LASER, SOURCE DE VUE. par Jean-Claude LEPORI

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LASER, SOURCE DE VUE. par Jean-Claude LEPORI"

Transcription

1 ALS Lumière, source de vie Séance exceptionnelle du 10 avril 2005 à l Hôtel de Ville de Nancy Laser, source de vue par Jean-Claude LEPORI LASER, SOURCE DE VUE par Jean-Claude LEPORI ALS (Nancy, 10 avril 2005) 41

2 Laser, source de vue (Jean-Claude LEPORI) Le Laser c est de la lumière, la vue c est la vie : on passe logiquement de la lumière source de vie au Laser source de vue. Vous ne vous en souvenez peut être pas, mais le Laser est utilisé de manière routinière par les ophtalmologistes pour traiter les affections oculaires depuis environ LASER ET OPHTALMOLOGIE Effet photothermique н Photovaporisation н Photocoagulation Effet photodisruptif н Formation d'un plasma Effet photochimique н Photoradiation н Photoablation Les premiers Lasers étaient des Laser Argon émettant un rayonnement vert qui produisait un effet essentiellement thermique au niveau de la rétine permettant de réaliser une photocoagulation. Par la suite sont apparus des Lasers dont les rayonnements, suivant leurs caractéristiques en longueur d onde, énergie, taille du spot et temps d exposition induisaient des effets biologiques différents ouvrant l éventail des indications thérapeutiques en ophtalmologie. En ce qui concerne l œil, en excluant le domaine des paupières, les ophtalmologistes ont recours à la photocoagulation par effet photothermique, à la photodisruption et à la photoablation par effet photochimique. LASER ET RETINOPATHIE DIABETIQUE Les photocoagulations ont permis de traiter les rétinopathies diabétiques qui étaient alors la première source de cécité dans les pays dits industrialisés. Le rayonnement Laser pénètre dans l œil à travers la cornée transparente, à travers le cristallin et le vitré pour être absorbé au niveau des zones de rétine pathologique. Le dégagement de chaleur au niveau de la rétine entraîne une brûlure localisée puis une cicatrice atrophique de la zone photocoagulée. Le nombre de spots appliqués dépend de la taille de la surface de rétine à traiter. LASER ET DECHIRURES RETINIENNES ALS (Nancy, 10 avril 2005) 42

3 Le même effet photothermique est utilisé pour traiter les déchirures rétiniennes en réalisant un barrage de soudure autour de la déhiscence pour éviter la formation d un décollement de rétine. LASER ET DECOLLEMENTS DE RETINE Depuis une dizaine d année, nous disposons de sondes d endophotocoagulation, qui une fois introduites dans l œil permettent dans certaines variétés de décollement de rétine de traiter en cours d intervention par Laser la déchirure responsable du décollement de la rétine. TRAITEMENT DU GLAUCOME AIGUE PAR LASER Le glaucome aigue correspond à un blocage brutal de l évacuation de l humeur aqueuse hors de l oeil. La fermeture de l angle iridocornéen par la racine de l iris est responsable de ce blocage brutal entrainant une élévation rapide et importante de la pression oculaire. Le glaucome aigue est une urgence ophtalmologique qui nécessitait un traitement chirurgical consistant à créer une dérivation de l humeur aqueuse en réalisant un orifice au niveau de la racine de l iris. Ce traitement se fait maintenant en première intention par Laser en utilisant l effet disruptif. TRAITEMENT DU GLAUCOME CHRONIQUE PAR LASER La fin des années 1980 a vu apparaître une technique de Laser enrichissant l arsenal thérapeutique du traitement des glaucomes chroniques. Une photocoagulation est pratiquée au niveau de l angle iridocornéen sur 360. Celle-ci provoque un élargissement des mailles du filtre de l humeur aqueuse et permet une meilleure évacuation de l humeur aqueuse et donc une diminution de la pression intraoculaire. Bien qu efficaces, les résultats de cette technique sont inconstants et imprévisibles dans leur durée. Dans certains glaucomes difficilement maîtrisables, il est possible de photocoaguler directement le corps ciliaire qui produit l humeur aqueuse. Plus la surface traitée est grande, plus la tension oculaire a des chances de diminuer. Pour cette technique, on utilise un rayonnement rouge qui traverse la sclère opaque sans la léser, et qui est absorbé au niveau du corps ciliaire. ALS (Nancy, 10 avril 2005) 43

4 TRAITEMENT DE LA CATARACTE SECONDAIRE PAR LASER Le traitement actuel de la cataracte consiste à ouvrir l enveloppe du cristallin appelée capsule, d enlever tout ce qui se trouve à l intérieur, c est-à-dire le noyau central et le cortex périphérique, puis à insérer un cristallin artificiel dans la capsule dont on essaie de garder au maximum l intégrité. Dans les mois ou les années qui suivent l intervention, il se produit quasi inéluctablement une opacification secondaire de la partie postérieure de la capsule du cristallin naturel. C est ce que l on appelle une opacification capsulaire postérieure ou une cataracte secondaire. L effet disruptif du Laser Yag permet d inciser, sans aucune anesthésie, en son centre la capsule postérieure opacifiée, libérant ainsi l axe visuel central avec une récupération de la vision initiale. TRAITEMENT DE LA DEGENERESCENCE MACULAIRE PAR LASER Du fait de l allongement de la durée de vie, le nombre des dégénérescences maculaires liées à l age, DMLA en raccourci, est en constante augmentation. Il en existe deux formes principales : une forme atrophique dite sèche pour laquelle pour l instant il n y a pas de traitement possible et une forme exsudative dite humide. Cette DMLA exsudative est due à l apparition de néovaisseaux choroïdiens pathologiques au niveau de la macula provoquant l apparition d œdème et d hémorragies dans les couches rétiniennes, d où diminution voire perte de la vision centrale. Le but du traitement consiste à détruire ces néovaisseaux par photocoagulation au Laser. Ce traitement étant relativement efficace mais souvent au prix de dégâts collatéraux parfois aussi graves sur l acuité que l affection initiale, d autres voies thérapeutiques ont été recherchées. On injecte une ampoule de Visudyne (verteporfine) au patient qui présente la DMLA. Ce colorant va se fixer électivement sur l'endothélium des néovaisseaux rétiniens; le médecin utilise alors un laser rouge particulier pour éclairer la rétine de la personne, ce qui va entraîner une réaction biochimique au niveau de l'endothélium des néovaisseaux. Ainsi la Visudyne activée va entraîner la formation de radicaux libres qui vont altérer les cellules endothéliales des néovaisseaux. Il y aura formation d'agrégats plaquettaires et de trombus avec occlusion des néovaisseaux choroïdiens qui vont disparaître. Ce traitement non chirurgical simple non invasif (pas de chirurgie). La dose de Visudyne nécessaire est fonction de la surface corporelle du patient et est injectée par une perfusion de 10 minutes. L'efficacité est à 6 mg/m2 Cinq minutes après la fin de la perfusion, Visudyne est activée par un rayonnement de 689 nm émis par un laser diode non thermique, avec une intensité lumineuse de 600 mw/cm2, durant 83 secondes, soit une dose délivrée de 50 J/cm2. A la fin des années 90 a été mise au point une technique plus sélective devenue maintenant la technique de choix. Une substance chimique injectée par voie intraveineuse vient se fixer préférentiellement au niveau des néovaisseaux choroïdiens maculaires. Soumis à un rayonnement Laser particulier, cette substance va se modifier, altérer la paroi des néovaisseaux puis entraîner une thrombose des néovaisseaux et leur disparition sans léser la rétine avoisinante. ALS (Nancy, 10 avril 2005) 44

5 Après Photothérapie Dynamique Je vous montre ici un exemple, les clichés du haut ont été réalisés avant traitement, les clichés du bas après traitement. Plusieurs séances sont parfois nécessaires pour obtenir une disparition totale des néovaisseaux. PHOTOABLATION AU LASER EXCIMER Myopie Astigmatisme Hypermétropie Presbytie (en cours d'évaluation) Le Laser Excimer émet un rayonnement ultraviolet de 193 nanomètres et de haute énergie. Il est employé au niveau de la cornée soit pour en modifier les courbures soit pour traiter des affections cornéennes superficielles. Le rayonnement émis par le Laser produit une rupture des liaisons chimiques intermoléculaires. L ablation ainsi obtenue est régulière sans altération de la transparence cornéenne et sans altérations zones adjacentes. PHOTOABLATION AU LASER EXCIMER Myopie Astigmatisme Hypermétropie Presbytie (en cours d'évaluation) La délivrance du rayonnement se fait sous anesthésie de la cornée par collyre, le patient étant couché avec les paupières maintenues ouvertes par un écarteur adapté. Les mouvements oculaires étant possibles et parfois difficiles à maîtriser par le patient, les appareils actuels sont dotés d un système d asservissement du faisceau Laser aux mouvements de l œil. La modification des courbures de la surface cornéenne par la photoablation va permettre de traiter des désordres réfractifs, essentiellement la myopie, l astigmatisme et l hypermétropie. La correction de la presbytie par Laser est encore à ce jour au stade de l évaluation. ALS (Nancy, 10 avril 2005) 45

6 PHOTOABLATION AU LASER EXCIMER Deux techniques sont utilisées pour la correction réfractive par laser. En premier lieu la PKR ou photokératectomie réfractive qui consiste à réaliser une photoablation à la surface du stroma cornéen après avoir enlevé l épithélium de surface. En second lieu le LASIK qui consiste à réaliser une photoablation dans l épaisseur du stroma cornéen après avoir découpé un volet cornéen superficiel maintenu par une charnière. La PKR est la technique la plus utilisée actuellement du fait de son haut niveau de sécurité. Le LASIK a l avantage d être totalement indolore en post opératoire immédiat, et avec une récupération visuelle très rapide. Cela dit, il faut savoir que le domaine de la correction réfractive par Laser est en pleine évolution, et ce qui vrai aujourd hui ne le sera peut être plus demain. ALS (Nancy, 10 avril 2005) 46

Points essentiels. Fonctionnement de l œil humain: Les défauts de l œil humain. L hypermétropie La myopie La presbytie

Points essentiels. Fonctionnement de l œil humain: Les défauts de l œil humain. L hypermétropie La myopie La presbytie L œil humain Points essentiels Fonctionnement de l œil humain: Les défauts de l œil humain L hypermétropie La myopie La presbytie Fonctionnement La lumière traverse la cornée et pénètre dans l œil par

Plus en détail

Les problèmes de vue liés à l âge

Les problèmes de vue liés à l âge Les problèmes de vue liés à l âge Certaines maladies oculaires deviennent plus fréquentes avec l'âge et peuvent conduire dans certains cas à des problèmes de vue importants. Il s agit de la dégénérescence

Plus en détail

La cataracte est l opacification de tout ou par

La cataracte est l opacification de tout ou par cataracte 58 - CATARACTE Ce qu il faut savoir 1. Connaître les signes d appel d une cataracte 2. Connaître les étiologies et pouvoir orienter le bilan clinique et paraclinique. 3. Pouvoir expliquer au

Plus en détail

8/10/10. Schéma de l œil humain. Fonctionnement. Fonctionnement de l œil humain: Les défauts de l œil humain

8/10/10. Schéma de l œil humain. Fonctionnement. Fonctionnement de l œil humain: Les défauts de l œil humain L œil humain Points essentiels Fonctionnement de l œil humain: La vision éloignée La vision rapprochée Le pouvoir d'accommodation Les défauts de l œil humain L hypermétropie La myopie La presbytie Fonctionnement

Plus en détail

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir 287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION troubles de la réfraction Ce qu il faut savoir 1. Savoir définir l acuité visuelle tant sur le plan optique que physiologique. Connaître les modalités et les conditions de

Plus en détail

Qu'est ce que la cataracte? Quels sont les premiers symptômes?

Qu'est ce que la cataracte? Quels sont les premiers symptômes? Qu'est ce que la cataracte? La cataracte correspond à une baisse significative d acuité visuelle en rapport avec l'opacification du cristallin, lentille transparente située à l'intérieur de l'œil et permettant

Plus en détail

LA CHIRURGIE DE LA CATARACTE EN 2016: OÙ EN SOMMES-NOUS? PERMET-ELLE DE CORRIGER LES DÉFAUTS DE VISION?

LA CHIRURGIE DE LA CATARACTE EN 2016: OÙ EN SOMMES-NOUS? PERMET-ELLE DE CORRIGER LES DÉFAUTS DE VISION? HIRSLANDEN LAUSANNE CLINIQUE BOIS-CERF CLINIQUE CECIL LA CHIRURGIE DE LA CATARACTE EN 2016: OÙ EN SOMMES-NOUS? PERMET-ELLE DE CORRIGER LES DÉFAUTS DE VISION? L ÂGE VENANT, LE CRISTALLIN DE L ŒIL S OPACIFIE

Plus en détail

Baisse de l acuité visuelle : cataracte, glaucome et DMLA

Baisse de l acuité visuelle : cataracte, glaucome et DMLA Baisse de l acuité visuelle : cataracte, glaucome et DMLA UE : Défaillances organiques et processus dégénératifs 2.7.S4 Bénédicte DUPAS Service d ophtalmologie Hôpital Lariboisière Introduction Vieillissement

Plus en détail

Vous allez être opéré(e) de la cataracte

Vous allez être opéré(e) de la cataracte Information Cataracte Janv 2011 Vous allez être opéré(e) de la cataracte Vous présentez une cataracte qui est responsable de vos troubles visuels et vous avez pris la décision de vous faire opérer. La

Plus en détail

La dégénerescence maculaire liée à l âge

La dégénerescence maculaire liée à l âge dégénérescence maculaire liée à l âge (DMLA) 60 - DÉGÉNÉRESCENCE MACULAIRE LIÉE À L ÂGE (DMLA) 1. Connaître l épidémiologie de la DMLA. Ce qu il faut savoir 2. Connaître les principales formes cliniques

Plus en détail

La dégénerescence maculaire liée à l âge

La dégénerescence maculaire liée à l âge dégénérescence maculaire liée à l âge (DMLA) 60 - DÉGÉNÉRESCENCE MACULAIRE LIÉE À L ÂGE (DMLA) 1. Connaître l épidémiologie de la DMLA. Ce qu il faut savoir 2. Connaître les principales formes cliniques

Plus en détail

TROUBLES DE LA REFRACTION

TROUBLES DE LA REFRACTION TROUBLES DE LA REFRACTION DR DEGDEG LAZHAR Rappels Dioptre = surface séparant 2 milieux transparents d indices différents Œil = succession de dioptres sphériques Dioptre cornéen 40 D Dioptre cristallinien

Plus en détail

LA CHIRURGIE DE LA PRESBYTIE ; QU EN EST-IL EN 2009? Alors que la chirurgie réfractive dans le but de corriger une anomalie de la réfraction (myopie,

LA CHIRURGIE DE LA PRESBYTIE ; QU EN EST-IL EN 2009? Alors que la chirurgie réfractive dans le but de corriger une anomalie de la réfraction (myopie, LA CHIRURGIE DE LA PRESBYTIE ; QU EN EST-IL EN 2009? F. Malecaze, Professeur des Universités en Ophtalmologie, Service d Ophtalmologie, Hôpital Purpan, Place du Dr Baylac, 31059 TOULOUSE Cedex, Tél : 05

Plus en détail

L ŒIL. à la loupe... substance transparente et visqueuse qui remplit le globe oculaire et amortit les chocs éventuels

L ŒIL. à la loupe... substance transparente et visqueuse qui remplit le globe oculaire et amortit les chocs éventuels ACMS œil (def) 15/05/03 16:18 Page 3 L ŒIL à la loupe... Principales structures de l œil Cornée : coupole transparente par laquelle pénètrent les images de l environnement Humeur aqueuse : liquide transparent

Plus en détail

Options chirurgicales dans le cas d un glaucome

Options chirurgicales dans le cas d un glaucome Options chirurgicales dans le cas d un glaucome Le glaucome est défini comme une augmentation de pression dans l œil (appelée pression intraoculaire ou PIO) qui cause une dégénérescence du nerf optique

Plus en détail

CATARACTE et CHIRURGIE REFRACTIVE

CATARACTE et CHIRURGIE REFRACTIVE CATARACTE et CHIRURGIE REFRACTIVE LA FIN DES LUNETTES? MF.DALMAS CATARACTE =opacification progressive du cristallin Concerne 20% des patients de plus de 65 ans et 50% des plus de 75 ans 600 000 interventions

Plus en détail

La dégénerescence maculaire liée à l âge

La dégénerescence maculaire liée à l âge dégénérescence maculaire liée à l âge (DMLA) 60 - DÉGÉNÉRESCENCE MACULAIRE LIÉE À L ÂGE (DMLA) 1. Connaître l épidémiologie de la DMLA. Ce qu il faut savoir 2. Connaître les principales formes cliniques

Plus en détail

tem 127 (iitem 60) : Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF)

tem 127 (iitem 60) : Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) tem 127 (iitem 60) : Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) 2013 1 Table des matières Introduction... 3 1. Prévalence... 3 2. Facteurs

Plus en détail

CHAPITRE XVI : DEGENERESCENCE MACULAIRE LIEE A L AGE (DMLA)

CHAPITRE XVI : DEGENERESCENCE MACULAIRE LIEE A L AGE (DMLA) CHAPITRE XVI : DEGENERESCENCE MACULAIRE LIEE A L AGE (DMLA) I. INTRODUCTION II. PRÉVALENCE III. FACTEURS DE RISQUE IV. DIAGNOSTIC A. Circonstances de découverte B. Examen clinique 1. mesure de l acuité

Plus en détail

Injection intra-vitréenne d AVASTIN (Bevacizumab)

Injection intra-vitréenne d AVASTIN (Bevacizumab) Injection intra-vitréenne d AVASTIN (Bevacizumab) Les injections intravitréennes de médicaments sont devenues une pratique courante pour traiter certaines affections de la rétine. C'est ainsi que l'on

Plus en détail

Je m appelle Matthias FEUCHT et je suis né le 6 octobre 1972 à Stuttgart, en Allemagne.

Je m appelle Matthias FEUCHT et je suis né le 6 octobre 1972 à Stuttgart, en Allemagne. Cabinet ophthalmologique Centre médical Tassy (Tourrettes) Dr Matthias FEUCHT Cabinet ophtalmologique Tassy Clinique Oxford Cannes Qui suis-je? Eventail de traitements Cataracte Maladies et chirurgie de

Plus en détail

LES PATHOLOGIES. (Document mis à jour le 26 septembre 2011)

LES PATHOLOGIES. (Document mis à jour le 26 septembre 2011) LES PATHOLOGIES (Document mis à jour le 26 septembre 2011) Page 1 sur 3 Table des matières Les pathologies... 3 Agnosie visuelle :... 3 Albinisme :... 3 Aniridie :... 3 Astigmatisme :... 3 Atrophie optique

Plus en détail

Dégénérescence maculaire liée à l âge : prise en charge thérapeutique par l ophtalmologiste

Dégénérescence maculaire liée à l âge : prise en charge thérapeutique par l ophtalmologiste SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Dégénérescence maculaire liée à l âge : prise en charge thérapeutique par l ophtalmologiste Juin 2012 PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE DE LA DMLA EXSUDATIVE

Plus en détail

Trop belle, la vie... sans lunettes ni lentilles!

Trop belle, la vie... sans lunettes ni lentilles! Trop belle, la vie... sans lunettes ni lentilles! Correction chirurgicale des défauts visuels 1 > 04 Une solution de confort à un problème pratique et concret > 04 A qui s adresse la chirurgie réfractive?

Plus en détail

La Dégénérescence Maculaire liée à l âge

La Dégénérescence Maculaire liée à l âge La Dégénérescence Maculaire liée à l âge Laure Van Bol Florence Rasquin Service d ophtalmologie Hôpital Erasme Conflits d intérêt en rapport avec la présentation Honoraires de conférence: Néant Participation

Plus en détail

Sécurité LASER Novembre 2015 Valérie REITA Pôle Optique et Microscopies

Sécurité LASER Novembre 2015 Valérie REITA Pôle Optique et Microscopies Sécurité LASER Novembre 2015 Valérie REITA Pôle Optique et Microscopies plan Le spectre électromagnétique Les 4 classes de laser et exemples au laboratoire Les 3 Types d exposition Les 3 Effets du rayonnement

Plus en détail

Information générale de la Société Française d'ophtalmologie

Information générale de la Société Française d'ophtalmologie 1 Information générale de la Société Française d'ophtalmologie La chirurgie réfractive a pour but de corriger les anomalies de vision optique, de façon à améliorer l acuité visuelle sans correction et

Plus en détail

LES LASERS EN OPHTALMOLOGIE

LES LASERS EN OPHTALMOLOGIE LES LASERS EN OPHTALMOLOGIE Dr Michaël NAOURI - Dermatologie, Lasers et Esthétique 94 Adresse du site : www.docvadis.fr/naouri Les lasers utilisés en ophtalmologie sont nombreux et très différents selon

Plus en détail

LE GLAUCOME. Questions et réponses en vue d une chirurgie. Pour vous, pour la vie

LE GLAUCOME. Questions et réponses en vue d une chirurgie. Pour vous, pour la vie LE GLAUCOME Questions et réponses en vue d une chirurgie Pour vous, pour la vie Cette brochure contient des informations générales sur la chirurgie que vous devrez subir. Votre chirurgien pourra vous donner

Plus en détail

JMV. Affections cécitantes curables

JMV. Affections cécitantes curables JMV Affections cécitantes curables AMBLYOPIE L Amblyopie C est une insuffisance de la vision, parfois congénitale ou acquise dans les premiers mois de la vie. La forme la plus courante unilatérale - résulte

Plus en détail

Instructions d utilisation

Instructions d utilisation Instructions d utilisation Système d injection IOL à usage unique 1ST INJECT P2.2 destiné à l implantation de lentilles intraoculaires préchargées souples hydrophiles 1stQ. Ces instructions d utilisation

Plus en détail

OEIL ET DIABÈTE. S POMMIER Sve Pr RIDINGS

OEIL ET DIABÈTE. S POMMIER Sve Pr RIDINGS OEIL ET DIABÈTE S POMMIER Sve Pr RIDINGS Ref: Pr Philippe Gain, Dr Gilles Thuret RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE 1- Généralités dans les pays à haut niveau de vie, d une des principales causes de cécité légale

Plus en détail

LA RÉFRACTION OBJECTIFS

LA RÉFRACTION OBJECTIFS CHU Dr Benbadis Constantine le 12/04/2011 Service d Ophtalmologie/Module d ophtalmologie. Dr Z.Berkani-Kitouni :Maître de conférences, Chef de Service. LA RÉFRACTION OBJECTIFS : 1- Savoir définir l œil

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 12 septembre 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 12 septembre 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 12 septembre 2007 INFRACYANINE 25 mg/10 ml, poudre et solvant pour solution injectable Flacon de 25 mg avec 1 ampoule de solvant de 10 ml (CIP : 360 841-7) Laboratoire

Plus en détail

Il y a deux mois, Mme S. a consulté un ophtalmologiste parce que sa vision de près baissait. Outre une presbytie, les examens ont mis en évidence

Il y a deux mois, Mme S. a consulté un ophtalmologiste parce que sa vision de près baissait. Outre une presbytie, les examens ont mis en évidence Il y a deux mois, Mme S. a consulté un ophtalmologiste parce que sa vision de près baissait. Outre une presbytie, les examens ont mis en évidence plusieurs anomalies dont une trop forte pression dans les

Plus en détail

CENTRE DE CHIRURGIE DU SEGMENT ANTERIEUR (Greffe de Cornée, Cataracte, Myopie, Hypermétropie, Astigmatisme, Presbytie)

CENTRE DE CHIRURGIE DU SEGMENT ANTERIEUR (Greffe de Cornée, Cataracte, Myopie, Hypermétropie, Astigmatisme, Presbytie) CENTRE DE CHIRURGIE DU SEGMENT ANTERIEUR (Greffe de Cornée, Cataracte, Myopie, Hypermétropie, Astigmatisme, Presbytie) Doc. 7 Ancien Professeur des Universités 13 1 14110 3 NOTE D INFORMATION ET CONSENTEMENT

Plus en détail

Lentilles Intra Oculaires (LIO) Laurence Lavenent AMO France / Stéphanie Korsia Alcon France

Lentilles Intra Oculaires (LIO) Laurence Lavenent AMO France / Stéphanie Korsia Alcon France Lentilles Intra Oculaires (LIO) Laurence Lavenent AMO France / Stéphanie Korsia Alcon France Les implants 1- Introduction Fonctions et caractéristiques communes aux LIO Design général 2- Types d implants

Plus en détail

DMLA. (Dégénérescence maculaire liée à l âge) Formation Continue Orthoptistes jeudi 6 novembre 2008. Docteur Christophe Bezanson - UNAFORMEC

DMLA. (Dégénérescence maculaire liée à l âge) Formation Continue Orthoptistes jeudi 6 novembre 2008. Docteur Christophe Bezanson - UNAFORMEC DMLA (Dégénérescence maculaire liée à l âge) Formation Continue Orthoptistes jeudi 6 novembre 2008 Docteur Christophe Bezanson - UNAFORMEC 1 / Rappel 1 re cause de malvoyance dans les pays industrialisés

Plus en détail

OPTIQUE ET VISION. Activités d apprentissage

OPTIQUE ET VISION. Activités d apprentissage Nom : Groupe : OPTIQUE ET VISION Activités d apprentissage Octobre 2014 Table des matières Mise en situation... 3 Réchauffons-nous un peu!... 4 Démarches d investigation scientifique... 4 Laboratoire dirigé

Plus en détail

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir 287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION troubles de la réfraction Ce qu il faut savoir 1. Savoir définir l acuité visuelle tant sur le plan optique que physiologique. Connaître les modalités et les conditions de

Plus en détail

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir 287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION troubles de la réfraction Ce qu il faut savoir 1. Savoir définir l acuité visuelle tant sur le plan optique que physiologique. Connaître les modalités et les conditions de

Plus en détail

L'ophtalmologie est la branche de la médecine chargée du traitement des maladies de l'oeil et de ses annexes. C'est une spécialité médicochirurgicale.

L'ophtalmologie est la branche de la médecine chargée du traitement des maladies de l'oeil et de ses annexes. C'est une spécialité médicochirurgicale. DEFINITION DES PATHOLOGIES ET DES INTERVENTIONS [OPHTALMOLOGIE]. Présentation de l'ophtalmologie : L'ophtalmologie est la branche de la médecine chargée du traitement des maladies de l'oeil et de ses annexes.

Plus en détail

Introduction. L ophtalmologie à l ECN

Introduction. L ophtalmologie à l ECN Introduction. L ophtalmologie à l ECN Statistiques ECN Depuis 2004, il n y a eu que 3 années «sans ophtalmologie» à l ECN. Toutes les autres années la spécialité était présente, soit sous forme de question

Plus en détail

émission spontanée puis émissions stimulées avec amplification du rayonnement

émission spontanée puis émissions stimulées avec amplification du rayonnement E 3 E 3 E 3 émission spontanée puis émissions stimulées avec amplification du rayonnement doc.1 : amplification du rayonnement par émission stimulée dans un milieu actif Milieu doc.2 : schéma de principe

Plus en détail

Dossier. Question 1 Quel est le diagnostic le plus probable? Question 2 Quel bilan clinique effectuez-vous?

Dossier. Question 1 Quel est le diagnostic le plus probable? Question 2 Quel bilan clinique effectuez-vous? Dossier 1 Monsieur P, 40 ans, consulte pour une baisse d acuité visuelle bilatérale, prédominant à gauche. Dans les antécédents médicochirurgicaux du patient, on note une greffe bipulmonaire il y a 2 ans,

Plus en détail

La chirurgie du cristallin est le plus souvent réalisée

La chirurgie du cristallin est le plus souvent réalisée Visya www.cliniquevision.com 171 D. PIETRINI Clinique de la Vision, Paris. docteurpietrini@gmail.com La chirurgie du cristallin est le plus souvent réalisée manuellement dans tous ses temps. C est une

Plus en détail

ET LA CHIRURGIE RÉFRACTIVE? Dr Bijan Farpour novembre 2009

ET LA CHIRURGIE RÉFRACTIVE? Dr Bijan Farpour novembre 2009 ET LA CHIRURGIE RÉFRACTIVE? Dr Bijan Farpour novembre 2009 Chirurgie Réfractive Correction de: Myopie Hypermétropie Astigmatisme Historique J. Barraquer : le kératomleusis années 50 en Colombie Historique

Plus en détail

LA DEGENERESCENCE MACULAIRE LIEE A L AGE. Leila TRITAR - EL MATRI

LA DEGENERESCENCE MACULAIRE LIEE A L AGE. Leila TRITAR - EL MATRI LA DEGENERESCENCE MACULAIRE LIEE A L AGE Leila TRITAR - EL MATRI INTRODUCTION La dégénérescence maculaire liée à l âge ou DMLA est une affection extrêmement fréquente, devenue la première cause de cécité

Plus en détail

MODELE DE L ŒIL HUMAIN COMPOSITION

MODELE DE L ŒIL HUMAIN COMPOSITION : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ :sordalab@wanadoo.fr MODELE DE L ŒIL HUMAIN Ref: OS-8477 COMPOSITION Adaptateur pupille Ecran rétine Lentilles Support Globe oculaire Compas optique - un modèle

Plus en détail

Lucentis (ranibizumab)

Lucentis (ranibizumab) Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament LUCENTIS de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

TP oeil et lunette astronomique

TP oeil et lunette astronomique TP oeil et lunette astronomique 1 Description de l oeil L oeil est l organe de la vision ; il peut observer directement des objets ou bien examiner les images données par des systèmes optiques ; son rôle

Plus en détail

L'oeil myope L'oeil myope projette l'image nette en avant de la rétine et nécessite une correction.

L'oeil myope L'oeil myope projette l'image nette en avant de la rétine et nécessite une correction. brochure.indd 1 22/01/2010 15:13:04 brochure.indd 2 22/01/2010 15:13:27 brochure.indd 3 LA MYOPIE Si vous voyez trouble de loin et net de près, alors vous êtes probablement myope. Rétine QU EST CE QUE

Plus en détail

SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE

SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE Enseignement de sémiologie 2 ème année Pharmacie Pr. Jean-Pierre DUBOIS Département de médecine générale Université Claude Bernard LYON I SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE Mars 2008 Les troubles

Plus en détail

Solution pour injection

Solution pour injection Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament Eylea de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique et au Luxembourg,

Plus en détail

Mieux voir. Mieux vivre. Protection des yeux et vision des contrastes : deux questions essentielles en vieillissant!

Mieux voir. Mieux vivre. Protection des yeux et vision des contrastes : deux questions essentielles en vieillissant! Mieux voir. Mieux vivre. Protection des yeux et vision des contrastes : deux questions essentielles en vieillissant! Il est de plus en plus important de bien protéger ses yeux de la lumière. L'allongement

Plus en détail

233 - RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE (RD)-

233 - RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE (RD)- rétinopathie diabétique 233 - RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE (RD)-2010 Ce qu il faut savoir 1. Connaître la prévalence de la rétinopathie diabétique en fonction du type et de l ancienneté du diabète. 2. Comprendre

Plus en détail

La cataracte est l opacification de tout ou partie

La cataracte est l opacification de tout ou partie cataracte 58 - CATARACTE Ce qu il faut savoir 1. Connaître les signes d appel d une cataracte 2. Connaître les étiologies et pouvoir orienter le bilan clinique et paraclinique. 3. Pouvoir expliquer au

Plus en détail

Item 60 : Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA)

Item 60 : Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) Item 60 : Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Prévalence... 1 2 Facteurs de risque... 2 3 Diagnostic...3 4 Formes

Plus en détail

TROUBLES DE LA REFRACTION. Dr.BENLARIBI.M

TROUBLES DE LA REFRACTION. Dr.BENLARIBI.M TROUBLES DE LA REFRACTION Dr.BENLARIBI.M Introduction - Définition La réfraction oculaire : _ l ensemble des déviations que subit un rayon lumineux lors de sa traversée du système dioptrique oculaire,

Plus en détail

LA DMLA Mise au point sur les traitements actuels de la Dégénérescence Maculaire Liée à l Age

LA DMLA Mise au point sur les traitements actuels de la Dégénérescence Maculaire Liée à l Age Association Regards et Contrastes Conférence du 15 décembre 2006 à l Athénée Municipale de Bordeaux Présentation proposée par le Docteur Arnaud Bernard Ophtalmologue Rétinologue LA DMLA Mise au point sur

Plus en détail

Partie sciences physiques

Partie sciences physiques I) L'ŒIL Partie sciences physiques Coupe de l'œil Muscle (corps ciliaire) Ligament (zonule) Cornée Sclérotique Rétine Humeur aqueuse Iris Cristallin Humeur vitrée Nerf optique Description Sclérotique :

Plus en détail

Améliorez votre vision!

Améliorez votre vision! Information pour les patients Améliorez votre vision! Une orientation sur les implants de lentilles asphériques et à filtre de lumière bleue en cas de cataracte we care for you La cataracte qu est-ce que

Plus en détail

LES URGENCES EN OPHTALMOLOGIE

LES URGENCES EN OPHTALMOLOGIE LES URGENCES EN OPHTALMOLOGIE DU de prise en charge des situations d urgences médico-chirurgicales Dr Guillaume LEROUX LES JARDINS Service d Ophtalmologie de Hôtel-Dieu, Paris Cabinet d ophtalmologie,

Plus en détail

Atteintes ophtalmologiques cécitantes dans le cadre de l activité professionnelle. Pr Ridings E. Granget CHU Timone

Atteintes ophtalmologiques cécitantes dans le cadre de l activité professionnelle. Pr Ridings E. Granget CHU Timone Atteintes ophtalmologiques cécitantes dans le cadre de l activité professionnelle Pr Ridings E. Granget CHU Timone Glaucome chronique GLAUCOME Le terme de glaucome représente un ensemble d affections oculaires

Plus en détail

DEFICIENCES VISUELLES. Jérome GUYOMARCH Service d Ophtalmologie du CHU de Fort-de-France

DEFICIENCES VISUELLES. Jérome GUYOMARCH Service d Ophtalmologie du CHU de Fort-de-France DEFICIENCES VISUELLES Jérome GUYOMARCH Service d Ophtalmologie du CHU de Fort-de-France INTRODUCTION: GENERALITES La déficience visuelle constitue un problème d importance croissante dans l ensemble des

Plus en détail

Le système visuel. Le système visuel. Le système visuel. Le système visuel. Anomalies de la réfraction oculaire. Anomalies de la réfraction oculaire

Le système visuel. Le système visuel. Le système visuel. Le système visuel. Anomalies de la réfraction oculaire. Anomalies de la réfraction oculaire Le système visuel Le système visuel Les récepteurs L organe périphérique Anatomie de l oeil Les bâtonnets: vision en noir et blanc. Les cônes: vision précise, vision diurne et vision des couleurs. Le système

Plus en détail

Explications sur les équipements Laser Vision Future Lyon

Explications sur les équipements Laser Vision Future Lyon Pour y voir plus clair? C est taupe! Explications sur les équipements Laser Vision Future Lyon Les différents examens Evaluation des défauts optiques Mesure de la tension oculaire Topographie et pachymétrie

Plus en détail

http://vision-laser.info/la cornée.html

http://vision-laser.info/la cornée.html Chirurgie réfractive Anatomie de l œil : L'œil humain est l'organe des sens essentiel à la perception du monde qui nous entoure par l'acquisition constante des informations nouvelles que notre cerveau

Plus en détail

DÉCOL O L L E L MENT T D E R ÉTI T N I E

DÉCOL O L L E L MENT T D E R ÉTI T N I E DÉCOLLEMENT DE RÉTINE S. POMMIER Ref: Pr Philippe Gain DÉFINITION urgence ophtalmologique relative opéré généralement dans les 24 à 48 heures relativement rare (un ophtalmologiste en cabinet en voit 1

Plus en détail

La Catarate. Définition. Epidémiologie

La Catarate. Définition. Epidémiologie La Catarate La Catarate Définition La cataracte est une affection se traduisant par une opacification du cristallin de l œil, qui est normalement transparent. Elle peut toucher la totalité du cristallin

Plus en détail

Dr Bijan Farpour. 22 novembre 2007

Dr Bijan Farpour. 22 novembre 2007 Dr Bijan Farpour 22 novembre 2007 La chirurgie réfractive n est pas une panacée et des critères strictes doivent être rencontrés avant de proposer toute chirurgie. Plus le patient comprend Plus ses attentes

Plus en détail

Vitiligo et psoriasis

Vitiligo et psoriasis Vitiligo et psoriasis Le vitiligo et le psoriasis sont deux maladies relativement fréquentes et partageant de nombreux points communs. Elles ont toutes deux longtemps été considérées à tord comme des pathologies

Plus en détail

L œil et ses défauts

L œil et ses défauts L œil et ses défauts 1 L œil 1.1 Description sommaire La rétine comporte des récepteurs, Les cônes sont essentiellement concentrés dans la zone centrale de la rétine, la macula et son centre, la fovéa.

Plus en détail

Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA)

Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) CHAPITRE 5 Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) I. Introduction 55 II. Prévalence 56 III. Facteurs de risque 56 IV. Diagnostic 56 V. Formes cliniques 58 VI. Traitement 60 Nouveau programme Item

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. 122 ème Congrès de la Société Française d Ophtalmologie 7 au 10 mai 2016 Palais des Congrès Porte Maillot www.sfo.asso.

DOSSIER DE PRESSE. 122 ème Congrès de la Société Française d Ophtalmologie 7 au 10 mai 2016 Palais des Congrès Porte Maillot www.sfo.asso. DOSSIER DE PRESSE 122 ème Congrès de la Société Française d Ophtalmologie 7 au 10 mai 2016 Palais des Congrès Porte Maillot www.sfo.asso.fr Cataracte Premium, Œdèmes maculaires, les pièges à éviter et

Plus en détail

FICHE D INFORMATION SUR LE

FICHE D INFORMATION SUR LE FICHE D INFORMATION SUR LE LASER EXCIMER DE SURFACE (PRK OU PARK) 1. QU EST-CE QUE LA PHOTOKERATECTOMIE REFRACTIVE DE SURFACE (PRK OU PARK)? 2. LES LIMITES DE LA PRK 3. COMPARAISON TRAITEMENT DE SURFACE

Plus en détail

Le laser SLT dans le traitement du glaucome chronique à angle ouvert. Bitout. L,Hartani.D Service d ophtalmologie CHU Mustapha, Alger

Le laser SLT dans le traitement du glaucome chronique à angle ouvert. Bitout. L,Hartani.D Service d ophtalmologie CHU Mustapha, Alger Le laser SLT dans le traitement du glaucome chronique à angle ouvert Bitout. L,Hartani.D Service d ophtalmologie CHU Mustapha, Alger INTRODUCTION La SLT fait actuellement partie intégrante de l arsenal

Plus en détail

Module 3 La lumière et les systèmes optiques. Thème 4 Les lentilles et la vision

Module 3 La lumière et les systèmes optiques. Thème 4 Les lentilles et la vision Module 3 La lumière et les systèmes optiques Thème 4 Les lentilles et la vision Les types de lentilles Une lentille est un morceau incurvé de matière transparente comme le verre ou le plastique. La lumière

Plus en détail

Cataracte & Chirurgie de la Cataracte

Cataracte & Chirurgie de la Cataracte Cataracte & Chirurgie de la Cataracte Qu est ce que la Cataracte? On trouve à l intérieur de l œil de tous les animaux une lentille appelée cristallin. Il s agit d une structure volumineuse, disposée au

Plus en détail

TRAITEMENT DES TROUBLES VISUELS

TRAITEMENT DES TROUBLES VISUELS TRAITEMENT DES TROUBLES VISUELS w w w. c l v r. f r LE CENTRE LASER VISION ROOSEVELT - CLVR - À LA POINTE DE LA TECHNOLOGIE Le CLVR est un centre de soins exclusivement dédié à la pratique de la chirurgie

Plus en détail

L'astigmatisme, c'est quoi?

L'astigmatisme, c'est quoi? L'astigmatisme, c'est quoi? 1 er avril 2016 [L'ASTIGMATISME, C'EST QUOI?] 1 er avril 2016 Information à savoir avant de lire Avant d'entrer dans le vif du sujet, laissé moi vous parler de l'œil humain

Plus en détail

Utilisations du Laser Diode

Utilisations du Laser Diode Académie Vétérinaire de France 20 Janvier 2011 Utilisations du Laser Diode en ophtalmologie vétérinaire Frédéric GOULLE AQUIVET Service d Ophtalmologie Bordeaux Eysines Utilisations du Laser Diode en ophtalmologie

Plus en détail

L opération du kératocône. Technique du cross linking pour traiter la cornée

L opération du kératocône. Technique du cross linking pour traiter la cornée L opération du kératocône Technique du cross linking pour traiter la cornée Introduction Quel objectif? Cette brochure vous donne toutes les informations utiles concernant l opération du kératocône par

Plus en détail

LE PLUS GRAND PLATEAU D OPHTALMOLOGIE DE LA CÔTE D AZUR

LE PLUS GRAND PLATEAU D OPHTALMOLOGIE DE LA CÔTE D AZUR LE PLUS GRAND PLATEAU D OPHTALMOLOGIE DE LA CÔTE D AZUR L ophtalmologie est une discipline médico-chirugicale de pointe au sein du réseau Domus Cliniques. Avec des plateaux techniques à la pointe du progrès,

Plus en détail

I Représentation et modélisation de l œil.

I Représentation et modélisation de l œil. I Représentation et modélisation de l œil. Doc 1 : voir livre p 202 Lorsque la lumière pénètre dans l oeil par la pupille, elle traverse des milieux transparents : la cornée, l humeur aqueuse, le cristallin

Plus en détail

Œil et inflamma+on TECHNIQUES D INVESTIGATION DES PATHOLOGIES INFLAMMATOIRES DE L ŒIL

Œil et inflamma+on TECHNIQUES D INVESTIGATION DES PATHOLOGIES INFLAMMATOIRES DE L ŒIL Œil et inflamma+on TECHNIQUES D INVESTIGATION DES PATHOLOGIES INFLAMMATOIRES DE L ŒIL Nadia Bouchenaki Centre de Recherche Clinique,Fondation Rothschild Clinique Générale Beaulieu, Genève Centre d Ophtalmologie

Plus en détail

Faire de la vue une priorité en matière de santé. Bien voir pendant toute sa vie

Faire de la vue une priorité en matière de santé. Bien voir pendant toute sa vie Faire de la vue une priorité en matière de santé Bien voir pendant toute sa vie Nous pouvons tous constater que la vision change avec l'âge Certains troubles visuels peuvent rendre les activités quotidiennes

Plus en détail

Item 221 (item 130) : Neuropathie Optique Ischémique Antérieure (NOIA) Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF)

Item 221 (item 130) : Neuropathie Optique Ischémique Antérieure (NOIA) Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) Item 221 (item 130) : Neuropathie Optique Ischémique Antérieure (NOIA) Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) 2013 1 Table des matières 1. Vascularisation - Physiopathogénie...3 2.

Plus en détail

LUMIERE, OPTIQUE ET IMAGES

LUMIERE, OPTIQUE ET IMAGES Licence Sciences et Technologies MISMI (Mathématiques, Informatique, Sciences de la Matière et de l Ingénieur) UE Physique et Ingénieries LUMIERE, OPTIQUE ET IMAGES Série B J.M. Huré 1 Série B Cours 10

Plus en détail

ZOOM SUR LA DMLA In Newsletter du Centre Hospitalier de Perpignan 30 oct 2012 Dr Guilhem Cartry chef de service Ophtalmologie CHP LA DMLA?

ZOOM SUR LA DMLA In Newsletter du Centre Hospitalier de Perpignan 30 oct 2012 Dr Guilhem Cartry chef de service Ophtalmologie CHP LA DMLA? ZOOM SUR LA DMLA In Newsletter du Centre Hospitalier de Perpignan 30 oct 2012 Dr Guilhem Cartry chef de service Ophtalmologie CHP LA DMLA? La Dégénérescence Maculaire Liée à l Age (DMLA) est la principale

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS ANNEE UNIVERSITAIRE 2013-2014 SESSION DE JUILLET 2014 DCEM3 EPREUVE D OPHTALMOLOGIE. Nombre de questions : 40

FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS ANNEE UNIVERSITAIRE 2013-2014 SESSION DE JUILLET 2014 DCEM3 EPREUVE D OPHTALMOLOGIE. Nombre de questions : 40 FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS ANNEE UNIVERSITAIRE 2013-2014 SESSION DE JUILLET 2014 DCEM3 EPREUVE D OPHTALMOLOGIE Nombre de questions : 40 Durée de l épreuve : 1 Heure Nombre de feuilles : 15 Vous avez

Plus en détail

P1 : La santé Activité expérimentale n 2 C1 : Les ondes et leurs applications LES LASERS

P1 : La santé Activité expérimentale n 2 C1 : Les ondes et leurs applications LES LASERS LES LASERS Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : Etre autonome, faire preuve d'initiative. S'impliquer. Elaborer et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité.

Plus en détail

Optique géométrique. La lumière est à la fois une onde et un corpuscule!

Optique géométrique. La lumière est à la fois une onde et un corpuscule! Optique géométrique UE3 Voir est un phénomène complexe qui implique une succession d événement qui permettent de détecter, localiser et identifier un objet éclairé par une source de lumière. L œil est

Plus en détail

Alcon. Janvier 2016 Page 1 de 5 Novartis AG 2016 www.novartis.com

Alcon. Janvier 2016 Page 1 de 5 Novartis AG 2016 www.novartis.com Alcon Alcon est un leader mondial dans les soins ophtalmologiques et offre une gamme très vaste de produits répondant à tous les besoins des malades s agissant des maladies des yeux, des troubles de la

Plus en détail

ANNEXE 2 : Les anomalies de la cornée et les chirurgies correctives associées

ANNEXE 2 : Les anomalies de la cornée et les chirurgies correctives associées ANNEXE 2 : Les anomalies de la cornée et les chirurgies Il existe de nombreuses anomalies de la cornée plus ou moins importantes qui entraînent soit une modification de la vision, soit la perte de la vue

Plus en détail

Bac blanc n o 1 1ES1 2016 «Représentation visuelle» Exercice 2 L œil de Mélanie

Bac blanc n o 1 1ES1 2016 «Représentation visuelle» Exercice 2 L œil de Mélanie Bac blanc n o 1 1ES1 2016 «Représentation visuelle» Exercice 2 œil de Mélanie Vous êtes infirmier(e) scolaire et vous recevez les parents de Mélanie, 5 ans, élève de grande section de maternelle. es parents

Plus en détail

L USAGE DE LA CALCULATRICE N EST PAS AUTORISE

L USAGE DE LA CALCULATRICE N EST PAS AUTORISE NOM : CORRECTION 1 / 5 PRENOM :.. 1 ère ES Devoir d enseignement scientifique Vendredi 28 septembre 2012 Durée : 1h30 L USAGE DE LA CALCULATRICE N EST PAS AUTORISE Dans ce devoir, il est fortement conseillé

Plus en détail

La puissance pour votre cabinet.

La puissance pour votre cabinet. La puissance pour votre cabinet. IOL Nouveau Nouveau Tracking Puissance Cornéenne Cornee/Segment Anterieur evaluation non-contact du Segment Anterieur Puissance Cornéenne L option Cornea Power permet d

Plus en détail

Galaxy. Elles associent Courant de radio-fréquence bipolaire et deux Energies optiques lumineuses disponibles : lumière pulsée ou laser

Galaxy. Elles associent Courant de radio-fréquence bipolaire et deux Energies optiques lumineuses disponibles : lumière pulsée ou laser 1 Galaxy Galaxy (elōs) possède plusieurs outils de traitement spécifiques : a) Aurora qui associe la radio-fréquence bipolaire et la lumière pulsée, b) Polaris qui allie la radio-fréquence bipolaire à

Plus en détail

L'OPEN CLASS REVISION GRATUIT EN LIGNE

L'OPEN CLASS REVISION GRATUIT EN LIGNE L'OPEN CLASS REVISION GRATUIT EN LIGNE Informations Auteur : Philippe OLIVE Mis en ligne le 05 Novembre 2012 Modifié le 27 octobre 2014 Catégorie : Aide soignant et auxiliaire puéricultrice AS et AP /

Plus en détail