NOTRE MÈRE LA GUERRE. Les sources écrites

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NOTRE MÈRE LA GUERRE. Les sources écrites"

Transcription

1 NOTRE MÈRE LA GUERRE Les sources écrites

2 Une nouvelle vision historique de la Grande Guerre Depuis 40 ans, de nombreux historiens ont donné une nouvelle vision de la Première Guerre mondiale se focalisant davantage sur les effets de cette guerre, sur les soldats et leurs familles, que sur la rivalité des nations. Dans son ouvrage La Première Guerre mondiale (1999), John Keegan, pionnier du renouveau, nous immerge dans les sons et les odeurs de la guerre ; apparaît alors l expression «la Guerre vue d en bas». À sa suite, des historiens comme André Loez ou Nicolas Offenstadt rapportent la souffrance des soldats au combat, leurs esquives de la guerre. Leurs œuvres défendent la mémoire des hommes ayant souffert. Ils étudient aussi le contexte culturel ayant favorisé la guerre, notamment la notion de patriotisme qui était enseigné dans les écoles sous forme de jeux pour enfants composés à 50% d outils de guerre. Alors que les femmes réclamaient la paix, les hommes, au cœur du champ de bataille, luttaient contre les atrocités du front, c est le début des mutineries. Les séquelles physiques, mais aussi psychologiques de ceux que l on appelle désormais «Les Gueules Cassées», ne peuvent être oubliées et rappellent à chaque nouvelle génération les effets ravageurs de la Grande Guerre. Depuis 1992, l Historial de Péronne présente les épreuves physiques et morales des soldats de la Grande Guerre et de leurs familles, prenant en compte la violence à laquelle ils ont été confrontés. De même, le CRID (Collectif de Recherche International et de Débat sur la Guerre de ) agit depuis 2005 pour transmettre une autre vision de la Grande Guerre et s engage dans un devoir de mémoire en ramenant la lumière sur de nombreux écrits provenant du cœur des combats. Tenues de combattants, Historial de Péronne.

3

4 war Poets Roland Vialatte, personnage principal de Notre Mère la Guerre, est un fervent amateur de poésie. Il a l âme d un intellectuel, capable de saisir la guerre sous toutes ses formes, tel les poètes de la Grande Guerre dont il s inspire au fil des pages. Parmi ces artistes on trouve Siegfried Sassoon ( ), poète anglais belliqueux puis pacifiste ; Robert Graves ( ) poète anglais reconnu dans les contrées anglo-saxonnes ; Rudyard Kipling ( ), poète anglais impérialiste, auteur du Livre de la Jungle ; John McCrae ( ), poète canadien auteur de «Au champ d honneur». La guerre, le combat, les tranchées, les morts, les gaz... La guerre ravage des vies entières. Elle fait disparaître des amis, comme celui que perdit Sassoon en 1917, ce qui le pousse au pacifisme, ainsi qu en témoignent des poèmes comme «How to die» ou des lettres comme «Déclaration d un soldat». La guerre détruit la famille : le conflit prive Kipling de son fils, emportant l innocence du Livre de la jungle. La guerre brise des vies comme celle de McCrae, qui combattit pour la justice et en mourut. La guerre fait oublier les liens familiaux : Graves fut oublié par sa famille suite à l annonce prématurée de sa mort. Mais certains laissent des traces. En l honneur de son fils, Kipling consacre le reste de sa vie au «Soldat inconnu, connu de Dieu». McCrae, disparu dans la boue, y fit germer les «coquelicots du souvenir», qui rappellent à tous l horreur du conflit. À vous jeunes désabusés À vous de porter l oriflamme Et de garder au fond de l âme Le goût de vivre en liberté. Au champ d honneur, John McCrae John McCrae, âgé de 19 ans, photographie de 1914 extraite du site mydaguerreotypeboyfriend.tumblr.com Rudyard Kipling, photograhie extraite du site

5 Les romanciers de la Grande Guerre Notre Mère la Guerre s inspire explicitement de Henri Barbusse (français ), Roland Dorgelès (français ), Ernest Hemingway (américain ) et Fréderic Manning (australien ), quatre romanciers ayant combattu en tant que volontaires. Trois d entre eux se sont engagés malgré des ennuis de santé, et Manning sombre dans la dépression pendant le conflit. Leurs romans sont inspirés d expériences personnelles qu ils ont vécues durant le conflit. Avec réalisme et par le biais de doubles fictionnels, ils racontent la vie quotidienne des poilus. Nick Adams et la Grande Guerre est ainsi une autobiographie romancée d Hemingway. Le Feu est un roman-feuilleton inspiré des carnets que Barbusse a tenus pendant la guerre. Dans Nous étions des hommes, Manning met en scène le soldat Bourne pendant la seconde offensive de la Somme. Dorgelès, décoré de la croix de guerre, raconte le quotidien des soldats de l armée française dans Les Croix de bois. Le titre est un hommage aux soldats enterrés dans des cimetières improvisés sur les chemins du front (visibles dans Notre Mère la Guerre). Ce livre est une succession de tableaux propres à la guerre, nous montrant différents types de soldats comme dans la bande dessinée (le sentimental, le peureux ).

L ILLUSTRATION DOSSIER DE PRESSE LES TABLEAUX D HONNEURS DE LA PREMIERE GUERRE MONDIALE ACCESSIBLES GRATUITEMENT SUR INTERNET

L ILLUSTRATION DOSSIER DE PRESSE LES TABLEAUX D HONNEURS DE LA PREMIERE GUERRE MONDIALE ACCESSIBLES GRATUITEMENT SUR INTERNET L ILLUSTRATION DOSSIER DE PRESSE LES TABLEAUX D HONNEURS DE LA PREMIERE GUERRE MONDIALE ACCESSIBLES GRATUITEMENT SUR INTERNET Les Tableaux d Honneurs Les Tableaux d Honneurs de L Illustration, véritable

Plus en détail

CROISER DEUX REGARDS SUR LA GUERRE : TOURNASSOUD ET DIX

CROISER DEUX REGARDS SUR LA GUERRE : TOURNASSOUD ET DIX CROISER DEUX REGARDS SUR LA GUERRE : TOURNASSOUD ET DIX documents de référence (en annexe) : tourn_017 - tourn_018 - tourn_b19 - tourn_019 - tourn_020 tourn_021 - tourn_022 - tourn_023 - tourn_024 - tourn_025

Plus en détail

PARLEMENT COMMUNAUTÉ FRANÇAISE

PARLEMENT COMMUNAUTÉ FRANÇAISE 352 (2011-2012) N o 1 352 (2011-2012) N o 1 PARLEMENT DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE Session 2011-2012 21 MARS 2012 PROPOSITION DE RÉSOLUTION VISANT À PROMOUVOIR LA COMMÉMORATION DU CENTENAIRE DE LA PREMIÈRE

Plus en détail

LA GRANDE GUERRE DANS LES BIBLIOTHÈQUES

LA GRANDE GUERRE DANS LES BIBLIOTHÈQUES LE RÉSEAU DES BIBLIOTHÈQUES DE MONTFORT COMMUNAUTÉ PARCOURS LA GRANDE GUERRE DANS LES BIBLIOTHÈQUES DU 1 ER OCTOBRE AU 29 NOVEMBRE 2014 SPECTACLES EXPOSITIONS ATELIERS PRÉSENTATION Chaque année, le réseau

Plus en détail

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense. Allocution pour la prise d armes de la Croix du combattant

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense. Allocution pour la prise d armes de la Croix du combattant MINISTÈRE DE LA DÉFENSE M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense Allocution pour la prise d armes de la Croix du combattant Cour d honneur des Invalides, le 1 er octobre 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Jeudi 19 juin 2014 à 14h30. Contact presse Isabelle POUGEADE

DOSSIER DE PRESSE. Jeudi 19 juin 2014 à 14h30. Contact presse Isabelle POUGEADE Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 19 juin 2014 DOSSIER DE PRESSE «Les petits artistes de la mémoire» La grande guerre vue par les enfants Concours du centenaire

Plus en détail

La première guerre mondiale (1914-1918)

La première guerre mondiale (1914-1918) La première guerre mondiale (1914-1918) PBQ : En quoi peut-on dire que la première guerre mondiale est une guerre totale? Introduction : Les grandes phases de la guerre Carte p. 30 : 28 juin 1914 Assassinat

Plus en détail

XIV / XVIII LA PHOTOGRAPHIE ET LA GRANDE GUERRE 13.06-27.07.14 / 20.08-07.09.14 DOSSIER DE PRESSE

XIV / XVIII LA PHOTOGRAPHIE ET LA GRANDE GUERRE 13.06-27.07.14 / 20.08-07.09.14 DOSSIER DE PRESSE XIV / XVIII LA PHOTOGRAPHIE ET LA GRANDE GUERRE 13.06-27.07.14 / 20.08-07.09.14 DOSSIER DE PRESSE 2 FI 1069 0144, ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DU HAUT-RHIN - IMAGE RECADRÉE DANS LE CADRE DES COMMEMORATIONS

Plus en détail

Il est de notre devoir de rappeler ce que fut l une des plus effroyables et honteuses pages de notre Histoire. La

Il est de notre devoir de rappeler ce que fut l une des plus effroyables et honteuses pages de notre Histoire. La Discours de Frédérik BERNARD, Maire de Poissy Journée nationale du souvenir des victimes et héros de la déportation - dimanche 24 avril 2011 - Monsieur le Député (présence non confirmée), Monsieur le Vice-Président

Plus en détail

ÉTUDE D UN DOCUMENT - N 2 «SOUSCRIVEZ A L EMPRUNT NATIONAL» (1917)

ÉTUDE D UN DOCUMENT - N 2 «SOUSCRIVEZ A L EMPRUNT NATIONAL» (1917) EXPOSITION : LES ENFANTS DE LA PATRIE - VOLET 2 : «La Patrie en danger» (1914-1918) NIVEAU COLLÈGE ET LYCÉE (histoire instruction civique / lecture d image) ÉTUDE D UN DOCUMENT - N 2 «SOUSCRIVEZ A L EMPRUNT

Plus en détail

Assemblée générale annuelle du Souvenir Français

Assemblée générale annuelle du Souvenir Français Assemblée générale annuelle du Souvenir Français Déroulé : Vendredi 17 Avril 2015 Accueil à l hôtel de Ville - SDF 14h30 Acceuil Républicain de Monsieur le Ministre de la défense 15h Allocution du MinDef

Plus en détail

Voici les textes écrits par les cm2 de madame Bégard. pour le devoir de mémoire

Voici les textes écrits par les cm2 de madame Bégard. pour le devoir de mémoire Voici les textes écrits par les cm2 de madame Bégard pour le devoir de mémoire Pour moi un monument aux morts c est se souvenir des personnes qui se sont sacrifiées pour notre vie, et cela dans des conditions

Plus en détail

Jacques Godart. Familles! Familles! Publibook

Jacques Godart. Familles! Familles! Publibook Jacques Godart Familles! Familles! Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois

Plus en détail

Dossier de presse. Commémorations du centenaire de la Première Guerre Mondiale. Programme du Conseil Général de la Côte-d Or

Dossier de presse. Commémorations du centenaire de la Première Guerre Mondiale. Programme du Conseil Général de la Côte-d Or Dossier de presse Commémorations du centenaire de la Première Guerre Mondiale Programme du Conseil Général de la Côte-d Or Le Conseil Général participe aux commémorations de la «Grande Guerre» Proche du

Plus en détail

Mémoires d'hier, Quartiers d'aujourd'hui

Mémoires d'hier, Quartiers d'aujourd'hui Collège Camille Claudel 41C, rue de Bammeville 76100 ROUEN Tel : 02.32.18.57.00 Fiche Méthode Histoire des Arts Étudier une peinture en Histoire Nom / Prénom... Classe... Mémoires d'hier, Quartiers d'aujourd'hui

Plus en détail

Le Conseil Municipal,

Le Conseil Municipal, MF/MB SEANCE DU 16 NOVEMBRE 2009 2009/1937 - ATTRIBUTION DE SUBVENTIONS AUX ASSOCIATIONS D'ANCIENS COMBATTANTS (DIRECTION DU DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL) Le Conseil Municipal, Vu le rapport en date du 21

Plus en détail

3. L ORIGINALITE DU MODELE AMERICAIN Étude du film «The patriot»

3. L ORIGINALITE DU MODELE AMERICAIN Étude du film «The patriot» 3. L ORIGINALITE DU MODELE AMERICAIN Étude du film «The patriot» Problème : quelle est l originalité de la lutte menée par les Américains contre l absolutisme royal? En quoi le modèle de régime politique

Plus en détail

les 11, 12 et 13 avril 2014 Palais des Rois sardes à Nice

les 11, 12 et 13 avril 2014 Palais des Rois sardes à Nice L association généalogique des Alpes-Maritimes et le Conseil général vous présentent la 1 ère RENCONTRE GÉNÉALOGIQUE NATIONALE SUR LA GRANDE GUERRE les 11, 12 et 13 avril Palais des Rois sardes à Nice

Plus en détail

Atelier : «Images & écritures» Projet VVV : UN ETE INDIEN - INDIAN SUMMER Engager l Art en milieu carcéral

Atelier : «Images & écritures» Projet VVV : UN ETE INDIEN - INDIAN SUMMER Engager l Art en milieu carcéral Atelier : «Images & écritures» Projet VVV : UN ETE INDIEN - INDIAN SUMMER Engager l Art en milieu carcéral Atelier en milieu carcéral Laura Martin 2003-2005 ENGAGER L ART EN MILIEU CARCÉRAL Il est reconnu

Plus en détail

Réinsertion des enfants soldats en RDC

Réinsertion des enfants soldats en RDC Réinsertion des enfants soldats en RDC D après le Protocole facultatif à la Convention internationale des droits de l enfant, un enfant soldat est un combattant âgé de moins de 18 ans. L ONU estime à 300

Plus en détail

D Amboise, Marius Filles du roi 2

D Amboise, Marius Filles du roi 2 Les filles du roi N ous avons tous, un jour ou l autre entendu parler des filles du roi. La connaissance qu en a la plupart de nous est cependant très approximative et souvent, erronée. Qui étaient ces

Plus en détail

Projet pluridisciplinaire CM2 Phase 3 : Réinvestir

Projet pluridisciplinaire CM2 Phase 3 : Réinvestir Projet pluridisciplinaire CM2 Phase 3 : Réinvestir Phase 3 : Réinvestir Permettre à l élève de réinvestir les apprentissages en réalisant un projet personnel : «Mes mémoires de paix». Produire : L élève

Plus en détail

A/RES/62/134. 8 Voir Documents officiels du Conseil économique et social, 2005, Supplément n o 3 (E/2005/23), chap. II,

A/RES/62/134. 8 Voir Documents officiels du Conseil économique et social, 2005, Supplément n o 3 (E/2005/23), chap. II, Nations Unies A/RES/62/134 Assemblée générale Distr. générale 7 février 2008 Soixante-deuxième session Point 63, a, de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale [sur la base du rapport

Plus en détail

Waterloo Les bases d une reconstitution

Waterloo Les bases d une reconstitution En juin prochain, une ambitieuse reconstitution de la bataille de Waterloo sera organisée sur le site même de la défaite de Napoléon. Des milliers de reconstitueurs passionnés viendront de tous les coins

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. - Commémoration - 93 ème anniversaire de l Armistice de 1918. - Vendredi 11 novembre 2011 -

DOSSIER DE PRESSE. - Commémoration - 93 ème anniversaire de l Armistice de 1918. - Vendredi 11 novembre 2011 - DOSSIER DE PRESSE - Commémoration - 93 ème anniversaire de l Armistice de 1918 - Vendredi 11 novembre 2011 - CÉRÉMONIE DU 11 NOVEMBRE La cérémonie de commémoration du 93 ème anniversaire de l Armistice

Plus en détail

Commonwealth War Graves Commission

Commonwealth War Graves Commission Commonwealth War Graves Commission LA COMMONWEALTH WAR GRAVES COMMISSION EN FRANCE La Commonwealth War Graves Commission : qui nous sommes et ce que nous faisons La Commission fut établie par Charte Royale

Plus en détail

Dossier de Presse PERGAUD

Dossier de Presse PERGAUD Dossier de Presse PROJET RHIZOME MASTER 1 PSM 2014 / 2015 UFR STGI MONTBÉLIARD Valentin Besson, Aymeric Bouchereau Romain Dax, Raphaël Guix Daria Gushchina, Arthur Yilmaz 00 / AVANT PROPOS Le dossier de

Plus en détail

VISAGES DE LA LIBÉRATION

VISAGES DE LA LIBÉRATION Flyer-debarquement_Mise en page 1 15/10/14 18:26 Page1 «Ce jour-là, la liberté venait du sud» EXPOSITION 20 OCT AU 13 NOV 2014 HÔTEL DE RÉGION VISAGES DE LA LIBÉRATION PROVENCE ÉTÉ 1944 Entrée libre et

Plus en détail

LA GRANDE GUERRE DES ÉCRIVAINS

LA GRANDE GUERRE DES ÉCRIVAINS Préface d'antoine Compagnon Note sur l'édition 7 52 LA GRANDE GUERRE DES ÉCRIVAINS I - L'ÉTÉ 14 Guillaume Apollinaire, «La petite auto», Calligrammes 59 Anna Akhmatova, «Juillet 1914», Troupe blanche 62

Plus en détail

Annexe 4 ENQUETE AUPRES DES PROFESSEURS-DOCUMENTALISTES

Annexe 4 ENQUETE AUPRES DES PROFESSEURS-DOCUMENTALISTES Combien avezvous d'ouvrages sur la Grande Guerre? Combien de fois sont-ils sortis depuis septembre 2013? Avez-vous des actions dans votre établissement autour de la Grande Guerre? Si, le CDI y participe-t-il?

Plus en détail

le cicr -150 ans d action humanitaire Document d accompagnement pédagogique

le cicr -150 ans d action humanitaire Document d accompagnement pédagogique le cicr -150 ans d action humanitaire Document d accompagnement pédagogique «Ce qui importe, ce n est pas seulement le bien que le CICR apporte, mais le mal qu il permet d éviter.» Nelson Mandela Crédits

Plus en détail

Histoire et cartes postales (05) La valeur des cartes postales

Histoire et cartes postales (05) La valeur des cartes postales Histoire et cartes postales (05) La valeur des cartes postales Au Centre d archives de notre Société d histoire, nous avons reçu récemment un lot de cartes postales anciennes, émises entre 1910 et 1950

Plus en détail

DES EMBLÈMES D HUMANITÉ

DES EMBLÈMES D HUMANITÉ DES EMBLÈMES D HUMANITÉ En 1859, Henry Dunant, un homme d affaires suisse qui voyageait en Italie, fut témoin des ravages terribles de la bataille de Solférino. De retour à Genève, il écrivit Un souvenir

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Partager l histoire de la Grande Guerre dans les Yvelines

DOSSIER DE PRESSE. Partager l histoire de la Grande Guerre dans les Yvelines DOSSIER DE PRESSE Partager l histoire de la Grande Guerre dans les Yvelines 1 SOMMAIRE Communiqué de presse 3 Le Grande Collecte 4 Le Wiki de la Grande Guerre 4 Atelier découverte du «Wiki de la Grande

Plus en détail

Préparation de l épreuve orale du CAPES interne d histoire- géographie AEFE Madagascar - Arnaud Léonard 1/14

Préparation de l épreuve orale du CAPES interne d histoire- géographie AEFE Madagascar - Arnaud Léonard 1/14 Enseigner «La Première Guerre mondiale : vers une guerre totale (1914-1918)» en classe de troisième, dans le cadre de la partie «Guerres mondiales et régimes totalitaires (1914-1945)» Préparation de l

Plus en détail

Les TABLETTES. de la SOCIÉTÉ D'HISTOIRE & D'ARCHÉOLOGIE DE SENLIS. N 13 - Mai 2014. Conférence du 16 mai 2014

Les TABLETTES. de la SOCIÉTÉ D'HISTOIRE & D'ARCHÉOLOGIE DE SENLIS. N 13 - Mai 2014. Conférence du 16 mai 2014 Les TABLETTES de la SOCIÉTÉ D'HISTOIRE & D'ARCHÉOLOGIE DE SENLIS N 13 - Mai 2014 Conférence du 16 mai 2014 Sous la conduite de leurs professeurs et sur l initiative de Monsieur Jean- Marc Popineau, vice-président

Plus en détail

Histoire de l Adolescence ( 1850 1914 ), Agnès Thiercé, Histoire de l éducation, Belin, 1999

Histoire de l Adolescence ( 1850 1914 ), Agnès Thiercé, Histoire de l éducation, Belin, 1999 Histoire de l Adolescence ( 1850 1914 ), Agnès Thiercé, Histoire de l éducation, Belin, 1999 Flore Berlingen Sciences Po, Conférence d Histoire Si son domaine de prédilection est l adolescence, ce n est

Plus en détail

2 AVRIL 2012 JOURNEE MONDIALE DE L AUTISME. Grande cause nationale 2012 DOSSIER DE PRESSE

2 AVRIL 2012 JOURNEE MONDIALE DE L AUTISME. Grande cause nationale 2012 DOSSIER DE PRESSE 2 AVRIL 2012 JOURNEE MONDIALE DE L AUTISME Grande cause nationale 2012 DOSSIER DE PRESSE EDITO «Un club, un autiste» est un projet mené en partenariat avec la Fédération Française de Rugby depuis dix ans.

Plus en détail

l écriture biographique, un genre protéiforme

l écriture biographique, un genre protéiforme l autobiographie, l autofiction et les écritures de soi l écriture biographique, un genre protéiforme Selon qui vous êtes, pour qui et pourquoi vous voulez écrire, on peut parier sur ce que sera votre

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 19 du 28 avril 2016. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte 1

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 19 du 28 avril 2016. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte 1 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 19 du 28 avril 2016 PARTIE PERMANENTE Administration Centrale Texte 1 ARRÊTÉ fixant, pour l'armée de terre et la gendarmerie nationale, la liste des

Plus en détail

Politique mémorielle : un DVD-Rom rend hommage à «La Résistance des Alsaciens»

Politique mémorielle : un DVD-Rom rend hommage à «La Résistance des Alsaciens» Politique mémorielle : un DVD-Rom rend hommage à «La Résistance des Alsaciens» Eric Straumann, Président du Conseil Départemental du Haut-Rhin, Frédéric Bierry, Président du Conseil Départemental du Bas-Rhin,

Plus en détail

J entends le bruit du monde. résidence de Marie-Célie Agnant

J entends le bruit du monde. résidence de Marie-Célie Agnant J entends le bruit du monde. résidence de Marie-Célie Agnant Présentation de l auteure Marie-Célie Agnant est née en Haïti, à Port-au-Prince, mais vit au Québec depuis plus de 40 ans. Elle y a enseigné

Plus en détail

Faire l histoire d un poilu

Faire l histoire d un poilu Faire l histoire d un poilu aux Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques Fonds d Elbée. Reproduction et réutilisation interdite Sommaire Les registres de recrutement militaire Les affaires militaires

Plus en détail

Les documents du service éducatif des Archives du Calvados - premier degré

Les documents du service éducatif des Archives du Calvados - premier degré Étudier et valoriser le patrimoine Les documents du service éducatif des Archives du Calvados - premier degré «Enquête d archives» Comment retracer le parcours d un poilu du Calvados Le niveau concerné

Plus en détail

Pierre LEMAITRE AU REVOIR LA- HAUT

Pierre LEMAITRE AU REVOIR LA- HAUT Pierre LEMAITRE AU REVOIR LA- HAUT Prix Goncourt 2013 Niveau B1 I : Travail sur le titre du roman : 1) Demandez aux apprenants ce qu évoque pour eux le mot «là- haut» 2) Où se trouve «là- haut»? 3) Que

Plus en détail

ASSURANCE MIEUX-ÊTRE PROTECTION CONTRE LES CONSÉQUENCES FINANCIÈRES D UN CANCER

ASSURANCE MIEUX-ÊTRE PROTECTION CONTRE LES CONSÉQUENCES FINANCIÈRES D UN CANCER ASSURANCE MIEUX-ÊTRE PROTECTION CONTRE LES CONSÉQUENCES FINANCIÈRES D UN CANCER Cette année seulement, on estime que 171 000 nouveaux cas de cancer se manifesteront au Canada. 30 % de ces cas toucheront

Plus en détail

Ceux qui nous nourrissent

Ceux qui nous nourrissent Ceux qui nous nourrissent Exposition photographique et sonore Depuis 2009 Marc Bernard, Céline Delestré photographes et Romain Brunel journaliste radio consacrent leur travail à la petite paysannerie,

Plus en détail

La Responsabilité de Meiji Gakuin dans la Guerre et après la Guerre. Une Confession

La Responsabilité de Meiji Gakuin dans la Guerre et après la Guerre. Une Confession La Responsabilité de Meiji Gakuin dans la Guerre et après la Guerre Une Confession A l occasion du cinquantième anniversaire de la défaite japonaise, je confesse devant vous surtout, Seigneur, le crime

Plus en détail

Migration et ruée vers l or du Klondike

Migration et ruée vers l or du Klondike Migration et ruée vers l or du Klondike Aperçu de la leçon : Les élèves analysent des données du recensement pour expliquer l influence de la ruée vers l or du Klondike sur la distribution de la population

Plus en détail

Compte-rendu de lecture

Compte-rendu de lecture Compte-rendu de lecture Justine MOREL BTS NRC1 Rappel : Expression (3 points) Note : 11,5/20 Aspects bibliographiques (1 point) Titre : La petite amie imaginaire Auteur : John Irving Date de première publication

Plus en détail

Les organismes agréés au titre de l engagement de Service Civique ont l obligation d assurer à leurs volontaires une formation civique et citoyenne.

Les organismes agréés au titre de l engagement de Service Civique ont l obligation d assurer à leurs volontaires une formation civique et citoyenne. Note relative au décret n 202-30 du 6 mars 202 relatif à l aide versée aux organismes d accueil de jeunes en service civique pour l organisation de la formation civique et citoyenne Rappel sur l organisation

Plus en détail

Finpret est un festival français de courts-métrages sur la prévention santé des étudiants.

Finpret est un festival français de courts-métrages sur la prévention santé des étudiants. .com Finpret est un festival français de courts-métrages sur la prévention santé des étudiants. Il est organisé par le service de médecine préventive universitaire Sorbonne Universités. Pages 2 sur 9 CONDITIONS

Plus en détail

60/147 Résolution adoptée par l Assemblée générale le 16 décembre 2005

60/147 Résolution adoptée par l Assemblée générale le 16 décembre 2005 Principes fondamentaux et directives concernant le droit à un recours et à réparation des victimes de violations flagrantes du droit international des droits de l homme et de violations graves du droit

Plus en détail

Oscar Gérard. L'homme et son livre De Viombois à Berchtesgaden

Oscar Gérard. L'homme et son livre De Viombois à Berchtesgaden Oscar Gérard. L'homme et son livre De Viombois à Berchtesgaden Le Mosellan réfractaire à la germanisation, l évadé de son village familial, le maquisard combattant de Viombois, l engagé volontaire de la

Plus en détail

SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE. Le métier de soldat. L artisan de la victoire et de la paix

SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE. Le métier de soldat. L artisan de la victoire et de la paix SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE Support extraits de la correspondance illustrée de Laurent Medus (numéros 23, 24, 25, 26, 31 et 35) documents de référence (en annexe) : med_a22 - med_b22 - med_a24 - med_b24 - med_a25

Plus en détail

Réunion groupe de travail DNL 1 ère Guerre mondiale / HDA / Section européenne allemand

Réunion groupe de travail DNL 1 ère Guerre mondiale / HDA / Section européenne allemand Réunion groupe de travail DNL 1 ère Guerre mondiale / HDA / Section européenne allemand THEME / NIVEAU DE LA CLASSE 1 ère L / ES / S 1 ère STMG CHAPITRE La guerre au XXème siècle Guerres et Paix THEME

Plus en détail

Un devoir de protection pour l enfance en danger

Un devoir de protection pour l enfance en danger Un devoir de protection pour l enfance en danger En novembre 1997, huit ans après l'adoption de la Convention internationale des droits de l'enfant, RFI consacre une émission à l'enfance maltraitée. Le

Plus en détail

Diplôme National du Brevet Session 2015

Diplôme National du Brevet Session 2015 DANS CE CADRE Académie : POLYNÉSIE FRANÇAISE session : juin 2015 Examen : Diplôme National du Brevet Série : générale Repère de l épreuve : 15DNBGENHGPO1 Epreuves/sous-épreuve : Histoire-Géographie et

Plus en détail

ETAT DES SOURCES LANDERNEAU ET LA PREMIERE GUERRE MONDIALE

ETAT DES SOURCES LANDERNEAU ET LA PREMIERE GUERRE MONDIALE LANDERNEAU ET LA PREMIERE GUERRE MONDIALE ETAT DES SOURCES CONTACT VILLE DE LANDERNEAU, SERVICE DU PATRIMOINE HISTORIQUE, MEDIATHEQUE PER JAKEZ HELIAS, ROUTE DE LA PETITE PALUD TEL : 02 98 85 76 08 MAIL

Plus en détail

Domaine thématique d égalité entre les sexes: indicateurs utilisés pour suivre la réalisation de l objectif d égalité entre les sexes

Domaine thématique d égalité entre les sexes: indicateurs utilisés pour suivre la réalisation de l objectif d égalité entre les sexes Nations Unies Conseil économique et social ECE/CES/GE.30/2014/4 Distr. générale 7 janvier 2014 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Conférence des statisticiens européens Groupe

Plus en détail

2 au 11 novembre 2012. Campagne d appel à la générosité publique

2 au 11 novembre 2012. Campagne d appel à la générosité publique 2 au 11 novembre 2012 Campagne d appel à la générosité publique L Œuvre Nationale du Bleuet de France Aidons ceux qui restent! www.bleuetdefrance.fr 01.49.55.75.41 SD 11.11.indd 2 16/10/2012 09:58:48 L

Plus en détail

Séance 2 : Résister à l'occupant L'exemple du réseau Manouchian

Séance 2 : Résister à l'occupant L'exemple du réseau Manouchian Thème 12, 3ème partie- Effondrement et refondation républicaine (1940-1946) Séance 2 : Résister à l'occupant L'exemple du réseau Manouchian Objectifs: -Découvrir et raconter la vie d'une organisation de

Plus en détail

La rue Jean Bart à Hellemmes...

La rue Jean Bart à Hellemmes... La rue Jean Bart à Hellemmes... Au n 118, une maison sans prétention. Pourtant elle porte témoignage d un parcours d humanité qui mérite une attention particulière. UN PEU D HISTOIRE La rue Jean Bart et

Plus en détail

Dossier d Histoire : Monuments aux morts de Guimaëc

Dossier d Histoire : Monuments aux morts de Guimaëc Nom- Prénom : DROUET Yaëla Classe : 3B Dossier d Histoire : Monuments aux morts de Guimaëc Monument aux morts de Guimaëc face à l église Sommaire : I / Situation du monument a-lieu du monument aux morts

Plus en détail

Histoire. Droits de l enfant. Partage. Investissement. Différence. Jeux. Citoyenneté. Collectif. Rencontres. Loisirs. Egalité. Expériences.

Histoire. Droits de l enfant. Partage. Investissement. Différence. Jeux. Citoyenneté. Collectif. Rencontres. Loisirs. Egalité. Expériences. Jeux Histoire Citoyenneté Partage Collectif Droits de l enfant Rencontres Egalité Loisirs Expériences Différence Projets Coopération Investissement 1 Culture Découverte Notre identité, notre histoire Mouvement

Plus en détail

Concours «Sondage expérience client» RÈGLEMENT DE PARTICIPATION

Concours «Sondage expérience client» RÈGLEMENT DE PARTICIPATION Concours «Sondage expérience client» RÈGLEMENT DE PARTICIPATION 1. Le concours (Sondage expérience client) (ci-après le «Concours») est organisé par Le SuperClub Vidéotron ltée (ci-après l «Organisateur»)

Plus en détail

«La mémoire de la Grande Guerre à travers les monuments aux morts»

«La mémoire de la Grande Guerre à travers les monuments aux morts» Aurélien Quénéa 3 ème C «La mémoire de la Grande Guerre à travers les monuments aux morts» Plouégat-Guerrand le : 11 /11/2012 Toutes les communes de France, de la plus peuplée à la plus petite du monde

Plus en détail

Discriminations : de quoi parle-t-on? AVDL mai 2008 1

Discriminations : de quoi parle-t-on? AVDL mai 2008 1 Discriminations : de quoi parle-t-on? AVDL mai 2008 1 1/ Discrimination : de quoi parle-t-on? 2/ Les voies de recours 3/ Le processus de reconnaissance des discriminations 4/ Les discriminations liées

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

Médiathèque Hélène Oudoux Accueils de classes à la médiathèque 2013/2014. > Jusqu à 3 accueils dans l année

Médiathèque Hélène Oudoux Accueils de classes à la médiathèque 2013/2014. > Jusqu à 3 accueils dans l année Médiathèque Hélène Oudoux Accueils de classes à la médiathèque 2013/2014 > Jusqu à 3 accueils dans l année À l Espace Jeunesse : 2 accueils, de la maternelle au CM2. À l Espace Musique et Cinéma : 1 accueil,

Plus en détail

ANIM A JEUNES 12-14 ANS ANIM ADOS 15-17 ANS

ANIM A JEUNES 12-14 ANS ANIM ADOS 15-17 ANS ANIM A JEUNES 12-14 ANS ANIM ADOS 15-17 ANS «Accompagner les jeunes dans leur épanouissement, les aider à se construire pour les amener à leur future vie d adulte citoyen.» Service Enfance Jeunesse 3,

Plus en détail

PRÉSENTATION. 1 Sur ce point, voir Éric François, «Des premières pages du Journal au début du Silence», Boris

PRÉSENTATION. 1 Sur ce point, voir Éric François, «Des premières pages du Journal au début du Silence», Boris PRÉSENTATION Est proposé ici un choix des pages du journal que Boris Schreiber a tenu entre 1938 et 1945. Il s ouvre à la date du 28 août 1938, jour où il en rédige la première entrée à proprement parler,

Plus en détail

CORRECTION DNB METROPOLE SESSION 2014 SERIE PRO HISTOIRE GEOGRAPHIE ECJS

CORRECTION DNB METROPOLE SESSION 2014 SERIE PRO HISTOIRE GEOGRAPHIE ECJS CORRECTION DNB METROPOLE SESSION 2014 SERIE PRO HISTOIRE GEOGRAPHIE ECJS PREMIERE PARTIE : HISTOIRE 1. Alesia : 52 avant JC 2. Mur de Berlin : 1961-1989 3. Lors de la 1 ère Guerre Mondiale (1914-1918),

Plus en détail

Projets de la Croix-Rouge en Sierra Leone

Projets de la Croix-Rouge en Sierra Leone Projets de la Croix-Rouge en Sierra Leone Depuis 1991, dix ans de guerre civile horrible ont engouffré la Sierra Leone : Quelque 80 000 civils ont été tués. 8 000 autres personnes, dont la grande majorité

Plus en détail

Les vacances au Musée!

Les vacances au Musée! Communiqué de presse Meaux, le 11 avril 2014 Les vacances au Musée! Les vacances scolaires de Pâques (zone C) approchent et vous n avez encore rien prévu? C est l occasion de venir (re)découvrir le Musée

Plus en détail

Alphonse Lalauze (Paris, 6 e arr. 1872- Milly-la-Forêt 1936) est un peintre militaire et historique français. Dans les tranchées 1915

Alphonse Lalauze (Paris, 6 e arr. 1872- Milly-la-Forêt 1936) est un peintre militaire et historique français. Dans les tranchées 1915 Les peintres 14-18 Cours 2 Les observateurs La mobilisation fait d'hommes du commun des soldats soudain précipités dans un autre monde, régi par d'autres lois, le monde de l'ordre militaire et de la mort

Plus en détail

Les Rendez-vous d été 2015 ce sont :

Les Rendez-vous d été 2015 ce sont : Dossier de Presse - 2015 1 Sommaire Présentation 4 Pré en Bulles 5 Les Historiales 7 Live in Pressins 9 Regards de Mémoire 10 Fou d Histoire(s) 11 Communication 12 Localisation 14 Contacts 14 Partenaires

Plus en détail

À livre ouvert Hommage à Raymond Lévesque

À livre ouvert Hommage à Raymond Lévesque À livre ouvert Hommage à Raymond Lévesque Allocution du maire de Longueuil Claude Gladu Témoignage historique Par Michel Pratt, président de la Société historique et culturelle du Marigot Lecture de poèmes

Plus en détail

Charte d engagement Ecole démocratique Quimper

Charte d engagement Ecole démocratique Quimper Ecole démocratique de Quimper Charte d engagement Ecole démocratique Quimper Chaque famille inscrivant ses enfants à l Ecole Démocratique des semeurs d école s engage à respecter et à soutenir son approche

Plus en détail

Rosa Parks. La femme qui a changé l Amérique

Rosa Parks. La femme qui a changé l Amérique Rosa Parks La femme qui a changé l Amérique Éric Simard Rosa Parks La femme qui a changé l Amérique Biographie Publié par les éditions Oskarson (Oskar Jeunesse) 21, avenue de La Motte-Picquet 75007 Paris

Plus en détail

LA PREMIERE GUERRE MONDIALE CORPUS DOCUMENTAIRE : LA VIE DES SOLDATS ET DES CIVILS

LA PREMIERE GUERRE MONDIALE CORPUS DOCUMENTAIRE : LA VIE DES SOLDATS ET DES CIVILS CLASSE DE 3ème LA PREMIERE GUERRE MONDIALE CORPUS DOCUMENTAIRE : LA VIE DES SOLDATS ET DES CIVILS SOMMAIRE : La vie des soldats - P.2. : Extrait d A l Ouest rien de nouveau, 1929, Erich Maria Remarque.

Plus en détail

JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS

JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS Cycle et niveau Cycle 3, classe de CM1 Chapitre Le Moyen Age Objectifs Découvrir les conséquences de la rivalité opposant le Roi de France au plus puissant de ces

Plus en détail

Circulaire n 4785 du 25/03/2014 Circulaire d'informations culturelles - Avril 2014

Circulaire n 4785 du 25/03/2014 Circulaire d'informations culturelles - Avril 2014 Circulaire n 4785 du 25/03/2014 Circulaire d'informations culturelles - Avril 2014 Réseaux et niveaux concernés Fédération Wallonie- Bruxelles Libre subventionné libre confessionnel libre non confessionnel)

Plus en détail

Sous le Haut Patronage de Monsieur François HOLLANDE Président de la République. La Guerre des Gaz. Exposition et conférence

Sous le Haut Patronage de Monsieur François HOLLANDE Président de la République. La Guerre des Gaz. Exposition et conférence Sous le Haut Patronage de Monsieur François HOLLANDE Président de la République La Guerre des Gaz Exposition et conférence 500 000 visiteurs à Liège (Belgique) Pour la première fois en France Du 10 octobre

Plus en détail

Corpus : Allégories & Métaphore Travail présenté à :

Corpus : Allégories & Métaphore Travail présenté à : Corpus : Allégories & Métaphore Travail présenté à : LIT455G-40 Stéphane Leclerc L opposition entre les deux personnages principaux dans Seven de David Fincher par Simon Dor Travail dû le 9 mai 2005 UQÀM

Plus en détail

Histoire des arts L'Affiche rouge

Histoire des arts L'Affiche rouge Histoire des arts L'Affiche rouge Histoire Place dans la programmation La séance intervient dans la chapitre sur la Seconde Guerre mondiale. L'étude de l'europe sous la domination nazie s'effectue à partir

Plus en détail

SITUATION 1: LOUISE WEISS ET LE VOTE DES FEMMES DANS L ENTRE-DEUX GUERRES

SITUATION 1: LOUISE WEISS ET LE VOTE DES FEMMES DANS L ENTRE-DEUX GUERRES SITUATION 1: LOUISE WEISS ET LE VOTE DES FEMMES DANS L ENTRE-DEUX GUERRES Situation: Louise Weiss et le vote des femmes entre les deux guerres mondiales Doc de lancement : Extrait des Actualités françaises

Plus en détail

CollègeLouiseWeiss. Du 15 au 20 décembre 2014. STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL ANNEE SCOLAIRE 2014 2015

CollègeLouiseWeiss. Du 15 au 20 décembre 2014. STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL ANNEE SCOLAIRE 2014 2015 CollègeLouiseWeiss STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL Du 15 au 20 décembre 2014. ANNEE SCOLAIRE 2014 2015 20, rue du Bois clair 91620 Nozay 01.69.80.84.42. 01.69.80.76.92. 1 Ce document vous est fourni pour

Plus en détail

Monsieur le Gouverneur Militaire de. Monsieur le Gouverneur des Invalides, Monsieur le Président de la Société des Cincinnati de

Monsieur le Gouverneur Militaire de. Monsieur le Gouverneur des Invalides, Monsieur le Président de la Société des Cincinnati de Discours prononcé par l Ambassadeur lors de la cérémonie organisée pour célébrer la victoire de Yorktown au Mémorial de l Amiral de Grasse le 8 octobre 2009 Monsieur le Gouverneur Militaire de Paris Monsieur

Plus en détail

CNRD 2012-2013 : Communiquer pour résister C

CNRD 2012-2013 : Communiquer pour résister C CNRD 2012-2013 : Communiquer pour résister C CARLIER Jean AD18 140 J 25 Sa fonction de secrétaire de mairie lui permet de transmettre de précieux renseignements en faveur de la Résistance à l ennemi. Début

Plus en détail

Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire. avec des paramédicaux du chu d Amiens

Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire. avec des paramédicaux du chu d Amiens Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire avec des paramédicaux du chu d Amiens La Communication et la Relation d aide: une compétence de l infirmière Situation: mise en place du

Plus en détail

Rappelons ici les 3 enjeux majeurs du plan de réussite qui ont guidé nos actions cette année :

Rappelons ici les 3 enjeux majeurs du plan de réussite qui ont guidé nos actions cette année : FONCTIONNEMENT DE L ÉCOLE Le bilan présenté ici ne peut faire état de tous les événements qui ont eu lieu pendant l année scolaire 2005-2006. Toutefois, nous pouvons affirmer que l implication et le travail

Plus en détail

1. Aurais-je une dette, une promesse à honorer?... 19 Implication et prise de distance, comment faire?... 24 Que faire de la vie sauve?...

1. Aurais-je une dette, une promesse à honorer?... 19 Implication et prise de distance, comment faire?... 24 Que faire de la vie sauve?... Table des matières Préface, Clémentine Autain... 9 Préambule... 13 1. Aurais-je une dette, une promesse à honorer?... 19 Implication et prise de distance, comment faire?... 24 Que faire de la vie sauve?...

Plus en détail

CODE DE DEONTOLOGIE DU JOURNALISTE

CODE DE DEONTOLOGIE DU JOURNALISTE CODE DE DEONTOLOGIE DU JOURNALISTE EN CÔTE D IVOIRE PREAMBULE Le droit à l information, à la libre expression et à la critique est l une des libertés fondamentales de tout être humain. De ce droit du public

Plus en détail

DIPLÔME NATIONAL DU BREVET SESSION 2016 FRANÇAIS. Série générale. Coefficient : 2. - Questions (15 points) et réécriture (4 points) 1 h 10

DIPLÔME NATIONAL DU BREVET SESSION 2016 FRANÇAIS. Série générale. Coefficient : 2. - Questions (15 points) et réécriture (4 points) 1 h 10 DIPLÔME NATIONAL DU BREVET SESSION 2016 REPERE : 16GENFRQME1 FRANÇAIS Série générale Coefficient : 2 Première partie : 1 h 30 - Questions (15 points) et réécriture (4 points) 1 h 10 - Dictée (6 points)

Plus en détail

Women in war zones and refugee camps Syrian refugee women in Lebanon and their role in fighting poverty. Céline Cantat, OMEP. I.

Women in war zones and refugee camps Syrian refugee women in Lebanon and their role in fighting poverty. Céline Cantat, OMEP. I. I. Introduction Women in war zones and refugee camps Syrian refugee women in Lebanon and their role in fighting poverty Céline Cantat, OMEP Le Moyen Orient est perçu en occident comme une région caractérisée

Plus en détail

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel de Martonne à Laval. Plusieurs clubs Lecture de la

Plus en détail

DOSSIER DE MONUMENT Clés Période Lieu Alliés Latitude Longitude Titre Thèmes : Localisation :

DOSSIER DE MONUMENT Clés Période Lieu Alliés Latitude Longitude Titre Thèmes : Localisation : DOSSIER DE MONUMENT Clés : Période : 12 novembre 1914 Lieu : Ypres (B8902) - Belgique Alliés : Français et Allemands Latitude : 50.863083 Longitude : 2.926341 Titre Le 53e RI en novembre 1914, à Ypres,

Plus en détail

À la recherche de la sécurité collective, "conciliation, arbitrage, paix"

À la recherche de la sécurité collective, conciliation, arbitrage, paix À la recherche de la sécurité collective, "conciliation, arbitrage, paix" Après 1925 et le règlement du problème des réparations allemandes, avec également le retour de la prospérité économique, c'est

Plus en détail

Allocution de M. François Weil, recteur d académie, chancelier des universités de Paris Remise du prix Seligmann contre le racisme 5 février 2014

Allocution de M. François Weil, recteur d académie, chancelier des universités de Paris Remise du prix Seligmann contre le racisme 5 février 2014 Allocution de M. François Weil, recteur d académie, chancelier des universités de Paris Remise du prix Seligmann contre le racisme 5 février 2014 Monsieur le Ministre, Mesdames et Messieurs les membres

Plus en détail