Etude régionale sur le métier de monteur régleur dans l injection des matières plastiques. 17 décembre 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etude régionale sur le métier de monteur régleur dans l injection des matières plastiques. 17 décembre 2013"

Transcription

1 1 Etude régionale sur le métier de monteur régleur dans l injection des matières plastiques 17 décembre 2013

2 Sommaire 2 Contexte, objectifs et périmètre de l étude Le métier de monteur régleur et ses spécificités Les principaux risques Les pistes de prévention

3 CONTEXTE ET OBJECTIFS 3

4 Contexte 4 Alerte par le CST sur l exposition aux risques des monteurs-régleurs Lancement d une Commission Technique par le CTR 3 (CARSAT) Participation d Allizé Plasturgie à la Commission Technique, en qualité d expert

5 Objectifs 5 Repérer les risques et leurs déterminants Déterminer les pistes de prévention dans les domaines de l organisation des moyens matériels des ressources humaines Déployer ces pistes de prévention sur l ensemble de la profession

6 La méthode 6 détermination d un panel d entreprises représentatif de l Injection Plastique en Rhône- Alpes Études de poste et entretiens par des ergonomes et préventeurs Synthèse des risques et préconisations

7 L échantillon d entreprises 7 NB: les limites de l étude reposent sur cet échantillon

8 LE METIER 8

9 Le métier de monteur-régleur 9 Une diversité de dénominations de postes monteur-régleur monteur régleur chef d équipe monteur-régleur polyvalent monteur/régleur-opérateur technicien de production responsables de secteur aide monteur chef d atelier technicien ilôt technicien régleur

10 Le métier de monteur-régleur 10 Des tâches communes à tous les monteursrégleurs débriefing à la prise/fin de poste prépare ou consulte le planning des changements d outillage approvisionne/ range les moules approvisionne / range les périphériques démonte les moules monte les moules range et nettoie les postes règle les presses règle les robots, broyeur, tapis gère des alarmes et incidents (presses, robots, ) assure l interface avec les autres services (maintenance, ordo, ) réalise la maintenance 1 er niveau des presses

11 Le métier de monteur-régleur 11 Des tâches éventuellement réalisées en fonction de l entreprise s assure de la disponibilité des outillages met à jour des fiches de réglage met en place le poste pour l opérateur valide les premières pièces, la qualité de la fabrication en cours forme les opérateurs (accueil, qualité, consignes sécurité, ) réalise la maintenance 1 er niveau des moules approvisionne la matière, les colorants, les composants manage les équipes réalise le contrôle qualité / conditionnement suit les aspects quantitatifs et qualitatifs de la production : déclaration fin d OF vérifie des paramètres de réglage en cours de fabrication réalise des essais (nouveaux produits)

12 Le métier de monteur-régleur 12 horaires : majoritairement en 3x8h, quelques entreprises en horaires de journée ancienneté : de 6 mois à 30 ans âge : de 25 ans à 60 ans mais la majorité autour de 40 ans H/F : 1 femme sur l ensemble de l étude Type des contrats : principalement CDI Difficultés de recrutement : métier en tension (plus d offres que de demandes). Les principaux modes de recrutement sont : l apprentissage, la promotion interne, l intérim

13 Le métier de monteur-régleur 13 Formation initiale : de «opérateur ayant évolué vers cette fonction» à «BAC PRO» ; quelques BTS Plasturgie Formation continue : formations sécurité (pontier-élingueur, cariste, SST, habilitation électrique ), formation aux robots réalisées par les fournisseurs, formation réglage presse pour accompagner la prise de poste (interne ou organisme de formation professionnel) Évaluation des risques : faite pour toutes mais pas toujours d unité de travail spécifique aux monteurs régleurs

14 Le métier de monteur-régleur 14 Accidents du travail coups, pincements, brûlure par projection de matière, brûlure par contact machine, projections liquides, coupures, lors des interventions machine (presses et périphériques notamment robots) postures et efforts contraignants, chute de plain-pied, chute de hauteur (escabeau, marche-pied, machine, ), électrisation, manutention, circulation (passages étroits, co-activité piétons/engins, ) NB : il n est pas possible de réaliser des statistiques spécifiques au métier de monteur-régleur sur la base des AT/MP enregistrés par les CPAM, le métier n étant pas codifié.

15 Le métier de monteur-régleur 15 Maladies professionnelles Aucune maladie professionnelle n a été reconnue sur le panel des entreprises de l étude, mais de nombreux signalements ont été faits au sujet : De douleurs au dos, au cou, aux membres supérieurs (principalement épaules, poignets et doigts), aux chevilles, aux jambes, aux hanches De la chaleur Du bruit Du «stress» Des horaires de travail Des distances de déplacement importantes

16 RISQUES PRINCIPAUX 16

17 Résultats : risques principaux 17 Risque mécanique : Travail sur moule ou sur presse Branchement / débranchement des circuits d eau et des circuits électriques Bridage / débridage Manutention du moule avec palan Débouchage de l entrée matière Démontage / montage / débouchage buse queues éjection

18 Résultats : risques principaux 18 Risque électrique Démontage / montage colliers chauffants Branchements anarchiques Interventions dans les armoires électriques risque de brûlure : contact ou projection de matière en fusion purge de matière débouchage buse, Débouchage busettes

19 Résultats : risques principaux 19 risque de chute de hauteur interventions sur périphériques, broyeurs, trémie matière, colorateur interventions sur moules : montage, démontage

20 Résultats : risques principaux 20 risque TMS montage / démontage de moule bridage / débridage Alimentation matière

21 Résultats : risques principaux 21 risque chimique fumées de purge brûlage des buses pulvérisation agent anti-corrosif pulvérisation démoulant risques psycho-sociaux liés à la variété importante de matériels et de technicités à maîtriser à un apprentissage long et spécifique à chaque entreprise aux aléas fréquents avec une contrainte temporelle

22 PISTES DE PREVENTION 22

23 Résultats : pistes de prévention 23 aspect organisationnel organisation spatiale des zones de travail, des flux de déplacements entretien du matériel roulant (broyeurs, tapis ) évaluation des risques chimiques et privilégier les produits les moins dangereux organisation des zones de stockage des moules permettant un repérage et une manutention aisée (par exemple palettes métalliques, accès aux étagères de stockage avec un chariot élévateur, ) veille sur l état des câbles de palans / ponts roulants

24 Résultats : pistes de prévention 24 aspect organisationnel travail sur les cahiers des charges moule pour intégrer des mesures de prévention (bridage rapide, plaque antidérapante, identification masse, ) Organisation la planification de la production en fonction du retour d expérience des monteurs-régleurs, par exemple : adéquation moule/presse/ qualité des pièces, diminution des purges, Mise en place de fiches de réglages / fiches préparation matière / programmes téléchargeables Organisation de temps d échanges formalisés avec aspect méthodes, qualité, outillages,maintenance,

25 Résultats : pistes de prévention 25 aspect technique Bridage / débridage avec clé dynamométrique / clé à choc bridage magnétique montage rapide Harmoniser les dispositifs de bridage sur une même presse conception des presses : prises en nombre suffisant, pupitres réglables / bonne visibilité, accès aux différents organes

26 Résultats : pistes de prévention 26 aspect technique mise en place des cages de protection des robots munies de protecteurs mobiles si besoin d intervention définition d accès adaptés et sécurisés en hauteur lors des interventions sur les colorateurs, trémies, moules et robots mise en place de dispositifs de captage des polluants sur les presses notamment par rapport aux purges, aux nettoyage de buses, aux matières les plus émissives

27 Résultats : pistes de prévention 27 aspect technique (suite) mise en place de dispositif de récupération de l eau limitant les projections et renversements, ou automatisation des vidanges réflexion sur les choix et qualité des raccords rapides identification des tuyaux d eau (numérotation, couleurs) + Entrée/Sortie moule et des endroits de raccord (distributeurs)

28 Résultats : pistes de prévention 28 aspect technique (suite) réflexion sur la conception de système de montage et d accroche des queues d éjection -> groupe de travail monteursrégleurs Conception d outillages spécifiques, par exemple au débouchage des buses, mise en place des dispositifs différentiels à haute sensibilité en lien avec le risque électrique (pour éviter les contacts indirects notamment sur les changements de collier de chauffe) Amélioration de la stabilité lors des interventions en hauteur sur le moule (debout sur les colonnes ou sur les brides, encadrements presses) : passerelle élévatrice, plateformes mobiles,

29 Résultats : pistes de prévention 29 aspect humain Autorisation à l utilisation des moyens de manutention (chariot élévateur, pont roulant) habilitation électrique (BS ou B1 ou BR) formation à l utilisation des nouveaux programmes robots : fournisseur, référent robot Définir le contenu de la formation des nouveaux monteurs-régleurs, y compris les intérimaires améliorer la formation continue : matière, réglages presse, projection matière enrichir le volet prévention de la formation initiale (apprentissage, formation scolaire ) consignes, EPI adaptés : chaussures de sécurité, visière, manchettes, gants anti-chaleur, protections auditives,

30 Conclusions 30 Une Étude qui a permis de cerner le métier de monteur régleur, ses risques et de définir des pistes de travail pour les prévenir. Compte tenu de la diversité des entreprises, process, machines, organisations, produits, matières il n est pas possible de définir des solutions généralisables à toutes les situations de travail. Les pistes de préventions relevées dans la présente étude doivent être discutées en entreprise avec les personnels concernés, les IRP, les services techniques et les représentants des directions.

31 Suites de l étude 31 Quelle est votre perception sur les conclusions de cette étude? Avez-vous identifié des solutions adaptables à vos situations de travail? De quelle type d aide auriez-vous besoin? Pour quoi faire?

Monteurs-régleurs en injection plastique Quels risques? Quelles pistes de prévention?

Monteurs-régleurs en injection plastique Quels risques? Quelles pistes de prévention? SP 1200 - Décembre 2015 Monteurs-régleurs en injection plastique Quels risques? Quelles pistes de prévention? 2 Monteurs-régleurs en injection plastique PREAMBULE C est une étude réalisée en 2013, à l

Plus en détail

Évaluation du risque chimique et étude métrologique au sein d un atelier de plasturgie

Évaluation du risque chimique et étude métrologique au sein d un atelier de plasturgie Faculté de médecine de Dijon Présentation du secteur de la plasturgie Évaluation du risque chimique et étude métrologique au sein d un atelier de plasturgie Dr Philippe REY Mémoire présenté pour l obtention

Plus en détail

H3202 - Réglage d'équipement de formage des plastiques et caoutchoucs

H3202 - Réglage d'équipement de formage des plastiques et caoutchoucs Appellations Aide-régleur / Aide-régleuse en industrie plastique et caoutchouc Régleur / Régleuse de presse à injecter Conducteur / Conductrice de ligne d'injection en industrie plastique et caoutchouc

Plus en détail

H3202 - Réglage d'équipement de formage des plastiques et caoutchoucs

H3202 - Réglage d'équipement de formage des plastiques et caoutchoucs Appellations (Métiers courants) Technicien / Technicienne de production en matériaux composites Définition Installe les outillages et règle les équipements pour la production de pièces en plastique ou

Plus en détail

Octobre 2010 SOMMAIRE

Octobre 2010 SOMMAIRE R E F E R E N T I E L M E T I E R E L E C T R I C I E N D U S P E C T A C L E Octobre 2010 SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE D EXERCICE DU METIER D ELECTRICIEN DU SPECTACLE 1.1 Environnement du métier 1.2 Conditions

Plus en détail

H3202 - Réglage d'équipement de formage des plastiques et caoutchoucs

H3202 - Réglage d'équipement de formage des plastiques et caoutchoucs H3202 - Réglage d'éuipement de formage des plastiues et caoutchoucs Appellations Aide-régleur / Aide-régleuse en industrie plastiue et caoutchouc Régleur / Régleuse de presse à injecter Conducteur / Conductrice

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION. 1 Entreprise utilisatrice... Nature :... Lieu :... Début des travaux :... Fin des travaux :...

PLAN DE PRÉVENTION. 1 Entreprise utilisatrice... Nature :... Lieu :... Début des travaux :... Fin des travaux :... PLAN DE PRÉVENTION Objectif : Le plan de prévention permet de limiter les risques liés à la coactivité des personnes présentes sur le lieu d une intervention. Il est réalisé à l issue d une visite préalable

Plus en détail

GRILLE D AIDE AU REPERAGE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

GRILLE D AIDE AU REPERAGE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS MANUTENTION MANUELLE Postures inadaptées : Port de charge > 25 kg Matériels de manutention : Transpalettes : Chute de la charge Diables : Manutention ou manipulation répétée Chariots manuels : Cadence

Plus en détail

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de production des Industries Chimiques : niveau III* Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification * le niveau auquel il est fait référence est celui

Plus en détail

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Conducteur(trice) de ligne de conditionnement des Industries Chimiques : niveau IV* Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification * le niveau auquel il est fait référence

Plus en détail

CQP Animation d équipe option maintenance. Référentiel de compétences

CQP Animation d équipe option maintenance. Référentiel de compétences CQP Animation d équipe option maintenance Référentiel de compétences Le CQP Animation équipe présente deux options : Production Maintenance Ce document présente le CQP Animation d équipe option maintenance

Plus en détail

La Médecine du Travail : Ses missions, les évolutions attendues

La Médecine du Travail : Ses missions, les évolutions attendues La Médecine du Travail : Ses missions, les évolutions attendues La prévention des risques professionnels EXPERTIS - Pôle Prévention 1 Membre de l association régionale des services de santé au travail

Plus en détail

Entreprises de travail à façon de la viande. Document unique d évaluation des risques (DUER)

Entreprises de travail à façon de la viande. Document unique d évaluation des risques (DUER) Entreprises de travail à façon de la viande Document unique d évaluation des risques (DUER) La sécurité du personnel passe par une démarche d identification et d analyse des risques, puis de recherche

Plus en détail

Formations en sécurité. Conseil en sécurité

Formations en sécurité. Conseil en sécurité Formations en sécurité Conseil en sécurité Sécurit Up 85 Bis route de Saint-Priest 69780 Mions Tél : 04 78 21 72 90 Fax : 04 78 21 73 76 E-mail : contact@securitup.fr Quelques chiffres En 2010, selon les

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien

Plus en détail

Individuels - équipement de protection auditive adaptée et en bon état

Individuels - équipement de protection auditive adaptée et en bon état AMBIANCES : BRUIT Source de bruit du type : - matériels, machines, outils - signaux sonores - conversation - Exposition à des amplitudes sonores trop importantes - intégration à la conception des locaux

Plus en détail

Prévention des risques professionnels en BTS FED. Sommaire. Projet pe dagogique. BTS FED Prévention des risques professionnels 2014

Prévention des risques professionnels en BTS FED. Sommaire. Projet pe dagogique. BTS FED Prévention des risques professionnels 2014 Projet pe dagogique Prévention des risques professionnels en BTS FED Yannick HEMERY, Fabien JONQUIERE, Luc ROLOS, Sommaire Intention pédagogique 1 Prévention des risques et référentiel BTS FED 2 Référentiel

Plus en détail

mémo santé contraintes physiques : les reflexes à adopter et de l isolation métiers du plâtre Chef d entreprise artisanale

mémo santé contraintes physiques : les reflexes à adopter et de l isolation métiers du plâtre Chef d entreprise artisanale mémo santé Chef d entreprise artisanale métiers du plâtre et de l isolation contraintes physiques : les reflexes à adopter Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser

Plus en détail

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Agent logistique logistique www.cpnef.info

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Agent logistique logistique www.cpnef.info production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Agent logistique logistique www.cpnef.info 2 CQP validé par la CPNE de la branche «Production d eaux embouteillées,

Plus en détail

5, D. Détecteurs de sécurité photoélectriques Pédale de commande

5, D. Détecteurs de sécurité photoélectriques Pédale de commande PRESSE PLIEUSE HYDRAULIQUE : le mouvement du coulisseau est assuré par des cylindres hydrauliques. 3 2 C A B 1 5, D Éléments de la presse plieuse hydraulique 1 Bâti Dispositifs de sécurité 2 Coulisseau

Plus en détail

Analyse Ergonomique. Postes de fabrication des boites aux lettres individuelles. (modèle moyen, 1 porte)

Analyse Ergonomique. Postes de fabrication des boites aux lettres individuelles. (modèle moyen, 1 porte) Analyse Ergonomique Postes de fabrication des boites aux lettres individuelles (modèle moyen, 1 porte) Plan de l exposé Observations Conséquences Aménagements et pistes d amélioration 1ère Partie : OBSERVATIONS

Plus en détail

Document unique d évaluation et de prévention des risques

Document unique d évaluation et de prévention des risques Établissement : ESAT OVE THÔNES Unité de travail : ATELIER SOUS TRAITANCE INDUSTRIELLE ET CONDITIONNEMENT CIRCULATION des piétons des véhicules différence de niveaux état des surfaces de sol R50 G2 -Tenir

Plus en détail

Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise ou la collectivité

Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise ou la collectivité Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise ou la collectivité 1. Les acteurs au sein de l entreprise ou la collectivité Les prérogatives des DP en santé-sécurité

Plus en détail

ANALYSE des RISQUES PROFESSIONNELS dans un HYPERMARCHE et PRECONISATIONS

ANALYSE des RISQUES PROFESSIONNELS dans un HYPERMARCHE et PRECONISATIONS ANALYSE des RISQUES PROFESSIONNELS dans un HYPERMARCHE et PRECONISATIONS Pourquoi la grande distribution Important secteur d emploi Sinistralité notable Métiers nombreux et variés La grande distribution

Plus en détail

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 CAISSE RÉGIONALE D ASSURANCE MALADIE RHÔNE -ALPES Service Prévention des Risques Professionnels 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 FT 1022 OCTOBRE

Plus en détail

ECOLE D ARZEW (EAZ) SECURITE INDUSTRIELLE

ECOLE D ARZEW (EAZ) SECURITE INDUSTRIELLE ECOLE D ARZEW (EAZ) INDEX THEMES DUREE PERIODE ZSEC 01 ZSEC 02 EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS EN ENTREPRISE ANALYSE DES ACCIDENTS DE TRAVAIL PAR METHODE DE L ARBRE DES CAUSES 05 Jours 05 Jours ZSEC

Plus en détail

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Presses plieuses

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Presses plieuses Identification de l équipement : Complété par : Date : Presses plieuses G A PRESSE PLIEUSE MÉCANIQUE À EMBRAYAGE À FRICTION : le mouvement du tablier est assuré par le volant d entraînement il est possible

Plus en détail

Préface. Ce guide est basé sur l offre Système P et donne les spécificités du Système G, au cas par cas.

Préface. Ce guide est basé sur l offre Système P et donne les spécificités du Système G, au cas par cas. Préface Vous venez d acquérir un tableau BT Prisma Plus de la marque Merlin Gerin (coffret ou armoire Système G / cellule Système P) et nous vous en remercions. Afin de préserver ses caractéristiques de

Plus en détail

des risques professionnels

des risques professionnels Prévention des risques professionnels Réparateurs automobiles Garagistes Peintres carrossiers Des gestes simples pour vous protéger Développer une allergie respiratoire, se faire mal au dos en soulevant

Plus en détail

I. SENSIBILITE DES PETITES ENTREPRISES AUX RISQUES PROFESSIONNELS

I. SENSIBILITE DES PETITES ENTREPRISES AUX RISQUES PROFESSIONNELS Les PME et les risques professionnels Gilles THUILLOT Directeur de Département 01 55 33 21 06 Gilles.thuillot@lh2.fr Vanessa GALISSI Directrice d études au département Opinion Institutionnel 01 55 33 21

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MÉTIERS DE LA PIERRE

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MÉTIERS DE LA PIERRE MÉMO SANTÉ MÉTIERS DE LA PIERRE CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail

1) Présentation de Behr France Hambach

1) Présentation de Behr France Hambach BEHR France Hambach SOMMAIRE 1. Présentation de la sté Behr France Hambach 2. Les principaux dangers et risques associés sur le site de Behr France Hambach 3. L évaluation des risques V2009 : * constats

Plus en détail

Son objectif est de sensibiliser aux conséquences des TMS et de proposer des pistes de réflexion sur les axes d actions de prévention possibles.

Son objectif est de sensibiliser aux conséquences des TMS et de proposer des pistes de réflexion sur les axes d actions de prévention possibles. Troubles MusculoSquelettiques (TMS) et Industries Agroalimentaires Ce diaporama s adresse à toute entreprise agroalimentaire souhaitant disposer d un premier niveau d information sur les Troubles MusculoSquelettiques.

Plus en détail

Qualification minimale après obtention : Niveau IV, échelon 1

Qualification minimale après obtention : Niveau IV, échelon 1 CP Certificat de ualification Professionnelle Octobre 2005 Technicien Technicien de de maintenance ualification minimale après obtention Niveau IV, échelon 1 Des CP pour les salariés Ce que peut m apporter

Plus en détail

Innovation-Prévention 19 rue Paul Séramy 77300 Fontainebleau

Innovation-Prévention 19 rue Paul Séramy 77300 Fontainebleau Innovation - Prévention conseil - accompagnement - formation Programme de formation du Date à définir de 9h à 12h et 13h à 17h «Habilitation électrique» (B0-H0) Innovation-Prévention 19 rue Paul Séramy

Plus en détail

Conception pièces et outillages en injection

Conception pièces et outillages en injection Formations Techniques ( ) Conception pièces et outillages en injection Durée :... 2 x 5 jours - 70 heures Personnel concerné :... dessinateur industriel, agent de méthodes, concepteur de pièces devant

Plus en détail

Exploiter le clip métier : responsable méthodes en logistique

Exploiter le clip métier : responsable méthodes en logistique Exploiter le clip métier : responsable méthodes en logistique FICHE D ANIMATION Principaux thèmes abordés - L'activité d'un responsable méthodes en logistique - La place des femmes dans ce métier - Les

Plus en détail

THEMES DE FORMATION 2015 EN INTRA ENTREPRISES

THEMES DE FORMATION 2015 EN INTRA ENTREPRISES THEMES DE FORMATION 2015 EN INTRA ENTREPRISES Thème 1 Management de la qualité 20 modules Thème 2 Management da la sécurité et santé au travail 28 modules Thème 3 Gestion des chantiers 21 modules Thème

Plus en détail

Le Progrès Continu... notre fixation! Communication sur le progrès. www.gris-decoupage.com. Communication sur le progrès 2008. www.unglobalcompact.

Le Progrès Continu... notre fixation! Communication sur le progrès. www.gris-decoupage.com. Communication sur le progrès 2008. www.unglobalcompact. Le Progrès Continu... notre fixation! Communication sur le progrès 2014 Communication sur le progrès 2008 www.gris-decoupage.com www.unglobalcompact.org Engagement de GRIS DECOUPAGE dans le Global Compact

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS. Nous mettons nos compétences à votre disposition pour vous proposer des formations en intra et inter entreprise.

CATALOGUE DE FORMATIONS. Nous mettons nos compétences à votre disposition pour vous proposer des formations en intra et inter entreprise. CATALOGUE DE FORMATIONS Nous mettons nos compétences à votre disposition pour vous proposer des formations en intra et inter entreprise. SOMMAIRE Les formation proposées 3 Informations administratives

Plus en détail

Conditions de travail des salariés en EHPAD

Conditions de travail des salariés en EHPAD Conditions de travail des salariés en EHPAD Évaluation des facteurs organisationnels et psychosociaux Journées d Automne, SMSTS 6 novembre 2014 Centre de Conférences de l Aar, Schiltigheim Dr Christophe

Plus en détail

SERVICE DE STERILISATION

SERVICE DE STERILISATION Enquête du CHSCT SERVICE DE STERILISATION mai 2012 2 Sommaire Introduction Organisation du travail Les locaux Transport/réception du matériel La zone de lavage La zone conditionnement La zone de déchargement

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. Etablissement :

DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. Etablissement : DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Etablissement : INTERVENANTS ET DEMARCHE L évaluation des risques professionnels a été réalisée par 1 le chef d entreprise et /ou le directeur

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Fiche Prévention LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Former les agents à la sécurité constitue une obligation légale de l autorité territoriale et fait partie intégrante de la politique

Plus en détail

Santé et sécurité dans les cuisines et la restauration

Santé et sécurité dans les cuisines et la restauration Symposium SOHF 2009: "Prévenir les risques à la place de travail dans les établissements de santé" Santé et sécurité dans les cuisines et la restauration Lausanne, 3 septembre 2009 Intervenants: Aurélia

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Bilan en Midi Pyrénées et perspectives dans le cadre de la loi réformant l organisation de la santé au travail de juillet 2011 Cadre législatif Loi

Plus en détail

Quality. Health. Formation Assistance Expertise Conseil. Safety. Environment

Quality. Health. Formation Assistance Expertise Conseil. Safety. Environment Quality Health Safety Formation Assistance Expertise Conseil Environment THEME DE FORMATION EN INTRA ENTREPRISES 20 16 Sommaire Thème 1 MQ Management de la qualité 24 modules Thème 2 MS Management de la

Plus en détail

Ce guide a été réalisé par la CRAM des Pays de la Loire. Il comprend :

Ce guide a été réalisé par la CRAM des Pays de la Loire. Il comprend : Ce guide a été réalisé par la CRAM des Pays de la Loire et les Services de Santé au Travail de la Loire Atlantique et du Maine et Loire. Il comprend : S M I CHÂTEAUBRIANT les principes de l évaluation

Plus en détail

SéConForm FORMATION ELECTRICITE FORMATION LEVAGE. FORMATION ATEX (risque explosion) Sécurité, Conseil, Formation. Savoir avancer

SéConForm FORMATION ELECTRICITE FORMATION LEVAGE. FORMATION ATEX (risque explosion) Sécurité, Conseil, Formation. Savoir avancer FORMATION ELECTRICITE FORMATION LEVAGE FORMATION ATEX (risque explosion) SéConForm Sécurité, Conseil, Formation GOARDOU Vincent 06.82.08.07.52 vincent.goardou@sfr.fr Savoir avancer Formations «Sécurité

Plus en détail

Les risques professionnels en stérilisation

Les risques professionnels en stérilisation Les risques professionnels en stérilisation H. Mockly-Postal Pharmacien RAQ - Stérilisation CHRU Besançon Contexte Réglementaire Certification En stérilisation Conclusion Principales situations rencontrées

Plus en détail

I1304 - Installation et maintenance d'équipements industriels et d'exploitation

I1304 - Installation et maintenance d'équipements industriels et d'exploitation Appellations Agent / Agente de maintenance industrielle Mécanicien / Mécanicienne de maintenance de matériel ferroviaire Agent / Agente de maîtrise d'atelier de maintenance industrielle Nivoculteur / Nivocultrice

Plus en détail

De la compréhension du risque à la mise en sécurité, vous accompagne dans votre démarche de prévention contre les chutes

De la compréhension du risque à la mise en sécurité, vous accompagne dans votre démarche de prévention contre les chutes De la compréhension du risque à la mise en sécurité, vous accompagne dans votre démarche de prévention contre les chutes www.davoc.fr Expertise de la sécurité en hauteur Concevoir les solutions techniques

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION. Personne chargée du suivi du Plan de Prévention (nom, qualification, coordonnées) :

PLAN DE PREVENTION. Personne chargée du suivi du Plan de Prévention (nom, qualification, coordonnées) : PLAN DE PREVENTION ETABLISSEMENT SCOLAIRE Nom de l'établissement scolaire : Adresse : Téléphone : Nom du chef d'établissement : Personne chargée du suivi du Plan de Prévention (nom, qualification, coordonnées)

Plus en détail

Livret de Sécurité pour les personnels des caves de vinification

Livret de Sécurité pour les personnels des caves de vinification santé - sécurité au travail > VINIFICATION Livret de Sécurité pour les personnels des caves de vinification Vous allez travailler dans une cave de vinification... Bienvenue... lisez ce document, il vous

Plus en détail

H2912 - Réglage d'équipement de production industrielle

H2912 - Réglage d'équipement de production industrielle Appellations (Métiers courants) Régleur / Régleuse sur machine de production Régleur programmateur industriel / Régleuse programmatrice industrielle Définition Réalise les réglages des équipements de production,

Plus en détail

JOURNEE RECHERCHE ET SANTE SFRP. 9 novembre 2010 ETUDES DE POSTE ET RADIOPROTECTION. Etude de postes pour le document unique. Françoise ROUSSILLE

JOURNEE RECHERCHE ET SANTE SFRP. 9 novembre 2010 ETUDES DE POSTE ET RADIOPROTECTION. Etude de postes pour le document unique. Françoise ROUSSILLE JOURNEE RECHERCHE ET SANTE SFRP 9 novembre 2010 ETUDES DE POSTE ET RADIOPROTECTION Etude de postes pour le document unique De la maitrise des risques à l étude de postes Maitriser les risques professionnels

Plus en détail

Travailleur isolé. Cependant pour des travaux très dangereux, la notion de travailleur isolé peut s entendre pour des périodes de quelques minutes

Travailleur isolé. Cependant pour des travaux très dangereux, la notion de travailleur isolé peut s entendre pour des périodes de quelques minutes Conseils prévention Santé au travail Travailleur isolé Crée le 20/09/2012 par Frédérique Sierra 1 Définition du travailleur isolé (INRS, ED 985, travail isolé) Une personne devra être considérée comme

Plus en détail

CAS AUCHAN PROPOSITION DE CORRIGE. DOSSIER 1 : Le management de l équipe (annexes 1 à 7)

CAS AUCHAN PROPOSITION DE CORRIGE. DOSSIER 1 : Le management de l équipe (annexes 1 à 7) CAS AUCHAN PROPOSITION DE CORRIGE DOSSIER 1 : Le management de l équipe (annexes 1 à 7) 1.1. Rédigez la fiche de poste d un employé libre service non alimentaire. Fiche de poste : EMPLOYE LIBRE SERVICE

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Réalisation d interventions de maintenance préventive en Mécanique, Électrotechnique, Automatismes

REFERENTIEL DU CQPM. Réalisation d interventions de maintenance préventive en Mécanique, Électrotechnique, Automatismes COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 08/11/2006 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technicien (ne) en maintenance industrielle

Plus en détail

EXPLOITATION. X. XXXXX exploitante. conjoint collaborateur A. AAAA CDI. Z. ZZZZZ TESA oct.-10 nov.-10

EXPLOITATION. X. XXXXX exploitante. conjoint collaborateur A. AAAA CDI. Z. ZZZZZ TESA oct.-10 nov.-10 EPLOITATION EPLOITATION AGRICOLE EARL 72 DATE DE CRÉATION 1 juil. 10 MISE À JOUR 6 déc. 10. exploitante dates tâches si spécifiques travaux sur machines traitement Travailleurs permanents Y. YYYYY conjoint

Plus en détail

- MANAGER HSE- FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 4

- MANAGER HSE- FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 4 FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 4 - MANAGER HSE- 1-OBJECTIFS A l issue de la formation, les Managers deviennent un moteur dans le déploiement de la politique HSE de l entreprise. Contribuer à définir la

Plus en détail

Convention de partenariat Etat/OPPBTP. sur la prévention des risques professionnels

Convention de partenariat Etat/OPPBTP. sur la prévention des risques professionnels Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère délégué à l emploi, au travail et à l insertion professionnelle des jeunes Convention de partenariat Etat/OPPBTP sur la prévention

Plus en détail

MÉMO SANTÉ. Contraintes physiques: LES RÉFLEXES À ADOPTER

MÉMO SANTÉ. Contraintes physiques: LES RÉFLEXES À ADOPTER MÉMO SANTÉ PAYSAGISTES Contraintes physiques: LES RÉFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité tout au long de sa vie

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. dans les Etablissements scolaires du Second degré

DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. dans les Etablissements scolaires du Second degré DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS dans les Etablissements scolaires du Second degré Depuis 1991, tout employeur a l'obligation d'évaluer les risques professionnels au sein de son

Plus en détail

Sécurité et Prévention : les 10 bonnes pratiques spécifiques au BTP

Sécurité et Prévention : les 10 bonnes pratiques spécifiques au BTP Sécurité et Prévention : les 10 bonnes pratiques spécifiques au BTP Livre blanc Mars 2013 Éditions Tissot Mars 2013 Page 1 sur 8 1. Faire un diagnostic sécurité de votre entreprise Vous avez évalué vos

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle. CQP Agent Logistique

Certificat de Qualification Professionnelle. CQP Agent Logistique Certificat de Qualification Professionnelle CQP Agent Logistique 1 Les différentes relations fonctionnelles Service qualité Services périphériques Le pilote Animateur logistique Agent de maîtrise logistique

Plus en détail

Les fondamentaux en Santé Sécurité au Travail

Les fondamentaux en Santé Sécurité au Travail santé - sécurité au travail Enseignement agricole Les fondamentaux en Santé Sécurité au Travail Du danger à la prévention des risques professionnels Le secteur agricole est un secteur «à risques». Mais

Plus en détail

Risques professionnels et prévention

Risques professionnels et prévention Janvier 2015 Risques professionnels et prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles Vincent JULLIEN Directeur de clientèle vj@institutviavoice.com 01.40.54.13.77 Eva MOACHON Consultante

Plus en détail

Entretiens. Résultats statistiques de l année. Date de mise à jour 01/04/09. Nom de l établissement

Entretiens. Résultats statistiques de l année. Date de mise à jour 01/04/09. Nom de l établissement Gestion de la santé et de la sécurité au travail dans l entreprise Vingt thèmes pour évaluer votre niveau d organisation et l implication de votre personnel Nom de l établissement Date de mise à jour 01/04/09

Plus en détail

DOCUMENT D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. EHPAD La BASTIDE

DOCUMENT D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. EHPAD La BASTIDE GR-RP-PR-01 DOCUMENT D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS EHPAD La BASTIDE OBJET Ce document a pour objet de définir l'évaluation des risques pour la sécurité et la santé des travailleurs au sein de

Plus en détail

Livret sécurité Compass

Livret sécurité Compass Livret sécurité Compass Livret SÉCURITÉ COMPASS La sécurité notre première exigence SOMMAIRE 2 La sécurité notre première exigence 4 Consignes générales de circulation 6 Consignes générales au poste de

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et environnement

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et environnement COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C Dernière modification : 05/06/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Certificat d aptitude professionnelle Métier du pressing 5 DÉFINITION DU SECTEUR D EMPLOI Dans la catégorie des métiers

Plus en détail

CDPI : «PREPARATEUR DE COMMANDES»

CDPI : «PREPARATEUR DE COMMANDES» Objectifs : A l issue de la formation, le participant devra être capable de : Maîtriser les différentes missions liées à la fonction de préparateur de commandes Réceptionner, stocker, préparer et expédier

Plus en détail

Marie Surgelés-ASSTV86 MARIE SURGELES FABRICATION DE LA SAUCE BÉCHAMEL

Marie Surgelés-ASSTV86 MARIE SURGELES FABRICATION DE LA SAUCE BÉCHAMEL MARIE SURGELES FABRICATION DE LA SAUCE BÉCHAMEL 1 SOMMAIRE Marie Surgelés-ASSTV86 o Contexte de l entreprise o Origine compréhension et évolution de la demande o Méthodologie d intervention o Résultats

Plus en détail

Programme des formations

Programme des formations Les participants devront être volontaires et motivés. L enseignement étant centré sur la pratique gestuelle et la participation active, le jour de la formation, les travailleurs inscrits devront être capables

Plus en détail

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes 1. DEFINITIONS Le travail en hauteur désigne soit un emplacement de travail (toitures, charpentes, passerelles ), soit l utilisation de certains équipements (échelles, échafaudages, plates-formes de travail

Plus en détail

Zone de traitement thermique Analyse des risques

Zone de traitement thermique Analyse des risques Zone de traitement thermique Analyse des risques Objectif Améliorer les conditions de travail tout en optimisant la productivité. Implantation zone de travail au sein de l'entreprise Zone Traitement thermique

Plus en détail

MIEUX CONNAITRE LA GESTION DE PRODUCTION INITIATION A LA GESTION DE PRODUCTION LES ENJEUX

MIEUX CONNAITRE LA GESTION DE PRODUCTION INITIATION A LA GESTION DE PRODUCTION LES ENJEUX MIEUX CONNAITRE LA GESTION DE PRODUCTION INITIATION A LA GESTION DE PRODUCTION LES ENJEUX 1 En Économie de Production, le prix de vente est fixé par l entreprise : PRIX DE VENTE = ( COUT DE REVIENT ) +

Plus en détail

INTÉGRER LES FACTEURS DE RISQUES LIÉS À LA PÉNIBILITÉ DANS UNE DÉMARCHE DE PRÉVENTION

INTÉGRER LES FACTEURS DE RISQUES LIÉS À LA PÉNIBILITÉ DANS UNE DÉMARCHE DE PRÉVENTION INTÉGRER LES FACTEURS DE RISQUES LIÉS À LA PÉNIBILITÉ DANS UNE DÉMARCHE DE PRÉVENTION Diagnostiquer «et prévenir les risques : les agents chimiques dangereux» Préventica 2013 INTERVENANTS : Claude Routard

Plus en détail

RECO. Mise en rayon Prévenir les risques liés à la manutention manuelle R.478

RECO. Mise en rayon Prévenir les risques liés à la manutention manuelle R.478 RECO R.478 DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES SERVICES, COMMERCES ET INDUSTRIES DE L'ALIMENTATION Mise en rayon Prévenir les risques liés à la manutention manuelle Des mesures de prévention pour réduire

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE PORTANT SUR L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE DES TRAVAILLEURS

DOCUMENT UNIQUE PORTANT SUR L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE DES TRAVAILLEURS DOCUMENT UNIQUE PORTANT SUR L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE DES TRAVAILLEURS Décret no 2001-1016 du 5 novembre 2001 Article L. 230-2 du code du travail et modifiant le code du travail (deuxième

Plus en détail

Pressurage en Champagne

Pressurage en Champagne Plus de documentation sur http://references-sante-securite.msa.fr Vos interlocuteurs Santé Sécurité au Travail MSA MARNE ARDENNES MEUSE 24 boulevard Louis Roederer 51077 REIMS CEDEX Tél. 03 26 40 80 76

Plus en détail

ANNEXE I. RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES (arrêté du 3 septembre 1997)

ANNEXE I. RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES (arrêté du 3 septembre 1997) ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES (arrêté du 3 septembre 1997) L hôtellerie-restauration, au sens large du terme, regroupe l ensemble des activités qui répondent aux besoins de la clientèle

Plus en détail

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)?

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Symptômes et atteintes qui touchent principalement ces structures : nerfs muscles tendons ligaments articulations vaisseaux sanguins Cela peut se produire

Plus en détail

EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Rappel réglementaire Le Code du travail impose à l employeur de : - Assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs (Art. L. 4121-1 C.

Plus en détail

RÉPERTOIRE Sessions de formation SST

RÉPERTOIRE Sessions de formation SST RÉPERTOIRE Sessions de formation SST L ASFETM est une association sectorielle paritaire (ASP) constituée en vertu de la Loi sur la santé et la sécurité du travail et vouée à la prévention des accidents

Plus en détail

La démarche globale d évaluation des risques professionnels

La démarche globale d évaluation des risques professionnels La démarche globale d évaluation des risques professionnels Journées Nationales de Prévention 2014 La démarche d évaluation des risques professionnels Méthodologie : 5 étapes 1 Définir les unités de travail

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER SERRURIERS METALLIERS

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER SERRURIERS METALLIERS MÉMO SANTÉ SERRURIERS METALLIERS CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail

JUIN. Bénéfices d une approche intégrée de management Santé Sécurité Environnement. Préventica MARSEILLE 17, 18, 19 CONGRES // SALONS 2014

JUIN. Bénéfices d une approche intégrée de management Santé Sécurité Environnement. Préventica MARSEILLE 17, 18, 19 CONGRES // SALONS 2014 Bénéfices d une approche intégrée de management Santé Sécurité Environnement Préventica CONGRES // SALONS 2014 MARSEILLE 17, 18, 19 JUIN 26è édition nationale Le contexte Industriel «Airbus Helicopters»

Plus en détail

Le Risque Chimique : Evaluation et Prévention

Le Risque Chimique : Evaluation et Prévention Le Risque Chimique : Evaluation et Prévention Le Risque Chimique et Produits Chimiques Omniprésents dans le milieu professionnel : près de 40% des salariés sont exposés à au moins 1 produit chimique (SUMER

Plus en détail

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE 1 Pièce V Notice d hygiène et de sécurité Page 1 SOMMAIRE I.ORGANISATION GÉNÉRALE...4 A-Effectif et rythme de travail...4 B-C.H.S.C.T...4 C-Formation et information

Plus en détail

L habilitation : un élément primordial de la politique Sécurité de l entreprise

L habilitation : un élément primordial de la politique Sécurité de l entreprise L habilitation est la reconnaissance par l employeur, de la capacité d une personne à accomplir en sécurité les tâches fixées L habilitation : un élément primordial de la politique Sécurité de l entreprise

Plus en détail

ROYAL SCHOOL. Mini-Catalogue QHSE. Législation. Situations d intervention d urgence

ROYAL SCHOOL. Mini-Catalogue QHSE. Législation. Situations d intervention d urgence Agréments : N 151 Mini-Catalogue QHSE Législation HSE1 HSE HSE HSE8 Législation et réglementation HSE Organisation et acteurs de la prévention des membres du CHS Sécurité et législation des ERP et des

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE LIVRET D ACCUEIL DES ENTREPRISES SUR UN CHANTIER

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE LIVRET D ACCUEIL DES ENTREPRISES SUR UN CHANTIER GUIDE METHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE LIVRET D ACCUEIL DES ENTREPRISES SUR UN CHANTIER 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 1. PRESENTATION DU PROJET... 3 1.1 DESCRIPTION DE L OUVRAGE... 3 1.2 LES INTERVENANTS...

Plus en détail

www.adca-gfp.fr Index

www.adca-gfp.fr Index www.adca-gfp.fr Index Pour nous joindre par téléphone : 08 70 40 76 78 ou par courriel : forma@adca-gfp.fr Santé sécurité au travail page 7 Organisation et management OM 110 Management de la sécurité au

Plus en détail

ACCORD PRISE EN COMPTE ET PREVENTION DE LA PENIBILITE DANS LES PARCOURS PROFESSIONNELS

ACCORD PRISE EN COMPTE ET PREVENTION DE LA PENIBILITE DANS LES PARCOURS PROFESSIONNELS ACCORD PRISE EN COMPTE ET PREVENTION DE LA PENIBILITE DANS LES PARCOURS PROFESSIONNELS PREAMBULE La loi du 9 Novembre 2010 sur la réforme des retraites prévoit que les entreprises d au moins 50 salariés,

Plus en détail

Situation générale des diplômés 2008/2009 au 1er mars 2010. Emploi au niveau de la licence. Emploi non qualifié. En recherche d'un emploi

Situation générale des diplômés 2008/2009 au 1er mars 2010. Emploi au niveau de la licence. Emploi non qualifié. En recherche d'un emploi 008/009 IUT - Institut Universitaire de Technologie Licence professionnelle Automatique et Informatique Industrielle (AI) spécialité Systèmes Industriels Automatisés et Maintenance (SIAM) parcours automatismes

Plus en détail

ELECTRICIEN DU SPECTACLE

ELECTRICIEN DU SPECTACLE Guide des métiers ELECTRICIEN DU SPECTACLE Décembre 2015 I. Contexte d exercice de l électricien du spectacle I.1 Evolution du métier I.2 Conditions d'exercice du métier I.3 Cadre d'emploi et liens hiérarchiques

Plus en détail

Suivi et mise à jour du DU et du PAP sur Agirhe

Suivi et mise à jour du DU et du PAP sur Agirhe Suivi et mise à jour du DU et du PAP sur Agirhe Sommaire de la présentation A. Rappel de la réglementation 1) Le document unique (DU) 2) Le programme annuel de prévention (PAP) B. Méthodologie de suivi

Plus en détail