petits prix, très intéressants. Tél. : du lundi au vendredi de 9 h à 18 h. Cuisinière blanche, gaz de ville, butane, four pyrolyse, toutes options, prix : 260. Four micro-ondes, blanc cassé, 125 W, professionnel, prix : 20. Récepteur satellite à carte, Nokia, noir, prix : 50. Extincteur pour voiture ou cuisine, neuf, sous emballage, prix : 20. Vélo enfant, mixte, noir, prix: 10. Lecteur CD, noir, prix : 10. Réfrigérateur de bureau, blanc, prix : 77. Tél. : Paire de Converses All Star (44 ou 9,5), déjà portée, prix: 13. Répondeur pour téléphone fixe, prix : 10. Lot de 8 re- BONJOUR BOBIGNY vues: L événement, de D Astier de la Vigie, de novem - bre 1967 à août 1968, prix : 20. Batte de base-ball Benett, prix : 15. Lot de 9 revues Globe, , prix: 6. Panetière en bois, accroche murale, 75 x 30 x 18 cm, claire, prix : 13. Chariot à bagages métal, 1,20 m, prix : 35. Meuble-étagères de rangement, 4 niveaux, clair, 50 x 45 x 110 cm, prix : 20. Statue en étain de Johnny Hallyday, debout avec guitare, sur socle, prix : 80. Double album 33 tours, vinyle, Johnny Hallyday, Zénith 1984, prix : 10. Tél. : Matelas + sommier, prix : 250. Poussette-canne, prix: 10. Bureau d'angle, prix : 80. Table à langer avec baignoire intégrée, prix : 25. Tél. : Table en mélaminé blanc, prix : 35. TV Brandt 70 cm avec meuble, prix : 150. TV Philips, 82 cm, home cinéma avec enceintes infrarouges, prix : 400. TV 23 cm, portative pour les voyages, fonctionne sur batterie et secteur, prix: 50. Porte-vélos, arrière voiture, port de 2 vélos, neuf, prix : 45. Chaises pliantes, tissu dans housse, neuves, prix: 15 les 2. Lit bébé en pin avec matelas : prix : 40. Tél. : , RUE DU CHEMIN-VERT, BOBIGNY TÉL.: FAX: COURRIEL: hotmail.fr DIRECTEUR DE LA RÉDACTION : BERNARD SAINT-JEAN, RÉDACTRICEENCHEF: MICHÈLE KOLOPP (78 00), RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT: KARIM NASRI (78 02), SECRÉTAIRE DE RÉDACTION : NICOLAS CHALANDON (78 01) RÉDACTEURS : SÉBASTIEN CHAMOIS (78 07), MA- RIAM DIOP (78 06), FRÉDÉRIQUE PELLETIER (78 03), SYLVIE SPEKTER (78 04) PHOTOGRAPHES: SERGE BARTHE, STÉPHANIE DE BOU- TRAY, SYLLA GRINBERG DIRECTION ARTISTIQUE, RÉALISATION, ICONOGRAPHIE : ANNIE ARNAL SECRÉTARIAT: SYLVIA PILLON ONT COLLABORÉ À CE NUMÉRO: CLAUDE BARDAVID, CLAIRE CHARANSONNET, ÉRIC GUIGNET, FRÉDÉRIC LOMBARD, JEAN-MICHEL SICOT, DOROTHÉE THIÉNOT PICTOGRAMMES : JOCHEN GERNER DIRECTRICE DE LA PUBLICATION: CATHERINE PEYGE REMERCIEMENTS AU SERVICE DES RESSOURCES HISTORIQUES DIFFUSION IMPRESSION: YDPRINT PUBLICITÉ: STRATÉCOM (TÉL.: ) (FAX: ) BONJOUR BOBIGNY EST TIRÉ À EXEMPLAIRES SUR PAPIER 100 % RECYCLÉ. Appartement 3 pièces 51 m 2, à Bobigny, dans résidence proche du canal de l Ourcq, entièrement refait à neuf, cuisine et salle de bains équipées, cave avec porte blindée, parking, proche écoles, transports. Tél. : ou RECHERCHE Cherche personne sérieuse pour installer des stores dans un salon et une cuisine. Tél. : en soirée. Fonctionnaire d état retraité/ pensionné, 62 ans, recherche location, direct particulier, appartement ou dans pavillon, environ 50 m 2, avec grande cave ou grenier, loyer modéré, correct, calme, bien agencé et chauffé (bcp de mobilier, de livres), sur 95, 77, 92, 78 ou 75, impérativement maximum à 50 km de Paris. Tél. : BÉNÉVOLAT La Maison des parents recherche étudiant(e) bénévole pour enseigner le français à des parents de toutes origines, 1 ou 2 heures par semaine, cours individuels ou groupe de deux ou trois. Contacter la Maison des parents pour plus d information au

9 DÉCOUVERTE <16 ARCHIVES DIPLOMATIQUES Exil à La Courneuve PHOTOS : STÉPHANIE DE BOUTRAY Le drapeau tricolore et celui de la communauté européenne flottent à l unisson en haut de leur mât. De loin, ils identifient un imposant vaisseau aux lignes sobres avec ses murs en briques, clin d œil au patrimoine industriel du quartier. À La Courneuve, le long de l autoroute A 86, le tout nouveau Centre des archives diplomatiques du ministère des Affaires étrangères et européennes a jeté les amarres. Le 3 septembre, le ministre idoine a inauguré ce lieu conçu par l architecte Henri Gaudin. Adieu les panoramas sur la tour Eiffel et la verrière du Grand Palais à Paris. Bonjour le clocher de l hôtel de ville et la station Aubervilliers-La Courneuve sur la ligne B du RER. Du 7 e arrondissement à la banlieue, le prestigieux Quai d Orsay a envoyé respirer de l autre côté du périphérique 800 ans de traités diplomatiques. Au total, ce sont près de 80 km de linéaires d une richesse exceptionnelle qu il a réunis dans un bâtiment de m 2. Tous les originaux des traités bilatéraux et multilatéraux signés par la France s y trouvent. Derrière ses murs sont conservés entre autres le testament politique de Richelieu, les mémoires de Saint-Simon, la convention d armistice du 22 Le Centre des archives du Quai d Orsay vient d être transféré en Seine-Saint-Denis. Il abrite 800 ans de traités diplomatiques d une richesse exceptionnelle. juin 1940 rédigée en Allemand ou encore les accords d Évian de mars Les plus anciennes pièces datent du XIII e siècle. Elles constituent l un des plus importants fonds patrimonial au monde. S y ajoutent des photographies, des gravures, des films, des tableaux, des cartes, comme le cartulaire de Christophe Colomb. La Direction des archives diplomatiques collecte les AU TOTAL, LE QUAI D ORSAY A RÉUNI PRÈS DE 80 KM DE LINÉAIRES DANS UN BÂTIMENT DE M 2. espaces de consultation et de conférences. Le nouveau centre propose au premier étage une salle de lecture de 820 m 2 et de 160 places, à la voûte en cathédrale. L univers est de bois. Un éclairage naturel indirect permet de ménager les documents. Le centre, c est aussi une salle de microfilms et de documents multimédias en libre accès et une salle des inventaires. Au rezde-chaussée, un auditorium de 220 places est un lieu de rencontres et de débats (conférences, colloques, etc.). On y trouve également un espace d exposition. Un espace pédagogique et de découverte accueillera des ateliers destinés aux jeunes et aux scolaires. En janvier 2010, les ouvrages de la formidable bibliothèque du Quai d Orsay jusqu alors réservés aux seuls diplomates ouvriront leurs pages aux chercheurs, dans une magnifique salle de lecture. Dans les étages sont installés les magasins, de vastes salles équipées de centaines de compactus. À l intérieur est consignée dans des rayongères a donc regroupé l ensemble de ses activités autour de trois sites au lieu de onze jusqu à lors. Des trois, le dernier-né est le plus moderne, le plus rationnel et le plus fonctionnel. Parmi les 250 agents qui travailleront, à terme, sur le centre, bien peu regrettent les ors de la capitale. Loin d être une forteresse du secret, le patrimoine qu il recèle est mis à la disposition du public, et pas seulement des diplomates. Ses trésors attirent en effet des vagues de chercheurs et d universitaires, français et étrangers. Ils sont reçus dans des conditions d accueil et une qualité de service largement améliorées par rapport au Quai d Orsay. Hydrométrie idéale. Le Centre des archives diplomatiques est structuré en deux espaces principaux avec un immense patio au milieu. Un bâtiment abrite les magasins des archives tandis qu une zone ouverte contient les bureaux, des documents depuis sa création en Le site courneuvien accueille également le service de l immobilier et de la logistique, le standard téléphonique du ministère et la hot line. Plus fonctionnel. Si La Courneuve est un choix, c est aussi une nécessité. Le constat était sans appel. Les locaux à Paris et en province, où reposaient les précieuses archives, étaient totalement saturés, inadaptés à leur conservation et à leur communication. Lancé dans une vaste réorganisation, le ministère des Affaires étrannages mobiles la mémoire diplomatique de notre pays. C est là que les documents précieux sont préservés dans une hydrométrie idéale. Au Quai d Orsay, les mêmes vieillissaient mal à l air ambiant. Numérisation. Le département des archives assure aux documents les meilleures conditions de conservation par un travail de restauration, de microfilmage et une numérisation progressive du fonds patrimonial. Contrairement au Quai d Orsay, la place n est pas comptée et les équipes de spécialistes peuvent déployer tout leur savoir-faire dans d excellentes conditions, et avec un matériel ultramoderne. À l atelier de reliure, deux techniciennes d art réparent livres, cartes géographiques, tableaux et sceaux outragés par les ans ou par la maladresse des hommes. Dressée devant une baie vitrée, une grosse presse manuelle de l époque Napoléon III n a rien perdu de son utilité. Et les techniques de dorures employées n ont rien à envier non plus à celles qui étaient en cours au XVIII e siècle. Les archives diplomatiques sont entre de bonnes mains. En septem - bre 2010, elles se tendront vers le grand public lors des prochaines Journées européennes du patrimoine. Frédéric Lombard

SECTION SPORTIVE SCOLAIRE FOOTBALL

SECTION SPORTIVE SCOLAIRE FOOTBALL SECTION SPORTIVE SCOLAIRE FOOTBALL Filles et Garçons Continuité Collège/Lycée Collège Marie Curie / Lycée Thibaut de Champagne Pratiquer le Football de la Sixième à la Terminale Lycée Thibaut de Champagne

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

devoirs de AIDES AUX DEVOIRS

devoirs de AIDES AUX DEVOIRS Conseils et strategies pour les devoirs Lorsque Hal Gill était jeune, le hockey n était pas son unique priorité. Les devoirs ont toujours été important aussi. Hal ne pouvait rien faire avant d avoir complété

Plus en détail

Compte rendu de la réunion Bureau du 25 juin 2009

Compte rendu de la réunion Bureau du 25 juin 2009 Compte rendu de la réunion Bureau du 25 juin 2009 - Présents : Loïc Bertrand, Guillaume Delbecque, François Guitton, Pédro Vanneste, Cyril Leray, Stephan Galleras, Gael Le Roux, Timothé Bequet. - Absents

Plus en détail

N 1 1 er trimestre 2011

N 1 1 er trimestre 2011 SUPPORT DU DÉBAT L article du débat «En 2013, ton emploi du temps risque de changer!» En 2013, ta semaine d école passera peut-être de quatre jours à quatre jours et demi, et tes vacances d été seront

Plus en détail

Entamé fin mai, le mouvement contre le décret de mai 2012

Entamé fin mai, le mouvement contre le décret de mai 2012 L INFORMATION DE L OFFICE PUBLIC AUX LOCATAIRES LaLettreJ U I L L E T 2 0 1 5 DES LOCATAIRES LA PAROLE À MOBILISATION «NE TOUCHEZ PAS À NOS GARDIENS» GAGNANTE! Entamé fin mai, le mouvement contre le décret

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Rapport de fin de séjour Université Pierre Mendès France - Università degli studi Bicocca Vie pratique Logement Type de logement Pour ce séjour j ai fait le choix de trouver un appartement en collocation

Plus en détail

ARCHITECTURE ET DECORATION RAPPORT DE STAGE - CLASSE DE 3E DU 14 AU 18 DECEMBRE 2009 THOMAS MASSONNEAU

ARCHITECTURE ET DECORATION RAPPORT DE STAGE - CLASSE DE 3E DU 14 AU 18 DECEMBRE 2009 THOMAS MASSONNEAU DU 14 AU 18 DECEMBRE 2009 THOMAS MASSONNEAU RAPPORT DE STAGE - CLASSE DE 3E ARCHITECTURE ET DECORATION Collège Sainte-Marie des Ursulines 34, avenue de la Colonne 31500 TOULOUSE Tél. 05 34 25 28 61 Fax.

Plus en détail

DOSSIER INSCRIPTION SECTION SPORTIVE FOOTBALL FEMININ PREMIER CYCLE 2013-2014

DOSSIER INSCRIPTION SECTION SPORTIVE FOOTBALL FEMININ PREMIER CYCLE 2013-2014 DOSSIER INSCRIPTION SECTION SPORTIVE FOOTBALL FEMININ PREMIER CYCLE 2013-2014 LYCEE/COLLEGE FRANCOIS VILLON 14-16, avenue Marc Sangnier 75014 PARIS Tél : 01-53-90-25-00 Fax : 01-43-95-64-22 lyc-francois-villon.scola.ac-paris.fr

Plus en détail

PÔLE ESPOIR MASCULIN D ÎLE-DE-FRANCE. Centre Départemental de Formation et d Animation Sportives (CDFAS) 64 Rue des Bouquinvilles, 95600 Eaubonne

PÔLE ESPOIR MASCULIN D ÎLE-DE-FRANCE. Centre Départemental de Formation et d Animation Sportives (CDFAS) 64 Rue des Bouquinvilles, 95600 Eaubonne PÔLE ESPOIR MASCULIN D ÎLE-DE-FRANCE Centre Départemental de Formation et d Animation Sportives (CDFAS) 64 Rue des Bouquinvilles, 95600 Eaubonne PRÉSENTATION Les jeunes garçons intègrent la structure du

Plus en détail

TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort

TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort Année 2014-2015 Contact Service Éducation : 04 90 59 11 05 A. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 - Objet du règlement A compter

Plus en détail

I/ Présentation de notre association et de notre programme

I/ Présentation de notre association et de notre programme GUIDE ENSEIGNANTS INTERVENTION EN CLASSE D UN ENTREPRENEUR 1. Présentation de notre association et de notre programme 2. Le contenu de l intervention de l entrepreneur 3. La préparation de l intervention

Plus en détail

CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV

CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV I.COMPRÉHESION ORALE A) Écoutez ce premier dialogue trois fois et répondez aux questions. Répondez V pour Vrais ou F pour Faux. 1. Ils sont arrivés pour le déjeuner. V F 2.

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco UNIVERSITE PIERRE MENDES FRANCE Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco Du 2 mai au 8 juillet. 2 P a g e a) Vie pratique : Logement : A San Francisco, je logeais dans une résidence

Plus en détail

Le service jeunesse. au cœur de l action VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE

Le service jeunesse. au cœur de l action VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE Le service jeunesse au cœur de l action Renseignements : service jeunesse 29 rue de la Concorde Tél. 01 41 11 13 68 - Site internet : www.asnieres-sur-seine.fr Horaires : du

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Rapport de fin de séjour Stage ingénieur effectué à l université royale de Stockholm KTH, du 31/01/2011 au 17/06/2011 François Guillaume ECAM Lyon J ai effectué mon stage de fin d étude

Plus en détail

Déplacement de Najat VALLAUD-BELKACEM en Seine-Saint-Denis

Déplacement de Najat VALLAUD-BELKACEM en Seine-Saint-Denis Mardi 8 septembre 2015 Déplacement de Najat VALLAUD-BELKACEM en Seine-Saint-Denis Mise en œuvre du plan d action pour les écoles de Seine-Saint-Denis Dossier de presse 1 SOMMAIRE - Déplacement de Najat

Plus en détail

Résidence. Pierre Brossolette. Centre Communal d Action Sociale

Résidence. Pierre Brossolette. Centre Communal d Action Sociale Résidence Pierre Brossolette Centre Communal d Action Sociale Situation de la résidence Pierre Brossolette La RÉSIDENCE Pierre BROSSOLETTE, située dans le quartier des Gondoles Nord de Choisy-le-Roi, jouxte

Plus en détail

Le rapport de fin de séjour : Vienne (Autriche)

Le rapport de fin de séjour : Vienne (Autriche) Vie pratique Le rapport de fin de séjour : Vienne (Autriche) Logement L université dans laquelle j ai effectué mon séjour d étude nous proposait au préalable un site sur les logements en résidence étudiante.

Plus en détail

Maison du droit et de la médiation www.ville-stains.fr

Maison du droit et de la médiation www.ville-stains.fr www.ville-stains.fr SOMMAIRE page 4 INFORMATION ET ORIENTATION page 6 ACCES AU DROIT page 8 AIDE AUX VICTIMES page 10 MEDIATION page 12 ECRIVAIN PUBLIC page 14 LEXIQUE + NOS PARTENAIRES EDITO Pour la Municipalité,

Plus en détail

FACILE A LIRE ET A COMPRENDRE

FACILE A LIRE ET A COMPRENDRE FACILE A LIRE ET A COMPRENDRE faci A propos de l Unapei L Unapei a été créée en 1960. L Unapei regroupe 600 associations en France. Ce sont des associations de parents et d amis de personnes handicapées

Plus en détail

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU MOI INFIRMIER Je veux être conseillé dans l exercice de mon métier Notre métier est en constante évolution. En cela, il est passionnant

Plus en détail

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre?

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre? N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15 Que s est-il passé le 13 novembre? Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Qu est-ce que ça change dans le quotidien? Et maintenant, que va-t-il se passer? Pour

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business?

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? présente Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? Vous avez créé récemment votre start-up et vous cherchez des soutiens pour accélérer votre croissance? Vous

Plus en détail

Choisir la rapidité et la facilité d accès pour vos réunions et réceptions.

Choisir la rapidité et la facilité d accès pour vos réunions et réceptions. Choisir la rapidité et la facilité d accès pour vos réunions et réceptions. Réussir vos réunions. Avec Mercure, le bon hôtel au bon endroit, un très large choix de sites et des hôtels idéalement placés

Plus en détail

LIGUE DU CENTRE DE FOOTBALL. " LE FOOT à 5 de DECOUVERTE " Catégories U6 U7. Saison 2012 / 2013

LIGUE DU CENTRE DE FOOTBALL.  LE FOOT à 5 de DECOUVERTE  Catégories U6 U7. Saison 2012 / 2013 LIGUE DU CENTRE DE FOOTBALL " LE FOOT à 5 de DECOUVERTE " Catégories U6 U7 Saison 2012 / 2013 Cette brochure éditée pour le «Foot à 5 de découverte» doit constituer un véritable outil de travail. Chaque

Plus en détail

RÈGLEMENT de FONCTIONNEMENT FOYER DES JEUNES TRAVAILLEURS

RÈGLEMENT de FONCTIONNEMENT FOYER DES JEUNES TRAVAILLEURS ATRIUM FJT 88, rue Alsace-Lorraine 65000 TARBES 05.62.38.91.20 - Fax: 05.62.37.69.81 E.mail : accueil@fjt-tarbes.fr Site web : www.fjt-tarbes.fr RÈGLEMENT de FONCTIONNEMENT FOYER DES JEUNES TRAVAILLEURS

Plus en détail

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE pour les seniors, leur famille et les professionnels UN LIEU D ACCUEIL,D ÉCOUTE, D INFORMATION ET D ORIENTATION L équipe du pôle seniors est à votre disposition pour vous

Plus en détail

DES PHOTOGRAPHIES POUR UNE BIBLIOTHÈQUE

DES PHOTOGRAPHIES POUR UNE BIBLIOTHÈQUE DES PHOTOGRAPHIES POUR UNE BIBLIOTHÈQUE PROJET DE CRÉATION D UNE BIBLIOTHÈQUE POUR L ÉCOLE PRIMAIRE DE L ENSEIGNEMENT DE BASE DU SECTEUR II, PÔ, BURKINA FASO Anya Tikhomirova atikho@gmail.com LE PROJET

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

16 ANS ET ALORS? 1 16 ans et alors?

16 ANS ET ALORS? 1 16 ans et alors? 16 ANS ET ALORS? 1 16 ans et alors? À 16 ANS QUELS CHANGEMENTS? SEJOURS ESTIVAUX Tu dois te faire recenser et t inscrire à la journée d appel Tu as ta propre carte vitale et tu dois déclarer un médecin

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

L e x p u ls io n. Conseils Informations pour locataires en impayés DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT

L e x p u ls io n. Conseils Informations pour locataires en impayés DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT Je p e u x é v it e r L e x p u ls io n. Conseils Informations pour locataires en impayés DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT JE N AI PAS PAYE UN OU PLUSIEURS MOIS DE LOYER. Sans réaction de ma part,

Plus en détail

PARC Olympique Lyonnais

PARC Olympique Lyonnais PARC Olympique Lyonnais Le mot du président Mieux vous accueillir les soirs de matchs, vous proposer des prestations personnalisées et des solutions BtoB innovantes : c est la ligne de conduite que j ai

Plus en détail

Compte-rendu du séjour «allons en France 2010»

Compte-rendu du séjour «allons en France 2010» Compte-rendu du séjour «allons en France 2010» Bonjour! Je m appelle LU Chun, étudiant de français à l Université de Jianghan. Cet été, j ai eu l occasion d aller en France dans le cadre d un programme

Plus en détail

CONSEILS SUR LA REALISATION DES EXERCICES INCENDIE DANS LES EPLE DU 1 ER DEGRE

CONSEILS SUR LA REALISATION DES EXERCICES INCENDIE DANS LES EPLE DU 1 ER DEGRE CONSEILS SUR LA REALISATION DES EXERCICES INCENDIE DANS LES EPLE DU 1 ER DEGRE Sommaire du document : PROCEDURE D EVACUATION POUR LES EPLE DU 1 er DEGRE... 2 FICHE GUIDE DU DIRECTEUR D ÉCOLE... 3 LA FICHE

Plus en détail

SPORT-ÉTUDES FOOTBALL

SPORT-ÉTUDES FOOTBALL SPORT-ÉTUDES FOOTBALL Depuis 1983, l équipe d enseignants d Energy Academy transmet sa pasdernes. Si votre enfant est passionné par le football et qu il souhaite le pratiquer quotidiennement pour son simple

Plus en détail

CENTRE D ENTRAÎNEMENT RÉGIONAL. Centre Départemental de Formation et d Animation Sportives (CDFAS) 64 Rue des Bouquinvilles, 95600 Eaubonne

CENTRE D ENTRAÎNEMENT RÉGIONAL. Centre Départemental de Formation et d Animation Sportives (CDFAS) 64 Rue des Bouquinvilles, 95600 Eaubonne CENTRE D ENTRAÎNEMENT RÉGIONAL Centre Départemental de Formation et d Animation Sportives (CDFAS) 64 Rue des Bouquinvilles, 95600 Eaubonne HANDBALL PRÉSENTATION Le CER PIFO : aux jeunes athlètes l accès

Plus en détail

LES DISCRIMINATIONS NOUS CONCERNENT TOUS

LES DISCRIMINATIONS NOUS CONCERNENT TOUS LES DISCRIMINATIONS NOUS CONCERNENT TOUS Qu est-ce qu une discrimination? C est un traitement moins favorable subi par une personne par rapport à une autre dans une situation comparable, en raison de critères

Plus en détail

Compte-rendu réunion rentrée secteur LA ROCHELLE 18/09/14

Compte-rendu réunion rentrée secteur LA ROCHELLE 18/09/14 Compte-rendu réunion rentrée secteur LA ROCHELLE 18/09/14 Au niveau de notre département, la coordination de l action est assurée par la ligue de l enseignement et l UDAF. Les 2 coordinateurs départementaux

Plus en détail

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ERASMUS

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ERASMUS RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ERASMUS a/ Vie pratique Au cours de mon année Erasmus à Almeria, j ai habité dans deux logements. Tout d abord au début de l année, j ai cherché mon premier logement grâce au service

Plus en détail

SECTION SPORTIVE RUGBY Féminin

SECTION SPORTIVE RUGBY Féminin SECTION SPORTIVE RUGBY Féminin Cité Scolaire Jacques Brel VENISSIEUX (69) Section Sportive Rugby Féminin Cité Scolaire Jacques Brel Vénissieux (69) Mise en place de structures scolaires, éducatives et

Plus en détail

Café 2030 22 Novembre 2011

Café 2030 22 Novembre 2011 Café 2030 22 Novembre 2011 Ne pas oser à porter le sac d une personne âgée N a rien dit sur une attitude méprisante vis-à-vis d une femme voilée et âgée Ne rien dire aux cyclistes sur les trottoirs Le

Plus en détail

TEMPS D ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR

TEMPS D ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR TEMPS D ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de SAUNAY Année 2015-2016 A. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 - Objet du règlement A compter de la rentrée 2015, les TAP (temps d activités

Plus en détail

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika UN AN EN PROVENCE ČECHOVÁ Veronika Depuis mon enfance, j ai eu un grand rêve. De partir en France et d apprendre la plus belle langue du monde. Grâce à ma professeur de français, Mme Drážďanská, qui m

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DU PORTAIL FAMILLE DE LA MAIRIE DE PELUSSIN (Société AIGA)

GUIDE D UTILISATION DU PORTAIL FAMILLE DE LA MAIRIE DE PELUSSIN (Société AIGA) GUIDE D UTILISATION DU PORTAIL FAMILLE DE LA MAIRIE DE PELUSSIN (Société AIGA) ACCES AUX SERVICES DU RESTAURANT SCOLAIRE DES SERVICES PERISCOLAIRES (Les TAP et La GARDERIE DU MATIN ET DU SOIR) Juillet

Plus en détail

LA CLASSE DE 3 ÈME VISITE L ALLIANCE FRANÇAISE

LA CLASSE DE 3 ÈME VISITE L ALLIANCE FRANÇAISE LA CLASSE DE 3 ÈME VISITE L ALLIANCE FRANÇAISE Découverte des métiers et des formations 1 SOMMAIRE La présentation de l alliance p 3 La visite des lieux Le festival de BD p6 p7 La pause déjeuner p 8 Les

Plus en détail

CULTURELLE ET SOLIDAIRE

CULTURELLE ET SOLIDAIRE NOTRE POLITIQUE SOCIALE CULTURELLE POUR 2013 ET SOLIDAIRE A l aube de cette nouvelle année 2013, j ai souhaité, avec l ensemble de l équipe municipale, vous présenter en détail notre politique sociale,

Plus en détail

Jeudi 22 janvier 2015 20h30-22h30

Jeudi 22 janvier 2015 20h30-22h30 CONSEIL DE QUARTIER DU CENTRE Jeudi 22 janvier 2015 20h30-22h30 ORDRE DU JOUR 1. Dispositif «Voisin-Age» : une autre façon d être solidaire entre voisins. 2. Sécurité, proximité, tranquillité : la «Participation

Plus en détail

SOUTIEN SCOLAIRE NIVEAU LYCÉE

SOUTIEN SCOLAIRE NIVEAU LYCÉE l // Les professeurs particuliers SOUTIEN SCOLAIRE NIVEAU LYCÉE COURS EN PETITS GROUPES & STAGES DE VACANCES 1 6 R U E C H A R L E M A G N E, P A R I S 4 e 1 LES PROFESSEURS PARTICULIERS EN BREF LES PROFESSEURS

Plus en détail

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL Répondez aux questions suivantes : 1. Où habitez-vous? 2. Quand êtes-vous arrivé à Paris? 3. Quelle est votre profession? Complétez les phrases : 1. Je ne (être) pas français. 2. Je (parler) un peu le

Plus en détail

Avenue Castelnau. Avenue Henri Barbusse

Avenue Castelnau. Avenue Henri Barbusse Drancy Drancy Le charme d une petite ville aux portes de Paris R é s i d e n c e Plein entre Au cœur de la Seine-Saint-Denis, Drancy profite Avenue Castelnau Rue Sadi Carnot Parc de Ladoucette Rue Anatole

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Reims, vendredi 20 décembre 2013

DOSSIER DE PRESSE. Reims, vendredi 20 décembre 2013 DOSSIER DE PRESSE Reims, vendredi 20 décembre 2013 Croix-Rouge : inauguration de la nouvelle antenne municipale et de la nouvelle antenne du C. C.A.S. Vendredi 20 décembre 2013 Sommaire Communiqué Un nouveau

Plus en détail

Compte rendu de réunion du Conseil d Administration de Touch France

Compte rendu de réunion du Conseil d Administration de Touch France Compte rendu de réunion du Conseil d Administration de Touch France Conférence téléphonique du Mardi 7 Février 2012 Début de la réunion : 20h30 Présents : Ilse Carpentier, Sébastien Chassande, Marc Rosenstiehl,

Plus en détail

Guide du représentant des parents d élèves au conseil d école

Guide du représentant des parents d élèves au conseil d école Guide du représentant des parents d élèves au conseil d école ÉDITO Vous êtes élu au conseil d école et nous vous en félicitons. Les partenaires éducatifs dans leur diversité et au premier plan la famille,

Plus en détail

Relevez les expressions de temps et employez-les en parlant de vous.

Relevez les expressions de temps et employez-les en parlant de vous. 1 Sarah 1 Une jeune femme va vous parler de son travail. Lisez les questions suivantes, ensuite, écoutez l enregistrement et répondez en quatre mots au maximum. 1 Où est-ce que la jeune femme travaille?

Plus en détail

Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux!

Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux! Avec la participation de la ville de Vernouillet (2 ème Ville Amie des enfants du département) Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux! 19/20 Novembre

Plus en détail

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth Charlène Reynaud Licence IUP Université jean Monnet Rapport de fin de séjour Stage Bournemouth A. Vie pratique Mon séjour s est déroulé à Bournemouth, ville de 163900 située à 2h00 de Londres. Bournemouth

Plus en détail

Monsieur l Ambassadeur, chers amis,

Monsieur l Ambassadeur, chers amis, Monsieur l Ambassadeur, chers amis, Je suis très honorée par la haute distinction dont vous venez de me remettre les insignes. Et je vous remercie de vos paroles particulièrement chaleureuses. Je suis

Plus en détail

SECTION 5. Élaboration d un plan de sécurité. Sachez où aller et quoi faire si vous êtes victime de mauvais traitements. Un guide pour les aînés

SECTION 5. Élaboration d un plan de sécurité. Sachez où aller et quoi faire si vous êtes victime de mauvais traitements. Un guide pour les aînés SECTION 5. Élaboration d un plan de sécurité Sachez où aller et quoi faire si vous êtes victime de mauvais traitements Un guide pour les aînés 43 SECTION 5. Élaboration d un plan de sécurité Les violences

Plus en détail

Fédération Française de Baseball et Softball 41, rue de Fécamp - 75012 Paris - France Tel : +33 1 44 68 89 30 - Fax : +33 1 44 68 96 00

Fédération Française de Baseball et Softball 41, rue de Fécamp - 75012 Paris - France Tel : +33 1 44 68 89 30 - Fax : +33 1 44 68 96 00 TOULOUSE Présentation saison 2007/2008 Pour obtenir un dossier d inscription, veuillez prendre contact AVANT LE 15 Avril 2007 Avec Boris Rothermundt Tel : 06.08.85.57.16 Mail : boris.rothermundt@ffbsc.org

Plus en détail

Dossier de candidature Session «Jeunes» Ile-de-France

Dossier de candidature Session «Jeunes» Ile-de-France Dossier de candidature Session «Jeunes» Ile-de-France Du lundi 23 mars au vendredi 27 mars 2015 École des officiers de la gendarmerie nationale Melun (Seine-et-Marne) L INHESJ L Institut national des hautes

Plus en détail

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa.

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa. réformiste efficace www.unsa.org libre Pour agir utile, utile et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! solidaire autonome1 Depuis 1993, l UNSA a connu un fort développement

Plus en détail

ACCOMPAGNER LA FONDATION PARIS SAINT-GERMAIN

ACCOMPAGNER LA FONDATION PARIS SAINT-GERMAIN ACCOMPAGNER LA FONDATION PARIS SAINT-GERMAIN NOM PROSPECT + DATE LA FONDATION PARIS SAINT-GERMAIN DÈS SEPTEMBRE 2000, LE PARIS SAINT-GERMAIN S EST ENGAGÉ SUR LE TERRAIN DE L ACTION SOCIALE EN CRÉANT LA

Plus en détail

C est reparti pour les Nouvelles Activités Périscolaires!

C est reparti pour les Nouvelles Activités Périscolaires! C est reparti pour les Nouvelles Activités Périscolaires! Ecoles de la Communauté de Communes du Pays de Chalindrey École de LE PAILLY (maternelle & élémentaire) Cette plaquette est téléchargeable sur

Plus en détail

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI Durant 3 semaines j étais { Hiratsuka, près de Yokohama où j allais tous les jours au lycée. Ma famille d accueil se composait du père, de la mère, de ma

Plus en détail

Mutuelle Petite Enfance Lafayette

Mutuelle Petite Enfance Lafayette Mutuelle Petite Enfance Lafayette Page 1 sur 8 1 PRESENTATION Le relais d assistantes maternelles «Canne à Sucre» se situe au 197 cours Lafayette 69006 LYON. Le relais assistantes maternelles «Canne à

Plus en détail

Entreprendre ici est une chance

Entreprendre ici est une chance Entreprendre ici est une chance Je me sens bien dans cette ambiance cosmopolite Environnement exceptionnel Pierre est chargé de clientèle pour l Europe «Anglais, allemand, italien, chinois, russe Quand

Plus en détail

Réforme des rythmes scolaires Les nouvelles activités péri-éducatives. S e r v i c e péri-scolaire

Réforme des rythmes scolaires Les nouvelles activités péri-éducatives. S e r v i c e péri-scolaire Réforme des rythmes scolaires Les nouvelles activités péri-éducatives S e r v i c e péri-scolaire Bonjour, Je m appelle O.S.C.A.R. et je suis ton nouveau compagnon. Je fais un chouette métier. Je suis

Plus en détail

Elaborer un projet d action

Elaborer un projet d action FICHE PRATI QUE Elaborer un projet d action Un projet n est pas le fruit du hasard mais le résultat d une situation que l on juge insatisfaisante et que l on souhaite changer. On pourrait dans ce sens

Plus en détail

Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire

Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire www.zupdeco.org Communiqué de presse Avril 2015 Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire Difficultés d apprentissage, décrochage, accompagnement scolaire et perception de réussite

Plus en détail

Projet éducatif des CLSH et des accueils périscolaires des services de l Ufcv

Projet éducatif des CLSH et des accueils périscolaires des services de l Ufcv Partenaire de votre projet local Projet éducatif des CLSH et des accueils périscolaires des services de l Ufcv Ufcv 10 Quai de la Charente 75019 PARIS Téléphone : 01 44 72 14 14 L UFCV s enracine dans

Plus en détail

public communal? PRIORITÉS STÉPHANAISES LE CHOIX DE SERVICES PUBLICS MUNICIPAUX

public communal? PRIORITÉS STÉPHANAISES LE CHOIX DE SERVICES PUBLICS MUNICIPAUX Qu est-ce que le service public communal? LE SERVICE PUBLIC COMMUNAL STÉPHANAIS RASSEMBLE L ENSEMBLE DES SER- VICES ET ACTIVITÉS MIS EN PLACE PAR LA VILLE, SOUS LA CONDUITE DU MAIRE. CERTAINES FONCTIONS

Plus en détail

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de loisirs de Nozay Croc Loisirs de Vay Responsables Nozay : Denis Bretécher (enfancenozay.lamano@orange.fr) N port: 06.79.67.32.92. Vay: Nolwen Hébert-Bertho

Plus en détail

un entretien avec Sofian Aït Mamer et Leïla Lazaar, animateurs sportifs à Paris et Asnières

un entretien avec Sofian Aït Mamer et Leïla Lazaar, animateurs sportifs à Paris et Asnières un entretien avec Sofian Aït Mamer et Leïla Lazaar, animateurs sportifs à Paris et Asnières SUR LE TERRAIN Leïla Lazaar est maîtresse auxiliaire, elle attend d être titularisée dans un lycée professionnel

Plus en détail

On a volé La plage de Sainte-Adresse!

On a volé La plage de Sainte-Adresse! On a volé La plage de Sainte-Adresse! par Ana 5e Aza 4e Ahmed 5e Dagman 5e Emilienne 6e Taïmoor 3e Jeudi 5 Mai 2011 08:32 Chapitre 1 Salut! Je m' appelle Séléna, j' ai 16 ans. Les vacances viennent de

Plus en détail

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Quartier Jeunes 9h30-11h Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Le porteur LA SPAP : Société des Amis des Pauvres Fondée en 1847

Plus en détail

SEPTEMBRE2013 Prise 04

SEPTEMBRE2013 Prise 04 SEPTEMBRE2013 Prise 04 Dans ce numéro Nouvelles heures d ouverture PORTRAIT DE DIRIGEANT CONSEIL FISCALITÉ OT DU IRECTEUR ÉNÉRAL Dans le but de vous offrir une prestation de service correspondant à vos

Plus en détail

Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015

Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015 Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015 Compte-rendu fait par : I.MOUSQUET Présents : C.CHARRIER, architecte E.BAZZO, DGS A.DJEBARI, enseignante maternelle

Plus en détail

Présentation des dispositifs relatifs à l emploi et au crédit d impôt compétitivité emploi : jeudi 11 juillet au Port

Présentation des dispositifs relatifs à l emploi et au crédit d impôt compétitivité emploi : jeudi 11 juillet au Port Le service économique La lettre au format PDF Les archives de la lettre + Présentation des dispositifs relatifs à l emploi et au crédit d impôt compétitivité emploi : jeudi 11 juillet au Port Le beau temps

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 20 20 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du././20.. au././20.. Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom et adresse

Plus en détail

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi anapec Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Des compétences pour l emploi des emplois pour les

Plus en détail

Lancement de la campagne «Familles d Accueil» Conférence de presse du vendredi 27 novembre 2015. Intervention du Ministre de l Aide à la Jeunesse,

Lancement de la campagne «Familles d Accueil» Conférence de presse du vendredi 27 novembre 2015. Intervention du Ministre de l Aide à la Jeunesse, Lancement de la campagne «Familles d Accueil» Conférence de presse du vendredi 27 novembre 2015 Intervention du Ministre de l Aide à la Jeunesse, Rachid MADRANE Mesdames, Messieurs, Chers journalistes,

Plus en détail

MODALITES D ACCUEIL REGLEMENT INTERIEUR 2015 / 2016. 50 rue de l Hôtel de ville 63200 MOZAC Renseignements Inscriptions 04 73 74 45 80

MODALITES D ACCUEIL REGLEMENT INTERIEUR 2015 / 2016. 50 rue de l Hôtel de ville 63200 MOZAC Renseignements Inscriptions 04 73 74 45 80 MODALITES D ACCUEIL REGLEMENT INTERIEUR 2015 / 2016 50 rue de l Hôtel de ville 63200 MOZAC Renseignements Inscriptions 04 73 74 45 80 ACCUEILS PERISCOLAIRES : L accueil périscolaire est ouvert le lundi,

Plus en détail

Ecole Maîtrisienne Régionale de Bourgogne. Présentation Saison Culturelle 2007/2008

Ecole Maîtrisienne Régionale de Bourgogne. Présentation Saison Culturelle 2007/2008 DOSSIER DE PRESSE Ecole Maîtrisienne Régionale de Bourgogne L ART AU SERVICE DE L ÉDUCATION DANS UN CADRE SCOLAIRE Présentation Saison Culturelle 2007/2008 Conférence de presse du lundi 22 octobre 2007

Plus en détail

http://www.economie.gouv.fr

http://www.economie.gouv.fr PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES http://www.economie.gouv.fr Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse pour le lancement de la Banque

Plus en détail

BILAN DU FORUM DES METIERS 2011

BILAN DU FORUM DES METIERS 2011 BILAN DU FORUM DES METIERS 2011 1 BILAN DE LA FREQUENTATION DES ELEVES Près de 850 élèves ont rencontré 105 intervenants (14 absents) Grâce au décompte aux portails, nous savons que par niveau sont venus

Plus en détail

VOUS N ARRIVEZ PLUS À PAYER VOTRE LOYER? des conseils, des aides

VOUS N ARRIVEZ PLUS À PAYER VOTRE LOYER? des conseils, des aides VOUS N ARRIVEZ PLUS À PAYER VOTRE LOYER? des conseils, des aides Vous n avez pas payé votre loyer depuis deux mois > Des frais supplémentaires de relance facturés sur quittance > Deux lettres de rappel

Plus en détail

ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO. Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM,

ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO. Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM, Hotel SARAKAWA, Vendredi 22 novembre 2013 ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM, Représentante

Plus en détail

C est l affaire de tous

C est l affaire de tous C est l affaire de tous Il appartient aux élus de la mettre en œuvre avec toutes les difficultés que cela comporte. Attentifs aux préoccupations des citoyens en matière de sécurité des personnes et des

Plus en détail

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser Édito Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir de vous présenter dans ce document le fruit de presque deux longues années de concertation

Plus en détail

RECRUTEMENT SURVEILLANCE DES EXAMENS. Temps de travail : Vous êtes recruté(e) pour une durée et un nombre d heures fixés contractuellement.

RECRUTEMENT SURVEILLANCE DES EXAMENS. Temps de travail : Vous êtes recruté(e) pour une durée et un nombre d heures fixés contractuellement. RECRUTEMENT SURVEILLANCE DES EXAMENS Temps de travail : Vous êtes recruté(e) pour une durée et un nombre d heures fixés contractuellement. Rémunération principale : Votre rémunération sera le résultat

Plus en détail

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES Résidence Seniors LES PERVENCHES RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES Livret d accueil RPA Les Pervenches Quartier Villaine 4 rue Jean Rostand 91300 Massy 01 60 11 16 00 www.residences-massy.fr édito BIENVENUE

Plus en détail

Ne restez pas seule!

Ne restez pas seule! Violences conjugales Accueil - écoute - soutien Ne restez pas seule! PREFET DE LA SEINE-SAINT-DENIS Direction départementale de la cohésion sociale Mission départementale aux Droits des Femmes et à l Ẻgalité

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015 Dossier de presse PLANÈTE COURTIER, Juin 2015 Contact presse Agence C3M - Tél. : 01 47 34 01 15 Michelle AMIARD - 06 60 97 24 00 - michelle@agence-c3m.com Laurence DELVAL - laurence@agence-c3m.com Sommaire

Plus en détail

DELF Prim A2. Livret du candidat. Compréhension de l'oral. Compréhension des écrits. Production écrite

DELF Prim A2. Livret du candidat. Compréhension de l'oral. Compréhension des écrits. Production écrite Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues Livret du candidat Compréhension de l'oral Compréhension des écrits Production écrite PMA22S008 04/06/13 Code du candidat : Nom : Prénom

Plus en détail

Vendredi 30 janvier 2015. Inauguration espace ainés «La Maison Bleue» Président de la PAC

Vendredi 30 janvier 2015. Inauguration espace ainés «La Maison Bleue» Président de la PAC Vendredi 30 janvier 2015 Inauguration espace ainés «La Maison Bleue» Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Président de la PAC Monsieur le Président du Sénat, Cher Gérard

Plus en détail