Vers une intégration pédagogique des TICE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vers une intégration pédagogique des TICE"

Transcription

1 Formation F3MITIC Vers une intégration pédagogique des TICE Scénario lié aux modules 1 et 2A Marc EBNETER Gilbert LIPPUNER André VIEKE 28 septembre Version: 1.00 Discipline ou domaine: pédagogie générale, didactique des disciplines Formation F2 Public cible: enseignant(e)s de l enseignement primaire Type de démarche pédagogique: cours de formation Résumé: Le scénario propose une activité dirigée d exploration de logiciels EAO éducatifs afin d en tirer quelques caractéristiques importantes liées aux contenus, démarches et fonctionnement. Les constats dégagés au cours des différentes étapes de la démarche doivent permettre aux enseignant(e)s de mieux percevoir les possibilités d exploitation pédagogiques des logiciels et leurs intégrations possibles dans la pratique scolaire. Mots-clés: intégration - analyse - critères - évaluation jugement critique potentialités didactiques pédagogie objectifs- apprentissage paradigme d apprentissage Objectifs du scénario Objectif général : - Favoriser auprès des enseignants une appropriation de l informatique comme moyen d enseignement-apprentissage exploité en classe pour des intérêts pédagogiques identifiés et insérés le plus possible dans une démarche didactique explicite. De manière plus spécifique : - Contribuer à une prise de conscience des potentialités didactiques d un logiciel, à l instrumentation nécessaire (critères d évaluation) pour développer une compétence d analyse et de jugement critique qui intègre des considérations sur les principes didactiques issues des principaux courants pédagogiques (pédagogie transmissive, behavioriste et socioconstructiviste) et sur les objectifs d apprentissage visés à l école primaire. - Derrière les activités proposées par les logiciels, mieux identifier les apports didactiques et leur mise en correspondance avec des exploitations en classe pour répondre aux besoins d acquisition de connaissance et compétence au niveau des élèves (intégration pédagogique des TICE). Moyens et dispositifs de formation - Engager les enseignant(e)s dans une démarche dirigée d observation et de réflexion. - Quatre logiciels éducatifs (EAO), sélectionnés dans différents domaines disciplinaires et comportant des potentialités didactiques suffisamment riches pour intéresser les enseignants sont proposés comme support de l activité. - Parmi trois logiciels proposés, les participants explorent successivement deux logiciels à choix. Puis ils explorent un logiciel identique pour tous. - Successivement, travail seul, à deux et mise en commun des remarques des participants avant d aboutir à des synthèses et des apports théoriques, permettant d étayer la suite de la démarche. - 1 journée de formation

2 Avant-propos A. Sur la nature du scénario et son animation - Le scénario propose une contribution parmi d autres activités pédagogiques à réaliser avec les enseignants afin de les amener aux compétences nécessaires pour aller «Vers une intégration pédagogique des TICE». - Le scénario présenté est inséré dans une démarche qui découle d une approche pédagogique issue du «paradigme d apprentissage» 1. Il s agit de faire émerger le plus possible du travail des participants les données significatives des constats recherchés et des points d appui qui permettent de donner sens à chaque étape successive de la démarche de formation proposée. En conséquence, l enchaînement de ces étapes n a de sens que si l animateur atteint les buts fixés avant de passer à la suite. - La face cachée du scénario est évidemment le travail d animation qui implique un formateur doté d une bonne culture pédagogique et suffisamment au fait des objectifs et thématiques liées aux réformes en cours dans le système éducatif. B. Sur l objectif général dans lequel s insère la démarche Objectif général : Favoriser auprès des enseignants une appropriation de l informatique comme moyen d enseignement-apprentissage exploité en classe pour des intérêts pédagogiques identifiés et insérés le plus possible dans une démarche didactique explicite. Les mots choisis pour exprimer l objectif général du scénario sous-tendent un certain nombre d idées qui émergent d une interprétation de la réalité actuelle en matière d intégration des TICE en classe et justifient en même temps l intention formatrice de toute la démarche présentée ici : - Le terme «favoriser», met en évidence le rôle modeste qui est celui de la présente démarche, insérée dans un processus long et complexe qui touche au changement progressif des attitudes et des pratiques pédagogiques, sur lesquelles rénovations et réformes en cours tentent de travailler, - «appropriation» se rapporte à un enjeu important des TICE dans le champ éducatif, à savoir la nécessité qu il y a pour les enseignants de posséder une maîtrise suffisante de l analyse des potentialités didactiques des logiciels, de leurs exploitations possibles pour développer des stratégies d intégration adéquates et efficaces en regard des besoins de formation des élèves, - «moyen d enseignement-apprentissage» met en exergue le rôle des TICE comme alternative ou complément de valeur à d autres moyens et la légitimité à construire dans les représentations des enseignants quant au fait que les activités sur ordinateur puissent comporter des apports pédagogiques de valeur, - «intérêts pédagogiques identifiés» met l accent sur l importance d une capacité des enseignants à savoir formuler ce qu ils attendent de l usage spécifique des TICE, en terme de plus value pédagogique, en contraste avec d autres moyens d enseignementapprentissage. La compétence d identification des apports des TICE devrait permettre une meilleure mise en valeur pédagogique des activités menées avec les technologies, contribuer à de meilleures insertions didactiques de leurs usages. - Enfin, la nécessité d une «démarche didactique explicite», souligne une compétence professionnelle qui consiste à pouvoir, en principe, rendre compte ou pouvoir communiquer en tout temps sur le sens et les intentions pédagogiques liées aux activités menées avec les élèves. En partie, faire acte d une telle compétence peut impliquer la nécessité de recourir à des concepts et à des représentations qui font appel à des connaissances issues du domaine des sciences de l éducation, que tous les enseignants n ont pas forcément développé en relation avec les savoirs d expérience issus de la pratique d enseignement. En ce sens, l objectif fixé ici est ambiteux 1 TARDIF J., Intégrer les nouvelles technologies de l information. Quel cadre pédagogique?,paris, ESF, 1998.

3 Plan de réalisation de l activité 1. Exposé des objectifs et enjeux de la démarche de réalisation 2. Exploration individuelle d un logiciel éducatif, à choix parmi 3 logiciels proposés 3. Mise en commun de l exploration 4. Elaboration en commun d une liste de critères d évaluation par transformation des observations faites en critères de jugement objectif et subjectif 5. Exploration à deux d un deuxième logiciel éducatif (parmi les 3 logiciels proposés à choix) en utilisant 2 critères de jugement objectif et 2 critères de jugement subjectif 6. Mise en commun de l exploration et reconsidération des critères identifiés (nature et importance relative) 7. Exposé sur le jugement de valeur des logiciels et les modèles pédagogiques d enseignementapprentissage (pédagogie transmissive, behavioriste et socio-constructiviste) 8. Exploration à deux ou individuelle d un nouveau logiciel éducatif identique pour tous 9. Mise en commun et échanges sur l exploration, rapprochement avec les modèles pédagogiques & objectifs d apprentissage sous-jacents aux démarches des logiciels 10. Réflexion à deux sur les prérequis des élèves (compétences, connaissances) et les articulations didactiques possibles des logiciels explorés dans une séquence d apprentissage. 11. Mise en commun des réflexions et synthèse de l ensemble de la démarche 12. Evaluation de l activité de formation par les participants

4 Etapes de réalisation de la démarche 1. Exposé des objectifs et des enjeux de la démarche de réalisation aux participants. 2. Exploration individuelle d un logiciel éducatif, à choix parmi 3 logiciels proposés. Quelques données sur les modalités de réalisation Les objectifs spécifiques de la démarche pourraient être cités et développés en relation avec les contenus et le dispositif de travail prévu. Consigne possible: «Explorez un logiciel à choix en essayant de rassembler toutes vos observations, remarques et appréciations sur les caractéristiques de fonctionnement, de présentation du produit, ainsi que de son intérêt pédagogique». Indiquer que ces remarques et observations seront mises en commun. Limiter la durée d exploration du logiciel. 3. Mise en commun de l exploration. Dresser la liste des remarques et observations sur un tableau en regroupant les redites ou les propos de sens proche. Susciter des remarques sur des caractéristiques suffisamment variées, relatives aux contenux, démarches et fonctionnement du logiciel. 4. Elaboration en commun d une liste de critères d évaluation par transformation des observations faites en critères de jugement objectif et subjectif. Regrouper les propos relevés en catégories de remarques & observation (penser déjà aux critères qui devraient se dégager, sans les citer : degré d interactivité, ouverture/fermeture, gestion pertinente des erreurs, etc.). Voir annexe. Dégager les critères qui s imposent à partir des propos des participants. Quels sont les critères qui participent d un jugement objectif? d un jugement subjectif? Parmi les critères objectifs et subjectifs, en choisir deux de chaque catégorie, parmi ceux qui sont jugés les plus importants par les participants. S assurer que les participants se retrouvent bien dans les relevés de caractéristique du logiciel exploré et dans le travail de transformation vers la catégorisation en critères. Si nécessaire, négocier les termes notés avec les uns et les autres qui les proposent.

5 5. Exploration à deux d un deuxième logiciel éducatif (parmi les 3 logiciels proposés à choix) en utilisant 2 critères de jugement objectif et 2 critères de jugement subjectif. 6. Mise en commun de l exploration et reconsidération des critères identifiés (nature et importance relative). 7. Exposé sur le jugement de valeur des logiciels et les modèles pédagogiques d enseignement-apprentissage (pédagogie transmissive, behavioriste et socio-constructiviste) 8. Exploration à deux ou individuelle d un nouveau logiciel éducatif identique pour tous. 9. Mise en commun et échanges sur l exploration, rapprochement avec les modèles pédagogiques & objectifs d apprentissage sous-jacents aux démarches des logiciels 10. Réflexion à deux sur les prérequis des élèves (compétences, connaissances) et les articulations didactiques possibles des logiciels explorés dans une séquence d apprentissage. Consigne possible: «Vérifiez la possibilité d appliquer les 2 critères objectifs et 2 critères subjectifs relevés précédemment en explorant un deuxième logiciel». Limiter la durée d exploration du logiciel. Remarques des participants sur la mise en application des critères objectifs et subjectifs. Y a-t-il d autres caractéristiques du logiciel qui mériteraient de constituer de nouveaux critères pertinents, voire prioritaires? L exposé mettra en évidence : - la subjectivité de la valeur des logiciels en fonction des priorités, représentation d efficacité, options pédagogiques des enseignants, - les approches spécifiques des pédagogies transmissive, behavioriste et socio-constructive. Voir annexes. Consigne possible: «Explorer le logiciel proposé en tenant compte des critères objectifs et subjectifs relevés précédemment, ainsi que des éléments sous-jacents aux démarches qui sont proches de telle ou telle pédagogie.». Limiter la durée d exploration du logiciel. Il s agit principalement d un échange de points de vues avec l animateur et entre participants. Consigne possible: - «Identifier les prérequis des élèves dans le cadre du logiciel exploré en commun». - «Imaginer des articulations didactiques possibles et des prolongements éventuels». 11. Mise en commun des réflexions et synthèse de l ensemble de la démarche Echange de points de vue, enrichissement mutuel d idées. Mise en évidence des points saillants issus des travaux des participants et lien avec les objectifs de la formation proposés dans la présente démarche. 12. Evaluation orale de l activité de formation par les participants Dégager les points positifs et négatifs de la démarche de formation.

6 ANNEXES

7 Quelques liens en relation avec l intégration pédagogique des TIC L'intégration des TIC dans la séquence pédagogique en espagnol : le concept d'espace langue (Denis Lucchinacci) Intégration des TIC en éducation Intégration des TIC Bienvenue aux personnes intéressées par l'intégration des TIC dans les pratiques pédagogiques au collégial Scénarios d apprentissage Le cadre d intégration des TIC au curriculum Projet d intégration des TIC Stratégies d intégration des technologies de l information et des communications à l école «Une condition incontournable aux promesses des NTIC en apprentissage: une pédagogie rigoureuse» (J. Tardif)

8 Quelques caractéristiques de base d un logiciel éducatif Exemples de facteurs objectifs: Ouverture / fermeture du logiciel Gestion individuelle du suivi des activités/performances des utilisateurs Logique de navigation: type linéaire ou «marché» Individualisation et différenciation de la démarche de progression Gratifications de l utilisateur et visualisation possible de la progression dans l activité Exemples de facteurs subjectifs Gestion pertinente des erreurs, régulation et feedback Degré d interactivité et de convivialité Clarté des consignes de travail et des objectifs poursuivis Interactivité et convialité machine-utilisateur Attrait de la présentation susceptibles de motiver l utilisateur Prérequis nécessaires, insertion pédagogique, prolongements possibles

9 MODELE TRANSMISSIF Dans cette conception, on accède aux vérités ( ) par le discours, par l exposé, par la démonstration. «Le rôle de l enseignant est de présenter les connaissances comme un enchaînement de propositions vraies, de telle façon que, au terme de la transmission, l élève ne puisse pas ne pas reconnaître comme une évidence le savoir auquel on aboutit» (Ragot, 1991). 2 On évoque à propos de ce modèle, l image de la «tête vide» de l élève (Arsac et al. 1988) 3 : pour apprendre l élève doit être attentif, écouter, suivre, imiter, répéter et appliquer. L élève reste peu actif et on ne sait pas comment il reçoit le message de l enseignant(e). D après : Gagnebin A., Guignard N., Jaquet F., Apprentissage et enseignement des mathématiques, Commentaires didactiques sur les moyens d enseignement pour les degrés 1 à 4 de l école primaire, COROME, Ragot A., L observation de la production des élèves : construction de savoirs mathématiques au collège. Paris : Institut national de recherche pédagogique (INRP), 1991 (pp ) (Rencontres pédagogiques 30). 3 Arsac G., Germain G. & Mante M., Problème ouvert et situation-problème, Villeurbanne, Institut de recherche pour l enseignement des mathématiques (IREM), Académie de Lyon, 1991.

10 1. MODELE BEHAVIORISTE Cette conception de l apprentissage repose sur l idée que pour faire passer l élève d un niveau de connaissance à l autre, il faut stimuler les comportements attendus et renforcer les réponses positives. Objectif par objectif, on définit les étapes de passage puis on met en place des situations de cette progression «par petites marches» en renforçant les comportements manifestés. L objectif étant atteint, on propose des entraînements systématiques pour automatiser les comportements avant de passer à l objectif suivant. L enseignement programmé, la pédagogie par objectifs et les fiches progressives de dites «découverte» vont dans ce sens. Ce modèle convient bien à un travail individuel et des apprentissages très séquentiels. L élève n a aucune autonomie dans ses apprentissages. La maîtrise de chacune des étapes n assure en rien la maîtrise de la tâche complète. D après : Gagnebin A., Guignard N., Jaquet F., Apprentissage et enseignement des mathématiques, Commentaires didactiques sur les moyens d enseignement pour les degrés 1 à 4 de l école primaire, COROME, 1998.

11 2. MODELE SOCIO-CONSTRUCTIVISTE Apprendre ne consiste pas à recevoir le savoir de manière passive, mais à agir sur les informations reçues de la situation en les transformant. Les connaissances sont construites à partir de ce que l on sait déjà. Dans une nouvelle situation d apprentissage, à une phase d assimilation (analogies, comparaisons, ressemblances et différences avec anciennes connaissances) succède un déséquilibre qui fait que la connaissance constitue un obstacle. Dans les connaissances établies, il s agira d éloigner, transformer celles qui sont encore efficaces et les réorganiser : «on connaît contre une connaissance antérieure en détruisant des connaissances qui sont mal faites» (Bachelard, 1938) 4. Le nouvel équilibre est créé par une accommodation où la contrainte de la situation (conflit intellectuel) oblige le sujet à intégrer les nouvelles connaissances (modèle de J. Piaget). Enfin, une phase de structuration permet de décontextualiser la connaissance et de la formuler. Le modèle socio-constructiviste prend en compte les erreurs de l élève, ses représentations, le sens et les interactions sociales. Il n est pas sûr qu il convienne pour toutes les connaissances. D après : Gagnebin A., Guignard N., Jaquet F., Apprentissage et enseignement des mathématiques, Commentaires didactiques sur les moyens d enseignement pour les degrés 1 à 4 de l école primaire, COROME, Bachelard G., La formation de l esprit scientifique, France : Vrin, 1938.

12 TABLEAU COMPARATIF DES APPROCHES PEDAGOGIQUES D après : Gagnebin A., Guignard N., Jaquet F., Apprentissage et enseignement des mathématiques, Commentaires didactiques sur les moyens d enseignement pour les degrés 1 à 4 de l école primaire, COROME, 1998.

RAPPORT D ÉVALUATION. Rapport d évaluation du stage probatoire

RAPPORT D ÉVALUATION. Rapport d évaluation du stage probatoire Rapport d évaluation du stage probatoire RART D ÉVALUATIN Grilles d évaluation des compétences et fiche d observations Bilan des compétences Règle de décision nseignante ou enseignant : École ou centre

Plus en détail

GUIDE ORGANISATIONNEL L ÉVALUATION DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES

GUIDE ORGANISATIONNEL L ÉVALUATION DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES L ÉVALUATION DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES 48 L évaluation du projet d alternance travail-études 1 permet de mesurer le degré d atteinte des résultats attendus et de cibler des actions en vue d

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

Synthèse «Le Plus Grand Produit»

Synthèse «Le Plus Grand Produit» Introduction et Objectifs Synthèse «Le Plus Grand Produit» Le document suivant est extrait d un ensemble de ressources plus vastes construites par un groupe de recherche INRP-IREM-IUFM-LEPS. La problématique

Plus en détail

COMMENT REPOSITIONNER LE JEU COMME SUPPORT D APPRENTISSAGES À L ÉCOLE MATERNELLE

COMMENT REPOSITIONNER LE JEU COMME SUPPORT D APPRENTISSAGES À L ÉCOLE MATERNELLE N 93 FOUCTEAU Béatrice, L HEUDÉ Sylvie, ROGER Annie [IUFM Poitou-Charentes, Site de la Vienne] COMMENT REPOSITIONNER LE JEU COMME SUPPORT D APPRENTISSAGES À L ÉCOLE MATERNELLE GROUPE DE RECHERCHE-ACTION-FORMATION

Plus en détail

L IMPACT DES N.T.I.C. DANS LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES CADRES DE L INSTITUTION MILITAIRE

L IMPACT DES N.T.I.C. DANS LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES CADRES DE L INSTITUTION MILITAIRE N 198 PETREIN Olivier L IMPACT DES N.T.I.C. DANS LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES CADRES DE L INSTITUTION MILITAIRE Introduction L'emploi des Nouvelles Technologies de l'information et de la Communication

Plus en détail

N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse. 1. Problématique

N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse. 1. Problématique N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse CONSTRUCTION IDENTITAIRE DES ENSEIGNANTS EN FORMATION INTIALE : ENTRE REPRESENTATIONS PARTAGEES ET ELEMENTS DE DIFFERENCIATION DANS LE RAPPORT AU METIER 1. Problématique L étude

Plus en détail

Sciences àl école, culture humaniste Construire des repères pour les élèves. Organisation de la journée. Rappel des textes officiels.

Sciences àl école, culture humaniste Construire des repères pour les élèves. Organisation de la journée. Rappel des textes officiels. Sciences àl école, culture humaniste Construire des repères pour les élèves Objectifs -Poser des repères pour confronter les élèves à la démarche scientifique, aux problèmes historiques et géographiques

Plus en détail

Circulaire n 108. OBJET: Régulation des travaux à domicile dans l enseignement fondamental

Circulaire n 108. OBJET: Régulation des travaux à domicile dans l enseignement fondamental Bruxelles, le 13 mai 2002 Circulaire n 108 OBJET: Régulation des travaux à domicile dans l enseignement fondamental En sa séance du 27 mars 2001, le Parlement de la Communauté française a adopté le décret

Plus en détail

Assises universitaires de français Moscou, 6 au 8 novembre 13 Université d Etat de la Région de Moscou. Introduction

Assises universitaires de français Moscou, 6 au 8 novembre 13 Université d Etat de la Région de Moscou. Introduction Assises universitaires de français Moscou, 6 au 8 novembre 13 Université d Etat de la Région de Moscou Atelier : Concevoir un programme de préparation à l'insertion universitaire, Alain Koenig, directeur

Plus en détail

Organisation des enseignements au semestre 7

Organisation des enseignements au semestre 7 Organisation des enseignements au semestre 7 UE1 : Pratiques pédagogiques différenciées et adaptées aux besoins éducatifs particuliers (responsable : J. Divry) Transmettre des connaissances et des références

Plus en détail

Collège (3DP). Le texte du programme -Mathématiques- :

Collège (3DP). Le texte du programme -Mathématiques- : L évaluation des Mathématiques en Lycée Professionnel Quelle est la place de l évaluation dans une séquence de mathématiques en Lycée professionnel? Collège (3DP). Le texte du programme -Mathématiques-

Plus en détail

Les services en ligne

Les services en ligne X Les services en ligne (ressources partagées, cahier de texte numérique, messagerie, forum, blog ) Extrait de l étude «Le développement des usages des TICE dans l enseignement secondaire», 2005-2008 SDTICE

Plus en détail

Flash Com5 : Duo, doublette ou duette, l important d être à deux pour enseigner deux langues. La duette en école française au Guatemala

Flash Com5 : Duo, doublette ou duette, l important d être à deux pour enseigner deux langues. La duette en école française au Guatemala La duette en école française au Guatemala 1. Le contexte local 2. Les horaires et les enseignants 3. Un dispositif : la duette 4. Objectifs et contenus 5. Bénéfices pour l élève 1 - Le contexte local -

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

Plates-formes de téléformation et modèles pédagogiques

Plates-formes de téléformation et modèles pédagogiques POYET Françoise, (7095) Introduction Plates-formes de téléformation et modèles pédagogiques Depuis quelques années, on assiste à une stabilisation informatique des Technologies de l Information et de la

Plus en détail

des TICE Les plus-values au service de la réussite

des TICE Les plus-values au service de la réussite des TICE Les plus-values au service de la réussite Les plus-values des TICE au service de la réussite Une analyse interdisciplinaire des usages des Technologies de l Information et de la Communication

Plus en détail

Actes du 24 ième colloque de l Admee Europe L évaluation des compétences en milieu scolaire et en milieu professionnel

Actes du 24 ième colloque de l Admee Europe L évaluation des compétences en milieu scolaire et en milieu professionnel PRATIQUES EVALUATIVES ENSEIGNANTES ET SOCLE COMMUN DES CONNAISSANCES ET DES COMPETENCES : PRATIQUES EFFICACES? PRATIQUES INNOVANTES? Sandra Safourcade, université de Rennes 2, centre de recherche sur l

Plus en détail

«Co-enseigner pour faire progresser

«Co-enseigner pour faire progresser «Co-enseigner pour faire progresser tous les élèves» Formation Maîtres supplémentaires Circonscriptions de Décines, Meyzieu, Vaulx en Velin B. Parrini, A. Sanial-Lanternier, F. Delay-Goyet 28 novembre

Plus en détail

Master 2 : Didactique des disciplines. Spécialité Mathématiques. Parcours Professionnel

Master 2 : Didactique des disciplines. Spécialité Mathématiques. Parcours Professionnel Master 2 : Didactique des disciplines Spécialité Mathématiques Parcours Professionnel Année 2010-2011 M2 : Didactique des disciplines Spécialité : Mathématiques Parcours Professionnel Année 2010-2011 PRESENTATION

Plus en détail

LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE

LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE Ce qui définit «le changement» préscolaire primaire secondaire Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005-05-00511 ISBN 2-550-45274-7 (version

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

REPERES POUR LA FORMATION EN SECONDE PROFESSIONNELLE DES METIERS DE LA RELATION AUX CLIENTS ET AUX USAGERS

REPERES POUR LA FORMATION EN SECONDE PROFESSIONNELLE DES METIERS DE LA RELATION AUX CLIENTS ET AUX USAGERS REPERES POUR LA FORMATION EN SECONDE PROFESSIONNELLE DES METIERS DE LA RELATION AUX CLIENTS ET AUX USAGERS Année 2011 / 2012 Véronique MONMARON Bruno CHARMOILLE IEN Economie et Gestion Martine GIONTA Elisabeth

Plus en détail

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec MON PORTRAIT Ce portrait, obtenu à partir du questionnaire en ligne, permet de structurer l échange avec le jeune en vue de planifier les actions à entreprendre. Il procure à celui-ci un bilan de ses réponses

Plus en détail

Pédagogie du projet?

Pédagogie du projet? Pédagogie du projet? Toute pédagogie qui place l intérêt des apprenants comme levier des conduites éducatives est appelée «pédagogie fonctionnelle». Ainsi, la pédagogie du projet peut rentrer dans cette

Plus en détail

Projet de programme pour l enseignement d exploration de la classe de 2 nde : Informatique et création numérique

Projet de programme pour l enseignement d exploration de la classe de 2 nde : Informatique et création numérique Projet de programme pour l enseignement d exploration de la classe de 2 nde : Informatique et création numérique 19 mai 2015 Préambule L informatique est tout à la fois une science et une technologie qui

Plus en détail

Plate-forme d apprentissage en ligne, évaluation et individualisation

Plate-forme d apprentissage en ligne, évaluation et individualisation Plate-forme d apprentissage en ligne, évaluation et individualisation Les exerciseurs sont nombreux et performants La communauté éducative dispose aujourd hui de nombreux outils de création d exercices

Plus en détail

Projet Pédagogique de l Ecole:

Projet Pédagogique de l Ecole: Projet Pédagogique de l Ecole: Organisation de l école et du temps de classe : L'école accueille des enfants de 2ans1/2 à 11 ans, c'est-à-dire de la maternelle jusqu à l entrée au collège. L école fonctionne

Plus en détail

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes Les 3 objectifs sont poursuivis aussi bien à l'école maternelle, qu'à l école primaire MATERNELLE * Favoriser la construction des actions motrices

Plus en détail

Conquérir une autonomie en communication. Une plateforme de formation à distance. pour des publics en difficulté en lecture et écriture

Conquérir une autonomie en communication. Une plateforme de formation à distance. pour des publics en difficulté en lecture et écriture Conquérir une autonomie en communication. Une plateforme de formation à distance pour des publics en difficulté en lecture et écriture Yves Ardourel Laboratoire : CEMIC/GRESIC, Bordeaux, France Etablissement

Plus en détail

Analyse réflexive : un outil de questionnement sur la gestion des contenus d apprentissage Outil 3

Analyse réflexive : un outil de questionnement sur la gestion des contenus d apprentissage Outil 3 Analyse réflexive : un outil de questionnement sur la gestion des contenus d apprentissage Outil 3 Yves Lenoir, D. sociologie Professeur titulaire Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l intervention

Plus en détail

b) Fiche élève - Qu est-ce qu une narration de recherche 2?

b) Fiche élève - Qu est-ce qu une narration de recherche 2? Une tâche complexe peut-être traitée : Gestion d une tâche complexe A la maison : notamment les problèmes ouverts dont les connaissances ne sont pas forcément liées au programme du niveau de classe concerné

Plus en détail

L ÉVALUATION DANS LES DIFFÉRENTS PROCESSUS DE FORMATION

L ÉVALUATION DANS LES DIFFÉRENTS PROCESSUS DE FORMATION STONA Laurent ls@bepecaser.org L DANS LES DIFFÉRENTS PROCESSUS DE FORMATION Évaluer, c est donner une valeur. Puisque toute formation vise des objectifs, tout acte de formation ou de sensibilisation nécessite

Plus en détail

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Référence : Circulaire n 2010-037 du 25 février 2010 relative au dispositif d'accueil, d'accompagnement et de formation des enseignants

Plus en détail

Etude de l image dans l enseignement scientifique

Etude de l image dans l enseignement scientifique Scénario 4 : Etude de l image dans l enseignement scientifique 1/6 Etude de l image dans l enseignement scientifique Module n : 4 Auteurs: Jean-Pierre Blanc et Pierre Moser Date: 13 décembre 2001 Version:

Plus en détail

MOODLE ET L ENSEIGNEMENT À DISTANCE DES LANGUES

MOODLE ET L ENSEIGNEMENT À DISTANCE DES LANGUES MOODLE ET L ENSEIGNEMENT À DISTANCE DES LANGUES RÉLEXIONS ET ANALYSE À PARTIR DE L ENSEIGNEMENT DU FRANÇAIS AIS POUR HISPANOPHONES http://www.estudiodefrances.com http://www.moddoulearning.com http://www.moddoulearning.com/cursos

Plus en détail

Résumé de Thèse. David LAFARGE. Thèse de Doctorat en Sciences de l Éducation

Résumé de Thèse. David LAFARGE. Thèse de Doctorat en Sciences de l Éducation Résumé de Thèse Thèse de Doctorat en Sciences de l Éducation Analyse didactique de l enseignement-apprentissage de la chimie organique jusqu à bac+2 pour envisager sa restructuration David LAFARGE (ex-

Plus en détail

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel 1 G MADELIN 25 Mai 05 Présentation des PARTENARIATS possibles entre L Education Nationale et le Monde Professionnel Les grands débats autour de l école et de la formation professionnelle. La récente loi

Plus en détail

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration Préambule La société doit faire face à de nouveaux défis pour satisfaire les

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Ressources pour le lycée général et technologique Introduction Terminale STMG Sciences de gestion Gestion et finance L évolution de STG vers STMG, du programme de Comptabilité et Finance d Entreprise

Plus en détail

AVENIR jeunes : dispositif régional d insertion professionnelle des 16-25 ans. Participation au colloque du 7 avril 2011

AVENIR jeunes : dispositif régional d insertion professionnelle des 16-25 ans. Participation au colloque du 7 avril 2011 AVENIR jeunes : dispositif régional d insertion professionnelle des 16-25 ans Participation au colloque du 7 avril 2011 Le Service Public Régional d insertion et de Formation Professionnelles Les principes

Plus en détail

Fiche-action projet d expérimentation/innovation Année 2012-2013

Fiche-action projet d expérimentation/innovation Année 2012-2013 Fiche-action projet d expérimentation/innovation Année 2012-2013 Académie : Aix-Marseille Merci de bien vouloir compléter sous forme numérique (sous word) ce questionnaire et le retourner à ce.dafip@ac-aix-marseille.fr

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Une vue sur la vidéo On ne perd plus le nord

Une vue sur la vidéo On ne perd plus le nord Déclic Techno-Sciences est une série de Ressources naturelles Canada offrant de l information sur la recherche scientifique ainsi que sur la profession de chercheur. Autour de chaque vidéo, vous trouverez

Plus en détail

Merci beaucoup de votre collaboration

Merci beaucoup de votre collaboration QUESTIONNAIRE ENSEIGNANTS ASSOCIÉS Ce questionnaire permettra de recueillir des informations sur l intégration des technologies de l information et de la communication (TIC) chez les futurs enseignants

Plus en détail

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF 10 REPÈRES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 MEN-DGESCO 2013 Sommaire 1. LES OBJECTIFS DU DISPOSITIF 2. LES ACQUISITIONS PRIORITAIREMENT VISÉES 3. LES LIEUX

Plus en détail

1. Présentation générale du volet «Recherche» du projet PASS

1. Présentation générale du volet «Recherche» du projet PASS 1. Présentation générale du volet «Recherche» du projet PASS Parallèlement aux activités d échange et d organisation des rencontres et du séminaire thématique, nous avons réalisé durant les premières phases

Plus en détail

Identité Numérique. Par Thomas LONGEON. Master 2 Ingénierie Pédagogique Multimédia UE : Ecriture et Scénarisation Multimédia

Identité Numérique. Par Thomas LONGEON. Master 2 Ingénierie Pédagogique Multimédia UE : Ecriture et Scénarisation Multimédia Master 2 Ingénierie Pédagogique Multimédia UE : Ecriture et Scénarisation Multimédia Identité Numérique Par Thomas LONGEON Adresse de messagerie : longeon.thomas@gmail.com Site Web : www.longeon.fr 1 Table

Plus en détail

PROJET D'ÉTABLISSEMENT Années scolaires 2012-2015

PROJET D'ÉTABLISSEMENT Années scolaires 2012-2015 ACADÉMIE DE DIJON ---------- VIE SCOLAIRE Date de transmission au Rectorat : //0 PROJET D'ÉTABLISSEMENT Années scolaires 0-05 IDENTIFICATION DE L ETABLISSEMENT Nom et adresse de l établissement : N d identification

Plus en détail

Utilisation d une tablette numérique dans le développement des compétences et réflexives d enseignant-e-s en formation

Utilisation d une tablette numérique dans le développement des compétences et réflexives d enseignant-e-s en formation Utilisation d une tablette numérique dans le développement des compétences et réflexives d enseignant-e-s en formation Maud Foerster 1, Pierre-François Coen 1 1 Service Recherche & Développement, Haute

Plus en détail

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE Programme de la formation Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE o 36 h pour la préparation à l'épreuve écrite de français Cette préparation comprend : - un travail sur la discipline

Plus en détail

Management de l Innovation

Management de l Innovation Management de l Innovation Mention du Master Sciences et Technologies de l Université Pierre et Marie Curie Directeur du Département de Formation : Patrick Brézillon Contact secrétariat : 01 44 39 08 69

Plus en détail

Technologies de l information et de la communication pour l enseignement - TICE

Technologies de l information et de la communication pour l enseignement - TICE UNIVERSITÉ DE FRANCHE-COMTÉ Formation d été de professeurs et de formateurs de FLE Technologies de l information et de la communication pour l enseignement - TICE Exploiter des outils innovants selon votre

Plus en détail

CHARTE DES PROGRAMMES

CHARTE DES PROGRAMMES CHARTE DES PROGRAMMES Charte relative à l élaboration, à la mise en œuvre et au suivi des programmes d enseignement ainsi qu aux modalités d évaluation des élèves dans l enseignement scolaire CONSEIL SUPÉRIEUR

Plus en détail

LA RÉSOLUTION DE PROBLÈME

LA RÉSOLUTION DE PROBLÈME 1 LA RÉSOLUTION DE PROBLÈME CYCLES 2 ET 3 Circonscription de Grenoble 4 Evelyne TOUCHARD conseillère pédagogique Mots clé Démarche d enseignement - catégories de problèmes (typologie)- problème du jour-

Plus en détail

Enseignement au cycle primaire (première partie)

Enseignement au cycle primaire (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Enseignement au cycle primaire (première partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Normes d exercice de

Plus en détail

Les projets de piscine 2012-2016

Les projets de piscine 2012-2016 Les projets de piscine 2012-2016 1. Le cadre institutionnel Article L. 112-1 à L. 112-5 du code de l éducation Article L. 122-1-1 du code l éducation Article D 122-1, D 122-2, D 122-3 et article annexe

Plus en détail

L ART DU COACH PROGRAMME 2015-2016

L ART DU COACH PROGRAMME 2015-2016 L ART DU COACH PROGRAMME 2015-2016 FORMATION GÉNÉRALE À L ART DU COACH Coaching individuel www.coaching-services.ch info@coaching-services.ch Ch. des Tines 9, 1260 Nyon La formation à l art du Coach est

Plus en détail

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin Apprendre, oui... mais à ma manière Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin La motivation scolaire prend son origine dans les perceptions qu un étudiant a de lui-même, et celui-ci doit jouer

Plus en détail

Aide à la gestion du projet final ISN

Aide à la gestion du projet final ISN Aide à la gestion du projet final ISN 1 - La place du projet dans l ISN «Les activités des élèves sont organisées autour d une équipe de projet dont les tâches sont les suivantes : repérer le besoin ou

Plus en détail

Cet exposé s intègre dans les travaux développés par une Equipe en Projet INRP-IUFM,

Cet exposé s intègre dans les travaux développés par une Equipe en Projet INRP-IUFM, 15 Les nouvelles technologies et les stagiaires IUFM : une appropriation mal contrôlée Philippe Le Borgne IUFM de Franche-Comté philippe.leborgne@fcomte.iufm.fr PRÉSENTATION Cet exposé s intègre dans les

Plus en détail

I. Constats : un enseignement à part entière?

I. Constats : un enseignement à part entière? Une formation complémentaire pour les enseignants de l université est-elle possible? Quelques éléments de bilan d une expérience menée à l Université de Bretagne Occidentale 1 Michel Beney michel.beney@univ-brest.fr

Plus en détail

Parcours de découverte des métiers et des formations

Parcours de découverte des métiers et des formations Parcours de découverte des métiers et des formations Objectifs Acteurs Contenu Ressources OBJECTIFS GENERAUX (et pédagogiques) Acquérir une culture sur les métiers, le monde économique et les voies de

Plus en détail

Commission de la santé et de la sécurité du travail

Commission de la santé et de la sécurité du travail Madame, Monsieur, Nous vous remercions d accueillir un de nos stagiaires en stage dans votre entreprise. Le rôle des entreprises est primordial dans la formation des futurs travailleurs. Elles participent

Plus en détail

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI ()

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () I. Se donner une compréhension de ce qu est ou pourrait être le socle. A. Une lecture critique de ces 50

Plus en détail

4.1. Principes méthodologiques pour l enseignement/apprentissage du français langue étrangère avec un document filmique

4.1. Principes méthodologiques pour l enseignement/apprentissage du français langue étrangère avec un document filmique 4.1. Principes méthodologiques pour l enseignement/apprentissage du français langue étrangère avec un document filmique L enjeu de ce blog pédagogique est de fournir des outils théoriques et méthodologiques

Plus en détail

GUIDE POUR L ETABLISSEMENT D UN PEL

GUIDE POUR L ETABLISSEMENT D UN PEL GUIDE POUR L ETABLISSEMENT D UN PEL 1 Guide pour l établissement d un PEL Qu est-ce que le Portfolio européen des langues? Le PEL est un instrument permettant aux personnes qui étudient ou ont étudié

Plus en détail

Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques

Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques Parmi les trois domaines d activités proposés aux élèves volontaires dans le cadre de l accompagnement éducatif, «l aide aux devoirs

Plus en détail

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis Version 2 : 20 juillet 2012 L expérimentation conduite par l Agence nationale de lutte contre l illettrisme

Plus en détail

e-demos : Guide d'utilisation

e-demos : Guide d'utilisation Laboratoire de Soutien à l'enseignement Télématique (LabSET) Institut de Formation et de Recherche pour l'enseignement Supérieur (IFRES) Université de Liège (ULg) e-demos : Guide d'utilisation Novembre

Plus en détail

C ACHING WAYS. Programme PAI

C ACHING WAYS. Programme PAI ING WAYS C ACHING WAYS COACHING WAYS Programme PAI INTRODUCTION A LA FORMATION COACHING WAYS PAI : Les clés du Coaching Cette formation conduit à devenir coach, à un niveau théorique PCC (ICF). 23 jours

Plus en détail

PRÉPARER SA CLASSE EN QUELQUES CLICS

PRÉPARER SA CLASSE EN QUELQUES CLICS PROFESSEUR DES ÉCOLES PRÉPARER SA CLASSE EN QUELQUES CLICS Éric SEGOUIN Denis BASCANS Une méthode et un outil d aide à la conception et à la programmation de séquences d enseignement pour l école primaire

Plus en détail

GRAF Groupe de Recherche Action Formation Des outils de formation Co-construits

GRAF Groupe de Recherche Action Formation Des outils de formation Co-construits GRAF Groupe de Recherche Action Formation Des outils de formation Co-construits AEFTI I. Fiche technique Domaine : Thème(s) abordé(s) Public visé Objectifs poursuivis Méthode(s) mise(s) en œuvre Co-construction

Plus en détail

L'accompagnement en sciences et technologie à l'école primaire L'ASTEP dans le département du Morbihan

L'accompagnement en sciences et technologie à l'école primaire L'ASTEP dans le département du Morbihan L'accompagnement en sciences et technologie à l'école primaire L'ASTEP dans le département du Morbihan 2011-2012 accompagnement en classe co intervention enseignant étudiant guide de présentation à l'usage

Plus en détail

C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de

C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de connaissances, la pratique d habilités ou le développement d

Plus en détail

Réguler son enseignement : Pourquoi? Comment?

Réguler son enseignement : Pourquoi? Comment? Mon enseignement, je l évalue, il évolue Réguler son enseignement : Pourquoi? Comment? Lucie Mottier Lopez Université de Genève 13 mai 2013 IFRES, Liège lucie.mottier@unige.ch 1 Plan Un cadre pour penser

Plus en détail

Le travail de groupe dans lʼenseignement de lʼhistoire

Le travail de groupe dans lʼenseignement de lʼhistoire Le travail de groupe dans lʼenseignement de lʼhistoire 1. Ce que disent les plans d études vaudois Dans la partie consacrée aux finalités de l école vaudoise, le Plan d Etudes Vaudois (PEV) note à propos

Plus en détail

Les TIC*, des outils devenus incontournables dans un projet de formation innovant

Les TIC*, des outils devenus incontournables dans un projet de formation innovant Les TIC*, des outils devenus incontournables dans un projet de formation innovant Lisette Cazellet Formateur Consultant TIC Santé Présidente Association FORMATICSanté * Lire partout : Technologies de l

Plus en détail

Stage New Delhi octobre 2012

Stage New Delhi octobre 2012 Stage New Delhi octobre 2012 «L école du socle : donner du sens et des contenus à la continuité pédagogique» Enseignement de la langue française École : BO n 3-19 juin 2008 / BO n 1 du 5 janvier 2012 programmes

Plus en détail

Comment apprend-on? 1 Le modèle transmissif

Comment apprend-on? 1 Le modèle transmissif Comment apprend-on? Toute pratique enseignante repose sur des présupposés psychologiques. En particulier, elle concrétise, pour une part, les conceptions de l apprentissage implicites ou explicites de

Plus en détail

REPUBLIQUE DU BENIN 1

REPUBLIQUE DU BENIN 1 1 REPUBLIQUE DU BENIN 2 Les axes de développement du système éducatif énoncés depuis les états généraux de l Education former des adultes performants dotés d'esprit d'initiative, ayant le goût de la recherche,

Plus en détail

Projet de référentiel pour le parcours d éducation artistique et culturelle - école primaire et collège - 18 décembre 2014

Projet de référentiel pour le parcours d éducation artistique et culturelle - école primaire et collège - 18 décembre 2014 Projet de référentiel pour le parcours d éducation artistique et culturelle - école primaire et collège - 18 décembre 2014 www.education.gouv.fr/csp/ culturelle : avertissement Le projet de référentiel

Plus en détail

Intervention et pratique éducative reflet et/ou révélateur des tensions entre instructions, socialisation et qualification

Intervention et pratique éducative reflet et/ou révélateur des tensions entre instructions, socialisation et qualification Reconnaissance de la professionnalité de stagiaires en enseignement au secondaire et rôles des superviseurs Intervention et pratique éducative reflet et/ou révélateur des tensions entre instructions, socialisation

Plus en détail

Fondements et étapes du processus de recherche, 3 e édition

Fondements et étapes du processus de recherche, 3 e édition Fondements et étapes du processus de recherche, 3 e édition Nouveauté Méthodes quantitatives et qualitatives Prix : 81,95 $ Auteurs : Marie-Fabienne Fortin, Johanne Gagnon ISBN13 : 9782765050063 Nombre

Plus en détail

Objectifs de l enseignement des mathématiques. Construire une séquence, un cours. Outils. Evaluation

Objectifs de l enseignement des mathématiques. Construire une séquence, un cours. Outils. Evaluation Objectifs de l enseignement des mathématiques. Construire une séquence, un cours. Outils. Evaluation PLAN I. CREATION DE SEQUENCES : DIFFERENTES PHASES POSSIBLES... 3 Phase 1: Lecture des programmes et

Plus en détail

Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité

Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité CATALOGUE DE FORMATION POUR LES ENSEIGNANTS DE USPC 2014-2015 Le service SAPIENS créé en janvier 2014 propose durant l année 2014-2015

Plus en détail

Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré

Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré Responsable : Grégoire COCHETEL, directeur adjoint à l administrateur provisoire chargé de la formation continue Tél : 04 73 31 71 87 ESPE

Plus en détail

Programme de philosophie en classe de Terminale L

Programme de philosophie en classe de Terminale L Source : Bulletin officiel n 25 du 19 juin 2003 I - Présentation Programme de philosophie en classe de Terminale L I.1 L enseignement de la philosophie en classes terminales a pour objectif de favoriser

Plus en détail

AIDE AU CHOIX. 1 er degré. Etat des lieux Numériques : Analyser l existant. Opération Chèque. Ressources. Viser la complémentarité

AIDE AU CHOIX. 1 er degré. Etat des lieux Numériques : Analyser l existant. Opération Chèque. Ressources. Viser la complémentarité AIDE AU CHOIX Opération Chèque 1 er degré Ressources Etat des lieux Numériques : Analyser l existant Avant d arrêter un choix définitif et afin d influencer de manière critique l intégration des ressources

Plus en détail

Intensification de l anglais Pistes de réflexion et modèles proposés

Intensification de l anglais Pistes de réflexion et modèles proposés Intensification de l anglais Pistes de réflexion et modèles proposés Introduction «Le développement et l expérimentation de l enseignement de l anglais intensif de l anglais, langue seconde, au Québec

Plus en détail

Plan d action des médecins et infirmier(e) de l académie

Plan d action des médecins et infirmier(e) de l académie Plan d action des médecins et infirmier(e) de l académie 1 Le cap fixé : - le projet académique 2011-2015 - et sa lecture par et pour l action des médecins et infirmier(e)s de l E.N Deux postulats : Le

Plus en détail

Des activités mathématiques à l école primaire

Des activités mathématiques à l école primaire 564 Atelier Dm 25 I. Introduction Des activités mathématiques à l école primaire Pourquoi? Quand? Comment? Brigitte Morel Dimanche matin, 8h30, nous cherchons la salle, nous nous installons, première bonne

Plus en détail

Informatikerin EFZ / Informatiker EFZ Informaticienne CFC / Informaticien CFC Informatica AFC / Informatico AFC

Informatikerin EFZ / Informatiker EFZ Informaticienne CFC / Informaticien CFC Informatica AFC / Informatico AFC Dispositions d exécution afin de garantir la comparabilité des évaluations des prestations pour les modules des compétences informatiques dans les écoles professionnelles et les cours interentreprises

Plus en détail

Didactique et méthodologie du FLE / FLS

Didactique et méthodologie du FLE / FLS UNIVERSITÉ DE FRANCHE-COMTÉ Formation d été de professeurs et de formateurs Didactique et méthodologie du FLE / FLS Actualiser et dynamiser vos pratiques de classe Descriptifs des modules de formation

Plus en détail

La Formation des Enseignants. Contribution dans le cadre de la concertation «Refondons l Ecole»

La Formation des Enseignants. Contribution dans le cadre de la concertation «Refondons l Ecole» La Formation des Enseignants Contribution dans le cadre de la concertation «Refondons l Ecole» 1 Avant-propos Le président de la République a fait de la refondation de l Ecole une priorité de son action.

Plus en détail

TROUSSE D ACCOMPAGNEMENT Pour les équipes écoles

TROUSSE D ACCOMPAGNEMENT Pour les équipes écoles TROUSSE D ACCOMPAGNEMENT Pour les équipes écoles Récit locaux Régions 01-11 Contenu de la trousse 1. Vidéo : «Comme hier» http://recit.org/havre01-11/spip.php?article5 2. Diaporama : «TIC et pédagogie»

Plus en détail

LES OPÉRATIONS BANCAIRES

LES OPÉRATIONS BANCAIRES LES OPÉRATIONS BANCAIRES Akwire est un centre de formation spécialisé dans les métiers de support bancaire. Grâce à des méthodes didactiques adaptées, axées sur la pratique et l apprentissage d un métier,

Plus en détail

PROFESSIONNALISATION DES OPÉRATEURS DE TRI PAR UN LOGICIEL INNOVANT : «APPREND TRI»

PROFESSIONNALISATION DES OPÉRATEURS DE TRI PAR UN LOGICIEL INNOVANT : «APPREND TRI» N 26 - KPONTON Dossé PROFESSIONNALISATION DES OPÉRATEURS DE TRI PAR UN LOGICIEL INNOVANT : «APPREND TRI» Le dispositif formation Triselec-lille repose sur la mise en place d un centre de ressources multimédia

Plus en détail

Expérimentation Pédagogique

Expérimentation Pédagogique Expérimentation Pédagogique L'UTILISATION DE TABLETTES EN RÉSOLUTION DE PROBLÈMES POUR DÉVELOPPER LE PLAISIR DE CHERCHER Circonscription de Lunéville Ecole primaire d'hériménil Expérimentation tablette

Plus en détail

Technologies de l information et de la communication pour l enseignement - TICE

Technologies de l information et de la communication pour l enseignement - TICE UNIVERSITÉ DE FRANCHE-COMTÉ Formation d été de professeurs et de formateurs de FLE Technologies de l information et de la communication pour l enseignement - TICE Exploiter des outils innovants en classe

Plus en détail