Activités internationales de l'assurance retraite

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Activités internationales de l'assurance retraite"

Transcription

1 Activités internationales de l'assurance retraite Perspectives 2014

2 Sommaire Introduction...p. 3 Réglementation internationale et qualité de service...p. 5 Les missions internationales des Caisses du réseau...p. 10 Communication envers les assurés de l étranger...p. 14 Présence de la Cnav dans les instances internationales...p. 16 Accueil de délégations... P. 20 Conclusion...p. 21 Annexes...p. 22 Bilan consolidé des Journées internationales d information retraite p Bilan consolidé des salons internationaux p Carte des pays avec lesquels la France a passé un accord de sécurité sociale... p Direction des Relations Internationales et de la Coordination

3 Activités internationales de l'assurance retraite Introduction La Caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav) et les caisses de retraite du régime général (qui constituent l Assurance retraite) gèrent les données de la carrière, calculent les retraites et versent les pensions des salariés du secteur privé. Avec 17,8 millions de cotisants et 13,5 millions de retraités, la Cnav est le plus important régime de retraite français. Ses missions internationales sont de deux ordres. D une part répondre aux besoins et aux attentes de ses assurés qui ont de plus en plus souvent une carrière hors de France. D autre part, anticiper et analyser les évolutions internationales dans le domaine de la protection sociale. Ces missions internationales sont coordonnées par la Direction des relations internationales et de la coordination (Drico). Besoins des assurés en matière internationale? En 2013, l Assurance retraite a versé chaque mois 1,3 million de retraites dans 180 pays étrangers, soit environ 10 % des retraites. Plus de la moitié de ces versements sont effectués vers les pays d Europe. Reflet de l histoire de l immigration en France, trois pays concentrent à eux seuls 63 % du nombre de retraites versées à l étranger : l Algérie (34 %), l Espagne (15 %) et le Portugal (14 %). S agissant des carrières, en 2013, 7 % des nouveaux retraités ont eu une carrière calculée en coordination avec un pays étranger, soit assurés. Ce chiffre présente une estimation basse du nombre d assurés ayant une carrière internationale, celles-ci ne donnant pas nécessairement lieu à un calcul de la retraite en coordination mentionné dans le système d information. Afin de répondre à la satisfaction des besoins de ces assurés en matière d information, de conseil et de coordination administrative, la Caisse nationale d assurance vieillesse et son réseau de caisses régionales de retraite et de santé au travail (Carsat) et de caisses générales de sécurité sociale (CGSS) ont des liaisons administratives avec 66 pays, soit les 28 pays de l Union européenne, les 3 pays de l Espace économique européen, la Suisse et les 34 pays avec lesquels la France a signé un accord de sécurité sociale. Dans ce cadre, des relations plus privilégiées sont entretenues avec certains de ces pays. Perspectives

4 Les faits marquants en 2013 En 2013, la Cnav et la Carsat Alsace-Moselle ont resserré leurs liens avec la Turquie, par la signature d un protocole de coopération administrative. Avec le Québec, se sont tenues les premières Journées internationales d information retraite franco-québécoises à Bordeaux, ainsi qu une réunion de coopération avec la Cnav (Drico/DAE). La convention entre la France et l Argentine a été mise en application. En 2013, 86 Journées internationales d information retraite (JIIR) ont été organisées avec 7 pays différents. L Assurance retraite a également participé à plusieurs salons. Ainsi, personnes ayant eu une carrière en France et à l international ont pu bénéficier, lors de JIIR ou de salons, d un entretien personnalisé sur leurs (futurs) droits à retraite. Le chantier de l automatisation des échanges d information décès entre la France et l Allemagne a été poursuivi, ainsi que le projet européen d échange dématérialisé de formulaires de liaison, EESSI. Au niveau européen, la Direction des relations internationales et de la coordination, en lien avec le Secrétariat général des Affaires européennes du Premier Ministre, a apporté sa contribution aux échanges sur le projet de règlement relatif à la protection des données personnelles. Elle a également analysé les impacts probables de la révision de la Directive TVA et a promu le savoir-faire français en matière de droit à l information. En 2013, 14 délégations (Allemagne, Arabie Saoudite, Chili, Corée, Japon, Maroc, île Maurice, Mexique, Polynésie, Singapour, Thaïlande, États-Unis) ont été reçues à Paris entretiens personnalisés carrière internationale Les réponses, par les réformes successives, aux enjeux du système de retraite français en répartition et le rôle des caisses de retraite, en particulier du régime général en matière de prévention de la dépendance des personnes âgées, ont particulièrement suscité l intérêt de ces délégations. S agissant de la communication, trois vidéos sous-titrées en plusieurs langues ont intégré la partie internationale du portail de branche. La Drico a promu le savoir-faire français en matière de droit à l'information 4 Direction des Relations Internationales et de la Coordination

5 Activités internationales de l'assurance retraite Règlementation internationale et qualité de service Les évolutions législatives françaises en matière de retraite doivent être analysées dans le cadre des normes juridiques européennes concernées et des conventions bilatérales de sécurité sociale, pour s appliquer aux assurés qui ont exercé une activité en France et à l étranger. Le pôle réglementation de la Direction des relations internationales et de la coordination de la Cnav, en coordination avec la Direction des Affaires communautaires et internationales (DACI) du Ministère en charge des Affaires sociales et avec le Centre des liaisons européennes et internationales de sécurité sociale (Cleiss), œuvre avec les organismes de retraite étrangers pour faciliter et améliorer les services aux assurés. 1. Amélioration des contrôles d existence des retraités résidant à l étranger Signalements réciproques automatisés des décès Des rencontres visant à automatiser les signalements décès entre la France et l Allemagne ont lieu depuis En septembre 2013, la Cnav a participé à Cologne à une conférence organisée par les responsables allemands du projet, avec une trentaine de pays. L échange réciproque automatisé d informations décès entre la France et l Allemagne devrait être effectif fin Ces transferts de flux d informations entre la France et l Allemagne constituent la première brique d un système d échanges dématérialisés décès avec plusieurs pays, notamment dans un premier temps avec la Belgique et le Luxembourg, probablement suivis des Pays-Bas et de l Italie. À terme, les certificats d existence pour environ retraités, soit 1/3 des retraités résidant à l étranger, pourraient être supprimés. Mutualisation des certificats d existence Des travaux visant à mutualiser les certificats d existence des régimes de base et complémentaires ont été initialisés et devront s amplifier pour répondre aux dispositions de l article 83 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2013 et au décret du 13 décembre 2013 afin que les bénéficiaires de plusieurs pensions françaises résidant à l étranger n aient à justifier de leur existence qu auprès d un seul régime. Perspectives

6 2. Droits aux soins de santé La Cnav gère le fichier d ouverture et de fermeture des droits aux soins de santé des retraités résidant à l étranger. Ce fichier (ODSS) permet de coordonner le remboursement des soins entre la France et les pays concernés par ce fichier. En 2013, une convention de délégation de compétence a été élaborée entre la Cnav et la Caisse nationale d assurance maladie (Cnam), dès lors que la Cnam s est vue transférée à partir de 2015 la gestion et le suivi des dettes et des créances internationales des droits aux soins de santé. Cette gestion et ce suivi relevaient jusqu à présent de la compétence du Centre des liaisons européennes et internationales de sécurité sociale (Cleiss). 3. EESSI 4. Rachats de périodes d activité salariée à l étranger En 2013, la Cnav a participé aux comités de suivi et de pilotage ainsi qu au groupe ad hoc Pension de l European exchange of social security information (EESSI). À terme, EESSI permettra de remplacer les actuels formulaires de liaison papier européens, nécessaires à l échange d informations entre pays pour le calcul des droits sociaux coordonnés, par des échanges de données dématérialisées. La loi de financement de la Sécurité sociale pour 2010 a modifié les conditions de rachat de cotisation au titre de l'assurance vieillesse pour des périodes d activité salariée hors de France. La condition de nationalité a été supprimée et remplacée par une condition d'affiliation de 5 ans minimum à un régime obligatoire d'assurance maladie français. En 2013, la Cnav a diffusé une circulaire sur l application du nouveau dispositif au regard des règlements européens de coordination et des conventions bilatérales de sécurité sociale. 6 Direction des Relations Internationales et de la Coordination

7 Activités internationales de l'assurance retraite 5. Relations bilatérales Entrée de la Croatie dans l Union européenne En février 2013, la Cnav a accueilli les entretiens bilatéraux franco-croates sous l égide du Cleiss. Étaient présents pour la France : l Assurance Maladie, le RSI (régime social des indépendants) et la CCMSA (régime agricole) et pour la Croatie : les caisses nationales d assurance maladie et d assurance pensions. Ces entretiens ont permis de répondre aux dernières questions relatives à la coordination européenne de sécurité sociale se posant avant l entrée de la Croatie dans l Union européenne. Une circulaire Cnav détaillant les conséquences de l'entrée de ce nouveau pays dans l'union européenne en matière de retraite et de droits aux soins de santé des pensionnés est parue le 13 décembre Entretiens techniques avec le Québec à Bordeaux Pour la première fois, une rencontre technique a eu lieu en décembre 2013 entre la Drico, la Direction des assurés de l étranger (pôle de compétence pour le Québec) et la Régie des rentes du Québec à l occasion des Journées internationales d'information retraite organisées par la Carsat Aquitaine à Bordeaux. Cette rencontre a donné lieu à des échanges sur les évolutions législatives dans chacun des pays et surtout sur les modalités d application de l Entente entre la France et le Québec. Perspectives

8 6. Entrée en vigueur de la Convention de sécurité sociale entre la France et l Argentine La convention de sécurité sociale entre la France et l Argentine a été signée le 22 septembre 2008 et est entrée en vigueur le 1 er novembre L arrangement administratif portant application de la convention et fixant les modèles de formulaires pour la mise en œuvre a été signé en juin Par suite, la Cnav a diffusé la circulaire précisant les modalités d application de cette convention. La Carsat Aquitaine est pôle de compétence pour l Argentine. Elle traite donc les dossiers des assurés résidant en Argentine et ayant effectué leur carrière en France et en Argentine. 7. Clarification de la situation du Kosovo À la suite à l éclatement de la Yougoslavie s est posée la question, pour les territoires yougoslaves devenues républiques indépendantes, de la succession d Etat pour l application des traités internationaux, tel que l accord de Sécurité sociale franco-yougoslave de Des accords sous forme d échanges de lettres ont successivement été conclus entre la France et la Slovénie, la Croatie, la Macédoine la Serbie et le Monténégro puis la Bosnie-Herzégovine. Le Kosovo est devenu indépendant de la Serbie en Un accord sous forme d échange de lettres est intervenu les 4 et 6 février Cet accord entérine le maintien de la Convention franco-yougoslave. Il a pris effet le 6 février Une circulaire Cnav (2014/10) est parue le 12 février 2014 qui détaille l application de la convention franco-yougoslave au Kosovo devenu indépendant. 8 Direction des Relations Internationales et de la Coordination

9 Activités internationales de l'assurance retraite 8. Autres dossiers Transferts des droits à pension des fonctionnaires communautaires L arrangement pratique visant à structurer les procédures de travail et d échanges entre la Commission européenne et les régimes de retraite français concernés a été finalisé lors d une réunion du 21 novembre 2013 pour transmission officielle à la direction de la sécurité sociale. Formation Les travaux d élaboration d un e-learning sur les règlements communautaires de coordination se sont poursuivis, pour un premier module livrable début Le pôle réglementation de la Drico a dispensé une formation de 3 jours au service juridique du Cleiss sur les règlements européens de coordination et les conventions, l organisation du réseau retraite pour le traitement des dossiers internationaux et les circuits. Réseau SOLVIT Perspectives 2014 S agissant des accords de sécurité sociale en cours de négociation avec des pays d Amérique du Sud, une convention a été signée avec l Uruguay en 2010 et avec le Brésil en Les conventions pourraient entrer en application en Poursuite des travaux sur l European exchange of social security information (EESSI), les signalements automatisés réciproques des décès et la mutualisation des certificats d existence. Mise en œuvre des nouvelles conventions précitées. Entretiens techniques franco-allemands programmés au mois de mai En 2013, 36 dossiers transmis via le réseau européen de réclamation SOLVIT par le Secrétariat général des affaires européennes auprès du Premier ministre ont été reçus et traités. Ce chiffre est le plus élevé en comparaison des années précédentes Les conventions signées avec l'uruguay et avec le Brésil pourraient entrer en application en 2014 Perspectives

10 Les missions internationales des caisses du réseau La mise en place des pôles de référence et de compétence incite les caisses régionales à nouer des relations privilégiées avec les pays dont elles ont la charge. Ces relations permettent d échanger sur les systèmes de retraite avec les pays avec lesquels la France a signé un accord. Ces connaissances des systèmes portent notamment sur la législation retraite de l autre pays mais également sur la compréhension de l administration, du contexte socio-économique et sur la culture. Les dossiers retraite traités en coordination bénéficient alors des bonnes relations de travail nouées entre la Cnav, les Carsat et l organisme étranger. L un des objectifs de la mise en place de ces pôles est en effet permettre aux organismes étrangers de bénéficier d'un interlocuteur unique. Concrètement, la Caisse nationale d assurance vieillesse et son réseau de Carsat et de CGSS ont des relations avec 66 pays, soit les 28 pays de l Union européenne, les 3 pays de l Espace économique européen, la Suisse et les 34 pays avec lesquels la France a signé un accord de sécurité sociale (voir carte p. 26). Les relations avec ces 66 pays sont réparties entre 15 caisses régionales. Celles-ci sont pôle de référence et/ ou pôle de compétence. La Direction des relations internationales et de la coordination (Drico) de la Cnav fournit aux caisses régionales les informations, les outils et les contacts nécessaires à la réalisation de leurs missions internationales. Pour rappel, une caisse régionale pôle de compétence, en plus d être interlocuteur privilégié pour certains pays, traite les demandes de retraite des assurés résidant dans ces pays. Lorsqu elle est pôle de référence, la caisse régionale est uniquement interlocuteur privilégié. Les demandes de retraite des assurés résidant dans ces pays sont traitées par la caisse régionale de dernière affiliation en France. Ce dispositif concerne les pays présentant un nombre important de dossiers : l Algérie, le Maroc, la Tunisie, l Espagne, le Portugal et l Italie. S agissant des missions internationales des caisses régionales, l année 2013 a été marquée par un rapprochement avec les institutions de retraite de Turquie et du Québec. La Carsat Alsace-Moselle, pôle de compétence pour la Turquie, avait déjà en 2012 initié un rapprochement avec la SGK, l organisme de retraite turc. Ce premier contact a très vite été suivi par l organisation de Journées internationales d information retraite à Strasbourg dès avril 2012 puis en octobre à Istanbul. En 2013, la Cnav et la Carsat Alsace-Moselle, ont officiellement été reçues à Konya (Turquie). Un protocole de coopération administrative a été corédigé puis signé par les trois parties. Ce protocole prévoit notamment la désignation d interlocuteurs 10 Direction des Relations Internationales et de la Coordination

11 Tableau des Carsat par pôle Activités internationales de l'assurance retraite bilingues à la SGK et à la Carsat Alsace-Moselle, permettant de répondre aux difficultés particulières de dossiers traités en coordination. Il prévoit également un échange régulier de personnel, permettant à chaque pays d approfondir leurs connaissances sur l organisme étranger, les circuits, les interlocuteurs. Enfin, ce protocole prévoit l organisation régulière de Journées internationales d information retraite (JIIR) f r a n- co-turques en Turquie et en France et l information mutuelle régulière des évolutions législatives retraite. La présence en France de travailleurs turcs est loin d être négligeable, selon le dernier recensement de 1999, personnes de nationalité turque résident en France. L Assurance retraite verse un peu plus de retraites en Turquie. En 2013, des Journées internationales d information retraite franco-turques ont été organisées à Strasbourg en avril et à Konya en juin. Un représentant de l organisme turc a été accueilli une semaine à Strasbourg. Pour rappel, en 2012, une représentante de la Carsat Alsace-Moselle avait été accueillie une semaine à la SGK d Istanbul. S agissant du Québec, une rencontre a été organisée en décembre 2013 à Bordeaux, regroupant la Régie des rentes du Québec (RRQ), la Direction des assurés de l étranger (pôle de compétence) et la Direction des relations internationales de la Cnav. Cette première rencontre entre la Cnav et la RRQ a été l occasion d une présentation mutuelle des législations retraite et des circuits de traitement des dossiers. Il a été décidé de prévoir une information régulière des évolutions respectives des droits à retraite. Ce rapprochement s est imposé au regard du très fort taux d émigration française au Québec. Au cours des dix dernières années, émigrants français se sont établis au Québec, soit pour le Québec, la plus forte immigration devant l Algérie, le Maroc et la Chine. Les nouveaux arrivants présentent en général un profil plutôt jeune (25-40 ans) ainsi qu un haut niveau de formation et de qualification. Perspectives

12 En 2013, les partenariats historiques avec l Allemagne et l Espagne ont été fructueux. Le succès des Journées internationales d'information retraite avec ces deux pays ne se dément pas avec des journées qui remportent un vif succès. À titre d illustration, les Journées internationales d information retraite franco-allemandes de Munich en mars ont relevé la plus forte fréquentation depuis 2005 sur ce type de manifestation avec environ 500 assurés reçus sur trois jours dont 300 par les conseillers de la Carsat Alsace-Moselle. Une rencontre de coopération administrative a eu lieu en octobre à Barcelone avec l'inss (régime de retraite espagnol), en partenariat avec le régime des indépendants, le régime agricole et les régimes complémentaires. Par ailleurs, la Carsat Aquitaine a organisé pour la 7 e année consécutive une formation à la législation espagnole. Ces sessions de trois jours sont coordonnées par la cellule Relations internationales de la Carsat, avec des agents espagnols dont les interventions sont traduites. Elles s adressent aux agents des Carsat et des autres régimes (indépendants, agricoles, complémentaires). En 2013, 28 agents ont ainsi bénéficié de cette formation. S agissant du partenariat franco-allemand, il s est inscrit, pour cette année 2013, sous l égide du cinquantenaire du Traité de l Elysée. Des Journées internationales d'information retraite franco-allemandes ont été organisées par les Carsat Alsace-Moselle, Sud-Est, Rhône-Alpes et par la Cnav à Paris. En 2013, la Cnav a accueilli des représentants de la DRV-Bund (organisme allemand de retraite) et de ses caisses régionales pour la réunion annuelle de bilan des Journées internationales d'information retraite franco-allemandes Cette rencontre a permis de fixer les lieux et dates des journées en 2014 et de s informer mutuellement des évolutions législatives. En avril, la Cnav a accueilli pour la première fois des Journées internationales d'information retraite franco-italiennes dans ses locaux. M. Andrea Cavallari, Consul général d Italie en France, était présent pour la cérémonie de clôture de ces journées. Les partenariats historiques avec le Portugal et avec les Pays-Bas ont connu un temps d arrêt en 2013 pour des raisons de contexte économique pour le premier et de priorité de gestion pour le second. En terme quantitatif, sur l ensemble de l année 2013, 86 journées internationales d information retraite (JIIR) ont été organisées en France et à l étranger avec 7 pays (ou province) partenaires : Allemagne, Belgique, Espagne, Italie, Québec, Turquie, Suisse. Elles ont permis à 3375 assurés de bénéficier d un entretien sur leurs droits personnels ouverts dans les pays organisateurs des JIIR. Outre ces journées, les Carsat participent, voire initient des salons. Ces événements sont également l occasion d informer sur la prise en compte des périodes internationales dans le calcul de la retraite française ou sur les modalités à suivre pour percevoir sa retraite à l étranger. En 2013, environ assurés ont bénéficié d informations sur leur retraite à l international sur les stands de salons. Cette proportion, en nette hausse par rapport à l an passé (2 400 assurés), est en cohérence avec le mouvement migratoire constaté notamment sur un public jeune. 86 journées internationales d information retraite (JIIR) ont été organisées 12 Direction des Relations Internationales et de la Coordination

13 Activités internationales de l'assurance retraite JIIR franco-allemandes de Marseille La Chambre de commerce et d industrie de Paris a ainsi fait paraître en mars 2014 une étude relevant que les inscriptions de Français dans les ambassades à l étranger ont augmenté chaque année de 3,5 % au cours des dix dernières années. Les salons internationaux sur lesquels la branche retraite est présente visent trois types de personnes. D une part, des seniors qui se renseignent sur les démarches pour percevoir leur retraite à l étranger, c est le cas du Salon de la retraite de Nîmes, de Tremplin Retraite - réussir son passage à la retraite de La Roche-sur-Yon ou du Salon des Seniors de Paris. D autre part, des actifs, majoritairement jeunes, se renseignant en amont d un projet d expatriation, ainsi du Salon Travail, Avenir et Formation (TAF) et, du Forum Cadrissimo à Montpellier, ainsi que du Salon s expatrier mode d emploi ou du Forum Expat organisé par le journal Le Monde à Paris. Et enfin, les transfrontaliers qui présentent des besoins particuliers en termes d informations : Salon des transfrontaliers d Annemasse, Forum international de Forbach, Foire internationale de Strasbourg, Welt der Familie à Saarbrücken ou Forum international de Mulhouse. À l exception des salons s adressant aux transfrontaliers, relevons que les destinations d expatriation sont majoritairement hors UE et vers des pays avec lesquels la France n a pas signé d accord de sécurité sociale : Nouvelle-Zélande, Australie, Chine, Mexique. Ces journées et ces salons internationaux sont systématiquement organisés en coordination avec le régime des indépendants (RSI) et le régime agricole (MSA), parfois avec EURES (le réseau international de Pôle emploi) et avec la CPAM locale. Le développement de ces derniers partenariats, mené dans les régions frontalières et par la Carsat Languedoc-Roussillon, permet une approche globale des problématiques liées à l expatriation et répond à une attente forte des assurés. En 2013, l ensemble des salons dispensant de l information sur les conséquences de l'expatriation sur la retraite ont connu une hausse de fréquentation. Une tendance qui s accentue en 2014 illustrant une demande croissante en information retraite pour les candidats à l expatriation. Perspectives

14 Communication envers les assurés de l étranger La loi relative à la représentation des Français établis hors de France a été adoptée le 22 juillet Elle modifie profondément la représentation des Français de l étranger. Les grands changements sont : 443 conseillers consulaires vont être élus au suffrage universel direct pour 6 ans. Il y aura de 1 à 9 conseillers dans chaque circonscription en fonction du nombre de Français inscrits, Les conseillers consulaires éliront en leur sein 90 conseillers qui siégeront à l Assemblée des Français de l étranger, Les conseillers consulaires seront limités à 3 mandats, Les modalités de vote sont élargies : le vote à l urne, en personne ou par procuration, et le vote par internet. La mission de «service clientèle» Le Pôle relations avec les assurés de la Drico exerce une mission de «service clientèle» pour les assurés qui résident hors de France et/ ou qui ont ou ont eu une carrière en France et à l étranger. Trois experts traitent les réclamations transmises par les assurés, par l Assemblée des Français de l étranger (AFE) ou par l administration d État. La Drico a poursuivi sa collaboration avec l AFE en étant présente, en 2013, au cours de leurs deux sessions annuelles. Cette présence permet de rencontrer les conseillers des Français de l étranger et d échanger sur des dossiers particuliers et les évolutions législatives en matière de retraite au cours de la Commission des affaires sociales. En 2013, 704 dossiers concernant des assurés qui résident hors de France et/ou qui ont ou ont eu une carrière en France et à l étranger ont été traités, soit 10 % de plus qu en Le secrétariat technique du Directeur de la Cnav a connu également une très forte augmentation (+85 %) du nombre de ces dossiers, 497 ont été résolus. Ainsi au total, dossiers ont été traités dans un délai moyen de moins de 5 jours. Les motifs de réclamation sur des dossiers portent principalement sur les paiements, sur le calcul de la retraite, sur la carrière, et enfin sur les avantages non contributifs. Cependant, ce dernier motif de ré- clamation est celui qui a le plus augmenté en 2013 (+109,52 % par rapport à 2012). Les autres types de réclamation ont tous augmenté, seules celles portant sur les paiements sont restés stables. Des vidéos sur le site pour expliquer la retraite internationale En 2013, les pages du site de l Assurance retraite traitant de l international ont été réécrites et mises à jour. Les thèmes traitant des questions récurrentes des assurés relevées lors des tchats et des salons ont été mis en exergue «Je pars à l étranger, estce que ça compte pour ma retraite?», «Quelles démarches pour demander ma retraite de l étranger?», «Comment s assurer volontairement?». Deux vidéos, l une s adressant aux actifs et l autre aux retraités de l étranger, introduisent ces deux parties du site. Une troisième vidéo pédagogique explicite la prise en compte des périodes à l étranger dans le calcul de la retraite française via une animation vidéo. Un projet de traduction de ces trois vidéos est en cours. En 2014, l intégralité des pages du site traitant de l international sera accessible en anglais et en espagnol. 14 Direction des Relations Internationales et de la Coordination

15 Activités internationales de l'assurance retraite Semaine internationale Une semaine internationale sur le site Internet a eu lieu du 10 au 16 juin L objectif de cette semaine internationale était de promouvoir les rubriques dédiées aux activités en France et à l étranger du site Internet et de positionner la Cnav et son réseau comme des interlocuteurs de référence sur cette thématique. De nombreux partenaires et Carsat ont relayé cet événement, et notamment, les sites Internet de la CCMSA (régime agricole), du RSI (régime des indépendants), du Sénat, de nombreux Consulats et Ambassades de France à l étranger, de la Maison des Français de l étranger, etc. Le focus mis sur les rubriques internationales du site a permis une augmentation des visites des pages dédiées : +64 % des pages «Activités en France et à l étranger» et +33 % celles concernant «En cas de résidence à l étranger» dédiées aux retraités. Ces chiffres soulignent le besoin d information de ces assurés. Un tchat a également été organisé lors de la semaine internationale. Le RSI et la CCMSA ont été conviés pour répondre aux côtés de la Drico aux questions des internautes. 516 questions ont été reçues et des réponses ont été apportées en direct à 43 d entre elles. La Carsat Pays de la Loire a participé en juin et en décembre 2013 à l émission C est bon à savoir dans la matinale de France Bleu Océan. Une technicienne de la Carsat a répondu en direct aux questions des auditeurs sur la retraite et l expatriation. La programmation de l émission de juin a été calée sur la semaine internationale. Formations Comme les années précédentes, la Drico a assuré des sessions de formation retraite auprès des agents consulaires spécialisés dans les affaires sociales et auprès des conjoints de ces agents pour connaître les implications sur leur La Carsat Pays de la Loire sur les ondes future retraite de leur expatriation. Le 12 février 2013 et pour la première fois, la Drico est intervenue lors d une conférence organisée par le Cercle Magellan, réseau des professionnels des ressources humaines liées à la mobilité internationale des salariés. L intervention portait sur la retraite de base dans le cadre de carrières en France et à l'international et sur les services d information et de conseils que propose la Cnav. La participation de la Cnav a été très appréciée. Les entreprises présentes ont, tout au long de l année, pris des renseignements auprès des services de la Drico. Perspectives

16 Présence de la Cnav dans les instances internationales Le régime général est le plus important régime de retraite français, 70 % des actifs y cotisent. De concert avec le RSI (régime des indépendants) et la CCMSA (régime agricole), la Caisse nationale d assurance vieillesse promeut dans les instances internationales auxquelles elle participe, les intérêts de ses cotisants et de ses bénéficiaires. À cette fin, avec ses partenaires, elle participe aux travaux et aux positions prises. Dossiers suivis en 2013 Projet de Règlement sur la protection des données personnelles En 2013, une proposition de la Commission européenne, de Règlement général sur la protection des données personnelles, rapportée par Jan Albrecht, a été étudiée dans différentes instances de décision européennes. Ce projet de texte répond à un besoin nouveau de protection des données personnelles dans un contexte de numérisation généralisée des échanges économiques et administratifs. La Drico a appuyé la proposition d'introduire la La Drico a fait part de points de vigilance sur ce texte auprès du Secrétariat général des affaires européennes (SGAE), de la Représentation européenne des sécurité sociale institutions françaises de sécurité sociale (Reif) et de l European social insurance plateform (Esip) au nom de la Cnav et de son réseau qui ont en charge le traitement des données carrière des assurés du régime général (72,2 millions de carrières suivies en 2012). Notamment, la Drico a appuyé la proposition d introduire la notion de données personnelles de sécurité sociale dans les exceptions de ce projet de règlement. Ce dernier point a été introduit dans la dernière version du projet de texte. Le règlement devrait être adopté en 2014 ou en notion de données personnelles de Révision de la directive TVA La Direction générale Fiscalité et Union douanière de la Commission européenne a lancé en octobre 2013 une consultation publique sur le projet de réexamen des règles de TVA concernant le secteur public. Cette consultation fait suite à la «Communication sur l avenir de la TVA» adoptée par la Commission en décembre Un projet de refonte de la directive du 28 novembre 2006 relative au système commun de taxe sur la valeur ajoutée pourrait être inscrit au programme de travail de la prochaine Commission européenne. 16 Direction des Relations Internationales et de la Coordination

17 Activités internationales de l'assurance retraite Actuellement, l article 13 de la directive de 2006 prévoit que les organismes de droit public ne sont pas assujettis à la TVA pour les activités ou opérations qu ils accomplissent en tant qu autorité publique. L article 131 prévoit que, parmi les «exonérations en faveur de certaines activités d intérêt général», figurent «les prestations de services et de biens étroitement liés à l aide et à la sécurité sociale». Ce sont ces articles qui sont visés par le projet de révision de la directive. En 2013, la Drico a travaillé avec la Reif et l'esip pour répondre à cette consultation en soulignant l absence d étude d impact relatif au secteur de la protection sociale et pour avertir des conséquences financières de cette révision de la directive TVA. La Reif a proposé d une part, une réponse française et d autre part, une réponse franco-allemande (Reif Deutsche Socialversicherung). La formulation d une réponse unique des représentants des organismes de protection sociale français et allemands constitue une démarche nouvelle et confère à cette position une plus grande visibilité et un poids renforcé. Deux experts informatiques de la Cnav et du RSI se sont rendus à Tunis Expertises internationales Tunisie - appui pour la reconfiguration du système d information À la suite d un appel à assistance de la Commission européenne pour accompagner la reconfiguration du système de gestion des pensions de la Caisse nationale de sécurité sociale tunisienne, deux experts informatiques de la Cnav et du RSI (Éric Le Bihan et Bruno Baschung) se sont rendus à Tunis du 16 au 20 septembre Cette refonte du système informatique des pensions tunisiennes vise à intégrer l'évolution des technologies de communication et de traitement des informations afin d'améliorer la qualité de service et de contact avec les assurés sociaux. Thaïlande En janvier 2013, la Cnav a envoyé à Bangkok deux experts en politiques d action sociale pour les personnes âgées : Jean-Charles Dehaye et François Jeger. En effet, à la suite de la parution en 2012 par l Organisation internationale du travail (OIT) de la Recommandation 202 pour un socle national de protection sociale, la Thaïlande a conclu un partenariat pour la période avec l UNPF (United Nations Partnership Framework) afin de mettre en place un socle national de protection sociale. Dans le cadre de ce programme, la politique active menée en France pour la prévention de la perte d autonomie ainsi que le faible taux de pauvreté chez les personnes âgées (8,7 % en 2012 contre 13,1 % dans l ensemble des pays de l UE) présente une expertise intéressante. À la suite des échanges qui se sont tenus à Bangkok en janvier, une délégation d une trentaine d experts thaïlandais s est déplacée en mars 2013 afin de rencontrer les acteurs de la politique sociale française. Cet échange entre experts de la protection sociale français et thaïlandais a été organisé par le GIP Santé et protection sociale (GIP SPSI). Perspectives

18 Institutions partenaires À Paris CLEISS Le Centre des liaisons européennes et internationales de sécurité sociale (Cleiss) apporte un appui au Ministère des affaires sociales dans les négociations des conventions de Sécurité sociale avec les pays étrangers concernés. Il assure un service de traduction des pièces administratives, tient à jour un service de documentation et gère jusqu en 2014 les dettes et créances internationales des droits aux soins de santé. Fin 2013, un groupe de travail interrégimes a été constitué au Cleiss auquel la Drico participe dont l'objectif est de mettre en place une plateforme dédiée aux demandes de traduction. Ainsi, les échanges seront facilités et les délais de traduction, pourront, à terme, être réduits. Les travaux se poursuivent en GIP SPSI Le Groupement d intérêt public Santé et Protection sociale internationale constitue une plateforme d'échanges au service de l'expertise française et de la coopération internationale dans le champ sanitaire et social. En 2013, la Cnav participe au colloque organisé par le GIP SPSI «Quelle participation de l expertise et des grandes entreprise françaises au développement des socles de protection sociale et de la couverture sanitaire universelle?» ADECRI L'Agence pour le développement et la coordination des relations internationales conseille les pays émergents dans le développement ou la réforme de leur système de protection sociale. La Cnav, membre de l Adecri, participe à ses travaux, notamment en proposant des experts pour les appels d offres auxquels elle répond. Des entretiens Expatriation seront proposés aux assurés en 2015 GIP Info retraite Créé par la loi de réforme des retraite du 21 août 2003, le Groupement d intérêt public Info retraite regroupe les 35 régimes de retraite obligatoires français. Il développe des outils permettant aux assurés de s informer sur leur retraite en France. Notamment le Relevé de situation individuelle : relevé de carrière unique de l ensemble des régimes français et l Estimation indicative globale : estimation du montant de la retraite dans l ensemble des régimes français à partir de 55 ans. En 2013, la Drico a participé au groupe de travail «Expatriation» du GIP Info Retraite. Ces travaux ont permis d élaborer un Guide du conseiller pour les entretiens information retraite expatriation qui seront proposés aux assurés à partir du 1 er janvier Direction des Relations Internationales et de la Coordination

19 Activités internationales de l'assurance retraite À Bruxelles ESIP L European Social Institution Plateform est la représentation à Bruxelles des organismes obligatoires de protection sociale européens. Pour la France, les membres sont les caisses nationales d assurance maladie, vieillesse et famille, le régime des indépendants et le régime agricole. La Cnav participe aux travaux du Comité Pension de l Esip. Au sein de ce comité, les membres s informent des évolutions législatives réciproques, partagent leurs bonnes pratiques en matière de services aux assurés, prennent position sur des projets européens, commentent la jurisprudence européenne en matière de retraite. En 2013, la Cnav a présenté aux membres du Comité Pension la réforme des retraites Elle a également détaillé le fonctionnement du droit à l information en France. Depuis 2012, un consortium d experts des Pays-Bas, de la Finlande et du Danemark développe un portail d information retraite européen Track and trace your pension (TTYPE), financé par des fonds européens. Dans ce cadre, les travaux du GIP Info retraite ont suscité un intérêt particulier. REIF La représentation européenne des institutions françaises de sécurité sociale compte parmi ses membres les quatre branches de la sécurité sociale (Cnam, Cnav, Cnaf et Accoss), l Ucanss et l EN3S. En 2013, la Reif a accueilli un nouveau délégué permanent à Bruxelles, Arnaud Emeriau. La Cnav a travaillé avec les équipes de la Reif sur le projet de règlement relatif aux données personnelles et sur le projet de révision de la directive TVA. À Genève AISS L année 2013 était la dernière du triennum de l AISS. Au cours de cette année, la Cnav a participé à de nombreux rapports et conférences. Tout d abord, l étude réalisée par la Direction statistiques et prospective et de recherche de la Cnav portant sur la promotion et la garantie de l équité générationnelle a été présentée à Muscat (Sultanat d'oman) en février. Ensuite, début mai à Oslo (Norvège), s est tenu le premier séminaire de recherche de la nouvelle commission technique «Analyse des politiques et recherche en sécurité sociale». Il portait sur «Offrir des prestations adéquates et s adapter aux mégatendances». Enfin, le Forum régional de la sécurité sociale pour l Europe était organisé à Istanbul. La Cnav y a présenté «Adéquation et qualité des prestations et des services de la sécurité sociale en période de crise». Pour conclure le triennum et l année 2013, la Cnav a participé à l élaboration des thématiques qui seront traitées au cours des trois prochaines années à l AISS. Perspectives

20 Accueil de délégations une visite portant sur les réclamations transfrontalières France-Belgique. La Carsat Nord-Picardie, pôle de compétence pour la Belgique, était également présente. De même, dans le cadre de l'accord de coopération entre la Caisse nationale de sécurité sociale du Maroc (CNSS), la Cnav et la Carsat Sud-Est, pôle de référence pour le Maroc, deux responsables de la CNSS ont rencontré plusieurs directions de la Cnav. Dans ses missions, la Drico promeut le savoir-faire français en matière de retraite. Ainsi, au sein de la Direction, 2013 a été marquée par la poursuite du travail de coordination et réception de délégations étrangères. De février à décembre 2013, 14 délégations ont été reçues - un chiffre comparable à celui de l année précédente - ce qui confirme le fort intérêt pour l expertise de la Cnav et les spécificités du système de retraite français de la part d institutions de retraite étrangères. L accueil des délégations s est articulé autour de visites personnalisées et d études pour des groupes allant de 2 à 37 personnes. Les multiples rencontres ont mobilisé plusieurs directions de la Cnav, dont la Direction financière et comptable de l établissement, la Direction des statistiques, prospective et recherche, la Direction de la coordination nationale, la Direction retraite et action sociale Île-de-France et la Directions nationale de l action sociale ainsi que d autres partenaires comme (le GIP SPSI, Pôle Emploi, etc.). Les objectifs et attentes des délégations ont été très variés. La présentation du système de retraite en France, le rôle, les missions et l efficience de la Cnav, les enjeux et les dernières réformes françaises représentent les thèmes principaux des sollicitations. À ces thématiques s ajoutent des demandes plus spécifiques comme les réponses apportées par la France pour faire face au vieillissement de sa population, prévenir et retarder la dépendance. C était le cas de la visite de hauts fonctionnaires et chercheurs du Japon. Dans le cadre du développement des systèmes de retraite et de la coopération bilatérale entre institutions de retraite, quatre représentants du Collège des Médiateurs pour les pensions en Belgique ont été reçus à Paris pour Les échanges ont porté sur les outils de la maîtrise du risque et du contrôle interne et un programme de visites des départements de contrôle technique et de gestion des comptes retraite leur a été proposé. Il est à noter qu en 2014, deux autres visites de la CNSS sont programmées, l'une portera sur l'évaluation actuarielle de la branche retraite, l'autre sur le contrôle des conditions de droit aux prestations sociales. Un fort intérêt pour l'expertise de la Cnav Ces rencontres entre des personnels de la branche retraite et des interlocuteurs étrangers aussi variés que la Ministre en charge des Affaires sociales de l'île Maurice, les Ministres de l'emploi et des Affaires sociales des régions russes, les hauts fonctionnaires mexicains, les parlementaires saoudiens et les représentants syndicaux allemands, ou encore, pour la deuxième année d'affilé, des étudiants américains en formation à l international, permettent une coopération approfondie avec des partenaires de premier ordre. 20 Direction des Relations Internationales et de la Coordination

Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas

Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas Sommaire Qu est-ce que la pension AOW? 2 A qui est destinée la pension AOW? 2 Quand aurez-vous droit à la pension AOW? 4 Résider dans un pays et travailler

Plus en détail

LA GESTION ADMINISTRATIVE DU RETOUR DES EXPATRIES

LA GESTION ADMINISTRATIVE DU RETOUR DES EXPATRIES ADILE Hayette GIFFARD Claire OCKMAN Maëva par le groupe NOUVELLE ZELANDE Au terme de toute expatriation et lors d un retour en France, vous serez amenés à effectuer diverses démarches administratives :

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

II. Qui sommes nous? Le régime général de retraite. (salariés du secteur privé)

II. Qui sommes nous? Le régime général de retraite. (salariés du secteur privé) II. Qui sommes nous? Le régime général de retraite (salariés du secteur privé) 11 La sécurité sociale française La CNAV est l organisme national de la branche retraite du régime général. Niveau national

Plus en détail

Veufs MARS 2015. Veuvage, vos droits. B Retraite de réversion. B Allocation de veuvage. B Autres prestations

Veufs MARS 2015. Veuvage, vos droits. B Retraite de réversion. B Allocation de veuvage. B Autres prestations Veufs MARS 2015 Veuvage, vos droits B Retraite de réversion B Allocation de veuvage B Autres prestations Veuvage, vos droits À la perte de votre conjoint, de nombreuses démarches sont à accomplir. L Assurance

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC Ministère de l'emploi et de la Formation Professionnelle

ROYAUME DU MAROC Ministère de l'emploi et de la Formation Professionnelle ROYAUME DU MAROC Ministère de l'emploi et de la Formation Professionnelle COUVERTURE SOCIALE AU MAROC COUVERTURE SOCIALE AU MAROC - Régime de sécurité sociale; - Régime du RCAR; - Code de la couverture

Plus en détail

La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS

La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS CAAMI Service Relations internationales (iri.enquete@caami.be) www.caami.be Introduction La Caisse Auxiliaire d Assurance Maladie-Invalidité

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail

«La réforme des retraites en France» Présentation de Gérard Rivière Rencontres de l AFERP1, 18 février 2014, GIE AGIRC-ARRCO

«La réforme des retraites en France» Présentation de Gérard Rivière Rencontres de l AFERP1, 18 février 2014, GIE AGIRC-ARRCO «La réforme des retraites en France» Présentation de Gérard Rivière Rencontres de l AFERP, 8 février 204, GIE AGIRC-ARRCO Ref : 204-7 Le 8 février 204, Gérard Rivière, Directeur de la Caisse Nationale

Plus en détail

La mise en œuvre de la coordination entre la CNAV. et les régimes de retraite étrangers CNAV

La mise en œuvre de la coordination entre la CNAV. et les régimes de retraite étrangers CNAV CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 23 mai 2012 à 9 h 30 «Coopération et coordination en matière de retraite entre la France et l'étranger» Document N 3 Document de travail, n engage

Plus en détail

L assurance retraite en France. Armand LOTZER 14/10/2013

L assurance retraite en France. Armand LOTZER 14/10/2013 L assurance retraite en France Armand LOTZER 14/10/2013 La CARSAT d Alsace Moselle : la gestion des prestations d assurance vieillesse près de 5 milliards versés à 685.000 retraités en 2012, dont 22.400

Plus en détail

Pôle emploi international Service juridique Expaconseil. La protection sociale du salarié en poste à l étranger

Pôle emploi international Service juridique Expaconseil. La protection sociale du salarié en poste à l étranger La protection sociale du salarié en poste à l étranger La sécurité sociale française distingue deux statuts : le détachement et l expatriation. Pour résumer il est possible de dire que le détacher reste

Plus en détail

L activité de la branche Retraite Point presse 21 mai 2015

L activité de la branche Retraite Point presse 21 mai 2015 L activité de la branche Retraite Point presse 21 mai 2015 Contacts presse Frédérique Garlaud - 06 29 70 20 21 Virginie Rault - 06 82 30 00 32 Philippe Bainville 06 82 30 25 63 presse@cnav.fr @Cnav_actu

Plus en détail

Régimes publics de retraite État de la situation. Perspectives des différents régimes publics de retraite. Plan

Régimes publics de retraite État de la situation. Perspectives des différents régimes publics de retraite. Plan Régimes publics de retraite État de la situation Perspectives des différents régimes publics de retraite 79 e congrès de l ACFAS 10 mai 2011 Plan Portrait des régimes publics de retraite La pression démographique

Plus en détail

Les salariés détachés à l étranger, un statut social et fiscal particulier?

Les salariés détachés à l étranger, un statut social et fiscal particulier? Les salariés détachés à l étranger, un statut social et fiscal particulier? Sommaire 2 S O M M A I R E PAGES Définitions 3 Législation du travail 4 Protection sociale 5 Cotisations sociales 6 Statut fiscal

Plus en détail

Pour tout savoir sur la retraite " à la française " dans le monde entier. Des solutions d avenir au quotidien

Pour tout savoir sur la retraite  à la française  dans le monde entier. Des solutions d avenir au quotidien Pour tout savoir sur la retraite " à la française " dans le monde entier Des solutions d avenir au quotidien Ce guide s adresse aux salariés travaillant hors de leur pays d origine et à leur employeur.

Plus en détail

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits Salariés FÉVRIER 2014 Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits B Les majorations de durée d assurance B Le congé parental B La majoration pour 3 enfants Vous avez eu ou élevé des enfants Vous avez

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational

Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Soutien au Processus de Rabat sur la Migration et le Développement Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Rabat, (Maroc) 31 mars 1 er avril

Plus en détail

Rappels sur les missions, l évolution des populations couvertes et les engagements stratégiques

Rappels sur les missions, l évolution des populations couvertes et les engagements stratégiques DOSSIER DE PRESSE Point presse du 2 juillet 2013 ANNEXES Rappels sur les missions, l évolution des populations couvertes et les engagements stratégiques www.rsi.fr Une mission : assurer la protection sociale

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

ENQUETE. ANALYSE des RESULTATS

ENQUETE. ANALYSE des RESULTATS ENQUETE La Gestion de la Retraite dans le Cadre de la Mobilité Internationale Dans le cadre du 19 ème Salon de la Mobilité Internationale AVENIR EXPAT Etude réalisée par la Direction Internationale de

Plus en détail

SOMMAIRE MANUEL «MOBILITÉ INTERNAT I O N A L E»

SOMMAIRE MANUEL «MOBILITÉ INTERNAT I O N A L E» I MAJ.6.05 SOMMAIRE MANUEL «MOBILITÉ INTERNAT I O N A L E» I - EXPAT R I E S - DETA C H E S A - CONTRAT DE TRAVAIL INTERNATIONAL Index alphabétique A Contrat de travail du salarié français dans le cadre

Plus en détail

I. Les dates clés à connaître

I. Les dates clés à connaître NOTE D INFORMATION 2013/27 du 23 décembre 2013 SOCIAL : Protection sociale complémentaire : les modifications à venir en 2014 Il est urgent de s en occuper I. Les dates clés à connaître Les employeurs

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

Retraité d un régime français d assurance vieillesse

Retraité d un régime français d assurance vieillesse Retraité d un régime français d assurance vieillesse Bulletin d adhésion Identification N de Sécurité sociale Nom... Nom de jeune fille... Prénoms... Date de naissance... Lieu... Nationalité... Je suis

Plus en détail

RECAPITULATIF DES PROPOSITIONS

RECAPITULATIF DES PROPOSITIONS 77 RECAPITULATIF DES PROPOSITIONS PROPOSITIONS THEMATIQUES LOGEMENT 1. Mieux faire connaître aux personnes propriétaires de leur logement en France et s établissant temporairement à l étranger : 1 les

Plus en détail

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Le remboursement des frais de soins reçus à l étranger

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Le remboursement des frais de soins reçus à l étranger CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES Le remboursement des frais de soins reçus à l étranger Mise à jour : mai 2014 Le remboursement des frais de soins reçus à l étranger Vous êtes agent RATP,

Plus en détail

MSH INTERNATIONAL pour le compte de l ASFE

MSH INTERNATIONAL pour le compte de l ASFE 2014 RELAIS EXPAT L ASSURANCE SANTÉ EN COMPLÉMENT DE LA POUR EXPATRIÉS MSH INTERNATIONAL pour le compte de l ASFE L ASSURANCE SANTÉ SANS FRONTIÈRES Le contrat Relais Expat de l ASFE : pourquoi vous couvrir?

Plus en détail

CONFÉRENCE Français du Monde - ADFE

CONFÉRENCE Français du Monde - ADFE CONFÉRENCE Français du Monde - ADFE La Retraite des Français des Etats-Unis 24 mai 2011 www.adfe.org/newyork 1 Au sommaire Conséquences de la récente réforme des retraites françaises Cumul des retraites

Plus en détail

Projet financé par l'ue

Projet financé par l'ue Soutien au Processus de Rabat sur la Migration et le Développement Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Rabat,(Maroc)31mars 1 er avril2011

Plus en détail

Les Règles Contraignantes d Entreprise francophones (RCEF) Foire aux questions (FAQ) Version pour les entreprises décembre 2014

Les Règles Contraignantes d Entreprise francophones (RCEF) Foire aux questions (FAQ) Version pour les entreprises décembre 2014 Les Règles Contraignantes d Entreprise francophones (RCEF) Foire aux questions (FAQ) Version pour les entreprises décembre 2014 Résumé Ce document a été rédigé à l attention des entreprises candidates

Plus en détail

La protection sociale obligatoire du chef d entreprise indépendant

La protection sociale obligatoire du chef d entreprise indépendant La protection sociale obligatoire du chef d entreprise indépendant www.rsi.fr Le RSI a pour mission d assurer la protection sociale obligatoire de 6,1 millions de chefs d entreprise indépendants actifs

Plus en détail

Salon des transfrontaliers mars 2015. Caisse d assurance retraite et de la santé au travail

Salon des transfrontaliers mars 2015. Caisse d assurance retraite et de la santé au travail Salon des transfrontaliers mars 2015 Caisse d assurance retraite et de la santé au travail La retraite du régime général La Sécurité Sociale Maladie - AT/MP Maternité - Invalidité Vieillesse Décès Charges

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

Dossier de presse 30 mars 2012. Création de la Carsat Alsace-Moselle www.carsat-alsacemoselle.fr

Dossier de presse 30 mars 2012. Création de la Carsat Alsace-Moselle www.carsat-alsacemoselle.fr Dossier de presse 30 mars 2012 Création de la Carsat Alsace-Moselle www.carsat-alsacemoselle.fr Création de la Carsat Alsace-Moselle La démarche de fusion de la CRAM et de la CRAV trouve son origine dans

Plus en détail

Des allocations de solidarité

Des allocations de solidarité Retraités juin 205 Des allocations de solidarité Aspa ASI Des allocations de solidarité Vous êtes retraité et vous avez de faibles revenus? Vous pouvez peut-être bénéficier de l allocation de solidarité

Plus en détail

AUGMENTATION DE CAPITAL 2014 RESERVEE AUX ADHERENTS DU PLAN D EPARGNE DU GROUPE SAINT-GOBAIN

AUGMENTATION DE CAPITAL 2014 RESERVEE AUX ADHERENTS DU PLAN D EPARGNE DU GROUPE SAINT-GOBAIN Compagnie de Saint-Gobain Les Miroirs 18, avenue d'alsace (92400) Courbevoie France S.A. au capital de 2 220 707 160 542 039 532 R.C.S. Nanterre Le 21 mars 2014 Communiqué AUGMENTATION DE CAPITAL 2014

Plus en détail

La retraite pour pénibilité

La retraite pour pénibilité Salariés MAI 2012 La retraite pour pénibilité Conditions Démarches La retraite pour pénibilité Un dispositif de retraite pour pénibilité a été créé par la réforme des retraites de 2010. Il permet aux assurés

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO LE LIVRET DU RETRAITÉ. n o 2. Le livret du retraité

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO LE LIVRET DU RETRAITÉ. n o 2. Le livret du retraité GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO LE LIVRET DU RETRAITÉ Guide salariés n o 2 MARS 2015 Le livret du retraité Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés... 4 Points de repères... 8 Points

Plus en détail

Prévoyance et complémentaire santé : les modifications de la loi relative à la sécurisation de l emploi

Prévoyance et complémentaire santé : les modifications de la loi relative à la sécurisation de l emploi Prévoyance et complémentaire santé : les modifications de la loi relative à la sécurisation de l emploi SYNTHESE D EXPERTS Juillet 2013 SOMMAIRE 1 Généralisation de la couverture complémentaire santé...

Plus en détail

Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational

Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Soutien au Processus de Rabat sur la Migration et le Développement Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Rabat, (Maroc) 31 mars 1 er avril

Plus en détail

Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 2004 et 2013

Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 2004 et 2013 R EGARD SUR... Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 24 et 213 (application des règlements (CEE) n 148/71 puis (CE) n 883/24) Chaque année, les paiements effectués par la France en application

Plus en détail

Pouvez-vous prendre votre retraite avant l âge légal?

Pouvez-vous prendre votre retraite avant l âge légal? t n a t i c e t Salariés SEPTEMBRE 2014 E R a t r i no uveau té e pé i i c 20 14 Pouvez-vous prendre votre retraite avant l âge légal? a n p i é e e r e t r a i t B Conditions B Trimestres retenus B Démarches

Plus en détail

«Les financements exports» ou comment en bénéficier, comment s y retrouver?

«Les financements exports» ou comment en bénéficier, comment s y retrouver? «Les financements exports» ou comment en bénéficier, comment s y retrouver? Mme BLEYER et M. LEMESRE (Banque Populaire) M. BREHIER (Oséo) M. BRUN (Coface) M. HAM (DIRRECTE) Sommaire 1. Je m informe Grâce

Plus en détail

Risque et assurance vieillesse

Risque et assurance vieillesse Risque et assurance vieillesse Plan d Intervention > La protection sociale La protection sociale entre assurance et solidarité La protection sociale en chiffres Le projet de Loi de Financement de la Sécurité

Plus en détail

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 Site de L'Ambassade Modalités d obtention d un visa Si vous êtes de nationalité française ou ressortissant

Plus en détail

Personnel. Composition de l effectif du Secrétariat de l Agence. Rapport du Directeur général

Personnel. Composition de l effectif du Secrétariat de l Agence. Rapport du Directeur général L atome pour la paix Conseil des gouverneurs Conférence générale GOV/2015/46-GC(59)/16 19 août 2015 Réservé à l usage officiel Point 8 b) i) de l ordre du jour provisoire du Conseil des gouverneurs (GOV/2015/43)

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/12/INF/4 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 3 OCTOBRE 2013 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Douzième session Genève, 18 21 novembre 2013 RÉSUMÉ DE L ÉTUDE SUR LA PROPRIÉTÉ

Plus en détail

La coordination des soins de santé en Europe

La coordination des soins de santé en Europe La coordination des soins de santé en Europe Droits des personnes assurées et des membres de leur famille selon les règlements (CE) n 883/2004 et (CE) n 987/2009 La coordination des soins de santé en

Plus en détail

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER BOURSES SCOLAIRES au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER ÉTABLISSEMENT PUBLIC NATIONAL À CARACTÈRE ADMINISTRATIF SOUS

Plus en détail

LA SECURITE SOCIALE EN FRANCE

LA SECURITE SOCIALE EN FRANCE LA SECURITE SOCIALE EN FRANCE La Sécurité sociale française, créée en 1945, repose sur le principe de la solidarité nationale où chacun est aidé pour faire face aux aléas de la vie. Ainsi, elle couvre

Plus en détail

Mobilité de l enseignement supérieur

Mobilité de l enseignement supérieur Mobilité de l enseignement supérieur Guide financier 2014 1 SOMMAIRE Introduction... 3 Le calcul de la subvention par l agence... 4 Utilisation de la subvention par l établissement... 7 Exemple d allocation

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.277/ESP/4 (Add.1) 277 e session Conseil d administration Genève, mars 2000 Commission de l'emploi et de la politique sociale ESP QUATRIÈME QUESTION À L ORDRE DU JOUR

Plus en détail

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière La BRI Au service de la stabilité monétaire et financière Fondée le 17 mai 1930, la BRI est la plus ancienne organisation financière internationale. Outre son siège social, à Bâle (Suisse), elle possède

Plus en détail

LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI»

LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI» LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI» La SOPARFI n'est pas régie par une loi spécifique, mais se définit comme une société de capitaux luxembourgeoise soumise à une fiscalité tant directe

Plus en détail

Qui dirige la Sécurité sociale?

Qui dirige la Sécurité sociale? Qui dirige la Sécurité sociale? 1. Pourquoi se poser la question? «La tradition française en matière de Sécurité sociale n est pas une tradition d étatisme bureaucratique [ ] C est pourquoi la législation

Plus en détail

Mesdames et Messieurs les Secrétaires généraux,

Mesdames et Messieurs les Secrétaires généraux, R É P U B L IQ U E FR A N Ç A IS E LIBERTÉ - ÉGALITÉ - FRATERNITÉ SERVICE DES AFFAIRES EUROPÉENNES Le Directeur Paris, le 24 janvier 2014 Discours de M. Jean-Pierre BLOCH, Directeur du Service des Affaires

Plus en détail

0.941.291 relative à l établissement d un bureau international des poids et mesures

0.941.291 relative à l établissement d un bureau international des poids et mesures Texte original 0.941.291 Convention relative à l établissement d un bureau international des poids et mesures Conclue à Paris le 20 mai 1875 Approuvée par l Assemblée fédérale le 2 juillet 1875 1 Instruments

Plus en détail

La Sécurité sociale en Gironde. collaborateurs. accompagnent les Girondins tout au long de leur vie

La Sécurité sociale en Gironde. collaborateurs. accompagnent les Girondins tout au long de leur vie La Sécurité sociale 4 049 collaborateurs accompagnent les Girondins tout au long de leur vie Connaître la Sécurité sociale La Sécurité sociale est le service public qui protège chacun contre les risques

Plus en détail

en toute simplicité!

en toute simplicité! BIEN COMPRENDRE LES NOUVELLES RÉFORMES DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ. en toute simplicité! 1 LA GÉNÉRALISATION DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ D ici le 1 er janvier 2016, toutes les entreprises devront mettre

Plus en détail

Protection sociale. 1 Les différents régimes de protection sociale en France

Protection sociale. 1 Les différents régimes de protection sociale en France Protection sociale La multiplicité des régimes de protection sociale conduit les pluriactifs à des situations administratives complexes : chacune de leurs activités les rattache à une caisse spécifique.

Plus en détail

Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre déclaration. Nous sommes là pour vous aider. Pour nous contacter : cerfa

Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre déclaration. Nous sommes là pour vous aider. Pour nous contacter : cerfa Nous sommes là pour vous aider Déclaration en vue de la répartition entre les parents des trimestres d assurance retraite attribués pour chaque enfant né ou adopté Cette notice a été réalisée pour vous

Plus en détail

- Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document.

- Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document. U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES - Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document. - Pour une demande d admission

Plus en détail

Hérault. Les chiffres clés

Hérault. Les chiffres clés Hérault Les chiffres clés 1 2011 La Caisse d assurance retraite et de la santé au travail est aux côtés des salariés, des entreprises des retraités Préparation et paiement de la retraite et Aide et accompagnement

Plus en détail

FINANCEMENT DES RISQUES PROFESSIONNELS. CHU de la TIMONE UE «ORGANISATION DE LA SECURITE SOCIALE»

FINANCEMENT DES RISQUES PROFESSIONNELS. CHU de la TIMONE UE «ORGANISATION DE LA SECURITE SOCIALE» FINANCEMENT DES RISQUES PROFESSIONNELS CHU de la TIMONE UE «ORGANISATION DE LA SECURITE SOCIALE» Intervenant : Jean-Jacques LANTONNET Expert Tarification AT-MP Direction des Risques Professionnels Caisse

Plus en détail

Nom. les. autres États. n de l aviation. Organisation. ATConf/6-WP/49 14/2/12. Point 2 : 2.2. Examen de. des accords bilatéraux. consultées.

Nom. les. autres États. n de l aviation. Organisation. ATConf/6-WP/49 14/2/12. Point 2 : 2.2. Examen de. des accords bilatéraux. consultées. Nom Organisation n de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL ATConf/6-WP/49 14/2/12 SIXIÈME CONFÉRENCE MONDIALE DE TRANSPORT AÉRIEN Montréal, 18 22 mars 2013 Point 2 : 2.2 Examen de questions

Plus en détail

Essentiels de la retraite 19 juin 2014 ATELIER SOCIETAL. Retraite une question de genre?

Essentiels de la retraite 19 juin 2014 ATELIER SOCIETAL. Retraite une question de genre? Essentiels de la retraite 19 juin 2014 ATELIER SOCIETAL Retraite une question de genre? Françoise KLEINBAUER France Retraite Corinne ESPIARD - Codifinance Sommaire Plantons le décor Quels rôles pour les

Plus en détail

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Résultats annuels 2014 des dispositifs permanents d enquêtes dans les aéroports, dans les trains et sur les aires d autoroutes

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS PROTECTION SOCIALE

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS PROTECTION SOCIALE PROTECTION SOCIALE ASSURANCE MALADIE, MATERNITÉ, DÉCÈS MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS, DE LA FONCTION

Plus en détail

Guide. Frontalier. Suisse

Guide. Frontalier. Suisse Guide Frontalier du Suisse Sommaire A. Généralités 3 1. L accord sur la libre circulation des personnes 3 2. Le droit d option 5 B. Je pars travailler en Suisse et j habite en France 7 1. Quel est mon

Plus en détail

Les mesures en faveur de

Les mesures en faveur de Les mesures en faveur de l attractivité Invest in France La France est une destination de premier ordre pour les investissements directs étrangers. Elle accueille sur son sol plus de 0 000 entreprises

Plus en détail

TITRE I DISPOSITIONS GENERALES. Article 1 Définitions

TITRE I DISPOSITIONS GENERALES. Article 1 Définitions Arrangement administratif relatif à l application de la Convention sur la sécurité sociale entre le Royaume de Belgique et la République Fédérative du Brésil (Entrée en vigueur le 01-12-2014, publié au

Plus en détail

Informations générales

Informations générales PHARMACEUTICAL INSPECTION CONVENTION PHARMACEUTICAL INSPECTION CO-OPERATION SCHEME Informations générales PS/INF 71/2012 26 septembre 2012 Le schéma de coopération dans le domaine de l inspection pharmaceutique

Plus en détail

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE par John P. Martin, Martine Durand et Anne Saint-Martin* Audition

Plus en détail

PROTECTION SOCIALE DES EXPATRIES

PROTECTION SOCIALE DES EXPATRIES Assurances Collectives Catalogue des produits 4. Expatriés 4.2 Protection sociale des expatriés PROTECTION SOCIALE DES EXPATRIES 2. Protection sociale des expatriés : Assurances à souscrire 2.1. Problématiques

Plus en détail

Protection sociale et responsabilité civile en France

Protection sociale et responsabilité civile en France Protection sociale et responsabilité civile en France Comment est assuré l étudiant stagiaire? Tous les stagiaires, sous couvert d une convention de stage, bénéficient d une protection contre le risque

Plus en détail

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Alors que les concertations sur la réforme des retraites sont actuellement en cours, l Assurance retraite, premier

Plus en détail

Liste des accords internationaux de sécurité sociale auxquels la France est Partie

Liste des accords internationaux de sécurité sociale auxquels la France est Partie Liste des accords internationaux de sécurité sociale auxquels la France est Partie Mise à jour : Juillet 2015 Direction de la Documentation et de la Communication Centre des Liaisons Européennes et Internationales

Plus en détail

Mobilisation en faveur de l emploi des seniors

Mobilisation en faveur de l emploi des seniors Mobilisation en faveur de l emploi des seniors Mesures retenues par le Gouvernement à l issue de la concertation avec les partenaires sociaux dans le cadre du rendez-vous 2008 sur les retraites Dès la

Plus en détail

DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET. 18 juin 2008. Session ministérielle

DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET. 18 juin 2008. Session ministérielle DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET 18 juin 2008 Session ministérielle OCDE 2008 DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET 5 DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE

Plus en détail

L EXPERIENCE DE LA NEGOCIATION EUROPEENNE CHEZ TOTAL

L EXPERIENCE DE LA NEGOCIATION EUROPEENNE CHEZ TOTAL L EXPERIENCE DE LA NEGOCIATION EUROPEENNE CHEZ TOTAL Plan : Introduction I.- Le Dialogue Social européen et son cadre La négociation européenne : - pour l entreprise - pour les partenaires sociaux Les

Plus en détail

Exporter où et comment? : Vous accompagner à l international jeudi 24 septembre 2015 Les activités de Business France Export : Le développement international des entreprises Invest : La prospection et

Plus en détail

Professions indépendantes. Vos prestations maladie

Professions indépendantes. Vos prestations maladie Professions indépendantes Vos prestations maladie Édition 2012 Vos prestations maladie Sommaire Quels sont les bénéficiaires de l assurance maladie? 3 Comment bénéficier des prestations? 4 Quels sont les

Plus en détail

Édito. Bonne lecture! Catherine DI FOLCO, Présidente du Centre de gestion de la fonction publique territoriale du Rhône et de la Métropole de Lyon

Édito. Bonne lecture! Catherine DI FOLCO, Présidente du Centre de gestion de la fonction publique territoriale du Rhône et de la Métropole de Lyon Édito L année 2014 a constitué pour le Centre de gestion du Rhône et de la Métropole de Lyon une année forte d évolutions et de renouvellement avec en parallèle la poursuite des nombreuses activités qui

Plus en détail

> Guide 28 juillet 2008

> Guide 28 juillet 2008 > Guide 28 juillet 2008 Le travailleur frontalier Dans notre région frontalière, environ 5600 personnes résidant en Belgique traversent chaque jour la frontière pour venir travailler en France. Se pose

Plus en détail

Pouvez-vous prendre votre retraite avant l âge légal?

Pouvez-vous prendre votre retraite avant l âge légal? Salariés SEPTEMBRE 2014 nouveauté 2014 Pouvez-vous prendre votre retraite avant l âge légal? etraite anticipée anticipée rretraite B Conditions B Trimestres retenus B Démarches 1 B Les conditions Si vous

Plus en détail

TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE

TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE ORGANISATION FOR ECONOMIC CO-OPERATION AND DEVELOPMENT TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE 14-15 septembre 2006 Séoul, Corée Déclaration de Séoul (version définitive) CENTRE

Plus en détail

45 pays 5 continents 75% de la production mondiale de vin

45 pays 5 continents 75% de la production mondiale de vin L OIV: Etats membres 45 pays 5 continents 75% de la production mondiale de vin MEMBRES: Afrique du Sud, Algérie, Allemagne, Argentine, ARY Macédoine, Australie, Autriche, Belgique, Bosnie-et-Herzégovine,

Plus en détail

Le PACK Expat CFE. Retraite. Offre individuelle

Le PACK Expat CFE. Retraite. Offre individuelle Le PACK Expat CFE RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE Retraite Dès lors que vous êtes expatrié, votre affiliation à l ensemble des régimes de retraite français devient facultative. Et en matière de retraite,

Plus en détail

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE Source: Eurostat, 2014, sauf indication contraire Les données se rapportent aux ressortissants de pays tiers, dont le lieu de résidence habituel se trouvait dans un pays hors

Plus en détail

LE DÉTACHEMENT ET L EXPATRIATION

LE DÉTACHEMENT ET L EXPATRIATION LE DÉTACHEMENT ET L EXPATRIATION Alice FAGES Infodoc-experts Quand une entreprise française envoie un salarié à l étranger pour y travailler, elle doit se préoccuper des conséquences de cette décision

Plus en détail

MSH INTERNATIONAL pour le compte de l ASFE

MSH INTERNATIONAL pour le compte de l ASFE 2014 RELAIS EXP A T L ASSURANCE SANTÉ EN COMPLÉMENT DE LA POUR EXPATRIÉS MSH INTERNATIONAL pour le compte de l ASFE L ASSURANCE SANTÉ SANS FRONTIÈRES Le contrat Relais Expat de l ASFE : pourquoi vous couvrir?

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 Entrée en vigueur : L Accord est entré en vigueur le 30 janvier 1945. Situation : 130 parties. Cette liste

Plus en détail

Axes de travail et plan d action 2015

Axes de travail et plan d action 2015 19 novembre 2014 Axes de travail et plan d action 2015 SOMMAIRE Introduction... 3 Partager l information sur les métiers, l emploi et la formation professionnelle en LR ; être plus utile et plus accessible...

Plus en détail

FISCALITÉ COMPARÉE : LA TRANSMISSION D ENTREPRISE. Master 223 Droit du patrimoine professionnel Université Paris Dauphine

FISCALITÉ COMPARÉE : LA TRANSMISSION D ENTREPRISE. Master 223 Droit du patrimoine professionnel Université Paris Dauphine FISCALITÉ COMPARÉE : LA TRANSMISSION D ENTREPRISE Master 223 Droit du patrimoine professionnel Université Paris Dauphine Clément DORNIER Caroline FERTÉ Audrey LEGRAND Marie-Anne MILAN 1 UN ÉVENTAIL DE

Plus en détail

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada Documents constitutifs Dans le présent document, les termes utilisés au masculin incluent le féminin et inversement. Comité sur l informatique Diffuser

Plus en détail