Milles pattes, le premier pédibus Foyalla

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Milles pattes, le premier pédibus Foyalla"

Transcription

1

2 Milles pattes, le premier pédibus Foyalla Editorial MEDIADOM a souhaité mettre en place le pedibus qui se veut une action novatrice dans son approche et qui dans ses objectifs engage trois axes d action importants : - L implication éco citoyenne - La santé des enfants - Et le partenariat d éducation avec l école Quel est l intérêt du PEDIBUS? Le PEDIBUS est une action éco-citoyenne qui prend sens à la fois dans la sensibilisation générale à l écologie et dans les déclinaisons en termes de politiques publiques qui l accompagne de manière croissante. En redonnant sens au trajet quotidien entre la maison et l école, il s agit véritablement de marcher sur le chemin d une école de la vie Le PEDIBUS permet, à notre niveau, d améliorer notre qualité de vie en réduisant les émissions de gaz polluant (on sait que se sont les 3 premiers kilomètres qui sont les plus nocifs pour notre atmosphère), et en réduisant les tensions nées des embouteillages. On peut ainsi comprendre l effort que représente le fait de laisser la voiture à la maison et d emmener les enfants à pied à l école, en termes de contribution éco citoyenne Le PEDIBUS c est aussi agir sur la santé de nos enfants. Nous savons qu actuellement la question de l obésité est au cœur des questions de santé à la Martinique, avec son cortège de pathologies associées. Les organismes de santé recommandent de marcher régulièrement à raison de 30 min/jour. Nous impulsons à travers le PEDIBUS une nouvelle dynamique qui réconcilie les enfants et les parents avec l activité physique. Le PEDIBUS permet de renforcer ou de construire, quand elle n existe pas, la collaboration école-parents pour l éducation des enfants. C est véritablement l occasion de s impliquer dans une démarche de parents partenaires, d échanger lors des trajets ou encore arrivé à l école avec

3 is les parents ou les enseignants sur la vie scolaire. C est l occasion de proposer, de contribuer, de comprendre et renforcer l action éducative autour de cette institution. Pour conclure, je dirais que le PEDIBUS est une formidable opportunité de construire ensemble, de favoriser l intégration et la cohésion de groupe, c est une action réunificatrice des trois acteurs majeurs de l éducation de chacun de nos enfants qui sont les parents, les enseignants et les enfants. Enfin, je tiens à m adresser directement aux parents car le PEDIBUS est une nouvelle approche dans «L EDUCATION COLLECTIVE» et c est grâce à l implication de chaque parent que nous pourront inscrire le PEDIBUS dans le temps. >Remerciements : Je veux véritablement remercier Messieurs les directeurs des établissements scolaires et l ensemble de nos partenaires pour leur soutien et leur fort engagement ; Je souhaite remercier les parents délégués des comités d école pour leur investissement dans cette action ; Je souhaite remercier aussi chacun des enseignants qui s est mobilisé et fait passer l information auprès des enfants et de leurs parents. Je souhaite aussi remercier chaque parent ici présent qui s organise pour être chaque mardi aux côtes de leur enfant, et ainsi soutenir et développer ce projet d implication citoyenne et de partenariat d éducation avec l école. Sandrine PUISY, Présidente de MEDIADOM

4 Sommaire Un peu d histoire Le Pédibus (Qu est ce que c est?) 10 bonnes raisons de marcher ensemble vers l école La mascotte du Pédibus (concours de dessin par les élèves de CM2) Responsabilité et assurance Un plan pour gérer les déplacements Le rôle des acteurs Eduquer à l environnement Participation des parents ( la chartre du parent bénévole + témoignages ) Participation des élèves ( la chartre de l élève et témoignages ) La formation des parents encadrant Les partenaires Un projet Pédibus dans notre école Conclusion et perspectives. Page 4 Page 5 Page 6 Page 7 Page 9 Page 11 Page 13 Page 15

5 Un peu d histoire Né en 1976 au Danemark dans la ville d odensee, le programme «allerretour sécuritaire pour l école», est une réaction au problème d augmentation du nombre d accidents graves sur le chemin de l école. Résultat : en 3 ans, le taux annuel d accident est en baisse de 85%. Et l idée fait son chemin... En 1997, les Etats-Unis lancent une journée nationale appelée «Marchons vers l école». Puis c est au tour du Canada. Depuis, d autres pays ont pris conscience de l importance des déplacements domicile-école, et ont instauré le principe des pédibus.

6 Le Pédibus (Qu est ce que c est?) Un doux mode de déplacement... Le pédibus est un mode de ramassage scolaire. L enfant attend à un arret qu un groupe de marcheurs en herbe et de parents accompagnateurs volontaires viennent le chercher pour partir à l école... du bon pied! Les enfants peuvent redécouvrir les saisons, dialoguer avec leurs camarades, être séduits par la nature et même interpellés par les aménagemenst de leur environnement. Le pédibus c est aussi améliorer la sécurié des enfants aux abords des écoles. Moins il y aura de voitures et moins il y aura de risques d accidents... Educatifs, ils apprennent à traverser une rue, à appréhender les situations dangereuses, en bref, à devenir autonome.

7 10 bonnes raisons de marcher ensemble vers l école Amusant Educatif Bon pour la santé Anti stress AMUSANT Bon pour l environnement Economique Sûr Convivial Efficace et rapide

8 La mascotte du Pédibus (concours

9 de dessin par les élèves de CM2)

10 Responsabilité et assurance Les assurances individuelles et scolaires couvrent Pédibus, cette nouvelle façon d aller à l école. Il s agit d une entraide entre parents et les responsabilités ne sont pas différentes de celles que l on assume pour conduire les camara des de l enfant à un goüt ou une activité sportive. Si un enfant est bléssé sur le chemin de l école, le dommage corporel subi sera couvert par l assurance scolaire ou garantie individuelle-accident auxquelles les parents souscrivent. Si un enfant provoque un accident sur le trajet, la responsabilité civile des parents de l enfants fautif est couverte par l assurance scolaire ou par la responsabilité civile familiale. Les accompagnateurs bénévoles s engagent à respecter des consignes de sécurité pour les enfants. Les responsabiltés civiles ou pénales des accompagnateurs ne pourront êtres engagées qu en cas de faute commise au cours du trajet ayant entrainé un dommage grave. L accompagnateur vérifiera auprès de son assurance qu il est couvert en cas de dommages

11 causés à un tiers. Si une association porte le projet et le souhaite, elle prend en charge l assurance en vérifiants que les membres accompagnateurs son bien couverts par le contrat souscrits.

12 Un plan pour gérer les déplacements Dans la conduite du diagnostoc, la participation des élèves peut se traduire par la distribution d un questionnaire sur leur perception des différents mode de déplacements vers l école. Le sujet pourra ainsi être abordé en classe comme dans la cellule familiale. Les ensignants pourront les aider à comprendre les questions relatives à l environnement, la santé, l activité physique la sécurité... et les encourager à s exprimer (dessin ou récit) au sujet de ce qu ils remarquent en marchant, contrairement à ce qu ils manquent lorsqu ils sont en voiture. Comment créer une ligne Pédibus? Etablissez un plan de déplacements domicile-école : Constituer un groupe de travail : parents d élèves, équipe pédagogique, services municipaux, associations, enfants... Etablissez un diagnostic : enquêtes sur les habitudes de déplacement des familles, dia-

13 gnostic d accessabilité, périmètre... Retener la ou les actions les mieux adaptés à l école : Pédibus, autobus, cyclstes, transports en commun, co-voiturage...

14 Le rôle des acteurs Si l initiative du projet émane le plus souvent d un groupe de parents, la collectivité locale, des enseignants motivés ou un directeur d école peuvent aussi en prendre l initiative. Dans tous les cas, le projet doit être intégré en amont à un cadre de concertation et de participation de l ensemble des acteurs concernés qui doivent s associer dans une démarche partenariale : Les Parents : des acteurs centraux qui décident du mode de déplacements de leur enfants. Les enfants sont les acteurs à cibler pour initier des changements comportementaux pour les générations futures. La communauté éducative (l inspecteur départemental, le correspondant départemental délégué à la sécurité routière, les directeurs d établissement, le personnel enseignant, le personnel médico-social) : un rôle primordial car le projet peut être monté en classe avec leur soutien. De plus, leur message sur l écomobilité a un impact sur les enfants mais aussi les parents. La mairie : un acteur fédérateur qui apporte une assistance technique, financière... Les différentes associations : parents d élèves, cyclistes, randonneurs, éducation à l envi-

15 ronnement L autorité organisatrice de transports urbains : syndicat de transport, intercommunalité. La police municipale veille au respect des règles de sécurité aux abords de l école. Les centres sociaux sont des partenaires qui peuvent proposer des activités pédagogiques aux enfants pour faire avancer le projet.

16 L éducation à l environnement «L éducation à l environnement pour un développement durable doit être une composante importante de la formation initiale des élèves, dès leur plus jeune âge et tout le long de leur scolarité, pour leur permettre d acquérir des connaissances et des méthodes nécessaires pour se situer dans leur environnement et y agir de manière responsable.» L environnement peut être défini comme «l ensemble à un moment donné des aspects physiques, chimiques, biologiques et des facteurs sociaux et économiques susceptibles d avoir un effet direct ou indirect, immédiat ou à terme, sur les êtres vivants et les activités humaines» (circulaire n du 29 août 1977) Compte tenu de l âge des élèves de l école primaire, la priorité sera accordée à l éducation à l environnement. Cependant l enseignant gardera à l esprit que le concept de développement durable, qui ne sera qu effleuré, a pour objet d aboutir à un développement : - économiquement viable (satisfaction des besoins d une génération) ; - socialement équitable (solidarité entre les sociétés) ; - écologiquement reproductible. Ce concept conduit à prendre en compte trois perspectives :

17 - la dimension spatiale et temporelle ; - l analyse scientifique ; - la citoyenneté

18 Participation des parents ( la chartre du parent bénévole + témoignages ) Travailler avec des parents d élèves et leurs associations dès le lancement de l opération est fondamental. Sans eux, la pérénnisation des dispositf écomobiles est impossible. Choisir de participer à un projet type pédibus relève d un effort de solidarité et non de bénévolat. Obtenir l hadésion du plus grand nombre des parents pour que leur enfant utilise régulèrement le pédibus ou l autobus cycliste, est le facteur clef de la réussite du projet. Pour cela, il est nécessaire d informer toutes les familles le plus complètement sur L organisation : la grauitité La souplesse : les possibilités d accompagnemts en fonction des disponibilités de chacun : une fois par semaine voire une fois par quinzaine, accompagnemt sur seulement une portion de trajet... Les parents doivent participer activement (seuls ou avec le soutien de la municipalité et / ou d un bureau d études) au montage Pedibus ou d un autobus cycliste et en assuer le fonctionnement régulier

19

en Bref Pédibus : Aller Pédibus c est : Pédibus en toute assurance :

en Bref Pédibus : Aller Pédibus c est : Pédibus en toute assurance : en Bref Une nouvelle façon d aller à l école : un ramassage organisé, à pied, d une caravane d enfants : C'est un groupe d'écoliers conduit à pied par des adultes (souvent des parents) bénévoles, qui suit

Plus en détail

Inventons de nouveaux chemins vers l'école!

Inventons de nouveaux chemins vers l'école! Inventons de nouveaux chemins vers l'école! Plans de déplacements vers l'école et écomobilité scolaire S o m m a i r e Pourquoi un Plan de déplacements vers l école 3 Des initiatives dans différents pays

Plus en détail

Le Pédibus. Petit guide, trucs et astuces

Le Pédibus. Petit guide, trucs et astuces Le Pédibus Petit guide, trucs et astuces Le chemin de l école s apprivoise! 2 C est en marchant tous les jours vers l école que l enfant apprend les règles de la circulation. Dès ses premiers pas d écolier,

Plus en détail

Le Pédibus. Petit guide, trucs et astuces. www.pedibus.ch et www.pedibus-geneve.ch informations & contacts: coordinatrice@pedibus-geneve.

Le Pédibus. Petit guide, trucs et astuces. www.pedibus.ch et www.pedibus-geneve.ch informations & contacts: coordinatrice@pedibus-geneve. Le Pédibus www.pedibus.ch et www.pedibus-geneve.ch informations & contacts: coordinatrice@pedibus-geneve.ch Petit guide, trucs et astuces Contacts Coordination du Pédibus (ATE-GAPP) Françoise Lanci-Montant,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DANS LE 7E ARRONDISSEMENT D UN PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE

DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DANS LE 7E ARRONDISSEMENT D UN PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DANS LE 7 E ARRONDISSEMENT D UN PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE MERCREDI 10 OCTOBRE 2007, A 11H00 SALLE LUMIERE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LYON CONTACTS PRESSE : Association

Plus en détail

L objectif final du Pédibus est d apprendre aux enfants à se rendre seuls, à pied, en toute sécurité, à l école.

L objectif final du Pédibus est d apprendre aux enfants à se rendre seuls, à pied, en toute sécurité, à l école. Un projet citoyen que les enfants adorent. Sain, gai, économique, convivial et écologique : Le Pédibus C est tout simple et ça marche comme un vrai bus, mais à pied. Explications L itinéraire est déterminé

Plus en détail

Guide méthodologique

Guide méthodologique Communauté d Agglomération de NIORT du GRAND NANCY PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS Plan de Déplacement Entreprise Guide méthodologique Septembre 2007 m u n i c i p a l i t é s e r v i c e 7 1, a v e n u e

Plus en détail

Modalités de fonctionnement du «Pédibus» CHARTE D ENGAGEMENT

Modalités de fonctionnement du «Pédibus» CHARTE D ENGAGEMENT Modalités de fonctionnement du «Pédibus» CHARTE D ENGAGEMENT Le Pédibus est un ramassage scolaire à pied encadré par des parents qui, dans un esprit d échange et de solidarité, se relaient chaque matin

Plus en détail

Des solutions efficaces, économiques, écologiques. Les professionnels de la mobilité durable

Des solutions efficaces, économiques, écologiques. Les professionnels de la mobilité durable Des solutions efficaces, économiques, écologiques Les professionnels de la mobilité durable Mobili-T et la gestion des déplacements Mobili-T, le Centre de gestion des déplacements du Québec métropolitain,

Plus en détail

Plan de Déplacements Entreprise. Objectifs et Méthodologie

Plan de Déplacements Entreprise. Objectifs et Méthodologie Plan de Déplacements Entreprise Objectifs et Méthodologie PDE Qu est-ce qu un Plan de Déplacement Entreprise Une démarche volontaire mise en place par un employeur pour optimiser les déplacements induits

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE JUMIÈGES

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE JUMIÈGES RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE JUMIÈGES I - RÈGLES GÉNÉRALES Article 1 - Le restaurant scolaire n a pas un caractère obligatoire, il a pour objet d assurer, dans les meilleures conditions

Plus en détail

Le transport actif : marcher pour se rendre à l école

Le transport actif : marcher pour se rendre à l école Le transport actif : marcher pour se rendre à l école Date : le 7 février 2005 Le transport scolaire Dans les politiques des commissions scolaires sur le transport scolaire, on établit une distance entre

Plus en détail

IL RESTE DES ENFANTS» ÉCOLES. Cécile Van Honsté. Fédération des Associations de Parents de l Enseignement Officiel ASBL

IL RESTE DES ENFANTS» ÉCOLES. Cécile Van Honsté. Fédération des Associations de Parents de l Enseignement Officiel ASBL Analyse FAPEO 2014 2015- - 5/15 7/15 «ROULEZ PLUS VITE, IL RESTE DES ENFANTS» LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE AUX ABORDS DES ÉCOLES Cécile Van Honsté Fédération des Associations de Parents de l Enseignement Officiel

Plus en détail

Inventons de nouveaux chemins vers l'école

Inventons de nouveaux chemins vers l'école Inventons de nouveaux chemins vers l'école Le Piedibus, mais qu'est-ce que c'est? Le Piedibus est un bus à pied. Des parents volontaires accompagnent à tour de rôle des enfants à pied à l'école. Comme

Plus en détail

Règlement intérieur de l établissement année 15-16

Règlement intérieur de l établissement année 15-16 Ecole Sainte Anne Saint Joachim 3 rue de Ker Anna 56400 Sainte Anne d'auray Règlement intérieur de l établissement année 15-16 Admission et inscription à l école Maternelle Tout enfant est admissible à

Plus en détail

Les déplacements une préoccupation collective

Les déplacements une préoccupation collective Les déplacements une préoccupation collective En constante augmentation sur notre territoire, les déplacements ont un impact environnemental, économique et social grandissant et de plus en plus préoccupant.

Plus en détail

Actions pédagogiques. Sous convention avec le Grand Lyon. Acoucité, le 29 Octobre 2004

Actions pédagogiques. Sous convention avec le Grand Lyon. Acoucité, le 29 Octobre 2004 Education à l Environnement Actions pédagogiques Sous convention avec le Grand Lyon Acoucité, le 29 Octobre 2004 I -Présentation de l association Les nuisances sonores représentent une préoccupation de

Plus en détail

Retours d expérience en covoiturage d entreprise. Les exemples de Nestlé, Disneyland, Motorola, Institut Gustave Roussy

Retours d expérience en covoiturage d entreprise. Les exemples de Nestlé, Disneyland, Motorola, Institut Gustave Roussy Retours d expérience en covoiturage d entreprise Les exemples de Nestlé, Disneyland, Motorola, Institut Gustave Roussy Covoiturage le plein d avantage Salariés Employeur Collectivité Economique Réduction

Plus en détail

Restaurant Scolaire d Ampuis REGLEMENT

Restaurant Scolaire d Ampuis REGLEMENT Restaurant Scolaire d Ampuis REGLEMENT Préambule : La commune d Ampuis organise un service de restauration destiné à accueillir les enfants de maternelle (service à table) et de primaire (sous forme de

Plus en détail

École primaire publique 32, rue de Bérentzwiller 68130 JETTINGEN Tél. : 03 89 68 07 60 RÈGLEMENT INTÉRIEUR

École primaire publique 32, rue de Bérentzwiller 68130 JETTINGEN Tél. : 03 89 68 07 60 RÈGLEMENT INTÉRIEUR École primaire publique 32, rue de Bérentzwiller 68130 JETTINGEN Tél. : 03 89 68 07 60 RÈGLEMENT INTÉRIEUR l. HORAIRES De 8h à 11h30 et de 13h30 à 16h00 les lundi, mardi, jeudi et vendredi Classe maternelle

Plus en détail

Les employés de la station pratiquent le covoiturage, des mesures d incitation sont en place

Les employés de la station pratiquent le covoiturage, des mesures d incitation sont en place Covoiturage en interne Les employés de la station pratiquent le covoiturage, des mesures d incitation sont en place Pour vos déplacements professionnels, le covoiturage aussi est un moyen efficace pour

Plus en détail

RENCONTRES ACADÉMIQUES DE L ÉDUCATION AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

RENCONTRES ACADÉMIQUES DE L ÉDUCATION AU DÉVELOPPEMENT DURABLE RENCONTRES ACADÉMIQUES DE L ÉDUCATION AU DÉVELOPPEMENT DURABLE TABLE RONDE sur la TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 6 décembre 2013 UNE PROBLEMATIQUE QUI REPOSE SUR UN CONSTAT TERRITORIAL ET EN INTERNE (2009)

Plus en détail

COMMUNE DE CANNES-ECLUSE REGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE

COMMUNE DE CANNES-ECLUSE REGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE COMMUNE DE CANNES-ECLUSE REGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE Le présent règlement définit les relations entre les enfants, les accompagnateurs et le personnel du restaurant scolaire. Il a pour finalité de

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents

REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents de la RESTAURATION SCOLAIRE MATERNELLE/ELEMENTAIRE Direction de l Education, de l Enfance et de la Réussite Educative Approuvé au Conseil Municipal

Plus en détail

GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui

GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui Présentation de l'étude GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui Présentation de l étude L association GEMA

Plus en détail

Plan d éducation au développement durable. Eduquer à la mobilité. Propositions de trois partenaires

Plan d éducation au développement durable. Eduquer à la mobilité. Propositions de trois partenaires Plan d éducation au développement durable Eduquer à la mobilité Propositions de trois partenaires Cadre de l action Développer l éco-citoyenneté dans la mise en œuvre des politiques publiques Plan d éducation

Plus en détail

Le Contrat Environnemental avec les Berruyers. L Agenda 21 de la Ville de Bourges

Le Contrat Environnemental avec les Berruyers. L Agenda 21 de la Ville de Bourges Le Contrat Environnemental avec les Berruyers L Agenda 21 de la Ville de Bourges Orléans 3 Juillet 2008 De la prise en compte de l environnement à celle du développement durable 1995 : élection de l équipe

Plus en détail

La STIB. Sur les rails du développement durable. www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles

La STIB. Sur les rails du développement durable. www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles La STIB Sur les rails du développement durable www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles Le développement durable occupe une place prépondérante dans le domaine des transports publics.

Plus en détail

Charte du transport actif des enfants et des jeunes du Canada

Charte du transport actif des enfants et des jeunes du Canada Charte du transport actif des enfants et des jeunes du Canada Aménager des collectivités saines et durables où le transport actif est la norme pour les enfants et les jeunes Nous, soussignés, reconnaissons

Plus en détail

Promouvoir des modes de déplacement alternatifs Compte rendu de l atelier A1 Mardi 02 Mars 2010 - Pays du Sundgau

Promouvoir des modes de déplacement alternatifs Compte rendu de l atelier A1 Mardi 02 Mars 2010 - Pays du Sundgau Promouvoir des modes de déplacement alternatifs Compte rendu de l atelier A1 Mardi 02 Mars 2010 - Pays du Ordre du jour Définition des objectifs Acteurs locaux présents Albert KRAFFT Jérémy RIEGEL Jean

Plus en détail

DE LE GUIDE LARENTREE 2015-2016

DE LE GUIDE LARENTREE 2015-2016 L E GUIDE D E L A RENTREE 2015-2016 Sommaire Edito Mesdames, Messieurs, chers parents d élèves, Vous trouverez dans ce guide une présentation des services concernant l accueil de vos enfants pendant l

Plus en détail

La réforme des 2012-2014

La réforme des 2012-2014 La réforme des 2012-2014 Éditorial p 3 Une réforme au bénéfice des enfants p 4 La méthode nantaise : la concertation et le dialogue p 6 Les nouveaux rythmes de la rentrée 2013 p 8 Évaluation de la réforme

Plus en détail

Mobilités Spatiales, Fluidité Sociale. Comment faire évoluer les routines de mobilité? Enseignements tirés des plans de déplacements d entreprise

Mobilités Spatiales, Fluidité Sociale. Comment faire évoluer les routines de mobilité? Enseignements tirés des plans de déplacements d entreprise Mobilités Spatiales, Fluidité Sociale Comment faire évoluer les routines de mobilité? Enseignements tirés des plans de déplacements d entreprise Mobilidée Plan de déplacements d entreprise, solutions pour

Plus en détail

Moto 125 Le nouvel espace dédié aux conducteurs de 125 cm3 sur les sites des associations Prévention Routière et Assureurs Prévention

Moto 125 Le nouvel espace dédié aux conducteurs de 125 cm3 sur les sites des associations Prévention Routière et Assureurs Prévention COMMUNIQUE DE PRESSE Paris - 19 mai 2011 Moto 125 Le nouvel espace dédié aux conducteurs de 125 cm3 sur les sites des associations Prévention Routière et Assureurs Prévention Embouteillages, problèmes

Plus en détail

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse Auribeau-sur-Siagne Grasse Mouans-Sartoux Pégomas La Roquette-sur-Siagne Préambule... Le besoin de retrouver ses racines, une alimentation plus sûre,

Plus en détail

Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants

Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants MISE EN GARDE Les informations contenues dans ce document visent strictement à faciliter

Plus en détail

Risques professionnels pour l entrepreneur : Comment les assurer? Michel BOYER Boyer & Morvilliers Assureurs

Risques professionnels pour l entrepreneur : Comment les assurer? Michel BOYER Boyer & Morvilliers Assureurs Risques professionnels pour l entrepreneur : Comment les assurer? Michel BOYER Boyer & Morvilliers Assureurs Sommaire : L Assurance : indispensable à la vie de l entreprise Un monde de risques Etre bien

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE *

POLITIQUE RELATIVE À LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE * POLITIQUE RELATIVE À LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE * 2011 Adoptée par le conseil d administration le 11 juin 2007, dernières modifications en 2011. PRÉAMBULE Le Cégep de

Plus en détail

Panorama. des agendas 21 locaux et des pratiques territoriales de développement durable. en France

Panorama. des agendas 21 locaux et des pratiques territoriales de développement durable. en France Panorama des agendas 21 locaux et des pratiques territoriales de développement durable en France Décembre 2009 TERRITOIRES AYANT DÉCLARÉ UN AGENDA 21 LOCAL - SEPTEMBRE 2009 En 2009, l Observatoire s est

Plus en détail

Pays Vallée de la Sarthe

Pays Vallée de la Sarthe PLAN D ACTIONS POUR LE CLIMAT ET LA TRANSITION ENERGÉTIQUE Contact Adeline Charré - 0 43 94 80 80 energie@vallee-de-la-sarthe.com Pourquoi se mobiliser contre le changement climatique? Une charte : pourquoi?

Plus en détail

Charte de partenariat «Du sport dès l'école»

Charte de partenariat «Du sport dès l'école» Charte de partenariat «Du sport dès l'école» Etablie entre les soussignés Monsieur Denis Toupry Directeur Académique des services de l Education nationale ou son représentant Monsieur David Thiberge Maire

Plus en détail

Créteil, le 30 octobre 2014. L inspectrice d académie, directrice académique des services départementaux de l éducation nationale du Val-de-Marne

Créteil, le 30 octobre 2014. L inspectrice d académie, directrice académique des services départementaux de l éducation nationale du Val-de-Marne Créteil, le 30 octobre 2014 L inspectrice d académie, directrice académique des services départementaux de l éducation nationale du Val-de-Marne à Mesdames et Messieurs les chefs d établissements du second

Plus en détail

Convention de Période de Formation en Milieu Professionnel PFMP N 2 Bac Professionnel ASSP Année de seconde

Convention de Période de Formation en Milieu Professionnel PFMP N 2 Bac Professionnel ASSP Année de seconde LYCEE JEAN-PAUL II 20, quai Pierre Brunel 78500 SARTROUVILLE Tél. : 01 39 57 10 95 Fax : 01 39 57 11 00 Année 2014-2015 Convention de Période de Formation en Milieu Professionnel PFMP N 2 Bac Professionnel

Plus en détail

01_INTRODUCTION_SE DÉPLACER SEUL EN TOUTE SÉCURITÉ

01_INTRODUCTION_SE DÉPLACER SEUL EN TOUTE SÉCURITÉ 01_INTRODUCTION_SE DÉPLACER SEUL EN TOUTE SÉCURITÉ CE QUE L'ENFANT DOIT COMPRENDRE La rue peut être un lieu dangereux. L enfant doit connaître les risques liés à sa petite taille pour agir en conséquence.

Plus en détail

QUESTIONNAIRE AUPRES DES COMMUNAUTES DE

QUESTIONNAIRE AUPRES DES COMMUNAUTES DE QUESTIONNAIRE AUPRES DES COMMUNAUTES DE COMMUNES / D'AGGLOMERATION NOM DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES / D'AGGLOMERATION : ADRESSE : TELEPHONE : FAX : COURRIEL : QUESTIONNAIRE REMPLI PAR : FONCTION :. POURQUOI

Plus en détail

«L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas»

«L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas» Énergie «L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas» La première fonction de l agriculture est la valorisation de l énergie solaire en énergie alimentaire par la photosynthèse.

Plus en détail

Appropriation et mise en œuvre du plan cancer par les villes-santé de l OMS.

Appropriation et mise en œuvre du plan cancer par les villes-santé de l OMS. Appropriation et mise en œuvre du plan cancer par les villes-santé de l OMS. Francine MORAT-VUONG Boulogne-Billancourt Vice-présidente du réseau français des villes santé de l OMS. LES VILLES S IMPLIQUENT

Plus en détail

QUALITE HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT

QUALITE HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT QUALITE HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT Normes iso 9001-V 2008 Réaliser des audits qualité internes Sauveteurs Secouristes du Travail SST Recyclage SST CHSCT de 300 salariés Renouvellement CHSCT en intra

Plus en détail

DECLARATION D ACCIDENT SCOLAIRE SECOND DEGRE

DECLARATION D ACCIDENT SCOLAIRE SECOND DEGRE Accident vie scolaire Accident E.P.S Pièces jointes : Certificat médical Témoignages DECLARATION D ACCIDENT SCOLAIRE SECOND DEGRE A retourner à: NOM et Prénoms de la victime Classe de l élève : Nom et

Plus en détail

Allons à l école Pouchelon autrement

Allons à l école Pouchelon autrement Pourquoi privilégier la marche à pied, le vélo, les transports en commun? Pour l'air Aller à pied ne crée pas de pollution. Moins d'encombrements : moins de pollution en face de l'école. Pour la planète

Plus en détail

TOUS LES ANS le Commonwealth Fund réalise dans onze pays de l OCDE

TOUS LES ANS le Commonwealth Fund réalise dans onze pays de l OCDE Préface Dunod Toute reproduction non autorisée est un délit. TOUS LES ANS le Commonwealth Fund réalise dans onze pays de l OCDE une enquête sur la perception par les patients ou par les médecins généralistes

Plus en détail

AU VOLANT DE MA SANTÉ

AU VOLANT DE MA SANTÉ AU VOLANT DE MA SANTÉ AÎNÉS, êtes-vous à risque? La conduite automobile est une activité complexe. En fait, plusieurs exigences sont nécessaires pour l exercer, comme de : > bien connaître les règles

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE TOUS RESPONSABLES

SECURITE ROUTIERE TOUS RESPONSABLES SECURITE ROUTIERE TOUS RESPONSABLES Le comité de quartier Saint Pierre d Amiens se veut être un comité de quartier proche des citoyens. Le comité de quartier Saint Pierre d Amiens est assuré de l importance

Plus en détail

Déplaçons-nous autrement!

Déplaçons-nous autrement! Déplaçons-nous autrement! Pffff!!! Encore une heure pour rentrer du boulot! Nos habitudes Un quoi? Nous, on a mis en place un «PDE»! Plan de Déplacements Entreprise! On s est organisé pour covoiturer,

Plus en détail

Prévention LES ENJEUX DE LA PREVENTION. Infos INTRODUCTION : SOMMAIRE :

Prévention LES ENJEUX DE LA PREVENTION. Infos INTRODUCTION : SOMMAIRE : Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Dordogne - Infos Prévention n 15 Octobre 2010 Infos Prévention LES ENJEUX DE LA PREVENTION SOMMAIRE : LES ENJEUX DE LA PREVENTION Introduction

Plus en détail

Impacts du PPA sur les transports et la mobilité: les mesures portées par l ADEME

Impacts du PPA sur les transports et la mobilité: les mesures portées par l ADEME Impacts du PPA sur les transports et la mobilité: les mesures portées par l ADEME Jérôme CICILE, 20 mai 2013 1 Parmi les 10 mesures Transports/Aménagement/Déplacements plusieurs acteurs sont concernés:

Plus en détail

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc Bienvenue à l âge de la majorité! l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes fondamentaux de la République à travers «Le Livret du Citoyen» Nom... Prénom... Date de naissance...

Plus en détail

Rentrée 2015. Charte du restaurant scolaire

Rentrée 2015. Charte du restaurant scolaire Rentrée 2015 Charte du restaurant scolaire Délibération du conseil municipal du 22 mai 2014 Mairie de Marcy L étoile Préambule Merci de bien vouloir prendre connaissance en famille, avec vos enfants, du

Plus en détail

Atelier Consommations et transport de marchandises

Atelier Consommations et transport de marchandises Atelier Consommations et transport de marchandises Accueil et tour de table Impact du transport de marchandises (bilan carbone et plan climat) et pistes d actions, par Aura PENLOUP et Jean MARCHAND Echanges

Plus en détail

2004 2014 : un risque a chassé l autre

2004 2014 : un risque a chassé l autre 2004 2014 : un risque a chassé l autre En 10 ans, le profil des conducteurs français a évolué, leur rapport à la conduite aussi. Pour autant le poids des bons et mauvais conducteurs est resté stable, de

Plus en détail

POUR QUE LES JEUNES. adoptent les modes de transport actif

POUR QUE LES JEUNES. adoptent les modes de transport actif POUR QUE LES JEUNES adoptent les modes de transport actif 1 L activité physique Le saviez-vous? Un mode de vie physiquement actif, c est une manière d être, une façon de vivre où l activité physique, sous

Plus en détail

Marion Maestracci Alain Boulanger

Marion Maestracci Alain Boulanger Marion Maestracci Alain Boulanger La marche des seniors en milieu urbain dense : le cas de Paris Les éléments à connaître afin de promouvoir et sécuriser la marche Direction de la Voirie et des Déplacements

Plus en détail

MACIF. La Macif, histoire et valeurs. La Macif, en quelques chiffres BONNES PRATIQUES. 1- Eco-management MUTUELLE

MACIF. La Macif, histoire et valeurs. La Macif, en quelques chiffres BONNES PRATIQUES. 1- Eco-management MUTUELLE MUTUELLE MACIF Macif Nord-Pas de Calais B.P. 169 59029 Lille Cedex Site : www.macif.fr Directeur régional : Jean-Jacques Roy Contact : Jean Quéméré La Macif, histoire et valeurs Depuis 1960, la Macif est

Plus en détail

PARTIE 1. Phénoménologie

PARTIE 1. Phénoménologie TABLE DES MATIÈRES Du même auteur........................................ Table des matières....................................... Abréviations........................................... Sigles.................................................

Plus en détail

Un programme de prévention d AXA. Max le futé/

Un programme de prévention d AXA. Max le futé/ Un programme de prévention d AXA Max le futé/ Editorial/ Chers parents, Vos enfants sont quotidiennement exposés à de nombreux dangers de la route. Bien souvent, ceux-ci ne sont pas faciles à identifier.

Plus en détail

ENJEUX, PRATIQUES ET RÉGLEMENTATION EN ASSURANCE AUTOMOBILE : UNE COLLABORATION RÉUSSIE ENTRE L AUTORITÉ ET LE GAA

ENJEUX, PRATIQUES ET RÉGLEMENTATION EN ASSURANCE AUTOMOBILE : UNE COLLABORATION RÉUSSIE ENTRE L AUTORITÉ ET LE GAA ENJEUX, PRATIQUES ET RÉGLEMENTATION EN ASSURANCE AUTOMOBILE : UNE COLLABORATION RÉUSSIE ENTRE L AUTORITÉ ET LE GAA Notes pour une allocution prononcée par M. Patrick Déry Surintendant de l encadrement

Plus en détail

ORGANISER LES DÉPLACEMENTS PENDULAIRES ET PROFESSIONNELS DE VOTRE ENTREPRISE

ORGANISER LES DÉPLACEMENTS PENDULAIRES ET PROFESSIONNELS DE VOTRE ENTREPRISE ORGANISER LES DÉPLACEMENTS PENDULAIRES ET PROFESSIONNELS DE VOTRE ENTREPRISE QU'EST-CE QU UN PLAN DE MOBILITÉ D'ENTREPRISE? Un plan de mobilité d entreprise offre aux employés un éventail de solutions

Plus en détail

RELAIS BABY-SITTING Bureau Information Jeunesse Saint-lô CANDIDATURE BABY-SITTER

RELAIS BABY-SITTING Bureau Information Jeunesse Saint-lô CANDIDATURE BABY-SITTER CANDIDATURE BABY-SITTER NOM DATE DE NAISSANCE Téléphone PRENOM SEXE M F Portable E-mail Statut Lycéen Etudiant Demandeur d emploi En formation Autre ; précisez : Véhicule Aucun Voiture Formation en rapport

Plus en détail

Conduire : un acte de travail Prévention du risque routier

Conduire : un acte de travail Prévention du risque routier Santé, Sécurité, Environnement Conduire : un acte de travail Prévention du risque routier Formation initiale AP Formation ACMO 2010 Le risque routier : un risque professionnel majeur Les accidents de la

Plus en détail

France Télécom Après la crise, la reconstruction. CMRH du 13.10.2010 «Du mal-être au mieux-vivre au travail, quel chemin à parcourir?

France Télécom Après la crise, la reconstruction. CMRH du 13.10.2010 «Du mal-être au mieux-vivre au travail, quel chemin à parcourir? France Télécom Après la crise, la reconstruction CMRH du 13.10.2010 «Du mal-être au mieux-vivre au travail, quel chemin à parcourir?» Du constat vers un nouveau contrat social Donner & ouvrir la parole

Plus en détail

LE REGISTRE DE SANTE ET DE SECURITE AU TRAVAIL

LE REGISTRE DE SANTE ET DE SECURITE AU TRAVAIL LE REGISTRE DE SANTE ET DE SECURITE AU TRAVAIL Principe général : toute personne qui constate un danger pouvant affecter la santé, la sécurité et les conditions de travail doit le signaler sur le registre

Plus en détail

Responsabilité légale : transport scolaire actif Rédigé par Doug Wyseman, Municipal Risk Services Limited avril 2010

Responsabilité légale : transport scolaire actif Rédigé par Doug Wyseman, Municipal Risk Services Limited avril 2010 Responsabilité légale : transport scolaire actif Rédigé par Doug Wyseman, Municipal Risk Services Limited avril 2010 Bien qu il y ait unanimité sur les bienfaits considérables des programmes de transport

Plus en détail

Grand atelier éco-citoyen le samedi 19 janvier

Grand atelier éco-citoyen le samedi 19 janvier Samedi 19 janvier 2008 Communiqué de presse Grand atelier éco-citoyen le samedi 19 janvier La Ville de Bordeaux a adopté, fin janvier 2007, une charte d écologie urbaine et de développement durable. Elle

Plus en détail

P R OJET D E COVOITURA G E

P R OJET D E COVOITURA G E P R OJET D E COVOITURA G E SOMMAIRE Travail effectué par... 2 I) Présentation du sujet... 3 1) Principes du covoiturage... 3 Le covoiturage c est quoi?... 3 Ça apporte quoi?... 3 pourquoi faire du covoiturage?...

Plus en détail

LA STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE? Simple volet d une Stratégie d Entreprise

LA STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE? Simple volet d une Stratégie d Entreprise LA STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE? Simple volet d une Stratégie d Entreprise REVE PROJET Objectifs Moyens Actions Freins Indicateurs Résultats Attentes des parties prenantes Bilan global Diagnostic stratégique

Plus en détail

Mesdames et Messieurs les enseignants des écoles publiques NOTE DE SERVICE N 1. Rentrée 2010

Mesdames et Messieurs les enseignants des écoles publiques NOTE DE SERVICE N 1. Rentrée 2010 Dax le 31 août 2010 Circonscription Dax Sud Adour 8 rue Sainte Ursule BP 362 40100 DAX ce.ien40-dax-adour@ac-bordeaux.fr tel : 05 58 74 68 23 L Inspectrice de l Education Nationale à Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Dossier de presse. Lancement du Plan Climat Energie et de la campagne de. sensibilisation des habitants de l agglomération rennaise

Dossier de presse. Lancement du Plan Climat Energie et de la campagne de. sensibilisation des habitants de l agglomération rennaise Dossier de presse Lancement du Plan Climat Energie et de la campagne de sensibilisation des habitants de l agglomération rennaise Mardi 24 mars 2009 Contact Rennes Métropole : Vincent Le Berre attaché

Plus en détail

Epreuve Sportive ou Manifestation sur voie publique -

Epreuve Sportive ou Manifestation sur voie publique - Préfet du Haut-Rhin Epreuve Sportive ou Manifestation sur voie publique - Pour être recevable, le dossier doit être intégralement complété, signé et adressé avant le délai réglementaire requis.. Le dossier

Plus en détail

MODELES DE QUESTIONNAIRE D ENQUETE SUR LA MOBILITE DES ÉCOLIERS

MODELES DE QUESTIONNAIRE D ENQUETE SUR LA MOBILITE DES ÉCOLIERS MODELES DE QUESTIONNAIRE D ENQUETE SUR LA MOBILITE DES ÉCOLIERS OUTIL PRATIQUE L Arene propose aux porteurs de projet de plan de déplacements d école deux modèles de questionnaire modifiables et reproductibles

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE de la COMMUNE de LINXE 05.58.73.89.58

REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE de la COMMUNE de LINXE 05.58.73.89.58 REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE de la COMMUNE de LINXE 05.58.73.89.58 Préambule La Commune de Linxe, organise un service de restauration pour son groupe scolaire. Ce service est ouvert à tous

Plus en détail

Grand Projet de Ville d Orléans

Grand Projet de Ville d Orléans Grand Projet de Ville d Orléans quartier de La Source La Gestion Urbaine de Proximité Signature d un convention de Gestion urbaine de proximité autour de 7 thématiques 1 - Veiller à la qualité des investissements

Plus en détail

VILLE DE MANDRES LES ROSES

VILLE DE MANDRES LES ROSES Service Enfance Jeunesse 01 45 98 66 08 Service.enfance@ville-mandres-les-roses.fr VILLE DE MANDRES LES ROSES SOMMAIRE Inscriptions page 3 Restauration scolaire page 4 Accueils périscolaires page 5 Accueils

Plus en détail

Contexte, objectifs, principes. Contenu et mise en œuvre. Exemples de présentation de résultats

Contexte, objectifs, principes. Contenu et mise en œuvre. Exemples de présentation de résultats 1 Contexte, objectifs, principes Contenu et mise en œuvre Exemples de présentation de résultats 2 Création d un tableau de bord des conditions de travail pour : Evaluer l action de l ARACT Outiller les

Plus en détail

Passons à l action! Pour aller plus loin, compensez! http://www.actioncarbone.org/calculateur

Passons à l action! Pour aller plus loin, compensez! http://www.actioncarbone.org/calculateur Le coût des énergies augmente et les ressources fossiles (gaz, pétrole) se font rares. Or dans la plupart de nos actions quotidiennes, nous utilisons de l énergie et émettons des gaz à effet de serre qui

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE

DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE Protection ACCIDENT Protection HOSPI Capital ÉQUIPEMENT HANDICAP / DÉPENDANCE Contact presse : Stéphanie ARREGROS Responsable Communication Tél. : 01 64

Plus en détail

Attention: nouvelle réglementation routière

Attention: nouvelle réglementation routière 12 Service public fédéral Mobilité et Transports www.mobilit.fgov.be E.R..: C. Van Den Meersschaut, Chaussée de Haecht 1405, 1130 Bruxelles D/2004/0779/10 Attention: nouvelle réglementation routière Infractions

Plus en détail

Conduisons-nous. des habitudes malsaines? nos enfants à adopter. 2013 Bulletin de l activité physique chez les jeunes Jeunes en forme Canada

Conduisons-nous. des habitudes malsaines? nos enfants à adopter. 2013 Bulletin de l activité physique chez les jeunes Jeunes en forme Canada Conduisons-nous nos enfants à adopter des habitudes malsaines? 2013 Bulletin de l activité physique chez les jeunes Jeunes en forme Canada Jeunes en forme Canada est un organisme national caritatif créé

Plus en détail

Partie V : DÉCLARATION

Partie V : DÉCLARATION FORMULAIRE DE DEMANDE CERTIFICAT D APTITUDE À LA SÉCURITÉ DU MANITOBA (CAS) Nouveau Renouvellement - N CNS : MB Partie I : RENSEIGNEMENTS SUR LE DEMANDEUR Le demandeur est (cochez une seule réponse) :

Plus en détail

Ce petit guide a été réalisé par le Conseil Municipal Enfants grâce aux informations trouvées sur le site internet de la sécurité routière.

Ce petit guide a été réalisé par le Conseil Municipal Enfants grâce aux informations trouvées sur le site internet de la sécurité routière. Page 2 : Sommaire Page 3 : Présentation du petit guide Page 4 et 5: Le petit guide des piétons Page 6 et 7 : Le petit guide du cyclisme Page 8 : Le petit guide des planches à rou lettes, patins et trottinettes

Plus en détail

SEPTIÈME RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION Jeudi 4 juin 2015 19h Tenue chez Luc M. Allard, Architecte 4040, boulevard Saint-Martin Ouest, Laval

SEPTIÈME RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION Jeudi 4 juin 2015 19h Tenue chez Luc M. Allard, Architecte 4040, boulevard Saint-Martin Ouest, Laval SEPTIÈME RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION Jeudi 4 juin 2015 19h Tenue chez Luc M. Allard, Architecte 4040, boulevard Saint-Martin Ouest, Laval PROCÈS-VERBAL DE LA RÉUNION Présent(e)s : Serge Comtois,

Plus en détail

Le circuit MOTORLAND en Aragon

Le circuit MOTORLAND en Aragon Dimanche 3 mai 2015 Sortie sur le circuit de Motorland Suite à l enthousiasme collectif suscité lors de notre découverte l année passée du très beau circuit de Motorland, le CPFTG a décidé de le louer

Plus en détail

Innover pour bien vieillir dans le Mortainais

Innover pour bien vieillir dans le Mortainais Innover pour bien vieillir dans le Mortainais Démarche de co-conception et de créativité pour augmenter les mobilités des personnes âgées du Mortainais LE13 OCTOBRE 2011 TRANSPORT Fiche d identité Constats

Plus en détail

Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants

Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants MISE EN GARDE Les informations contenues dans ce document visent strictement à faciliter

Plus en détail

MODULE 8 ELABORER UN CAHIER DES CHARGES POUR ORGANISER UNE MANIFESTATION SPORTIVE

MODULE 8 ELABORER UN CAHIER DES CHARGES POUR ORGANISER UNE MANIFESTATION SPORTIVE UFOLEP - USEP MODULE 8 ELABORER UN CAHIER DES CHARGES POUR ORGANISER UNE MANIFESTATION SPORTIVE Réponses proposées Références outils Sites internet www. perso.wanadoo.fr/eps71 www.legifrance.gouv -Etablir

Plus en détail

Etablir un compte transport fiche1

Etablir un compte transport fiche1 Mémento de la mobilité Etablir un compte transport fiche1 Méthode Le compte transport regroupe toutes les recettes et dépenses inscrites dans le budget annuel de l entreprise, au démarrage du PDE, et imputables

Plus en détail

RPS QVT. risques psychosociaux / QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL. l expertise obea

RPS QVT. risques psychosociaux / QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL. l expertise obea RPS QVT risques psychosociaux / QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL l expertise obea RPS QVT l expertise obea Spécialiste des projets de transformations RH et Managériaux, Obea travaille à vos côtés autour des différentes

Plus en détail

Etude sur Le service de restauration scolaire

Etude sur Le service de restauration scolaire Etude sur Le service de restauration scolaire En accord avec les objectifs de l Association des Parents d Elèves de Génération ECOLE, une enquête de satisfaction de la cantine scolaire a donné les résultats

Plus en détail

Au nom de toute la grande équipe de l école des Cœurs-Vaillants, nous vous souhaitons une bonne année scolaire 2015 2016.

Au nom de toute la grande équipe de l école des Cœurs-Vaillants, nous vous souhaitons une bonne année scolaire 2015 2016. Septembre 2015 Bonjour à toutes et à tous! Déjà un an pour l école des Cœurs-Vaillants! C est un deuxième départ où engagement, respect et bien-être seront au rendez-vous. Ainsi, nous souhaitons que l

Plus en détail

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée Pour la réduction dans vos événements Vers l éco-responsabilité des événements en matière de gestion Des dizaines de manifestations musicales, sportives ou culturelles sont organisées chaque année en.

Plus en détail

Colloque conseil SFER. Évaluation des prestations de conseil :

Colloque conseil SFER. Évaluation des prestations de conseil : Colloque conseil SFER 14 &15 octobre 2010 Évaluation des prestations de conseil : Mesurer la capacité d une organisation à satisfaire les besoins de conseil de l ensemble de ses clients Philippe BOULLET

Plus en détail