BIOMASSE : RELEVER LE DÉFI DES BIOTECHNOLOGIES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BIOMASSE : RELEVER LE DÉFI DES BIOTECHNOLOGIES"

Transcription

1 BIOMASSE : RELEVER LE DÉFI DES BIOTECHNOLOGIES

2 UNE RECHERCHE AMBITIEUSE POUR UNE ÉNERGIE DURABLE

3 Total est engagé dans le développement de nouvelles énergies, moins émettrices de gaz à effet de serre, qui viendront compléter notre offre en hydrocarbures pour répondre à la croissance de la demande énergétique mondiale. Représentant environ 10 % (1) de la consommation mondiale en énergie, la biomasse est aujourd hui majoritairement utilisée pour se chauffer ou cuisiner. Elle représente la seule alternative renouvelable aux ressources fossiles pour fournir des carburants liquides pour le transport (biodiesel, bioéthanol, biokérosène), des lubrifiants et des molécules de base pour la chimie (solvants ou polymères). Avec l énergie solaire, la biomasse constitue un axe de développement stratégique pour Total dans les énergies nouvelles. Le Groupe a ainsi lancé plusieurs programmes de recherche ambitieux et conclu des partenariats industriels innovants afin d identifier, tester et industrialiser les voies de transformation de la biomasse les plus prometteuses en termes sociétal, environnemental et économique. Pour Total, la conversion de la biomasse à grande échelle est un défi industriel et technologique qui doit impérativement concilier : performances techniques : différenciation technologique, compatibilité avec les équipements et les processus industriels existants, performances environnementales : réduction des émissions de gaz à effet de serre, lutte contre la déforestation et l érosion des sols, respect des environnements naturels et du cycle de l eau, acceptabilité sociétale : compatibilité avec l alimentation des populations, participation au développement économique et social des communautés locales où le Groupe est implanté, rentabilité économique. ABONDANTE, RENOUVELABLE, STOCKABLE LA BIOMASSE EST UNE DES SOLUTIONS DURABLES À LA CROISSANCE DES BESOINS ÉNERGÉTIQUES DE LA PLANÈTE. TOTAL S Y ENGAGE PLEINEMENT GRÂCE À DES PARTENARIATS INDUSTRIELS ET DES PROGRAMMES DE RECHERCHE AMBITIEUX. Biologie, génétique, chimie, agronomie la recherche sur la biomasse mobilise un large spectre de compétences techniques et scientifiques. Via une stratégie de recherche dite en open innovation, Total a noué de nombreux partenariats internationaux avec des laboratoires universitaires ou privés, et pris des participations dans des start-up innovantes. (1) AIE, World Energy Outlook

4 IDENTIFIER LES VOIES DE TRANSFORMATION DÉVELOPPER UNE GAMME DE PRODUITS CO 2 PHOTOSYNTHÈSE Betteraves à sucre SUCRES ET AMIDON DES PLANTES VOIE BIOCHIMIQUE (pages 8-9) EXTRACTION Cannes à sucre Céréales SUCRES Bois LIGNOCELLULOSE Résidus agricoles (paille, bagasse, tiges de maïs) Plantes énergétiques (miscanthus) DÉCONSTRUCTION - JBEI(1), Futurol(2) VOIE DES PHOTOTROPHES (pages 10-11) MICROALGUES Microalgues SÉLECTION ET GÉNÉTIQUE - CEA (1) Joint BioEnergy Institute, États-Unis. (2) Partenariat entre Agro industrie Recherches et Développements, Champagne Céréales, Confédération Générale des Planteurs de Betteraves, Crédit Agricole du Nord-Est, IFP Énergies Nouvelles, Inra, Lesaffre, Office National des Forêts, Tereos, Total et Unigrains. (3) Joint venture Galactic/Total. 2

5 LES PLUS PERFORMANTES, POUR LE TRANSPORT ET LA CHIMIE TOTAL MÈNE DES PROJETS DE RECHERCHES AFIN DE MAÎTRISER LES TECHNOLOGIES NÉCESSAIRES AU DÉVELOPPEMENT DE LA FILIÈRE. Transformation en produits dérivés Amyris, Futurol (2) MOLÉCULES D INTÉRÊT BIOETHANOL FERMENTATION AVEC MICRO-ORGANISMES MODIFIÉS GÉNÉTIQUEMENT Gevo ISOBUTANOL ADDITIF ESSENCE Amyris FARNÉSÈNE BIOJET ACIDE LACTIQUE BIODIESEL Futerro (3) LUBRIFIANTS CULTURE EN BIORÉACTEUR - AlgaePARC HUILES PLASTIQUES 3

6 AMYRIS : UNE PLATEFORME BIOTECHNOLOGIQUE DE POINTE Créée en 2003, Amyris développe une technologie innovante de transformation du sucre en molécules de base pour les carburants et la chimie. Présente sur l ensemble de la chaîne des biotechnologies, Amyris dispose de laboratoires de recherche et d une usine de production. Depuis juin 2010, Total est l actionnaire industriel de référence de cette société californienne avec une participation d environ 18% à fin Total et Amyris mobilisent leurs équipes dans des programmes de recherche communs dont l objectif principal est de développer et de commercialiser de nouvelles molécules permettant la production de biocarburants et de produits pour la chimie verte. LABORATOIRE AMYRIS, EMERYVILLE, CALIFORNIE, ÉTATS-UNIS. 4

7 La technologie d Amyris repose aujourd hui sur l utilisation des sucres issus de l amidon ou de plantes sucrières, comme la canne à sucre produite au Brésil. À terme, elle pourra transformer les sucres extraits des parties non alimentaires des plantes, la lignocellulose (voir page 8), par fermentation. Plus précisément, Amyris dispose d une plateforme de biologie synthétique de pointe permettant de construire et sélectionner, de façon rapide et peu coûteuse, des micro-organismes notamment des levures aptes à transformer du sucre en diverses molécules d intérêt. Amyris possède des laboratoires de recherche et une unité pilote en Californie ainsi qu un site de démonstration et une usine de production au Brésil. La production de sa molécule phare, le farnésène (voir page 6), a démarré début 2013 dans l usine de Brotas, au Brésil. L EXPERTISE D AMYRIS : LA SÉLECTION ET L OPTIMISATION D UNE LEVURE PAR BIOLOGIE SYNTHÉTIQUE 1 Étude de l'adn Identifier la meilleure voie biologique 2 permettant de produire la molécule cible Biologie moléculaire Construction d'une multitude de souches intégrant cette voie biologique 3 Criblage Test des souches les plus performantes pour produire la molécule cible L objectif du chercheur est d obtenir un micro-organisme (une levure ou une bactérie) stable produisant la molécule d intérêt pour la chimie. Pour ce faire, il doit acquérir une parfaite connaissance des voies métaboliques cellulaires de façon à pouvoir reprogrammer le microorganisme et ainsi optimiser la production de la molécule cible (voir schéma ci-dessus). 5

8 DU FARNÉSÈNE AU FARNÉSANE Le farnésène est la molécule phare d Amyris servant à une très large gamme d applications, allant des cosmétiques aux biocarburants. Une fois hydrogénée, la molécule de farnésène devient du farnésane qui peut ainsi être directement incorporé dans le diesel ou dans les carburants pour l aviation sans modification technique des moteurs. Le farnésane offre de meilleures propriétés que les esters d huiles végétales qui représentent aujourd hui l essentiel du marché du biodiesel, en particulier une meilleure résistance au froid et la capacité à être incorporé dans le diesel conventionnel en proportion plus importante. BUS DE LA RÉGIE DE TRANSPORT DE SÃO PAULO, BRÉSIL, ROULANT AU BIODIESEL AMYRIS. Les biodiesels Les biodiesels commercialisés actuellement sont principalement des esters d huiles végétales dont les propriétés diffèrent du diesel conventionnel limitant ainsi leur incorporation à 7 % en volume dans le carburant fi nal. L objectif de Total est de proposer des biodiesels permettant de dépasser les taux d incorporation actuels. Au Brésil, Amyris a lancé des tests portant sur l utilisation à grande échelle du farnésane : depuis septembre 2011, la filiale commerciale d Amyris alimente la régie de transport de São Paulo avec un biocarburant incorporant 10 % de farnésane. L ÉQUIPE TOTAL-AMYRIS ROULE AU BIODIESEL À l occasion du 13 e Rallye Monte-Carlo des Énergies Nouvelles, en mars 2012, Total et Amyris ont démontré dans les conditions réelles de la compétition automobile, sur route et avec une voiture hybride de série, les qualités de leur biodiesel constitué de 45 % de farnésane issu de la transformation de plantes sucrières. 6

9 6 % environ (contre 2 % aujourd hui) Part des biocarburants dans l énergie des transports à horizon 2035 dans le monde (1) (1) AIE, World Energy Outlook % La directive européenne 2009/28/CE fi x e ce taux objectif d incorporation d énergie renouvelable, essentiellement des biocarburants, dans le transport d ici Ce taux est aujourd hui de 4,5 % en Europe (2). (2) d après EurObserv ER, NOUVELLE USINE AMYRIS DE FERMENTATION DE SUCRE DE CANNE À BROTAS, BRÉSIL. Les biocarburants pour l aviation Avec plus de 10 millions de tonnes de carburants pour l aviation vendus en 2011, Total est un des plus gros fournisseurs au monde. Le Groupe cherche des solutions pour répondre à la croissance de la demande des transporteurs aériens tout en limitant les émissions de CO 2. Le secteur du transport aérien s est en effet engagé à réduire de moitié ses émissions de gaz à effet de serre d ici à 2050 (par rapport à 2005). Total et Amyris ont spécifi quement développé un nouveau biokérosène incorporant jusqu à 10% de farnésane et répondant aux critères rigoureux des carburants standards Jet A/A-1 établis par l ASTM, organisme américain pour les normes et spécifi cations des matériaux. Obtenue en juin 2014, cette certifi cation va permettre d envisager la commercialisation de ce biokérosène et son utilisation, en toute compatibilité avec les moteurs et systèmes, dans l aviation civile. L utilisation du farnésane peut permettre une réduction significative des émissions de gaz à effet de serre. VOL DE DÉMONSTRATION AU BIOJET Première en Europe! Le 20 juin 2013, à l occasion du Salon du Bourget, Total et Amyris ont alimenté un Airbus A321 en kérosène renouvelable composé de 10% de farnésane. Ce vol de démonstration entre Toulouse et Paris est le fruit de l initiative «Joining our Energies - Biofuel Initiative France» regroupant Airbus, Air France, Safran et Total. 7

10 VOIE BIOCHIMIQUE : VALORISER L ÉNERGIE DES SUCRES La voie biochimique emploie des micro-organismes (levures ou bactéries) pour transformer la biomasse par fermentation en diverses molécules utilisables pour les carburants et la chimie. Un des objectifs de la recherche est le développement de micro-organismes génétiquement modifiés pour produire de nouvelles molécules puis les optimiser pour obtenir des souches industrielles efficaces et robustes. En complément des travaux menés avec Amyris, Total étudie d autres voies biochimiques, en particulier pour transformer la partie non alimentaire de la plante (lignocellulose) en sucres. Ces efforts sont portés par les équipes de Recherche et Développement en biotechnologie de Total, en partenariat avec des start-up et des laboratoires européens et américains. Gevo : Total a pris une participation dans la start-up américaine Gevo qui développe un procédé de transformation des sucres en isobutanol, pour des usages en carburants ou en pétrochimie. La première unité commerciale a été mise en service en mai 2012 à Luverne (Minnesota, États-Unis). Total s intéresse également aux micro-organismes capables de convertir des gaz contenant du monoxyde de carbone comme ceux produits par l industrie métallurgique, les raffi neries ou ceux provenant de la gazéifi cation des déchets agricoles, des déchets municipaux, ou du charbon en molécules pour les carburants ou la chimie. 8

11 Futerro : Futerro est une joint-venture créée en 2007 par la société belge Galactic et Total (50/50) qui permet de produire des bioplastiques à partir d acide lactique. Futerro est en mesure de fabriquer une gamme complète de produits destinés au marché de l emballage, en particulier à usage alimentaire, et qui peuvent trouver des applications telles que les fi bres pour l habillement ou les coques de téléphones portables. Toulouse White Biotechnology (TWB) : Total est l un des partenaires industriels du projet TWB lancé par l INRA début L objectif est de développer de nouvelles voies de production durable de produits chimiques, de biocarburants, et de biomatériaux grâce à la biocatalyse (enzymes) ou la fermentation (microorganismes) de ressources renouvelables. EXTRAIRE LES SUCRES DE LA LIGNOCELLULOSE DES PLANTES Culture Cellules de la plante Paroi primaire de la cellule végétale Hémicellulose Cellulose Lignine Molécules de sucre L approvisionnement en matières premières constitue un enjeu majeur des procédés de transformation biochimique de la biomasse. Dans une démarche durable, Total mène des recherches actives dans la valorisation de la lignocellulose, c est-à-dire la fraction non-alimentaire des plantes. Molécule extrêmement résistante, la lignine, véritable barrière de protection, est un élément fibrillaire structurant les végétaux. Elle doit être «cassée» par des procédés coûteux notamment en énergie pour permettre l hydrolyse de la cellulose et de l hémicellulose libérant ainsi les sucres (glucose, xylose...). Ces sucres, une fois extraits, peuvent notamment être fermentés en molécules type farnésène (voir Amyris page 6) ou en bioéthanol. Joint BioEnergy Institute : Total est un partenaire stratégique majeur du Joint BioEnergy Institute du professeur Jay Keasling. Cet institut de biologie synthétique de pointe a été fondé par le DOE (Département de l Énergie des États-Unis) dans le but d accélérer les recherches visant à produire des biocarburants à partir de la lignocellulose. Futurol : Total est présent au comité scientifi que de Futurol et apporte son expertise industrielle dans le domaine de l incorporation de biocomposants dans les carburants existants. Futurol a pour objectif de produire, d ici 2016, du bioéthanol à partir de la lignocellulose. Un pilote industriel a été lancé en 2011 près de Reims. Total et le JBEI collaborent autour de trois programmes de recherche majeurs : la valorisation de la biomasse, le développement de nouvelles voies synthétiques pour produire des molécules pour nos activités de chimie et enfin l augmentation de la tolérance des micro-organismes vis-à-vis des molécules produites. 9

12 VOIE DES PHOTOTROPHES : DES MICROALGUES AUX MOLÉCULES D INTÉRÊT Les micro-organismes dits phototrophes, comme les microalgues, sont capables de produire directement des molécules d intérêt pour les carburants et la chimie grâce à la photosynthèse qui utilise la lumière solaire comme source d énergie, et le CO 2 comme source de carbone. Les microalgues pourraient être cultivées sur des terres non arables, et ainsi ne pas interférer avec les cultures alimentaires. Les rendements à l hectare de ces cultures pourraient être bien supérieurs à ceux des plantes terrestres actuellement utilisées pour la production des biodiesels. Autant d atouts que Total s emploie à valoriser dans un programme de recherche exploratoire visant à sélectionner les espèces les plus performantes, optimiser leur biologie par ingénierie génétique et maîtriser les processus d industrialisation en étudiant notamment les procédés de traitement et d extraction des molécules et les impacts environnementaux associés. Les applications potentielles sont nombreuses et pourraient, à terme, concerner tous les métiers du Groupe : biocarburants, lubrifi ants, molécules chimiques Total s associe à différents projets de recherche afi n d évaluer la faisabilité sur le long terme de ces technologies. 10

13 O 2 Photons CO2 Fixation du dioxyde de carbone LES MICROALGUES, VÉRITABLES USINES, PRODUISENT DIRECTEMENT DES LIPIDES POUVANT ÊTRE TRANSFORMÉS EN CARBURANTS OU LUBRIFIANTS BIOJET BIODIESEL Photosynthèse LIPIDES HUILES Eau (H2O) SUCRES PROTÉINES LUBRIFIANTS Nutriments (sels minéraux : fer, azote, phosphate ) UNE CELLULE DE MICROALGUE L utilisation des microalgues pour la production de biocarburants pourrait s avérer prometteuse. Ces technologies nécessitent encore des efforts en Recherche et Développement pour produire à grande échelle des molécules utiles pour les carburants et la chimie, avec un bilan économique et énergétique positif. AlgaePARC Dans cette fi lière, Total collabore au projet AlgaeParc (Algae Production And Research Centre) avec l université de Wageningen, aux Pays-Bas. Ce projet vise à concevoir, d ici 2015, un modèle de réacteur et un procédé de culture plus performant d un point de vue technologique, économique et énergétique que les procédés traditionnels, tout en acquérant des connaissances pour industrialiser cette technologie. QIBEBT Total a lancé un programme de recherche avec le Qingdao Institute of Bioenergy and Bioprocess Technology en Chine afi n de cribler et d identifi er des enzymes performantes pour la production de biocarburants et de produits pour la chimie verte. Partenariat CEA et CNRS Les équipes de Total et du CEA ont conçu un programme commun de recherche exploratoire sur l optimisation des organismes photosynthétiques unicellulaires (microalgues). Il s agit d améliorer leurs propriétés pour accroître les rendements et abaisser les coûts de production aujourd hui trop élevés. Les recherches, impliquant des chercheurs du CEA, du CNRS et de Total, sont menées au Laboratoire de Physiologie Cellulaire & Végétale (LPCV) une unité de l Institut de Recherches en Sciences et Technologies (irtsv) au CEA de Grenoble en France. 11

14

15 LEXIQUE Biocarburant : combustible liquide ou gazeux utilisé pour le transport et produit à partir de la biomasse (Directive 2009/28/CE). Biochimie : étude des réactions chimiques au sein du vivant. Biodiesel (ou biogazole) : biocarburant pour moteur diesel souvent issu de la transformation d huiles végétales, de sucres ou de gaz de synthèse. Bioéthanol : biocarburant miscible dans l essence principalement produit à partir de la fermentation et de la distillation des sucres issus de la biomasse (plantes sucrières ou lignocellulose). Biojet ou biokérosène : biocarburant destiné à l aviation. Biomasse : fraction biodégradable des produits, des déchets et des résidus d origine biologique provenant de l agriculture (y compris les substances végétales et animales), de la sylviculture et des industries connexes, y compris la pêche et l aquaculture, qui par transformation chimique peuvent devenir des molécules d intérêt (molécules carbonées) pour la production de carburants et de chimie de spécialité (Directive 2009/28/CE). Biotechnologie : application de la science et de la technologie à des organismes vivants, de même qu à ses composants, produits et modélisations, pour modifier des matériaux vivants ou non-vivants aux fins de la production de connaissances, de biens et de services (OCDE, Cadre pour les statistiques de biotechnologie 2005). Distillation : procédé de séparation d un mélange liquide par vaporisation. Les substances se vaporisent à températures d ébullition différentes et peuvent ainsi être isolées. Fermentation : réaction biochimique de conversion de l énergie chimique contenue dans une source de carbone (souvent du sucre) en une autre forme d énergie (alcool) par l action de levures ou de bactéries. Hydrolyse : décomposition d une substance par fixation des ions H+ et OH- provenant de la dissociation de l eau. Lignocellulose : la lignocellulose compose la paroi des cellules des végétaux. Dans le secteur des biocarburants, ce terme est utilisé pour désigner le bois et la paille, deux ressources utilisables pour la production de biocarburants. La lignocellulose peut être gazéifiée (conversion thermochimique) ou fractionnée en ses composants élémentaires (sucres issus de la cellulose et lignine) pour les transformer par conversion biochimique. Organisme phototrophe : organisme vivant constituant sa matière organique en puisant son énergie de la lumière par photosynthèse (plantes, microalgues). Photosynthèse : la chlorophylle contenue dans les plantes est capable de capter l énergie lumineuse. Cette énergie sert à fabriquer des molécules de sucres à partir de l eau puisée dans le sol et du gaz carbonique présent dans l atmosphère. Les sucres produits sont ensuite distribués dans toute la plante et de l oxygène est rejeté dans l atmosphère.

16 Rendez-vous sur Energies Nouvelles Total Marketing Services Siège : 24 cours Michelet Paris La Défense cedex - France Téléphone : +33 (0) Capital social : euros RCS Nanterre Conception, réalisation : Studios Menthe&Chocolat. Crédit photos : Photothèque Total. E. Maillard, M. Roussel, F. Laeuffer, Stephan Gladieu, Marco Dufour All rights reserved to Fetranspor, A. Guillaumot/DPPI Media, Amyris, Inc. All Right Reserved, AIRBUS S.A.S. - photo by exm company / P. MASCLET All rights reserved to AZUL Linhas Aéreas, istockphoto, Getty Images (N. Rowe, Imagebroker RF, LWA), X, D.R. Infographies : StudioV2. Imprimé sur Satimat Green, papier composé à 60 % de fi bres recyclées et à 40 % de fi bres vierges certifi ées FSC. Imprimé en France. Septembre 2014.

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques I R. A L I S O N B R O G N A U X U N I T É D E B I O - I N D U S T R I E S G E M B L O U X A G R O B I

Plus en détail

Vol vert. Une étude encourage la production de biokérosène pour l aviation civile. ÉNERGIE y

Vol vert. Une étude encourage la production de biokérosène pour l aviation civile. ÉNERGIE y ÉNERGIE y Vol vert Une étude encourage la production de biokérosène pour l aviation civile Marcos de Oliveira PUBLIÉ EN JUILLET 2013 L es comptes sont déjà faits. L aviation commerciale devra réduire de

Plus en détail

Les biocarburants chez TOTAL. Olivier Alexandre Directeur Recherche

Les biocarburants chez TOTAL. Olivier Alexandre Directeur Recherche Les biocarburants chez TOTAL Olivier Alexandre Directeur Recherche IFP, Panorama - 8 février 2007 2 IFP, Panorama Le contexte actuel Une demande européenne gravement déséquilibrée Doublement de la consommation

Plus en détail

LE FERMENTEUR. il permet de réaliser les cultures dans des conditions stériles, physiquement et chimiquement contrôlées : température ph agitation po2

LE FERMENTEUR. il permet de réaliser les cultures dans des conditions stériles, physiquement et chimiquement contrôlées : température ph agitation po2 FERMENTATION le terme de fermentation est réservé à la culture de microorganismes (bactéries, levures, moisissures) mais, métaboliquement parlant, on devrait réserver ce terme aux cultures en conditions

Plus en détail

Quel rôle pour les biocarburants dans la demande globale d énergie. Introduction

Quel rôle pour les biocarburants dans la demande globale d énergie. Introduction Revue n 425 Dossier : LES BIOCARBURANTS Traduction de l article What Role for Biofuels in the Global Energy Scene? de Claude MANDIL et Fatih BIROL de l Agence Internationale de l Energie (AIE/IEA) Quel

Plus en détail

Dossier d information: Les biocarburants

Dossier d information: Les biocarburants Dossier d information: Les biocarburants en France Contexte : une forte diésélisation liée à une taxation plus élevée de l essence millions de tonnes 40,0 35,0 30,0 25,0 20,0 15,0 10,0 5,0 Immatriculations

Plus en détail

Le climat en question

Le climat en question Le climat en question Sommaire Avant-propos de Leif Johansson Les carburants renouvelables contexte général Sept solutions ; plusieurs critères d étude Changement climatique Effi cacité énergétique Rendement

Plus en détail

Biomasse : un monde d innovations à notre portée

Biomasse : un monde d innovations à notre portée Biomasse : un monde d innovations à notre portée Source : http://www.dico-ecolo.com/fond-2.html Innofibre oeuvre principalement dans les domaines suivants : Agricoles Recherche, Développement et Innnovations

Plus en détail

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2. La chimie de la vie Au menu aujourd hui Les éléments chimiques et l eau http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.jpg Au menu aujourd hui Les éléments chimiques

Plus en détail

PROJET FUTUROL. Projet de Recherche et Développement de Bioéthanol de 2 ème génération

PROJET FUTUROL. Projet de Recherche et Développement de Bioéthanol de 2 ème génération PROJET FUTUROL Projet de Recherche et Développement de Bioéthanol de 2 ème génération ACTEURS R&D LES PARTENAIRES 11 leaders, présents au niveau local, national, européen et mondial ACTEURS INDUSTRIELS

Plus en détail

Portrait du Groupe Roquette

Portrait du Groupe Roquette Portrait du Groupe Roquette «Servir les femmes et les hommes en offrant le meilleur de la nature» Vision Devenir, sur des marchés identifiés, un acteur leader à l échelle mondiale en solutions et produits

Plus en détail

Éthanol cellulosique: Développements au Québec. Conférence CanBio

Éthanol cellulosique: Développements au Québec. Conférence CanBio Éthanol cellulosique: Développements au Québec Conférence CanBio Mai 2011 Confidentiel Enerkem 2011. Tous droits réservés. Répond aux enjeux économiques, énergétiques et environnementaux du Québec Confidentiel

Plus en détail

Nous examinerons, tout d abord, les caractéristiques

Nous examinerons, tout d abord, les caractéristiques LES ENJEUX ÉNERGÉTIQUES Énergie et mobilité durable Les besoins de mobilité actuels conduisent les individus à se tourner vers des transports à la fois rapides et individuels. Ainsi, l automobile assure,

Plus en détail

Les Perspectives Énergétiques à l horizon 2040

Les Perspectives Énergétiques à l horizon 2040 The Outlook for Energy: A View to 24 highlights Les Perspectives Énergétiques à l horizon 24 ExxonMobil vous présente dans ses Perspectives Énergétiques sa vision à long terme de notre avenir énergétique.

Plus en détail

Numéro 2010/03 Septembre 2010 Étude prospective sur la seconde génération de biocarburants

Numéro 2010/03 Septembre 2010 Étude prospective sur la seconde génération de biocarburants Numéro 2010/03 Septembre 2010 Étude prospective sur la seconde génération de biocarburants Alba DEPARTE ÉTUDE PROSPECTIVE SUR LA SECONDE GÉNÉRATION DE BIOCARBURANTS Analyse de l efficacité économique

Plus en détail

LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique?

LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique? LES PLASTIQUES EN DEBAT 3 ODP3 LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique? 1 Les premières matières plastiques ont fait leur apparition autour de 1860. A l époque les premières

Plus en détail

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS LES ENERGIES RENOUVELABLES Dr Marwan JARKAS Plan de l exposée : I - Définition de l énergie renouvelable II - Différentes types de l énergie renouvelable 1. Energie éolienne 2. Energie solaire 3. Energie

Plus en détail

MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques

MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques Recherche & Développement MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques Préparer l avenir énergétique Dans un contexte

Plus en détail

LA A RESPIRATION CELLULAIRE

LA A RESPIRATION CELLULAIRE Instructions aux professeurs Domaine : 1.1 Le transport de substances, réaction chimique de la respiration cellulaire, p. 6 Travail à réaliser : Les élèves répondent aux questions. Matériel : Feuilles

Plus en détail

Albin Cancian Spécialisation SGE 15 / 01 / 08. Les biocarburants. Description et enjeux des filières

Albin Cancian Spécialisation SGE 15 / 01 / 08. Les biocarburants. Description et enjeux des filières Albin Cancian Spécialisation SGE 15 / 01 / 08 Les biocarburants Description et enjeux des filières De quoi parle-t-on exactement? 1) Définition Carburant produit à partir renouvelables et non fossiles.

Plus en détail

Total en chiffres et en images

Total en chiffres et en images Total en chiffres et en images L essentiel 2013 PROFIL Total en bref L énergie est indispensable au développement des pays et de leurs populations. Partout où elle est disponible, elle crée une dynamique

Plus en détail

Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S»

Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S» Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S» La lutte contre le changement climatique Initiative concertée au niveau mondial Pour limiter à 2 à 3 C l élévation moyenne de la température, il faudrait

Plus en détail

Remerciements. EFMA European Fertilizer Manufacturers Association Av E. Van Nieuwenhuyse, 4 B-1160 Brussels-Belgium www.efma.org

Remerciements. EFMA European Fertilizer Manufacturers Association Av E. Van Nieuwenhuyse, 4 B-1160 Brussels-Belgium www.efma.org Remerciements Ce dossier technique est pour une grande part la traduction de la brochure EFMA publiée en anglais Producing bioenergy and making the best of european land sous la direction de Christian

Plus en détail

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Objectifs Matériel Matériel Découvrir Connaître les la différentes signification sources du mot d énergie.. Fiche image 1

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 28 Une chimie verte

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 28 Une chimie verte FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 28 Une chimie verte Type d'activité Activité avec étude documentaire et utilisation de sites Internet Notions et contenus du programme de Terminale S Apport

Plus en détail

Introduction... 9. L après-pétrole. Une technologie du futur? Un enjeu environnemental. Conclusion...119. Annexes

Introduction... 9. L après-pétrole. Une technologie du futur? Un enjeu environnemental. Conclusion...119. Annexes Introduction... 9 L après-pétrole «Les biocarburants sont la seule réponse crédible au pic pétrolier.»...15 «Produire ses propres biocarburants, c est accroître sa sécurité d approvisionnement en énergie.»...23

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

La biomasse et ses différentes applications

La biomasse et ses différentes applications La biomasse et ses différentes applications Jean Philippe Jacques a, Simon Barnabé b a InnoFibre, centre d innovation des produits cellulosiques,(cctt du cégep de Trois Rivières), Trois Rivières (Québec),

Plus en détail

ACTION 2 : Optimisation des processus d extraction et valorisation énergétique

ACTION 2 : Optimisation des processus d extraction et valorisation énergétique ACTION 2 : Optimisation des processus d extraction et valorisation énergétique Action 2.6. : Analyse environnementale de la filière microalgues-biodiesel Séminaire Final, Vitoria, 27 Mars 2014 Objectifs

Plus en détail

Exercice d entraînement

Exercice d entraînement Exercice d entraînement En cas de difficulté, ne restez pas bloqué. Gérez votre temps. Plus de 5 min sur une question, c est du temps perdu et un stress qui s installe et qui vous fera perdre des moyens

Plus en détail

SCHEMA VOLONTAIRE 2BSvs DESCRIPTION DU SCHEMA

SCHEMA VOLONTAIRE 2BSvs DESCRIPTION DU SCHEMA SCHEMA VOLONTAIRE 2BSvs DESCRIPTION DU SCHEMA Note sur le statut de ce document Ce document de référence est une partie intégrante du schéma volontaire 2BSvs développé par le Consortium avec l appui technique

Plus en détail

LES DEFIS DE DEMAIN. I. Les enjeux énergétiques. 1. Dans le domaine de l habitat. Economies d énergie dans l habitat

LES DEFIS DE DEMAIN. I. Les enjeux énergétiques. 1. Dans le domaine de l habitat. Economies d énergie dans l habitat LES DEFIS DE DEMAIN La population mondiale ne cesse d augmenter et les besoins énergétiques ont été multipliés par 10 (!) en un siècle. Les réserves en ressources fossiles (et fissiles) s épuisent. Les

Plus en détail

L ÉNERGIE C EST QUOI?

L ÉNERGIE C EST QUOI? L ÉNERGIE C EST QUOI? L énergie c est la vie! Pourquoi à chaque fois qu on fait quelque chose on dit qu on a besoin d énergie? Parce que l énergie est à l origine de tout! Rien ne peut se faire sans elle.

Plus en détail

Menu Méthanisation. L innovation au service de l énergie verte

Menu Méthanisation. L innovation au service de l énergie verte Menu Méthanisation L innovation au service de l énergie verte Avec la méthanisation, véritable voie d avenir, l innovation est au cœur de la production d énergie verte. LA MÉTHANISATION, C EST QUOI? La

Plus en détail

Panorama des carburants fossiles et alternatifs et des véhicules en France

Panorama des carburants fossiles et alternatifs et des véhicules en France Panorama des carburants fossiles et alternatifs et des véhicules en France Rhônalpénergie-Environnement est l un des 14 partenaires du projet européen Altermotive (www.alter-motive.org) qui vise à recenser

Plus en détail

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET 3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET L ENVIRONNEMENT 3.1 Contexte et tendances L atteinte de l indépendance énergétique est une priorité gouvernementale. Cet objectif sera appuyé par plusieurs politiques,

Plus en détail

Opportunités de valorisation des bois de trituration des forêts privées

Opportunités de valorisation des bois de trituration des forêts privées Créer des solutions pour le secteur forestier Opportunités de valorisation des bois de trituration des forêts privées Établissement de centres de mise en copeaux pour le bois de trituration Serge Constantineau,

Plus en détail

ÉNERGIES RENOUVELABLES

ÉNERGIES RENOUVELABLES ÉNERGIE HYDRAULIQUE ÉNERGIE ÉOLIENNE ÉNERGIE SOLAIRE LA BIOMASSE LA GÉOTHERMIE ÉNERGIES MARINES ÉNERGIE HYDRAULIQUE L énergie hydraulique provient de la force de l eau en mouvement, c est-à-dire l énergie

Plus en détail

CARACTERISTIQUES GENERALES DES LEVURES DE BOULANGERIE 1

CARACTERISTIQUES GENERALES DES LEVURES DE BOULANGERIE 1 Réf. : 13CSFL35 CARACTERISTIQUES GENERALES DES LEVURES DE BOULANGERIE 1 Mis à jour en Décembre 2012 Préambule Ce document a pour objet de fournir les caractéristiques générales des levures fraîches de

Plus en détail

Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 9, Numéro 5, 296-8, Septembre - Octobre 2002, La filière

Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 9, Numéro 5, 296-8, Septembre - Octobre 2002, La filière L'impact des biocarburants sur l'effet de serre Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 9, Numéro 5, 296-8, Septembre - Octobre 2002, La filière Auteur(s) : Etienne POITRAT, ADEME (Agence de l'environnement

Plus en détail

RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012

RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012 RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012 PRATIQUES OENOLOGIQUES SPECIFIQUES AUX VINS AROMATISES, AUX BOISSONS A BASE DE PRODUIT VITIVINICOLE ET AUX BOISSONS A BASE DE VIN L Assemblée Générale CONSIDERANT la résolution

Plus en détail

Carburants et véhicules alternatifs

Carburants et véhicules alternatifs Carburants et véhicules alternatifs Mise à jour le 18/03/2008 Le secteur des transports est aujourd hui très dépendant des carburants fossiles, et le principal émetteur de gaz à effet de serre. L Union

Plus en détail

CO2, Gaz à effet de serre, Economie de carburant

CO2, Gaz à effet de serre, Economie de carburant CO2, Gaz à effet de serre, Economie de carburant Priorité n 1 en Europe Andre Douaud Ancien Directeur Technique Constructeurs Français Automobiles CCFA À Rabat, Avril 2010 CO2 et Energie les données du

Plus en détail

Groupe ROQUETTE. Usine de BEINHEIM. Chaufferie Biomasse

Groupe ROQUETTE. Usine de BEINHEIM. Chaufferie Biomasse Groupe ROQUETTE Usine de BEINHEIM Chaufferie Biomasse Congrès «Eco-technologies pour le futur» - Lille - 14 juin 2012 Plan de la présentation Le groupe ROQUETTE Notre site de BEINHEIM Nos motivations environnementales

Plus en détail

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Alain Grandjean Le 26 novembre 2014 Contact : alain.grandjean@carbone4.com Le menu du jour L énergie dans l économie : quelques rappels Les scénarios

Plus en détail

La stratégie du pôle de compétitivité «Industries et Agro Ressources» ---------------

La stratégie du pôle de compétitivité «Industries et Agro Ressources» --------------- La stratégie du pôle de compétitivité «Industries et Agro Ressources» --------------- A l heure où l activité économique doit prendre en compte la préservation de l environnement, la Picardie et la Champagne

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

Bioénergie. L énergie au naturel

Bioénergie. L énergie au naturel Bioénergie L énergie au naturel Les références d AREVA en bioénergie Plus de 2,5 GW dans le monde : la plus grande base installée de centrales biomasse AREVA développe des solutions de production d électricité

Plus en détail

Énergies renouvelables Production éco-responsable Transports innovants Procédés éco-efficients Ressources durables. Les carburants pour l aéronautique

Énergies renouvelables Production éco-responsable Transports innovants Procédés éco-efficients Ressources durables. Les carburants pour l aéronautique Énergies renouvelables Production éco-responsable Transports innovants Procédés éco-efficients Ressources durables Les carburants pour l aéronautique IFP Energies nouvelles (IFPEN) est un organisme public

Plus en détail

Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM

Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM Congrès SATW, Yverdon 29-30 août 2008 G. Planche Directeur Déploiement HydroGen4, Berlin 1 Agenda La

Plus en détail

LE TOUR DU MONDE DES ÉNERGIES

LE TOUR DU MONDE DES ÉNERGIES Blandine Antoine Élodie Renaud LE TOUR DU MONDE DES ÉNERGIES Sommaire Préface... 11 Introduction... 15 I. LA PRODUCTION D ÉNERGIE Introduction à la production d énergie... 31 Thème 1 Énergies Fossiles...

Plus en détail

ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES SUR LA LEGISLATION DES CARBURANTS PROPRES

ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES SUR LA LEGISLATION DES CARBURANTS PROPRES 15 juin 2007 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES SUR LA LEGISLATION DES CARBURANTS PROPRES David Desforges, Avocat Associé, Gide Loyrette Nouel LE DEVELOPPEMENT DE LA FILIERE CARBURANT GAZ NATUREL AGRION -

Plus en détail

Qu'est-ce que la biométhanisation?

Qu'est-ce que la biométhanisation? Qu'est-ce que la biométhanisation? La biométhanisation consiste en une série d'opérations de dégradations biologiques de matières organiques qui se produisent en l'absence d'oxygène. Les produits résultants

Plus en détail

Chapitre 8 production de l'énergie électrique

Chapitre 8 production de l'énergie électrique Chapitre 8 production de l'énergie électrique Activité 1 p 116 But Montrer que chaque centrale électrique possède un alternateur. Réponses aux questions 1. Les centrales représentées sont les centrales

Plus en détail

Les technologies pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. L'action de l'ifp

Les technologies pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. L'action de l'ifp Les technologies pour réduire les émissions de gaz à effet de serre L'action de l'ifp Contact presse Anne-Laure de Marignan 01 47 52 67 21 - presse@ifp.fr La prise de conscience de la communauté internationale

Plus en détail

Présentation générale des principales sources d énergies fossiles.

Présentation générale des principales sources d énergies fossiles. Présentation générale des principales sources d énergies fossiles. Date : 19/09/2012 NOM / Name SIGNATURE Etabli / Prepared Vérifié / Checked Approuvé /Approved G J-L & R-SENE R.SENE R.SENE Sommaire 1.

Plus en détail

Russie. Europe de l Ouest. et europe de l Est. Afrique du Nord. et Golfe. Asie et Océanie. Afrique Subsaharienne. Japon, Australie et

Russie. Europe de l Ouest. et europe de l Est. Afrique du Nord. et Golfe. Asie et Océanie. Afrique Subsaharienne. Japon, Australie et Amérique 500 250 100 50 10 Énergie éolienne Biomasse du Nord Europe de l Ouest Russie et europe de l Est Amérique du Nord Europe de l Ouest Russie et europe de l Est Afrique du Nord et Golfe Inde Chine

Plus en détail

pour la conversion en biocarburant du Miscanthus Giganteus PRÉSENTÉE AU

pour la conversion en biocarburant du Miscanthus Giganteus PRÉSENTÉE AU Étude d inventaire technologique pour la conversion en biocarburant du Miscanthus Giganteus PRÉSENTÉE AU Conseil pour le développement de l Agriculture au Québec 555, boulevard Roland-Therrien, bureau

Plus en détail

Tout savoir sur les biocarburants

Tout savoir sur les biocarburants Tout savoir sur les biocarburants Les perspectives et les recherches conduites à l'ifp L IFP, organisme public de recherche et de développement dans le domaine de l'énergie, des transports et de l'environnement,

Plus en détail

Offrir une réponse durable à des industriels qui veulent produire autrement

Offrir une réponse durable à des industriels qui veulent produire autrement Benjamin GONZALEZ Président Directeur Général Antoine DARBOIS Directeur Général Délégué METabolic EXplorer Paris, 22 mars 2012 Offrir une réponse durable à des industriels qui veulent produire autrement

Plus en détail

ALBIOMA NOTRE NATURE EST PLEINE D ÉNERGIE. Conférence Mines Énergie 23 Septembre 2014

ALBIOMA NOTRE NATURE EST PLEINE D ÉNERGIE. Conférence Mines Énergie 23 Septembre 2014 NOTRE NATURE EST PLEINE D ÉNERGIE Conférence Mines Énergie 23 Septembre 2014 SOMMAIRE 1. 2. 3. 4. STRATÉGIE EVOLUTION VERS UN MODÈLE 100% BIOMASSE LE BRÉSIL, PRIORITÉ D' À L'INTERNATIONAL PERSPECTIVES

Plus en détail

Faits & chiffres. Les carburants au bioéthanol au service du développement durable

Faits & chiffres. Les carburants au bioéthanol au service du développement durable 9974/PLAdoc synthèse F 17/02/03 11:28 Page 1 Les carburants au bioéthanol au service du développement durable Faits & chiffres Synthèse des études menées sous la direction d'alcosuisse pour le développement

Plus en détail

Fournisseur de solutions solaires durables

Fournisseur de solutions solaires durables Fournisseur de solutions solaires durables Smart Energy for a Cleaner Future Il est plus important que jamais de réduire la consommation d énergie et d accroître l efficacité énergétique au moyen de sources

Plus en détail

L ÉNERGIE G ÉNÉRALITÉS R ÉGLEMENTATION L ES NOUVELLES SOURCES D ÉNERGIE 1. D ÉFINITION 1.1. L ÉNERGIE ÉOLIENNE

L ÉNERGIE G ÉNÉRALITÉS R ÉGLEMENTATION L ES NOUVELLES SOURCES D ÉNERGIE 1. D ÉFINITION 1.1. L ÉNERGIE ÉOLIENNE 160 161 G ÉNÉRALITÉS 1. D ÉFINITION 2.SITUATION ÉNERGÉTIQUE ACTUELLE 3.LES BONNES PRATIQUES EN ENTREPRISE U TILISATION RATIONNELLE R ÉGLEMENTATION DE L ÉNERGIE ET ÉNERGIES RENOUVELABLES L ES NOUVELLES

Plus en détail

Les émissions de gaz à effet de serre des transports

Les émissions de gaz à effet de serre des transports Les émissions de gaz à effet de serre des transports Le secteur des transports se développe rapidement. Nous en apprécions les avantages : rapidité et accessibilité géographique à tous les points du globe

Plus en détail

incitations financières véhicules 2011

incitations financières véhicules 2011 A B C D E F G A B C D E F G PROFITEZ DU BONUS ECOLOGIQUE A PROFITEZ DU BONUS ECOLOGIQUE A Des véhicules plus sobres et moins polluants : incitations financières véhicules 2011 PROFITEZ DU BONUS ECOLOGIQUE

Plus en détail

Matériels de Formation du GCE Inventaires Nationaux de Gaz à Effet de Serre. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles

Matériels de Formation du GCE Inventaires Nationaux de Gaz à Effet de Serre. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques Matériels de Formation du GCE Inventaires Nationaux de Gaz à Effet de Serre Secteur de l'energie Combustion de Combustibles Version du

Plus en détail

Résumé. A. Qu est-ce que la méthanisation?

Résumé. A. Qu est-ce que la méthanisation? Résumé Afin de compléter les travaux réalisés par l'arene, l'ademe, Gaz de France et l'agence de l'eau Seine-Normandie depuis 1999 sur le sujet de la méthanisation, filière de traitement des biodéchets

Plus en détail

L énergie nucléaire fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique

L énergie nucléaire fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique FORUM NUCLEAIRE BELGE POSITION PAPER 24 JUIN 2015 L énergie nucléaire fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique La demande en électricité ne cesse d augmenter. Entre 1965 et

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre 2010-2011

Bilan des émissions de gaz à effet de serre 2010-2011 Bilan des émissions de gaz à effet de serre 21-211 Méthode Bilan Carbone - Rapport final - février 212 II. DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE Page 6 Sommaire I. CONTEXTE III. ANNÉE DE REPORTING ET ANNÉE

Plus en détail

Biotechnologies. 114-1 - - 1 -Les Biotechnologies

Biotechnologies. 114-1 - - 1 -Les Biotechnologies 114-1 - - 1 -Les Utilisation des processus biologiques pour produire des biens et des services. Les biotechologies tirent leur efficacité des techniques clés engendrées par les progrès conjoints de la

Plus en détail

CORRIGE. 1.2. Investigation Les voitures électriques présentent-elles un bien meilleur bilan énergétique que les voitures hybrides?

CORRIGE. 1.2. Investigation Les voitures électriques présentent-elles un bien meilleur bilan énergétique que les voitures hybrides? Partie Agir : Défis du XXIème siècle CHAP 16-ACT DOC Enjeux énergétique dans le domaine des transports CHAP 17-ACT DOC Apport de la chimie au respect de l environnement CORRIGE Objectifs : Extraire et

Plus en détail

THEME N 2 ENJEUX PLANETAIRES CONTEMPORAINS : ENERGIE, SOL Sous thème A : De la lumière solaire aux combustibles fossiles

THEME N 2 ENJEUX PLANETAIRES CONTEMPORAINS : ENERGIE, SOL Sous thème A : De la lumière solaire aux combustibles fossiles THEME N 2 ENJEUX PLANETAIRES CONTEMPORAINS : ENERGIE, SOL Sous thème A : De la lumière solaire aux combustibles fossiles Chap 1 - De la lumière solaire à la matière organique : la photosynthèse L énergie

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

Présentation générale du pôle wallon de compétitivité GreenWin. Mars 2011

Présentation générale du pôle wallon de compétitivité GreenWin. Mars 2011 Présentation générale du pôle wallon de compétitivité GreenWin Mars 2011 Un pôle: c est quoi? Un pôle de compétitivité est un outil de développement économique régional axé sur 5 domaines d activités R&D

Plus en détail

CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques

CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques Le catamaran est un voilier. Il utilise donc une voile, qui capte le vent, pour se déplacer. Ainsi, l énergie nécessaire au

Plus en détail

Contexte: Mesurer l empreinte carbone de l essence et du diesel

Contexte: Mesurer l empreinte carbone de l essence et du diesel Avril 2012 Briefing Carburants à faible intensité carbone: coûts administratifs modestes, bénéfices significatifs Contexte: Mesurer l empreinte carbone de l essence et du diesel Dans le cadre de l article

Plus en détail

Bienvenue dans Clim Way Paris!

Bienvenue dans Clim Way Paris! Quelques rappels scientifiques L effet de serre naturel En se réchauffant grâce au rayonnement solaire, la Terre émet de la chaleur vers l espace. Si toute cette chaleur s échappait il ferait environ 18

Plus en détail

Responsabilité sociale et environnementale POLITIQUE SECTORIELLE PRODUCTION D ELECTRICITE A PARTIR DU CHARBON

Responsabilité sociale et environnementale POLITIQUE SECTORIELLE PRODUCTION D ELECTRICITE A PARTIR DU CHARBON Responsabilité sociale et environnementale POLITIQUE SECTORIELLE PRODUCTION D ELECTRICITE A PARTIR DU CHARBON P.1/11 Sommaire Préambule... 3 1. Politique sectorielle... 4 1.1 Objectif... 4 1.2 Portée...

Plus en détail

Biomasse forestière et bioénergie: Danger ou solution?

Biomasse forestière et bioénergie: Danger ou solution? C est correct. La scie mécanique fonctionne au biocarburant. Biomasse forestière et bioénergie: Danger ou solution? Evelyne Thiffault David Paré Jacques Morissette Sébastien Dagnault Ressources naturelles

Plus en détail

Moteurs à combustion, véhicules hybrides et électriques Bosch présente les chaînes de traction du futur

Moteurs à combustion, véhicules hybrides et électriques Bosch présente les chaînes de traction du futur Communiqué de presse Moteurs à combustion, véhicules hybrides et électriques Bosch présente les chaînes de traction du futur 15 septembre 2015 BBM 15.56 HFL/IL PI 9014 Environ 15 % des véhicules neufs

Plus en détail

incitations financières véhicules 2010

incitations financières véhicules 2010 A B C D E F G Des véhicules plus sobres et moins polluants : incitations financières véhicules 2010 PROFITEZ DU BONUS ECOLOGIQUE A PROFITEZ DU BONUS ECOLOGIQUE A A B C D E F A LES TRANSPORTS Des véhicules

Plus en détail

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Direction du patrimoine Le 12/12/2014 SNI - 125 avenue de Lodève - CS 70007-34074 Montpellier Cedex 3 Tél. : 04 67 75 96 40 - www.groupesni.fr Siège social

Plus en détail

Les instruments de la politique énergétique suisse pour réduire la consommation de pétrole

Les instruments de la politique énergétique suisse pour réduire la consommation de pétrole Les instruments de la politique énergétique suisse pour réduire la consommation de pétrole La consommation de pétrole par habitant est supérieure dans notre pays à la moyenne de l UE, entre autres parce

Plus en détail

Lutter contre l accumulation des gaz à effet de serre

Lutter contre l accumulation des gaz à effet de serre 056-061 Gires 29/10/08 11:00 Page 56 ÉNERGIE ET MATÉRIAUX : QUELQUES NOUVEAUX REGARDS Le captage et le stockage géologique de CO 2 : une des solutions pour lutter contre le changement climatique L utilisation

Plus en détail

IAR. Pôle de la bioraffinerie, au cœur de la chimie du végétal et des biotechnologies industrielles.

IAR. Pôle de la bioraffinerie, au cœur de la chimie du végétal et des biotechnologies industrielles. IAR Pôle de la bioraffinerie, au cœur de la chimie du végétal et des biotechnologies industrielles. Agromatériaux, Biocarburants Avancés, Biomolécules, Ingrédients La ressource végétale au cœur des innovations

Plus en détail

Outil de production au service du développement durable

Outil de production au service du développement durable LEs BIOTECHNOLOGIEs Outil de production au service du développement durable Anne-Lise Hantson, Service de Chimie et Biochimie Appliquées de la FPMs 1 En bref... En quelques années les prix des produits

Plus en détail

LE TRANSPORT DURABLE CHEZ IVECO

LE TRANSPORT DURABLE CHEZ IVECO Iveco S.p.A. Via Puglia, 35 10156 Torino - Italie www.iveco.com Publication : IST.081404 Novembre 2008 Document et photos non contractuels. Les données sont fournies à titre indicatif et sans engagement

Plus en détail

L industrie française face à l économie verte :

L industrie française face à l économie verte : L industrie française face à l économie verte : l'exemple de sept filières par Patricia Crifo, Manuel Flam, Matthieu Glachant Rapport pour le Cercle de l Industrie Juin 2011 L industrie française face

Plus en détail

Comment? chez le particulier ou en collectivité

Comment? chez le particulier ou en collectivité Actions Citoyennes pour une Transition Energétique Solidaire par René CHAYLA Président d AC ACTEnergieS Comment? chez le particulier ou en collectivité 1 LA TRANSITION ENERGETIQUE EN PRATIQUE DIMINUER

Plus en détail

Réduction de la pollution d un moteur diesel

Réduction de la pollution d un moteur diesel AUBERT Maxime SUP B Professeur accompagnateur : DELOFFRE Maximilien SUP B Mr Françcois BOIS PAGES Simon SUP E Groupe n Réduction de la pollution d un moteur diesel Introduction L Allemand Rudolf Diesel

Plus en détail

incitations financières véhicules 2009

incitations financières véhicules 2009 A B C D E F G Des véhicules plus sobres et moins polluants : incitations financières véhicules 2009 PROFITEZ DU BONUS ECOLOGIQUE A PROFITEZ DU BONUS ECOLOGIQUE A A B C D E F A LES TRANSPORTS Des véhicules

Plus en détail

Enjeux et défis des émissions de CO 2 pour l industrie automobile

Enjeux et défis des émissions de CO 2 pour l industrie automobile Enjeux et défis des émissions de CO 2 pour l industrie automobile Philippe Schulz Direction Plan Environnement Dexia Securities «Les suites du Grenelle de l Environnement» 20 Mai 2008 Trois préoccupations

Plus en détail

Matériel de soutien au sol (GSE) et réduction des émissions

Matériel de soutien au sol (GSE) et réduction des émissions Matériel de soutien au sol (GSE) et réduction des émissions Teresa Ehman - Air Canada pour Valerie Jones - American Airlines Groupe d experts des Opérations aériennes Partie 2 Montréal, les 20 et 21 septembre

Plus en détail

Diesel. Véhicules légers, suivez le bon itinéraire! DÉCOUVREZ LA SOLUTION ADBLUE

Diesel. Véhicules légers, suivez le bon itinéraire! DÉCOUVREZ LA SOLUTION ADBLUE Diesel Véhicules légers, suivez le bon itinéraire! DÉCOUVREZ LA SOLUTION ADBLUE Sommaire # 02 L ESSENTIEL Qu est-ce qu AdBlue?.... 3 À quoi ça sert?.... 4 Comment ça marche?.... 5 ADBLUE EN PRATIQUE Quelles

Plus en détail

COMMENTAIRE ARGUMENTE : Du café sans caféine!

COMMENTAIRE ARGUMENTE : Du café sans caféine! Seconde Thème : La santé MENTAIRE ARGUMENTE : Du café sans caféine! DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Objectif Initier les élèves de seconde à l argumentation scientifique telle qu elle peut être

Plus en détail

«L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas»

«L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas» Énergie «L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas» La première fonction de l agriculture est la valorisation de l énergie solaire en énergie alimentaire par la photosynthèse.

Plus en détail

Une conduite souple, rationnelle et sécuritaire pour le bien des usagers, de leur véhicule et de notre environnement

Une conduite souple, rationnelle et sécuritaire pour le bien des usagers, de leur véhicule et de notre environnement Une conduite souple, rationnelle et sécuritaire pour le bien des usagers, de leur véhicule et de notre environnement Quelle voiture achetée? Carburation : les nouveaux diesel sont plus «propres» que les

Plus en détail

Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence de clôture OUI Biomasse. www.oui-biomasse.info 1 26.06.2015

Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence de clôture OUI Biomasse. www.oui-biomasse.info 1 26.06.2015 Umweltauswirkungen durch Biomassenutzung Etude d impact de l utilisation de la biomasse sur l environnement 26.Juni 2015 / 26 juin 2015 Akademiehotel Karlsruhe Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence

Plus en détail

Nouveau dispositif de soutien à la méthanisation

Nouveau dispositif de soutien à la méthanisation . MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT DOSSIER DE PRESSE Nouveau dispositif de soutien à la méthanisation www.developpement-durable.gouv.fr SOMMAIRE o Qu est

Plus en détail