E VOLUTIONS DU SECTEUR DE LA

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "E VOLUTIONS DU SECTEUR DE LA"

Transcription

1 E VOLUTIONS DU SECTEUR DE LA REPARATION COLLISION, METIERS ET FILIERES DE FORMATION EN CARROSSERIE- PEINTURE Ce dossier est édité par l Observatoire de L Association Nationale pour la Formation Automobile Service études et prospectives 108, rue du Moulin des Landes Sainte-Luce-sur-Loire cedex A participé à cette édition : Jocelyn GOMBAULT Edition 06/2002, Sainte-Luce-sur-Loire (44) 69 pages Usage interne

2 TABLE DES MATIERES Lexique de termes utilisés... 5 Evolutions du Secteur... 8 Rappel des caractéristiques du marché de la carrosserie en France Procédure de réparation d un véhicule accidenté Répartition du marché Assurances et Mutuelles Acteurs professionnels Le secteur de la carrosserie- peinture : Un secteur en ébullition Eurodesign : l enjeu de la pièce de carrosserie Evolution des effectifs en formation de carrosserie Evolution de l insertion professionnelle des apprentis et Lycéens Activités des Ateliers Répartition des Chocs Facture Tendances de l activité des ateliers Une tendance générale à l «allègement» de la carrosserie La carrosserie-rapide Tendances changement d éléments ou réparation Le Service La relation commerciale en carrosserie Evolutions technologiques Mais au fait, qu est ce que le débosselage sans peinture? Les compétences Double compétence, triple compétence et polyvalence Le travail en équipe Compétences en communication client au niveau V en carrosserie-peinture Des compétences réparties autour de 9 pôles Les Métiers métiers rencontrés en entreprise Répartition des métiers par pôle de compétence Souhaits d adhérents et de représentants d organisations professionnelles sur les métiers et diplômes Exemples de référentiels d activités professionnelles Carrossier Peintre Compétences en CAP : pistes de réflexion Compétences en Bac Pro : quelques questions Les parcours de formation Formations initiales en carrosserie-peinture : ce que font quelques autres pays

3 Proposition de parcours professionnels Parcours de formation actuel en carrosserie peinture Quelles évolutions pour les diplômes de la filière carrosserie-peinture? Quel positionnement de branche pour les diplômes? Des propositions de parcours de formation possibles Conclusion :

4 INDEX accidents, 15, 16, 17, 25 accueil, 13, 27, 28, 29, 35, 38, 53 aluminium, 30, 31, 56 assurances, 12, 13, 31, 69 Bac Pro, 34, 44, 48, 53, 54, 61, 62, 64, 65, 66, 67 Belgique, 57, 60 CAP, 21, 22, 31, 34, 36, 37, 45, 46, 47, 48, 52, 61, 62, 64, 65, 66, 67, 69 carrosserie légère, 27, 30, 35 CARROSSERIE RAPIDE, 16, 26, 27, 35, 36 carrosserie-rapide, 26, 35, 37 changement d éléments, 26, 27, 31, 35 changement de pièces, 13, 20, 27 chiffre d affaire, 18 communication, 37 conventions d agréments, 13, 14 CQP, 26, 53, 63, 65, 67 DARVA, 11, 13, 27 débosselage sans peinture, 32 effectifs, 56 Electronique embarquée, 29 Equip auto, 6 expert, 6, 11, 14, 17, 27, 33, 37, 48, 54 facturation, 35 hydrosolubles Voir Peinture à l'eau importateurs, 19 insertion, 23 Insertion, 56 mastic, 52 nombre d entreprises, 8 optique, 26, 30, 35 parcours, 7, 55, 61, 65, 66, 67, 69 Parcours, 61 pare-brise, 8, 26, 28, 29, 35 part de marché, 12 peintures à l eau, 30 Photo-expertise, 27 pôles de compétences, 38 polyvalence, 34, 35, 36, 44, 52, 53, 61, 62, 63, 64, 65, 66 ponçage, 48, 52 Procédure de réparation, 10 professionnalisation, 55, 57, 60, 69 Quebec, 55, 60 référentiel, 31, 37, 50, 51 réparation sur plastique, 31 réseaux, 8, 9, 12, 26, 27, 28, 30, 38, 53 réseaux indépendants, 8 RNQSA, 45, 61, 63 Sellerie-Générale, 62 service, 13, 26, 27, 28, 53 sinistres, 16, 17, 27 soudage, 52, Voir Soudure structure du véhicule, 26, 53 taux horaires, 14, 19, 48 temps barêmés, 14 THLE, 30, 31 Véhicules Economiquement Irréparable, 26 Véhicules Gravement Accidentés, 26 4

5 Lexique de termes utilisés Colorimétrie : Système de mesure (par ordinateur) permettant d'étudier les caractéristiques des couleurs et de définir les formules de coloration. Construction par formage : Action de construire et mettre en forme un élément métallique (terme utilisé dans l industrie métallurgique). On distingue formage primaire (forgeage; laminage; extrusion; étirage) et formage secondaire (emboutissage; usinage; frittage). DARVA : Entreprise dépendant principalement des mutuelles-assurances, spécialisée dans l échange de données informatisées tripartite entre les experts, les assureurs et les réparateurs. Débosselage sans peinture : voir paragraphe s y référent. MAG : soudage à l'électrode métallique sous gaz actif (gaz contenant de l'oxygène ou du dioxyde de carbone). MIG : soudage à l'électrode métallique sous gaz inerte (Argon, hélium ou mélanges) Peinture à l eau : Les peintures à base de solvants, nocives pour l'environnement, sont remplacées progressivement par des peintures à très fortes proportions d'eau. Les peintures à l'eau ne contiennent ni toluène et ni xylène. Par contre, leurs viscosités sont différentes de celles des peintures traditionnelles et elles sèchent plus difficilement. Raccord noyé : technique de peinture permettant de rendre une réparation invisible, en fondant le coloris avec le reste du véhicule (par l utilisation d un dégradé de couches de peintures successives de plus en plus fine). RAP : Référentiel d activités professionnelles Subjectile : Tout objet ou surface à laquelle on veut appliquer une couche de peinture, vernis etc THLE : Très Haute Limite Elastique. Tôle en acier de très forte résistance utilisée pour la fabrication des châssis. En raison de sa haute limite d'élasticité, cette tôle pose des problèmes d'emboutissage car elle a tendance à se comporter comme un ressort et ne pas accepter la forme demandée. Elle ne supporte pas non plus la galvanisation. TIG : soudage à l'électrode tungstène sous gaz inerte Définition proposée par site partenaire de 5

6 Le présent rapport vise à compléter, enrichir et actualiser les différents mémoires et rapports sur le secteur et les métiers de la carrosserie et de la peinture automobile. Il s inscrit dans la continuité des études déjà réalisées et nécessitera un complément dans quelques années sur la situation économique de la carrosserie. Etude secteur réparation collision Sept-déc Observatoire H. Camaret Etude métier 1er niveau de qualification carrosserie-peinture 2002 Titres et Diplôme M.Bauer / C. Calif Actualisation étude secteur Complément étude métier Observatoire J. Gombault Livret secteur? Observatoire L objectif principal de ce rapport est aujourd hui de servir de support aux groupes techniques qui travailleront sur les futures évolutions des diplômes. A ce titre les sources utilisées sont : Le rapport de mission de DESS EIP de Céline CALIF et Marie BAUER sur les activités et compétences des premiers niveaux de qualification en carrosserie-peinture (principalement de carrosseries indépendantes) en complétant ces informations à la lumière de trois entretiens complémentaires (chefs d ateliers de concession et expert national d une mutuelle assurance). Une prospection presse et Internet nous permettra d actualiser nos données relatives aux évolutions du secteur. Ce rapport vise également à rassembler des études et problématiques provenant de sources internes (Ingénierie des Formations Alternées / Délégation régionale de Bordeaux) sur la carrosserie. Il est également proposé une approche internationale à travers des informations issues de la conférence carrosserie du GIAC/FFC du Salon Equip auto 2003 et à travers une exploration Internet pour disposer d informations comparatives des modalités de formations initiales en carrosserie de deux pays. 6

7 L ensemble de ces informations a été sélectionné pour permettre de cibler progressivement la problématique des compétences. Après l avoir abordé, nous analyserons en guise de conclusion, différents modèles de parcours de formation envisageables. 1. Evolutions du secteur 2. Les Activités des ateliers 3. Les Métiers 4. Les Compétences 5. Les parcours de formation Note : Dans l ensemble des schémas de ce rapport, la carrosserie sera représentée avec cette couleur : Et la peinture avec celle-ci : 7

8 E VOLUTIONS DU S ECTEUR Rappel des caractéristiques et du fonctionnement du marché de la carrosserie en France. Le marché de la réparation collision est assez diffus. Comme le soulignait l étude de l Observatoire de décembre 2000, cette activité est exercée : Au sein des réseaux constructeurs (Concessionnaires et agents) Au sein d entreprises indépendantes spécialisées : celles-ci pouvant être : entièrement indépendantes, organisés au sein de réseaux indépendants (qui tendent à se multiplier), AD, Five Star, Axial Franchisé ou filiales d enseignes et de chaînes (réparation de pare-brise ) Au sein d entreprises de réparation mécanique indépendantes (MRA). Cette multiplicité de statuts, d identifiants NAF, d activités déclarées, associé à une possible présence d une économie souterraine, rend laborieux une quelconque estimation du nombre d entreprise de carrosserie en France. A partir des enquêtes de 98 et 99, l Observatoire de l ANFA avait estimé le nombre d entreprises ayant une activité de carrosserie entre et soit entre un tiers et la moitié des entreprises de la branche. Il avait été estimé que 20% de ces entreprises en faisaient leur activité principale soit entre 8000 et 9000 entreprises. En 2004, France-Télécom à travers les Pages Jaunes comptabilisait inscrits dans sa section «carrosserie et peinture automobile» (comprenant les indépendants et les réseaux de marques). En 2003, le GIAC/FFC estimait à le nombre d entreprises spécialisées en carrosserie en France auxquels s ajoutent professionnels possédant une activité de réparation-collision. Soit entreprises au total. 8

9 Nombre d'entreprises répertoriées sous l'activité "entreprises de carrosserie et de peinture automobile" (source Pages Jaunes 2004) (note : ces estimations comprennent à la fois les réseaux de marque et les carrosseries indépendantes) 9

10 Procédure de réparation d un véhicule accidenté Il peut sembler judicieux de rappeler sommairement le fonctionnement de la circulation des informations, procédures et documents avant la réparation d un véhicule accidenté. On peut les résumer à travers le schéma suivant : 10

11 L ensemble de cette procédure peut être simplifiée grâce à des systèmes informatiques : En effet, si un réparateur est équipé d un système informatique, il peut se connecter à un réseau d échange informatique ; la plupart des assureurs utilisent le système DARVA : celui-ci permet l envoi immédiat des devis et factures du réparateur à l assureur, il permet au réparateur de réaliser la déclaration de sinistre, il permet l édition de l accusé de sinistre et de l ordre de mission à l expert chez l assureur, sans intervention humaine. De plus, le système DARVA peut être couplé avec un dispositif de télé-expertise permettant à l expert d estimer à distance le coût de la réparation à partir de photos numériques. 11

12 Répartition du marché Les réseaux de marques disposent en de 55% des parts du marché de la réparation collision (45% pour les indépendants). Il faut rappeler qu il y a à peine 15 ans, les indépendants maîtrisaient pratiquement intégralement le marché de la carrosserie. Répartition des parts du marché de la réparation-collision réseaux de marques / indépendants (en % - courbes de tendance moyenne mobile à partir des données GIAC/FFC de ) 80 Indépendants 58,5 41, Réseaux de marque La progression du poids des réseaux de marques dans le marché de la carrosseriepeinture en France a été particulièrement marquée durant la décennie Sa progression est moins forte depuis cinq ans. Il s agit également de spécifier que la part de marché des constructeurs sur le marché de la carrosserie constitue un particularisme français : même si la tendance des constructeurs à «grignoter» la part de marché des indépendants se rencontre un peu partout en Europe, ils ne sont jamais dominants sur le marché comme en France. Assurances et Mutuelles Entre 80 et 85% du marché des réparations de carrosserie-peinture sont prises en charge par les assurances et les mutuelles en Le marché français est caractérisé par une très forte concentration des assureurs : 10 assureurs disposent de 80% du marché. Ce marché est réparti entre les assurances privées (50% environ) et les mutuelles (50%) les mutuelles étant également une spécificité française. 1 Source GIAC/FFC Colloque carrosserie Equip auto

13 Les conventions d agréments Les mutuelles sont à l origine des conventions d agrément (ou «convention de partenariat») avec les réparateurs et plus spécifiquement, la MAIF est l opérateur historique de ces conventions : en 1965, la MAIF, constate que l obligation de résultat incombant aux réparateurs ne suffit pas à garantir la parfaite remise en état des véhicules. Elle constate également que les sociétaires sont désorientés devant le choix du prestataire. La MAIF décide alors de sélectionner des carrosseries offrant une prestation de qualité homogène. Les sociétaires passant par ces entreprises, bénéficieraient du système du tiers payant. Les autres mutuelles et assurances se lancèrent dans ces systèmes d agrément à la suite de la MAIF. L objet de ces conventions d agréments n était pas initialement de contrôler les prix puisque les prix de la réparation automobile étaient, à cette époque, fixés réglementairement. Avec la libération des prix de la réparation automobile le 1 er janvier 1987, les assureurs se sont efforcés de limiter les dérives des tarifs-horaires de la profession et se sont servis des conventions existantes pour y ajouter cette clause. Aujourd hui, les conditions tarifaires des assureurs représentent l élément essentiel de leur agrément. Maurice FAIA Expert National de la MAIF m indiquait qu il existe quatre points principaux aux conventions d agréments ou «convention de réparateur partenaire 2» : Des délais les plus courts possibles Des contraintes administratives réduites Des prestations de services Une progression de la productivité et des gains de productivité. Par prestation de service, il faut entendre aujourd hui, véhicules de remplacement pour le sociétaire en cas d immobilisation trop longue du véhicule, un espace d accueil de «qualité correcte» etc. Par contrainte administrative réduite, il faut entendre équipement informatique (DARVA/tele-expertise), possibilité pour l assuré d effectuer sa déclaration de sinistre sur le site de l entreprise etc... Par gains de productivité, la MAIF privilégie aujourd hui la réparation au dépend du changement de pièces. (Les assureurs maîtrisent aujourd hui le coût de la main d œuvre mais ne maîtrisent pas ou pas encore le coût de la pièce de carrosserie. En outre, un réparateur ne peut être agréé que s il respecte un certain nombre de conditions : à savoir il convient, pour la MAIF, que le réparateur puisse réaliser son 2 Marque déposée par la MAIF 13

14 activité en autonomie et puisse disposer d un équipement «correct» (selon l expression de M. FAIA) : c'est-à-dire, disposer de ponts 2 / 4 têtes et au pire de disposer d un marbre, au mieux d un banc de redressage laser afin de ne pas avoir à sous-traiter les opérations sur train-roulants. Dans ce cadre, d ailleurs, certains réparateurs s engagent à suivre des formations au GNFA pour remplir leurs conventions d agréments. Le système de temps baremés et de taux horaires Aujourd hui, lorsqu un véhicule accidenté arrive chez un carrossier, l assureur demande à ce qu un expert «indépendant» diagnostique un temps de réparation et un coût de pièces. L expert automobile utilise fréquemment les barèmes de temps de réparations établies par les constructeurs (temps barèmés). Qu il s agisse de mécanique ou de carrosserie, les constructeurs ont tendance à minimiser ces temps d intervention barémés puisque c est sur cette base qu ils remboursent les réparations effectuées sous garantie à leur réseau. Plus spécifiquement, il semblerait aujourd hui que les constructeurs prennent peu en compte les temps nécessaires au montage et démontage des éléments électroniques sur les véhicules récents (dans d autres pays européens, les barêmes de temps en carrosserie sont établis par les organisations professionnelles). Les assureurs appliquent ensuite un taux horaire de remboursement défini dans les conventions d agrément avec le réparateur. La politique des assureurs étant d exiger des carrossiers un accroissement de leur productivité, les taux horaires des assureurs sont relativement «serrés». Le cumul des deux systèmes (temps barêmés de constructeurs + taux horaire des assureurs) pourrait potentiellement être «viable» pour un carrossier si le volume de sinistre lui permettait de remplir ses ateliers ce qui, actuellement n est pas le cas pour beaucoup d entre eux. Il convient également de préciser qu un réparateur a théoriquement la possibilité de négocier les temps de réparation avec l expert, cependant, le manque de temps, le manque de formation en négociation commerciale 3 et surtout la crainte de perdre un marché déjà restreint aboutissent généralement à une décision unilatérale de l expert. Acteurs professionnels Il convient de rappeler que le secteur de la carrosserie en France est représenté par trois organisations professionnelles : le Groupement 3 Malgré une offre GNFA adaptée à ces situations. 14

15 National des Carrossiers Réparateur (GNCR), les branches Carrosserie et Concessionnaires du Conseil National des Professionnels de l Automobile (CNPA) et la Fédération Nationale des Artisans de l Automobile (FNAA). Une fédération, la Fédération Française de la Carrosserie (FFC) regroupe les réparateurs du GNCR, les équipementiers et fabricants de peintures du GIAC (hors de la branche des Services de l'automobile) et les constructeurs de carrosseries de véhicules industriels et remorques du CARCOSERCO (également hors de la branche pour la majorité d entre eux). Cette relative atomisation des organisations professionnelles a vraisemblablement nuit au poids politique de la profession vis-à-vis des assureurs et mutuelles. A cet égard, la conférence GIAC/FFC d Equip auto de 2003 a vanté les mérites du secteur de la carrosserie hollandais organisé autour d un seul syndicat (FOCWA) qui négocie auprès des assureurs primes et barèmes de temps avantageux. Il convient de rappeler que la situation française de dispersion des organisations professionnelles de carrosserie s accompagne d une extrême concentration des assureurs français. Le cumul des deux facteurs pèse lourd dans le rapport de force entre les organisations. Le secteur de la carrosserie- peinture : Un secteur en ébullition A l heure où est écrit ce rapport, il est relativement malaisé d anticiper à long terme sur les compétences dans les ateliers de carrosserie peinture. En effet, le secteur de la carrosserie est particulièrement dépendant des phénomènes extérieurs. Les conditions météorologiques d une région impacte de façon importante l activité des carrosseries. Après décembre 1999, on a parlé d un effet «tempête» qui aurait eu des incidences sur l activité des carrosseries durant une bonne partie de l année De même, alors que nombre d observateurs parlent de baisse d activité des carrossiers en 2003, celle-ci ne touche que dans une moindre mesure les entreprises du sud-est, région victime d inondations en décembre La baisse des accidents «Effet Sarkozy», radars automatiques, absence de ponts 4, absence de phénomènes climatiques (tempête, grêle)... les causes ne manquent pas pour expliquer la baisse des 4 Toussaint, premier mai, huit mai sont traditionnellement des périodes «propices aux accidents dans les statistiques de la sécurité routière.» 15

16 sinistres sur véhicules en France en Selon Max Alumni, PDG d'albax (réseau de franchisé de carrosserie rapide du sud de la France) cité par le magazine Réparation Atelier d Août-Septembre 2003 " La carrosserie moyenne ne réalisait que 3% de résultat. Avec les mesures Sarkozy, c'est 25% du CA en baisse». L observatoire interministériel de la sécurité routière notait que le bilan des accidents 2001 était en net retrait par rapport au bilan 2003 : -9,7% pour les accidents corporels, 6,2% pour le nombre de tués sur les routes. La carte de l indice IAL (Indice d accidentologie Locale : indice lié au nombre de tués et de blessés dans un accident de la route) de l Observatoire Interministériel de la Sécurité Routière permet d évaluer la situation française à ce jour IAL (Indice d accidentologie locale) Observatoire interministériel de la sécurité routière Exemple de lecture : un IAL de 1,30 signifie qu'il y a eu sur cinq ans 30% de tués en plus dans cette région par rapport au bilan qu'il y aurait eu si les taux de risque sur les différents réseaux avaient été ceux de l'ensemble de la France. Il faut rappeler que bien que les accidents graves ne présagent pas nécessairement du volume d accidents «urbains». Ces derniers ont toutefois singulièrement diminués 16

17 entre 1992 et 2002 : alors que les chocs urbains représentaient 92% de l ensemble des chocs en 1992, ils n en représentent plus que 75% en Conséquences sur la sinistralité En 2003, la FFC comptabilise 4 millions de sinistres par an. Il faut rappeler qu en 1999, il était comptabilisé 5,9 millions de sinistres. En 1999, on enregistrait une baisse régulière de 2% des sinistres par an. De 1999 à 2003, on s aperçoit donc que le nombre de sinistres selon la FFC a baissé en moyenne de -8,5% par an. A titre d information, parallèlement à ces données, l expert national de la MAIF soutien que ses services n ont constaté qu une baisse de 6% des sinistres en 2003 chez ses «réparateurs partenaires». Guy Martin, vice président de la FFC et président du GIAC lors de la conférence carrosserie d Equip Auto 2003, précisait que «le marché de la carrosserie des trente glorieuses a bel et bien disparu». La moyenne de la périodicité des sinistres sur un véhicule est en 2003 de 7 ans et ne cesse également de croître. Au demeurant, les enseignants de conduite (à travers leur syndicat Unidec) notent qu historiquement les réductions d accidents liés à une politique répressive, à un surcroît de contrôles et de sanctions pénales sont généralement limité temporellement. Il faut également ajouter que la baisse des sinistres semblerait également s accompagner de changement de mentalité du consommateur moins pressé de faire réparer des petits chocs en dessous de la franchise. Selon le GIPA, 60% du parc français de véhicule roulant nécessiteraient une petite réparation de carrosserie. Baisse d activité des carrosseries. Il est relativement difficile d estimer la baisse d activité des entreprises de carrosserie sur Nous proposerons donc ici plusieurs indicateurs de sources différentes. Il convient donc d être prudent sur la situation exacte du secteur de la réparation collision en France : même s il est indéniable que le secteur de la carrosserie soit en réelle difficulté, il est difficile à l heure ou est écrit ce rapport d en tirer des conséquences sur les entreprises du secteur. L estimation laborieuse du nombre de carrosserie en France, rend également laborieux l estimation de leur «santé» (estimation de la baisse d activité des entreprises, faillites, difficultés financières, licenciements). Il est d ailleurs trop tôt pour analyser l évolution sur ce plan. C est pour cette raison qu il apparaît nécessaire pour l équipe de l Observatoire d effectuer une recherche détaillée sur 17

18 l économie du secteur de la carrosserie dans le courant de l année prochaine afin d essayer de mesurer le phénomène. La revue technique automobile de juin 2003 parlait selon les régions d une baisse d activité comprise entre -20% et -50% pour le premier trimestre Selon l Argus de juin 2004 citant des sources du GNCR, la réduction des réparations aurait atteint 15% entre 2002 et 2003 mais devraient se stabiliser dans les prochaines années par des réduction de réparations autour de 2%. La FNA parle d une baisse d activité de 15% en zone rurale et de 30% en zone urbaine. Selon l observatoire de la Petite Entreprise (Fédération des Centres de Gestion Agréés 5 / Banques Populaires), le chiffre d affaire des Très Petites Entreprises (TPE) de carrosserie auraient chuté de -2,8% (source FCGA) entre 2002 à 2003 alors que l évolution du chiffre d affaire de l ensemble du secteur du CRA (toutes entreprises confondues) sur la même période est de + 5,9% (source COFACE). Taux d accroissement du chiffre d affaire des petites entreprises de carrosserie Comparaisons trimestrielles 4 e trimestre 2002 / 1 er trimestre 2003 / 2 e trimestre 2003 / 3 e trimestre 2003 / 4 e trimestre er trimestre e trimestre e trimestre 2002 TPE carrosseries + 0,5 % - 4,6 % - 2,5 % - 4,4 % automobiles TPE Secteur du CRA + 0,3 % +2,0 % -1,6 % -1,1 % Source Observatoire de la Petite Entreprise (FCGA /BP) Enfin dernier indicateur qui ne trompe pas quand à la santé économique vacillante d un secteur : la Banque de France, pour ses indicateurs «évaluation du risque crédit» vient en 2004 de classer les carrossiers comme «professions à risque». Nous noterons toutefois qu en 2004 l activité des carrosserie semble s améliorer (Evolution du CA : +9,6% pour les TPE de Carrosserie pour le 1 er trimestre 2004 selon la FCGA). «UNE REVOLTE PROGRAMMEE» 6 Fait sans précédent dans le secteur de la carrosserie, le 17 décembre 2003, les trois organisations syndicales représentatives su secteur de la carrosserie en France : les 5 6 Titre d un article de «carrossier réparateur» n 16 réalisé par le bureau du GNCR 18

19 branches concessionnaires et carrossier du CNPA, le GNCR et la FNAA ont décidé d une alliance commune pour dénoncer : La faiblesse des taux horaires des assureurs L accroissement des services (non-payés par l assureur) devant être fourni par les réparateurs dans les conventions d agrément. La baisse des barèmes de temps des constructeurs La baisse des remises consenties par les constructeurs sur l achat de pièces de carrosseries (voir paragraphe suivant) L intersyndicale a rencontré les organisations professionnelles de l assurance le 20 février dernier et plusieurs rencontres sont désormais prévues à partir du mois de mars : Ce mouvement pourrait déboucher sur un accord entre les professions. Eurodesign : l enjeu de la pièce de carrosserie. Qualifié de «brûlant» par la presse, le dossier sur l «Eurodesign» est en passe, en mars 2004) d être rouvert par Frits Bolkenstein, le commissaire européen en charge du marché intérieur. De quoi s agit-il? Il faut rappeler qu aujourd hui les pièces de rechange de carrosseries visibles de l extérieures sont dites «captives» : ce qui signifie qu elles bénéficient de la loi sur les dessins et modèles industriels. A ce titre les pièces de carrosseries ne peuvent être vendues que par les constructeurs. Les pièces de carrosseries constituent un quart du marché total de la pièce de rechange 7 et représentent une manne financière conséquente, régulière et stable pour les constructeurs. Il y a six ans, dans le cadre de la libéralisation des échanges européens, la commission européenne a tenté d ouvrir le marché de la pièce de carrosserie en permettant à des équipementiers de commercialiser des pièces de carrosserie sur le marché européen. Ce fut la naissance du dossier «Eurodesign». A cette époque, la France et l Allemagne, protégeant leurs industries automobiles s étaient opposées à cette libéralisation. Aujourd hui le contexte est relativement différent puisque la réouverture du dossier Eurodesign s inscrit à la suite du règlement européen libéralisant le marché des pièces de rechange «concurrencées» (pièces de mécanique). Plusieurs acteurs économiques poussent à cette libéralisation : les distributeursstockistes (AD, 3G, Starexcel représentés par leur fédération : la FEDA), les trois gros 7 Selon l Argus Automobile du 12 février

20 importateurs de pièces de carrosseries restant en France (Cora, Carser et Caredis), certains acteurs de la réparation indépendante, et surtout les assureurs et mutuelles qui remboursent aux réparateurs chaque année près de trois milliards d euros de pièces de rechange. Dans d autre pays européens comme en Grande-Bretagne, les assureurs peuvent exiger du réparateur qu ils utilisent des pièces de carrosserie de réemploi (c'est-à-dire des pièces provenant du marché de la déconstruction automobile et reconditionné en usine généralement par l équipementier à l origine de la pièce ). Cette pratique est illégale en France sur un certain nombre de pièces pour des raisons évoquées de sécurité. Si les assureurs parvenaient à maîtriser une partie du coût de la pièce de carrosserie, cela signifie que leurs politiques vis-à-vis des réparateurs pourraient s en trouver modifié : Par exemple, si actuellement, la MAIF privilégie la réparation au lieu du changement de pièce, il en serait tout autrement si la pièces de carrosserie était libéralisé : La MAIF devrait privilégier le changement de pièce plutôt que la réparation. Les activités des entreprises pourraient donc s en trouver fortement modifié : les réparations des structures et les gros débosselage pourraient alors disparaître des activités des entreprises pour se limiter au changement de pièces. Même si nous n en sommes pas encore là, il convient de garder à l esprit ces évolutions possibles D autant plus que ces évolutions ne vont pas à l encontre des tendances constatées dans l activité des entreprises. Par contre, si le dossier sur l Eurodesign n aboutissait pas, il est plus que probable que les constructeurs chercheront à récupérer des gains sur le marché des pièces captives qu ils perdent sur le marché des pièces concurrencées (c'est-à-dire comme cela se déroule actuellement, augmentation des prix et réduction des remises annuelles sur les pièces de carrosserie). 20

autofocus L insertion professionnelle des jeunes formés aux métiers de l automobile La lettre de l Observatoire de l ANFA

autofocus L insertion professionnelle des jeunes formés aux métiers de l automobile La lettre de l Observatoire de l ANFA autofocus La lettre de l Observatoire de l ANFA N 55 OCTOBRE 2013 L'EMPLOI DES APPRENTIS REPART DOUCEMENT MALGRÉ UNE TENDANCE à la BAISSe En février 2012, 60% des apprentis sortis de formation automobile

Plus en détail

Portrait sectoriel : La carrosserie automobile. 40 % des artisans carrossiers sont adhérents d un réseau ou d un groupement.

Portrait sectoriel : La carrosserie automobile. 40 % des artisans carrossiers sont adhérents d un réseau ou d un groupement. OCTOBRE 212 autofocus 52 La le t t r e de l ob s e r v a t o i r e de l ANFA Portrait sectoriel : La carrosserie automobile Depuis une dizaine d années, le secteur de la carrosserie automobile s est restructuré

Plus en détail

Le plan d appui pour le maintien et le développement des emplois

Le plan d appui pour le maintien et le développement des emplois ENTREPRISE SPECIALISEE DE L'AUTOMOBILE Le plan d appui pour le maintien et le développement des emplois dans la Branche des Services de l Automobile ESA Les partenaires L État, Le Conseil National des

Plus en détail

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Synthèse Contrat d Objectifs Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Rédaction Christiane LAGRIFFOUL () Nadine COUZY (DR ANFA

Plus en détail

1 618 entreprises I 6 636 salariés

1 618 entreprises I 6 636 salariés ÉDITION 2011 La Branche Auto/Moto de l Précision importante pour l édition 2011 Compte tenu de la nouvelle nomenclature NAF (2008) et de la modification du périmètre des activités des codes NAF partagés,

Plus en détail

Contexte de la rénovation des diplômes de la filière maintenance des véhicules

Contexte de la rénovation des diplômes de la filière maintenance des véhicules Contexte de la rénovation des diplômes de la filière maintenance des véhicules 1 SOMMAIRE 1/ Les évolutions clés dans les services de l automobile 2/ Les résultats de l enquête terrain auprès des entreprises

Plus en détail

ACCORD DU 7 JUILLET 2015

ACCORD DU 7 JUILLET 2015 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3034 Convention collective nationale IDCC : 1090. SERVICES DE L AUTOMOBILE (Commerce

Plus en détail

L insertion des contrats de professionnalisation de la branche des services de l automobile en 2014

L insertion des contrats de professionnalisation de la branche des services de l automobile en 2014 L insertion des contrats de professionnalisation de la branche des services de l automobile en 2014 Résumé ) L ensemble des indicateurs (taux d emploi, taux de CDI, taux de maintien dans l entreprise formatrice

Plus en détail

Services de l automobile

Services de l automobile ÉDITION 2009 LA BRANCHE DES Services de l automobile L 1 473 entreprises I 6 876 Les activités de la Branche Entreprises Salariés Commerce de véhicules automobiles 158 2 574 Entretien et réparation automobile

Plus en détail

Atelier Prospectif «Artisanat» Réunion 2

Atelier Prospectif «Artisanat» Réunion 2 Atelier Prospectif «Artisanat» Réunion 2 Contexte de l offre de formation professionnelle initiale Arras le 17 mars 2015 Offre de formation professionnelle initiale La politique de l Education Nationale

Plus en détail

Observatoi re. Quelles problématiques pour la formation initiale et continue?

Observatoi re. Quelles problématiques pour la formation initiale et continue? Observatoi re Quelles problématiques pour la formation initiale et continue? 15 décembre 2000 1 Préambule L activité réparation-collision connaît des évolutions complexes, en terme... - de stratégies des

Plus en détail

EFFECTIFS EN FORMATION 2005/2006

EFFECTIFS EN FORMATION 2005/2006 EFFECTIFS EN FORMATION 2005/2006 Ce dossier est édité par l Observatoire de L Association Nationale pour la Formation Automobile Service études et prospectives 108, rue du Moulin des Landes 44985 Sainte-Luce-sur-Loire

Plus en détail

CLAUDE VINET SAS 80 route de Bons 74140 LOISIN

CLAUDE VINET SAS 80 route de Bons 74140 LOISIN NOUVEAU!! VENTE ET MONTAGE PNEUS Carrosserie peinture véhicules légers et utilitaires. Mécanique auto (géométrie pneus ) Réparation de véhicules anciens. Préparation de véhicules à la vente et au contrôle

Plus en détail

CIFAM FORMATEUR DE TALENTS

CIFAM FORMATEUR DE TALENTS CIFAM FORMATEUR DE TALENTS Les Métiers de l Automobile par l Apprentissage Mécanicien Véhicules Particuliers - Poids Lourds - Motos Carrossier Réparateur - Peintre en Carrosserie + Comptable / Gestionnaire

Plus en détail

L INSERTION PROFESSIONELLE DES CQP

L INSERTION PROFESSIONELLE DES CQP L INSERTION PROFESSIONELLE DES CQP I NTERROGATION 2004 DES PROMOTIONS 2001, 2002 ET 2003 Ce dossier est édité par l Observatoire de L Association Nationale pour la Formation Automobile Service études et

Plus en détail

G ide d e d u d r é r p é ar a a r t a eu e r C p a sa s u A to Mai 2014

G ide d e d u d r é r p é ar a a r t a eu e r C p a sa s u A to Mai 2014 Guide du réparateur CapsAuto Mai 2014 Chère partenaire, Cher partenaire, Préambule Si vous avez ce Pack Réparateur entre les mains, c est que vous avez choisi de participer à la grande aventure de CapsAuto.

Plus en détail

L automobile en Languedoc Roussillon

L automobile en Languedoc Roussillon Observatoire ANFA Jocelyn GOMBAULT Juillet 2011 L automobile en Languedoc Roussillon La filière automobile en Languedoc Roussillon : Services de l automobile : 17 155 salariés (Unedic 2008) Fabrication

Plus en détail

Les évolutions dans les services de l automobile. ) Éléments de cadrage et prospective

Les évolutions dans les services de l automobile. ) Éléments de cadrage et prospective Les évolutions dans les services de l automobile ) Éléments de cadrage et prospective des métiers dans les services de l automobile Socio-économiques Relais d'information et d'orientation Politiques de

Plus en détail

Financial Services. Quelles opportunités en matière d offres d assurance et d assistance

Financial Services. Quelles opportunités en matière d offres d assurance et d assistance Financial Services Quelles opportunités en matière d offres d assurance et d assistance Conférence Argus de l Assurance Assurance Affinitaires 2 octobre 2013 Jean-Baptiste COSTER Agenda 1. 2. 3. Les Assurances

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3034 Convention collective nationale IDCC : 1090. SERVICES DE L AUTOMOBILE (Commerce

Plus en détail

COMMERCE AUTOMOBILE SOMMAIRE

COMMERCE AUTOMOBILE SOMMAIRE COMMERCE AUTOMOBILE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE AUTOMOBILE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE AUTOMOBILE... 6 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE AUTOMOBILE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU COMMERCE AUTOMOBILE...

Plus en détail

RECRUTER en alternance

RECRUTER en alternance RECRUTER ET FORMER A u tomobile Vé h icu le indust riel Mot ocycle Cycle RECRUTER en alternance Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées Recruter en alternance : c est former vos collaborateurs de demain Vous

Plus en détail

RECRUTER en alternance

RECRUTER en alternance RECRUTER ET FORMER A u tomobile Vé h icu le indust riel Mot ocycle Cycle RECRUTER en alternance Île-de-France Recruter en alternance : c est former vos collaborateurs de demain Vous souhaitez Recruter

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE L accès aux Certificats de Qualification Professionnelle par la Validation des Acquis de l Expérience dans la Branche des Services

DOSSIER DE PRESSE L accès aux Certificats de Qualification Professionnelle par la Validation des Acquis de l Expérience dans la Branche des Services DOSSIER DE PRESSE L accès aux Certificats de Qualification Professionnelle par la Validation des Acquis de l Expérience dans la Branche des Services de l Automobile ( SOMMAIRE ( I. La Branche des Services

Plus en détail

Observatoire des Métiers, Qualifications et Besoins de formation

Observatoire des Métiers, Qualifications et Besoins de formation Observatoire des Métiers, Qualifications et Besoins de formation Secteur Tertiaire 6 ème édition - 2003 Réali sé par la Chambre de Commerce et d Industrie Centre en partenariat avec le pôle ORFE du Groupement

Plus en détail

PROMOTION IMMOBILIÈRE

PROMOTION IMMOBILIÈRE PROMOTION IMMOBILIÈRE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA PROMOTION IMMOBILIÈRE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA PROMOTION IMMOBILIÈRE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA PROMOTION IMMOBILIÈRE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA PROMOTION

Plus en détail

Vos Droits, vos Obligations et vos Responsabilités

Vos Droits, vos Obligations et vos Responsabilités GUIDE DU CARROSSIER REPARATEUR Vos Droits, vos Obligations et vos Responsabilités Réparer un véhicule constitue, pour les carrossiers, leur «fonds de commerce» et leur raison d être. Les réparations engendrent

Plus en détail

COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE

COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE... 6 LES POINTS

Plus en détail

Zoom sur... Le secteur du Commerce et de la réparation automobile en Midi-Pyrénées

Zoom sur... Le secteur du Commerce et de la réparation automobile en Midi-Pyrénées Zoom sur... Le secteur du Commerce et de la réparation automobile en Midi-Pyrénées Données de cadrage sur les métiers, l emploi, le marché du travail et la formation Septembre 2006 Réalisation CarifOref

Plus en détail

ACCORD DU 3 JUILLET 2014

ACCORD DU 3 JUILLET 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3034 Convention collective nationale IDCC : 1090. SERVICES DE L AUTOMOBILE (Commerce

Plus en détail

www.cifam.fr FORMATEUR DE TALENTS Les Métiers de l Automobile par l Apprentissage Je flashe sur les métiers de l Automobile

www.cifam.fr FORMATEUR DE TALENTS Les Métiers de l Automobile par l Apprentissage Je flashe sur les métiers de l Automobile CIFAM FORMATEUR DE TALENTS Les Métiers de l Automobile par l Apprentissage Mécanicien Véhicules Particuliers - Transport Routier - Motos Carrossier Réparateur - Peintre en Carrosserie Conseiller Vendeur

Plus en détail

OBSERVATION PACA CRISE. Panorama sectoriel : Commerce n 0 / 19 juin 2009. Un secteur sensible. Faits marquants. Chiffres-clés

OBSERVATION PACA CRISE. Panorama sectoriel : Commerce n 0 / 19 juin 2009. Un secteur sensible. Faits marquants. Chiffres-clés 1 Panorama sectoriel : Commerce n 0 / 19 juin 2009 Faits marquants Un secteur sensible Le commerce occupe une place stratégique dans l économie régionale par le nombre de ses emplois. Il joue, en temps

Plus en détail

LOCATION DE VOITURES. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

LOCATION DE VOITURES. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 LOCATION DE VOITURES SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA LOCATION DE VOITURES... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA LOCATION DE VOITURES... 4 L'ACTIVITÉ DE LA LOCATION DE VOITURES... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA LOCATION

Plus en détail

Assurance Assistance et Prévention

Assurance Assistance et Prévention Assurance Assistance et Prévention Solutions Partenaire Services Protéger votre Activité Animer vos Hommes Optimiser vos Finances Atouts Parc : la solution adaptée aux besoins d assurance, d assistance

Plus en détail

RECRUTER en alternance

RECRUTER en alternance RECRUTER ET FORMER A u tomobile Vé h icu le indust riel Mot ocycle Cycle RECRUTER en alternance Auvergne, Limousin Recruter en alternance : c est former vos collaborateurs de demain Vous souhaitez Recruter

Plus en détail

OBSERVATOIRE PERSPECTIVES D EMBAUCHES ET DIFFICULTES DE RECRUTEMENT DANS LES ENTREPRISES DU CRA

OBSERVATOIRE PERSPECTIVES D EMBAUCHES ET DIFFICULTES DE RECRUTEMENT DANS LES ENTREPRISES DU CRA OBSERVATOIRE Progression d activité PERSPECTIVES D EMBAUCHES ET DIFFICULTES DE RECRUTEMENT DANS LES ENTREPRISES DU CRA 1 Compte tenu de la forte croissance actuelle au niveau de l ensemble de l économie

Plus en détail

RÉFORME DU PERMIS DE CONDUIRE : PRIORITÉ JEUNESSE

RÉFORME DU PERMIS DE CONDUIRE : PRIORITÉ JEUNESSE RÉFORME DU PERMIS DE CONDUIRE : PRIORITÉ JEUNESSE Vendredi 13 juin 2014 Le permis de conduire est un élément essentiel de l insertion sociale et professionnelle, en particulier pour les jeunes. Pour beaucoup

Plus en détail

RECRUTER en alternance

RECRUTER en alternance RECRUTER ET FORMER A u tomobile Vé h icu le indust riel Mot ocycle Cycle RECRUTER en alternance Aquitaine, Poitou-Charentes Recruter en alternance : c est former vos collaborateurs de demain Vous souhaitez

Plus en détail

Portrait de branche - Cabinets d expertises en automobile - Edition 2007

Portrait de branche - Cabinets d expertises en automobile - Edition 2007 Portrait de branche - Cabinets d expertises en automobile - Edition 2007 Introduction/définition Les données présentées ici concernent les entreprises libérales du secteur des cabinets d expertises en

Plus en détail

Les Métiers de l Automobile

Les Métiers de l Automobile Les Métiers de l Automobile Mondial des Métiers 2012 Présentation des métiers Les métiers de l automobile ont beaucoup évolué ces dernières années. Le secteur de la distribution et des services de l automobile

Plus en détail

BAROMÈTRE DE L EMPLOI

BAROMÈTRE DE L EMPLOI BAROMÈTRE DE L EMPLOI JUILLET 215 pour la branche des services de l automobile n 1 1 L EMPLOI ESTIMÉ DANS LE SECTEUR «COMMERCE ET RÉPARATION AUTOMOBILE» AU 1 ER TRIMESTRE 215. RAPPEL MÉTHODOLOGIQUE DU

Plus en détail

Présentation des industries de la Métallurgie

Présentation des industries de la Métallurgie Présentation des industries de la Métallurgie - Sources U.I.M.M. Lorraine En France Les industries de la transformation des métaux recouvrent les activités suivantes : - Biens intermédiaires : production

Plus en détail

ACCORD AU TITRE DU PACTE DE RESPONSABILITE

ACCORD AU TITRE DU PACTE DE RESPONSABILITE ACCORD AU TITRE DU PACTE DE RESPONSABILITE Dans un contexte économique général difficile caractérisé, notamment, par une croissance faible, les entreprises de la restauration rapide sont confrontées à

Plus en détail

L E S S E R V I C E S D E L A U T O M O B I L E E N R E G I O N PA C A J A N V I E R 2 0 1 3. Observatoire ANFA Jocelyn GOMBAULT Philippe LE GALL

L E S S E R V I C E S D E L A U T O M O B I L E E N R E G I O N PA C A J A N V I E R 2 0 1 3. Observatoire ANFA Jocelyn GOMBAULT Philippe LE GALL L E S S E R V I C E S D E L A U T O M O B I L E E N R E G I O N PA C A J A N V I E R 2 0 1 3 Observatoire ANFA Jocelyn GOMBAULT Philippe LE GALL 1 C O N T E X T E G E N E R A L R E G I O N A L Démographie

Plus en détail

Panorama de branche. Industries et commerce de la récupération

Panorama de branche. Industries et commerce de la récupération Panorama de branche Industries et commerce de la récupération Industries et commerce de la récupération Avant-propos méthodologique La partie «données économiques» prend en compte l ensemble du secteur

Plus en détail

34 RUE DE NEUFCHATEL BP 10460 51066 REIMS CEDEX. 03 26 50 65 00 03 26 50 65 29 http://www.lyceegeiffel-reims.fr

34 RUE DE NEUFCHATEL BP 10460 51066 REIMS CEDEX. 03 26 50 65 00 03 26 50 65 29 http://www.lyceegeiffel-reims.fr 34 RUE DE NEUFCHATEL BP 10460 51066 REIMS CEDEX 03 26 50 65 00 03 26 50 65 29 http://www.lyceegeiffel-reims.fr LYCEE DES METIERS GUSTAVE EIFFEL - 34 RUE DE NEUFCHATEL - REIMS TEL : 03 26 50 65 00 QUELQUES

Plus en détail

Les services de l automobile

Les services de l automobile Les services de l automobile en Midi-Pyrénées N 8 - Octobre 2007 En partenariat avec : l Association nationale pour la formation automobile (ANFA) ÉDITO «L essentiel des métiers» est une production du

Plus en détail

Annexes RNCSA (2.5) SÉRIE 1

Annexes RNCSA (2.5) SÉRIE 1 Annexes RNCSA (2.5) REPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS DES SERVICES DE L AUTOMOBILE 2014 Accord du 18 juin 2013 étendu par arrêté du 4 octobre 2013 (J.O. du 11 octobre) En page 8 : liste des CQP créés

Plus en détail

REPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS DES SERVICES DE L AUTOMOBILE 2013 *

REPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS DES SERVICES DE L AUTOMOBILE 2013 * Annexes RNCSA (2.5) REPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS DES SERVICES DE L AUTOMOBILE 2013 * SÉRIE 1 référence 3. CAP : Maintenance des véhicules automobiles - option véhicules particuliers, - option

Plus en détail

Observatoire des Métiers, Qualifications et Besoins de formation

Observatoire des Métiers, Qualifications et Besoins de formation Observatoire des Métiers, Qualifications et Besoins de formation Secteur Tertiaire 6 ème édition - 2003 Réali sé par la Chambre de Commerce et d Industrie Centre en partenariat avec le pôle ORFE du Groupement

Plus en détail

Le point sur Le travail dans le secteur de l aide à domicile

Le point sur Le travail dans le secteur de l aide à domicile Le point sur Le travail dans le secteur de l aide à domicile Les activités de service réalisées au domicile d un(e) bénéficiaire se développent. Elles visent à : - Favoriser le maintien à domicile des

Plus en détail

RECRUTER en alternance

RECRUTER en alternance RECRUTER ET FORMER A u tomobile Vé h icu le indust riel Mot ocycle Cycle RECRUTER en alternance Bretagne, Pays-de-la-Loire Recruter en alternance : c est former vos collaborateurs de demain Vous souhaitez

Plus en détail

ENTREPRISE DE NETTOYAGE

ENTREPRISE DE NETTOYAGE ENTREPRISE DE NETTOYAGE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'ENTREPRISE DE NETTOYAGE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'ENTREPRISE DE NETTOYAGE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'ENTREPRISE DE NETTOYAGE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE

Plus en détail

Annexes RNCSA (2.5) SÉRIE 1

Annexes RNCSA (2.5) SÉRIE 1 Annexes RNCSA (2.5) REPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS DES SERVICES DE L AUTOMOBILE 2015 Accord du 3 juillet 2014, étendu par arrêté du 5 janvier 2015 (J.O. du 10 janvier) SÉRIE 1 référence 3, dans

Plus en détail

SOMMAIRE GUIDE DU JURY

SOMMAIRE GUIDE DU JURY SOMMAIRE GUIDE DU JURY Certificat de Qualification Professionnelle Carrossier Peintre Formation Courte (CPc) Carrossier Peintre Formation Longue (CPl) Enregistré au Répertoire National des Certifications

Plus en détail

Consultation 2015 en lien avec la juridiction de métiers dans l'industrie de la construction du Québec

Consultation 2015 en lien avec la juridiction de métiers dans l'industrie de la construction du Québec Consultation 2015 en lien avec la juridiction de métiers dans l'industrie de la construction du Québec Distinction entre le métier d électricien et la spécialité d installateur de systèmes de sécurité

Plus en détail

RECRUTER en alternance

RECRUTER en alternance RECRUTER ET FORMER A u tomobile Vé h icu le indust riel Mot ocycle Cycle RECRUTER en alternance Lorraine, Alsace, Champagne-Ardenne Recruter en alternance : c est former vos collaborateurs de demain Vous

Plus en détail

information Les chercheurs en entreprise

information Les chercheurs en entreprise note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.05 AVRIL En 2007, plus de 137 000 chercheurs (en personnes physiques) ont une activité de R&D en entreprise, ils étaient 81 000 en 1997, et deviennent

Plus en détail

RECRUTER en alternance

RECRUTER en alternance RECRUTER ET FORMER A u tomobile Vé h icu le indust riel Mot ocycle Cycle RECRUTER en alternance Provence - Alpes Côte d Azur, Corse Recruter en alternance : c est former vos collaborateurs de demain Vous

Plus en détail

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi.

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. 2 ème trimestre 20 Juillet 20 - N 21 >> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. Alors que 20 s annonçait comme l année de la reprise, l évolution de l activité

Plus en détail

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Contact : Fabien LALLEMENT - 05 57 14 27 13 Avril 2012 Sommaire 1. Périmètre de l analyse... Page 1 2. Définition des termes utilisés...

Plus en détail

2 ème COLLOQUE DE LA CARROSSERIE EN AQUITAINE

2 ème COLLOQUE DE LA CARROSSERIE EN AQUITAINE DOSSIER DE PRESSE 2 ème COLLOQUE DE LA LIBRE CHOIX DE SON REPARATEUR, REGROUPEMENT DES COMPAGNIES D ASSURANCES, REGLEMENT DIRECT DES REPARATIONS AUX CARROSSIERS CONSOMMATEURS, CARROSSIERS : LA LIBERTE

Plus en détail

études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil

études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil Sommaire Introduction... 3 1. Evolution du nombre de travailleurs à temps partiel volontaire au chômage selon le sexe... 5. Evolution

Plus en détail

L Evènement Assurance Automobile de GT Motive

L Evènement Assurance Automobile de GT Motive L Evènement Assurance Automobile de GT Motive Résultats de l étude satisfaction des assurées : 27,8% des assurés sont susceptibles de changer d assurance après la gestion d un sinistre Lancement de la

Plus en détail

Convention d engagement volontaire des métiers de la propreté & Services Associés

Convention d engagement volontaire des métiers de la propreté & Services Associés Convention d engagement volontaire des métiers de la propreté & Services Associés entre la Fédération des Entreprises de Propreté & Services Associés, d'une part et le Ministère de l Ecologie, du Développement

Plus en détail

RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS

RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS Annexes RNC RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS SÉRIE 1 3. au RNQSA CAP : Maintenance des véhicules automobiles option véhicules particuliers, option véhicules industriels, option motocycles. CAP :

Plus en détail

Focus sur. métiers administratifs et comptables. métiers. les. De quoi parle-t-on? La piste DÉCEMBRE 2014. des

Focus sur. métiers administratifs et comptables. métiers. les. De quoi parle-t-on? La piste DÉCEMBRE 2014. des La piste des métiers Focus sur les métiers administratifs et comptables L es métiers administratifs et comptables représentent environ 20% des emplois de Poitou-Charentes. Ils ne forment pas pour autant

Plus en détail

Ce dossier est édité par l Observatoire de l Association Nationale pour la Formation Automobile

Ce dossier est édité par l Observatoire de l Association Nationale pour la Formation Automobile Ce dossier est édité par l Observatoire de l Association Nationale pour la Formation Automobile Service études et prospectives 2 rue Capella Rond point Vega 44483 Carquefou Cedex 02.28.01.08.01 observatoire@anfa-auto.fr

Plus en détail

n o u v e l l e s q u a l i f i c a t i o n s r e l a t i v e s a u x c o m m e r c i a u x.

n o u v e l l e s q u a l i f i c a t i o n s r e l a t i v e s a u x c o m m e r c i a u x. Note pour la CPN du 27 novembre 2007 E t u d e d o p p o r t u n i t é p o u r l a c r é a t i o n d e n o u v e l l e s q u a l i f i c a t i o n s r e l a t i v e s a u x a c t i v i t é s d a s s i

Plus en détail

En quoi consiste le smart Repair?

En quoi consiste le smart Repair? En quoi consiste le smart Repair? Technique de réparation des petites et moyennes zones. Le Smart Repair a été conçu dans le but de proposer une manière plus rapide, plus efficace et, plus économe quant

Plus en détail

Nouvelles avancées en matière d application et de séchage des produits de finition - Automobile

Nouvelles avancées en matière d application et de séchage des produits de finition - Automobile Nouvelles avancées en matière d application et de séchage des produits de finition - Automobile 2006 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille technique a été essentiellement établie à partir de documents

Plus en détail

ACCORD DU 23 JUIN 2010

ACCORD DU 23 JUIN 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3034 Convention collective nationale IDCC : 1090. SERVICES DE L AUTOMOBILE (Commerce et réparation de

Plus en détail

Observatoire de la récupération, du recyclage et de la valorisation

Observatoire de la récupération, du recyclage et de la valorisation Avril-Mai-Juin 20 Note trimestrielle N 30 Observatoire de la récupération, du recyclage et de la valorisation RESUME DE L EVOLUTION DU TRIMESTRE (Avril-Mai-Juin 20) Sensible progression Dans la continuité

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE

COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE

Plus en détail

Carrossier-réparateur Carrossière-réparatrice

Carrossier-réparateur Carrossière-réparatrice Carrossier-réparateur Carrossière-réparatrice Redresser les tôles pour rénover une voiture accidentée s o n m é t i e r Le/La carrossier-ère réparateur-trice remet en état les carrosseries endommagées

Plus en détail

Direction des Ressources Humaines MARCHE DE SERVICES D ASSURANCE DE FLOTTE AUTOMOBILE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.

Direction des Ressources Humaines MARCHE DE SERVICES D ASSURANCE DE FLOTTE AUTOMOBILE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T. 1 COMMUNE DE Direction des Ressources Humaines MARCHE DE SERVICES D ASSURANCE DE FLOTTE AUTOMOBILE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché passé selon la procédure : En application

Plus en détail

Commerce et réparation automobile

Commerce et réparation automobile Campagnes 2008-2009 et 2009-2010 Les ruptures d apprentissage du Commerce et réparation automobile 1 050 établissements employeurs 1 500 d apprentissage 1 420 apprentis Principales activités du secteur

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES

COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES... 5 L'ACTIVITÉ DU

Plus en détail

Pacte social pour les industries de la métallurgie

Pacte social pour les industries de la métallurgie Paris le, 22 mai 2014 Contact : Dominique Gillier, Secrétaire général FGMM-CFDT 01 56 41 50 70 Pacte social pour les industries de la métallurgie Dans le cadre des engagements des branches pour la mise

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3034 Convention collective nationale IDCC : 1090. SERVICES DE L AUTOMOBILE (Commerce et réparation de l automobile, du

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Engagement n 1 : caractère contradictoire de L expertise

Engagement n 1 : caractère contradictoire de L expertise ACCORD DE RELATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE LES EXPERTS DE BCA EXPERTISE-CNPA-F.N.AA-FFC REPARATEURS Le CNPA (Conseil National des Professions de l Automobile), la F.N.AA (Fédération nationale de l artisanat

Plus en détail

La baisse des sorties sans qualification

La baisse des sorties sans qualification note d information 1.12 AOÛT Les sorties sans qualification n ont cessé de baisser au cours des trente dernières années. En 1975, un quart des élèves d une même génération interrompait ses études au collège

Plus en détail

I'Car Mobility. La solution de gestion dédiée aux Agents de marque, Réparateurs Agréés, et indépendants

I'Car Mobility. La solution de gestion dédiée aux Agents de marque, Réparateurs Agréés, et indépendants I'Car Mobility La solution de gestion dédiée aux Agents de marque, Réparateurs Agréés, et indépendants " S'engager auprès de vous pour simplifier votre quotidien " Entrez dans le monde de Sage L expertise

Plus en détail

Mon véhicule. Bien assuré. avec. le Crédit Mutuel

Mon véhicule. Bien assuré. avec. le Crédit Mutuel Bien assuré avec le Crédit Mutuel Mon véhicule Bien assuré, avec le Crédit Mutuel Lors de l achat d un véhicule, tout commence par le financement et l assurance. 7jours 7 La meilleure assurance auto, c

Plus en détail

Un climat des affaires incertain

Un climat des affaires incertain AVRIL 2015 Un climat des affaires incertain Au premier trimestre, 39 % des TPE-PME rhônalpines ont observé une baisse de chiffre d affaires par rapport à la même période de 2014 et seulement 24 % une hausse.

Plus en détail

COMMISSION PARITAIRE NATIONALE

COMMISSION PARITAIRE NATIONALE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE C o n v e n t i o n C o l l e c t i v e N a t i o n a l e d e s S e r v i c e s d e l ' A u t o m o b i l e ACCORD PARITAIRE NATIONAL RELATIF AU RNQSA ET AU RNCSA POUR L

Plus en détail

Le déploiement des radars automatiques a fait baisser le nombre de morts

Le déploiement des radars automatiques a fait baisser le nombre de morts Montreuil, mars 2011 Questions de base quand on parle de sécurité routière et des deux-roues motorisés Le déploiement des radars automatiques a fait baisser le nombre de morts Comme le confirme le tableau

Plus en détail

UN SEUL CONTRAT POUR ASSURER VOTRE FLOTTE EN TOUTE. Gan Parc Auto. www.ganassurances.fr

UN SEUL CONTRAT POUR ASSURER VOTRE FLOTTE EN TOUTE. Gan Parc Auto. www.ganassurances.fr UN SEUL CONTRAT POUR ASSURER VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE EN TOUTE SIMPLICITÉ Gan Parc Auto Assuré d avancer www.ganassurances.fr GAN PARC AUTO : ASSUREZ TOUS VOS VÉHICULES PROFESSIONNELS EN UN SEUL CONTRAT.

Plus en détail

Accident de la circulation : l indemnisation des dommages matériels. Centre de documentation et d information de l assurance

Accident de la circulation : l indemnisation des dommages matériels. Centre de documentation et d information de l assurance 3/03/06 17:07 Page 9 DEP 428 FEV. 2006 DEP 428-4 volets Accident de la circulation : l indemnisation des dommages matériels Centre de documentation et d information de l assurance FEV. 26, bd Haussmann

Plus en détail

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages Dossier de presse juillet 2014 L APPRENTISSAGE, que d avantages Sommaire Introduction : l apprentissage 3 Quelques chiffres 3 Les enjeux 3 Un dispositif plus simple, plus sécurisé, mieux financé 3 1. Pourquoi

Plus en détail

La CFTC. 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services. Guide du militant. Document non contractuel

La CFTC. 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services. Guide du militant. Document non contractuel La CFTC vous soutient 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services Guide du militant Document non contractuel Militant CFTC, vous êtes amené à valoriser notre syndicat, à

Plus en détail

Atelier Prospectif «Chimie Matériaux et Recyclage» Réunion 2

Atelier Prospectif «Chimie Matériaux et Recyclage» Réunion 2 Atelier Prospectif «Chimie Matériaux et Recyclage» Réunion 2 Contexte de l offre de formation professionnelle initiale Tourcoing le 09 avril 2015 Offre de formation professionnelle initiale La politique

Plus en détail

Véhicules électriques et nouveaux matériaux

Véhicules électriques et nouveaux matériaux Véhicules électriques et nouveaux matériaux L expérience de la réparation ALUMINIUM: Carrosserie Lecoq SECL GROUPE ALBAX Sommaire 1. Présentation du Groupe ALBAX et de la Carrosserie LECOQ 2. Les particularités

Plus en détail

Pa s-d e-ca l a i s. No r d PORTRAIT RÉGIONAL. Secteur. Po r t r a i t. Ré g i o n a l. Restaurants. Restauration collective.

Pa s-d e-ca l a i s. No r d PORTRAIT RÉGIONAL. Secteur. Po r t r a i t. Ré g i o n a l. Restaurants. Restauration collective. PORTRAIT RÉGIONAL Po r t r a i t Ré g i o n a l 2008 Cafétérias No r d Pa s-d e-ca l a i s Restauration collective Hôtels restaurants Restaurants Thalassothérapie Cafés-Bars Secteur Bowlings Hôtellerie

Plus en détail

AUTO-ÉCOLE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

AUTO-ÉCOLE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 AUTO-ÉCOLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'AUTO-ÉCOLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'AUTO-ÉCOLE... 6 L'ACTIVITÉ DE L'AUTO-ÉCOLE... 9 LES POINTS DE VIGILANCE DE L'AUTO-ÉCOLE... 12 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR...

Plus en détail

RECRUTER en alternance

RECRUTER en alternance RECRUTER ET FORMER A u tomobile Vé h icu le indust riel Mot ocycle Cycle RECRUTER en alternance Picardie, Nord-Pas-de-Calais Recruter en alternance : c est former vos collaborateurs de demain Vous souhaitez

Plus en détail