Définition des solutions d approvisionnement de la Guyane en produits pétroliers

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Définition des solutions d approvisionnement de la Guyane en produits pétroliers"

Transcription

1 Définition des solutions de la Guyane en produits pétroliers février Etude réalisée pour: GUYANE 1

2 I. Diagnostic des solutions de stockage possibles Identification des acteurs régionaux Raffinerie/ stockage (capacité) Port Arthur (42 MT) Texas City (33 MT) 2000 Corpus Christi (33 MT) Ciudad Madeiro (14 MT) Minatitlan (14 MT) St Croix (25 MT) Aruba (14 MT) Isla (16 MT) Amuay Cardon (50 MT) Sara (0,8 MT) Ste Lucie 827 El Palito (7 MT) Trinidad & T (8 MT) Puerto La Cruz (10 MT) kms kms MILLES 2

3 I. Diagnostic des solutions de stockage possibles Conclusions : Le port de Dégrad-des-Cannes (Guyane) a un faible tirant d eau, empêchant l accès à des bateaux de tonnage supérieurs à tonnes. L approvisionnement par des bateaux de petite taille (inférieur à tonnes), directement depuis l Europe est néanmoins possible. Les possibilités de recours à des stockages-relais dans la zone semblent limitées; le port de Fort-de-France (Martinique) pourrait éventuellement recevoir des bateaux de type Handysize mais ceci ne pourrait être envisagé que dans l éventualité d une mise sous cocon de la raffinerie de Martinique. Cette solution ne paraît pas immédiatement envisageable. Le possible recours aux centres de stockages de la zone Antilles ne paraît pas économiquement envisageable, en raison des risques de pollution pour des produits de spécifications différentes et des coûts additionnels importants que nécessiterait l élimination de ces risques. Il existe ainsi deux principales solutions alternatives en produits pétroliers de la Guyane depuis l Europe: L approvisionnement transatlantique direct, par bateau de petite taille, type Sténa C-Max. Dans un cas purement hypothétique (mise sous cocon de la raffinerie de Martinique), approvisionnement transatlantique par bateau de type Handysize, puis éclatement des quantités à la raffinerie de Martinique, puis approvisionnement de la Guyane à partir du port de Fort-de-France (Martinique) par bateau de petite taille. 3

4 EUROPE (II-a) 3955 milles nautiques (7515 km) (II-b) Stockage relais SARA (III-a) (II-c) 792 milles nautiques (1505 km) (I) 3899 milles nautiques (7408 km) (III-b) = Bateau de petite taille ( tonnes) GUYANE = Handysize ( tonnes) 4

5 Composantes du calcul du coût Europe-Guyane en direct: - Produits pétroliers Europe (MED) : eurosuper et gazole - Fret transatlantique (7 408km) - Droits de port Europe et Guyane EUROPE - Cycle : 1 mois (I) = Bateau de petite taille ( tonnes) GUYANE 5

6 APPROVISIONNEMENT DIRECT (I) (euros/mt) SUP GO SUP GO SUP GO Produits pétroliers (Platts MED) Droits de port Europe Fret transatlantique 1.7 Tableau récapitulatif Droits de port Guyane Frais divers TOTAL

7 Composantes du calcul du coût Europe-Guyane via un éclatement SARA : - Produits pétroliers Europe (MED) : eurosuper et gazole - Fret transatlantique et fret Antilles - Droits de port Europe, Martinique et Guyane - Frais de passage à la Martinique EUROPE - Cycle : 2 mois (II-b) Stockage relais SARA (II-a) (II-c) GUYANE = Bateau de petite taille ( tonnes) = Handysize ( tonnes) 7

8 APPROVISIONNEMENT EUROPE AVEC ECLATEMENT SARA (II) Tableau récapitulatif (euros/mt) SUP GO SUP GO SUP GO Produits pétroliers (Platts MED) Fret transatlantique Droits de port Europe (II-a) Droits de port Martinique (entrée) Frais d'éclatement (II-b) Droits de port Martinique (sortie) Fret Antilles Droits de port Guyane (II-c) * 3.9 * 3.9* Frais divers TOTAL * Ces chiffres sont basés sur un «mix» 1/3 pour l eurosuper et 2/3 pour le gazole, basé sur les caractéristiques de la consommation de produits pétroliers en Guyane 8

9 EUROPE Stockage relais SARA (III-a) Composantes du calcul du coût depuis la raffinerie SARA : - Prix «sortie-sara» - Fret Antilles - Droits de port Martinique, Guyane - Frais de passage à la Martinique - Cycle : 3 mois (III-b) =Bateau de petite taille ( tonnes) GUYANE 9

10 APPROVISIONNEMENT DEPUIS LA RAFFINERIE SARA (III) (euros/mt) Tableau récapitulatif SUP GO SUP GO SUP GO Prix-sortie SARA (III-a) Droits de port Martinique Fret Antilles (III-b) Droits de port Guyane 3.9 * 3.9 * 3.9 * Frais divers TOTAL * Ces chiffres sont basés sur un «mix» 1/3 pour l eurosuper et 2/3 pour le gazole, basé sur les caractéristiques de la consommation de produits pétroliers en Guyane 10

11 TABLEAUX RECAPITULATIFS RAPPORT EUROSUPER 2007 TABLEAU SYNTHETIQUE EUROSUPER Coûts produits pétroliers Fret Transatlantique Frêt régional Frêt Total Eclatement droit de passage & droit de port Frais divers TOTAL COÛT D'APPROVISIONNEMENT TOTAL COÛT D'APPROVISIONNEMENT VARIATION /mt /mt /mt /mt /mt /mt /mt centimes /l centimes /l Europe direct (Sténa) Europe avec eclatement SARA (Handysize) Prix sortie SARA Coûts "MED" (Platts) N/A N/A N/A N/A N/A (a) (b) Europe direct (Sténa) Europe avec eclatement SARA (Handysize) Prix sortie SARA Coûts "MED" (Platts) N/A N/A N/A N/A N/A Europe direct (Sténa) Europe avec eclatement SARA (Handysize) Prix sortie SARA Coûts "MED" (Platts) N/A N/A N/A N/A N/A (a): écart entre Europe direct Sténa et Platts (b) écart entre Europe direct Sténa et prix sortie SARA (a) (b) (a) (b) 11

12 90,00 cmes /l EUROSUPER 80,00 70,00 60,00 (a) 50,00 40,00 (b) 30,00 20,00 10,00 0,00 appro SARA appro LV => DdC ST appro Platts LV appro LV via FdF 37 12

13 TABLEAUX RECAPITULATIFS RAPPORT GAZOLE TABLEAU SYNTHETIQUE GAZOLE Coûts produits pétroliers Fret Transatlantique Frêt régional Eclatement Frêt Total droit de passage & droit de port Frais divers TOTAL COÛT D'APPROVISIONNEMENT TOTAL COÛT D'APPROVISIONNEMENT VARIATION /mt /mt /mt /mt /mt /mt /mt centimes /l centimes /l Europe direct (Sténa) Europe avec eclatement SARA (Handysize) Prix sortie SARA Coûts "MED" (Platts) N/A N/A N/A N/A Europe direct (Sténa) Europe avec eclatement SARA (Handysize) Prix sortie SARA Coûts "MED" (Platts) N/A N/A N/A N/A Europe direct (Sténa) Europe avec eclatement SARA (Handysize) Prix sortie SARA Coûts "MED" (Platts) N/A N/A N/A N/A (a): écart entre Europe direct Sténa et Platts (b) écart entre Europe direct Sténa et prix sortie SARA 7.6 (a) 22.5 (b) 8.3 (a) 19.6 (b) 7.3 (a) 15.3 (b) 13

14 Conclusions : Le coût des solutions alternatives Europe est significativement moins élevé que celui de la solution depuis la raffinerie SARA. Les coûts des deux solutions depuis l Europe sont similaires mais compte tenu de l effet de lag, la solution direct apparaît préférable. 14

15 III. Recommandations Conclusions : La Guyane gagnerait légitimement à ce que les formules de prix des produits pétroliers livrés par la SARA soient définies sur la base d un référentiel de prix de marché au PPI ; ainsi que c est l usage dans l industrie. Les indicateurs de PPI définis dans notre étude devraient par ailleurs pouvoir être affinés, en considération notamment des nombreux éléments de confort intégrés dans nos calculs. Enfin l hypothèse d une mise sous cocon de la SARA et l ouverture à terme des marchés des trois DFA n étant pas à exclure, le suivi des opportunités aux spécifications européennes, depuis les raffineries de la zone est recommandé. 15

Le Coût Assurance Fret. Atelier 1 6 avril 2012

Le Coût Assurance Fret. Atelier 1 6 avril 2012 Le Coût Assurance Fret Atelier 1 6 avril 2012 Ordre du jour 1. Le décret du 8 novembre 2010 Impact des missions d étude Formation du prix des carburants 2. Comment se fait l achat des carburants? Les déterminants

Plus en détail

PREFET DE LA RÉGION GUADELOUPE

PREFET DE LA RÉGION GUADELOUPE PREFET DE LA RÉGION GUADELOUPE SECRETARIAT GENERAL AUX AFFAIRES REGIONALES BUREAU DE L ACTION ECONOMIQUE DE L ETAT Arrêté n 2011-761 relatif à la mise en œuvre du décret n 2010-1332 du 08 novembre 2010

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES PRIX ET DES REVENUS DE LA MARTINIQUE

OBSERVATOIRE DES PRIX ET DES REVENUS DE LA MARTINIQUE OBSERVATOIRE DES PRIX ET DES REVENUS DE LA MARTINIQUE Présentation Du régime de prix applicable aux produits pétroliers issu du décret n 2010-1332 du 08 novembre 2010 DIECCTE de Martinique, Pôle C 1 Mai

Plus en détail

Approvisionnement et transport de granulats Quels coûts pour la collectivité?

Approvisionnement et transport de granulats Quels coûts pour la collectivité? Les granulats représentent le second poste de consommation en ressources naturelles Répartition de la production (%) Observatoire Régional des Matériaux de Construction - 2004 Exemples 1 logement : de

Plus en détail

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015 L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015 1 L ÉVÉNEMENT 2014 : FORTE BAISSE DU PRIX DU BARIL Source : UFIP avec des données Reuters 2 1 Marchés

Plus en détail

GAGNEZ DU TEMPS, GAGNEZ DE L ARGENT DANS LE MONDE ENTIER

GAGNEZ DU TEMPS, GAGNEZ DE L ARGENT DANS LE MONDE ENTIER GAGNEZ DU TEMPS, GAGNEZ DE L ARGENT DANS LE MONDE ENTIER TNT FRANCHIT UNE NOUVELLE ÉTAPE Les réseaux aérien et routier intégrés très étendus de TNT couvrent désormais 99,9 % des destinations dans le monde

Plus en détail

LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE 1 LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : «CONSOMMER MOINS - CONSOMMER MIEUX» Évolutions du mix énergétique (Monde / Europe /

Plus en détail

Les prix et tarifs indiqués dans la présente fiche d information s entendent hors taxes (HT).

Les prix et tarifs indiqués dans la présente fiche d information s entendent hors taxes (HT). Forfait AIR Absolu Pro Voyage by Digicel Antilles Guyane Le Forfait AIR Absolu Pro Voyage by Digicel permet de bénéficier de communications voix/data, d un service d Internet mobile et de communications

Plus en détail

Décision n 15-DCC-54 du 13 mai 2015 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Anonyme de la Raffinerie des Antilles par la société Rubis

Décision n 15-DCC-54 du 13 mai 2015 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Anonyme de la Raffinerie des Antilles par la société Rubis RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 15-DCC-54 du 13 mai 2015 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Anonyme de la Raffinerie des Antilles par la société Rubis L Autorité de la concurrence,

Plus en détail

Ministère de l Industrie, de l Energie et des Mines. Bilan des premiers 100 jours - Conférence de Presse

Ministère de l Industrie, de l Energie et des Mines. Bilan des premiers 100 jours - Conférence de Presse Bilan des premiers 100 jours - Conférence de Presse Siège du Ministère le 22 Mai 2014 Sommaire 1. Introduction... 3 2. Principaux objectifs et priorités du ministère pour l année 2014... 3 3. Bilan des

Plus en détail

Cours, prix et marges des produits pétroliers en France et dans l'union Européenne

Cours, prix et marges des produits pétroliers en France et dans l'union Européenne Cours, prix et marges des produits pétroliers en et dans l'union Européenne Cours hebdomadaire du pétrole brut spot et de l'euro Moyenne hebdo 16 oct. 15 9 oct. 15 variation Brent (en $/b) 49,62,23,61

Plus en détail

Prix des Carburants. Au 1er Avril 2013

Prix des Carburants. Au 1er Avril 2013 Prix des Carburants Au 1er Avril 2013 1 Décret 20101333 du 8 Novembre 2010 réglementant les prix des produits pétroliers et du gaz de pétrole liquéfié dans le département de la Réunion 2 Rappel des prix

Plus en détail

Conférence Régionale de l Energie

Conférence Régionale de l Energie Conférence Régionale de l Energie 19/11/2014 En Guyane, la Transition Energétique est en marche GENERG- Groupement des Entreprises en Energies Renouvelables et Efficacité Energétique de Guyane www.generg.fr

Plus en détail

Prix de l offre (tarif mensuel) Durée minimale d engagement Description de l offre

Prix de l offre (tarif mensuel) Durée minimale d engagement Description de l offre DIGICEL Forfait AIR Absolu Voyage Le DIGICEL Forfait AIR Absolu Voyage (également dénommés «Forfait Air Absolu Voyage by Digicel») permet de bénéficier de communications voix/data, d un service d Internet

Plus en détail

Forfait AIR Absolu Voyage by Digicel Antilles Guyane

Forfait AIR Absolu Voyage by Digicel Antilles Guyane Forfait AIR Absolu Voyage by Digicel Antilles Guyane Le Forfait AIR Absolu Voyage by Digicel permet de bénéficier de communications voix/data, d un service d Internet mobile et d un volume de communications

Plus en détail

Prix des carburants. Février 2012

Prix des carburants. Février 2012 Prix des carburants Février 2012 Les apports du décret 2010-1033 du 8/11/2010 Après les évènements de fin 2008, une mission d experts propose au Gouvernement de nouvelles modalités de fixation du prix

Plus en détail

CHAPITRE 5 COMPTABILITÈ ANALYTIQUE D EXPLOITATION ( CAE) COÛTS COMPLETS ET PARTIELS

CHAPITRE 5 COMPTABILITÈ ANALYTIQUE D EXPLOITATION ( CAE) COÛTS COMPLETS ET PARTIELS CHAPITRE 5 COMPTABILITÈ ANALYTIQUE D EXPLOITATION ( CAE) COÛTS COMPLETS ET PARTIELS LE PASSAGE DES CHARGES DE LA CG AUX CHARGES DE LA CAE La CAE doit fournir des informations économiquement significatives

Plus en détail

Atelier 10 La PDE et la gestion des réseaux

Atelier 10 La PDE et la gestion des réseaux La question technique est fortement présente lorsqu'il s'agit par exemple d'assurer le transport d'une production aléatoire, tout en permettant une garantie d'approvisionnement aux consommateurs. Ainsi

Plus en détail

Quelle place pour le transport du bois par voie fluviale?

Quelle place pour le transport du bois par voie fluviale? La réduction des impacts environnementaux des activités est évidemment d actualité. Dans ce contexte, le bois et le transport fluvial sont à l ordre du jour. Même si le remplacement de la route par les

Plus en détail

FORMULES d INDEXATION des prix du combustible en chaufferie dans les contrats d approvisionnement

FORMULES d INDEXATION des prix du combustible en chaufferie dans les contrats d approvisionnement NOTE TECHNQUE du CBE FORMULES d NDEXATON des prix du combustible en chaufferie dans les contrats d approvisionnement Depuis 2010, l interprofession du bois énergie s est mobilisée pour refondre et adapter

Plus en détail

Rapport complémentaire. au rapport du CESR. sur le prix des produits pétroliers. en Guadeloupe

Rapport complémentaire. au rapport du CESR. sur le prix des produits pétroliers. en Guadeloupe Rapport complémentaire au rapport du CESR sur le prix des produits pétroliers en Guadeloupe Rapport remis au Président du Conseil Régional 2 Préambule Le CESR a mené depuis 2007 une lourde investigation

Plus en détail

CH. I - RAPPELS DES EVOLUTIONS DE LA VERSION

CH. I - RAPPELS DES EVOLUTIONS DE LA VERSION 1 V4.30.70 Sommaire CH. I - RAPPELS DES EVOLUTIONS DE LA VERSION 60 3 I.A - ARRET DES VERSIONS «TEXTE» ET «GRAPHIQUE» 3 I.B - RECHERCHES ETENDUES 4 CH. II - VERSION 70 : MODULE VENTES 6 II.A - AUGMENTATION

Plus en détail

Disparition des tarifs réglementés de vente pour les clients - ayant une puissance souscrite supérieure à 36 kva en électricité ; - non domestiques

Disparition des tarifs réglementés de vente pour les clients - ayant une puissance souscrite supérieure à 36 kva en électricité ; - non domestiques Disparition des tarifs réglementés de vente pour les clients - ayant une puissance souscrite supérieure à 36 kva en électricité ; - non domestiques ayant une consommation supérieure à 30 000 kwh par an

Plus en détail

CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE POINTE-A-PITRE Direction de l Appui aux Entreprises et Territoires DANS CE NUMERO :

CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE POINTE-A-PITRE Direction de l Appui aux Entreprises et Territoires DANS CE NUMERO : DANS CE NUMERO : Importations et exportations de Guadeloupe par zone geographique... 2 Importations de Guadeloupe en provenance de la Caraïbe, l Amérique Centrale et l Sud en 2005... 3 Principaux produits

Plus en détail

La Voie Maritime du Saint-Laurent / Système des Grands Lacs Une porte vers toute l Amérique du Nord

La Voie Maritime du Saint-Laurent / Système des Grands Lacs Une porte vers toute l Amérique du Nord La Voie Maritime du Saint-Laurent / Système des Grands Lacs Une porte vers toute l Amérique du Nord La Voie Maritime du Saint-Laurent La Voie Maritime du Saint-Laurent et le réseau des Grands Lacs est

Plus en détail

Vendre sur Internet et organiser la livraison des produits

Vendre sur Internet et organiser la livraison des produits Vendre sur Internet et organiser la livraison des produits Les différentes stratégies pour vendre en ligne Les plateformes e-commerce Le site marchand Le blog boutique Les spécificités du ecommerce sur

Plus en détail

TAUX DE TRANSFORMATION

TAUX DE TRANSFORMATION Table des matières 1 Le choix des produits...2 2 La politique tarifaire...4 Introduction Afin de convertir efficacement vos visiteurs en acheteurs, il faut veiller à ne jamais les décevoir. La cause première

Plus en détail

MINISTERE DES FINANCES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE

MINISTERE DES FINANCES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE Note Méthodologique de Première Application du Système Comptable Financier Table des matières I. INTRODUCTION.... 3 A. S organiser pour mettre en place le SCF.... 3 B. Gestion des changements induits par

Plus en détail

AVIS CG110216-051 CONSEIL GENERAL COMMISSION DE RÉGULATION DE L ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ. relatif

AVIS CG110216-051 CONSEIL GENERAL COMMISSION DE RÉGULATION DE L ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ. relatif Commission de Régulation de l Electricité et du Gaz rue de l Industrie 26-38 1040 Bruxelles Tél. : 02/289.76.11 Fax : 02/289.76.09 COMMISSION DE RÉGULATION DE L ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ CONSEIL GENERAL AVIS

Plus en détail

Exercice 1.1: Calculer la prime initiale que la PME devra payer à partir des données de marché:

Exercice 1.1: Calculer la prime initiale que la PME devra payer à partir des données de marché: Exercice 1.1: Calculer la prime initiale que la PME devra payer à partir des données de marché: En général, le calcul de la prime d'un produit tel qu'une action se calcule par la formule du modèle Black-Sholes.

Plus en détail

Céréales, Agro-Industrie Hub européen d excellence. Les solutions de l axe Seine

Céréales, Agro-Industrie Hub européen d excellence. Les solutions de l axe Seine Céréales, Agro-Industrie Hub européen d excellence Les solutions de l axe Seine HAROPA, 1er ensemble portuaire de France Le Port de Rouen, 1er Port européen d exportation de céréales, s est associé aux

Plus en détail

résultats TechNico-écoNoMiques 2010 du réseau de références PorciN de MarTiNique Programme Posei france

résultats TechNico-écoNoMiques 2010 du réseau de références PorciN de MarTiNique Programme Posei france RÉSEAUX D ÉLEVAGE POUR LE CONSEIL ET LA PROSPECTIVE COLLECTION RÉSULTATS ANNUELS résultats TechNico-écoNoMiques 21 du réseau de références PorciN de MarTiNique Programme Posei france PORCINS les résultats

Plus en détail

développer le transport fluvial de marchandises et de passagers en Île-de-France afin de proposer une alternative au transport routier.

développer le transport fluvial de marchandises et de passagers en Île-de-France afin de proposer une alternative au transport routier. Établissement public d État 200 salariés développer le transport fluvial de marchandises et de passagers en Île-de-France afin de proposer une alternative au transport routier. 70 ports 1 er port intérieur

Plus en détail

Nos activités sont de 7h à 17h pour les enfants de 3 à 14 ans

Nos activités sont de 7h à 17h pour les enfants de 3 à 14 ans de Découverte de la Nature et Culturelle de Guyane de Découverte de la Nature et Culturelle de Guyane de Découverte de la Nature et Culturelle de Guyane de Découverte de la Nature et Culturelle de Guyane

Plus en détail

Atelier sur les Inventaires de Gaz à Effet de Serre du GCE. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles

Atelier sur les Inventaires de Gaz à Effet de Serre du GCE. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles Atelier sur les Inventaires de Gaz à Effet de Serre du GCE Nom :. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles 1. Quels sont les gaz généralement inclus dans le secteur de l'énergie, conformément au

Plus en détail

RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE

RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE PROJET 2 LOIRES RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE DOSSIER DE PRESSE Première étape de concertation pour le projet 2 Loires Cette «dorsale» électrique,

Plus en détail

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les futurs clients éligibles. 25 septembre 2002

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les futurs clients éligibles. 25 septembre 2002 Paris, le 17 octobre 2002 COMPTE RENDU Atelier-débat avec les futurs clients éligibles 25 septembre 2002 *** I La fourniture d électricité... 2 Les clients éligibles peuvent-ils acheter leur électricité

Plus en détail

Le gaz naturel fourni par Eni est identique à celui que vous recevez actuellement.

Le gaz naturel fourni par Eni est identique à celui que vous recevez actuellement. FAQ - Thématiques La société Votre projet Le marché de l'énergie La société Qui est Eni? Eni, créée en 1953, exerce ses activités dans 85 pays. Entreprise intégrée de premier plan, elle est présente dans

Plus en détail

Leçon 9. Systèmes de gestion dépôt central / magasins secondaires

Leçon 9. Systèmes de gestion dépôt central / magasins secondaires CANEGE Leçon 9 Systèmes de gestion dépôt central / magasins secondaires Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable de : comprendre le fonctionnement d une organisation dépôt central

Plus en détail

Belgique et Protocole de Kyoto : état des lieux et perspectives

Belgique et Protocole de Kyoto : état des lieux et perspectives Belgique et Protocole de Kyoto : état des lieux et perspectives Février 2008 0. Préambule...2 1. Kyoto : où en est-on aujourd hui en Belgique?...3 2. La Belgique en bonne voie pour remplir ses engagements?...5

Plus en détail

La planification financière

La planification financière La planification financière La planification financière est une phase fondamentale dans le processus de gestion de l entreprise qui lui permet de limiter l incertitude et d anticiper l évolution de l environnement.

Plus en détail

Gaz en Citerne (GEC) : Panel de clients particuliers en gaz en citerne (2 à 3 clients par marque)

Gaz en Citerne (GEC) : Panel de clients particuliers en gaz en citerne (2 à 3 clients par marque) Comparateur de prix Les prix relevés et la méthodologie ont été effectués par une société d études et de panel indépendant GfK Retail and Technology France. GfK est une société dont les services sont utilisés

Plus en détail

Produire son électricité photovoltaïque pour en faire quoi?

Produire son électricité photovoltaïque pour en faire quoi? Produire son électricité photovoltaïque pour en faire quoi? Florence Volluet / Thierry Pottier LA TECHNIQUE 27/11/14 2 Principe du PV Utilisation en courant continu seulement en basse tension (24V) usages

Plus en détail

Consultation publique Evolution de l ATS et des obligations de stockage. Annexe

Consultation publique Evolution de l ATS et des obligations de stockage. Annexe Consultation publique Evolution de l ATS et des obligations de stockage Annexe 1 Le parc de stockage français est constitué de nombreux stockages saisonniers. Les stockages souterrains de gaz naturel sont

Plus en détail

DIGICEL Forfait AIR Absolu Antilles Guyane

DIGICEL Forfait AIR Absolu Antilles Guyane DIGICEL Forfait AIR Absolu Antilles Guyane Le DIGICEL Forfait AIR Absolu (également dénommés «Forfait Air Absolu by Digicel») permet de bénéficier de communications voix/data et d un service d Internet

Plus en détail

OFP La Rochelle : Le 1 er Opérateur Ferroviaire Portuaire en exploitation!

OFP La Rochelle : Le 1 er Opérateur Ferroviaire Portuaire en exploitation! La Rochelle, le 11 octobre 2010 Dossier de presse OFP La Rochelle : Le 1 er Opérateur Ferroviaire Portuaire en exploitation! OFP La Rochelle Maritime Rail Services Afin d accompagner le développement portuaire,

Plus en détail

Une région d outre-mer émergente, en croissance, avec des potentiels et confrontée à plusieurs défis

Une région d outre-mer émergente, en croissance, avec des potentiels et confrontée à plusieurs défis Mission DRI du 2 septembre 2013 Une région d outre-mer émergente, en croissance, avec des potentiels et confrontée à plusieurs défis L Institut d Emission des Départements d Outre-Mer Des missions de banque

Plus en détail

Tarifs des communications et options Digicel Forfaits AIR et

Tarifs des communications et options Digicel Forfaits AIR et Tarifs des communications et options Digicel Forfaits AIR et 16 Digicel Forfait Air 40 mn Digicel Forfait Air 1h Digicel Forfait Air 2h Digicel Forfait Air 4h Digicel Forfait Air 6h Digicel Forfait Air

Plus en détail

Prix des Carburants. Au 1er Octobre 2015

Prix des Carburants. Au 1er Octobre 2015 Prix des Carburants Au 1er Octobre 2015 1 Décret 2013-1315 du 27 Décembre 2013 réglementant les prix des produits pétroliers ainsi que le fonctionnement des marchés de gros pour la distribution de ces

Plus en détail

La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel

La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel 1 Contexte énergétique Les engagements nationaux et européens 2050 : Facteur 4 réduction par 4 des émissions des GES (Gaz à Effet de Serre)

Plus en détail

Application n 3. Thème : Super Buro

Application n 3. Thème : Super Buro Thème : Super Buro La société Super Buro, dont l entrepôt unique est situé à Rennes dans la zone industrielle sud-est, commercialise du matériel de bureau : Petites fournitures (crayons, ciseaux, rubans

Plus en détail

DIGICEL Forfait Air Absolu Engagement Voyage avec mobile 12 mois Antilles Guyane 79,90. DIGICEL Forfait Air Absolu Voyage sans mobile

DIGICEL Forfait Air Absolu Engagement Voyage avec mobile 12 mois Antilles Guyane 79,90. DIGICEL Forfait Air Absolu Voyage sans mobile DIGICEL Forfait AIR Absolu Voyage Antilles Guyane Le DIGICEL Forfait AIR Absolu Voyage (également dénommés «Forfait Air Absolu Voyage by Digicel») permet de bénéficier de communications voix/data, d un

Plus en détail

RÉPONSES D'HYDRO-QUÉBEC DISTRIBUTION À LA DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS NO.1 DE LA FCEI

RÉPONSES D'HYDRO-QUÉBEC DISTRIBUTION À LA DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS NO.1 DE LA FCEI RÉPONSES D'HYDRO-QUÉBEC DISTRIBUTION À LA DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS NO.1 DE LA FCEI Page 1 de 6 Demande de renseignements no 1 Référence : HQD-1, Document 1, page 5 de 47 «Tel que souhaité par la Régie

Plus en détail

Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier

Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier Territoire 2008 Contexte de l étude Afin de lutter contre le changement climatique et de s adapter au contexte de raréfaction des ressources

Plus en détail

mobilité et accessibilité dans les zones d'activités

mobilité et accessibilité dans les zones d'activités DE L ADEUS mobilité et accessibilité dans les zones d'activités 83 NOVEMBRE 2012 DéPLACEMENT De par leurs aménagements initiaux, les zones d activités restent souvent mal desservies en transport en commun

Plus en détail

Commission de régulation de l énergie

Commission de régulation de l énergie Commission de régulation de l énergie Délibération du 28 juillet 2015 portant avis sur le projet d arrêté relatif aux tarifs réglementés de vente de l électricité NOR : CRER1518070X Participaient à la

Plus en détail

RAPPORT. sur. la fixation des prix des carburants dans les départements d outre-mer

RAPPORT. sur. la fixation des prix des carburants dans les départements d outre-mer Inspection générale des Finances Conseil Général de l Industrie, de l Énergie et des Technologies Inspection générale de l Administration N 2008-M-082-03 N 23/2008 N 09-019-01 RAPPORT sur la fixation des

Plus en détail

Architectures d implémentation de Click&DECiDE NSI

Architectures d implémentation de Click&DECiDE NSI Architectures d implémentation de Click&DECiDE NSI de 1 à 300 millions de ligne de log par jour Dans ce document, nous allons étudier les différentes architectures à mettre en place pour Click&DECiDE NSI.

Plus en détail

1. Contexte. Contexte institutionnel

1. Contexte. Contexte institutionnel ETUDE DES COUTS D APPROVISIONNEMENT EN MATIERES PREMIERES DANS LES DOM, DE LEUR EVOLUTION ET LEURS CONSEQUENCES SUR LES PRIX DEPUIS LE 1 ER JANVIER 2006 RESUME AVRIL 2009 1. Contexte Contexte institutionnel

Plus en détail

Illimités 24h/24 (Hors Haïti) (Hors Haïti) Illimités 24h/24

Illimités 24h/24 (Hors Haïti) (Hors Haïti) Illimités 24h/24 Tarifs des communications et options Digicel Forfaits AIR, Digicel Forfait Air Absolu Voyage Absolu 6h 4h 2h 1h 40 mn Prix AVEC mobile Forfait TTC/mois 9,90 15,90 25,90 39,90 49,90 64,90 79,90 Prix SANS

Plus en détail

2.3. ÉVOLUTIONS : UNE FACTURE ÉNERGÉTIQUE DE PLUS EN PLUS LOURDE

2.3. ÉVOLUTIONS : UNE FACTURE ÉNERGÉTIQUE DE PLUS EN PLUS LOURDE 2.3. ÉVOLUTIONS : UNE FACTURE ÉNERGÉTIQUE DE PLUS EN PLUS LOURDE Les graphiques ci-dessous illustrent l évolution historique de la facture énergétique régionale et de sa décomposition par acteur, par vecteur

Plus en détail

Référentiel de calcul des gains achats. Novembre 2011. Direction générale de l offre de soins - DGOS

Référentiel de calcul des gains achats. Novembre 2011. Direction générale de l offre de soins - DGOS Référentiel de calcul des gains achats Novembre 2011 Préambule Ce référentiel est issu des travaux du groupe de travail «méthode de calcul des gains achats» qui s est réuni en octobre et novembre 2011.

Plus en détail

COMMUNICATION EN CONSEIL DES MINISTRES

COMMUNICATION EN CONSEIL DES MINISTRES REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union-Discipline-Travail MINISTERE DES MINES ET DE L ENERGIE MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES COMMUNICATION EN CONSEIL DES MINISTRES Objet : Informations du secteur énergie

Plus en détail

Comptabilité analytique

Comptabilité analytique Comptabilité analytique Chapitre 1 : la comptabilité analytique I. Introduction 1 er point : la comparaison entre comptabilité générale et comptabilité analytique. 1 er cas : la comptabilité générale ;

Plus en détail

Guide de l utilisateur So Colissimo Flexibilité v1.0

Guide de l utilisateur So Colissimo Flexibilité v1.0 Guide de l utilisateur So Colissimo Flexibilité v1.0 SOMMAIRE I. INTRODUCTION... 2 A. Description... 2 B. Fonctionnalités... 2 C. Compatibilité Magento... 2 D. Pré-requis... 2 II. PARAMETRES... 3 A. Compte

Plus en détail

Mai 2013. La Directive sur la Qualité des Carburants, ce qu'elle dit et où elle en est

Mai 2013. La Directive sur la Qualité des Carburants, ce qu'elle dit et où elle en est Mai 2013 Note de synthèse Bénéfices environnementaux d une mise en œuvre solide de la Directive sur la Qualité des Carburants Résumé de l étude Impacts environnementaux et économiques de la mise en œuvre

Plus en détail

Avis n 09-A-21 du 24 juin 2009 relatif à la situation de la concurrence sur les marchés des carburants dans les départements d outre-mer (1)

Avis n 09-A-21 du 24 juin 2009 relatif à la situation de la concurrence sur les marchés des carburants dans les départements d outre-mer (1) REPUBLIQUE FRANCAISE Avis n 09-A-21 du 24 juin 2009 relatif à la situation de la concurrence sur les marchés des carburants dans les départements d outre-mer (1) L Autorité de la concurrence (section 1A),

Plus en détail

DOSSIER THÉMATIQUE TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE :

DOSSIER THÉMATIQUE TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE : DOSSIER THÉMATIQUE Mars 2015 TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE : Quelles conséquences sur les consommations énergétiques et les caractéristiques bioclimatiques? Le renforcement

Plus en détail

HOPITECH 2011. Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux?

HOPITECH 2011. Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux? 1 HOPITECH 2011 Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux? 1. Présentation de la Loi NOME 2. La constitution du prix pour un consommateur: - Sensibilité aux prix de marché - Sensibilité à la variation du

Plus en détail

Gestion du réseau électrique et. stockage massif de l énergie. Dominique Maillard Président du directoire de RTE 31 janvier 2013

Gestion du réseau électrique et. stockage massif de l énergie. Dominique Maillard Président du directoire de RTE 31 janvier 2013 Gestion du réseau électrique et stockage massif de l énergie Dominique Maillard Président du directoire de RTE 31 janvier 2013 Plan de la présentation 1. Les évolutions à l œuvre tant du côté de la consommation

Plus en détail

Présentation Ecovoiturons-entreprises octobre 2008

Présentation Ecovoiturons-entreprises octobre 2008 Présentation Ecovoiturons-entreprises octobre 2008 1 Qui sommes-nous? Ecovoiturons: Association loi 1901 Promouvoir le covoiturage par l'éducation, la sensibilisation, la participation de tous "Un site

Plus en détail

Le tolérancement inertiel appliqué en décolletage

Le tolérancement inertiel appliqué en décolletage Le tolérancement inertiel appliqué en décolletage Mondialisation, augmentation du coût de l énergie et des matières, pressions sur les coûts. Les entreprises doivent évoluer dans un contexte changeant

Plus en détail

Comparateur de prix. IV- Quel mode de calcul des prix moyens (GeB)?

Comparateur de prix. IV- Quel mode de calcul des prix moyens (GeB)? Comparateur de prix Les prix relevés et la méthodologie ont été effectués par une société d études et de panel indépendant GfK Retail and Technology France. GfK est une société dont les services sont utilisés

Plus en détail

Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL?

Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL? Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL? Introduction Les bases de données NoSQL sont devenues un sujet très à la mode dans le milieu du développement web. Il n est pas rare de tomber sur

Plus en détail

X. Analyse des Coûts et Planification Financière

X. Analyse des Coûts et Planification Financière X. Analyse des Coûts et Planification Financière Introduction à la planification et à la régulation des services de transport public urbains X-1 Les briques pour la planification et l analyse Conception

Plus en détail

Prix des Carburants. Au 1 er Juin 2016

Prix des Carburants. Au 1 er Juin 2016 1 Prix des Carburants Au 1 er Juin 2016 2 Code de l Energie: articles R.671-14 à R.671-22* du livre VI du code de l énergie réglementant les prix des produits pétroliers ainsi que le fonctionnement des

Plus en détail

RAPPORT. sur. la fixation des prix des carburants dans les départements d outre-mer

RAPPORT. sur. la fixation des prix des carburants dans les départements d outre-mer Inspection générale des Finances Conseil Général de l Industrie, de l Énergie et des Technologies Inspection générale de l Administration N 2008-M-082-03 N 23/2008 N 09-019-01 RAPPORT sur la fixation des

Plus en détail

Direction des affaires économiques : agriculture et énergie

Direction des affaires économiques : agriculture et énergie Direction des affaires économiques : agriculture et énergie 1. LE CONTEXTE NATIONAL. Augmentation des agréments de production des biocarburants défiscalisés pour atteindre le taux de 5,75% dans les essences

Plus en détail

Conditions Particulières MULTI-LOTS MULTI-CLIENTS (MLMC)

Conditions Particulières MULTI-LOTS MULTI-CLIENTS (MLMC) Conditions Particulières MULTI-LOTS MULTI-CLIENTS (MLMC) Multi-Lots Multi-Clients est l offre de Fret SNCF pour l acheminement de wagons isolés. 1. Définitions Wagon isolé : envoi constitué d un wagon

Plus en détail

Sommaire... 1. Introduction... 2. Méthodologie...3. L opération de prospection...3. Cible :... 3. Objectifs :... 4. Fichier client :...

Sommaire... 1. Introduction... 2. Méthodologie...3. L opération de prospection...3. Cible :... 3. Objectifs :... 4. Fichier client :... Sommaire Sommaire... 1 Introduction... 2 Méthodologie...3 L opération de prospection...3 Cible :... 3 Objectifs :... 4 Fichier client :... 5 Information nécessaire pour mieux vendre :...6 Les techniques

Plus en détail

GUIDE DES OFFRES NO LIMIT

GUIDE DES OFFRES NO LIMIT GUIDE DES OFFRES NO LIMIT RÉSERVÉES AUX MOINS DE 26 ANS ST-MARTIN / ST-BARTHÉLEMY Avril 2014 DIGICEL.FR Profitez des Forfaits 17/mois* 1 h h 25 /mois* 3 * 34 /mois* 5 h Forfaits NO LIMIT 1h d appels (5)

Plus en détail

OFP La Rochelle : 1 er Opérateur Ferroviaire Portuaire en exploitation

OFP La Rochelle : 1 er Opérateur Ferroviaire Portuaire en exploitation La Rochelle, le 24 mai 2011 OFP La Rochelle : 1 er Opérateur Ferroviaire Portuaire en exploitation OFP La Rochelle Maritime Rail Services Afin d accompagner le développement portuaire, l objectif de cet

Plus en détail

GREEN MORNING «Energie et IAA : de l urgence de l économie à la valorisation» CCI Rennes 11 septembre 2014

GREEN MORNING «Energie et IAA : de l urgence de l économie à la valorisation» CCI Rennes 11 septembre 2014 GREEN MORNING «Energie et IAA : de l urgence de l économie à la valorisation» CCI Rennes 11 septembre 2014 SOMMAIRE Fin des Tarifs Réglementés de Vente (TRV) du GAZ NATUREL et de l ELECTRICITE Contribution

Plus en détail

EP 1 931 091 A1 (19) (11) EP 1 931 091 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 11.06.2008 Bulletin 2008/24

EP 1 931 091 A1 (19) (11) EP 1 931 091 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 11.06.2008 Bulletin 2008/24 (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 1 931 091 A1 (43) Date de publication: 11.06.2008 Bulletin 2008/24 (51) Int Cl.: H04L 12/58 (2006.01) (21) Numéro de dépôt: 07291423.7 (22) Date de dépôt: 29.11.2007

Plus en détail

Comparateur de prix. IV- Quel mode de calcul des prix moyens (GeB)?

Comparateur de prix. IV- Quel mode de calcul des prix moyens (GeB)? Comparateur de prix Les prix relevés et la méthodologie ont été effectués par une société d études et de panel indépendant GfK Retail and Technology France. GfK est une société dont les services sont utilisés

Plus en détail

Groupe de travail «Dynamiser la prévention»

Groupe de travail «Dynamiser la prévention» Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux Groupe de travail «Dynamiser la prévention» 15 octobre 2014 Réunion du 15 octobre Déroulement de la réunion : - Don alimentaire

Plus en détail

AUNEGE Campus Numérique en Economie Gestion Licence 2 Comptabilité analytique Leçon 9. Leçon n 9 : les coûts variables et le seuil de rentabilité

AUNEGE Campus Numérique en Economie Gestion Licence 2 Comptabilité analytique Leçon 9. Leçon n 9 : les coûts variables et le seuil de rentabilité Leçon n 9 : les coûts variables et le seuil de rentabilité 1 Marge Seuil Zone sur Coûts coûts de de rentabilité profi pertes variables xes ts M = m x Q PLAN DE LA LEÇON : 1.LES COÛTS VARIABLES : OBJECTIFS

Plus en détail

Que deviennent tous nos appareils périmés? Chaque année en

Que deviennent tous nos appareils périmés? Chaque année en 4 VIE ET RECYCLAGE DES APPAREILS ET SUPPORTS NUMÉRIQUES Que deviennent tous nos appareils périmés? Chaque année en France, on vend plusieurs millions de tablettes, ordinateurs, smartphones. Et l utilisation

Plus en détail

ING-802 Analyse de Faisabilité. Devoir no. 1 (5%) Solutionnaire

ING-802 Analyse de Faisabilité. Devoir no. 1 (5%) Solutionnaire ING-802 Analyse de Faisabilité Professeur : Ali Gharbi Automne 2006 Chargé de TP : Adnène Hajji Devoir no. 1 (5%) Solutionnaire Problème no. 1 : Vous venez d acheter une œuvre d art. Le contrat stipule

Plus en détail

SDESR - Journée technique du 23 mai 2007

SDESR - Journée technique du 23 mai 2007 SDESR - Journée technique du 23 mai 2007 Recommandations pour le financement de la distribution d eau directive SSIGE WX, (actuellement en consultation) 23.05.07 / J-M Pache SDESR 1 Pourquoi une nouvelle

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan 1. Le diagnostic stratégique: un pré-requis à la prise de décision Définition du diagnostic stratégique = Analyse conjointe de l entreprise (ses forces / ses faiblesses)

Plus en détail

Evaluer ses possibilités d investissements. Snackers Robin S.T.E. A.W.E. Février 2008

Evaluer ses possibilités d investissements. Snackers Robin S.T.E. A.W.E. Février 2008 Evaluer ses possibilités d investissements Snackers Robin S.T.E. A.W.E. Février 2008 Ne pas partir à l aveuglette Avoir une connaissance précise de la situation de départ. Choisir le type de financement.

Plus en détail

L impact du cycle de vie des emballages plastiques sur la consommation d énergie et les émissions de Gaz à Effet de Serre en Europe

L impact du cycle de vie des emballages plastiques sur la consommation d énergie et les émissions de Gaz à Effet de Serre en Europe Durabilité des produits L impact du cycle de vie des emballages plastiques sur la consommation d énergie et les émissions de Gaz à Effet de Serre en Europe Rapport de synthèse Publié en Anglais en Juillet

Plus en détail

4.6.1 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL

4.6.1 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL 4.6.1 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL à l appui d une demande de crédit pour l assainissement de l installation de chauffage du collège de Beau-Site Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

Plus en détail

Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information

Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information Jean-Charles DECONNINCK Président de Generix Group 19 Septembre 2014 Generix Group Qui Éditeur de solutions applicatives

Plus en détail

LE SECTEUR DU BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS (BTP) AU CAMEROUN : Etats des lieux et perspectives

LE SECTEUR DU BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS (BTP) AU CAMEROUN : Etats des lieux et perspectives LE SECTEUR DU BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS (BTP) AU CAMEROUN : Etats des lieux et perspectives Sommaire Liste des tableaux 3 Liste des graphiques 3 Résumé 4 INTRODUCTION 5 I : Présentation du secteur du

Plus en détail

Evolution de la fiscalité des carburants

Evolution de la fiscalité des carburants Evolution de la fiscalité des carburants Comité pour la fiscalité écologique 16 mai 2013 Scénarios étudiés Scénario 1 : alignement complet de la TICPE gazole sur le super (18 c /l) sur 9 ans (2 c /l/an),

Plus en détail

ETUDES & ANALYSES. I. Contexte : une prise de valeur plus importante en Martinique qu en Métropole

ETUDES & ANALYSES. I. Contexte : une prise de valeur plus importante en Martinique qu en Métropole ETUDES & ANALYSES DAAF MARTINIQUE N 4 Avril 2014 Formation du prix de la banane variété Cavendish vendue localement La DAAF est impliquée dans les réflexions relatives aux négociations du dispositif Bouclier

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE Préambule Le Business Plan (ou plan d affaire) est un document qui décrit le projet d activité, fixe des objectifs, définit les besoins en équipements,

Plus en détail

Compte-rendu d audit sur le positionnement logistique des entreprises du. 5 octobre 2012 auteur : Guilhem d'uston

Compte-rendu d audit sur le positionnement logistique des entreprises du. 5 octobre 2012 auteur : Guilhem d'uston Compte-rendu d audit sur le positionnement logistique des entreprises du 1 2 Autoroute 3 Les entreprises rencontrées. 25 entreprises ont été interrogées: 6 dans le domaine viticole 3 dans le domaine du

Plus en détail