MAISON INDIVIDUELLE 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MAISON INDIVIDUELLE 2013"

Transcription

1 MAISON INDIVIDUELLE 2013 Analyse régionalisée du marché et des acteurs du secteur de la maison individuelle Perspectives à l horizon 2013 Les premiers constructeurs et promoteurs du secteur Descriptif de l étude 150 rue Gallieni Boulogne-Billancourt - France Tél : Fax : web :

2

3 MAISON INDIVIDUELLE 2013 LA MAISON INDIVIDUELLE Marché majeur, à fort potentiel de développement Premier marché du bâtiment en France, le marché de la maison individuelle, c est en 2011 plus de mises en chantier sur le territoire métropolitain, pour un enjeu en valeur niveau entreprises de plus de 20 milliards HT. Ce marché constitue, de fait, un secteur de débouchés considérable pour les professionnels du bâtiment. Après une période de forte turbulence en au plus fort de la crise, ce marché a retrouvé le chemin de la croissance en 2010, et d ores et déjà, l année 2011 s annonce comme une année de très forte progression des mises en chantier, avec une hausse escomptée de l ordre de 18 %. Ce marché, en phase de redéploiement, a vu en peu de temps son paysage se modifier assez considérablement, conduisant à une nouvelle donne au niveau de la profession des constructeurs et promoteurs : restructurations, alliances, modifications de périmètres d activité, Ce marché, par ailleurs, est aujourd hui de plus en plus soumis au nouveau contexte réglementaire et environnemental (impact de la RT 2012, prolifération des certifications et labels, recherche systématique de la performance énergétique, ). Il en découle la nécessité d une réflexion en profondeur quant aux méthodes de production des constructeurs, confrontés au défi de renouveler leur offre-produits, dans le souci de satisfaire les besoins d une clientèle informée et exigeante, tout en maîtrisant leurs coûts de production. Dans ce contexte de mutation, il est important pour les industriels de la construction directement concernés par ce marché en pleine évolution, de pouvoir disposer d un outil commercial et marketing pertinent, conçu pour leur permettre de développer des stratégies en phase avec la nouvelle donne qui caractérise aujourd hui le secteur de la maison individuelle en France. MAISON INDIVIDUELLE 2013 L outil d optimisation de votre action commerciale sur ce marché Conçu pour répondre aux besoins des industriels du bâtiment, cette nouvelle étude poursuit un double objectif : Vous apporter la connaissance chiffrée de ce marché dans sa situation actuelle au plan national, par région et département ; en cerner les mutations et tendances majeures au niveau du produit «maison individuelle» lui-même, avec notamment le développement de la maison à ossature bois ; en situer les enjeux nouveaux en termes de débouchés et perspectives d ici à 2013 ; Présenter et analyser à travers une base de données «acteurs» très qualifiée, les constructeurs et promoteurs les plus importants du secteur, ceux sur lesquels vous allez pouvoir focaliser tous vos efforts commerciaux et marketing à court-moyen terme.

4 ORIGINALITÉ ET ATOUTS NOUVELLE ÉTUDE MAISON INDIVIDUELLE 2013 En résumé, cette nouvelle étude, c est : Un remarquable support de réflexion marketing et d action commerciale pour : cerner avec précisions toutes les grandeurs caractéristiques de ce marché, en comprendre les mécanismes, en saisir les tendances d évolution et les orientations prévisibles d ici à 2013 agir avec la plus grande efficacité auprès des constructeurs et promoteurs qui aujourd hui font la réalité du marché Un outil mettant en évidence, au niveau de chacun des constructeurs recensés, leurs principales options constructives en termes de : matériaux de structure : parpaings, briques, Monomur, bois, acier, autres systèmes constructifs : isolation par l intérieur, ossature bois, isolation par l intérieur et l extérieur, isolation répartie, isolation par l extérieur options couverture : tuiles terre-cuite, tuiles béton, ardoises naturelles, ardoises fibres-ciment, autres options menuiseries : PVC, bois, aluminium, mixte option chauffage : électricité, gaz, fioul, bois, systèmes thermo-dynamiques, options diverses : combles perdus / aménagés / aménageables/ sans comble, distribution filière sèche/filière humide, prêt à finir,

5 ORIGINALITÉ ET ATOUTS MAISON INDIVIDUELLE 2013, c est aussi La mise en perspective de toutes les évolutions marquantes du marché et de ses opérateurs : redéploiement des grands acteurs nationaux et multi-régionaux prenant la forme de nouvelles stratégies d alliance et/ou de repositionnement produits et métiers marketing d offre en phase avec l évolution récente de la demande, développement de nouveaux services, adoption de labels et certifications du type BBC-EFFINERGIE, pour faire face aux exigences de l entrée en application prochaine de la RT 2012 L étude de référence sur le marché de la maison individuelle et la base de données la plus complète pour un suivi optimisé des constructeurs et promoteurs qui font la réalité du marché français : une restitution «papier» sous la forme de 2 rapports d étude : - un Volet 1 d analyse du marché et de ses acteurs au plan national (environ 180 pages), - un Volet 2 d analyse régionalisée, constitué de 22 monographies régionales (environ 345 pages) un fichier informatique très qualifié qui recense les opérateurs-clés du secteur, livré sur CD Rom sous format Access et Excel, avec toutes possibilités de tri à plat et croisés En conclusion : Avec cette nouvelle étude, vous allez disposer d une connaissance en profondeur du marché et vous aurez, en outre, les moyens d une approche commerciale très ciblée auprès des constructeurs qui comptent véritablement au plan national, régional et local.

6 MAISON INDIVIDUELLE 2013 Un outil marketing et commercial spécialement conçu pour les industriels, fabricants de produits et équipements pour la construction Pour votre réflexion marketing Cerner et comprendre les enjeux nouveaux du marché de la maison individuelle : taille du marché, structure, organisation, mécanismes, orientations techniques et tendances d évolution prévisible d ici à 2013 Saisir la dynamique d évolution de la profession des constructeurs, sur la base des mouvements de restructuration en cours et des nouvelles stratégies d offre Pour votre action commerciale et de prescription Agir sélectivement auprès des constructeurs et promoteurs majeurs du marché, en ciblant leurs centres de décisions opérationnels, sur la base d un fichier hautement qualifié, identifiant les véritables décideurs techniques Organiser et programmer votre action terrain au plan national, régional et local en fonction de la réalité des enjeux de marché, à des fins d optimisation de vos moyens commerciaux et marketing OBJECTIF DE CETTE ÉTUDE : Vous donner les moyens opérationnels de votre réussite sur le marché français de la maison individuelle

7 SOMMAIRE DE L ÉTUDE LE MARCHÉ DE LA MAISON INDIVIDUELLE EN 2010 ET 2011 SES PERSPECTIVES A L HORIZON 2013 Introduction - Typologie du secteur de la maison individuelle Les différentes catégories de maisons individuelles : maisons isolées, maisons groupées, résidences principales, résidences secondaires, etc. Les différentes catégories de constructeurs : constructeurs de maisons individuelles, promoteurs de maisons individuelles. Secteur structuré, secteur non structuré, acteurs occasionnels. Les différentes catégories de financement. Structure régionale du marché selon la nature de la construction et le type de maisons Structure régionale du marché selon l usage des logements : résidence principale, résidence secondaire. Poids de la maison isolée et de la maison groupée dans le segment des résidences principales et dans le segment des résidences secondaires Structure du marché par type d unités urbaines. Nombre de maisons mises en chantier dans les 25 plus grandes unités urbaines de France. Données-clés du marché de la construction neuve de maisons individuelles Le marché de la maison individuelle au plan national en Chiffres-clés du marché en volume de mises en chantier et en valeur niveau entreprises - Segmentations croisées par type de maisons (isolées/groupées) et nature de construction (construction nouvelle/construction sur bâtiment existant). Le marché de la maison individuelle en volume au plan régional - Poids du segment de la maison individuelle au sein de chacun des 22 marchés régionaux du logement neuf. Le marché de la maison individuelle en valeur niveau entreprises au plan régional. Le marché de la maison individuelle en volume au plan départemental - Identification des marchés départementaux leaders dans l individuel neuf - Taux de pénétration de l habitat individuel dans ces départements. Les segmentations essentielles du marché de la maison individuelle au niveau régional : Structure régionale du marché selon le type d habitat individuel (maisons isolées / maisons groupées). Taux de pénétration de chaque type d habitat individuel dans les marchés régionaux. Hiérarchie des marchés régionaux dans l individuel isolé, dans l individuel groupé Tendances d évolution du marché et perspectives à l horizon 2013 Les données-clés d évolution du marché de la maison individuelle depuis La nouvelle donne de ce marché, ses orientations les plus marquantes en termes de production par type de maisons : maisons isolées, maisons groupées ; de destination : résidence principale, résidence secondaire,... Les grandes tendances d évolution du marché de la maison individuelle au cours de ces dernières années : pénurie de foncier, augmentation des coûts de construction, déficit de main-d oeuvre,... La réalité prévisible du marché de la maison individuelle en 2011, par type de maisons et nature de construction. Les perspectives du marché à l horizon Grandeurs caractéristiques et segmentations essentielles au plan national en Scénarios d évolution et facteurs-clés de compréhension de cette évolution prévisible. La physionomie prévisible des marchés régionaux de la maison individuelle sur la période Situation prévisible du marché dans chacune des 22 régions françaises en 2013, au global et ventilé par nature de travaux.

8 MAISON INDIVIDUELLE 2013 Toutes les données-clés pour appréhender le marché dans sa réalité nationale, régionale et locale, en cerner les perspectives de développement d ici à 2013

9 SOMMAIRE DE L ÉTUDE Les évolutions structurelles du marché et de l offre des constructeurs et promoteurs Caractéristiques nouvelles des maisons aujourd hui mises en chantier : surface moyenne, nombre de pièces, nombre de niveaux,... Déclinaison de la surface moyenne par région et par type de maisons (isolées/groupées) dans chaque région. Répartition des mises en chantier nationales de maisons individuelles selon le nombre de pièces et le type de maisons. Déclinaison du nombre moyen de pièces par région et par type de maisons (isolées/groupées) dans chaque région. Structure du marché selon le nombre de niveaux : niveaux et plus. Déclinaison par région. Structure du marché selon le prix des maisons dans les secteurs de la maison isolée et de la maison groupée. Déclinaison par région. Aspects essentiels dans l offre des opérateurs du marché de la maison individuelle neuve. Profil de la demande et conséquences sur l offre des constructeurs. Impact du nouveau cadre réglementaire de la RT 2012 et conséquences sur l offre des constructeurs. Multiplication des offres de maisons BBC et problématiques liées à la maîtrise des surcoûts engendrés. Les choix constructifs des opérateurs du secteur structuré Les choix relatifs aux matériaux de structure et systèmes constructifs. Segmentation par type de matériaux de structure : parpaings, briques, Monomur, bois, acier, autres Choix techniques envisagés dans ce domaine dans un horizon à 3 ans. Segmentation par système constructif : isolation par l intérieur, ossature bois, isolation par l intérieur et l extérieur, isolation répartie, isolation par l extérieur. Choix techniques envisagés dans ce domaine dans un horizon à 3 ans. Segmentation par type de couverture : tuiles terrecuite / tuiles béton, ardoises naturelles / ardoises fibres-ciment, autres, Déclinaison par région. Segmentation par type de menuiseries extérieures : PVC / bois / aluminium / mixte. Déclinaison par région. Segmentation par type de distribution intérieure : filière sèche / filière humide. Déclinaison par région. Segmentation par type de combles : combles perdus / aménagés / aménageables / sans comble. Déclinaison par région. Segmentation par système de chauffage : électricité / gaz naturel / gaz propane / fioul / bois, systèmes thermo-dynamiques/ autres. Déclinaison par région. Choix techniques envisagés dans ce domaine dans un horizon à 3 ans. Point de situation sur la maison à ossature bois. Marché actuel et prévisible d ici à LA PROFESSION DES CONSTRUCTEURS DE MAISONS INDIVIDUELLES : CONSTRUCTEURS DE MAISONS ISOLÉES ET PROMOTEURS DE MAISONS GROUPÉES Présentation générale de la profession La présentation générale de la profession en Le poids respectif des secteurs structuré (constructeurs de maisons individuelles et promoteurs de maisons groupées) et non structuré (artisans, concepteurs-maîtres d oeuvre, autoconstructeurs). L importance, l organisation et la concentration de la profession du secteur structuré en La profession des constructeurs et promoteurs L organisation et la structure générale de la profession selon le type de constructeurs et le type de maisons construites : - maisons isolées, - maisons groupées. Poids du secteur privé et du secteur social.

10 SOMMAIRE DE L ÉTUDE Fiches de firmes constructeurs et promoteurs AST GROUPE BOUYGUES IMMOBILIER CGIE GEOXIA GROUPE BDL GROUPE FOUSSE CONSTRUCTIONS HABITAT PLUS MAISONS INDIVIDUELLES IGC KAUFMAN & BROAD MAISONS BABEAU SEGUIN MAISONS D'EN FRANCE MAISONS FRANCE CONFORT MAISONS LELIEVRE MAISONS PIERRE MIKIT NEXITY TRABECO TRECOBAT

11 SOMMAIRE DE L ÉTUDE Les évolutions marquantes de la profession : nouveaux rapports de force entre constructeurs, redéploiement des périmètres d intervention, indicateurs de concentration. La profession des constructeurs privés : structure, importance et organisation de la profession. Les constructeurs de maisons isolées. Les promoteurs de maisons en village. Concentration de la profession. Les 100 groupes et marques leaders du segment de la maison isolée. Les 20 groupes et marques leaders du segment de la maison groupée. La profession des constructeurs publics : structure, importance et organisation de la profession des opérateurs de l habitat social. Caractéristiques de leur activité, concentration de la profession. Les 50 acteurs leaders du secteur social. Présentation des grands constructeurs et promoteurs du marché Les plus grands constructeurs et promoteurs du secteur sont présentés sous forme de fiches de firmes détaillées, dans leur importance, leur organisation, leur activité et leurs structures de décisions opérationnelles, avec leurs dirigeants et responsables techniques. Près d une vingtaine de ces grands constructeurs et promoteurs de maisons individuelles sont ainsi analysés de manière détaillée (cf. liste page ci-contre). ANALYSE RÉGIONALISÉE ET DÉPARTEMENTALISÉE DU MARCHÉ DE LA MAISON INDIVIDUELLE ET DE LA PROFESSION DES CONSTRUCTEURS 22 monographies régionales «marchés et acteurs» Présentation qualifiée des constructeurs-clés du marché français De caractère très opérationnel, cette partie de l étude qui en constitue le Volet 2, est consacrée à l'analyse détaillée du secteur, par région et département. Elle comporte 22 monographies de marché avec des listings qualifiés de constructeurs et de promoteurs. Dans chaque monographie, seront ressortis : L analyse chiffrée du marché régional et départemental de la maison individuelle Données Perspectives 2013 Evolution récente des mises en chantier de maisons individuelles dans la région sur la période Les chiffres-clés régionaux 2010 et les prévisions à Grandeurs caractéristiques du marché dans chacun des départements constitutifs de la région et segmentations essentielles selon la nature des travaux : construction nouvelle, construction sur bâtiment existant, le type de maisons : isolées, groupées, la catégorie de maîtres d'ouvrage : secteur public, secteur privé, et également selon la destination d'usage des maisons : résidence principale, résidence secondaire. Caractéristiques majeures des maisons construites dans chacun des départements de la région : Surface moyenne dans le secteur de la maison isolée et dans le secteur de la maison groupée au niveau régional et dans chaque département. Variations par rapport à la moyenne nationale ; Choix techniques des constructeurs actifs dans la région et habitudes constructives : système constructif/enveloppe ; matériaux de structure ; nature des combles ; type de distribution intérieure ; type de couverture ; type de systèmes de chauffage ; type de menuiseries extérieures.

12 SOMMAIRE DE L ÉTUDE La base de données la plus complète et la plus rigoureuse pour vous permettre de cibler efficacement vos clients et prospects Tous les chiffres-clés des marchés régionaux et départementaux, assortis de prévisions régionalisées d ici à 2013 La base de données détaillée des constructeurs et promoteurs qui comptent : coordonnées, dirigeants et décideurs techniques, Nombre de mises en chantier, types de maisons construites, marques exploitées, niveau de production, zone d'activité, caractéristiques des maisons construites en termes de surfaces et de niveau de prix, options techniques majeures au niveau de l enveloppe, du système constructif, des matériaux de structure, des combles, des menuiseries, du chauffage, des cloisons, de la toiture,...

13 SOMMAIRE DE L ÉTUDE La structure de la profession des constructeurs et promoteurs dont le siège est localisé dans la région analysée Structure par niveau d'activité (300 maisons et plus, 100 à 299 maisons, 50 à 99 maisons, moins de 50 maisons) de la profession des constructeurs et promoteurs du secteur structuré, actifs dans la région. Nombre d opérateurs et volume global de production 2010 par tranche d'activité. Le recensement nominatif qualifié des constructeurs et promoteurs privés et publics les plus importants dans chaque département Recensement sélectif des constructeurs et promoteurs privés et publics figurant parmi les plus importants dans chacun des départements de la région, eu égard à leur production annuelle (nombre de mises en chantier) de maisons individuelles, sous forme de fichiers opérationnels comportant toutes les informations utiles à une action de prospection efficace : identification du constructeur ou du promoteur : raison sociale, coordonnées, téléphone, fax, , nom des dirigeants et des responsables techniques, appartenance financière,... activité : nombre de maisons mises en chantier (en distinguant maisons isolées et maisons groupées), zone d'activité (ville, département, région...), mode de production (intégré/sous-traité) ; options constructives : système constructif / enveloppe utilisé (isolation par l intérieur, par l extérieur, isolation répartie, isolation int. / ext., bois, acier) et matériau de structure (briques, parpaings, Monomur terre cuite / béton cellulaire, bois, acier, béton, autres), type de menuiseries extérieures (bois / PVC /aluminium / mixte), type de couverture (tuiles terre-cuite / béton, ardoises naturelles / fibresciment), type de combles (aménagés / perdus / aménageables / sans comble), type d aménagement intérieur privilégié (filière sèche / filière humide), type de systèmes de chauffage (électricité/ gaz / fioul / bois, systèmes thermodynamiques / solaire combiné / autres) ; positionnement des maisons construites : surface moyenne, prix moyens de commercialisation, part des livraisons maisons finies et maisons en prêt-à-finir (en secteur isolé, en secteur groupé). Conçus à des fins d'action commerciale et de prescription, ces fichiers recensent les : premiers constructeurs et promoteurs de maisons individuelles de France. Toutes les données de ce recensement qualifié sont également disponibles sur support informatique (CD Rom), réservé aux seuls acquéreurs de l'étude. Base de données très performante, ce support informatique se révèlera vite comme un outil indispensable à votre Direction Commerciale, pour une exploitation optimisée du fichier des décideurs-clés recensés au plan national, régional et local, dans le cadre de cette étude.

14 MODALITÉS DE COMMANDE ET DE DIFFUSION MAISON INDIVIDUELLE 2013 est une étude approfondie de type multi-clients et de diffusion limitée. Elle fait l objet : d une restitution «papier» sous la forme de 2 rapports, confidentiels et nominatifs : - un Volet 1 d analyse du marché et de ses acteurs au plan national (180 pages), - un Volet 2 d analyse régionalisée, constitué de 22 monographies régionales (345 pages) ; d une base de données informatique, réservée aux acquéreurs de l étude, et portant sur les premiers constructeurs et promoteurs de maisons individuelles recensés dans l étude. Prix de vente Prix de l étude (rapport + fichier informatisé) : HT Les exemplaires supplémentaires, commandés en vue d être utilisés par la même société, sont vendus au prix de 150 HT (les 2 volets). Modalités de commande Pour passer commande de cette étude, il convient de retourner à Développement Construction le contrat ci-contre sur lequel devront être portés les noms et fonctions des destinataires des rapports commandés. Ce contrat, qui porte engagement de l acquéreur sur le respect des clauses de confidentialitéexclusivité, nous est nécessaire pour enregistrer votre commande. Clause de confidentialité-exclusivité MAISON INDIVIDUELLE 2013 est une étude réservée à l'usage exclusif des sociétés qui s en portent acquéreur. De caractère strictement confidentiel, le rapport nominatif et son support informatique ne pourront être communiqués, même partiellement, à toute personne extérieure à la société ayant acquis l étude. Cette clause de confidentialité-exclusivité vaut également visà-vis d'autres sociétés filiales du même groupe ou relevant d un même groupement, club, syndicat ou association d industriels et/ou de professionnels du bâtiment. L acquéreur s'engage, lors de la commande, à respecter et faire respecter cette clause et à réserver à l'usage exclusif de sa société l'exploitation de l'étude et de sa disquette-fichier. Toute représentation, reproduction et diffusion, même partielle, sur tout support (y compris Internet) par tous procédés, notamment par procédés photomécaniques (photocopie, microscopie,...) ainsi que tout enregistrement d'adresses, de nomenclatures,... par systèmes de traitement de données à des fins professionnelles ou privées sont interdits et leurs auteurs pourront être poursuivis en justice. Le fichier informatique de l étude MAISON INDIVIDUELLE 2013 fait l'objet d'un enregistrement auprès de la Commission Nationale de l Informatique et des Libertés. Cette étude est immédiatement disponible

15 BON DE COMMANDE Contrat MAISON INDIVIDUELLE 2013 Acquéreur M... Fonction.... Société... Adresse..... Tél. Fax Désignation et montant de la commande Je passe commande de l'étude MAISON INDIVIDUELLE exemplaire de base de l'étude (rapport + fichier informatisé) : HT... exemplaire(s) supplémentaire(s) du rapport pour usage interne société, au prix unitaire de 150 HT soit au total... exemplaires du rapport de l étude nominatifs destinés aux personnes dont le nom est porté au dos du présent contrat. Règlement Par chèque joint (facture de régularisation adressée par retour de courrier) A réception de facture Important : cette étude, de caractère strictement confidentiel, ne pourra être communiquée, même partiellement. Je déclare avoir pris connaissance des clauses de confidentialité-exclusivité présentées au dos de ce contrat et m engage vis-à-vis de Développement Construction à en accepter pleinement les conditions. Cachet de la société Date et signature Espace Gallieni rue Gallieni Boulogne-Billancourt Tél : Fax : Web :

16 MAISON INDIVIDUELLE 2013 Destinataire de l exemplaire de base M..... Fonction. Destinataires des exemplaires supplémentaires pour usage strictement interne société M. Fonction.. M.. Fonction.. M... Fonction Destinataire de la base de données informatique (1) M... Fonction (1) livrée sur CD Rom sous formats Access et Excel, après tests antivirus. Toutes les marques de logiciels mentionnées dans cette plaquette sont des marques déposées. Clauses de confidentialité-exclusivité MAISON INDIVIDUELLE 2013 est une étude réservée à l usage exclusif des sociétés qui s en portent acquéreur. La loi du 11 mars 1957 révisée en 1985, n autorisant aux termes des alinéas 2 et 3 de l article 41, d une part, que les «copies ou reproductions strictement réservées à l usage du copiste et non destinées à une utilisation collective» et, d autre part, que les analyses et courtes citations dans un but d exemple et d illustration, «toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite» (alinéa 1er de l article 40). De caractère strictement confidentiel, le rapport nominatif de MAISON INDIVIDUELLE 2013 et son support informatique -aux termes de la loi du 1 er juillet 1998 fixant les règles de protection juridique des bases de données- ne peuvent donc être communiqués, même partiellement, sans un accord préalable de Développement Construction, à toute personne extérieure à la société ayant acquis l étude. Cette clause de confidentialitéexclusivité vaut également vis-à-vis d autres sociétés appartenant au même groupe, ou relevant d un même groupement, club, syndicat ou association d industriels et/ou professionnels du bâtiment. Toute représentation reproduction ou diffusion (y compris via Internet) par quelque moyen que ce soit (reprographie, photocopie, enregistrement informatique,...) de MAISON INDIVIDUELLE 2013 et de son fichier informatique constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code Pénal qui prévoit à l encontre des contrefacteurs des amendes ainsi que des peines d emprisonnement. L acquéreur de cette étude est engagé contractuellement à respecter et faire respecter ces clauses de confidentialité et à réserver à l usage exclusif de sa société l exploitation de l étude et de son fichier informatique. En conséquence, il s interdit toute forme de vente, de commercialisation ou de cession, même gratuite, à des tiers de l étude ou de son fichier informatique. L utilisation abusive de l ouvrage et du fichier informatique qui lui est associé expose en conséquence ses auteurs à des poursuites judiciaires. Le fichier informatique de MAISON INDIVIDUELLE 2013 fait l objet d un enregistrement auprès de la Commission Nationale de l Informatique et des Libertés.

NÉGOCE 2013. Descriptif de l étude

NÉGOCE 2013. Descriptif de l étude NÉGOCE 2013 Analyse régionalisée du réseau français des négociants généralistes et multi-spécialistes Perspectives à l horizon 2013 Les 1 100 premiers négoces de France et leurs 4 600 agences Descriptif

Plus en détail

plombiers La profession des artisans Caractéristiques, activité, Comportements et attitudes

plombiers La profession des artisans Caractéristiques, activité, Comportements et attitudes La profession des artisans Caractéristiques, activité, Comportements et attitudes 150 rue Gallieni - 92100 Boulogne-Billancourt Tél : 01 46 03 59 59 - Fax : 01 46 03 16 03 - info@dev-construction.com www.developpement-construction.com

Plus en détail

MARCO 2015. Tableau de bord des marchés du bâtiment DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION. Michel Ormières

MARCO 2015. Tableau de bord des marchés du bâtiment DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION. Michel Ormières MARCO Tableau de bord des marchés du bâtiment Michel Ormières DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION MARCO MARCO Système complet d informations-marchés, MARCO est devenu en France l outil prévisionnel de référence

Plus en détail

Etude du marché de la fenêtre en France

Etude du marché de la fenêtre en France Etude du marché de la fenêtre en France Les études Les chiffres clés du marché» - Edition : Décembre 2014 - Un marché tendu Malgré des incitations gouvernementales en faveur des travaux de rénovation énergétique,

Plus en détail

Le marché de l isolation thermique des murs et des toitures

Le marché de l isolation thermique des murs et des toitures Le marché de l isolation thermique des murs et des toitures Les études Les chiffres clés du marché» - Edition Juillet 2014 - Un marché morose Impacté par les tensions sur les indicateurs économiques et

Plus en détail

Bricoscan. Particuliers bricolage et faire faire. Travaux réalisés Comportements d'achat Usages et attitudes DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION

Bricoscan. Particuliers bricolage et faire faire. Travaux réalisés Comportements d'achat Usages et attitudes DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION Particuliers bricolage et faire faire Travaux réalisés Comportements d'achat Usages et attitudes DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION 150 rue Galliéni - 92100 Boulogne-Billancourt - France Tél : 01 46 03 59 59 -

Plus en détail

Marché des Constructions Modulaires en France 2013

Marché des Constructions Modulaires en France 2013 Marché des Constructions Modulaires en France 2013 Nouvelles tendances et prévisions Juin 2013 En 2012, le marché de la construction modulaire a vu son chiffre d affaires progresser. Il a bénéficié des

Plus en détail

Le marché de la maison individuelle «low cost»

Le marché de la maison individuelle «low cost» LES FOCUS DE DEVELOPPEMENT CONSTRUCTION Le marché de la maison individuelle «low cost» Espace Gallieni - 150 rue Gallieni - 92100 BOULOGNE-BILLANCOURT - France Tél : 33 01 46 03 59 59 - Fax : 33 01 46

Plus en détail

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne 4. Dauphilogis Le Jardin de Bonne SOMMAIRE I : Présentation de la société II : Le site III : Le déroulement des études IV : L opération Le plan-masse Le programme Les grands principes de conception Un

Plus en détail

Diagnostic thermique sur une amiénoise

Diagnostic thermique sur une amiénoise Diagnostic thermique sur une amiénoise Par Jordi Hubert Ingénieur thermicien Bureau d études Pic Energie SCOP Ekidina Note synthétique Isolation des murs : Laine de bois à privilégier Il s avère que lors

Plus en détail

LES TENDANCES CONSTRUCTIVES DANS LES OPÉRATIONS BBC EFFINERGIE

LES TENDANCES CONSTRUCTIVES DANS LES OPÉRATIONS BBC EFFINERGIE FÉVRIER 2012 DANS LES OPÉRATIONS BBC EFFINERGIE ANALYSE DES MODES CONSTRUCTIFS PRINCIPAUX POUR LES OPÉRATIONS EN COURS DE CERTIFICATION 2 SOMMAIRE Introduction I. Périmètre de l étude II. Le bâti 2.1.

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

Artiscan 2. 12 ÉTUDES consacrées aux artisans et ciblées sur vos produits : Activités-Comportements-Attitudes des artisans

Artiscan 2. 12 ÉTUDES consacrées aux artisans et ciblées sur vos produits : Activités-Comportements-Attitudes des artisans Activités-Comportements-Attitudes des artisans 12 ÉTUDES consacrées aux artisans et ciblées sur vos produits : Gros-œuvre/Maçonnerie Couverture/Etanchéité/Bardage Charpente/Bois/Panneaux Menuiserie/Serrurerie/Fermeture/Agencement

Plus en détail

SAICA GROUP. Conditions Générales d Achat - France

SAICA GROUP. Conditions Générales d Achat - France SAICA GROUP Conditions Générales d Achat - France 1. Domaine d application 1.1. A titre de conditions déterminantes du consentement et sauf exception expresse faisant l objet de conditions particulières

Plus en détail

guide immobilier Tout savoir pour se loger ou investir

guide immobilier Tout savoir pour se loger ou investir guide immobilier Tout savoir pour se loger ou investir Vous achetez pour vous loger Vous recherchez votre futur domicile? Appartement, maison, neuf ou ancien... Quel que soit le type de bien ou de surface,

Plus en détail

Les formations pour le bâtiment en Picardie

Les formations pour le bâtiment en Picardie 2nd semestre 2013 Les formations pour le bâtiment en Picardie ECONOMIE D ENERGIE NOUVELLES ENERGIES CONSTRUIRE DURABLEMENT DIRECTION D ENTREPRISE IFRB PICARDIE 33, Mail Albert 1er - CS 51 111-80011 AMIENS

Plus en détail

Le financement du projet

Le financement du projet Le financement du projet Comment financer mon projet? 14 Votre budget doit faire l objet d une étude approfondie. Pour vous aider à établir votre plan de financement, faites appel à l Association Départementale

Plus en détail

Commission Nationale de l Informatique et des Libertés Recommandation (97-008)

Commission Nationale de l Informatique et des Libertés Recommandation (97-008) RECOMMANDATION Délibération n 97-008 du 4 février 1997 portant adoption d'une recommandation sur le traitement des données de santé à caractère personnel (Journal officiel du 12 avril 1997) La Commission

Plus en détail

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse La première étape de la reconstruction du quartier des zards / Trois Cocus Toulouse, le 1 er juillet 2013 Vue

Plus en détail

Contrat d abonnement mensuel au site extranet SMS FUTUROSOFT Postage

Contrat d abonnement mensuel au site extranet SMS FUTUROSOFT Postage Contrat d abonnement mensuel au site extranet SMS FUTUROSOFT Postage Coordonnées FUTUROSOFT Coordonnées CLIENT Raison Social : FUTUROSOFT Société à responsabilité limitée au capital de 109.763 Euros 8-10

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES?

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DOSSIER N 5 MARS 2013 DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFERENCES? POURQUOI RÉALISER UN DPE? Qui réalise un DPE? Le Diagnostic de Performance Energétique

Plus en détail

Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014. Réunion du 25 Novembre 2009

Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014. Réunion du 25 Novembre 2009 Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014 Réunion du 25 Novembre 2009 Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014 1. Situation et contexte urbain 2.

Plus en détail

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000.

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000. Réferentiel des activités professionnelles INTRODUCTION I LA PROFESSION La couverture et les techniques du toit consistent à assurer l étanchéité des toitures (mettre hors d eau les différentes formes

Plus en détail

CENTRE DE RECHERCHE GRENOBLE RHÔNE-ALPES

CENTRE DE RECHERCHE GRENOBLE RHÔNE-ALPES informatiques d Inria CENTRE DE RECHERCHE GRENOBLE RHÔNE-ALPES Table des matières 1. Préambule...3 2. Définitions...3 3. Domaine d application...4 4. Autorisation d accès aux ressources informatiques...5

Plus en détail

constructeur de maisons en béton cellulaire

constructeur de maisons en béton cellulaire CONSOM MATION BÂTIMENT BASSE BBC BATICONFORT, constructeur de maisons en béton cellulaire 1 er constructeur francilien w w w. b a t i c o n f o r t. f r ÉDITO BATICONFORT, bâtisseur de vies nouvelles POURQUOI

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION CONDITIONS GENERALES D UTILISATION Les présentes Conditions Générales d Utilisation sont conclues entre : L Association MAJI, Association loi de 1901, créée en Juillet 1994 et inscrite au répertoire SIREN

Plus en détail

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton 1 Maison BBC en béton : 2 grands principes, 5 règles d or Une conception pensée en amont Une conception «bioclimatique»

Plus en détail

Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France. Synthèse Juillet 2012

Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France. Synthèse Juillet 2012 Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France Synthèse Juillet 2012 RAPPEL DU CONTEXTE ET DES OBJECTIFS Réalisation d une étude sur le solaire thermique (STH) en IdF

Plus en détail

ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT

ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT Réhabilitation du bâtiment «Mendès France» à Auch 12 logements au standard «BBC Effinergie Rénovation» pour l OPH 32 Octobre 2011

Plus en détail

OPEN. Enseignements de la campagne 2011. Observatoire Permanent de l aml lioration ENergétique du logement ARTISANS & ENTREPRISES

OPEN. Enseignements de la campagne 2011. Observatoire Permanent de l aml lioration ENergétique du logement ARTISANS & ENTREPRISES OPEN Observatoire Permanent de l aml amé- lioration ENergétique du logement ARTISANS & ENTREPRISES Enseignements de la campagne 2011 SYNTHÈSE réservée aux Répondants Avertissement Ce document a étéélaboréàpartir

Plus en détail

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN Bureau d Etudes Thermiques SCHLIENGER 45, rue de Mulhouse 68210 BALSCHWILLER Tél. 03.89.25.91.95 Fax 03.89.25.91.95 E-mail : sschlienger@free.fr SOMMAIRE

Plus en détail

Conditions Générale de «Prestations de services»

Conditions Générale de «Prestations de services» Conditions Générale de «Prestations de services» Article 1 - Définitions Nom commercial, ORDI-HS, désigne l Auto-entrepreneur, M. HAMID Farid, 5 Avenue de Jouandin, 64100, Bayonne. (A.E, entreprise non

Plus en détail

APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES

APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES Cahier des charges 2015 et 2016 Contexte Pour répondre aux enjeux énergétiques et environnementaux du secteur du bâtiment,

Plus en détail

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants PARCOURS COMPLET DE PROFESSIONNALISATION Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants proposer un ensemble de prestations liées à l amélioration de la performance thermique

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

Besoin et offre de formation dans les métiers du Bâtiment en lien avec le Grenelle de l Environnement

Besoin et offre de formation dans les métiers du Bâtiment en lien avec le Grenelle de l Environnement Phase 2: Analyse du besoin des entreprises Besoin et offre de formation dans les métiers du Bâtiment en lien avec le Grenelle de l Environnement Les plus fortes demandes en «Construction durable» Estimation

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

«Marketing /site web et la protection des données à caractère personnel»

«Marketing /site web et la protection des données à caractère personnel» «Marketing /site web et la protection des données à caractère personnel» Incidence de la réforme de la loi «Informatique et libertés» et de la loi «Économie Numérique» Emilie PASSEMARD, Chef du service

Plus en détail

Pourquoi l étanchéité à l air dans les bâtiments

Pourquoi l étanchéité à l air dans les bâtiments Source Cab JL2C Source Cab JL2C Source Cab JL2C Source Cab JL2C Source Cab JL2C Pourquoi l étanchéité à l air dans les bâtiments Jean-Louis CAPOU Président de Syneole 93 Rue Jean Jaurès 33500 Libourne

Plus en détail

L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE : LE PREMIER SECTEUR ECONOMIQUE FRANCAIS

L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE : LE PREMIER SECTEUR ECONOMIQUE FRANCAIS 1 L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE : LE PREMIER SECTEUR ECONOMIQUE FRANCAIS xz Sabrina TONNERRE Juriste Master II Droit des activités économiques Option Droit de l agroalimentaire Sous la direction de Maître

Plus en détail

au gaz naturel! GrDF vous aide dans votre projet de construction de maison

au gaz naturel! GrDF vous aide dans votre projet de construction de maison GrDF vous aide dans votre projet de construction de maison au gaz naturel! Découvrez la solution de financement avantageuse proposée par notre partenaire, le Crédit Foncier Un prêt à taux privilégié proposé

Plus en détail

PRIMAGAZ SOUTIENT LES CHOMEURS CREATEURS D ENTREPRISES AUX COTES DE L ADIE

PRIMAGAZ SOUTIENT LES CHOMEURS CREATEURS D ENTREPRISES AUX COTES DE L ADIE COMMUNIQUE DE PRESSE PRIMAGAZ SOUTIENT LES CHOMEURS CREATEURS D ENTREPRISES AUX COTES DE L ADIE A l occasion de l année internationale du microcrédit, Primagaz déploie une nouvelle action dans le contexte

Plus en détail

SITUATION DE LA RÉSIDENCE

SITUATION DE LA RÉSIDENCE SITUATION DE LA RÉSIDENCE Les avantages d une vie proche de la nature avec un accès rapide au cœur de la cité. LYON, alliance parfaite entre tradition et modernité Lyon, classée au patrimoine mondial de

Plus en détail

Meublé de Tourisme 5 étoiles

Meublé de Tourisme 5 étoiles Villard-DessOus F 74230 MANIGOD 45 51 37.00 N / 6 21 10.90 E Meublé de Tourisme 5 étoiles Arrêté Préfectoral 201202-T-694 du 29/02/2012 CONTRAT de LOCATION SAISONNIERE Le présent contrat de location saisonnière

Plus en détail

Le réseau français des Négociants en Matériaux

Le réseau français des Négociants en Matériaux LES DONNEES DE MARCHÉ DE DEVELOPPEMENT CONSTRUCTION Le réseau français des Négociants en Matériaux Données 2011 Espace Gallieni - 150 rue Gallieni - 92100 BOULOGNE-BILLANCOURT - France Tél : 33 01 46 03

Plus en détail

INTERVENIR SUR LE BATI ANCIEN

INTERVENIR SUR LE BATI ANCIEN I - Données Générales INTERVENIR SUR LE BATI ANCIEN Rivalités entre réhabilitation, restauration et rénovation Au cours des dernières années, d'importantes études ont été entreprises dans les quartiers

Plus en détail

En savoir plus sur le Contrat de Construction de Maison individuelle (CCMI)

En savoir plus sur le Contrat de Construction de Maison individuelle (CCMI) En savoir plus sur le Contrat de Construction de Maison individuelle (CCMI) Le cadre réglementaire du CCMI Le contrat de construction de maison individuelle (CCMI) est réglementé par la loi du 19 décembre

Plus en détail

DOSSIER THÉMATIQUE LE COÛT GLOBAL DANS LA CONSTRUCTION. octobre 2013

DOSSIER THÉMATIQUE LE COÛT GLOBAL DANS LA CONSTRUCTION. octobre 2013 DOSSIER THÉMATIQUE crédit photo : Prod. Numérik - Fotolia octobre 2013 LE COÛT GLOBAL DANS LA CONSTRUCTION Pour un investissement à longue durée de vie comme un bâtiment, l approche en coût global est

Plus en détail

Le salon de l habitat

Le salon de l habitat Dossier de presse Le salon de l habitat Vous souhaitez rencontrer des professionnels pour la construction, l aménagement intérieur et extérieur d un bien immobilier? Lors du salon de l habitat du Trait,

Plus en détail

Introduction 5. larcier 347

Introduction 5. larcier 347 TABLE DES MATIÈRES Introduction 5 Chapitre I L accès à la profession : l autorisation d établissement 7 Section 1. Le champ d application de la loi d établissement 8 A. Les personnes nécessitant une autorisation

Plus en détail

le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier

le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier Étanchéitéàl air le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier Les rencontres du Groupe PROTEC - CONFERENCE Qui sommes nous? Bureau de mesure et contrôle de la perméabilité à l air Formations en Infiltrométrie

Plus en détail

CONTRAT DE PRESTATION DE RECHERCHE

CONTRAT DE PRESTATION DE RECHERCHE CONTRAT DE PRESTATION DE RECHERCHE ENTRE : INSERM-TRANSFERT SA, Société Anonyme, au capital de 4 573 470 Euros dont le siège est au 101, rue de Tolbiac 75654 PARIS CEDEX 13, représenté par son Président

Plus en détail

Menuiseries conformes à la RT 2012

Menuiseries conformes à la RT 2012 Menuiseries conformes à la RT 2012 G U I D E P R AT I Q U E D E L A R T 2 0 1 2 www.caib.fr RT 2012, enjeux et objectifs La Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) a pour objectif de limiter les consommations

Plus en détail

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building Bruxelles - 13 avril 2011 David JUIN Chef de projet réglementation thermique Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement

Plus en détail

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Dossier de presse Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Contacts presse : Laurent DEULIN : 02 48 48 58 10 06 63 95 00 23 l.deulin@agglo-bourgesplus.fr

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014

DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014 DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014 Le point sur la filière énergies renouvelables : Mention RGE, aides, formation, qualification, audits Pleine application de l éco-conditionnalité des aides au 1 er janvier

Plus en détail

3 0La maison BBC, une réalité

3 0La maison BBC, une réalité 3 0La maison BBC, une réalité Dès le 1 er janvier 2013, la maison BBC sera la maison de référence. Innover pour le plus grand nombre Pour tous les futurs propriétaires de maisons individuelles neuves,

Plus en détail

Les Villas Sérès La Chapelle d Armentières/ 59. Maison ossature bois. Et si vous découvriez ses avantages

Les Villas Sérès La Chapelle d Armentières/ 59. Maison ossature bois. Et si vous découvriez ses avantages La Chapelle d Armentières/ 59 Maison ossature bois Et si vous découvriez ses avantages? Un confort de vie contemporain à 15 minutes de Lille Avec leurs bardages en bois, les Villas Sérès proposent une

Plus en détail

Je souhaite recevoir les contacts suivant : 1. Je choisi les contacts dans la liste jointe en annexe

Je souhaite recevoir les contacts suivant : 1. Je choisi les contacts dans la liste jointe en annexe Bulletin d adhésion aux services sud-devis.fr (à retourner par mail à contact@sud-devis.fr ou par courrier : 18 chemin du Puits de Carrère 47310 Estillac) Nom de l Entreprise : Siret : Responsable : Fonction

Plus en détail

Projet de raccordement au réseau de transport de gaz naturel CONVENTION D ETUDES DE RACCORDEMENT. DISTRIBUTEUR : Commune :.. (dpt)

Projet de raccordement au réseau de transport de gaz naturel CONVENTION D ETUDES DE RACCORDEMENT. DISTRIBUTEUR : Commune :.. (dpt) Projet de raccordement au réseau de transport de gaz naturel CONVENTION D ETUDES DE RACCORDEMENT Référence : REG.DIS.SITE.CER.XX DISTRIBUTEUR : Document type : Convention d études de raccordement DISTRIBUTEUR

Plus en détail

PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE

PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC Pour l'exploitation du Parc des expositions de la Beaujoire RAPPORT DE PRESENTATION DES CARACTERISTIQUES DU SERVICE DELEGUE 1 er juin 2010

Plus en détail

Effilogis 2015. rénovation mode d emploi. www.effilogis.fr

Effilogis 2015. rénovation mode d emploi. www.effilogis.fr PARTICULIERS Un COLLECTIVITÉS investissement BAILLEURS SOCIAUX de bon sens Effilogis 2015 rénovation mode d emploi www.effilogis.fr Habitation BBC Bon à savoir Une habitation rénovée Bâtiment Basse Consommation

Plus en détail

Les éléments essentiels d un plan de mesure et vérification (pmv) de la performance énergétique selon l ipmvp

Les éléments essentiels d un plan de mesure et vérification (pmv) de la performance énergétique selon l ipmvp SYPIM Syndicat du Pilotage et de la Mesure de la performance énergétique Les éléments essentiels d un plan de mesure et vérification (pmv) de la performance énergétique selon l ipmvp Fédération des Services

Plus en détail

Les artisans du bâtiment : une profession aux multiples facettes

Les artisans du bâtiment : une profession aux multiples facettes Les artisans du bâtiment : une profession aux multiples facettes principaux résultats de l'étude Artiscan 4000 conduite par DEVELOPPEMENT CONSTRUCTION sur les artisans du bâtiment L'artisanat du bâtiment

Plus en détail

RÉSULTATS SEMESTRIELS 2014. 24 septembre 2014

RÉSULTATS SEMESTRIELS 2014. 24 septembre 2014 RÉSULTATS SEMESTRIELS 2014 24 septembre 2014 UN 1 ER SEMESTRE SOLIDE Marché de l immobilier toujours en baisse avec une forte pression sur les prix Chiffre d affaires en croissance : 58,4 M ( + 4,2%) Réorganisation

Plus en détail

Ossature - Poteaux-poutres

Ossature - Poteaux-poutres Construction Bois Ossature - Poteaux-poutres 2015 Construction de clos-couverts isolés en ossature bois ou système poteaux-poutres Pionnier de la construction bois dans l Ain, ELCC intègre toutes les compétences

Plus en détail

R41 REGLE DE PRESCRIPTION. Télésécurité. Habitations Risques «standard» Edition 12.2000.0 (décembre 2000)

R41 REGLE DE PRESCRIPTION. Télésécurité. Habitations Risques «standard» Edition 12.2000.0 (décembre 2000) R41 REGLE DE PRESCRIPTION Télésécurité Habitations Risques «standard» Edition 12.2000.0 (décembre 2000) Fédération Française des Sociétés d'assurances Cette règle a été élaborée au sein des instances de

Plus en détail

N émettez pas de chèque sans provision

N émettez pas de chèque sans provision LES MINI-GUIDES BANCAIRES Repère n 11 N émettez pas de chèque sans provision Ce mini-guide a été conçu par le Centre d Information Bancaire 18 rue La Fayette 75440 Paris CEDEX 9 cles@fbf.fr FEDERATION

Plus en détail

Région Rhône Alpes Charbonnières les Bains Cession en vue de la reconversion de l ancien siège de la Région

Région Rhône Alpes Charbonnières les Bains Cession en vue de la reconversion de l ancien siège de la Région Région Rhône Alpes Charbonnières les Bains Cession en vue de la reconversion de l ancien siège de la Région CONSULTATION OPERATEURS PHASE 1 Candidatures Règlement de la consultation 12 janvier 2012 SOMMAIRE

Plus en détail

PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT (PLH 2010-2015) OBSERVATOIRE : Amélioration de l Habitat

PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT (PLH 2010-2015) OBSERVATOIRE : Amélioration de l Habitat PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT (PLH 2010-2015) OBSERVATOIRE : Amélioration de l Habitat «Comprendre et qualifier la situation et l évolution du marché dans toutes ses compoanah N 5 Septembre 2015 Observatoire

Plus en détail

Premier banquier de l immobilier

Premier banquier de l immobilier Premier banquier de l immobilier 2 e groupe bancaire en France 2e banque des particuliers 2e banque principale 2e pour les crédits immobiliers 2e pour l'épargne 1ère banque des PME 2e banque des professionnels

Plus en détail

MAISON VOUS ACCOMPAGNER TOUT AU LONG DE VOTRE PROJET CUGAND (85) - CLISSON (44) www.c-3-p.fr

MAISON VOUS ACCOMPAGNER TOUT AU LONG DE VOTRE PROJET CUGAND (85) - CLISSON (44) www.c-3-p.fr MAISON www.c-3-p.fr VOUS ACCOMPAGNER TOUT AU LONG DE VOTRE PROJET CUGAND (85) - CLISSON (44) MAISON Construire avec C3P MAISON c est choisir la tranquillité et un interlocuteur unique pour mener à bien

Plus en détail

Consulting SEO Mis à jour en juin 2012 ETUDE MOTS CLES CEQUAMI

Consulting SEO Mis à jour en juin 2012 ETUDE MOTS CLES CEQUAMI Consulting SEO Mis à jour en juin 2012 ETUDE MOTS CLES CEQUAMI Sommaire 1. ANALYSE DES RECHERCHES... 2 2. RECOMMANDATIONS...11 2.1. ELEMENTS DETERMINANTS...11 2.2. SELECTION DE MOTS CLES...11 Page 2 sur

Plus en détail

OUVRIR UN COMPTE CLIENT PROFESSIONNEL

OUVRIR UN COMPTE CLIENT PROFESSIONNEL OUVRIR UN COMPTE CLIENT PROFESSIONNEL N du magasin commerçant N de carte fidélité Entreprises et comités d entreprise Professionnels de la petite enfance (merci de fournir un justificatif de votre profession)

Plus en détail

Partie nouvelle d un bâtiment existant (extension)

Partie nouvelle d un bâtiment existant (extension) Fiche d application : Partie nouvelle d un bâtiment existant (extension) Date Elaboration de la fiche Version 8 juillet 2013 1 Préambule Cette fiche d application précise les modalités de prise en compte

Plus en détail

UNE ÉQUIPE D ARTISANS LOCAUX & EXPÉRIMENTÉS CONSTRUCTION & EXTENSION RÉNOVATION & AMÉNAGEMENT CONSEIL

UNE ÉQUIPE D ARTISANS LOCAUX & EXPÉRIMENTÉS CONSTRUCTION & EXTENSION RÉNOVATION & AMÉNAGEMENT CONSEIL UNE ÉQUIPE D ARTISANS LOCAUX & EXPÉRIMENTÉS CONSTRUCTION & EXTENSION RÉNOVATION & AMÉNAGEMENT CONSEIL UNE EXTENSION UNE RÉNOVATION UNE CONSTRUCTION? MAISON COMTEMPORAINE MAISON TRADITIONNELLE Qu il s agisse

Plus en détail

BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE

BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE 26 FEVRIER 2013 BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE Contact presse : Colette Génin Tél : 01 44 82 48 84 e-mail : edf-presse@consultants.publicis.fr www.edf.fr EDF SA au

Plus en détail

B & H Partners. Une nouvelle solution pour l accompagnement de vos projets informatiques

B & H Partners. Une nouvelle solution pour l accompagnement de vos projets informatiques B & H Partners Une nouvelle solution pour l accompagnement de vos projets informatiques Un partenariat inédit Page 2 L évolution des besoins d accompagnement des chantiers informatiques des entreprises

Plus en détail

Droit des baux commerciaux

Droit des baux commerciaux SAS ECS Le droit des baux commerciaux - NA 49 - Chapitre 2 Paragraphe 2 Obligation relative à la chose louée L immeuble A USAGE DE LA CHOSE Le preneur doit user de la chose en bon père de famille. L abus

Plus en détail

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Direction du patrimoine Le 12/12/2014 SNI - 125 avenue de Lodève - CS 70007-34074 Montpellier Cedex 3 Tél. : 04 67 75 96 40 - www.groupesni.fr Siège social

Plus en détail

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Étude réalisée en partenariat avec Immobilier tertiaire et performance environnementale Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Synthèse Décembre 2013 Ce document synthétise les principaux

Plus en détail

Un constructeur de proximité. Nos agences près de chez vous. www.constructions-du-belon.com. 7 Rue de la Paix 29 300 QUIMPERLE

Un constructeur de proximité. Nos agences près de chez vous. www.constructions-du-belon.com. 7 Rue de la Paix 29 300 QUIMPERLE Un constructeur de proximité Nos agences près de chez vous 7 Rue de la Paix 29 300 QUIMPERLE ZA de Manébos 56 600 LANESTER 26 Rue du capitaine Jude 56 000 VANNES 46 Rue Barré 56 400 AURAY 02 98 96 07 04

Plus en détail

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ 1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT NOR : SOCU 00611881A ARRÊTÉ relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants proposés à

Plus en détail

Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives. Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives Etude préliminaire

Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives. Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives Etude préliminaire Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives Etude préliminaire Avril 2011 1 1. RESUME Consciente de la nécessité de capitaliser sur le retour d expérience des 15 dernières années, la Fneci a engagé avec

Plus en détail

L Offre de Franchise des Menuisiers BKL 06/08/09

L Offre de Franchise des Menuisiers BKL 06/08/09 L Offre de Franchise des Menuisiers BKL 06/08/09 Les tendances du Marché Données d Entrée Les procédés de Construction modernes imposaient à travers les constructeurs industriels notamment étrangers l'utilisation

Plus en détail

étude de fonctions & rémunérations Distribution & Commerce Distribution & Commerce

étude de fonctions & rémunérations Distribution & Commerce Distribution & Commerce étude de fonctions & rémunérations & Commerce & Commerce SOMMAIRE Introduction Remarques méthodologiques 1. Chef de département p.5 2. Directeur de magasin p.6 3. Directeur régional p.7 4. Directeur de

Plus en détail

MENTIONS LEGALES 28 juillet 2015

MENTIONS LEGALES 28 juillet 2015 1 MENTIONS LEGALES 28 juillet 2015 1- Editeur du site Le site internet www.lacartedespiqueniques.fr est édité par Carrefour Hypermarché, Société en nom collectif au capital de 56 000, dont le siège social

Plus en détail

Coûts de construction. d'une maison à ossature bois

Coûts de construction. d'une maison à ossature bois Coûts de construction d'une maison à ossature bois Novembre 2010 Préambule Dans le cadre de l'observatoire des Produits Bois Construction en Bretagne (1), mis en place en partenariat entre les organisations

Plus en détail

STRUCTURE ET PERSPECTIVES DES MARCHES DE LA METALLERIE SYNTHESE

STRUCTURE ET PERSPECTIVES DES MARCHES DE LA METALLERIE SYNTHESE Union des Métalliers 10, rue du Débarcadère 75017 Paris Tél. 01 40 55 13 00 Fax. 01 40 55 13 01 Union@metallerie.ffbatiment.fr STRUCTURE ET PERSPECTIVES DES MARCHES DE LA METALLERIE SYNTHESE NOVEMBRE 2012

Plus en détail

Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l

Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l éco-construction ---------------------------- 50 modules de formation

Plus en détail

- EXPOSE PREALABLE - Les parties se sont en conséquence rapprochées et, ont arrêté et convenu ce qui suit.

- EXPOSE PREALABLE - Les parties se sont en conséquence rapprochées et, ont arrêté et convenu ce qui suit. ENTRE LES SOUSSIGNES Raison sociale.. Dont le siège social est.... N SIRET : Représentée par... Agissant en qualité de... Tél :.Fax :... E-mail :.. Ci-après désignée «Le mandant» D UNE PART ET MÉDÈS INTERMÉDIAIRE

Plus en détail

Copropriétés. Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie. Formation ARC 6 mai 2014 CONFIDENTIEL

Copropriétés. Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie. Formation ARC 6 mai 2014 CONFIDENTIEL Ceelium 2014 CONFIDENTIEL Formation ARC 6 mai 2014 Copropriétés Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie Intervenant : Jérémy LAUER-STUMM, responsable marketing,

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE Chris Imprimerie EURL au capital de 1000 euros 40 chemin de la Parette 13012 Marseille Siret 527 861 058 00016 TVA Intracom FR83527861058 Les rapports de la Société Chris

Plus en détail

APPEL A PROJET POUR L ACQUISITION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX DANS LA ZONE EST DU DEPARTEMENT DU VAL D OISE

APPEL A PROJET POUR L ACQUISITION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX DANS LA ZONE EST DU DEPARTEMENT DU VAL D OISE APPEL A PROJET POUR L ACQUISITION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX DANS LA ZONE EST DU DEPARTEMENT DU VAL D OISE A destination de promoteurs, constructeur s, agents immobiliers et architectes Par tout organisme

Plus en détail

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE École nationale supérieure d architecture Montpellier PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION 2 SOMMAIRE INTRODUCTION 3 PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ÉMISSION DE GAZ À EFFET DE SERRE 4 LA CONSOMMATION D ÉNERGIE

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE EUROPA ORGANISATION PARTICIPANTS

CONDITIONS GENERALES DE VENTE EUROPA ORGANISATION PARTICIPANTS CONDITIONS GENERALES DE VENTE EUROPA ORGANISATION PARTICIPANTS MISES A JOUR AU 1 ER JANVIER 2015 Europa Organisation SA («EUROPA») : Société spécialisée dans l organisation d évènements (congrès / salons

Plus en détail