Semaine 07 du 14 au 20 février 2011 N 161. Table des matières. Cloud privé : 5% des entreprises sont suffisamment matures pour une adoption 4

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Semaine 07 du 14 au 20 février 2011 N 161. Table des matières. Cloud privé : 5% des entreprises sont suffisamment matures pour une adoption 4"

Transcription

1 Semaine 07 du 14 au 20 février 2011 N 161 Table des matières La dématérialisation des processus RH encore très immature 2 Les trois priorités des DSI en 2011 : Cloud, virtualisation et mobile 3 Cloud privé : 5% des entreprises sont suffisamment matures pour une adoption 4 HP : contrat de 281 millions de dollars dans la santé 6 Le Wi-Fi devient l'auxiliaire des réseaux 3G d opérateurs 6 Spotcloud, le futur du cloud computing? 7 Des accents pour les.fr dès déjà intégrée dans les noms de domaine 8 Passer au cloud public : quel impact pour les métiers de l entreprise? 9 Performances Veille 2010 Performances MC - - Tous droits réservés 1

2 La dématérialisation des processus RH encore très immature Source : CIOonline Si les avantages de la dématérialisation des processus RH sont bien maîtrisés et si certains sont déjà numérisés, l'approche des utilisateurs démontre l'immaturité du marché selon une étude de Markess International. La dématérialisation des processus RH est largement pratiquée mais l'approche des DRH est très immature selon une enquête de Markess International. Certains processus sont obligatoires sous forme dématérialisés (comme des déclarations sociales) et cela pousse globalement la dématérialisation. Mais la plupart des processus sont au mieux numérisés, c'est à dire que le processus est d'abord géré sous forme papier, papier qui est scanné et retraité en format numérique, par exemple au sein d'une GED, avec ou sans reconnaissance automatique de caractères et intégration des informations. Les doubles-flux papiers et numérique sont également très fréquents. Les gains importants de la dématérialisation sont connus. Selon l'enquête de Markess International, le premier recherché est l'accès simplifié et permanent aux documents traités (72% des répondants approuvent ce point de vue). Evidemment, la réduction des coûts arrive aussitôt après (70% des répondants) ainsi que celle des délais (60%). Si environ la moitié des organisations numérisent ou dématérialisent d'ores et déjà des documents liés aux processus RH, la quasi-totalité envisagent d'y passer. Markess International s'est aussi intéressé document par document à ce que les organisations dématérialisaient et envisageaient de dématérialiser dans les prochaines années. Tous les documents et tous les processus sont concernés (de 30% à 50% des répondants selon les documents) et partout on voit un intérêt pour accroître la part numérisée des documents (d'ici 2012, de 60% à 90%). Il y a cependant un net retard sur le bulletin de paye où les réticences sont les plus grandes. Il n'en reste pas moins que la valeur juridique des documents est un vrai problème, ce qui justifie que le double-fux papier et numérique soit la règle générale. Des attentes fortes Les responsables interrogés ont pourtant de fortes attentes et souhaitent des solutions les plus intégrées possibles, y compris d'un côté avec le SIRH et de l'autre avec les coffres-fortes électroniques qui garantiront la préservation avec valeur juridique des documents le temps nécessaire (plus de 50 ans pour un bulletin de salaire). Le modèle économique des offreurs est généralement toujours le même : chaque document est archivé le temps nécessaire contre un paiement initial unique. L'immaturité de l'approche des utilisateurs est caractérisée par le manque d'intérêt a priori pour le partage des informations et la réversibilité du stockage externalisé des documents archivés sous format numérique. Des discussions seraient en cours entre acteurs et sous l'égide de l'afnor pour aboutir, dans un premier temps, à un «bulletin de salaire numérique» standardisé et, dans un second temps, dans une normalisation des coffres-forts électroniques afin que chaque salarié puisse posséder le sien auprès du prestataire de son choix, exactement comme il possède un compte en banque où toucher son salaire auprès de la banque de son choix. Performances Veille 2010 Performances MC - - Tous droits réservés 2

3 Les trois priorités des DSI en 2011 : Cloud, virtualisation et mobile Source : Technologie - Budgets en berne, pression sur les coûts, poids de l existant sur les dépenses et nécessité pour l informatique de contribuer plus directement à la compétitivité tirent les mutations des systèmes d information des entreprises. Des changements qui transparaissent dans les priorités des DSI pour 2011, établies par Gartner. Comme chaque année, le cabinet Gartner a mené une enquête auprès de DSI du privé et du secteur public afin d'établir une liste des 10 grandes priorités dans le domaine des systèmes d'information. Sur la base des réponses de 2014 DSI (répartis sur 50 pays, et représentant 160 milliards de dépenses IT), Gartner a classé le Cloud en tête des priorités technologiques en 2011, devant la virtualisation et les solutions mobiles. Cloud : un terme générique qui cache des projets très hétéroclites A titre de comparaison, la virtualisation figurait à la première place, devant le Cloud, dans l'édition 2010 de ce baromètre. Cette place accordée au Cloud peut a première vue sembler surprenante. En clair, le marketing supplante pour l'heure les réalisations. D'autres études démontrent en effet que l'implémentation d'infrastructures de type Cloud (privé, public, hybride...) est très progressive en entreprise en raison des pré-requis techniques. En outre, des freins, technologiques et organisationnels, demeurent. Par ailleurs, le Cloud Computing fait en quelque sorte office de marque ombrelle pour différentes technologies existantes (comme la virtualisation) et déjà bien connues des entreprises. Le SaaS pour économiser sur la maintenance et financer des projets métiers C'est particulièrement le cas pour les services en ligne. Or, concernant ces derniers, l'adoption n'est pas nouvelle. L'utilisation du terme générique Cloud Computing tend à masquer des réalités très diverses. C'est donc principalement la mise en place de solutions en mode SaaS (messagerie, CRM...), plutôt que le déploiement d'architecture de Cloud public ou privé, qui tire le Cloud Computing parmi les priorités des DSI. La tendance en faveur du SaaS s'est toutefois accentuée selon Gartner. Cela tient en grande partie à la stagnation des budgets informatiques (en raison notamment de la crise de 2008), à la volonté des entreprises de se recentrer sur leurs métiers (l'it n'est qu'un service support) et de réduire leurs coûts. Performances Veille 2010 Performances MC - - Tous droits réservés 3

4 «Durant les cinq prochaines années, les DSI prévoient des changements spectaculaires dans l'it du fait de l'adoption de nouvelles technologies et l'accroissement de leur contribution à la compétitivité» considère le directeur de recherche de Gartner, Mark McDonald. Les technologies mobiles pour coller aux usages Dans cette optique, les services en ligne présentent l'avantage de permettre aux DSI d'économiser sur leurs dépenses de maintenance, celles-ci étant assurées par les prestataires. Or selon Gartner, les entreprises consacrent en moyenne plus de 50% de leur budget IT aux opérations quotidiennes d'administration et de maintenance. Face à des budgets gelés (-0,4% en zone EMEA, +1% au niveau mondial), et pour lesquels une reprise n'est pas attendue avant 2014, les entreprises externalisent donc des services IT afin de réinvestir une part de l'économie générée dans de nouveaux projets tournés vers les métiers et l'activité de l'entreprise. Certains DSI s'inquiètent d'ailleurs de la tendance chez certains métiers à court-circuiter la direction informatique pour souscrire eux-mêmes à des offres SaaS. «3% des DSI ont la majorité de leur IT tournant sur le Cloud ou des technologies SaaS. Mais au cours des quatre prochaines années, les DSI tablent sur une augmentation de cette proportion de 43%» analyse le cabinet. Quant à la progression des technologies mobiles dans les priorités 2011 (6ème en 2010), elle s'inscrit dans la continuité (ouverture du SI et équipement en terminaux) et suit le développement des usages mobiles. L'évolution des terminaux (puissance, expérience utilisateur, taille...), combinée à des applications et services en ligne adaptés aux mobiles, est un des leviers expliquant cette progression. Cloud privé : 5% des entreprises sont suffisamment matures pour une adoption Chiffres - Exclusif Selon une étude du cabinet Forrester, le désintérêt à l égard du Cloud Computing diminue progressivement. Mais des freins importants demeurent : la confidentialité des données, la maturité des solutions et leur coût. Les entreprises européennes privilégieraient une architecture privée. Mais l adoption réclame du temps en raison d exigences techniques. Le cabinet a dévoilé à l'occasion d'une conférence du CRIP les résultats comparatifs entre les entreprises américaines et européennes sur l'adoption du Cloud Computing. Début décembre, Forrester avait déjà publié une étude faisant état d'une pénétration croissante du Cloud privé. Selon Forrester, les entreprises européens manifestent elles aussi un intérêt croissant (mais relatif) à l'égard de l'iaas (Infrastructure as a Service), défini par l'afdel comme «la possibilité pour l'utilisateur de bénéficier, à la demande, d'une infrastructure matérielle lui fournissant une capacité de traitement, sans avoir à gérer le réseau en tant que tel.» Des déclarations d'intention plus favorables en 2010 Ainsi en 2009, 45% des entreprises interrogées déclaraient n'avoir aucun projet dans ce domaine. Un an plus tard, elles sont 36%. La part des sociétés se déclarant intéressées mais n'ayant aucun projet recule elle aussi de 43 à 38%. Sur la même période, elles sont plus nombreuses à planifier une implémentation (19%, contre 8% en 2009). Quant aux principales motivations des entreprises européennes à adopter des solutions de type IaaS, il s'agit de la capacité de bénéficier de ressources IT à la demande et extensibles, des améliorations en matière d'administration de l'infrastructure, de flexibilité, mais aussi en termes de continuité d'activité. Performances Veille 2010 Performances MC - - Tous droits réservés 4

5 Quant à la baisse du coût total de possession des serveurs, elle n'apparait qu'en quatrième position, 58% des entreprises européennes la considérant comme importante ou très importante. Ce facteur d'adoption est considéré comme plus critique par les firmes américaines, qui sont 71% à percevoir ce levier comme important ou très important. Les entreprises européennes très sensibles aux questions de sécurité et de confidentialité En ce qui concerne les principaux freins, c'est sans surprise la sécurité et la confidentialité des données qui arrivent en tête. Cette problématique est une préoccupation pour 58% des entreprises. Forrester ne précise en revanche pas s'il existe des différences selon la taille des sociétés interrogées. Dans l'étude parue en décembre 2010, le cabinet soulignait que les entreprises de plus de salariés étaient plus sensibles (69%) encore aux risques liés à la sécurité et à la confidentialité (contre 59% pour celles de 2 à 999 salariés). Mais les entreprises européennes mettent directement en cause la fiabilité et la performance des offres Cloud de type IaaS. Elles sont ainsi 31% à les juger encore trop peu matures. 31% estiment qu'elles sont trop coûteuses (31%) par rapport à un existant - et 13% ajoutent que les performances ne sont pas suffisantes. Pour les prestataires, les conclusions sont donc sévères. Standardisation et automatisation de l'it requises par le Cloud privé Pour répondre à ces enjeux, les entreprises européennes se montrent sans surprise plus intéressées (53%) par les infrastructures en Cloud privé. C'est très nettement plus que pour les sociétés nordaméricaines (38%). Celles-ci sont plus intéressées en revanche par des approches de types Cloud public et hybride (combinant des serveurs hébergés et locaux, ou des serveurs locaux combinés à une infrastructure en Cloud public). Mais les différences sur ces architectures avec les entreprises européennes sont toutefois faibles. Pour autant, en dépit de l'intérêt des entreprises européennes à l'égard du Cloud privé, peu d'entre elles sont techniquement prêtes pour une adoption de ces technologies. Seules 5% des entreprises remplissent les pré-requis selon Forrester - c'est-à-dire des procédures opérationnelles standardisées, un déploiement et une administration totalement automatisés, un kiosque self-service ou d'orchestration pour les utilisateurs et une infrastructure commune aux différents métiers de l'entreprise. Performances Veille 2010 Performances MC - - Tous droits réservés 5

6 HP : contrat de 281 millions de dollars dans la santé Le constructeur américain a remporté un contrat de 7 ans avec l'etat de l'oklahoma pour fournir des prestations de support et de BPO. La division services du constructeur américain HP a remporté un contrat de 281 millions de dollars avec le département de la santé de l'etat d'oklahoma aux Etats-Unis. Signé pour une durée de 7 ans, le contrat prévoit la fourniture de prestations dans le domaine du support logiciel, du développement applicatif mais également des services d'externalisation des processus métiers. Le contrat prévoit également qu'hp assurera une mise à niveau du portail Web du département de la santé au travers duquel les habitants de l'etat d'oklahoma pourront accéder à leurs informations médicales. HP aidera également le département à se conformer aux nouvelles exigences en matière de système d'information médical de type ICD-10 et HIPAA (Health Insurance Portability and Accountability Act). Le Wi-Fi devient l'auxiliaire des réseaux 3G d opérateurs Gérer le réseau Wi-Fi comme une boucle locale radio, intégrée à l infrastructure 3G de l opérateur : cette option technique émane d un nombre croissant d équipementiers. Utiliser les connexions Wi-Fi des hotspots pour soulager les réseaux 3G, c est bien. Mais gérer et intégrer cette boucle locale radio en offrant une itinérance automatique avec l infrastructure cellulaire existante, c est mieux. C est en substance, le message que plusieurs équipementiers ont adressé aux opérateurs au salon Mobile World Congress de Barcelone, en leur proposant des passerelles Wi-Fi à incorporer à leurs réseaux 3G existants. Les points d'accès Aironet 1550 de Cisco se posent à l'extérieur des bâtiments pour la couverture wifi liée aux hot spots Cisco et Ruckus adapte leur offre Wi-Fi Cisco met en avant une panoplie d équipements, incluant de nouveaux points d accès radio voués à être installés à l air libre. Elle est censée fournir aux opérateurs une infrastructure ad hoc pour des hotspots Wi-Fi, s intégrant techniquement au réseau cellulaire. Avec cette offre, le constructeur cible l équipement de zones ayant ponctuellement de fortes densités de trafic (salles de spectacles, lieux d exposition, stades ). Plus inattendu sur ce terrain, puisque spécialisé dans les réseaux sans fil d entreprise, Ruckus Wireless propose aux opérateurs une passerelle Wi-Fi. Située entre le réseau Wi-Fi et le noyau mobile de l opérateur, celle-ci s'interface avec les systèmes d'authentification du client. Selon le constructeur, les abonnés cellulaires n'auraient plus besoin de se connecter explicitement chaque fois qu'ils accèdent à des services sans fil. Itinérance automatique entre Wi-Fi et 3G Nokia Siemens Network lance aussi sa solution Smart Wlan Connectivity qui sait aiguiller automatiquement les connexions des smartphones sur les réseaux Wi-Fi, sans interruption de service. «Tous ces terminaux étant compatibles Wi-Fi, l intégration du Wi-Fi aux réseaux mobiles peut dispenser d avoir besoin d une capacité supplémentaire sur le réseau mobile, surtout dans les zones de hotspots», explique Thorsten Robrecht, responsable de la gestion des produits Network Systems chez l équipementier finlandais. Performances Veille 2010 Performances MC - - Tous droits réservés 6

7 Spotcloud, le futur du cloud computing? Et si le futur du cloud computing n'était ni chez Amazon, ni chez Google ou Microsoft, mais partout à la fois. Le Canadien Spotcloud propose une vision en rupture avec le marché en train de se constituer. Spotcloud, c'est le retour de la bonne vieille place de marché, mais appliquée au cloud computing. Vous avez besoin de puissance informatique pour ajouter, par exemple, des serveurs derrière votre site web en prévision d'une grosse opération marketing, ou pour muscler votre infrastructure en prévision d'une clôture comptable difficile? Il suffit de se rendre sur Spotcloud.com, et de consulter les offres proposées. Et si le prix affiché pour l'exécution d'une machine virtuelle et ses caractéristiques techniques correspondent au besoin, l'affaire est conclue. La grande nouveauté de Spotcloud, c'est qu'il ne s'agit pas d'une simple revente de capacités de services cloud existants : toute entreprise est en mesure de se présenter elle-même comme founisseur de puissance informatique et de fixer son prix sur la place de marché. Là encore, elle a la possibilité de ne proposer de puissance que lorsque ses serveurs sont sous utilisés. Une offre limitée à l'iaas Pour l'heure, seule l'exécution de machines virtuelles (VM) peut être négociée sur la place de marché. La start up propose des serveurs dédiés préparamétrés sur lesquels les utilisateurs installeront leurs applications, pour ensuite les exécuter chez l'un des fournisseurs Spotcloud. L'une des limites actuelles du service : ces outils, gratuits, s'appuient tous sur Linux Ubuntu. Côté fournisseur de capacité, il s'agit d'installer une image ISO du système Enomaly ECP Spotcloud Edition sur une machine. A priori il semble qu'il soit nécessaire de la dédier à cette fonction fournisseur Iaas (Infrastructure as a Service), ce qui limite la flexibilité pour l'entreprise. La configuration mise au point par Spotcloud assure l'isolation des VLAN, la gestion des quotas d'utilisation des ressources. L'approche qui fait école Le Canadien n'est pas la seule start up à avoir eu cette idée de commercialiser la puissance informatique inutilisée des entreprises. En Europe, une société allemande tiend la corde, Zimory. Son atout? C'est une spinoff de Deutsche Telekom, elle bénéficie donc d'un support de poids qui pourrait faire la différence si ce modèle de course à la puissance s'avère un succès. Zimory a levé 4 millions d'euros de financement en octobre Des accents pour les.fr dès 2011 Des adresses internet comme académie-française.fr, café.fr, château.fr ou vélo.fr verront le jour d ici à la fin de l année. Elles permettront, en particulier, d optimiser le référencement d un site. L Afnic, le registre des.fr, a décidé d introduire d ici six à huit mois les dépôts de noms de domaine contenant les caractères diacritiques, également appelé noms de domaine internationalisé (IDN). L utilisation d IDN est possible depuis 2003, avec la mise en place d un standard de conversion (IDNA) entre caractères internationaux et caractères ASCII. Les IDN sont majoritairement implantés dans les extensions nationales européennes (13 sur 22 répondants en 2009). Le.ch suisse les autorise depuis Le.eu les a introduits avec succès en Les extensions en version originale, comme le «рф» cyrillique pour la fédération de Russie, apparaissent progressivement depuis Performances Veille 2010 Performances MC - - Tous droits réservés 7

8 Le choix des lettres fait débat Le lancement de noms de domaine avec accents en.fr est donc logique. Il permettra d écrire correctement en français. Toutefois, le choix des caractères diacritiques autorisés fait débat. Tout le monde s accorde à intégrer les lettres courantes à â ä ç é è ê ë î ï ô ö ù û ü. L Afnic s interroge sur l implantation des caractères spécifiques des langues régionales (basque, breton, corse, occitan ), des langues parlées en France (arabe, chinois, portugais ) ou dans l Union européenne, puisque ses membres seront prochainement éligibles au.fr. Le scénario le plus probable, dans un premier temps, est une ouverture limitée aux caractères français principaux comme l'accent aigu, grave, circonflexe, tréma et la cédille. Avant d ouvrir les IDN en.fr à tous, une période d enregistrement prioritaire est envisagée pour les collectivités, institutions, marques ou titulaires du nom sans accent. L Afnic peut également décider de les ouvrir directement avec accents à tous sur la base du «premier arrivé, premier servi», comme cela a été fait précédemment pour le.eu, avec succès. Cette ouverture va permettre, en particulier, aux internautes d acquérir de nouveaux noms de domaine descriptifs pouvant optimiser un site pour son référencement comme bébé.fr, crédit.fr, énergie.fr, protéine.fr Google ne semble pas défavoriser les noms de domaine accentués, à en juger par l excellente position du nom de domaine défibrillateur-cardiaque.com sur la requête correspondante. Un cybersquatting pour l instant limité Les opposants à l adoption des IDN en.fr, eux, craignent une nouvelle vague de cybersquatting. Il existe déjà des dépôts en.com comme ikéa.com. Mais les plaintes concernant cette typologie de noms de domaine restent limitées. Il y a eu quelques cas en.eu et seulement 130 décisions sur en procédure extrajudiciaire (UDRP) à l Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), avec 93 % de décisions favorables aux requérants. Les ayants droit craintifs de cette admission des IDN en.fr pourront toujours enregistrer leurs noms naturels (citroën.fr, kookaï.fr, sociétégénérale.fr ) et choisir une solution de surveillance de noms de domaine détectant des cas proches typographiquement (comme crèditagricole.fr avec une erreur d accent) déjà intégrée dans les noms de domaine C'est une tendance d écriture qui concerne les grands événements de l année mais également des sujets récurrents. Panorama des noms de domaine de l année D après les chiffres de Keepalert.com, presque 900 noms de domaine sont actuellement déposés en.fr avec l expression Parmi eux, on trouve tout pour bien préparer l année : de carte-de-voeux fr à agendas2011.fr, d'almanach2011.fr à calendrier-2011.fr. Les plus mystiques utilisent déjà calendrier-lunaire-2011.fr et se préparent à faire face aux aléas de la vie grâce à horoscope-2011.fr. Vous voilà d attaque pour affronter cette nouvelle année qui comptera, comme toutes les autres, ses arbredenoel2011.fr, bac2011.fr, ballondor2011.fr, beaujolais-2011.fr, cannes2011.fr, fete-desmeres-2011.fr, fete-des-peres-2011.fr Vous n échapperez pas à impots2011.fr, à moins que vos efforts d epargne2011.fr, de defiscalisation2011.fr ou votre 2011-scellier.fr fonctionnent. A vérifier sur calcul-impots-2011.fr. Cantonales, rugby et dalaï-lama A part ces marronniers, savez-vous qu'il y aura des élections cantonales en mars? Soixante-dix noms de domaine en.fr associent l année 2011 à l expression canton, parmi lesquels bernadettedreuxcantonalesduras2011.fr, cantonales2011.fr, electionscantonales2011.fr Performances Veille 2010 Performances MC - - Tous droits réservés 8

9 Autre événement incontournable de l'année : la Coupe du monde de rugby, qui se déroulera l'automne prochain en Nouvelle-Zélande, le pays des All Blacks. Ce sport a réuni ses forces vives avec une douzaine de.fr : coupedumonderugby2011.fr, coupe-du-monde-rugby-2011.fr, francerugbycoupedumonde2011.fr, newzeland2011-coupe-du-monde-rugby.fr, voyagesrugbynouvellezelande2011.fr En disséquant les noms de domaine 2011, j ai fait le plein de découvertes. Le championnat d Europe d échecs a lieu à aixlesbains2011.fr. Le dalaï-lama est attendu à Toulouse (dalailamatoulouse2011.fr). La Normandie fête son onzième centenaire ( les-festivites.fr) et cette année 2011est celle des outre-mer (2011anneedesoutre-mer.fr). Tout un programme. Enfin, un nom de domaine 2011 a déjà été glissé dans la corbeille de futurs mariés : Sophie et Clément (16juillet2011.fr), Marion et Pierre-Nicolas (23juillet2011.fr), Matthieu et Elodie (13aout2011.fr), Aure-Elise et Hugues (20aout2011.fr). Tous nos vœux de bonheur. Euromaster2011.fr leur souhaite d ailleurs bonne route. 2012, déjà là! L'année 2011, un bon cru pour les noms de domaine? Dans son observatoire 2010 du marché des noms de domaine en France, l Afnic a noté que «l usage des années révolues chutent logiquement (2008, 2009) alors que les années en cours et futures sont davantage présentes (2010, 2011). L année 2000 symbolique connaît une croissance toujours soutenue, c est également le cas de 2012 (élections présidentielles françaises, Jeux olympiques d été à Londres) et de 2016 (élections régionales françaises, Jeux olympiques d été à Rio de Janeiro, Championnat d Europe de football en France).» Cette analyse est confirmée par les chiffres de Keepalert.com. Presque fr existent encore avec 2010, 900 avec 2011 et déjà un millier avec Rendez-vous l année prochaine. Passer au cloud public : quel impact pour les métiers de l entreprise? Directions des achats, de la sécurité, de la cellule architecture et de la production sont concernées de plein fouet par la montée en puissance des offres cloud. Octo Technology donne quelques pistes d évolution de ces métiers. Direction des achats-juridique : créer un pôle dédié au cloud Problématiques. A quelle juridiction une entreprise française doit-elle se soumettre en matière de cloud computing? Sur quelles bases les contrats doivent-ils être définis? Les gros acteurs américains du cloud comme Google ou Amazon, issus du grand public, sont encore néophytes en matière de relations commerciales avec les entreprises. D autant que toute relation, y compris la facturation, passe par un portail de self-service sur internet. Recommandation. «Le département juridique de l entreprise devrait créer un pôle de compétences dédié au cloud. Celui-ci, suffisamment informé (en termes de réglementations, d'offres, de prix,...), viendrait en support lors des négociations de ces contrats atypiques», explique Guillaume Plouin d'octo Technology. RSSI : être garant du bon usage du cloud Problématiques. La sécurité des données reste un des freins majeurs à l adoption du cloud computing : en matière de criticité des données, d'authentification sur le cloud ou encore de sécurisation des flux. Dans un réflexe de protection, beaucoup de responsables de la sécurité des systèmes d information (RSSI) s'avèrent réticents face à ces services externalisés. Performances Veille 2010 Performances MC - - Tous droits réservés 9

10 Recommandations. Une classification des données (critique, confidentiel-défense, fonctionnement, etc.). «Il est pertinent de définir l éligibilité ou non au cloud de chaque classe de données», relève-ton chez Octo Technology. En matière de sécurité d accès aux données, «le RSSI peut exiger de son opérateur de cloud l utilisation d un outil de fédération des identités», conseille le spécialiste. Ainsi, celui-ci ne stocke ni identifiant, ni mot de passe. Ces données d authentification restent dans l entreprise, qui en conserve la gestion (changement périodique des mots de passe, syntaxe, authentification forte, etc.). «De nombreux opérateurs de cloud proposent cette fonctionnalité», rassure-t-il. De façon générale, le RSSI peut homologuer ces opérateurs en fonction du respect de certaines normes : ISO , SA70 de type II, chiffrement, etc. Il pourrait par ailleurs lancer des tests d intrusion pour éprouver l efficacité des clouds. «Le RSSI apparaîtrait ainsi comme l instance de validation de l usage de tel ou tel opérateur de cloud», indique Guillaume Plouin. Cellule architecture : mettre en place un centre de compétences Problématique. L urbanisation du système d information évolue : cloud privé, public ou hydrique, il est de plus en plus complexe de maintenir la cohérence entre les données dispersées à travers le monde. Et les fournisseurs ne sont pas moteurs sur ce point, car «les middlewares des offres clouds sont encore simplistes», explique Guillaume Plouin. De plus, cette échelle internationale soulève la question des performances des réseaux et donc des applications. Recommandations. «Les départements architecture devraient monter un centre de compétences cloud proposant l état de l art sur les multiples plates-formes du marché Paas (Platform as a Service) et Iaas (Infrastructure as a Service)», conseille Octo Technology. Il précise : «Les architectes ont un vrai rôle à jouer en matière d intégration entre le cloud et le système d'information de l entreprise.» En termes de réversibilité, Guillaume Plouin recommande aux entreprises de la tester à partir des interfaces de programmation (API) proposées par les opérateurs de cloud, ou bien de leur déléguer la gestion de ces tests. «Il est même possible de demander à l opérateur de fournir une solution de réversibilité clé en main», ajoute-t-il. Avec le RSSI, la cellule architecture peut contribuer à l homologation des opérateurs de cloud. Production : se recentrer sur le support aux utilisateurs Problématique. Les Clouds Saas (Software as a Service) et Paas réduisent drastiquement le niveau d intervention du service de production, qui se libère ainsi de la gestion du matériel et se centre sur l analyse des performances applicatives et des reseaux, ainsi que sur l'allocation de ressources et le déploiement (provisionning). Recommandations. «La production devrait travailler sur les applications métier innovantes aidant l entreprise à rester concurrentielle et à déléguer la gestion d applicatifs tels que la messagerie», indique Guillaume plouin. Les personnes dédiées à l exploitation de l informatique se recentreront probablement sur le support aux utilisateurs via Itil, ainsi que sur la gestion du cycle de vie des opérations du système d'information. Performances Veille 2010 Performances MC - - Tous droits réservés 10

Cloud Computing : forces et faiblesses

Cloud Computing : forces et faiblesses Chapitre 7 Cloud Computing : forces et faiblesses 1. Présentation Cloud Computing : forces et faiblesses Le monde informatique a connu une véritable révolution ces dernières années avec l'apparition d'un

Plus en détail

En savoir plus pour bâtir le Système d'information de votre Entreprise

En savoir plus pour bâtir le Système d'information de votre Entreprise En savoir plus pour bâtir le Système d'information de votre Entreprise En savoir plus sur : Services en ligne, SaaS, IaaS, Cloud - 201305-2/5 SaaS, IaaS, Cloud, définitions Préambule Services en ligne,

Plus en détail

Les ressources numériques

Les ressources numériques Les ressources numériques Les ressources numériques sont diverses et regroupent entre autres, les applications, les bases de données et les infrastructures informatiques. C est un ensemble de ressources

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 09 : CC : Cloud Computing Sommaire Introduction... 2 Définition... 2 Les différentes

Plus en détail

Nacira Salvan. Responsable Pôle Architecture Sécurité Direction Infrastructure IT SAFRAN. CRiP Thématique Sécurité de l informatique de demain

Nacira Salvan. Responsable Pôle Architecture Sécurité Direction Infrastructure IT SAFRAN. CRiP Thématique Sécurité de l informatique de demain Nacira Salvan Responsable Pôle Architecture Sécurité Direction Infrastructure IT SAFRAN Nacira.salvan@safran.fr CRiP Thématique Sécurité de l informatique de demain 03/12/14 Agenda Quelques définitions

Plus en détail

Cloud Computing, discours marketing ou solution à vos problèmes?

Cloud Computing, discours marketing ou solution à vos problèmes? Cloud Computing, discours marketing ou solution à vos problèmes? Henri PORNON 3 avril 2012 IETI Consultants 17 boulevard des Etats-Unis - F-71000 Mâcon Tel : (0)3 85 21 91 91 - fax : (0)3 85 21 91 92-

Plus en détail

Les entreprises qui adoptent les communications unifiées et la collaboration constatent de réels bénéfices

Les entreprises qui adoptent les communications unifiées et la collaboration constatent de réels bénéfices Une étude personnalisée commandée par Cisco Systems Les entreprises qui adoptent les communications unifiées et la collaboration constatent de réels bénéfices Juillet 2013 Déploiement d'une large gamme

Plus en détail

Observation des modalités et performances d'accès à Internet

Observation des modalités et performances d'accès à Internet Observation des modalités et performances d'accès à Internet Avant-propos La base de cette étude est constituée par les informations collectées par l'outil Cloud Observer d'iplabel (chargement des différents

Plus en détail

Cloud Computing : Comment est-il appréhendé par l'entreprise Marocaine?

Cloud Computing : Comment est-il appréhendé par l'entreprise Marocaine? L'ENQUÊTE Cloud Computing : Comment est-il appréhendé par l'entreprise Marocaine? Connaissent-ils le Cloud Computing? De quoi s agit-il réellement? Quel est son intérêt? Quels sont les services qui sont

Plus en détail

Sommaire. Le marché du cloud avec un focus sur la France. Les conséquences de l adoption du cloud

Sommaire. Le marché du cloud avec un focus sur la France. Les conséquences de l adoption du cloud Le Cloud computing Sommaire Qu est ce que le cloud? Les avantages/ Les inconvénients Le marché du cloud avec un focus sur la France Les conséquences de l adoption du cloud Page 2 Définition Définition

Plus en détail

e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France

e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France Sommaire Cloud Computing Retours sur quelques notions Quelques chiffres Offre e need e need Services e need Store

Plus en détail

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Une étude pour LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Présentation de l étude Objectifs : Faire le point sur les orientations IT des DSI : cloud, mobilité, sécurité, poste de travail Identifier les principaux défis

Plus en détail

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Extraits d analyses publiées par MARKESS International Emmanuelle Olivié-Paul epaul@markess.com

Plus en détail

La virtualisation par Stéphane Dutot, Chef de produit de Internet Fr

La virtualisation par Stéphane Dutot, Chef de produit de Internet Fr Communiqué de Presse Massy, le 31 Mars 2009 La virtualisation par Stéphane Dutot, Chef de produit de Internet Fr Depuis quelques années, une nouvelle technologie révolutionne l informatique : la virtualisation.

Plus en détail

Vers une IT as a service

Vers une IT as a service Vers une IT as a service 1 L évolution du datacenter vers un centre de services P.2 2 La création d une offre de services P.3 3 La transformation en centre de services avec System Center 2012 P.4 L évolution

Plus en détail

IGEL : Le «cloud sourcing», un nouveau marché pour les clients légers

IGEL : Le «cloud sourcing», un nouveau marché pour les clients légers Communiqué de presse IGEL : Le «cloud sourcing», un nouveau marché pour les clients légers IGEL considère que le cloud computing est l élément central d une nouvelle vague d externalisation dont les petites

Plus en détail

6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte. Un point sur ASP : marché, acteurs et perspectives UPS 07

6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte. Un point sur ASP : marché, acteurs et perspectives UPS 07 6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte Un point sur ASP : marché, acteurs et perspectives UPS 07 Emmanuel Layot Définitions AGENDA Caractéristiques / avantages du mode ASP Marché Fonctionnalités

Plus en détail

Un document d état de l art produit par Forrester Consulting pour HP Les directeurs informatiques doivent reconsidérer leur approche du cloud privé

Un document d état de l art produit par Forrester Consulting pour HP Les directeurs informatiques doivent reconsidérer leur approche du cloud privé Un document d état de l art produit par Forrester Consulting pour HP Les directeurs informatiques doivent reconsidérer leur approche du cloud privé Septembre 2011 Sommaire Résumé... 2 Aujourd hui, les

Plus en détail

CLOUD COMPUTING : OU EN SONT LES ENTREPRISES FRANÇAISES?

CLOUD COMPUTING : OU EN SONT LES ENTREPRISES FRANÇAISES? OU EN SONT LES ENTREPRISES FRANÇAISES? Une étude Mai 2014 Shutterstock SOMMAIRE 1 Introduction 2 1.1 Présentation de l étude 3 1.2 Les principales conclusions de l étude 3 1.3 La réponse d IBM 5 1.4 A

Plus en détail

On site CRM ou SaaS : quel est le bon choix pour votre entreprise?

On site CRM ou SaaS : quel est le bon choix pour votre entreprise? LIVRE BLANC On site CRM ou SaaS : quel est le bon choix pour votre entreprise? Une comparaison détaillée pour vous guiderau travers le processus de sélection d uneplateforme CRM. INTRODUCTION Un survol

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT VERS LE CLOUD COMPUTING BIENVENUE

ACCOMPAGNEMENT VERS LE CLOUD COMPUTING BIENVENUE ACCOMPAGNEMENT VERS LE CLOUD COMPUTING BIENVENUE 16 mai 2014 ANIMATEURS OPTIM Ressources/OPTANCE management Yves COUGOUILLE Olivier BARBELET BABOLAT Jean-Marc ZIMMERMANN COMAXESS groupe QUADIX Patrick

Plus en détail

Accenture accompagne la première expérimentation cloud de l État français

Accenture accompagne la première expérimentation cloud de l État français Accenture accompagne la première expérimentation cloud de l État français Pays marqué par la centralisation, la France dispose paradoxalement d une informatique en silo, chaque ministère étant doté de

Plus en détail

Veille Technologique. Cloud Computing

Veille Technologique. Cloud Computing Veille Technologique Cloud Computing INTRODUCTION La veille technologique ou veille numérique consiste à s'informer de façon systématique sur les techniques les plus récentes et surtout sur leur mise à

Plus en détail

Virtualisation et mutualisation Le cloud computing, un enjeu structurant et stratégique pour le secteur public. Paris, 4 mai 2011

Virtualisation et mutualisation Le cloud computing, un enjeu structurant et stratégique pour le secteur public. Paris, 4 mai 2011 Virtualisation et mutualisation Le cloud computing, un enjeu structurant et stratégique pour le secteur public. Paris, 4 mai 2011 1 20 Qu est- ce que le Cloud Computing? définitions applications pratiques

Plus en détail

LES SOLUTIONS D HEBERGEMENT INFORMATIQUE

LES SOLUTIONS D HEBERGEMENT INFORMATIQUE LES SOLUTIONS D HEBERGEMENT INFORMATIQUE SOMMAIRE Qu est ce que le Cloud? De nouvelles offres? Approche économique Freins, moteurs et Avantages Des réponses concrètes : Les offres NC² SOMMAIRE Qu est ce

Plus en détail

ATELIERS OCOVA ALPMEDNET

ATELIERS OCOVA ALPMEDNET ATELIERS OCOVA ALPMEDNET OCOVA AlpMedNet un projet ALCOTRA pour le développement des entreprises & la valorisation des territoires porté par la Régie Micropolis, financé par l Europe, l Etat français &

Plus en détail

Cloud Computing, Fondamentaux, Usage et solutions

Cloud Computing, Fondamentaux, Usage et solutions SEMINAIRE sur le «CLOUD COMPUTING» DU 24 AU 28 NOVEMBRE 2014 TUNIS (TUNISIE) Cloud Computing, Fondamentaux, Usage et solutions Objectifs : Cette formation vous permettra de comprendre les principes du

Plus en détail

Pour bien commencer avec le Cloud

Pour bien commencer avec le Cloud Pour bien commencer avec le Cloud Pour s informer sur les solutions et les services du Cloud Pour déterminer si le Cloud correspond à vos besoins Pour bien initialiser votre démarche vers le Cloud I -

Plus en détail

The Arab Cloud Computing Study Days Tunis- Tunisia 4-5 December 2014. M elle Rafia BARKAT. Chargée d Etudes Experte

The Arab Cloud Computing Study Days Tunis- Tunisia 4-5 December 2014. M elle Rafia BARKAT. Chargée d Etudes Experte The Arab Cloud Computing Study Days Tunis- Tunisia 4-5 December 2014 M elle Rafia BARKAT Chargée d Etudes Experte Quels sont les avantages du Cloud Computing? Quels sont les risques et les principales

Plus en détail

Cloud Computing. La révolution industrielle informatique. 2015 - Alexis Savin

Cloud Computing. La révolution industrielle informatique. 2015 - Alexis Savin Cloud Computing La révolution industrielle informatique 0 2015 - Alexis Savin Qui je suis Alexis Savin (asavin@integra.fr) Formation : Diplômé Ingénieur de l EPITA Spécialités : Architecture Réseau / Sécurité

Plus en détail

Co-animés par Helle Frank Jul-Hansen, Béatrice Delmas-Linel et David Feldman

Co-animés par Helle Frank Jul-Hansen, Béatrice Delmas-Linel et David Feldman Ateliers Cloud Computing / ADIJ Solutions aux risques juridiques et catalogue des meilleures pratiques contractuelles Co-animés par Helle Frank Jul-Hansen, Béatrice Delmas-Linel et David Feldman Atelier

Plus en détail

Qu est ce que le Cloud Computing?

Qu est ce que le Cloud Computing? Qu est ce que le Cloud Computing? Makhlouf Hadji Ingénieur de Recherche Qu est ce que le Cloud Computing? Agenda: Virtualisation des Ressources Introduction au Cloud Computing Caractéristiques du Cloud

Plus en détail

Avantages économiques de la stratégie de Cisco relative à l'informatique en nuage

Avantages économiques de la stratégie de Cisco relative à l'informatique en nuage Avantages économiques de la stratégie de Cisco relative à l'informatique en nuage Principaux résultats Synthèse L'informatique en nuage permet d'utiliser l'informatique en tant que service, en tout lieu

Plus en détail

LES ENTREPRISES FRANÇAISES ET LE CLOUD. Une étude

LES ENTREPRISES FRANÇAISES ET LE CLOUD. Une étude LES ENTREPRISES FRANÇAISES ET LE CLOUD Une étude Décembre 2012 SOMMAIRE 1 Introduction 3 1.1 Présentation de l étude 4 1.2 Les entreprises françaises en marche vers le cloud computing 4 1.3 Le data center

Plus en détail

Rapidité, économies et sécurité accrues : comment améliorer la souplesse, le coût total de possession (TCO) et la sécurité grâce à une planification

Rapidité, économies et sécurité accrues : comment améliorer la souplesse, le coût total de possession (TCO) et la sécurité grâce à une planification Rapidité, économies et sécurité accrues : comment améliorer la souplesse, le coût total de possession (TCO) et la sécurité grâce à une planification des tâches sans agent Livre blanc rédigé pour BMC Software

Plus en détail

Architectures informatiques dans les nuages

Architectures informatiques dans les nuages Architectures informatiques dans les nuages Cloud Computing : ressources informatiques «as a service» François Goldgewicht Consultant, directeur technique CCT CNES 18 mars 2010 Avant-propos Le Cloud Computing,

Plus en détail

Le Cloud Computing en France

Le Cloud Computing en France Le Cloud Computing en France Éditorial Depuis quelque temps, le Cloud Computing, ou Informatique en Nuages est le «buzz word» le plus chaud de l industrie informatique. Cela est en grande partie dû au

Plus en détail

Lettre d'information n 17 - Janvier 2011

Lettre d'information n 17 - Janvier 2011 Lettre d'information n 17 - Janvier 2011 Sommaire 1. Meilleurs voeux 2011 2. Quand la gestion des services et les technologies de virtualisation s'associent pour donner le Cloud Computing (informatique

Plus en détail

Déroulé explicatif Matinales du 16 juin

Déroulé explicatif Matinales du 16 juin Déroulé explicatif Matinales du 16 juin Thème : Saas et Cloud computing : menace ou opportunité? Date : mercredi 16 juin Lieu : Le Cube, centre de création numérique / www.lecube.com Elles s appellent

Plus en détail

Étude : les PME à l heure du Cloud

Étude : les PME à l heure du Cloud Étude : les PME à l heure du Cloud Synthèse des principaux enseignements 27 avril 2012 1 FICHE TECHNIQUE DE L ETUDE Echantillon : 301 entreprises de 20 à 499 salariés. Représentativité assurée par des

Plus en détail

Traitement des Données Personnelles 2012

Traitement des Données Personnelles 2012 5 ème Conférence Annuelle Traitement des Données Personnelles 2012 Paris, le 18 janvier 2012 Les enjeux de protection des données dans le CLOUD COMPUTING Xavier AUGUSTIN RSSI Patrick CHAMBET Architecte

Plus en détail

CA Automation Suite for Data Centers

CA Automation Suite for Data Centers FICHE PRODUIT : CA Automation Suite for Data Centers CA Automation Suite for Data Centers agility made possible «La technologie a devancé la capacité à la gérer manuellement dans toutes les grandes entreprises

Plus en détail

Cloud Computing Concepts de base Année académique 2014/15

Cloud Computing Concepts de base Année académique 2014/15 Concepts de base Année académique 2014/15 Qu'est que le? online 2 Qu'est que le? Cela s'est-il produit auparavant? Innovation Produit Service 3 Qu'est que le? Considérons-le comme-ça... Crée ta propre

Plus en détail

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France 6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France Objectifs Baromètre des investissements informatiques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables

Plus en détail

Managed Services Comment décliner la gamme en mode Cloud. Fabienne Druis Offering leader

Managed Services Comment décliner la gamme en mode Cloud. Fabienne Druis Offering leader Managed Services Comment décliner la gamme en mode Cloud Fabienne Druis Offering leader Les services d infogérance autour du Data Center DE APPLICATIONS DES SYSTEMES D INFRASTRUCTURE Intégration en pré

Plus en détail

I D C E X E C U T I V E B R I E F

I D C E X E C U T I V E B R I E F IDC France, 13 Rue Paul Valéry, 75116 Paris, Tél.: 01 56 26 26 66 Fax: 01 56 26 2670 www.idc.com/france/ I D C E X E C U T I V E B R I E F C l o u d : C o l l a b o r a t i o n e t I n f r a s t u c t

Plus en détail

Scholè Marketing publie les résultats du Baromètre du Cloud Computing

Scholè Marketing publie les résultats du Baromètre du Cloud Computing % entreprise Communiqué de presse Montrouge, le 28/10/2013 Scholè Marketing publie les résultats du Baromètre du Cloud Computing L essor des services informatiques hébergés constitue une évolution majeure

Plus en détail

Les sociétés européennes en transition vers des datacenters agiles

Les sociétés européennes en transition vers des datacenters agiles Les sociétés européennes en transition vers des datacenters agiles À travers toute l Europe, des entreprises toujours plus nombreuses cherchent à transformer leurs datacenters. Une nouvelle recherche menée

Plus en détail

Study Tour Cloud Computing. Cloud Computing : Etat de l Art & Acteurs en Présence

Study Tour Cloud Computing. Cloud Computing : Etat de l Art & Acteurs en Présence Study Tour Cloud Computing Cloud Computing : Etat de l Art & Acteurs en Présence Extraits des études réalisées par MARKESS International Approches d Hébergement avec le Cloud Computing & la Virtualisation

Plus en détail

Chapitre 4: Introduction au Cloud computing

Chapitre 4: Introduction au Cloud computing Virtualisation et Cloud Computing Chapitre 4: Introduction au Cloud computing L'évolution d'internet Virt. & Cloud 12/13 2 Définition Le cloud computing est une technologie permettant de délocaliser les

Plus en détail

Cloud Computing. Veille Technologique

Cloud Computing. Veille Technologique Cloud Computing Veille Technologique La veille technologique consiste à s'informer de façon systématique sur les techniques les plus récentes et surtout sur leur mise à disposition commerciale (ce qui

Plus en détail

mieux développer votre activité

mieux développer votre activité cloud computing mieux développer votre activité Les infrastructures IT et les applications d entreprise de plus en plus nombreuses sont une source croissante de contraintes. Data centers, réseau, serveurs,

Plus en détail

SOLUTIONS INTRANET ET TRAVAIL COLLABORATIF 12 ET 13 MAI 2009 - CNIT PARIS LA DEFENSE

SOLUTIONS INTRANET ET TRAVAIL COLLABORATIF 12 ET 13 MAI 2009 - CNIT PARIS LA DEFENSE SOLUTIONS INTRANET ET TRAVAIL COLLABORATIF 12 ET 13 MAI 2009 - CNIT PARIS LA DEFENSE L unique salon en France totalement dédié aux Outils, Conseils, Services, Applications Intranet et aux Solutions de

Plus en détail

Le Workflow comme moteur des projets de conformité

Le Workflow comme moteur des projets de conformité White Paper Le Workflow comme moteur des projets de conformité Présentation Les entreprises sont aujourd'hui soumises aux nouvelles régulations, lois et standards de gouvernance les obligeant à mettre

Plus en détail

LES AVANTAGES DU CLOUD

LES AVANTAGES DU CLOUD 1 INTRODUCTION Toutes les entreprises ont un point en commun : la volonté d accroître leurs revenus et leur productivité. Mais beaucoup d entreprises ne profitent pas des ressources à leur disposition

Plus en détail

La sécurité informatique dans la petite entreprise Etat de l'art et Bonnes Pratiques (2ième édition)

La sécurité informatique dans la petite entreprise Etat de l'art et Bonnes Pratiques (2ième édition) Généralités sur la sécurité informatique 1. Introduction 13 2. Les domaines et normes associés 16 2.1 Les bonnes pratiques ITIL V3 16 2.1.1 Stratégie des services - Service Strategy 17 2.1.2 Conception

Plus en détail

La sécurité informatique dans la petite entreprise Etat de l'art et Bonnes Pratiques (3ième édition)

La sécurité informatique dans la petite entreprise Etat de l'art et Bonnes Pratiques (3ième édition) Généralités sur la sécurité informatique 1. Introduction 15 2. Les domaines et normes associés 18 2.1 Les bonnes pratiques ITIL V3 18 2.1.1 La stratégie des services (Service Strategy) 19 2.1.2 La conception

Plus en détail

Baromètre des solutions de stockage

Baromètre des solutions de stockage Baromètre des solutions de stockage Octobre Etude réalisée par pour Descriptif de l'étude L'objectif de cette étude est de disposer d'un indicateur de suivi dans le temps pour : Apprécier la vitesse de

Plus en détail

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Description Problématique Infrastructure Ressources Logiciel Maintenance Conclusion Avantages d une migration vers une solution EDI externalisée

Plus en détail

CLOUD COMPUTING : OU EN SONT LES ENTREPRISES FRANÇAISES?

CLOUD COMPUTING : OU EN SONT LES ENTREPRISES FRANÇAISES? OU EN SONT LES ENTREPRISES FRANÇAISES? Une étude Fernando Madeira - Fotolia.com Juin 2012 SOMMAIRE 1 Introduction 3 1.1 Présentation de l étude 4 1.2 Où en sont les entreprises françaises en matière de

Plus en détail

Argumentaire commercial pour la Gestion unifiée des appareils

Argumentaire commercial pour la Gestion unifiée des appareils Argumentaire commercial pour la Gestion unifiée des appareils Définissez Windows Intune Ce document est conçu pour vous guider lors d un appel téléphonique à un client. Il vous oriente pour la vente de

Plus en détail

HySIO : l infogérance hybride avec le cloud sécurisé

HySIO : l infogérance hybride avec le cloud sécurisé www.thalesgroup.com SYSTÈMES D INFORMATION CRITIQUES ET CYBERSÉCURITÉ HySIO : l infogérance hybride avec le cloud sécurisé Le cloud computing et la sécurité au cœur des enjeux informatiques L informatique

Plus en détail

DOSSIER SOLUTION : CA ARCserve r16. Recours au Cloud pour la continuité d'activité et la reprise après sinistre

DOSSIER SOLUTION : CA ARCserve r16. Recours au Cloud pour la continuité d'activité et la reprise après sinistre Recours au Cloud pour la continuité d'activité et la reprise après sinistre Le Cloud, qu'il s'agisse d'un Cloud privé proposé par un fournisseur de services gérés (MSP) ou d'un Cloud public tel que Microsoft

Plus en détail

DEPENSES IT 2013. Crédit photo : Kim Steele - THINKSTOCK. Une étude

DEPENSES IT 2013. Crédit photo : Kim Steele - THINKSTOCK. Une étude Crédit photo : Kim Steele - THINKSTOCK Une étude SOMMAIRE 1 Introduction 3 1.1 Présentation de l étude 4 1.2 Des relais de croissance malgré un contexte de contraction des dépenses 4 1.3 Applicatifs,

Plus en détail

AFDIT I Les contrats Cloud : des contrats clés en main? 15 octobre 2015

AFDIT I Les contrats Cloud : des contrats clés en main? 15 octobre 2015 AFDIT I Les contrats Cloud : des contrats clés en main? 15 octobre 2015 Déroulement Rappel : qu est-ce que Syntec Numérique? Une définition du Cloud Computing Les caractéristiques du Cloud Computing Les

Plus en détail

Faire le grand saut de la virtualisation

Faire le grand saut de la virtualisation LIVRE BLANC : FAIRE LE GRAND SAUT DE LA VIRTUALISATION........................................ Faire le grand saut de la virtualisation Public cible : Directeurs, responsables et administrateurs informatiques

Plus en détail

Qu est-ce que le «cloud computing»?

Qu est-ce que le «cloud computing»? Qu est-ce que le «cloud computing»? Par Morand Studer eleven Octobre 2011 Qu est-ce que le «cloud computing»? - Morand Studer eleven Octobre 2011 www.eleven.fr 1 Aujourd hui, la démocratisation de l informatique

Plus en détail

Virtual Data Center d Interoute. Prenez la main sur votre Cloud.

Virtual Data Center d Interoute. Prenez la main sur votre Cloud. Virtual Data Center d Interoute. Prenez la main sur votre Cloud. Faites évoluer vos ressources informatiques à la demande Choisissez la localisation d hébergement de vos données en Europe Le réseau européen

Plus en détail

EXIN Cloud Computing Foundation

EXIN Cloud Computing Foundation Exemple d examen EXIN Cloud Computing Foundation Édition Septembre 2012 Droits d auteur 2012 EXIN Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne saurait être publiée, reproduite, copiée, entreposée

Plus en détail

DOSSIER SPÉCIAL Accès réseau : Offrez rapidité et sécurité à vos visiteurs

DOSSIER SPÉCIAL Accès réseau : Offrez rapidité et sécurité à vos visiteurs Accès réseau : Offrez rapidité et sécurité à vos LE CLIENT REÇU en rendez-vous, le prestataire venu effectuer un travail, ou le partenaire en visite d affaires ont-ils accès au réseau lorsqu ils se présentent

Plus en détail

Atelier numérique Développement économique de Courbevoie

Atelier numérique Développement économique de Courbevoie Jeudi 3 mai 2012 Atelier numérique Développement économique de Courbevoie Le cloud computing : du virtuel au réel Atelier numérique de Courbevoie Intervenants : Olivier CARTIERI Animateur Conseil TIC Franck

Plus en détail

La situation du Cloud Computing se clarifie.

La situation du Cloud Computing se clarifie. Résumé La situation du Cloud Computing se clarifie. Depuis peu, le Cloud Computing est devenu un sujet brûlant, et à juste titre. Il permet aux entreprises de bénéficier d avantages compétitifs qui leur

Plus en détail

Qu est ce qu une offre de Cloud?

Qu est ce qu une offre de Cloud? 1 Qu est ce qu une offre de Cloud? Vos Interlocuteurs : Fréderic DULAC Directeur Frederic.dulac@businessdecision.com 2 Sommaire 1. Cloud : Définition et Typologie 2. Cloud : Les avantages 3. Exemple offre

Plus en détail

Livre Blanc. L hébergement à l heure du Cloud. Comment faire son choix?

Livre Blanc. L hébergement à l heure du Cloud. Comment faire son choix? Comment faire son choix? Document conçu et rédigé par le cabinet de conseil et d études Pierre Audoin Consultants Mars 2014 www.pac-online.com blog.pac-online.com Sommaire Un nouveau paradigme... 3 L'hébergement

Plus en détail

SUSE Cloud. Devenez le cloud provider de votre entreprise

SUSE Cloud. Devenez le cloud provider de votre entreprise SUSE Cloud Devenez le cloud provider de votre entreprise Et si vous pouviez répondre plus rapidement aux demandes des clients et saisir immédiatement les opportunités commerciales? Et si vous pouviez améliorer

Plus en détail

Naturellement SaaS. trésorier du futur. Livre blanc. Le futur des trésoriers d entreprise peut-il se concevoir sans le SaaS?

Naturellement SaaS. trésorier du futur. Livre blanc. Le futur des trésoriers d entreprise peut-il se concevoir sans le SaaS? trésorier du futur Le futur des trésoriers d entreprise peut-il se concevoir sans le SaaS? Le futur des trésoriers d entreprise peut-il se concevoir sans le SaaS? Sommaire 1 Le SaaS : du service avant

Plus en détail

La reprise d'activité après sinistre est-elle assez prise en compte par les PME?

La reprise d'activité après sinistre est-elle assez prise en compte par les PME? Technology Adoption Profile personnalisé réalisé pour Colt Septembre 2014 La reprise d'activité après sinistre est-elle assez prise en compte par les PME? Introduction Les petites et moyennes entreprises

Plus en détail

Protéger et héberger vos donnés métiers : les tendances cloud et SaaS au service des entreprises

Protéger et héberger vos donnés métiers : les tendances cloud et SaaS au service des entreprises Livre Blanc Protéger et héberger vos donnés métiers : les tendances cloud et SaaS au service des entreprises Cloud et info financière : Labrador mise sur le cloud Spécialisée dans la communication financière

Plus en détail

Veille Technologique. Cloud-Computing. Jérémy chevalier

Veille Technologique. Cloud-Computing. Jérémy chevalier E6 Veille Technologique Cloud-Computing Jérémy chevalier Table des matières DESCRIPTION :...2 Introduction :...2 Définition du Cloud :...2 Exemple de serveur proposant la solution de Cloud :...2 Les spécificités

Plus en détail

THE NEW STYLE OF SERVICE DESK, ANYTIME, ANYWHERE MARDI 11 FÉVRIER, DOMINIQUE DUPUIS, DIRECTRICE DE LA RECHERCHE

THE NEW STYLE OF SERVICE DESK, ANYTIME, ANYWHERE MARDI 11 FÉVRIER, DOMINIQUE DUPUIS, DIRECTRICE DE LA RECHERCHE THE NEW STYLE OF SERVICE DESK, ANYTIME, ANYWHERE MARDI 11 FÉVRIER, DOMINIQUE DUPUIS, DIRECTRICE DE LA RECHERCHE SOMMAIRE Les enquêtes du CXP SaaS / Cloud Mobilité Big Data Conclusion 2 SOMMAIRE Les enquêtes

Plus en détail

UNIFIED. Nouvelle génération d'architecture unifiée pour la protection des données D TA. dans des environnements virtuels et physiques PROTECTION

UNIFIED. Nouvelle génération d'architecture unifiée pour la protection des données D TA. dans des environnements virtuels et physiques PROTECTION UNIFIED Nouvelle génération d'architecture unifiée pour la protection des données D TA dans des environnements virtuels et physiques PROTECTION Unified Data protection DOSSIER SOLUTION CA arcserve UDP

Plus en détail

QU EST CE QUE LE CLOUD COMPUTING?

QU EST CE QUE LE CLOUD COMPUTING? En France, on parle plus volontiers d «informatique en nuage» 1 pour décrire ce concept. Apparu au début des années 2000, le cloud computing constitue une évolution majeure de l informatique d entreprise,

Plus en détail

Sécurité du cloud computing

Sécurité du cloud computing HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet ADIJ 20 janvier 2011 Sécurité du cloud computing Frédéric Connes Frédéric

Plus en détail

Présentation de. ProConServ-IT NEXINDUS Technologies

Présentation de. ProConServ-IT NEXINDUS Technologies Présentation de ProConServ-IT NEXINDUS Technologies Le terme CLOUD (nuage en anglais), particulièrement dans l'air du temps, est un outil innovant qui permet d'externaliser tout ou partie de l informatique

Plus en détail

Hébergement MMI SEMESTRE 4

Hébergement MMI SEMESTRE 4 Hébergement MMI SEMESTRE 4 24/03/2015 Hébergement pour le Web Serveurs Mutualités Serveurs Dédiés Serveurs VPS Auto-Hébergement Cloud Serveurs Mutualités Chaque Serveur héberge plusieurs sites Les ressources

Plus en détail

Objectif Cloud Une démarche pratique orientée services

Objectif Cloud Une démarche pratique orientée services Avant-propos 1. Au-delà de l'horizon 13 2. Remerciements 14 La notion de Cloud 1. Introduction 17 2. Le Cloud : un besoin repris dans un concept 19 3. Cloud : origine et définition 23 3.1 Modèles de déploiement

Plus en détail

Regard sur hybridation et infogérance de production

Regard sur hybridation et infogérance de production Regard sur hybridation et infogérance de production Février 2014 édito «comment transformer l hybridation des infrastructures en levier de performances?» Les solutions d infrastructure connaissent depuis

Plus en détail

CA Server Automation. Vue d ensemble. Avantages. agility made possible

CA Server Automation. Vue d ensemble. Avantages. agility made possible FICHE PRODUIT : CA Server Automation CA Server Automation agility made possible La solution intégrée CA Server Automation permet d automatiser le provisioning, la correction et la configuration des composants

Plus en détail

Des systèmes d information partagés pour des parcours de santé performants en Ile-de-France.

Des systèmes d information partagés pour des parcours de santé performants en Ile-de-France. Des systèmes d information partagés pour des parcours de santé performants en Ile-de-France. Colloque du 19 juin 2013 Centre de conférences Marriott, Paris Des systèmes d information partagés pour des

Plus en détail

La sécurité des données hébergées dans le Cloud

La sécurité des données hébergées dans le Cloud Conférence IDC Cloud Computing 2012 La sécurité des données hébergées dans le Cloud 25/01/2012 Patrick CHAMBET Responsable du Centre de Sécurité C2S, Groupe Bouygues Planning Quelques rappels Vue simplifiée

Plus en détail

Playbook du programme pour fournisseurs de services 2e semestre 2014

Playbook du programme pour fournisseurs de services 2e semestre 2014 Playbook du programme pour fournisseurs de services 2e semestre 2014 Sommaire 3 Bienvenue dans le programme VSPP (VMware Service Provider Program) 4 Présentation de VMware vcloud Air Network 5 VMware vcloud

Plus en détail

LES NOUVEAUX FACTEURS DE COMPÉTITIVITÉ BASÉS SUR LA 3 ÈME PLATEFORME INFORMATIQUE. Sébastien LAMOUR IDC Research & Consulting Manager

LES NOUVEAUX FACTEURS DE COMPÉTITIVITÉ BASÉS SUR LA 3 ÈME PLATEFORME INFORMATIQUE. Sébastien LAMOUR IDC Research & Consulting Manager LES NOUVEAUX FACTEURS DE COMPÉTITIVITÉ BASÉS SUR LA 3 ÈME PLATEFORME INFORMATIQUE Sébastien LAMOUR IDC Research & Consulting Manager LA 3 ÈME PLATEFORME INFORMATIQUE Santé publique Smart grids Smart buildings

Plus en détail

Le cloud computing c est pour moi?

Le cloud computing c est pour moi? Le cloud computing c est pour moi? Hackfest 2011 OPTIMIZED 4 novembre 2011 - Version 1.0 Mario Lapointe ing. MBA CISA CGEIT mario.lapointe@metastrategie.com Votre conférencier Mario Lapointe ing. MBA CISA

Plus en détail

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Trouvez des solutions de type cloud éprouvées qui répondent à vos priorités principales Points clés Découvrez les avantages de quatre déploiements en

Plus en détail

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@tic Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@TIC 1. Le principe du «Cloud» Qu on les appelle Application Service Provider (ASP),

Plus en détail

Transformation vers le Cloud. Premier partenaire Cloud Builder certifié IBM, HP et VMware

Transformation vers le Cloud. Premier partenaire Cloud Builder certifié IBM, HP et VMware Transformation vers le Cloud Premier partenaire Cloud Builder certifié IBM, HP et VMware 1 Sommaire Introduction Concepts Les enjeux Modèles de déploiements Modèles de services Nos offres Nos Références

Plus en détail

Réduire les risques liés à la migration du réseau de data center

Réduire les risques liés à la migration du réseau de data center Réduire les risques liés à la migration du réseau de data center Optimisez votre architecture et votre investissement IT tout en réduisant la complexité et les risques Les services Cisco de migration de

Plus en détail

L Essentiel Conférence CRiP Thématique Virtualisation et nouvelles stratégies pour le poste de travail 2011

L Essentiel Conférence CRiP Thématique Virtualisation et nouvelles stratégies pour le poste de travail 2011 Club des Responsables d Infrastructures et de Production L Essentiel Conférence CRiP Thématique Virtualisation et nouvelles stratégies pour le poste de travail 2011 Assistance Editoriale - Renaud Bonnet

Plus en détail