CONTRAT D OBJECTIFS DES SERVICES DE L AUTOMOBILE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONTRAT D OBJECTIFS DES SERVICES DE L AUTOMOBILE"

Transcription

1 CONTRAT D OBJECTIFS DES SERVICES DE L AUTOMOBILE Badias / Dumoulin / Région Alsace la Région Alsace, partenaire d imaginalsace

2

3 3 Entre : D une part, L État, représenté par le Préfet de la région Alsace et le Recteur de l Académie de Strasbourg, Chancelier des Universités, Le Conseil Régional d Alsace, représenté par son Président, D autre part, L Association Nationale pour la Formation Automobile (ANFA), représentée par son Président, La Fédération des Corporations de l automobile, du motocycle, du cycle et des activités annexes d Alsace, représentée par son Président, Vu, - l article 22 de la loi du 23 juillet 1987 relative à l apprentissage, créant les contrats d objectifs, - le décret n du 14 janvier 1993 relatif aux contrats d objectifs pluriannuels, - la loi du 24 novembre 2009 relative à l orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie, - le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles signé le 24 juin 2011, Il est convenu ce qui suit.

4 4 Sommaire Introduction Article 1 : Etat des lieux 1. Le secteur d activité : situation économique et perspectives 2. Les besoins en compétences actuels et futurs 3. Le marché du travail 4. L offre de formation Article 2 : Priorités et actions pour la période Priorité 1 : Renforcer l image du secteur d activité des «Services de l Automobile» Priorité 2 : Faire évoluer l offre de formation pour développer les atouts du secteur, pour tous les publics Priorité 3 : Développer l alternance, et notamment l apprentissage Priorité 4 : Renforcer la formation des actifs du secteur Article 3 : Mise en œuvre et suivi Le Contrat d Objectif des «Services de l Automobile» est engagé par l ensemble des partenaires signataires et sera l objet d un suivi annuel par la mise en place d un «Comité de Pilotage» chargé de son déroulement, son évaluation et son adaptation.

5 Introduction 5 La Branche professionnelle des services de l automobile rassemble la totalité des activités générées pendant la durée de vie de l automobile, de sa distribution à son démontage en passant par son entretien et sa réparation : - vente, maintenance et réparation de l automobile mais aussi des véhicules industriels, des cycles et des motocycles, - station service, - vente d équipements automobiles, - contrôle technique, - location automobile, formation des conducteurs - station de lavage - démolisseurs recycleurs - parcs de stationnement - Même si le commerce et la réparation automobile constituent l activité principale de la branche, on note une grande diversité de situations professionnelles et de types d entreprises (agent, concessionnaire, mécanicien réparateur automobile, ) et de métiers (vendeur, magasinier, mécanicien, technicien, électricien, carrossier, peintre, ). Depuis plusieurs années, ces métiers sont en mutation, sous l effet de l évolution de la technologie automobile et des modes de consommation, notamment avec le développement de la notion de mobilité globale. Les individus eux-mêmes, plus exigeants et mieux informés, souhaitent une réponse commerciale toujours mieux adaptée à leurs besoins : rapidité des interventions, transparence des prix, Certaines tendances économiques majeures modifient le paysage du secteur : vieillissement du parc automobile, diminution structurelle de la part des ventes de véhicules neufs aux particuliers, rentabilité difficile des grands groupes multimarques, diminution tendancielle de l activité carrosserie, développement des véhicules et des modes de réparation low cost* De ce fait, les compétences des hommes et des femmes du secteur évoluent. Transversalité en terme d accueil et de service clientèle, développement de la relation commerciale, approfondissement de compétences techniques liées au développement rapide et massif de l électronique embarquée ne sont que quelques exemples de nouveaux savoir-faire demandés. En parallèle, le secteur est confronté à une évolution des réglementations et certifications, qu elles soient nationales et/ou européennes : fin de l exemption spécifique aux règles générales de la concurrence européenne pour la distribution automobile (juin 2013), encadrement de l après-vente par un règlement, exigences européennes en matière de normes anti-pollution Parce que l emploi et la formation sont au cœur des problématiques pour les services de l automobile, parce que ce secteur souhaite poursuivre sa progression et réaffirmer son dynamisme, les présents signataires ont choisi d harmoniser leurs efforts autour d un certain nombre d ambitions qui font l objet du contrat suivant. * Document ANFA, «La Branche des Services à l automobile», édition 2011.

6 Article 1 : Diagnostic et état des lieux 6 Ces données sont issues de l analyse sectorielle «services de l automobile» publiée par l OREF Alsace en décembre Cette production a fait l objet d un travail en concertation des partenaires et d une validation de l ANFA, tant pour le champ d analyse que pour les traitements. L état des lieux ci-dessous a été complété avec des informations issues de différentes sources. La Profession a très largement contribué à la richesse des informations ci-dessous. Périmètre Les domaines retenus dans le périmètre concernent le commerce, l entretien et la réparation de voitures et véhicules automobiles, le commerce et la réparation de motocycles, le commerce de détail de carburant en magasin spécialisé, le contrôle technique automobile, la location de courte et longue durée de véhicules automobiles, l enseignement de la conduite (liste exhaustive des Codes NAF et Codes ROME en page 23 du document de l OREF). 1. Le secteur d activité : situation économique, état des lieux des métiers et perspectives 1.1 L activité économique Eléments de conjoncture nationaux et/ou régionaux Règlementaires La distribution automobile ne bénéficie plus d exemption spécifique aux règles générales de la concurrence européenne à partir de juin Cette nouvelle disposition tend à renforcer la position des constructeurs qui auront davantage de latitude pour organiser leur réseau. L après-vente continue d être encadrée par un règlement d exemption spécifique 461/2010 qui réaffirme la liberté d accès aux informations techniques et l ouverture de la révision pendant la période de garantie à tous les professionnels. Les exigences européennes en matière de normes anti-pollution favorisent la recherche d innovations technologiques, ainsi que le développement d initiatives en termes de mobilité. Economiques Un âge du parc croissant en dépit des primes à la casse. Baisse du volume de l après-vente dans les réseaux de constructeurs automobiles. Diminution tendancielle de l activité carrosserie. Développement des véhicules et des modes de réparation low cost. Marché du VN et du VO récent en saturation. L arrêté du 29/04/2009, permettant aux assureurs de chiffrer le coût d un sinistre avec la pièce de réemploi, pourrait favoriser ce marché. Techniques Fiabilisation accrue des véhicules récents. Espacement des entretiens. Quels que soient le véhicule et la nature de l intervention, nécessité de connaître les principes de fonctionnement des systèmes électroniques. Le développement de l offre de véhicules hybrides (VH) et des premiers véhicules électriques (VE) devrait donner lieu à de nouvelles approches commerciales. L intervention sur le VE/VH nécessite une habilitation spécifique (norme UTEC ).

7 7 Socio-démographiques Poursuite du développement de l emploi chez les Mécaniciens Réparateurs Automobiles et baisse de l emploi dans les réseaux de marques. Développement des auto-entrepreneurs. Forte baisse des effectifs en apprentissage dans les spécialités automobiles depuis Population ouvrière jeune. Accélération des départs en retraite des artisans et des cadres. Politiques de formation de la Branche Modification structurelle des niveaux de formation (1/3 des effectifs formés en niveau V et 2/3 en niveau IV et +). Développement de la filière de formation jusqu au niveau ingénieur. Compétences emplois : plan d appui pour le maintien et le développement des emplois dans la Branche des Services de l Automobile. Accord cadre entre l Etat, les partenaires sociaux de la Branche et l ANFA (2013 à 2016). Accompagnement des TPE et des groupes de distribution automobile dans leur Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (Avenant 55 du 15/07/2009). Accord Paritaire National relatif aux missions de l ANFA et du GNFA pour le déploiement de la GPEC dans la branche (accord du 26/03/2010). Ouverture des CQP à la Formation Continue (Avenant 1 du 28/04/2011). Nombre salariés et tendance salariés en Alsace (ANFA) salariés (OREF) +12% entre 1993 et 2010 Nombre d établissements et d entreprises entreprises établissements : établissements avec salariés et sans salariés 60% des salariés travaillent dans le Bas-Rhin, et 40% dans le Haut-Rhin. Est-ce un secteur qui se développe économiquement? En France, le secteur du Commerce et de la Réparation Automobile se caractérise par une population salariée jeune (18,3% de la population salariée a moins de 25 ans) en comparaison à l ensemble des secteurs (11,5%). En Alsace, la part des salariés du CRA de moins de 25 ans est de 20,8%. Ces observations confirment le rôle important que jouent les entreprises du CRA quant à la formation et à l emploi des jeunes. Cependant le nombre de salariés de plus de 50 ans tend à progresser rapidement (+2,5% en France entre 2008 et 2009). On sait par ailleurs que les artisans et les cadres sont particulièrement concernés par le vieillissement et les départs à la retraite. Or, compte tenu des difficultés de reprise d entreprise, le remplacement de l artisanat pose la question de l avenir des emplois dans les petites entreprises. Quant au remplacement des cadres, s il n est pas anticipé par les entreprises, il pourrait contribuer à perturber leur organisation, en particulier dans un contexte économique de développement des groupes. À cet effet, la Branche professionnelle vise l élévation des niveaux de qualification notamment par le développement de la formation supérieure et par la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences.

8 8 Dimension transfrontalière Mobilité apprentis Europass (dimension Européenne) Initiatives régionales des lycées et CFA en matière d échanges d apprentis et lycéens 1.2. Analyse dynamique du secteur du Commerce et de la Réparation Automobile en matière d emploi et de formation Forces et opportunités Activité de maintenance non délocalisable Arrivées des nouvelles technologies comme VE/VH Développement des systèmes d information sur le client et le véhicule, pour mieux capter le client. Développement du véhicule électrique Faiblesses et menaces Secteur en forte variation d activité Risque de diminution des effectifs dans les entreprises Vieillissement de la population active chez les cadres et artisans. Risque d affaiblissement des TPE Evolution des normes Européennes 1.3. Le marché du travail Marché du travail régional offres d emploi ont été déposées par les entreprises du secteur +3% d augmentation des offres entre 2010 et 2011 Nombre de demandeurs d emplois (DE) inscrits dans ces métiers demandeurs d emplois -0.4% entre 2010 et 2011 Est-ce un secteur qui recrute? Court terme Moyen terme Long terme Besoins variables selon les entreprises Oui : renouvellement de population Oui : renouvellement de population via les outils GPEC Quel est, selon vous, le niveau d entrée dans le secteur? Bac Professionnel ou CQP de la Branche Professionnelle. 1.4 Les métiers du secteur et leur évolution Un ou plusieurs territoires se distingue(nt)- il(s) par l expression de besoins locaux ou de difficultés de recrutement spécifiques? Si oui, sur quels types de métiers ou quels types de postes? Pas particulièrement. Emergence de nouveaux métiers? Evolution des métiers par les innovations technologiques et les évolutions règlementaires.

9 9 Emergence de nouveaux besoins en compétences Nouvelles compétences en consignation électrique, maîtrise des technologies hybrides, environnement durable, traitement des déchets Quels sont, selon vous, les métiers et fonctions qui apparaissent les plus affectés par les départs en retraite au cours des prochaines années? Cadres et artisans des Services de l Automobile. 2. La formation : état des lieux 2.1. Formation initiale professionnelle L outil de formation initiale répond aux besoins en recrutement des entreprises régionales Nombre de formés en formation initiale jeunes se forment en lycées et CFA Statut Effectif % Lycéens Apprentis % 52 % Evolution du nombre de formés Depuis 2000, les effectifs ont augmenté de 18%, notamment en lycées (+ 62%) alors que les effectifs d apprentis ont diminué en 2009 et Répartition par niveaux de formation Niveau V 137 Lycéens Apprentis 474 Total 611 Niveau IV Niveau III Attractivité du secteur Attractivité : 180 % (attractivité : nombre de vœux / nombre de places) Mobilisation des places : 97% Taux d insertion L insertion professionnelle des jeunes est de 71% (moyenne tous secteurs : 63%) Lycéens 65 % Apprentis 73 % Rupture des contrats d apprentissage Pour le moyen et le long terme, quelles sont les perspectives de signatures de contrats en alternance dans votre secteur? 25,4% contre 30,3% en moyenne régionale Contrat d apprentissage 65 % Contrat de professionnalisation 73 % Baisse de l effectif depuis Maintenir l existant.

10 Formation continue demandeurs d emploi Nombre de demandeurs d emploi formés Région Alsace 99 stagiaires sont entrés dans une formation financée par la Région en 2011 Pôle Emploi OPCA 14 DIF PORTABLE en 2011 Taux d insertion des DE formés 37 % des demandeurs d emploi formés sont en recherche d emploi 6 mois après leur formation. 2.4 Formation continue salariés Nombre de salariés formés et évolution Professionnalisation : nombre de contrats et périodes de professionnalisation [36] Nombre de tuteurs et maîtres d apprentissage formés ; évolution sur les 3 dernières années personnes ont bénéficié d une formation continue prise en charge par l ANFA : issues d entreprises de moins L ANFA a pris en charge 114 contrats de professionnalisation en Maîtres d Apprentissage formés en 2011 dans le cadre des dérogations à la signature d un contrat d apprentissage. 30 Tuteurs formés dans le cadre des CQP de la Branche. Cette activité est stable. 3. L offre de formation : perspectives [37] Orientations stratégiques de la branche en matière d emploi et de formation professionnelle - pour le niveau V : la consolidation quantitative des effectifs de ce niveau et le renforcement de l accompagnement qualitatif, - pour le niveau IV : le développement quantitatif et l amélioration qualitative de la mise en œuvre des baccalauréats professionnels. - pour le niveau III et plus : la consolidation quantitative des effectifs de ce niveau et le renforcement de l accompagnement qualitatif. L offre BTS correspond soit à une insertion directe, soit en tant qu étape vers d autres certifications inscrites au Répertoire National des Certifications des Services de l Automobile (RNCSA). Il est rappelé, de façon générale, que l ANFA est chargée de l organisation et la mise en cohérence d une filière complète dans l Enseignement Supérieur. L ANFA décline les objectifs ci-dessus en fonction des spécificités des secteurs d activités (maintenance des véhicules particuliers, maintenance des véhicules industriels, motocycle, cycle, carrosserie et peinture).

11 11 L offre de formation répond-elle globalement aux besoins du secteur? Les flux de formation (initiale et continue) vous semblent-ils insuffisants/suffisants/trop mportants? Selon vous, qu est-ce qui devrait changer en terme d offre de formation initiale? (intégration de compétences nouvelles, renforcement d une voie de formation, etc ) Selon vous, qu est-ce qui devrait changer en terme d offre de formation continue? (intégration de compétences nouvelles, etc ) Dispositifs partenariaux (COT, EDEC, ) Commentaires L offre de formation est (actuellement) en adéquation avec les demandes des entreprises. Les flux sont (actuellement) suffisants mais peuvent se fragiliser. Poursuite du développement de la Formation Continue par l outil de formation de la branche, le GNFA. L ANFA souhaite que soit mieux entendus les positions de la Branche professionnelle concernant l aménagement de la carte des formations. A titre d exemple : Bac Pro par apprentissage du CFA d Haguenau BTS AVA par apprentissage du CFA de Schiltigheim L offre de formation continue est satisfaite par la présence de l organisme de formation continue de la branche. L organisme GNFA est situé à Illkirch Un plan de soutien à l emploi et la formation existe au sein de la branche (Compétences Emplois 2). La Branche professionnelle et les services de l Etat ont décidés d un nouveau dossier de soutien aux entreprises du secteur permettant une prise en charge des coûts formations + salaires. Il s agit d encourager la formation professionnelle et former plutôt que licencier.

12 Article 2 : Priorités et actions Prévu par la loi du 24 novembre 2009, le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles (CPRDFP) définit la stratégie et les objectifs en matière de formation professionnelle pour les cinq années à venir toutes voies de formation confondues (formation initiale sous statut scolaire, apprentissage, formation continue), tous publics quels que soient l âge et le statut (lycéens, étudiants, apprentis, demandeurs d emploi, salariés ). Il a été adopté et signé le 24 juin 2011 par le Préfet de la région Alsace, le Recteur et le Directeur Régional de l Alimentation, de l Agriculture et de la Forêt et le Président du Conseil Régional, en présence de Nadine Morano, Ministre chargée de l apprentissage et de la formation professionnelle. Le document se compose de trois parties : - un chapeau introductif, qui résume l état des lieux et le diagnostic régional, précise la nouvelle démarche prospective construite par la Région, rappelle la méthodologie d élaboration et définit le pilotage, le suivi de la mise en œuvre et l évaluation des actions. - une première partie consacrée à 15 objectifs transversaux, eux-mêmes structurés autour de 3 enjeux, - une seconde partie détaillant les priorités en matière d orientation, de formation et d emploi pour 20 secteurs professionnels. Il est sous-titré : «Permettre à chaque individu de construire et de réaliser son projet professionnel, en cohérence avec ses aspirations personnelles et les réalités de l économie régionale.». Le CPRDFP a déterminé les cinq priorités suivantes pour le secteur des services de l automobile : 1. Renforcer le partenariat existant pour plus d efficacité 2. Etablir un diagnostic des besoins en compétences liés aux nouveaux véhicules verts 3. Communiquer de manière réaliste sur l image des métiers 4. Développer une offre de formation qui pense la mobilité de manière globale 5. Stabiliser le niveau quantitatif de recrutement En cohérence avec le CPRDFP, les signataires du présent contrat ont identifié les quatre priorités ci-dessous : Priorité 1 : Renforcer l image du secteur d activité des «Services de l Automobile» Priorité 2 : Priorité 3 : Priorité 4 : Faire évoluer l offre de formation pour développer les atouts du secteur pour tous les publics Développer l alternance, et notamment l apprentissage Renforcer la formation des actifs du secteur Nota 1 : les actions décrites ci-dessous s inscrivent donc pleinement dans le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles signé en région Alsace le 24 juin La Région Alsace veillera à articuler autant que possible les mises en œuvre dudit Contrat de Plan avec ce contrat d objectifs, afin que les moyens et les opérations envisagées soient parfaitement en cohérence.

13 13 Nota 2 : dans les pilotes et partenaires des actions mentionnées ci-dessous, il est fait mention du service en charge de la problématique à la Région Alsace, soit : - Région/FI : le service Formation Initiale de la Direction Education Formation - Région/FPC : le service Formation Continue de la Direction Education Formation - Région/SIDOF : le service Information et Développement de l offre de Formation de la Direction Education Formation, qui est en charge de l élaboration et de l animation de ce contrat d objectifs. De la même manière, pour les services académiques : - Rectorat/SAIO : service académique d information et d orientation - Rectorat/DAET : délégation académique aux enseignements techniques - Rectorat/DAFCO : délégation académique à la formation continue - Rectorat/IA : inspection académique du Rectorat Priorité 1 Renforcer l image du secteur d activité des «Services de l Automobile» CONTEXTE Eléments de contexte : Ò Certains métiers de l automobile sont en généralement bien identifiés des publics confrontés à des choix de formation ; en revanche, les publics ignorent souvent la diversité des savoir-faire et des compétences nécessaires dans ces professions. Ò Contrairement à d autres régions et à d autres secteurs d activité en Alsace, les flux d entrée et de sortie dans le secteur sont équilibrés. Ò Les outils de découverte des métiers, qu il s agisse de stages ou de supports d information, par exemple, sont nombreux. La mise en cohérence des actions des différents partenaires apparaît comme un enjeu important, susceptible de fluidifier et d harmoniser les moyens déployés. ENJEUX ACTIONS En matière d orientation et d information sur les métiers, les partenaires ont identifié 3 enjeux majeurs : 1. Mieux faire connaître les évolutions auxquelles les Professions sont confrontées (mutations technologiques notamment), 2. Mieux faire connaître la richesse et la diversité des métiers et des formations du secteur, 3. Fidéliser les salariés en activité dans le secteur, notamment en proposant des parcours adaptés aux compétences de chacun Mise en œuvre de la priorité 1 Action 1 : Renforcer l utilisation des outils de la Profession Action 2 : Actualiser les informations des acteurs de l AIOA (accueil, information, orientation, accompagnement) Action 3 : Déployer davantage les modalités de découverte des métiers pour les jeunes Action 4 : Renforcer la communication autour de l apprentissage Action 5 : Mieux informer le grand public sur les possibilités offertes par la filière (formation initiale et continue)

14 14 Ò MISE EN ŒUVRE OPERATIONNELLE de la PRIORITE 1 : Renforcer l image d un secteur d activité dynamique et attractif Action Action 1 : Renforcer l utilisation des outils de la Profession Action 2 : Actualiser les informations des acteurs de l AIOA Action 3 : Déployer davantage les modalités de découverte des métiers pour les jeunes Mise en œuvre opérationnelle Diffusion et essaimage des supports d information de la Profession Projet «100 métiers en Alsace» Réalisation d un temps de formation pour les réseaux et relais d information Diffusion des outils de la Profession dans les établissements scolaires Réalisation d un temps de formation pour les réseaux et Implication de la Profession dans le projet «1.000 professionnels» Pilote Profession OREF + Région/SIDOF Région/SIDOF + CRAPT CARRLI Profession + Rectorat/ SAIO Région/SIDOF Action 4 : Renforcer la communication autour de l apprentissage Action 5 : Mieux informer le grand public sur les possibilités offertes par la filière (formation initiale et continue) Opération «Apprentiss dating» Apprentissage Tour Olympiades des Métiers Participation de la Profession aux salons emploi/formation à portée départementale ou régionale (SREF, Journée des Carrières, Nuit de l Orientation, ) Opération spéciale menée dans le cadre de l Orient Express Région/FI + Profession Région/FI Région/FI + Rectorat Profession Profession + Région/ SIDOF

15 15 Priorité 2 Faire évoluer l offre de formation pour développer les atouts du secteur, pour tous les publics CONTEXTE Eléments de contexte : Ò En Alsace, l offre de formation correspond globalement aux besoins exprimés par la Profession. Ò Plusieurs facteurs sont à prendre en considération pour développer l offre : nouvelles contraintes réglementaires, prise en compte du verdissement de l économie et des métiers, renforcement de nouvelles compétences nécessaires aux professionnels Ò Ainsi, l évolution de l offre de formation devra tenir compte tant des réalités économiques du secteur, que des projets professionnels des individus qui souhaitent intégrer et évoluer dans le domaine des services de l automobile. ENJEUX Les partenaires ont identifié 3 enjeux majeurs : 1. Renforcer la cohérence et la complémentarité des différentes voies de formation, 2. Mobiliser les dispositifs les plus adaptés en fonction des situations et des parcours des individus, 3. Maintenir le niveau des flux de formés vers ces métiers, tant quantitativement que qualitativement ACTIONS Mise en œuvre de la priorité 2 Action 6 : Fluidifier la concertation autour de la carte des formations initiales Action 7 : Contribuer au diagnostic du secteur et au recueil des besoins en compétences Action 8 : Définir des priorités par niveau de formation Action 9 : Poursuivre l effort d équipement des établissements Action 10 : Mettre en place une expérimentation pour développer la prise en compte de l environnement dans l activité quotidienne des entreprises Action 11 : Développer la mobilité professionnelle par l apprentissage des langues vivantes

16 16 Ò MISE EN ŒUVRE OPERATIONNELLE de la PRIORITE 2 : Faire évoluer l offre de formation pour développer les atouts du secteur, pour tous les publics Action Action 6 : Fluidifier la concertation autour de la carte des formations initiales Action 7 : Contribuer au diagnostic du secteur et au recueil des besoins en compétences Mise en œuvre opérationnelle Concernant l élaboration de l offre de formation en apprentissage, la Profession sera associée aux réflexions menées par la Région Alsace en amont de l appel à projets lancés aux CFA en juillet pour la rentrée N+1. La Profession fournira à la Région en janvier-février chaque année tout élément (statistiques quantitatives et financières, études prospectives, etc.) permettant aux services de la DEF/FI d affiner son analyse quant au développement de l offre de formation. Les décisions en matière d aménagement de l offre de formation doivent se faire en cohérence avec les priorités annuelles définies collectivement par les signataires du COT. Les signataires s appuieront sur le diagnostic tel que rédigé à l article 1 du présent contrat. Il sera mis à jour annuellement. Pilote Région/FI Région /SIDOF Action 8 : Définir des priorités par niveau de formation Les signataires s appuieront sur les priorités définies cidessous. Elles seront mises à jour annuellement. Région/SIDOF Action 9 : Poursuivre l effort d équipement des établissements scolaires Action 10 : Mettre en place une expérimentation pour développer la prise en compte de l environnement Les signataires définiront en concertation, dans le respect des compétences des uns et des autres, les projets susceptibles d être soutenus dans les établissements de formation. Suite au renouvellement des référentiels de l Education Nationale, qui intègrent désormais une dimension «économie verte» dans tous les modules de formation, il est proposé d expérimenter la mise en œuvre concrète de ces nouveaux référentiels dans 2 établissements pilotes (67 et 68). Région/FI + Profession Rectorat/IA + Région Action 11 : Développer la mobilité professionnelle par l apprentissage des langues vivantes Les partenaires soulignent l importance de posséder une langue vivante (allemand ou anglais), qui favorise les évolutions dans les carrières professionnelles. Rectorat/IA

17 17 Ò Priorités des signataires par niveaux de formation La répartition des établissements de formation est relativement homogène, même si tous ne disposent pas d une filière complète. La dimension «verdissement» sera intégrée progressivement dans l ensemble des modules dispensés, notamment suite au travail de fond mené par l inspection académique et la Profession dans le cadre du renouvellement des référentiels de formation au niveau national. NIVEAU V Constats Depuis la réforme du Bac professionnel (2008), les effectifs au niveau V ont considérablement diminué, au profit du niveau IV. Néanmoins, la Branche a fait le choix de conserver le CAP comme «certification intermédiaire» de deux ans ouverte aux sortants du collège. Ce niveau demeure très attractif (attractivité trois fois supérieure au secteur de la production). Constats Il est très développé dans le secteur, puisque c est le niveau où se forme une majorité de jeunes (65,2%), ce qui est supérieur à la moyenne régionale dans le secteur de la production (47%). Le nombre croissant de jeunes inscrits en formation à ce niveau répond à l ambition de la Branche de hausser le niveau général de qualification dans le secteur. C est également à ce niveau qu existent les CQP (certificats de qualification professionnelle) mis en place par la Branche. Evolutions envisagées Le nombre de jeunes formés en maintenance apparaît toutefois suffisant par rapport aux besoins actuels et prévisibles du secteur. Maintenance, carrosserie réparation et peinture en carrosserie : les flux de jeunes formés en formation initiale sont à stabiliser. NIVEAU IV Evolutions envisagées - carrosserie-peinture et maintenance: les flux formés en formation initiale apparaissent suffisants dans l ensemble. - commerce pièces et véhicules : une réflexion doit être menée pour réussir à compléter les effectifs des formations déjà ouvertes. Priorités - Maintenir ce niveau de formation qui constitue un premier niveau d accès aux métiers du secteur, tout en incitant les jeunes en capacité de poursuivre leurs parcours à le faire. - Renforcer les formations au niveau V par des formations complémentaires permettant soit une spécialisation soit une polyvalence accrue (dans le cadre de la formation continue des salariés, plus tard dans leurs carrières). Priorités - Travailler sur la qualité des formations dispensées à ce niveau, notamment en renforçant les liens entre la Profession et les établissements de formation. - Renforcer le recours aux CQP de la Branche pour les actifs du secteur, et au BAC PRO. Source : Document ANFA, «BAC PRO 3 ans apprentissage : la position de la Branche» NIVEAU III, II et I Constats Les effectifs ont progressé à ces niveaux. Evolutions envisagées Les flux actuellement formés au niveau III en formation initiale apparaissent suffisants au regard des possibilités du marché de l emploi. Priorités RAS

18 18 Priorité 3 Développer l alternance, et notamment l apprentissage CONTEXTE Eléments de contexte : Les formations dispensées aux jeunes souhaitant s insérer dans le secteur doivent leur permettre de découvrir et de s approprier l environnement économique. A ce titre, les modalités de formation en alternance, qui laissent une grande part aux périodes de formation en entreprise, sont à renforcer. La Profession est engagée depuis plusieurs années aux côtés de la Région pour développer l apprentissage, et auprès de l Education Nationale pour les formations à temps plein sous statut scolaire. Enfin, la Profession entend poursuivre et intensifier ses efforts pour former des enseignants et formateurs. A ce jour, entre 30 et 40% d entre eux assistent chaque année à des sessions de mises à niveau de leurs compétences, au regard des mutations technologiques, réglementaires et environnementales auxquelles le secteur est confronté. ENJEUX Les partenaires ont identifié 4 enjeux majeurs : 1. Le développement des compétences des tuteurs et maîtres d apprentissage, 2. L implication des entreprises dans le processus de formation, notamment par le renforcement de l articulation entre établissements de formation et entreprises, 3. La bonne complémentarité entre apprentissages théoriques et apprentissages pratiques 4. La prise en compte de la dimension «développement durable» dans l ensemble des formations ACTIONS Mise en œuvre de la priorité 3 Action 12 : Participer à l objectif d élévation du nombre d apprentis dans le secteur Action 13 : Mieux lutter contre les ruptures en cours de formation Action 14 : Développer la qualité des formations en alternance

19 19 Ò MISE EN ŒUVRE OPERATIONNELLE de la PRIORITE 3 : Développer l apprentissage Action Action 12 : Participer à l objectif d élévation du nombre d apprentis dans le secteur Action 13 : Mieux lutter contre les ruptures en cours de formation Action 14 : Développer la qualité des formations en alternance Mise en œuvre opérationnelle La Région a fixé un objectif de passage du nombre d apprentis de à , tous secteurs d activités confondus. Ce développement se fera à plusieurs niveaux : - développement de l offre de formation en apprentissage, en lien avec les besoins des professionnels, et ce notamment vers les niveaux supérieurs de qualifications, - réduction du nombre de places vacantes dans les CFA Chaque cas de rupture d un contrat constitue un échec, tant du point de vue du jeune que du professionnel investi dans la formation. La lutte contre les ruptures pourra revêtir différentes formes : - identification des causes principales de ruptures (étude), - renforcement de la coordination des acteurs pour améliorer la prévention, - amélioration de la réactivité des partenaires pour intervenir au plus vite lorsqu une rupture est constatée. Le niveau V, où 1 contrat sur 4 est rompu, fera l objet d une attention particulière. Les partenaires souhaitent renforcer les liens entre les professionnels et les équipes enseignantes, afin que les techniques et technologies utilisées soient largement diffusées. La Profession poursuivra son effort de formation des équipes pédagogiques, par le biais d actions qui rencontrent déjà un vif succès. Pilote Région/FI + Profession Région/FI + CMA CFA + Rectorat/IA

20 20 Priorité 4 Renforcer la formation des actifs(*) du secteur CONTEXTE (*) Actif : occupés et inoccupés Eléments de contexte : Dans le secteur des services de l automobile, les mutations technologiques sont fortes et rapides. L adaptation des compétences constitue donc un enjeu majeur pour les actifs du secteur, afin d éviter le risque de décalage de savoir-faire. Néanmoins, le domaine technique n est pas le seul impacté par les évolutions de l environnement macro-économique du secteur ; d autres compétences sont dorénavant sollicitées, qui amènent les individus vers davantage de transversalité dans les métiers qu ils exercent. La Branche vise donc l élévation des niveaux de qualification notamment par le développement de la formation supérieure et par la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences. Par ailleurs, le nombre de départs à la retraite dans les prochaines années apparaît comme un véritable challenge à relever par la Profession, qui se trouvera confrontée au défi de renouvellement d une part importante de ses dirigeants d entreprises, notamment artisanales. ENJEUX Les partenaires ont identifié 3 enjeux majeurs : Permettre aux actifs du secteur de renforcer leurs compétences, afin d aller vers davantage de transversalité (ex. formations aux domaines commerciaux) Favoriser les transmissions d entreprises Malgré un investissement de la Branche pour développer les démarches de VAE, celles-ci restent globalement sous-mobilisées. L enjeu est donc de poursuivre l effort de communication, pour inciter davantage d actifs à utiliser ce dispositif. ACTIONS Mise en œuvre de la priorité 4 Action 15 : Soutenir la formation des salariés en activité Action 16 : Favoriser la reprise d entreprise Action 17 : Améliorer la prévention des risques professionnels Action 18 : Développer l utilisation de la VAE

Les évolutions dans les services de l automobile. ) Éléments de cadrage et prospective

Les évolutions dans les services de l automobile. ) Éléments de cadrage et prospective Les évolutions dans les services de l automobile ) Éléments de cadrage et prospective des métiers dans les services de l automobile Socio-économiques Relais d'information et d'orientation Politiques de

Plus en détail

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Synthèse Contrat d Objectifs Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Rédaction Christiane LAGRIFFOUL () Nadine COUZY (DR ANFA

Plus en détail

RECRUTER en alternance

RECRUTER en alternance RECRUTER ET FORMER A u tomobile Vé h icu le indust riel Mot ocycle Cycle RECRUTER en alternance Bretagne, Pays-de-la-Loire Recruter en alternance : c est former vos collaborateurs de demain Vous souhaitez

Plus en détail

RECRUTER en alternance

RECRUTER en alternance RECRUTER ET FORMER A u tomobile Vé h icu le indust riel Mot ocycle Cycle RECRUTER en alternance Aquitaine, Poitou-Charentes Recruter en alternance : c est former vos collaborateurs de demain Vous souhaitez

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015 PREFET DE LA REGION MIDI-PYRENEES DOCUMENT D ORIENTATION Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des formations professionnelles 2011-2015 Direction régionale des entreprises,

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

EFFECTIFS EN FORMATION 2005/2006

EFFECTIFS EN FORMATION 2005/2006 EFFECTIFS EN FORMATION 2005/2006 Ce dossier est édité par l Observatoire de L Association Nationale pour la Formation Automobile Service études et prospectives 108, rue du Moulin des Landes 44985 Sainte-Luce-sur-Loire

Plus en détail

PRDFP. 2011-2015 Le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles. cohérence. Concertation. Innovation.

PRDFP. 2011-2015 Le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles. cohérence. Concertation. Innovation. cohérence ÉGALITÉ DES CHANCES/DYNAMIQUE ÉCONOMIQUE Concertation Innovation Innovation www.regionreunion.com Concertation cohérence 2011-2015 Le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations

Plus en détail

Ce dossier est édité par l Observatoire de l Association Nationale pour la Formation Automobile

Ce dossier est édité par l Observatoire de l Association Nationale pour la Formation Automobile Ce dossier est édité par l Observatoire de l Association Nationale pour la Formation Automobile Service études et prospectives 2 rue Capella Rond point Vega 44483 Carquefou Cedex 02.28.01.08.01 observatoire@anfa-auto.fr

Plus en détail

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Vu l article 52 de la loi n 93-1313 du 20 décembre 1993 relative au travail, à

Plus en détail

Les contributions. services enrichie. Etude logo Proposition 4 bis

Les contributions. services enrichie. Etude logo Proposition 4 bis Les contributions des CARIF-OREF au CPRDFP : une offre de services enrichie Etude logo Proposition 4 bis Juillet 2013 Les contributions des CARIF-OREF au CPRDFP : une offre de services enrichie En janvier

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CESER

CONTRIBUTION DU CESER CONTRIBUTION DU CESER à l élaboration du Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Cette contribution a été élaborée par la Commission «Éducation Formation» qui a tenu quatre

Plus en détail

www.metiersdelauto.com Les métiers de l auto, du camion, de la moto et du vélo

www.metiersdelauto.com Les métiers de l auto, du camion, de la moto et du vélo www.metiersdelauto.com Les métiers de l auto, du camion, de la moto et du vélo Les services de l automobile du camion, de la moto et du vélo regroupent l ensemble des métiers de la commercialisation au

Plus en détail

ACCORD DU 3 JUILLET 2014

ACCORD DU 3 JUILLET 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3034 Convention collective nationale IDCC : 1090. SERVICES DE L AUTOMOBILE (Commerce

Plus en détail

CIFAM FORMATEUR DE TALENTS

CIFAM FORMATEUR DE TALENTS CIFAM FORMATEUR DE TALENTS Les Métiers de l Automobile par l Apprentissage Mécanicien Véhicules Particuliers - Poids Lourds - Motos Carrossier Réparateur - Peintre en Carrosserie + Comptable / Gestionnaire

Plus en détail

Contrat d objectifs MÉTIERS ARTISANAUX DE LA MÉTALLERIE ET DE LA MÉCANIQUE GÉNÉRALE

Contrat d objectifs MÉTIERS ARTISANAUX DE LA MÉTALLERIE ET DE LA MÉCANIQUE GÉNÉRALE Contrat d objectifs MÉTIERS ARTISANAUX DE LA MÉTALLERIE ET DE LA MÉCANIQUE GÉNÉRALE Fédération des Métiers de la Métallerie et de la Mécanique générale d'alsace S O M M A I R E I -PRÉAMBULE...........P.4

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Contribution de la CCI de Région Alsace

Contribution de la CCI de Région Alsace Comité de Coordination régional de l Emploi et de la Formation Professionnelle Contribution de la CCI de Région Alsace au Contrat de plan régional de Développement des Formations Professionnelles (CPRDFP)

Plus en détail

ACCORD CADRE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL

ACCORD CADRE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL ACCORD CADRE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL PREAMBULE Le présent accord-cadre s inscrit dans la continuité des nombreux dispositifs légaux et conventionnels touchant directement

Plus en détail

CONTRAT D OBJECTIFS. MÉTIERS de L HÔTELLERIE RESTAURATION 2013 / 2018

CONTRAT D OBJECTIFS. MÉTIERS de L HÔTELLERIE RESTAURATION 2013 / 2018 CONTRAT D OBJECTIFS MÉTIERS de L HÔTELLERIE RESTAURATION 2013 / 2018 Entre : D une part, L'État, représenté par le Préfet de la région Alsace et le Recteur de l'académie de Strasbourg, Chancelier des

Plus en détail

Responsable d agence

Responsable d agence Responsable d agence La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

L insertion des contrats de professionnalisation de la branche des services de l automobile en 2014

L insertion des contrats de professionnalisation de la branche des services de l automobile en 2014 L insertion des contrats de professionnalisation de la branche des services de l automobile en 2014 Résumé ) L ensemble des indicateurs (taux d emploi, taux de CDI, taux de maintien dans l entreprise formatrice

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3300 Convention collective nationale IDCC : 2128. MUTUALITÉ ACCORD DU 15 OCTOBRE

Plus en détail

Annexes RNCSA (2.5) SÉRIE 1

Annexes RNCSA (2.5) SÉRIE 1 Annexes RNCSA (2.5) REPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS DES SERVICES DE L AUTOMOBILE 2015 Accord du 3 juillet 2014, étendu par arrêté du 5 janvier 2015 (J.O. du 10 janvier) SÉRIE 1 référence 3, dans

Plus en détail

Annexes RNCSA (2.5) SÉRIE 1

Annexes RNCSA (2.5) SÉRIE 1 Annexes RNCSA (2.5) REPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS DES SERVICES DE L AUTOMOBILE 2014 Accord du 18 juin 2013 étendu par arrêté du 4 octobre 2013 (J.O. du 11 octobre) En page 8 : liste des CQP créés

Plus en détail

Le diagnostic territorial emploi formation: propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie

Le diagnostic territorial emploi formation: propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie : propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie Les ateliers régionaux de l orientation tout au long de la vie Amiens, le 23 novembre 2010 Sommaire Le diagnostic territorial, de quoi parle-t-on?

Plus en détail

Appel à proposition. Unité Territoriale 41. Cité Administrative Porte B 3ème étage 34, avenue Maunoury 41011 BLOIS CEDEX Téléphone : 02.54.55.85.

Appel à proposition. Unité Territoriale 41. Cité Administrative Porte B 3ème étage 34, avenue Maunoury 41011 BLOIS CEDEX Téléphone : 02.54.55.85. Appel à proposition «Convention THYSSEN Suivi des actions et prolongation du portage de l action de Gestion Territoriale des Emplois et des Compétences sur le vendômois secteur de l industrie» Unité Territoriale

Plus en détail

contrat d objectifs sectoriel

contrat d objectifs sectoriel contrat d objectifs sectoriel services DE l automobile CPRDFP Nord Pas de Calais Contrat d objectifs sectoriel pour le développement de la formation professionnelle aux métiers des services de l automobile

Plus en détail

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI PLAN REGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI Lors de son assemblée

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION. Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION. Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile A.N.F.A. Département Ingénierie et Compétences Mars 2013 SOMMAIRE INFORMATIONS

Plus en détail

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable Contrat de territoire2007 203 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour le logement et lutter globalement contre la vacance FICHE

Plus en détail

Mise de jeu 2 La certification des formations

Mise de jeu 2 La certification des formations Mise de jeu 2 La certification des formations Une formation certifiante délivre un diplôme reconnu par le RNCP Le plus souvent, les formations certifiantes ou qualifiantes sont celles qui mènent à «un

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

LES MÉTIERS DU TRANSPORT ET DE LA LOGISTIQUE

LES MÉTIERS DU TRANSPORT ET DE LA LOGISTIQUE LES MÉTIERS DU TRANSPORT ET DE LA LOGISTIQUE Septembre 2011 Zoom sur les métiers exercés dans la Branche 1[ ENJEUX ET PISTES DE TRAVAIL Les enjeux identifiés par le Groupe Domaine «Secteurs Economiques

Plus en détail

AVENANT DU 3 NOVEMBRE 2011

AVENANT DU 3 NOVEMBRE 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3161 Convention collective nationale IDCC : 2120. BANQUE AVENANT DU 3 NOVEMBRE 2011 À L ACCORD DU 10 JUIN 2011 RELATIF

Plus en détail

Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante"

Projet partenarial - 1 er volet Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante" Projet partenarial, piloté par l'arpe, en co-réalisation avec l'orm -observatoire

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3034 Convention collective nationale IDCC : 1090. SERVICES DE L AUTOMOBILE

Plus en détail

La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire )

La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire ) Bientôt en Alsace : La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire ) Création d une usine-école unique en Europe L Etat, dans

Plus en détail

BTS Management des unités commerciales. Eléments principaux de la modification du référentiel

BTS Management des unités commerciales. Eléments principaux de la modification du référentiel BTS Management des unités commerciales Eléments principaux de la modification du référentiel Mai 2013 ANNEXE I UNITÉS CONSTITUTIVES DU RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION DU DOMAINE PROFESSIONNEL Unités Compétences

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle

Réforme de la formation professionnelle MEDEF Social mars 2015 Réforme de la formation professionnelle Compétitivité Mobilité Employabilité Edito En 2030, près de 30 % de nos métiers auront évolué. Pour relever ce défi, la formation des femmes

Plus en détail

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais CPRDFP Document d orientation État 1/5 ARTISANAT 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais 1.1 Panorama des métiers de l artisanat Les coiffeurs, les

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Chargé d affaires en ingénierie électrique et électronique de l Université Montpellier 2 Sciences et techniques

Plus en détail

INDUSTRIES DE SANTÉ. 6 DÉFIS RH À relever en soutien de la compétitivité des entreprises et de l évolution professionnelle des salariés

INDUSTRIES DE SANTÉ. 6 DÉFIS RH À relever en soutien de la compétitivité des entreprises et de l évolution professionnelle des salariés La lettre d information des défis RH lancés pour les entreprises de la filière Industries de santé INDUSTRIES DE SANTÉ Avril 2014 n 1 ACtionS/déveLoPPement/emPLoi/ComPétenCeS 6 DÉFIS RH À relever en soutien

Plus en détail

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Version provisoire - Mars 2010 La Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Placée sous l autorité

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME ENTREPRISES, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA FORMATION PROFESSIONNELLE. FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE Les clés pour réussir votre mission 2 L APPRENTISSAGE, UN PARCOURS «GAGNANT - GAGNANT» Côté entreprise : C est

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. CFA du BTP. Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France APPRENTIS. www.apprentissage-btp.com JE FORME. des.

DOSSIER DE PRESSE. CFA du BTP. Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France APPRENTIS. www.apprentissage-btp.com JE FORME. des. DOSSIER DE PRESSE Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France Les centres de formation d apprentis du bâtiment et des travaux publics poursuivent en 2012 leur mobilisation auprès des entreprises

Plus en détail

DOCUMENT final 18 octobre 2013

DOCUMENT final 18 octobre 2013 Accord-cadre régional portant sur les Actions de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) pour les entreprises de la filière énergie en Franche-Comté ENTRE : L Etat, représenté par le Préfet

Plus en détail

DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS**

DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS** PRESENTATION DE LA FORMATION DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS** * CAFERUIS : Certificat d aptitude aux fonctions d encadrement et de responsable d unité d intervention sociale **

Plus en détail

Les aides financières

Les aides financières Entreprises La réforme de l apprentissage L ACCUEIL DES STAGIAIRES Les aides financières Focus sur la réforme de l apprentissage La loi du 5 mars 2014 sur la réforme de l apprentissage et de l enseignement

Plus en détail

Intitulé du projet : PARTAJ (Plan d Accompagnement Régional et Territorial pour l Avenir des Jeunes)

Intitulé du projet : PARTAJ (Plan d Accompagnement Régional et Territorial pour l Avenir des Jeunes) Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE PAR

Plus en détail

EDEC. Méthodologie de travail. Contrat d Etude Prospectif - Comité Technique - Mise en œuvre d une. Mardi 10 novembre 2009. Pour quel objectif?

EDEC. Méthodologie de travail. Contrat d Etude Prospectif - Comité Technique - Mise en œuvre d une. Mardi 10 novembre 2009. Pour quel objectif? EDEC Contrat d Etude Prospectif - Comité Technique - Pour quel objectif? Avec quelle méthodologie? Démarche méthodologique globale Eléments d une méthodologie commune Mise en œuvre d une Méthodologie de

Plus en détail

Crédit photo : FAIE MÉTIERS DE L ÉLECTRICITÉ

Crédit photo : FAIE MÉTIERS DE L ÉLECTRICITÉ ANALYSE PROSPECTI IVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Crédit photo : FAIE MÉTIERS DE L ÉLECTRICITÉ SEPTEMBRE 2014 1 1. L emploi 1 759 électriciens en 20 012 soit 7% des salariéss de la production

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC METTRE EN PLACE UNE GPEC Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Cette fiche technique aborde la mise en place d une démarche GPEC sous l angle de la description d un processus. Elle présente

Plus en détail

EXPERTS-COMPTABLES. La réforme de l apprentissage L accueil des stagiaires Les aides financières

EXPERTS-COMPTABLES. La réforme de l apprentissage L accueil des stagiaires Les aides financières EXPERTS-COMPTABLES La réforme de l apprentissage L accueil des stagiaires Les aides financières Focus sur la réforme de l apprentissage La loi du 5 mars 2014 sur la réforme de l apprentissage et de l enseignement

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines Avec une masse salariale s élevant à 4,3 milliards d euros en 2003, le secteur de l assurance est une «industrie de main-d œuvre» qui offre un produit en grande partie immatériel : la couverture d un risque.

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions Appel à propositions Dispositif de professionnalisation des acteurs de l accueil, l information, l orientation, l emploi, la formation professionnelle initiale (par la voie de l apprentissage) et la formation

Plus en détail

un Plan d Action Séniors un accord ou d entreprise Construire TRANSPORT & LOGISTIQUE Avec la participation de

un Plan d Action Séniors un accord ou d entreprise Construire TRANSPORT & LOGISTIQUE Avec la participation de Construire un accord ou d entreprise un Plan d Action Séniors TRANSPORT & LOGISTIQUE Direction régionale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle Avec la participation de La loi, les

Plus en détail

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mobilisation contre le décrochage scolaire Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mercredi 8 janvier 2014 SOMMAIRE Introduction : la Nation mobilisée contre le

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles

Plus en détail

SOMMAIRE GUIDE DU JURY

SOMMAIRE GUIDE DU JURY SOMMAIRE GUIDE DU JURY Certificat de Qualification Professionnelle Carrossier Peintre Formation Courte (CPc) Carrossier Peintre Formation Longue (CPl) Enregistré au Répertoire National des Certifications

Plus en détail

Appel à proposition. Unité Territoriale 41. Cité Administrative Porte B 3ème étage - 34, avenue Maunoury 41011 BLOIS CEDEX Téléphone : 02.54.55.85.

Appel à proposition. Unité Territoriale 41. Cité Administrative Porte B 3ème étage - 34, avenue Maunoury 41011 BLOIS CEDEX Téléphone : 02.54.55.85. Appel à proposition «Convention THYSSEN - Suivi des actions et prolongation du portage de l action de Gestion Territoriale des Emplois et des Compétences sur le vendômois» Unité Territoriale 41 Cité Administrative

Plus en détail

CONVENTION-CADRE MULTIPARTENARIALE. relative à l Education au Développement Durable 2009-2012

CONVENTION-CADRE MULTIPARTENARIALE. relative à l Education au Développement Durable 2009-2012 CONVENTION-CADRE MULTIPARTENARIALE relative à l Education au Développement Durable 2009-2012 novembre 2009 Les partenaires Rectorat de l Académie de la Guadeloupe Direction de l Agriculture et de la Forêt

Plus en détail

NOTICE POUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE

NOTICE POUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE NOTICE POUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Cerfa FA14 Avant de conclure un contrat d apprentissage, renseignez-vous sur les règles applicables au contrat ainsi que les dispositions particulières prévues dans

Plus en détail

AVENANT N 57 DU 7 JUILLET 2010

AVENANT N 57 DU 7 JUILLET 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3034 Convention collective nationale IDCC : 1090. SERVICES DE L AUTOMOBILE (Commerce et réparation de

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion opérationnelle et juridique des ressources humaines de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne

Plus en détail

L intergénérationnel, un enjeu pour tous

L intergénérationnel, un enjeu pour tous www.limousin.gouv.fr 1 2 L intergénérationnel, un enjeu pour tous 3 SOMMAIRE COMMUNIQUE DE SYNTHESE page 4 CONTEXTE page 6 Le contrat de génération en Limousin L appui-conseil au contrat de génération

Plus en détail

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter Formation Gestion des Ressources Humaines M2S formation Découvrir les techniques de base pour recruter Décrire les fonctions et les emplois Définir un dispositif de formation Formation de tuteur La Gestion

Plus en détail

Programme de travail académique des inspecteurs 2009-2010 INSPECTION. novembre 2009. Rectorat 3, boulevard de Lesseps Versailles www.ac-versailles.

Programme de travail académique des inspecteurs 2009-2010 INSPECTION. novembre 2009. Rectorat 3, boulevard de Lesseps Versailles www.ac-versailles. novembre 2009 Programme de travail académique des inspecteurs 2009-2010 Rectorat 3, boulevard de Lesseps Versailles www.ac-versailles.fr INSPECTION COMMUNICATION Sommaire Les finalités du Programme de

Plus en détail

ACCORD DISTRIBUTION CASINO FRANCE SUR LA VALIDATION DES ACQUIS ET DE L EXPERIENCE DU 6 JUIN 2006

ACCORD DISTRIBUTION CASINO FRANCE SUR LA VALIDATION DES ACQUIS ET DE L EXPERIENCE DU 6 JUIN 2006 ACCORD DISTRIBUTION CASINO FRANCE SUR LA VALIDATION DES ACQUIS ET DE L EXPERIENCE DU 6 JUIN 2006 Entre : La Direction de Distribution Casino France, représentée par M. Gérard MASSUS, Directeur des Ressources

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

CONSULTATION DE PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES

CONSULTATION DE PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES CONSULTATION DE PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES Mise en place de démarches d appui conseil «gestion des âges» dans le cadre du contrat de génération CADRAGE Cet appel à propositions a pour objet l identification

Plus en détail

Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences

Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences Réunion 3 11 décembre 2013 Ivry-sur-Seine Fiche synthèse Réunion 3 Emploi, formation, compétences Groupe animé par Patrick Loire, directeur des relations

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestionnaire des déchets de l Université d'artois Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Son avenir. le mien. c est aussi

DOSSIER DE PRESSE. Son avenir. le mien. c est aussi DOSSIER DE PRESSE Les centres de formation d apprentis du BTP poursuivent en 2013 leur mobilisation auprès des entreprises pour le recrutement d apprentis, dans le cadre de la prolongation de la convention

Plus en détail

ACCORD SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE DU PERSONNEL DES ENTREPRISES DE COURTAGE D ASSURANCES ET/OU DE RÉASSURANCES

ACCORD SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE DU PERSONNEL DES ENTREPRISES DE COURTAGE D ASSURANCES ET/OU DE RÉASSURANCES ACCORD SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE DU PERSONNEL DES ENTREPRISES DE COURTAGE D ASSURANCES ET/OU DE RÉASSURANCES Depuis la Convention Collective de la branche professionnelle du 18 janvier 2002, les

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 27/12/2013 Envoi des offres : aurelie.huby@midi-pyrenees.cci.fr Le

Plus en détail

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Le constructeur en béton armé réalise les fondations, les murs et les planchers de constructions neuves (logements individuels ou collectifs,

Plus en détail

DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H

DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H Coordonnées des centres de formation : Centre de Formation Chambre de Métiers et de l Artisanat impasse Morère

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE LES CLEFS DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE LES CLEFS DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE LES CLEFS DE LA RÉFORME ENTREPRISES DE 300 SALARIÉS ET PLUS, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE. LES ENJEUX MAJEURS POUR LES ENTREPRISES

Plus en détail

ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES

ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

CONTRAT D OBJECTIFS METIERS DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS 2013 / 2018

CONTRAT D OBJECTIFS METIERS DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS 2013 / 2018 CONTRAT D OBJECTIFS METIERS DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS 2013 / 2018 Entre : D une part, L'État, représenté par le Préfet de la région Alsace et le Recteur de l'académie de Strasbourg, Chancelier

Plus en détail

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014 LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE Réunion du 28 mars 2014 SOMMAIRE PARTIE 1 : Le Cadre de travail Pourquoi réaliser un Projet d Etablissement? Qu est-ce qu un Projet d Etablissement? Un

Plus en détail

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Union européenne Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Une nouvelle politique de cohésion en réponse aux défis

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Maintenance industrielle et sûreté des process de l Université Paris-Est Marne-la-Vallée - UPEM Vague E 2015-2019

Plus en détail

DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DE LA HAUTE-MARNE 9, - CS 12053-52902 CHAUMONT CEDEX

DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DE LA HAUTE-MARNE 9, - CS 12053-52902 CHAUMONT CEDEX L apprentissage est une forme d éducation alternée. Il a pour but de donner à des jeunes travailleurs ayant satisfait à l obligation scolaire une formation générale, théorique et pratique, en vue de l

Plus en détail

Fafiec au 1 er mars 2011

Fafiec au 1 er mars 2011 Financements Fafiec au 1 er mars 2011 Les partenaires sociaux, négocient chaque année les modalités de financement de la professionnelle. Pour 2011, ils ont souhaité que la qualité des services et de l

Plus en détail

FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE

FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE Bobigny Mardi 1 er mars 2011 1 SOMMAIRE INTRODUCTION. p. 3 1. L EMPLOI DES JEUNES.. p. 4 Développer l alternance Financer l augmentation

Plus en détail

Après le collège. Terminale. Terminale générale. Terminale professionnelle. technologique. 2 ème année de. 1 ère générale.

Après le collège. Terminale. Terminale générale. Terminale professionnelle. technologique. 2 ème année de. 1 ère générale. Le Baccalauréat Professionnel Gestion-Administration au Lycée Professionnel Camille Claudel à Caen Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale 1 ère générale Baccalauréat général

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES IDCC : 438. ÉCHELONS INTERMÉDIAIRES DES SERVICES EXTÉRIEURS DE PRODUCTION DES SOCIÉTÉS D

Plus en détail

Contribution de l Ariut de Bretagne aux Assises territoriales sur l enseignement supérieur et la recherche en Bretagne

Contribution de l Ariut de Bretagne aux Assises territoriales sur l enseignement supérieur et la recherche en Bretagne Contribution de l Ariut de Bretagne aux Assises territoriales sur l enseignement supérieur et la recherche en Bretagne 1 septembre 2012 Introduction Depuis plusieurs décennies, le système IUT en Bretagne

Plus en détail

SUJET ETUDE DE CAS. Technicien Expert Après-Vente Automobile Validation des modules «Formation technique et Tutorat»

SUJET ETUDE DE CAS. Technicien Expert Après-Vente Automobile Validation des modules «Formation technique et Tutorat» SUJET ETUDE DE CAS Certificat de Qualification Professionnelle Technicien Expert Après-Vente Automobile Validation des modules «Formation technique et Tutorat» SESSION 2011 1 BAREME DE NOTATION QUESTIONS

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Conseil et développement agricole de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés.

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés. Pôles de stages Mise en place dans les académies de pôles de stages NOR : MENE1505070C circulaire n 2015-035 du 25-2-2015 MENESR - DGESCO A2-2 Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie Que ce

Plus en détail

METALLURGIE. Analyses sectorielles

METALLURGIE. Analyses sectorielles Analyses sectorielles Coiffure et soins esthétiques Bâtiment et travaux public Economie verte Sanitaire et social Production agricole Hôtellerie-restauration Industrie Métallerie et mécanique Comptabilité

Plus en détail

LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences

LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences Projet de décret relatif à la qualité des actions de la formation professionnelle continue DECRET Chapitre V Qualité

Plus en détail