Cytokines et Anti-cytokines

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cytokines et Anti-cytokines"

Transcription

1 Les Cytokines: Cytokines et Anti-cytokines Dr. Didier Lefranc PhD,, AHU Laboratoire d immunologie CHR&U Lille Protéines de faible poids moléculaire (8-50 kda)- Plus de 200 candidats identifiés en 6 familles Molécules de communication inter-cellulaire réseau de signalisation extracellulaire contrôle des fonctions des systèmes inné et adaptatif Initiallement nommées en regard de leur fonction: interferons, tumour necrosis factor, T cell growth factor receptor. Les Cytokines (2) Une seule cytokine peut avoir plusieurs fonctions Pleiotrope: Produit par différent type cellulaire et agissant sur différent type cellulaire. Redondante: Plusieurs cytokines ont des effets similaires Modes d action Influence la synthèse d autres cytokines: Additif: renforce l effet d une cytokine Antagoniste: inhibe l effet d une cytokine Synergique: décuple l effet d une cytokine Action en cascade: Représente un mécanisme régulateur de la réponse immunitaire et inflammatoire Modes d action (2) Liaison à un récepteur: Spécificité: Affinité: supérieure à la liaison Ag/Ac Ac ou Pep/CMH 3 modes d action: Autocrine: Paracrine: Endocrine:

2 Modes d action (3) Classification Réponse lente: Pas de stockage de protéine apprêtée mrna et protéine nouvellement synthétisés mrna instable Synthétisée puis sécrétée Rôles et fonctions Quatre groupes en fonction de leurs propriétés: L interferon γ : un élément clef 1. Médiateurs de l immunité naturelle (IFN-γ,, IL-1, IL- 6, IL-8) 2. Activateurs de l activation, croissance et différenciation lymphocytaire: : (IL-2, IL-4, IL-5, IL- 6, IL-10, TGF-β) 3. Activateurs non spécifiques de l inflammation (IFNγ, IL-5, IL-8) 4. Activateurs et différenciateurs de leucocytes immatures (IL-3, GM-CSF) L interleukine 2 L interleukine 4

3 Les cytokines hématopoïétiques Cascades et régulations cytokiniques Le réseau des cytokines Les récepteurs Comment les cytokines exercent leur(s) pouvoir(s)? Les effets des cytokines passent par l interaction avec un récepteur spécifique et l activation de signaux de transduction. Les récepteurs de cytokines Les récepteurs de cytokines de type 1 de la famille du récepteur à l IL-2 (Type I) (CD132) (CD131) (CD130) IL-4 and IL-13 are the only cytokines known to bind to the IL-4Ra

4 Récepteurs membranaires et solubles Récepteur de type 1 & 2: Les voies du TNF Les récepteurs au TNF Les récepteurs de chimiokines Les chimiokines et leur(s) récepteur(s)

5 Un récepteur structuré autour de 7 domaines transmembranaires Les récepteurs aux chimiokines I Récepteur de chimiokine et protéine G chargée en ADP II Fixation de la chimiokine et recrutement de la protéine G, phosphorylation de l ADP en ATP III Dissociation des chaînes accessoires de la protéine G, hydrolyse de l ATP par le messager secondaire L interleukine 2 Apport de l IL-2 2 en combinaison avec un traitement anti-rétroviral dans la prise en charge du SIDA Interleukine 2 ou aldesleukine PROLEUKIN* Inj MACROLIN* Inj Cancer du rein métastasé Mélanome métastatique SIDA Cancer de la prostate augmentation moyenne du taux de CD4 pourcentage de CD4 à l'entrée dans l'essai pourcentage de CD4 à 1 an modification de la charge virale patients ayant moins de 50 copies/ml à un an IL2 -TRA 112 % 20.4% 32.3 % log 10 67% TRA seul 18% 20.4% 23% 0.09 log 10 36% p <0.001 <0.001 =0.03 =0.02 Effets secondaires ++++:fièvre, frissons, fatigue, éruption érythémateuse généralisée, anémie, hyperéosinophilie, hypoalbuminémie, diarrhée, stomatite, troubles psychiatriques, troubles cardiaques JAMA. 2000;284: Cytokines et maladie de Crohn Cytokines et maladie de Crohn Anti-TNF TNFα IL1β IL8 IL12 IL10 IL11 IL10 IL1 RA IL4 IL13 IL 10 Espoir fondé sur propriétés immunomodulatrices Plusieurs essais contre placebo : 35% à 50% d efficacité Postopératoire : échec (Gastroenterology 1999 ;116 :G3000) -->déception relative IL 11 Stimule la trophicité intestinale et la production de plaquettes Un essai randomisé, double aveugle (n=76) * poussées de MC réponse 42 % (rémission 33%) vs 7% -->espoir modéré *Sands BE et al. Gastroenterology 1999;117:58-64

6 Place des probiotiques IL-11 et maladie de Crohn Maintenance remission in UC patients (%) Probiotiques et Crohn: effets placebo? Mutaflor Ref 23 Ref 24 Ref 25 Ref 30 3 months 12 months Mesalamine Mesalamine-pooled data Placebo Etude multicentrique contre placebo 148 patients traités, 49 placebo IL-11: 15 µg/kg/semaine en injection sous-cutanée pendant 6 semaines Diminution des signes: 31% vs 18% Remission : 37% vs 16% Essai de phase III: ECHEC Sands BE et al. APT 2002; 16: Les Interferons IFN alpha: Synthétis tisé par CMN Utilisé pour ses propriétés anti-virales dans les hépatites C & B Utilisé en combinaison thérapeutique dans les lymphomes et certaines formes de cancer du rein IFN beta : D origine fibroblastique Utilisé chez certains patients atteints de sclérose en plaques IFN gamma: D origine lymphocytaire,, après s activation. Utilisé dans les granulomatose et l ostl ostéoporose oporose sévère s maligne Propriétés antivirales des Interferons Surtout les interferons alpha. Actuellement: Interferons PEGylés: : Allongement de la demie-vie et réduction du taux d anticorps neutralisants. Interferons consensus: IFN alpha+ IFN bêta+ifn gamma Tri-thérapie thérapie: : IFN alpha+ribavarine Ribavarine+Histamine Ou IFN alpha+ribavarine ribavarine+anti-enzyme La sclérose en plaques Sclérose en plaques et cytokines Sujets Des lymphocytes Th1 activés en périphérie sont impliqués dans le processus pathologique IL-12 IL-4 pg/ml pg/ml Control (n=17) 1.5 ± ± 7.7 SEP(n (n=15) 24.8 ± 7.7 * 44.6 ± 9.1 Lyme 10.8 ± 3.0 * 48.3 ±21.6 autoreactive TH 1 B7-1 CD28 autoreactive APC IL-12 TH P IFNγ TNFα autoreactive TH 1 CD40L CD40 IL-12 Tissu APC CD28 B7-1 Autoantigenes p < 0.01 vs. controls (Comabella, JCI,, 1998). Les lymphocytes anti- protéines de la myéline sont producteur de IFN γ Système immunitaire périphérique BHE Tissu lésé

7 Les cellules dendritiques cultivées en présence d IFNβ montre une augmentation de production d IL-10 et une diminutionil-12 Huang, Cytokine, 2001 IL-10 IL-12 Sclérose en plaques et Interferons (1) IFN Bêta 1a et IFN Bêta 1b Avonex Intramuscular interferon-beta beta-1a may have beneficial effects on cognitive function Rebif Subcutaneous interferon-beta beta-1a Approval was based the EVIDENCE trial, in which patients received Rebif (44 mcg three times weekly injection) or Avonex (30 mcg once weekly injection) Relapse and active unique MRI lesions was fewer neutralizing antibodies reduce bioavailability Sclérose en plaques et Interferons (2) Betaseron first approved recombinant interferon-beta beta-1b. Used subcutaneously - self injection. a cytokine that modulates immune responsiveness, precise mechanism of action in MS is unknown Secondary progressive and remittente forms Results: Interferon (IFN) ß-1aß has been shown to slow the progression of disability when given to RR/MS patients with impairment or mild disability. IFN-ß ß reduces the number of new T2-weighted Lesions, as well as the number and volume of Gadolinium- Enhanced Lesions Historique des Interférons Trade Name Roferon A Actimmune Betaferon Betaseron Avonex Infergen Intron A Wellferon Actimmune Peg-Intron Rebif Pegasys Roferon A Manufacturer Hoffmann-La Roche Inc InterMune Inc Schering Chiron Corp. Biogen Inc InterMune Inc Schering Corp. Glaxo Wellcome InterMune Inc Schering Corp. Serono Inc Hoffmann-La Roche Inc Hoffmann-La Roche Inc Indication Hairy cell leukemia Chronic Granulomatous Disease Multiple sclerosis Multiple sclerosis Multiple sclerosis Chronic hepatitis C Malignant melanoma, follicular lymphoma, hepatitis B, hepatitis C Hairy cell leukemia, juvenile laryngeal papillomatosis, condylomata acuminata, chronic hepatitis C and B Severe, malignant osteoporosis Chronic hepatitis C Relapsing multiple sclerosis Chronic hepatitis C Removal of Kaposi s s sarcoma indication Inhibition de cytokines Anti-IL 2 :

8 Les anticorps monoclonaux Amplification Isolement Les anticorps chimériques et humanisés Technologie des ADN recombinants: Anticorps chimériques : Fab murin sur Fc humain Anticorps humanisés: CDR murins sur framework humain Souris transgéniques: Anticorps «humains» Les banques de «Phage Display»: Pas d immunisation mais nécessite une banque de gènes variables combinés exhaustive. Phage display technology Les protéines recombinantes Immunoadhésines: Protéine de fusion: pas d immunisation Screening simplifié: Demi-vie augmentée: Sélection & amplification Antagonistes cytokiniques: Protéine recombinante Construction et production Les déséquilibres du réseau de cytokines dans la polyarthrite rhumatoïde et la maladie de Crohn. Rôle du TNF et de l IL-1 1 dans la PR et la maladie de Crohn PR TNFα IL1β IL8 IL12 IL10 IL1 RA IL4 IL13 TNF et IL-1 1 dans la PR Recrutement lymphocytes Activation osteoclastes Libération enzymes lytiques Dégradation cartilagineuse TNF et IL-1 1 dans le Crohn Activation macrophages Production cytokines proinflammatoires Sécrétion de protéases et radicaux libres Lésions tissulaires Crohn

9 Stratégies anti-tnf Pro-protéine Inhibiteurs phophodiesterases prostanoides stéroides IL-10, IL-4, TGFβ Revimid Thalidomide TACE Inhibiteurs des Métalloprotéases TNFα Anti TNFα Infliximab CDP571 Adalimumab (D2E7) Sol TNFα R Etanercept Lenercept TNFRI p55 TNFRII p75 Infliximab (anti-tnf TNF) ) et PR Remicade: : Anticorps chimérique Protocole ATTRACT confirme l utilité de l infliximab dans la prise en charge de la PR Réduction des symptomes Radio: prévention de la progression des lésions articulaires et de l érosion Mais Adalimumab: : anticorps humanisé Infliximab et maladie de Crohn Première étude: 81% de patients en récidive traités à 5mg/kg répondent au traitement 50% en rémission Etude de suivi: Multiple injections = maintien de la réponse Remission,, mesure de qualité de vie, CRP diminuée Etude multicentrique: Fistule fermée sous infliximab chez 55% des patients Stratégies anti-tnf Pro-protéine Inhibiteurs phophodiesterases prostanoides stéroides IL-10, IL-4, TGFβ Revimid Thalidomide TACE Inhibiteurs des Métalloprotéases TNFα Anti TNFα Infliximab CDP571 Adalimumab (D2E7) Sol TNFα R Etanercept Lenercept TNFRI p55 TNFRII p75 Etanercept Etanercept (Enbrel): Immunoadhésine Surtout efficace dans les formes juvéniles de PR Traitement du rhumatisme psoriasique Pas d efficacité thérapeutique dans le Crohn Les autre formes.. Lenercept: Protein de fusion p55/ig1 Onercept: Protéine recombinante p55 Efficace sur Rhumatisme psoriasique et maladie de crohn

10 Elevation du titre sérique d IL-1 dans la PR Les souris IL-1Ra -/- développent spontanément des arthrites érosives

11 IL 1ra et arthrite au collagène Anakinra (IL-1Ra; Kineret) ) en monothérapie Etude en double aveugle, versus placebo: Diminution de la fréquence et de la sévérité des lésions érosives Contre-indication majeure en cas d infections actives et/ou sévères Inflammation locale Asthme et cytokines Production d IL-4 et d IL-13 (effecteurs) Recrutement Eosinophiles par IL-5 Entretien inflammation par IL-9 Infiltrat lymphocytes et eosinophiles Hyperplasie mastocytaire Dépôt de collagène Traitement anticytokinique de l asthme Nuvance (Altrakincept): Anti-IL IL-4: Protéine de fusion Récepteur Il-4 sur Fc IgG Bénéfice clinique sur formes modérées SB240683: anticorps humanisé anti-il4 Mepolizumab : Anti-IL IL-5: anticorps humanisé Réduction du tire eosinophile,, pas d effet sur manifestations allergiques HES? Transplantation d organes LA cible: IL-2 Daclizumab (Zénapax): Anticorps humanisé (CDR anti-cd25 murin & framework Ig humain) Efficacité prouvée en greffe rénale Basiliximab (Simulect): Anticorps chimérique (Fab anti IL-2R murin & Fc IgG1humain) Efficacité prouvée en greffe rénale Peu de recul

12 HuZAF (Protein Design Lab) Humanized IgG1 Ab directed against IFNg SC administration Psoriasis and Crohn s disease Phase I/II study in 29 patients with CD Three different dosages : mg/kg Placebo (n=6) 0.1 mg/kg (n=6) 1 mg/kg (n=10) 4 mg/kg (n=7) Response 50% (3/6) 50% (3/6) 80% (8/10) 80% (6/7) Remission 33% (2/6) 0% (0/6) 40% (4/10) 71% (5/7) GM-CSF et maladie de Crohn (Immunex) Open label dose escalating study in CD patients (220<CDAI<475) 15 CD patients treated rhugm-csf : µg/kg daily subcutaneous administration during 8 weeks Response : 80% (12/15) Remission : 53% (8/15) Therapeutic effect: 8 wks Dieckgraefe BKet al. Lancet 2002; IL-10 et Lupus Voies de transduction RECEPTEUR X A: Voie NFκB B: Voie MAPK NIK P IKK1 P IKK2IκB IKK3 P MKKK MKK Boucles auto- Antisens NFκB PPARγ agonistes NFκB 50 IκB P 65 P 50 NFκB IκB 65 Cell P P MAPK J N K p 3 8 ou paracrines Anti p38 Anti MAPK Rosiglitazone in CD refractory to conventional therapy PPAR gamma agonist Rosiglitazone in 15 patients with CD refractory to conventional therapy Index d activité de la Maladie Début Fin Controlled study in progress Lewis et coll; Am. J. Gastroenterol CNI-1493, a new MAP-kinase inhibitor in active CD Controlled open study (Cytokine PharmaSciences) Inhibitor of JNK and p38 MAPK (synthetic guanylhydrazone) bloque phospho p38 12 patients with CD : CDAI median 377 : 50% refractory to infliximab CNI-1493 at 8 mg/m 2 (n=6) or 25 mg/m 2 (n=6) daily during 12 days by IV perfusion (central venous catheter) Rapid effect in 8 days and maintenance during 16 wks Response at 16 wks : 5/6 (8 mg/m2) and 3/6 (25 mg/m2) Remission at 16 wks: 3/6 (8 mg/m2) and 3/6 (25 mg/m2) Endoscopic and biologic responses Hommes D et al. Gastroenterology 2002

13 Birb 796 BS (Boehringer) Inhibitor of p38 MAPK 4 studies in 150 normal volunteers: inhibition of TNFα, IL-1β, GM-CSF, hepatotoxicity. Multicentric controlled trial against placebo (220<CDAI<450) 8+18 weeks, oral administration mg/day Les Kinoïdes Extrait de «pharmactualités biotech»: [ ]Ces vaccins, dirigés contre les cytokines (Kinoïdes), rétablissent l homéostasie du système immunitaire. La phase II est programmée pour avec trois Kinoïdes contre, respectivement, le VEGF (cancers), le TNF alpha (arthrite rhumatoïde, maladie de Crohn) et l interleukine IV (allergie).[ ] Cytokines modifiées: rendues inactives biochimiquement Immunogènes (couplées à une protéine porteuse: KLH ) Study in progress Immunisation anticytokinique par les kinoïdes Les kinoïdes: : premières analyses

Cibles et mécanismes d action des traitements par cytokines et anti-cytokines

Cibles et mécanismes d action des traitements par cytokines et anti-cytokines Cibles et mécanismes d action des traitements par cytokines et anti-cytokines Jean Daniel Lelièvre, Yves Lévy, Pierre Miossec I-Introduction... 2 II-Les interférons... 2 II-1.L interféron... 3 II-1-a.

Plus en détail

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis 2 23 Octobre 2012

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis 2 23 Octobre 2012 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 2 23 Octobre 2012 Titre I : Nom du médicament, DCI, forme pharmaceutique, dosage, présentation HUMIRA (DCI : Adalimumab

Plus en détail

Les nouveaux traitements de fond de la SEP

Les nouveaux traitements de fond de la SEP Sclérose en plaques : les nouveaux traitements Guillaume MATHEY, Hôpital de Metz-Mercy Les nouveaux traitements de fond de la SEP Le but des traitements de fond Forme par poussées 2 ième ligne TYSABRI

Plus en détail

Spondylarthropathies : diagnostic, place des anti-tnf et surveillance par le généraliste. Pr P. Claudepierre CHU Henri Mondor - Créteil

Spondylarthropathies : diagnostic, place des anti-tnf et surveillance par le généraliste. Pr P. Claudepierre CHU Henri Mondor - Créteil Spondylarthropathies : diagnostic, place des anti-tnf et surveillance par le généraliste Pr P. Claudepierre CHU Henri Mondor - Créteil Le Diagnostic Objectif de la démarche diagnostique Diagnostic de SPONDYLARTHROPATHIE

Plus en détail

Les cytokines et leurs récepteurs. Laurence Guglielmi laurence.guglielmi@univ-montp1.frli

Les cytokines et leurs récepteurs. Laurence Guglielmi laurence.guglielmi@univ-montp1.frli Les cytokines et leurs récepteurs Laurence Guglielmi laurence.guglielmi@univ-montp1.frli l i@ i 1 Les cytokines et leurs récepteurs 2 mécanismes principaux d interactions cellulaires : - contact membranaire

Plus en détail

La sclérose en plaques

La sclérose en plaques Hôpital de la Salpêtrière, La sclérose en plaques Catherine Lubetzki Sclérose en plaques 80 000 cas en France Seconde cause de handicap de l adulte jeune 50% des patients ont un handicap permanent à 15

Plus en détail

ACTUALITES THERAPEUTIQUES. Dr Sophie PITTION (CHU Nancy) Metz, le 2 Juin 2012

ACTUALITES THERAPEUTIQUES. Dr Sophie PITTION (CHU Nancy) Metz, le 2 Juin 2012 ACTUALITES THERAPEUTIQUES Dr Sophie PITTION (CHU Nancy) Metz, le 2 Juin 2012 Traitement de fond Objectifs: Réduire le nombre de poussées Arrêter ou freiner la progression du handicap Les traitements disponibles

Plus en détail

Hépatite chronique B Moyens thérapeutiques

Hépatite chronique B Moyens thérapeutiques Hépatite chronique B Moyens thérapeutiques Dr Olfa BAHRI Laboratoire de Virologie Clinique Institut Pasteur de Tunis INTRODUCTION Plus de 300. 10 6 porteurs chroniques de VHB dans le monde Hépatite chronique

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 10 octobre 2001

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 10 octobre 2001 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 10 octobre 2001 VIRAFERONPEG 50 µg 80 µg 100 µg 120 µg 150 µg, poudre et solvant pour solution injectable B/1 B/4 Laboratoires SCHERING PLOUGH Peginterféron

Plus en détail

interféron ron β 1a dans le traitement des formes rémittentes de sclérose en plaques

interféron ron β 1a dans le traitement des formes rémittentes de sclérose en plaques Le mécanisme m d action d et les effets de l interfl interféron ron β 1a dans le traitement des formes rémittentes de sclérose en plaques Présentation du domaine de terminologie Fanny Jarnet Le 13 avril

Plus en détail

Mécanismes moléculaires à l origine des maladies autoimmunes

Mécanismes moléculaires à l origine des maladies autoimmunes Mécanismes moléculaires à l origine des maladies autoimmunes Sébastien Lacroix-Desmazes INSERM UMRS 1138 Immunopathology and herapeutic Immunointervention CRC - Paris, France Ma connaissance d un patient

Plus en détail

Sclérose en plaques Actualités thérapeutiques. Yann HERVE Service Neurologie CH Carcassonne

Sclérose en plaques Actualités thérapeutiques. Yann HERVE Service Neurologie CH Carcassonne Sclérose en plaques Actualités thérapeutiques Yann HERVE Service Neurologie CH Carcassonne Quelle(s) affirmation(s) sont vraies? 1- Il n y a pas de traitement efficace de la SEP 2- On peut traiter les

Plus en détail

Y a-t-il une place pour un vaccin thérapeutique contre l hépatite B? H. Fontaine, Unité d Hépatologie Médicale, Hôpital Cochin

Y a-t-il une place pour un vaccin thérapeutique contre l hépatite B? H. Fontaine, Unité d Hépatologie Médicale, Hôpital Cochin Y a-t-il une place pour un vaccin thérapeutique contre l hépatite B? H. Fontaine, Unité d Hépatologie Médicale, Hôpital Cochin Objectifs thérapeutiques Inhibition de la réplication virale Négativation

Plus en détail

Une gestion novatrice des médicaments sur ordonnance mise au point par la Great-West. Jean-François Langlais Directeur Régional

Une gestion novatrice des médicaments sur ordonnance mise au point par la Great-West. Jean-François Langlais Directeur Régional Une gestion novatrice des médicaments sur ordonnance mise au point par la Great-West Jean-François Langlais Directeur Régional Au programme Aperçu du contexte actuel de l assurance médicaments Mécanismes

Plus en détail

GILENYA MC Sclérose en plaques (SEP) de forme rémittente

GILENYA MC Sclérose en plaques (SEP) de forme rémittente GILENYA MC Sclérose en plaques (SEP) de forme rémittente FÉVRIER 2012 Marque de commerce : Gilenya Dénomination commune : Fingolimod Fabricant : Novartis Forme : Capsule Teneur : 0,5 mg Maintien d une

Plus en détail

Dr Pascale Vergne-Salle Service de Rhumatologie, CHU de Limoges. Membre enseignant chercheur EA 4021

Dr Pascale Vergne-Salle Service de Rhumatologie, CHU de Limoges. Membre enseignant chercheur EA 4021 Dr Pascale Vergne-Salle Service de Rhumatologie, CHU de Limoges Membre enseignant chercheur EA 4021 Rhumatisme inflammatoire chronique Prévalence des SA ies en Europe = 1 à 2% Age moy : 26 ans, ratio homme/femme:

Plus en détail

TRAITEMENTS MODIFICATEURS DE L ÉVOLUTION DE LA SP AU CANADA

TRAITEMENTS MODIFICATEURS DE L ÉVOLUTION DE LA SP AU CANADA 175, rue Bloor Est Bureau 700, tour nord Toronto (Ontario) M4W 3R8 Téléphone : 416 922-6065 Télécopieur : 416 922-7538 www.scleroseenplaques.ca Juin 2007 TRAITEMENTS MODIFICATEURS DE L ÉVOLUTION DE LA

Plus en détail

Cytokines & Chimiokines

Cytokines & Chimiokines Cytokines & Chimiokines I. (D après Förster, R. et al. (1999) Cell 99:23) Dans le but d étudier la régulation de la circulation des leucocytes dans l organisme, des souris déficientes pour le récepteur

Plus en détail

Anticorps, vaccins, immunothérapies allergéniques tout savoir sur les progrès de l immunothérapie en 20 questions

Anticorps, vaccins, immunothérapies allergéniques tout savoir sur les progrès de l immunothérapie en 20 questions Anticorps, vaccins, immunothérapies allergéniques tout savoir sur les progrès de l immunothérapie en 20 questions De quoi se compose le système immunitaire? Chaque jour, des substances étrangères, appelées

Plus en détail

Transgene : revue du portefeuille de produits, de l activité et des perspectives stratégiques

Transgene : revue du portefeuille de produits, de l activité et des perspectives stratégiques Transgene : revue du portefeuille de produits, de l activité et des perspectives stratégiques Parc d Innovation d Illkirch, France, le 22 mars 2010 Transgene S.A. (Euronext Paris: FR0005175080) présente

Plus en détail

II.5. l inflammation protumorale

II.5. l inflammation protumorale II.5. l inflammation protumorale L une de ses missions est de favoriser la reconstruction des tissus lésés. Les macrophages sécrètent des : enzymes MMP Facteurs de croissance EGF Cet aspect de l inflammation

Plus en détail

HVC CHRONIQUE MOYENS THERAPEUTIQUES ET BILAN PRE-THERAPEUTIQUE CHAKIB MARRAKCHI. http://www.infectiologie.org.tn

HVC CHRONIQUE MOYENS THERAPEUTIQUES ET BILAN PRE-THERAPEUTIQUE CHAKIB MARRAKCHI. http://www.infectiologie.org.tn HVC CHRONIQUE MOYENS THERAPEUTIQUES ET BILAN PRE-THERAPEUTIQUE CHAKIB MARRAKCHI LES MOYENS THERAPEUTIQUES Les interférons La ribavirine Les nouveaux produits INTERFERONS 1957: activité antivirale Interférence

Plus en détail

et l utilisation des traitements biologiques

et l utilisation des traitements biologiques et l utilisation des traitements biologiques Choisir le meilleur traitement pour retrouver la qualité de vie que vous êtes en droit d avoir Les agents biologiques (biothérapies) Étant les plus récents

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 mai 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 mai 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 10 mai 2006 METOJECT 10 mg/ml, solution injectable en seringue pré-remplie 1 seringue pré-remplie en verre de 0,75 ml avec aiguille : 371 754-3 1 seringue pré- remplie

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 5 mars 2014

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 5 mars 2014 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 5 mars 2014 L avis de la Commission de la transparence adopté le 8 janvier 2014 a fait l objet d une audition le 5 mars 2014 AUBAGIO 14 mg comprimé pelliculé Boîte de

Plus en détail

Les nouveaux traitements du psoriasis

Les nouveaux traitements du psoriasis Les nouveaux traitements du psoriasis Ci-après, vous trouverez 3 articles, parus récemment, parmi d'autres tout aussi intéressants, dans notre bulletin trimestriel Pso Magazine: - un extrait de l'exposé

Plus en détail

Anticorps anti-hla en transplantation rénale

Anticorps anti-hla en transplantation rénale Anticorps anti-hla en transplantation rénale Caroline Suberbielle Laboratoire d'immuno-histocompatibilité Hôpital St Louis Paris Définitions Patient «naïf» Patient sans événement immunisant Homme ou enfant

Plus en détail

Société Algérienne de Dermatologie Pédiatrique 12èmes Journées Nationales Alger, 3-4 mars 2011. Symposium PFIZER

Société Algérienne de Dermatologie Pédiatrique 12èmes Journées Nationales Alger, 3-4 mars 2011. Symposium PFIZER Société Algérienne de Dermatologie Pédiatrique 12èmes Journées Nationales Alger, 3-4 mars 2011 Symposium PFIZER Psoriasis de l enfant et traitement biologique B. Bouadjar, Alger Traitement du psoriasis

Plus en détail

Anticorps neutralisants des Interférons dans la Sclérose En Plaques en Bretagne

Anticorps neutralisants des Interférons dans la Sclérose En Plaques en Bretagne Anticorps neutralisants des Interférons dans la Sclérose En Plaques en Bretagne Pr Gilles EDAN, Dr Emmanuelle LEPAGE, Morgane PIHAN (Interne), Virginie OLIVE, (Attaché de recherche clinique), Neurologie,

Plus en détail

Alemtuzumab (Lemtrada * ) réduit significativement les rechutes dans la sclérose en plaques comparé à l interféron Bêta-1a dans une étude de Phase III

Alemtuzumab (Lemtrada * ) réduit significativement les rechutes dans la sclérose en plaques comparé à l interféron Bêta-1a dans une étude de Phase III COMMUNIQUE DE PRESSE Alemtuzumab (Lemtrada * ) réduit significativement les rechutes dans la sclérose en plaques comparé à l interféron Bêta-1a dans une étude de Phase III - Présentation de nouvelles données

Plus en détail

Christian TREPO, MD, PhD

Christian TREPO, MD, PhD PEG INTERFERON MONOTHERAPI E Christian TREPO, MD, PhD Unmet medical needs in chronic HBV infection Inhibition of viral replication Normalisation of ALT Improvement in liver necroinflammation Improvement

Plus en détail

LES ANTI-TNF DANS LES MALADIES AUTO-IMMUNES ET LES VASCULARITES

LES ANTI-TNF DANS LES MALADIES AUTO-IMMUNES ET LES VASCULARITES LES ANTI-TNF DANS LES MALADIES AUTO-IMMUNES ET LES VASCULARITES par X. MARIETTE* Les inhibiteurs du TNFα représentent une révolution thérapeutique en rhumatologie dans le traitement de la polyarthrite

Plus en détail

TYNDALL. 13 rue Dubrunfaut 75012 PARIS Tél. : 01 74 05 74 23 >SIREN N 451 386 544 APE N 00014. Bulletin d Informations. et d échanges N 24 MARS 2009

TYNDALL. 13 rue Dubrunfaut 75012 PARIS Tél. : 01 74 05 74 23 >SIREN N 451 386 544 APE N 00014. Bulletin d Informations. et d échanges N 24 MARS 2009 TYNDALL Bulletin d Informations 13 rue Dubrunfaut 75012 PARIS Tél. : 01 74 05 74 23 >SIREN N 451 386 544 APE N 00014 Site internet : www.inflamoeil.org SOMMAIRE 1. L éditorial de la Présidente 2. Des immunosuppresseurs

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 23 mai 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 23 mai 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 23 mai 2007 SUTENT 12,5 mg, gélule Flacon de 30 (CIP: 376 265-0) SUTENT 25 mg, gélule Flacon de 30 (CIP: 376 266-7) SUTENT 50 mg, gélule Flacon de 30 (CIP: 376 267-3)

Plus en détail

INDUCTION DES LYMPHOCYTES T- RÉGULATEURS PAR IL2 A TRÈS FAIBLE DOSE DANS LES PATHOLOGIES AUTO- IMMUNES ET INFLAMMATOIRES APPROCHE TRANSNOSOGRAPHIQUE

INDUCTION DES LYMPHOCYTES T- RÉGULATEURS PAR IL2 A TRÈS FAIBLE DOSE DANS LES PATHOLOGIES AUTO- IMMUNES ET INFLAMMATOIRES APPROCHE TRANSNOSOGRAPHIQUE INDUCTION DES LYMPHOCYTES T- RÉGULATEURS PAR IL2 A TRÈS FAIBLE DOSE DANS LES PATHOLOGIES AUTO- IMMUNES ET INFLAMMATOIRES APPROCHE TRANSNOSOGRAPHIQUE Etude clinique N NCT01988506 Inves9gateur coordinateur

Plus en détail

Hiver 2013. Paysages changeants, produits en voie de commercialisation et conséquences pour les promoteurs de régimes

Hiver 2013. Paysages changeants, produits en voie de commercialisation et conséquences pour les promoteurs de régimes Hiver 2013 Paysages changeants, produits en voie de commercialisation et conséquences pour les promoteurs de régimes Paysages changeants, produits en voie de commercialisation et conséquences pour les

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 18 novembre 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 18 novembre 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 18 novembre 2009 LEDERTREXATE 5 mg, solution injectable B/1 ampoule de 2 ml (Code CIP : 315 012-5) LEDERTREXATE 25 mg, solution injectable B/1 ampoule de 1 ml (Code CIP

Plus en détail

SOCIETE MEDICALE DES HOPITAUX DE PARIS Association reconnue d utilité publique - FMC n 11752573775

SOCIETE MEDICALE DES HOPITAUX DE PARIS Association reconnue d utilité publique - FMC n 11752573775 SOCIETE MEDICALE DES HOPITAUX DE PARIS Association reconnue d utilité publique - FMC n 11752573775 Hôpital Hôtel Dieu - Service de Médecine Interne 1, place du Parvis Notre-Dame - 75181 PARIS Cedex 4 59

Plus en détail

Nouvelle option thérapeutique pour les enfants présentant cette forme rare et sévère d arthrite

Nouvelle option thérapeutique pour les enfants présentant cette forme rare et sévère d arthrite Communiqué de presse Bâle, 18 avril 2011 La FDA homologue Actemra dans le traitement de l arthrite juvénile idiopathique systémique (AJIS) Nouvelle option thérapeutique pour les enfants présentant cette

Plus en détail

l interféron-bêta Quelle signification? Faut-il les doser?

l interféron-bêta Quelle signification? Faut-il les doser? 1 Les anticorps neutralisant l interféron-bêta Quelle signification? Faut-il les doser? n Si à l échelle d un groupe de patients les NAB ont un effet sur l efficacité du traitement, à l échelle de l individu

Plus en détail

Communiqué. Abbott présente à Santé Canada une demande d homologation d HUMIRA pour le traitement du psoriasis POUR PUBLICATION IMMÉDIATE

Communiqué. Abbott présente à Santé Canada une demande d homologation d HUMIRA pour le traitement du psoriasis POUR PUBLICATION IMMÉDIATE POUR PUBLICATION IMMÉDIATE Communiqué Abbott présente à Santé Canada une demande d homologation d HUMIRA pour le traitement du psoriasis Media: Sylvie Légaré (514) 832-7268 Abbott Gabrielle Collu 514)

Plus en détail

Traitement de l hépatite C: données récentes

Traitement de l hépatite C: données récentes Traitement de l hépatite C: données récentes J.-P. BRONOWICKI (Vandœuvre-lès-Nancy) Tirés à part : Jean-Pierre Bronowicki Service d Hépatogastroentérologie, CHU de Nancy, 54500 Vandœuvre-lès-Nancy. Le

Plus en détail

S. Kernéis, T. Ancelle, V. Naneix-Laroche, N. Amrane, JP. Leroy, T. Hanslik, O. Launay

S. Kernéis, T. Ancelle, V. Naneix-Laroche, N. Amrane, JP. Leroy, T. Hanslik, O. Launay Etude AMARCOR Tolérance et immunogénicité du vaccin contre la fièvre jaune chez des sujets recevant une corticothérapie par voie générale : étude de cohorte observationnelle S. Kernéis, T. Ancelle, V.

Plus en détail

Activation et polarisation des lymphocytes T. A. Toubert Laboratoire d Immunologie et d Histocompatibilité, Hôpital Saint-Louis

Activation et polarisation des lymphocytes T. A. Toubert Laboratoire d Immunologie et d Histocompatibilité, Hôpital Saint-Louis Activation et polarisation des lymphocytes T A. Toubert Laboratoire d Immunologie et d Histocompatibilité, Hôpital Saint-Louis Immunité acquise La réponse innée reconnaît des structures conservées entre

Plus en détail

Les rhumatismes inflammatoires. Arthrite Rhumatoïde, Arthrite psoriasique, Spondylarthrite ankylosante

Les rhumatismes inflammatoires. Arthrite Rhumatoïde, Arthrite psoriasique, Spondylarthrite ankylosante Les rhumatismes inflammatoires Arthrite Rhumatoïde, Arthrite psoriasique, Spondylarthrite ankylosante Arthrite Rhumatoïde (RA) Voorstelling van de ziekte Arthrite Rhumatoïde Inflammation chronique des

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 15 avril 2015 PLEGRIDY 63 microgrammes + 94 microgrammes, solution injectable en seringue préremplie, coffret d initiation B/2 (CIP : 34009 279 490 3 6) PLEGRIDY 63 microgrammes

Plus en détail

Le TOP 25 des principes actifs dans les dépenses du secteur ambulatoire de l assurance soins de santé en 2013

Le TOP 25 des principes actifs dans les dépenses du secteur ambulatoire de l assurance soins de santé en 2013 Infospot Le TOP 25 des principes actifs dans les dépenses du secteur ambulatoire de l assurance soins de santé en 2013 Juillet - Août - Septembre 2014 Le TOP 25 des principes actifs dans les dépenses du

Plus en détail

La maladie de Still de l adulte

La maladie de Still de l adulte La maladie de Still de l adulte Syndrome de Wissler-Fanconi La maladie Le diagnostic Le traitement, la prise en charge, la prévention Vivre avec En savoir plus Madame, Monsieur Cette fiche est destinée

Plus en détail

ANEMIE ET THROMBOPENIE CHEZ LES PATIENTS ATTEINTS D UN CANCER

ANEMIE ET THROMBOPENIE CHEZ LES PATIENTS ATTEINTS D UN CANCER ANEMIE ET THROMBOPENIE CHEZ LES PATIENTS ATTEINTS D UN CANCER Dr Michael Hummelsberger, Pr Jean-Gabriel Fuzibet, Service de Médecine Interne, Hôpital l Archet, CHU Nice 1. ANEMIE L étiologie de l anémie

Plus en détail

Transgene accorde une option de licence exclusive pour le développement et la commercialisation de son produit d immunothérapie TG4010

Transgene accorde une option de licence exclusive pour le développement et la commercialisation de son produit d immunothérapie TG4010 Parc d Innovation d Illkirch, France, le 10 mars 2010 Transgene accorde une option de licence exclusive pour le développement et la commercialisation de son produit d immunothérapie TG4010 Transgene (Euronext

Plus en détail

Innovations thérapeutiques en transplantation

Innovations thérapeutiques en transplantation Innovations thérapeutiques en transplantation 3èmes Assises de transplantation pulmonaire de la région Est Le 16 octobre 2010 Dr Armelle Schuller CHU Strasbourg Etat des lieux en transplantation : 2010

Plus en détail

Explorations des réponses Immunitaires. L3 Médecine

Explorations des réponses Immunitaires. L3 Médecine 2012 Explorations des réponses Immunitaires L3 Médecine Rappel sur les réponses Immunitaires DIFFERENTS TYPES DE REPONSES IMMUNITAIRES Naturelle = innée Adaptative Non spécifique Spécifique Immédiate Barrière

Plus en détail

LES BIOMÉDICAMENTS ET LES PETITES MOLÉCULES IMMUNOMODULATRICES ET IMMUNOSUPPRESSIVES

LES BIOMÉDICAMENTS ET LES PETITES MOLÉCULES IMMUNOMODULATRICES ET IMMUNOSUPPRESSIVES LES BIOMÉDICAMENTS ET LES PETITES MOLÉCULES IMMUNOMODULATRICES ET IMMUNOSUPPRESSIVES Jean SIBILIA, Marie-Odile DUZANSKI, Coralie VAROQUIER, Christelle SORDET, Emmanuel CHATELUS, Jacques-Éric GOTTENBERG.

Plus en détail

Immunité adaptative : activation et polarisation des lymphocytes T.

Immunité adaptative : activation et polarisation des lymphocytes T. Immunité adaptative : activation et polarisation des lymphocytes T. Marcelo de Carvalho, Olivier Adotévi, Valérie Frenkel, Gilles Thibault, Richard Le Naour I-Introduction... 2 II-Activation des lymphocytes

Plus en détail

Programme AcSé. Accès Sécurisé aux Innovations Thérapeutiques Deux études pilotes : AcSé - crizotinib et AcSé - vémurafenib

Programme AcSé. Accès Sécurisé aux Innovations Thérapeutiques Deux études pilotes : AcSé - crizotinib et AcSé - vémurafenib Programme AcSé Accès Sécurisé aux Innovations Thérapeutiques Deux études pilotes : AcSé - crizotinib et AcSé - vémurafenib G. Vassal, J.Y. Blay, C. Cailliot, N. Hoog-Labouret, F. Denjean, M. Jimenez, A.L.

Plus en détail

sclérose en plaque Amandine MATHIAS Formation continue IAL 14.11.2013 Service d immunologie et allergie Service de neurologie

sclérose en plaque Amandine MATHIAS Formation continue IAL 14.11.2013 Service d immunologie et allergie Service de neurologie Evaluation du risque lié au natalizumab dans la sclérose en plaque Amandine MATHIAS Formation continue IAL 14.11.2013 Service d immunologie et allergie Service de neurologie La SEP: une maladie complexe

Plus en détail

Mécanisme des réactions inflammatoires

Mécanisme des réactions inflammatoires 01/04/2014 THOMASSIN Guillaume L2 Revêtement Cutané Dr. Sophie Deplat-Jégo Relecteur 4 8 pages Revêtement cutané Mécanisme des réactions inflammatoires cutanés Mécanisme des réactions inflammatoires Plan

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L HEPATITE CHRONIQUE C EN 2009

PRISE EN CHARGE DE L HEPATITE CHRONIQUE C EN 2009 PRISE EN CHARGE DE L HEPATITE CHRONIQUE C EN 2009 CHU BAB EL OUED DR OSMANE DR MAHIOU PR NAKMOUCHE Evolution du traitement de hépatite c Découverte du génome de l HVC 1989 1989 1989 Evolution du traitement

Plus en détail

TRAITEMENT DE LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE

TRAITEMENT DE LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE TRAITEMENT DE LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE RÉVOLUTION DES PRINCIPES DE TRAITEMENT Mise à disposition de nouvelles molécules Traitements de fond classiques ( Méthotrexate, Salazopyrine ) : plus efficaces

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 2 avril 2014 DERMOVAL, gel flacon de 20 ml (CIP : 34009 326 130 4 5) DERMOVAL 0,05 POUR CENT, crème tube de 10 g (CIP : 34009 320 432 9 3) Laboratoire GLAXOSMITHKLINE

Plus en détail

Actualisation de la prescription en biologie rhumatologie

Actualisation de la prescription en biologie rhumatologie Actualisation de la prescription en biologie rhumatologie Pathologies inflammatoires et connectivites Pathologies dégénératives Exclusion du métabolisme phosphocalcique et des marqueurs du remodelage osseux

Plus en détail

Sérodiagnostic de la polyarthrite rhumatoïde

Sérodiagnostic de la polyarthrite rhumatoïde 1 ETSL Sérodiagnostic de la polyarthrite rhumatoïde TP 1 GABIN-GAUTHIER 13/11/2009 I. LA MALADIE... 2 II. TECHNIQUES QUALITATIVES... 2 1. PRINCIPE... 2 2. MODE OPERATOIRE... 3 2.1. WRST ou Waaler Rose

Plus en détail

LES TRAITEMENTS DE LA SEP

LES TRAITEMENTS DE LA SEP LES TRAITEMENTS DE LA SEP Dr Florence ROBERT Service Neurologie CHU Saint-Etienne 1er Colloque de la sclérose en plaques, Saint-Etienne, le 25/05/2012 LES TRAITEMENTS DE FOND DEPENDENT: du type de SEP

Plus en détail

Humira Solution pour injection dans un injecteur prérempli

Humira Solution pour injection dans un injecteur prérempli Humira Solution pour injection dans un injecteur prérempli ABBOTT OEMéd Qu est-ce que Humira et quand doit-il être utilisé? Humira est un médicament qui limite le processus inflammatoire dans le cadre

Plus en détail

LA REPONSE ALLOGENIQUE. C. René -2011

LA REPONSE ALLOGENIQUE. C. René -2011 LA REPONSE ALLOGENIQUE C. René -2011 Les Lois de la transplantation Rôle des lymphocytes T Transfert de l immunité par les cellules T Infiltrat de cellules mononuclées disposé en manchons péri-vasculaire:

Plus en détail

Cytokines ; Chimiokines

Cytokines ; Chimiokines Cytokines ; Chimiokines I. Dans le but d étudier la régulation de la circulation des leucocytes dans l'organisme, des souris déficientes pour le récepteur CCR7 de chimiokine ont été générées par recombinaison

Plus en détail

RESUME DU PROTOCOLE : LX01-315

RESUME DU PROTOCOLE : LX01-315 RESUME DU PROTOCOLE : LX01-315 N /Titre du protocole : LX01-315 / Essai Clinique de Phase 3 pour évaluer la tolérance et l'efficacité de 2 mg d'allovectin-7 en Administration Intra-Lésionnelle versus Dacarbazine

Plus en détail

Mieux reconnaître les poussées de sclérose en plaques

Mieux reconnaître les poussées de sclérose en plaques Mieux reconnaître les poussées de sclérose en plaques La Société canadienne de la sclérose en plaques est fière d être une source d information sur la SP. Les renseignements fournis dans la présente publication

Plus en détail

DÉFICITS IMMUNITAIRE COMMUN VARIABLE

DÉFICITS IMMUNITAIRE COMMUN VARIABLE DÉFICITS IMMUNITAIRE COMMUN VARIABLE Le présent livret a été rédigé à l attention des patients et de leurs familles. Il ne doit pas remplacer les conseils d un spécialiste en immunologie. 1 Egalement Disponible

Plus en détail

Actualités dans la SEP. Docteur Sophie Géhin. Cabinet de Neurologie Clinique du Tonkin - Villeurbanne

Actualités dans la SEP. Docteur Sophie Géhin. Cabinet de Neurologie Clinique du Tonkin - Villeurbanne Actualités dans la SEP Docteur Sophie Géhin Cabinet de Neurologie Clinique du Tonkin - Villeurbanne PLAN I. Epidémiologie et étiologie II. Présentation clinique et évolution III. Critères diagnostiques

Plus en détail

Par Docteur RADAKICHENANE

Par Docteur RADAKICHENANE Par Docteur RADAKICHENANE 1 SOMMAIRE 1 / EVALUATIONS DE PR 2/ BIOTHERAPIES A / ANTI TNF alpha INFLIXIMAB - ADALIMUMAB - ETANERCEPT CERTOLIZUMAB POGOL B/ PROTEINES DE FUSION ABATACEPT - ATACICEPT BAMINERCEPT

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT Simponi 50 mg, solution injectable en stylo prérempli. 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Un stylo prérempli de 0,5

Plus en détail

Traitement des hépatites virales B et C

Traitement des hépatites virales B et C Traitement des hépatites virales B et C GFMER Yaoundé 26 Novembre 2007 Dr José M Bengoa foie cirrhotique foie normal Vitesse de développement de la fibrose fibrose VHD VHB VHC années Indications au traitement

Plus en détail

Médicaments du futur : Tendances et enjeux. Nicolas PY, Debiopharm International forumofac.14 26/09/2014

Médicaments du futur : Tendances et enjeux. Nicolas PY, Debiopharm International forumofac.14 26/09/2014 Médicaments du futur : Tendances et enjeux Nicolas PY, Debiopharm International forumofac.14 26/09/2014 Quelques mots sur Debiopharm Groupe fondé en 1979 Siège à Lausanne 350 collaborateurs Financièrement

Plus en détail

Y-a-t-il des raisons médicales qui

Y-a-t-il des raisons médicales qui é NQUÊTE Programmes industriels d observance : sans justification médicale L analyse Prescrire des programmes à mi-mai 2007 révèle que les programmes industriels d observance ne sont pas justifiés par

Plus en détail

IMMUNOLOGIE. La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T. Informations scientifiques

IMMUNOLOGIE. La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T. Informations scientifiques IMMUNOLOGIE La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T Informations scientifiques L infection par le VIH entraîne des réactions immunitaires de l organisme qui se traduisent par la production

Plus en détail

Psoriasis. EPU Bats CARMI Esther

Psoriasis. EPU Bats CARMI Esther Psoriasis EPU Bats CARMI Esther Idées clefs Co morbidité Biothérapies Intérêt Risque Psoriasis «Exclusion sociale pour impureté» 1805 : individualisation Importance de la microcirculation du derme superficiel

Plus en détail

TYPAGE HLA CROSSMATCH ANTICORPS ANTI-HLA

TYPAGE HLA CROSSMATCH ANTICORPS ANTI-HLA 16/11/12 TYPAGE HLA CROSSMATCH ANTICORPS ANTI-HLA Chantal GAUTREAU LABORATOIRE HLA S E R V I C E D I M M U N O L O G I E E T D H I S T O C O M PAT I B I L I T É, A P - H P, HÔPITAL SAINT LOUIS, PARIS,

Plus en détail

Vaccins du futur Atelier «Croisière dans l archipel des nouveaux vaccins»

Vaccins du futur Atelier «Croisière dans l archipel des nouveaux vaccins» Vaccins du futur Atelier «Croisière dans l archipel des nouveaux vaccins» Bernard Duval Institut National de Santé Publique du Québec 18 avril 2002 Objectifs Grands axes de la réponse immunitaire Conjugaison

Plus en détail

Virus de l hépatite B

Virus de l hépatite B Virus de l hépatite B Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B Persistance de l antigène HBs 10% - 90% Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B faible ou absente Persistance

Plus en détail

Numéro 18 l 2011. l Traitements pharmacologiques et SEP

Numéro 18 l 2011. l Traitements pharmacologiques et SEP Numéro 18 l 2011 l Traitements pharmacologiques et SEP Comité de Rédaction Fédération Internationale contre la Sclérose en Plaques (MSIF) La mission de la MSIF est de diriger le mouvement international

Plus en détail

DSS 4 DSS 6 DSS 7. 8.4 ans 20.1 ans 29.9 ans

DSS 4 DSS 6 DSS 7. 8.4 ans 20.1 ans 29.9 ans pour un malade, impossible de prédire lʼ évolution 25% de formes bénignes utilisation dʼ une canne: 15 ans dʼ évolution utilisation dʼ un fauteuil roulant: 30 ans dʼ évolution DSS 4 DSS 6 DSS 7 8.4 ans

Plus en détail

HEPATITES VIRALES 22/09/09. Infectieux. Mme Daumas

HEPATITES VIRALES 22/09/09. Infectieux. Mme Daumas HEPATITES VIRALES 22/09/09 Mme Daumas Infectieux Introduction I. Hépatite aigu II. Hépatite chronique III. Les différents types d hépatites A. Hépatite A 1. Prévention de la transmission 2. Vaccination

Plus en détail

Le psoriasis est une dermatose

Le psoriasis est une dermatose [ Synthèse Dermatologie Prise en charge thérapeutique du psoriasis F. Aubin Service de Dermatologie, CHU Saint-Jacques, Besançon Le psoriasis est une dermatose chronique pouvant revêtir diverses formes

Plus en détail

EXERCICES : MECANISMES DE L IMMUNITE : pages 406 407 408 409 410

EXERCICES : MECANISMES DE L IMMUNITE : pages 406 407 408 409 410 EXERCICES : MECANISMES DE L IMMUNITE : pages 406 407 408 409 410 EXERCICE 1 PAGE 406 : EXPERIENCES A INTERPRETER Question : rôles respectifs du thymus et de la moelle osseuse dans la production des lymphocytes.

Plus en détail

LES TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS DANS LA SCLEROSE EN PLAQUES

LES TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS DANS LA SCLEROSE EN PLAQUES LES TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS DANS LA SCLEROSE EN PLAQUES (Document à destination des patients) 1 EFFICACITE ATTENDUE DES TRAITEMENTS IMD Après au moins une deuxième poussée Lorsque les Immunomodulateurs

Plus en détail

Item 116 : Maladies autoimmunes

Item 116 : Maladies autoimmunes Item 116 : Maladies autoimmunes COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Définition du concept d'auto-immunité...3

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS MMES et MM les Directeurs Date : - des Caisses Régionales d'assurance Maladie 27/03/96 - des Caisses

Plus en détail

Les biothérapies II L3 : UE Immuno-pathologie et Immuno-intervention

Les biothérapies II L3 : UE Immuno-pathologie et Immuno-intervention Les biothérapies II L3 : UE Immuno-pathologie et Immuno-intervention Dr Cédric Ménard, MCU-PH Service ITecH INSERM U917 Rennes Dr Florian Lemaitre, AHU Service de Pharmacologie Centre d'investigation Clinique

Plus en détail

Traitement du Psoriasis en 2015 Quoi de neuf? Dr Emmanuel Laffitte Clinique de Dermatologie HUG, Genève

Traitement du Psoriasis en 2015 Quoi de neuf? Dr Emmanuel Laffitte Clinique de Dermatologie HUG, Genève Traitement du Psoriasis en 2015 Quoi de neuf? Dr Emmanuel Laffitte Clinique de Dermatologie HUG, Genève Psoriasis 1 à 3% de la population adulte 1/3 modéré à sévère Psoriasis: une seule maladie? Une maladie

Plus en détail

Par Clotilde LATARCHE 1, Marc SOUDANT 1, Juliette LONGIN 2, Anne-Sophie JEAN-DELEGLISE 2, Marc DEBOUVERIE 1,3 1

Par Clotilde LATARCHE 1, Marc SOUDANT 1, Juliette LONGIN 2, Anne-Sophie JEAN-DELEGLISE 2, Marc DEBOUVERIE 1,3 1 RelSEP Description des prises en charge en vie réelle dans une cohorte de patients atteints de sclérose en plaques et suivis dans un registre épidémiologique en région Lorraine. Par Clotilde LATARCHE 1,

Plus en détail

Revêtement cutané Mécanismes des réactions inflammatoires cutanées. Mécanismes des réactions inflammatoires cutanées

Revêtement cutané Mécanismes des réactions inflammatoires cutanées. Mécanismes des réactions inflammatoires cutanées 07/04/15 GRANGEON Anastasia L2 (CR : Hamza Berguigua) Revêtement cutané Dr Sophie Jego 12 pages Mécanismes des réactions inflammatoires cutanées Plan A. Organisation du tissu cutané B. Fonctions physiologiques

Plus en détail

Quelles sont les options?

Quelles sont les options? Quelles sont les options? Un DVD et un livret d information de Choisir un traitement contre la SP Quelles sont les options? Si votre médecin vous a recommandé de commencer un traitement modificateur de

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS Pr. Alessandra Bura-Rivière, Service de Médecine Vasculaire Hôpital Rangueil, 1 avenue Jean Poulhès, 31059 Toulouse cedex 9 INTRODUCTION Depuis plus de cinquante ans, les héparines

Plus en détail

Association lymphome malin-traitement par Interféron-α- sarcoïdose

Association lymphome malin-traitement par Interféron-α- sarcoïdose Association lymphome malin-traitement par Interféron-α- sarcoïdose Auteurs Cendrine Godet (*) Jean-Pierre Frat (**) Cédric Landron (*) Lydia Roy (***) Paul Ardilouze (****) Jean-Pierre Tasu (****) (*)

Plus en détail

Hépatite C une maladie silencieuse..

Hépatite C une maladie silencieuse.. Hépatite C une maladie silencieuse.. F. Bally Centre de Maladies Infectieuses et Epidémiologie Institut Central des Hôpitaux Valaisans Histoire Années 70 Hépatite non-a-non-b = hépatite post-transfusionelle

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. 10 décembre 2008

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. 10 décembre 2008 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 10 décembre 2008 VIRAFERONPEG 50 µg/ 0.5 ml, poudre et solvant pour solution injectable B/1 : code CIP 355 189.3 B/4 : code CIP 355 191.8 VIRAFERONPEG, stylo pré-rempli

Plus en détail

Vaccinologie et Stratégie de Développement des Vaccins

Vaccinologie et Stratégie de Développement des Vaccins Vaccinologie et Stratégie de Développement des Vaccins Vaccinologie 1977 - Terme utilisé par Jonas Salk. 1983 - Rassemble tous les aspects des vaccinations : biologiques, immunologiques et cliniques ainsi

Plus en détail

F ZOULIM. Traitement du VHB : Interféron ou anti-viraux

F ZOULIM. Traitement du VHB : Interféron ou anti-viraux F ZOULIM Traitement du VHB : Interféron ou anti-viraux - Connaître les objectifs du traitement - Connaître les résultats immédiats et à long terme des traitements - Savoir choisir une option thérapeutique

Plus en détail

Leucémie. Causes, Facteurs de risques

Leucémie. Causes, Facteurs de risques Leucémie La leucémie ou cancer du sang ou leucose aiguë des organes hématopoïétiques(sang, rate, ganglions, moelle osseuse) est un type de cancer qui entraîne la fabrication par l organisme d un trop grand

Plus en détail