«AINSI SOIENT-ILS» AUTOUR D UN SEMINAIRE, UNE FICTION D ARTE BIEN FICTIVE.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«AINSI SOIENT-ILS» AUTOUR D UN SEMINAIRE, UNE FICTION D ARTE BIEN FICTIVE."

Transcription

1 «AINSI SOIENT-ILS» AUTOUR D UN SEMINAIRE, UNE FICTION D ARTE BIEN FICTIVE. UN PROJET ORIGINAL Annoncée à grand renfort d affiches équivoques et accrocheuses, la nouvelle fiction d ARTE, «Ainsi soient-ils», se dévoile ces-jours-ci aux téléspectateurs. Avec l ensemble de la critique, on pourra saluer l originalité du projet et l audace de l entreprise. Bâtir la trame d une série télé autour de cinq jeunes hommes bien de leur époque qui osent entrer dans ce monde mystérieux et en retrait qu est le séminaire : voilà qui relève bien du défi. On fera également crédit aux réalisateurs d une réelle sympathie, mêlée de fascination intriguée, pour ces jeunes qui aujourd hui encore tentent l aventure du sacerdoce. Par ailleurs, les 8 épisodes de la série déploient une intrigue remarquablement dynamique et très imaginative, généreusement servie par de bons acteurs. La qualité dramatique et esthétique de cette production est indéniable ; elle possède un réel pouvoir de séduction. On sait que les auteurs, peu familiers de la vie ecclésiale et moins encore du monde des séminaires, ont su largement s informer et se faire conseiller pour planter de manière suffisamment crédible le décor de leur fiction. Ont-ils finalement réussi à transformer l essai? Afin d en mieux juger, il est important de commenter le contenu de cette série au regard de ce que l Eglise vit vraiment lorsqu elle forme ses prêtres, au séminaire et ailleurs. A ce titre, la fiction d ARTE apparaît sous un jour beaucoup plus contrasté et ambigu. ENFERMEMENT ET TUMULTE Des (vrais) séminaristes ayant visionné l ensemble de la série ont été unanimes à éprouver une sensation d enfermement dans laquelle ils ne reconnaissaient pas vraiment leur propre expérience. Le «Séminaire des Capucins», séminaire

2 universitaire en bordure du Quartier latin de Paris, se donne à voir comme un vase clos à l atmosphère pesante. Alors que cette institution est présentée comme un îlot de liberté spirituelle au milieu d une Eglise timorée et conventionnelle, il y règne en fait un christianisme sans joie à tonalité crépusculaire et paranoïaque. Malgré un certain nombre de moments très vrais et touchants, le scénario sonne souvent faux en nous offrant des dialogues étonnement sentencieux et moralisants, quand ils ne tombent pas dans une hystérie déconcertante. La liturgie y est triste et compassée, dans un éternel face à face entre les pères et les séminaristes. La fiction réussit sans doute à disposer le cadre d une ambiance pieuse et religieuse, mais elle peine à exprimer la joie chrétienne et la vraie intériorité qui habitent généralement les occupants d un séminaire! Les (vrais) séminaristes interviewés ont également parlé d un enfermement des personnes qui les a gênés. Ils ont vu chacun des séminaristes de la série très concentré sur un discernement personnel souvent traumatique. Sur ces chemins vécus de manière très parallèle, nos héros sont en grande demande de reconnaissance personnelle («crois-tu en moi?» est une question qui revient à plusieurs reprises), mais ils peinent à instaurer entre eux une vraie fraternité spirituelle. Rattrapés par leur passé ou leurs problèmes familiaux, bousculés par des expériences affectives et sexuelles de toute nature, nos jeunes candidats ont bien du mal à vivre un minimum de cohérence avec le choix qu ils ont fait. Cependant, alors que le trop-plein fictif les entraîne rapidement hors du vraisemblable, ils n en demeurent pas moins attachants et habités par une vraie sincérité jusque dans l improbable désordre de leur vie. Dans cette vie rendue extrêmement tumultueuse par les besoins de la fiction, les cinq séminaristes héros passent souvent et sans transition du vase clos des «Capucins» à des lieux tout à fait étrangers à leur formation et qui les accaparent beaucoup. La série fait pratiquement l impasse sur leur engagement régulier dans des paroisses ou aumôneries où les candidats au sacerdoce vivent normalement une expérience de formation pastorale dans la durée. A ce titre, elle ne rend pas compte de manière juste des différents espaces où se déploie normalement la vie d un séminariste.

3 DE LOURDES APPROXIMATIONS Les réalisateurs de «Ainsi soient-ils» ont certainement beaucoup consulté et travaillé pour montrer de façon crédible le fonctionnement d un séminaire. Ainsi, la figure du Supérieur dans sa fonction de présidence de la communauté et d animation spirituelle est assez bien rendue. Certaines scènes très vraies et touchantes montrent le Père Fromenger exerçant une belle attitude paternelle envers tel ou tel séminariste. De même, le Conseil des prêtres qui dirige collégialement la maison et évalue les candidats est bien montré dans son fonctionnement habituel. Le scénario présente cependant des imprécisions et des approximations dont certaines peuvent être graves. Dans un raccourci sans doute commode, on voit des séminaristes présenter eux-mêmes leur dossier d admission au Séminaire des Capucins, comme ils le feraient pour entrer dans une faculté ou une école. Ce procédé erroné fait oublier qu un séminariste est toujours envoyé au séminaire par son évêque, au terme d un premier temps de discernement durant lequel l Eglise le connaît et l accompagne ; ainsi sa démarche personnelle ne se vit pas dans l isolement individuel, mais dans un contexte ecclésial repérable. Beaucoup plus grave est le traitement réservé aux questions de conscience et à la confession sacramentelle. Avant d entrer aux «Capucins», Emmanuel a gravement succombé à son homosexualité compulsive en usant d un jeune prostitué à l étranger. Lorsqu il s en confesse dans le cadre du séminaire, il obtient une absolution totalement automatique, sans aucune parole d accompagnement. Revenant par la suite sur cette chute qui marque sa mémoire et pèse sur son discernement, il ne reçoit pour tout conseil de son père spirituel que le rappel du pardon déjà accordé. Comment imaginer que des formateurs puissent aborder un grave problème d équilibre humain d une manière aussi irresponsable et exclusivement spiritualisante? Comment peuton soutenir cette absence de dimension humaine sérieuse dans l accompagnement des futurs prêtres? Dans un autre épisode, un curieux chapelain de la famille explique à Raphaël que la «Loi divine» lui interdit de célébrer la messe aux obsèques de son frère suicidé. Où est-on allé chercher une théologie aussi délirante qui ne correspond ni à la pensée ni à la pratique pastorale actuelle de l Eglise? Veut-on nous faire

4 croire qu elle refuse aujourd hui sa compassion et sa prière à ceux qui ont vécu ce drame? Dans quel but les réalisateurs se sont-ils risqués à un si grave cliché? L EGLISE N EST PAS LA La dimension vraiment navrante de la série «Ainsi soient-ils» réside dans le lourd traitement qu elle réserve à l Eglise. Celle-ci est d abord vue à travers le prisme d un corps hiérarchique et clérical travaillé par le sourd déchaînement des ambitions et des luttes de pouvoir. La personnalité caricaturalement cynique du cardinal président de la Conférence des Evêques est à peine sauvée par le jeu de l excellent Michel Duchaussoy. Le Pape n a pas cette chance, se trouvant transformé par les scénaristes en un vieillard gâteux, borné et manipulé par de sombres prélats. L Eglise est perçue d abord comme une institution à bout de souffle qui s accroche pathétiquement à des moyens très humains pour satisfaire les ambitions de ses dignitaires et, accessoirement, relancer son audience. Alors que l on pensait utiliser le thème de la pauvreté par une campagne bien orchestrée, on se retrouve totalement bousculé par les sans-papiers qui envahissent le séminaire. Le crucifix de la chapelle des «Capucins», tombant par terre après avoir pris la pluie, est le symbole à peine appuyé d une affaire qui n a décidément pas d avenir. Fascinés par la dimension exclusivement cléricale de l Eglise, les réalisateurs de la série ne parviennent pas à la faire vivre sous nos yeux. En ont-ils d ailleurs jamais eu le désir? Nos cinq séminaristes ne rencontrent pas un seul prêtre dans l exercice normal de son ministère. On ne les voit jamais évoluer dans une communauté chrétienne digne de ce nom. Le peuple de Dieu n a pas ici de visage ; l Eglise, dans sa réalité concrète de communion et de mission, n apparaît pas. Les gens heureux n ont pas d histoire, et l on comprend qu une fiction ait besoin de trouver ses ressorts dans le riche éventail des failles et des ambiguités de la nature humaine. La série «Ainsi soient-ils» n échappe pas à cette fatalité. Sans lui dresser de procès d intention, on se gardera d y voir un

5 témoignage crédible sur la formation des prêtres et la vie de l Eglise. Dans le domaine original où elle s est aventurée, la nouvelle fiction d ARTE est décidément demeurée très fictive! P. Didier BERTHET Supérieur du Séminaire Saint Sulpice d Issy-les-Moulineaux

«AVANCER EN AGE» Pour chacun, ce temps donné peut être un temps reçu de Dieu qui édifie son Eglise.

«AVANCER EN AGE» Pour chacun, ce temps donné peut être un temps reçu de Dieu qui édifie son Eglise. «AVANCER EN AGE» «C est pourquoi nous ne perdons pas courage, et même si en nous l homme extérieur va vers sa ruine, l homme intérieur se renouvelle de jour en jour.» (2 Corinthiens 4, 16) 1. Prêtres en

Plus en détail

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Ecole d Application STURM Janvier-Février 2012 CM2 Salle 2 Mme DOUILLY DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Sujet proposé par les élèves et choisi par la majorité. 1 ère séance : définitions et explications Réflexion

Plus en détail

Document de référence pour le diaconat en Essonne

Document de référence pour le diaconat en Essonne Document de référence pour le diaconat en Essonne Illustrations ADECE - Communication Présentation du document Ce document est le document de référence du diocèse d Évry - Corbeil-Essonnes pour le diaconat.

Plus en détail

Le Baptême des petits enfants en 25 questions

Le Baptême des petits enfants en 25 questions Le Baptême des petits enfants en 25 questions 1. Les parents doivent-ils être baptisés pour demander le baptême de leur Non, puisque c est la personne qui va recevoir le baptême qui est concernée. Tous

Plus en détail

L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle

L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle Iconographie du template Le jugement dernier, cathédrale de Bourges Ange au sourire, cathédrale de Reims Identifie l enfer

Plus en détail

Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin

Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin N. 0311 Lunedì 27.04.2015 Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin Il Santo Padre Francesco ha ricevuto questa mattina in Udienza i Vescovi della Conferenza Episcopale

Plus en détail

Maquette : thierry.chappuis@sfr.fr - Imprimerie GATUSSO Aubagne - 04 42 70 70 70. Projet Pastoral. l École Lacordaire

Maquette : thierry.chappuis@sfr.fr - Imprimerie GATUSSO Aubagne - 04 42 70 70 70. Projet Pastoral. l École Lacordaire éc Maquette : thierry.chappuis@sfr.fr - Imprimerie GATUSSO Aubagne - 04 42 70 70 70 Projet Pastoral de l École Lacordaire ol e, co llè ge, lycée privés catholiques Projet Pastoral de l École Lacordaire

Plus en détail

Revue de Presse AVIGNON 2014

Revue de Presse AVIGNON 2014 Revue de Presse AVIGNON 2014 1 2 3 4 5 6 7 8 PRESSE PARIS «Célimène et le Cardinal» : sur la corde raide Jacques Rampal est un auteur de théâtre confirmé. Il le fallait pour s attaquer simultanément

Plus en détail

2013-2014. Une formation initiale (fondements de la foi) (une année, un jour par semaine)

2013-2014. Une formation initiale (fondements de la foi) (une année, un jour par semaine) Une formation qualifiante La fin de l étape 2 est sanctionnée par un Certificat d études pastorales. La fin de l étape 3 conduit à l Habilitation aux fonctions d animateur laïc en pastorale. Moyens pédagogiques

Plus en détail

Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le

Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le 22/10/2012. I Souvenirs. - d un grand renouveau dans l Eglise- l église. Les chrétiens aspiraient à ce renouveau. On

Plus en détail

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade Reçu et transmis par Isabelle St-Germain Site internet : www.leveilalasource.con 819-475-1154 La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade est l unification de l Amour masculin,

Plus en détail

En famille, comment choisir?

En famille, comment choisir? FICHE ANIMATEUR n P3 1 Avec des PARENTS En famille, comment choisir? Une proposition à vivre avec des parents (possibilité de pause-café, dessert ) Comment faire pour choisir? Les choix sont inévitables

Plus en détail

ORIENTATIONS POUR L ANIMATION FRATERNELLE 1

ORIENTATIONS POUR L ANIMATION FRATERNELLE 1 ORIENTATIONS POUR L ANIMATION FRATERNELLE 1 1. INTRODUCTION L OFS, en vertu de sa propre vocation, doit veiller à partager sa propre expérience de vie évangélique avec les jeunes qui se sentent attirés

Plus en détail

SÉMINAIRE DE PARIS. Devenir prêtre Pourquoi pas moi?

SÉMINAIRE DE PARIS. Devenir prêtre Pourquoi pas moi? SÉMINAIRE DE PARIS Devenir prêtre Pourquoi pas moi? Être prêtre du diocèse de Paris 571 C est le nombre de prêtres du diocèse de Paris en activité. 2 Quel est le rôle d un prêtre à Paris? Après son ordination,

Plus en détail

A propos de la future Maison diocésaine et de son implantation

A propos de la future Maison diocésaine et de son implantation Diocèse de Nantes A propos de la future Maison diocésaine et de son implantation Dossier de presse Service communication du diocèse communication@nantes.cef.fr Tel. : 02 40 74 37 97 Historique du projet

Plus en détail

Il grandit dans des circonstances tragiques : la Révolution

Il grandit dans des circonstances tragiques : la Révolution Le 8 décembre NAISSANCE 116 Rue de la Pinterie A Jour de l Immaculée Conception Le 9 décembre BAPTÊME Eglise Saint Sulpice Il grandit dans des circonstances tragiques : la Révolution Un prêtre de chez

Plus en détail

Suggestions d activités de développement spirituel

Suggestions d activités de développement spirituel Suggestions d activités de développement spirituel Le leadership : Suggestion de jeux avant d entamer la discussion : Le chef d orchestre : Un enfant sort de la salle ou on le couvre les yeux pendant un

Plus en détail

Ouvrons nos portes! Nos amours de famille nous ouvrent à quelque chose d IMMENSE, quelque chose qu on ne peut même pas imaginer

Ouvrons nos portes! Nos amours de famille nous ouvrent à quelque chose d IMMENSE, quelque chose qu on ne peut même pas imaginer Pour un Québec Famille Ouvrons nos portes! Nos amours de famille nous ouvrent à quelque chose d IMMENSE, quelque chose qu on ne peut même pas imaginer Semaine Québécoise des Familles Célébration du 9 mai

Plus en détail

Vademecum Terre Sainte

Vademecum Terre Sainte Vademecum Terre Sainte Le vademecum des pèlerinages en Terre Sainte a été rédigé par la Commission Terre Sainte de l ANDDP. Il s ajoute aux autres textes de référence de l ANDDP : le vademecum de l ANDDP,

Plus en détail

Code de conduite pastorale

Code de conduite pastorale Code de conduite pastorale à l intention des prêtres, diacres, séminaristes, employés et bénévoles engagés dans le ministère et les autres services de l archidiocèse d Ottawa Contenu 1 Préambule Code de

Plus en détail

Notre devoir envers ceux de la Maison de la Foi

Notre devoir envers ceux de la Maison de la Foi Chapitre 71 Notre devoir envers ceux de la Maison de la Foi Il y a deux catégories de pauvres que nous aurons toujours parmi nous: ceux qui se ruinent eux-mêmes en faisant leur propre volonté et qui persévèrent

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

Intentions de prière du Saint Père confiées à l Apostolat de la Prière. pour l année 2015 JANVIER FEVRIER MARS AVRIL

Intentions de prière du Saint Père confiées à l Apostolat de la Prière. pour l année 2015 JANVIER FEVRIER MARS AVRIL Intentions de prière du Saint Père confiées à l Apostolat de la Prière pour l année 2015 Universelle La promotion de la paix JANVIER Pour que ceux qui appartiennent aux différentes traditions religieuses

Plus en détail

p. 50 Expliquer aux enfants qu ils devront faire cette page à la maison avec papa ou maman.

p. 50 Expliquer aux enfants qu ils devront faire cette page à la maison avec papa ou maman. Catéchèse 6 Pages 48 à 56 À prévoir avant la catéchèse Coin de prière avec Bible et cierge (briquet pour allumer le cierge) Un manuel pour chaque enfant Signets avec les devoirs à faire à la maison Hosties

Plus en détail

Résister aux tentations et aux accusations

Résister aux tentations et aux accusations Résister aux tentations et aux accusations Jésus est venu détruire toute dette Exode 20.17 «Tu ne convoiteras pas!» Satan structure sa dette et travaille avec la tentation essentiellement à travers les

Plus en détail

«La chance de croire, recherche des hommes et don de Dieu»

«La chance de croire, recherche des hommes et don de Dieu» Journée diocésaine de Formation du 22 novembre 2012 «La chance de croire, recherche des hommes et don de Dieu» Intervention de Robert SCHLOTUS : «Croire est un acte anthropologique» Introduction C est

Plus en détail

Une école de vie pour discerner :

Une école de vie pour discerner : Une école de vie pour discerner : Seigneur, enseigne-moi tes chemins Sœur Raphaëlle Fraternités monastiques de Jérusalem Nées au cœur de Paris, le jour de la Toussaint 1975, nos jeunes Fraternités monastiques

Plus en détail

MISSIONNAIRE MONDIALE

MISSIONNAIRE MONDIALE JOURNÉE MISSIONNAIRE MONDIALE DIMANCHE 18 OCTOBRE 2015 S informer Prier Partager Alessia GIULIANI/CPP/CIRIC Va, Je t envoie! QUÊTE MONDIALE POUR LA MISSION DOSSIER 12, rue Sala 69287 Lyon cedex 02 Tél.

Plus en détail

Charte des laïcs de l Assomption de Québec

Charte des laïcs de l Assomption de Québec Charte des laïcs de l Assomption de Québec, version au 12 juin 2009, page 1/5 Charte des laïcs de l Assomption de Québec Chapitre 1 er : Notre Esprit 1. Avènement du Règne de Dieu en nous et autour de

Plus en détail

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint 1 Esprit Saint, que fais-tu dans le cœur des personnes? 2 Le 3 ème CLIC nous a donné des indices en provenance de la Bible

Plus en détail

«Le développement n a de sens que parce qu il permet à un plus grand nombre de jeunes de vivre l aventure du scoutisme»

«Le développement n a de sens que parce qu il permet à un plus grand nombre de jeunes de vivre l aventure du scoutisme» Créer et Animer des Réseaux de développement Pour les Responsables Locaux Développement et Réseaux/les coordinateur Développement et Réseaux des Pôles Développement «Le développement n a de sens que parce

Plus en détail

Les apôtres, des êtres passionnés par l Esprit - Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin

Les apôtres, des êtres passionnés par l Esprit - Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin Trouver sa mission dans la vie sous l inspiration de l Esprit saint Catéchèse 1 1 Les talents et les dons de l Esprit se découvrent souvent dans ce qui passionne les jeunes Accueil et chant Tu seras lumière

Plus en détail

LES ENJEUX DU SYNODE VUS PAR LE CARDINAL VINGT-TROIS

LES ENJEUX DU SYNODE VUS PAR LE CARDINAL VINGT-TROIS LES ENJEUX DU SYNODE VUS PAR LE CARDINAL VINGT-TROIS! Vendredi 1 juillet 2015 Rencontre internationale de la Communauté de l Emmanuel à Paray-le- Monial Elections du modérateur. Thème de l intervention

Plus en détail

L année Samuel PARTAGE DE PRATIQUES

L année Samuel PARTAGE DE PRATIQUES PARTAGE DE PRATIQUES L année Samuel Guillaume Villatte service diocésain des vocations de Pontoise Aperçu général L année Samuel accueille des jeunes de 18 à 25 ans sur une période de six mois, de novembre

Plus en détail

Circulaire de Noël. Collège et Lycée Sainte-Marie Saint-Dominique

Circulaire de Noël. Collège et Lycée Sainte-Marie Saint-Dominique Décembre 2013 Circulaire de Noël Collège et Lycée Sainte-Marie Saint-Dominique Chers parents et élèves, Nous accueillons à L Institution 1527 élèves de la 6 ème au BTS. Tout le monde a trouvé sa place.

Plus en détail

«Soyez unis les uns les autres

«Soyez unis les uns les autres Objectifs : - Identifier et discerner les domaines où Dieu «Soyez unis les uns les autres par l affection fraternelle...» 1- Accueil (20 minutes) Quelles réflexions l étape précédente a-t-elle suscitées?

Plus en détail

SERGE BOUCHARD ANTHROPOLOGUE ET COMMUNICATEUR, CONFÉRENCE INAUGURALE DU FORUM SUR LE PLAN NORD, MAI 2012

SERGE BOUCHARD ANTHROPOLOGUE ET COMMUNICATEUR, CONFÉRENCE INAUGURALE DU FORUM SUR LE PLAN NORD, MAI 2012 Pour réaliser ses ambitions, notre ville s est dotée d un positionnement porteur et d une identité puissante et évocatrice. Ce document présente les fondements de notre marque, qui servira de tremplin

Plus en détail

Les 100 plus belles façons. François Gagol

Les 100 plus belles façons. François Gagol Les 100 plus belles façons d'aimer François Gagol Les 100 plus belles façons d Aimer François Gagol François Gagol, 2003. Toute reproduction ou publication, même partielle, de cet ouvrage est interdite

Plus en détail

Le projet pédagogique de la FNP

Le projet pédagogique de la FNP Une association, un mouvement, n existe que parce qu il poursuit un objectif. Dans son souci d accompagner les jeunes vers son objectif, le Patro s est défini un projet pédagogique. Celuici présentera

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

PLAN DE FORMATION DES AUMÔNIERS

PLAN DE FORMATION DES AUMÔNIERS PLAN DE FORMATION DES AUMÔNIERS 2012 1 2012 FORMATION SPÉCIALISÉE DES AUMÔNIERS EN ETABLISSEMENTS DE SANTE (90 HEURES) 1 ère semaine de formation : 1 er JOUR 23 janvier 201 9h00 Temps d accueil INTRODUCTION

Plus en détail

TRAIT D UNION. Temps de Pâques, temps de Renouveau ÉDITORIAL. Paroisse Ste Marie de Batbielle. Sommaire

TRAIT D UNION. Temps de Pâques, temps de Renouveau ÉDITORIAL. Paroisse Ste Marie de Batbielle. Sommaire N 41 GRATUIT Pâques 2007 TRAIT D UNION Édito : Sommaire Temps de Pâques, temps de Renouveau Dessin : J. Véron-Durand Le Mot du Conseil Pastoral Horaires et Communications Paroisse Ste Marie de Batbielle

Plus en détail

ORDRE HOSPITALIER DE SAINT JEAN DE DIEU. Projet de Formation des Frères de Saint Jean de Dieu De la Province Saint Augustin d Afrique

ORDRE HOSPITALIER DE SAINT JEAN DE DIEU. Projet de Formation des Frères de Saint Jean de Dieu De la Province Saint Augustin d Afrique ORDRE HOSPITALIER DE SAINT JEAN DE DIEU Projet de Formation des Frères de Saint Jean de Dieu De la Province Saint Augustin d Afrique Agoè-Nyivé (Togo), Juin 2008 Projet de Formation des Frères de Saint

Plus en détail

CONTRAT DE FORMATEUR CERTIFIE DU CNVC. Préambule

CONTRAT DE FORMATEUR CERTIFIE DU CNVC. Préambule CONTRAT DE FORMATEUR CERTIFIE DU CNVC Préambule L intention de ce contrat est de favoriser une compréhension mutuelle sur les différentes possibilités d interactions entre le Centre pour la Communication

Plus en détail

LA RÉUSSITE SCOLAIRE EN MILIEUX POPULAIRES OU LES CONDITIONS SOCIALES D UNE SCHIZOPHRÉNIE HEUREUSE

LA RÉUSSITE SCOLAIRE EN MILIEUX POPULAIRES OU LES CONDITIONS SOCIALES D UNE SCHIZOPHRÉNIE HEUREUSE Ville-Ecole-Intégration, n 114, septembre 1998 LA RÉUSSITE SCOLAIRE EN MILIEUX POPULAIRES OU LES CONDITIONS SOCIALES D UNE SCHIZOPHRÉNIE HEUREUSE Bernard LAHIRE (*) L enfant de milieu populaire en difficulté

Plus en détail

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin Catéchèse 1 Apprendre que Dieu parle au fond de notre cœur Découvrir le récit de l Annonciation 1 Accueil et chant Encore un peu de temps de Christiane Gaud et Jean Humenry Activité de bricolage «Comment

Plus en détail

Préparation de la visite. Visite symbolique et spirituelle Groupes: 6 e, 5 e, 4 e et 3 e (collège) Visites éducatives de la Sagrada Família

Préparation de la visite. Visite symbolique et spirituelle Groupes: 6 e, 5 e, 4 e et 3 e (collège) Visites éducatives de la Sagrada Família Visites éducatives de la Sagrada Família Préparation de la visite. Visite et spirituelle Groupes: 6 e, 5 e, 4 e et 3 e () 1 0. À la découverte de l église La Sagrada Família ouvre ses portes au regard

Plus en détail

CV EN SUISSE LES 5 ERREURS À ÉVITER. A lire absolument si vous voulez avoir une approche professionnelle sur le marché suisse

CV EN SUISSE LES 5 ERREURS À ÉVITER. A lire absolument si vous voulez avoir une approche professionnelle sur le marché suisse Travailler- en- Suisse.ch CV EN SUISSE LES 5 ERREURS À ÉVITER A lire absolument si vous voulez avoir une approche professionnelle sur le marché suisse CV en Suisse Les 5 erreurs à éviter A lire absolument

Plus en détail

Le Saint-Siège. VOYAGE APOSTOLIQUE À RIO DE JANEIRO À L'OCCASION DE LA XXVIIIe JOURNÉE MONDIALE DE LA JEUNESSE VEILLÉE DE PRIÈRE AVEC LES JEUNES

Le Saint-Siège. VOYAGE APOSTOLIQUE À RIO DE JANEIRO À L'OCCASION DE LA XXVIIIe JOURNÉE MONDIALE DE LA JEUNESSE VEILLÉE DE PRIÈRE AVEC LES JEUNES Le Saint-Siège VOYAGE APOSTOLIQUE À RIO DE JANEIRO À L'OCCASION DE LA XXVIIIe JOURNÉE MONDIALE DE LA JEUNESSE VEILLÉE DE PRIÈRE AVEC LES JEUNES DISCOURS DU PAPE FRANÇOIS Rio de Janeiro Copacabana Samedi

Plus en détail

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Quand je pense à ces nouveaux Chefs d établissement qui me disaient récemment avoir

Plus en détail

Quelques exemples de croyants célibataires

Quelques exemples de croyants célibataires Périodique de matière biblique pour les jeunes - Août 2013 - Numéro 16 Quelques exemples de croyants célibataires La situation du chrétien En 1 Corinthiens 7, Paul aborde le sujet du chrétien célibataire.

Plus en détail

Projet : Prévention de la violence dans les cours de récréation

Projet : Prévention de la violence dans les cours de récréation Informations aux parents Projet : Prévention de la violence dans les cours de récréation Recherche-action sous la direction du Professeur Willy Lahaye Chercheurs responsables : Bruno Humbeeck, Frédéric

Plus en détail

Feuille de route 2013-2016

Feuille de route 2013-2016 Archidiocèse de sherbrooke Vers un nouveau réseau de collaborations Feuille de route 2013-2016 Malgré les changements apportés, la diminution des ressources humaines et matérielles en milieu ecclésial

Plus en détail

Collège Boréal L AUDIT DES MÉCANISMES D ASSURANCE DE LA QUALITÉ DES PROGRAMMES. Sommaire du Rapport final

Collège Boréal L AUDIT DES MÉCANISMES D ASSURANCE DE LA QUALITÉ DES PROGRAMMES. Sommaire du Rapport final CollègeBoréal L AUDITDESMÉCANISMESD ASSURANCEDE LAQUALITÉDESPROGRAMMES SommaireduRapportfinal Juin2010 SOMMAIRE DU RAPPORT A. CONCLUSIONS Le processus d assurance de la qualité est en pleine évolution

Plus en détail

La Caravane Des Pionniers Caravelles

La Caravane Des Pionniers Caravelles La Caravane Des Pionniers Caravelles Une dynamique principale : l itinérance Les 14-17 ans ont besoin de sortir de chez eux pour découvrir le monde qu ils ne connaissent pas. Leur itinérance est initiation,

Plus en détail

INTERNET, UN OUTIL POUR L EVANGELISATION. Par le Père Luc DAVID - Diocèse d Angers - France

INTERNET, UN OUTIL POUR L EVANGELISATION. Par le Père Luc DAVID - Diocèse d Angers - France INTERNET, UN OUTIL POUR L EVANGELISATION Par le Père Luc DAVID - Diocèse d Angers - France Création d un site pour aider des catéchumènes à découvrir la foi chrétienne Introduction : Mon intervention est

Plus en détail

22 Nous Reconnaissons la force du pardon

22 Nous Reconnaissons la force du pardon 22 Nous Reconnaissons la force du pardon 23 Par le rite pénitentiel, les chrétiens se tournent vers Dieu pour lui demander son pardon. Dieu nous reçoit tels que nous sommes et nous pardonne pour que nous

Plus en détail

Prêtre, le proposer, qui osera l aventure?

Prêtre, le proposer, qui osera l aventure? Prêtre, le proposer, qui osera l aventure? Lettre pastorale de Monseigneur André Marceau, évêque de Nice aux communautés catholiques des Alpes-Maritimes Passion de l Évangile Une Église Appelée Une Église

Plus en détail

AU SERVICE DES BLESSES DE L AMOUR

AU SERVICE DES BLESSES DE L AMOUR 1 Témoignage d un prêtre-avocat écclésiastique Avril 2008 AU SERVICE DES BLESSES DE L AMOUR Depuis de nombreuses années, particulièrement sous l impulsion des équipes de Pastorale Familiale, des chrétiens

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT

PROJET D ETABLISSEMENT PROJET D ETABLISSEMENT «Amener chacun à une autonomie responsable» INTRODUCTION Dans l esprit du Projet Educatif défini par le Pouvoir Organisateur du Collège Notre-Dame et dans la volonté de respecter

Plus en détail

Parcours n 1. Les douze étapes du pardon authentique (d après Jean Monbourquette, " Comment pardonner? " Bayard 2001)

Parcours n 1. Les douze étapes du pardon authentique (d après Jean Monbourquette,  Comment pardonner?  Bayard 2001) Parcours n 1 Les douze étapes du pardon authentique (d après Jean Monbourquette, " Comment pardonner? " Bayard 2001) Jean Monbourquette, prêtre et psychologue canadien, a développé les douze étapes qui

Plus en détail

Mode d emploi. voyager en groupe avec DM-échange et mission. 1. Qui est DM-échange et mission? 2. DM-échange et mission et les voyages de groupe

Mode d emploi. voyager en groupe avec DM-échange et mission. 1. Qui est DM-échange et mission? 2. DM-échange et mission et les voyages de groupe Voyager en groupe avec DM-échange et mission Mode d emploi Vous souhaitez découvrir un pays du Sud? Vous avez envie de découverte de projets et d échanges interculturels? Vous avez soif de partages spirituels

Plus en détail

SYNTHÈSE DES RÉPONSES AU QUESTIONNAIRE SUR LA

SYNTHÈSE DES RÉPONSES AU QUESTIONNAIRE SUR LA SYNTHÈSE DES RÉPONSES AU QUESTIONNAIRE SUR LA FORMATION DES CATÉCHÈTES Sur 48 diocèses présents à la session, nous avons reçu les réponses de 35 diocèses. (73%) 1. Dans votre diocèse, qui propose des formations

Plus en détail

Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres,

Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres, Prières de confession et assurance du pardon Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres, Pour toutes les fois où nous étions trop fatigués pour nous préoccuper de nos

Plus en détail

Christen-Muslime: Was tun? Chrétiens-musulmans : que faire?

Christen-Muslime: Was tun? Chrétiens-musulmans : que faire? Christen-Muslime: Was tun? Chrétiens-musulmans : que faire? Mariage entre catholiques et musulmans 1ère partie pour une pastorale du discernement aide pastorale 2 Groupe de travail «Islam» de la CES 2

Plus en détail

LE PELERINAGE A SAINT JACQUES DE COMPOSTELLE

LE PELERINAGE A SAINT JACQUES DE COMPOSTELLE LE PELERINAGE A SAINT JACQUES DE COMPOSTELLE Quel est le sens du pèlerinage? Le pèlerinage est une dévotion commune à plusieurs religions, consistant à partir de chez soi afin de prendre de la distance

Plus en détail

Poursuivre et élargir la route viatorienne Province du Canada : 2010-2014

Poursuivre et élargir la route viatorienne Province du Canada : 2010-2014 Poursuivre et élargir la route viatorienne Province du Canada : 2010-2014 Sommaire o Des défis o Une animation o Des responsabilités partagées o Un calendrier des principaux événements communautaires Chers

Plus en détail

Introduction. Un cheminement difficile et douloureux

Introduction. Un cheminement difficile et douloureux Déclaration du Conseil permanent de la Conférence des évêques catholiques du Canada en réponse initiale au rapport sommaire et aux appels à l action de la Commission de Vérité et Réconciliation Introduction

Plus en détail

EXEMPLES DE RÉALISATIONS DES COMMISSIONS SCOLAIRES

EXEMPLES DE RÉALISATIONS DES COMMISSIONS SCOLAIRES EXEMPLES DE RÉALISATIONS DES COMMISSIONS SCOLAIRES EN LIEN AVEC LA FRANCISATION DES PERSONNES IMMIGRANTES COMMISSION SCOLAIRE DE MONTRÉAL (CDSM) 1. Programme d études francisation-alpha : développé à la

Plus en détail

Ne vas pas en enfer!

Ne vas pas en enfer! Ne vas pas en enfer! Une artiste de Corée du Sud emmenée en enfer www.divinerevelations.info/pit En 2009, une jeune artiste de Corée du Sud qui participait à une nuit de prière a été visitée par JésusChrist.

Plus en détail

Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus

Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus Chers fidèles du Christ, Chers séminaristes, La fête de Sainte Thérèse de l Enfant Jésus, patronne de votre séminaire, permet chaque

Plus en détail

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays!

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Guide du citoyen L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Sommaire p 4 p 5 p 8 p 12 p 16 p 20 p 24 p 28 Préambule Nos noms dans la République Les grands moments de l existence Acte de

Plus en détail

Signature des conventions «Egalité des chances» Université de Paris-Dauphine. Mercredi 01 avril 2009

Signature des conventions «Egalité des chances» Université de Paris-Dauphine. Mercredi 01 avril 2009 Allocution de M. Eric BESSON Ministre de l Immigration, de l Intégration, de l Identité nationale et du développement solidaire Signature des conventions «Egalité des chances» Université de Paris-Dauphine

Plus en détail

Pour accompagner mon engagement solidaire

Pour accompagner mon engagement solidaire Pour accompagner mon engagement solidaire AGENDA FORMATION Nov. 2015 - Juin 2016 PLAN DE FORMATION DIOCESAIN En cette première année martinienne, un outil de formation à entrées multiples vous est proposé

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

Cadre général du Forum sur les questions relatives aux minorités

Cadre général du Forum sur les questions relatives aux minorités Nations Unies Assemblée générale Distr. générale 17 septembre 2012 Français Original: anglais A/HRC/FMI/2012/2 Conseil des droits de l homme Forum sur les questions relatives aux minorités Cinquième session

Plus en détail

RESSOURCEMENT SUR MESURE

RESSOURCEMENT SUR MESURE RESSOURCEMENT SUR MESURE Le Centre Assomption de Lourdes propose d avril à octobre la formule innovante du RESSOURCEMENT SUR MESURE La nouvelle équipe d animation, composée de sœurs et de laïcs, répond

Plus en détail

L ENFANT ET LE DIVORCE Conseils aux parents et à l entourage

L ENFANT ET LE DIVORCE Conseils aux parents et à l entourage LES ACCOMPAGNEMENTS PROPOSÉS As trame propose différentes formes de soutien aux familles concernées par un divorce, une séparation parentale ou une recomposition familiale. Pour les enfants et les adolescents

Plus en détail

NOTRE société évolue de plus en plus vite, l espérance de vie des Français

NOTRE société évolue de plus en plus vite, l espérance de vie des Français Préface NOTRE société évolue de plus en plus vite, l espérance de vie des Français et leur longévité augmentent bien plus que nous ne l avions imaginé depuis cinquante ans. Dans de nombreux domaines, on

Plus en détail

Le meilleur placement!

Le meilleur placement! 25 e DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE C Frère Antoine-Emmanuel Am 8, 4-7 ; Ps 112 ; 1 Tm 2, 1-8 ; Lc 16, 1-13 8 septembre 2013 Sanctuaire du Saint-Sacrement, Montréal Le meilleur placement! La première page

Plus en détail

Carte de Visite de Tibhirine pour l année 1996

Carte de Visite de Tibhirine pour l année 1996 Témoins Carte de Visite de Tibhirine pour l année 1996 Communauté de Notre-Dame de l Atlas (Fès, 20-28 novembre 1995 Tibhirine, 12-19 janvier 1996) Chers Frères, L élément essentiel d une Visite Régulière

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B2 : en bref Thème : la jeunesse face à la justice Après avoir fait connaissance avec les personnages du film, les apprenants analyseront

Plus en détail

GUIDE POUR LA SÉQUENCE D ANIMATION SUR L ÉCRITURE DU PROJET

GUIDE POUR LA SÉQUENCE D ANIMATION SUR L ÉCRITURE DU PROJET GUIDE POUR LA SÉQUENCE D ANIMATION SUR L ÉCRITURE DU PROJET «Horizon 2013: Expérimentons ensemble de nouveaux chemins pour l ACI» RAPPEL DES ENJEUX L enjeu de ce temps de travail est multiple Grâce au

Plus en détail

LE TEMPS samedi 31 janvier 2015

LE TEMPS samedi 31 janvier 2015 LE TEMPS samedi 31 janvier 2015 Abus d écrans, responsabilité de parents Par Rinny Gremaud Les enfants peinent à décoller de leurs tablettes, téléphones ou ordinateurs. Et les adultes? Quel exemple donnent-ils?

Plus en détail

Animer une association

Animer une association FICHE PRATIQUE N 7 www.animafac.net gestion de projet Animer une association Une association vit mieux si elle est composée de plusieurs membres partageant un projet collectif. Si la loi 1901 est une loi

Plus en détail

I. LE PROJET PASTORAL : Historique : II. LE PROJET ÉDUCATIF : La relation : ELEVES

I. LE PROJET PASTORAL : Historique : II. LE PROJET ÉDUCATIF : La relation : ELEVES I. LE PROJET PASTORAL : Le collège Notre-Dame de la Major est un établissement catholique, sous contrat d association avec l Etat, ouvert à tous les élèves, quels que soient leur religion, leur culture

Plus en détail

PRIORITES REGIONALES DE L AFRIQUE

PRIORITES REGIONALES DE L AFRIQUE PRIORITES REGIONALES DE L AFRIQUE 1 ère partie : INTRODUCTION Préface: Il y a quatre ans, en 2006, le Dr. Eugenio Duarte a initié un processus qui a amené l Afrique à parler de son futur. Ces échanges

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

Diocèse de Sault-Ste-Marie

Diocèse de Sault-Ste-Marie Paroisse Code paroissial: Ville: Code postal: Curé: Vicaire: Conseil paroissial des finances Diocèse de Sault-Ste-Marie Centre diocésain 30, chemin Ste-Anne Sudbury, Ontario P3C 5E1 Tel: (705) 674-2727

Plus en détail

Peut-on parler de ses profs dans un journal lycéen?

Peut-on parler de ses profs dans un journal lycéen? Peut-on parler de ses profs dans un journal lycéen? Peut-on parler de ses profs dans un journal lycéen? L Observatoire des pratiques de presse lycéenne s est fixé pour mission, entre autres, d organiser

Plus en détail

-=-=-=-=-=-=-=-=- Legs Donations Assurances-vie -=-=-=-=-=-=-=-=-

-=-=-=-=-=-=-=-=- Legs Donations Assurances-vie -=-=-=-=-=-=-=-=- Eglise catholique -=-=-=-=-=-=-=-=- Legs Donations Assurances-vie -=-=-=-=-=-=-=-=- - Mission de l Eglise catholique en France - Organisation en diocèses - Les finances de l Eglise - Organisation et finances

Plus en détail

FORFAIT 5A (VOL AIR TRANSAT)

FORFAIT 5A (VOL AIR TRANSAT) FORFAIT 5A (VOL AIR TRANSAT) CIRCUIT COMBINÉ PRAGUE/VIENNE + DIOCÈSE D ACCUEIL ŁÓDŹ + JMJ CRACOVIE Du 11 juillet au 17 juillet 2016 Circuit combiné Prague Du 18 au 25 juillet 2016 : Journées d accueil

Plus en détail

Conclusion par Barbara ROMAGNAN députée du Doubs

Conclusion par Barbara ROMAGNAN députée du Doubs CONFERENCE COMMENT PENSER LA GAUCHE SANS LA CROISSANCE? Conclusion par Barbara ROMAGNAN députée du Doubs Après les interventions fortes et passionnantes de Guillaume Duval et Patrick Viveret, il me revient

Plus en détail

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES MAI 2008 POLITIQUE D EGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES 1. LE CONTEXTE L égalité entre les femmes et les hommes est une condition essentielle au développement

Plus en détail

Remarque :...47 TABLE DES MATIÈRES III...37

Remarque :...47 TABLE DES MATIÈRES III...37 INTRODUCTION... 7 Comprendre son enfant par le langage des dents... 7 La bouche : un théâtre qui révèle des secrets... 7 Une dent, une phase... 7 Avertissement... 9 Comment lire ce livre?... 10 Mise en

Plus en détail

Du 20 au 28 mars 2013

Du 20 au 28 mars 2013 Du 20 au 28 mars 2013 Accompagnateur : Julien Foy $700.00 / portion terrestre (+180 00$ occ. simple) Centre Regina Pacis 7 rue du couvent #201 St-Pierre-de-Broughton, Qc. Affiliation : Voyages Inter-Missions

Plus en détail

La satisfaction du client n entraîne pas forcément sa fidélité

La satisfaction du client n entraîne pas forcément sa fidélité I La satisfaction du client n entraîne pas forcément sa fidélité Si vous lisez ce livre et que vous êtes responsable d une entreprise, d un service qui s intéresse à la fidélité client, c est que vous

Plus en détail

Notes de travail - Agenda Octobre 2014

Notes de travail - Agenda Octobre 2014 Notes de travail - Agenda Octobre 2014 Voici l'agenda des activités intéressantes, organisées par l'aci ou par d'autres associations. Cet agenda paraît tous les deux mois, en alternance avec des Notes

Plus en détail

CONSULTATION DIOCESAINE EN VUE DU SYNODE SUR LA FAMILLE SYNTHESE DES RESULTATS

CONSULTATION DIOCESAINE EN VUE DU SYNODE SUR LA FAMILLE SYNTHESE DES RESULTATS C.E.R.N.A. Conférence des Evêques de la Région du Nord de l Afrique Archidiocèse de Tunis TUNISIE CONSULTATION DIOCESAINE EN VUE DU SYNODE SUR LA FAMILLE SYNTHESE DES RESULTATS PRESENTATION : La consultation

Plus en détail

Messe des obsèques du cardinal Lustiger 10 août 2007 «Rien n est impossible à Dieu»

Messe des obsèques du cardinal Lustiger 10 août 2007 «Rien n est impossible à Dieu» Messe des obsèques du cardinal Lustiger 10 août 2007 «Rien n est impossible à Dieu» Cette parole de l ange Gabriel à Marie, rapportée par l évangile de saint Luc que nous venons d entendre, éclaire l existence

Plus en détail