(1 6) PROCÉDURE D ÉVACUATION DU CHANTIER / BLESSURES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "(1 6) PROCÉDURE D ÉVACUATION DU CHANTIER / BLESSURES"

Transcription

1 Procédure de travail spécifique (1 de 6) Risques / BLESSURES Mesures préventives En partenariat avec les services d urgence et le maître d œuvre, les employés de ainsi que ses entrepreneurs sous-traitants, s engagent à respecter et à suivre les consignes de sécurité suivantes : Lors du début des travaux prévus au, une visite des lieux sera faite afin de se familiariser avec l environnement de travail et d être prêt à intervenir le plus rapidement possible en cas d événement imprévu et soudain. Les éléments suivants seront présentés aux travailleurs présents : Renseigner les travailleurs sur la marche à suivre quand une alarme retentit : o Identification de la personne désignée comme responsable de la sécurité o Présentation des points où se situent les déclencheurs d alarme et les extincteurs o Présentation des zones et/ou des portes de sortie o Présentation des points de rassemblement o Identification des entrée/sortie pour le personnel et les véhicules des services d urgence o Pour les établissements, s assurer qu il y aura un surveillant en cas de désactivation du système d alarme. Renseigner les travailleurs sur les mesures de prévention sur le chantier o Tenue des lieux : lieux de travail propres et sans encombrement. o Accès dégagés en permanence aux abords des bornes d incendie. o En présence de produits inflammables et/ou combustibles, ne pas fumer et ne pas utiliser d articles de fumeurs sur le chantier. Déclenchement de l alarme 1. Afin de déclencher l alarme, 3 petits coups d'avertisseur, à une seconde d'intervalle, doivent se faire entendre suivi d un coup d'avertisseur continu, d'une durée de 15 secondes. 2. Vérifiez la provenance de l alarme. Vérifiez la cause du déclenchement de l alarme. Si possible, isolez la zone concernée sans mettre votre vie en danger. Sinon, quittez l aire de danger dans les meilleurs délais. 3. APPELEZ LE Assurez-vous que l évacuation est en cours : a) Rassemblez les travailleurs près de la zone de sortie. b) Assurez-vous que tous les travailleurs sont rassemblés. c) Évacuez dans l ordre en utilisant les sorties et les escaliers désignés et non les ascenseurs. d) Quittez les lieux et, si tel est le cas, refermez toutes les portes derrière vous. e) Dirigez-vous avec votre groupe au point de rassemblement identifié et faites le décompte des travailleurs évacués. f) En attendant l arrivée des services d urgence, recueillir auprès des contremaîtres l information sur le décompte des travailleurs évacués. g) Signifiez, au responsable du dénombrement, si votre groupe est complet ou non. h) Assurez l ordre et la sécurité de votre groupe. i) Si nécessaire ou si le plan le prévoit, aidez à l évacuation 5. À l arrivée des services d urgence, avisez-les de l endroit où l alarme s est déclarée, du décompte des travailleurs évacués et, le cas échéant, de la présence de travailleurs à l intérieur de la zone d alarme. Si nécessaire, remettez aux services urgence les clés du bâtiment. 6. Réintégrez la zone de travail ou le bâtiment uniquement après avoir reçu l autorisation des services d urgence.

2 Procédure de travail spécifique (2 de 6) Équipements de protection et de lutte contre les incendies De manière préventive, des extincteurs ABC seront disponibles en tout temps. Des extincteurs portatifs doivent être présents dans : les ateliers de travail ; les bâtiments d entreposage et les chantiers de construction ayant des matériaux combustibles ou des liquides inflammables ; les locaux et les chantiers de construction où sont effectués des travaux de soudage ou de découpage au chalumeau ; les endroits où sont installés temporairement des générateurs de chaleur à l huile combustible ou au gaz ; lors de l'utilisation d'un chaudron à goudron ou à asphalte ; lors de l'emmagasinage ou de la manipulation de liquides inflammables ; et près des sorties à chaque étage dont le plancher a une surface de 500 mètres carrés ou moins dans un bâtiment où s'effectuent des travaux de construction et un extincteur portatif additionnel pour tous les autres 500 mètres carrés de surface de plancher de l'étage ou toute fraction de cette surface. N utilisez un extincteur que si le foyer d incendie est petit et que vous vous sentez capable de le faire correctement. Assurez-vous que vous utilisez le type d extincteur approprié : Classe A - pour les incendies causés par des combustibles ordinaires comme le bois, le papier, les déchets ou les chiffons. Ne JAMAIS utiliser les extincteurs de la classe A pour les feux électriques ou causés par des liquides inflammables. Classe B - pour les incendies causés par des liquides inflammables comme la graisse, l huile, l essence ou les solvants. Classe C - pour les feux électriques provoqués par un moteur, un interrupteur, un générateur, un adaptateur ou un fil électrique. Les extincteurs portatifs doivent être homologués Underwriter s Laboratories of Canada (UCL). Les extincteurs doivent être chargés, facilement accessibles et être installés de façon à être visibles en tout temps. Un contrôle de l état et du bon fonctionnement des extincteurs doit être effectué de façon régulière, préférablement sur une base mensuelle. Les extincteurs doivent être remplis après chaque usage. Tous les extincteurs doivent porter le nom du préposé responsable de l entretien de celui-ci de même que la date du dernier contrôle.

3 Procédure de travail spécifique (3 de 6) Entreposage des produits combustibles. Afin d éviter les accidents liés à l entreposage et la manipulation des produits chimiques, les mesures suivantes doivent être appliquées (à moins que la fiche signalétique indique autre chose) : Entreposer les produits chimiques dans un endroit, sec, frais et bien ventilé. Entreposer les produits selon leurs compatibilités et leurs incompatibilités : o ne pas faire l entreposage selon l ordre alphabétique ou selon la fréquence d utilisation des produits ; o voici quelques exemples d INCOMPATIBILITÉS : matière combustible (Symbole B sur l image de la page précédente) et Matière comburante (Symbole C sur l image) acide et Base (référez vous à la fiche signalétique; un acide a un ph plus petit que 7 et une base a un ph plus grand que 7) Entreposer les liquides plus bas que les solides afin d éviter qu un déversement de liquide ne réagisse en coulant sur un solide Entreposer les produits chimiques dans des contenants approuvés par le fabricant du produit. Si vous devez transvider le produit, assurez-vous que le nouveau contenant est clairement identifié selon ce qu il contient. S assurer que toutes les étiquettes du SIMDUT (étiquette entourée d un trait hachuré) sont en bon état et présentes sur tous les contenants requis. Les remplacer au besoin. Ne pas entreposer de produits chimiques dans un réfrigérateur ou un congélateur domestique Nettoyer rapidement tout déversement de produit chimique selon les indications de la fiche signalétique Jeter tout contenant qui ne sert plus et tout produit chimique périmé selon les directives du fabricant *****Les consignes précédentes sont des indications générales, référez-vous aux fiches signalétiques des produits que vous utilisez afin de vérifier les mesures à prendre*****

4 Procédure de travail spécifique (4 de 6) Description des travaux effectués a) b) c) d) e) f) g) Schéma / plan ou photos du chantier :

5 Procédure de travail spécifique (5 de 6) Noms des personnes responsables de l évacuation et leurs coordonnées Nom de l employé(e) N de téléphone Occupation / Entreprise Tâches lors de l évacuation

6 Procédure de travail spécifique (6 de 6) Noms des personnes présentes sur le chantier Date : Nom de l employé(e) Entreprise Occupation Nom et téléphone du superviseur

Services de garde en milieu scolaire

Services de garde en milieu scolaire Services de garde en milieu scolaire Planifier Consulter Informer Organiser Collaborer Services éducatifs - Jeunes 1 Mise en garde : Le présent document ne remplace pas le plan de mesures d urgence de

Plus en détail

SECURITE INCENDIE. La problématique du risque incendie est omniprésente pour les collectivités ou les établissements publics.

SECURITE INCENDIE. La problématique du risque incendie est omniprésente pour les collectivités ou les établissements publics. Fiche Prévention SECURITE INCENDIE La problématique du risque incendie est omniprésente pour les collectivités ou les établissements publics. La sécurité incendie est régie par de nombreuses réglementations

Plus en détail

Plan de formation. La sécurité incendie. Les codes d alerte

Plan de formation. La sécurité incendie. Les codes d alerte La sécurité civile Plan de formation La sécurité incendie Les codes d alerte 2 Sécurité incendie Le feu - Le triangle du feu - Les classes de feux Les extincteurs - Général - Modèles - Conseils/recommandations

Plus en détail

INCENDIE. Informations générales sur l'incendie. oxygène. énergie. matière combustible

INCENDIE. Informations générales sur l'incendie. oxygène. énergie. matière combustible Prévention et Intérim Informations générales sur l'incendie Pour qu un incendie se déclenche, 3 éléments sont nécessaires : Une matière combustible : matières solides, liquides ou gazeuses Une source d

Plus en détail

Prévention incendie mon rôle dans une évacuation. Martine Trahan Technicienne en prévention incendie Mise à jour: 31 octobre 2013

Prévention incendie mon rôle dans une évacuation. Martine Trahan Technicienne en prévention incendie Mise à jour: 31 octobre 2013 Prévention incendie mon rôle dans une évacuation Martine Trahan Technicienne en prévention incendie Mise à jour: 31 octobre 2013 2 Quelques responsabilités de la DPS Fournir des services conseils, de gestion

Plus en détail

L'extincteur portatif

L'extincteur portatif L'extincteur portatif Si l avertisseur de fumée est le moyen le plus efficace pour nous sauver la vie, l extincteur n est pas à dédaigner : il peut s avérer utile dans certaines situations. Les extincteurs

Plus en détail

LE RISQUE INCENDIE. Introduction

LE RISQUE INCENDIE. Introduction Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Introduction LE RISQUE INCENDIE Contrairement à des idées reçues, la survenance d un incendie reste une probabilité

Plus en détail

LA SECURITE INCENDIE

LA SECURITE INCENDIE E-mail: mainoffice@nickcerygroup.com Website: www.nickcerygroup.com APPROVED BY ABS USA & UK THEME DE LA FORMATION LA SECURITE INCENDIE POPULATION CIBLE - Chefs d équipe - Agents HSE - Agents de sécurité

Plus en détail

Gestion de la prévention

Gestion de la prévention Gestion de la prévention 1Gestion administrative Gérer le SIMDUT en 4 points clés Pour effectuer une gestion du Système d Information sur les Matières Dangereuses Utilisées au Travail (SIMDUT) et assurer

Plus en détail

Livret sécurité Compass

Livret sécurité Compass Livret sécurité Compass Livret SÉCURITÉ COMPASS La sécurité notre première exigence SOMMAIRE 2 La sécurité notre première exigence 4 Consignes générales de circulation 6 Consignes générales au poste de

Plus en détail

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Procédure de travail en espaces clos

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Procédure de travail en espaces clos Procédure de travail en espaces clos Préparé par : Daniel Dufresne Approuvé CÉF par : Bernard Roy Date : 28 aout 2012 Révisé par : Gilbert Hautcoeur Approuvé CSF par : Yvan Lebel Page : 1 de 5 1.0 OBJET

Plus en détail

Gymnase Carole MONTILLET Procédures et consignes de sécurité

Gymnase Carole MONTILLET Procédures et consignes de sécurité Gymnase Carole MONTILLET Procédures et consignes de sécurité Albens, PRINCIPES FONDAMENTAUX DE SECURITE : La prévention incendie a pour but d'éviter l'éclosion d'un sinistre, de limiter sa propagation,

Plus en détail

CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME RÈGLES DE QUALIFICATION DES ENTREPRENEURS

CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME RÈGLES DE QUALIFICATION DES ENTREPRENEURS CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME RÈGLES DE QUALIFICATION DES ENTREPRENEURS AVRIL 2013 Table des matières 1) But 2) Champ d application 3) Portée 4) Qualifications 5) Mesures

Plus en détail

LA SECURITE AVANT TOUT. Stockage et manipulation en sécurité des produits de nettoyage et de désinfection.

LA SECURITE AVANT TOUT. Stockage et manipulation en sécurité des produits de nettoyage et de désinfection. LA SECURITE AVANT TOUT Stockage et manipulation en sécurité des produits de nettoyage et de désinfection. Stockage et manipulation en sécurité des produits de nettoyage et de désinfection. Il est question

Plus en détail

safety fl@sh ORGANISATION D UN EXERCICE D EVACUATION

safety fl@sh ORGANISATION D UN EXERCICE D EVACUATION safety fl@sh L'arrêté royal du 27.3.1998 concernant la politique en matière de bien-être stipule à l'article 22 que l employeur doit établir un plan d urgence interne suite aux constatations faites dans

Plus en détail

Circulaire 2015 02 PRÉVENTION DE L INCENDIE

Circulaire 2015 02 PRÉVENTION DE L INCENDIE Prévention de l incendie sur les lieux de travail PRINCIPE La nouvelle réglementation relative à la prévention de l incendie sur les lieux de travail (AR du 28 mars 2014) définit précisément les mesures

Plus en détail

Liberator. Low Loss L I B E R A T O R L O W L O S S M O D E D E M P L O I D U PAT I E N T

Liberator. Low Loss L I B E R A T O R L O W L O S S M O D E D E M P L O I D U PAT I E N T Liberator L I B E R A T O R M O D E D E M P L O I D U PAT I E N T Low Loss L O W L O S S Liberator/Low Loss Avertissements Lisez attentivement cette page avant d utiliser votre unité. L unité contient

Plus en détail

SECURITE INCENDIE PREVENTION DES INCENDIES ANALYSE DES RISQUES GENERALITES

SECURITE INCENDIE PREVENTION DES INCENDIES ANALYSE DES RISQUES GENERALITES 1/5 SECURITE INCENDIE PREVENTION DES INCENDIES ANALYSE DES RISQUES GENERALITES PARTIE A: Inventaire des risques et des mesures de prévention existantes 1. Données de l entreprise Nom : Adresse : Téléphone:

Plus en détail

Formation ÉVACUATION

Formation ÉVACUATION Formation ÉVACUATION Définition : Lorsque le signal d alarme retentit, tous les occupants doivent immédiatement évacuer les locaux en respectant une procédure particulière rappelée sur le plan d évacuation

Plus en détail

Instruction sur la Sécurité incendie Ecole Chantepierre. L intervention 1

Instruction sur la Sécurité incendie Ecole Chantepierre. L intervention 1 Instruction sur la Sécurité incendie Ecole Chantepierre Les dangers La prévention L intervention 1 Au programme Les bases légales Le triangle du feu La propagation du feu Les classes de feu Les risques

Plus en détail

Manuel d instruction. Niveau laser magnétique Torpedo Modèle no 40-0915

Manuel d instruction. Niveau laser magnétique Torpedo Modèle no 40-0915 7523H-French_Manuals 11/19/13 8:40 AM Page 1 Niveau laser magnétique Torpedo Modèle no 40-0915 Manuel d instruction Nous vous félicitons d avoir choisi ce niveau laser magnétique Torpedo. Nous vous suggérons

Plus en détail

1. IDENTIFICATION DU PRODUIT CHIMIQUE ET DE LA SOCIÉTÉ

1. IDENTIFICATION DU PRODUIT CHIMIQUE ET DE LA SOCIÉTÉ Numéro de page: 1 of 5 Fiche signalétique TDH toutes-saisons 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT CHIMIQUE ET DE LA SOCIÉTÉ Nom de la matière : TDH toutes-saisons Fournisseur : ValPar Boîte postale 3856, Route

Plus en détail

GUIDE DE SEÉ CURITEÉ SUR LE CHANTIER DE CONSTRUCTION SERVICE DES IMMEUBLES (SDI)

GUIDE DE SEÉ CURITEÉ SUR LE CHANTIER DE CONSTRUCTION SERVICE DES IMMEUBLES (SDI) GUIDE DE SEÉ CURITEÉ SUR LE CHANTIER DE CONSTRUCTION SERVICE DES IMMEUBLES (SDI) Publié le 15 janvier 1999 Table des matières INTRODUCTION ET OBJECTIFS... 3 POLITIQUE DE SÉCURITÉ DE L UNIVERSITÉ D OTTAWA...

Plus en détail

Guide santé sécurité sur. l orientation. nouveaux travailleurs. des. Première édition

Guide santé sécurité sur. l orientation. nouveaux travailleurs. des. Première édition Guide santé sécurité sur l orientation des nouveaux travailleurs Première édition Orientation des nouveaux travailleurs Objectif Portée Ce guide présente aux nouveaux travailleurs un survol des sujets

Plus en détail

Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail

Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail de 1 2 3 Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Objectifs Guide santé sécurité de l entretien d immeubles Ce guide aidera le personnel d entretien, les membres et les représentants des comités

Plus en détail

SECTION 1 IDENTIFICATION DU PRODUIT KIRC9000 SECTION 2 IDENTIFICATION DES DANGERS

SECTION 1 IDENTIFICATION DU PRODUIT KIRC9000 SECTION 2 IDENTIFICATION DES DANGERS FICHE SIGNALÉTIQUE MORTIER DE RÉPARATION DE BÉTON : KIRC9000 SECTION 1 IDENTIFICATION DU PRODUIT Identification du produit/ Nom commercial : Code du produit / Identification interne : Usage du produit

Plus en détail

CLASSES D INCENDIE ET CHOIX D EXTINCTEURS PORTATIFS

CLASSES D INCENDIE ET CHOIX D EXTINCTEURS PORTATIFS Numéro 7 PROGRAMME DE PRÉVENTION ET GESTION DES RISQUES CLASSES D INCENDIE ET CHOIX D EXTINCTEURS PORTATIFS Guide pratique à l intention du regroupement des universités québécoises DÉCHETS Le feu s éteint

Plus en détail

Attendu qu un avis de motion du présent règlement a été donné à la séance ordinaire du conseil tenue le 18 février 2013

Attendu qu un avis de motion du présent règlement a été donné à la séance ordinaire du conseil tenue le 18 février 2013 MUNICIPALITÉ DE LA PÊCHE COMTÉ DE GATINEAU RÈGLEMENT NUMÉRO 13-640 CONCERNANT LE BRÛLAGE SUR LE TERRITOIRE DE LA MUNICIPALITÉ DE LA PÊCHE. Attendu qu un avis de motion du présent règlement a été donné

Plus en détail

IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE ET DE LA SOCIÉTÉ. 220 LAFLEUR Lasalle, Québec H8R 4C9 Tél.: (514) 595-7579 ou 1-800-463-3955

IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE ET DE LA SOCIÉTÉ. 220 LAFLEUR Lasalle, Québec H8R 4C9 Tél.: (514) 595-7579 ou 1-800-463-3955 FICHE SIGNALÉTIQUE SECTION #1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE ET DE LA SOCIÉTÉ NOM COMMERCIAL: TOTAL 2T NOMS CHIMIQUES ET SYNONYMES: MÉLANGE NOM ET ADRESSE DU FABRICANT: TOTAL LUBRIFIANTS CANADA.INC 220

Plus en détail

Procédure de premiers secours et de premiers soins

Procédure de premiers secours et de premiers soins Procédure de premiers secours et de premiers soins D I R E C T I O N S A N T É E T M I E U X - Ê T R E A U T R A V A I L : : : Université Laval TABLE DES MATIÈRES 1. BUT... 3 2. OBJECTIFS... 3 3. DÉFINITIONS...

Plus en détail

TRAVAUX PAR POINTS CHAUDS

TRAVAUX PAR POINTS CHAUDS PROCÉDURE SERVICE DE LA SÉCURITÉ TRAVAUX PAR POINTS CHAUDS 1 INTRODUCTION 1.1 Cette procédure s applique à tous les travaux utilisant une flamme nue ou produisant de la chaleur ou des étincelles, notamment

Plus en détail

LES PRODUITS DANGEREUX

LES PRODUITS DANGEREUX Fiche n 8 ECO-Guide MÉTIERS DE L IMPRIMERIE LES PRODUITS DANGEREUX Attention : risques en stock L'imprimeur manipule des produits susceptibles de provoquer des incendies, des intoxications, ou encore des

Plus en détail

RÔLE DU SERVICE DE GARDE CONCERNANT LES MESURES PRÉVENTIVES ET LES PROCÉDURES D ÉVACUATION

RÔLE DU SERVICE DE GARDE CONCERNANT LES MESURES PRÉVENTIVES ET LES PROCÉDURES D ÉVACUATION RÔLE DU SERVICE DE GARDE CONCERNANT LES MESURES PRÉVENTIVES ET LES PROCÉDURES D ÉVACUATION Conformément à l article 90 du Règlement sur les Services de garde éducatifs à l enfance, la responsable d un

Plus en détail

Utilisation des gaz comprimés au Département de physique. - Information - Formation - Prévention - Intervention

Utilisation des gaz comprimés au Département de physique. - Information - Formation - Prévention - Intervention Utilisation des gaz comprimés au Département de physique - Information - Formation - Prévention - Intervention Avant d utiliser une bouteille - Fixer solidement la bouteille à un mur ou autre emplacement

Plus en détail

ACQUISITION DU SAVOIR

ACQUISITION DU SAVOIR FI SPV - Module INC TC ACQUISITION DU SAVOIR «Extincteurs» Objectif : Amener tous les apprenants au minimum de performances demandées. Savoir choisir un extincteur en fonction du type de feu connaître

Plus en détail

RISQUE INCENDIE DANS LES PETITES ENTREPRISES. Comment repérer les risques Comment éviter l incendie Quelle prévention faut-il mettre en place

RISQUE INCENDIE DANS LES PETITES ENTREPRISES. Comment repérer les risques Comment éviter l incendie Quelle prévention faut-il mettre en place RISQUE INCENDIE DANS LES PETITES ENTREPRISES 5 800 incendies par an dans les locaux industriels 1 incendie sur 4 est dû à une installation électrique défectueuse La plupart des incendies se déclarent la

Plus en détail

Extincteurs de qualité

Extincteurs de qualité Extincteurs de qualité Mousse, poudre et CO2 www.feuerschutz.ch Extincteurs à mousse Extincteurs de qualité (extincteurs rechargeables) Application Industrie, ménages, commerce, bâtiments publics, bureaux,

Plus en détail

mode d emploi PROTÉGEZ LA VIE DE CEUX QUE VOUS AIMEZ 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen d urgence gratuits

mode d emploi PROTÉGEZ LA VIE DE CEUX QUE VOUS AIMEZ 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen d urgence gratuits PROTÉGEZ LA VIE E CEUX QUE VOUS AIMEZ mode d emploi 18 Z Z Z 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen Les numéros d urgence gratuits Cette brochure peut vous sauver la vie, ne la jetez pas,

Plus en détail

GUIDE D ACCUEIL SANTÉ ET SÉCURITÉ À L ATTENTION D UN NOUVEL EMPLOYÉ INFORMATION DE BASE

GUIDE D ACCUEIL SANTÉ ET SÉCURITÉ À L ATTENTION D UN NOUVEL EMPLOYÉ INFORMATION DE BASE Secteur Santé et Sécurité École Polytechnique Octobre 2014 GUIDE D ACCUEIL SANTÉ ET SÉCURITÉ À L ATTENTION D UN NOUVEL EMPLOYÉ INFORMATION DE BASE 1 QUE FAUT IL FAIRE EN CAS D URGENCE? 2 En cas d urgence

Plus en détail

GESTION DE LA CO-ACTIVITE

GESTION DE LA CO-ACTIVITE GESTION DE LA CO-ACTIVITE Plan de prévention Protocole Chargement/Déchargement Permis de Feu Plan de Prévention OPÉRATION D UNE DURÉE SUPÉRIEURE À 400 HEURES PAR AN OU COMPORTANT DES TRAVAUX DANGEREUX

Plus en détail

Imperméabilisant. Art, terre cuite, carrelage et tradition. Imperméabilisant : Mode d emploi : 1L = ~ 10m²

Imperméabilisant. Art, terre cuite, carrelage et tradition. Imperméabilisant : Mode d emploi : 1L = ~ 10m² Imperméabilisant Art, terre cuite, carrelage et tradition. Imperméabilisant : Bouche pores sur sols poreux : carrelages, tomettes, marbres et pierres naturelles. Protège vos sols des tâches ménagères de

Plus en détail

Lorsque vous découvrez un sinistre, la réaction doit être claire, précise et rapide. Dès son apparition et sa découverte, il faut :

Lorsque vous découvrez un sinistre, la réaction doit être claire, précise et rapide. Dès son apparition et sa découverte, il faut : Lutte contre les incendies et les voies d eau Lorsque vous découvrez un sinistre, la réaction doit être claire, précise et rapide. Dès son apparition et sa découverte, il faut : Alerter le PC par le numéro

Plus en détail

Faire Face au Feu. Sur 4 entreprises qui brûlent, plus de 3 ne REPRENNENT PAS leur activité

Faire Face au Feu. Sur 4 entreprises qui brûlent, plus de 3 ne REPRENNENT PAS leur activité Faire Face au Feu Sur 4 entreprises qui brûlent, plus de 3 ne REPRENNENT PAS leur activité Ce qu il faut savoir? Comment prévenir le risque? Comment procéder? Pour être prêt, Une priorité absolue : favoriser

Plus en détail

GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ

GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ PLAN DE PRÉVENTION B 7 PROTOCOLE CHARGEMENT / DÉCHARGEMENT B 8 PERMIS DE FEU B 9 B 7 Plan de Prévention OPÉRATION D UNE DURÉE SUPÉRIEURE À 400 HEURES PAR AN OU COMPORTANT DES

Plus en détail

FICHE SIGNALÉTIQUE. Fluval Trousse de nettoyage de lentilles A3969 Page 1 de 5. Famille chimique. Utilisations

FICHE SIGNALÉTIQUE. Fluval Trousse de nettoyage de lentilles A3969 Page 1 de 5. Famille chimique. Utilisations Page 1 de 5 Section I. Identification et utilisation du produit Nom du produit Trousse de nettoyage de Formule chimique Famille chimique Utilisations Section II. Composition et information sur les composants

Plus en détail

La matrice de diréction 1

La matrice de diréction 1 DIRECTIVES DE SÉCURITÉ POUR DES ENTREPRISES ÉTRANGÈRES Numéro du document: VA ACG SE 001 Statut: En vigueur Classification: Non classifiée Procédé: Manager la sécurité Pages: 13 Répartition: Version orignale:

Plus en détail

Marche à suivre en cas d accident

Marche à suivre en cas d accident Ce document permet de rencontrer les obligations légales relatives aux premiers secours ainsi qu à l enquête d accident. En combinant ces deux registres, on facilite le suivi des accidents de travail et

Plus en détail

EXTINCTEURS, POSTES D INCENDIE ET ARTICLES DE PROTECTION INCENDIE

EXTINCTEURS, POSTES D INCENDIE ET ARTICLES DE PROTECTION INCENDIE EXTINCTEURS, POSTES D INCENDIE ET ARTICLES DE PROTECTION INCENDIE EXTINCTEURS ET POSTES D INCENDIE Extinction rapide de la plupart des feux naissants! Extincteurs dans toutes les classes d incendie JOMOS

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Arrêté du 17 octobre 2007 modifiant l arrêté du 2 mai 2002 modifié relatif aux prescriptions

Plus en détail

Batterie du véhicule ENTRETIEN DE LA BATTERIE SYMBOLES D'AVERTISSEMENT DE LA BATTERIE

Batterie du véhicule ENTRETIEN DE LA BATTERIE SYMBOLES D'AVERTISSEMENT DE LA BATTERIE Batterie du véhicule SYMBOLES D'AVERTISSEMENT DE LA BATTERIE N'approchez aucune flamme nue ou autres sources inflammables de la batterie car celle-ci peut émettre des gaz explosifs. Portez toujours des

Plus en détail

Fiche de prévention - Réglementation

Fiche de prévention - Réglementation etin Santé Sécurité au ail dans les Collectivités N 1 - Avril Fiche de prévention - Réglementation N 2 LES PRODUITS CHIMIQUES : la fiche de donnée de sécurité & l étiquetage Mise à jour : Janvier 2011

Plus en détail

Entreprises de travaux, sécurisez vos chantiers à proximité des réseaux

Entreprises de travaux, sécurisez vos chantiers à proximité des réseaux Entreprises de travaux, sécurisez vos chantiers à proximité des réseaux obligation depuis le 1 er juillet 2012 Un nouveau téléservice pour construire sans détruire www.reseaux-et-canalisations.gouv.fr

Plus en détail

COLLECTIVITE : REGISTRE OUVERT LE :././. SIGNATURE ET CACHET : sommaire. Présentation. Exercices d évacuation. Affiches. Acteurs

COLLECTIVITE : REGISTRE OUVERT LE :././. SIGNATURE ET CACHET : sommaire. Présentation. Exercices d évacuation. Affiches. Acteurs COLLECTIVITE : SITE : REGISTRE OUVERT LE :././. SIGNATURE ET CACHET : sommaire Présentation Exercices d évacuation Affiches Acteurs Vérifications périodiques LE REGISTRE INCENDIE Quoi? Ce registre a pour

Plus en détail

NOM DU BÂTIMENT ADRESSE VILLE PROVINCE CODE POSTAL

NOM DU BÂTIMENT ADRESSE VILLE PROVINCE CODE POSTAL PLAN DE SÉCURITÉ INCENDIE NOM DU BÂTIMENT ADRESSE VILLE PROVINCE CODE POSTAL Table des matières Rappel - étapes à suivre Mise à jour et liste de distribution Mesures à prendre en cas d incendie À tous

Plus en détail

Objet du travail. Lieu. Organe à traiter. Nature des travaux. Horaire. Rondes de contrôle (date et horaire) Ronde 1 Ronde 2 Horaires de

Objet du travail. Lieu. Organe à traiter. Nature des travaux. Horaire. Rondes de contrôle (date et horaire) Ronde 1 Ronde 2 Horaires de entreprise utilisatrice Entreprise utilisatrice (donneur d ordre) Entreprise intervenante (ou service) Objet du travail Lieu Organe à traiter Nature des travaux Soudage Disqueuse Découpage Brasage Début

Plus en détail

Table des matières. Pages. Introduction 4. La peinture architecturale 5. Liste des produits acceptés 6. Liste des produits non acceptés (N/A) 7

Table des matières. Pages. Introduction 4. La peinture architecturale 5. Liste des produits acceptés 6. Liste des produits non acceptés (N/A) 7 1 Table des matières Introduction 4 La peinture architecturale 5 Liste des produits acceptés 6 Liste des produits non acceptés (N/A) 7 Pages Peintures industrielles 8 11 Peintures automobiles 12 13 Décapants

Plus en détail

PROCEDURE PLAN DE PREVENTION

PROCEDURE PLAN DE PREVENTION Page 1 1 Objet Cette procédure définit l organisation, la rédaction et le suivi d un plan de prévention (PdP) dans le cadre d une opération commanditée par un tiers (unité ou service) au sein de l UFR

Plus en détail

Document unique d évaluation et de prévention des risques

Document unique d évaluation et de prévention des risques Établissement : ESAT OVE THÔNES Unité de travail : ATELIER SOUS TRAITANCE INDUSTRIELLE ET CONDITIONNEMENT CIRCULATION des piétons des véhicules différence de niveaux état des surfaces de sol R50 G2 -Tenir

Plus en détail

Sécurité incendie dans les garages

Sécurité incendie dans les garages Sécurité incendie dans les garages Assuré et rassuré. Risques d incendie dans les garages Lorsque le feu prend dans des garages, il provoque souvent des dégâts importants, et dans les cas les plus graves,

Plus en détail

Programme de prévention Service des eaux

Programme de prévention Service des eaux Général ACCÈS AUX BÂTIMENTS, chutes et glissades Prévenir le supérieur immédiat lorsque l accès au bâtiment n est pas sécuritaire. Installer un système d éclairage aux entrées et dans le stationnement

Plus en détail

Stockage et Manipulation des Produits dangereux. Quelques conseils de gestion et règles de bonne pratique

Stockage et Manipulation des Produits dangereux. Quelques conseils de gestion et règles de bonne pratique Stockage et Manipulation des Produits dangereux Quelques conseils de gestion et règles de bonne pratique Maîtrise du risque et gestion des Produits dangereux Maîtrise du risque principes de base Identification

Plus en détail

Comportement en cas d incendie. Prévention incendie

Comportement en cas d incendie. Prévention incendie Comportement en cas d incendie Prévention incendie Au feu, que faire? Un incendie peut éclater n importe où et n importe quand. Il est donc important de rapidement localiser et mémoriser les emplacements

Plus en détail

Formation. Protection INCENDIE en maison de repos 09-03-15. La réglementation en Belgique. Sensibilisation à la prévention incendie en Maison de repos

Formation. Protection INCENDIE en maison de repos 09-03-15. La réglementation en Belgique. Sensibilisation à la prévention incendie en Maison de repos Formation Sensibilisation à la prévention incendie en Maison de repos Laurent Vanassche Protection INCENDIE en maison de repos QUELLE REGLEMENTATION? La réglementation en Belgique Différents niveaux de

Plus en détail

Formation guide d évacuation et serre-file. - acquérir les bases de la prévention incendie.

Formation guide d évacuation et serre-file. - acquérir les bases de la prévention incendie. BUT : Formation guide d évacuation et serre-file - acquérir les bases de la prévention incendie. - connaître les rôles de chacun au sein de l équipe sécurité incendie. - définir les missions des différents

Plus en détail

CONSIGNES DE SECURITÉ

CONSIGNES DE SECURITÉ BARBECUE CONSIGNES DE SECURITÉ PRÉCAUTIONS IMPORTANTES Utilisation, entretien et installation de l appareil : pour votre sécurité, merci de vous référer aux différents paragraphes de cette notice ou aux

Plus en détail

CONSIGNES DE COMPORTEMENT EN CAS D URGENCE : COMMUNES DU HAUT PLATEAU

CONSIGNES DE COMPORTEMENT EN CAS D URGENCE : COMMUNES DU HAUT PLATEAU CONSIGNES DE COMPORTEMENT EN CAS D URGENCE : COMMUNES DU HAUT PLATEAU V.2011 Incendie Classes de feu : CLASSE A CLASSE B CLASSE C CLASSE D CLASSE F Signalétique Dénomination Feux de matériaux solides Feux

Plus en détail

Code de sécurité (Projet) (Chapitre Bâtiment) ATPIQ 46 e Colloque annuel Rivière-du-Loup 6 et 7 octobre 2011

Code de sécurité (Projet) (Chapitre Bâtiment) ATPIQ 46 e Colloque annuel Rivière-du-Loup 6 et 7 octobre 2011 Code de sécurité (Projet) (Chapitre Bâtiment) ATPIQ 46 e Colloque annuel Rivière-du-Loup 6 et 7 octobre 2011 Plan de présentation I - Législation actuelle pour les bâtiments occupés II - Futur Code de

Plus en détail

A l intention des employeurs du commerce de détail de Lausanne

A l intention des employeurs du commerce de détail de Lausanne direction de l enfance, de la jeunesse et de la cohésion sociale service du travail (ST) Inspection du travail Lausanne place de la Riponne 10 case postale 5032 1002 Lausanne Lausanne, le 1 er novembre

Plus en détail

LA GESTION DU TRAVAIL ISOLE

LA GESTION DU TRAVAIL ISOLE I. Définition et problématique du travail isolé Dans certaines situations des personnes peuvent se trouver seules à leur poste de travail, sans autre personne dans le service, à l étage, voire dans le

Plus en détail

Sécurité des bâtiments : Protection contre l incendie. Liste de contrôle

Sécurité des bâtiments : Protection contre l incendie. Liste de contrôle 1 Conformément à l article 3a en association avec l article 6 de la loi sur le travail et à l ordonnance 3 relative à la loi sur le travail, l employeur (canton) est tenu d adopter des mesures appropriées

Plus en détail

Prévenir le risque d explosion

Prévenir le risque d explosion bouteilles d acétylène, d oxygène & de gaz inflammables : Prévenir le risque d explosion Transport en véhicule léger Stockage hors véhicule Association Française 14, rue de la République 92800 Puteaux

Plus en détail

BALAI STEAM MASTER 2 EN 1 Manuel d utilisation

BALAI STEAM MASTER 2 EN 1 Manuel d utilisation BALAI STEAM MASTER 2 EN 1 Manuel d utilisation Nous vous remercions d avoir choisi notre produit. Avant d utiliser cet appareil, lisez avec attention ce manuel et conservez-le à portée de main pour pouvoir

Plus en détail

FS 124320 FS 127920 FSE 24301 FS124330. Refrigerator Kühlschrank/Gefrierschrank Congélateur/Réfrigérateur Koelkast Køleskab

FS 124320 FS 127920 FSE 24301 FS124330. Refrigerator Kühlschrank/Gefrierschrank Congélateur/Réfrigérateur Koelkast Køleskab FS 124320 FS 127920 FSE 24301 FS124330 Refrigerator Kühlschrank/Gefrierschrank Congélateur/Réfrigérateur Koelkast Køleskab Veuillez d abord lire la notice d utilisation! Chère cliente, cher client, Nous

Plus en détail

poêle à bois l'efficacité votre

poêle à bois l'efficacité votre Optimisez l'efficacité votre de poêle à bois Chauffer au bois efficacement signifie obtenir le maximum de chaleur de votre bois tout en minimisant les rejets de fumée. Voici quelques conseils pour vous

Plus en détail

La prévention des Accidents Domestiques de la Vie Courante liés au printemps.

La prévention des Accidents Domestiques de la Vie Courante liés au printemps. La prévention des Accidents Domestiques de la Vie Courante liés au printemps. Les beaux jours sont de retour et, avec eux, les moments de bricolage et de jardinage en extérieur. L'occasion de prendre en

Plus en détail

DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P

DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P Le système d'alarme incendie doit permettre de signaler un sinistre et de le localiser. Il fonctionne sur une source autonome en l'absence de courant. L'action

Plus en détail

Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST. Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST

Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST. Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST Plan de présentation INTRODUCTION 1. Chambre de mélange 2. Entreposage

Plus en détail

MEMENTO SECURITE INCENDIE

MEMENTO SECURITE INCENDIE MEMENTO SECURITE INCENDIE PRINCIPES FONDAMENTAUX DE SECURITE La prévention incendie a pour but d'éviter l'éclosion d'un sinistre, de limiter sa propagation, de faciliter l'évacuation du public et l'intervention

Plus en détail

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX Les produits présents dans l entreprise peuvent être une source de dangers pour les salariés et l environnement que ce soient des produits entrants, des produits fabriqués

Plus en détail

Feuille de travail Calculatrice de sécurité à l intention des petites entreprises

Feuille de travail Calculatrice de sécurité à l intention des petites entreprises Introduction Nom de lʼentreprise Description Étape 1 : Coûts de l incident consacré à offrir les premiers soins du secouriste pour offrir des soins au travailleur blessé s des personnes qui assurent les

Plus en détail

LE TRAVAIL EN ESPACE CLOS

LE TRAVAIL EN ESPACE CLOS LE TRAVAIL EN ESPACE CLOS INTRODUCTION Les dangers dans un espace clos : Occasionnent souvent des accidents graves ou mortels Travail à chaud Conditions de travail 60 % des victimes sont des travailleurs

Plus en détail

Cadenassage. Université McGill. Gestion et développement des installations Services universitaires

Cadenassage. Université McGill. Gestion et développement des installations Services universitaires Cadenassage Université McGill Gestion et développement des installations Services universitaires 1010, rue Sherbrooke Ouest, 10 e étage Montréal (Québec) H3A 2R7 Mise à jour : septembre 2012 OBJECTIFS

Plus en détail

Adresse du fournisseur P.O. Box 86, Tonawanda, NY 14151 Numéro d urgence du 1-800-500-6626 fournisseur Nom du produit NOCO Quench 1000

Adresse du fournisseur P.O. Box 86, Tonawanda, NY 14151 Numéro d urgence du 1-800-500-6626 fournisseur Nom du produit NOCO Quench 1000 Fiche Signalétique NOCO Quench 1000 Nom du manufacturier Adresse du manufacturier Identification et utilisation du produit NOCO Energy Corp. 2440 Sheridan Dr., Tonawanda, NY 14150 (Etats- Unis et Canada)

Plus en détail

POÊLES, CHEMINÉES, ET BLOC DE COMBUSTION AVEC BRÛLEUR ÉTHANOL

POÊLES, CHEMINÉES, ET BLOC DE COMBUSTION AVEC BRÛLEUR ÉTHANOL POÊLES, CHEMINÉES, ET BLOC DE COMBUSTION AVEC BRÛLEUR ÉTHANOL MODE D EMPLOI ALPATEC vous félicite d avoir choisi ce produit et vous remercie de votre confiance. Pour votre confort et votre sécurité, votre

Plus en détail

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes Centre de gestion Le risque chimique Pôle Organisation et Sécurité au Travail Service Prévention, Conseils 1/ Réglementation Décret n 2003-1254 du 23 décembre 2003 relatif à la prévention du risque chimique.

Plus en détail

CONSIGNES EN CAS D INCENDIE.

CONSIGNES EN CAS D INCENDIE. CONSIGNES EN CAS D INCENDIE. En cas de découverte (feu, fumée suspecte, ) : Quittez le local où il y a le feu Déclenchez l alarme et avertissez l accueil, le secrétariat ou la conciergerie Évacuez le bâtiment

Plus en détail

6301 8856 11/2001 FR Pour l utilisateur. Notice d utilisation. Chaudière spéciale fioul/gaz Logano GE515. Lire attentivement avant utilisation SVP

6301 8856 11/2001 FR Pour l utilisateur. Notice d utilisation. Chaudière spéciale fioul/gaz Logano GE515. Lire attentivement avant utilisation SVP 6301 8856 11/2001 FR Pour l utilisateur Notice d utilisation Chaudière spéciale fioul/gaz Logano GE515 Lire attentivement avant utilisation SVP Préface Remarque Cet appareil répond aux exigences de base

Plus en détail

RPW-3000 Détecteur d humidité

RPW-3000 Détecteur d humidité TM FR TM RPW-3000 Détecteur d humidité Cette application est optimisée pour: Pour une liste complète des téléphones compatibles veuillez vous rendre sur www.ryobitools.eu/phoneworks S DE SECURITE IMPORTANTS:

Plus en détail

Stockage de produits chimiques. Instructions de sécurité

Stockage de produits chimiques. Instructions de sécurité Stockage de produits chimiques Instructions de sécurité Leçon 1 Entreposage et stockage sûrs Laisser libres les voies de circulation et d évacuation Utiliser impérativement des emballages hermétiquement

Plus en détail

LA TECHNOLOGIE QUI EVOLUE MACO MULTI FERRAGES OF ET OB. Notice d utilisation et d entretien pour ferrures OF, OB et OB inversé.

LA TECHNOLOGIE QUI EVOLUE MACO MULTI FERRAGES OF ET OB. Notice d utilisation et d entretien pour ferrures OF, OB et OB inversé. LA TECHNOLOGIE QUI EVOLUE MACO FERRAGES OF ET OB Notice d utilisation et d entretien pour ferrures OF, OB et OB inversé. UTILISATEUR FINAL Sommaire Utilisation conforme et mauvais usage 3-4 Instructions

Plus en détail

QUE FAIRE EN CAS D URGENCE?

QUE FAIRE EN CAS D URGENCE? QUE FAIRE EN CAS D URGENCE? Des comportements adaptés peuvent sauver votre vie et celle des autres Incendie Inondation Tremblement de terre Le Centre de secours et d incendie intercommunal de Sierre compte

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE : IOC VEHICULE NET

FICHE DE DONNEES DE SECURITE : IOC VEHICULE NET Nom du produit : IOC VEHICULE NET Informations sur la société : 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Institut Œnologique de Champagne Z.I. de Mardeuil BP 25 51201 EPERNAY Cedex Tel : + 33 (0)

Plus en détail

Console de télévision Modèle n o AVCEC65-TC

Console de télévision Modèle n o AVCEC65-TC NUMÉRO DE LOT : DATE D ACHAT : / / Console de télévision MONTAGE PAR UN ADULTE REQUIS Pour toute question sur le montage ou en cas de pièce manquante, NE PAS retourner cet article au point de vente. Communiquer

Plus en détail

Procédure: L acces aux espaces confines

Procédure: L acces aux espaces confines Table des matières 1 Objectif...1 2 Champ d application...1 3 Définitions...1 4 Flowchart...1 5 Procére...1 5.1 Méthode...1 5.2 Mesures de gaz...2 5.3 Surveillance au trou d homme...3 5.4 Le soudage, le

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ Société : JORDAN ENTREPRISE Nom du produit : TRI-DAN - TRAITEMENT TRANSMISSIONS Date de révision : 09/11/2009 Page : 1/5

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ Société : JORDAN ENTREPRISE Nom du produit : TRI-DAN - TRAITEMENT TRANSMISSIONS Date de révision : 09/11/2009 Page : 1/5 Page : 1/5 1 - IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE Identification de la substance ou de la préparation : Nom: TRI-DAN - TRAITEMENT TRANSMSSIONS Statut REACH = Non concerné

Plus en détail

La gestion des risques en sécurité incendie. Service de sécurité incendie de Montréal et l Association des propriétaires du Québec

La gestion des risques en sécurité incendie. Service de sécurité incendie de Montréal et l Association des propriétaires du Québec La gestion des risques en sécurité incendie Service de sécurité incendie de Montréal et l Association des propriétaires du Québec Par: Emanuelle Marinier, agente technique Présenté par: Derry Spence, chef

Plus en détail

ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier :

ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier : : Heure FA Un exemplaire (1 ère page seulement) est à nous retourner signé L autre exemplaire est à conserver ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier : Date du RDV : Situation RENDEZ VOUS du RDV

Plus en détail

Photographie. Les déchets. Déchets banals (DIB) Déchets dangereux (DIS)

Photographie. Les déchets. Déchets banals (DIB) Déchets dangereux (DIS) 1 Les déchets Les déchets issus des activités de photographie peuvent être classés en deux catégories : Les déchets banals (DIB) non dangereux, mais qui peuvent dégrader l environnement s ils ne sont pas

Plus en détail

Initiation des Directeurs au risque incendie. Délégation Académique Hygiène et Sécurité Isabelle Fouquart Fabrice Moutoussamy

Initiation des Directeurs au risque incendie. Délégation Académique Hygiène et Sécurité Isabelle Fouquart Fabrice Moutoussamy Initiation des Directeurs au risque incendie Délégation Académique Hygiène et Sécurité Isabelle Fouquart Fabrice Moutoussamy OBJECTIFS GENERAUX 1) Connaître les catégories d ERP 2) Savoir comment un feu

Plus en détail

Travail en hauteur Plan d action

Travail en hauteur Plan d action fide Travail en hauteur Plan d action 2015 Réalisation : APSAM Rédaction : Pascal Gagnon Version originale : 29 octobre 2015 Crédits photo : sakhorn/shutterstock.com Le générique masculin est utilisé sans

Plus en détail