Bien se préparer pour votre rendez-vous chez le médecin : de A à Z!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bien se préparer pour votre rendez-vous chez le médecin : de A à Z!"

Transcription

1 Bien se préparer pour votre rendez-vous chez le médecin : de A à Z! Terry Broda RN[EC], BScN, NP-PHC, CDDN Solution-s, Ottawa Personnes ayant une DI 1-3 % de la population Jusqu à 275,000 personnes en Ontario! 90 % DI légère < 50% avec une étiologie connue (SD, X-Fragile) Nouveaux développements en génétique peuvent aider 38 % avec un trouble de santé mentale Le vieillissement by T. Broda, Solution-s 1

2 La traduction pour aujourd hui? Nous avons besoin de l information qui est : bonne, fiable, objective et une bonne anamnèse & comment l avoir? Membre de la famille/ intervenant responsable (surtout pour une personne qui n a pas des bonnes habiletés verbales ou expressives) by T. Broda, Solution-s 2

3 Défis Sondage auprès des omnipraticiens Plusieurs médecins n étaient pas en accord avec les énoncés suivants : J ai les acquis et la formation nécessaires pour soigner mes patients adultes avec DI. - Je pense que je suis capable de déterminer si une personne ayant une DI est capable de donner son consentement à une intervention médicale. - Durant une visite typique au bureau, il y a assez de temps pour procéder à l évaluation d un adulte ayant une DI. - Il y a assez de ressources communautaires disponibles et je peux accéder à des évaluations interdisciplinaires facilement dans ma communauté pour m aider à soigner mes patients adultes ayant une DI. Pourquoi? Ne se sent pas bien? Automutilation Agression Pica Refus, «non-coopératif» «Pas lui-même» S isole by T. Broda, Solution-s 3

4 Informations nécessaires : Raison pour la visite Hx familiale Médicaments Anciens médicaments Hx médical & résultats labo plus récents. Comorbidités Taux élevés de certains problèmes de santé : [ex: épilepsie (25x); RGO; constipation; déficits sensoriels; obésité, troubles du comportement, troubles de santé mentale] Début précoce de certaines maladies(ex: ostéoporose, démence) Différents symptômes (ex: dysphagie) Facteurs plus complexes (ex: plusieurs Rx et médicaments à long terne) Vulnérabilités (ex: abus, infections) (personnes ayant un TED vulnérabilité accrue aux stimuli sensoriels) Peuvent avoir des troubles musculo-squelettiques et de mobilité qui limitent leurs déplacements au bureau du MD et l accès à l équipement by T. Broda, Solution-s 4

5 LD #11 & #12 Les déficiences visuelles et auditives chez les adultes ayant une DI ne sont souvent pas diagnostiquées et peuvent causer des changements importants de comportement et du fonctionnement adaptatif. Les maladies dentaires comptent parmi les problèmes de santé les plus fréquents chez les adultes ayant une DI en raison de la difficulté pour eux de maintenir une bonne hygiène dentaire et d avoir accès aux service d un dentiste. Des changements de comportement peuvent être attribuables à l inconfort causé par des maladies dentaires. LD #17 & #18 Des troubles musculo-squelettiques (p. ex. scolioses, contractures et spasticités, qui sont des sources possibles de douleurs difficiles à identifier) se produisent fréquemment chez les adultes ayant une DI et se traduisent par une réduction de la mobilité et de l activité et ses effets indésirables sur la santé. L épilepsie est courante chez les adultes ayant une DI et la prévalence augmente avec la gravité de la DI. Elle est souvent difficile à reconnaître, à évaluer et à contrôler et elle a des effets envahissants sur la vie des adultes qui en souffrent et de leurs aidants. by T. Broda, Solution-s 5

6 LD #17 L ostéoporose et les fractures qu elle cause sont plus fréquentes et ont tendance à se produire plus tôt chez les adultes ayant une DI que dans la population en général 93. En plus du vieillissement et de la ménopause, les autres facteurs de risque sont la gravité de la DI, un faible poids, une mobilité réduite, un risque accru de chutes, le tabagisme, l hypogonadisme, l hyperprolactinémie, la présence de syndromes génétiques particuliers (p. ex. Down et Prader-Willi) et l utilisation à long terme de certains médicaments (p. ex. glucocorticoïdes, anticonvulsifs, progestérone injectable à longue durée d action chez les femmes). Le diagnostic et la prise en charge de l ostéoporose reliée aux effets secondaires des traitements actuels peuvent être difficiles chez les adultes ayant une DI. LD # 31 Il est important de diagnostiquer rapidement la démence, surtout chez les adultes ayant le syndrome de Down qui sont plus à risque. On peut facilement ne pas poser le diagnostic en raison de la nature graduelle et subtile des changements dans les émotions, le comportement social ou la motivation. Il faut donc établir des points de repère dans le fonctionnement pour pouvoir mesurer les changements. Il peut être particulièrement difficile de faire la distinction entre la démence, la dépression et le délirium. by T. Broda, Solution-s 6

7 Causes de mortalité/décès Population générale Personnes ayant une DI 1. Cancer 1. Maladies respiratoires 2. Maladies cardiaques ischémique 2. Maladie cardiaque due à l obésité, à des malformations congénitales, aux effets secondaires des neuroleptiques 3. Maladies vasculaires-cérébrales 3. Maladies gastro-intestinales LD #13 & #14 Les problèmes cardiaques sont fréquents chez les adultes ayant une DI. Les facteurs de risque de coronaropathie incluent l inactivité physique, l obésité, le tabagisme et l utilisation prolongée de certains médicaments psychotropes. Les troubles respiratoires (p. ex. pneumonie par aspiration) sont au nombre des causes de décès les plus fréquentes chez les adultes ayant une DI. Des problèmes de déglutition sont communs chez les patients qui ont une dysfonction neuromusculaire ou qui prennent certains médicaments ayant des effets secondaires anticholinergiques, ce qui peut causer une aspiration ou l asphyxie. by T. Broda, Solution-s 7

8 LD #15 Les problèmes gastro-intestinaux et d alimentation sont courants chez les adultes ayant une DI. Les manifestations se présentent souvent différemment que dans la population en général et peuvent inclure des changements de comportement ou de poids. Les adultes ayant une DI peuvent être à risque accru d une infection à l Helicobacter pylori reliée à des facteurs comme l hébergement dans un foyer d accueil, la rumination, l exposition à la salive ou aux matières fécales en raison d un comportement personnel ou d une contamination environnementale. Dépistage pour les personnes TED Tests génétiques (XFra, Sclérose tubéreuse de Bourneville STB, SD, etc.) & métaboliques (Phénylcétonurie) PRN (10%) Dépistage pour le plomb (DI & pica). Troubles convulsifs Ouïe et vision Orthophonistes pour habiletés de communication Psychiatre ou psychologue Évaluation par ergo pour fonction sensori-motrice by T. Broda, Solution-s 8

9 Préoccupations médicales chez les personnes TED Convulsions (30-50%) Problèmes GI chez l enfant (50%) : reflux, diarrhée, constipation, allergies/intolérances, mangeurs sélectifs, dysphagie? Troubles du sommeil (latent, demeurer endormi & durée) Comorbidités : CP, Syndrome Tourette, TDAH, TOC Variations individuelles : plaies de pression (se bercent), microtraumatismes répétés, fatigue oculaire, céphalée (utilisation ordinateur) Problèmes GI chez les personnes TED Risque des mangeurs sélectifs : retard de croissance, anémie & autres déficits (Zn, B12, Ca, protéines) Évaluation sensorielle & journal alimentaire : épicé, croquant, sucré, salé Diarrhée : éliminer problèmes de constipation & journal alimentaire nécessaire (jus ++?) RGO : s/s comportementaux (étude SCdL : mord son poing, pince son menton/cou, frappe sa poitrine) Problèmes allergies GI, peuvent être même saisonnières! Intolérance caséine (Mg & Vit D pour diète sans caséine) by T. Broda, Solution-s 9

10 Évaluation de la douleur chez les personnes TED Vocalisations Changements a/n appétit ou sommeil Changements dans ses activités ou son comportement : automutilation, changement dans ses mouvements, peut même parler davantage! Changements dans son apparence Douleur a été rapportée? Échelles? F. Volkmar, 2004 Sommeil chez les personnes TED Hygiène de sommeil : routine, bain, repas, exercice, activités calmantes Environnement : bruit, éclairage, stores, chaleur, confort, draps, bas, pyjama Bruits de fonds, métronome, horloge bruyante! Réveil dû à un problème médical? (RGO? Convulsions?) Moniteur BB? Rx mélatonine? by T. Broda, Solution-s 10

11 Soins dentaires chez les personnes TED Désensibilisation : débuter à l âge de 3 ans, visite avec parents/famille Miroir dentaire Visites multiples (odeurs, etc) Amener jouets, items apaisants Livre d histoire (Surrey Place) Brosse à dents ou pâte à dents favorite à la maison Anxiété Préoccupations psychiatriques chez les personnes TED Dépression Risque de suicide? Automutilation TOC? Agressions & crises ou effondrements by T. Broda, Solution-s 11

12 Besoins spécifiques Rapports antérieurs Anciens diagnostiques Hx développemental Rapports psychologiques Soutien et environnement social Comportement : o Patrons o Duré o Fréquence o Intensité o Fonctionnement habituel (niveau de base) Façon de questionner? Regard approfondi Qui? Quoi? Quand? Où? Pourquoi? by T. Broda, Solution-s 12

13 Douleur? Comment évaluer la douleur? Comment déterminer si une personne souffre? Comment déterminer si une personne est en détresse? La difficulté d évaluer la douleur peut être fatale! mortalité par occlusion intestinale est 34 fois plus élevée chez les personnes ayant une DI). (la Douleur? Les inférences habituelles liées à la douleur comprennent de l information provenant : Du langage (contenu : expressif et réceptif!) De la qualité du discours : ton, dynamique Des vocalisations non verbales : pleurs, gémissements Du comportement non vocal : expression faciale, activité physique (se défendre, boiter) Des indicateurs physiologiques : respirations, pâleur, bouffées de chaleur, sueurs, tension musculaire (Melzack, p.136) by T. Broda, Solution-s 13

14 Échelles : De 1 à 10 Auto-signalement Échelle FACES (Wong, Oucher) Thermomètre Léger, modéré ou grave Comparaison avec des événements de la vie : Êtes-vous déjà tombé? Vous êtes-vous déjà fracturé un os? Avez-vous déjà été piqué par une abeille? Vous a-t-on déjà fait une injection (piqûre)? by T. Broda, Solution-s 14

15 Rapports faits par un tiers Grille d évaluation de la douleur pour les enfants qui ne communiquent pas (2002) par McGrath et Breau Quelques statistiques (1995) Une étude effectuée auprès de 224 adultes a établi une solide association entre la santé physique et la dépression (particulièrement la douleur et la santé subjective). (1992) Une méta-analyse de adultes présentant des problèmes psychiatriques a établi que : 42,4 % souffraient de troubles médicaux non diagnostiqués 17 % avaient contribué directement à leur état psychiatrique by T. Broda, Solution-s 15

16 Éléments à prendre en considération (Ryan, 2001) Les troubles du comportement peuvent indiquer un problème de santé (physique ou mentale) Ces mêmes troubles peuvent signifier différentes choses à différents moments CHAQUE trouble signifie quelque chose! La douleur qu on peut contrôler est préférable à celle qui est hors de contrôle! Souvent, nos clients ont appris à ne PAS se plaindre Signes à observer Quelle partie du corps est touchée? Quelles parties du corps sont tendues ou raides? Quelle partie du corps est protégée? Quel mouvement est évité? Refus (de s habiller, de manger, etc.) by T. Broda, Solution-s 16

17 Grande tolérance à la douleur : Antécédents de douleur, problèmes chroniques Délire Neuropathie Syndromes génétiques Peur de se plaindre Problèmes d intégration sensorielle chez les personnes autistes Variations individuelles : Hypersensibilité Hyposensibilité au toucher, au son, à la lumière, aux aliments (odeurs et textures) Transfert de la douleur (la douleur se trouve à un endroit, mais le patient en pointe un autre) Réceptivité sélective (réaction différente au même stimulus à différentes occasions) by T. Broda, Solution-s 17

18 Main ou poing dans la bouche ou la gorge : Reflux ou aigreurs Douleur dentaire, nouvelle dent qui pousse Asthme Rumination Nausée Se mordre la main ou les doigts : Problèmes de sinus Problèmes liés aux oreilles ou à la trompe d Eustache Dent de sagesse qui pousse Douleur dentaire Paresthésies (engourdissement ou picotement) dans la main by T. Broda, Solution-s 18

19 Mordre des objets : Problèmes de sinus Problèmes liés aux oreilles ou otites Douleurs dentaires Position assise tordue : Douleur aux hanches Douleur aux parties génitales : vaginite, infection urinaire, équitation, abus Douleur dans la zone rectale : constipation, diarrhée, hémorroïdes, abus physique ou sexuel by T. Broda, Solution-s 19

20 Masturbation inusitée ou excessive : Prostatite Vaginite ou infection aux levures Infection urinaire Parasites intestinaux ou oxyures État de stress post-traumatique (ESPT) («flashbacks») Bouger les doigts devant les yeux : Cataractes Migraine Épilepsie ou crise Troubles visuels ou corps flottant Bouger la tête d un côté à l autre : Troubles visuels by T. Broda, Solution-s 20

21 Poignée de main de la main opposée ou du bout des doigts seulement : Douleur à la main, arthrite Peur liée à un événement passé ou à une expérience passée Marcher sur la pointe des pieds : Arthrite aux chevilles, aux pieds, aux hanches ou aux genoux Douleur au talon ou épine de Lenoir Tendons d Achille tendus by T. Broda, Solution-s 21

22 Refus de s asseoir : Akathisie ou effets secondaires d un médicament Douleur au dos Douleur rectale Anxiété Balancement intense, regard préoccupé : Douleur abdominale Mal de tête Dépression by T. Broda, Solution-s 22

23 Étirement vers l arrière ou vers l avant : Dislocation atlanto-axiale Reflux ou aigreurs Douleur aux hanches Douleur au bas du dos Douleur dentaire Dislocation atlanto-axiale by T. Broda, Solution-s 23

24 S asseoir soudainement : Dislocation atlanto-axiale Problèmes cardiaques Épilepsie ou crise Syncope ou pression artérielle faible Vertiges Otite, problèmes d équilibre Pica : Généralités : TOC, problèmes de l hypothalamus, environnement sous-stimulé, reflux gastrique Cigarettes : dépendance à la nicotine, anxiété Verre : suicide Éclats de peinture : intoxication au plomb Poussière : déficit en fer, en minéraux Selles : ESPT, psychose Roches, bâtonnets ou morceaux de métal : toxicomanie opiacée endogène by T. Broda, Solution-s 24

25 Se gratter : Eczéma Effets secondaires des médicaments Problèmes au foie ou aux reins Gale ou poux Se gratter l estomac : Douleur à l estomac : **Constipation, gastrite, ulcère, pancréatite, crampes menstruelles Porphyrie Cholécystopathie by T. Broda, Solution-s 25

26 S étreindre ou s imposer des limites : Douleur Tic ou syndrome Gilles de la Tourette Épilepsie ou crise ESPT Paresthésies ou picotement Problèmes d intégration sensorielle Syndrome génétique : Smith- Magenis Se gratter ou se serrer le torse : Problèmes respiratoires : asthme, pneumonie Reflux Angine Costochondrite : «côte tordue» by T. Broda, Solution-s 26

27 Se cogner la tête : Douleur générale : diverses sources Douleur précise : migraine, mal de dents, otite, sinusite, mastoïdite, conjonctivite (irritation de l œil) Teigne (Tinea capitus) Dépression Épilepsie ou crise Autres comportements et causes possibles Visites «obsessives» aux toilettes : Infection urinaire Problèmes de prostate Constipation ou diarrhée Diabète Syndrome génétique : Syndrome d Angelman by T. Broda, Solution-s 27

28 Autres comportements et causes possibles Fatigue ou besoin de faire des siestes : Problèmes de sommeil : insomnie, apnée du sommeil Diabète Environnement sousstimulé ou ennui Dépression Problème de thyroïde (hypothyroïdie) Autres comportements et causes possibles Frapper les autres : Douleur au torse, constipation, fracture ou infection (se défendre) Environnement sous-stimulé ou ennui Dépression, manie ou psychose Crise ou épilepsie Syndrome frontal by T. Broda, Solution-s 28

29 Prévention!!! Soins dentaires Vision et ouïe Défis à surmonter Nutrition et exercices Dépistage : thyroïde, ostéoporose, cancer, test de PAP, mammographie, troubles physiques à haut risque (constipation, reflux ) Immunisation et vaccination Une image vaut 1000 mots! by T. Broda, Solution-s 29

30 Patient / Aidant (voir endos de la page) Médecins / Infirmières Grilles Visite d aujourd hui: feuilles des médicaments & feuilles des PRNs Grille de dispersion Grille de sommeil Grille des selles Grille de douleur Journal de bord alimentaire Feuilles A-C-C Journal des crises d épilepsie SECTION I: Outils pour les questions générales de soins primaires VISITE D AUJOURD HUI Raison principale de la visite au MD / INFIRMIÈRE (À être complété par la personne ayant DI ou par l aidant responsable) S.V.P. apporter un formulaire à jour à chaque visite au md / inf. Apporter une liste détaillée et à jour des médicaments prescrits, ou les médicaments actuels Apporter toutes les grilles utilisées (i.e., de sommeil ou de comportements). Garder une copie de ce formulaire pour le dossier médical personnel de la personne à la maison Liste des médicaments à jour en annexe Nom: (nom, prénom) Adresse: Tél.: DDN (jj/mm/aaaa): No carte santé: Date de Visite: Sexe: Quel est le principal problème de santé qui préoccupe la personne ayant une DI ou l aidant? Quand cela a-t-il débuté? Énumérer tout nouveau symptôme. Énumérer les facteurs pouvant contribuer. Encercler ou énumérer les autres besoins - ex. renouvellement de prescription, résultats des tests/laboratoires, formulaires à remplir, rendez-vous pour examen annuel Changements récents ou stresseurs? Non Oui: (ex. changement de personnel, maladie ou stress dans la famille, changements dans le milieu de vie ou social) Visite récente chez le dentiste ou un autre médecin? Non Oui: Changement ou ajout récent de médicaments? Non Oui: (Incluant antibiotiques, crèmes ou produits naturels) Besoins de l aidant Noter ou avertir md / inf. si présence d un problème de fatigue ou d épuisement chez l aidant Nom/Position: # Contact: Signature: Évaluation: À REMPLIR PAR MÉDECIN / INF., GARDER UNE COPIE POUR DOSSIER ET DONNER UNE COPIE AU PATIENT / AIDANT Plan de traitement incluant changement de médicaments: Conseils au patient et aux aidants: Prochaine visite / suivi: MD / INF Signature: Surrey Place Centre by T. Broda, Solution-s 30

31 Scatter plot: (Sleep chart, episodes of challenging behaviors, menstruation, etc ) January :00 00:30 01: :00 03: :00 05:00 06:00 07: : :00 BM4 10:00 BM3 BM3 0 11:00 BM4 12:00 X 13:00 14:00 15:00 X 16:00 17:00 BM4 18:00 19:00 20:00 X 21:00 O 22:00 23:00 Legend: Highlighted yellow = time asleep, Dates colored in red = days menstruating, X = incidents of SIB, O = incidents of yelling, BM#= bowel movement & type Posologie de Laxative IDÉAL : Type 4, Type 3 aussi OK Elles sortent généralement en glissant et presque sans effort Source: Heaton KW, et al. Gut. 1992;33: Version française tirée de : php?id=16146&l=1 by T. Broda, Solution-s 31

32 JOURNAL DE BORD ALIMENTAIRE Nom du client : ECHANTILLON Date : 19 avril 2011 HEURE MONTANT NOURRITURE SYMPTOMES/REACTIONS (s il y avait) 09:30 ½ tasse Kellogs Corn Flakes ½ tasse Lait 2% 125ml Jus d orange 2 tranches Roties blé entier 1 Oeuf 1c à thé Confiture fraise 10:45 3 tranches Melon d eau 4 tranches Pomme verte 6 Raisins 500ml D eau 11:30 irritable, crie X 2 12:15 2 Sandwich aux oeufs (oeufs, mayonnaise, oignon, céleri) 600ml Lait 2% 1 Muffin banane 15:30 2 verres D eau 6 Ritz crackers 3 tranches Fromage Kraft 18:30 2 bols Spaghetti avec sauce À la viande 2 tranches Pain à l ail 500ml Café avec lait 2% 1morceaux Gateau au chocolat 20 :30 1morceaux Gateau au chocolat 250ml Lait 2% 21:30 crie, pleure, refuse de dormir, frappe le ventre by T. Broda, Solution-s 32

33 Fiche ACC Antécédent (date, heure, activité, lieu, autres personnes présentes) Comportement (décrire le comportement précis : pica et élément, agression, prédisposition à l automutilation) Conséquence (réactions et interventions des pairs et du personnel) Réaction subséquente de l individu by T. Broda, Solution-s 33

34 Rapports faits par un tiers Grille d évaluation de la douleur pour les enfants qui ne communiquent pas (2002) par McGrath et Breau Questions (à demander au MF) Pourquoi ce tx? Comment est-ce qu on sait que le tx est efficace? Quand est-ce qu on vous a appelé? Les risques de tx? Avez-vous des grilles à nous Qu est-ce qu on fait s il y a faire remplir? des effets secondaires? Voulez-vous des prises de Quels infos avez-vous sang ou autre tests? besoin pour le prochain RV? La date du prochain RV? by T. Broda, Solution-s 34

35 La surveillance est impérative! Que sont : Les symptômes ciblés Les effets de TX Les effets secondaires (ES) Quand faut-il rapporter les ES? Communication claire & précise : En utilisant des grilles & formulaires De la bonne information, c est TOUT, sinon : Une bonne cueillette de données = bonne évaluation Lucien Bouchard Conditions gagnantes! by T. Broda, Solution-s 35

36 by T. Broda, Solution-s 36

Mieux informé sur la maladie de reflux

Mieux informé sur la maladie de reflux Information destinée aux patients Mieux informé sur la maladie de reflux Les médicaments à l arc-en-ciel Mise à jour de l'information: septembre 2013 «Maladie de reflux» Maladie de reflux La maladie de

Plus en détail

Questionnaire Médical

Questionnaire Médical Nom et prénom(s) de l élève: Date de naissance: Questionnaire Médical Ce formulaire est à compléter, avant de commencer l année scolaire, pour les nouveaux élèves ainsi que pour les élèves poursuivant

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D'EVALUATION DES ENFANTS

QUESTIONNAIRE D'EVALUATION DES ENFANTS CONFIDENTIEL QUESTIONNAIRE D'EVALUATION DES ENFANTS Veuillez SVP répondre à toutes les questions. Tout les renseignements que vous fournissez dans ce questionnaire resteront strictement confidentielles.

Plus en détail

Questions / Réponses. Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées

Questions / Réponses. Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées Questions / Réponses Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées Quelques chiffres sur les troubles du sommeil et la consommation de benzodiazépines

Plus en détail

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Profil démographique 1 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4 Groupe d âge 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Sexe Niveau de scolarité Homme 48,0 40,5 47,8 52,3

Plus en détail

Date: Avant de commencer, nous aimerions savoir à qui nous devons un immense MERCI! pour t avoir référé à nous

Date: Avant de commencer, nous aimerions savoir à qui nous devons un immense MERCI! pour t avoir référé à nous 1 457 route 105, unité 2 Chelsea (QC) J9B 1L2 (819) 827-4499 Fax : (819) 827-4459 Drmartine4kids@hotmail.com www.chelseachiro.com Formulaire pour les nouveaux Petits Date: Avant de commencer, nous aimerions

Plus en détail

Questionnaire pour enfants avec trouble de voix

Questionnaire pour enfants avec trouble de voix 10 504, boulevard St-Laurent, local 1 Montréal, H3L 2P4; 514.332.9593 www.cliniquebeausoleil.com Questionnaire pour enfants avec trouble de voix Voici un formulaire qui peut vous sembler long à remplir,

Plus en détail

Définition. Définition (2) Combattre ou fuir. Symptomes & Conséquences (1) Symptomes & Conséquences (2)

Définition. Définition (2) Combattre ou fuir. Symptomes & Conséquences (1) Symptomes & Conséquences (2) Séminaire 08 et 10 avril 2008 Chloé Verreydt, coach BAPP Buts du séminaire Qu est-ce que le stress? Les causes du stress Le Stress Conseils pour le jour de l examen Gérer et minimiser le stress Formule

Plus en détail

Comment ça va? Quand ça ne va pas. 4 comment ça va?

Comment ça va? Quand ça ne va pas. 4 comment ça va? Comment ça va? 1 Voici quatre dialogues. Dites à quelle situation de communication correspond chacun d eux. Situation a) : consultation chez un médecin. Situation b) : salutations dans la rue, par simple

Plus en détail

N o de contrat : Je demande par la présente une révision de la surprime concernant le numéro de contrat susmentionné. Signé à ce jour de 20

N o de contrat : Je demande par la présente une révision de la surprime concernant le numéro de contrat susmentionné. Signé à ce jour de 20 RÉVISION DE SURPRIME Nom : Prénom : Date de naissance : - - Année Mois Jour N o de contrat : Je demande par la présente une révision de la surprime concernant le numéro de contrat susmentionné. Signé à

Plus en détail

Médicaments contre la douleur Ce que vous devez savoir au sujet des analgésiques opiacés

Médicaments contre la douleur Ce que vous devez savoir au sujet des analgésiques opiacés Médicaments contre la douleur Ce que vous devez savoir au sujet des analgésiques opiacés Médicaments contre la douleur Ce que vous devez savoir au sujet des analgésiques opiacés Developé pour le Centre

Plus en détail

Définition et prévalence de la dénutrition. Dépistage et intervention

Définition et prévalence de la dénutrition. Dépistage et intervention Dépistage de la dénutrition ou de son risque, outil pour suivre les ingesta Isabelle Demierre Sandro Mascaro Contenu: Définition et prévalence de la dénutrition Causes de la dénutrition Dépistage et intervention

Plus en détail

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle Information sur le sodium alimentaire www.reductionsodium.ca Contact Jocelyne Bellerive, MA Coordonnatrice/Éducatrice Programme réduction

Plus en détail

Institut WanXiang Historique de santé du patient

Institut WanXiang Historique de santé du patient Institut WanXiang Historique de santé du patient Merci de remplir ce questionnaire aussi complètement que possible et d indiquer les zones d incompréhension avec un point d'interrogation. En plus de toutes

Plus en détail

Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants

Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants Le diabète chez les jeunes Le diabète de type 1 est une maladie très difficile à affronter, surtout quand on est jeune. Malheureusement, si quelque

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

FICHE PERSONNELLE. (POUR LES RÉPITS) Année :

FICHE PERSONNELLE. (POUR LES RÉPITS) Année : FICHE PERSONNELLE (POUR LES RÉPITS) Année : IDENTIFICATION PHOTO (Obligatoire) Nom : Prénom : Date de naissance : / / Grandeur de chandail : XS S M L XL XXL XXXL Type de déficience : Intellectuelle Physique

Plus en détail

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre Page 1 Garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario Descriptions des blessures Élaborées à partir des

Plus en détail

Questionnaire santé et soins médicaux pour les moins de 16 ans

Questionnaire santé et soins médicaux pour les moins de 16 ans _0_ An Vag Enq N adresse N individuel... Prénom Année de naissance (réservé enquêteur) Questionnaire santé et soins médicaux pour les moins de 6 ans Enquête sur la Santé et la Protection Sociale 00 Prénom

Plus en détail

Brûlures d estomac. Mieux les comprendre pour mieux les soulager

Brûlures d estomac. Mieux les comprendre pour mieux les soulager Brûlures d estomac Mieux les comprendre pour mieux les soulager Définition et causes Brûlures d estomac Mieux les comprendre pour mieux les soulager Vous arrive-t-il de ressentir une douleur à l estomac

Plus en détail

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ Le présent formulaire sert à obtenir votre consentement éclairé en ce qui a trait à la

Plus en détail

C est votre santé Impliquez-vous

C est votre santé Impliquez-vous C est votre santé Impliquez-vous Le financement de ce projet a été fourni par le ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l Ontario www.oha.com 1. Impliquez-vous dans vos soins de santé. Dites-nous

Plus en détail

La migraine : quelle prise de tête!

La migraine : quelle prise de tête! La migraine : quelle prise de tête! Introduction La migraine est une véritable «prise de tête» pour les personnes qui en souffrent! Bien au-delà d un mal physique, cette réelle maladie engendre également

Plus en détail

MERCI DE RETOURNER LE BON DE PRISE EN CHARGE ET/OU LA FICHE RÉCAPITULATIVE DANS L ENVELOPPE T

MERCI DE RETOURNER LE BON DE PRISE EN CHARGE ET/OU LA FICHE RÉCAPITULATIVE DANS L ENVELOPPE T À l attention du bénéficiaire : BILAN SANTÉ RETRAITE AUTO-QUESTIONNAIRE Ce questionnaire servira de fil conducteur à la consultation avec votre médecin traitant. À l issue de l entretien, vous pouvez soit

Plus en détail

LES BONS RÉFLEXES FACE AUX ALLERGIES

LES BONS RÉFLEXES FACE AUX ALLERGIES ADOS ET JEUNES ADULTES LES BONS RÉFLEXES FACE AUX ALLERGIES Sous le parrainage de : La 7 e Journée Française de l Allergie est organisée par : Avec le soutien de : En partenariat avec : Allergie, j agis!

Plus en détail

Ce livret a été élaboré par le département d ergothérapie de L Hôpital d Ottawa, Campus Général.

Ce livret a été élaboré par le département d ergothérapie de L Hôpital d Ottawa, Campus Général. GÉRER VOTRE FATIGUE Gérer votre fatigue Guide pratique destiné aux personnes atteintes de cancer et à leur famille Cette brochure contient des renseignements généraux qui ne sont pas spécifiques à vous.

Plus en détail

LA VACCINATION, Le vaccin DCaT-Polio. Entre 4 et 6 ans. Ce vaccin protège contre :

LA VACCINATION, Le vaccin DCaT-Polio. Entre 4 et 6 ans. Ce vaccin protège contre : LA VACCINATION, UNE BONNE PROTECTION En faisant vacciner votre enfant, vous lui offrez la meilleure protection contre certaines maladies graves. Comment agissent les vaccins? Les vaccins amènent nos cellules

Plus en détail

1- Parmi les affirmations suivantes, quelles sont les réponses vraies :

1- Parmi les affirmations suivantes, quelles sont les réponses vraies : 1- Parmi les affirmations suivantes, quelles sont les réponses vraies : a. Les troubles fonctionnels digestifs sont définis par les critères de Paris b. En France, le syndrome de l intestin irritable touche

Plus en détail

déclarations d assurabilité en cas d accident (invalidité ou soins hospitaliers)

déclarations d assurabilité en cas d accident (invalidité ou soins hospitaliers) 1 Nom Prénom Date de naissance (AAAA/MM/JJ) N o de proposition ou de contrat 1. renseignements médicaux Renseignements Oui Non médicaux 1. Prenez-vous des médicaments? Cocher OUI ou NON. 2. Au cours des

Plus en détail

COMMENT MAÎTRISER LA FATIGUE

COMMENT MAÎTRISER LA FATIGUE COMMENT MAÎTRISER LA FATIGUE LES SYMPTÔMES DE LA FATIGUE - Maux de tête; - Douleurs musculaires; - Problèmes d appétit (absence d appétit ou augmentation); - Problèmes de sommeil (insomnie, incapacité

Plus en détail

DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES

DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES 327 Allaitement maternel inefficace (00104) 327 Allaitement maternel interrompu (00105) 328 Motivation à améliorer l allaitement maternel (00106) 329 Tension dans l exercice

Plus en détail

Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte

Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte Juillet 2011 Démarche diagnostique et d évaluation du fonctionnement chez l adulte Généralités Diagnostic

Plus en détail

ASSURANCE COLLECTIVE DÉCLARATION D'ASSURABILITÉ

ASSURANCE COLLECTIVE DÉCLARATION D'ASSURABILITÉ ASSURANCE COLLECTIVE DÉCLARATION D'ASSURABILITÉ Déclaration d'assurabilité (Assurance collective) Partie 1 - Identification N o de police : N o de sous-groupe : N o du certifi cat : Nom de l'employeur

Plus en détail

QUI PEUT CONTRACTER LA FA?

QUI PEUT CONTRACTER LA FA? MODULE 1 : COMPRENDRE LA FIBRILLATION AURICULAIRE 16 QUI PEUT CONTRACTER LA FA? La FA est plus fréquente chez les personnes âgées. Par contre, la FA dite «isolée» (c.-à-d. sans qu il y ait de maladie du

Plus en détail

Ville : Province : Code postal :

Ville : Province : Code postal : Été 2015 2434, chemin Marie-Victorin, St-Nicolas, Qc, G7A 4H7 Téléphone : (418) 831-1677 Télécopie : (418) 831-6561 Courriel : info@grand-village-com Site internet : www.grand-village.com Photo récente

Plus en détail

1 La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin

1 La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin Pour mieux connaître l état de votre cœur, votre médecin vous a demandé de passer une scintigraphie myocardique au Persantin. Cette fiche explique

Plus en détail

Choix plus sains. Voulez-vous savoir quels produits. pourraient vous aider à prévenir les maladies ou améliorer considérablement votre santé?

Choix plus sains. Voulez-vous savoir quels produits. pourraient vous aider à prévenir les maladies ou améliorer considérablement votre santé? Choix plus sains Découvrez quels produits pourraient améliorer considérablement votre vie. Voulez-vous savoir quels produits pourraient vous aider à prévenir les maladies ou améliorer considérablement

Plus en détail

Assurance-santé personnelle Ajout d'un membre de la famille

Assurance-santé personnelle Ajout d'un membre de la famille Assurance-santé personnelle Ajout d'un membre de la famille Contrat 037000 Numéro d'identification du propriétaire A Renseignements sur le contrat Choix protection-santé (CPS) Remplir uniquement les sections

Plus en détail

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans)

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans) La drépanocytose Sikkelcelziekte (Frans) Qu est-ce que la drépanocytose? La drépanocytose est une maladie causée par un changement héréditaire du pigment rouge dans les globules rouges : l hémoglobine.

Plus en détail

DOSSIER DE SOINS INFIRMIERS

DOSSIER DE SOINS INFIRMIERS DOSSIER DE SOINS INFIRMIERS Débuté le Terminé le. FICHE ADMINISTRATIVE PATIENT Nom Prénom Date de naissance / / Téléphone. ADRESSE...... N SS / / / / / // ENTOURAGE-PERSONNE RESSOURCE NOM QUALITE..TEL...

Plus en détail

Double diagnostic. Rapport sommaire. Recommendations. Définitions. Quelques statistiques. Décembre 2005. Parmi les sujets prioritaires,

Double diagnostic. Rapport sommaire. Recommendations. Définitions. Quelques statistiques. Décembre 2005. Parmi les sujets prioritaires, Double diagnostic Association canadienne pour la santé mentale, section d Ottawa Karen Shipman, Gestionnaire de programme kshipman@cmhaottawa.ca Rapport sommaire Décembre 2005 Hôpitaux spécialisées de

Plus en détail

Migraine et Abus de Médicaments

Migraine et Abus de Médicaments Migraine et Abus de Médicaments Approches diagnostiques et thérapeutiques des Céphalées Chroniques Quotidiennes Pr D. DEPLANQUE Département de Pharmacologie médicale EA 1046, Institut de Médecine Prédictive

Plus en détail

GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE

GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE Vous êtes à la recherche d un médecin de famille? Le CSSS-IUGS peut vous aider. Inscrivez-vous au guichet d accès à un médecin de famille en remplissant le formulaire

Plus en détail

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Dr Solène de Gaalon Service de neurologie- CHU Nantes Société française des migraines et céphalées Céphalées de tension

Plus en détail

http://www.aroma-zone.com - contacts@aroma-zone.com

http://www.aroma-zone.com - contacts@aroma-zone.com HUILE ESSENTIELLE DE BASILIC TROPICAL Revigorante et vitalisante, tonique puissante du système nerveux. Digestive, antispasmodique. Stress, fatigue, dépression, insomnie Flatulence, indigestion, nausée,

Plus en détail

Caisse Primaire d Assurance Maladie de La Charente

Caisse Primaire d Assurance Maladie de La Charente Caisse Primaire d Assurance Maladie de La Charente Examens périodiques de santé pour tout assuré social (sauf RSI) Les examens périodiques de santé Pour qui? En règle générale Pour tous les assurés sociaux

Plus en détail

La constipation occasionnelle chez l adulte

La constipation occasionnelle chez l adulte Laconstipationoccasionnellechezl adulte Laconstipationsedéfinitparladiminutiondelafréquencedessellesendessousde3parsemaine. Cette définition ne constitue pas une règle absolue, la fréquence des selles

Plus en détail

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. juin 2008. Douleur. de l adulte

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. juin 2008. Douleur. de l adulte Bien vous soigner avec des médicaments disponibles sans ordonnance juin 2008 Douleur de l adulte Douleur de l adulte Ce qu il faut savoir La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable,

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

Dépistage de la dénutrition et prise en charge nutritionnelle

Dépistage de la dénutrition et prise en charge nutritionnelle Dépistage de la dénutrition et prise en charge nutritionnelle Etat résultant d un apport alimentaire insuffisant par rapport aux besoins de l organisme Réduction des apports nutritionnels et/ou Augmentation

Plus en détail

Analyse Appliquée du Comportement. Christine PHILIP, Maître de conférences, INS HEA

Analyse Appliquée du Comportement. Christine PHILIP, Maître de conférences, INS HEA Analyse Appliquée du Comportement Christine PHILIP, Maître de conférences, INS HEA Qu est-ce que l ABA? «Applied Behavior Analysis» (Analyse appliquée du comportement) C est une méthode inspirée de Skinner

Plus en détail

Etablissement Français du Sang

Etablissement Français du Sang Etablissement Français du Sang LE LIEN ENTRE LA GÉNÉROSITÉ DES DONNEURS DE SANG ET LES BESOINS DES MALADES Document de préparation à l entretien médical préalable au don de sang Partie médicale La sécurité

Plus en détail

www.programmeaccord.org

www.programmeaccord.org LA DOULEUR, JE M EN OCCUPE! NUTRITION ET DOULEUR CHRONIQUE CHRONIQUE De nos jours, l importance d adopter de saines habitudes alimentaires ne fait plus aucun doute. De plus, il est très facile d obtenir

Plus en détail

Le guide du. chien Senior

Le guide du. chien Senior Le guide du chien Senior Bien vieillir, pour mieux vivre. Toutes les études le montrent, l espérance de vie chez le chien augmente. Une excellente nouvelle pour tous les propriétaires qui, bien sûr, souhaitent

Plus en détail

S ickness Impact Profile (SIP)

S ickness Impact Profile (SIP) Nom : Prénom : Date de naissance : Service : Hôpital/Centre MPR : Examinateur : Date du jour : Étiquettes du patient S ickness Impact Profile (SIP) Il présente le même problème de droit d auteur (pour

Plus en détail

DÉFICITS IMMUNITAIRE COMMUN VARIABLE

DÉFICITS IMMUNITAIRE COMMUN VARIABLE DÉFICITS IMMUNITAIRE COMMUN VARIABLE Le présent livret a été rédigé à l attention des patients et de leurs familles. Il ne doit pas remplacer les conseils d un spécialiste en immunologie. 1 Egalement Disponible

Plus en détail

Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux

Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux Quel est l enjeu «Les maladies chroniques constituent le principal problème de morbidité à l échelle mondiale et un obstacle majeur au

Plus en détail

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET Le médecin de prévention face aux RPS Docteur Isabelle THOMINET 1. Définition des RPS Les risques psychosociaux sont souvent résumés par simplicité sous le terme de «stress». En réalité, ils recouvrent

Plus en détail

Module 2. De la conception à la naissance

Module 2. De la conception à la naissance Module 2. De la conception à la naissance ITEM 17. Principales complications de la grossesse Diagnostics différentiels d une hémorragie génitale Hématurie Rectorragie Diagnostics différentiels de l HTA

Plus en détail

Vivez votre féminité sans souffrir.

Vivez votre féminité sans souffrir. Vivez votre féminité sans souffrir. PERDOFEMINA (lysinate d ibuprofène) est un médicament pour les adultes et les enfants à partir de 12 ans. Pas d utilisation prolongée sans avis médical. Ne pas administrer

Plus en détail

La migraine. Foramen ovale perméable. Infarctus cérébral (surtout chez la femme)

La migraine. Foramen ovale perméable. Infarctus cérébral (surtout chez la femme) La migraine 1/Introduction : Céphalée primaire (sans lésion sous-jacente). Deux variétés principales: Migraine sans aura (migraine commune). Migraine avec aura (migraine accompagnée). Diagnostic: interrogatoire

Plus en détail

Caisse Primaire d Assurance Maladie de La Charente

Caisse Primaire d Assurance Maladie de La Charente Caisse Primaire d Assurance Maladie de La Charente Examens périodiques de santé pour tout assuré social (sauf RSI) Les examens périodiques de santé Pour qui? En règle générale Pour tous les assurés sociaux

Plus en détail

Compétences pour vivre chez soi (exemple d Arnaud)

Compétences pour vivre chez soi (exemple d Arnaud) Compétences pour vivre chez soi (exemple d Arnaud) Arnaud Arnaud a 32 ans. Il présente de l'autisme et une déficience intellectuelle modérée. Arnaud vit seul dans sa maison. En journée, il va dans un service

Plus en détail

Séance 3 : Conduire une source de stress importante! Oui mais aussi

Séance 3 : Conduire une source de stress importante! Oui mais aussi Séance 3 : Conduire une source de stress importante! Oui mais aussi Divorcer ou conduire, il faut choisir Le risque de subir un accident de voiture est multiplié par quatre pendant les périodes de divorce

Plus en détail

Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN

Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN La fatigue visuelle figure souvent au premier plan parmi les manifestations physiques ressenties par les utilisatrices

Plus en détail

[EN FINIR AVEC LE REFLUX GASTRIQUE]

[EN FINIR AVEC LE REFLUX GASTRIQUE] 2 P age Sommaire Qu Est-Ce Que Le Reflux Gastrique?... 2 Les Aliments Responsables Du Reflux Gastrique... 5 Comment Prévenir Le Reflux Gastrique... 7 Des Remèdes Simples Pour Traiter Le Reflux Gastrique...

Plus en détail

ANAMNÈSE - 1 - Création : Dre Josée Douaire, psychologue

ANAMNÈSE - 1 - Création : Dre Josée Douaire, psychologue ANAMNÈSE - 1 - (N.B. : le carnet de santé de votre enfant peut vous être utile pour remplir ce questionnaire) Nom de la personne qui complète ce questionnaire : Informations générales Nom de l enfant :

Plus en détail

LE Module 04 : SOMMEIL Module 04 :

LE Module 04 : SOMMEIL Module 04 : Module 04 : le sommeil Module 04 : le sommeil Ce module comprend les sections suivantes : Messages clés Problèmes de sommeil courants Les médicaments et le sommeil Conseils provenant de familles sur les

Plus en détail

Enseignement secondaire technique

Enseignement secondaire technique Enseignement secondaire technique Régime technique Division des professions de santé et des professions sociales Formations spécialisées Section de la formation de l'infirmier / infirmière en pédiatrie

Plus en détail

Manuel de l ergonomie au bureau

Manuel de l ergonomie au bureau Manuel de l ergonomie au bureau 1 Manuel préparé par le Service environnement, santé et sécurité de l Université Concordia. Pour tout complément d information sur l ergonomie, les étirements et les autres

Plus en détail

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Diabète Type 2 Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Épidémiologie 90% de tous les cas de diabètes Environ 1 personne sur 20 est atteinte Diabète gras Facteur de risque majeur pour les

Plus en détail

GUICHET D ACCESSIBILITÉ MÉDICALE Vous êtes à la recherche d'un médecin de famille? Clientèle visée

GUICHET D ACCESSIBILITÉ MÉDICALE Vous êtes à la recherche d'un médecin de famille? Clientèle visée GUICHET D ACCESSIBILITÉ MÉDICALE Vous êtes à la recherche d'un médecin de famille? Clientèle visée La clientèle ciblée par ce service est la clientèle dite orpheline. Il s agit des personnes de tous âges

Plus en détail

Feuille d instructions destinée aux agents quant à la façon de remplir le questionnaire médical VacanSanté

Feuille d instructions destinée aux agents quant à la façon de remplir le questionnaire médical VacanSanté Feuille d instructions destinée aux agents quant à la façon de remplir le questionnaire médical VacanSanté Conseils pratiques : > Nous voulons que votre client puisse remplir le questionnaire médical sans

Plus en détail

Le protecteur buccal : tout à fait génial!

Le protecteur buccal : tout à fait génial! Le scellement des puits et fissures : bien sûr! Les crevasses des surfaces masticatrices emprisonnent facilement les débris d aliments et les bactéries, favorisant ainsi la carie. Dès que les premières

Plus en détail

Proposition d un outil de gestion de la Qualité des soins en EMS à l aide du système PLAISIR. Ann-Lise Guisset Université catholique de Louvain

Proposition d un outil de gestion de la Qualité des soins en EMS à l aide du système PLAISIR. Ann-Lise Guisset Université catholique de Louvain Proposition d un outil de gestion de la Qualité des soins en EMS à l aide du système PLAISIR Ann-Lise Guisset Université catholique de Louvain Objectifs Mise en évidence de pratiques Evaluation de la qualité

Plus en détail

Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose

Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose Le «blues du post-partum» est FRÉQUENT chez les nouvelles mères. Quatre mères sur cinq auront le blues du post-partum. LE «BLUES DU POST-PARTUM» La

Plus en détail

SECTION 3 Les outils pour la personne

SECTION 3 Les outils pour la personne SECTION 3 Les outils pour la personne DISCUTER AVEC MON OU MA MÉDECIN/PSYCHIATRE : DÉVELOPPER DES STRATÉGIES POUR REGAGNER DU POUVOIR 1 Le moment de la consultation avec le ou la psychiatre/médecin dans

Plus en détail

Quand il fait CHAUD POUR. Prudence!

Quand il fait CHAUD POUR. Prudence! Quand il fait CHAUD POUR MOURIR Prudence! Comment la chaleur affecte-t-elle la santé? L été, le soleil et le beau temps sont sources de nombreux plaisirs Par contre, lorsque la chaleur est trop intense,

Plus en détail

ÉQUILIBRE ET PRÉVENTION DES CHUTES

ÉQUILIBRE ET PRÉVENTION DES CHUTES ÉQUILIBRE ET PRÉVENTION DES CHUTES Équilibre et prévention des chutes Les effets des chutes : un cercle vicieux pour les seniors La peur de la chute entraîne : Un refus de sortir, qui altère les «relations

Plus en détail

Réflexions autour de cas cliniques. D R Bernard Desoutter, Nîmes

Réflexions autour de cas cliniques. D R Bernard Desoutter, Nîmes Réflexions autour de cas cliniques D R Bernard Desoutter, Nîmes Traitement des conséquences de la maladie Traitement des effets secondaires du traitement allopathique Le soutien psychologique de l accompagnement

Plus en détail

lu ~~ FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Angers, le 25 juin 2009 CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE Référence: DB

lu ~~ FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Angers, le 25 juin 2009 CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE Référence: DB FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Angers, le 25 juin 2009 CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE lu ~~ Référence: DB Objet: Nouvelles fiches de saisine du Comité Technique Paritaire Circulaire sur le stress

Plus en détail

Assurance-santé personnelle Ajout d'une garantie facultative

Assurance-santé personnelle Ajout d'une garantie facultative Assurance-santé personnelle Ajout d'une garantie facultative Contrat 037000 Numéro d'identification Prénom du propriétaire Nom de famille A Renseignements sur le contrat Choix protection-santé (CPS) Remplir

Plus en détail

Qu est-ce que la maladie de Huntington?

Qu est-ce que la maladie de Huntington? Qu est-ce que la maladie de Huntington? Description sommaire Qu est-ce que la maladie de Huntington? La maladie de Huntington (MH) est une maladie neurodégénérative longtemps connue sous le nom de Chorée

Plus en détail

Semer, fertiliser et récolter vos objectifs

Semer, fertiliser et récolter vos objectifs Semer, fertiliser et récolter vos objectifs Psychologue du travail, coach et conférencière Tél: 819 849-9016 Courriel: pierretted@lincsat.com Site internet: www.pierrettedesrosiers.com Plan: Atteindre

Plus en détail

Voyage au pays du sommeil

Voyage au pays du sommeil Service de prévention et d éducation à la santé - 2014 Voyage au pays du sommeil Séance 1 : Le soir à la maison 1- En GS, votre enfant à besoin de 11h de sommeil chaque nuit. Cependant, il existe des petits

Plus en détail

PRISE EN CHARGE EN VILLE DES PERSONNES DÉPENDANTES AUX OPIACÉS

PRISE EN CHARGE EN VILLE DES PERSONNES DÉPENDANTES AUX OPIACÉS PRISE EN CHARGE EN VILLE DES PERSONNES DÉPENDANTES AUX OPIACÉS Constance Legroux (DCEM3) QUELQUES CHIFFRES 150 000 toxicomanes en France, dont moins de Diminution de la mortalité grâce à la mise sur le

Plus en détail

La vaccination, une bonne protection

La vaccination, une bonne protection Vaccin contre l hépatite A et l hépatite B La personne qui reçoit ce vaccin se protège contre l hépatite A, l hépatite B et leurs complications. L hépatite A et l hépatite B sont des infections du foie

Plus en détail

LA MÉTHAMPHÉTAMINE LE CRYSTAL C EST QUOI

LA MÉTHAMPHÉTAMINE LE CRYSTAL C EST QUOI LA MÉTHAMPHÉTAMINE LE CRYSTAL C EST QUOI? LA MÉTHAMPHÉTAMINE est un produit stupéfiant illicite, synthétisé à partir de substances chimiques, également connu sous le nom de «crystal» ou «crystalmet», «ice»,

Plus en détail

Le guide du bon usage des médicaments

Le guide du bon usage des médicaments Le guide du bon usage des médicaments Les médicaments sont là pour vous aider mais......ils ont parfois du mal à vivre ensemble. Votre médecin et votre pharmacien peuvent adapter votre traitement pour

Plus en détail

Inventaire Symptomatique de la Dépression et du Trouble Affectif Saisonnier Auto-évaluation (IDTAS-AE)

Inventaire Symptomatique de la Dépression et du Trouble Affectif Saisonnier Auto-évaluation (IDTAS-AE) Inventaire Symptomatique de la Dépression et du Trouble Affectif Saisonnier Auto-évaluation (IDTAS-AE) Ce questionnaire vous aidera à juger si vous devez consulter un clinicien pour votre dépression, si

Plus en détail

Déclaration médicale Prise d effet le 1 er octobre 2012

Déclaration médicale Prise d effet le 1 er octobre 2012 Assurance voyage et soins médicaux Déclaration médicale Prise d effet le 1 er octobre 2012 Nom : Date de naissance : JJ / MM / AAAA Numéro de membre : Numéro de police : DIRECTIVES POUR LE PROPOSANT IL

Plus en détail

2011 Mosaïque-Santé 1, rue Jean de Brion 77520 Donnemarie-Dontilly EAN : 9782849390511

2011 Mosaïque-Santé 1, rue Jean de Brion 77520 Donnemarie-Dontilly EAN : 9782849390511 2011 Mosaïque-Santé 1, rue Jean de Brion 77520 Donnemarie-Dontilly EAN : 9782849390511 Toute reproduction même partielle sur quelque support que ce soit ne peut se faire qu avec l autorisation de l éditeur.

Plus en détail

Sport et alpha ANNEXES

Sport et alpha ANNEXES Sport et alpha ANNEXES Edition 2013 TABLE DES MATIERES Table des matières 1 Alimentation 2 Boire, Boire, Boire... 2 Et à l approche des «20 km de Bruxelles»? 3 Et pendant l épreuve? 3 Stretching 4 Avant

Plus en détail

Les troubles du spectre autistique (autisme classique): Feuille de renseignements à l intention des parents et des soignants

Les troubles du spectre autistique (autisme classique): Feuille de renseignements à l intention des parents et des soignants Les troubles du spectre autistique (autisme classique): Feuille de renseignements à l intention des parents et des soignants Lorsque Thomas joue avec ses petites voitures, il passe des heures à les aligner

Plus en détail

Journal de la migraine

Journal de la migraine Sandoz Pharmaceuticals SA Hinterbergstrasse 24 6330 Cham 2 Tél. 041 748 85 85 Fax 041 748 85 86 www.generiques.ch a Novartis company 50001252/mars 2008 Journal de la migraine avec le questionnaire sur

Plus en détail

LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE

LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE Avant d aborder le sujet de l amélioration du sommeil, permettez-moi de vous présenter quelques faits concernant le sommeil. Plusieurs études ont démontré qu on a besoin

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE PRODUIT

MONOGRAPHIE DE PRODUIT MONOGRAPHIE DE PRODUIT Pr ESBRIET Capsules de pirfénidone 267 mg Antifibrosant et anti-inflammatoire Hoffmann-La Roche Limitée 7070 Mississauga Road Mississauga (Ontario) L5N 5M8 Canada Date de révision

Plus en détail

LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens.

LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens. LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens. Les cinq sens cycle 2 - doc Ecole des Mines de Nantes 1 LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens. PROGRESSION GENERALE Séance n 1 : Recueil

Plus en détail

Intérêt de la Thérapie Comportementale et Cognitive dans la prise en charge thérapeutique du PTSD

Intérêt de la Thérapie Comportementale et Cognitive dans la prise en charge thérapeutique du PTSD Intérêt de la Thérapie Comportementale et Cognitive dans la prise en charge thérapeutique du PTSD F.OLIVIER P. LAMY Journée Scientifique «La recherche en psychiatrie : Etat de stress posttraumatique» ALBI

Plus en détail