TRAVAUX DE SERRURERIE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TRAVAUX DE SERRURERIE"

Transcription

1 TRAVAUX DE SERRURERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 5 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DES TRAVAUX DE SERRURERIE EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR

2 LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE SERRURERIE Depuis plusieurs années, les professionnels du secteur sont confrontés à une conjoncture difficile dans le BTP. Malgré des taux d intérêt très attractifs, le durcissement des conditions d accès au crédit, les fortes incertitudes liées à l environnement économique, un dispositif d investissement locatif moins incitatif et le recentrage du prêt à taux zéro, sont autant de facteurs qui pèsent sur l activité de la construction de logement neuf (diminution des mises en chantier de 18% en 2012, 4% en 2013). Sur l activité de l entretien-rénovation, les professionnels sont pénalisés par l effet conjugué de la hausse de la TVA et de la stagnation des transactions immobilières dans l ancien. Le segment des travaux de rénovation énergétique résiste toutefois mieux en raison des dispositifs attractifs proposés aux ménages et au maintien de la TVA à 5,5 %. Toutefois, la profession bénéficie du sous-équipement des ménages (soit 1/3 des travaux) en matériel sécuritaire. Les exigences des compagnies d assurance dans ce domaine favorisent une demande croissante d équipements antieffractions (services électroniques, électromagnétiques, digicodes ). Dans ce contexte, les professionnels devront intensifier leurs efforts pour élargir leur domaine de compétence et s adapter aux évolutions des techniques et matériaux pour faire face à une concurrence grandissante. Tendances Malgré une très légère reprise du segment du logement individuel qui devrait s amorcer, l activité globale du bâtiment marquera encore le pas en La mise en place d un plan d investissement pour le logement (rénovation énergétique de logements par an et constructions de nouveaux 2

3 logements par an à partir de 2017) et le projet de loi cadre "Urbanisme et logement" peineront à compenser les effets du contexte économique dégradé. L organisation du marché Selon le type d activité : - Les entreprises traditionnelles de serrurerie : Elles vendent, installent, dépannent et réparent les serrures et le matériel annexe. Elles fabriquent ou reproduisent des clés. - Les entreprises traditionnelles de serrurerie et métallerie : Elles développent des activités complémentaires à la serrurerie, telles que la menuiserie métallique (portes, fenêtres ) et la ferronnerie (grilles, portails ). - Les entreprises spécialisées dans les marchés sécuritaires : Elles vendent et installent des portes blindées, des serrures de défense, des systèmes de télésurveillance, mais aussi des coffres-forts, des systèmes d alarme - Les entreprises du secteur du bâtiment : Elles effectuent tous types de travaux de serrurerie, de métallerie ou d équipement en matériel sécuritaire dans le cadre de chantiers de construction ou de rénovation. Parmi elles se trouvent les plus grandes entreprises du secteur. 3

4 TRAVAUX DE SERRURERIE NOMBRE D'ENTREPRISES DU SECTEUR (1) CHIFFRE D'AFFAIRES DU SECTEUR (en milliards d'euros) ,466 Md (2) ÉVOLUTION DU CHIFFRE D'AFFAIRES DU SECTEUR EN VALEUR (indice ICA base 100 en 2005) ,2 (3) 119,6 120,3 115,5 117,1 120,1 (1) Source: "Travaux de menuiserie métallique et serrurerie" - INSEE, démographie des entreprises et des établissements champs marchand non agricole, Stocks d'entreprise au 1er janvier (2) Source: INSEE, ESANE. (3) Source:"Travaux de finition" - INSEE, Bulletin statistique. 4

5 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE SERRURERIE Les aptitudes professionnelles Le travail du serrurier s est très diversifié. Le professionnel travaille soit en atelier, soit sur des chantiers. La plupart du temps, il aura suivi une formation spécifique de type Brevet Professionnel ou Brevet de Maîtrise. Le serrurier doit avoir la volonté de se former en permanence aux nouvelles technologies, notamment dans le domaine des équipements sécuritaires. Il doit avoir un bon contact commercial et savoir conseiller sa clientèle. Enfin, il doit être un bon gestionnaire, notamment pour la gestion de ses stocks. L environnement règlementaire Les contraintes à l installation En tant qu artisan, le professionnel doit être titulaire d un certificat d aptitude professionnelle (CAP) ou d un brevet d études professionnelles (BEP) ou d un diplôme ou d un titre homologué de niveau égal ou supérieur, délivré pour l exercice de son activité. A défaut, il doit justifier d une expérience professionnelle de trois années en qualité de salarié ou d indépendant (loi du 5 juillet 1996). L inscription au Répertoire des Métiers est obligatoire. Depuis le 1er avril 2010, l auto-entrepreneur qui crée une activité artisanale à titre principal, doit obligatoirement s inscrire au répertoire des métiers. 5

6 Les principaux points de la réglementation professionnelle L installation de certains équipements (portes pare-feu, portes et portails métalliques, serrures simples de bâtiment, dispositifs anti-panique à barres ) est réglementée. Le professionnel a l obligation d établir un devis pour toute prestation supérieure à 150. La loi de modernisation de l économie (LME) du 4 août 2008 ( ) a débouché sur des mesures portant sur les délais de paiement aux fournisseurs. La LME plafonne les délais de paiement à 60 jours à compter de la date d émission de la facture (ou 45 jours fin de mois). Le professionnel doit souscrire à une assurance de responsabilité civile professionnelle. Statut juridique et fiscal Rendez-vous dans notre rubrique Les guides pratiques / Mes impôts & taxes pour connaître le taux de TVA qui s applique à votre activité ainsi que le mode d imposition de vos bénéfices. Rendez-vous dans notre rubrique Les guides pratiques / Mon régime social pour connaître le montant des cotisations et des prestations de votre régime social obligatoire. 6

7 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE SERRURERIE L installation La création est le mode d installation le plus répandu. La situation du local est plus importante si le professionnel privilégie la vente de matériel. Dans ce cas, les emplacements en galeries marchandes sont très recherchés (vente et réparation de clefs, serrures ). Les reprises sont généralement le fait d anciens salariés qui reprennent une affaire dans laquelle ils travaillaient. Le prix de vente dépend de l état du matériel d exploitation et de la qualité des stocks. Les investissements La profession est amenée à investir davantage que par le passé. Cette évolution est liée aux rapides progrès technologiques qui rendent nécessaires l acquisition et le renouvellement d un matériel plus sophistiqué (pour tester ou réparer un système de télésurveillance, pour installer un dispositif de sécurité pare-feu, ). La gestion Le suivi au quotidien Le professionnel suit avant tout l évolution de son chiffre d affaires et de ses marges. Il dissocie son activité de services (réparation, dépannage) de ses ventes effectuées soit en magasin, soit à l extérieur (chez le client à l occasion d une réparation ou d un dépannage). Il veille à gérer son stock au plus juste afin de ne pas pénaliser sa trésorerie. 7

8 Les recettes de l activité Le chiffre d affaires moyen de la profession varie en fonction de l activité et de la taille de l entreprise. Le chiffre d affaires se répartit entre les activités de services (dépannages, réparations, installations, maintenance), de négoce (vente de marchandises) et de fabrication (vente d équipements fabriqués). Les charges à surveiller Les achats représentent le premier poste de charge, mais ils varient en fonction de la stratégie de l entreprise et de son activité (services, négoce et fabrication).pour les entreprises plus importantes, les frais de personnel représentent jusqu à 30% du chiffre d affaires. La maîtrise du résultat Le résultat dépend surtout du niveau de marge brute de l entreprise, c est-à-dire de sa capacité à bien valoriser ses services, sa production et ses marchandises. A cela doivent s ajouter une bonne gestion des charges de personnel et une bonne maîtrise des frais généraux. Enfin, le professionnel doit gérer ses stocks au plus juste, surtout lorsque l activité de négoce est dominante. La gestion financière et les besoins en trésorerie Les fonds propres doivent être suffisants pour consolider le fonds de roulement et faire face à une éventuelle baisse conjoncturelle d activité. Le suivi de la facturation et le recouvrement des créances doivent être très rigoureux. Les entreprises qui développent leur activité auprès des administrations et des grandes entreprises ont des besoins de trésorerie plus importants du fait d un délai clients plus long. 8

9 TRAVAUX DE SERRURERIE EVOLUTION DU NOMBRE DE CRÉATION (1) LES RATIOS DE GESTION CLEFS Chiffre d'affaires moyen Marge brute Excédent brut d'exploitation Rotation des stocks Crédit clients Crédits fournisseurs Besoin en fonds de roulement 205 K (2) 70,95 % du CA 27,02 % du CA 50 jours de CA 65 jours de CA 63 jours de CA 46 jours de CA (1) Source : Insee, Démographie des entreprises et des établissements - champ marchand non agricole, Créations d entreprises. (2) Source : Moyenne indicative élaborée à partir de données Insee "Données du compte de résultat et bilan pour les personnes physiques", 2009 & Données exprimées en % et jours de chiffre d'affaires. 9

10 LES POINTS DE VIGILANCE DES TRAVAUX DE SERRURERIE Les principales difficultés du métier Le secteur de la serrurerie et métallerie, qui reste peu consommateur de financements, reste très dépendant de la conjoncture. Les professionnels doivent s adapter à l évolution de la demande et des techniques liées à l activité. L augmentation du besoin en fonds de roulement : Ce besoin est lié à l accroissement des stocks et des créances clients. L insuffisance des fonds propres : Une mauvaise analyse du marché, une qualification inadaptée du chef d entreprise ou du personnel aux nouvelles activités, un autofinancement insuffisant des investissements nécessaires peuvent rapidement provoquer des difficultés financières. Le manque de diversification : Les entreprises qui restent sur le créneau de la serrurerie traditionnelle (installation de serrures mécaniques, portes blindées ) subissent la concurrence des grandes surfaces de bricolage dont l offre est très compétitive. L évolution des techniques et des matériaux : Les matériaux composites ou de synthèse se sont largement développés. Cette évolution est irréversible et nécessite une adaptation des entreprises qui opèrent dans le domaine de la menuiserie métallique. 10

11 Dans ce contexte, les professionnels qui disposent de fonds propres suffisants et sachant s adapter à l évolution de la demande de leur clientèle grâce à des efforts de formation, de communication et d investissements appropriés, profiteront pleinement des besoins croissants liés au marché de la sécurité. TRAVAUX DE SERRURERIE EVOLUTION DU NOMBRE DE DÉFAILLANCE (1) TAUX DE SURVIE AU- DELÀ DES 5 PREMIÈRES ANNÉES Menuiserie métallique Construction Moyenne tous secteurs 65,3 % (2) 50,8 % 51,9 % (1) Source : Insee, Défaillances d entreprises. (2) Source : Insee, Taux de Survie à 5 ans pour la génération

12 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR Les principales organisations professionnelles CAPEB Confédération de l Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment 2 rue Bérenger Paris cedex 03 Tel : Fax : FFB Fédération Française du Bâtiment 33 avenue Kléber Paris Cedex 16 Tel : Fax : La presse spécialisée Batiactu Le Moniteur 12

TRAVAUX DE PLOMBERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

TRAVAUX DE PLOMBERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 4 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 6 LES POINTS DE VIGILEANCE DES TRAVAUX DE PLOMBERIE...

Plus en détail

PAYSAGISTE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

PAYSAGISTE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 PAYSAGISTE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU PAYSAGISTE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU PAYSAGISTE... 5 L'ACTIVITÉ DU PAYSAGISTE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU PAYSAGISTE... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 12 1 LE

Plus en détail

PAYSAGISTE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 18/05/2015 1

PAYSAGISTE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 18/05/2015 1 PAYSAGISTE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU PAYSAGISTE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU PAYSAGISTE... 5 L'ACTIVITÉ DU PAYSAGISTE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU PAYSAGISTE... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 12 1 LE

Plus en détail

COMMERCE AUTOMOBILE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

COMMERCE AUTOMOBILE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 COMMERCE AUTOMOBILE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE AUTOMOBILE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE AUTOMOBILE... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE AUTOMOBILE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU COMMERCE AUTOMOBILE...

Plus en détail

BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON

BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON... 6 L'ACTIVITÉ DE LA BOULANGERIE

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL DE BRICOLAGE ET QUINCAILLERIE

COMMERCE DE DÉTAIL DE BRICOLAGE ET QUINCAILLERIE COMMERCE DE DÉTAIL DE BRICOLAGE ET QUINCAILLERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE BRICOLAGE ET QUINCAILLERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE BRICOLAGE ET QUINCAILLERIE... 5 L'ACTIVITÉ

Plus en détail

CONSEIL EN COMMUNICATION

CONSEIL EN COMMUNICATION CONSEIL EN COMMUNICATION SOMMAIRE LE MARCHÉ DU CONSEIL EN COMMUNICATION... 2 LA RÉGLEMENTATION DU CONSEIL EN COMMUNICATION... 4 L'ACTIVITÉ DU CONSEIL EN COMMUNICATION... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU CONSEIL

Plus en détail

COMMERCE AMBULANT SOMMAIRE

COMMERCE AMBULANT SOMMAIRE COMMERCE AMBULANT SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE AMBULANT... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE AMBULANT... 6 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE AMBULANT... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DU COMMERCE AMBULANT... 11 EN SAVOIR

Plus en détail

TRAVAUX DE SERRURERIE

TRAVAUX DE SERRURERIE TRAVAUX DE SERRURERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 5 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DES TRAVAUX DE

Plus en détail

RESTAURATION TRADITIONNELLE

RESTAURATION TRADITIONNELLE RESTAURATION TRADITIONNELLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA RESTAURATION TRADITIONNELLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA RESTAURATION TRADITIONNELLE... 4 L'ACTIVITÉ DE LA RESTAURATION TRADITIONNELLE... 7 LES POINTS

Plus en détail

COMMERCE BIO SOMMAIRE

COMMERCE BIO SOMMAIRE COMMERCE BIO SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE BIO... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE BIO... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE BIO... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU COMMERCE BIO... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR...

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL DE CHAUSSURES

COMMERCE DE DÉTAIL DE CHAUSSURES COMMERCE DE DÉTAIL DE CHAUSSURES SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE CHAUSSURES... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE CHAUSSURES... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE CHAUSSURES...

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE

FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION PROFESSIONNELLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 4 L'ACTIVITÉ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE

Plus en détail

RESTAURATION RAPIDE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

RESTAURATION RAPIDE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 RESTAURATION RAPIDE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA RESTAURATION RAPIDE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA RESTAURATION RAPIDE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA RESTAURATION RAPIDE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA RESTAURATION

Plus en détail

CONTRÔLE TECHNIQUE SOMMAIRE

CONTRÔLE TECHNIQUE SOMMAIRE CONTRÔLE TECHNIQUE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU CONTRÔLE TECHNIQUE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU CONTRÔLE TECHNIQUE... 6 L'ACTIVITÉ DU CONTRÔLE TECHNIQUE... 10 LES POINTS DE VIGILANCE DU CONTRÔLE TECHNIQUE... 13

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE

FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION PROFESSIONNELLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL D HABILLEMENT

COMMERCE DE DÉTAIL D HABILLEMENT COMMERCE DE DÉTAIL D HABILLEMENT SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL D HABILLEMENT... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL D HABILLEMENT... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL D HABILLEMENT...

Plus en détail

LOCATION DE VOITURES. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

LOCATION DE VOITURES. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 LOCATION DE VOITURES SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA LOCATION DE VOITURES... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA LOCATION DE VOITURES... 4 L'ACTIVITÉ DE LA LOCATION DE VOITURES... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA LOCATION

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES

COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES... 6 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES... 8 LES POINTS

Plus en détail

TRAVAIL TEMPORAIRE SOMMAIRE

TRAVAIL TEMPORAIRE SOMMAIRE TRAVAIL TEMPORAIRE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU TRAVAIL TEMPORAIRE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU TRAVAIL TEMPORAIRE... 5 L'ACTIVITÉ DU TRAVAIL TEMPORAIRE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU TRAVAIL TEMPORAIRE... 9 EN

Plus en détail

TRANSPORT ROUTIER DE VOYAGEURS

TRANSPORT ROUTIER DE VOYAGEURS TRANSPORT ROUTIER DE VOYAGEURS SOMMAIRE LE MARCHÉ DU TRANSPORT ROUTIER DE VOYAGEURS... 2 LA RÉGLEMENTATION DU TRANSPORT ROUTIER DE VOYAGEURS... 5 L'ACTIVITÉ DU TRANSPORT ROUTIER DE VOYAGEURS... 9 LES POINTS

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE

SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA

Plus en détail

CAMPING-CARAVANING SOMMAIRE

CAMPING-CARAVANING SOMMAIRE CAMPING-CARAVANING SOMMAIRE LE MARCHÉ DU CAMPING-CARAVANING... 2 LA RÉGLEMENTATION DU CAMPING-CARAVANING... 5 L'ACTIVITÉ DU CAMPING-CARAVANING... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DU CAMPING-CARAVANING... 12 EN

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE

SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA

Plus en détail

DIFFUSEUR DE PRESSE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

DIFFUSEUR DE PRESSE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 DIFFUSEUR DE PRESSE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU DIFFUSEUR DE PRESSE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU DIFFUSEUR DE PRESSE... 5 L'ACTIVITÉ DU DIFFUSEUR DE PRESSE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU DIFFUSEUR DE PRESSE...

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES

COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES... 5 L'ACTIVITÉ DU

Plus en détail

RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE

RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE...

Plus en détail

ANIMALERIE ET LA GRAINETERIE

ANIMALERIE ET LA GRAINETERIE ANIMALERIE ET LA GRAINETERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'ANIMALERIE ET LA GRAINETERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'ANIMALERIE ET LA GRAINETERIE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'ANIMALERIE ET LA GRAINETERIE... 8 LES POINTS

Plus en détail

INFIRMIER LIBÉRAL SOMMAIRE

INFIRMIER LIBÉRAL SOMMAIRE INFIRMIER LIBÉRAL SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'INFIRMIER LIBÉRAL... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'INFIRMIER LIBÉRAL... 5 L'ACTIVITÉ DE L'INFIRMIER LIBÉRAL... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE L'INFIRMIER LIBÉRAL... 10

Plus en détail

TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE

TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 5 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 8 LES POINTS DE VIGILEANCE DES TRAVAUX DE PLOMBERIE...

Plus en détail

PAPETERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

PAPETERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 PAPETERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA PAPETERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA PAPETERIE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA PAPETERIE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA PAPETERIE... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 12

Plus en détail

ENTREPRISE DE NETTOYAGE

ENTREPRISE DE NETTOYAGE ENTREPRISE DE NETTOYAGE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'ENTREPRISE DE NETTOYAGE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'ENTREPRISE DE NETTOYAGE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'ENTREPRISE DE NETTOYAGE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE

Plus en détail

ADMINISTRATEUR DE BIENS

ADMINISTRATEUR DE BIENS ADMINISTRATEUR DE BIENS SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'ADMINISTRATEUR DE BIENS... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'ADMINISTRATEUR DE BIENS... 5 L'ACTIVITÉ DE L'ADMINISTRATEUR DE BIENS... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE

Plus en détail

MENUISERIE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 23/03/2015 1

MENUISERIE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 23/03/2015 1 MENUISERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA MENUISERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA MENUISERIE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA MENUISERIE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA MENUISERIE... 11 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR...

Plus en détail

COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ

COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ... 5 L'ACTIVITÉ DE LA COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ... 8 LES POINTS DE VIGILANCE

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL D ÉLECTROMÉNAGER ET ÉLECTRONIQUE

COMMERCE DE DÉTAIL D ÉLECTROMÉNAGER ET ÉLECTRONIQUE COMMERCE DE DÉTAIL D ÉLECTROMÉNAGER ET ÉLECTRONIQUE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL D ÉLECTROMÉNAGER ET ÉLECTRONIQUE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL D ÉLECTROMÉNAGER ET ÉLECTRONIQUE...

Plus en détail

INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES ET DE CLIMATISATION

INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES ET DE CLIMATISATION INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES ET DE CLIMATISATION SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES ET DE CLIMATISATION... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES

Plus en détail

NOTAIRE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 20/11/2015 1

NOTAIRE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 20/11/2015 1 NOTAIRE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU NOTAIRE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU NOTAIRE... 4 L'ACTIVITÉ DU NOTAIRE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU NOTAIRE... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 12 1 LE MARCHÉ DU NOTAIRE

Plus en détail

SECRÉTARIAT ET TRAVAIL À FAÇON

SECRÉTARIAT ET TRAVAIL À FAÇON SECRÉTARIAT ET TRAVAIL À FAÇON SOMMAIRE LE MARCHÉ DU SECRÉTARIAT ET TRAVAIL À FAÇON... 2 LA RÉGLEMENTATION DU SECRÉTARIAT ET TRAVAIL À FAÇON... 4 L'ACTIVITÉ DU SECRÉTARIAT ET TRAVAIL À FAÇON... 6 LES POINTS

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE

COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE

Plus en détail

INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE

INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE...

Plus en détail

DÉMÉNAGEUR SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

DÉMÉNAGEUR SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 DÉMÉNAGEUR SOMMAIRE LE MARCHÉ DU DÉMÉNAGEUR... 2 LA RÉGLEMENTATION DU DÉMÉNAGEUR... 5 L'ACTIVITÉ DU DÉMÉNAGEUR... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU DÉMÉNAGEUR... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 12 1 LE

Plus en détail

PROMOTION IMMOBILIÈRE

PROMOTION IMMOBILIÈRE PROMOTION IMMOBILIÈRE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA PROMOTION IMMOBILIÈRE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA PROMOTION IMMOBILIÈRE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA PROMOTION IMMOBILIÈRE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA PROMOTION

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES

COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES... 5 L'ACTIVITÉ DU

Plus en détail

HUISSIER DE JUSTICE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

HUISSIER DE JUSTICE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 HUISSIER DE JUSTICE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'HUISSIER DE JUSTICE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'HUISSIER DE JUSTICE... 4 L'ACTIVITÉ DE L'HUISSIER DE JUSTICE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE L'HUISSIER DE JUSTICE...

Plus en détail

DIAGNOSTIC IMMOBILIER

DIAGNOSTIC IMMOBILIER DIAGNOSTIC IMMOBILIER SOMMAIRE LE MARCHÉ DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER... 2 LA RÉGLEMENTATION DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER... 4 L'ACTIVITÉ DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER...

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL DE BIENS D OCCASION

COMMERCE DE DÉTAIL DE BIENS D OCCASION COMMERCE DE DÉTAIL DE BIENS D OCCASION SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE BIENS D OCCASION... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE BIENS D OCCASION... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL

Plus en détail

COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE

COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE... 6 LES POINTS

Plus en détail

COMMERCE AUTOMOBILE SOMMAIRE

COMMERCE AUTOMOBILE SOMMAIRE COMMERCE AUTOMOBILE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE AUTOMOBILE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE AUTOMOBILE... 6 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE AUTOMOBILE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU COMMERCE AUTOMOBILE...

Plus en détail

FABRICATION ET POSE DE CHARPENTE

FABRICATION ET POSE DE CHARPENTE FABRICATION ET POSE DE CHARPENTE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA FABRICATION ET POSE DE CHARPENTE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA FABRICATION ET DE LA POSE DE CHARPENTE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA FABRICATION ET DE LA

Plus en détail

FABRICATION DE BIJOUX, JOAILLERIE, ORFÈVRERIE

FABRICATION DE BIJOUX, JOAILLERIE, ORFÈVRERIE FABRICATION DE BIJOUX, JOAILLERIE, SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA FABRICATION DE BIJOUX, JOAILLERIE,... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA FABRICATION DE BIJOUX, JOAILLERIE,... 4 L'ACTIVITÉ DE LA FABRICATION DE BIJOUX,

Plus en détail

ADMINISTRATEUR DE BIENS

ADMINISTRATEUR DE BIENS ADMINISTRATEUR DE BIENS SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'ADMINISTRATEUR DE BIENS... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'ADMINISTRATEUR DE BIENS... 5 L'ACTIVITÉ DE L'ADMINISTRATEUR DE BIENS... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE

Plus en détail

TRAVAUX DE MAÇONNERIE

TRAVAUX DE MAÇONNERIE TRAVAUX DE MAÇONNERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE MAÇONNERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE MAÇONNERIE... 5 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE MAÇONNERIE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DES TRAVAUX DE

Plus en détail

TRANSPORT SANITAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

TRANSPORT SANITAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 TRANSPORT SANITAIRE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU TRANSPORT SANITAIRE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU TRANSPORT SANITAIRE... 4 L'ACTIVITÉ DU TRANSPORT SANITAIRE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU TRANSPORT SANITAIRE...

Plus en détail

Synthèse 6. 1. Définition... 8. 2. Accès à la profession... 8. 3. Typologie des intervenants... 9

Synthèse 6. 1. Définition... 8. 2. Accès à la profession... 8. 3. Typologie des intervenants... 9 Bâtiment 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 6 Présentation

Plus en détail

LOCATION IMMOBILIÈRE SOMMAIRE

LOCATION IMMOBILIÈRE SOMMAIRE LOCATION IMMOBILIÈRE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA LOCATION IMMOBILIÈRE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA LOCATION IMMOBILIÈRE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA LOCATION IMMOBILIÈRE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA LOCATION

Plus en détail

PHOTOGRAPHE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

PHOTOGRAPHE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 PHOTOGRAPHE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU PHOTOGRAPHE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU PHOTOGRAPHE... 5 L'ACTIVITÉ DU PHOTOGRAPHE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU PHOTOGRAPHE... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 12

Plus en détail

VÉTÉRINAIRE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 23/11/2015 1

VÉTÉRINAIRE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 23/11/2015 1 VÉTÉRINAIRE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU VÉTÉRINAIRE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU VÉTÉRINAIRE... 4 L'ACTIVITÉ DU VÉTÉRINAIRE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU VÉTÉRINAIRE... 9 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 10 1

Plus en détail

SERVICES FUNÉRAIRES. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

SERVICES FUNÉRAIRES. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 SERVICES FUNÉRAIRES SOMMAIRE LE MARCHÉ DES SERVICES FUNÉRAIRES... 2 LA RÉGLEMENTATION DES SERVICES FUNÉRAIRES... 5 L'ACTIVITÉ DES SERVICES FUNÉRAIRES... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DES SERVICES FUNÉRAIRES...

Plus en détail

DÉMÉNAGEUR SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 22/11/2015 1

DÉMÉNAGEUR SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 22/11/2015 1 DÉMÉNAGEUR SOMMAIRE LE MARCHÉ DU DÉMÉNAGEUR... 2 LA RÉGLEMENTATION DU DÉMÉNAGEUR... 5 L'ACTIVITÉ DU DÉMÉNAGEUR... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DU DÉMÉNAGEUR... 11 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 13 1 LE

Plus en détail

HUISSIER DE JUSTICE SOMMAIRE

HUISSIER DE JUSTICE SOMMAIRE HUISSIER DE JUSTICE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'HUISSIER DE JUSTICE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'HUISSIER DE JUSTICE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'HUISSIER DE JUSTICE... 9 LES POINTS DE VIGILANCE DE L'HUISSIER DE JUSTICE...

Plus en détail

TRAVAUX D INSTALLATION ÉLECTRIQUE

TRAVAUX D INSTALLATION ÉLECTRIQUE TRAVAUX D INSTALLATION ÉLECTRIQUE SOMMAIRE MARCHÉ DES TRAVAUX D INSTALLATION ÉLECTRIQUE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX D INSTALLATION ÉLECTRIQUE... 5 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX D INSTALLATION ÉLECTRIQUE...

Plus en détail

EXPERT-COMPTABLE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

EXPERT-COMPTABLE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 EXPERT-COMPTABLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'EXPERT-COMPTABLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'EXPERT-COMPTABLE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'EXPERT-COMPTABLE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE L'EXPERT-COMPTABLE... 10 EN

Plus en détail

Boucherie Charcuterie Traiteur

Boucherie Charcuterie Traiteur Boucherie Charcuterie Traiteur 2012-2013 Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession 7 1. Définition...7 2. Accès à la profession...7 3. Typologie des intervenants...9 Analyse économique 11 1. Principales

Plus en détail

HUISSIER DE JUSTICE SOMMAIRE

HUISSIER DE JUSTICE SOMMAIRE HUISSIER DE JUSTICE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'HUISSIER DE JUSTICE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'HUISSIER DE JUSTICE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'HUISSIER DE JUSTICE... 9 LES POINTS DE VIGILANCE DE L'HUISSIER DE JUSTICE...

Plus en détail

Synthèse 5. Présentation de la profession 6. 1. Définition...6 2. Accès à la profession...6 3. Typologie des intervenants...8

Synthèse 5. Présentation de la profession 6. 1. Définition...6 2. Accès à la profession...6 3. Typologie des intervenants...8 Coiffure 2012-2013 Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession 6 1. Définition...6 2. Accès à la profession...6 3. Typologie des intervenants...8 a. Les artisans traditionnels indépendants... 8 b.

Plus en détail

DÉMOLITION ET DU TERRASSEMENT

DÉMOLITION ET DU TERRASSEMENT DÉMOLITION ET DU TERRASSEMENT SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA DÉMOLITION ET DU TERRASSEMENT... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA DÉMOLITION ET DU TERRASSEMENT... 5 L'ACTIVITÉ DE LA DÉMOLITION ET DU TERRASSEMENT... 8

Plus en détail

PLÂTRERIE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 12/10/2015 1

PLÂTRERIE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 12/10/2015 1 PLÂTRERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA PLÂTRERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA PLÂTRERIE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA PLÂTRERIE... 9 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA PLÂTRERIE... 13 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 15

Plus en détail

COURTIER ET AGENT D ASSURANCE

COURTIER ET AGENT D ASSURANCE COURTIER ET AGENT D ASSURANCE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 4 L'ACTIVITÉ DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 7 LES POINTS

Plus en détail

AGENCE DE VOYAGE SOMMAIRE

AGENCE DE VOYAGE SOMMAIRE AGENCE DE VOYAGE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'AGENCE DE VOYAGE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'AGENCE DE VOYAGE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'AGENCE DE VOYAGE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE L'AGENCE DE VOYAGE... 11 EN SAVOIR

Plus en détail

AGENCE IMMOBILIÈRE SOMMAIRE

AGENCE IMMOBILIÈRE SOMMAIRE AGENCE IMMOBILIÈRE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'AGENCE IMMOBILIÈRE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'AGENCE IMMOBILIÈRE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'AGENCE IMMOBILIÈRE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DE L'AGENCE IMMOBILIÈRE...

Plus en détail

E-COMMERCE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 22/05/2015 1

E-COMMERCE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 22/05/2015 1 E-COMMERCE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU E-COMMERCE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU E-COMMERCE... 4 L'ACTIVITÉ DU E-COMMERCE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU E-COMMERCE... 9 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 11 1 LE MARCHÉ

Plus en détail

Intitulé de votre projet

Intitulé de votre projet Intitulé de votre projet «Nom» «Prénom» «Adresse» «Tél» «e-mail» «Date de réalisation du dossier» 2 SOMMAIRE 1. Présentation personnelle (ou de l équipe)... 4 2. Le projet... 5 3. Le produit et son marché...

Plus en détail

Coiffeuse à domicile GUIDE PRATIQUE DE L ENTREPRISE

Coiffeuse à domicile GUIDE PRATIQUE DE L ENTREPRISE Coiffeuse à domicile GUIDE PRATIQUE DE L ENTREPRISE 2009 Coiffeuse à domicile GUIDE 2009 PRATIQUE DE L'ENTREPRISE Editions MCBG 2008 ISBN 2-84759-015-3 Editions MCBG - BP 4171-34092 MONTPELLIER CEDEX

Plus en détail

TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES

TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES SOMMAIRE LE MARCHÉ DU TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES... 2 LA RÉGLEMENTATION DU TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES... 5 L'ACTIVITÉ DU TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES...

Plus en détail

FLEURISTE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

FLEURISTE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 FLEURISTE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU FLEURISTE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU FLEURISTE... 5 L'ACTIVITÉ DU FLEURISTE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU FLEURISTE... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 12 1 LE MARCHÉ

Plus en détail

CONFISERIE ET CHOCOLAT

CONFISERIE ET CHOCOLAT CONFISERIE ET CHOCOLAT SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA CONFISERIE ET DU CHOCOLAT... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA CONFISERIE ET DE LA CHOCOLATERIE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA CONFISERIE ET DE LA CHOCOLATERIE... 8 LES POINTS

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT. Bilan des immatriculations / radiations d entreprises artisanales du 01/07/2015 au 31/12/2015

LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT. Bilan des immatriculations / radiations d entreprises artisanales du 01/07/2015 au 31/12/2015 n 8 - JANVIER 216 LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT 24 58 c est * le nombre d entreprises 25 inscrites au Répertoire des métiers de l Essonne fin décembre. dirigeants d entreprise artisanale ont été interrogés

Plus en détail

DIAGNOSTIC IMMOBILIER

DIAGNOSTIC IMMOBILIER DIAGNOSTIC IMMOBILIER SOMMAIRE LE MARCHÉ DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER... 2 LA RÉGLEMENTATION DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER... 5 L'ACTIVITÉ DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER...

Plus en détail

ACCUEIL DE PERSONNES ÂGÉES

ACCUEIL DE PERSONNES ÂGÉES ACCUEIL DE PERSONNES ÂGÉES SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'ACCUEIL DE PERSONNES ÂGÉES... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'ACCUEIL DE PERSONNES ÂGÉES... 5 L'ACTIVITÉ DE L'ACCUEIL DE PERSONNES ÂGÉES... 7 LES POINTS DE VIGILANCE

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL DE CARBURANTS ET DE LUBRIFIANTS

COMMERCE DE DÉTAIL DE CARBURANTS ET DE LUBRIFIANTS COMMERCE DE DÉTAIL DE CARBURANTS ET DE LUBRIFIANTS SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE CARBURANTS ET DE LUBRIFIANTS... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE CARBURANTS ET DE LUBRIFIANTS...

Plus en détail

Dossier de presse 2015

Dossier de presse 2015 Dossier de presse 2015 Des professionnels qualifiés Un gage de confiance pour le consommateur Contacts presse Qualit EnR Cecil Bonnesoeur - 01 48 78 70 51 - communication@qualit-enr.org Rumeur Publique

Plus en détail

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille.

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille. Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE L immobilier de commerce français en portefeuille. AVERTISSEMENT Facteurs de risques Avant d investir dans une société civile de placement immobilier (ci-après,

Plus en détail

OPTIQUE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

OPTIQUE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 OPTIQUE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'OPTIQUE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'OPTIQUE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'OPTIQUE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DE L'OPTIQUE... 12 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 15 1 LE MARCHÉ

Plus en détail

INSTITUT DE BEAUTÉ SOMMAIRE

INSTITUT DE BEAUTÉ SOMMAIRE INSTITUT DE BEAUTÉ SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'INSTITUT DE BEAUTÉ... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'INSTITUT DE BEAUTÉ... 5 L'ACTIVITÉ DE L'INSTITUT DE BEAUTÉ... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE L'INSTITUT DE BEAUTÉ...

Plus en détail

Sommaire. Note liminaire... 3. Investissements... 5. Financements des investissements... 5. Remboursements des emprunts... 5. Personnel...

Sommaire. Note liminaire... 3. Investissements... 5. Financements des investissements... 5. Remboursements des emprunts... 5. Personnel... SARECO SOCIETE D EXPERTISE COMPTABLE 4, Avenue Général de Gaulle 49400 SAUMUR Tél. 02 41 53 69 60 Fax. 02 41 53 69 78 www.cabinetsareco.fr ETUDE PREVISIONNELLE sur 3 exercices du 06/2011 au 05/2013 ORDRE

Plus en détail

Boulangerie Pâtisserie

Boulangerie Pâtisserie Boulangerie Pâtisserie 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

RESTAURATION RAPIDE SOMMAIRE

RESTAURATION RAPIDE SOMMAIRE RESTAURATION RAPIDE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA RESTAURATION RAPIDE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA RESTAURATION RAPIDE... 6 L'ACTIVITÉ DE LA RESTAURATION RAPIDE... 9 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA RESTAURATION

Plus en détail

COMPRENDRE SON DOSSIER DE GESTION

COMPRENDRE SON DOSSIER DE GESTION CENTRE LORRAIN DE GESTION Des Métiers et Professions Indépendantes COMPRENDRE SON DOSSIER DE GESTION Siège : 1, Avenue Foch 57000 METZ Tel : 03.87.74.20.51 - Fax : 03.87.36.52.73 * Site Internet : www.cglor.fr

Plus en détail

POSE DE REVÊTEMENTS DE SOLS ET DE MURS

POSE DE REVÊTEMENTS DE SOLS ET DE MURS POSE DE REVÊTEMENTS DE SOLS ET DE MURS SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA POSE DE REVÊTEMENTS DE SOLS ET DE MURS... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA POSE DE REVÊTEMENTS DE SOLS ET DE MURS... 4 L'ACTIVITÉ DE LA POSE DE

Plus en détail

COIFFURE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 12/10/2015 1

COIFFURE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 12/10/2015 1 COIFFURE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA COIFFURE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA COIFFURE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA COIFFURE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA COIFFURE... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 12 1 LE

Plus en détail

Code NACE : 3312ZB - REPAR. MACHINES AGRICOLES. Exercice du 01/10/2009 au 30/09/2010. Expert Comptable 46 cours Léopold BP 80379 54007 NANCY Cedex

Code NACE : 3312ZB - REPAR. MACHINES AGRICOLES. Exercice du 01/10/2009 au 30/09/2010. Expert Comptable 46 cours Léopold BP 80379 54007 NANCY Cedex M. TEST 11 place SaintMartin BP 80394 57007 METZ CEDEX 01 Dossier de Gestion Exercice du 01/10/2009 au 30/09/2010 Cabinet comptable : Expert Comptable 46 cours Léopold BP 80379 54007 NANCY Cedex Cemogest

Plus en détail

1. Définition... 8. 2. Typologie des intervenants... 10. 1. Principales données économiques de l'activité... 12

1. Définition... 8. 2. Typologie des intervenants... 10. 1. Principales données économiques de l'activité... 12 Pharmacie 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 6 Présentation

Plus en détail

STABILISATION RELATIVE EN ATTENDANT LA REPRISE

STABILISATION RELATIVE EN ATTENDANT LA REPRISE Suivez l activité des entreprises du Rhône NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre 2014 STABILISATION RELATIVE EN ATTENDANT LA REPRISE Malgré une fin d année 2013 conclue avec un regain d'activité et des perspectives

Plus en détail

Même s il confie sa comptabilité à un cabinet d expertise comptable, un bon entrepreneur connaît parfaitement et maîtrise son activité.

Même s il confie sa comptabilité à un cabinet d expertise comptable, un bon entrepreneur connaît parfaitement et maîtrise son activité. Gérer son entreprise Gérer une entreprise et la faire prospérer ne s improvisent pas. Cela nécessite au contraire des connaissances spécifiques, de la réactivité et une grande rigueur. Si votre métier

Plus en détail

Travaux d installation électrique, plomberie et autres travaux d installation 43.2

Travaux d installation électrique, plomberie et autres travaux d installation 43.2 Travaux d installation électrique, plomberie et autres travaux d installation 43.2 Edition 2014 Plan 1. Chiffres-clés 2. Nomenclature d activités 3. Données détaillées par secteur 4. Catégories socio-professionnelles

Plus en détail

454DB Serrurerie et menuiserie métallique

454DB Serrurerie et menuiserie métallique 5DB Serrurerie et menuiserie métallique EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 2003 2002 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES 17 15 182 Nombre d'entreprises 181 1 59 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 100,00 100,00

Plus en détail

Animée par Thierry GARBAYE. CONFERENCE du 14/11/2014

Animée par Thierry GARBAYE. CONFERENCE du 14/11/2014 SAVOIR LIRE ET INTERPRÉTER SES DOCUMENTS COMPTABLES Animée par Thierry GARBAYE CONFERENCE du 14/11/2014 Les 3 + du CECOGEB CENTRE CONSULAIRE DE GESTION AGRÉÉ DE BORDEAUX Le + fiscal : sécurisation Le +

Plus en détail