ETANCH-R12. DOSSIER TECHNIQUE Numéro : DT-AG001-OR 1.RÉGLEMENTATION 2.INDICATEURS DE PERMÉABILITÉ À L AIR 3.PROPRIÉTÉS 4.DOMAINES D APPLICATION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ETANCH-R12. DOSSIER TECHNIQUE Numéro : DT-AG001-OR 1.RÉGLEMENTATION 2.INDICATEURS DE PERMÉABILITÉ À L AIR 3.PROPRIÉTÉS 4.DOMAINES D APPLICATION"

Transcription

1 PRODUIT A USAGE PROFESSIONNEL GARANTIE : Les indications mentionnées sur nos fiches sont le résultat d essais objectifs communiqué par nos laboratoires à titre d information. Elles ne sauraient cependant constituer une garantie ni engagement de notre part. La manipulation et la mise en œuvre de notre produit échappant à notre contrôle, il importe à l utilisateur de s assurer par des essais préalables que celui-ci convient parfaitement tant qu à l usage auquel il le destine, tant qu à la résistance ou à la sensibilité des supports sur lesquels il est appliqué. Par conséquent notre responsabilité ne saurait être engagée dans le cas de dommages ou de dégâts. Notre garantie ne saurait excéder le remplacement d un produit reconnu défectueux dans un délai d une année après sa livraison. ETANCH-R12 DOSSIER TECHNIQUE Numéro : DT-AG001-OR 1.RÉGLEMENTATION 2.INDICATEURS DE PERMÉABILITÉ À L AIR 3.PROPRIÉTÉS 4.DOMAINES D APPLICATION 5.MODE D EMPLOI 6.TRAITEMENT DES POINTS SINGULIERS 7.MISE EN OEUVRE 8.CONSEILS D UTILISATION 9.RÉSULTAT DES ESSAIS COV 10.RÉSULTAT DES ESSAIS CMR 11.RÉSULTAT DES ESSAIS DE PERMÉABILITÉ À L AIR AVANT TRAITEMENT/APRÈS TRAITEMENT 12.CONCLUSION 13.CARACTÉRISTIQUES PHYSICO-CHIMIQUES 14.RESPONSABILITÉ ET GARANTIE

2 1/5 RÉGLEMENTATION : La Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) a pour objet de limiter les consommations énergétiques des bâtiments et les émissions de gaz à effet de serre, et d encourager le développement de nouvelles technologies. La RT 2012 a remplacé la réglementation précédemment en vigueur, la RT Elle s applique à tous les bâtiments neufs (résidentiels et non résidentiels) ou parties nouvelles de bâtiment, ayant fait l objet d une demande de permis de construire déposée après le 1er janvier 2013, hors exceptions. Elle impose des contraintes sur la ventilation, la perméabilité à l air et la surface des baies, portes et fenêtres. A l achèvement des travaux, il est obligatoire de faire réaliser une attestation d application de la RT 2012 par un contrôleur technique, un diagnostiqueur ou un organisme certificateur. INDICATEURS DE PERMÉABILITÉ À L AIR : Le Q4Pa-surf (anciennement I4) est le débit de fuite à une pression différentielle de 4 pascals divisé par la surface de parois froides (hors plancher bas). Cet indicateur est utilisé dans la réglementation thermique RT 2012 et pour le label BBC-Effinergie. L'indicateur ne doit pas dépasser 0,60 m3/(h.m2) pour une maison individuelle et 1,00 m3/(h.m2) pour les bâtiments collectifs. PROPRIÉTÉS : ETANCH-R12 est un revêtement souple d étanchéité à l air, prêt à l emploi, en phase aqueuse. Il permet de réduire le débit d air traversant l enveloppe des bâtiments pour satisfaire aux exigences de la RT 2012 et notamment le test d infiltrométrie à la Blower-door. ETANCH-R12 a fait l objet d un rapport d essai de mesure de perméabilité à l air selon la norme NF EN et le guide d application GA P DOMAINES D APPLICATION ETANCH-R12 s emploie en construction neuve ou rénovation pour les travaux d étanchéité à l air des murs intérieurs. Il s applique directement sur bétons, bétons cellulaires, parpaings, briques, pierres naturelles, bois, etc

3 2/5 MODE D EMPLOI : Agiter avant emploi. Nettoyer, dépoussiérer le support et le débarrasser des parties non adhérentes. Appliquer ETANCH-R12 en 2 couches au rouleau ou au pistolet Airless (buse 521) sur les murs périphériques en contact direct avec l extérieur. TRAITEMENT DES POINTS SINGULIERS : Avant application, il convient de combler et recouvrir les points singuliers comme les encadrements de portes et de fenêtres, les passages de tuyaux, les trous avec NEWFIX conditionné en cartouche pour une dépose plus facile et rapide. MISE EN ŒUVRE : APPLICATION AU PISTOLET AIRLESS (BUSE 521) CONSOMMATION MOYENNE : 0.5L au m² en 2 couches. SÉCHAGE ENTRE LES COUCHES : 24 à 48 heures. APPLICATION AU ROULEAU SÉCHAGE COMPLET : 48 heures. CONSEILS D UTILISATION : Pensez à protéger les surfaces qui ne seront pas traitées. Nettoyer les outils à l eau avant séchage.

4 3/5 RÉSULTAT DES ESSAIS COV : * Information sur le niveau d émission de substances volatiles dans l air intérieur, présentant un risque de toxicité par inhalation, sur une échelle de classe allant de A+ (très faibles émissions) à C (fortes émissions). RÉSULTAT DES ESSAIS CMR : Le produit testé satisfait aux exigences de la réglementation française DEVP A du 30 avril 2009 et DEVP A du 28 mai RÉSULTAT DES ESSAIS DE PERMÉABILITÉ À L AIR : Des mesures de perméabilité à l air à la Blower-door ont été réalisées par Control Energie sur un bâtiment en cours de construction, de type résidentiel, maison individuelle (photos ci-après). Control Energie est le premier opérateur autorisé par Qualibat sur les mesures de perméabilité à l air dans les Hautes Pyrénées. Les mesures ont été lancées avant et après traitement des murs intérieurs périphériques par ETANCH-R12, le bâtiment n ayant subi aucune autre modification.

5 4/5 RÉSULTAT DES ESSAIS DE PERMÉABILITÉ À L AIR AVANT TRAITEMENT : Perméabilité à l air sous 4 Pa : Q4Pa-surf = 3,36 m³/(h.m²) Objectif atteint : Non. La valeur n'est pas conforme à l'exigence de la RT2012. Objectif 0.6 Résultat 3.36 RT 2012 RÉSULTAT DES ESSAIS DE PERMÉABILITÉ À L AIR APRÈS TRAITEMENT : Perméabilité à l air sous 4 Pa : Q4Pa-surf = 0,40 m³/(h.m²) Objectif atteint : Oui. La valeur de perméabilité à l air est conforme à l'exigence de la RT2012. Résultat 0.4 Objectif 0.6 RT 2012

6 5/5 CONCLUSION : La comparaison de la perméabilité à l air du bâtiment avant et après traitement démontre que le revêtement ETANCH-R12 a provoqué une baisse de la perméabilité à l air sous 4Pa de 88% et permet d obtenir un résultat conforme à l exigence de la RT 2012 (Q4Pa-surf inférieur à 0,60 m3/(h.m2) pour une maison individuelle). Les essais ayant été menés sur un bâtiment en cours de construction, la pose de l enduit extérieur notamment devrait permettre d améliorer encore la valeur de perméabilité à l air qui sera mesurée en fin de chantier. Les artisans comme les plaquistes, les électriciens ou les plombiers qui travailleront par la suite sur le chantier devront veiller à ne pas dégrader la barrière étanche à l air réalisée avec ETANCH-R12 (colmater les trous réalisés pour le passage de tuyaux et gaines par exemple ). CARACTERISTIQUES : Aspect : Liquide visqueux/pâteux bleu ph : 8 ± 0.5 Viscosité : <11000cps Point d ébullition : >100 C Dilution : Hydrosoluble Densité : 1 ± 0,01 g/cm³ Conservation : Stocker dans son emballage d origine, dans un endroit abrité du soleil, sec et ventilé. Garder les conteneurs fermés hors de leur utilisation. Protéger du gel. Conserver à température comprise entre +5 C et +30 C. Conservation : 12 mois. RESPONSABILITÉ ET GARANTIE Les informations contenues dans la présente notice sont fournies en toute bonne foi et se fondent sur nos connaissances et résultats d essais effectués dans un souci constant d objectivité. Elles ne peuvent cependant, en aucun cas, être considérées comme apportant une garantie ni comme engageant notre responsabilité en cas d application défectueuse. Ne se substitue pas aux règles de l art et Documents Techniques Unifiés en vigueur. Des essais préalables sont recommandés afin de vérifier que les modes d emploi et les conditions d application du produit sont satisfaisants.

OFFRE SPECIALE «PROFESSIONNELS DU BATIMENT»

OFFRE SPECIALE «PROFESSIONNELS DU BATIMENT» OFFRE SPECIALE «PROFESSIONNELS DU BATIMENT» Parce que l immobilier est affaire de professionnels, notre réseau de proximité est à votre service pour la réalisation de l ensemble des contrôles et diagnostics

Plus en détail

RÈGLEMENTATION THERMIQUE : RT2012/BBC :

RÈGLEMENTATION THERMIQUE : RT2012/BBC : JANVIER 2013 RÈGLEMENTATION THERMIQUE : RT2012/BBC : QU'EST-CE-QUE LA RÈGLEMENTATION THERMIQUE? La réglementation thermique française a pour but de fixer une limite maximale à la consommation énergétique

Plus en détail

Evolution des exigences réglementaires de consommation énergétique des bâtiments neufs : une rupture opérée par le Grenelle Environnement

Evolution des exigences réglementaires de consommation énergétique des bâtiments neufs : une rupture opérée par le Grenelle Environnement SEMIN TECHNIC, étanchéité à l air ] Étanchéité à l air Les murs extérieurs, plancher, toiture, portes et fenêtres constituent l enveloppe d un bâtiment. C est elle qui sépare le milieu intérieur du milieu

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012

Réglementation Thermique 2012 TECHNIQUE CONSTRUCTION PARIS ILE-DE-FRANCE 15 novembre 2010 Réglementation Thermique 2012 Ce qu il faut retenir La nouvelle réglementation thermique RT 2012 s appliquera à partir de la fin de l année 2011.

Plus en détail

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012 338 memento 2013 RÉGLEMENTATION 5. thermique historique des réglementations... p..340 la rt 2012 Les nouveautés... p..341 Les indicateurs et exigences... p..341 Les dispositifs de contrôle... p..343 La

Plus en détail

Version 2 - Validée par CA Effinergie du 17 avril 2009

Version 2 - Validée par CA Effinergie du 17 avril 2009 Règles techniques relatives au processus et à la mesure de l étanchéité à l air des bâtiments neufs faisant l objet Version 2 - Validée par CA Effinergie du 17 avril 2009 L'ensemble des informations décrites

Plus en détail

Performance énergétique et mise en

Performance énergétique et mise en Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois 5 à 7 de l éco-construction Pierre LERICHE et Stéphane BRUNIERE GUILHERAND GRANGES le 26/02/2015 Présentation de CERIBOIS Présentation

Plus en détail

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE NOTE D INFORMATION TECHNIQUE Concernant l installation des vérandas concernées par la RT 2012 en maisons individuelles Cette note a été établie à partir des textes réglementaires suivant : - Arrêté du

Plus en détail

Nous répondons au Label BBC - Effinergie

Nous répondons au Label BBC - Effinergie Nous répondons au Label BBC - Effinergie Pour pouvoir obtenir le Label BBC Effinergie, l exigence principale est de ne pas dépasser une valeur de consommation de : 50 kwh d énergie primaire par m² de Surface

Plus en détail

Rapport d inspection Test de perméabilité à l air Localisation des infiltrations d air parasites. Méthode B Test intermédiaire

Rapport d inspection Test de perméabilité à l air Localisation des infiltrations d air parasites. Méthode B Test intermédiaire Rapport d inspection Test de perméabilité à l air Localisation des infiltrations d air parasites Méthode B Test intermédiaire Logement n 3 Q4Pasurf = 0,816 m 3 /(h. m 2 ) Maitre d ouvrage : SNC BATIMALO

Plus en détail

NOTICE PRODUIT. Sika MaxTack Invisible PRESENTATION. Colle transparente à base de résine en phase aqueuse à maintien immédiat et haute résistance

NOTICE PRODUIT. Sika MaxTack Invisible PRESENTATION. Colle transparente à base de résine en phase aqueuse à maintien immédiat et haute résistance NOTICE PRODUIT Colle transparente à base de résine en phase aqueuse à maintien immédiat et haute résistance PRESENTATION DOMAINES D APPLICATION est une colle mono composante, multi-usages et à haute résistance,

Plus en détail

DOUBLAGES ISOLANTS À HAUTES PERFORMANCES THERMIQUE ET ACOUSTIQUE

DOUBLAGES ISOLANTS À HAUTES PERFORMANCES THERMIQUE ET ACOUSTIQUE DOUBLAGES ISOLANTS À HAUTES PERFORMANCES THERMIQUE ET ACOUSTIQUE Logements individuels Collectifs Établissement de santé Enseignements Hôteliers Centres commerciaux Neuf Rénovation R, la nouvelle valeur

Plus en détail

FICHES TECHNIQUES LASCO FAÇADE. Édition février 2015

FICHES TECHNIQUES LASCO FAÇADE. Édition février 2015 FICHES TECHNIQUES LASCO FAÇADE Édition février 2015 INDEX FICHES TECHNIQUES / FÉV. 2015 LES PEINTURES DE RAVALEMENT #F211 LASCOFOND.A - p. 3 #F212 LASCOFIXE.S - p. 5 #F215 FIXACOAT mat p. 7 #F231 LASCOLITH

Plus en détail

Réponse Siniat : Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? A B C D E F G. Pour réduire les déperditions de chaleur

Réponse Siniat : Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? A B C D E F G. Pour réduire les déperditions de chaleur Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? Pour réduire les déperditions de chaleur Améliorer l efficacité énergétique Faire des économies d énergie Réduire les flux d air non maîtrisés Améliorer

Plus en détail

LES ECHOS TECHNIQUES N 17

LES ECHOS TECHNIQUES N 17 LES ECHOS TECHNIQUES N 17 RAPPEL : La maintenance des portes automatiques est obligatoire! Le SNFPSA a révisé son dépliant "Maintenance des portes automatiques piétonnes". Il présente les dispositions

Plus en détail

LA REGLEMENTATION «VERANDA»

LA REGLEMENTATION «VERANDA» LA REGLEMENTATION «VERANDA» Il est impossible de construire une véranda sans déposer une autorisation préalable en mairie. Depuis le 1/1/2012, décret 2011-1771, les communes sont soumises à un document

Plus en détail

Les dossiers Knauf. LES SOLUTIONS PERMÉABILITÉ À L AIR knauf

Les dossiers Knauf. LES SOLUTIONS PERMÉABILITÉ À L AIR knauf Les dossiers Knauf 2014 LES SOLUTIONS PERMÉABILITÉ À L AIR knauf Les dossiers Knauf Les solutions perméabilité à l air Knauf Principes de l isolation thermique par l intérieur Les solutions Knauf pour

Plus en détail

1 PrÄambule. 2 Autorisations d urbanisme et RT 2012. Objet >

1 PrÄambule. 2 Autorisations d urbanisme et RT 2012. Objet > Objet > RÄglementation thermique 2012 : aspects pratiques La präsente circulaire aborde tous les aspects pratiques de la räglementation thermique 2012 Å l occasion d un projet de construction neuve (ou

Plus en détail

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 Stéphane GIRAULT Études de conception en génie climatique et électricité Audits énergétiques Études

Plus en détail

TEST D'ETANCHEITE A L'AIR RAPPORT D'ESSAI N XXXX. Donneur d'ordre Adresse du bien Opérateur de mesures Date du contrôle

TEST D'ETANCHEITE A L'AIR RAPPORT D'ESSAI N XXXX. Donneur d'ordre Adresse du bien Opérateur de mesures Date du contrôle TEST D'ETANCHEITE A L'AIR RAPPORT D'ESSAI N XXXX Donneur d'ordre Adresse du bien Opérateur de mesures Date du contrôle XXXX XXXX Franck MARTIN 02/06/2015 RESULTAT Le résultat de mesures de l'indice Q4Pa-surf

Plus en détail

Les différents appareils permettant de réaliser un test d étanchéité à l air en cours de chantier.

Les différents appareils permettant de réaliser un test d étanchéité à l air en cours de chantier. Les différents appareils permettant de réaliser un test d étanchéité à l air en cours de chantier. 2012 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille technique a été établie à partir de différents sites Internet

Plus en détail

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire.

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire. Maison individuelle exemplaire : éco-innovante et reproductible Règlement de l appel à projets Date limite de réception des dossiers : 1 er octobre 2009 12 h Objectifs de l appel à projets Le secteur du

Plus en détail

PERFORMANCES ACOUSTIQUES :

PERFORMANCES ACOUSTIQUES : FICHE CONSEIL N 10 PERFORMANCES ACOUSTIQUES : LES BONNES PRATIQUES DE MISE EN ŒUVRE. La performance acoustique des ouvrages en plaques de plâtre (cloison, contre-cloison, plafond) dépend non seulement

Plus en détail

Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement. Les orientations de la RT2012. Une RT2012 pour quels bâtiments?

Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement. Les orientations de la RT2012. Une RT2012 pour quels bâtiments? Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement Hôtel de la Région Rhône-Alpes Sylvain Charlot 27 avril 2012 Une RT2012 pour quels bâtiments? Les orientations de la RT2012 Les bâtiments visés Tous

Plus en détail

EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ :

EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : 1/9 EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : MAÇONNERIE ET BÉTON ARMÉ COURANT Date d application : 01 juillet 2015 2/9

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE DELTA -THENE Mise en œuvre comme pare-vapeur dans le cadre de piscines.

GUIDE TECHNIQUE DELTA -THENE Mise en œuvre comme pare-vapeur dans le cadre de piscines. GUIDE TECHNIQUE DELTA -THENE Mise en œuvre comme pare-vapeur dans le cadre de piscines. Introduction L étanchéité à l air d une paroi à ossature bois ou d une toiture isolée en pente est une notion primordiale

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012

La Réglementation Thermique 2012 La Réglementation Thermique 2012 La réglementation thermique 2012 ou RT 2012 est le fruit d une réflexion de deux ans des acteurs des différents secteurs du bâtiment, faisant suite au dernier Grenelle

Plus en détail

QUI ET POURQUOI LA RT2012?

QUI ET POURQUOI LA RT2012? QUI ET POURQUOI LA RT2012? La réglementation thermique 2012 s applique à la quasi-totalité des bâtiments dont le permis de construire a été déposé après 01 janvier 2013, à quelques exceptions près. La

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 La Réglementation Thermique 2012 Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Introduction Depuis le 1 er janvier 2013, une nouvelle réglementation thermique s applique à

Plus en détail

Atelier CLER 1er décembre 2010. Sébastien DELMAS

Atelier CLER 1er décembre 2010. Sébastien DELMAS Futurs labels Effinergie Atelier CLER 1er décembre 2010 Sébastien DELMAS 1. Présentation du Collectif Effinergie 2. Les actions mises en œuvre 3. Les labels 4. Les actions en cours 5. Point sur la RT 2012

Plus en détail

Présentation du process. Assembleur de murs thermo-économiques

Présentation du process. Assembleur de murs thermo-économiques Présentation du process Assembleur de murs thermo-économiques Présentation du brevet COMPOMUR Janvier 2013 L origine Objectifs La création du label BBC et l annonce de la RT2012 a déclenché la recherche

Plus en détail

SOMMAIRE CONSTRUCTIONS NEUVES

SOMMAIRE CONSTRUCTIONS NEUVES SOMMAIRE CONSTRUCTIONS NEUVES Parcours A Vous vous lancez dans un projet de construction neuve 1. Faire le point avec les conseillers habitats 2. Choisir son terrain Cette deuxième étape présente les critères

Plus en détail

TELECHARGEMENT. Comprendre la Réglementation Thermique 2005

TELECHARGEMENT. Comprendre la Réglementation Thermique 2005 TELECHARGEMENT Comprendre la Réglementation Thermique 2005 SOMMAIRE DE LA RT 2000 A LA RT 2005...3 LES VALEURS DE REFERENCE ET GARDE-FOUS...3 VALIDATIOND UN PROJET...4 LEXIQUE...5 TEXTES DE REFERENCE...6

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU LOGEMENT, DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DE LA RURALITÉ Arrêté du 19 décembre 2014 modifiant les modalités de validation d une démarche qualité

Plus en détail

Thibault GIMOND Ingénieur FFB IDF (78-91-95)

Thibault GIMOND Ingénieur FFB IDF (78-91-95) Thibault GIMOND Ingénieur FFB IDF (78-91-95) RT 2012 : Outil majeur de l application du Grenelle pour le secteur du Bâtiment But : Limiter les consommations énergétique des bâtiments neuf. La RT 2012 impose

Plus en détail

LITAFEU JOINT COUPE FEU. Propriétés. Performances. Domaines d application. Sécurité. Stockage. Conditionnement. Mise en œuvre P 1/8

LITAFEU JOINT COUPE FEU. Propriétés. Performances. Domaines d application. Sécurité. Stockage. Conditionnement. Mise en œuvre P 1/8 P 1/8 LITAFEU JOINT COUPE FEU Date d actualisation : 23 juillet 2012 Propriétés Le LITAFEU est constitué de fibres minérales incombustibles, imputrescibles, insérées dans une résille de fibres de verre.

Plus en détail

L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment

L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment Travaux Dirigés 05 Le chauffe-eau solaire Filière Scientifique - Option Sciences de l Ingénieur LYCEE PAPE-CLEMENT - PESSAC 1 Lycée Pape CLEMENT

Plus en détail

Sheetrock. Proplak et Propaint. L'enduit "prêt à l'emploi" de référence pour les plaquistes et les peintres

Sheetrock. Proplak et Propaint. L'enduit prêt à l'emploi de référence pour les plaquistes et les peintres Sheetrock Proplak et Propaint L'enduit "prêt à l'emploi" de référence pour les plaquistes et les peintres SHEETROCK proplak et propaint 12/2015 Sheetrock Proplak et propaint L'enduit "prêt à l'emploi"

Plus en détail

Projet de grille d évaluation. pour la pré-sélection des projets CTU 2012/2015. du Pays Vallée de la Sarthe

Projet de grille d évaluation. pour la pré-sélection des projets CTU 2012/2015. du Pays Vallée de la Sarthe Projet de grille d évaluation pour la pré-sélection des projets CTU 2012/2015 du Pays Vallée de la Sarthe Contexte : Le Conseil Régional des Pays de la Loire a voté en 2009 son agenda 21 régional. Ce document

Plus en détail

OBJECTIFS. Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés

OBJECTIFS. Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés 1. TRAITEMENT DE L ACOUSTIQUE DANS LE BÂTIMENT Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés Acoustique phénomène physique Définition

Plus en détail

RT2012. La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT

RT2012. La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT RT2012 La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT RT2012 1974 : premier choc pétrolier. La France prend conscience de la nécessité d économiser ses ressources énergétiques.

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012. Réunion Publique du 3 juillet 2013

Réglementation Thermique 2012. Réunion Publique du 3 juillet 2013 Réglementation Thermique 2012 Réunion Publique du 3 juillet 2013 Déroulement de la présentation Présentation de l Espace Info Energie La RT 2012 : les enjeux nationaux Conciliation enjeux énergétiques

Plus en détail

Sommaire. Présentation RT 2012 - CAUE Bastia - FFB

Sommaire. Présentation RT 2012 - CAUE Bastia - FFB Sommaire 1. Objectifs, méthode d élaboration 2. Exigences et évolutions / RT2005 3. Bbio, Cep, Tic 4. Exigences minimales 5. Synthèse d étude standardisée 6. Calendrier 7. Coût : maison individuelle 8.

Plus en détail

Perméabilité à l air des bâtiments hyper-isolés

Perméabilité à l air des bâtiments hyper-isolés Perméabilité à l air des bâtiments hyper-isolés D. Limoges, R. Carrié, R. Jobert CETE de Lyon A. Pouget, C. Bréjon POUGET Consultants Rencontres PREBAT 2008 Perpignan, 3-5 juin 2008 PABHI Financement :

Plus en détail

THERMOSTOP PEINTURE RÉGULATRICE DE CHALEUR TOITURES ET FAÇADES LE CONFORT ET LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS. Le concentré de performance.

THERMOSTOP PEINTURE RÉGULATRICE DE CHALEUR TOITURES ET FAÇADES LE CONFORT ET LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS. Le concentré de performance. PEINTURE RÉGULATRICE DE CHALEUR TOITURES ET FAÇADES LE CONFORT ET LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS Le concentré de performance. www.solutions-comus.com RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE : Un défi pour demain

Plus en détail

5 bonnes raisons. de construire en mono mur bio bric. www.bouyer-leroux.com une marque bouyer leroux

5 bonnes raisons. de construire en mono mur bio bric. www.bouyer-leroux.com une marque bouyer leroux 5 bonnes raisons de construire en mono mur bio bric La RT 2012 fixe 3 objectifs de résultats : besoins bioclimatiques, consommation d énergie primaire, confort d été. La réponse à ces objectifs est notamment

Plus en détail

Travailler au contact de l amiante

Travailler au contact de l amiante Travailler au contact de l amiante 20 SOURCES D INFORMATION Décret n 20-629 du 3 juin 20 relatif à la protection de la population contre les risques sanitaires liés à une exposition à l'amiante dans les

Plus en détail

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie+ (Validées par le CA du 21 novembre 2012)

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie+ (Validées par le CA du 21 novembre 2012) 1. Objet REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie (Validées par le CA du 21 novembre 2012) Les présentes Règles Techniques établies par l association

Plus en détail

Mesure de perméabilité à l air

Mesure de perméabilité à l air Rapport d essai de mesure de perméabilité à l air selon la norme NF EN 13829 et le guide d application GA P50- INFILTROTEST 9 route de Paris 75000 PARIS XXXXXXXXXX - XXXXXXXXXX@hotmail.fr www.xxxxxxx.com

Plus en détail

SikaMembran Window System

SikaMembran Window System FICHE TECHNIQUE SYSTÈME IMPERMÉABLE À L EAU ET RÉGULARISANT LA VAPEUR POUR LE PLACEMENT DE FENÊTRES DESCRIPTON DU SYSTÈME Le système SikaMembran Window est une membrane spéciale très flexible et extensible

Plus en détail

Thermique des bâtiments Généralités

Thermique des bâtiments Généralités Thermique des bâtiments Généralités Si initialement, l étude du bilan thermique des bâtiments est effectuée afin d économiser les combustibles de chauffage (fuel, gaz, charbon ou électricité), elle est

Plus en détail

Performances en mode chauffage. Type de pompe à chaleur Niveau exigé (1) PAC air extérieur/eau. PAC eau glycolée/eau ou PAC eau glycolée/eau glycolée

Performances en mode chauffage. Type de pompe à chaleur Niveau exigé (1) PAC air extérieur/eau. PAC eau glycolée/eau ou PAC eau glycolée/eau glycolée LABEL PROMOTELEC PERFORMANCE LES EXIGENCES TECHNIQUES à RESPECTER PAR POSTE CLé DU BÂTiMENT Spécifications des pompes à chaleur à absorption à chauffage direct au gaz Caractéristiques Les matériels destinés

Plus en détail

Diagnostic de Performance Énergétique sans mention

Diagnostic de Performance Énergétique sans mention Diagnostic de Performance Énergétique sans mention Formation Permettre l'accès à la certification et/ou la recertification du DPE sans mention pour réaliser des : DPE d'habitations individuelles et de

Plus en détail

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Etanchéité à l air dans la construction bois Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Pourquoi des bâtiments étanches à l air? Ne pas confondre : étanchéité à l air et confinement Une bonne étanchéité à l air

Plus en détail

Etanchéité à l air en France : état des lieux, enjeux, et pistes de progrès

Etanchéité à l air en France : état des lieux, enjeux, et pistes de progrès Etanchéité à l air en France : état des lieux, enjeux, et pistes de progrès R. Carrié S. Berthault, S. Charrier, J.P. Grand, R. Jobert, D. Limoges CETE de Lyon Dijon, 21 novembre 2007 Plan de l'exposé

Plus en détail

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Les chocs pétroliers des années 70 nous ont fait réaliser que si nos logements étaient confortables, c était au prix d une utilisation

Plus en détail

La GARANTIE d'une maçonnerie de QUALITÉ avec le BLOC BÉTON CERTIFIÉ. Qualité des produits

La GARANTIE d'une maçonnerie de QUALITÉ avec le BLOC BÉTON CERTIFIÉ. Qualité des produits La GARANTIE d'une maçonnerie de QUALITÉ avec le BLOC BÉTON CERTIFIÉ Qualité des produits Choisir la sérénité Ce document, destiné aux prescripteurs et aux entrepreneurs, a été conçu pour leur apporter

Plus en détail

RT 2012 Pourquoi utiliser le bois?

RT 2012 Pourquoi utiliser le bois? RT 2012 Pourquoi utiliser le bois? RT 2012 : Pourquoi utiliser le bois? Quelques rappels sur la RT2012 et le projet de RT2020. RT2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois techniquement? La performance

Plus en détail

Nf logement Nf logement hqe

Nf logement Nf logement hqe référentiel V9.0 synthèse Nf logement Nf logement hqe Certifications Habitat Neuf INTRODUCTION Les certifications NF Logement et NF Logement HQE existent depuis 2004. En 10 ans, plus de 50 promoteurs

Plus en détail

Nouvelles aides fiscales 2016, ce qu il faut retenir... CEE TVA ÉCO - RÉNOVATION CRÉDIT D IMPÔT POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE RGE

Nouvelles aides fiscales 2016, ce qu il faut retenir... CEE TVA ÉCO - RÉNOVATION CRÉDIT D IMPÔT POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE RGE Nouvelles aides fiscales 2016, ce qu il faut retenir... CEE TVA éco-ptz CRÉDIT D IMPÔT POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE ÉCO - RÉNOVATION RGE 2 Schüco Nouvelles aides fiscales 2016, ce qu il faut retenir...

Plus en détail

Les 5 à 7 de l éco-construction

Les 5 à 7 de l éco-construction Les 5 à 7 de l éco-construction Retrouvez les conférences sur www.ifb42.com La RT2012 Le confort d été Performances des menuiseries extérieures Humidité et transfert de vapeur d eau dans les parois Les

Plus en détail

PB20RT+ Bloc thermique à isolation rapportée

PB20RT+ Bloc thermique à isolation rapportée PB20RT+ à isolation rapportée PONCEBLOC 20RT+ Dimension du bloc standard (L x ép. x h en mm) Résistance mécanique L 30 Nombre de blocs/m² 8 Poids du bloc sec (kg) 12,5 Résistance thermique maçonnerie seule

Plus en détail

Evolution des réglementations thermiques

Evolution des réglementations thermiques Salon BATIMOI Marche-en-Famenne Evolution des réglementations thermiques Le 28 janvier 2013 Nicolas SPIES Dans le cadre de la matinée d étude sur «L isolation thermique des façades» 1 Réglementations thermiques,

Plus en détail

Efficacité énergétique

Efficacité énergétique Efficacité énergétique Documentations ressources: HAGER; ISOVER; KONNEX; LEGRAND. G.LEROY LPO G BAUMONT SOMMAIRE Etude de cas d un pavillon Le Grenelle 1 et la RT 2012 Perméabilité du bâtiment et traitement

Plus en détail

THERMIPÔLE 18 Rue des Fabriques 77 000 MELUN

THERMIPÔLE 18 Rue des Fabriques 77 000 MELUN THERMIPÔLE 18 Rue des Fabriques 77 000 MELUN RAPPORT REFERENCES EXERCICE TEST DATE DU RAPPORT DATE DE L'ESSAI SOCIETE INTERVENANT : TEST DE PERMEABILITE A L'AIR : NF EN 13829 / GA P50-784 : 2 / 10 (fichier

Plus en détail

PRÉSENTATION RAPIDE DE LA SOCIÉTÉ PRINCIPE DE L ITE SUBERISOLE MATÉRIAUX EMPLOYÉS SUBERISOLE : UN SYSTÈME CLÉ EN MAIN DÉTAILS ET AVANTAGES

PRÉSENTATION RAPIDE DE LA SOCIÉTÉ PRINCIPE DE L ITE SUBERISOLE MATÉRIAUX EMPLOYÉS SUBERISOLE : UN SYSTÈME CLÉ EN MAIN DÉTAILS ET AVANTAGES PRÉSENTATION RAPIDE DE LA SOCIÉTÉ PRINCIPE DE L ITE SUBERISOLE MATÉRIAUX EMPLOYÉS SUBERISOLE : UN SYSTÈME CLÉ EN MAIN DÉTAILS ET AVANTAGES SUPPORTS ADMISSIBLES MISE EN ŒUVRE : PRINCIPE DE POSE SUR SUPPORT

Plus en détail

Référentiel spécifique pour la demande de. Qualification : 02-01 Repérage amiante avant travaux et avant démolition. et pièces spécifiques à produire

Référentiel spécifique pour la demande de. Qualification : 02-01 Repérage amiante avant travaux et avant démolition. et pièces spécifiques à produire Référentiel spécifique pour la demande de Qualification : 02-01 Repérage amiante avant travaux et pièces spécifiques à produire En complément du dossier de demande général Critères de qualification 02-01

Plus en détail

Référentiels et labels pour le logement existant

Référentiels et labels pour le logement existant La réglementation sur l existant Les labels dans l habitat existant Le label BBC EFFINERGIE La certification CERQUAL Patrimoine Environnement Un exemple d opération labélisée BBC Rénovation Référentiel

Plus en détail

Protection des constructions neuves contre les termites : les systèmes de protection à l interface sol-bâti

Protection des constructions neuves contre les termites : les systèmes de protection à l interface sol-bâti Protection des constructions neuves contre les termites : les systèmes de protection à l interface sol-bâti Depuis novembre 2007, la loi impose de nouvelles mesures de protection des bâtiments contre les

Plus en détail

Précisions sur l application des deux volets de la réglementation thermique des bâtiments existants

Précisions sur l application des deux volets de la réglementation thermique des bâtiments existants Fiche d application : Précisions sur l application des deux volets de la réglementation thermique des bâtiments existants Date Modification Version 08 avril 2011 1 1/11 Préambule Cette fiche d application

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012

Réglementation Thermique 2012 Réglementation Thermique 2012 2010 SOURCE D IFORMATIO Cette note de veille réglementaire a été établie à partir du décret n 2010-1269 du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et à la

Plus en détail

Label Promotelec Habitat Neuf PRESCRIPTIONS OBLIGATOIRES, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS

Label Promotelec Habitat Neuf PRESCRIPTIONS OBLIGATOIRES, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS 3 Label Promotelec Habitat Neuf, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS Production d eau chaude sanitaire Réseaux de communication MARQUAGE QUALITÉ EXIGÉ Tous systèmes de production d'eau chaude sanitaire

Plus en détail

LA CONTRIBUTION DES FENÊTRES ALUMINIUM A LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

LA CONTRIBUTION DES FENÊTRES ALUMINIUM A LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS LA CONTRIBUTION DES FENÊTRES ALUMINIUM A LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS Les critères de performance énergétique des fenêtres aluminium Impact des fenêtres sur la consommation d un bâtiment d

Plus en détail

Les grands principes de la RT2012. - La réglementation en quelques mots, - les changements constatés avec le BBC

Les grands principes de la RT2012. - La réglementation en quelques mots, - les changements constatés avec le BBC Les grands principes de la RT2012 - La réglementation en quelques mots, - les changements constatés avec le BBC CERQUAL Direction des Etudes et Recherches Septembre Octobre 2011 1 Les textes et le calendrier

Plus en détail

REGLEMENTATION THERMIQUE «RT 2012» FICHE 2 = TRAVAUX D EXTENSION SUR CONSTRUCTIONS EXISTANTES

REGLEMENTATION THERMIQUE «RT 2012» FICHE 2 = TRAVAUX D EXTENSION SUR CONSTRUCTIONS EXISTANTES VILLE DE MAISONS-LAFFITTE REGLEMENTATION THERMIQUE «RT 2012» FICHE 2 = TRAVAUX D EXTENSION SUR CONSTRUCTIONS EXISTANTES La loi n 2010-788 du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l environnement

Plus en détail

Fiches pratiques. Labels Européens dans la construction neuve. Le label Passivhaus. Le label Minergie. Gérer - Informer - Préserver - Économiser

Fiches pratiques. Labels Européens dans la construction neuve. Le label Passivhaus. Le label Minergie. Gérer - Informer - Préserver - Économiser Fiches pratiques Gérer - Informer - Préserver - Économiser 26 Labels Européens dans la construction neuve Poussée par son adhésion aux protocoles de Montréal et de Kyoto et par la prise de conscience de

Plus en détail

ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX

ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX Je soussigné(e) : Représentant(e) de la société Située à : Numéro Voie Lieu-dit Localité Code postal : ---- BP

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU LOGEMENT, DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DE LA RURALITÉ Arrêté du 11 décembre 2014 relatif aux caractéristiques thermiques et aux exigences de

Plus en détail

Dossier de Presse. Ce module va rester en place quelques mois et les visites des chambres témoins seront organisées sur demande.

Dossier de Presse. Ce module va rester en place quelques mois et les visites des chambres témoins seront organisées sur demande. Dossier de Presse Balladins s investit dans une démarche économique et environnementale forte pour ces prochaines constructions et a présenté le 20 mai dernier, sur le parking de son hôtel de Gennevilliers,

Plus en détail

L essentiel de La Rt 2012

L essentiel de La Rt 2012 L essentiel de la RT 2012 Philippe Leblond L essentiel de la RT 2012 Obligations et mise en œuvre de la réglementation thermique 2 e édition À tous ceux qui m ont soutenu, sans les citer pour n oublier

Plus en détail

RT 2012. FT2i SIRET : 521 257 808 00019 NAF :7120 B Centre d'affaires Atlantis, 8 rue Louis Blériot 56400 AURAY

RT 2012. FT2i SIRET : 521 257 808 00019 NAF :7120 B Centre d'affaires Atlantis, 8 rue Louis Blériot 56400 AURAY RT 2012 I. Evolution de la RT 2005 et du label BBC à la RT 2012 Sommaire Les échecs de la RT 2005 Le BBC RT 2012: Les nouvelles obligations Le Bbio Le Cep Le TIC Le Q4 Les nouvelles technologies Suivi

Plus en détail

Bâtiments performants - Bâtiment Basse Consommation BBC Dans l existant www.prioriterre.org

Bâtiments performants - Bâtiment Basse Consommation BBC Dans l existant www.prioriterre.org Bâtiments performants - Bâtiment Basse Consommation BBC Dans l existant www.prioriterre.org Mise à jour le 22/11/2010 La consommation d'énergie liée à l utilisation et à l exploitation des bâtiments représente

Plus en détail

Présentation du process. Une révolution dans la construction ossature bois

Présentation du process. Une révolution dans la construction ossature bois Présentation du process Une révolution dans la construction ossature bois L origine Objectifs La création du label BBC et l annonce de la RT2012 a déclenché la recherche d une solution appropriée. La manière

Plus en détail

LE CREDIT D'IMPOT RELATIF AU DEVELOPPEMENT DURABLE, ECONOMIES D'ENERGIE, ENERGIES RENOUVELABLES)

LE CREDIT D'IMPOT RELATIF AU DEVELOPPEMENT DURABLE, ECONOMIES D'ENERGIE, ENERGIES RENOUVELABLES) Fiche Pratique LE CREDIT D'IMPOT RELATIF AU DEVELOPPEMENT DURABLE, ECONOMIES D'ENERGIE, ENERGIES RENOUVELABLES) * Avertissement : le document ci-après a été rédigé pour apporter une aide aux lecteurs pour

Plus en détail

RAPPORT. Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux.

RAPPORT. Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. RAPPORT Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. Je soussigné : Jacques VIARD représentant de la société ESI situé à : Numéro 7a Voie avenue

Plus en détail

Version 1 / Septembre 2012 BEOPAN ET LA RT 2012

Version 1 / Septembre 2012 BEOPAN ET LA RT 2012 Version 1 / Septembre 2012 BEOPAN ET LA RT 2012 LE PLUS IMPORTANT: RESPECT DE LA RT 2012. Pour les permis déposés à partir du 01/01/2013 1 / Lors du dépôt de permis de construire il faudra fournir une

Plus en détail

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation 28 avril 2011 Grenelle de l'environnement Bâtiment Grenelle 2 et réglementation Assises nationales de l'aménagement et de l'économie durables en Montagne Commissariat Général au Développement durable Direction

Plus en détail

La réglementation PEB

La réglementation PEB La réglementation PEB En Région wallonne, la réglementation sur la Performance Energétique des Bâtiments, entrée en vigueur depuis le 1er septembre 2008, a subi depuis plusieurs évolutions. Elle s'applique

Plus en détail

ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS

ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS Maryse SARRE CSTB Expérience française dans le domaine de l isolation par l intérieur en construction neuve ou en rénovation Journée 16 septembre 2010 PAGE 1 Techniques

Plus en détail

Chauffage, isolation et ventilation écologiques

Chauffage, isolation et ventilation écologiques Chauffage, isolation et ventilation écologiques Paul de haut Deuxième édition 2011 Groupe Eyrolles 2007, 2011 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12998-4 PARTIE 1 BILAN ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

Plus en détail

MARQUAGE ROUTIER TRAVAUX DE SIGNALISATION HORIZONTALE. Cahier des Clauses Techniques Particulières

MARQUAGE ROUTIER TRAVAUX DE SIGNALISATION HORIZONTALE. Cahier des Clauses Techniques Particulières MARQUAGE ROUTIER TRAVAUX DE SIGNALISATION HORIZONTALE Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P. Page 1/9 SOMMAIRE 1- Généralités 2- Consistance des travaux 3- Provenance des matériaux et des

Plus en détail

Indice de révision n 5 Date : 04/03/2013 INSTRUCTION 04

Indice de révision n 5 Date : 04/03/2013 INSTRUCTION 04 REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE DPE D HABITATIONS INDIVIDUELLES ET DE LOTS DANS LES BATIMENTS A USAGE PRINCIPAL D HABITATION. ATTESTATION DE PRISE EN COMPTE DE LA REGLEMENTATION

Plus en détail

BlueBat 2011 Lyon QUALIBAT

BlueBat 2011 Lyon QUALIBAT BlueBat 2011 Lyon QUALIBAT Le Grenelle Environnement Formidable enjeu en terme de marché de rénovation, Opportunité extraordinaire pour les entreprises de construction, Evolution des métiers vers une démarche

Plus en détail

ETANCHE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES V2/05-2014. EMISSION TEST REPORT COV CMR No.392-2014-00255401 (EUROFINS PRODUCT TESTING A/S)

ETANCHE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES V2/05-2014. EMISSION TEST REPORT COV CMR No.392-2014-00255401 (EUROFINS PRODUCT TESTING A/S) PV d essai n 42.152 (laboratoire central des structures et des matériaux). Certification class A au feu (UNDERWRITERS LABORATORIES INC). EMISSION TEST REPORT COV CMR No.392-2014-00255401 (EUROFINS PRODUCT

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER

LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER ANNEE 2014 AVRIL N 722 LA NOUVELLE REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Jean-Jacques Salmon Philippe Salmon Christine Baugé David Alexandre Droit immobilier Droit de la construction

Plus en détail

Les fiches pratiques de l ADIL du Finistère

Les fiches pratiques de l ADIL du Finistère Les fiches pratiques de l ADIL du Finistère LES AIDES LOCALES A L ACCESSION A LA PROPRIETE DANS LE FINISTERE Les collectivités locales ont la possibilité de mettre en place une politique locale d aide

Plus en détail

Logement certifié. Date : 26/10/2015. Signature :

Logement certifié. Date : 26/10/2015. Signature : Logement certifié Rue : Rue Bois l'evêque n : 128 CP : 4040 Localité : Herstal Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

Logement certifié. médiocre. absent

Logement certifié. médiocre. absent Logement certifié Rue : Rue Lalou n : 18 CP : 1495 Localité : Marbais Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale d énergie

Plus en détail

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville Bâtiments Matériaux Opérations Installations Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville B ÂTIMENTS Soucieux de réaliser une habitation thermiquement performante, des propriétaires

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : La brique cellulaire (YTONG) Rédaction : Aouad Roger/ Etudiant ETC 3 ème année Date : 23 novembre 2007 Généralité 1. Histoire En 1924, J.A Eriksson,

Plus en détail