NÉGOCE Descriptif de l étude

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NÉGOCE 2013. Descriptif de l étude"

Transcription

1 NÉGOCE 2013 Analyse régionalisée du réseau français des négociants généralistes et multi-spécialistes Perspectives à l horizon 2013 Les premiers négoces de France et leurs agences Descriptif de l étude rue Gallieni Boulogne-Billancourt - France tél : fax : web :

2

3 NÉGOCE 2013 LE RÉSEAU FRANÇAIS DES NÉGOCIANTS GÉNÉRALISTES & MULTI-SPÉCIALISTES Un réseau-phare, de loin le plus important et le plus stratégique en France dans la distribution des produits de bâtiment-bricolage Circuit incontournable, le réseau négoce s impose en France comme un levier stratégique dans le dispositif distribution des industriels de la construction. Positionné au carrefour de la distribution professionnelle et de la distribution grand public (bricolage lourd), il bénéficie de vrais atouts pour affronter un environnement concurrentiel multiforme et très évolutif. Confronté à la crise en 2009 et soumis à d importantes difficultés, le réseau négoce a été amené à se repositionner rapidement, optant pour une stratégie de recomposition visant à optimiser son appareil commercial en l ajustant à la réalité d une demande en forte baisse. Grâce à cette démarche d ajustement et à la faveur d une conjoncture bâtiment plus favorable, l activité du réseau a enregistré en 2011 un rebond salutaire permettant de renouer avec la croissance. Cette dynamique de croissance est portée par : la mise en place de nouvelles géographies d offre et de spécialisation au niveau des groupes nationaux, multi-régionaux et des grands groupements, à partir d un marketing-produits de plus en plus fin et de logiques d implantation servies par des infrastructures logistiques plus performantes, l émergence de nouveaux concepts d offres-produits et de bouquets de services en association avec des partenaires entreprises et/ou maîtres d œuvre, visant à conquérir les marchés de l efficacité énergétique et de la construction durable, dans la perspective de l application prochaine de la RT 2012 et de la norme BBC, le développement de nouvelles stratégies d enseigne à l initiative des groupements d indépendants pour peser plus efficacement sur le marché, via la mise en place d enseignes spécialisées (GEDIBOIS, TOUT FAIRE BOIS) et au travers de subtils jeux d alliances entre groupements et super-groupements (CMEM, TIMOLIA), le déploiement de politiques de référencement et d achat innovantes, visant à optimiser les fonctions achat et logistique, dans une logique de «sourcing» par famille de produits, visant in fine à améliorer la marge. Face à cette nouvelle donne qui caractérise la profession du négoce, les fournisseurs se doivent de développer des stratégies adaptées pour se donner les moyens d optimiser leur réussite commerciale sur ce réseau. NÉGOCE 2013 Outil d optimisation de votre action commerciale sur le réseau Négoce Conçu pour répondre aux besoins des industriels fournisseurs de ce réseau, ce nouvel outil poursuit un double objectif : Apporter la connaissance chiffrée du réseau négoce dans sa situation actuelle au plan national, par région et département, en cerner avec précision l organisation et les structures nouvelles, en situer les enjeux et perspectives d évolution d ici à 2013, Présenter et analyser à travers une base de données très qualifiée, les plus importants négoces du réseau français (avec les agences qu ils exploitent), ceux sur lesquels faire porter tous vos efforts marketing et commerciaux pour accroître vos ventes sur ce réseau.

4 ORIGINALITÉ ET ATOUTS ÉTUDE NÉGOCE 2013 Plus qu une étude, un outil Cet outil c est : La base de données la plus complète et la plus rigoureuse, spécialement conçue pour vous permettre un suivi optimisé des plus importants négociants généralistes et multispécialistes du marché français : un rapport d environ 650 pages une base de données très qualifiée pour l analyse marketing et le marketing-direct Un remarquable support de réflexion marketing et d action commerciale pour : mieux connaître la réalité nouvelle du réseau négoce, en comprendre la structure et l organisation, en saisir les réalités d évolution d ici à 2013 agir avec la plus grande efficacité auprès des négociants en matériaux qui, eu égard à leur activité, font aujourd hui la réalité du marché français (plus de 98 % du CA du réseau)

5 ORIGINALITÉ ET ATOUTS 3 OBJECTIFS MAJEURS : L ANALYSE DÉTAILLÉE DU RÉSEAU NÉGOCE La connaissance fine du réseau dans son activité, ses structures et son organisation au plan national, ses enjeux régionaux et départementaux, Ses axes stratégiques d évolution à la fois en termes de produits et de clientèle d ici à OBJECTIF : vous permettre de définir la stratégie de distribution la mieux adaptée à la réalité du réseau et à ses évolutions prévisibles d ici à 2013 LA MESURE DES POTENTIALITÉS DE DÉBOUCHÉS POUR VOS PRODUITS L évaluation des potentialités de débouchés que le réseau négoce offre à vos produits au plan national et régional, L analyse fine des ventes du réseau par famille de produits. OBJECTIF : vous permettre de fixer des objectifs de vente réalistes, région par région, de mieux programmer et optimiser votre couverture du terrain par votre force de vente L IDENTIFICATION QUALIFIÉE DE VOS INTERLOCUTEURS- CIBLES AU SEIN DU RÉSEAU Le recensement qualifié des premiers négociants du réseau et des quelque agences qui en relèvent, La présentation détaillée des 30 groupes, groupements et sociétés leaders du secteur. OBJECTIF : vous donner les moyens d une action commerciale véritablement ciblée et personnalisée auprès de tous les négoces qui comptent véritablement sur le réseau LA FINALITÉ DE NÉGOCE 2013 : l accroissement de vos ventes sur le réseau négoce, sur la base d une approche commerciale plus sélective et mieux qualifiée de vos cibles de négociants

6 NÉGOCE 2013 UN OUTIL TRÈS OPÉRATIONNEL UN OUTIL DE RÉFLEXION MARKETING UN OUTIL D ACTION TERRAIN Connaître la réalité actuelle du réseau français du négoce en matériaux de construction dans toute sa diversité, son organisation, sa concentration, sa structure, ses concepts et services nouveaux, ses grandes orientations à court terme Comprendre la dynamique d évolution de la profession d ici à 2013, à la faveur des toute dernières stratégies d alliance et des mouvements de restructuration les plus récents et ceux en cours Agir directement auprès des plus importants négoces de France au stade de leurs grands centres de décisions opérationnels, sur la base d un fichier de distributeurs très qualifié Programmer méthodiquement au plan national, régional et local votre action en fonction de la réalité des enjeux régionaux et locaux, à des fins d optimisation de vos moyens commerciaux et marketing NÉGOCE 2013 : L outil de votre réussite sur le réseau français des négociants généralistes et multi-spécialistes

7 SOMMAIRE DE L ÉTUDE Les 2 grands volets de l étude : Le volet de réflexion marketing et stratégique Résultats de synthèse sur le réseau français des négociants généralistes et multispécialistes dans sa situation actuelle et son devenir à l horizon 2013 en termes de structure, d organisation, de concentration, d orientation-clientèle et de stratégiesproduits ; Le volet opérationnel d'action commerciale Identification et présentation des premiers négociants de France à des fins d optimisation de votre action-terrain, sous la forme de 22 monographies régionales et d une base de données hautement qualifiée, comportant le fichier des quelque agences rattachées aux grands centres de décisions recensés et analysés. Premier volet DONNÉES DE SYNTHÈSE SUR LE RÉSEAU SITUATION 2010 ET PERSPECTIVES 2013 Présentation générale du réseau Définition et typologie du réseau des négociants généralistes & multi-spécialistes. Structure et organisation de la profession : groupes nationaux, régionaux, groupements d'indépendants, indépendants isolés. Caractéristiques d'activité. Organismes professionnels représentatifs de la profession. Chiffres-clés du réseau Chiffre d affaires du réseau en 2010, nombre de sociétés, d entités consolidées. Nombre de points de vente, de salles d'exposition, de libres-services,... Structure et organisation du réseau Structure de l'activité du réseau selon le pôle de spécialisation des négociants : généralistes de profil multi-spécialiste complet, multi-spécialistes du second-œuvre à dominante bois & dérivés, couverture, isolation, carrelage, TP,... Structure de l'activité du réseau selon l'origine financière des sociétés : poids des groupes, des indépendants regroupés, des indépendants isolés. Structure du réseau par tranche de chiffre d'affaires, classement "société" et classement "consolidé" par entité centre de décisions. Concentration de la profession des négociants généralistes & multi-spécialistes au plan national. Structure géographique du réseau : chiffres-clés régionaux et départementaux, concentration du réseau déclinée par région.

8 SOMMAIRE DE L ÉTUDE LES LEADERS DU RÉSEAU Présentation sous forme de fiches détaillées Groupes et sociétés GROUPE POINT. P WOLSELEY FRANCE BOIS ET MATÉRIAUX (RESEAU PRO, PANOFRANCE, CARDOR, COVERPRO) SAMSE - DORAS CHAUSSON MATÉRIAUX VM MATÉRIAUX LARIVIÈRE COMAFRANC CRH FRANCE QUÉGUINER MATÉRIAUX TANGUY UNION MATÉRIAUX CHAVIGNY ACCUEIL NÉGOCE BOIS ET MATÉRIAUX DENIS MATÉRIAUX COSTAMAGNA DISTRIBUTION Groupements MC DISTRIBUTION CMEM CMEM-TOUT FAIRE CMEM-FRANCE MATÉRIAUX CMEM-NEBOPAN CMEM-SYLVALLIANCE CMEM-BATILAND CMEM-MAT + TIMOLIA GEDEX BIGMAT ALTERAL LE CLUB NEGOCE LES GRANDES FAMILLES DE PRODUITS DISTRIBUÉES PAR LE RÉSEAU Analyse des ventes du réseau par famille de produits GROS-OEUVRE/MAÇONNERIE COUVERTURE/ÉTANCHÉITE TP/ASSAINISSEMENT BOIS/PANNEAUX MENUISERIES CLOISONS/PLAFONDS SANITAIRE ISOLATION CARRELAGE CHAUFFAGE OUTILLAGE/QUINCAILLERIE/ ÉLECTRICITÉ PEINTURES/DÉCORATION AMÉNAGEMENT EXTÉRIEUR PRODUITS DIVERS

9 SOMMAIRE DE L ÉTUDE Présentation détaillée des 30 sociétés et groupements leaders du réseau Présentation sous forme de fiches de firme détaillées des grands groupes, groupements et sociétés leaders de la profession, en les situant dans leur importance, leur activité, leur implantation, et en ressortant : leur stratégie-produits leur stratégie-clientèle leur stratégie de croissance ainsi que tous les éléments visant à optimiser leur approche en termes de référencement et d'achats. Voir page ci-contre, la liste des leaders présentés. Analyse des ventes du réseau par catégorie de clientèle Structure des ventes du réseau par grand segment de clientèle : entreprises : artisans et entreprises non artisanales revendeurs : redistributeurs industries et collectivités particuliers (bricoleurs lourds) Enjeux et opportunités de ces différents segments de clientèle pour les négociants généralistes et multispécialistes. Nouvelle politique développée par la profession en direction de ces différents segments et incidences en termes d organisation logistique. Cas spécifique de la clientèle des particuliers : stratégie des négociants vis-à-vis de cette clientèle, nouveaux moyens mis en œuvre pour capter et verrouiller la clientèle des bricoleurs lourds. Importance et structure des ventes du réseau par famille de produits Typologie des familles de produits commercialisées par le réseau. Nouveaux produits distribués, en particulier ceux associés au développement durable et à la performance énergétique. Impact prévisible des nouvelles réglementations thermiques et des engagements liés au Grenelle de l environnement sur l offre-produits des négociants et leur offre de services (information, formation, accompagnement de l artisan et du particulier, ). Structure des ventes du réseau par famille de produits au plan national et par région. Disparités régionales. Rapports de force entre le réseau négoce et les réseaux concurrents Place des négociants généralistes et multi-spécialistes dans la distribution des produits de bâtiment et de bricolage en France, face aux autres réseaux de distribution professionnels et grand public impliqués dans la vente de ces produits. Enjeux et réalité des rapports de force inter-réseaux dans le périmètre-produits des négociants : par segment de clientèle, par famille de produits. Couples produits/clientèles stratégiques pour les négociants. Points forts et points faibles face aux grandes surfaces de bricolage et à leurs formules hard-discount.

10 SOMMAIRE DE L ÉTUDE Les enjeux du négoce, la structure et la concentration de la profession La structure des ventes par famille de produits, par type de clientèle

11 SOMMAIRE DE L ÉTUDE Perspectives du réseau à l'horizon 2013 Contexte d'évolution depuis Tendances d'évolution marquantes au cours de ces dernières années. Diagnostic sur la profession en Perspectives offertes d'ici à 2013 au plan national et par région. Évolution prévisible de la concentration du réseau et des rapports de force prévalant entre les différentes catégories de négociants : groupes nationaux, groupes familiaux, groupements d indépendants, indépendants isolés. Axes d'évolution du réseau à court-moyen terme et priorités stratégiques : stratégies-produits, stratégies-clientèle et stratégies d'entreprises les plus remarquables d ici à 2013 eu égard aux grandes problématiques de la profession. Second volet ANALYSE RÉGIONALISÉE DU RÉSEAU 22 MONOGRAPHIES RÉGIONALES NÉGOCIANTS PRÉSENTÉS L'approche régionalisée et départementalisée du réseau constitue assurément l'un des points forts de NÉGOCE 2013 en raison de son caractère hautement opérationnel pour l'organisation de votre action commerciale sur le terrain. Chacune des 22 monographies régionales comporte : la description détaillée de la structure, de l'activité et des performances du réseau, le recensement qualifié des négociants implantés dans la région. Caractéristiques du réseau négoce au plan régional - Perspectives 2013 Chiffres-clés du réseau régional : chiffre d affaires 2010, nombre de sociétés, d entités centres de décisions, de points de vente, de libres-services,... Concentration, structure et organisation de la profession au plan régional. Poids des groupes nationaux et multirégionaux, face aux groupements d'indépendants et aux indépendants isolés. Perspectives d'ici à 2013 en volume d'activité, nombre de sociétés, nombre de points de vente. Structure des sociétés implantées dans la région par tranche de chiffre d'affaires en considérant les tranches de CA suivantes : plus de 15 M, de 7,5 à 15 M, de 3 à 7,5 M, de 1,5 à 3 M, moins de 1,5 M. Structure départementale du réseau - Chiffres-clés et leaders départementaux Nombre de négociants dans chacun des départements de la région et nombre de points de vente s'y trouvant implantés. Chiffres-clés des points de vente implantés dans chaque département. Sociétés leaders dans chaque département, avec le nombre de leurs points de vente implantés dans le département et le chiffre d'affaires départemental généré.

12 CONTENU DES MONOGRAPHIES RÉGIONALES Exemple Fichier régional Données fictives Les données du marché du négoce dans la région, la structure des ventes par famille de produits, la concentration de la profession et ses leaders La base de données détaillée des négociants leaders : coordonnées, dirigeants, chiffre d'affaires total et chiffre d'affaires réalisé dans la région, appareil de distribution, localisation des points de vente, structure des ventes par famille de produits, par segment de clientèle, type de ventes

13 SOMMAIRE INDICATIF DE L ÉTUDE Structure régionale des ventes du réseau par famille de produits Importance des ventes du réseau régional par famille de produits : - Gros-œuvre/Maçonnerie - Cloisons/Plafonds - Outillage/Quincaillerie/Electricité - Couverture/Etanchéité - Isolation - Peintures/Décoration - TP/Assainissement - Sanitaire - Aménagement extérieur - Bois/Panneaux - Carrelage - Produits divers - Menuiseries - Chauffage Recensement qualifié des négociants qui font la réalité de l'activité négoce au plan régional Présentation sous forme de listings détaillés des négociants de la région par ordre décroissant de chiffre d'affaires, soit au total, pour les 22 régions de France, quelque sociétés recensées, avec : les éléments précis d'identification de chaque société : raison sociale, enseigne, adresse, téléphone, fax, dirigeants, responsable(s) des achats. Son appartenance financière, son adhésion éventuelle à un groupement de référencement/achat, ses caractéristiques d'activité : chiffre d'affaires 2010, régional et départemental. Les villes d'implantation de ses points de vente. Ses infrastructures de vente : salles d'expositions, libres-services, ses pôles de spécialisation-produits et clientèle : répartition du CA par famille de produits, catégorie de clientèle et par niveau de ventes, avec chaque fois que possible, le pôle de spécialisation par point de vente. Toutes les données de ce recensement qualifié sont également disponibles sur support informatique, réservé aux seuls acquéreurs de l'étude. Est également proposé en option le fichier des quelque agences recensées dans l étude, avec leurs caractéristiques et les éléments précis de leur identification. Base de données très performante, ce support informatique se révèlera vite comme un outil indispensable à votre Direction Commerciale, pour une exploitation optimisée du fichier des distributeurs et décideurs-clés recensés au plan national, régional et local, dans le cadre de cette étude.

14 MODALITÉS DE COMMANDE ET DE DIFFUSION NÉGOCE 2013 est une étude approfondie de type multiclients et de diffusion limitée. Elle fait l objet : - d un rapport confidentiel et nominatif, - d une base de données informatique. Réservée aux acquéreurs de l étude, cette dernière porte sur les quelque négociants en matériaux (généralistes et multi-spécialistes) recensés dans l étude. En complément de l étude (rapport + fichier de base) vous pouvez également acquérir en option : Le «fichier-adresses des points de vente» (environ points de vente rattachés aux quelque négociants recensés dans l étude) avec pour chaque point de vente : adresse complète, téléphone, fax, nom du chef d agence, présence d un libre-service, d une salle d exposition, profil de spécialisation du point de vente. Prix de vente Prix de l étude (rapport + fichier informatique) : HT Prix de l option «fichier-adresses des points de vente» réservée aux acquéreurs de l étude : 750 HT, Prix des exemplaires supplémentaires du rapport, commandés en vue d être utilisés par la même société : 150 HT. Modalités de commande Pour passer commande de cette étude, il convient de retourner à Développement Construction le contrat ci-contre sur lequel devront être portés les noms et fonctions des destinataires des rapports commandés. Ce contrat porte engagement de l acquéreur sur le respect des clauses de confidentialitéexclusivité. Il nous est nécessaire pour pouvoir enregistrer votre commande. Clause de confidentialité-exclusivité NÉGOCE 2013 est une étude réservée à l'usage exclusif des sociétés qui s en portent acquéreur. De caractère strictement confidentiel, le rapport nominatif et son support informatique ne pourront être communiqués, même partiellement, à toute personne extérieure à la société ayant acquis l étude. Cette clause de confidentialité-exclusivité vaut également vis-à-vis d'autres sociétés filiales du même groupe ou relevant d un même groupement, club, syndicat ou association d industriels et/ou de professionnels du bâtiment. L acquéreur s'engage, lors de la commande, à respecter et faire respecter cette clause et à réserver à l'usage exclusif de sa société l'exploitation de l'étude et de son support informatique. Toute représentation, reproduction et diffusion, même partielle, sur tout support (y compris Internet) par tous procédés, notamment par procédés photomécaniques (photocopie, microscopie,...) ainsi que tout enregistrement d'adresses, de nomenclatures,... par systèmes de traitement de données à des fins professionnelles ou privées sont interdits et leurs auteurs pourront être poursuivis en justice. Le fichier informatique de l étude NÉGOCE 2013 fait l'objet d'un enregistrement auprès de la Commission Nationale de l Informatique et des Libertés.. L étude NÉGOCE 2013 est immédiatement disponible

15 BON DE COMMANDE Contrat NÉGOCE 2013 Acquéreur M... Fonction.... Société... Adresse..... Tél. Fax Désignation et montant de la commande Je passe commande de l'étude NÉGOCE exemplaire de base de l'étude (rapport + fichier informatique) : Euros HT l option «fichier-adresses des points de vente» : 750 Euros HT... exemplaire(s) supplémentaire(s) du rapport pour usage interne société, au prix unitaire de 150 Euros HT soit au total... exemplaires du rapport de l étude nominatifs destinés aux personnes dont le nom est porté au dos du présent contrat. Règlement Par chèque joint (facture de régularisation adressée par retour de courrier) A réception de facture Important : cette étude, de caractère strictement confidentiel, ne pourra être communiquée, même partiellement. Je déclare avoir pris connaissance des clauses de confidentialité-exclusivité présentées au dos de ce contrat et m engage vis-à-vis de Développement Construction à en accepter pleinement les conditions. Cachet de la société Date et signature À retourner à : DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION Espace Gallieni rue Gallieni Boulogne-Billancourt Tél : Fax :

16 NÉGOCE 2013 Destinataire de l exemplaire de base M..... Fonction. Destinataires des exemplaires supplémentaires pour usage strictement interne société M. Fonction.. M.. Fonction.. M... Fonction Destinataire de la base de données informatique (1) M... Fonction (1) livrée sur CD Rom sous formats Access et Excel, après tests antivirus Toutes les marques de logiciels mentionnées dans cette plaquette sont des marques déposées Clauses de confidentialité-exclusivité NÉGOCE 2013 est une étude réservée à l usage exclusif des sociétés qui s en portent acquéreur. La loi du 11 mars 1957 révisée en 1985, n autorisant aux termes des alinéas 2 et 3 de l article 41, d une part, que les «copies ou reproductions strictement réservées à l usage du copiste et non destinées à une utilisation collective» et, d autre part, que les analyses et courtes citations dans un but d exemple et d illustration, «toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite» (alinéa 1er de l article 40). De caractère strictement confidentiel, le rapport nominatif de NÉGOCE 2013 et son support informatique -aux termes de la loi du 1 er juillet 1998 fixant les règles de protection juridique des bases de données- ne peuvent donc être communiqués, même partiellement, sans un accord préalable de Développement Construction, à toute personne extérieure à la société ayant acquis l étude. Cette clause de confidentialité-exclusivité vaut également vis-à-vis d autres sociétés appartenant au même groupe, ou relevant d un même groupement, club, syndicat ou association d industriels et/ou professionnels du bâtiment. Toute représentation reproduction ou diffusion (y compris via Internet) par quelque moyen que ce soit (reprographie, photocopie, enregistrement informatique,...) de NÉGOCE 2013 et de son fichier informatique constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code Pénal qui prévoit à l encontre des contrefacteurs des amendes ainsi que des peines d emprisonnement. L acquéreur de cette étude est engagé contractuellement à respecter et faire respecter ces clauses de confidentialité et à réserver à l usage exclusif de sa société l exploitation de l étude et de son fichier informatique. En conséquence, il s interdit toute forme de vente, de commercialisation ou de cession, même gratuite, à des tiers de l étude ou de son fichier informatique. L utilisation abusive de l ouvrage et du fichier informatique qui lui est associé expose en conséquence ses auteurs à des poursuites judiciaires. Le fichier informatique de NÉGOCE 2013 fait l objet d un enregistrement auprès de la Commission Nationale de l Informatique et des Libertés.

MAISON INDIVIDUELLE 2013

MAISON INDIVIDUELLE 2013 MAISON INDIVIDUELLE 2013 Analyse régionalisée du marché et des acteurs du secteur de la maison individuelle Perspectives à l horizon 2013 Les 1 100 premiers constructeurs et promoteurs du secteur Descriptif

Plus en détail

plombiers La profession des artisans Caractéristiques, activité, Comportements et attitudes

plombiers La profession des artisans Caractéristiques, activité, Comportements et attitudes La profession des artisans Caractéristiques, activité, Comportements et attitudes 150 rue Gallieni - 92100 Boulogne-Billancourt Tél : 01 46 03 59 59 - Fax : 01 46 03 16 03 - info@dev-construction.com www.developpement-construction.com

Plus en détail

Le marché de l isolation thermique des murs et des toitures

Le marché de l isolation thermique des murs et des toitures Le marché de l isolation thermique des murs et des toitures Les études Les chiffres clés du marché» - Edition Juillet 2014 - Un marché morose Impacté par les tensions sur les indicateurs économiques et

Plus en détail

Les artisans du bâtiment : une profession aux multiples facettes

Les artisans du bâtiment : une profession aux multiples facettes Les artisans du bâtiment : une profession aux multiples facettes principaux résultats de l'étude Artiscan 4000 conduite par DEVELOPPEMENT CONSTRUCTION sur les artisans du bâtiment L'artisanat du bâtiment

Plus en détail

FORMATION RESPONSABLE COMMERCIAL EN AGROBUSINESS TITRE DE NIVEAU II contenu des modules de formation

FORMATION RESPONSABLE COMMERCIAL EN AGROBUSINESS TITRE DE NIVEAU II contenu des modules de formation Niveau Code Module Intitulé Unité d Enseignement Objectifs B B AF 2 Agro-fourniture Agro-ressources Acquérir une connaissance approfondie du marché des céréales alimentaires et non alimentaires dans un

Plus en détail

Artiscan 2. 12 ÉTUDES consacrées aux artisans et ciblées sur vos produits : Activités-Comportements-Attitudes des artisans

Artiscan 2. 12 ÉTUDES consacrées aux artisans et ciblées sur vos produits : Activités-Comportements-Attitudes des artisans Activités-Comportements-Attitudes des artisans 12 ÉTUDES consacrées aux artisans et ciblées sur vos produits : Gros-œuvre/Maçonnerie Couverture/Etanchéité/Bardage Charpente/Bois/Panneaux Menuiserie/Serrurerie/Fermeture/Agencement

Plus en détail

Projet de raccordement au réseau de transport de gaz naturel CONVENTION D ETUDES DE RACCORDEMENT. DISTRIBUTEUR : Commune :.. (dpt)

Projet de raccordement au réseau de transport de gaz naturel CONVENTION D ETUDES DE RACCORDEMENT. DISTRIBUTEUR : Commune :.. (dpt) Projet de raccordement au réseau de transport de gaz naturel CONVENTION D ETUDES DE RACCORDEMENT Référence : REG.DIS.SITE.CER.XX DISTRIBUTEUR : Document type : Convention d études de raccordement DISTRIBUTEUR

Plus en détail

Responsable grands comptes / comptes clés

Responsable grands comptes / comptes clés Responsable grands comptes / comptes clés DEFINITION DE FONCTION ET ETUDE DE REMUNERATIONS Le responsable grands comptes assure le suivi commercial des comptes clients ayant une importance stratégique

Plus en détail

N émettez pas de chèque sans provision

N émettez pas de chèque sans provision LES MINI-GUIDES BANCAIRES Repère n 11 N émettez pas de chèque sans provision Ce mini-guide a été conçu par le Centre d Information Bancaire 18 rue La Fayette 75440 Paris CEDEX 9 cles@fbf.fr FEDERATION

Plus en détail

CENTRE DE RECHERCHE GRENOBLE RHÔNE-ALPES

CENTRE DE RECHERCHE GRENOBLE RHÔNE-ALPES informatiques d Inria CENTRE DE RECHERCHE GRENOBLE RHÔNE-ALPES Table des matières 1. Préambule...3 2. Définitions...3 3. Domaine d application...4 4. Autorisation d accès aux ressources informatiques...5

Plus en détail

«Marketing /site web et la protection des données à caractère personnel»

«Marketing /site web et la protection des données à caractère personnel» «Marketing /site web et la protection des données à caractère personnel» Incidence de la réforme de la loi «Informatique et libertés» et de la loi «Économie Numérique» Emilie PASSEMARD, Chef du service

Plus en détail

Circulaire n 41/G/2007 du 2 août 2007 relative à l 'obligation de vigilance incombant aux établissements de crédit

Circulaire n 41/G/2007 du 2 août 2007 relative à l 'obligation de vigilance incombant aux établissements de crédit Circulaire n 41/G/2007 du 2 août 2007 relative à l 'obligation de vigilance incombant aux établissements de crédit Le Gouverneur de Bank Al-Maghrib ; vu la loi n 34-03 relative aux établissements de c

Plus en détail

LE GUIDE BSA DE LA GESTION LOGICIELLE

LE GUIDE BSA DE LA GESTION LOGICIELLE LE GUIDE BSA DE LA GESTION LOGICIELLE BSA (Business Software Alliance) est le porte-parole des éditeurs de logiciels et fournisseurs de technologies pour l internet et le commerce électronique. 0800 912

Plus en détail

«INTÉGRER NOTRE RÉSEAU, C EST DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE EN TOUTE SÉCURITÉ»

«INTÉGRER NOTRE RÉSEAU, C EST DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE EN TOUTE SÉCURITÉ» «INTÉGRER NOTRE RÉSEAU, C EST DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE EN TOUTE SÉCURITÉ» Présentation d ODE DIAGNOSTIC 3 De solides références qui nous font confiance 5 Une equipe de professionnels à votre service

Plus en détail

ETUDE DE MARCHE DEPARTEMENTALE DIAGNOSTIC IMMOBILIER - 2010

ETUDE DE MARCHE DEPARTEMENTALE DIAGNOSTIC IMMOBILIER - 2010 ETUDE DE MARCHE DEPARTEMENTALE DIAGNOSTIC IMMOBILIER - 2010 Analyse du marché départementale : nombre de ventes et locations et chiffre d affaires, prix de la concurrence, attente des prescripteurs et

Plus en détail

De ces définitions qui précèdent, Quels liens pouvons nous relever entre ces deux notions? La force de vente et la communication

De ces définitions qui précèdent, Quels liens pouvons nous relever entre ces deux notions? La force de vente et la communication De nos jours, la force de vente et la communication apparaissent comme des fers de lance de toute entreprise. En effet leur prise en compte engendre des chiffres d affaires notoires. La force de vente

Plus en détail

de nettoyage de véhicules à la main, en mobilité et sans eau

de nettoyage de véhicules à la main, en mobilité et sans eau COORACE journée entreprendre solidaire Paris, 16 décembre 2014 de nettoyage de véhicules à la main, en mobilité et sans eau Document confidentiel : toute reproduction, copie ou utilisation sans l'autorisation

Plus en détail

CONTRAT DE PRESTATION DE RECHERCHE

CONTRAT DE PRESTATION DE RECHERCHE CONTRAT DE PRESTATION DE RECHERCHE ENTRE : INSERM-TRANSFERT SA, Société Anonyme, au capital de 4 573 470 Euros dont le siège est au 101, rue de Tolbiac 75654 PARIS CEDEX 13, représenté par son Président

Plus en détail

LES OUTILS. Connaître et appliquer la loi Informatique et Libertés

LES OUTILS. Connaître et appliquer la loi Informatique et Libertés LES OUTILS Connaître et appliquer la loi Informatique et Libertés SEPTEMBRE 2011 QUE FAUT-IL DÉCLARER? Tous les fichiers informatiques contenant des données à caractère personnel sont soumis à la Loi Informatique

Plus en détail

Management partie 2 : Marketing

Management partie 2 : Marketing Management partie 2 : Marketing Marketing 1. L'approche marketing S'est le contexte économique qui a induit la fonction marketing. Elle est née des contraintes que rencontre l'entreprise sur son marché,

Plus en détail

Mission de prospection commerciale - Espagne 27 & 28 juin 2012

Mission de prospection commerciale - Espagne 27 & 28 juin 2012 Mission de prospection commerciale - Espagne 27 & 28 juin 2012 en collaboration avec la Chambre de Commerce et d'industrie Française de Barcelone et le réseau européen Enterprise Europe Network vous proposent

Plus en détail

L assurance de. Protection Juridique. Pour tous les litiges de la vie quotidienne, nos juristes sont là pour défendre vos clients.

L assurance de. Protection Juridique. Pour tous les litiges de la vie quotidienne, nos juristes sont là pour défendre vos clients. L assurance de Protection Juridique Un atout dans votre stratégie de développement 100 % Clients 100 % Innovant 100 % Simple www.allianz.fr Pour tous les litiges de la vie quotidienne, nos juristes sont

Plus en détail

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE A QUI INCOMBE LE RECOUVREMENT DES CHARGES? Le rôle du syndic : Le non-paiement des charges par un ou plusieurs copropriétaires oblige

Plus en détail

CONTRAT DE PRISE EN REGIE www.express-mailing.com

CONTRAT DE PRISE EN REGIE www.express-mailing.com CONTRAT DE PRISE EN REGIE www.express-mailing.com Entre Et La société Axalone France, Société à Responsabilité Limitée au capital de 30.260 Euro, dont le siège social est situé 10, avenue d Anjou 91.940

Plus en détail

Droit des baux commerciaux

Droit des baux commerciaux SAS ECS Le droit des baux commerciaux - NA 49 - Chapitre 2 Paragraphe 2 Obligation relative à la chose louée L immeuble A USAGE DE LA CHOSE Le preneur doit user de la chose en bon père de famille. L abus

Plus en détail

Les bases de données clients dans le cadre du commerce B2B : Quelques aspects juridiques

Les bases de données clients dans le cadre du commerce B2B : Quelques aspects juridiques Atelier EBG - mardi 16 mars 2010 Les bases de données clients dans le cadre du commerce B2B : Quelques aspects juridiques Cathie-Rosalie JOLY Avocat au barreau de Paris Docteur en droit Cabinet ULYS http://www.ulys.net

Plus en détail

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Conquérir un prospect coûte beaucoup plus cher que de fidéliser un client. C est la raison pour laquelle un grand nombre d entreprises orientent leur stratégie autour des services proposés à leurs clients.

Plus en détail

Lilurti ÉgQ.//ti Fr41rrnili. RbuBLlQ.UE FJtANÇAISE LE SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DU BUDGET

Lilurti ÉgQ.//ti Fr41rrnili. RbuBLlQ.UE FJtANÇAISE LE SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DU BUDGET Lilurti ÉgQ.//ti Fr41rrnili RbuBLlQ.UE FJtANÇAISE LE MINISTRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS LE SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DU BUDGET LE SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DE LA REFORME DE L'ETAT ET DE LA SIMPLIFICATION

Plus en détail

UDSG CLASSIFICATION DOSSIER DOCUMENTAIRE

UDSG CLASSIFICATION DOSSIER DOCUMENTAIRE UDSG CLASSIFICATION DOSSIER DOCUMENTAIRE 2 SOMMAIRE I. LES FAMILLES PROFESSIONNELLES... 5 II. LES FONCTIONS GENERIQUES... 12 FAMILLE ETUDES ET CONCEPTION......... 15 ASSISTANT D ETUDES ET CONCEPTION...16

Plus en détail

LES CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE ENTRE PROFESSIONNELS

LES CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE ENTRE PROFESSIONNELS Ressources pour les enseignants et les formateurs Activités pour la classe CE, EO, EE, terminologie, phraséologie, discours Crédit : Michel Soignet. LES CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE ENTRE PROFESSIONNELS

Plus en détail

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Étude réalisée en partenariat avec Immobilier tertiaire et performance environnementale Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Synthèse Décembre 2013 Ce document synthétise les principaux

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICES. MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Passé en application de l article 28 du code des marchés publics ACTE D ENGAGEMENT

MARCHE PUBLIC DE SERVICES. MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Passé en application de l article 28 du code des marchés publics ACTE D ENGAGEMENT PREFET DU HAUT-RHIN MARCHE PUBLIC DE SERVICES MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Passé en application de l article 28 du code des marchés publics ACTE D ENGAGEMENT ASSURANCE DE LA FLOTTE AUTOMOBILE DE LA PREFECTURE

Plus en détail

CARTES INNOVANTES 2013

CARTES INNOVANTES 2013 ÉTUDE PUBLI-NEWS CARTES INNOVANTES 2013 8 e édition identifie pour vous les tendances majeures en matière de cartes bancaires innovantes n Une couverture mondiale : 500 cartes bancaires «pures», co-brandées

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION RELATIVES A L UTILISATION D AUTOBIZ-DIRECT

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION RELATIVES A L UTILISATION D AUTOBIZ-DIRECT CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION RELATIVES A L UTILISATION D AUTOBIZ-DIRECT Éditeur Autobiz-Direct est édité par : Shakazoola (France) S.A. au capital de 296 000 RCS Nanterre 440 238 772

Plus en détail

CHARTE INFORMATIQUE. Usage de ressources informatiques et de service Internet

CHARTE INFORMATIQUE. Usage de ressources informatiques et de service Internet CHARTE INFORMATIQUE Usage de ressources informatiques et de service Internet Le développement des ressources informatiques sur les districts et sur les navires ravitailleurs des districts des TAAF résulte

Plus en détail

Marché des Constructions Modulaires en France 2013

Marché des Constructions Modulaires en France 2013 Marché des Constructions Modulaires en France 2013 Nouvelles tendances et prévisions Juin 2013 En 2012, le marché de la construction modulaire a vu son chiffre d affaires progresser. Il a bénéficié des

Plus en détail

Guide juridique de l'e-commerce et de l'e-marketing

Guide juridique de l'e-commerce et de l'e-marketing Choisir un nom de domaine et une marque 1. Introduction 13 2. Définitions et notions juridiques 14 2.1 Le nom de domaine 14 2.1.1 Qu est-ce qu un nom de domaine? 14 2.1.2 Un nom de domaine, pour quoi faire?

Plus en détail

Projet d'engagements de Henkel dans le cadre d'une procédure de non-contestation de griefs dans les affaires n 06/OOOlF et 06/0042F

Projet d'engagements de Henkel dans le cadre d'une procédure de non-contestation de griefs dans les affaires n 06/OOOlF et 06/0042F 3 Projet du 2l août 20 13 Projet d'engagements de Henkel dans le cadre d'une procédure de non-contestation de griefs dans les affaires n 06/OOOlF et 06/0042F Au cours de l'année 2008 et à la suite des

Plus en détail

10 JUIN 2015 APPEL D OFFRES ETUDE D EVALUATION A MI-PARCOURS DU DISPOSITIF DES PRETS NUMERIQUES DU PROGRAMME DES INVESTISSEMENTS D AVENIR

10 JUIN 2015 APPEL D OFFRES ETUDE D EVALUATION A MI-PARCOURS DU DISPOSITIF DES PRETS NUMERIQUES DU PROGRAMME DES INVESTISSEMENTS D AVENIR 10 JUIN 2015 APPEL D OFFRES ETUDE D EVALUATION A MI-PARCOURS DU DISPOSITIF DES PRETS NUMERIQUES DU PROGRAMME DES INVESTISSEMENTS D AVENIR 1. Type de procédure Cette procédure est un marché privé, passé

Plus en détail

CONTRAT DE PARTENARIAT

CONTRAT DE PARTENARIAT CONTRAT DE PARTENARIAT Entre: ODIMAT, SARL au capital de 8700 dont le siège social est situé rue de l'abregain, 62800 Liévin, immatriculée au registre du commerce de Béthune sous le numéro 493 754 824

Plus en détail

R41 REGLE DE PRESCRIPTION. Télésécurité. Habitations Risques «standard» Edition 12.2000.0 (décembre 2000)

R41 REGLE DE PRESCRIPTION. Télésécurité. Habitations Risques «standard» Edition 12.2000.0 (décembre 2000) R41 REGLE DE PRESCRIPTION Télésécurité Habitations Risques «standard» Edition 12.2000.0 (décembre 2000) Fédération Française des Sociétés d'assurances Cette règle a été élaborée au sein des instances de

Plus en détail

onditions Générales P h o n e W e b M é d i t e r r a n é e Club des Pins - STAOUELI- Tél : 021 394 460 Fax: 021 394 461 E-mail: info@phoneweb-med.

onditions Générales P h o n e W e b M é d i t e r r a n é e Club des Pins - STAOUELI- Tél : 021 394 460 Fax: 021 394 461 E-mail: info@phoneweb-med. onditions Générales P h o n e W e b M é d i t e r r a n é e Tél : 021 394 460 Fax: 021 394 461 E-mail: info@phoneweb-med.com Adresse : Ilot 128 Route du SAHEL Club des Pins - STAOUELI- Article 01:... -

Plus en détail

Votre implantation à l étranger

Votre implantation à l étranger Votre implantation à l étranger Afin de déterminer la forme de présence la plus adaptée à la commercialisation de vos produits et de vos services, un choix est nécessaire entre quelques grandes options

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DE GÉOANJOU : PLATEFORME MUTUALISEE POUR LE PARTAGE

CHARTE D UTILISATION DE GÉOANJOU : PLATEFORME MUTUALISEE POUR LE PARTAGE CHARTE D UTILISATION DE GÉOANJOU : PLATEFORME MUTUALISEE POUR LE PARTAGE D'INFORMATIONS GEOLOCALISEES EN MAINE ET LOIRE PREAMBULE Dans le cadre du projet Anjou Dynamique Numérique (développement des services

Plus en détail

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009 Une bonne stratégie à l export ne s improvise pas CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009

Plus en détail

Conséquences des changements de mode de vie sur la production et la distribution des biens de consommation : résultats d une étude du CRÉDOC

Conséquences des changements de mode de vie sur la production et la distribution des biens de consommation : résultats d une étude du CRÉDOC Conséquences des changements de mode de vie sur la production et la distribution des biens de consommation : résultats d une étude du CRÉDOC L industrie française des biens de consommation prend-elle bien

Plus en détail

Annexe 5. CONTRAT CYBERPLUS PRO Souscrit dans le cadre du cyberp@iement Titre 1Conditions Particulières

Annexe 5. CONTRAT CYBERPLUS PRO Souscrit dans le cadre du cyberp@iement Titre 1Conditions Particulières Annexe 5 Souscrit dans le cadre du cyberp@iement Titre 1Conditions Particulières DESIGNATION DE L ENTREPRISE ci-après "le Client" Nom ou Dénomination sociale... représentée par.. (Nom et prénom du représentant

Plus en détail

CHARTE DES BONS USAGES DES MOYENS NUMERIQUES DE L UNIVERSITE

CHARTE DES BONS USAGES DES MOYENS NUMERIQUES DE L UNIVERSITE CHARTE DES BONS USAGES DES MOYENS NUMERIQUES DE L UNIVERSITE Annexe juridique Frédéric DEHAN Directeur général des services Affaire suivie par Philippe PORTELLI Tél. : +33 (0)3 68 85 00 12 philippe.portelli@unistra.fr

Plus en détail

UE 4 Comptabilité et audit 2 Identification du candidat (prénom, nom) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

UE 4 Comptabilité et audit 2 Identification du candidat (prénom, nom) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion DSCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é

Plus en détail

Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES»

Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES» Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES» S appuyant sur le Brevet de Technicien Supérieur Agricole : Analyse et conduite des systèmes d exploitation Arrêté du 27

Plus en détail

Les acteurs de la carte d'achat

Les acteurs de la carte d'achat CHAPITRE 3 Les acteurs de la carte d'achat Pour mettre en œuvre une exécution des marchés publics par carte d achat, l acheteur et le gestionnaire public vont devoir s adresser à un fournisseur de services

Plus en détail

Ce que la loi Economie Sociale et Solidaire va changer avec l obligation d informer tous les salariés deux mois avant une cession d entreprise

Ce que la loi Economie Sociale et Solidaire va changer avec l obligation d informer tous les salariés deux mois avant une cession d entreprise Ce que la loi Economie Sociale et Solidaire va changer avec l obligation d informer tous les salariés deux mois avant une cession d entreprise Pour vous permettre de mieux comprendre les enjeux de la loi

Plus en détail

POLITIQUE DE DANAHER CORPORATION EN MATIERE DE LUTTE CONTRE LA CORRUPTION

POLITIQUE DE DANAHER CORPORATION EN MATIERE DE LUTTE CONTRE LA CORRUPTION POLITIQUE DE DANAHER CORPORATION EN MATIERE DE LUTTE CONTRE LA CORRUPTION I. OBJET La corruption est interdite par le droit de presque tous les pays et territoires de la planète. Danaher Corporation («Danaher»)

Plus en détail

4. Déduction des intérêts d emprunt pour l acquisition de la résidence principale

4. Déduction des intérêts d emprunt pour l acquisition de la résidence principale Lettre d'information - Septembre - Octobre 2007 MESURES FISCALES ET PATRIMONIALES EN FAVEUR DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU POUVOIR D ACHAT ENTREPRISES 1. Défiscalisation des heures supplémentaires 2. Parachutes

Plus en détail

TREETOP ASSET MANAGEMENT S.A. - INFORMATIONS RÉGLEMENTAIRES LA SOCIÉTÉ TREETOP ASSET MANAGEMENT S.A. FORME JURIDIQUE

TREETOP ASSET MANAGEMENT S.A. - INFORMATIONS RÉGLEMENTAIRES LA SOCIÉTÉ TREETOP ASSET MANAGEMENT S.A. FORME JURIDIQUE TREETOP ASSET MANAGEMENT S.A. - INFORMATIONS LA SOCIÉTÉ TREETOP ASSET MANAGEMENT S.A. RÉGLEMENTAIRES FORME JURIDIQUE TreeTop Asset Management S.A. (ci-après «TREETOP» ou la «Société») est une société anonyme

Plus en détail

BON DE COMMANDE 2012-2013 SPÉCIAL EXPÉRIMENTATION MANUELS NUMÉRIQUES ENT (A remplir par l établissement)

BON DE COMMANDE 2012-2013 SPÉCIAL EXPÉRIMENTATION MANUELS NUMÉRIQUES ENT (A remplir par l établissement) 12ENT BON DE COMMANDE 2012-2013 SPÉCIAL EXPÉRIMENTATION MANUELS NUMÉRIQUES ENT (A remplir par l établissement) NOTE EXPLICATIVE Merci de remplir ce bon de commande et de le transmettre par courrier à l

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE A DISTANCE DES PRODUITS DE TESTS ET DIAGNOSTICS EN LIGNE SUR LE SITE INTERNET BOUTIQUE AFNOR CERTIFICATION

CONDITIONS GENERALES DE VENTE A DISTANCE DES PRODUITS DE TESTS ET DIAGNOSTICS EN LIGNE SUR LE SITE INTERNET BOUTIQUE AFNOR CERTIFICATION CONDITIONS GENERALES DE VENTE A DISTANCE DES PRODUITS DE TESTS ET DIAGNOSTICS EN LIGNE SUR LE SITE INTERNET BOUTIQUE AFNOR CERTIFICATION 1. Documents et clients concernés Les présentes Conditions générales

Plus en détail

CONVENTION ENTRE LES SOUSSIGNÉS

CONVENTION ENTRE LES SOUSSIGNÉS CONVENTION ENTRE LES SOUSSIGNÉS ET La société WwWWw SA au capital de x immatriculée au registre de commerce et des sociétés de xxxx sous le numéro SIRET 0000 dont le siège social est au... (Ci-après désignée

Plus en détail

METIER DE CHARGÉ DE CREDIT ET

METIER DE CHARGÉ DE CREDIT ET METIER DE CHARGÉ DE CREDIT ET DE RECOUVREMENT OBJECTIFS Ce Métier devrait permettre aux apprenants de : Etre à l écoute du client pour pouvoir satisfaire à ses besoins et attentes en matière de crédit

Plus en détail

Conditions Générale de «Prestations de services»

Conditions Générale de «Prestations de services» Conditions Générale de «Prestations de services» Article 1 - Définitions Nom commercial, ORDI-HS, désigne l Auto-entrepreneur, M. HAMID Farid, 5 Avenue de Jouandin, 64100, Bayonne. (A.E, entreprise non

Plus en détail

Photos et Droit à l image

Photos et Droit à l image Photos et Droit à l image 1) Le droit à l image (photos-vidéos) L atteinte au droit à l image n est pas caractérisée dès lors que la personne photographiée n est pas identifiable et que sa vie privée n

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Dossier complet à retourner ou à déposer avant le 08 septembre 2015 à : jeunesentreprises@strasbourg.cci.fr nweiser@cm-alsace.fr OU CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin Pôle Création/Cession

Plus en détail

LETTRE DE CONSULTATION M002-15

LETTRE DE CONSULTATION M002-15 LETTRE DE CONSULTATION M002-15 Assistance/Maintenance de la messagerie VMware Zimbra 8.0.9 I. Introduction : Depuis janvier 2006, dans le cadre d une prestation de maintenance et d assistance connexe à

Plus en détail

Toute utilisation du site www.eau-services.com doit respecter les présentes conditions d utilisation.

Toute utilisation du site www.eau-services.com doit respecter les présentes conditions d utilisation. Mentions légales Toute utilisation du site www.eau-services.com doit respecter les présentes conditions d utilisation. I CONDITIONS D UTILISATION DU SITE Ce Site est soumis à la loi française. En consultant

Plus en détail

N émettez pas de chèque sans provision

N émettez pas de chèque sans provision 011 w w w. l e s c l e s d e l a b a n q u e. c o m Le site d informations pratiques sur la banque et l argent N émettez pas de chèque sans provision L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s FBF -

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES Rappel du cadre général d intervention des 3 collectivités : Dans le prolongement du Schéma Régional de Développement

Plus en détail

Le Futur de la Banque de Détail

Le Futur de la Banque de Détail Forum d'été du Club des Dirigeants de Banques Africaines Le Futur de la Banque de Détail Présentation Roland Berger Ho Chi Minh ville, le 26 juin 2014 Roland Berger est le grand cabinet d'origine européenne

Plus en détail

FONDS DE SOUTIEN À L INNOVATION. Règlement du Programme d Appui à l Innovation et au Développement Technologique PTR - Appel à projet ouvert -

FONDS DE SOUTIEN À L INNOVATION. Règlement du Programme d Appui à l Innovation et au Développement Technologique PTR - Appel à projet ouvert - FONDS DE SOUTIEN À L INNOVATION Règlement du Programme d Appui à l Innovation et au Développement Technologique PTR - Appel à projet ouvert - 2014 Sommaire 1. Introduction!... 3 2. Règles de participation!...

Plus en détail

L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE : LE PREMIER SECTEUR ECONOMIQUE FRANCAIS

L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE : LE PREMIER SECTEUR ECONOMIQUE FRANCAIS 1 L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE : LE PREMIER SECTEUR ECONOMIQUE FRANCAIS xz Sabrina TONNERRE Juriste Master II Droit des activités économiques Option Droit de l agroalimentaire Sous la direction de Maître

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION OFFRE DE LOCATION -

CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION OFFRE DE LOCATION - CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION OFFRE DE LOCATION - L'activité principale de la société AxoDev est la location d application Internet. Les services et les applications proposés sont la propriété de

Plus en détail

REGLEMENT DU JEU CONCOURS «FAN DE BARBECUE»

REGLEMENT DU JEU CONCOURS «FAN DE BARBECUE» ARTICLE 1 : SOCIETE ORGANISATRICE REGLEMENT DU JEU CONCOURS «FAN DE BARBECUE» La société LIDL S.N.C., dont le siège social est situé 35 rue Charles Péguy à 67200 STRASBOURG et dont l activité est la distribution

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013 La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés aux différents stades d élaboration et de contrôle des sujets. Pour autant, ce document

Plus en détail

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2.

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2. Appel à proposition Projet Alimen terre Un système d'alimentation local sur le Pays de Vannes 3 ème année Avec près de 60 % de surfaces agricoles, l agriculture demeure prépondérante sur notre territoire.

Plus en détail

Réglement intérieur. Supélec Rézo

Réglement intérieur. Supélec Rézo Réglement intérieur Supélec Rézo Préambule L association Supélec Rézo est une association régie par la loi du premier juillet 1901. Selon ses statuts, cette association a pour but : de gérer, animer et

Plus en détail

LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL

LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING AGENCE LA SEYNE SUR MER 159 chemin de Bremond 83500 La Seyne Sur Mer 06 25 601 602 09 54 39 03 07 www.ringoutsourcing.fr contact@ringoutsourcing.com

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente Praticien Santé En vigueur au 08/08/2014. 1. Objet et champ d application Praticien Santé est un service, ci dessous nommé le «Service», destiné aux professionnels de la santé

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION DE SNCF TER NFC

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION DE SNCF TER NFC CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION DE SNCF TER NFC Les présentes conditions générales de vente et d utilisation ("les Conditions Générales") sont conclues entre, d'une part, la société SNCF,

Plus en détail

BRÉSIL - FILIÈRE TEXTILES TECHNIQUES

BRÉSIL - FILIÈRE TEXTILES TECHNIQUES BRÉSIL - FILIÈRE TEXTILES TECHNIQUES Mission de prospection personnalisée du 21 au 27 Août 2010 CCI International Nord-Pas de Calais vous propose un accompagnement commercial sur mesure au Brésil en août

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 1 : Présentation de votre projet 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet

Plus en détail

Le programme d'affiliation de l'annonceur est géré par Effiliation (www.effiliation.com)

Le programme d'affiliation de l'annonceur est géré par Effiliation (www.effiliation.com) Conditions et Clauses Particulières Affiliés «Conditions et Clauses Particulières d'affiliation entre l'annonceur et l'affilié» Annonceur : http://www.kkostore.com/ Le présent contrat, conclu de façon

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «sécurité sociale»

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «sécurité sociale» Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «sécurité sociale» CSSS/14/061 DÉLIBÉRATION N 14/027 DU 6 MAI 2014 RELATIVE À L'ACCÈS À LA BANQUE DE DONNÉES "DÉCLARATION DE TRAVAUX" AU PROFIT

Plus en détail

Dossier d adhésion EN DATE DU : / / NOM DE L ENTREPRISE : Coopérative d achats pour les artisans du bâtiment

Dossier d adhésion EN DATE DU : / / NOM DE L ENTREPRISE : Coopérative d achats pour les artisans du bâtiment Dossier d adhésion EN DATE DU : / / NOM DE L ENTREPRISE : Coopérative d achats pour les artisans du bâtiment Chauffage Sanitaire Electricité Plomberie Electro-ménager COOPNPC SA Rue de la Barre Prolongée

Plus en détail

N émettez pas de chèque sans provision LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Nouvelle édition Mars 2007

N émettez pas de chèque sans provision LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Nouvelle édition Mars 2007 011 N émettez pas de chèque sans provision LES MINI-GUIDES BANCAIRES Nouvelle édition Mars 2007 Sommaire 2 4 6 10 11 12 16 20 N émettez pas de chèque sans provision Qu est-ce que la provision et pourquoi

Plus en détail

Identification, évaluation et gestion des incidents

Identification, évaluation et gestion des incidents Identification, évaluation et gestion des incidents De la cartographie des risques à la mise en place de la base incidents Xavier DIVAY Responsable de la conformité et du contrôle permanent QUILVEST BANQUE

Plus en détail

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise Etude de marché Selon l Agence Pour la Création d Entreprise (APCE), 70% des cas de défaillance ont pour origine la mauvaise qualité des études de marché, que celles-ci soient mal réalisées ou de manière

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DU SYSTÈME D INFORMATION ET EN PARTICULIER DES RESSOURCES INFORMATIQUES.

CHARTE D UTILISATION DU SYSTÈME D INFORMATION ET EN PARTICULIER DES RESSOURCES INFORMATIQUES. DQ- Version 1 SSR Saint-Christophe CHARTE D UTILISATION DU SYSTÈME D INFORMATION ET EN PARTICULIER DES RESSOURCES INFORMATIQUES. I] INTRODUCTION L emploi des nouvelles technologies nécessite l application

Plus en détail

Titre CIRCULAIRE N 2011-02 du 17 janvier 2011

Titre CIRCULAIRE N 2011-02 du 17 janvier 2011 Titre CIRCULAIRE N 2011-02 du 17 janvier 2011 Objet - RÈGLES RELATIVES À L ASSURANCE CHÔMAGE APPLICABLES AUX EMPLOYEURS PUBLICS - CONSÉQUENCES POUR L ASSURANCE CHÔMAGE DES DISPOSITIONS DE L ARTICLE 26

Plus en détail

Plan stratégique 2012-2016 Vision du marché

Plan stratégique 2012-2016 Vision du marché 2013 Plan stratégique 2012-2016 Vision du marché Table des matières 1 Actualisation de la vision du marché w p. 3 2 Impact de l ANI du 11 janvier 2013 pour le marché de la complémentaire p. 14 santé 2

Plus en détail

FDS/RDDH CHARTE DE NOMMAGE

FDS/RDDH CHARTE DE NOMMAGE FDS/RDDH CHARTE DE NOMMAGE Mai 2004 Table des matières I - DISPOSITIONS GENERALES 1 1.1. PREAMBULE 1 1.2. CONDITIONS D'ACCES AU ".ht" 1 II - PRINCIPES DIRECTEURS DU NOMMAGE 3 2.1. REPARTITION DE LA ZONE

Plus en détail

PLAN D ACTIONS COMMERCIALES La feuille de route de l'entreprise

PLAN D ACTIONS COMMERCIALES La feuille de route de l'entreprise PLAN D ACTIONS COMMERCIALES La feuille de route de l'entreprise Note préliminaire : Le plan d'actions commerciales est un document interne à l'entreprise, ayant pour objectif de présenter et de rationaliser

Plus en détail

La Coopérative de l Eco-Habitat. Une Coopérative d Achats et de Services

La Coopérative de l Eco-Habitat. Une Coopérative d Achats et de Services La Coopérative de l Eco-Habitat Une Coopérative d Achats et de Services Les Principes de l Enseigne Le Concept de la Maison à Energie Positive Une approche GLOBALE de l Efficacité Energétique Offre diversifiée

Plus en détail

[BASE DE DONNEES BSPACE]

[BASE DE DONNEES BSPACE] [BASE DE DONNEES BSPACE] Outil de promotion et d aide à l implantation d investisseurs potentiels CONDITIONS D UTILISATION Service Public de Wallonie DGO6 - SAE Mai 2012 Version 1.0 Page2 Table des matières

Plus en détail

CHARTE FOURNISSEUR INERIS. Préambule : 1 - QUALITE & TECHNOLOGIE 1.1 - QUALITE DE LA SOURCE

CHARTE FOURNISSEUR INERIS. Préambule : 1 - QUALITE & TECHNOLOGIE 1.1 - QUALITE DE LA SOURCE Attention : au-delà du 17/7/2011, vérifier à l'aide du réseau, la validité du présent document papier. Préambule : Nota : ce document a été émis et est géré par SJA Toute commande passée par l INERIS est

Plus en détail

LMD. Expertise comptable COLLECTION. Le meilleur. du DCG 3. Droit social. 2 e ÉDITION. Marie-Paule Schneider Maryse Ravat.

LMD. Expertise comptable COLLECTION. Le meilleur. du DCG 3. Droit social. 2 e ÉDITION. Marie-Paule Schneider Maryse Ravat. LMD COLLECTION Expertise comptable Le meilleur du DCG 3 Droit social 2 e ÉDITION Marie-Paule Schneider Maryse Ravat Sup FOUCHER «Le photocopillage, c est l usage abusif et collectif de la photocopie sans

Plus en détail

GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE

GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE La logistique représentait traditionnellement l activité allant de la mise à disposition des produits finis par l usine ou le négociant jusqu à la

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES

CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES FORMATIONS 100% PRO TOUTE L ANNÉE. TROUVEZ VOTRE FORMATION QUALIFIANTE. -10% SUR CERTAINES FORMATIONS DU CATALOGUE. î à Cher client, Le

Plus en détail

Médiathèque DASTRI Mentions légales

Médiathèque DASTRI Mentions légales Médiathèque DASTRI Mentions légales I. Objet... 1 II. Définitions... 1 III. Inscription et accès Utilisateur et Professionnel... 2 IV. Utilisation des services de la médiathèque par les Utilisateurs...

Plus en détail

Impact d une restructuration sur l adhésion aux institutions de retraite complémentaire

Impact d une restructuration sur l adhésion aux institutions de retraite complémentaire Mois AAAA Mois AAAA sur l adhésion aux institutions En bref Mise à jour décembre 2008 Cette fiche a un caractère informatif et permettra de mieux cerner les conséquences qu une restructuration peut engendrer

Plus en détail

Marques et noms de domaine

Marques et noms de domaine Marques et noms de domaine Une nécessaire harmonisation des pratiques Introduction 1 2 3 4 Bonnes pratiques en termes de gestion des marques Bonnes pratiques en termes de gestion des noms de domaine Une

Plus en détail