Étude de cas : l enjeu énergétique en Martinique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Étude de cas : l enjeu énergétique en Martinique"

Transcription

1 Étude de cas : l enjeu énergétique en Martinique 1) Une demande croissante Doc 1 : la consommation d énergie primaire en Martinique (source : ADEME) Définition : Energie primaire : il s agit de l énergie totale utilisée en Martinique, avant transformation (pétrole brut, rayonnement solaire, ) Document 2 : la croissance de la consommation d électricité en martinique (Source : EDF) Méthode : a) Présenter le document b) Caractériser l évolution de la consommation (coefficient multiplicateur global et taux de croissance annuelle en %, sans utiliser de calculatrice) L énergie en Martinique Erwann Jadé Page 1

2 Doc 3 : l autoroute vue depuis le rond point de la Galleria au Lamentin (diaporama) Document 4 : publicité (Maisons créoles magazine, sept/oct 2010) Eléments explicatifs pour cette publicité : le taux de couverture de l électricité des résidences principales en Martinique, en % Source : Y Pelis, «Les nouveaux défis de l énergie à la Martinique», 2005 Question 1 : D après la définition de l énergie primaire, quelles sont selon vous les énergies secondaires (c'est-à-dire après transformation) utilisées par les consommateurs en Martinique? (doc1) Question 2 : Comment a évolué la consommation d électricité en Martinique depuis 1995? (doc 2) Question 3 : Quels sont les secteurs d activité qui consomment le plus d énergie en Martinique? ( doc 1 ) En quoi l évolution du mode de vie des Martiniquais permet-elle d expliquer cette répartition et cette croissance de la consommation d énergie (doc 3 et 4)? 2) L impact de la production énergétique en Martinique Document 5 : la production d électricité en Martinique : répartition et localisation (graphique et carte) (source : ADUAM EDF) TAC : (Turbine à Combustion ) Une source de chaleur (combustion de pétrole) sert à produire la vapeur d eau, qui entraîne une turbine de production d électricité) UIOM : Usine d Incinération d Ordures Ménagères. La combustion des déchets sert de source de chaleur. Diesel : un moteur diésel fait tourner un électro-générateur Autoproducteurs : usines dotées d une production autonome d électricité (SARA, St James, Galion) L énergie en Martinique Erwann Jadé Page 2

3 Document 6 : La dépendance énergétique de la Martinique Comme les autres départements d outre-mer, la Martinique affiche un fort déséquilibre des échanges de biens. Le montant des exportations martiniquaises est huit fois moins élevé que celui des importations. ( ) En 2009, le déficit commercial représente 1,8 milliard d euros, en diminution de 26 % par rapport à Cette amélioration du solde commercial résulte du repli de l activité qui s est accompagné d une baisse des importations. Le déficit des échanges s est réduit avec notamment la baisse des importations de pétrole. ( ) Les importations martiniquaises en énergie sont composées essentiellement de produits pétroliers dont la moitié sous forme d huile brute de pétrole. En 2009, la plus grande partie des achats de pétrole ne provient pas du Royaume Uni comme les années précédentes : les États-Unis (huile de pétrole, fiouls, gazole) et la Norvège (huile brute de pétrole) ont fourni l essentiel des ressources. Le second fournisseur de la Martinique est l Union européenne hors France qui procure 13 % du montant total des importations. Les achats de proximité sont modérés. L espace Caraïbe représente 4,4 % des produits importés, dont la moitié est constituée de pétrole ( ) en provenance d Aruba et du Venezuela [alors que ce pays représentait 75% des importations en 2002]. «Commerce extérieur», Antiane n 73, Juin 2010, INSEE Martinique Document 7 : la raffinerie de la SARA au Lamentin. Juin 2010 (voir diaporama) Cette usine transforme le pétrole brut en Butane (gaz), carburants routiers (essence, gazole), aériens (kérosène) et industriels (fiouls). Elle est approvisionnée 10 fois par an par des pétroliers : le pétrole brut est alors stocké sur place. Le navire au 1 er plan est un des trois caboteurs assurant l exportation de produits raffinés vers la Guadeloupe et la Guyane (le transbordement se fait par des tuyaux sous marins). Il s agit d un site industriel potentiellement dangereux pour les riverains (SEVESO). L énergie en Martinique Erwann Jadé Page 3

4 Document 8 : l indice de la qualité de l air en Martinique (panneau d information à Fort-de-France) Question 4 : Quelle est la principale source d énergie utilisée pour produire de l électricité? Quelle organisation de la production d électricité apparaît?(doc 5) Question 5 : Quelles sont les conséquences économiques et politiques de ce choix d énergie (doc 6 et 7)? Question 6 : Quelles sont les conséquences environnementales de l utilisation de pétrole comme principale source d énergie? (doc 7 et 8) 3) Un potentiel de développement durable Document 9 : Prizeko (Source : maisons créoles, sept oct 2010) Cette prise coupe automatiquement l alimentation en électricité des appareils lorsque ceux-ci sont en veille. EDF subventionne l achat de ce matériel en Martinique. Document explicatif Grâce à de nombreuses campagnes et aides pour la maîtrise de l énergie programmées par EDF, la consommation des ménages s est stabilisée. En 10 ans cela correspond à une économie comparable à la consommation annuelle d une ville de habitants (source : ADUAM EDF) L énergie en Martinique Erwann Jadé Page 4

5 Document 10 : la production d électricité à partir d énergies renouvelables (EnR) Source : EDF Définition Energie renouvelable : énergie en principe inépuisable dont le bilan environnemental est plutôt favorable en matière de rejet de CO². Elles sont d une grande diversité (éolienne, hydraulique, marées, houle, photovoltaïque, biomasse, géothermie) Document 11 : L opposition des agriculteurs face à l implantation de fermes solaires. Comme la semaine dernière au Conseil régional, les organisations syndicales agricoles sont venues hier au Conseil général pour demander aux élus leur soutien à la suspension des fermes photovoltaïques sur les terres agricoles. Une intervention de plus de deux heures qui mit face à face syndicats et maires des communes où des fermes sont en cours d'implantation. ( ) Guy Ovide-Étienne, secrétaire général de la FDSEA *syndicats d exploitants agricoles+, avait beau expliquer qu'il s'agissait avant tout de préserver le foncier suffisant pour maintenir une activité agricole conséquente, le dialogue n'allait pas beaucoup avancer. Le vote unanime de la motion était sérieusement compromis. Il allait l'être encore plus, après l'intervention de Sainte-Rose Cakin, conseiller général du canton Macouba/Grand-Rivière et maire de Macouba. «Mon canton est toujours trop loin ou trop petit lorsqu'il s'agit d'instaurer un schéma ou un plan d'aménagement. Nous avons très peu d'activité agricole puisque chaque initiative, prise pour tenter de la relever, a été systématiquement contrecarrée. Je ne participerai pas au vote.» ( ) L'essentiel était néanmoins acquis : obtenir un engagement du Conseil général pour que l'énergie renouvelable ne soit pas opposée à l'agriculture durable. G. Gallion, France-Antilles Martinique, Document 12 : le Centre de Valorisation Organique de la Pointe Jean-Claude, au Robert. (diaporama) Le Centre de Valorisation Organique (CVO) est une usine dans laquelle sont traités les biodéchets (déchets alimentaires issus des ménages) et les déchets verts (branches et herbes). Ils sont valorisés de deux manières : par compostage pour les déchets verts, ou par méthanisation pour les bio-déchets. A terme, lorsque le volume des biodéchets sera plus important, et donc qu une filière de collecte sélective sera efficace, le CVO produira de l électricité issue du processus de méthanisation. Pour l heure, le CVO ne produit que du compost. Capacités de traitement : T de biodéchets (méthanisation) et T de déchets verts (compost) Volumes traités en 2009 : T de déchets verts et 80T de biodéchets L énergie en Martinique Erwann Jadé Page 5

6 Question 7 : Quelles sont les solutions envisagées pour tenter de faire diminuer la consommation d énergie? (documents 4, 8 et 9) Question 8 : Quelle est la principale source de production d électricité à partir d énergie «renouvelable» en Martinique? Quelle est celle qui a le plus augmenté? Le terme «renouvelable» est il ici totalement approprié? (document 10) Question 9 : Quelles sont les possibilités de développement de la production d électricité photovoltaïque? Quels sont alors les problèmes soulevés? Qui sont les acteurs de ce type de projets?(documents 10, 11 et 12) Question 10 : Pour quelle raison le CVO ne fonctionne-t-il pas encore à plein régime? A la base, sur quoi repose la Question bilan : observez la carte de synthèse page suivante. Quelle logique respecte les figurés? Comment a été organisée la légende? Proposez un autre classement qui montre la dépendance de l ile vis-à-vis du pétrole, le développement récent des EnR (énergies renouvelables), et le potentiel à exploiter. Rédigez cette nouvelle légende avec des titres et des intitulés plus explicites. L énergie en Martinique Erwann Jadé Page 6

7 L énergie en Martinique Erwann Jadé Page 7

Étude de cas : l enjeu énergétique en Martinique (2h30 à 3h00)

Étude de cas : l enjeu énergétique en Martinique (2h30 à 3h00) L enjeu énergétique Durée totale : 7 à 8 h00 Introduction : l énergie est une condition essentielle de l essor des sociétés industrialisées mais également de celui des pays émergents et ses modes de gestion

Plus en détail

La biomasse, source d énergie?

La biomasse, source d énergie? Paul MATHIS mathis.paul@orange.fr Editions Quae Dijon Le 11 octobre 2012 L énergie, c est quoi? L énergie, c est ce qui permet : de se chauffer, de cuire les aliments, de se déplacer, de faire marcher

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES et DEVELOPPEMENT DURABLE

ENJEUX ENERGETIQUES et DEVELOPPEMENT DURABLE ENJEUX ENERGETIQUES et DEVELOPPEMENT DURABLE BOUILLOT Nicolas Novembre 2008 Le développement durable Le développement durable est un modèle de développement qui répond aux besoins d aujourd hui sans compromettre

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie...

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie... La présente note propose de compiler un ensemble de données relatives à l énergie en Bretagne pour alimenter les échanges du Débat National de la Transition Energétique. Les données sont issues principalement

Plus en détail

Bilan. énergétique. Martinique 2012. Chiffres clés en Martinique

Bilan. énergétique. Martinique 2012. Chiffres clés en Martinique énergétique Bilan Martinique 2012 Chiffres clés en Martinique Edition 2014 Sommaire L OMEGA Mot du Président M. CHOMET La Martinique : Chiffre clés Schéma énergétique de la Martinique Ressources énergetique

Plus en détail

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015 Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT 10 septembre 2015 Diagnostic Énergie Climat du territoire : 1 Les objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte et

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre (GES) de l IRD

Bilan des émissions de gaz à effet de serre (GES) de l IRD Bilan des émissions de gaz à effet de serre (GES) de l IRD Remis à la Préfecture de région Provence- Alpes - Côte d Azur Décembre 2013 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : Institut

Plus en détail

AGROCARBURANT POUR REPONDRE A QUEL BESOIN ENERGETIQUE? Bougouna SOGOBA bougouna.sogoba@ameddmali.org Website : www.ameddmali.org

AGROCARBURANT POUR REPONDRE A QUEL BESOIN ENERGETIQUE? Bougouna SOGOBA bougouna.sogoba@ameddmali.org Website : www.ameddmali.org AGROCARBURANT POUR REPONDRE A QUEL BESOIN ENERGETIQUE? Bougouna SOGOBA bougouna.sogoba@ameddmali.org Website : www.ameddmali.org PLAN DE LA PRESENTATION Le contexte national Les besoins et solutions locales

Plus en détail

CHAPITRE 4. Les énergies mise en oeuvre

CHAPITRE 4. Les énergies mise en oeuvre CHAPITRE 4 Les énergies mise en oeuvre 1/ LES SOURCES D ÉNERGIES Les sources d'énergie non renouvelables Les matières fossiles (charbon, pétrole, gaz) et les matières fissiles (uranium) permettent de fournir

Plus en détail

Repères. Chiffres clés des énergies renouvelables. Édition 2014. octobre 2014. Service de l observation et des statistiques

Repères. Chiffres clés des énergies renouvelables. Édition 2014. octobre 2014. Service de l observation et des statistiques COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE Repères octobre 2014 Chiffres clés des énergies renouvelables Édition 2014 Service de l observation et des statistiques octobre 2014 Chiffres clés des énergies

Plus en détail

l électricité Comment ça marche Une fois sur le site, deux chemins de navigation sont possibles :

l électricité Comment ça marche Une fois sur le site, deux chemins de navigation sont possibles : De l électricité Comment ça marche... Ce kit pédagogique a été conçu, en accord avec les programmes scolaires du collège, pour vous accompagner dans la mise en œuvre de vos cours. COMMENT ACCÉDER AU KIT

Plus en détail

Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie

Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie La Roumanie se trouve au centre géographique de l Europe (dans le sud-ouest de l Europe centrale). Le pays compte 1,5 millions d

Plus en détail

Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables. Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie

Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables. Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie PROBLEME:Comment trouver ou produire TOUTE l énergie

Plus en détail

L'évaluation de la production de l énergie électrique. Filière Ingénieur Électronique, Électrotechnique et Automatique.

L'évaluation de la production de l énergie électrique. Filière Ingénieur Électronique, Électrotechnique et Automatique. L'évaluation de la production de l énergie électrique Filière Ingénieur Électronique, Électrotechnique et Automatique. Plan du cours Définitions Unités de mesure Coefficients d'équivalence servant à comparer

Plus en détail

L ENERGIE Quebec. Édition 2002

L ENERGIE Quebec. Édition 2002 Édition 2002 au L ENERGIE Quebec Édition 2002 au L ENERGIE Quebec Édition 2002 Cette publication a été préparée par la Direction des politiques et des technologies de l énergie, Secteur de l énergie et

Plus en détail

Pourquoi faire moins de déchets?

Pourquoi faire moins de déchets? ANNEXE 1 a Pourquoi faire moins de déchets? 1. Parce qu il y en a trop! En Wallonie, la production annuelle de déchets ménagers a atteint un peu moins de 2 millions de tonnes (1 819 452T) en 2008 + ratio

Plus en détail

Il faut prendre soin du futur... L énergie DU FUTUR.... c est là que nous allons passer le reste de notre vie.

Il faut prendre soin du futur... L énergie DU FUTUR.... c est là que nous allons passer le reste de notre vie. Il faut prendre soin du futur... L énergie DU FUTUR... c est là que nous allons passer le reste de notre vie. De quoi il va s agir? C est beau... mais c est loin Le cœur: L énergie, qu est ce que c est?

Plus en détail

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 L Alliance canadienne pour les véhicules au gaz naturel 350 Sparks Street,

Plus en détail

Consommation. Les émissions de gaz à effet de serre (dont l augmentation. Quels impacts sur le climat? De quoi parle-t-on?

Consommation. Les émissions de gaz à effet de serre (dont l augmentation. Quels impacts sur le climat? De quoi parle-t-on? Consommation Quels impacts sur le climat? De quoi parle-t-on? Depuis la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (adoptée en 1992), le monde industriel et économique a profondément

Plus en détail

La consommation finale d énergie dans le canton de Vaud en 2011

La consommation finale d énergie dans le canton de Vaud en 2011 La consommation finale d énergie dans le canton de Vaud en 2011 Aperçu des données Lausanne Octobre 2012 METHODOLOGIE ET DEFINITIONS La statistique vaudoise de la consommation d énergie est une statistique

Plus en détail

21 ème siècle? Bruno Bensasson Directeur de la stratégie et du développement durable GDF Suez 12/10/2011

21 ème siècle? Bruno Bensasson Directeur de la stratégie et du développement durable GDF Suez 12/10/2011 Le gaz naturel, énergie du 21 ème siècle? Bruno Bensasson Directeur de la stratégie et du développement durable GDF Suez 12/10/2011 Le gaz naturel, énergie du 21ème siècle? Une offre de gaz de plus en

Plus en détail

1 Quel est le principe d une centrale thermique?

1 Quel est le principe d une centrale thermique? Physique-Chimie Deuxième partie Le défi énergétique Chapitre 4 Conversions et gestion de l énergie (suite) Séance 9 Chapitre 4 Conversions et gestion de l énergie (suite) (correspond au chapitre 10 du

Plus en détail

Résolution De Problème : Un sèche-linge sachant sécher!

Résolution De Problème : Un sèche-linge sachant sécher! 3ème Electricité Résolution De Problème : Un sèche-linge sachant sécher! DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Objectif Déroulement Compétences évaluées Remarques Initier les élèves de collège à la

Plus en détail

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Charte régionale de la commande publique responsable La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Préambule Dès 1987 la Commission Mondiale sur l Environnement et le Développement des Nations

Plus en détail

DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE

DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE CONTRIBUTIONS PRÉLIMINAIRES DE LA FF3C AUX RÉFLEXIONS DU GROUPE DE CONTACT DES ENTREPRISES DE L ÉNERGIE Préambule La distribution d énergies hors réseaux (carburants

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer. Conférence de presse «les outre-mer à la COP21» Jeudi 26 novembre 2015

Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer. Conférence de presse «les outre-mer à la COP21» Jeudi 26 novembre 2015 Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer Conférence de presse «les outre-mer à la COP21» Jeudi 26 novembre 2015 Mesdames et messieurs, Dans quelques jours s ouvrira la COP21, l une

Plus en détail

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 --

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Discours de Michel Vandepoorter, Ambassadeur de France à Malte Mesdames et messieurs, La question du financement

Plus en détail

«La Martinique, laboratoire du nouveau modèle énergétique»

«La Martinique, laboratoire du nouveau modèle énergétique» «La Martinique, laboratoire du nouveau modèle énergétique» C.EVERARD Lundi 01 septembre 2014 C'est au sein de la nouvelle centrale EDF, inaugurée il y a deux mois que la première réunion sur la transition

Plus en détail

La sobriété d abord! Negawatt : www.negawatt.org. Choisir son énergie renouvelable

La sobriété d abord! Negawatt : www.negawatt.org. Choisir son énergie renouvelable LES BONS GESTES La sobriété d abord! «L énergie la moins chère, c est celle qu on ne consomme pas» (Négawatt). L économie d énergie doit guider nos choix : la Terre s en portera mieux, comme notre porte-monnaie.

Plus en détail

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire Atelier 4 Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire 26 Février 2010 UNE AEU DANS LE CADRE DU PLU 10 thématiques en quatre ateliers Atelier n 1 Biodiversité Paysages et patrimoine Atelier

Plus en détail

Responsabilité. Leçon d'approfondissement sur l'énergie suite à la visite du Train école et découverte CFF.

Responsabilité. Leçon d'approfondissement sur l'énergie suite à la visite du Train école et découverte CFF. Responsabilité. Leçon d'approfondissement sur l' suite à la visite du Train école et découverte CFF. Commentaire pour les enseignants. ENS 1 Leçon d approfondissement sur l. Contenu. Sources et formes

Plus en détail

La production industrielle de l énergie électrique

La production industrielle de l énergie électrique Chapitre 3 La production industrielle de l énergie électrique Ch 3 p 1 Objectifs : Trouver l élément commun aux différents types de centrales électriques. Savoir comment mettre une turbine en rotation.

Plus en détail

Quels sont nos besoins en énergie?

Quels sont nos besoins en énergie? Quels sont nos besoins en énergie? 1) Qu est-ce ce que l énergie? A quoi sert-elle? 2) Dessine plusieurs énergies utilisées dans la vie quotidienne en nommant chacune d entre elles. Pour bien comprendre...

Plus en détail

Une forme d énergie : l électricité 6

Une forme d énergie : l électricité 6 Une forme d énergie : l électricité 6 Objectifs Connaître une forme d énergie utilisée au quotidien, son mode de production et son utilisation. Connaître les sources d énergie qui produisent de l électricité.

Plus en détail

Méthanisation en Midi-Pyrénées

Méthanisation en Midi-Pyrénées Midi-Pyrénées Énergies Méthanisation en Midi-Pyrénées Un potentiel à développer Des énergies durables pour nos territoires Valoriser nos déchets organiques Produire des engrais de ferme renouvelables Produire

Plus en détail

Repères. Chiffres clés des énergies renouvelables. Édition 2015. Décembre 2015. Service de l observation et des statistiques

Repères. Chiffres clés des énergies renouvelables. Édition 2015. Décembre 2015. Service de l observation et des statistiques COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE Repères Décembre 2015 Chiffres clés des énergies renouvelables Édition 2015 Service de l observation et des statistiques Chiffres clés des énergies renouvelables

Plus en détail

LeSoleilSurMonOrdi.ca - Le Soleil - 17 octobre 2015 - Fini la «psychose du bac brun» http://lesoleil.newspaperdirect.com/epaper/showarticle.aspx?article=3e8277c7-d01e-45fb... Page 1 sur 2 17 octobre 2015

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES pour atteindre le en 2025? Quels types de scénarios possibles aux horizons 2030 et 2050, dans le respect des engagements climatiques de la France? Eléments de définition Le, ou bouquet énergétique, est

Plus en détail

La place potentielle des énergies renouvelables

La place potentielle des énergies renouvelables La place potentielle des énergies renouvelables Nordine Boudjelida ADEME Conférence "Repenser les sources d'énergie«journées de l'économie de Lyon, samedi 10 novembre 2012 Sommaire Contexte Débat sur la

Plus en détail

Approvisionnement énergétique du Carréde Soie. Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012

Approvisionnement énergétique du Carréde Soie. Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012 Approvisionnement énergétique du Carréde Soie Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012 Objectifs Détailler les scénarios d approvisionnement en énergie

Plus en détail

Les formations aux ENERGIES RENOUVELABLES au lycée Déodat de Séverac et ailleurs

Les formations aux ENERGIES RENOUVELABLES au lycée Déodat de Séverac et ailleurs 1- L énergie primaire* dans le monde pour comprendre la place des énergies renouvelables : Une grande partie de l énergie utilisée aujourd hui dans le monde (plus de 80%) provient de gisements de combustibles

Plus en détail

Dimplex. des économies d énergie, un confort de fonctionnement et le respect de l environnement en prime. Chauffer et rafraîchir en un seul système

Dimplex. des économies d énergie, un confort de fonctionnement et le respect de l environnement en prime. Chauffer et rafraîchir en un seul système Dimplex Pompes à Chaleur Chauffer et rafraîchir en un seul système Plus d informations disponibles sous www.dimplex.de Glen Dimplex Deutschland GmbH Branche Dimplex Service Export Am Goldenen Feld 18 95326

Plus en détail

TARIFICATION ÉCO-SOLIDAIRE DE L EAU

TARIFICATION ÉCO-SOLIDAIRE DE L EAU Apporter au territoire l eau de qualité répondant à ses besoins Préserver la ressource en eau Garantir l accès à l eau pour tous Inciter à une consommation responsable Réduire l impact des eaux usées sur

Plus en détail

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL BEPOS-EFFINERGIE VERSION 3 8 septembre 2015

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL BEPOS-EFFINERGIE VERSION 3 8 septembre 2015 1.Objet REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL BEPOS-EFFINERGIE VERSION 3 8 septembre 2015 Les présentes Règles Techniques établies par l association Collectif

Plus en détail

AUJOURD HUI ET DEMAIN ROULEZ MOINS CHER ET PLUS PROPRE

AUJOURD HUI ET DEMAIN ROULEZ MOINS CHER ET PLUS PROPRE DOSSIER DE PRESSE 2015 AUJOURD HUI ET DEMAIN ROULEZ MOINS CHER ET PLUS PROPRE 0,81 LE LITRE! Le GPL est le carburant le moins cher disponible à la pompe en France. Le GPL est plus économique que les carburants

Plus en détail

Votre avis nous intéresse!

Votre avis nous intéresse! QUESTIONNAIRE SUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE QUEL AVENIR SUR LE PAYS BARROIS? Objectifs du questionnaire : Recueillir votre avis sur les enjeux de la transition énergétique et sur les multiples problématiques

Plus en détail

L énergie, un défi pour tous!

L énergie, un défi pour tous! L énergie, un défi pour tous! Se nourrir, se déplacer, chauffer, éclairer, téléphoner, tout est question d énergie! Ou plutôt, de consommation d énergie. Les hommes consomment de plus en plus d énergie

Plus en détail

Flash information : Juin 2010

Flash information : Juin 2010 Flash information : Juin 2010 Comment rendre son logement plus performant Le coût de l énergie, son impact polluant sur notre environnement, nous mènent aujourd hui à favoriser et à développer chez chacun

Plus en détail

Les élèves testant un ventilateur alimenté par l électricité fabriquée directement par le panneau photovoltaïque

Les élèves testant un ventilateur alimenté par l électricité fabriquée directement par le panneau photovoltaïque Classe : CM1-CM2 Ecole Saint Claude Thème du projet : Les Energies Prise de conscience des énergies consommées dans un contexte de développement durable. 1. Les élèves ont compris par le biais de lecture

Plus en détail

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Standing Committee on Finance 2011 Pre-Budget Consultations

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Standing Committee on Finance 2011 Pre-Budget Consultations Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Standing Committee on Finance 2011 Pre-Budget Consultations Août 2011 Alliance canadienne du camionnage : Fédération regroupant

Plus en détail

Ce qu il faut savoir au sujet de la sante dans toutes les politiques

Ce qu il faut savoir au sujet de la sante dans toutes les politiques Ce qu il faut savoir au sujet de la sante dans toutes les politiques La santé dans toutes les politiques, de quoi s agit-il? La santé dans toutes les politiques est une approche intersectorielle des politiques

Plus en détail

BIOMASSE. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke

BIOMASSE. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke BIOMASSE Marcel Lacroix Université de Sherbrooke LA BIOMASSE 1. Matière animale ou végétale qui peut être convertie en énergie. 2. Pendant la presque totalité de l histoire humaine, la biomasse a été la

Plus en détail

INTERVIEW PARTENAIRE ECOBIZ Entretien avec Brigitte thoureau Directrice territoriale Isère GrDF Août 2014

INTERVIEW PARTENAIRE ECOBIZ Entretien avec Brigitte thoureau Directrice territoriale Isère GrDF Août 2014 INTERVIEW PARTENAIRE ECOBIZ Entretien avec Brigitte thoureau Directrice territoriale Isère GrDF Août 2014 Quelles sont les principales missions de GrDF? GrDF, assure la gestion du réseau de distribution

Plus en détail

3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet

3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet 3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet Table des matières 07 3CB : une centrale nouvelle génération développée et exploitée par Alpiq 09 Historique du projet 11 Le cycle combiné : une technologie moderne,

Plus en détail

Catalogue des guides pratiques et des fiches téléchargeables. mars 2015

Catalogue des guides pratiques et des fiches téléchargeables. mars 2015 Catalogue des guides pratiques et des fiches téléchargeables mars 2015 Préambule : Certains guides et fiches non imprimés sont disponibles uniquement en ligne. L ensemble des guides et fiches (imprimés

Plus en détail

14/02/14 1. Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment

14/02/14 1. Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment 1 Atelier Les Eco-cités Micro-Cogénération Présentation Olivier CAMP 2 Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment Micro-cogénération Faites des économies de chauffage ET produisez

Plus en détail

LA SEQUESTRATION DU CO 2

LA SEQUESTRATION DU CO 2 LA SEQUESTRATION DU CO 2 La séquestration géologique du CO 2 est l une des solutions pour réduire les émissions de CO 2 énergétiques et industrielles. C est un enjeu significatif notamment face au développement

Plus en détail

Chapitre 3 : Vers une agriculture durable

Chapitre 3 : Vers une agriculture durable Chapitre 3 : Vers une agriculture durable Au XXI siècle, on prévoit une population de 9 milliards d êtres humains. Nourrir la population est donc un défi majeur. Cf. cours de seconde : problèmes de la

Plus en détail

La transition énergétique L Energiewende allemande. 9 Glossaire

La transition énergétique L Energiewende allemande. 9 Glossaire 9 Glossaire La transition énergétique L Energiewende allemande Par Craig Morris et Martin Pehnt Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 Mise à jour en août 2015 www. 9 Glossaire

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

Comment répondre aux besoins alimentaires et préserver les ressources indispensables à l agriculture?

Comment répondre aux besoins alimentaires et préserver les ressources indispensables à l agriculture? Martin Bortzmeyer est chef de bureau au Commissariat Général au développement durable. Le Commissariat est membre de droit du Conseil Economique pour le développement durable (CEDD). Comment répondre aux

Plus en détail

L ÉDUCATION AU DÉVELOPPEMENT DURABLE et L UTILISATION DES AFFICHES «L ÉNERGIE Quels choix pour demain?»

L ÉDUCATION AU DÉVELOPPEMENT DURABLE et L UTILISATION DES AFFICHES «L ÉNERGIE Quels choix pour demain?» L ÉDUCATION AU DÉVELOPPEMENT DURABLE et L UTILISATION DES AFFICHES «L ÉNERGIE Quels choix pour demain?» Philippe Delforge - Maître-ressource en Sciences 1 - Qu est-ce que l énergie? Comment peut-on définir

Plus en détail

Projet de loi sur la transition énergétique

Projet de loi sur la transition énergétique Projet de loi sur la transition énergétique Atelier Ville Durable DRIEA/UT92/SUBD 11/06/2015 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDE Direction régionale et interdépartementale de l'équipement et de l'aménagement

Plus en détail

CIBE - Commission ANI Création d une base documentaire sur le bois-énergie CIBE Réunion plénière - LYON 15 novembre 2012

CIBE - Commission ANI Création d une base documentaire sur le bois-énergie CIBE Réunion plénière - LYON 15 novembre 2012 CIBE - Commission ANI Création d une base documentaire sur le bois-énergie CIBE Réunion plénière - LYON 15 novembre 2012 CIBE Commission Animation bois-énergie (ANI) E PAYEN Base documentaire bois-énergie

Plus en détail

Lille Métropole Communauté urbaine :

Lille Métropole Communauté urbaine : Lille Métropole Communauté urbaine : Etablissement Public créé par la loi de 1966, la Communauté Urbaine de Lille est née en 1968. Regroupe 85 communes et 1,1 millions d habitants. Une particularité :

Plus en détail

Environnement - Contrat-cadre - Programme d actions 1993 - Demandes d aides financières

Environnement - Contrat-cadre - Programme d actions 1993 - Demandes d aides financières BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 4800 Environnement - Contrat-cadre - Programme d actions 1993 - Demandes d aides financières M. LE DÉPUTÉ-MAIRE, Rapporteur : La Ville de Besançon a signé en

Plus en détail

Optimisation du couple carburant-moteur. Yves EDERN

Optimisation du couple carburant-moteur. Yves EDERN Optimisation du couple carburant-moteur Yves EDERN Journées annuelles du pétrole Hydrocarbures: la maîtrise du futur Atelier 3: le raffinage du futur Un contexte incertain et contraignant Quelle contrainte

Plus en détail

L énergie. Les différentes énergies On peut trouver différentes énergies sur Terre et aussi dans l'espace.

L énergie. Les différentes énergies On peut trouver différentes énergies sur Terre et aussi dans l'espace. L énergie L énergie se trouve partout et sous différentes formes. On la trouve dans les maisons principalement sous forme d'électricité et de gaz. Energie vient du mot grec "energeia" qui veut dire force

Plus en détail

Inde : émissions de CO 2 depuis 1990

Inde : émissions de CO 2 depuis 1990 Inde Mise en route Objectif climatique : 33-35 % d une baisse de l intensité carbone à l horizon 2030 par rapport au niveau de 2005 Émissions de CO 2 actuelles par rapport au niveau de 1990 : 238 % Émissions

Plus en détail

Efficacité énergétique et production d énergie renouvelable : des moyens d action pour faire face au nouveau contexte énergétique

Efficacité énergétique et production d énergie renouvelable : des moyens d action pour faire face au nouveau contexte énergétique Colloque sur la pomme de terre LA POMME DE TERRE : NOURRIR SON MONDE Le vendredi 14 novembre 2008, Hôtel Québec Inn, Québec Efficacité énergétique et production d énergie renouvelable : des moyens d action

Plus en détail

Domaine disciplinaire: Sciences expérimentales et technologie. Programme : Exemples simples de sources d énergies (fossiles ou renouvelables).

Domaine disciplinaire: Sciences expérimentales et technologie. Programme : Exemples simples de sources d énergies (fossiles ou renouvelables). PEPIN Médéric Domaine disciplinaire: Sciences expérimentales et technologie Programme : Exemples simples de sources d énergies (fossiles ou renouvelables). Compétences du socle commun: Maîtriser des connaissances

Plus en détail

Audits et Suivis énergétiques Session 2010 2011 C.E.E.

Audits et Suivis énergétiques Session 2010 2011 C.E.E. Audits et Suivis énergétiques Session 2010 2011 C.E.E. Syndicat Départemental d Électricité et d Énergies de Lot-et-Garonne 26 rue Diderot 47031 AGEN Cedex Tél : 05 53 77 65 00 Fax : 05 53 77 72 78 www.sdee47.fr

Plus en détail

Avec les Témoignages de chefs d entreprise

Avec les Témoignages de chefs d entreprise Énergie : l économiser, la produire! Avec les Témoignages de chefs d entreprise Énergie : l économiser, la produire! I- Le contexte énergétique II- Les économies d énergie III- Produire de l énergie renouvelable

Plus en détail

DS de Spécialité n o 4 Cumuler voiture à hydrogène et panneaux photovoltaïques. 1 La voiture à pile à combustible à dihydrogène

DS de Spécialité n o 4 Cumuler voiture à hydrogène et panneaux photovoltaïques. 1 La voiture à pile à combustible à dihydrogène DS de Spécialité n o 4 Cumuler voiture à hydrogène et panneaux photovoltaïques 1 La voiture à pile à combustible à dihydrogène Le transport est devenu l une des premières sources de pollution. Parmi les

Plus en détail

APPEL A PROJETS «SENSIBILISER LES SCOLAIRES AUX GESTES DE PREVENTION DE LA PRODUCTION DES DECHETS» REGLEMENT

APPEL A PROJETS «SENSIBILISER LES SCOLAIRES AUX GESTES DE PREVENTION DE LA PRODUCTION DES DECHETS» REGLEMENT APPEL A PROJETS «SENSIBILISER LES SCOLAIRES AUX GESTES DE PREVENTION DE LA PRODUCTION DES DECHETS» REGLEMENT Date limite de dépôt des dossiers : vendredi 9 janvier 2015 12 heures Contact : Communauté d

Plus en détail

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050.

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. OBJECTIF FACTEUR /4 Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. Transition énergétique Le scénario GrDF GrDF exploite le réseau de distribution de

Plus en détail

BILAN D EMISSION DE GAZ A EFFET DE SERRE

BILAN D EMISSION DE GAZ A EFFET DE SERRE BILAN D EMISSION DE GAZ A EFFET DE SERRE Réalisé par Okavango Energy selon les principes de la norme ISO 14064-1 le protocole GHG et la méthodologie du Bilan Carbone Rapport du 8 décembre 2015 Pernod SA

Plus en détail

GÉOTHERMICIEN(NE) (Document professeur)

GÉOTHERMICIEN(NE) (Document professeur) GÉOTHERMICIEN(NE) (Document professeur) Mathématiques, SVT, Physique-Chimie, Technologie 4 e Quelle approche dans les disciplines scientifiques et technologiques? Thèmes de convergence Thème 3 : énergie

Plus en détail

l énergie renouvelable ou l énergie non renouvelable?

l énergie renouvelable ou l énergie non renouvelable? description l énergie renouvelable ou l énergie non renouvelable? 5 e année, Sciences et technologie Source : Adapté de Is it Renewable or Non-Renewable Energy? du programme EcoKids de Jour de la Terre

Plus en détail

La cogénération biomasse de petite puissance avec la technologie des machines à

La cogénération biomasse de petite puissance avec la technologie des machines à La cogénération biomasse de petite puissance avec la technologie des machines à cycle organique de Rankine ORC 5 Décembre Gilles David ENERTIME 62/64 rue Jean Jaurès 92800 Puteaux 01 75 43 15 40 www.enertime.com

Plus en détail

Le Bois Energie Une solution adaptée à un usage collectif

Le Bois Energie Une solution adaptée à un usage collectif Pays d Armagnac Le Bois Energie Une solution adaptée à un usage collectif Eauze 6 novembre 2013 1 De la forêt au radiateur 1. Un silo de stockage 2. Un système d extraction et de transfert du bois 3.

Plus en détail

tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la!

tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la! tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la! Chauffage urbain, mode d emploi Un réseau de chauffage urbain est un chauffage central à l échelle d une ville. Un réseau

Plus en détail

Compte rendu de la visite de la chaudière à bois

Compte rendu de la visite de la chaudière à bois Université de Caen Basse-Normandie LETG Caen Geophen Isigny Sainte-Mère Compte rendu de la visite de la chaudière à bois ---- Coopérative laitière d'isigny Sainte-Mère 2 rue du docteur Boutrois, 14230

Plus en détail

Monsieur le Préfet de la Région Martinique. Monsieur Ange MANCINI. Rue Victor SEVERE. 97200 FORT-de-FRANCE. Fort-de-France, le 8 octobre 2008

Monsieur le Préfet de la Région Martinique. Monsieur Ange MANCINI. Rue Victor SEVERE. 97200 FORT-de-FRANCE. Fort-de-France, le 8 octobre 2008 Monsieur le Préfet de la Région Martinique Monsieur Ange MANCINI Rue Victor SEVERE 97200 FORT-de-FRANCE Fort-de-France, le 8 octobre 2008 Objet : Mobilisation pour l Activité et l Emploi Monsieur le Préfet

Plus en détail

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation Thésaurus de l offre de formation Champs sémantiques Listes annexes Des types de certifications/diplômes/titres Des pays Des logiciels Des publics Des mots-outils Correspondances Formacode Formacode Présentation

Plus en détail

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne La Société Française d Energie Nucléaire (SFEN) est le carrefour français des connaissances

Plus en détail

RECUEIL DE STATISTIQUES ENERGETIQUES DE LA REGION WALLONNE 1990-2004

RECUEIL DE STATISTIQUES ENERGETIQUES DE LA REGION WALLONNE 1990-2004 RECUEIL DE STATISTIQUES ENERGETIQUES DE LA REGION WALLONNE 1990-2004 Octobre 2006 Visa 05/48090/NOLL/DONT pour le compte du Ministère de la Région Wallonne DGTRE 1990-2004 Octobre 2006 pour le compte

Plus en détail

Un DROM : la Guadeloupe

Un DROM : la Guadeloupe Un DROM : la Guadeloupe A Quelle est l identité de ma région? Quelles sont ses activités? 1 La Guadeloupe Histoire-Géographie 3 e 1 2 Les chiffres-clés de la Guadeloupe Guadeloupe France Superficie 1 628

Plus en détail

La combustion du bois ou du charbon provoque de la chaleur. Les poêles à bois ou à charbon sont utilisés comme moyen de chauffage.

La combustion du bois ou du charbon provoque de la chaleur. Les poêles à bois ou à charbon sont utilisés comme moyen de chauffage. QUE SAIS-TU? Sur ton cahier, cite des sources d énergie que nous utilisons. L énergie Quelles sont les sources d énergie que nous utilisons? À quoi servent-elles? Documentation Observe les documents ci-dessous.

Plus en détail

Les autres énergies renouvelables

Les autres énergies renouvelables Quel avenir électrique pour la Suisse du XXI siècle? Les autres énergies renouvelables Prof. Andreas Zuberbühler Président du conseil scientifique de la SATW Sommaire Introduction Sources d électricité

Plus en détail

1. Les énergies renouvelables dans l approvisionnement énergétique 2. La politique européenne

1. Les énergies renouvelables dans l approvisionnement énergétique 2. La politique européenne L économie des énergies renouvelables en France et en Europe Frédéric Lantz Professeur Chaire de modélisation économique appliquée à l environnement et aux énergies Agenda 1. Les énergies renouvelables

Plus en détail

«Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale»

«Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale» SYNDICAT MIXTE DU PAYS MIDI-QUERCY «Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale» VISITES SUR SITE ET ECHANGES AUTOUR DU PROJET

Plus en détail

Un approvisionnement en gaz naturel diversifié et à prix compétitif favorise l'économie du Québec et de ses régions

Un approvisionnement en gaz naturel diversifié et à prix compétitif favorise l'économie du Québec et de ses régions Un approvisionnement en gaz naturel diversifié et à prix compétitif favorise l'économie du Québec et de ses régions CTE 001M C.P. P.L. 37 Gaz naturel dans le schiste Mémoire présenté à la Commission des

Plus en détail

La géothermie Fiche 1 (1/2)

La géothermie Fiche 1 (1/2) La géothermie Fiche 1 (1/2) 1. Complète le schéma avec les mots suivants : noyau liquide croûte terrestre noyau solide manteau La structure interne du globe ADEME 2. Relie chaque type de géothermie à son

Plus en détail

Type d activité : IMPRIMERIE

Type d activité : IMPRIMERIE Rapport de visite Diagnostic des émissions de gaz à effet de serre Type d activité : IMPRIMERIE Atlantique Offset Zone artisanale des Brassons 17390 LA TREMBLADE Tél : 05.46.36.00.18 DATE DE LA VISITE

Plus en détail

Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières

Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières Février 1996

Plus en détail

Enseignement : Chimie Biochimie Sciences du vivant

Enseignement : Chimie Biochimie Sciences du vivant Classe : T ale STL Enseignement : Chimie Biochimie Sciences du vivant THEMES du programme : Des systèmes vivants existent à grande échelle : écosystèmes et biosphère Sous-thèmes : Les organismes vivants

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

La gamme de régulateurs Sigmagyr RVP, votre alliée pour plus d économies d énergie

La gamme de régulateurs Sigmagyr RVP, votre alliée pour plus d économies d énergie Efficacité énergétique La gamme de régulateurs Sigmagyr RVP, votre alliée pour plus d économies d énergie Siemens, 35 ans d expérience dans la régulation des habitations individuelles. www.siemens.fr/cps

Plus en détail