«AINSI SOIENT-ILS» AUTOUR D UN SEMINAIRE, UNE FICTION D ARTE BIEN FICTIVE.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«AINSI SOIENT-ILS» AUTOUR D UN SEMINAIRE, UNE FICTION D ARTE BIEN FICTIVE."

Transcription

1 «AINSI SOIENT-ILS» AUTOUR D UN SEMINAIRE, UNE FICTION D ARTE BIEN FICTIVE. UN PROJET ORIGINAL Annoncée à grand renfort d affiches équivoques et accrocheuses, la nouvelle fiction d ARTE, «Ainsi soient-ils», se dévoile ces-jours-ci aux téléspectateurs. Avec l ensemble de la critique, on pourra saluer l originalité du projet et l audace de l entreprise. Bâtir la trame d une série télé autour de cinq jeunes hommes bien de leur époque qui osent entrer dans ce monde mystérieux et en retrait qu est le séminaire : voilà qui relève bien du défi. On fera également crédit aux réalisateurs d une réelle sympathie, mêlée de fascination intriguée, pour ces jeunes qui aujourd hui encore tentent l aventure du sacerdoce. Par ailleurs, les 8 épisodes de la série déploient une intrigue remarquablement dynamique et très imaginative, généreusement servie par de bons acteurs. La qualité dramatique et esthétique de cette production est indéniable ; elle possède un réel pouvoir de séduction. On sait que les auteurs, peu familiers de la vie ecclésiale et moins encore du monde des séminaires, ont su largement s informer et se faire conseiller pour planter de manière suffisamment crédible le décor de leur fiction. Ont-ils finalement réussi à transformer l essai? Afin d en mieux juger, il est important de commenter le contenu de cette série au regard de ce que l Eglise vit vraiment lorsqu elle forme ses prêtres, au séminaire et ailleurs. A ce titre, la fiction d ARTE apparaît sous un jour beaucoup plus contrasté et ambigu. ENFERMEMENT ET TUMULTE Des (vrais) séminaristes ayant visionné l ensemble de la série ont été unanimes à éprouver une sensation d enfermement dans laquelle ils ne reconnaissaient pas vraiment leur propre expérience. Le «Séminaire des Capucins», séminaire

2 universitaire en bordure du Quartier latin de Paris, se donne à voir comme un vase clos à l atmosphère pesante. Alors que cette institution est présentée comme un îlot de liberté spirituelle au milieu d une Eglise timorée et conventionnelle, il y règne en fait un christianisme sans joie à tonalité crépusculaire et paranoïaque. Malgré un certain nombre de moments très vrais et touchants, le scénario sonne souvent faux en nous offrant des dialogues étonnement sentencieux et moralisants, quand ils ne tombent pas dans une hystérie déconcertante. La liturgie y est triste et compassée, dans un éternel face à face entre les pères et les séminaristes. La fiction réussit sans doute à disposer le cadre d une ambiance pieuse et religieuse, mais elle peine à exprimer la joie chrétienne et la vraie intériorité qui habitent généralement les occupants d un séminaire! Les (vrais) séminaristes interviewés ont également parlé d un enfermement des personnes qui les a gênés. Ils ont vu chacun des séminaristes de la série très concentré sur un discernement personnel souvent traumatique. Sur ces chemins vécus de manière très parallèle, nos héros sont en grande demande de reconnaissance personnelle («crois-tu en moi?» est une question qui revient à plusieurs reprises), mais ils peinent à instaurer entre eux une vraie fraternité spirituelle. Rattrapés par leur passé ou leurs problèmes familiaux, bousculés par des expériences affectives et sexuelles de toute nature, nos jeunes candidats ont bien du mal à vivre un minimum de cohérence avec le choix qu ils ont fait. Cependant, alors que le trop-plein fictif les entraîne rapidement hors du vraisemblable, ils n en demeurent pas moins attachants et habités par une vraie sincérité jusque dans l improbable désordre de leur vie. Dans cette vie rendue extrêmement tumultueuse par les besoins de la fiction, les cinq séminaristes héros passent souvent et sans transition du vase clos des «Capucins» à des lieux tout à fait étrangers à leur formation et qui les accaparent beaucoup. La série fait pratiquement l impasse sur leur engagement régulier dans des paroisses ou aumôneries où les candidats au sacerdoce vivent normalement une expérience de formation pastorale dans la durée. A ce titre, elle ne rend pas compte de manière juste des différents espaces où se déploie normalement la vie d un séminariste.

3 DE LOURDES APPROXIMATIONS Les réalisateurs de «Ainsi soient-ils» ont certainement beaucoup consulté et travaillé pour montrer de façon crédible le fonctionnement d un séminaire. Ainsi, la figure du Supérieur dans sa fonction de présidence de la communauté et d animation spirituelle est assez bien rendue. Certaines scènes très vraies et touchantes montrent le Père Fromenger exerçant une belle attitude paternelle envers tel ou tel séminariste. De même, le Conseil des prêtres qui dirige collégialement la maison et évalue les candidats est bien montré dans son fonctionnement habituel. Le scénario présente cependant des imprécisions et des approximations dont certaines peuvent être graves. Dans un raccourci sans doute commode, on voit des séminaristes présenter eux-mêmes leur dossier d admission au Séminaire des Capucins, comme ils le feraient pour entrer dans une faculté ou une école. Ce procédé erroné fait oublier qu un séminariste est toujours envoyé au séminaire par son évêque, au terme d un premier temps de discernement durant lequel l Eglise le connaît et l accompagne ; ainsi sa démarche personnelle ne se vit pas dans l isolement individuel, mais dans un contexte ecclésial repérable. Beaucoup plus grave est le traitement réservé aux questions de conscience et à la confession sacramentelle. Avant d entrer aux «Capucins», Emmanuel a gravement succombé à son homosexualité compulsive en usant d un jeune prostitué à l étranger. Lorsqu il s en confesse dans le cadre du séminaire, il obtient une absolution totalement automatique, sans aucune parole d accompagnement. Revenant par la suite sur cette chute qui marque sa mémoire et pèse sur son discernement, il ne reçoit pour tout conseil de son père spirituel que le rappel du pardon déjà accordé. Comment imaginer que des formateurs puissent aborder un grave problème d équilibre humain d une manière aussi irresponsable et exclusivement spiritualisante? Comment peuton soutenir cette absence de dimension humaine sérieuse dans l accompagnement des futurs prêtres? Dans un autre épisode, un curieux chapelain de la famille explique à Raphaël que la «Loi divine» lui interdit de célébrer la messe aux obsèques de son frère suicidé. Où est-on allé chercher une théologie aussi délirante qui ne correspond ni à la pensée ni à la pratique pastorale actuelle de l Eglise? Veut-on nous faire

4 croire qu elle refuse aujourd hui sa compassion et sa prière à ceux qui ont vécu ce drame? Dans quel but les réalisateurs se sont-ils risqués à un si grave cliché? L EGLISE N EST PAS LA La dimension vraiment navrante de la série «Ainsi soient-ils» réside dans le lourd traitement qu elle réserve à l Eglise. Celle-ci est d abord vue à travers le prisme d un corps hiérarchique et clérical travaillé par le sourd déchaînement des ambitions et des luttes de pouvoir. La personnalité caricaturalement cynique du cardinal président de la Conférence des Evêques est à peine sauvée par le jeu de l excellent Michel Duchaussoy. Le Pape n a pas cette chance, se trouvant transformé par les scénaristes en un vieillard gâteux, borné et manipulé par de sombres prélats. L Eglise est perçue d abord comme une institution à bout de souffle qui s accroche pathétiquement à des moyens très humains pour satisfaire les ambitions de ses dignitaires et, accessoirement, relancer son audience. Alors que l on pensait utiliser le thème de la pauvreté par une campagne bien orchestrée, on se retrouve totalement bousculé par les sans-papiers qui envahissent le séminaire. Le crucifix de la chapelle des «Capucins», tombant par terre après avoir pris la pluie, est le symbole à peine appuyé d une affaire qui n a décidément pas d avenir. Fascinés par la dimension exclusivement cléricale de l Eglise, les réalisateurs de la série ne parviennent pas à la faire vivre sous nos yeux. En ont-ils d ailleurs jamais eu le désir? Nos cinq séminaristes ne rencontrent pas un seul prêtre dans l exercice normal de son ministère. On ne les voit jamais évoluer dans une communauté chrétienne digne de ce nom. Le peuple de Dieu n a pas ici de visage ; l Eglise, dans sa réalité concrète de communion et de mission, n apparaît pas. Les gens heureux n ont pas d histoire, et l on comprend qu une fiction ait besoin de trouver ses ressorts dans le riche éventail des failles et des ambiguités de la nature humaine. La série «Ainsi soient-ils» n échappe pas à cette fatalité. Sans lui dresser de procès d intention, on se gardera d y voir un

5 témoignage crédible sur la formation des prêtres et la vie de l Eglise. Dans le domaine original où elle s est aventurée, la nouvelle fiction d ARTE est décidément demeurée très fictive! P. Didier BERTHET Supérieur du Séminaire Saint Sulpice d Issy-les-Moulineaux

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

Compte rendu du Forum 6

Compte rendu du Forum 6 FORUM 6 L ÉDUCATION COMME DIACONIE L École, lieu d éducation à la fraternité Compte rendu du Forum 6 «J ai été des années durant un très mauvais élève, un moins que rien! Un jour j ai trouvé un bon professeur

Plus en détail

À qui s adresse cette fiche :

À qui s adresse cette fiche : Fiche d accompagnement no. 7 Pour que tout se fasse en vérité À propos de la célébration de l appel décisif et de l inscription du nom Catéchuménat de Montréal Voies d avenir en pastorale catéchuménale

Plus en détail

Corpus : Allégories & Métaphore Travail présenté à :

Corpus : Allégories & Métaphore Travail présenté à : Corpus : Allégories & Métaphore Travail présenté à : LIT455G-40 Stéphane Leclerc L opposition entre les deux personnages principaux dans Seven de David Fincher par Simon Dor Travail dû le 9 mai 2005 UQÀM

Plus en détail

REPERES PASTORAUX POUR LES ECOLES PRIMAIRES

REPERES PASTORAUX POUR LES ECOLES PRIMAIRES REPERES PASTORAUX POUR LES ECOLES PRIMAIRES «J attends des chefs d établissements qu ils participent à l exercice de ma charge de pasteur en assurant une présentation de la foi chrétienne à tous les élèves,

Plus en détail

Guide du responsable de communauté locale

Guide du responsable de communauté locale COMMUNAUTE DE VIE CHRETIENNE FRANCE 47 rue de la Roquette 75011 PARIS Tél : 33 (0)1 53 36 02 25 Fax : 33 (0)1 53 36 02 45 E-mail: contact@cvxfrance.com web : http://www.cvxfrance.com Guide du responsable

Plus en détail

Le dossier de mariage

Le dossier de mariage Le dossier de mariage 2 Décret précisant certains points concernant la constitution du dossier de mariage dans le diocèse de Nancy et de Toul Depuis déjà plusieurs décennies, mais aujourd hui de manière

Plus en détail

Alfred Darmanin, S.J. (MAL) Ancien président de la Conférence des Provinciaux d Europe Dirige des programmes de formation pour managers et leaders

Alfred Darmanin, S.J. (MAL) Ancien président de la Conférence des Provinciaux d Europe Dirige des programmes de formation pour managers et leaders LA FORMATION PERMANENTE DES JÉSUITES Alfred Darmanin, S.J. (MAL) Ancien président de la Conférence des Provinciaux d Europe Dirige des programmes de formation pour managers et leaders N ous encourageons

Plus en détail

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie.

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Introduction «Je n ai pas fait exprès», «je n avais pas toute ma tête», «ce n était pas moi» : autant

Plus en détail

Caté : la découverte des Béatitudes

Caté : la découverte des Béatitudes Caté : la découverte des Béatitudes Deux rencontres de deux heures sur les Béatitudes avec une découverte du Sermon sur la montagne et des Béatitudes d aujourd hui. Déroulement de la rencontre (partie

Plus en détail

27 Décembre 2015 JUBILÉ DE LA FAMILLE SUPPORT POUR LE PASSAGE DE LA PORTE SAINTE

27 Décembre 2015 JUBILÉ DE LA FAMILLE SUPPORT POUR LE PASSAGE DE LA PORTE SAINTE 27 Décembre 2015 JUBILÉ DE LA FAMILLE SUPPORT POUR LE PASSAGE DE LA PORTE SAINTE [Ce support est destiné à être utilisé par une famille au cours du bref itinéraire d entrée à la Porte Sainte. Selon la

Plus en détail

Plaidoyer pour une éthique du «placement»

Plaidoyer pour une éthique du «placement» Plaidoyer pour une éthique du «placement» Pascal Poli Gériatre, Fondation Le Bon Sauveur d Alby (Albi), Groupe de réflexion «Éthique et Sociétés - Vieillesse et vulnérabilités», Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

Leçon 3 Trouver notre bonheur en Dieu

Leçon 3 Trouver notre bonheur en Dieu Leçon 3 Trouver notre bonheur en Dieu Introduction Lecture : Psaume 96 La quête du bonheur caractérise chaque être humain. Du plus petit au plus grand, chaque être humain est motivé par un désir d être

Plus en détail

Projet de contribution du Cercle Ecole et Société. La formation des enseignants

Projet de contribution du Cercle Ecole et Société. La formation des enseignants «La refondation de l Ecole» Projet de contribution du Cercle Ecole et Société Sur le thème : La formation des enseignants La mission de l Ecole est de transmettre des savoirs et des connaissances mais

Plus en détail

MYSTÈRES LA LUTTE ENTRE LE BIEN ET LE MAL

MYSTÈRES LA LUTTE ENTRE LE BIEN ET LE MAL MYSTÈRES LA LUTTE ENTRE LE BIEN ET LE MAL Kaouass & Patricia Lo Verde MYSTÈRES La Lutte entre le Bien et le Mal Récit Éditions Persée Consultez notre site internet Éditions Persée, 2015 Pour tout contact

Plus en détail

Personnes handicapées mentales : Citoyens à part entière

Personnes handicapées mentales : Citoyens à part entière A N A L Y S E S 2 0 0 8-1 Personnes handicapées mentales : Citoyens à part entière Contexte Lorsque l on évoque les personnes handicapées et le vote, l on pense presque systématiquement à l accessibilité

Plus en détail

II/ LES PRINCIPES APPLIQUES AU LYCEE

II/ LES PRINCIPES APPLIQUES AU LYCEE L Autorité Parentale Information réalisée par le service social et l Officier Juriste. Le 20 septembre 2012 SOMMAIRE INTRODUCTION I/ PRINCIPES GENERAUX II/ LES PRINCIPES APPLIQUÉS AU LYCÉE III/ CAS D UN

Plus en détail

Nous. Proclamons. nos intentions. de prières

Nous. Proclamons. nos intentions. de prières 142 Nous Proclamons nos intentions de prières 143 NOUS PROCLAMONS NOS NTENTONS DE PRÈRES Par la prière universelle, les croyants présentent à Dieu leur prière pour ceux qui viennent de se marier, pour

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

La période de l Harmattan, de décembre à

La période de l Harmattan, de décembre à 4 TEMPS LITURGIQUES FORTS POUR VIVRE LA DIMENSION SPIRITUELLE La période de l Harmattan, de décembre à Pâques, couvre 4 temps liturgiques forts. Lier le sens de l action de la caravane et ces thèmes liturgiques

Plus en détail

Orientations RÉSEAU MENNAISIEN. 8 Dépliant 2012 01 version 7.indd 9 11/01/2013 11:26:2

Orientations RÉSEAU MENNAISIEN. 8 Dépliant 2012 01 version 7.indd 9 11/01/2013 11:26:2 RÉSEAU ENNAISIEN 2013 2016 Orientations RÉSEAU MENNAISIEN O 8 Dépliant 2012 01 version 7.indd 9 11/01/2013 11:26:2 Vous recevez ces orientations du Réseau mennaisien. Fondées sur notre projet de référence,

Plus en détail

BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE

BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE GUIDE D INTERVENTION DU PHILANTHROPE Préparer votre temps d échange avec les Petits Philanthropes Fondée en 2011 avec le soutien des Fondations Edmond de Rothschild, cette association se donne pour objectif

Plus en détail

Thème 1 La Défense fait-elle partie des «savoirs fondamentaux»?

Thème 1 La Défense fait-elle partie des «savoirs fondamentaux»? Thème 1 La Défense fait-elle partie des «savoirs fondamentaux»? Atelier A : Enseignement de défense et valeurs de la République : quels acteurs?/ La formation du citoyen : du service national à l enseignement

Plus en détail

UN CHRÉTIEN PEUT-IL DIVORCER?

UN CHRÉTIEN PEUT-IL DIVORCER? UN CHRÉTIEN PEUT-IL DIVORCER? Bien-aimé frères et sœurs en Christ, que la paix et la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ soient avec chacun d entre vous. Aujourd hui par la grâce de Dieu et avec l aide

Plus en détail

La mort d un enfant, c est la perte de l avenir et la perte du passé, d une ancienne vie. C est la rupture, la déchirure presque physique.

La mort d un enfant, c est la perte de l avenir et la perte du passé, d une ancienne vie. C est la rupture, la déchirure presque physique. «La mort de mon Enfant, le courage du deuil au Quotidien» Soirée débat, mardi 05 février 2013, à l Hôtel de Ville. Animée par Mme Katy BONNARD, En partenariat avec l Association Jonathan Pierres Vivantes.

Plus en détail

ENGAGEMENT DE BAPTEME

ENGAGEMENT DE BAPTEME 1 Dans ce monde où nous entendons beaucoup parler d'amour et où nous avons de la peine à le vivre, vous ferez connaître à X (prénom) que le Dieu de Jésus-Christ (le Dieu de l'evangile) peut nous apprendre

Plus en détail

CHARTE DE L ASSOCIATION

CHARTE DE L ASSOCIATION CHARTE DE L ASSOCIATION Référence : 100.01 Validation : 01.06.99 Fichier :O\CVD98\classeurCVD\management\100.01_charte Nous sommes solidaires 2 CHARTE DE CARITAS VAUD Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités. BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités. BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS SESSION 2015 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS - ÉPREUVE DU MERCREDI 17 JUIN 2015 - (L usage du dictionnaire et de la calculatrice

Plus en détail

Proposition de motion Qu'en est-il des droits humains dans les établissements médico-sociaux genevois?

Proposition de motion Qu'en est-il des droits humains dans les établissements médico-sociaux genevois? Secrétariat du Grand Conseil M 1272 Proposition présentée par les députés: M me et MM. Alberto Velasco, Erica Deuber-Pauli, Gilles Godinat et Pierre-Alain Champod Date de dépôt: 26 mars 1999 Messagerie

Plus en détail

LOGISTIQUE ORGANIGRAMME

LOGISTIQUE ORGANIGRAMME LOGISTIQUE La catéchèse est actuellement partagée en trois lieux de culte: la chapelle de St Mathias, la chapelle de la Nativité et l'église St Laurent. Dans tous les lieux les cours catéchistiques sont

Plus en détail

Bénévoles en EHPAD ;

Bénévoles en EHPAD ; Bénévoles en EHPAD ; Ils accompagnent la vie! Delphine Delahaye - Psychologue EHPAD - Centre Hospitalier de Corbie (80800) delphine.delahaye@ch-corbie.fr Mots-clés : EHPAD, lieu de vie, accompagnement,

Plus en détail

Temps de la paix 2014

Temps de la paix 2014 DOSSIER DE PRESSE 20 novembre 2014 Du 1 er dimanche de l Avent à l Epiphanie Temps de la paix 2014 «Une naissance qui fait de nous des frères» Contact presse : Xavier Monmarché 01 44 49 06 36 06 40 25

Plus en détail

ORIENTATIONS POUR LA FORMATION DES LAÏCS SSCC

ORIENTATIONS POUR LA FORMATION DES LAÏCS SSCC INTRODUCTION NATURE DU DOCUMENT ORIENTATIONS POUR LA FORMATION DES LAÏCS SSCC La formation dont il s agit, dans ce document, concerne la «formation première» qui prépare les candidats au premier engagement

Plus en détail

Examen d admission dans le cadre de la spécialisation en psychopathologie

Examen d admission dans le cadre de la spécialisation en psychopathologie Centre d Enseignement Supérieur pour Adultes Rue de Courcelles, 10 à 6044 ROUX Tél : 071/45.11.08 Fax : 071/45.53.63 mail : cesa@cesa.be Matricule : 5.355.007 Examen d admission dans le cadre de la spécialisation

Plus en détail

Van Gogh à la quête de son devoir

Van Gogh à la quête de son devoir Van Gogh à la quête de son devoir En 1869, Vincent Van Gogh a 16 ans. Il faut décider de son avenir. Sur les recommandations de son oncle Vincent qui a vendu sa galerie d art de La Haye à la Maison Goupil,

Plus en détail

CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ. Quelques conseils

CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ. Quelques conseils CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ Quelques conseils 1 LA FINALITE, LA «PHILOSOPHIE» D UN RAPPORT D ACTIVITE Le rapport d activité a pour fonction de convaincre le jury que vous êtes

Plus en détail

SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS. Texte de Colossiens à lire. Sujets de prière pour la semaine

SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS. Texte de Colossiens à lire. Sujets de prière pour la semaine GUIDE PROTÉINÉ SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS Texte de Colossiens à lire Colossiens 1.111 (Lisez ce passage chaque jour de la semaine, c est la meilleure manière de l apprendre par cœur) Sujets de prière

Plus en détail

Kit du bénévole d accompagnement à la scolarité

Kit du bénévole d accompagnement à la scolarité Kit du bénévole d accompagnement à la scolarité réalisé pour la Maison du Combattant et des Associations du XIXème Avec le soutien de la Mairie du XIXème Par l Institut de Recherche et d Information sur

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Un évènement mémorable d accueil, de joie, de partage

DOSSIER DE PRESSE. Un évènement mémorable d accueil, de joie, de partage DOSSIER DE PRESSE Un évènement mémorable d accueil, de joie, de partage Spectacles Concerts Ateliers Rencontres Marches Célébration de la Parole pour découvrir, écouter, danser, goûter, rencontrer, jouer,

Plus en détail

aux troubles alimentaires!

aux troubles alimentaires! Il faut être au courant des mythes et réalités reliés aux troubles alimentaires! Cette activité s inscrit dans le cadre de la Semaine nationale de sensibilisation aux troubles alimentaires de 2015. L activité

Plus en détail

Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de..., Au coeur du monde, A la maison

Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de..., Au coeur du monde, A la maison du lundi 4 au dimanche 10 janvier 2016 n 372 > vers le baptême du Seigneur Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de..., Au coeur du monde, A la maison vers Dimanche n 372 www.versdimanche.com page

Plus en détail

Seul le prononcé fait foi

Seul le prononcé fait foi Intervention de Marisol Touraine Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Inauguration du Village Répit familles Fondettes Lundi 21 septembre 2015 Monsieur le Préfet Mesdames

Plus en détail

Constructeurs Automobiles et développement durable : Quels sont les intérêts et les enjeux d une communication éco-responsable?

Constructeurs Automobiles et développement durable : Quels sont les intérêts et les enjeux d une communication éco-responsable? 2009 / 2010 Mémoire Adeline Lambert présente : Constructeurs Automobiles et développement durable : Quels sont les intérêts et les enjeux d une communication éco-responsable? Maître de mémoire : Mr Ouriel

Plus en détail

Passer par le Christ Eléments de célébration et de catéchèse pour franchir la porte sainte

Passer par le Christ Eléments de célébration et de catéchèse pour franchir la porte sainte Passer par le Christ Eléments de célébration et de catéchèse pour franchir la porte sainte SNCC / SNPLS Novembre 2015 0 Ce document est une première version. Il paraîtra dans le numéro de Documents Episcopat

Plus en détail

FONDEMENT THÉOLOGIQUE DE L ÉGLISE X

FONDEMENT THÉOLOGIQUE DE L ÉGLISE X Introduction FONDEMENT THÉOLOGIQUE DE L ÉGLISE X 1. Il n y a qu un seul Dieu vivant le Père, le Fils et le Saint Esprit qui crée, sauve et donne la vie. La création et le salut viennent de la main de Dieu

Plus en détail

projet pastoral 2014-2016 L'Evangile pour tous, j'y crois Une paroisse plus attentive aux besoins des habitants

projet pastoral 2014-2016 L'Evangile pour tous, j'y crois Une paroisse plus attentive aux besoins des habitants projet pastoral 2014-2016 L'Evangile pour tous, j'y crois Une paroisse plus attentive aux besoins des habitants Pourquoi un projet pastoral paroissial? Bernard Rosnet - curé de la paroisse Saint-Aubin

Plus en détail

CHARTE des «AMIS d ACCOMPAGNER» «Ensemble, pas à pas»

CHARTE des «AMIS d ACCOMPAGNER» «Ensemble, pas à pas» CHARTE des «AMIS d ACCOMPAGNER» «Ensemble, pas à pas» Les valeurs Depuis sa fondation en 2001, l Action de l aisbl Accompagner, et celle de l asbl «Les Amis d Accompagner» qui lui a succédé sur le terrain,

Plus en détail

DIMANCHE 12 JANVIER 2014 Le Baptême du Seigneur (A)

DIMANCHE 12 JANVIER 2014 Le Baptême du Seigneur (A) DIMANCHE 12 JANVIER 2014 Le Baptême du Seigneur (A) PREMIÈRE LECTURE Livre d'isaïe (42, 1-4.6-7) Ainsi parle le Seigneur : Voici mon serviteur que je soutiens, mon élu en qui j'ai mis toute ma joie. J'ai

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD

HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD 1 HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD 8décembre 2012 C est une joie de pouvoir célébrer la fête de l Immaculée Conception, particulièrement ici à l Ile Bouchard, en ce 8 décembre. Cette fête

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LE COLLEGE BILAN ET

LES FRANÇAIS ET LE COLLEGE BILAN ET LES FRANÇAIS ET LE COLLEGE BILAN ET PERSPECTIVES - Sondage de l'institut CSA - N 1100267B Avril 2011 Contact : Jérôme Sainte-Marie Directeur du département Politique-Opinion Tel : 01 44 94 59 10 / 59 11

Plus en détail

AVENT: EMERVEILLEMENT, OUVERTURE DU COEUR, ACCUEIL:

AVENT: EMERVEILLEMENT, OUVERTURE DU COEUR, ACCUEIL: AVENT: EMERVEILLEMENT, OUVERTURE DU COEUR, ACCUEIL: Le mot "Avent" signifie la "venue". Le temps de l'avent désigne les semaines qui précèdent Noël: du premier dimanche de l'avent (fin novembre ou début

Plus en détail

Comité de concertation associatif représentatif

Comité de concertation associatif représentatif Vendredi 21 Mars 2008 RENCONTRE AVEC MONSIEUR JEAN-FRANÇOIS VITOUX DIRECTEUR DE LA MAISON DÉPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPÉES DU PAS-DE-CALAIS Rencontre Monsieur VITOUX Vendredi 21 mars 2008 1 sur

Plus en détail

Négocier avec son employeur

Négocier avec son employeur Thierry KRIEF Négocier avec son employeur Techniques de négociation commerciales appliquées au marché de l emploi, 2008 ISBN : 978-2-212-54138-0 Cas 1 Négocier un départ quand l entreprise veut vous garder

Plus en détail

Témoignage d'une personne du territoire ayant vécu la maladie

Témoignage d'une personne du territoire ayant vécu la maladie Témoignage d'une personne du territoire ayant vécu la maladie Voici deux ans que je suis à la retraite, mon mari va prendre sa retraite en septembre prochain, nous allons pouvoir en profiter à deux ; tout

Plus en détail

Galop d essai (avril 2011) : Droit civil, Licence 1 équipe 1 Madame le Professeur Vatinet Cas pratique

Galop d essai (avril 2011) : Droit civil, Licence 1 équipe 1 Madame le Professeur Vatinet Cas pratique Bibliothèque numérique ASSAS.NET www.assas.net Galop d essai (avril 2011) : Droit civil, Licence 1 équipe 1 Madame le Professeur Vatinet Cas pratique www.assas.net Remerciements ASSAS.NET souhaite remercier,

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

PÈLERINAGE NATIONAL DES ÉTUDIANTS

PÈLERINAGE NATIONAL DES ÉTUDIANTS 13 PÈLERINAGE NATIONAL DES ÉTUDIANTS TERRE SAINTE 2014 CONTOURS DU PELERINAGE 11 jours / 9 à 10 jours sur place : 2 à 2,5 jours désert -3 à 3,5 jours de Galilée -1 jour Bethléem - 3 à 3,5 jours Jérusalem.

Plus en détail

Groupes de parole sur l argent (GPA) :

Groupes de parole sur l argent (GPA) : Jean Beaujouan jean.beaujouan@free.fr Tel : 01 42 23 18 58 Groupes de parole sur l argent (GPA) : les enseignements d une expérience 1. Présentation Définition : dans un groupe de parole sur l argent (GPA),

Plus en détail

Lorsque survient un décès, qu elle est la marche à suivre?

Lorsque survient un décès, qu elle est la marche à suivre? O Seigneur, accordez lui maintenant le repos éternel. Fais briller sur lui ta perpétuelle lumière. Que son âme repose en paix. Amen Que son âme et les âmes de tous les fidèles défunts, par la miséricorde

Plus en détail

Les Douze Traditions (Version intégrale)

Les Douze Traditions (Version intégrale) Les Douze Traditions (Version intégrale) L expérience des AA nous enseigne ceci : Un - Chaque membre des Alcooliques anonymes n est qu une infime partie d un grand tout. Les AA doivent continuer d exister

Plus en détail

Douleur, souffrance, démence et fin de vie

Douleur, souffrance, démence et fin de vie Douleur, souffrance, démence et fin de vie Qu est ce que la douleur? Différence entre douleur et souffrance La souffrance serait morale et la douleur physique La douleur serait locale et la souffrance

Plus en détail

Pasquale T. Giordano. Introduction

Pasquale T. Giordano. Introduction Pasquale T. Giordano LE CERCLE IGNATIEN Résumé: Quelques conversations sur Notes pour ceux qui donnent les exercices, publié dans le No.94 de cette revue ont mené à ce rapport sur un partenariat particulier.

Plus en détail

Saisine : Ministre de l Education nationale et de la Formation professionnelle (19/12/2008) AVIS DE LA CHAMBRE DE COMMERCE

Saisine : Ministre de l Education nationale et de la Formation professionnelle (19/12/2008) AVIS DE LA CHAMBRE DE COMMERCE Luxembourg, le 15 avril 2009 Objet: Projet de loi n 5975 portant création d une Ecole de la 2 e Chance. (3438JJE) Saisine : Ministre de l Education nationale et de la Formation professionnelle (19/12/2008)

Plus en détail

UNION INTERNATIONALE DES AVOCATS

UNION INTERNATIONALE DES AVOCATS UNION INTERNATIONALE DES AVOCATS INTERNATIONAL ASSOCIATION OF LAWYERS INTERNATIONALE ANWALTS-UNION UNION INTERNACIONAL DE ABOGADOS UNIONE INTERNAZIONALE DEGLI AVVOCATI CHARTE DE TURIN SUR L EXERCICE DE

Plus en détail

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi!

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi! 1 Lecture : Ephésiens 4 : 17-32 N attristez pas le St Esprit. Bonjour Cher Saint Esprit J ai décidé de prendre ma plus belle plume, plus exactement le clavier de mon ordinateur, pour t écrire une lettre,

Plus en détail

Louis et Zélie Martin

Louis et Zélie Martin Louis et Zélie Martin Qu ont-ils fait de si extraordinaire pour être béatifiés le 19 octobre 2015? Sommaire : 1. Les époux Martin, qui sont-ils? 2. Texte à trou / texte à trou réponses 3. Création d un

Plus en détail

Présentation du Texte national pour l orientation de la catéchèse en France

Présentation du Texte national pour l orientation de la catéchèse en France Présentation du Texte national pour l orientation de la catéchèse en France Une catéchèse pour tous et pour tous les âges de la vie. C est en substance l objectif du Texte national pour l orientation de

Plus en détail

L image de l Ordre des Médecins auprès du grand Public et des médecins

L image de l Ordre des Médecins auprès du grand Public et des médecins L image de l Ordre des Médecins auprès du grand Public et des médecins Synthèse Ipsos / CNOM Jeudi 30 mars 2006 Ipsos Public Affairs Ipsos a interrogé, en parallèle, 949 personnes constituant un échantillon

Plus en détail

ANIMATION AUTOUR DU REPAS

ANIMATION AUTOUR DU REPAS ANIMATION AUTOUR DU REPAS Objectifs pédagogiques : - respecter au mieux le rythme des enfants, - rendre l enfant le plus autonome possible, - apprendre à ce dernier à vivre en collectivité (ce qui implique

Plus en détail

A n n o n c e s (42 ème semaine 2014)

A n n o n c e s (42 ème semaine 2014) Paroisse Saint Jean Bosco 79, rue Alexandre Dumas 75020 Paris Tel. 01 43 70 29 27 Fax 01 43 70 60 87- Courriel : paroissestjeanbosco@orange.fr HORAIRE DES MESSES en semaine à 19h00 à l Oratoire dominicales

Plus en détail

Lancement de la campagne «Familles d Accueil» Conférence de presse du vendredi 27 novembre 2015. Intervention du Ministre de l Aide à la Jeunesse,

Lancement de la campagne «Familles d Accueil» Conférence de presse du vendredi 27 novembre 2015. Intervention du Ministre de l Aide à la Jeunesse, Lancement de la campagne «Familles d Accueil» Conférence de presse du vendredi 27 novembre 2015 Intervention du Ministre de l Aide à la Jeunesse, Rachid MADRANE Mesdames, Messieurs, Chers journalistes,

Plus en détail

Expérience Picturale Augmentée

Expérience Picturale Augmentée Expérience Picturale Augmentée Fribourg Rebecca Guyet Florian Saint-Maxent Manon Sené Baptiste I- Concept Le cœur du projet est d offrir à un public une expérience picturale augmentée. Le fil conducteur

Plus en détail

Un principe fondamental de l'union européenne

Un principe fondamental de l'union européenne A. Discours Introduction Mesdames et Messieurs, Je suis heureux d'être parmi vous aujourd'hui pour célébrer la Journée internationale de la femme. Je voudrais tout d'abord remercier pour l'invitation à

Plus en détail

Le bon berger une figure de Dieu que Jésus veut nous révéler et que Jean nous rapporte dans son Evangile

Le bon berger une figure de Dieu que Jésus veut nous révéler et que Jean nous rapporte dans son Evangile 1 Le bon berger une figure de Dieu que Jésus veut nous révéler et que Jean nous rapporte dans son Evangile Je suis le bon Berger dit Jésus mais quel Berger? Du temps de Jésus, les rois étaient, assimilés

Plus en détail

PROVINCE DE MARSEILLE (5) Diocèse d Aix en Provence et Arles REMODELAGE PASTORAL TERRITORIAL ET EQUIPE DE PRETRES

PROVINCE DE MARSEILLE (5) Diocèse d Aix en Provence et Arles REMODELAGE PASTORAL TERRITORIAL ET EQUIPE DE PRETRES PROVINCE DE MARSEILLE (5) Diocèse d Aix en Provence et Arles REMODELAGE PASTORAL TERRITORIAL ET EQUIPE DE PRETRES Un territoire, une histoire Ce projet concerne un ensemble pastoral de 28 700 habitants

Plus en détail

LE CATÉCHUMÉNAT. Table des matières Introduction... 3. l. Le catéchuménat... 3

LE CATÉCHUMÉNAT. Table des matières Introduction... 3. l. Le catéchuménat... 3 LE CATÉCHUMÉNAT POLITIQUE DIOCÉSAINE Table des matières Introduction... 3 l. Le catéchuménat... 3 Qu est-ce que le catéchuménat?... 3 Premier temps : Le pré-catéchuménat... 4 Accueil de la demande et temps

Plus en détail

Le CHSCT, le devoir de prévention et la santé mentale au travail, comment se préparer?

Le CHSCT, le devoir de prévention et la santé mentale au travail, comment se préparer? Le CHSCT, le devoir de prévention et la santé mentale au travail, comment se préparer? Les élus qui nous contactent sont souvent démunis face à cette situation nouvelle que représente pour eux la multiplication

Plus en détail

Jeu de piste Partage Un avenir pour chaque enfant

Jeu de piste Partage Un avenir pour chaque enfant Jeu de piste Partage Un avenir pour chaque enfant www.partage.org Faire grandir dignement les enfants du monde Mars 2009 1 Association humanitaire française au service des enfants du monde depuis plus

Plus en détail

Chapitre 1. Trouver ses bases

Chapitre 1. Trouver ses bases Chapitre 1 Trouver ses bases 9 Lundi Dépendance Comme un bébé dans les bras de sa mère est impuissant, Dieu souhaite que nous (re)devenions ainsi dans ses bras à lui. Il s agit, en fait, plus de réaliser

Plus en détail

Entretien avec une aidante «surnaturelle» La nécessité d être créatif pour maximiser le transfert des connaissances

Entretien avec une aidante «surnaturelle» La nécessité d être créatif pour maximiser le transfert des connaissances Entretien avec une aidante «surnaturelle» La nécessité d être créatif pour maximiser le transfert des connaissances Causerie organisée par : La collection Infirmières, communautés et sociétés Presses de

Plus en détail

COMMUNION: LE MOT OFFRIR

COMMUNION: LE MOT OFFRIR Attends-moi Seigneur! J'arrive! Attends-moi Seigneur, je m'habille! Mes yeux, je les habille de bonté Pour regarder tous les gens avec amitié. COMMUNION: LE MOT OFFRIR Mes mains, je les habille de paix,

Plus en détail

La Nature du coaching

La Nature du coaching ENJEUX ET FONCTIONS DE LA SUPERVISION EN COACHING 1. INTRODUCTION Le coaching connaît un développement croissant dans l entreprise. Ceci a notamment comme conséquence, une «arrivée» massive de nombreux

Plus en détail

LIVRET DE PRESENTATION

LIVRET DE PRESENTATION LIVRET DE PRESENTATION I- PRESENTATION DU PARCOURS a. L esprit du parcours Le «Parcours Sophia» propose un itinéraire complet permettant à des personnes ayant peu de disponibilité d entrer dans l analyse

Plus en détail

Explication de texte.

Explication de texte. Charlène Lozano TS1 «La science, dans son besoin d'achèvement comme dans son principe, s'oppose absolument à l'opinion. S'il lui arrive, sur un point particulier, de légitimer l'opinion, c'est pour d'autres

Plus en détail

UN POUVOIR ADDITIONNEL CONFÉRÉ AUX MUNICIPALITÉS POUR ASSUMER LEUR OBLIGATION DE FAIRE RESPECTER LE Q-2, R. 8

UN POUVOIR ADDITIONNEL CONFÉRÉ AUX MUNICIPALITÉS POUR ASSUMER LEUR OBLIGATION DE FAIRE RESPECTER LE Q-2, R. 8 UN POUVOIR ADDITIONNEL CONFÉRÉ AUX MUNICIPALITÉS POUR ASSUMER LEUR OBLIGATION DE FAIRE RESPECTER LE Q-2, R. 8 ME DANIEL BOUCHARD LAVERY, DE BILLY 1. PRÉSENTATION Le 13 décembre 2007 est entré en vigueur

Plus en détail

Jubilé de la Miséricorde

Jubilé de la Miséricorde Pardonne Partage Aime Jubilé de la Miséricorde Découvre l année de la miséricorde en t amusant C est quoi un Jubilé? Qu est-ce que la miséricorde? 1 A tes crayons! 2 Qu est-ce qu un jubilé? Un jubilé est

Plus en détail

Partie I. Le manager et la qualité

Partie I. Le manager et la qualité Partie I Le manager et la qualité 1 La prophétie autoréalisatrice : une démarche qualité devient ce que le management voit en elle 1.1 Les démarches qualité sont porteuses d ambivalence Les démarches

Plus en détail

Prière des enfants pour la sainte communion

Prière des enfants pour la sainte communion Prière des enfants pour la sainte communion Remarques préalables : ne sous-estimons pas les enfants ; sachons que la grâce du saint baptême les habite. Nous proposons toutefois quelques prières pour eux.

Plus en détail

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77. Service diocésain de la Catéchèse 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.fr A tes crayons! 7 Allez dans la Mission du Christ Porte la Paix

Plus en détail

Se retirer en solitude

Se retirer en solitude N 146 Mars Avril 2015 Abonnement + cotisation : 15 (5 numéros / an) Fr. Laurent Bouillet 49, rue Saint Hélier ; 35000 Rennes Port : 06/78/92/52/34 Fax : 02/99/30/59/72 Mail : mouvfoietpriere@yahoo.fr Sœur

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Charte d engagement de l AGAFPA en matière de prévention et de traitement de la maltraitance visant à la promotion de la bientraitance

Charte d engagement de l AGAFPA en matière de prévention et de traitement de la maltraitance visant à la promotion de la bientraitance a.g.a.f.p.a. Association Loi de 1901 Conventionnée Agréée Centre Médico / Administratif Résidence du Parc 13850 GREASQUE France Tél. 04 42 12 61 74 Fax: 04 42 58 84 95 Préambule La maltraitance des personnes

Plus en détail

Soirée de la Coopération

Soirée de la Coopération APAP Soiée de la coopération Juin 2013 Soirée de la Coopération Une expérience unique de rencontre, d échange et de débat En quelques mots Un thème La coopération Une date Juin 2013 Un lieu La maison des

Plus en détail

CONTENU DE LA BOÎTE. 9 jetons «Site archéologique» 5 jetons «Construction la plus haute»

CONTENU DE LA BOÎTE. 9 jetons «Site archéologique» 5 jetons «Construction la plus haute» Un jeu de Sébastien Pauchon - Illustrations de Mathieu Leyssenne - Design de Cyril Demaegd FAQ et forum : http://www.ystari.com - Merci à Fritz Lang pour sa somptueuse vision de la ville du futur! Un JEU,

Plus en détail

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LE DOMICILE LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LEGISLATION LOI DU 4 MARS 2002:définition des réseaux de santé : «Ils ont pour objet de favoriser l

Plus en détail

Prendre au sérieux sa vocation baptismale

Prendre au sérieux sa vocation baptismale DOSSIER N 8 DOSSIER - 09/2015 Prendre au sérieux sa vocation baptismale 17 Année de la vocation Habilités à témoigner A quoi notre baptême nous engage-t-il? Notre diocèse a choisi ce thème des vocations

Plus en détail

Séjour semi linguistique

Séjour semi linguistique Constat social Séjour semi linguistique Société pluriculturelle oblige, nous évoluons aujourd hui dans un environnement où la communication ne s établit plus sur un mode unidimensionnel ; en effet, la

Plus en détail

ASSOCIATION ENTOUR âges

ASSOCIATION ENTOUR âges Nicole LOQUEN Vice-Présidente de l Association ENTOUR âges FAMILLES et EHPAD :Partenaires ou Rivaux?. Comment construire ensemble autour de la personne âgée? ASSOCIATION ENTOUR âges L association ENTOUR

Plus en détail

Comment accompagner les couples et les personnes vivant dans des situations difficiles?

Comment accompagner les couples et les personnes vivant dans des situations difficiles? Comment accompagner les couples et les personnes vivant dans des situations difficiles? N 7 La question des couples stériles est importante. Il semble qu il y en ait de plus en plus. Il s agit d une menace

Plus en détail