LE TRAITEMENT DES POUSSEES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE TRAITEMENT DES POUSSEES"

Transcription

1 5 novembre 2011

2 LE TRAITEMENT DES POUSSEES

3 Les corticoïdes à fortes doses permettent d accélérer la récupération de la poussée. Ils sont prescrits en perfusion à la dose de 1g par jour pendant 3 jours. Ils n ont pas d effet sur la prévention à terme de nouvelle poussée. Les poussées paucisymptomatiques ou très rapidement régressives peuvent ne pas être traitées.

4 LES TRAITEMENTS DE FOND

5 Indications: Formes rémittentes, patients ambulatoires ayant fait au moins 2 poussées au cours des 2 années (BETAFERON, REBIF) ou 3 années (AVONEX) précédant le début du traitement 1 poussée avec risque élevé d évolution vers une SEP définie (BETAFERON, AVONEX) Forme secondairement progressive de SEP évoluant par poussées (AVONEX) Plusieurs études multicentriques de niveau de preuve fort ont démontré une efficacité sur : la fréquence des poussées (diminution d environ 30 %) la progression des lésions IRM (volume lésionnel, nouvelles lésions) Effets indésirables : syndrome grippal, lésions cutanées, dysthyroïdie, dépression

6 Injections quotidiennes par voie sous-cutanée Tolérance générale très bonne en dehors de réactions cutanées nécessitant de varier les points d injection Efficacité globale comparable à l'ifn Indiqué chez les patients ambulatoires présentant une SEP récurrente-rémittente avec au moins 2 poussées au cours des 2 années précédentes

7 Rebif * Avonex Betaferon Copaxone Laboratoire Merck Serono Biogen Schering Teva / Aventis Description Interféron ß-1a glycoprotéine de 166 acides aminés Interféron ß- 1a glycoprotéine de 166 acides aminés Interféron ß-1b produit protéique purifié stérile et lyophilisé Acétate de glatiramère. Mélange synthétique et aléatoire de 4 acides aminés basiques Indications SEP RR (PRISMS) SEP SP avec poussées (SPECTRIMS) SEP RR (MSCRG) CIS à haut risque d évolution en CDMS (CHAMPS) SEP RR (PIVOT) SEP SP avec poussées (EUROPE) CIS à haut risque d évolution en CDMS (BENEFIT) SEP RR (Johnson et al) CIS à haut risque d évolution en CDMS (PRECISE) Administratio n / posologie 3 injections SC par semaine 22 ou 44µg 1 injection IM par semaine 30µg 1 injection SC un jour sur deux 250µg (8MUI) 1 injection SC par jour 20 mg (* : résultats de l étude Reflex dans le CIS en cours d enregistrement)

8 Ac monoclonal, empêche les lymphocytes activés de traverser la barrière hémato-encéphalique Perfusions mensuelles en milieu hospitalier Réduit de 70% la fréquence des poussées Rares cas de leucoencéphalites multifocales progressives (infections cérébrales à virus JC potentiellement mortelles), fréquence estimée à 1/1000 chez les patients traités Indication restreinte aux SEP très actives de forme rémittente-récurrente: patient n ayant pas répondu aux IFNβ avec au moins une poussée lors de l année précédente et au moins 9 lésions T2 ou 1 lésion gado+ d emblée en cas de forme sévère avec 2 poussées invalidantes lors de l année prédente avec une lésion gado + ou une augmentation de la charge lésionelle T2

9 Apparenté à une chimiothérapie Formes agressives de SEP de sclérose en plaques de type récurrente/rémittente ou de type secondairement progressive: 2 poussées ou + avec séquelles dans l année précédente ou progression de 2 pts ou + de l EDSS dans l année précédente et 1 ou plusieurs lésions Gado + dans les 3 mois précédents Dose cumulée 120 mg à ne pas dépasser Risque cardiaque et hématologique

10 Endoxan IV (cyclophosphamide) Dans les formes agressives, utilisé aussi dans les formes progressives Imurel po (azathioprine) Efficacité modérée Méthotrexate po Efficacité modérée dans les formes progressives

11 PREVENTIF?

12 Une grande partie de la population est carencée La carence en vitamine D facteur de risque indépendant à developper une SEP Pas d efficacité prouvée pour l instant d une supplémentation sur l évolution de la maladie

13 A VENIR

14

15 Antiproliferative agents Interferons Pixantrone Vaccine, tolerization IFNβ : interferon beta mab : monoclonal antibody Other Peg IFNb (BIIB017) Azathioprine Teriflunomide ATX-MS BIIB033 Idebenone PI2301 RTL1000 Extavia Phase I Phase II Phase III Firategrast Marketed Fingolimod Avonex Rebif Betaferon Novantrone Copaxone Copaxone generics x2 LV Copaxone Ocrelizumab Belimumab Tysabri Sativex Campath LY Ofatumumab CS-0777 BAF312 Lymphocyte trafficking ONO-4641 ACT ELND-002 Laquinimod BG12 Ampyra IPX-056 RPI-78M Nerispirdine AIN457 AZD5904 Daclizumab GRC4039 CCX-140 NI-0801 Targeted immune regulation Symptomatic Tx = Thérapies orales = Thérapies injectables

16 Arrivée début 2012 Indiqué en monothérapie comme traitement de fond des formes très actives de sclérose en plaques rémittente, avec les 2 mêmes indications que TYSABRI. 1 comprimé à 0,5 mg par jour Immunosuppresseur sélectif, entraine une séquestration des lymphocytes dans les organes lymphoïdes + effet immunomodulateur Efficacité à mi-chemin entre IFN et TYSABRI (diminue de 50% le nombre de poussées, de 30% le risque de progression du handicap), avec un profil de risque plus élevé Les effets indésirables possiblement sévères sont des infections broncho-pulmonaires, des lymphopénies, des problèmes cardiaques (bradycardie), ophtalmologiques (oedème maculaire). L'AMM de GILENYA sera assortie d'un plan de gestion des risques. Initiation sous surveillance hospitalière

17 Compte rendu de ECTRIMS En direct de Göteborg - 13/10/2010 Traitement de la SEP : induction ou escalade thérapeutique? Comi G., Communication orale

18 TRAITEMENTS SYMPTOMATIQUES

19 Peut évoluer indépendamment des poussées Antalgiques usuels peu efficaces Anticomitiaux Lyrica, Neurontin, Trileptal. Tegretol, Rivotril... Antidépresseurs tricycliques Anafranil, Laroxyl Autres Tramadol, neurostimulation, prise en charge d un syndrome anxio-dépressif

20 Parfois utile, savoir la respecter À traiter impérativement si douleurs Kinésithérapie Médicaments antispastiques Liorésal (baclofène), NB: forme intrathécale Dantrium (dantrolène) Benzodiazépines (valium, rivotril...) Sativex début 2012 Toxine botulique en cas de spasticité focale

21 Nécessitent souvent un bilan urodynamique Traiter les infections urinaires Rééducation Traitements médicamenteux Urgences mictionnelles: anticholinergiques Dysurie: alpha-bloquants En cas de résidu post-mictionnel, pratique d autosondages intermittents quotidiens Impuissance Viagra (sildénafil), Cialis Injections intracaverneuses

22 Phénomène mal compris Intrication avec les troubles dépressifs Aucune corrélation au degré de handicap Le repos Fractionnement des efforts Réadaptation à l effort Traiter les autres causes : iatrogènes, troubles du sommeil, dépression Traitements médicamenteux Mantadix (amantadine) 3,4 diaminopyridine (préparation magistrale)

23 Traitement symptomatique : améliore le test à la marche Mécanisme d action : inhibiteur des canaux potassiques (améliore la conduction des neurones démyélinisés) Dosage : 1cp à 10mg 2/j AMM US : 22 janv 2010 Possible AMM européenne début 2012

LES TRAITEMENTS DE LA SEP

LES TRAITEMENTS DE LA SEP LES TRAITEMENTS DE LA SEP Dr Florence ROBERT Service Neurologie CHU Saint-Etienne 1er Colloque de la sclérose en plaques, Saint-Etienne, le 25/05/2012 LES TRAITEMENTS DE FOND DEPENDENT: du type de SEP

Plus en détail

Sclérose en plaques Actualités thérapeutiques. Yann HERVE Service Neurologie CH Carcassonne

Sclérose en plaques Actualités thérapeutiques. Yann HERVE Service Neurologie CH Carcassonne Sclérose en plaques Actualités thérapeutiques Yann HERVE Service Neurologie CH Carcassonne Quelle(s) affirmation(s) sont vraies? 1- Il n y a pas de traitement efficace de la SEP 2- On peut traiter les

Plus en détail

ACTUALITES THERAPEUTIQUES. Dr Sophie PITTION (CHU Nancy) Metz, le 2 Juin 2012

ACTUALITES THERAPEUTIQUES. Dr Sophie PITTION (CHU Nancy) Metz, le 2 Juin 2012 ACTUALITES THERAPEUTIQUES Dr Sophie PITTION (CHU Nancy) Metz, le 2 Juin 2012 Traitement de fond Objectifs: Réduire le nombre de poussées Arrêter ou freiner la progression du handicap Les traitements disponibles

Plus en détail

DSS 4 DSS 6 DSS 7. 8.4 ans 20.1 ans 29.9 ans

DSS 4 DSS 6 DSS 7. 8.4 ans 20.1 ans 29.9 ans pour un malade, impossible de prédire lʼ évolution 25% de formes bénignes utilisation dʼ une canne: 15 ans dʼ évolution utilisation dʼ un fauteuil roulant: 30 ans dʼ évolution DSS 4 DSS 6 DSS 7 8.4 ans

Plus en détail

Actualités sur la Sclérose en Plaques

Actualités sur la Sclérose en Plaques Journée Rhône-Alpine de la Sclérose en Plaques Lyon, le 26 septembre 2015 Actualités sur la Sclérose en Plaques Pr. Sandra VUKUSIC Service de Neurologie A et Fondation Eugène Devic EDMUS sur la Sclérose

Plus en détail

Actualités dans la SEP. Docteur Sophie Géhin. Cabinet de Neurologie Clinique du Tonkin - Villeurbanne

Actualités dans la SEP. Docteur Sophie Géhin. Cabinet de Neurologie Clinique du Tonkin - Villeurbanne Actualités dans la SEP Docteur Sophie Géhin Cabinet de Neurologie Clinique du Tonkin - Villeurbanne PLAN I. Epidémiologie et étiologie II. Présentation clinique et évolution III. Critères diagnostiques

Plus en détail

Les nouveaux traitements de fond de la SEP

Les nouveaux traitements de fond de la SEP Sclérose en plaques : les nouveaux traitements Guillaume MATHEY, Hôpital de Metz-Mercy Les nouveaux traitements de fond de la SEP Le but des traitements de fond Forme par poussées 2 ième ligne TYSABRI

Plus en détail

La sclérose en plaques : les traitements

La sclérose en plaques : les traitements Ecole de la SEP Session 2014 Rhône-Alpes La sclérose en plaques : les traitements Dr Françoise DURAND-DUBIEF, Dr Laurence GIGNOUX Service de Neurologie A et Réseau Rhône-Alpes SEP Hôpital Neurologique

Plus en détail

LES TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS DANS LA SCLEROSE EN PLAQUES

LES TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS DANS LA SCLEROSE EN PLAQUES LES TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS DANS LA SCLEROSE EN PLAQUES (Document à destination des patients) 1 EFFICACITE ATTENDUE DES TRAITEMENTS IMD Après au moins une deuxième poussée Lorsque les Immunomodulateurs

Plus en détail

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis 12 18 Décembre 2012

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis 12 18 Décembre 2012 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 12 18 Décembre 2012 Titre I : Nom du médicament, DCI, forme pharmaceutique, dosage, présentation BETAFERON 250 µg/ml (DCI

Plus en détail

Journée Rhônalpine 2012 d'information sur la SEP

Journée Rhônalpine 2012 d'information sur la SEP Journée Rhônalpine 2012 d'information sur la SEP Service de Neurologie A Fondation Eugène Devic EDMUS Observatoire Français ais de la Sclérose en Plaques (OFSEP) Université Claude Bernard Lyon 1 Hospices

Plus en détail

La sclérose en plaques : les traitements de fond

La sclérose en plaques : les traitements de fond Ecole de la SEP Session 2012 Rhône-Alpes La sclérose en plaques : les traitements de fond Dr Géraldine ANDRODIAS, Dr Florian CHENEVIER Service de Neurologie A et Centre de Coordination EDMUS sur la Sclérose

Plus en détail

Physiopathologie et étiologie

Physiopathologie et étiologie SCLEROSE EN PLAQUES Maladie inflammatoire du système nerveux central: processus inflammatoire discontinu de démyélinisation aiguë dans la substance blanche de l encéphale et de la moelle, respectant les

Plus en détail

Sclérose en plaques. Dr Elisabeth MAILLART CCA Département des Maladies du Système Nerveux. GH Pitié-Salpêtrière

Sclérose en plaques. Dr Elisabeth MAILLART CCA Département des Maladies du Système Nerveux. GH Pitié-Salpêtrière Sclérose en plaques Dr Elisabeth MAILLART CCA Département des Maladies du Système Nerveux GH Pitié-Salpêtrière IFSI - 05 avril 2013 Plan Introduction Physiopathologie Épidémiologie Clinique Imagerie Biologie

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 5 mars 2014

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 5 mars 2014 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 5 mars 2014 L avis de la Commission de la transparence adopté le 8 janvier 2014 a fait l objet d une audition le 5 mars 2014 AUBAGIO 14 mg comprimé pelliculé Boîte de

Plus en détail

La sclérose en plaques (SEP) La sclérose en plaques. La sclérose en plaques. physiopathologie(1) La sclérose en plaques : épidémiologie

La sclérose en plaques (SEP) La sclérose en plaques. La sclérose en plaques. physiopathologie(1) La sclérose en plaques : épidémiologie (SEP) Février 2011 La SEP est une affection inflammatoire du système nerveux central (cerveau,tronc cérébral, moelle épinière). Les lésions correspondent à des plaques de démyélinisation au sein de la

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 15 avril 2015 PLEGRIDY 63 microgrammes + 94 microgrammes, solution injectable en seringue préremplie, coffret d initiation B/2 (CIP : 34009 279 490 3 6) PLEGRIDY 63 microgrammes

Plus en détail

La sclérose en plaques (SEP) Dr Sandrine MILLOT Service de neurologie CHU Dijon

La sclérose en plaques (SEP) Dr Sandrine MILLOT Service de neurologie CHU Dijon La sclérose en plaques (SEP) Dr Sandrine MILLOT Service de neurologie CHU Dijon Introduction Maladie inflammatoire chronique de la gaine de myéline du système nerveux central 1 ère cause de handicap acquis

Plus en détail

Sclérose en plaque (125) Docteur Anne MONAVON Décembre 2003 (Mise à jour juillet 2005)

Sclérose en plaque (125) Docteur Anne MONAVON Décembre 2003 (Mise à jour juillet 2005) Sclérose en plaque (125) Docteur Anne MONAVON Décembre 2003 (Mise à jour juillet 2005) Pré-Requis : Sémiologie de la pathologie du système nerveux central Résumé : La sclérose en plaques est une pathologie

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 20 Juillet 2011. GILENYA 0,5 mg, gélule, plaquettes thermoformées unidoses perforées B/7 (CIP : 4177853)

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 20 Juillet 2011. GILENYA 0,5 mg, gélule, plaquettes thermoformées unidoses perforées B/7 (CIP : 4177853) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 20 Juillet 2011 GILENYA 0,5 mg, gélule, plaquettes thermoformées unidoses perforées B/7 (CIP : 4177853) GILENYA 0,5 mg, gélule, plaquettes thermoformées B/28 (CIP 4177876)

Plus en détail

Par Clotilde LATARCHE 1, Marc SOUDANT 1, Juliette LONGIN 2, Anne-Sophie JEAN-DELEGLISE 2, Marc DEBOUVERIE 1,3 1

Par Clotilde LATARCHE 1, Marc SOUDANT 1, Juliette LONGIN 2, Anne-Sophie JEAN-DELEGLISE 2, Marc DEBOUVERIE 1,3 1 RelSEP Description des prises en charge en vie réelle dans une cohorte de patients atteints de sclérose en plaques et suivis dans un registre épidémiologique en région Lorraine. Par Clotilde LATARCHE 1,

Plus en détail

Item 102 (item 125) : Oeil et sclérose en plaques Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF)

Item 102 (item 125) : Oeil et sclérose en plaques Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) Item 102 (item 125) : Oeil et sclérose en plaques Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) 2013 1 Table des matières Introduction... 3 1. Généralités... 3 2. Signes oculaires... 3 2

Plus en détail

Sclérose en Plaques. = Sclérose multiloculaire, Multiple sclerosis

Sclérose en Plaques. = Sclérose multiloculaire, Multiple sclerosis Sclérose en Plaques = Sclérose multiloculaire, Multiple sclerosis Sclérose en Plaques Maladie fréquente (1( 1 personne/1000 en France) soit 60.000 patients environ en France 1ère cause de handicap chez

Plus en détail

La sclérose en plaques

La sclérose en plaques Hôpital de la Salpêtrière, La sclérose en plaques Catherine Lubetzki Sclérose en plaques 80 000 cas en France Seconde cause de handicap de l adulte jeune 50% des patients ont un handicap permanent à 15

Plus en détail

3/ Sclérose en plaques

3/ Sclérose en plaques SEMESTRE 2 UE 2.3.S2 Santé, maladie, handicap, accidents de la vie I. Introduction 3/ Sclérose en plaques Historique Triade de Charcot: dysarthrie, nystagmus, tremblement Diagnostic de syphilis Anatomopathologie:

Plus en détail

la sclérose en plaques : Actualités diagnostiques et thérapeutiques P Hautecoeur

la sclérose en plaques : Actualités diagnostiques et thérapeutiques P Hautecoeur la sclérose en plaques : Actualités diagnostiques et thérapeutiques P Hautecoeur Etiopathogénie Prédisposition génétique : 50 à 100 gènes de prédisposition HLA Cytokines et ses récepteurs -Dr2 pour les

Plus en détail

LE GILENYA TRAITEMENT ORAL DANS LA SCLEROSE EN PLAQUES

LE GILENYA TRAITEMENT ORAL DANS LA SCLEROSE EN PLAQUES LE GILENYA TRAITEMENT ORAL DANS LA SCLEROSE EN PLAQUES (Document à destination des patients) 1 Madame, Monsieur, Votre neurologue vous a prescrit un traitement oral pour votre sclérose en plaques : le

Plus en détail

Traitement de la sclérose en plaques

Traitement de la sclérose en plaques Traitement de la sclérose en plaques 1 re partie: Mise à jour à propos des médicaments enregistrés à l heure actuelle dans cette indication Matthias Mehling, Urs Pohlman, Ludwig Kappos Neurologische Klinik

Plus en détail

Sclérose en Plaques: Quoi de neuf pour le neurologue?

Sclérose en Plaques: Quoi de neuf pour le neurologue? Sclérose en Plaques: Quoi de neuf pour le neurologue? Dr Antoine GUÉGUEN Service de Neurologie Fondation Ophtalmologique A. de Rothschild Introduction George A. SCHUMACHER: «Multiple sclerosis has become

Plus en détail

Traitement des symptômes de la Sclérose en Plaques

Traitement des symptômes de la Sclérose en Plaques Traitement des symptômes de la Sclérose en Plaques La spasticité +/- déficit moteur + douleurs, crampes, spasmes Aggravée par toute «épine irritative»: infection urinaire, fécalome, ongle incarné, etc.

Plus en détail

sclérose en plaque Amandine MATHIAS Formation continue IAL 14.11.2013 Service d immunologie et allergie Service de neurologie

sclérose en plaque Amandine MATHIAS Formation continue IAL 14.11.2013 Service d immunologie et allergie Service de neurologie Evaluation du risque lié au natalizumab dans la sclérose en plaque Amandine MATHIAS Formation continue IAL 14.11.2013 Service d immunologie et allergie Service de neurologie La SEP: une maladie complexe

Plus en détail

Compte-rendu du 28 e Congrès de l ECTRIMS Lyon, 10 au 13 octobre 2012

Compte-rendu du 28 e Congrès de l ECTRIMS Lyon, 10 au 13 octobre 2012 DOSSIER ECTRIMS Edito Pr Bruno Brochet Président du Conseil Médical et Scientifique de la LFSEP Compte-rendu du 28 e Congrès de l ECTRIMS Lyon, 10 au 13 octobre 2012 Par le Pr Bruno Brochet Pour la troisième

Plus en détail

GILENYA MC Sclérose en plaques (SEP) de forme rémittente

GILENYA MC Sclérose en plaques (SEP) de forme rémittente GILENYA MC Sclérose en plaques (SEP) de forme rémittente FÉVRIER 2012 Marque de commerce : Gilenya Dénomination commune : Fingolimod Fabricant : Novartis Forme : Capsule Teneur : 0,5 mg Maintien d une

Plus en détail

Anticorps neutralisants des Interférons dans la Sclérose En Plaques en Bretagne

Anticorps neutralisants des Interférons dans la Sclérose En Plaques en Bretagne Anticorps neutralisants des Interférons dans la Sclérose En Plaques en Bretagne Pr Gilles EDAN, Dr Emmanuelle LEPAGE, Morgane PIHAN (Interne), Virginie OLIVE, (Attaché de recherche clinique), Neurologie,

Plus en détail

Troubles génitaux sphinctériens dans la. P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes

Troubles génitaux sphinctériens dans la. P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes Troubles génitaux sphinctériens dans la SEP P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes Rappel anatomique Rappel anatomique Structures anatomiques en jeux Plancher pelvien et le sphincter strié

Plus en détail

Objectifs. La sclérose en plaques: ce que doit savoir le médecin. Madame A, 25 ans. Programme

Objectifs. La sclérose en plaques: ce que doit savoir le médecin. Madame A, 25 ans. Programme Objectifs La sclérose en plaques: ce que doit savoir le médecin de premier recours Objectifs SEP: Revoir les critères diagnostiques Différencier les traitements de 1ère et de 2ème générations Distinguer

Plus en détail

Avis de la Commission. 15 septembre 2004

Avis de la Commission. 15 septembre 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE Avis de la Commission 15 septembre 2004 HUMIRA 40 mg, solution injectable en seringue pré-remplie (Boîte de 2 seringues) Laboratoires ABBOTT FRANCE Liste

Plus en détail

Vie de couple: Grossesse

Vie de couple: Grossesse Vie de couple: Grossesse Etat des lieux Traitements Dr Guilloton, 3 session, Ecole de la SEP, 11 avril 2015 Introduction Grossesse : état physiologique à risque Source de complications de maladie Source

Plus en détail

Union pour la lutte contre la sclérose en plaques

Union pour la lutte contre la sclérose en plaques Union pour la lutte contre la sclérose en plaques UNISEP - 14 rue Jules Vanzuppe - 94 200 Ivry Sur Seine - Tel : 01 43 90 39 35 - Fax : 01 43 90 14 51 - www.unisep.org Pour fédérer recherche et aide aux

Plus en détail

Recommandation finale du Comité canadien d expertise sur les médicaments Version en langage clair

Recommandation finale du Comité canadien d expertise sur les médicaments Version en langage clair Recommandation finale du Comité canadien d expertise sur les médicaments Version en langage clair FINGOLIMOD (Gilenya Novartis Pharmaceuticals Canada Inc.) Indication: sclérose en plaques Recommandation

Plus en détail

La SP et vous. connaître vos options de traitement

La SP et vous. connaître vos options de traitement La SP et vous connaître vos options de traitement Produit avec la collaboration de la Société canadienne de la SP, organisme de bienfaisance bénévole et indépendant œuvrant dans le domaine de la santé.

Plus en détail

PCR JC LCR + 3335 copies/ml (USA)

PCR JC LCR + 3335 copies/ml (USA) CAFCIM 12 mai 2012 cas de LEMP PONCTION LOMBAIRE 22/07 Cytologie normale protéinorachie glycorachie normales, cultures négatives PCR JC LCR + 3335 copies/ml (USA) AGGRAVATION 1 crise généralisée tonicoclonique

Plus en détail

Le Réseau Rhône-Alpes SEP

Le Réseau Rhône-Alpes SEP Le Réseau Rhône-Alpes SEP Docteur Laurence GIGNOUX Neurologue coordonnateur Réseau Rhône-Alpes SEP 15 avril 2014, Hôpital Neurologique de Lyon L ORGANISATION DU RÉSEAU RHÔNE-ALPES SEP Le Réseau Rhône-Alpes

Plus en détail

Sclérose en plaques. Nathalie MAGRO Infirmière Coordinatrice du Réseau Rhône Alpes Sclérose En Plaques Avec la participation de Maryse CELLIER

Sclérose en plaques. Nathalie MAGRO Infirmière Coordinatrice du Réseau Rhône Alpes Sclérose En Plaques Avec la participation de Maryse CELLIER Sclérose en plaques Nathalie MAGRO Infirmière Coordinatrice du Réseau Rhône Alpes Sclérose En Plaques Avec la participation de Maryse CELLIER Intervention du samedi 26 juin 2010 Introduction La sclérose

Plus en détail

La sclérose en plaques

La sclérose en plaques LT Mφ La sclérose en plaques une maladie auto-immune? LT Système immunitaire Mφ Facteurs génétiques étiques SEP Facteurs environnementaux nementaux Données épidémiologiques 60.000 patients en France Sujets

Plus en détail

La sclérose en plaques est une maladie chronique diffuse

La sclérose en plaques est une maladie chronique diffuse images Photothèque sur larevuedupraticien.fr Item 102 RR Dr Agnès Fromont, Pr Thibault Moreau Service des maladies inflammatoires du système nerveux et neurologie générale, CHU de Dijon, 21000 Dijon, France

Plus en détail

ATTEINTE INFLAMMATOIRE SB

ATTEINTE INFLAMMATOIRE SB CAFCIM 12 mai 2012 ATTEINTE INFLAMMATOIRE SB les attentes du clinicien en matière d imagerie Docteur ROGGERONE Stéphanie Neurologue, Assistante Service Professeur CONFAVREUX, CHU LYON CAFCIM 12 mai 2012

Plus en détail

Les traitements de fond de la SEP

Les traitements de fond de la SEP DES de Neurologie Inter région Rhône Alpes Auvergne Lyon, le 28 février 2014 Les traitements de fond de la SEP Prof. Sandra VUKUSIC Service de Neurologie A et Fondation Eugène Devic EDMUS sur la Sclérose

Plus en détail

En juin 2013, le laboratoire a déposé un dossier de réponse à l Avis Défavorable.

En juin 2013, le laboratoire a déposé un dossier de réponse à l Avis Défavorable. JUILLET 2014 RAPPORT PUBLIC D EVALUATION BOTOX 50 UNITES ALLERGAN, poudre pour solution injectable BOTOX 100 UNITES ALLERGAN, poudre pour solution injectable BOTOX 200 UNITES ALLERGAN, poudre pour solution

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 2 juin 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 2 juin 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 2 juin 2010 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 14 juin 2005 (JO du 28 avril 2006) ARTOTEC 50 mg/0,2 mg, comprimé B/30 -

Plus en détail

Alemtuzumab (Lemtrada * ) réduit significativement les rechutes dans la sclérose en plaques comparé à l interféron Bêta-1a dans une étude de Phase III

Alemtuzumab (Lemtrada * ) réduit significativement les rechutes dans la sclérose en plaques comparé à l interféron Bêta-1a dans une étude de Phase III COMMUNIQUE DE PRESSE Alemtuzumab (Lemtrada * ) réduit significativement les rechutes dans la sclérose en plaques comparé à l interféron Bêta-1a dans une étude de Phase III - Présentation de nouvelles données

Plus en détail

Mieux reconnaître les poussées de sclérose en plaques

Mieux reconnaître les poussées de sclérose en plaques Mieux reconnaître les poussées de sclérose en plaques La Société canadienne de la sclérose en plaques est fière d être une source d information sur la SP. Les renseignements fournis dans la présente publication

Plus en détail

Traitements futurs. Traitements de la SP 2014-10-01. I. Prévention de la maladie II. Prévention des poussées III. Neuroprotection et remyélinisation

Traitements futurs. Traitements de la SP 2014-10-01. I. Prévention de la maladie II. Prévention des poussées III. Neuroprotection et remyélinisation Traitements futurs Dr François Grand Maison, neurologue et directeur, clinique Neuro Rive Sud Traitements de la SP I. Prévention de la maladie II. Prévention des poussées III. Neuroprotection et remyélinisation

Plus en détail

La SEP chez l enfant, une maladie qui reste rare Par Nathalie Charbonnier

La SEP chez l enfant, une maladie qui reste rare Par Nathalie Charbonnier SEP chez l enfant Dr Nathalie Charbonnier, journaliste, Paris La SEP chez l enfant, une maladie qui reste rare Par Nathalie Charbonnier Parce que la SEP touche un nombre limité d enfants, la recherche

Plus en détail

Dossier de presse Sclérose en plaques : où en est la recherche?

Dossier de presse Sclérose en plaques : où en est la recherche? Paris, le 19 juin 2008 Dossier de presse Sclérose en plaques : où en est la recherche? Un focus sur les causes de la SEP et les perspectives thérapeutiques I - Qu est-ce que la sclérose en plaques? Aujourd'hui,

Plus en détail

Les douleurs neuropathiques

Les douleurs neuropathiques Les douleurs neuropathiques Dr LALLIER Emmanuelle Hôpital Louis Pasteur DOLE 1 Thérapeutiques médicamenteuses (1) : les traitements locaux Cibles d actions : décharges ectopiques et sensibilisation des

Plus en détail

Actualités IRM dans la SEP Thomas Tourdias 1, 2

Actualités IRM dans la SEP Thomas Tourdias 1, 2 Actualités IRM dans la SEP Thomas Tourdias 1, 2 (1) Service de NeuroImagerie Diagnostique et Thérapeutique, CHU Bordeaux, Université de Bordeaux (2) Neurocentre Magendie, INSERM U 862, Université de Bordeaux

Plus en détail

LES MÉDICAMENTS de la SCLÉROSE en PLAQUES PLAN

LES MÉDICAMENTS de la SCLÉROSE en PLAQUES PLAN LES MÉDIAMETS de la SLÉRSE en PLAQUES PLA A LA SLÉRSE en PLAQUES (rappels) A 1 ISTRIQUE A 2 DESRIPTI A 3 FRMES de la MALADIE A 4 SYMPTÔMES A 5 AUSES A 6 DIAGSTI A 7 ÉVLUTI B TRAITEMETS B 1 DES PUSSÉES

Plus en détail

Paris, le 22 septembre 2010 19h15

Paris, le 22 septembre 2010 19h15 Paris, le 22 septembre 2010 19h15 AB Science annonce avoir obtenu les autorisations réglementaires d initier quatre phases 3 annoncées lors de son introduction en bourse, dans le myélome multiple, la polyarthrite

Plus en détail

Thérapeutiques. Traitements symptomatiques. Rééducation neurologique [74], [75]

Thérapeutiques. Traitements symptomatiques. Rééducation neurologique [74], [75] Thérapeutiques Il faut distinguer le traitement des symptômes contribuant au handicap, le traitement visant à une récupération clinique lors d'une poussée et le traitement de fond visant à enrayer le processus

Plus en détail

TRAITEMENTS MODIFICATEURS DE L ÉVOLUTION DE LA SP AU CANADA

TRAITEMENTS MODIFICATEURS DE L ÉVOLUTION DE LA SP AU CANADA 175, rue Bloor Est Bureau 700, tour nord Toronto (Ontario) M4W 3R8 Téléphone : 416 922-6065 Télécopieur : 416 922-7538 www.scleroseenplaques.ca Juin 2007 TRAITEMENTS MODIFICATEURS DE L ÉVOLUTION DE LA

Plus en détail

Numéro 18 l 2011. l Traitements pharmacologiques et SEP

Numéro 18 l 2011. l Traitements pharmacologiques et SEP Numéro 18 l 2011 l Traitements pharmacologiques et SEP Comité de Rédaction Fédération Internationale contre la Sclérose en Plaques (MSIF) La mission de la MSIF est de diriger le mouvement international

Plus en détail

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis 2 23 Octobre 2012

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis 2 23 Octobre 2012 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 2 23 Octobre 2012 Titre I : Nom du médicament, DCI, forme pharmaceutique, dosage, présentation HUMIRA (DCI : Adalimumab

Plus en détail

Prise en charge médicale des ataxies et des paraparésies spastiques d origine génétique

Prise en charge médicale des ataxies et des paraparésies spastiques d origine génétique Prise en charge médicale des ataxies et des paraparésies spastiques d origine génétique vue sous l angle de la M.P.R. Dominique Mazevet, Unité de prise en charge de la spasticité, service de MPR Groupe

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 20 juillet 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 20 juillet 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 20 juillet 2005 1 flacon(s) en verre de 0,5 ml : 557 767-8 3 flacon(s) en verre de 0,5 ml : 557 768-4 12 flacon(s) en verre de 0,5 ml : 557 769-0 6 flacon(s) en verre

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 10 octobre 2001

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 10 octobre 2001 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 10 octobre 2001 VIRAFERONPEG 50 µg 80 µg 100 µg 120 µg 150 µg, poudre et solvant pour solution injectable B/1 B/4 Laboratoires SCHERING PLOUGH Peginterféron

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 22 décembre 2004. HYALGAN 20 mg/2 ml, solution injectable par voie intra-articulaire en seringue pré-remplie B/1

AVIS DE LA COMMISSION. 22 décembre 2004. HYALGAN 20 mg/2 ml, solution injectable par voie intra-articulaire en seringue pré-remplie B/1 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 22 décembre 2004 HYALGAN 20 mg/2 ml, solution injectable par voie intra-articulaire en seringue pré-remplie B/1 Laboratoires EXPANSCIENCE

Plus en détail

Sclérose en plaques ITEM 125 OBJECTIFS LIENS TRANSVERSAUX. Sujets tombés au concours de l'internat et aux ECN : 2004, 2006

Sclérose en plaques ITEM 125 OBJECTIFS LIENS TRANSVERSAUX. Sujets tombés au concours de l'internat et aux ECN : 2004, 2006 ITEM 125 Sclérose en plaques OBJECTIFS Diagnostiquer une sclérose en plaques. Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient. Décrire les principes de la prise en charge au long cours

Plus en détail

Livret imagé de la SEP

Livret imagé de la SEP Les Cahiers Pratisep Collection Livret imagé de la SEP P r Thibault Moreau service de neurologie, chu de dijon Livret imagé de la SEP P r Thibault Moreau service de neurologie, chu de dijon SOMMAIRE Qui

Plus en détail

Bulletin. Le mot du président Quel avenir pour les interférons et le Copaxone?

Bulletin. Le mot du président Quel avenir pour les interférons et le Copaxone? Bulletin Numéro 34 I Novembre 2013 Vaincre la Sclérose en Plaques par la recherche Le mot du président Quel avenir pour les interférons et le Copaxone? Depuis 1992, les interférons (IFNs) et le Copaxone

Plus en détail

Les questions médicales de la SEP

Les questions médicales de la SEP Les Cahiers Pratisep Collection Les questions médicales de la SEP D r Marc Coustans clinique de la sep de rennes D r Jérôme de Seze service de neurologie, chu de lille P r Thibault Moreau service de neurologie,

Plus en détail

Etat de l art de la prise en charge de la sclérose en plaque. Delande Evariste, Peyronnet Jean Xavier, Luis Doriane

Etat de l art de la prise en charge de la sclérose en plaque. Delande Evariste, Peyronnet Jean Xavier, Luis Doriane Etat de l art de la prise en charge de la sclérose en plaque Delande Evariste, Peyronnet Jean Xavier, Luis Doriane Plan I. La sclérose en plaques II. III. IV. Traitements des poussées Traitements de fond

Plus en détail

Les Migraines et les céphalées. Dr G.Hinzelin Migraines et Céphalées Migraines et Céphalées La migraine représente entre 5 à 18% de la population française selon le sexe et en fonction des études. Est

Plus en détail

La sclérose en plaques

La sclérose en plaques La sclérose en plaques Guillaume MATHEY, neurologie CHR Metz- Thionville SecBon ammppu de Metz 4nov 2014 LA SCLÉROSE EN PLAQUES 1 65 000-100 000 personnes en France 1 Français sur 1000 2-3 femmes pour

Plus en détail

(SEP) Sclérose en plaques

(SEP) Sclérose en plaques La sclérose en plaques est une maladie neurologique connue depuis le siècle dernier. Les troubles vésico-sphinctériens ont été très longtemps sousestimés et malheureusement pris en considération en phase

Plus en détail

ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Sclérose en plaques

ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Sclérose en plaques ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Sclérose en plaques Juillet 2015 Ce document est téléchargeable sur : www.has-sante.fr Haute Autorité de Santé Service des maladies chroniques et dispositifs

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 mars 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 mars 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 14 mars 2007 METOJECT 10 mg/ml, solution injectable en seringue pré-remplie 1 seringue pré-remplie en verre de 0,75 ml avec aiguille : 371 754-3 1 seringue pré- remplie

Plus en détail

Quelles sont les options?

Quelles sont les options? Quelles sont les options? Un DVD et un livret d information de Choisir un traitement contre la SP Quelles sont les options? Si votre médecin vous a recommandé de commencer un traitement modificateur de

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 8 juillet 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 8 juillet 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 8 juillet 2009 BERINERT 500U, poudre et solvant pour solution injectable / perfusion Boîte de 1, code CIP : 574 596-3 Laboratoires CSL Behring SA Inhibiteur de C1 estérase

Plus en détail

sclérose en plaques 21 ème journée Maurice Doublet

sclérose en plaques 21 ème journée Maurice Doublet Compte-rendu du congrès de la Fondation ARSEP 2012 sclérose en plaques 21 ème journée Maurice Doublet les faits marquants de l année les nouveaux traitements la recherche à la parole : 2 chercheurs financés

Plus en détail

Assurance Maladie Obligatoire. Commission de la Transparence des médicaments. Avis 4 20 Novembre 2012

Assurance Maladie Obligatoire. Commission de la Transparence des médicaments. Avis 4 20 Novembre 2012 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 4 20 Novembre 2012 Titre I : Nom du médicament, DCI, forme pharmaceutique, dosage, présentation - ACTEMRA, TOCILIZUMAB,

Plus en détail

Journée Rhônalpine d Information sur la SEP Lyon 26 septembre 2015 Thérapies non conventionnelles et SEP Régimes alimentaires

Journée Rhônalpine d Information sur la SEP Lyon 26 septembre 2015 Thérapies non conventionnelles et SEP Régimes alimentaires Journée Rhônalpine d Information sur la SEP Lyon 26 septembre 2015 Thérapies non conventionnelles et SEP Régimes alimentaires Docteur Géraldine ANDRODIAS Médecin coordonnateur Réseau Rhône-Alpes SEP Thérapies

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 11 avril 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 11 avril 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 11 avril 2012 FAMPYRA 10 mg, comprimé à libération prolongée B/28 - CIP 219 395-4 B/56 - CIP 219 396-0 BIOGEN IDEC FRANCE Fampridine Code ATC : N07XX (autre médicament

Plus en détail

Prise en charge des métastases osseuses Approche médicamenteuse

Prise en charge des métastases osseuses Approche médicamenteuse Prise en charge des métastases osseuses Approche médicamenteuse S Lozano Hôpital Larrey 08 Octobre 2010 Les métastases osseuses Fréquentes 3 ème localisation (poumon, foie) 30 à 50% des patients 40% dans

Plus en détail

Sclérose en plaques. Item 125. Objectifs pédagogiques

Sclérose en plaques. Item 125. Objectifs pédagogiques 28 Item 125 Sclérose en plaques I. ÉPIDÉMIOLOGIE ET ÉTIOLOGIE II. PHYSIOPATHOLOGIE III. CLINIQUE Objectifs pédagogiques Nationaux Diagnostiquer une SEP. Argumenter l attitude thérapeutique et planifier

Plus en détail

Ac monoclonaux en Pneumo-Allergologie Palivizumab, Omalizumab. J.L. Rittié Hôpital des Enfants, Toulouse

Ac monoclonaux en Pneumo-Allergologie Palivizumab, Omalizumab. J.L. Rittié Hôpital des Enfants, Toulouse Ac monoclonaux en Pneumo-Allergologie Palivizumab, Omalizumab J.L. Rittié Hôpital des Enfants, Toulouse Particularités communes! Ac monoclonaux «humanisés»! AMM 1999 pour le palivizumab, 2006 pour omalizumab!

Plus en détail

Quelle place pour les agonistes dopaminergiques dans le syndrome des jambes sans repos?

Quelle place pour les agonistes dopaminergiques dans le syndrome des jambes sans repos? BON USAGE DU MÉDICAMENT Quelle place pour les agonistes dopaminergiques dans le syndrome des jambes sans repos? Le syndrome des jambes sans repos (SJSR) est une maladie de diagnostic souvent difficile,

Plus en détail

Nouveaux traitements pour la SEP, 1 re partie : Bases scientifiques et impacts des traitements oraux de la SEP

Nouveaux traitements pour la SEP, 1 re partie : Bases scientifiques et impacts des traitements oraux de la SEP Nouveaux traitements pour la SEP, 1 re partie : Bases scientifiques et impacts des traitements oraux de la SEP Avec le soutien d une subvention privée à but éducatif de Biogen idec http://www.medscape.org/viewarticle/823890

Plus en détail

GESTION DES EFFETS SECONDAIRES DES TRAITEMENTS OPIOÏDES. DU de Médecine palliative et d accompagnement Dr Sophie TOUSSAINT-MARTEL Février 2014

GESTION DES EFFETS SECONDAIRES DES TRAITEMENTS OPIOÏDES. DU de Médecine palliative et d accompagnement Dr Sophie TOUSSAINT-MARTEL Février 2014 GESTION DES EFFETS SECONDAIRES DES TRAITEMENTS OPIOÏDES DU de Médecine palliative et d accompagnement Dr Sophie TOUSSAINT-MARTEL Février 2014 Les opioïdes partagent tous globalement les mêmes effets indésirables.

Plus en détail

DOULEUR ET CANCER. Dr Catherine. CIAIS

DOULEUR ET CANCER. Dr Catherine. CIAIS DOULEUR ET CANCER Dr Catherine. CIAIS IFSI le 2 février 2010 OBJECTIFS Savoir évaluer une douleur cancéreuse Connaître les différents types de douleur en cancérologie Mécanismes Étiologies Stratégies thérapeutiques

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 01 avril 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 01 avril 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 01 avril 2009 ABSTRAL 100 microgrammes, comprimé sublingual B/10 Code CIP : 391 042 9 B/30 Code CIP : 391 043 5 ABSTRAL 200 microgrammes, comprimé sublingual B/10 Code

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, la sclérose en plaques

La prise en charge de votre maladie, la sclérose en plaques GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, la sclérose en plaques Vivre avec une sclérose en plaques Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 avril 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 avril 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 29 avril 2009 NAVELBINE 20 mg, capsule molle plaquette(s) thermoformée(s) PVC-aluminium PVDC de 1 capsule(s) : 365 948-4 NAVELBINE 30 mg, capsule molle plaquette(s) thermoformée(s)

Plus en détail

une maladie handicapante

une maladie handicapante Qualité de vie une maladie handicapante Altération de la qualité de vie Pendant la crise et en inter-crise+++ A prendre en compte pour l instauration du traitement de fond Evaluer le handicap du migraineux

Plus en détail

Sclérose en plaques. SEVY Amandine 1,2. service de neurologie, HIA Laveran, Marseille. CHU Timone, Marseille. Janvier 2014

Sclérose en plaques. SEVY Amandine 1,2. service de neurologie, HIA Laveran, Marseille. CHU Timone, Marseille. Janvier 2014 Sclérose en plaques SEVY Amandine 1,2 1 service de neurologie, HIA Laveran, Marseille 2 CHU Timone, Marseille Janvier 2014 Plan Définition Epidémiologie Etiologie Physiopathologie Clinique Diagnostic positif

Plus en détail

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la sclérose en plaques (SEP) : deux affections pourvoyeuses de handicap en Neurologie

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la sclérose en plaques (SEP) : deux affections pourvoyeuses de handicap en Neurologie Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la sclérose en plaques (SEP) : deux affections pourvoyeuses de handicap en Neurologie M. Benabdeljlil, S. Aïdi, M. El Alaoui Faris Service de Neurologie A et

Plus en détail

Neuro-sémiologie du SNC

Neuro-sémiologie du SNC INSTITUT DAUPHINE d Ostéopathie Neuro-sémiologie du SNC G. Beauvalot La sclérose en plaques Neuro-sémiologie du SNC Définition et épidémiologie Anatomo-pathologie Etiologies Sémiologie Eléments diagnostics

Plus en détail

La sclérose en plaque (SEP)

La sclérose en plaque (SEP) La sclérose en plaque (SEP) La sclérose en plaques a une prévalence de 90 pour 100 000 habitants en France. Cette prévalence est plus élevée au Royaume-Uni et en Scandinavie, plus faible en Europe du Sud.

Plus en détail

Les douleurs. dans la sclérose en plaques. Fondation pour la recherche sur la sclérose en plaques

Les douleurs. dans la sclérose en plaques. Fondation pour la recherche sur la sclérose en plaques Brochure destinée aux personnes atteintes de sclérose en plaques et à leur entourage Fondation pour la recherche sur la sclérose en plaques Les douleurs dans la sclérose en plaques Pr. Patrick Hautecoeur

Plus en détail

LA SCLEROSE EN PLAQUES

LA SCLEROSE EN PLAQUES NEUROLOGIE LA SCLEROSE EN PLAQUES I - DEFINITION Maladie de la myéline. Elle fait partie des maladies de la substance blanche. Il y a destruction puis reconstitution de cette myéline. Ou gliose : tissu

Plus en détail