Filière Transport-Logistique en Languedoc-Roussillon. Période sous revue

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Filière Transport-Logistique en Languedoc-Roussillon. Période sous revue 2005-2009"

Transcription

1 Filière Transport-Logistique en Languedoc-Roussillon Période sous revue Mars 211

2 PANORAMA DE LA FILIERE La filière «Transport-Logistique» définie par le Conseil Régional = Entreprises relevant des code NAF 4941A, 4941B et 52, Sur le territoire du Languedoc-Roussillon (dénommé cible) Comparé à l Aquitaine (dénommé comparaison) Comparé à la France de Province (dénommé référent) L échantillon retenu ne prend pas en compte les établissements secondaires dont le siège social est domicilié en dehors du champ géographique couvert par l étude VOLET ECONOMIQUE PANORAMA DE LA FILIERE DÉPENDANCE DÉCISIONNELLE ±12 entreprises Toutes entreprises (uniquement avec bilan pour les indicateurs se rapportant au CA, VA, investissements, ou exportation) VOLET FINANCIER DYNAMISME ET POTENTIEL DIAGNOSTIC FINANCIER Entreprises avec bilans Effectifs Pole Emploi Effectifs Acsel Taux de couverture (en %)

3 PANORAMA DE LA FILIERE En 29 3,1 % des entreprises 2,4 % du Chiffre d affaires Un poids économique en progression dans la filière nationale, 977,9 Millions de CA mais inférieur à celui de l Aquitaine. 8,% 6,% Languedoc-Roussillon 8,% Aquitaine 4,% 6,% 2,% 4,%,% Effectifs Nb Entreprises Chiffre d'affaires Valeur ajoutée Export 2,%,% Effectifs Nb Entreprises Chiffre d'affaires Valeur ajoutée Export Poids de la Filière régionale dans la filière de France de province 3

4 53,36% 5,51% 47,16% PANORAMA DE LA FILIERE Une structure du tissu régional plus proche du tissu aquitain que national, 31,39% 33,83% 37,67% 15,25% 15,66% 15,17% Avec une prédominance du transport routier de fret de proximité (Naf 4941B). Languedoc Roussillon Aquitaine France Transport routier interurbains Transport routier de proximité Logistique Répartition des entreprises par taille (tranche d effectifs) 15,3% 2,6%,3% Et des entreprises de taille modeste. Filière transport-logistique Languedoc-Roussillon 81,8% à 9 1 à 49 5 à et + Répartition du nombre d entreprises par secteur d activité 4

5 PANORAMA DE LA FILIERE Une structure du tissu régional très proche de celle de l Aquitaine, Une prépondérance du transport routier de fret interurbain (4941A) Une atomisation plus élevée dans les transports routier de fret de proximité (4941B) 54,21% 54,45% 26,9% 26,44% 19,7% 19,11% 45,89% 14,47% Languedoc Roussillon Aquitaine France 39,64% Transport routier interurbains Transport routier de proximité Logistique Et un secteur de la logistique moins représenté en Languedoc-Roussillon et en Aquitaine. Répartition du chiffre d affaires par métier (en %) 5

6 PANORAMA DE LA FILIERE 31,5 % 6,6 % 13,3% 14,3% 32,1 % 32,1% 4,3% 29,9 % à 9 1 à 49 5 à et + France de Province Répartition de l activité par taille (en % de CA réalisé) 6

7 PANORAMA DE LA FILIERE Répartition géographique des effectifs Transport routier interurbain Transport routier de proximité Lozère; 1,95% Pyrénées- Orientales; 15,75% Aude; 18,75% Lozère; 4,93% Pyrénées- Orientales; 14,95% Aude; 19,44% Herault; 34,62% Gard; 28,93% Herault; 33,61% Gard; 27,8%?... Logistique?... Pyrénées- Orientales; 54% Aude; 7% Gard; 19% Herault; 2% Aude Gard Herault Lozère Pyrénées-Orientales Lozère; % 7

8 PANORAMA DE LA FILIERE Des entreprises plus jeunes en Languedoc-Roussillon qu en Aquitaine, 35,% Répartition des entreprises selon leur ancienneté (en %) 3,% 25,% 2,% 15,% 1,% 5,%,% -3 ans 4-7 ans 8-11 ans 12-2 ans 21-3 ans ans 4 ans et + mais une longévité plus marquée sur le segment de la logistique. 4 ans et ans 21-3 ans 12-2 ans 8-11 ans 4-7 ans Logistique Transport -3 ans,% 5,% 1,% 15,% 2,% 25,% 3,% 35,% 8

9 Davantage de jeunes chefs d entreprise, PANORAMA DE LA FILIERE moins de quadra et de sexagénaires. Les entreprises gérées par des dirigeants de plus de 6 ans génèrent Un chiffre d affaires de 163 Millions d Euros et emploient plus de 12 salariés. 9

10 PANORAMA DE LA FILIERE Un niveau de renouvellement des entreprises peu différencié en moyenne période. avec cependant un impact plus marqué de la crise en Languedoc-Roussillon. 4 Taux de renouvellement (Nombre de création pour une défaillance) 3,5 3 2,5 2 1,5 Languedoc-Roussillon Linéaire (Languedoc-Roussillon) Aquitaine Linéaire (Aquitaine) 1

11 DEPENDANCE DECISIONNELLE Des groupes moins présents dans la filière en Languedoc-Roussillon En nombre d entreprises 16,% 14,% 12,% 1,% 8,% 6,% 4,% 2,%,% Part des entreprises filiales de groupe.. Mais avec un poids économique significatif Le constat est identique dans la filière transport ou logistique en Languedoc-Roussillon 1,% 9,% 8,% 7,% 6,% 5,% 4,% 3,% 2,% 1,%,% 52,7% 64,6% 52,5% 64,8% 57,6% 56,9% 66,8% 74,1% Effectifs Valeur ajoutée Investissement Export 11

12 DYNAMISME ET POTENTIE L Premiers niveaux de marges Filière Dimension1 transport-logistique Données Languedo- Roussilon Taux de VA 34,5 34,8 35,8 35,4 37,4 Aquitaine Taux de VA 34,1 35,5 37, 36, 37,4 France de province Taux de VA 36,3 36,5 37,8 36,4 38,3 39, 38, Taux de valeur ajoutée (en %) 37, 36, 35, 34, 33, 12

13 Intérim Poids du personnel intérimaire dans les charges de personnel (en %) DYNAMISME ET POTENTIE L Modes et structures de production Poids du personnel intérimaire dans les charges de personnel (en %) : Secteur des Services en Languedoc-Roussillon : 3,7 % Sous-traitance ,1 7,1 7,6 7,1 8,2 7,9 6,9 7,6 5,7 7,2 Cible Comparaison Référent Part de la sous-traitance dans les charges externes (en %) 8, 7, 6, 5, Part de la sous-traitance dans les charges externes (en %) : Secteur des Services en Languedoc-Roussillon : 32,7 % Transport routier Logistique 2 4, 1 46,4 43,5 43,9 41,7 42,2 4,1 4,4 38,6 38,4 42, Cible Comparaison Référent 3, 2, 1,, Part de la sous-traitance dans les charges externes (en %), par sous secteur, en Languedoc-Roussillon 13

14 Taux d investissement d exploitation (en %) (Inv_Exploit / VA) Une politique d investissement moins dynamique en moyenne période.. DYNAMISME ET POTENTIE L Modes et structures de production Taux Médian 29 :7,4 %.avec pour conséquence 5 17,7 26,2 18,6 26, 23,6 26, 19,4 18, ,9 53,3 56,2 51, 56,2 43,4 56,6 42,6 6,3 43,2 Cible Comparaison Référent Degré d amortissement des immobilisations corporelles (en %) (Amort immo Exploit / immo Expl) 7 Une modernisation moins rapide en Languedoc Roussillon dans les transports comme dans la logistique. 14

15 Taux d exportation (en %) Filière transport-logistique Languedoc-Roussillon ,7 12,1 8,4 9,6 8,4 8,9 9,1 8,4 7,4 7,8 Points Faibles Cible Comparaison Référent Points Forts 15

16 DYNAMISME ET POTENTIE L Taux de marge brute d exploitation La Rentabilité EBE / CA HT En % ,7 6,5 7,6 7,9 8,8 9,2 7,8 8,5 7,6 8,3 Cible Comparaison Référent 1,5 1 1,2 Différentiel de TMBE Languedoc-Roussillon / Aquitaine,5 -,5-1 -,3 -,4 -,7 -,7 16

17 Des entreprises qui réduisent leurs encours (en m ) Une baisse du moyen terme qui peut traduire le ralentissement de l investissement. Une évolution du court terme influencée par la loi de 26 et l effet crise. Une part de crédits mobilisables en hausse. 12 DIAGNOSTIC FINANCIER 1 CB+LOA 8 MT 6 4 CT Crédits mobilisables Source : Banque de France Direction des entreprises 17

18 DIAGNOSTIC FINANCIER Structure de l endettement bancaire (en %) 8% 7% 6% 5% 4% 3% 2% 1% % Cible Comparaison Référent Une proportion plus élevée de recours au financement court terme. Autres crédits mobilisés Crédits mobilisés à MLT CB + LOA Crédits mobilisés CT Ventilation des crédits mobilisés par tranche d effectifs (en %) Source : Banque de France Direction des entreprises Des crédits mobilisés majoritairement par les petites entreprises (1 à 49 salariés). 7% 6% 5% 4% 3% 2% 1% % Cible Comparaison Référent à 9 1 à 49 5 à et + Source : Banque de France Direction des entreprises 18

19 DIAGNOSTIC FINANCIER Un degré d autonomie financière satisfaisant 4,5 4 3,5 3 2,5 2 1,5 1,5 Capacité de remboursement (en années) 3,68 3,38 3,32 3,29 3,11 3,53 3,49 4,2 3,74 4,17 Charges financières sur EBE (en %) Languedoc-Roussillon Aquitaine 5 12,5 15,3 13, 13,1 11,5 13,6 13,1 14,2 12,9 15,1 Cible Comparaison Référent 19

20 DIAGNOSTIC FINANCIER Taux d endettement financier 141,5 125,6 12, 124,4 117,5 125,2 119,3 132,5 112,8 127, Poids des fonds propres sur le total du bilan (en %) 23,6 24, 26,6 25,8 26,9 27,9 27, 27,6 27,7 29,3 Cible Comparaison Référent Cible Comparaison Référent Source : Banque de France Direction des entreprises 2, 18, 16, Taux d endettement financier par sous-secteur 4, 35, Poids des fonds propres / T Bilan par sous-secteur 14, 3, 12, 1, 8, 6, 4941A et B 52 25, 2, 15, 4941A et B 52 4, 1, 2, 5,,, 2

21 DIAGNOSTIC FINANCIER Approche de la vulnérabilité par la cotation Banque de France : 6% 5% 4% 3% 2% 1% % 3 En effectifs Périmètre Cible -5-1 cote 4 cote 5 cote 6 cote % des effectifs de la filière sont employés par des sociétés dont la capacité de l entreprise à honorer ses engagements est jugée forte à excellente. Différentiel 6% cotation 5% Languedoc-Roussillon/Aquitaine 4% 3% 2% 1% % Périmètre Référent On observe des signes de fragilité (cotation 5 et 6 Banque de France) pour près de 7 sociétés en Languedoc-Roussillon représentant un peu plus de 2 emplois (3 % des effectifs de la filière). 21

22 La filière Transport-Logistique en Languedoc-Roussillon Les principales caractéristiques : SYNTHESE GENERALE Un poids économique de la filière régionale en progression (entre 2 et 3 % du CA et de la VA de la filière de France Hors IDF) Une forte atomisation de la filière avec une sous représentation des entreprises de plus de 25 salariés. Un poids des groupes significatif même s il n atteint pas en moyenne celui observé au niveau aquitain. Une prépondérance du transport routier de fret interurbain dans le chiffre d affaires de la filière transport-logistique.. Une taille critique à développer. Une sensibilité à l évolution des prix du gazole. Une faiblesse de l exportation (notamment dans les transports). La moitié des entreprises qui investissent peu ou pas. Un amortissement élevé des immobilisations au regard de l Aquitaine. Une rentabilité amoindrie. Un niveau de fonds propres à renforcer dans les transports Une filière régionale qui tarde à engranger les retours sur investissement récents en période de crise. Points Faibles Points Forts. Une amélioration du taux de valeur ajoutée. La mise en place d un système de négociation des prix hors gasoil. Une plus grande maîtrise des besoins en fonds de roulement. Un effort d investissement plus sensible depuis 28. Un degré d autonomie financière satisfaisant. Une flexibilité financière confortable pour la logistique. Un accompagnement des banques soutenu 22

23 Filière Transport-Logistique en Languedoc-Roussillon Période sous revue Mars 211

24 12 Encours de crédits mobilisés par la filière (en m ) 25 1 CB+LOA 2 CB+LOA 8 6 MT 15 MT 4 CT 1 CT Filière transport-logistique Languedoc-Roussillon Crédits mobilisables Filière transport-logistique Aquitaine Crédits mobilisables Points Faibles 12 1 CB+LOA 8 MT 6 4 CT Points Forts Crédits mobilisables Filière transport-logistique France de Province 24

25 Répartition des entreprises par taille (tranche d effectifs) 15,3% 2,6%,3% Filière transport-logistique Languedoc-Roussillon 81,8% à 9 1 à 49 5 à et + Points Faibles 2,5% 4,1%,2% 2,1% 4,5%,6% 75,3% 74,8% Filière transport-logistique Aquitaine Points Forts à 9 1 à 49 5 à et + Filière transport-logistique France de Province à 9 1 à 49 5 à et + 25

26 DYNAMISME ET POTENTIE L Taux de Valeur ajoutée par sous secteurs Premiers niveaux de marges 41, 4, Transport Routier (Naf 4941 A et B) 4, 35, Logistique (Naf 52) 39, 3, 38, 25, 37, 2, 36, 15, 35, 1, 34, 5, 33,, Taux de Valeur ajoutée des transports routiers par branche 45, 43, Transport routier interurbain Naf 4941A 45, 43, Transport routier de proximité Naf 4941B 41, 41, 39, 39, 37, 37, 35, 35, 33, 33, 26

27 Taux d investissement d exploitation (en %) par sous secteurs ,7 26,2 18,6 26, 23,6 26, 19,4 18, Cible Comparaison Référent Tous secteurs confondus Transport Routier (Naf 4941 A et B) Logistique (Naf 52) Transport routier InterurbainNaf 4941A 35 3 Transport routier de proximité Naf 4941B

28 Filière transport-logistique Languedoc-Roussillon Taux d exportation (en %),par sous secteurs Tous secteurs confondus 1,7 12,1 8,4 9,6 8,4 8,9 9,1 8,4 7,4 7,8 Cible Comparaison Référent 12, Transport Routier (Naf 4941 A et B) 25, Logistique (Naf 52) 1, 2, 8, 6, 4, 15, 1, Points Faibles 2, 5,,, 16, 14, 12, 1, Transport routier Interurbain Naf 4941A 6, 5, 4, Transport routier de proximité Naf 4941B 8, 3, 6, 4, 2, Points Forts 2, 1,,, 28

29 DYNAMISME ET POTENTIE L Taux de marge brute d exploitation En % La Rentabilité 1, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1,, Transport Routier (Naf 4941 A et B) 18, 16, 14, 12, 1, 8, 6, 4, 2,, Logistique (Naf 52) Par Métier 9, Transport routier Interurbain Naf 4941A 12, Transport routier de proximité Naf 4941B 8, 7, 1, 6, 8, 5, 4, 6, 3, 4, 2, 1, 2,,, 29

L automobile : territoires et filières de demain en Bretagne

L automobile : territoires et filières de demain en Bretagne L automobile : territoires et filières de demain en Bretagne Partie 1 Les marchés du véhicule léger (VP et VUL) Partie 2 Etude Banque de France réalisée en 2012 (période 2006-2010) 2.1 Le tissu régional

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs. Aude

Commercialisation des logements neufs. Aude Aude 1 et 2 pièces 100 30 13 179 30 3 pièces 135 11 19 88 50 4 pièces et plus 17 5 5 20 4 252 46 37 287 84 1 et 2 pièces 72 31 32 94 85 3 pièces 89 36 45 42 87 4 pièces et plus 24 10 14 19 7 185 77 91

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE Préambule Le Business Plan (ou plan d affaire) est un document qui décrit le projet d activité, fixe des objectifs, définit les besoins en équipements,

Plus en détail

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Contact : Fabien LALLEMENT - 05 57 14 27 13 Avril 2012 Sommaire 1. Périmètre de l analyse... Page 1 2. Définition des termes utilisés...

Plus en détail

Note de l Institut d émission

Note de l Institut d émission LE COMMERCE DE DÉTAIL EN POLYNÉSIE FRANÇAISE Agence de Papeete Novembre 24 La présente note vise à : présenter les principales caractéristiques des entreprises du commerce de détail en Polynésie française

Plus en détail

Banque de France. Agen. Chambre de Commerce et Industrie du Lot-et-Garonne. Réunion du 14 Février 2014

Banque de France. Agen. Chambre de Commerce et Industrie du Lot-et-Garonne. Réunion du 14 Février 2014 Direction des Affaires Régionales Aquitaine Banque de France Agen «L Économie en Aquitaine Bilan 2013, Perspectives 2014» Chambre de Commerce et Industrie du Lot-et-Garonne Réunion du 14 Banque de France

Plus en détail

Proposition de guide d entretien

Proposition de guide d entretien Schéma de Développement Économique 2014 AXE 1 : Soutenir l économie productive, le tissu endogène Action 1 : Mettre en place d un programme prioritaire de visites d entreprises ANNEXE N 2 : Proposition

Plus en détail

Portrait sectoriel. Le Numérique en Languedoc-Roussillon. Edition 2014 Mars 2014. Service Etudes et Statistiques

Portrait sectoriel. Le Numérique en Languedoc-Roussillon. Edition 2014 Mars 2014. Service Etudes et Statistiques Edition 204 Mars 204 Portrait sectoriel Direction régionale Languedoc-Roussillon Le Numérique en Languedoc-Roussillon Sommaire Emploi salarié page 2 DPAE page 6 Offres d emploi page 7 Demandeurs d emploi

Plus en détail

SYNTHESE. La Filière Automobile en Bretagne 13 Septembre 2012 - B A N Q U E D E F R A N C E -

SYNTHESE. La Filière Automobile en Bretagne 13 Septembre 2012 - B A N Q U E D E F R A N C E - ET DE VOS FILIERES SYNTHESE La Filière Automobile en Bretagne 13 Septembre 2012 - B A N Q U E D E F R A N C E - 25 rue de la Visitation - CS 56431-35064 RENNES CEDEX 02 99 25 12 47 02 99 25 12 28 www.banque-france.fr

Plus en détail

PARTIE I DIAGNOSTIC FINANCIER DE L ENTREPRISE

PARTIE I DIAGNOSTIC FINANCIER DE L ENTREPRISE PARTIE I DIAGNOSTIC FINANCIER DE L ENTREPRISE CHAPITRE I ACTEURS, OBJECTIFS ET MODALITES DU DIAGNOSTIC FINANCIER 1) Les champs d application et les acteurs du diagnostic financier ACTEURS CONCERNES Dirigeants

Plus en détail

Avec 464 000 entreprises et un chiffre

Avec 464 000 entreprises et un chiffre 8.1 Chiffres clés de la construction Avec 464 entreprises et un chiffre d affaires de 272 milliards d euros en 211, la construction représente 16 % des entreprises et 7 % du chiffre d affaires de l ensemble

Plus en détail

Panorama économique & financier des entreprises du secteur. du Commerce en Vendée

Panorama économique & financier des entreprises du secteur. du Commerce en Vendée Panorama économique & financier des entreprises du secteur du en Structure et évolution du vendéen - 28 906 emplois soit 17,2% des emplois du département - 3 583 établissements soit 22,1% des établissements

Plus en détail

L ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ EN 2009. Stabilisation? Effet d aubaine? Ou amorce d une reprise durable du marché de la primo accession?

L ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ EN 2009. Stabilisation? Effet d aubaine? Ou amorce d une reprise durable du marché de la primo accession? L L ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ H DANS L HÉRAULT EN 2009 Stabilisation? Effet d aubaine? Ou amorce d une reprise durable du marché de la primo accession? Cette note a pour objectif de faire ressortir

Plus en détail

Note de l Institut d émission

Note de l Institut d émission AGENCE DE PAPEETE Janvier 2007 Note de l Institut d émission Établissement public Dotation 10 000 000 - SIRET 78 430 111 100 APE 651 A Siège social : 5 rue Roland Barthes 75598 Paris cedex 12 Tél. : 33+1

Plus en détail

DOSSIER DE GESTION. Sommaire

DOSSIER DE GESTION. Sommaire 102 Allée de Barcelone 31000 TOULOUSE Forme juridique : ENTREPRISE INDIVIDUELLE Régime fiscal : R. Simplifié Date exercice : 01/07/2012 au 30/06/2013-12 DOSSIER DE GESTION Sommaire Présentation de l'exploitation

Plus en détail

LE TRANSPORT ET LA LOGISTIQUE DANS LE COTENTIN

LE TRANSPORT ET LA LOGISTIQUE DANS LE COTENTIN LE TRANSPORT ET LA LOGISTIQUE DANS LE COTENTIN Juillet 2011 Sommaire Le transport et la logistique dans le Cotentin...2 Une filière victime de l enclavement...3 Le transport de marchandises dans la Manche...7

Plus en détail

Situation capitalistique et pérennité des entreprises

Situation capitalistique et pérennité des entreprises Situation capitalistique et pérennité des entreprises L observatoire des entreprises www.cofaceservices.fr 2 Objet de l étude La pérennité et la capacité de développement des PME et des ETI sont-elles

Plus en détail

TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES

TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES SOMMAIRE LE MARCHÉ DU TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES... 2 LA RÉGLEMENTATION DU TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES... 5 L'ACTIVITÉ DU TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES...

Plus en détail

ENTREPRISE BESSEY Charpente couverture Eléments de corrigé

ENTREPRISE BESSEY Charpente couverture Eléments de corrigé MARCHE DES PROFESSIONNELS ANALYSE FINANCIERE APPLIQUEE Cas d application ENTREPRISE BESSEY Charpente couverture Eléments de corrigé Nom du client : André BESSEY Activité: Couverture Charpente Duréee de

Plus en détail

Semestre : 4 Module : Techniques de Gestion III Elément : Introduction en Analyse Financière Enseignant : Mme Fatima Zahra ALAMI

Semestre : 4 Module : Techniques de Gestion III Elément : Introduction en Analyse Financière Enseignant : Mme Fatima Zahra ALAMI Semestre : 4 Module : Techniques de Gestion III Elément : Enseignant : Mme Fatima Zahra ALAMI Eléments du cours INTRODUCTION ANALYSE DE L EXPLOITATION ÉTUDE DU BILAN Numérisation & Conception Mr Mohamed-Fadil

Plus en détail

ENTREPRISES. Finances des entreprises martiniquaises Qui s enrichit paye ses dettes

ENTREPRISES. Finances des entreprises martiniquaises Qui s enrichit paye ses dettes Finances des entreprises martiniquaises Qui s enrichit paye ses dettes Après la mauvaise passe du début des années 90, la situation financière des entreprises de la Martinique s est améliorée, mais pas

Plus en détail

Numéro 25 - avril 2015. Les entreprises agroalimentaires en 2012

Numéro 25 - avril 2015. Les entreprises agroalimentaires en 2012 Agreste Les Dossiers - n 25 - avril 215 Numéro 25 - avril 215 Télécharger les données de l ensemble du dossier au format tableur Agreste Les Dossiers - n 25 - avril 215 Les entreprises agroalimentaires

Plus en détail

OBSERVATION PACA CRISE. Panorama sectoriel : Commerce n 0 / 19 juin 2009. Un secteur sensible. Faits marquants. Chiffres-clés

OBSERVATION PACA CRISE. Panorama sectoriel : Commerce n 0 / 19 juin 2009. Un secteur sensible. Faits marquants. Chiffres-clés 1 Panorama sectoriel : Commerce n 0 / 19 juin 2009 Faits marquants Un secteur sensible Le commerce occupe une place stratégique dans l économie régionale par le nombre de ses emplois. Il joue, en temps

Plus en détail

Analyse financière des entreprises du transport routier en Languedoc-Roussillon

Analyse financière des entreprises du transport routier en Languedoc-Roussillon Analyse financière des entreprises du transport routier en Languedoc-Roussillon Janvier 2007 Editorial Cette analyse a été réalisée, après consultation des organisations professionnelles et syndicales,

Plus en détail

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Faits marquants en 2008-2009 - La rentabilité économique recule mais demeure satisfaisante - L investissement ralentit

Plus en détail

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL Il donne une vision plus économique, il présente la manière dont les emplois sont financés par les ressources. Il permet de mieux comprendre le fonctionnement de

Plus en détail

Conseil Spécialisé Horticole

Conseil Spécialisé Horticole Conseil Spécialisé Horticole Observatoire économique et financier des exploitations horticoles et pépinières CER France 6 juin 2014 Observatoire économique des exploitations Horticoles et pépinières exercice

Plus en détail

Annexe 1. Tableau de bord de la société Armand Ratio Calcul Valeur société Armand année N

Annexe 1. Tableau de bord de la société Armand Ratio Calcul Valeur société Armand année N ÉNONCÉ 1 Analyse globale Créée en N-5, la société Armand est devenue sous-traitante d une entreprise qui gère une librairie électronique. Armand assure la logistique de cette entreprise : elle achète,

Plus en détail

RAPPORT D ANALYSE RAPPORT D ANALYSE

RAPPORT D ANALYSE RAPPORT D ANALYSE RAPPORT D ANALYSE RAPPORT D ANALYSE PONTON Fanny Blossier Analyste Financier 16 rue Victor Hugo BP 54000 Nancy Tél : 06 65 66 87 42 E-mail : fanny.blossier@pretup.fr 1. DESCRIPTION DE L ENTREPRISE Fiche

Plus en détail

Fiche. Le diagnostic financier. 1 Introduction. 2 Le contexte du diagnostic. A Les objectifs du diagnostic financier. B Les préalables du diagnostic

Fiche. Le diagnostic financier. 1 Introduction. 2 Le contexte du diagnostic. A Les objectifs du diagnostic financier. B Les préalables du diagnostic Le diagnostic financier Fiche 1 1 Introduction Le diagnostic financier permet d évaluer le potentiel de l entité. Il peut se faire en différentes occasions (achat d entreprise, placements, demande d emprunt,

Plus en détail

ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012. Comptes non audités

ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012. Comptes non audités ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012 Comptes non audités COMPTES CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012 Bilan Actif Montants en milliers d'euros Montants Amortissements Montants Montants Bruts et

Plus en détail

TAXIS DU GRAND ORANGE

TAXIS DU GRAND ORANGE TAXIS DU GRAND ORANGE 1. : : Refinancer des investissements faits sur les fonds propres de la societé TAXIS DU GRAND ORANGE (Apport pour achat de licences société TAXIS DU GRAND BOLLENE) RAISON SOCIALE

Plus en détail

La Quinzaine de l International en Rhône-Alpes FINANCER SON DEVELOPPEMENT A L INTERNATIONAL

La Quinzaine de l International en Rhône-Alpes FINANCER SON DEVELOPPEMENT A L INTERNATIONAL La Quinzaine de l International en Rhône-Alpes FINANCER SON DEVELOPPEMENT A L INTERNATIONAL Introduction de la CCI locale La Chambre de Commerce et d Industrie, le contact de proximité pour les PME Information

Plus en détail

Le patrimoine routier PACA & Languedoc-Roussillon

Le patrimoine routier PACA & Languedoc-Roussillon Le patrimoine routier PACA & Languedoc-Roussillon Christophe PARIS Président du SPRIR PACA Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr Un constat Il est devenu difficile

Plus en détail

ANNEXE MÉTHODOLOGIQUE

ANNEXE MÉTHODOLOGIQUE ANNEXE MÉTHODOLOGIQUE 26 LES SOURCES L enquête annuelle d entreprise (EAE) L enquête annuelle d entreprise (EAE) est élaborée dans le cadre du règlement européen n 58 / 97 du Conseil du 20 décembre 1996

Plus en détail

La situation des PME en 2009 : leur structure fi nancière résiste à la crise

La situation des PME en 2009 : leur structure fi nancière résiste à la crise La situation des PME en 29 : leur structure fi nancière résiste à la crise Jean-Luc CAYSSIALS, Élisabeth KREMP Direction des Entreprises Observatoire des entreprises La crise survenue en 28 et 29 affecte

Plus en détail

Le Financement des PME et des Start-Up

Le Financement des PME et des Start-Up Le Financement des PME et des Start-Up : Le rôle d une banque commerciale et les différents types de crédits aux PME Christian Turbé, Membre de la Direction, BCGE Petit- Déjeuner des PME et des Start-Up,

Plus en détail

Une selection Le Guide Du Patrimoine, Contact Laurent COHEN, Tel 06 50 79 29 79 ou Tel 09 51 70 15 49. Les Feuillantines. EHPAD en Exploitation

Une selection Le Guide Du Patrimoine, Contact Laurent COHEN, Tel 06 50 79 29 79 ou Tel 09 51 70 15 49. Les Feuillantines. EHPAD en Exploitation Les Feuillantines Eligible au dispositif Amortissement LMNP Résidence de 40 chambres médicalisées A partir de 143 124 HT (mobilier compris) EHPAD en Exploitation Béziers (34) Rendement (1) : 4,50 % HT/HT

Plus en détail

J envisage d investir

J envisage d investir AIDE AUX TRES PETITES ENTREPRISES J envisage d investir Dossier de demande d avance Vous devez déposer votre dossier avant de réaliser vos projets Comment remplir votre dossier de demande d aide? Pour

Plus en détail

Note de l'institut d émission

Note de l'institut d émission Le secteur automobile en Nouvelle-Calédonie AGENCE DE NOUMÉA Décembre 25 Note de l'institut d émission Établissement public Dotation 1 - SIRET 78 43 111 1 APE 651 A Siège social : 5 rue Roland Barthes

Plus en détail

Avec près des deux tiers des

Avec près des deux tiers des Les Dossiers de l Observatoire Régional du Tourisme n 42 - mars 2012 Le poids économique de l hôtellerie de plein air en Pays de la Loire Plus de 600 campings Un chiffre d affaires annuel de 230 millions

Plus en détail

DCG session 2009 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1

DCG session 2009 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 DCG session 2009 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif Première Partie 1) Evolution des SIG DOSSIER 1 Production vendue 369 458 394 023-6,2% Production stockée 1 162 2 541-54,3% Production de l'exercice

Plus en détail

- 09 - Les ratios d'analyse de l'activité et du résultat. Méthodologie et interprétation des ratios. Etre capable de retrouver les éléments de calcul.

- 09 - Les ratios d'analyse de l'activité et du résultat. Méthodologie et interprétation des ratios. Etre capable de retrouver les éléments de calcul. - 09 - Les ratios d'analyse de l'activité et du résultat Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o Méthodologie et interprétation des ratios. Etre capable de retrouver les éléments de calcul. Définition

Plus en détail

ETATS DE SYNTHESES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2005

ETATS DE SYNTHESES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2005 ETATS DE SYNTHESES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2005 1 - BILAN CONSOLIDÉ 2 - COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDÉ 3 - TABLEAU DE FLUX DE TRÉSORERIE CONSOLIDÉ 4 - TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES 5 IMMOBILISATIONS

Plus en détail

M E T H O D E «Dossier statistique de la situation. I Les sources d information. des entreprises en 2013»

M E T H O D E «Dossier statistique de la situation. I Les sources d information. des entreprises en 2013» M E T H O D E «Dossier statistique de la situation des entreprises en 2013» Ce dossier présente les informations chiffrées disponibles à partir de l exploitation des données comptables du fichier FIBEN

Plus en détail

Bilan 2008 & perspectives 2009. Surmonter la crise, préparer la reprise

Bilan 2008 & perspectives 2009. Surmonter la crise, préparer la reprise Bilan 2008 & perspectives 2009 Surmonter la crise, préparer la reprise Dossier de presse 3 0 j u i n 2 0 0 9 Contacts presse - Agence Hopscotch Marion Paisant T : 01 58 65 00 45 mpaisant@hopscotch.fr Pauline

Plus en détail

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER 1. Compléter le tableau de financement 2011 Affectation du bénéfice 2010 : Bénéfice 2010 359 286 Affectation en

Plus en détail

Les entreprises en Ile de France

Les entreprises en Ile de France Tendances régionales Les entreprises en Ile de France Contexte conjoncturel Bilan 1 Perspectives 1 lndicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide et simplifiée

Plus en détail

Autant par leur poids sanitaire, social et économique, que par leur médiatisation et leur retentissement

Autant par leur poids sanitaire, social et économique, que par leur médiatisation et leur retentissement VIOLENCES ET ACCIDENTS ACCIDENTS DE LA CIRCULATION Contexte Autant par leur poids sanitaire, social et économique, que par leur médiatisation et leur retentissement dans la vie quotidienne, les accidents

Plus en détail

17-19 ROUTE DE BORDEAUX BP 56 - DRAYTON SQUARE 33341 LESPARRE-MÉDOC CEDEX TÉL : 05 56 41 03 68 FAX : 05 56 41 83 09 EXTENCIAMEDOC@EXTENCIA.

17-19 ROUTE DE BORDEAUX BP 56 - DRAYTON SQUARE 33341 LESPARRE-MÉDOC CEDEX TÉL : 05 56 41 03 68 FAX : 05 56 41 83 09 EXTENCIAMEDOC@EXTENCIA. Le cabinet EXTENCIA, est membre du réseau CGP, qui accompagne aujourd hui de nombreuses officines. CGP c est le réseau national d experts-comptables spécialisés dans la gestion d officines pharmaceutiques.

Plus en détail

Un compte d activité de la banque de détail en France?

Un compte d activité de la banque de détail en France? Suites du rapport«lignes de métiers bancaires» Un compte d activité de la banque de détail en France? Emilie Crété, Direction Générale des Statistiques/SESOF BANQUE DE FRANCE 1 Plan I. Contexte II. Exploitation

Plus en détail

Master Marketing et développement commercial

Master Marketing et développement commercial Faculté des Sciences Economiques et de Gestion 27/28 Master Marketing et développement commercial Lieu de formation : Clermont Ferrand Références de l'enquête : 22 diplômés issus de la promotion 28 de

Plus en détail

Pour tout savoir sur nos services, demandez...

Pour tout savoir sur nos services, demandez... Monsieur CHUSSEAU Eric Plaquiste Pose cloisons 79 C rue Charles Hervé 17750 ETAULES Adh N : 0E023 La Rochelle, le 20 septembre 2013 Monsieur, Nous avons le plaisir de vous adresser votre dossier de gestion

Plus en détail

Compétitivité internationale des industries françaises des filières animales

Compétitivité internationale des industries françaises des filières animales Compétitivité internationale des industries françaises des filières animales Carl Gaigné Directeur de Recherche INRA RMT Economie des filières animales Compétitivité des filières animales françaises 10/12/13

Plus en détail

Evolution des risques sur les crédits à l habitat

Evolution des risques sur les crédits à l habitat Evolution des risques sur les crédits à l habitat n 5 février 2012 1/17 SOMMAIRE 1. PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES DE LA PRODUCTION... 4 2. ANALYSE DÉTAILLÉE DES INDICATEURS DE RISQUE... 8 2.1 Montant moyen

Plus en détail

FINANCE PME «Mieux maîtriser la gestion pour améliorer ses résultats»

FINANCE PME «Mieux maîtriser la gestion pour améliorer ses résultats» FINANCE PME «Mieux maîtriser la gestion pour améliorer ses résultats» PHASE I : FORMATION COLLECTIVE PHASE II : ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL PHASE I PROGRAMME DE FORMATION FINANCE PME «Mieux maîtriser la

Plus en détail

2 ème Partie : ANALYSE COMPTABLE 1- Analyse du Bilan. Résumé du cours

2 ème Partie : ANALYSE COMPTABLE 1- Analyse du Bilan. Résumé du cours 2 ème Partie : ANALYSE COMPTABLE 1- Analyse du Bilan Résumé du cours 1- Passage du Bilan Comptable au Bilan financier (bilan liquidité) Bilan comptable CORRECTIONS Bilan financier Il est établi suivant

Plus en détail

Analyse financière des entreprises d'hébergement et restauration en 2011

Analyse financière des entreprises d'hébergement et restauration en 2011 Analyse financière des entreprises d'hébergement et restauration en 211 EEn comme au niveau national, les établissements de restauration sont plus nombreux que ceux d'hébergement. Toutefois, la part des

Plus en détail

Diagnostic financier - Corrigé

Diagnostic financier - Corrigé Diagnostic financier - Corrigé Nous effectuerons ce diagnostic financier en présentant d abord une étude de rentabilité et de profitabilité du groupe Nestor, ensuite une étude de la structure financière

Plus en détail

Code NACE : 3312ZB - REPAR. MACHINES AGRICOLES. Exercice du 01/10/2009 au 30/09/2010. Expert Comptable 46 cours Léopold BP 80379 54007 NANCY Cedex

Code NACE : 3312ZB - REPAR. MACHINES AGRICOLES. Exercice du 01/10/2009 au 30/09/2010. Expert Comptable 46 cours Léopold BP 80379 54007 NANCY Cedex M. TEST 11 place SaintMartin BP 80394 57007 METZ CEDEX 01 Dossier de Gestion Exercice du 01/10/2009 au 30/09/2010 Cabinet comptable : Expert Comptable 46 cours Léopold BP 80379 54007 NANCY Cedex Cemogest

Plus en détail

Le Financement tde la PME. L expérience du Groupe TLG en Tunisie

Le Financement tde la PME. L expérience du Groupe TLG en Tunisie Le Financement tde la PME L expérience du Groupe TLG en Tunisie 1 La PME constitue un opérateur économique important dans l Economie tunisienne, et par conséquent un vecteur principal de la croissance

Plus en détail

I L ACTIVITE FINANCIERE II LES FLUX FINANCIERS III LE FINANCEMENT DU CYCLE D INVESTISSEMENT ET D EXPLOITATION

I L ACTIVITE FINANCIERE II LES FLUX FINANCIERS III LE FINANCEMENT DU CYCLE D INVESTISSEMENT ET D EXPLOITATION I L ACTIVITE FINANCIERE II LES FLUX FINANCIERS III LE FINANCEMENT DU CYCLE D INVESTISSEMENT ET D EXPLOITATION I L ACTIVITE FINANCIERE A/ COMMENT ASSURER LA RENTABILITE ET LA SOLVABILITE DE L ENTREPRISE?

Plus en détail

Poids des rayons les uns par rapport aux autres. Numéro 1 / 14 novembre 2012

Poids des rayons les uns par rapport aux autres. Numéro 1 / 14 novembre 2012 Numéro 1 / 14 novembre 2012 Rayons alimentaires de la grande distribution : première approche des coûts et des marges Contributeurs : Julie Blanchot, Philippe Boyer Les travaux de l observatoire de la

Plus en détail

Endettement des sociétés non financières françaises : ne nous alarmons pas!

Endettement des sociétés non financières françaises : ne nous alarmons pas! Apériodique n 13/24 19 mars 2013 Endettement des sociétés non financières françaises : ne nous alarmons pas! Le taux d endettement des sociétés non financières (SNF), défini comme l endettement rapporté

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2013 ISBN : 978-2-21255434-2

Groupe Eyrolles, 2013 ISBN : 978-2-21255434-2 , 2013 ISBN : 978-2-21255434-2 Sommaire Abréviations... 9 Introduction... 11 Principes sur l automatisation des calculs grâce à la codification de la liasse fiscale... 11 Contenu détaillé des lignes du

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS. 30 mars 2015

RESULTATS ANNUELS. 30 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 30 mars 2015 1 Sommaire Chiffres clés et faits marquants Résultats financiers 2014 Prévisions de marchés et perspectives du groupe 2 Chiffres Clés 2014 M 2014 2013 Chiffre d Affaires

Plus en détail

Financer son projet de création

Financer son projet de création Financer son projet de création - Fabrice ATTANE FERRAND, Délégué Régional Financement Garantie BPI France - Gentien COURIAT, Ordre des Experts-Comptables Un environnement régional favorable C est une

Plus en détail

Professionnels. MON business plan

Professionnels. MON business plan Professionnels MON business plan SOMMAIRE 1. MON PROJET...5 Présentation synthétique de mon projet Mes compétences Mes motivations Ma situation familiale et patrimoniale Mes associés 2. MON MARCHÉ...9

Plus en détail

RAPPORT D ANALYSE FINANCIERE. Pyrus

RAPPORT D ANALYSE FINANCIERE. Pyrus RAPPORT D ANALYSE FINANCIERE Pyrus 1. DESCRIPTION DE L ENTREPRISE : L objet de financement : Financer une phase technique pour valoriser des vieux arbres fruitiers issus de vergers afin de les transférer

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU PROJET

PRESENTATION GENERALE DU PROJET PRESENTATION GENERALE DU PROJET Le Chef d entreprise L entreprise Nom : Adresse commerciale : Prénom : Activité : Adresse : Forme juridique : Tél : Fax : Date de création : Chiffre d affaires : AN 1 :

Plus en détail

Contrat d Appui Entreprise Pré-dossier

Contrat d Appui Entreprise Pré-dossier Contrat d Appui Entreprise Pré-dossier FICHE D IDENTIFICATION DU PROJET Votre entreprise est à un stade majeur de son développement : création, innovation, développement ou transmission. Afin de mettre

Plus en détail

Les Cahiers Statistiques

Les Cahiers Statistiques septembre 2010 N 6 DIRECTION REGIONALE Etudes et Statistiques Les Cahiers Statistiques Languedoc-Roussillon Regard sur le marché du travail : En Languedoc-Roussillon, les métiers de l hôtellerie, restauration

Plus en détail

observatoire du Transport Sanitaire 2014 kpmg.fr

observatoire du Transport Sanitaire 2014 kpmg.fr observatoire du Transport Sanitaire 2014 kpmg.fr Edito Marc Basset, Associé, Responsable du secteur Transport sanitaire C est avec un grand plaisir que nous vous présentons l Observatoire du Transport

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER 2013

RAPPORT FINANCIER 2013 RAPPORT FINANCIER 2013 RAPPORT FINANCIER 2013 UN CADRE MACRO- ECONOMIQUE PROPICE Au cours de l année 2013, l activité ferroviaire s est développée dans un environnement macroéconomique sous le signe d

Plus en détail

La relation clients à distance

La relation clients à distance La relation clients à distance Évolution du nombre de centres de contacts en France 3500 3400 3300 3200 3100 3000 2900 2800 2700 3500 3300 3100 3000 2002 2003 2004 2005 (source Cesmo) Évolution du nombre

Plus en détail

Direction départementale des Hauts-de-Seine. Comité de Suivi de Financement de l Economie Hauts-de-Seine 27 septembre 2013

Direction départementale des Hauts-de-Seine. Comité de Suivi de Financement de l Economie Hauts-de-Seine 27 septembre 2013 Direction départementale des Hauts-de-Seine Comité de Suivi de Financement de l Economie Hauts-de-Seine 27 septembre 2013 Enquête Industrie Ile de France - août 2013 : La conjoncture francilienne est mieux

Plus en détail

COMPTE DE RESULTAT SIG CAF RATIOS SEUIL DE RENTABILITE BILAN COMPTABLE. Bilan Financier RATIOS. Structure financière

COMPTE DE RESULTAT SIG CAF RATIOS SEUIL DE RENTABILITE BILAN COMPTABLE. Bilan Financier RATIOS. Structure financière ORGANISATION DE L ANALYSE FINANCIERE L analyse financière est l'étude de l'activité, de la rentabilité et du Financement de l entreprise : Soit a posteriori (données historiques et présentes) Soit a priori

Plus en détail

ÉPREUVE À OPTION : OPTION GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE

ÉPREUVE À OPTION : OPTION GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E CONCOURS D'ADMINISTRATEUR-ADJOINT 2010-2011 DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA FORMATION Épreuve d'admissibilité 3 février 2011 ÉPREUVE À OPTION : OPTION GESTION

Plus en détail

AVANT-PROPOS page 2. POURQUOI UN TABLEAU DE BORD? page 4. 1- LES ÉTABLISSEMENTS page 8. 2- LES EFFECTIFS SALARIÉS page 17. 3- L EMPLOI page 45

AVANT-PROPOS page 2. POURQUOI UN TABLEAU DE BORD? page 4. 1- LES ÉTABLISSEMENTS page 8. 2- LES EFFECTIFS SALARIÉS page 17. 3- L EMPLOI page 45 TABLEAU DE BORD RÉGIIONAL DE L EMPLOII ET DE LA FORMATIION PROFESSIIONNELLE DANS LES TRANSPORTS ROUTIIERS ET LES ACTIIVIITÉS AUXIILIIAIIRES DU TRANSPORT Dellphiine MIIGLIIACCIIO AFT Déllégattiion Régiionalle

Plus en détail

Le système de cotation de la Banque de France Un outil au service de l économie

Le système de cotation de la Banque de France Un outil au service de l économie Direction générale des Activités Fiduciaires et de Place Direction des Entreprises Le système de cotation de la Banque de France Un outil au service de l économie Claire Mangin San Remo 17 octobre 2014

Plus en détail

56 rue Laffitte - 75320 PARIS CEDEX 09 Tél. : 01 55 07 85 85 Site internet : www.sett.org

56 rue Laffitte - 75320 PARIS CEDEX 09 Tél. : 01 55 07 85 85 Site internet : www.sett.org 56 rue Laffitte - 75320 PARIS CEDEX 09 Tél. : 01 55 07 85 85 Site internet : www.sett.org I. UNE CROISSANCE DE L EMPLOI INTERIMAIRE LIMITEE A 2,6% EN 2004 PAGE 4 L intérim n a pas connu en 2004, en dépit

Plus en détail

ETUDE Portrait statistique de la Filière Mer. 29 septembre 2011 1

ETUDE Portrait statistique de la Filière Mer. 29 septembre 2011 1 ETUDE Portrait statistique de la Filière Mer 2011 29 septembre 2011 1 1. Démarche méthodologique 2. Portrait synthétique de la Filière Mer 3. Quelques constats sur la formation professionnelle 4. Quelques

Plus en détail

SOMMAIRE PREFECTURE DES PYRENEES-ORIENTALES DIRECTION DEPARTEMENTALE DES FINANCES PUBLIQUES. Cabinet

SOMMAIRE PREFECTURE DES PYRENEES-ORIENTALES DIRECTION DEPARTEMENTALE DES FINANCES PUBLIQUES. Cabinet SOMMAIRE PREFECTURE DES PYRENEES-ORIENTALES Cabinet. Arrêté PREF/CABINET/BC/2015244-0001 du 1 er septembre 2015 modifiant l'arrêté n PREF/CABINET/BC/2015238-0001 du 26 août 2015 portant désignation des

Plus en détail

La méthode des scores, particulièrement de la Banque de France

La méthode des scores, particulièrement de la Banque de France La méthode des scores, particulièrement de la Banque de France Devant la multiplication des défaillances d entreprises au cours des années 80 et début des années 90, la Banque de France a produit des travaux

Plus en détail

Comité régional de l habitat et de l hébergement du Languedoc-Roussillon

Comité régional de l habitat et de l hébergement du Languedoc-Roussillon PREFET DE LA REGION LANGUEDOC ROUSSILLON Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale Montpellier, le 6 mars 2015 Pôle Cohésion Sociale Territoriale Comité régional de l habitat

Plus en détail

Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France

Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France NATIONAL - N 18 Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France Synthèse du «Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France» Altares, Février 2014 Objectifs o Eclairer

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI REUNION DU 7 FEVRIER 2014 RAPPORT N CR-14/17.030 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie régionale de développement de l'innovation dans

Plus en détail

Tableaux de bord : comment mesurer la performance de votre entreprise?

Tableaux de bord : comment mesurer la performance de votre entreprise? Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 5 et 6 octobre 2006 - Parc Expo Rennes Aéroport - Bruz Tableaux de bord : comment mesurer la performance de votre entreprise? Animé par : Cédric

Plus en détail

EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013

EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013 GENERALE DE SANTE SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 42.320.396,25 EUROS SIEGE SOCIAL : 96, AVENUE D IENA 75116 PARIS RCS PARIS 383 699 048 EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013 Mesdames, Messieurs les Actionnaires,

Plus en détail

Le recul de la rentabilité pèse sur l investissement des PME

Le recul de la rentabilité pèse sur l investissement des PME Le recul de la rentabilité pèse sur l investissement des PME Louis Marie HARPEDANNE de BELLEVILLE et Dominique LEFILLIATRE Direction des Entreprises Observatoire des entreprises L exploitation des bilans

Plus en détail

L année économique et sociale 2010 dans les Pays de la Loire

L année économique et sociale 2010 dans les Pays de la Loire L année économique et sociale 2010 dans les Pays de la Loire Rendez-vous de l Insee Elmostafa Okham Insee Pays de la Loire La situation économique au niveau national Page 2 En 2010, l économie française

Plus en détail

Grille d évaluation des forces et faiblesses de la PME

Grille d évaluation des forces et faiblesses de la PME Grille d évaluation des forces et faiblesses de la PME Attention! Seules les côtes + et ++ désignent des domaines satisfaisants de la gestion et les véritables points forts de l entreprise. La côte +/-

Plus en détail

ANALYSE DES ÉTATS FINANCIERS D UNE ENTREPRISE

ANALYSE DES ÉTATS FINANCIERS D UNE ENTREPRISE ANALYSE DES ÉTATS FINANCIERS D UNE ENTREPRISE IMPORTANCE DE COMPRENDRE SA SANTÉ 1- Qu est ce que l analyse financière? Évaluation méthodique de la situation financière d'une entreprise. 2- Buts de l analyse

Plus en détail

Contexte conjoncturel. Indicateur du Climat des Affaires

Contexte conjoncturel. Indicateur du Climat des Affaires Tendances régionales Les entreprises en Franche-Comté Bilan 2014 Perspectives 2015 Contexte conjoncturel Indicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide

Plus en détail

Observatoire du Transport Sanitaire 2011. kpmg.fr

Observatoire du Transport Sanitaire 2011. kpmg.fr Observatoire du Transport Sanitaire 2011 kpmg.fr Edito Observatoire du Transport Sanitaire 2011 1 Marc Basset Associé, Directeur Haute-Normandie Picardie-Maritime Dans la poursuite de nos travaux, nous

Plus en détail

pour l économie du Languedoc-Roussillon

pour l économie du Languedoc-Roussillon pour l économie du Languedoc-Roussillon RECENSEMENT DE LA POPULATION 2006 N 4 - Juillet 2009 Le Languedoc-Roussillon : la région où le nombre de logements a le plus augmenté Mireille LEFEBVRE - Insee Le

Plus en détail

MIDI-PYRENEES. Christine BOY A.F.T. 72 RUE EDMOND ROSTAND BP 92048 31018 TOULOUSE CEDEX 2 05 61 99 53 47 cboy@aft-iftim.com

MIDI-PYRENEES. Christine BOY A.F.T. 72 RUE EDMOND ROSTAND BP 92048 31018 TOULOUSE CEDEX 2 05 61 99 53 47 cboy@aft-iftim.com TABLEAU DE BORD RÉGIIONAL DE L EMPLOII ET DE LA FORMATIION PROFESSIIONNELLE DANS LES TRANSPORTS ROUTIIERS ET LES ACTIIVIITÉS AUXIILIIAIIRES DU TRANSPORT MIDI-PYRENEES 2009 Christine BOY A.F.T. 72 RUE EDMOND

Plus en détail

L'offre de soins en dialyse dans

L'offre de soins en dialyse dans L'offre de soins en dialyse dans la région Languedoc Roussillon Remerciements à la coordination : François DE CORNELISSEN, Jean-Pierre DAURES, Yann DUNY, Luc MARTY Document préparé par Florian BAYER, Malthilde

Plus en détail

Synthèse territoriale Emploi Formation. Zone d emploi Porte de Toulouse - Aude. Dynamiques socio-démographiques

Synthèse territoriale Emploi Formation. Zone d emploi Porte de Toulouse - Aude. Dynamiques socio-démographiques Edition juillet 2015 Synthèse territoriale Emploi Formation - Méthodologie : ce portrait met en avant les traits saillants de la zone au regard de l ensemble régional et hiérarchise ainsi les zones les

Plus en détail