Définition des solutions d approvisionnement de la Guyane en produits pétroliers

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Définition des solutions d approvisionnement de la Guyane en produits pétroliers"

Transcription

1 Définition des solutions de la Guyane en produits pétroliers février Etude réalisée pour: GUYANE 1

2 I. Diagnostic des solutions de stockage possibles Identification des acteurs régionaux Raffinerie/ stockage (capacité) Port Arthur (42 MT) Texas City (33 MT) 2000 Corpus Christi (33 MT) Ciudad Madeiro (14 MT) Minatitlan (14 MT) St Croix (25 MT) Aruba (14 MT) Isla (16 MT) Amuay Cardon (50 MT) Sara (0,8 MT) Ste Lucie 827 El Palito (7 MT) Trinidad & T (8 MT) Puerto La Cruz (10 MT) kms kms MILLES 2

3 I. Diagnostic des solutions de stockage possibles Conclusions : Le port de Dégrad-des-Cannes (Guyane) a un faible tirant d eau, empêchant l accès à des bateaux de tonnage supérieurs à tonnes. L approvisionnement par des bateaux de petite taille (inférieur à tonnes), directement depuis l Europe est néanmoins possible. Les possibilités de recours à des stockages-relais dans la zone semblent limitées; le port de Fort-de-France (Martinique) pourrait éventuellement recevoir des bateaux de type Handysize mais ceci ne pourrait être envisagé que dans l éventualité d une mise sous cocon de la raffinerie de Martinique. Cette solution ne paraît pas immédiatement envisageable. Le possible recours aux centres de stockages de la zone Antilles ne paraît pas économiquement envisageable, en raison des risques de pollution pour des produits de spécifications différentes et des coûts additionnels importants que nécessiterait l élimination de ces risques. Il existe ainsi deux principales solutions alternatives en produits pétroliers de la Guyane depuis l Europe: L approvisionnement transatlantique direct, par bateau de petite taille, type Sténa C-Max. Dans un cas purement hypothétique (mise sous cocon de la raffinerie de Martinique), approvisionnement transatlantique par bateau de type Handysize, puis éclatement des quantités à la raffinerie de Martinique, puis approvisionnement de la Guyane à partir du port de Fort-de-France (Martinique) par bateau de petite taille. 3

4 EUROPE (II-a) 3955 milles nautiques (7515 km) (II-b) Stockage relais SARA (III-a) (II-c) 792 milles nautiques (1505 km) (I) 3899 milles nautiques (7408 km) (III-b) = Bateau de petite taille ( tonnes) GUYANE = Handysize ( tonnes) 4

5 Composantes du calcul du coût Europe-Guyane en direct: - Produits pétroliers Europe (MED) : eurosuper et gazole - Fret transatlantique (7 408km) - Droits de port Europe et Guyane EUROPE - Cycle : 1 mois (I) = Bateau de petite taille ( tonnes) GUYANE 5

6 APPROVISIONNEMENT DIRECT (I) (euros/mt) SUP GO SUP GO SUP GO Produits pétroliers (Platts MED) Droits de port Europe Fret transatlantique 1.7 Tableau récapitulatif Droits de port Guyane Frais divers TOTAL

7 Composantes du calcul du coût Europe-Guyane via un éclatement SARA : - Produits pétroliers Europe (MED) : eurosuper et gazole - Fret transatlantique et fret Antilles - Droits de port Europe, Martinique et Guyane - Frais de passage à la Martinique EUROPE - Cycle : 2 mois (II-b) Stockage relais SARA (II-a) (II-c) GUYANE = Bateau de petite taille ( tonnes) = Handysize ( tonnes) 7

8 APPROVISIONNEMENT EUROPE AVEC ECLATEMENT SARA (II) Tableau récapitulatif (euros/mt) SUP GO SUP GO SUP GO Produits pétroliers (Platts MED) Fret transatlantique Droits de port Europe (II-a) Droits de port Martinique (entrée) Frais d'éclatement (II-b) Droits de port Martinique (sortie) Fret Antilles Droits de port Guyane (II-c) * 3.9 * 3.9* Frais divers TOTAL * Ces chiffres sont basés sur un «mix» 1/3 pour l eurosuper et 2/3 pour le gazole, basé sur les caractéristiques de la consommation de produits pétroliers en Guyane 8

9 EUROPE Stockage relais SARA (III-a) Composantes du calcul du coût depuis la raffinerie SARA : - Prix «sortie-sara» - Fret Antilles - Droits de port Martinique, Guyane - Frais de passage à la Martinique - Cycle : 3 mois (III-b) =Bateau de petite taille ( tonnes) GUYANE 9

10 APPROVISIONNEMENT DEPUIS LA RAFFINERIE SARA (III) (euros/mt) Tableau récapitulatif SUP GO SUP GO SUP GO Prix-sortie SARA (III-a) Droits de port Martinique Fret Antilles (III-b) Droits de port Guyane 3.9 * 3.9 * 3.9 * Frais divers TOTAL * Ces chiffres sont basés sur un «mix» 1/3 pour l eurosuper et 2/3 pour le gazole, basé sur les caractéristiques de la consommation de produits pétroliers en Guyane 10

11 TABLEAUX RECAPITULATIFS RAPPORT EUROSUPER 2007 TABLEAU SYNTHETIQUE EUROSUPER Coûts produits pétroliers Fret Transatlantique Frêt régional Frêt Total Eclatement droit de passage & droit de port Frais divers TOTAL COÛT D'APPROVISIONNEMENT TOTAL COÛT D'APPROVISIONNEMENT VARIATION /mt /mt /mt /mt /mt /mt /mt centimes /l centimes /l Europe direct (Sténa) Europe avec eclatement SARA (Handysize) Prix sortie SARA Coûts "MED" (Platts) N/A N/A N/A N/A N/A (a) (b) Europe direct (Sténa) Europe avec eclatement SARA (Handysize) Prix sortie SARA Coûts "MED" (Platts) N/A N/A N/A N/A N/A Europe direct (Sténa) Europe avec eclatement SARA (Handysize) Prix sortie SARA Coûts "MED" (Platts) N/A N/A N/A N/A N/A (a): écart entre Europe direct Sténa et Platts (b) écart entre Europe direct Sténa et prix sortie SARA (a) (b) (a) (b) 11

12 90,00 cmes /l EUROSUPER 80,00 70,00 60,00 (a) 50,00 40,00 (b) 30,00 20,00 10,00 0,00 appro SARA appro LV => DdC ST appro Platts LV appro LV via FdF 37 12

13 TABLEAUX RECAPITULATIFS RAPPORT GAZOLE TABLEAU SYNTHETIQUE GAZOLE Coûts produits pétroliers Fret Transatlantique Frêt régional Eclatement Frêt Total droit de passage & droit de port Frais divers TOTAL COÛT D'APPROVISIONNEMENT TOTAL COÛT D'APPROVISIONNEMENT VARIATION /mt /mt /mt /mt /mt /mt /mt centimes /l centimes /l Europe direct (Sténa) Europe avec eclatement SARA (Handysize) Prix sortie SARA Coûts "MED" (Platts) N/A N/A N/A N/A Europe direct (Sténa) Europe avec eclatement SARA (Handysize) Prix sortie SARA Coûts "MED" (Platts) N/A N/A N/A N/A Europe direct (Sténa) Europe avec eclatement SARA (Handysize) Prix sortie SARA Coûts "MED" (Platts) N/A N/A N/A N/A (a): écart entre Europe direct Sténa et Platts (b) écart entre Europe direct Sténa et prix sortie SARA 7.6 (a) 22.5 (b) 8.3 (a) 19.6 (b) 7.3 (a) 15.3 (b) 13

14 Conclusions : Le coût des solutions alternatives Europe est significativement moins élevé que celui de la solution depuis la raffinerie SARA. Les coûts des deux solutions depuis l Europe sont similaires mais compte tenu de l effet de lag, la solution direct apparaît préférable. 14

15 III. Recommandations Conclusions : La Guyane gagnerait légitimement à ce que les formules de prix des produits pétroliers livrés par la SARA soient définies sur la base d un référentiel de prix de marché au PPI ; ainsi que c est l usage dans l industrie. Les indicateurs de PPI définis dans notre étude devraient par ailleurs pouvoir être affinés, en considération notamment des nombreux éléments de confort intégrés dans nos calculs. Enfin l hypothèse d une mise sous cocon de la SARA et l ouverture à terme des marchés des trois DFA n étant pas à exclure, le suivi des opportunités aux spécifications européennes, depuis les raffineries de la zone est recommandé. 15

PREFET DE LA RÉGION GUADELOUPE

PREFET DE LA RÉGION GUADELOUPE PREFET DE LA RÉGION GUADELOUPE SECRETARIAT GENERAL AUX AFFAIRES REGIONALES BUREAU DE L ACTION ECONOMIQUE DE L ETAT Arrêté n 2011-761 relatif à la mise en œuvre du décret n 2010-1332 du 08 novembre 2010

Plus en détail

Nos activités sont de 7h à 17h pour les enfants de 3 à 14 ans

Nos activités sont de 7h à 17h pour les enfants de 3 à 14 ans de Découverte de la Nature et Culturelle de Guyane de Découverte de la Nature et Culturelle de Guyane de Découverte de la Nature et Culturelle de Guyane de Découverte de la Nature et Culturelle de Guyane

Plus en détail

Décision n 15-DCC-54 du 13 mai 2015 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Anonyme de la Raffinerie des Antilles par la société Rubis

Décision n 15-DCC-54 du 13 mai 2015 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Anonyme de la Raffinerie des Antilles par la société Rubis RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 15-DCC-54 du 13 mai 2015 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Anonyme de la Raffinerie des Antilles par la société Rubis L Autorité de la concurrence,

Plus en détail

Le Coût Assurance Fret. Atelier 1 6 avril 2012

Le Coût Assurance Fret. Atelier 1 6 avril 2012 Le Coût Assurance Fret Atelier 1 6 avril 2012 Ordre du jour 1. Le décret du 8 novembre 2010 Impact des missions d étude Formation du prix des carburants 2. Comment se fait l achat des carburants? Les déterminants

Plus en détail

Cours, prix et marges des produits pétroliers en France et dans l'union Européenne

Cours, prix et marges des produits pétroliers en France et dans l'union Européenne Cours, prix et marges des produits pétroliers en et dans l'union Européenne Cours hebdomadaire du pétrole brut spot et de l'euro Moyenne hebdo 16 oct. 15 9 oct. 15 variation Brent (en $/b) 49,62,23,61

Plus en détail

TABLEAU DE CORRESPONDANCE 2003 DES DIMENSIONS TOURISME et 4x4

TABLEAU DE CORRESPONDANCE 2003 DES DIMENSIONS TOURISME et 4x4 B H/B D EL Série 75 Série 70 Série 65 Série 60 Série 55 Série 50 Série 45 Série 40 Série 35 Série 30 Série 25 145 80 10 145/80 R 10 165/70 R 10 155 80 10 155/80 R 10 175/50 R 13EL 195/45 R 13 155 80 10

Plus en détail

Prix des Carburants. Au 1er Avril 2013

Prix des Carburants. Au 1er Avril 2013 Prix des Carburants Au 1er Avril 2013 1 Décret 20101333 du 8 Novembre 2010 réglementant les prix des produits pétroliers et du gaz de pétrole liquéfié dans le département de la Réunion 2 Rappel des prix

Plus en détail

Rapport complémentaire. au rapport du CESR. sur le prix des produits pétroliers. en Guadeloupe

Rapport complémentaire. au rapport du CESR. sur le prix des produits pétroliers. en Guadeloupe Rapport complémentaire au rapport du CESR sur le prix des produits pétroliers en Guadeloupe Rapport remis au Président du Conseil Régional 2 Préambule Le CESR a mené depuis 2007 une lourde investigation

Plus en détail

FORD C-MAX + FORD GRAND C-MAX CMAX_Main_Cover_2013_V3.indd 1-3 22/08/2012 15:12

FORD C-MAX + FORD GRAND C-MAX CMAX_Main_Cover_2013_V3.indd 1-3 22/08/2012 15:12 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 12,999,976 km 9,136,765 km 1,276,765 km 499,892 km 245,066 km 112,907 km 36,765 km 24,159 km 7899 km 2408 km 76 km 12 14 16 1 12 7 3 1 6 2 5 4 3 11 9 10 8 18 20 21 22 23 24 26 28 30

Plus en détail

CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE POINTE-A-PITRE Direction de l Appui aux Entreprises et Territoires DANS CE NUMERO :

CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE POINTE-A-PITRE Direction de l Appui aux Entreprises et Territoires DANS CE NUMERO : DANS CE NUMERO : Importations et exportations de Guadeloupe par zone geographique... 2 Importations de Guadeloupe en provenance de la Caraïbe, l Amérique Centrale et l Sud en 2005... 3 Principaux produits

Plus en détail

RAPPORT. sur. la fixation des prix des carburants dans les départements d outre-mer

RAPPORT. sur. la fixation des prix des carburants dans les départements d outre-mer Inspection générale des Finances Conseil Général de l Industrie, de l Énergie et des Technologies Inspection générale de l Administration N 2008-M-082-03 N 23/2008 N 09-019-01 RAPPORT sur la fixation des

Plus en détail

RAPPORT. sur. la fixation des prix des carburants dans les départements d outre-mer

RAPPORT. sur. la fixation des prix des carburants dans les départements d outre-mer Inspection générale des Finances Conseil Général de l Industrie, de l Énergie et des Technologies Inspection générale de l Administration N 2008-M-082-03 N 23/2008 N 09-019-01 RAPPORT sur la fixation des

Plus en détail

Avis n 09-A-21 du 24 juin 2009 relatif à la situation de la concurrence sur les marchés des carburants dans les départements d outre-mer (1)

Avis n 09-A-21 du 24 juin 2009 relatif à la situation de la concurrence sur les marchés des carburants dans les départements d outre-mer (1) REPUBLIQUE FRANCAISE Avis n 09-A-21 du 24 juin 2009 relatif à la situation de la concurrence sur les marchés des carburants dans les départements d outre-mer (1) L Autorité de la concurrence (section 1A),

Plus en détail

FORMULES d INDEXATION des prix du combustible en chaufferie dans les contrats d approvisionnement

FORMULES d INDEXATION des prix du combustible en chaufferie dans les contrats d approvisionnement NOTE TECHNQUE du CBE FORMULES d NDEXATON des prix du combustible en chaufferie dans les contrats d approvisionnement Depuis 2010, l interprofession du bois énergie s est mobilisée pour refondre et adapter

Plus en détail

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7.1. Méthodologie 7.1.1. Calcul des coûts socio-économiques L intérêt du projet de prolongement de la ligne T1 vers Val de Fontenay est évalué

Plus en détail

RAPPORT. sur. la fixation des prix des carburants dans les départements d outre-mer

RAPPORT. sur. la fixation des prix des carburants dans les départements d outre-mer Inspection générale des Finances Conseil Général de l Industrie, de l Énergie et des Technologies Inspection générale de l Administration N 2008-M-082-03 N 23/2008 N 09-019-01 RAPPORT sur la fixation des

Plus en détail

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015 L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015 1 L ÉVÉNEMENT 2014 : FORTE BAISSE DU PRIX DU BARIL Source : UFIP avec des données Reuters 2 1 Marchés

Plus en détail

Association Régionale pour l Amélioration des Conditions de Travail RAPPORT CHAINE PETROLIERE EN MARTINIQUE

Association Régionale pour l Amélioration des Conditions de Travail RAPPORT CHAINE PETROLIERE EN MARTINIQUE AssociationRégionalepourl AméliorationdesConditionsdeTravail RAPPORT CHAINEPETROLIEREENMARTINIQUE Inscrirelafilièrepétrolière dansunedémarchededéveloppementdurable Etablipar AlexandreRICHOL Présidentdel

Plus en détail

JMB Informatique : 76 route Nationale - 69330 Pusignan - France

JMB Informatique : 76 route Nationale - 69330 Pusignan - France Progilift Devis JMB Informatique, une équipe à votre service depuis 1989 JMB Informatique : 76 route Nationale - 69330 Pusignan - France Tél. : +33 (0)4 78 31 33 26 - Fax : +33 (0)4 78 04 41 78 Site :

Plus en détail

Une région d outre-mer émergente, en croissance, avec des potentiels et confrontée à plusieurs défis

Une région d outre-mer émergente, en croissance, avec des potentiels et confrontée à plusieurs défis Mission DRI du 2 septembre 2013 Une région d outre-mer émergente, en croissance, avec des potentiels et confrontée à plusieurs défis L Institut d Emission des Départements d Outre-Mer Des missions de banque

Plus en détail

Les prix et tarifs indiqués dans la présente fiche d information s entendent hors taxes (HT).

Les prix et tarifs indiqués dans la présente fiche d information s entendent hors taxes (HT). Forfait AIR Absolu Pro Voyage by Digicel Antilles Guyane Le Forfait AIR Absolu Pro Voyage by Digicel permet de bénéficier de communications voix/data, d un service d Internet mobile et de communications

Plus en détail

Conférence Régionale de l Energie

Conférence Régionale de l Energie Conférence Régionale de l Energie 19/11/2014 En Guyane, la Transition Energétique est en marche GENERG- Groupement des Entreprises en Energies Renouvelables et Efficacité Energétique de Guyane www.generg.fr

Plus en détail

1. Contexte. Contexte institutionnel

1. Contexte. Contexte institutionnel ETUDE DES COUTS D APPROVISIONNEMENT EN MATIERES PREMIERES DANS LES DOM, DE LEUR EVOLUTION ET LEURS CONSEQUENCES SUR LES PRIX DEPUIS LE 1 ER JANVIER 2006 RESUME AVRIL 2009 1. Contexte Contexte institutionnel

Plus en détail

Perspectives d utilisation des carburants propres en Tunisie

Perspectives d utilisation des carburants propres en Tunisie Perspectives d utilisation des carburants propres en Tunisie Marzouki Abderrazak Direction Générale de l environnement et de la Qualité Vie Ministère de l Agriculture et de l Environnement Tunisie Atelier

Plus en détail

DIGI PROMO. AIR ABSOLU VOYAGE 4Go NOUVEAU FORFAIT ROAMING INCLUS 35 JOURS/AN (1)

DIGI PROMO. AIR ABSOLU VOYAGE 4Go NOUVEAU FORFAIT ROAMING INCLUS 35 JOURS/AN (1) DIGI PROMO GUYANE Le journal mensuel de vos promotions du 15 octobre au 22 novembre 2015 Photos : Getty images, Fotolia NOUVEAU FORFAIT AIR ABSOLU VOYAGE 4Go ROAMING INCLUS 35 JOURS/AN (1) À PARTIR DE

Plus en détail

MSC ORCHESTRA Martinique, Guadeloupe, Ste Lucie, Barbade Trinidad et Tobago, Dominique, Grenade

MSC ORCHESTRA Martinique, Guadeloupe, Ste Lucie, Barbade Trinidad et Tobago, Dominique, Grenade MSC ORCHESTRA Martinique, Guadeloupe, Ste Lucie, Barbade Trinidad et Tobago, Dominique, Grenade Départ de PARIS LE 19 MARS 2016 I T I N É R A I R E A BORD DU MSC ORCHESTRA Vol au Départ De Paris croisière

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES BAIE DU MONT SAINT MICHEL

COMMUNAUTE DE COMMUNES BAIE DU MONT SAINT MICHEL COMMUNAUTE DE COMMUNES BAIE DU MONT SAINT MICHEL PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT Document n 3 : PROGRAMME D ACTIONS 2007 / 2009 / 2011/ 2014 Document arrêté le : 6 juillet 2011 Document adopté le : 16 novembre

Plus en détail

LE SECTEUR DU BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS (BTP) AU CAMEROUN : Etats des lieux et perspectives

LE SECTEUR DU BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS (BTP) AU CAMEROUN : Etats des lieux et perspectives LE SECTEUR DU BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS (BTP) AU CAMEROUN : Etats des lieux et perspectives Sommaire Liste des tableaux 3 Liste des graphiques 3 Résumé 4 INTRODUCTION 5 I : Présentation du secteur du

Plus en détail

AEROPORT DE SAINT-BARTHELEMY RAPPORT D ACTIVITES 2013

AEROPORT DE SAINT-BARTHELEMY RAPPORT D ACTIVITES 2013 AEROPORT GUSTAVE III - RAPPORT D ACTIVITES 2013 24 janvier 2014 AEROPORT DE SAINT-BARTHELEMY RAPPORT D ACTIVITES 2013 Direction de l Aéroport Gustave III 1 1. Trafic en 2013 L aéroport de Saint-Barthélemy

Plus en détail

Biais sociaux et procédure de recrutement, l exemple de l examen d entrée à Sciences Po 1 ère année Septembre 2002. Conclusions d enquête

Biais sociaux et procédure de recrutement, l exemple de l examen d entrée à Sciences Po 1 ère année Septembre 2002. Conclusions d enquête Cécile RIOU Assistante de Recherche (CEVIPOF / IEP) Vincent TIBERJ Chargé de Recherche (CEVIPOF / FNSP) Biais sociaux et procédure de recrutement, l exemple de l examen d entrée à Sciences Po 1 ère année

Plus en détail

Réunion d information. Epreuve E6 du BAC PRO AP 2013/2014

Réunion d information. Epreuve E6 du BAC PRO AP 2013/2014 Réunion d information Epreuve E6 du BAC PRO AP 2013/2014 Vendredi 17 mai 2013 SOMMAIRE I. Les épreuves de certification I.a l épreuve E7 (pratiques professionnelles) I.b l épreuve E6 (rapport de stage)

Plus en détail

Voyages aux Antilles, forfait tout inclus Traversée en cargo, séjour aux Antilles françaises et retour en cargo.

Voyages aux Antilles, forfait tout inclus Traversée en cargo, séjour aux Antilles françaises et retour en cargo. 75 rue de Richelieu 75002 Paris Tél : 01 49 26 93 33 Fax : 01 42 96 29 39 info@meretvoyages.com www.meretvoyages.com 37 jours départ tous les vendredis, toute l année Voyages aux Antilles, forfait tout

Plus en détail

I - Introduction à La psychologie Expérimentale

I - Introduction à La psychologie Expérimentale LA METHODE EXPERIMENTALE I - Introduction à La psychologie Expérimentale I.1. Introduction I.2. Critiques concernant l utilisation de la méthode expérimentale en psychologie I.2.A. Critiques morales I.2.A.

Plus en détail

Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 II.

Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 II. 0 Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 I. Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 1. Réduction de la consommation de carburant... 4 2. Réduction des émissions de gaz polluants...

Plus en détail

Forfait AIR Absolu Voyage by Digicel Antilles Guyane

Forfait AIR Absolu Voyage by Digicel Antilles Guyane Forfait AIR Absolu Voyage by Digicel Antilles Guyane Le Forfait AIR Absolu Voyage by Digicel permet de bénéficier de communications voix/data, d un service d Internet mobile et d un volume de communications

Plus en détail

Étude de cas : l enjeu énergétique en Martinique (2h30 à 3h00)

Étude de cas : l enjeu énergétique en Martinique (2h30 à 3h00) L enjeu énergétique Durée totale : 7 à 8 h00 Introduction : l énergie est une condition essentielle de l essor des sociétés industrialisées mais également de celui des pays émergents et ses modes de gestion

Plus en détail

Prix de l offre (tarif mensuel) Durée minimale d engagement Description de l offre

Prix de l offre (tarif mensuel) Durée minimale d engagement Description de l offre DIGICEL Forfait AIR Absolu Voyage Le DIGICEL Forfait AIR Absolu Voyage (également dénommés «Forfait Air Absolu Voyage by Digicel») permet de bénéficier de communications voix/data, d un service d Internet

Plus en détail

résultats TechNico-écoNoMiques 2010 du réseau de références PorciN de MarTiNique Programme Posei france

résultats TechNico-écoNoMiques 2010 du réseau de références PorciN de MarTiNique Programme Posei france RÉSEAUX D ÉLEVAGE POUR LE CONSEIL ET LA PROSPECTIVE COLLECTION RÉSULTATS ANNUELS résultats TechNico-écoNoMiques 21 du réseau de références PorciN de MarTiNique Programme Posei france PORCINS les résultats

Plus en détail

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2013 ET PERSPECTIVES 2014

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2013 ET PERSPECTIVES 2014 L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2013 ET PERSPECTIVES 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 5 FÉVRIER 2014 5 mars 2014: Mise à jour de certaines données 2013 estimées. 1 SOMMAIRE 1 LE MARCHÉ PÉTROLIER EN 2013

Plus en détail

Atelier sur les Inventaires de Gaz à Effet de Serre du GCE. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles

Atelier sur les Inventaires de Gaz à Effet de Serre du GCE. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles Atelier sur les Inventaires de Gaz à Effet de Serre du GCE Nom :. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles 1. Quels sont les gaz généralement inclus dans le secteur de l'énergie, conformément au

Plus en détail

Evolution de la fiscalité des carburants

Evolution de la fiscalité des carburants Evolution de la fiscalité des carburants Comité pour la fiscalité écologique 16 mai 2013 Scénarios étudiés Scénario 1 : alignement complet de la TICPE gazole sur le super (18 c /l) sur 9 ans (2 c /l/an),

Plus en détail

I.1. OBJECTIF DE L ETUDE I.2. CHAMP DE L'ETUDE

I.1. OBJECTIF DE L ETUDE I.2. CHAMP DE L'ETUDE "Bilan énergétique et des émissions de gaz à effet de serre tout au long du cycle de vie du gaz naturel et du mazout comme combustible pour le chauffage domestique" Synthèse I.1. OBJECTIF DE L ETUDE Il

Plus en détail

LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE 1 LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : «CONSOMMER MOINS - CONSOMMER MIEUX» Évolutions du mix énergétique (Monde / Europe /

Plus en détail

Direction Territoriale de Strasbourg Mission Prospective et Développement BILAN DES TRAFICS 2012

Direction Territoriale de Strasbourg Mission Prospective et Développement BILAN DES TRAFICS 2012 Direction Territoriale de Strasbourg Mission Prospective et Développement BILAN DES TRAFICS 2012 Méthodologie : Pour l analyse des données reprises ci-après les sources sont les suivantes : Transport :

Plus en détail

Marrouch BARHOUMI Chef de la Délégation Régionale de Sfax Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie, Tunisie marrouch.barhoumi@anme.nat.

Marrouch BARHOUMI Chef de la Délégation Régionale de Sfax Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie, Tunisie marrouch.barhoumi@anme.nat. Marrouch BARHOUMI Chef de la Délégation Régionale de Sfax Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie, Tunisie marrouch.barhoumi@anme.nat.tn marrouchbar@yahoo.fr Sfax, le 25 Février 2015 PLAN DE L EXPOSE

Plus en détail

DIGI PROMO. Forfait AIR ABSOLU by. GUADELOUPE - MARTINIQUE Le journal mensuel de vos promotions

DIGI PROMO. Forfait AIR ABSOLU by. GUADELOUPE - MARTINIQUE Le journal mensuel de vos promotions DIGI PROMO GUADELOUPE - MARTINIQUE Le journal mensuel de vos promotions du 25 août au 30 septembre 2014 Photo : Gettyimages, V&J Saintenoy. Forfait AIR ABSOLU by À PARTIR DE 44, 90 /MOIS A VIE! DIGICEL.FR

Plus en détail

Repères sur la fiscalité pétrolière (DGEMP/DIREM, mise à jour février 2008)

Repères sur la fiscalité pétrolière (DGEMP/DIREM, mise à jour février 2008) Repères sur la fiscalité pétrolière (DGEMP/DIREM, mise à jour février 2008) Les taxes en vigueur en France La fiscalité sur les produits pétroliers est composée de deux éléments : les accises et la Taxe

Plus en détail

SOMMAIRE. II L organisation du projet. 15 II.1 La place du projet dans la structure de l entreprise. 15 II.2 Les acteurs. 18

SOMMAIRE. II L organisation du projet. 15 II.1 La place du projet dans la structure de l entreprise. 15 II.2 Les acteurs. 18 SOMMAIRE CHAPITRE 1 INTRODUCTION I Définition du projet et de la gestion de projets. 7 I.1 Définition du projet. 7 I.2 Définition de la gestion des projets. 10 I.3 Interaction formulation - résolution

Plus en détail

Le 2nd RALLYE CARAÏBES. C est reparti pour 15 jours de croisière au soleil en plein hiver

Le 2nd RALLYE CARAÏBES. C est reparti pour 15 jours de croisière au soleil en plein hiver Le 2nd RALLYE CARAÏBES C est reparti pour 15 jours de croisière au soleil en plein hiver Photo : mouillage solitaire à Barbuda C EST QUOI? 15 jours dans les Antilles sur des catamaran Une partie Rallye

Plus en détail

Livre blanc : Tierce Maintenance Applicative pour Microsoft Dynamics

Livre blanc : Tierce Maintenance Applicative pour Microsoft Dynamics Livre blanc Prodware 2013 Livre blanc : Tierce Maintenance Applicative pour Microsoft Dynamics Une offre de service mature pour un marché en pleine croissance 2 I/ Editorial II/ Nécessité et Gains de la

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Tableaux des Pressions de vent W50 applicables aux façades légères et déterminées selon l Annexe Nationale NF EN 1991-1-4/NA

FICHE TECHNIQUE. Tableaux des Pressions de vent W50 applicables aux façades légères et déterminées selon l Annexe Nationale NF EN 1991-1-4/NA FICHE TECHNIQUE CSTB CEBTP Bureau VERITAS CETEN APAVE Int. DEKRA SOCOTEC SNFA du COPREC N 45 - Indice : B Date : Octobre 2010 Nombre de pages : 8 Tableaux des Pressions de vent W50 applicables aux façades

Plus en détail

DIGI PROMO. GUADELOUPE - MARTINIQUE Le journal mensuel de vos promotions

DIGI PROMO. GUADELOUPE - MARTINIQUE Le journal mensuel de vos promotions DIGI PROMO GUADELOUPE - MARTINIQUE Le journal mensuel de vos promotions du 16 juin au 13 juillet 2014 Photo : V & J Saintenoy, Gettyimages. DIGICEL.FR Les prix indiqués dans le présent journal sont établis

Plus en détail

COMMUNICATION EN CONSEIL DES MINISTRES

COMMUNICATION EN CONSEIL DES MINISTRES REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union-Discipline-Travail MINISTERE DES MINES ET DE L ENERGIE MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES COMMUNICATION EN CONSEIL DES MINISTRES Objet : Informations du secteur énergie

Plus en détail

Connaître la production et la consommation d énergie en Guyane.

Connaître la production et la consommation d énergie en Guyane. Le bilan énergétique de la Guyane Connaître la production et la consommation d énergie en Guyane. Ademe Guyane - Le bilan énergétique 1 Quelles énergies utilisons-nous et en quelles quantités? Quels secteurs

Plus en détail

Baccalauréat ST2S Antilles Guyane juin 2013 Correction

Baccalauréat ST2S Antilles Guyane juin 2013 Correction Baccalauréat ST2S Antilles Guyane juin 2013 Correction EXERCICE 1 6 points Le tableau ci-dessous donne le nombre d abonnements au service de téléphonie mobile en France entre fin 2001 et fin 2009, exprimé

Plus en détail

19. Transport. Voir aussi

19. Transport. Voir aussi 19. Transport Présentation Le secteur des transports compte 2 481 établissements au 1 er janvier 2008, dont 1 189 dans les transports urbains et routiers, 914 dans les transports de marchandises et 262

Plus en détail

RESIDENCE «SUNRISE 3» OYSTER POND 97 150 SAINT-MARTIN

RESIDENCE «SUNRISE 3» OYSTER POND 97 150 SAINT-MARTIN RESIDENCE «SUNRISE 3» OYSTER POND 97 150 SAINT-MARTIN 12 villas T3 piscine individuelle Vue mer à 180 (vue St-Barth) une réalisation du Groupe Page 1 sur 14 SOMMAIRE I. PRESENTATION GENERALE 1 L île de

Plus en détail

Forte croissance des performances dans un contexte économique mondial déprimé et de volatilité historique des conditions d approvisionnements

Forte croissance des performances dans un contexte économique mondial déprimé et de volatilité historique des conditions d approvisionnements Faits marquants 2008 2 Faits marquants de l exercice 2008 Forte croissance des performances dans un contexte économique mondial déprimé et de volatilité historique des conditions d approvisionnements -

Plus en détail

AUNEGE Campus Numérique en Economie Gestion Licence 2 Comptabilité analytique Leçon 9. Leçon n 9 : les coûts variables et le seuil de rentabilité

AUNEGE Campus Numérique en Economie Gestion Licence 2 Comptabilité analytique Leçon 9. Leçon n 9 : les coûts variables et le seuil de rentabilité Leçon n 9 : les coûts variables et le seuil de rentabilité 1 Marge Seuil Zone sur Coûts coûts de de rentabilité profi pertes variables xes ts M = m x Q PLAN DE LA LEÇON : 1.LES COÛTS VARIABLES : OBJECTIFS

Plus en détail

CONTROLE DE GESTION Prix de Cession Internes Centres de Responsabilité et Centres de Profit

CONTROLE DE GESTION Prix de Cession Internes Centres de Responsabilité et Centres de Profit PCI -TD _ Centres Resp et Profit_Correction CAS.doc 1 / 28 CONTROLE DE GESTION Prix de Cession Internes Centres de Responsabilité et Centres de Profit INTRODUCTION SOMMAIRE INTRODUCTION... 1 1 NOTIONS

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Information et communication de l Université des Antilles et de la Guyane Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

LE GAZ PROPANE AU COMPTEUR. Mai 2013

LE GAZ PROPANE AU COMPTEUR. Mai 2013 LE GAZ PROPANE AU COMPTEUR Mai 2013 01 QUI EST PRIMAGAZ? Primagaz est la filiale française du groupe néerlandais SHV Energy, leader mondial sur le marché du GPL Présent dans 27 pays en Europe Asie et Amérique

Plus en détail

Transformations nucléaires

Transformations nucléaires I Introduction Activité p286 du livre Transformations nucléaires II Les transformations nucléaires II.a Définition La désintégration radioactive d un noyau est une transformation nucléaire particulière

Plus en détail

Consultation publique Evolution de l ATS et des obligations de stockage. Annexe

Consultation publique Evolution de l ATS et des obligations de stockage. Annexe Consultation publique Evolution de l ATS et des obligations de stockage Annexe 1 Le parc de stockage français est constitué de nombreux stockages saisonniers. Les stockages souterrains de gaz naturel sont

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence STAPS - Education et motricité de l Université des Antilles et de la Guyane Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

DIGI PROMO RECHARGE ILLIMITÉE (1) Appels & SMS Local + Métropole. GUYANE Le journal mensuel de vos promotions

DIGI PROMO RECHARGE ILLIMITÉE (1) Appels & SMS Local + Métropole. GUYANE Le journal mensuel de vos promotions DIGI PROMO GUYANE Le journal mensuel de vos promotions du 15 juillet au 24 août 2014 Photo : Gettyimages. RECHARGE ILLIMITÉE (1) Appels & SMS Local + Métropole DIGICEL.FR Les prix indiqués dans le présent

Plus en détail

LE CODE DES MARCHÉS PUBLICS COMMENT ORIENTER, DYNAMISER L'ACHAT PUBLIC LOCAL

LE CODE DES MARCHÉS PUBLICS COMMENT ORIENTER, DYNAMISER L'ACHAT PUBLIC LOCAL LE CODE DES MARCHÉS PUBLICS COMMENT ORIENTER, DYNAMISER L'ACHAT PUBLIC LOCAL Septembre 2013 SOMMAIRE Rappel des principes généraux 4 Marché public inférieur à 15 000 HT..... 5 Marché public supérieur

Plus en détail

Chapitre 4 LES PRINCIPAUX GROUPES MARTINIQUAIS : DES ENTITÉS FAMILIALES DONT L ÉVOLUTION REPOSE SUR UNE STRATÉGIE DE DIVERSIFICATION - 61 -

Chapitre 4 LES PRINCIPAUX GROUPES MARTINIQUAIS : DES ENTITÉS FAMILIALES DONT L ÉVOLUTION REPOSE SUR UNE STRATÉGIE DE DIVERSIFICATION - 61 - Chapitre 4 LES PRINCIPAUX GROUPES MARTINIQUAIS : DES ENTITÉS FAMILIALES DONT L ÉVOLUTION REPOSE SUR UNE STRATÉGIE DE DIVERSIFICATION - 61 - La Martinique fait figure d exception parmi les économies ultra-marines

Plus en détail

RAPPROCHEMENT DES REFERENTIELS d Economie et Gestion. BTS et BAC PRO du secteur de la production

RAPPROCHEMENT DES REFERENTIELS d Economie et Gestion. BTS et BAC PRO du secteur de la production RAPPROCHEMENT DES REFERENTIELS d Economie et Gestion et du secteur de la production S9-1 L'entreprise dans son environnement S9-2 L'entreprise et son marché S9-1 L'entreprise dans son environnement 9-1-1

Plus en détail

www.sail-the-world.com

www.sail-the-world.com Certains ports ont été vérifiés ou essayés par nous pendant notre séjour aux Canaries. Notamment celui de Naos qui a mauvaise réputation mais qui à notre avis n est pas moins bien que certains à l esthétique

Plus en détail

CH. I - RAPPELS DES EVOLUTIONS DE LA VERSION

CH. I - RAPPELS DES EVOLUTIONS DE LA VERSION 1 V4.30.70 Sommaire CH. I - RAPPELS DES EVOLUTIONS DE LA VERSION 60 3 I.A - ARRET DES VERSIONS «TEXTE» ET «GRAPHIQUE» 3 I.B - RECHERCHES ETENDUES 4 CH. II - VERSION 70 : MODULE VENTES 6 II.A - AUGMENTATION

Plus en détail

Observatoire Régional de Sécurité Routière

Observatoire Régional de Sécurité Routière Mardi 24 mars 2015 à 15H00 Préfecture Salle Félix Eboué Réunion des référents scolaires sécurité routière Bilan Sécurité Routière Martinique (2013 et 2014) Comparatif DOM 2014 et métropole Chiffres 2015

Plus en détail

LES OPERATEURS FERROVIAIRES DE PROXIMITE EN REGION PACA. 413, Avenue Gaston Berger - 13625 Aix-en-Provence Cedex 01 - Tél.

LES OPERATEURS FERROVIAIRES DE PROXIMITE EN REGION PACA. 413, Avenue Gaston Berger - 13625 Aix-en-Provence Cedex 01 - Tél. LES OPERATEURS FERROVIAIRES DE PROXIMITE EN REGION PACA 413, Avenue Gaston Berger - 13625 Aix-en-Provence Cedex 01 - Tél. 04 42 26 65 60 1 SOMMAIRE Volet 0. Rappel des éléments de contexte Volet 1. Périmètres

Plus en détail

Organisation et planification

Organisation et planification PLANIFICATION I. HORIZON DE PLANIFICATION... 2 II. PREVISIONS DES VENTES... 2 II.A. L'EXTRAPOLATION... 2 II.B. ÉVALUATION... 3 II.C. VALIDATION DES PREVISIONS... 3 III. PLANIFICATION :... 3 III.A. PLAN

Plus en détail

Quelle qualité de l air au volant? Premiers éléments de réponse en Ile-de-France

Quelle qualité de l air au volant? Premiers éléments de réponse en Ile-de-France Quelle qualité de l air au volant? ---------------------------- Les automobilistes sont nettement plus exposés à la pollution atmosphérique que les piétons, même à proximité des grands axes. Tel est le

Plus en détail

RAPPORT STATISTIQUE SYNTHESE. Secteur de l énergie. Electricité et hydrocarbure

RAPPORT STATISTIQUE SYNTHESE. Secteur de l énergie. Electricité et hydrocarbure SERVICE DE L ENERGIE ET DES MINES RAPPORT STATISTIQUE SYNTHESE Secteur de l énergie Electricité et hydrocarbure ANNÉE 2009 Approvisionnement, production et utilisation de l énergie en Polynésie française

Plus en détail

TABLE RONDE N 2 : L EMERGENCE D UNE BOURSE MARITIME DE CABOTAGE

TABLE RONDE N 2 : L EMERGENCE D UNE BOURSE MARITIME DE CABOTAGE TABLE RONDE N 2 : L EMERGENCE D UNE BOURSE MARITIME DE CABOTAGE Dans le cadre de cette restitution deux temps forts peuvent être distingués : Une approche qui repose sur la présentation de projets Une

Plus en détail

Approvisionnement et transport de granulats Quels coûts pour la collectivité?

Approvisionnement et transport de granulats Quels coûts pour la collectivité? Les granulats représentent le second poste de consommation en ressources naturelles Répartition de la production (%) Observatoire Régional des Matériaux de Construction - 2004 Exemples 1 logement : de

Plus en détail

PRODUITS D EXPLOITATION

PRODUITS D EXPLOITATION RESULTATS FINANCIERS Les principaux résultats financiers de l exercice 2012 ont enregistré une nette augmentation par rapport à l année 2011 due essentiellement à la hausse du prix de vente moyen du brut

Plus en détail

Un travail didactique de «re-lecture»

Un travail didactique de «re-lecture» Comment mesurer la démocratisation? Proposition de cadre interprétatif Sylvie OCTOBRE * S il est vrai que les résultats d enquêtes viennent parfois nourrir les assertions politiques de l information à

Plus en détail

ISDND Les Parrines. Bilan hydrique du site (modèle MOBYDEC)

ISDND Les Parrines. Bilan hydrique du site (modèle MOBYDEC) ISDND Les Parrines Bilan hydrique du site (modèle MOBYDEC) 1 Méthodologie Le modèle utilisé pour réaliser le bilan hydrique du site est MOBYDEC (Modèle Global de Bilan Hydrique de Décharge), développé

Plus en détail

LES IVG en Martinique

LES IVG en Martinique Observatoire de la Santé de la Martinique Centre commercial de Bellevue Immeuble Corniche 2 3 ème étage 97200 Fort de France Tél. : 05 96 61 04 82 - Fax : 05 96 61 28 20 Directeur de Publication : Frantz

Plus en détail

MATHÉMATIQUES I. lorsqu elle est périodique à partir d un certain rang, c est-à-dire s il existe

MATHÉMATIQUES I. lorsqu elle est périodique à partir d un certain rang, c est-à-dire s il existe MATHÉMATIQUES I On dit qu une suite réelle a = ( a n ) n IN est ultimement périodique lorsqu elle est périodique à partir d un certain rang, c est-à-dire s il existe n 0 IN et p IN tels que : ( R) n IN,

Plus en détail

Rôle de l expert-comptable dans une opération de capital investissement

Rôle de l expert-comptable dans une opération de capital investissement Petit déjeuner débat : L expert-comptable : acteur du capital investissement Organisé par : le Conseil Régional de l Ordre des Expert Comptables de Casablanca et des Régions du Centre, Tensift et Sud,

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 8 bis du 23 octobre 2008 C2008-68 / Lettre du ministre de l économie, de l industrie et de l emploi du 27 août

Plus en détail

Demande de proposition. Rapport final du surveillant de l équité. Le 10 février 2014

Demande de proposition. Rapport final du surveillant de l équité. Le 10 février 2014 Processus d approvisionnement pour des services d expert-conseil en modélisation de terrain 3D et en arpentage dans le cadre du projet «Nouveau pont pour le Saint- Laurent» Demande de proposition Rapport

Plus en détail

Application n 3. Thème : Super Buro

Application n 3. Thème : Super Buro Thème : Super Buro La société Super Buro, dont l entrepôt unique est situé à Rennes dans la zone industrielle sud-est, commercialise du matériel de bureau : Petites fournitures (crayons, ciseaux, rubans

Plus en détail

RETOURS ENQUETE ECOLES DE KITE 2013

RETOURS ENQUETE ECOLES DE KITE 2013 RETOURS ENQUETE ECOLES DE KITE 2013 Vous avez été invités par la commission des écoles de kite à participer entre le 21 octobre et 31 décembre 2013 à une enquête sur le fonctionnement du réseau des écoles

Plus en détail

Observatoire des prix des carburants par Microeconomix

Observatoire des prix des carburants par Microeconomix Paris, le 4 septembre 2015 Observatoire des prix des carburants par Microeconomix Dans un contexte de baisse des cours du pétrole, le cabinet d analyse Microeconomix lance www.prixdescarburants.info pour

Plus en détail

CONSOMMATIONS DE CARBURANTS DES VOITURES PARTICULIERES EN FRANCE 1988-2006. Les points forts

CONSOMMATIONS DE CARBURANTS DES VOITURES PARTICULIERES EN FRANCE 1988-2006. Les points forts CONSOMMATIONS DE CARBURANTS DES VOITURES PARTICULIERES EN FRANCE 1988-2006 Direction Générale de l'énergie et des Matières Premières Observatoire de l économie de l énergie et des matières premières Observatoire

Plus en détail

Capacités : les Octets

Capacités : les Octets Capacités : les Octets Maintenant que l'on connait les différents périphériques de mémoire en informatique, nous allons aborder synthétiquement les unités de taille d'un ordinateur : les octets. 1. Comment

Plus en détail

Définition d un Template

Définition d un Template Objectif Ce document a pour objectif de vous accompagner dans l utilisation des templates EuroPerformance. Il définit les différents modèles et exemples proposés. Définition d un Template Un template est

Plus en détail

SUISSE: INVENTAIRE DU SOUTIEN PUBLIC ET DES DÉPENSES FISCALES ESTIMÉS POUR LES COMBUSTIBLES FOSSILES

SUISSE: INVENTAIRE DU SOUTIEN PUBLIC ET DES DÉPENSES FISCALES ESTIMÉS POUR LES COMBUSTIBLES FOSSILES SUISSE: INVENTAIRE DU SOUTIEN PUBLIC ET DES DÉPENSES FISCALES ESTIMÉS POUR LES COMBUSTIBLES FOSSILES Ressources énergétiques et structure du marché La Suisse ne produit aucun combustible fossile et compte

Plus en détail

La gestion de la protection dans des applications WinDev

La gestion de la protection dans des applications WinDev La gestion de la protection dans des applications WinDev par Emmanuel Lecoester Francis Morel Date de publication : 09 Septembre 2009 Dernière mise à jour : 09 Mai 2009 I - Les différents niveaux de protection...3

Plus en détail

Commerce extérieur. Solde commercial positif dans les îles. Importations et exportations (milliard de $US)

Commerce extérieur. Solde commercial positif dans les îles. Importations et exportations (milliard de $US) COMMERCE EXTÉRIEUR Le commerce extérieur de l espace Caraïbe 1 représente en 2001 plus de 297 milliards de dollars 2 en importations et plus de 290 milliards en exportations ce qui équivaut à un solde

Plus en détail

Entreprendre Pour le Fluvial

Entreprendre Pour le Fluvial Entreprendre Pour le Fluvial > Les missions d EPF L association Entreprendre Pour le Fluvial (EPF) a été créée en juin 2007 sur l impulsion de Voies Navigables de France (VNF) pour répondre à la demande

Plus en détail

Les bénéfices pétroliers dilatés par le climat. Sur le dos des pauvres con-sommateurs

Les bénéfices pétroliers dilatés par le climat. Sur le dos des pauvres con-sommateurs Les bénéfices pétroliers dilatés par le climat Sur le dos des pauvres con-sommateurs Préambule Nous reproduisons ici une partie des expériences réalisés par les élèves et avec le bénévole et efficace concours

Plus en détail

Transition énergétique : quel avenir pour le transport ferroviaire en France? Le point de vue de la FNAUT

Transition énergétique : quel avenir pour le transport ferroviaire en France? Le point de vue de la FNAUT Transition énergétique : quel avenir pour le transport ferroviaire en France? Le point de vue de la FNAUT La Fédération Nationale des Associations d Usagers des Transports Créée en 1978 150 associations

Plus en détail