interféron ron β 1a dans le traitement des formes rémittentes de sclérose en plaques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "interféron ron β 1a dans le traitement des formes rémittentes de sclérose en plaques"

Transcription

1 Le mécanisme m d action d et les effets de l interfl interféron ron β 1a dans le traitement des formes rémittentes de sclérose en plaques Présentation du domaine de terminologie Fanny Jarnet Le 13 avril /02/2008 Fanny Jarnet - DESS ILTS - Université de Paris 7 1

2 Sommaire Introduction: Qu est-ce que la Sclérose en plaques? Une première définition Les différentes formes de SEP Les symptômes Les causes Les facteurs de risque Quelques chiffres Le choix du sujet Les problèmes de recherche documentaire Les arborescences & la présentation du domaine Les problèmes terminologiques Traduction d un extrait 01/02/2008 Fanny Jarnet - DESS ILTS - Université de Paris 7 2

3 Introduction: une première définition d SEP et Système Nerveux Central Le système nerveux central La SEP est une maladie neurologique inflammatoire qui s'attaque au système nerveux central (SNC) 01/02/2008 Fanny Jarnet - DESS ILTS - Université de Paris 7 3

4 Introduction: une première définition d SEP et myéline Dans le SNC la myéline (maintenue par les oligodendrocytes) protège les fibres nerveuses (axones), chargés de transmettre l influx nerveux vers les membres. 01/02/2008 Fanny Jarnet - DESS ILTS - Université de Paris 7 4

5 Introduction: une première définition d SEP et démyd myélinisation Des lésions apparaissent sur la myéline En se sclérosant, ces lésions se transforment en plaques : c est ce qu on appelle des plaques/lésions de démyélinisation 01/02/2008 Fanny Jarnet - DESS ILTS - Université de Paris 7 5

6 Introduction: une première définition d SEP et démyd myélinisation Ces plaques réduisent la capacité des axones à transmettre l influx nerveux C est le phénomène de poussée inflammatoire 01/02/2008 Fanny Jarnet - DESS ILTS - Université de Paris 7 6

7 Introduction: Les différentes formes de sclérose en plaques Forme rémittente / relapsing-remitting MS poussées avec rémission et sans aggravation du handicap entre les poussées Forme progressive d'emblée / primary progressive MS aggravation progressive des symptômes sans poussées individualisables Forme secondairement progressive / secondary progressive MS aggravation des symptômes après une 1ère phase rémittente Forme progressive avec poussées / progressive-relapsing MS poussées avec aggravation entre les poussées 01/02/2008 Fanny Jarnet - DESS ILTS - Université de Paris 7 7

8 Introduction: Les symptômes Troubles sensitifs Troubles de la motricité Troubles de l équilibre Troubles de la vision Troubles de la parole Fatigue Troubles génito-urinaires Troubles de la sexualité Troubles cognitifs et affectifs 01/02/2008 Fanny Jarnet - DESS ILTS - Université de Paris 7 8

9 Introduction: Les causes Encore indéterminées SEP = maladie auto-immune (ou le corps se défend luimême) Démyélinisation serait dus à une réponse anormale du système immunitaire globules blancs (les leucocytes) normalement chargés de lutter contre les bactéries et les virus, se comporteraient de manière anarchique en attaquant périodiquement la myéline du corps 01/02/2008 Fanny Jarnet - DESS ILTS - Université de Paris 7 9

10 Introduction: Les facteurs de risque Les facteurs de risques génétiques Les facteurs de risques environnementaux Non héréditaire Pas de transmission chez la femme enceinte 30% risque chez jumeaux + fréquent dans régions tempérées froides Exceptionnelle dans les pays tropicaux et équatoriaux stress, traumatisme, infections, intervention chirurgicale, vaccins > favoriseraient poussées 01/02/2008 Fanny Jarnet - DESS ILTS - Université de Paris 7 10

11 Introduction: Quelques chiffres 2 millions de malades malades en France 2/3 femmes 1ère maladie neurologique du jeune adulte âge moyen d'apparition : 20 à 40 ans dépistage par IRM 2000 nouveaux cas chaque année aucun remède 01/02/2008 Fanny Jarnet - DESS ILTS - Université de Paris 7 11

12 Le choix du sujet La sclérose en plaques Les traitements Le traitement des formes rémittentes L interféron beta Le mécanisme d action de l interféron beta 01/02/2008 Fanny Jarnet - DESS ILTS - Université de Paris 7 12

13 Les problèmes de recherche documentaire Internet et les associations consacrées aux malades Les glossaires PubMed Science-Direct Elsevier La BU de médecine Les revues Les thèses Peu de vulgarisation sur le micro-domaine 01/02/2008 Fanny Jarnet - DESS ILTS - Université de Paris 7 13

14 Les arborescences: Légende Les liens logiques: lien hyperonyme/hyponyme Les liens indirects: lien cause/effet lien chronologique lien associatif lien de médiation Les termes en gris terme font l objet d une arborescence développée à la page suivante Les termes soulignés terme renvoient à une entrée du dictionnaire terminologique 01/02/2008 Fanny Jarnet - DESS ILTS - Université de Paris 7 14

15 Arbre 1: Les différentes formes de SEP maladie démyélinisante autoimmune du système nerveux central encéphalomyélite sclérose en plaques myélite neuromyélite forme rémittente forme progressive d emblée forme progressive avec poussées évolue par forme secondairement progressive poussée traitement

16 Arbre 1: The different forms of MS demyelinating autoimmune disease of the central nervous system encephalomyelitis multiple sclerosis myelitis neuromyelitis relapsing-remitting multiple sclerosis primary progressive multiple sclerosis progressive-relapsing multiple sclerosis évolue par secondary progressive multiple sclerosis relapse treatment 16

17 Arbre 2: Le traitement des formes rémittentesr traitement traitement des poussées traitement de fond anti-inflammatoire immunosuppresseur immunomodulateur corticoïdes mithoxanthrone interféron β 1a copolymer

18 Arbre 2: The treatment of relapsing-remitting remitting MS treatment treatment of the relapses disease-modifying drug anti-inflammatory immunosuppressive immunomodulatory corticoïds mitoxanthrone interferon β 1a copolymer 18

19 Arbre 3: Les interférons rons interféron interféron du groupe II interféron du groupe I pro-inflammatoire immunomodulateur interféron γ interféron α interféron β interféron ω interféron β recombinant obtenu par recombinaison génétique cellule interaction interféron β 1a interféron β 1b Avonex Rebif Bétaféron

20 Arbre 3: Interferons interferon type I interferon type II interferon pro-inflammatory immunomodulatory interferon γ interferon α interferon β interferon ω recombinant interferon β genetically recombined cell interaction interferon β 1a interferon β 1b Avonex Rebif Betaseron 20

21 Arbre 4: Les cellules impliquées cellule sécrète protéines cellule du sang cellule du tissu cérébral cellule du tissu conjonctif cellule de la BHE* leucocyte érythrocyte cellule gliale cellule de l endothélium vasculaire monocyte lymphocyte cellule microgliale astrocyte oligodendrocyte fibroblaste cellule endothéliale lymphocyte T lymphocyte B lymphocyte NK macrophage dérive en * pour passer dans un tissu *BHE: Barrière Hémato-Encéphalique

22 Arbre 4: The cells cell produces protein blood cell cerebral tissu cell connective tissu cell BBB* cell leukocyte erythrocyte glial cell vascular endothelium cell monocyte lymphocyte microglial cell astrocyte oligodendrocyte fibroblast endothelial cell T cell B cell NK cell macrophage derives in * to enter a tissu *BBB: Blood Brain Barrier 22

23 Arbre 5: Les protéines sécrs crétées x sécrète y protéine cytokine enzyme cytokine pro-inflammatoire cytokine anti-inflammatoire métalloprotéinase matricielle interféron interleukine Tumor Necrosis Factor interféron interleukine Transforming Growth Factor INF γ IL 1 IL 2 IL 12 TNF α INF β IL 4 IL 5 IL 6 IL 10 TGF β lymphocyte T & lymphocyte NK lymphocyte & macrophage fibroblaste lymphocyte & macrophage cellule endothéliale & cellule microgliale

24 Arbre 5: The proteins x produces y protein cytokine enzyme proinflammatory cytokine anti-inflammatory cytokine matrix metalloproteinases interferon interleukine Tumor Necrosis Factor interferon interleukine Transforming Growth Factor INF γ IL 1 IL 2 IL 12 TNF α INF β IL 4 IL 5 IL 6 IL 10 TGF β T cell & NK cell lymphocyte & macrophage fibroblast lymphocyte & macrophage endothelial cell & microglial cell 24

25 Arbre 6-a: 6 Physiopathologie de la SEP antigène activation lymphocyte T lymphocyte T activé adhère synthèse des métalloprotéinases matricielles entraîne la perméabilité de la * traverse barrière hématoencéphalique pénètre endothélium vasculaire SNC cellule présentatrice des antigènes de la myéline interaction lymphocyte T autoréactif se différencie astrocyte cellule microgliale lymphocyte T de type Th1 lymphocyte T de type Th2 sécrète réponse inflammatoire cytokine pro-inflammatoire cytokine anti-inflammatoire

26 Arbre 6-a: 6 MS physiopathology antigen activation T cell activated T cell adhesion expression of matrix metalloproteinases disruption of cross blood brain barrier enter vascular endothelium CNS antigen presenting cell interaction autoreactive T cell differenciates into astrocyte microglial cell Th1 T cell Th2 T cell produces inflammation proinflammatory cytokine anti-inflammatory cytokine 26

27 Arbre 6-b: 6 Physiopathologie de la SEP cytokine pro-inflammatoire interféron λ TNF α interleukine 1 interleukine 2 interleukine 12 activent cellule activent astrocyte macrophage cellule microgliale lymphocyte sécrètent substance sécrètent anticorps toxiques pour oxyde nitrique cytokine toxiques pour olygodendrocyte neurone démyélinisation perte cellulaire poussée

28 Arbre 6-b: 6 MS physiopathology proinflammatory cytokine interferon λ TNF α interleukine 1 interleukine 2 interleukine 12 activates cell activates astrocyte macrophage microglial cell lymphocyte produces substance produces antibody toxic nitric oxide cytokine toxic oligodendrocyte neurone demyelination cellular lost relapse 28

29 Physiopathologie de la SEP

30 Arbre 7: Le mécanisme m d action d de l interfl interféron ron β interféron β 1a limite l adhésion inhibe la synthèse agit sur induit lymphocyte T activé métalloprotéinase matricielle cellule microgliale cytokine anti-inflammatoire à réduit la perméabilité s oppose à l action endothelium vasculaire barrière hémato-encéphalique interféron λ diminue la production IL 4 IL 5 IL 6 IL 10 TGF β limite le passage TNF α IL1 NO inhibe la production SNC dans lymphocyte T activé IL 12 diminue l atteinte oligodendrocyte réduction du phénomène de démyélinisation diminution de la fréquence poussée

31 Physiopathologie de la SEP et action de l interfl interféron ron β

32 Arbre 7: Interferon β 1a mecanism interferon β 1a reduces the adhesion inhibition of acts on induces activated T cell matrix metalloproteinase microglial cell anti-inflammatory cytokine to vascular endothelium reduces the proliferation of réduit la perméabilité blood brain barrier blocks the action of inteferon λ reduces the production of TNF α IL1 NO inhibition of IL 4 IL 5 IL 6 IL 10 TGF β CNS in activated T cell IL 12 reduces the injury oligodendrocyte reduces the phenomenon of demyelination reduces the frequency of relapse 32

33 Les problèmes terminologiques 1. Les problèmes d emprunts 2. Les mots composés et les problèmes de variantes: déterminer un terme vedette Variantes orthographiques Synonymes ou Parasynonymes 3. Les problèmes d équivalence 4. Les problèmes d hyperonymie 5. Les problème de différence de concepts/point de vue 6. Un cas particulier: affaire à suivre.. 01/02/2008 Fanny Jarnet - DESS ILTS - Université de Paris 7 33

34 Les problèmes terminologiques 1. Les problèmes d empruntsd Tumor Necrosis Factor alpha (TNFα) Le taux de TNFα serait corrélé à la rupture de la barrière hémato-encéphalique, à l activité de la maladie, à la gravité de l atteinte clinique et à l évolutivité à 2 ans. Transforming Growth Factor beta (TGFβ) Lors de la phase de réparation ce sont des lymphocytes T de type Th2 qui vont être activés, sécrétant des CK anti-inflammatoires (IL-4, IL-5, IL-10 et TGFβ). Ces deux termes ne sont en fait presque jamais employés dans leur forme développée 01/02/2008 Fanny Jarnet - DESS ILTS - Université de Paris 7 34

35 Les problèmes terminologiques 2. Les mots composés s et les problèmes de variantes : déterminer d un terme vedette Variantes orthographiques: interféron beta / interféron-β / interféron bêta / IFN-β / IFNβ / IF-β / IFβ interféron gamma / interféron-γ / IFN-γ / INFγ Synonymes ou Parasynonymes FR: métalloprotéinase matricielle / métalloprotéase matricielle / métalloprotéinase EN: matrix metalloproteinase / matrix metalloprotease FR: endothélium vasculaire EN: vascular endothelium / endothelium EN: disease-modifying drug (DMD)/ disease-modifying treatment / disease-modifying therapy problème d équivalence avec un seul terme en français: traitement de fond 01/02/2008 Fanny Jarnet - DESS ILTS - Université de Paris 7 35

36 Les problèmes terminologiques 3. Les problèmes d éd équivalence relapse / attack / exacerbation = poussée une seule occurrence de rechute et aucune d attaque/exacerbation seulement poussée dans le corpus de référence (première poussée) Problème de traduction : termes équivalents pour l expert mais pas pour le linguiste 01/02/2008 Fanny Jarnet - DESS ILTS - Université de Paris 7 36

37 Les problèmes terminologiques 4. Les problèmes d hyperonymied interféron = glycoprotéine = cytokine = immunomodulateur cytokine si on se place du point de vue de sa fonction (messager intercellulaire) glycoprotéine si on se place du point de vue de sa composition moléculaire immunomodulateur si on se place du point de vue de son action dans le SNC interleukine 1, 2, 4, 5, 6, 10, 12 01/02/2008 Fanny Jarnet - DESS ILTS - Université de Paris 7 37

38 Les problèmes terminologiques 6. Les problèmes de différence de concept/point de vue relapsing-remitting multiple sclerosis (RRMS) / forme rémittente de sclérose en plaques Un seul terme en anglais Enormément de variantes en français forme rémittente de sclérose en plaques sclérose en plaques récurrente-rémittente sclérose en plaques rémittente sclérose en plaques de forme rémittente forme / évolution rémittente forme de la maladie vs maladie à part entière immunomodulateur / immunomodulatory nom vs. adjectif Les immunomodulateurs vont quant à eux agir sur certains éléments de la réponse immune au sein du système nerveux central en essayant de moduler ses excès. Therapies that have been developed for the treatment of MS can be divided into 2 main categories: drugs for the treatment of acute relapses (corticosteroids) and drugs that affect the disease course. The latter group can be subdivided into those with broad immunosuppressive effects (e.g., methotrexate and mitoxantrone) and those with immunomodulatory effects (interferon-β and glatiramer acetate). 01/02/2008 Fanny Jarnet - DESS ILTS - Université de Paris 7 38

39 Les problèmes terminologiques 7. Un cas particulier: une affaire à suivre T cell / lymphocyte T Énomément d hyponymes Anglais activated T cell autoreactive T cell helper (CD4+) T cell killer / cytotoxic (CD8+) T cell suppressor (CD8+) T cell Français lymphocyte T activé lymphocyte T autoréactif lymphocyte T de type Th1 (pro-inflammatoire) lymphocyte T de type Th2 (anti-inflammatoire) lymphocyte T infiltré lymphocyte T CD4+ lymphocyte T CD8+ Àsuivre 01/02/2008 Fanny Jarnet - DESS ILTS - Université de Paris 7 39

40 Conclusion Importance de l expert Terminologie moins stable en français preuve plus de concurrents 01/02/2008 Fanny Jarnet - DESS ILTS - Université de Paris 7 40

41 Texte à traduire - Extrait du texte «Interferon-β in the treatment of relapsing-remitting multiple sclerosis» Michel Revel October 2003 Interferon-β has antiviral, anti-inflammatory, and immunomodulatory properties and was first systematically tested for efficacy in the treatment of MS in the late 1970s, when it was believed that MS might be caused by a persistent or ongoing viral infection. This was fortuitous, as although viral infection has not been excluded as a contributory factor in MS, it now seems likely that the anti-inflammatory and immunomodulatory effects of interferon-β are the predominant mechanisms responsible for its effectiveness as a MS DMD. Evidence in support of an immunomodulatory mechanism of action comes from both laboratory and clinical studies, which have shown that interferon-β has dose-dependent actions on a variety of processes and molecular mediators that inhibit MS disease activity. These processes include the inhibition of proinflammatory cytokines (such as interferon-γ and tumor necrosis factor [TNF]), inhibition of nitric oxide synthase, inhibition of T-cell migration, and stimulation of production of the anti- Inflammatory (Th2) cytokines such as interleukin (IL)-10 and IL-4. 01/02/2008 Fanny Jarnet - DESS ILTS - Université de Paris 7 41

La sclérose en plaques

La sclérose en plaques LT Mφ La sclérose en plaques une maladie auto-immune? LT Système immunitaire Mφ Facteurs génétiques étiques SEP Facteurs environnementaux nementaux Données épidémiologiques 60.000 patients en France Sujets

Plus en détail

Union pour la lutte contre la sclérose en plaques

Union pour la lutte contre la sclérose en plaques Union pour la lutte contre la sclérose en plaques UNISEP - 14 rue Jules Vanzuppe - 94 200 Ivry Sur Seine - Tel : 01 43 90 39 35 - Fax : 01 43 90 14 51 - www.unisep.org Pour fédérer recherche et aide aux

Plus en détail

Dossier de presse Sclérose en plaques : où en est la recherche?

Dossier de presse Sclérose en plaques : où en est la recherche? Paris, le 19 juin 2008 Dossier de presse Sclérose en plaques : où en est la recherche? Un focus sur les causes de la SEP et les perspectives thérapeutiques I - Qu est-ce que la sclérose en plaques? Aujourd'hui,

Plus en détail

Éviter une réponse inappropriée

Éviter une réponse inappropriée Une réponse immunitaire "efficace" Quelques rappels : Mécanismes de protection Implication du système immunitaire dans l homéostasie de l organisme Élimination de cellules en apoptose Relations potentielles

Plus en détail

Traitements futurs. Traitements de la SP 2014-10-01. I. Prévention de la maladie II. Prévention des poussées III. Neuroprotection et remyélinisation

Traitements futurs. Traitements de la SP 2014-10-01. I. Prévention de la maladie II. Prévention des poussées III. Neuroprotection et remyélinisation Traitements futurs Dr François Grand Maison, neurologue et directeur, clinique Neuro Rive Sud Traitements de la SP I. Prévention de la maladie II. Prévention des poussées III. Neuroprotection et remyélinisation

Plus en détail

Physiopathologie et étiologie

Physiopathologie et étiologie SCLEROSE EN PLAQUES Maladie inflammatoire du système nerveux central: processus inflammatoire discontinu de démyélinisation aiguë dans la substance blanche de l encéphale et de la moelle, respectant les

Plus en détail

Sclérose en plaques Actualités thérapeutiques. Yann HERVE Service Neurologie CH Carcassonne

Sclérose en plaques Actualités thérapeutiques. Yann HERVE Service Neurologie CH Carcassonne Sclérose en plaques Actualités thérapeutiques Yann HERVE Service Neurologie CH Carcassonne Quelle(s) affirmation(s) sont vraies? 1- Il n y a pas de traitement efficace de la SEP 2- On peut traiter les

Plus en détail

Actualités sur la Sclérose en Plaques

Actualités sur la Sclérose en Plaques Journée Rhône-Alpine de la Sclérose en Plaques Lyon, le 26 septembre 2015 Actualités sur la Sclérose en Plaques Pr. Sandra VUKUSIC Service de Neurologie A et Fondation Eugène Devic EDMUS sur la Sclérose

Plus en détail

La sclérose en plaques

La sclérose en plaques Hôpital de la Salpêtrière, La sclérose en plaques Catherine Lubetzki Sclérose en plaques 80 000 cas en France Seconde cause de handicap de l adulte jeune 50% des patients ont un handicap permanent à 15

Plus en détail

La sclérose en plaques

La sclérose en plaques 08/01/14 NAVARRO Marine L3 SNP B. AUDOIN 6 pages La sclérose en plaques Plan A. Définition B. Physiopathologie C. Epidémiologie D. Symptomatologie E. Principes de diagnostic F. Evolution des SEP Les diapos

Plus en détail

3/ Sclérose en plaques

3/ Sclérose en plaques SEMESTRE 2 UE 2.3.S2 Santé, maladie, handicap, accidents de la vie I. Introduction 3/ Sclérose en plaques Historique Triade de Charcot: dysarthrie, nystagmus, tremblement Diagnostic de syphilis Anatomopathologie:

Plus en détail

La sclérose en plaques (SEP) La sclérose en plaques. La sclérose en plaques. physiopathologie(1) La sclérose en plaques : épidémiologie

La sclérose en plaques (SEP) La sclérose en plaques. La sclérose en plaques. physiopathologie(1) La sclérose en plaques : épidémiologie (SEP) Février 2011 La SEP est une affection inflammatoire du système nerveux central (cerveau,tronc cérébral, moelle épinière). Les lésions correspondent à des plaques de démyélinisation au sein de la

Plus en détail

sclérose en plaque Amandine MATHIAS Formation continue IAL 14.11.2013 Service d immunologie et allergie Service de neurologie

sclérose en plaque Amandine MATHIAS Formation continue IAL 14.11.2013 Service d immunologie et allergie Service de neurologie Evaluation du risque lié au natalizumab dans la sclérose en plaque Amandine MATHIAS Formation continue IAL 14.11.2013 Service d immunologie et allergie Service de neurologie La SEP: une maladie complexe

Plus en détail

LES TRAITEMENTS DE LA SEP

LES TRAITEMENTS DE LA SEP LES TRAITEMENTS DE LA SEP Dr Florence ROBERT Service Neurologie CHU Saint-Etienne 1er Colloque de la sclérose en plaques, Saint-Etienne, le 25/05/2012 LES TRAITEMENTS DE FOND DEPENDENT: du type de SEP

Plus en détail

Immunité anti-tumorale

Immunité anti-tumorale Immunité anti-tumorale Professeur M GUENOUNOU Laboratoire d Immunologie & Microbiologie UFR de Pharmacie 51100 REIMS 1- Cellules tumorales - Une tumeur est une prolifération clonale issue d une cellule

Plus en détail

La sclérose en plaque (SEP)

La sclérose en plaque (SEP) La sclérose en plaque (SEP) La sclérose en plaques a une prévalence de 90 pour 100 000 habitants en France. Cette prévalence est plus élevée au Royaume-Uni et en Scandinavie, plus faible en Europe du Sud.

Plus en détail

M LACOSTE et MP ROSIER Service de Neurologie CH de NIORT

M LACOSTE et MP ROSIER Service de Neurologie CH de NIORT M LACOSTE et MP ROSIER Service de Neurologie CH de NIORT Maladie inflammatoire, chronique, «démyélinisante» du système nerveux central. Décrite pour la première fois par Charcot en 1866. Apparition «successive

Plus en détail

DSS 4 DSS 6 DSS 7. 8.4 ans 20.1 ans 29.9 ans

DSS 4 DSS 6 DSS 7. 8.4 ans 20.1 ans 29.9 ans pour un malade, impossible de prédire lʼ évolution 25% de formes bénignes utilisation dʼ une canne: 15 ans dʼ évolution utilisation dʼ un fauteuil roulant: 30 ans dʼ évolution DSS 4 DSS 6 DSS 7 8.4 ans

Plus en détail

Espace Charles Louis HAVAS 1, rue des Huissiers - 92220 NEUILLY Métro ligne 1, station Pont de Neuilly

Espace Charles Louis HAVAS 1, rue des Huissiers - 92220 NEUILLY Métro ligne 1, station Pont de Neuilly 1 Vendredi 25 janvier 2008 : Espace Charles Louis HAVAS 1, rue des Huissiers - 92220 NEUILLY Métro ligne 1, station Pont de Neuilly 2 Immunité et exposition aux rayonnements ionisants Professeur Michel

Plus en détail

ACTUALITES THERAPEUTIQUES. Dr Sophie PITTION (CHU Nancy) Metz, le 2 Juin 2012

ACTUALITES THERAPEUTIQUES. Dr Sophie PITTION (CHU Nancy) Metz, le 2 Juin 2012 ACTUALITES THERAPEUTIQUES Dr Sophie PITTION (CHU Nancy) Metz, le 2 Juin 2012 Traitement de fond Objectifs: Réduire le nombre de poussées Arrêter ou freiner la progression du handicap Les traitements disponibles

Plus en détail

Livret imagé de la SEP

Livret imagé de la SEP Les Cahiers Pratisep Collection Livret imagé de la SEP P r Thibault Moreau service de neurologie, chu de dijon Livret imagé de la SEP P r Thibault Moreau service de neurologie, chu de dijon SOMMAIRE Qui

Plus en détail

Atelier Pansements. Hélène Bachelet Isabelle Maachi Bénedicte Schmit

Atelier Pansements. Hélène Bachelet Isabelle Maachi Bénedicte Schmit Atelier Pansements Hélène Bachelet Isabelle Maachi Bénedicte Schmit PROCESSUS DE CICATRISATION Etapes de la cicatrisation Le traitement d une plaie n est pas standardisé mais personnalisé Quelque soit

Plus en détail

Sclérose en plaques. Dr Elisabeth MAILLART CCA Département des Maladies du Système Nerveux. GH Pitié-Salpêtrière

Sclérose en plaques. Dr Elisabeth MAILLART CCA Département des Maladies du Système Nerveux. GH Pitié-Salpêtrière Sclérose en plaques Dr Elisabeth MAILLART CCA Département des Maladies du Système Nerveux GH Pitié-Salpêtrière IFSI - 05 avril 2013 Plan Introduction Physiopathologie Épidémiologie Clinique Imagerie Biologie

Plus en détail

F Andrianjafison, ON Rakotomalala, MMO Razanaparany, H Rakotoharivelo, OH Rakotonirainy, S Ralandison

F Andrianjafison, ON Rakotomalala, MMO Razanaparany, H Rakotoharivelo, OH Rakotonirainy, S Ralandison F Andrianjafison, ON Rakotomalala, MMO Razanaparany, H Rakotoharivelo, OH Rakotonirainy, S Ralandison Après-Midi Rhumato, février 2014, CHU JRB Antananarivo Maladies inflammatoires : désordres inflammatoires

Plus en détail

La SP et vous. connaître vos options de traitement

La SP et vous. connaître vos options de traitement La SP et vous connaître vos options de traitement Produit avec la collaboration de la Société canadienne de la SP, organisme de bienfaisance bénévole et indépendant œuvrant dans le domaine de la santé.

Plus en détail

14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 Pour en savoir plus Qu'est-ce que la sclérose en plaques? La Sclérose en Plaques (SEP) est une maladie dont les premiers signes se manifestent souvent chez

Plus en détail

II.5. l inflammation protumorale

II.5. l inflammation protumorale II.5. l inflammation protumorale L une de ses missions est de favoriser la reconstruction des tissus lésés. Les macrophages sécrètent des : enzymes MMP Facteurs de croissance EGF Cet aspect de l inflammation

Plus en détail

Sclérose en plaque (125) Docteur Anne MONAVON Décembre 2003 (Mise à jour juillet 2005)

Sclérose en plaque (125) Docteur Anne MONAVON Décembre 2003 (Mise à jour juillet 2005) Sclérose en plaque (125) Docteur Anne MONAVON Décembre 2003 (Mise à jour juillet 2005) Pré-Requis : Sémiologie de la pathologie du système nerveux central Résumé : La sclérose en plaques est une pathologie

Plus en détail

Actualités dans la SEP. Docteur Sophie Géhin. Cabinet de Neurologie Clinique du Tonkin - Villeurbanne

Actualités dans la SEP. Docteur Sophie Géhin. Cabinet de Neurologie Clinique du Tonkin - Villeurbanne Actualités dans la SEP Docteur Sophie Géhin Cabinet de Neurologie Clinique du Tonkin - Villeurbanne PLAN I. Epidémiologie et étiologie II. Présentation clinique et évolution III. Critères diagnostiques

Plus en détail

Traitement de la sclérose en plaques

Traitement de la sclérose en plaques Traitement de la sclérose en plaques 1 re partie: Mise à jour à propos des médicaments enregistrés à l heure actuelle dans cette indication Matthias Mehling, Urs Pohlman, Ludwig Kappos Neurologische Klinik

Plus en détail

Par Clotilde LATARCHE 1, Marc SOUDANT 1, Juliette LONGIN 2, Anne-Sophie JEAN-DELEGLISE 2, Marc DEBOUVERIE 1,3 1

Par Clotilde LATARCHE 1, Marc SOUDANT 1, Juliette LONGIN 2, Anne-Sophie JEAN-DELEGLISE 2, Marc DEBOUVERIE 1,3 1 RelSEP Description des prises en charge en vie réelle dans une cohorte de patients atteints de sclérose en plaques et suivis dans un registre épidémiologique en région Lorraine. Par Clotilde LATARCHE 1,

Plus en détail

Que sait-on déjà? Que reste-t-il encore de secret? Quelles perspectives offrent les nouveaux traitements?

Que sait-on déjà? Que reste-t-il encore de secret? Quelles perspectives offrent les nouveaux traitements? LA RECHERCHE SUR LE PSORIASIS INAUGURE UNE NOUVELLE ÈRE (*) (*) raduction d un article du docteur Wim Pollet paru dans le trimestriel Psoriant de l association belge de patients psoriasiques Psoriasis

Plus en détail

Paris, le 22 septembre 2010 19h15

Paris, le 22 septembre 2010 19h15 Paris, le 22 septembre 2010 19h15 AB Science annonce avoir obtenu les autorisations réglementaires d initier quatre phases 3 annoncées lors de son introduction en bourse, dans le myélome multiple, la polyarthrite

Plus en détail

Le rejet aigu cellulaire

Le rejet aigu cellulaire Le rejet aigu cellulaire CUEN: 3/12/2013 Philippe Grimbert Plan Les antigènes de transplantation Le mécanisme du rejet L incidence et les outils du diagnostique Le traitement 1 Rejet aigu cellulaire Représente

Plus en détail

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis 12 18 Décembre 2012

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis 12 18 Décembre 2012 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 12 18 Décembre 2012 Titre I : Nom du médicament, DCI, forme pharmaceutique, dosage, présentation BETAFERON 250 µg/ml (DCI

Plus en détail

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la sclérose en plaques (SEP) : deux affections pourvoyeuses de handicap en Neurologie

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la sclérose en plaques (SEP) : deux affections pourvoyeuses de handicap en Neurologie Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la sclérose en plaques (SEP) : deux affections pourvoyeuses de handicap en Neurologie M. Benabdeljlil, S. Aïdi, M. El Alaoui Faris Service de Neurologie A et

Plus en détail

Mieux reconnaître les poussées de sclérose en plaques

Mieux reconnaître les poussées de sclérose en plaques Mieux reconnaître les poussées de sclérose en plaques La Société canadienne de la sclérose en plaques est fière d être une source d information sur la SP. Les renseignements fournis dans la présente publication

Plus en détail

Rôle d IL6 dans le développement d un CAC (colitis associated cancer)

Rôle d IL6 dans le développement d un CAC (colitis associated cancer) Rôle d IL6 dans le développement d un CAC (colitis associated cancer) Article; IL-6 and Stat3 Are Required for Survival of Intestinal Epithelial Cells and Development of Colitis-Associated Cancer Le cancer

Plus en détail

Trouble sensitif PLAN. Cas clinique AA: Cas clinique. 2. Rappel théorique. Dr P. Villar Médecine communautaire et de premier recours Janvier 2008

Trouble sensitif PLAN. Cas clinique AA: Cas clinique. 2. Rappel théorique. Dr P. Villar Médecine communautaire et de premier recours Janvier 2008 PLAN Trouble sensitif Dr P. Villar Médecine communautaire et de premier recours Janvier 2008 1. Cas clinique 2. Rappel théorique 1. Définition 2. Etiologie 3. Physiopathologie 4. lésions anatomiques 5.

Plus en détail

Immunité et grossesse

Immunité et grossesse MODULE de MAIEUTIQUE Unité foetoplacentaire (Coordonateur Pr Janky) Immunité et grossesse Dr. Nadia Prisant 1 Points essentiels : Le système immunitaire, à travers ses deux principales composantes, l immunité

Plus en détail

Journée Rhônalpine 2012 d'information sur la SEP

Journée Rhônalpine 2012 d'information sur la SEP Journée Rhônalpine 2012 d'information sur la SEP Service de Neurologie A Fondation Eugène Devic EDMUS Observatoire Français ais de la Sclérose en Plaques (OFSEP) Université Claude Bernard Lyon 1 Hospices

Plus en détail

Immunité et Vieillissement

Immunité et Vieillissement Immunité et Vieillissement Laurence Guglielmi Institut de Génétique Humaine CNRS UPR1142, Montpellier «Lentivirus et Transfert de Gènes» Directeur d'équipe : Pr. Pierre Corbeau IMMUNOSENESCENCE Détérioration

Plus en détail

Sclérose en Plaques: Quoi de neuf pour le neurologue?

Sclérose en Plaques: Quoi de neuf pour le neurologue? Sclérose en Plaques: Quoi de neuf pour le neurologue? Dr Antoine GUÉGUEN Service de Neurologie Fondation Ophtalmologique A. de Rothschild Introduction George A. SCHUMACHER: «Multiple sclerosis has become

Plus en détail

Anti-TNFα : nouveaux médicaments, nouveaux dopants?

Anti-TNFα : nouveaux médicaments, nouveaux dopants? Anti-TNFα : nouveaux médicaments, nouveaux dopants? M. MAROT*, J.-Y. PETIT, A. ORTEGA*, A. PINEAU*, Y. MAUGARS,* M. POTIRON-JOSSE* Communication présentée par le Professeur des Universités, laboratoire

Plus en détail

Immunologie de la grossesse

Immunologie de la grossesse Immunologie de la grossesse LI UE8S : Unité fœtoplacentaire Dr ANDRÉ Gwenaëlle 1 Introduction Immunité Ensemble des mécanismes permettant Reconnaître et tolérer «le soi» Reconnaître et rejeter «le non

Plus en détail

Impact des biothérapies sur l'immunité anti-infectieuse

Impact des biothérapies sur l'immunité anti-infectieuse Impact des biothérapies sur l'immunité anti-infectieuse XXII ème JRPI 13 10 2015 Pr M. Labalette Biothérapies Déficit immunitaire secondaire Susceptibilité aux infections (1 er effet secondaire des biothérapies)

Plus en détail

Anti TNF α et Tuberculose. DES pneumologie 10/02/2007 L. Belmont

Anti TNF α et Tuberculose. DES pneumologie 10/02/2007 L. Belmont Anti TNF α et Tuberculose DES pneumologie 10/02/2007 L. Belmont Rôle TNF alpha Cytokine pro inflammatoire produite par les macrophages, monocytes, exprimé par LT, LB Recrutement et activation des macrophages

Plus en détail

Bulletin. Le mot du président Quel avenir pour les interférons et le Copaxone?

Bulletin. Le mot du président Quel avenir pour les interférons et le Copaxone? Bulletin Numéro 34 I Novembre 2013 Vaincre la Sclérose en Plaques par la recherche Le mot du président Quel avenir pour les interférons et le Copaxone? Depuis 1992, les interférons (IFNs) et le Copaxone

Plus en détail

PCR JC LCR + 3335 copies/ml (USA)

PCR JC LCR + 3335 copies/ml (USA) CAFCIM 12 mai 2012 cas de LEMP PONCTION LOMBAIRE 22/07 Cytologie normale protéinorachie glycorachie normales, cultures négatives PCR JC LCR + 3335 copies/ml (USA) AGGRAVATION 1 crise généralisée tonicoclonique

Plus en détail

31 mars 2011. VIH & Immunité. Rappel des mécanismes d action des immunosuppresseurs. sur l immunité : l exemple des vaccins

31 mars 2011. VIH & Immunité. Rappel des mécanismes d action des immunosuppresseurs. sur l immunité : l exemple des vaccins Formation Continue 2011 31 mars 2011 Maladies infectieuses - Immunologie & Allergie VIH & Immunité Traitements immunosuppresseurs: bilan initial, suivi et risques infectieux Pierre-Alexandre Bart Objectifs

Plus en détail

Adrenocorticotrophic hormone (corticostimuline en français) Third complementarity determining region

Adrenocorticotrophic hormone (corticostimuline en français) Third complementarity determining region ABBREVIATIONS A ACTH ADN APC ARN ARN-m Adénine Adrenocorticotrophic hormone (corticostimuline en français) Acide desoxyribonucléique Antigen presenting cell Acide ribonucléique Acide ribonucléique messager

Plus en détail

Objectifs. La sclérose en plaques: ce que doit savoir le médecin. Madame A, 25 ans. Programme

Objectifs. La sclérose en plaques: ce que doit savoir le médecin. Madame A, 25 ans. Programme Objectifs La sclérose en plaques: ce que doit savoir le médecin de premier recours Objectifs SEP: Revoir les critères diagnostiques Différencier les traitements de 1ère et de 2ème générations Distinguer

Plus en détail

Les nouveaux traitements de fond de la SEP

Les nouveaux traitements de fond de la SEP Sclérose en plaques : les nouveaux traitements Guillaume MATHEY, Hôpital de Metz-Mercy Les nouveaux traitements de fond de la SEP Le but des traitements de fond Forme par poussées 2 ième ligne TYSABRI

Plus en détail

Stage de formation 17 & 18 mars 2014. NetBioDyn et la modélisation des réactions immunitaires. Conférences. Ateliers. Institut français de l Éducation

Stage de formation 17 & 18 mars 2014. NetBioDyn et la modélisation des réactions immunitaires. Conférences. Ateliers. Institut français de l Éducation Stage de formation 17 & 18 mars 2014 Conférences Institut français de l Éducation Ateliers École normale supérieure de Lyon (site Monod) nihil est sine ratione NetBioDyn et la modélisation des réactions

Plus en détail

Comprendre la formule sanguine complète (FSC)

Comprendre la formule sanguine complète (FSC) Comprendre la formule sanguine complète (FSC) Notre mission Ce que vous devez savoir Dispensateur de services de première ligne et de services spécialisés, le CSSS du Suroît a la responsabilité de maintenir

Plus en détail

LES TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS DANS LA SCLEROSE EN PLAQUES

LES TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS DANS LA SCLEROSE EN PLAQUES LES TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS DANS LA SCLEROSE EN PLAQUES (Document à destination des patients) 1 EFFICACITE ATTENDUE DES TRAITEMENTS IMD Après au moins une deuxième poussée Lorsque les Immunomodulateurs

Plus en détail

La SEP chez l enfant, une maladie qui reste rare Par Nathalie Charbonnier

La SEP chez l enfant, une maladie qui reste rare Par Nathalie Charbonnier SEP chez l enfant Dr Nathalie Charbonnier, journaliste, Paris La SEP chez l enfant, une maladie qui reste rare Par Nathalie Charbonnier Parce que la SEP touche un nombre limité d enfants, la recherche

Plus en détail

Question 2 : Décrivez deux fonctions effectrices des anticorps. Illustrez par un schéma.

Question 2 : Décrivez deux fonctions effectrices des anticorps. Illustrez par un schéma. Bio II - Ex. IV Question 1 : Lors d une réponse inflammatoire (ex. blessure de la peau avec une aiguille souillée par des bactéries), A) préciser les rôles respectifs des neutrophiles, des mastocytes,

Plus en détail

TRAITEMENTS MODIFICATEURS DE L ÉVOLUTION DE LA SP AU CANADA

TRAITEMENTS MODIFICATEURS DE L ÉVOLUTION DE LA SP AU CANADA 175, rue Bloor Est Bureau 700, tour nord Toronto (Ontario) M4W 3R8 Téléphone : 416 922-6065 Télécopieur : 416 922-7538 www.scleroseenplaques.ca Juin 2007 TRAITEMENTS MODIFICATEURS DE L ÉVOLUTION DE LA

Plus en détail

Quelles sont les options?

Quelles sont les options? Quelles sont les options? Un DVD et un livret d information de Choisir un traitement contre la SP Quelles sont les options? Si votre médecin vous a recommandé de commencer un traitement modificateur de

Plus en détail

Psoriasis 2005 Psoriasis Plus de 5 millions de patients souffrent de psoriasis aux USA Ils dépensent entre 1,6 et 3,2 milliards de dollars par an pour traiter leur maladie Entre 150000 et 260000 nouveaux

Plus en détail

MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE L'EDUCATION NATIONALE ET DE LA RECHERCHE. ECOLE PRATIQUE DES HAUTES ETUDES Science de la Vie et de la Terre MEMOIRE

MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE L'EDUCATION NATIONALE ET DE LA RECHERCHE. ECOLE PRATIQUE DES HAUTES ETUDES Science de la Vie et de la Terre MEMOIRE MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE L'EDUCATION NATIONALE ET DE LA RECHERCHE ECOLE PRATIQUE DES HAUTES ETUDES Science de la Vie et de la Terre MEMOIRE Présenté par Aurélie CHALON Pour l obtention du diplôme de

Plus en détail

Neuro-sémiologie du SNC

Neuro-sémiologie du SNC INSTITUT DAUPHINE d Ostéopathie Neuro-sémiologie du SNC G. Beauvalot La sclérose en plaques Neuro-sémiologie du SNC Définition et épidémiologie Anatomo-pathologie Etiologies Sémiologie Eléments diagnostics

Plus en détail

Thérapies par cellules souches dans la SEP

Thérapies par cellules souches dans la SEP Thérapies par cellules souches dans la SEP Rédigé en partenariat avec Sommaire Introduction 3 Qu est-ce que la SEP? 4 Que sont les cellules souches? 5 Qu est-ce qu une thérapie par cellules souches? 6

Plus en détail

Numéro d Étudiant. Série de Problèmes 4 Date de remise : Seulement remettre vos réponses sur la feuille de réponse fournie

Numéro d Étudiant. Série de Problèmes 4 Date de remise : Seulement remettre vos réponses sur la feuille de réponse fournie Nom : Numéro d Étudiant Série de Problèmes 4 Date de remise : Seulement remettre vos réponses sur la feuille de réponse fournie 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 1. Lequel

Plus en détail

Les cytokines et leurs récepteurs. Laurence Guglielmi laurence.guglielmi@univ-montp1.frli

Les cytokines et leurs récepteurs. Laurence Guglielmi laurence.guglielmi@univ-montp1.frli Les cytokines et leurs récepteurs Laurence Guglielmi laurence.guglielmi@univ-montp1.frli l i@ i 1 Les cytokines et leurs récepteurs 2 mécanismes principaux d interactions cellulaires : - contact membranaire

Plus en détail

Caractérisation neuro-immunitaire d un modèle d encéphalomyélite auto-immune expérimentale spontanée

Caractérisation neuro-immunitaire d un modèle d encéphalomyélite auto-immune expérimentale spontanée Université de Montréal Caractérisation neuro-immunitaire d un modèle d encéphalomyélite auto-immune expérimentale spontanée par Olivia Saint-Laurent Département de physiologie Faculté de Médecine Mémoire

Plus en détail

Le dilemme d'une réponse immunitaire efficace

Le dilemme d'une réponse immunitaire efficace Le dilemme d'une réponse immunitaire efficace Pathogène Réponse spécifique - Adaptée - Mémoire Complément Macrophages NK Lymphocytes B Lymphocytes T 1) Distinguer "le soi" du "non soi" 2) Réarrangements

Plus en détail

Cibles et mécanismes d action des traitements par cytokines et anti-cytokines

Cibles et mécanismes d action des traitements par cytokines et anti-cytokines Cibles et mécanismes d action des traitements par cytokines et anti-cytokines Jean Daniel Lelièvre, Yves Lévy, Pierre Miossec I-Introduction... 2 II-Les interférons... 2 II-1.L interféron... 3 II-1-a.

Plus en détail

Techniques Immunologiques appliquées au diagnostic

Techniques Immunologiques appliquées au diagnostic Département de Biologie Laboratoire de Biochimie - Immunologie Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences Filière SVI Semestre 4 (S4) 2004-2005 Module de Biologie Humaine M 16.1 Élément d Immunologie

Plus en détail

Traitements immunomodulateurs et biothérapies. Par le Dr Bernard WILLEMIN Hépato-Gastro CHR Haguenau

Traitements immunomodulateurs et biothérapies. Par le Dr Bernard WILLEMIN Hépato-Gastro CHR Haguenau Traitements immunomodulateurs et biothérapies Par le Dr Bernard WILLEMIN Hépato-Gastro CHR Haguenau Soirée FMC du 19 février 2014 Invitation telephonique Dr Bernard WILLEMIN Hépato - Gastro CHR Haguenau

Plus en détail

L IL-1. Rôle de l IL-1 dans la PR

L IL-1. Rôle de l IL-1 dans la PR IL-1 RA D après C. Gabay, cours donné dans le service de Rhumatologie du Professeur Olivier Meyer, Hôpital Bichat, Paris, le 1er juin 2001 Rapporté par le Dr Philippe Brissaud Dr Cem GABAY Hôpital Beau

Plus en détail

Maladie d Alzheimer et Cholestérol: Existe-t-il un lien?

Maladie d Alzheimer et Cholestérol: Existe-t-il un lien? Maladie d Alzheimer et Cholestérol: Existe-t-il un lien? Dr. Sébastien FEUILLETTE Laboratoire de Génétique Moléculaire CHU Rouen 10 décembre 2009 Cholestérol et Alzheimer: des arguments Facteurs de risque

Plus en détail

CHAPITRE 5.3 : LES ACTEURS DE L IMMUNITÉ

CHAPITRE 5.3 : LES ACTEURS DE L IMMUNITÉ CHAPITRE 5.3 : LES ACTEURS DE L IMMUNITÉ Les mécanismes de reconnaissance et d élimination des molécules du non soi font intervenir un système diffus d organes, de tissus, de cellules et de molécules qui

Plus en détail

SEP SEP 1 800 977-2770. LeParcoursMC. LeParcours

SEP SEP 1 800 977-2770. LeParcoursMC. LeParcours MC LeParcours Table des matières Qu est-ce que la sclérose en plaques? 3 Quelle est la cause de la? 4 Quelles sont les formes de? 4 Quels sont les symptômes de la? 5 Comment diagnostique-t-on la? 5 Quel

Plus en détail

Les polyradiculonévrites chroniques de l enfant : particularités cliniques et évolutives J.M PEDESPAN NEUROPEDIATRIE C.H.

Les polyradiculonévrites chroniques de l enfant : particularités cliniques et évolutives J.M PEDESPAN NEUROPEDIATRIE C.H. Les polyradiculonévrites chroniques de l enfant : particularités cliniques et évolutives J.M PEDESPAN NEUROPEDIATRIE C.H.U BORDEAUX Polyradiculonévrites chroniques de l enfant Neuropathies acquises Evolution

Plus en détail

Item 102 (item 125) : Oeil et sclérose en plaques Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF)

Item 102 (item 125) : Oeil et sclérose en plaques Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) Item 102 (item 125) : Oeil et sclérose en plaques Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) 2013 1 Table des matières Introduction... 3 1. Généralités... 3 2. Signes oculaires... 3 2

Plus en détail

OESTROGENES ATHEROSCLEROSE ET MENOPAUSE

OESTROGENES ATHEROSCLEROSE ET MENOPAUSE OESTROGENES ATHEROSCLEROSE ET MENOPAUSE Pr. M.Krim EHS DOUERA 8 ème Congrès National SAERM 28-29 Mai 2010 Alger Leading Causes of Death in American Women (2000) One in three women dies from heart disease.

Plus en détail

Communiqué de presse. Merck Serono. 18 septembre 2008

Communiqué de presse. Merck Serono. 18 septembre 2008 Communiqué de presse 18 septembre 2008 Merck Serono annonce le lancement de l'essai clinique ORACLE MS destiné à évaluer la cladribine en comprimés chez des patients à risque de développer une sclérose

Plus en détail

TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS (RHUMATISMES INFLAMMATOIRES) Christian ROUX Université René Descartes Hôpital Cochin PARIS

TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS (RHUMATISMES INFLAMMATOIRES) Christian ROUX Université René Descartes Hôpital Cochin PARIS TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS (RHUMATISMES INFLAMMATOIRES) Christian ROUX Université René Descartes Hôpital Cochin PARIS POLYARTHRITE RHUMATOIDE Traitements classiques Antimalariques Sels d or D-Penicillamine

Plus en détail

Recherche sur la sclérose en plaques. Pour stopper la SP

Recherche sur la sclérose en plaques. Pour stopper la SP Recherche sur la sclérose en plaques Pour stopper la SP Société canadienne de la sclérose en plaques, 2009. Tous droits réservés. Aucune partie de la présente publication ne peut être reproduite de quelque

Plus en détail

28 Complément et inflammation

28 Complément et inflammation 28 Complément et inflammation Introduction Le complément est un système de protéines sériques qui comporte une trentaine de constituants, solubles et membranaires. Il est impliqué dans la réponse innée

Plus en détail

L Ontario rembourse l indication SCI pour REBIF MD, un traitement de première ligne pour la sclérose en plaques

L Ontario rembourse l indication SCI pour REBIF MD, un traitement de première ligne pour la sclérose en plaques Le 25 mai 2015 Personne-ressource : Shikha Virdi 905-919-0200, poste 5504 L Ontario rembourse l indication SCI pour REBIF MD, un traitement de première ligne pour la sclérose en plaques Rebif est maintenant

Plus en détail

Pr Bernard Combe. Immuno-Rhumatologie, Hôpital Lapeyronie CHU de Montpellier

Pr Bernard Combe. Immuno-Rhumatologie, Hôpital Lapeyronie CHU de Montpellier Journal de L ANDAR (Association Nationale de Défense contre l Arthrite Rhumatoîde) octobre2008 Le Mabthéra dans la polyarthrite rhumatoïde Pr Bernard Combe Immuno-Rhumatologie, Hôpital Lapeyronie CHU de

Plus en détail

Sclérose en plaques. SEVY Amandine 1,2. service de neurologie, HIA Laveran, Marseille. CHU Timone, Marseille. Janvier 2014

Sclérose en plaques. SEVY Amandine 1,2. service de neurologie, HIA Laveran, Marseille. CHU Timone, Marseille. Janvier 2014 Sclérose en plaques SEVY Amandine 1,2 1 service de neurologie, HIA Laveran, Marseille 2 CHU Timone, Marseille Janvier 2014 Plan Définition Epidémiologie Etiologie Physiopathologie Clinique Diagnostic positif

Plus en détail

TP1 la réaction inflammatoire aigüe

TP1 la réaction inflammatoire aigüe Dès que des microorganismes franchissent la peau ou les muqueuses, une réaction de défense se met immédiatement en place, la réaction inflammatoire dont les 4 symptômes sont : chaleur, douleur, rougeur

Plus en détail

Numéro 18 l 2011. l Traitements pharmacologiques et SEP

Numéro 18 l 2011. l Traitements pharmacologiques et SEP Numéro 18 l 2011 l Traitements pharmacologiques et SEP Comité de Rédaction Fédération Internationale contre la Sclérose en Plaques (MSIF) La mission de la MSIF est de diriger le mouvement international

Plus en détail

Les lupus induits par les anti-tnf-a. Thierry Schaeverbeke

Les lupus induits par les anti-tnf-a. Thierry Schaeverbeke Les lupus induits par les anti-tnf-a Thierry Schaeverbeke Quelques raisons d imaginer un retentissement sur le système immunitaire... Lymphocytes B-T lymphokines migration prolifération B synthèse d Ac

Plus en détail

Table des matières. Remerciements, x Avant-Propos, xi Abréviations, xii Guide de l utilisateur, xvi

Table des matières. Remerciements, x Avant-Propos, xi Abréviations, xii Guide de l utilisateur, xvi Table des matières v Remerciements, x Avant-Propos, xi Abréviations, xii Guide de l utilisateur, xvi 1 L immunité innée, 1 Les obstacles externes à l infection, 1 Les cellules phagocytaires tuent les micro-organismes,

Plus en détail

Isorce Nathalie Baier Céline. M1 BE 2008 M. Naquet M. Galland

Isorce Nathalie Baier Céline. M1 BE 2008 M. Naquet M. Galland Isorce Nathalie Baier Céline M1 BE 2008 M. Naquet M. Galland Introduction : Voie NF κb Dérégulation : cancers Rôle de NF κb et de l inflammation dans : les différentes étapes de la tumeur du colon Conclusion

Plus en détail

L APITHÉRAPIE DANS LE TRAITEMENT DE LA SCLÉROSE MULTIPLE

L APITHÉRAPIE DANS LE TRAITEMENT DE LA SCLÉROSE MULTIPLE L APITHÉRAPIE DANS LE TRAITEMENT DE LA SCLÉROSE MULTIPLE I. KRIVOPALOV MOSKVIN, S. ROZENFELD, E. VARNAVSKAJA, A. KRIVOPALOV 86, Svobodast Str., Chelyabinsk, RUSSIE E mail: api center@chel.surnet.ru Résumé

Plus en détail

Donnou S. caractérisation des cellules microgliales adultes et de leur potentiel en immunotherapie des tumeurs cerebrales TEL-00341604

Donnou S. caractérisation des cellules microgliales adultes et de leur potentiel en immunotherapie des tumeurs cerebrales TEL-00341604 Vaisseaux méningés Sinus veineux Os crânien Dure-mère Espace Périvasculaire Cortex cérébral ventricules Substance blanche Flux de LCR Villosités arachnoïdes Sinus veineux Plexus choroïdes Substance grise

Plus en détail

Traitement de la polyarthrite rhumatoïde. Prise en charge PR. Déséquilibre cytokinique dans la synovite rhumatoide

Traitement de la polyarthrite rhumatoïde. Prise en charge PR. Déséquilibre cytokinique dans la synovite rhumatoide UNIVERSITE DE MONASTIR FACULTE DE PHARMACIE DE MONASTIR COURS DE CHIMIE THÉRAPEUTIQUE Traitement de la polyarthrite rhumatoïde Certificat Coordonné 1 3 ème année Pharmacie Pr. Ag Olfa GLOULOU ép. LANDOLSI

Plus en détail

Résumés de recherche 2009. Société canadienne de la SP

Résumés de recherche 2009. Société canadienne de la SP Résumés de recherche 2009 Société canadienne de la SP TABLE DES MATIÈRES SUBVENTIONS DE RECHERCHE BIOMÉDICALE 3 SUBVENTIONS DE RECHERCHE CLINIQUE ET SUR LA SANTÉ DES POPULATIONS 25 SUBVENTIONS DE LA FONDATION

Plus en détail

CONGRES. des patients ATELIERS : Journée Maurice Doublet. Compte-rendu

CONGRES. des patients ATELIERS : Journée Maurice Doublet. Compte-rendu Compte-rendu 2011 ATELIERS : nouveaux traitements prise en charge socio-professionnelle activité physique maternité paternité CONGRES des patients Journée Maurice Doublet - compte-rendu du congrès scientifique

Plus en détail

Recommandation finale du Comité canadien d expertise sur les médicaments Version en langage clair

Recommandation finale du Comité canadien d expertise sur les médicaments Version en langage clair Recommandation finale du Comité canadien d expertise sur les médicaments Version en langage clair FINGOLIMOD (Gilenya Novartis Pharmaceuticals Canada Inc.) Indication: sclérose en plaques Recommandation

Plus en détail

ANTICORPS MONOCLONAUX : MODE D ACTION ET TOXICITE. Vérités? les anticorps sont des molécules énormes : comment passeraientelles dans le sang?

ANTICORPS MONOCLONAUX : MODE D ACTION ET TOXICITE. Vérités? les anticorps sont des molécules énormes : comment passeraientelles dans le sang? MODE D ACTION ET TOXICITE Vérités? les anticorps sont des molécules énormes : comment passeraientelles dans le sang? MODE D ACTION ET TOXICITE Vérités? les anticorps sont des molécules énormes : comment

Plus en détail

Alemtuzumab (Lemtrada * ) réduit significativement les rechutes dans la sclérose en plaques comparé à l interféron Bêta-1a dans une étude de Phase III

Alemtuzumab (Lemtrada * ) réduit significativement les rechutes dans la sclérose en plaques comparé à l interféron Bêta-1a dans une étude de Phase III COMMUNIQUE DE PRESSE Alemtuzumab (Lemtrada * ) réduit significativement les rechutes dans la sclérose en plaques comparé à l interféron Bêta-1a dans une étude de Phase III - Présentation de nouvelles données

Plus en détail

II/ Exemple de cellules différenciées : les cellules nerveuses 1) Structure du tissu nerveux

II/ Exemple de cellules différenciées : les cellules nerveuses 1) Structure du tissu nerveux II/ Exemple de cellules différenciées : les cellules nerveuses 1) Structure du tissu nerveux Neurones et cellules gliales 2) neurone Schéma d un motoneurone Les nombreux prolongements cytoplasmiques (dendrites

Plus en détail