MAISON INDIVIDUELLE 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MAISON INDIVIDUELLE 2013"

Transcription

1 MAISON INDIVIDUELLE 2013 Analyse régionalisée du marché et des acteurs du secteur de la maison individuelle Perspectives à l horizon 2013 Les premiers constructeurs et promoteurs du secteur Descriptif de l étude 150 rue Gallieni Boulogne-Billancourt - France Tél : Fax : web :

2

3 MAISON INDIVIDUELLE 2013 LA MAISON INDIVIDUELLE Marché majeur, à fort potentiel de développement Premier marché du bâtiment en France, le marché de la maison individuelle, c est en 2011 plus de mises en chantier sur le territoire métropolitain, pour un enjeu en valeur niveau entreprises de plus de 20 milliards HT. Ce marché constitue, de fait, un secteur de débouchés considérable pour les professionnels du bâtiment. Après une période de forte turbulence en au plus fort de la crise, ce marché a retrouvé le chemin de la croissance en 2010, et d ores et déjà, l année 2011 s annonce comme une année de très forte progression des mises en chantier, avec une hausse escomptée de l ordre de 18 %. Ce marché, en phase de redéploiement, a vu en peu de temps son paysage se modifier assez considérablement, conduisant à une nouvelle donne au niveau de la profession des constructeurs et promoteurs : restructurations, alliances, modifications de périmètres d activité, Ce marché, par ailleurs, est aujourd hui de plus en plus soumis au nouveau contexte réglementaire et environnemental (impact de la RT 2012, prolifération des certifications et labels, recherche systématique de la performance énergétique, ). Il en découle la nécessité d une réflexion en profondeur quant aux méthodes de production des constructeurs, confrontés au défi de renouveler leur offre-produits, dans le souci de satisfaire les besoins d une clientèle informée et exigeante, tout en maîtrisant leurs coûts de production. Dans ce contexte de mutation, il est important pour les industriels de la construction directement concernés par ce marché en pleine évolution, de pouvoir disposer d un outil commercial et marketing pertinent, conçu pour leur permettre de développer des stratégies en phase avec la nouvelle donne qui caractérise aujourd hui le secteur de la maison individuelle en France. MAISON INDIVIDUELLE 2013 L outil d optimisation de votre action commerciale sur ce marché Conçu pour répondre aux besoins des industriels du bâtiment, cette nouvelle étude poursuit un double objectif : Vous apporter la connaissance chiffrée de ce marché dans sa situation actuelle au plan national, par région et département ; en cerner les mutations et tendances majeures au niveau du produit «maison individuelle» lui-même, avec notamment le développement de la maison à ossature bois ; en situer les enjeux nouveaux en termes de débouchés et perspectives d ici à 2013 ; Présenter et analyser à travers une base de données «acteurs» très qualifiée, les constructeurs et promoteurs les plus importants du secteur, ceux sur lesquels vous allez pouvoir focaliser tous vos efforts commerciaux et marketing à court-moyen terme.

4 ORIGINALITÉ ET ATOUTS NOUVELLE ÉTUDE MAISON INDIVIDUELLE 2013 En résumé, cette nouvelle étude, c est : Un remarquable support de réflexion marketing et d action commerciale pour : cerner avec précisions toutes les grandeurs caractéristiques de ce marché, en comprendre les mécanismes, en saisir les tendances d évolution et les orientations prévisibles d ici à 2013 agir avec la plus grande efficacité auprès des constructeurs et promoteurs qui aujourd hui font la réalité du marché Un outil mettant en évidence, au niveau de chacun des constructeurs recensés, leurs principales options constructives en termes de : matériaux de structure : parpaings, briques, Monomur, bois, acier, autres systèmes constructifs : isolation par l intérieur, ossature bois, isolation par l intérieur et l extérieur, isolation répartie, isolation par l extérieur options couverture : tuiles terre-cuite, tuiles béton, ardoises naturelles, ardoises fibres-ciment, autres options menuiseries : PVC, bois, aluminium, mixte option chauffage : électricité, gaz, fioul, bois, systèmes thermo-dynamiques, options diverses : combles perdus / aménagés / aménageables/ sans comble, distribution filière sèche/filière humide, prêt à finir,

5 ORIGINALITÉ ET ATOUTS MAISON INDIVIDUELLE 2013, c est aussi La mise en perspective de toutes les évolutions marquantes du marché et de ses opérateurs : redéploiement des grands acteurs nationaux et multi-régionaux prenant la forme de nouvelles stratégies d alliance et/ou de repositionnement produits et métiers marketing d offre en phase avec l évolution récente de la demande, développement de nouveaux services, adoption de labels et certifications du type BBC-EFFINERGIE, pour faire face aux exigences de l entrée en application prochaine de la RT 2012 L étude de référence sur le marché de la maison individuelle et la base de données la plus complète pour un suivi optimisé des constructeurs et promoteurs qui font la réalité du marché français : une restitution «papier» sous la forme de 2 rapports d étude : - un Volet 1 d analyse du marché et de ses acteurs au plan national (environ 180 pages), - un Volet 2 d analyse régionalisée, constitué de 22 monographies régionales (environ 345 pages) un fichier informatique très qualifié qui recense les opérateurs-clés du secteur, livré sur CD Rom sous format Access et Excel, avec toutes possibilités de tri à plat et croisés En conclusion : Avec cette nouvelle étude, vous allez disposer d une connaissance en profondeur du marché et vous aurez, en outre, les moyens d une approche commerciale très ciblée auprès des constructeurs qui comptent véritablement au plan national, régional et local.

6 MAISON INDIVIDUELLE 2013 Un outil marketing et commercial spécialement conçu pour les industriels, fabricants de produits et équipements pour la construction Pour votre réflexion marketing Cerner et comprendre les enjeux nouveaux du marché de la maison individuelle : taille du marché, structure, organisation, mécanismes, orientations techniques et tendances d évolution prévisible d ici à 2013 Saisir la dynamique d évolution de la profession des constructeurs, sur la base des mouvements de restructuration en cours et des nouvelles stratégies d offre Pour votre action commerciale et de prescription Agir sélectivement auprès des constructeurs et promoteurs majeurs du marché, en ciblant leurs centres de décisions opérationnels, sur la base d un fichier hautement qualifié, identifiant les véritables décideurs techniques Organiser et programmer votre action terrain au plan national, régional et local en fonction de la réalité des enjeux de marché, à des fins d optimisation de vos moyens commerciaux et marketing OBJECTIF DE CETTE ÉTUDE : Vous donner les moyens opérationnels de votre réussite sur le marché français de la maison individuelle

7 SOMMAIRE DE L ÉTUDE LE MARCHÉ DE LA MAISON INDIVIDUELLE EN 2010 ET 2011 SES PERSPECTIVES A L HORIZON 2013 Introduction - Typologie du secteur de la maison individuelle Les différentes catégories de maisons individuelles : maisons isolées, maisons groupées, résidences principales, résidences secondaires, etc. Les différentes catégories de constructeurs : constructeurs de maisons individuelles, promoteurs de maisons individuelles. Secteur structuré, secteur non structuré, acteurs occasionnels. Les différentes catégories de financement. Structure régionale du marché selon la nature de la construction et le type de maisons Structure régionale du marché selon l usage des logements : résidence principale, résidence secondaire. Poids de la maison isolée et de la maison groupée dans le segment des résidences principales et dans le segment des résidences secondaires Structure du marché par type d unités urbaines. Nombre de maisons mises en chantier dans les 25 plus grandes unités urbaines de France. Données-clés du marché de la construction neuve de maisons individuelles Le marché de la maison individuelle au plan national en Chiffres-clés du marché en volume de mises en chantier et en valeur niveau entreprises - Segmentations croisées par type de maisons (isolées/groupées) et nature de construction (construction nouvelle/construction sur bâtiment existant). Le marché de la maison individuelle en volume au plan régional - Poids du segment de la maison individuelle au sein de chacun des 22 marchés régionaux du logement neuf. Le marché de la maison individuelle en valeur niveau entreprises au plan régional. Le marché de la maison individuelle en volume au plan départemental - Identification des marchés départementaux leaders dans l individuel neuf - Taux de pénétration de l habitat individuel dans ces départements. Les segmentations essentielles du marché de la maison individuelle au niveau régional : Structure régionale du marché selon le type d habitat individuel (maisons isolées / maisons groupées). Taux de pénétration de chaque type d habitat individuel dans les marchés régionaux. Hiérarchie des marchés régionaux dans l individuel isolé, dans l individuel groupé Tendances d évolution du marché et perspectives à l horizon 2013 Les données-clés d évolution du marché de la maison individuelle depuis La nouvelle donne de ce marché, ses orientations les plus marquantes en termes de production par type de maisons : maisons isolées, maisons groupées ; de destination : résidence principale, résidence secondaire,... Les grandes tendances d évolution du marché de la maison individuelle au cours de ces dernières années : pénurie de foncier, augmentation des coûts de construction, déficit de main-d oeuvre,... La réalité prévisible du marché de la maison individuelle en 2011, par type de maisons et nature de construction. Les perspectives du marché à l horizon Grandeurs caractéristiques et segmentations essentielles au plan national en Scénarios d évolution et facteurs-clés de compréhension de cette évolution prévisible. La physionomie prévisible des marchés régionaux de la maison individuelle sur la période Situation prévisible du marché dans chacune des 22 régions françaises en 2013, au global et ventilé par nature de travaux.

8 MAISON INDIVIDUELLE 2013 Toutes les données-clés pour appréhender le marché dans sa réalité nationale, régionale et locale, en cerner les perspectives de développement d ici à 2013

9 SOMMAIRE DE L ÉTUDE Les évolutions structurelles du marché et de l offre des constructeurs et promoteurs Caractéristiques nouvelles des maisons aujourd hui mises en chantier : surface moyenne, nombre de pièces, nombre de niveaux,... Déclinaison de la surface moyenne par région et par type de maisons (isolées/groupées) dans chaque région. Répartition des mises en chantier nationales de maisons individuelles selon le nombre de pièces et le type de maisons. Déclinaison du nombre moyen de pièces par région et par type de maisons (isolées/groupées) dans chaque région. Structure du marché selon le nombre de niveaux : niveaux et plus. Déclinaison par région. Structure du marché selon le prix des maisons dans les secteurs de la maison isolée et de la maison groupée. Déclinaison par région. Aspects essentiels dans l offre des opérateurs du marché de la maison individuelle neuve. Profil de la demande et conséquences sur l offre des constructeurs. Impact du nouveau cadre réglementaire de la RT 2012 et conséquences sur l offre des constructeurs. Multiplication des offres de maisons BBC et problématiques liées à la maîtrise des surcoûts engendrés. Les choix constructifs des opérateurs du secteur structuré Les choix relatifs aux matériaux de structure et systèmes constructifs. Segmentation par type de matériaux de structure : parpaings, briques, Monomur, bois, acier, autres Choix techniques envisagés dans ce domaine dans un horizon à 3 ans. Segmentation par système constructif : isolation par l intérieur, ossature bois, isolation par l intérieur et l extérieur, isolation répartie, isolation par l extérieur. Choix techniques envisagés dans ce domaine dans un horizon à 3 ans. Segmentation par type de couverture : tuiles terrecuite / tuiles béton, ardoises naturelles / ardoises fibres-ciment, autres, Déclinaison par région. Segmentation par type de menuiseries extérieures : PVC / bois / aluminium / mixte. Déclinaison par région. Segmentation par type de distribution intérieure : filière sèche / filière humide. Déclinaison par région. Segmentation par type de combles : combles perdus / aménagés / aménageables / sans comble. Déclinaison par région. Segmentation par système de chauffage : électricité / gaz naturel / gaz propane / fioul / bois, systèmes thermo-dynamiques/ autres. Déclinaison par région. Choix techniques envisagés dans ce domaine dans un horizon à 3 ans. Point de situation sur la maison à ossature bois. Marché actuel et prévisible d ici à LA PROFESSION DES CONSTRUCTEURS DE MAISONS INDIVIDUELLES : CONSTRUCTEURS DE MAISONS ISOLÉES ET PROMOTEURS DE MAISONS GROUPÉES Présentation générale de la profession La présentation générale de la profession en Le poids respectif des secteurs structuré (constructeurs de maisons individuelles et promoteurs de maisons groupées) et non structuré (artisans, concepteurs-maîtres d oeuvre, autoconstructeurs). L importance, l organisation et la concentration de la profession du secteur structuré en La profession des constructeurs et promoteurs L organisation et la structure générale de la profession selon le type de constructeurs et le type de maisons construites : - maisons isolées, - maisons groupées. Poids du secteur privé et du secteur social.

10 SOMMAIRE DE L ÉTUDE Fiches de firmes constructeurs et promoteurs AST GROUPE BOUYGUES IMMOBILIER CGIE GEOXIA GROUPE BDL GROUPE FOUSSE CONSTRUCTIONS HABITAT PLUS MAISONS INDIVIDUELLES IGC KAUFMAN & BROAD MAISONS BABEAU SEGUIN MAISONS D'EN FRANCE MAISONS FRANCE CONFORT MAISONS LELIEVRE MAISONS PIERRE MIKIT NEXITY TRABECO TRECOBAT

11 SOMMAIRE DE L ÉTUDE Les évolutions marquantes de la profession : nouveaux rapports de force entre constructeurs, redéploiement des périmètres d intervention, indicateurs de concentration. La profession des constructeurs privés : structure, importance et organisation de la profession. Les constructeurs de maisons isolées. Les promoteurs de maisons en village. Concentration de la profession. Les 100 groupes et marques leaders du segment de la maison isolée. Les 20 groupes et marques leaders du segment de la maison groupée. La profession des constructeurs publics : structure, importance et organisation de la profession des opérateurs de l habitat social. Caractéristiques de leur activité, concentration de la profession. Les 50 acteurs leaders du secteur social. Présentation des grands constructeurs et promoteurs du marché Les plus grands constructeurs et promoteurs du secteur sont présentés sous forme de fiches de firmes détaillées, dans leur importance, leur organisation, leur activité et leurs structures de décisions opérationnelles, avec leurs dirigeants et responsables techniques. Près d une vingtaine de ces grands constructeurs et promoteurs de maisons individuelles sont ainsi analysés de manière détaillée (cf. liste page ci-contre). ANALYSE RÉGIONALISÉE ET DÉPARTEMENTALISÉE DU MARCHÉ DE LA MAISON INDIVIDUELLE ET DE LA PROFESSION DES CONSTRUCTEURS 22 monographies régionales «marchés et acteurs» Présentation qualifiée des constructeurs-clés du marché français De caractère très opérationnel, cette partie de l étude qui en constitue le Volet 2, est consacrée à l'analyse détaillée du secteur, par région et département. Elle comporte 22 monographies de marché avec des listings qualifiés de constructeurs et de promoteurs. Dans chaque monographie, seront ressortis : L analyse chiffrée du marché régional et départemental de la maison individuelle Données Perspectives 2013 Evolution récente des mises en chantier de maisons individuelles dans la région sur la période Les chiffres-clés régionaux 2010 et les prévisions à Grandeurs caractéristiques du marché dans chacun des départements constitutifs de la région et segmentations essentielles selon la nature des travaux : construction nouvelle, construction sur bâtiment existant, le type de maisons : isolées, groupées, la catégorie de maîtres d'ouvrage : secteur public, secteur privé, et également selon la destination d'usage des maisons : résidence principale, résidence secondaire. Caractéristiques majeures des maisons construites dans chacun des départements de la région : Surface moyenne dans le secteur de la maison isolée et dans le secteur de la maison groupée au niveau régional et dans chaque département. Variations par rapport à la moyenne nationale ; Choix techniques des constructeurs actifs dans la région et habitudes constructives : système constructif/enveloppe ; matériaux de structure ; nature des combles ; type de distribution intérieure ; type de couverture ; type de systèmes de chauffage ; type de menuiseries extérieures.

12 SOMMAIRE DE L ÉTUDE La base de données la plus complète et la plus rigoureuse pour vous permettre de cibler efficacement vos clients et prospects Tous les chiffres-clés des marchés régionaux et départementaux, assortis de prévisions régionalisées d ici à 2013 La base de données détaillée des constructeurs et promoteurs qui comptent : coordonnées, dirigeants et décideurs techniques, Nombre de mises en chantier, types de maisons construites, marques exploitées, niveau de production, zone d'activité, caractéristiques des maisons construites en termes de surfaces et de niveau de prix, options techniques majeures au niveau de l enveloppe, du système constructif, des matériaux de structure, des combles, des menuiseries, du chauffage, des cloisons, de la toiture,...

13 SOMMAIRE DE L ÉTUDE La structure de la profession des constructeurs et promoteurs dont le siège est localisé dans la région analysée Structure par niveau d'activité (300 maisons et plus, 100 à 299 maisons, 50 à 99 maisons, moins de 50 maisons) de la profession des constructeurs et promoteurs du secteur structuré, actifs dans la région. Nombre d opérateurs et volume global de production 2010 par tranche d'activité. Le recensement nominatif qualifié des constructeurs et promoteurs privés et publics les plus importants dans chaque département Recensement sélectif des constructeurs et promoteurs privés et publics figurant parmi les plus importants dans chacun des départements de la région, eu égard à leur production annuelle (nombre de mises en chantier) de maisons individuelles, sous forme de fichiers opérationnels comportant toutes les informations utiles à une action de prospection efficace : identification du constructeur ou du promoteur : raison sociale, coordonnées, téléphone, fax, , nom des dirigeants et des responsables techniques, appartenance financière,... activité : nombre de maisons mises en chantier (en distinguant maisons isolées et maisons groupées), zone d'activité (ville, département, région...), mode de production (intégré/sous-traité) ; options constructives : système constructif / enveloppe utilisé (isolation par l intérieur, par l extérieur, isolation répartie, isolation int. / ext., bois, acier) et matériau de structure (briques, parpaings, Monomur terre cuite / béton cellulaire, bois, acier, béton, autres), type de menuiseries extérieures (bois / PVC /aluminium / mixte), type de couverture (tuiles terre-cuite / béton, ardoises naturelles / fibresciment), type de combles (aménagés / perdus / aménageables / sans comble), type d aménagement intérieur privilégié (filière sèche / filière humide), type de systèmes de chauffage (électricité/ gaz / fioul / bois, systèmes thermodynamiques / solaire combiné / autres) ; positionnement des maisons construites : surface moyenne, prix moyens de commercialisation, part des livraisons maisons finies et maisons en prêt-à-finir (en secteur isolé, en secteur groupé). Conçus à des fins d'action commerciale et de prescription, ces fichiers recensent les : premiers constructeurs et promoteurs de maisons individuelles de France. Toutes les données de ce recensement qualifié sont également disponibles sur support informatique (CD Rom), réservé aux seuls acquéreurs de l'étude. Base de données très performante, ce support informatique se révèlera vite comme un outil indispensable à votre Direction Commerciale, pour une exploitation optimisée du fichier des décideurs-clés recensés au plan national, régional et local, dans le cadre de cette étude.

14 MODALITÉS DE COMMANDE ET DE DIFFUSION MAISON INDIVIDUELLE 2013 est une étude approfondie de type multi-clients et de diffusion limitée. Elle fait l objet : d une restitution «papier» sous la forme de 2 rapports, confidentiels et nominatifs : - un Volet 1 d analyse du marché et de ses acteurs au plan national (180 pages), - un Volet 2 d analyse régionalisée, constitué de 22 monographies régionales (345 pages) ; d une base de données informatique, réservée aux acquéreurs de l étude, et portant sur les premiers constructeurs et promoteurs de maisons individuelles recensés dans l étude. Prix de vente Prix de l étude (rapport + fichier informatisé) : HT Les exemplaires supplémentaires, commandés en vue d être utilisés par la même société, sont vendus au prix de 150 HT (les 2 volets). Modalités de commande Pour passer commande de cette étude, il convient de retourner à Développement Construction le contrat ci-contre sur lequel devront être portés les noms et fonctions des destinataires des rapports commandés. Ce contrat, qui porte engagement de l acquéreur sur le respect des clauses de confidentialitéexclusivité, nous est nécessaire pour enregistrer votre commande. Clause de confidentialité-exclusivité MAISON INDIVIDUELLE 2013 est une étude réservée à l'usage exclusif des sociétés qui s en portent acquéreur. De caractère strictement confidentiel, le rapport nominatif et son support informatique ne pourront être communiqués, même partiellement, à toute personne extérieure à la société ayant acquis l étude. Cette clause de confidentialité-exclusivité vaut également visà-vis d'autres sociétés filiales du même groupe ou relevant d un même groupement, club, syndicat ou association d industriels et/ou de professionnels du bâtiment. L acquéreur s'engage, lors de la commande, à respecter et faire respecter cette clause et à réserver à l'usage exclusif de sa société l'exploitation de l'étude et de sa disquette-fichier. Toute représentation, reproduction et diffusion, même partielle, sur tout support (y compris Internet) par tous procédés, notamment par procédés photomécaniques (photocopie, microscopie,...) ainsi que tout enregistrement d'adresses, de nomenclatures,... par systèmes de traitement de données à des fins professionnelles ou privées sont interdits et leurs auteurs pourront être poursuivis en justice. Le fichier informatique de l étude MAISON INDIVIDUELLE 2013 fait l'objet d'un enregistrement auprès de la Commission Nationale de l Informatique et des Libertés. Cette étude est immédiatement disponible

15 BON DE COMMANDE Contrat MAISON INDIVIDUELLE 2013 Acquéreur M... Fonction.... Société... Adresse..... Tél. Fax Désignation et montant de la commande Je passe commande de l'étude MAISON INDIVIDUELLE exemplaire de base de l'étude (rapport + fichier informatisé) : HT... exemplaire(s) supplémentaire(s) du rapport pour usage interne société, au prix unitaire de 150 HT soit au total... exemplaires du rapport de l étude nominatifs destinés aux personnes dont le nom est porté au dos du présent contrat. Règlement Par chèque joint (facture de régularisation adressée par retour de courrier) A réception de facture Important : cette étude, de caractère strictement confidentiel, ne pourra être communiquée, même partiellement. Je déclare avoir pris connaissance des clauses de confidentialité-exclusivité présentées au dos de ce contrat et m engage vis-à-vis de Développement Construction à en accepter pleinement les conditions. Cachet de la société Date et signature Espace Gallieni rue Gallieni Boulogne-Billancourt Tél : Fax : Web :

16 MAISON INDIVIDUELLE 2013 Destinataire de l exemplaire de base M..... Fonction. Destinataires des exemplaires supplémentaires pour usage strictement interne société M. Fonction.. M.. Fonction.. M... Fonction Destinataire de la base de données informatique (1) M... Fonction (1) livrée sur CD Rom sous formats Access et Excel, après tests antivirus. Toutes les marques de logiciels mentionnées dans cette plaquette sont des marques déposées. Clauses de confidentialité-exclusivité MAISON INDIVIDUELLE 2013 est une étude réservée à l usage exclusif des sociétés qui s en portent acquéreur. La loi du 11 mars 1957 révisée en 1985, n autorisant aux termes des alinéas 2 et 3 de l article 41, d une part, que les «copies ou reproductions strictement réservées à l usage du copiste et non destinées à une utilisation collective» et, d autre part, que les analyses et courtes citations dans un but d exemple et d illustration, «toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite» (alinéa 1er de l article 40). De caractère strictement confidentiel, le rapport nominatif de MAISON INDIVIDUELLE 2013 et son support informatique -aux termes de la loi du 1 er juillet 1998 fixant les règles de protection juridique des bases de données- ne peuvent donc être communiqués, même partiellement, sans un accord préalable de Développement Construction, à toute personne extérieure à la société ayant acquis l étude. Cette clause de confidentialitéexclusivité vaut également vis-à-vis d autres sociétés appartenant au même groupe, ou relevant d un même groupement, club, syndicat ou association d industriels et/ou professionnels du bâtiment. Toute représentation reproduction ou diffusion (y compris via Internet) par quelque moyen que ce soit (reprographie, photocopie, enregistrement informatique,...) de MAISON INDIVIDUELLE 2013 et de son fichier informatique constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code Pénal qui prévoit à l encontre des contrefacteurs des amendes ainsi que des peines d emprisonnement. L acquéreur de cette étude est engagé contractuellement à respecter et faire respecter ces clauses de confidentialité et à réserver à l usage exclusif de sa société l exploitation de l étude et de son fichier informatique. En conséquence, il s interdit toute forme de vente, de commercialisation ou de cession, même gratuite, à des tiers de l étude ou de son fichier informatique. L utilisation abusive de l ouvrage et du fichier informatique qui lui est associé expose en conséquence ses auteurs à des poursuites judiciaires. Le fichier informatique de MAISON INDIVIDUELLE 2013 fait l objet d un enregistrement auprès de la Commission Nationale de l Informatique et des Libertés.

NÉGOCE 2013. Descriptif de l étude

NÉGOCE 2013. Descriptif de l étude NÉGOCE 2013 Analyse régionalisée du réseau français des négociants généralistes et multi-spécialistes Perspectives à l horizon 2013 Les 1 100 premiers négoces de France et leurs 4 600 agences Descriptif

Plus en détail

GROSSISTES SANITAIRE-CHAUFFAGE 2014

GROSSISTES SANITAIRE-CHAUFFAGE 2014 GROSSISTES SANITAIRE-CHAUFFAGE 2014 Analyse régionalisée du réseau français des grossistes spécialisés en équipements de sanitaire, chauffage et climatisation Perspectives à l horizon 2014 370 grossistes

Plus en détail

BATI-PRESCRIPTION Maîtres d'oeuvre

BATI-PRESCRIPTION Maîtres d'oeuvre BATI-PRESCRIPTION Maîtres d'oeuvre Les 2 400 grands prescripteurs techniques du bâtiment Descriptif de l étude 2012 150 rue Gallieni - 92100 Boulogne-Billancourt - France tél : 01 46 03 59 59 - fax : 01

Plus en détail

plombiers La profession des artisans Caractéristiques, activité, Comportements et attitudes

plombiers La profession des artisans Caractéristiques, activité, Comportements et attitudes La profession des artisans Caractéristiques, activité, Comportements et attitudes 150 rue Gallieni - 92100 Boulogne-Billancourt Tél : 01 46 03 59 59 - Fax : 01 46 03 16 03 - info@dev-construction.com www.developpement-construction.com

Plus en détail

MARCO 2015. Tableau de bord des marchés du bâtiment DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION. Michel Ormières

MARCO 2015. Tableau de bord des marchés du bâtiment DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION. Michel Ormières MARCO Tableau de bord des marchés du bâtiment Michel Ormières DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION MARCO MARCO Système complet d informations-marchés, MARCO est devenu en France l outil prévisionnel de référence

Plus en détail

LE MARCHÉ DES BÂTIMENTS HÔTELIERS

LE MARCHÉ DES BÂTIMENTS HÔTELIERS LE MARCHÉ DES BÂTIMENTS HÔTELIERS Les enjeux travaux en construction neuve et dans l'entretien-amélioration Les 350 groupes hôteliers, chaînes, établissements indépendants et maîtres d'œuvre majeurs du

Plus en détail

Etude du marché de la fenêtre en France

Etude du marché de la fenêtre en France Etude du marché de la fenêtre en France Les études Les chiffres clés du marché» - Edition : Décembre 2014 - Un marché tendu Malgré des incitations gouvernementales en faveur des travaux de rénovation énergétique,

Plus en détail

Le marché de l isolation thermique des murs et des toitures

Le marché de l isolation thermique des murs et des toitures Le marché de l isolation thermique des murs et des toitures Les études Les chiffres clés du marché» - Edition Juillet 2014 - Un marché morose Impacté par les tensions sur les indicateurs économiques et

Plus en détail

Bricoscan. Particuliers bricolage et faire faire. Travaux réalisés Comportements d'achat Usages et attitudes DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION

Bricoscan. Particuliers bricolage et faire faire. Travaux réalisés Comportements d'achat Usages et attitudes DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION Particuliers bricolage et faire faire Travaux réalisés Comportements d'achat Usages et attitudes DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION 150 rue Galliéni - 92100 Boulogne-Billancourt - France Tél : 01 46 03 59 59 -

Plus en détail

MSI. Marché des Maisons Bois en France 2010. Nouvelles tendances et prévisions. décembre 2010. Une nouvelle étude de marché indispensable pour :

MSI. Marché des Maisons Bois en France 2010. Nouvelles tendances et prévisions. décembre 2010. Une nouvelle étude de marché indispensable pour : Marché des Maisons Bois en France 2010 Nouvelles tendances et prévisions décembre 2010 Le marché français de la maison bois retrouve un peu de croissance en 2010, après avoir légèrement diminué sur la

Plus en détail

Le Secteur du Logement en France 2013 : Activité et Données de Cadrage. Dernières tendances et perspectives

Le Secteur du Logement en France 2013 : Activité et Données de Cadrage. Dernières tendances et perspectives Le Secteur du Logement en France : Activité et Données de Cadrage Dernières tendances et perspectives Septembre Depuis le début de l année, l activité immobilière se dégrade progressivement, et ce tant

Plus en détail

Marché des Travaux de Rénovation, d Extension et de Réhabilitation dans le Secteur Résidentiel en France 2014

Marché des Travaux de Rénovation, d Extension et de Réhabilitation dans le Secteur Résidentiel en France 2014 Marché des Travaux de Rénovation, d Extension et de Réhabilitation dans le Secteur Résidentiel en France Nouvelles tendances et prévisions Octobre Les marchés des travaux de rénovation, d extension et

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

«Audit Énergétique et scénarios» POUR LES PARTICULIERS CAHIER DES CHARGES

«Audit Énergétique et scénarios» POUR LES PARTICULIERS CAHIER DES CHARGES «Audit Énergétique et scénarios» POUR LES PARTICULIERS CAHIER DES CHARGES Introduction : La Région Basse-Normandie, en partenariat avec l Etat ANAH et l ADEME, a développé différentes actions pour accompagner

Plus en détail

Développez vos compétences sur la maison ossature bois RT 2012

Développez vos compétences sur la maison ossature bois RT 2012 Formations Développez vos compétences sur la maison ossature bois RT 2012 Commercialiser Concevoir Dimensionner S équiper Choisir les Produits Construire Des formations pour les professionnels conçues

Plus en détail

CONSTRUCTION DURABLE

CONSTRUCTION DURABLE CONSTRUCTION DURABLE Baromètre semestriel - - Mars 20131 N 1 EnrésumésurleGrandLyon 22 835 demandes de labellisations BBC Situation au 31 décembre 2012 Dont 2 531 Soit +7% nouvelles demandes au cours

Plus en détail

Marché des Constructions Modulaires en France 2013

Marché des Constructions Modulaires en France 2013 Marché des Constructions Modulaires en France 2013 Nouvelles tendances et prévisions Juin 2013 En 2012, le marché de la construction modulaire a vu son chiffre d affaires progresser. Il a bénéficié des

Plus en détail

Promotion. Immobilière. en France UN OUTIL MARKETING INDISPENSABLE POUR:

Promotion. Immobilière. en France UN OUTIL MARKETING INDISPENSABLE POUR: (en millions de m²) 20 Le Marché de la 15 Promotion 10 Immobilière 5 en France 0 2003.000 2.004 2.005 2.006 2.007 2.008 2.009 2.010 2.011 2012 UN OUTIL MARKETING INDISPENSABLE POUR: Centres Commerciaux

Plus en détail

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne 4. Dauphilogis Le Jardin de Bonne SOMMAIRE I : Présentation de la société II : Le site III : Le déroulement des études IV : L opération Le plan-masse Le programme Les grands principes de conception Un

Plus en détail

Marché des Vérandas en France 2014. Nouvelles tendances et prévisions

Marché des Vérandas en France 2014. Nouvelles tendances et prévisions Marché des Vérandas en France Nouvelles tendances et prévisions Septembre Dans un environnement de marché dégradé propice à une recrudescence des comportements attentistes, le développement du marché de

Plus en détail

Formation pratique à la construction & rénovation BBC Anticiper les futures réglementations

Formation pratique à la construction & rénovation BBC Anticiper les futures réglementations www.maison-bioclimatique-passive.com Pour vous aider à maîtriser le BBC voici des modules complémentaires de formation proposée par Bâtir 2050 1- Formation pratique à la construction & rénovation basse

Plus en détail

Schéma Régional Climat Air Energie du Nord Pas-de-Calais. Tertiaire

Schéma Régional Climat Air Energie du Nord Pas-de-Calais. Tertiaire Schéma Régional Climat Air Energie du Nord Pas-de-Calais Tertiaire Etat des lieux en Nord Pas de calais Nous reprenons ici la définition du secteur telle qu elle est proposée par l INSEE : «Le secteur

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2014 Maisons Kozi

DOSSIER DE PRESSE 2014 Maisons Kozi DOSSIER DE PRESSE 2014 Maisons Kozi Franchise française de maisons individuelles à ossature bois Contact presse SOMMAIRE MAISONS KOZI Le Groupe Fousse crée sa première franchise Le Groupe Fousse Constructions

Plus en détail

Réglementation thermique 2012 :

Réglementation thermique 2012 : Réglementation thermique 2012 : un saut énergétique pour les bâtiments neufs Bernard Suard-MEDDTL Avril 2011 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement Ministère de

Plus en détail

LE CODE DE BONNE CONDUITE D ELENGY

LE CODE DE BONNE CONDUITE D ELENGY LE CODE DE BONNE CONDUITE D ELENGY I. Introduction I.1. L objectif du Code de bonne conduite I.2. La réglementation applicable I.3. Les engagements I.4. Contractualisation avec les prestataires II. Règles

Plus en détail

Diagnostic thermique sur une amiénoise

Diagnostic thermique sur une amiénoise Diagnostic thermique sur une amiénoise Par Jordi Hubert Ingénieur thermicien Bureau d études Pic Energie SCOP Ekidina Note synthétique Isolation des murs : Laine de bois à privilégier Il s avère que lors

Plus en détail

Règlementation Thermique 2012

Règlementation Thermique 2012 Mme COSSET M. TREMELET M. OLAGNIER Règlementation Thermique 2012 Connaître ses limites pour mieux l appliquer RT 2012 : pour quels bâtiments? Application pratique difficile pour l instant! Cas des restructurations

Plus en détail

L évolution des parts de marché des produits et matériaux de la construction. Annexe à l étude

L évolution des parts de marché des produits et matériaux de la construction. Annexe à l étude Résidentiel neuf L évolution des parts de marché des produits et matériaux de la construction OBSERVATION Annexe à l étude observatoire de la qualité de la construction Résidentiel neuf Typologie des maisons

Plus en détail

FORMATION 2015-2016. ADNE Ingénierie - 7, Impasse du Châtelet 85000 LA ROCHE SUR YON. www.adne-ingenierie.com / dsakami@adne-ingenierie.

FORMATION 2015-2016. ADNE Ingénierie - 7, Impasse du Châtelet 85000 LA ROCHE SUR YON. www.adne-ingenierie.com / dsakami@adne-ingenierie. FORMATION 2015-2016 ADNE Ingénierie - 7, Impasse du Châtelet 85000 LA ROCHE SUR YON www.adne-ingenierie.com / dsakami@adne-ingenierie.com Tél: 02.51.31.42.66 Fax: 09.89.58.41.27 SIRET : 52099347800020

Plus en détail

Projet de Loi de finances 2013

Projet de Loi de finances 2013 Projet de Loi de finances 2013 Crédit d impôt développement durable article 200 quater applicable à l acquisition des matériaux d isolation thermique des parois vitrées, des volets isolants et des portes

Plus en détail

Ascenseur à créer. Enduit ciment blanc. Bandeau béton. Enduit ciment blanc. Plaquette de terre-cuite identique à l existant. Enduit ciment blanc

Ascenseur à créer. Enduit ciment blanc. Bandeau béton. Enduit ciment blanc. Plaquette de terre-cuite identique à l existant. Enduit ciment blanc Bâtiment d une surface de 1030 m² créé dans l enceinte du lycée Jean ZAY. Ascenseur à créer Bandeau béton Elévation Façade Nord Bardage bois vertical Bardage cassette aluminium laqué RAL7016 Menuiseries

Plus en détail

SAICA GROUP. Conditions Générales d Achat - France

SAICA GROUP. Conditions Générales d Achat - France SAICA GROUP Conditions Générales d Achat - France 1. Domaine d application 1.1. A titre de conditions déterminantes du consentement et sauf exception expresse faisant l objet de conditions particulières

Plus en détail

Initialement centrée sur le prix des terrains

Initialement centrée sur le prix des terrains Marchés fonciers L enquête sur le prix des terrains à bâtir Une enquête nationale annuelle permet de suivre le marché des terrains à bâtir pour maisons individuelles mais pas seulement. Quelles en sont

Plus en détail

Le marché de la maison individuelle «low cost»

Le marché de la maison individuelle «low cost» LES FOCUS DE DEVELOPPEMENT CONSTRUCTION Le marché de la maison individuelle «low cost» Espace Gallieni - 150 rue Gallieni - 92100 BOULOGNE-BILLANCOURT - France Tél : 33 01 46 03 59 59 - Fax : 33 01 46

Plus en détail

Fiche d Information - Étude Thermique

Fiche d Information - Étude Thermique Fiche d Information - Étude Thermique 7, Grande Rue 84370 BEDARRIDES Tél. : 04.90.22.85.30 Fax : 04.90.22.85.31 e-mail : new-tec@orange.fr Site : www.new-tec.fr Références constructeur ou code avantage

Plus en détail

Synthèse. Avril 2011

Synthèse. Avril 2011 De l analyse des marchés de la Construction Durable (performance énergétique et qualité environnementale) au diagnostic de la montée en compétence dans les métiers du Bâtiment et des ENR à l horizon 2014

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

Commission Nationale de l Informatique et des Libertés Recommandation (97-008)

Commission Nationale de l Informatique et des Libertés Recommandation (97-008) RECOMMANDATION Délibération n 97-008 du 4 février 1997 portant adoption d'une recommandation sur le traitement des données de santé à caractère personnel (Journal officiel du 12 avril 1997) La Commission

Plus en détail

La démarche qualité dans le bâtiment

La démarche qualité dans le bâtiment La démarche qualité dans le bâtiment La qualité : de nouveaux enjeux pour la filière bâtiment Au même titre que bon nombre d'autres grandes filières économiques et industrielles, le monde du bâtiment,

Plus en détail

Guide de l HABITAT durable PRÉSENTATION

Guide de l HABITAT durable PRÉSENTATION Guide de l HABITAT durable 2012 PRÉSENTATION Un habitat durable pour tous Promulguée le 12 juillet 2010, la loi portant «engagement national pour l environnement» dite Grenelle 2 a inscrit des objectifs

Plus en détail

LE MARCHÉ DE L'IMPRESSION NUMÉRIQUE ET DES SERVICES GRAPHIQUES

LE MARCHÉ DE L'IMPRESSION NUMÉRIQUE ET DES SERVICES GRAPHIQUES BON DE COMMANDE EN PAGE 7 LE MARCHÉ DE L'IMPRESSION NUMÉRIQUE ET DES SERVICES GRAPHIQUES ÉTUDE RÉALISÉE PAR INTERQUEST POUR LE SYNDICAT DE L'IMPRESSION NUMÉRIQUE ET DES SERVICES GRAPHIQUES (S.I.N.) Vient

Plus en détail

LES TENDANCES CONSTRUCTIVES DANS LES OPÉRATIONS BBC EFFINERGIE

LES TENDANCES CONSTRUCTIVES DANS LES OPÉRATIONS BBC EFFINERGIE FÉVRIER 2012 DANS LES OPÉRATIONS BBC EFFINERGIE ANALYSE DES MODES CONSTRUCTIFS PRINCIPAUX POUR LES OPÉRATIONS EN COURS DE CERTIFICATION 2 SOMMAIRE Introduction I. Périmètre de l étude II. Le bâti 2.1.

Plus en détail

Marché de la Téléassistance pour le Maintien à Domicile en France 2015. Nouvelles tendances et prévisions

Marché de la Téléassistance pour le Maintien à Domicile en France 2015. Nouvelles tendances et prévisions Marché de la Téléassistance pour le Maintien à Domicile en France 2015 Nouvelles tendances et prévisions Juillet 2015 Le secteur de la téléassistance en France s est révélé porteur au cours de la période

Plus en détail

Les formations pour le bâtiment en Picardie

Les formations pour le bâtiment en Picardie 2nd semestre 2013 Les formations pour le bâtiment en Picardie ECONOMIE D ENERGIE NOUVELLES ENERGIES CONSTRUIRE DURABLEMENT DIRECTION D ENTREPRISE IFRB PICARDIE 33, Mail Albert 1er - CS 51 111-80011 AMIENS

Plus en détail

Les règles de l isolation

Les règles de l isolation 3 Les règles de l isolation Étape 1 : assurer une excellente isolation thermique des parois vitrées et opaques. En plus de jouer un rôle de barrière contre les déperditions thermiques, l isolation des

Plus en détail

CÉQUAMI : ORGANISME DE PROMOTION DE LA QUALITE EN MAISON INDIVIDUELLE En construction et en rénovation

CÉQUAMI : ORGANISME DE PROMOTION DE LA QUALITE EN MAISON INDIVIDUELLE En construction et en rénovation CÉQUAMI : ORGANISME DE PROMOTION DE LA QUALITE EN MAISON INDIVIDUELLE En construction et en rénovation Ses Missions : Développer la compétence des professionnels et attester de la performance de leurs

Plus en détail

«Chèque énergies Haute- Normandie» Audit énergétique des maisons individuelles Cahier des charges

«Chèque énergies Haute- Normandie» Audit énergétique des maisons individuelles Cahier des charges «Chèque énergies Haute- Normandie» Audit énergétique des maisons individuelles Cahier des charges Sommaire Préambule...3 1. Objectifs de l audit...4 2. Les compétences du prestataire...4 3. Description

Plus en détail

PROGRAMME FONCTIONNEL EXPRESSION DES BESOINS DE l INHESJ DANS LE DOMAINE DES PUBLICATIONS

PROGRAMME FONCTIONNEL EXPRESSION DES BESOINS DE l INHESJ DANS LE DOMAINE DES PUBLICATIONS PROGRAMME FONCTIONNEL EXPRESSION DES BESOINS DE l INHESJ DANS LE DOMAINE DES PUBLICATIONS 1/ présentation de l Institut L Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice est un établissement

Plus en détail

Votre assistant en. maîtrise de l énergie

Votre assistant en. maîtrise de l énergie Votre assistant en maîtrise de l énergie Pour nous contacter Siège Social : 40 rue du Général de Gaulle - 53800 Renazé 02 43 06 38 55 Agence Laval : Bd de la Communication 53950 Louverné 02 43 49 81 52

Plus en détail

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse La première étape de la reconstruction du quartier des zards / Trois Cocus Toulouse, le 1 er juillet 2013 Vue

Plus en détail

Note thématique #1 : «Vers des bâtiments bas carbone»

Note thématique #1 : «Vers des bâtiments bas carbone» PLAN BATIMENT DURABLE Groupe de travail Réflexion Bâtiment Responsable 2020-2050 (RBR 2020-2050) Le groupe de travail RBR 2020-2050 La prochaine étape majeure pour le secteur de la construction neuve est

Plus en détail

CENTRE DE RECHERCHE GRENOBLE RHÔNE-ALPES

CENTRE DE RECHERCHE GRENOBLE RHÔNE-ALPES informatiques d Inria CENTRE DE RECHERCHE GRENOBLE RHÔNE-ALPES Table des matières 1. Préambule...3 2. Définitions...3 3. Domaine d application...4 4. Autorisation d accès aux ressources informatiques...5

Plus en détail

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES?

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DOSSIER N 5 MARS 2013 DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFERENCES? POURQUOI RÉALISER UN DPE? Qui réalise un DPE? Le Diagnostic de Performance Energétique

Plus en détail

AMOES. Programme Formation TRNSYS

AMOES. Programme Formation TRNSYS 1/6 AMOES Programme Formation TRNSYS Titre document Rédigé/Validé par Lieu de Formation Programme Formation TRNSYS Damien Lambert 31 rue Bapst 92 600 Asnières-sur-Seine Tél : 01 41 32 22 11 Fax : 01 40

Plus en détail

Grenelle de l Environnement ; Êtes-vous prêts? Résultats de l étude menée par ARCENE et l Observatoire du BTP Basse-Normandie

Grenelle de l Environnement ; Êtes-vous prêts? Résultats de l étude menée par ARCENE et l Observatoire du BTP Basse-Normandie Grenelle de l Environnement ; Êtes-vous prêts? Résultats de l étude menée par ARCENE et l Observatoire du BTP Basse-Normandie Octobre 0 Généralités Objectifs de l étude Les orientations du Grenelle de

Plus en détail

RT 2012 / BBC : nos solutions performantes. climat d innovation

RT 2012 / BBC : nos solutions performantes. climat d innovation RT 2012 / BBC : nos solutions performantes climat d innovation Les principales solutions Viessmann pour les Bâtiments Basse Consommation qui préfigurent la nouvelle Règlementation Thermique 2012 Performance

Plus en détail

APPEL A PROJETS FEDER CONSTRUCTION A «ENERGIE POSITIVE»

APPEL A PROJETS FEDER CONSTRUCTION A «ENERGIE POSITIVE» APPEL A PROJETS FEDER CONSTRUCTION A «ENERGIE POSITIVE» A destination des acteurs publics de la Région Nord Pas de Calais Programme Opérationnel FEDER 2014 2020 Axe 3 «conduire la transition énergétique

Plus en détail

REGLEMENT D ATTRIBUTION DES SUVENTIONS REGIONALES POUR LES PROPRIETAIRES PARTICULIERS

REGLEMENT D ATTRIBUTION DES SUVENTIONS REGIONALES POUR LES PROPRIETAIRES PARTICULIERS REGLEMENT D ATTRIBUTION DES SUVENTIONS REGIONALES POUR LES PROPRIETAIRES PARTICULIERS Article 1 : Attributaires de subventions régionales Peuvent être attributaires de subventions régionales les maîtres

Plus en détail

ZAC DU MOULIN BOISSEAU COMMUNE DE CARQUEFOU. Annexe 5 : Clauses anti-spéculatives

ZAC DU MOULIN BOISSEAU COMMUNE DE CARQUEFOU. Annexe 5 : Clauses anti-spéculatives ZAC DU MOULIN BOISSEAU COMMUNE DE CARQUEFOU Annexe 5 : Clauses anti-spéculatives 1 VENTE FONCIERE EN ZAC POUR UN PROGRAMME ABORDABLE EN P ROMOTION Clause anti-spéculative À insérer dans les CCCT, compromis

Plus en détail

L Union Sociale pour l Habitat de Haute-Normandie

L Union Sociale pour l Habitat de Haute-Normandie L Union Sociale pour l Habitat de Haute-Normandie 35 organismes HLM de Haute-Normandie Acteurs du développement durable du territoire Référentiel régional de qualité environnementale Une base de discussion

Plus en détail

Quels sont les projets concernés par l étude de faisabilité des approvisionnements en énergie

Quels sont les projets concernés par l étude de faisabilité des approvisionnements en énergie Etude de faisabilité des approvisionnements en énergie dans le cadre de la mise en œuvre des critères d écoconditionalité des crédits territoriaux de la Région Avant propos Ce document est un outil de

Plus en détail

DGALN/Plan Urbanisme Construction Architecture

DGALN/Plan Urbanisme Construction Architecture L énergie de vos projets Monographie Maison de M. Le Pen à Echirolles (Isère) Version finale Marché à procédure adaptée n 1000219 du 25/11/10 28 septembre 2011 DGALN/Plan Urbanisme Construction Architecture

Plus en détail

Comment intégrer pour l avenir les techniques BBC dans les formations initiales et continues longues?

Comment intégrer pour l avenir les techniques BBC dans les formations initiales et continues longues? Comment intégrer pour l avenir les techniques BBC dans les formations initiales et continues longues? Intervenant : Bernard DEFAYE Ingénieur de formation du Département Sectoriel BTP de Toulouse AFPA Ingénierie

Plus en détail

Appel à projets de 10 000 logements intermédiaires Promoteurs constructeurs / aménageurs

Appel à projets de 10 000 logements intermédiaires Promoteurs constructeurs / aménageurs Appel à projets de 10 000 logements intermédiaires Promoteurs constructeurs / aménageurs Direction générale Le 15 janvier 2014 Groupe SNI - Société Nationale Immobilière 100-104 avenue de France - 75646

Plus en détail

LABEL RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE

LABEL RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE LABEL PROMOTELEC RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE Retour d expérience LABEL RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE Édition 215 LOGEMENTS COLLECTIFS - MAISONS INDIVIDUELLES Sommaire Préambule 4 1 - ANALYSE DU MARCHÉ DE LA LABELLISATION

Plus en détail

Artiscan 2. 12 ÉTUDES consacrées aux artisans et ciblées sur vos produits : Activités-Comportements-Attitudes des artisans

Artiscan 2. 12 ÉTUDES consacrées aux artisans et ciblées sur vos produits : Activités-Comportements-Attitudes des artisans Activités-Comportements-Attitudes des artisans 12 ÉTUDES consacrées aux artisans et ciblées sur vos produits : Gros-œuvre/Maçonnerie Couverture/Etanchéité/Bardage Charpente/Bois/Panneaux Menuiserie/Serrurerie/Fermeture/Agencement

Plus en détail

LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE

LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE Roger Cadiergues MémoCad nb10.a LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE SOMMAIRE nb10.1. Le cadre de la performance énergétique nb10.2. Le système français des classes nb10.3. La norme NF EN 15217 : les principes nb10.4.

Plus en détail

DOSSIER THÉMATIQUE LE COÛT GLOBAL DANS LA CONSTRUCTION. octobre 2013

DOSSIER THÉMATIQUE LE COÛT GLOBAL DANS LA CONSTRUCTION. octobre 2013 DOSSIER THÉMATIQUE crédit photo : Prod. Numérik - Fotolia octobre 2013 LE COÛT GLOBAL DANS LA CONSTRUCTION Pour un investissement à longue durée de vie comme un bâtiment, l approche en coût global est

Plus en détail

LES MARCHÉS PUBLICS ET PRIVÉS

LES MARCHÉS PUBLICS ET PRIVÉS Roger Cadiergues MémoCad ma04.a LES MARCHÉS PUBLICS ET PRIVÉS SOMMAIRE MA02.1. Le cadre juridique général MA02.2. Les textes officiels MA02.3. Les codes et leurs articulations MA02.4. Annexe : textes officiels

Plus en détail

Guide pratique. Assainissement Non Collectif Etude de sol et de filière

Guide pratique. Assainissement Non Collectif Etude de sol et de filière Assainissement Non Collectif Etude de sol et de filière Guide pratique Guide pratique (études de sol et de filière) proposé par le Conseil Général de l Orne - SATTEMA 1 Guide pratique 1. Préambule Le présent

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Journée Adhérents AIDELEC 18/11/2011 Présentée par : Caroline Dreumont BE thermique EN&CO Jean-Luc Bonnot - BE Fluides RUBIN VARREON 1 Plan de présentation Le bâtiment

Plus en détail

CODE DE BONNE CONDUITE

CODE DE BONNE CONDUITE CODE DE BONNE CONDUITE I. Introduction I.1. L objectif du Code de bonne conduite I.2. La réglementation applicable I.3. Les engagements I.4. Contractualisation avec les prestataires II. Règles de bonne

Plus en détail

Conditions Générales de Ventes ARTENSE DEPANNAGE INFORMATIQUE

Conditions Générales de Ventes ARTENSE DEPANNAGE INFORMATIQUE Conditions Générales de Ventes ARTENSE DEPANNAGE INFORMATIQUE ARTICLE 1 : PRESENTATION ET DEFINITIONS ARTENSE DEPANNAGE INFORMATIQUE (Monsieur Julien VIGIER, né le 24 juillet 1986 à BEAUMONT) est une entreprise

Plus en détail

Contrat de Mandat GAZ Particuliers Obtenez gratuitement un prix plafond du kwh et fixe de l abonnement pour trois à dix ans.

Contrat de Mandat GAZ Particuliers Obtenez gratuitement un prix plafond du kwh et fixe de l abonnement pour trois à dix ans. ENTRE LES SOUSSIGNES Mme Mlle M. Nom.. Prénom...... Adresse..... Tél :..Fax :...E-mail :.. Ci-après désignée «Le mandant» D UNE PART ET MÉDÈS INTERMÉDIAIRE ÉNERGÉTIQUE, SARL au capital de 10.500 Dont le

Plus en détail

MAISON POSITIVE DOSSIER : LES «MÉTIERS VERTS» RECRUTENT! Page 59. Deux exemples détaillés DE RÉNOVATION Page 38

MAISON POSITIVE DOSSIER : LES «MÉTIERS VERTS» RECRUTENT! Page 59. Deux exemples détaillés DE RÉNOVATION Page 38 MAISON POSITIVE VERS LE ZÉRO ÉNERGIE! N 2 MAI-JUIN 4,50 MAISON POSITIVE Le guide pratique du confort énergétique DOSSIER : LES «MÉTIERS VERTS» RECRUTENT! Page 59 P 22 CHALET : PETITE RÉNOVATION TRÈS PERFORMANTE

Plus en détail

Mission «RT2012 Accompagnement»

Mission «RT2012 Accompagnement» Mission «RT2012 Accompagnement» RENOVETIK 14/08/2015 P R E A M B U L E Depuis le 1 er janvier 2013, la Réglementation Thermique 2012 (RT2012) est applicable à l ensemble des projets de construction d habitation,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014

DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014 DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014 Le point sur la filière énergies renouvelables : Mention RGE, aides, formation, qualification, audits Pleine application de l éco-conditionnalité des aides au 1 er janvier

Plus en détail

Mission d assistance à maîtrise d ouvrage dans le cadre d un projet de rénovation énergétique d une copropriété Année 2015 / 2016

Mission d assistance à maîtrise d ouvrage dans le cadre d un projet de rénovation énergétique d une copropriété Année 2015 / 2016 Mission d assistance à maîtrise d ouvrage dans le cadre d un projet de rénovation énergétique d une copropriété Année 2015 / 2016 CAHIER DES CHARGES 1 Sommaire 1. Objectifs de la mission d accompagnement...4

Plus en détail

au gaz naturel! GrDF vous aide dans votre projet de construction de maison

au gaz naturel! GrDF vous aide dans votre projet de construction de maison GrDF vous aide dans votre projet de construction de maison au gaz naturel! Découvrez la solution de financement avantageuse proposée par notre partenaire, le Crédit Foncier Un prêt à taux privilégié proposé

Plus en détail

LES MAISONS BASSE CONSOMMATION POUR TOUS

LES MAISONS BASSE CONSOMMATION POUR TOUS LES MAISONS BASSE CONSOMMATION POUR TOUS ÉCOLOGIE ÉNERGIES RENOUVELABLES CONFORT ÉCONOMIES PERFORMANCE ISOLATION PROTECTION NOUVEAUX USAGES LUMIÈRE BUDGET MAÎTRISÉ ACCOMPAGNEMENT BASSE CONSOMMATION CONSEIL

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION CONDITIONS GENERALES D UTILISATION Les présentes Conditions Générales d Utilisation sont conclues entre : L Association MAJI, Association loi de 1901, créée en Juillet 1994 et inscrite au répertoire SIREN

Plus en détail

Claude Mondoloni, association H2D Candidature à La Fabrique Aviva Catégorie «Protéger l Environnement»

Claude Mondoloni, association H2D Candidature à La Fabrique Aviva Catégorie «Protéger l Environnement» Claude Mondoloni, association H2D Concept Candidature à La Fabrique Aviva Catégorie «Protéger l Environnement» HA!VITA L écoconstruction modulaire nomade à énergie positive Le concept Ha!Vita : évolutif

Plus en détail

Parc résidentiel: des solutions adaptées à la typologie

Parc résidentiel: des solutions adaptées à la typologie Parc résidentiel: des solutions adaptées à la typologie A. De Herde 1 1. Typologie du logement wallon (dans le cadre du projet de recherche LEHR, mené conjointement par la PHP, le CSTC et l UCL, financé

Plus en détail

Avant-propos. Avec la participation de l'ademe

Avant-propos. Avec la participation de l'ademe Avant-propos Le Grenelle de l Environnement et la loi sur la Transition Energétique pour la croissance verte ont confirmé le caractère incontournable des réseaux de chaleur. Un objectif de quintuplement

Plus en détail

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation»

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Mercredi de l info du 22 février 2012 Conseil et Réseaux Bureau d études Bâtiment et Process «Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Vincent DUBAR Chef de projets

Plus en détail

Conditions générales de prestation de services

Conditions générales de prestation de services Conditions générales de prestation de services Les présentes conditions générales d exécution des prestations (ci-après «les conditions générales») s appliquent aux divers travaux, prestations et services

Plus en détail

ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT

ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT Réhabilitation du bâtiment «Mendès France» à Auch 12 logements au standard «BBC Effinergie Rénovation» pour l OPH 32 Octobre 2011

Plus en détail

Charte. des fournisseurs d électricité. dans le cadre de leur relation avec une clientèle professionnelle

Charte. des fournisseurs d électricité. dans le cadre de leur relation avec une clientèle professionnelle Charte des fournisseurs d électricité dans le cadre de leur relation avec une clientèle professionnelle Depuis le 1 er juillet 2004, tous les clients professionnels ont accès au marché dérégulé du gaz

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

LE BATIMENT L HABITAT

LE BATIMENT L HABITAT LE BATIMENT L HABITAT L habitat est en France le plus gros consommateur d'énergie parmi tous les secteurs économiques, avec 70 millions de tonnes équivalent pétrole (tep). Soit 43 % de l'énergie finale

Plus en détail

Les Ambitions du Plan Bâtiment Durable. 30 ans de Biomasse Normandie

Les Ambitions du Plan Bâtiment Durable. 30 ans de Biomasse Normandie Les Ambitions du Plan Bâtiment Durable 30 ans de Biomasse Normandie Caen // 22 novembre 2013 LE CONTEXTE DE L EFFICACITE ENERGETIQUE 2 Le développement durable face aux urgences Hausse du coût des énergies

Plus en détail

GUIDE REVUE DE PROJET

GUIDE REVUE DE PROJET GUIDE REVUE DE PROJET VERSION 1 SEPTEMBRE 2015 Document applicable à partir du 15/09/2015 Page 1/11 Sommaire 1. Objet...3 2. Principe général...3 2.1 Déroulé de la mission...3 2.2 Support et rapport mis

Plus en détail

Mions. Entre ville et campagne. * Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC -

Mions. Entre ville et campagne. * Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC - Mions Entre ville et campagne * Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC -, bâtiment basse consommation auprès de l organisme certificateur Cerqual. Aux portes de Lyon, Mions est connectée

Plus en détail

Contrat d abonnement mensuel au site extranet SMS FUTUROSOFT Postage

Contrat d abonnement mensuel au site extranet SMS FUTUROSOFT Postage Contrat d abonnement mensuel au site extranet SMS FUTUROSOFT Postage Coordonnées FUTUROSOFT Coordonnées CLIENT Raison Social : FUTUROSOFT Société à responsabilité limitée au capital de 109.763 Euros 8-10

Plus en détail

Besoin et offre de formation dans les métiers du Bâtiment en lien avec le Grenelle de l Environnement

Besoin et offre de formation dans les métiers du Bâtiment en lien avec le Grenelle de l Environnement Phase 2: Analyse du besoin des entreprises Besoin et offre de formation dans les métiers du Bâtiment en lien avec le Grenelle de l Environnement Les plus fortes demandes en «Construction durable» Estimation

Plus en détail

OPEN. Enseignements de la campagne 2011. Observatoire Permanent de l aml lioration ENergétique du logement ARTISANS & ENTREPRISES

OPEN. Enseignements de la campagne 2011. Observatoire Permanent de l aml lioration ENergétique du logement ARTISANS & ENTREPRISES OPEN Observatoire Permanent de l aml amé- lioration ENergétique du logement ARTISANS & ENTREPRISES Enseignements de la campagne 2011 SYNTHÈSE réservée aux Répondants Avertissement Ce document a étéélaboréàpartir

Plus en détail

RAPPORT D UTILITÉ SOCIALE 20

RAPPORT D UTILITÉ SOCIALE 20 13 RAPPORT D UTILITÉ SOCIALE 20 l Chiffres clés // 3 l Éditorial // 4 l Faire vivre la dimension sociale // 6 l Soutenir l économie locale // 8 MÉSOLIA HABITAT C EST * : l Accompagner les populations //

Plus en détail

EPA Sénart / Commune de. ZAC.. CONSULTATION DE PROMOTEURS. Dossier de consultation DOSSIER TYPE

EPA Sénart / Commune de. ZAC.. CONSULTATION DE PROMOTEURS. Dossier de consultation DOSSIER TYPE EPA Sénart / Commune de. ZAC.. LOT. CONSULTATION DE PROMOTEURS Dossier de consultation DOSSIER TYPE Ce cahier des charges reprend la structure d une consultation telle que pratiquée à l EPA Sénart pour

Plus en détail