ACTEUR DE LA JULES VERNE MANUFACTURING VALLEY RAPPORT D ACTIVITÉ

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ACTEUR DE LA JULES VERNE MANUFACTURING VALLEY RAPPORT D ACTIVITÉ"

Transcription

1 ACTEUR DE LA JULES VERNE MANUFACTURING VALLEY RAPPORT D ACTIVITÉ 2013

2 a ouvert ses portes en septembre Ce projet, ambitieux dans ses objectifs et novateur dans les partenariats instaurés, contribue à stucturer un pôle d expertise de dimension mondiale en Pays de la Loire autour de la mise en oeuvre de structures composites innovantes, complexes et/ou de grandes dimensions. Technocampus Composites, plateforme de l IRT Jules Verne, est un acteur de la Jules Verne Manufacturing Valley RÉDACTION : GROUPEMENT TECHNOCAMPUS DESIGN GRAPHIQUE ET ÉXÉCUTION : ANTONIN + MARGAUX IMPRESSION : VAL PRODUCTION GRAPHIQUE (44) - CE DOCUMENT A ÉTÉ TIRÉ À 1000 EXEMPLAIRES SUR DU PAPIER RECYCLÉ PHOTOS : P.03 : usinae machine à placement de fibres groupement Technocampus P.04 : Christophe Clergeau Région Pays de la Loire P.05 : Amphithéâtre Technocampus Composites Groupement Technocampus Robofin IRT Jules Verne P.06 : Visite de Sébastien Rémy Visite de Jean Therme Pose de 1ère Pierre du CIRV Groupement Technocampus P.07 : Technocampus Composites Boloon-photos.com P.08 : Matériaux composites Zone de drapage Machine à placement de fibres Groupement Technocampus P.11 : vue d artiste Centre Industriel de Réalité Virtuelle de Technocampus Smart Factory vue d artiste Technocampus Ocean Région Pays de la Loire P.12 : Fibre de carbone Groupement Technocampus P.13 : vue d artiste Centre Industriel de Réalité Virtuelle de Technocampus Smart Factory Région Pays de la Loire P.15 : vue d artiste Technocampus Ocean Région Pays de la Loire P.16 : Visuels identité maritime Région Pays de la Loire P.17 : Technocampus Composites Groupement Technocampus P.18 : Robofin IRT Jules Verne P.19 : Bobines de fibres Groupement Technocampus P.20 : Plateforme d enroulement filamentaire : Spide TP Cetim P.21 : Autoclave Groupement Technocampus P.22 : Autoclaves Groupement Technocampus P.23 : Robofin IRT Jules Verne P.24 : Robofin Robofin Personnel IRT Jules Verne IRT Jules Verne P.25 : Dominique Schuster AGI P.26 : Machine à placement de fibres AGI P.27 : Symposium euro-japonais Groupement Technocampus P.28 : usinae Groupement Technocampus P.32 : CEA Tech Pays de la Loire à proxinnov avec Jacques Auxiette CEA Tech Pays de la Loire P.33 : Zone de drapage Airbus 1

3 SOMMAIRE SOMMAIRE 4 ÉDITO 5 CALENDRIER 7 CARTE D IDENTITÉ L ACTIVITÉ EN 5 HISTOIRES LES CHIFFRES ILS ONT REJOINT TECHNOCAMPUS COMPOSITES EN

4 3

5 ÉDITO TECHNOCAMPUS COMPOSITES PROUVE SON INTÉRÊT ET LA RÉUSSITE DE SON MODÈLE DANS UN ÉCOSYSTÈME AU SER- VICE DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET INDUSTRIEL DES PAYS DE LA LOIRE. ÉDITO Aller encore plus loin au service de l excellence industrielle et de l emploi régional. Technocampus Composites : 5 ans déjà! En 2006, Jacques Auxiette prend le pari audacieux de faire travailler ensemble, en mode collaboratif, les établissements de recherche, les centres techniques et les industriels - donneurs d ordre et PME/PMI - pour développer de nouvelles manières de fabriquer des pièces en matériaux composites. Ainsi naissait Technocampus EMC², la plateforme régionale de recherche et d innovation sur les procédés composites. À la veille de son 5 e anniversaire, et sous sa nouvelle dénomination de «Technocampus Composites», j ai le plaisir de vous en présenter le rapport d activité de l année 2013 : année de maturité pour le Groupement Technocampus et sa mission de gestion, d animation et de promotion de Technocampus Composites, et prochainement de deux nouvelles plateformes, année de concrétisation pour l IRT Jules Verne qui enclenche ses activités de recherche, dont certaines concernent les procédés composites, année de confirmation et de challenges pour le Pôle EMC2 dans le cadre de son nouveau contrat de performance. Le document que vous avez entre les mains détaille dans une première partie quelques rappels sur Technocampus Composites (le calendrier de l année écoulée, sa «carte d identité» ), et sur le Groupement Technocampus qui en assure le fonctionnement au quotidien. Puis le rapport met en exergue cinq réussites ou actions remarquables de l année 2013, illustrant la variété des activités hébergées au sein de ce centre de compétences et de co-localisation de moyens de type industriel (R&D, prestations, formations, diffusion des connaissances, etc ). Avec un taux d occupation exceptionnel, et un nombre toujours croissant d acteurs stratégiques participant à ce dispositif, Technocampus Composites prouve son intérêt et la réussite de son modèle dans un écosystème au service du développement économique et industriel des Pays de la Loire. Technocampus Composites a été un élément déterminant du dossier d IRT Jules Verne et se positionne aujourd hui comme la première pierre angulaire de la Jules Verne Manufacturing Valley, le futur campus d innovation, de recherche et de formation de haut niveau au bénéfice des grandes filières industrielles clés : aéronautique, énergie, navale et transports terrestres. L innovation, la compétitivité, le développement technologique autant de leviers stratégiques qui permettront aux Pays de la Loire de dessiner l industrie du futur et d être demain plus présents que jamais sur les marchés d avenir, aux niveaux national et international. Christophe Clergeau Président du Groupement Technocampus 1 er Vice-Président de la Région des Pays de la Loire 4

6 JANVIER Visite de Technocampus Composites par la Direction Générale de l Armement (DGA), à la suite d un rendez-vous technique avec l IRT Jules Verne (10/01) Organisation d un moment de convivialité pour les salariés de Technocampus Composites : galette des rois de la plateforme (11/01) Visite d une classe de 40 étudiants du Lycée Nicolas Appert (17/01) FÉVRIER Visite de 40 étudiants en licence professionnelle IMOC (Industrialisation et Mise en Œuvre des matériaux Composites) de l IUT de Nantes (14/02) Accueil d une journée technique «by EMC2» sur le sujet : Innovation et développement dans les procédés composites : quoi de neuf? (21/02) MARS Participation de Technocampus Composites au salon du Jec Composites à Paris, sur le stand de la Région des Pays de la Loire (12 au 14/03) Accueil du Conseil de direction du Conseil Général de Loire-Atlantique (13/03) Accueil d une délégation du Nouveau Brunswick : Chambre de commerce française au Canada Réseau Atlantique (15/03) Visite d une délégation japonaise dans le cadre d une rencontre autour de l inter-clustering, organisée par le Pôle EMC2 (20/03) AVRIL Livraison de Robofin. 1 er équipement de l IRT Jules Verne inauguré officiellement le 7 juin en présence de Louis Gallois, Commissaire général à l investissement (09/04) MAI Visite de 25 étudiants en classes préparatoires au Lycée Clémenceau (24/05) JUIN Participation de Technocampus Composites au salon du Bourget, sur le stand de la Région des Pays de la Loire (17 au 23/06) Accueil de représentants du cluster japonais «Greater Nagoya Initiative Center» et de représentants du CRIAQ (Consortium de recherche et d innovation en aérospatiale au Québec), dans la cadre d une rencontre inscrite dans la stratégie internationale du Pôle EMC2 (20/06) Accueil et visite de 80 doctorants des Écoles Centrales de France, dans le cadre du Colloque Recherche Inter Écoles Centrales (CRIEC), organisé par l École Centrale de Nantes (26/06) Soutenance de fin de projet des étudiants de l Ecole de Design de Nantes sur la faisabilité d un showroom composites sur la plateforme (28/06) JUILLET Visite de représentants du Conseil régional d Aquitaine dans le cadre d une rencontre avec l IRT Jules Verne (02/07) Organisation d un moment de convivialité pour les salariés de Technocampus Composites : barbecue de la plateforme (05/07) Visite de l IRT BIOASTER de Lyon dans le cadre d une rencontre entre IRT (17/07) 5

7 AOÛT Visite de Tahar Melliti, Conseiller Innovation au Cabinet du Ministre du Redressement Productif, dans le cadre d une rencontre avec l IRT Jules Verne et Airbus Nantes-St Nazaire (20/08) SEPTEMBRE Visite de Terrence Ceulemans, Directeur R&D et développement durable du groupe 3M France, lors d un séminaire de deux jours avec Airbus (04/09) Organisation d une conférence dédiée aux professionnels des composites afin de découvrir les Solutions PLM Composites de Dassault Systèmes (11/09) OCTOBRE Organisation par le Cetim d une journée technique sur les enjeux industriels de l allègement de structures composites, accueillant 100 personnes (03/10) Visite de Sébastien Rémy, Directeur d Airbus Group Innovations (ex EADS IW) (03/10) Visite d une délégation brésilienne et de représentants de l Ambassade de France au Brésil, dans le cadre d une mission sur le transfert de technologies (04/10) Accueil de 120 personnes lors du colloque NDT (Non Destructive Testing) Days d Airbus Group Innovations (ex EADS) à Technocampus Composites (16 et 17/10) Accueil des EADS Structures Days Composites Assembly & Metals, séminaire européen interne à Airbus Group, rassemblant 200 personnes par jour (22 au 24/10) NOVEMBRE Accueil d un symposium franco-japonais organisé pendant 2 jours par l IFSTTAR, suivi d une visite de la plateforme pour les participants japonais (06/11) Participation de Technocampus Composites aux rendez-vous d affaires Composites Meetings organisés par le Pôle EMC2 (06 07) Pose de la 1 ère Pierre du Centre Industriel de Réalité Virtuelle du futur Technocampus Smart Factory, à Montoir de Bretagne (Saint-Nazaire) (07/11) Visite organisée pour Monsieur l Ambassadeur d Inde, reçu par le Pôle EMC2 (14/11) Accueil d une journée technique organisée par Simpatec et CoreTech System (Moldex3D) : «Molding Innovation Day» réunissant 120 personnes (21/11) Accueil de la conférence de presse de Raphaël Dinelli pour le lancement du projet ERAOLE (26/11) DÉCEMBRE Livraison de Spide TP, plateforme innovante d enroulement filamentaire du Cetim (03/12) CALENDRIER Visite de Jean Therme, Directeur de la Recherche au CEA (07/11) Visite de 30 étudiants de l IUT de Nantes (1 ère année du département Sciences et Génie des Matériaux) (12/12) Organisation d un moment de convivialité pour les salariés de Technocampus Composites : le sapin de Noël de la plateforme (19/12) 6

8 CARTE D IDENTITÉ 7

9 UN CENTRE DE RECHERCHE TECHNOLOGIQUE ET D INNOVATION CARTE D INDENTITÉ TECHNOCAMPUS COMPOSITES EST UNE PLATEFORME MUTUA- LISÉE DE RECHERCHE ET DE TRANSFERT. ) L HISTOIRE En 2006, la Région des Pays de la Loire a souhaité s associer avec des partenaires industriels (EADS IW, AIRBUS France, le CETIM) et des académiques (École des Mines de Nantes, École Centrale de Nantes, l École Polytech de l Université de Nantes et l ICAM) pour mettre en place un centre de recherche et de développement dédié aux matériaux composites, baptisé «Technocampus EMC 2» et situé à Bouguenais ) UN CENTRE DE RECHERCHE TECHNOLOGIQUE ET D INNOVATION ACCESSIBLE À L ENSEMBLE DE LA FILIÈRE COMPOSITE Technocampus Composites (nouveau nom de la plateforme) est une plateforme mutualisée de Recherche et de Transfert sur la mise en œuvre des matériaux composites. Ce centre a été conçu pour répondre aux besoins communs et aux demandes spécifiques des différentes filières industrielles (aéronautique, construction navale, énergie, automobile, ferroviaire...) et des pôles de compétitivité (EMC2, ID4CAR ). Technocampus Composites est devenue une plateforme majeure de l IRT Jules Verne qui y développe les projets «composites» de sa feuille de route. La mutualisation des moyens et des connaissances favorise l échange et la créativité des acteurs. La relation gagnant-gagnant joue à plein entre les PME/PMI innovantes et dynamiques, et les grands donneurs d ordre impérativement liés aux tissus de sous-traitants régionaux. Pour cela, Technocampus Composites : Rassemble laboratoires, grandes écoles, donneurs d ordre majeurs, centres de recherche et PME/PMI, Mutualise des ressources technologiques de pointe sur un site unique, Facilite la R&D dans le domaine de la mise en œuvre des matériaux composites, Favorise l interdisciplinarité, la formation et le transfert de technologies, Accompagne les PME dans leurs mutations technologiques. ) UNE CHAÎNE DE COMPÉTENCES AU SERVICE DES PROJETS La co-localisation d équipes de recherche académiques, industrielles et de prestataires de services reconnus, permet une approche à 360 des projets et donne accès à un niveau d expertise de rang mondial. De la recherche à la pré-industrialisation, Technocampus Composites déploie un large spectre de compétences mobilisables pour répondre aux besoins spécifiques des différentes filières industrielles et ce, quelle que soit la taille de l entreprise, des PME aux grands groupes. Technocampus Composites permet de : Mener à bien l innovation technologique collaborative ou mono-partenaire, Développer des prototypes et supporter leur industrialisation, Qualifier et lever les risques industriels, Valider le couple technico-économique. ) LE SITE Technocampus Composites, Plateforme Régionale d Innovation, regroupe sur un seul site de m² : Des laboratoires de recherche universitaires et industriels, Un centre technique et des entreprises expertes sur la mise en œuvre des matériaux composites, Des halles industrielles disposant de l ensemble des moyens de mise en œuvre et de contrôle des structures en matériaux composites, Des moyens dédiés à la formation et à la communication, Des locaux pour les PME/PMI souhaitant s investir sur la thématique. Ce centre de Recherche et de Transfert est dédié à la connaissance et à la mise en œuvre des matériaux composites pour l ensemble des filières industrielles, de la conception à l industrialisation de pièces. DE LA RECHERCHE À LA PRÉ-INDUSTRIALISATION, TECHNOCAMPUS COMPOSITES DÉPLOIE UN LARGE SPECTRE DE COMPÉTENCES MOBILISABLES. 8

10 LE GROUPEMENT TECHNOCAM- PUS, PORTÉ PAR DES ACTEURS ÉCONOMIQUES, (...) GÈRE, ANIME ET PROMEUT PLUSIEURS PLATE- FORMES TECHNOLOGIQUES AP- PELÉES TECHNOCAMPUS. ) LE GROUPEMENT TECHNOCAMPUS : SES MISSIONS Technocampus Composites est propriété de la Région des Pays de la Loire, qui en a confié la gestion, l animation et la promotion au Groupement Technocampus. Le Groupement Technocampus est un Groupement d Intérêt Public (GIP) créé en 2008 (sous le nom de GIP GEMAC), et dont les statuts ont été revisités en 2013, pour gérer les différents sites de recherche, de formation et d application industrielle mettant en œuvre des moyens techniques mutualisés sur les technologies avancées de production pour les marchés de l aéronautique, des transports terrestres, de la navale et des énergies marines renouvelables. Ainsi, le Groupement Technocampus, porté par des acteurs économiques, universitaires et politiques des Pays de la Loire, gère, anime et promeut plusieurs plateformes technologiques appelées Technocampus : Technocampus Composites et Technocampus Ocean à Bouguenais, ainsi que le Centre Industriel de Réalité Virtuelle de Technocampus Smart Factory à Saint-Nazaire. Cet ensemble de plateformes accueille notamment les différents projets conduits par l Institut de Recherche Technologique «IRT Jules Verne». La création de ces plateformes technologiques répond à une politique à la fois nationale et régionale de développement de la recherche via la mutualisation de moyens, et la collaboration entre le secteur académique et le secteur industriel, en liaison avec des objectifs d emploi, de formation et de dynamisme économique. Le Groupement est garant du respect des valeurs et des actions mutualisées, dans un esprit impartial servant en premier lieu l intérêt général. Les partenaires, entreprises, académiques qui s implantent sur ces plateformes sont considérés comme des usagers qui contribuent au développement économique régional. Le Groupement Technocampus a 3 missions principales : La gestion immobilière des installations, à savoir les plateformes de recherche appelées Technocampus, et toutes les infrastructures et process associés, ainsi potentiellement que l utilisation de certains équipements d intérêt commun, propriété de l un de ses membres, L animation de ces plateformes : au niveau interne au sein des entités implantées sur les centres (accueil de nouveaux salariés, organisation de réunions techniques pour faire connaître les actualités ou les réussites ), et en externe (en facilitant l implantation de nouvelles entités académiques ou industrielles, en faisant connaître l offre technologique accessible ), Leur promotion afin d en optimiser l exploitation, et contribuer ainsi à l attractivité du territoire régional (organisation de visites collectives, accueil de séminaires ou conférences, participation à des salons, supports de communication ). Le Groupement Technocampus : sa gouvernance Le Groupement Technocampus est présidé par la Région des Pays de la Loire, et vice présidé par l IRT Jules Verne. Ses membres sont : - L État 10 % - La Région des Pays de la Loire 32,5 % - Le Département de la Loire-Atlantique 10 % - Le Département de la Sarthe 2,5 % - La Communauté Urbaine Nantes Métropole 10 % - La Communauté Urbaine Le Mans Métropole 2,5 % - La Communauté d agglomération de la Région Nazairienne 5 % - La Fondation de l IRT Jules Verne 9 % - L École Centrale de Nantes 4 % - L École des Mines de Nantes 4 % - L ICAM 4 % - L Université de Nantes 4 % - L Université du Maine 2,5 % Le Pôle EMC2 et le GIE CMII sont membres associés du Groupement Technocampus. 9

11 ) LE GROUPEMENT TECHNOCAMPUS ET TECHNOCAMPUS COMPOSITES : LE MONTAGE JURIDIQUE En tant que gestionnaire de Technocampus Composites, le Groupement Technocampus est le «locataire» de l ensemble de l infrastructure auprès de la Région des Pays de la Loire, bailleur. Il met ensuite en place les conventions d occupation secondaires avec chacun des occupants, contre redevance locative. Le Groupement Technocampus occupe en propre quelques bureaux, utilisés par ses salariés et les techniciens du prestataire en Facility Management, ainsi que de quelques salles de réunion mutualisées et accessibles à l ensemble des occupants de la plateforme. Le modèle économique d un Technocampus est basé sur le principe d un loyer euro compatible établi selon un prix marché. Toutes les entités présentes sur un Technocampus (industrielles, académiques, centres techniques ou établissement de recherche) sont sur le même régime locatif. CARTE D IDENTITÉ RÉGION DES PAYS DE LA LOIRE PROPRIÉTAIRE Bail admnistratif principal : occupation contre redevance au prix du marché Loyer au GiP GROUPEMENT TECHNOCAMPUS GESTION, ANMATION ET PROMOTION Baux administratifs secondaires : sorte de «sous-location» toujours au prix du marché Loyer aux occupants LOCATAIRES USAGERS STRUCTURES SUR SITE GIE CMII AIRBUS - AGI - CETIM ÉCOLES ECN - EMN - POLYTECH Nantes - ICAM Nantes PÔLE EMC 2 IRT Jules Verne INDUSTRIELS AEROLIA - EURO ENGINEERING - CIMPA - COMPOSE - DAHER SOCATA - AGLS - ETIM - EUROPE TECHNOLOGIES - NDT EXPERT AUTRES IFSTTAR - DCNS - CEA TECH PdL - ELASTOPOLE - ID4CAR 10

12 11

13 ) L ÉQUIPE DU GROUPEMENT TECHNOCAMPUS Au 1 er janvier 2014, l équipe du Groupement Technocampus est constituée de 6 personnes : CARTE D IDENTITÉ Jany GUERET DIRECTEUR DIRECTEUR TECHNOCAMPUS COMPOSITES Hélène LE FLOCH DIRECTRICE ADJOINTE DIRECTRICE TECHNOCAMPUS OCEAN Sophie LEVIONNOIS DIRECTRICE TECHNOCAMPUS SMART FACTORY Carole CHARLET ASSISTANTE DE DIRECTION ET DE GESTION Florian LE PRIOL RESPONSABLE TECHNIQUES DES TECHNOCAMPUS Benoît-Clair LE ROY CHARGÉ DE COMMUNICATION ) LES NOUVELLES PLATEFORMES CONFIÉES AU GROUPEMENT TECHNOCAMPUS La Région des Pays de la Loire et les autres collectivités soutiennent les projets de l IRT Jules Verne, et se sont engagées à la réalisation de nouvelles plateformes de recherche en complément de Technocampus Composites. Ces nouvelles plateformes sont : Technocampus Ocean à Bouguenais, et Technocampus Smart Factory à Saint-Nazaire. 12

14 LE CIRV EST CONÇU PAR LE CABINET D ARCHITECTES TOPOS, ASSOCIÉ AU BUREAU D ÉTUDES ASTEC. LE CENTRE INDUSTRIEL DE RÉALITÉ VIRTUELLE (CIRV) DE TECHNOCAMPUS SMART FACTORY Plateforme technologique de l IRT Jules Verne dédiée à la réalité virtuelle, à la réalité augmentée et à l Usine du Futur. Le Centre Industriel de Réalité Virtuelle (CIRV) est la première plateforme de l ensemble Technocampus Smart Factory qui hébergera les projets dédiés à l Usine du Futur de l IRT Jules Verne. Le CIRV illustre l ambition régionale de positionner le territoire comme référence au plan national sur la thématique de la Réalité Virtuelle. Axé sur ses usages plus que sur ses fondements technologiques, ce centre permet la dissémination industrielle d une compétence bien en pointe dans la région. À terme, Technocampus Smart Factory a pour vocation de doper la production des industriels ligériens de technologies numériques en vue d en hausser la compétitivité au premier rang mondial. Le CIRV de Technocampus Smart Factory sera inauguré le 14 novembre 2014 et compte déjà AIRBUS parmi ses futurs utilisateurs. De plus, STX, IDEA Logistique, BENETEAU et de nombreuses PME se sont, d ores et déjà, déclarées intéressées par cette initiative à la pointe des technologies numériques. Cette plateforme représente un investissement de près de 5 M de la part des collectivités territoriales et de l Europe, pour l immobilier et de plus de 3.5 M pour les équipements technologiques. LE CIRV ILLUSTRE L AMBITION RÉGIONALE DE POSITIONNER LE TERRITOIRE COMME RÉFÉRENCE AU PLAN NATIONAL SUR LA THÉMATIQUE DE LA RÉALITÉ VIRTUELLE. 13

15 CARTE D IDENTITÉ AMÉLIORER LES PERFORMANCES ET LA COMPÉTITIVITÉ DES PME/PMI LIGÉRIENNES GRÂCE AUX MOYENS ET COMPÉTENCES DE HAUT NIVEAU MIS À DISPOSITION. LE CIRV EST IMPLANTÉ À MONTOIR DE BRETAGNE, ZI DE CADRÉAN. Le CIRV a pour ambition : de fournir un outil de pointe aux grands constructeurs manufacturiers régionaux, d attirer de nouvelles entreprises et centres de R&D privés en Pays de la Loire, et de susciter la création d entreprises innovantes, d améliorer les performances et la compétitivité des PME/PMI ligériennes grâce aux moyens et compétences de haut niveau mis à disposition, et de développer la position nationale et internationale de la région en matière d utilisation des technologies numériques, de soutenir le développement de l IRT Jules Verne autour des technologies avancées de production. LANCEMENT 2010 Désignation architecte et début des études Conception et études techniques Début des travaux INGAUGURATION EXPLOITATION 14

16 TECHNOCAMPUS OCEAN Plateforme technologique de l IRT Jules Verne dédiée aux procédés métalliques et aux structures en mer. Secteurs de la navale et des énergies marines renouvelables. TECHNOCAMPUS OCEAN EST CONÇU PAR LE CABINET D ARCHITECTES ROCHETEAU-SAILLARD DE NANTES, ASSOCIÉ AU BUREAU D ÉTUDES EGIS. Technocampus Ocean constituera une des plateformes de recherche de l IRT Jules Verne, au service des filières «navale» et «énergies marines renouvelables». Ce pôle d expertise sera un lieu de co-localisation unique d équipes de recherche académiques et industrielles, et accueillera des activités s étendant de la recherche fondamentale à la pré-industrialisation. Quels nouveaux alliages métalliques développer, plus légers et performants? Quelles méthodes d assemblage et quels procédés de soudage mettre en œuvre pour construire des structures plus résistantes et moins coûteuses? Comment concevoir différemment, en développant l utilisation de technologies de simulation numérique? Ce sont quelques exemples très concrets des défis technologiques auxquels les partenaires de Technocampus Ocean vont s atteler La réalisation de Technocampus Ocean va ainsi concourir au positionnement des Pays de la Loire comme l un des territoires les plus performants dans le domaine de l ingénierie et de l industrie maritimes. Technocampus Ocean regroupera sur m² de bureaux et d ateliers, environ 350 chercheurs et techniciens issus de DCNS et de l IRT Jules Verne, et également d ACB, Alstom, HydrOcean, STX, Dassault Systèmes Les grandes écoles d ingénieurs et laboratoires sont impliqués (École Centrale de Nantes, Université de Nantes, ICAM). Cette plateforme représente un investissement de près de 40 M de la part des collectivités territoriales et de l Europe. Les équipements technologiques sont apportés par les industriels et académiques pour un investissement initial de l ordre de 15 M. Technocampus Ocean ouvrira ses portes à Bouguenais, au sud de Nantes, à l été

17 CARTE D IDENTITÉ UNE IDENTITÉ «MARITIME» AFFIRMÉE, VISIBLE SUR LA FAÇADE. Technocampus Ocean a pour ambition : de contribuer à pérenniser l activité des industriels grands donneurs d ordre régionaux tels que DCNS, STX, ALSTOM, d attirer de nouvelles entreprises et centres de R&D privés en Pays de la Loire, d améliorer les performances et la compétitivité des PME/PMI ligériennes grâce aux moyens et compétences de haut niveau mis à disposition, et de développer l attractivité internationale des centres de recherche publique ligériens, de soutenir le développement de l IRT Jules Verne autour des technologies avancées de production. LANCEMENT Études des besoins Désignation architecte et Dépôt PC Travaux Travaux INGAUGURATION À L ÉTÉ début des études

18 L IRT JULES VERNE L INSTITUT DE RECHERCHE TECH- NOLOGIQUE JULES VERNE REPOSE SUR UN COLLECTIF D ACTEURS INDUSTRIELS ET ACADÉMIQUES ENGAGÉS À LONG TERME. L Institut de Recherche Technologique (IRT) Jules Verne est un centre de recherche industriel mutualisé dont l ambition est de devenir une référence de dimension mondiale dans le domaine des Technologies avancées de production, pour les structures Composites, Métalliques et Structures Hybrides, au service de l industrie française. Il repose sur un collectif d acteurs industriels et académiques engagés à long terme. Positionné sur «l advanced manufacturing», il vise des ruptures technologiques permettant d affronter une concurrence mondiale exacerbée pour des filières industrielles majeures, tout en donnant naissance à une usine du futur, plus compétitive, plus propre, plus sûre et plus attractive. Fort d un soutien de l État de 115 M, d un investissement des entreprises de 120 M, et d un accompagnement des collectivités de plus de 100 M, notamment sur l immobilier et les infrastructures, l IRT représente un engagement de plus de 350 M sur 10 ans destiné essentiellement à financer des projets de recherche positionnés sur des technologies clés génériques et multifilières, couvrant l ensemble du cycle de production. L IRT Jules Verne est au centre des enjeux industriels, technologiques et scientifiques de 6 des 11 filières industrielles stratégiques identifiées par l État. Le cœur de la stratégie de l IRT porte sur 4 de ces filières : aéronautique, construction navale, énergie, transports terrestres. Il s appuie pour cela sur 5 plateformes technologiques, dont Technocampus Composites. L IRT JULES VERNE EST AU CENTRE DES ENJEUX INDUSTRIELS, TECHNOLOGIQUES ET SCIENTIFIQUES DE 6 DES 11 FILIÈRES IN- DUSTRIELLES STRATÉGIQUES IDENTIFIÉES PAR L ÉTAT. 17

19 CARTE D IDENTITÉ POUR ACCOMPAGNER CETTE MONTÉE EN PUIS- SANCE, L IRT JULES VERNE S EST CONSIDÉRABLE- MENT ÉTOFFÉ AU NIVEAU DE SES PERSONNELS, PASSANT D UNE TRENTAINE DE COLLABORA- TEURS EN 2012, À PLUS DE 70 À FIN ) FOCUS SUR L ACTIVITÉ 2013 DE L IRT JULES VERNE À TECHNOCAMPUS COMPOSITES Lancé officiellement au début de l année 2012, l IRT Jules Verne a poursuivi en 2013 sa montée en puissance, avec le lancement d une dizaine de nouveaux projets de R&D, venant compléter le portefeuille de 25 projets déjà engagés en 2012, portant ainsi à près de 50 M le budget mobilisé pour leur financement (+ le volet d équipements technologiques associés). Parmi ces projets, certains sont développés directement sur le site de Technocampus Composites : Robofin : robot mobile de finition Le projet Robofin rassemble, Daher, DCNS, Europe Technologies, Loiretech, Multiplast, STX, Coriolis Composites et l Université de Nantes. Il a pour but de développer des solutions robotisées pour les opérations de parachèvement (détourage, perçage et préparation de surfaces) des pièces composites et métalliques de grandes dimensions (jusqu à 25m). Vous retrouverez en page 23, un article complet dédié à cet équipement. ASIMOV Emblématique pour son sujet : la cobotique. Ce projet vise à développer une nouvelle génération de cobot industriel apportant un avantage concurrentiel fort à l industrie, notamment aéronautique. Ce projet place l interaction homme-robot au cœur des défis de l usine du futur. Partenaires : Airbus, Airbus Group Innovations, BA Systèmes Avec la participation de l Université de Nantes. Pour accompagner cette montée en puissance, l IRT Jules Verne s est considérablement étoffé au niveau de ses personnels, passant d une trentaine de collaborateurs en 2012, à plus de 70 à fin La plupart d entre eux sont installés à Technocampus Composites, sur les m² de bureaux et d ateliers loués au Groupement Technocampus a enfin été l occasion pour l IRT Jules Verne de candidater (avec succès!) à 2 nouveaux appels d offre des Investissements d Avenir, pour développer d une part un projet de campus de formation par alternance, appelé Académie Jules Verne du Manufacturing, et d autre part pour créer un FabLab dédié aux professionnels de l advanced manufacturing 18

20 RAPPORT D ACTIVITÉ TECHNOCAMPUS COMPOSITES L ACTIVITÉ EN 5 HISTOIRES 19

21 CETIM - SPIDE TP L ACTIVITÉ EN 5 HISTOIRES Une évolution constante après 5 ans à Technocampus Composites. Alain Lemasçon, Responsable R&D Polymères et Composites, nous présente la nouvelle plateforme d enroulement filamentaire du Cetim : Spide TP. CET ÉQUIPEMENT PERMET DE FABRIQUER DES RÉSERVOIRS EN COMPOSITES THERMOPLASTIQUES. Le Cetim, membre fondateur de Technocampus Composites, développe depuis 2008 des procédés de mise en œuvre des composites thermoplastiques structuraux au service des marchés de la mécanique, de l automobile, de l aéronautique Pour compléter la palette des procédés présents sur la plateforme Technocampus Composites (formage, pultrusion, RTM), le CETIM s est doté en fin d année 2013 d un nouveau moyen robotisé d enroulement filamentaire dénommé SPIDE TP, équipé d une tête de chauffage par laser, en vue de produire des structures en des temps de cycle très courts : vitesse de dépose supérieure à 1m/s 1kg/mn. Cet équipement permet de fabriquer des réservoirs en composites thermoplastiques allant de la bonbonne de 1 m de longueur et 150 mm de diamètre, jusqu à des dimensions de 4 m de longueur et de 2,5 m de diamètre (application dans l aérospatiale, l automobile, l exploitation pétrolière ). Il permet également d assurer des opérations de soudage de composites par laser. Cet équipement sert à la fois le développement de produits spécifiques pour des clients industriels, et également la recherche, en particulier dans le cadre de projets collaboratifs avec des partenaires tels que l École Centrale de Nantes, l Ifremer, etc. SPIDE TP sera inauguré en juillet 2014 à Technocampus Composites. 20

22 ) LA MISE EN PLACE D UNE OFFRE COMMERCIALE ET TECHNOLOGIQUE COMMUNE À L ÉCHELLE DE LA PLATEFORME TECHNOCAMPUS COMPOSITES À la suite d une étude confiée par le Groupement Technocampus au Cabinet CMI sur le positionnement de la plateforme Technocampus Composites dans le nouvel écosystème associé à l IRT Jules Verne, il est apparu que la question d une offre de services commune pouvait intéresser un noyau d entités implantées à Technocampus Composites, et rendre plus accessible le parc technologique de pointe hébergé, notamment à destination des PME du territoire. Ainsi, tout au long de l année 2013, NDT Expert, CIMPA, le CETIM, AIC/Europe Technologies, l ICAM, Airbus, l IRT Jules Verne/Pôle EMC2 et le Groupement Technocampus ont participé - très activement et constructivement - à un groupe de travail permettant de définir le processus de réalisation de prestations mutualisées, processus intégrant la création d une fonction commerciale commune et le traitement des demandes/commandes. Cette action s entend comme centrée sur le périmètre de Technocampus Composites (technologies, partenaires, machines, compétences). OFFRE DE SERVICES COMMUNE POUVAIT INTÉRESSER UN NOYAU D ENTITÉS IMPLANTÉES À TECHNOCAMPUS COMPOSITES, ET RENDRE PLUS ACCESSIBLE LE PARC TECHNOLOGIQUE DE POINTE HÉBERGÉ, NOTAMMENT À DESTINATION DES PME DU TERRITOIRE. 21

23 L ACTIVITÉ EN 5 HISTOIRES Cette démarche a ainsi permis : D identifier les «briques» communes constituantes de l offre commerciale, et le positionnement «prestations R&T et support à l industrialisation» de cette offre, De prioriser des marchés cibles, De définir la gouvernance de cette offre, ainsi que le processus détaillé de traitement des commandes, De proposer un calendrier de déploiement par étapes. La suite consiste à poursuivre de manière concrète la démarche initiée par le groupe de travail : En mettant en place les outils nécessaires au déploiement effectif de l offre : site Internet, flyer, formation des commerciaux de chaque entité, planning de prospection En testant l intérêt de l offre commune ainsi constituée au travers de démarchages ciblés, qui doivent déboucher sur des commandes générant un chiffre d affaires. C est tout l enjeu de l année 2014! POURSUIVRE DE MANIÈRE CONCRÈTE, 22

24 ) LE PROJET DE R&D ROBOFIN Alexis Girin est ingénieur R&D robotique à l IRT Jules Verne. Il est notamment chef du projet Robofin (ROBOtique de FINition pour des pièces de grandes dimensions). Ce projet a donné naissance en 2013 à NED, un robot d usinage alternatif aux machines à commande numérique, premier démonstrateur industriel de l IRT Jules Verne. Alexis nous le présente. «C est un équipement lourd dans le milieu de la robotique et complémentaire à ce qui existe déjà en termes de recherche sur la robotique d usinage à l Université de Nantes par exemple. Ce robot est installé sur un rail de 18 m de long, fait 5,5 m de hauteur, 3,20 m d envergure, 2,5 t, et peut porter jusqu à 500 kg en ayant une vitesse maximale de 5,6 km/h. Il est né dans le cadre du projet Robofin, proposé à l IRT Jules Verne par Benoît Furet de l Université de Nantes, et s inscrit donc en complémentarité avec les travaux déjà menés au sein de l IUT. Le but de cet équipement est de permettre la finition automatisée (détourage, ébavurage, ponçage, perçage) de pièces en matériaux composites et métalliques de grandes dimensions, avec une gamme de précision de l ordre du dixième de mm. Les équipements utilisés avec ces objectifs sont aujourd hui des machines à commande numérique qui sont 10 fois plus précises, mais coûtent 5 fois plus cher. Cependant, pour un très grand nombre d opérations, les utilisateurs n ont pas la nécessité d une telle précision. L objectif du projet Robofin est de développer des méthodes d identification et des algorithmes qui permettent de compenser certains défauts du robot, et ainsi améliorer sa capacité à suivre une trajectoire avec précision.» LE BUT DE CET ÉQUIPEMENT EST DE PERMETTRE LA FINITION AUTOMATISÉE (DÉTOURAGE, ÉBAVURAGE, PONÇAGE, PERÇAGE) DE PIÈCES EN MATÉRIAUX COMPOSITES ET MÉTALLIQUES DE GRANDES DIMENSIONS, AVEC UNE GAMME DE PRÉCISION DE L ORDRE DU DIXIÈME DE mm. 23

25 ROBOFIN EST UN BON EXEMPLE DE CE QU APPORTE L IRT JULES VERNE AUX DIFFÉRENTES FILIÈRES IN- DUSTRIELLES QU IL ADRESSE. L ACTIVITÉ EN 5 HISTOIRES «Ce projet associe plusieurs membres industriels de l IRT Jules Verne : aussi bien des grands groupes (Daher, DCNS, STX) que des PME (Coriolis Composites, Europe Technologies, Loiretech et Multiplast), et il s appuie sur les compétences académiques de l Université de Nantes via les chercheurs de l IRCCyN notamment. L IRT Jules Verne en est le chef d orchestre et assure la cohérence entre les développements académiques et les besoins industriels. Robofin est un bon exemple de ce qu apporte l IRT Jules Verne aux différentes filières industrielles qu il adresse : solutionner une problématique commune en mutualisant les développements nécessaires. Ainsi, les expérimentations menées avec NED (nom du robot) répondent aux besoins des secteurs de la navale, de l aéronautique et de l énergie. Robofin a démarré en janvier 2013 pour une durée de 36 mois. Il devrait aboutir à la mise en place de ce type de robot de finition, en condition de production, dès L implantation de ce démonstrateur à Technocampus Composites était évidente pour plusieurs raisons. D abord parce que c était la première plateforme disponible sur laquelle l IRT Jules Verne pouvait s appuyer pour mettre en œuvre sa feuille de route. Mais surtout parce que ce projet concerne notamment des pièces composites avec des formes de plus en plus complexes, et des dimensions de plus en plus importantes, telles qu elles sont imaginées et mises en œuvre par les autres partenaires de la plateforme Technocampus Composites, dont la proximité facilite grandement nos travaux.» ROBOFIN A DÉMARRÉ EN JANVIER 2013 POUR UNE DURÉE DE 36 MOIS. IL DEVRAIT ABOUTIR À LA MISE EN PLACE DE CE TYPE DE ROBOT DE FINITION, EN CONDITION DE PRODUCTION, DÈS

26 PORTRAIT D UNE FIGURE EMBLÉMATIQUE DE TECHNOCAMPUS COMPOSITES. Dominique Schuster, responsable de l antenne Airbus Group Innovations à Technocampus Composites, répond à nos questions sur son parcours et sur l activité d Airbus Group Innovations à Technocampus Composites. J AI TOUT D ABORD ÉTÉ EN CHARGE DES PROBLÉMATIQUES DE CORRO- SION : À L ÉPOQUE, ON ÉTUDIAIT CE SUJET SUR LE TERRAIN, À PARTIR DES RETOURS DE SERVICE Après plusieurs années dédiées à Airbus Group Innovations (AGI), vous avez aujourd hui acquis une place légitime et importante au sein du Groupe. Comment tout cela a commencé? «J ai été embauchée au Centre Commun de Recherche d Aérospatiale (aujourd hui Airbus Group Innovations) au début des années 90, après avoir fait une thèse pour Snecma sur la protection contre la corrosion des alliages de magnésium par dépôt sous vide. J ai tout d abord été en charge des problématiques de corrosion : à l époque, on étudiait ce sujet sur le terrain, à partir des retours de service Ça a été une époque de collaboration étroite avec Airbus pour établir les règles de conception, les critères de choix des matériaux et le développement d essais accélérés.» Et vous avez continué à gravir les échelons pour finalement arriver à Technocampus Composites «En effet, au début des années 2000, j ai pris la responsabilité de l équipe «Matériaux Procédés métalliques» au sein d AGI à Suresnes. Ça a coïncidé avec l introduction de plus en plus massive des matériaux composites sur avion, et notamment la décision de faire un fuselage composite sur l A350. D une part, les financements sur les travaux métalliques se sont brutalement réduits, et d autre part la nature des développements a évolué vers des solutions fortement contraintes en termes de coût. Il fallait faire plus léger et moins cher! Le développement de technologies bas coût, comme le Friction Stir Welding FSW (soudage par friction malaxage) ou le soudage laser, permettait de continuer à développer des matériaux hautes performances comme les alliages d Aluminium-Lithium (AlLi). Ça a été une période difficile, mais aujourd hui les choses sont en train de se rééquilibrer.» Ces objectifs, dûment remplis, vous vous êtes vue proposer le poste de Responsable de l antenne de Nantes? «C est vrai que ça a été une opportunité que j ai saisie : prendre la responsabilité de l antenne de Nantes est un métier bien différent du management d une équipe technique. Aujourd hui, depuis janvier 2013, j assure les deux activités en parallèle. C est amusant, j étais peut être prédestinée à venir à Nantes : le premier sujet que j ai eu à traiter en arrivant chez Aérospatiale portait sur la corrosion galvanique des voilure ATR (de bons souvenirs de mission sur l Ile du Pilier avec les collègues d Airbus) ; j ai également participé au Développement Probatoire Technologique du caisson central de voilure et à la réalisation d un panneau extrados de voilure soudé FSW ; et plus récemment, le démonstrateur nervure1 qui est en exposition chez Airbus à Nantes, a été développé en collaboration avec AGI, au sein de mon équipe.» LE DÉVELOPPEMENT DE TECHNOLOGIES BAS COÛT, (...), PERMETTAIT DE CONTINUER À DÉVELOPPER DES MATÉ- RIAUX HAUTES PERFORMANCES COMME LES ALLIAGES D ALUMINIUM-LITHIUM. 25

27 L ACTIVITÉ EN 5 HISTOIRES Avec votre arrivée, quels changements sont intervenus? «Jusqu à présent, le cœur de l activité AGI au sein de Technocampus, était dédié aux technologies composites au sens large, c est-à-dire incluant la simulation et les contrôles non destructifs (CND). Deux nouvelles activités ont été implantées récemment : la Robotique légère en septembre 2012, et l usinage début En plus de venir supporter le développement des technologies composites, cela permet une plus grande proximité géographique avec les sites Airbus et Aérolia qui sont très intéressés par ces deux thématiques. La création de l IRT Jules Verne, couvrant les technologies composites, mais également métalliques et hybrides est évidemment un environnement propice à tout ce développement. Pour parler de l année 2013, l activité usinage est actuellement essentiellement concentrée sur la problématique du perçage métal/composite : il y a un fort challenge d un point de vue coût, mais également en termes de solutions techniques de par la complexité d usiner deux matériaux très différents et aussi du fait d une technologie multidisciplinaire qui intègre les aspects outils de coupe (géométrie, substance, revêtement), les conditions de coupe (paramètre, lubrifiants) et la multiplicité des configurations (titane, aluminium, plastique à renfort fibre de carbone (CFRP), épaisseur, diamètre).» Ces nouvelles unités ont sûrement dû introduire sur la plateforme de nouveaux outils? Vous parliez de l IRT Jules Verne et du cadre propice qu il apporte. Comment cela se traduit-il pour vous? «Nous sommes fortement impliqués dans la construction de l IRT Jules Verne depuis le début : aussi bien dans la phase de montage du dossier, qu aujourd hui dans une phase plus opérationnelle. AGI participe à plus de dix projets de l IRT Jules Verne, et est porteur d un certain nombre d entre eux (ASIMOV sur la cobotique, DFP et MIOPES sur les technologies composites, LUCITA sur l automatisation du CND, PIVIPP sur la réalité virtuelle)» Pour terminer, une question plus personnelle si ce n est pas trop indiscret. Quel est votre avis sur la place des femmes dans l industrie? C est généralement un secteur plutôt masculin, estimez-vous qu il y soit plus difficile pour les femmes de s y intégrer? «Je n ai pas une conscience très vive du caractère masculin de mon métier, bien qu il soit incontestable, peut-être l habitude... C est vrai qu il m arrive souvent de me retrouver dans des réunions où je suis la seule femme, mais ce n est vraiment pas quelque chose que je remarque et ça ne me pose aucune difficulté particulière. Au contraire, ça peut être un moteur.» «Absolument. Un centre d usinage instrumenté a par exemple été implanté. Il permet d usiner le composite. Nous avons également investi dans des moyens de mesure sophistiqués pour la caractérisation de l usure des outils et de la qualité des trous usinés.» 26

28 13 ÈME SYMPOSIUM EURO-JAPONAIS À TECHNOCAMPUS COMPOSITES Une manifestation qui traduit la vocation de diffusion des connaissances de la plateforme. L'IFSTTAR (Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement et des réseaux), l'école des Mines de Paris et le Pôle EMC2 ont organisé, du 4 au 6 novembre 2013, à Technocampus Composites, le 13 ème Symposium Euro-Japonais sur les matériaux composites. Lors de ce Symposium, 15 conférenciers japonais, dont 10 professeurs et 5 industriels, ainsi que 15 européens, ont échangé sur les derniers travaux en cours, au travers de présentations orales qui ont permis d évoquer des problématiques diverses telles que : le collage des métaux et composites, le collage des polymères et composites, le rivetage, vissage, boulonnage de composites avec des polymères ou des métaux, le collage d hybrides, le soudage de polymères, de composites et de métaux, le surmoulage de polymères sur des structures métalliques ou composites. «Depuis quelque temps, les importantes réductions de poids dans les secteurs tels que le transport, ont positivement attiré l'attention, d un point de vue écologique. L application des matériaux composites à matrice polymère en tant que pièces de structure est supposée être l'une des clés des technologies du futur. Cependant, il y a de nombreuses questions techniques qui doivent être au préalable résolues pour leur bonne mise en œuvre. Si beaucoup d'entre elles sont liées au choix et à la fabrication des matériaux eux-mêmes, une de ces importantes interrogations est liée à leur utilisation en tant que parties d'assemblages. Un seul matériau pour une structure entière est rarement réaliste de par les différentes fonctions de la structure. Par ailleurs, outre le fait que la demande d'une plus large application des matériaux composites est bien réelle, se pose la question de leur assemblage avec d'autres matériaux.» Monssef Drissi-Habti, IFSTTAR - département composants et systèmes, et co-organisateur du Symposium. 27

29 ÉDITO LES CHIFFRES 28

30 CETIM RAPPORT D ACTIVITÉ TECHNOCAMPUS COMPOSITES DAHER SOCATA ECN AIRBUS GROUP LS AUTRES AIRBUS CIMPA EUROPE TECHNO PÔLES DE CEA TECH COMPÉTITIVITÉ NDT EXPERT ETIM UNE PLATEFORME OCCUPÉE À PRÈS DE 100% SOIT M 2 OCCUPÉS CONTRE REDEVANCE PAR 25 ENTITÉS AIRBUS GROUP INNOVATIONS IRT JULES VERNE 29

31 CHIFFRES Un effectif de 300 ETP dont 150 positionnés sur des postes de R&D 65 (tendance à la hausse confirmée généralement, et pic plus spécifique lié à l arrivée de l IRT Jules Verne) 75% nouveaux personnels implantés sur la plateforme en très nette augmentation 30 à l arrivée de l IRT Jules Verne. doctorants et post-doctorants : une nouveauté liée 25% 88 projets de R&D collaboratifs en cours sur la plateforme. DONT 47 NOUVEAUX SUR L ANNÉE Un budget R&D (y compris recherche propre) de plus de 17,5 M en brevets déposés en 2013 par les entités occupantes de la plateforme. 70 PUBLICATIONS SCIENTIFIQUES OU TECHNIQUES PAR LES ENTITÉS OCCUPANTES DE LA PLATEFORME. PARC TECHNOLOGIQUE DE 25 M dont 2,5M de nouveaux investissements en Données à rapporter au total, depuis 2006, dans le bassin nantais, de plus d 1 MILLIARD D EUROS MOBILISÉS par les industriels, les collectivités et l Etat sur 193 PROJETS dans la filière composite mécanique, dans le cadre du Pôle EMC2 et de l IRT Jules Verne. 30

32 200 PERSONNES ACCUEILLIES DANS LE CADRE DE FORMATIONS POUR ENVIRON HEURES DISPEN- SÉES (FORMATION INITIALE ET FORMATION CONTINUE). 125 PRESTATIONS TECHNIQUES DÉCLARÉES POUR 6M DE BUDGET. ) L ANIMATION DE LA PLATEFORME Un certain nombre d évènements organisés à Technocampus Composites : assemblées générales des pôles de compétitivité, colloques, symposiums, journées techniques, conférences, inauguration d équipements technologiques de pointe Représentant plus de personnes accueillies. Plus de 50 visites de Technocampus Composites organisées par le Groupement Technocampus en 2013 à la demande des entités occupantes de la plateforme ou des collectivités locales financeurs, représentant 850 visiteurs. Ratio : 55% de visites institutionnelles généralistes, 20% de visites technologiques, 12% de visites internationales, 13% de visites pour des jeunes en formation ou de diffusion de la culture scientifique et technologique. En plus de toutes les visites «privées» organisées directement par les entités occupantes pour les clients ou prospects (plusieurs centaines). Des sessions d accueil des nouveaux arrivants organisées par le Groupement Technocampus : 4 en Les Matinales de Technocampus Composites organisées par le Groupement Technocampus, réservées aux salariés de la plateforme, et qui permettent de découvrir une nouvelle entité ou activité sur la plateforme, de s informer des actualités et des réussites de la plateforme, ou encore d un projet dans son voisinage : 2 en 2013 sur l arrivée du CEA Tech Pays de la Loire et sur les activités d Europe Technologies. ) DES SERVICES Un amphi de 200 places occupé à 23%. Des salles de réunion partagées (salle polyvalente et salle des conseils) utilisées à 70%. Une mise à disposition de l amphi contre facturation pour l accueil d une journée technique promotionnelle d un prestataire extérieur. Les mots-clés mis en avant par les occupants pour expliquer la valeur ajoutée de leur présence à Technocampus Composites : ) UN ENVIRONNEMENT FAVORABLE Infrastructures : adaptées, mixtes et évolutives (tertiaires et ateliers de type industriels sur le mode «plug & play») ; avec les outils mutualisés et les services associés (salles de réunion, amphi, appui du Groupement). Accompagnement : fort support des collectivités (financier, lobbying) ; en matière d ingénierie de projets, de mise en réseau, d animation technologique, de diffusion de connaissances (pôles de compétitivité, IRT). Proximité des donneurs d ordre, de clients, des prestataires, d académiques Des habitudes de travail ont été mises en place entre ces acteurs. Potentiel d innovation et de développement d activités/d affaires. En mouvement : nouveaux projets, nouveaux investissements matériels, nouveaux locataires, nouvelles activités. ) UNE SYNERGIE ENTRE LES ACTEURS IMPLANTÉS SUR LA PLATEFORME Des équipements technologiques de pointe : accessibles (prestations) et mutualisés (voire co-investissement). Des compétences complémentaires sur toute la chaîne de fabrication et d assemblage de pièces et structures en matériaux composites hautes performances (solutions PLM - Product Lifecycle Management -, contrôle non destructif ) et sur une large gamme de TRL (Technology Readiness Level). Des activités de R&D, de formation, des prestations qui favorisent les coopérations. ) UNE VISIBILITÉ Masse critique d acteurs, de moyens et de compétences. Capacité à accueillir des évènements d envergure. Participation à des salons. 31

Bienvenue au cœur de l écosystème français expert du manufacturing!

Bienvenue au cœur de l écosystème français expert du manufacturing! Bienvenue au cœur de l écosystème français expert du manufacturing! Jules Verne Manufacturing Valley Elle concentre des compétences industrielles et académiques clés Elle développe l intelligence collaborative

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. We Network : West Electronic & Applications Network. Contact presse

DOSSIER DE PRESSE. We Network : West Electronic & Applications Network. Contact presse DOSSIER DE PRESSE We Network : West Electronic & Applications Network Contact presse Isabelle Delatte Tél : 02 401 73 98 08 /02 44 Email : i.delatte@we-n.eu West Electronic & Applications Network (We Network),

Plus en détail

Après Clarté à Laval, une 2 ème Plateforme Régionale d Innovation sur la réalité virtuelle basée à Saint Nazaire

Après Clarté à Laval, une 2 ème Plateforme Régionale d Innovation sur la réalité virtuelle basée à Saint Nazaire Après Clarté à Laval, une 2 ème Plateforme Régionale d Innovation sur la réalité virtuelle basée à Saint Nazaire Le 21 octobre 2010 P.R.I. «Centre industriel de la réalité virtuelle» Site Airbus de Saint

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Institut de Recherche Technologique Jules Verne : Un levier pour la compétitivité industrielle française

Institut de Recherche Technologique Jules Verne : Un levier pour la compétitivité industrielle française Institut de Recherche Technologique Jules Verne : Un levier pour la compétitivité industrielle française Un centre de recherche mutualisé entre des industriels et des organismes de recherche et de formation

Plus en détail

Le Centre industriel de réalité virtuelle, nouvelle plateforme de la Jules Verne Manufacturing Valley

Le Centre industriel de réalité virtuelle, nouvelle plateforme de la Jules Verne Manufacturing Valley Le 14 novembre 2014 Centre industriel de réalité virtuelle de Montoir. Salle de formation et d expérimentation Louis Lumière. Région des Pays de la Loire - Vigouroux-Perspective Le Centre industriel de

Plus en détail

La CCI Haute-Savoie de demain

La CCI Haute-Savoie de demain Dossier de presse La CCI Haute-Savoie de demain 25 juin 2015 www.haute-savoie.cci.fr La CCI de demain se construit aujourd hui Face aux sévères restrictions budgétaires imposées au réseau des CCI ces trois

Plus en détail

Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes. Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord

Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes. Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord Introduction Favoriser la mobilité des Nordistes par

Plus en détail

Dossier de presse LumiWatt Page 1

Dossier de presse LumiWatt Page 1 Dossier de presse LumiWatt Page 1 Sommaire Communiqué de presse Page 3 Présentation du projet Page 4 De quoi s agit-il? Pourquoi? Objectifs Comment? A propos des porteurs du projet Page 9 Lumiwatt, la

Plus en détail

Pôle d Intelligence Logistique Europe du Sud La logistique en 2008 dans le Nord Isère Synthèse d enquête

Pôle d Intelligence Logistique Europe du Sud La logistique en 2008 dans le Nord Isère Synthèse d enquête Pôle d Intelligence Logistique Europe du Sud La logistique en 2008 dans le Nord Isère Synthèse d enquête Une enquête EPIDA - CCI Nord Isère pour le PIL es Enquête sur les usines logistiques destinée à

Plus en détail

inet La formation des élèves administrateurs territoriaux

inet La formation des élèves administrateurs territoriaux inet La formation des élèves administrateurs territoriaux Institut National des Études Territoriales Devenir administrateur territorial c est : être lauréat d un concours de haut niveau, intégrer la grande

Plus en détail

UN DIPLÔME DÉLIVRÉ PAR ARTS ET MÉTIERS POUR LES DIGITAL NATIVES

UN DIPLÔME DÉLIVRÉ PAR ARTS ET MÉTIERS POUR LES DIGITAL NATIVES PÉDAGOGIE ACTIVE VIVRE L EXPÉRIENCE EN MODE PROJET Tout au long de votre cursus de 2 ans, sous la tutelle de laboratoires partenaires et accompagné par des entreprises, vous : développez 8 projets innovants

Plus en détail

RAPPORT A LA COMMISSION PERMANENTE. Séance du vendredi 16 mai 2014 POLITIQUE A06 CONFORTER L'ATTRACTIVITÉ ÉCONOMIQUE DURABLE DES YVELINES

RAPPORT A LA COMMISSION PERMANENTE. Séance du vendredi 16 mai 2014 POLITIQUE A06 CONFORTER L'ATTRACTIVITÉ ÉCONOMIQUE DURABLE DES YVELINES RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DÉPARTEMENT DES YVELINES Direction Générale des Services Direction de l'economie et de l'emploi DEE - Pôle gestion instruction et évaluation 2014-CP-5053 Affaire suivie par : V. CARIOU

Plus en détail

La publicité : comment m y prendre? Donner une identité commerciale à mon entreprise

La publicité : comment m y prendre? Donner une identité commerciale à mon entreprise La publicité : comment m y prendre? Donner une identité commerciale à mon entreprise Créateurs/repreneurs d entreprise, chefs d entreprise, conjoints, salariés, associés Définir ses outils de communication

Plus en détail

PROMOUVOIR LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET L INNOVATION

PROMOUVOIR LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET L INNOVATION PROMOUVOIR LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET L INNOVATION I Soutien au développement économique 1) Connaissance et analyse du tissu économique Une mission de connaissance et d analyse du tissu économique

Plus en détail

Licence professionnelle Coordinateur de projets en système d information

Licence professionnelle Coordinateur de projets en système d information Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Coordinateur de projets en système d information Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC

DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC Janvier 2016 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Décembre 2015 LA CRÉATION DU CTIPC Le PEP se réjouit de la ratification par Emmanuel Macron, Ministre de l Economie et des Finances,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES

DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES CONTACTS PRESSE: Socotec : Delphine Bouchez & Camille Jullien delphine.bouchez@moonpress.fr - 01 46 08 63 18 camille.jullien@moonpress.fr

Plus en détail

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA L INRA, la formation et moi Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA Pourquoi se former? 4 axes stratégiques pour piloter vos formations Promouvoir les

Plus en détail

innovation oseo.fr et accompagner Pour financer les PME

innovation oseo.fr et accompagner Pour financer les PME innovation oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6511-03 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME innovation oser pour gagner! Pour vous qui créez ou développez votre entreprise, faire

Plus en détail

Créer son organisme de formation en entreprise

Créer son organisme de formation en entreprise Créer son organisme de formation en entreprise Une offre du groupe DYADEO 1 La création d un organisme de formation STRATÉGIE Créer une adhésion à l entreprise Mettre en adéquation les RH et l évolution

Plus en détail

ANEMOS Usine du futur

ANEMOS Usine du futur ANEMOS Usine du futur STX France, acteur majeur de la transition énergétique DES COMPETENCES ISSUES DE LA CONSTRUCTION NAVALE Les chantiers de Saint-Nazaire sont mondialement connus pour avoir fait naître

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 20 JANVIER 2016 ACCOMPAGNER LA CROISSANCE AU-DELÀ DU FINANCEMENT

DOSSIER DE PRESSE 20 JANVIER 2016 ACCOMPAGNER LA CROISSANCE AU-DELÀ DU FINANCEMENT DOSSIER DE PRESSE 20 JANVIER 2016 ACCOMPAGNER LA CROISSANCE AU-DELÀ DU FINANCEMENT ACCOMPAGNER LA CROISSANCE AU-DELÀ DU FINANCEMENT Le Consumer Electronics Show, qui s est déroulé à Las Vegas début janvier

Plus en détail

Appel à projets: le serious game au service de la filière numérique d Aquitaine

Appel à projets: le serious game au service de la filière numérique d Aquitaine REGION AQUITAINE - DELEGATION TIC Appel à projets: le serious game au service de la filière numérique d Aquitaine La Région Aquitaine soutient une politique ambitieuse de développement numérique. Dans

Plus en détail

Rassembler les acteurs multidisciplinaires concernés sur votre territoire

Rassembler les acteurs multidisciplinaires concernés sur votre territoire Faciliter les partages d expériences internationales et valoriser les progrès en esanté Créer un temps productif et convivial d échanges et de rencontres Rassembler les acteurs multidisciplinaires concernés

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE l 25 JUIN 2013 à Strasbourg L usine-école EASE, dédiée aux métiers de production en milieu aseptique, dévoile son architecture

COMMUNIQUÉ DE PRESSE l 25 JUIN 2013 à Strasbourg L usine-école EASE, dédiée aux métiers de production en milieu aseptique, dévoile son architecture COMMUNIQUÉ DE PRESSE l 25 JUIN 2013 à Strasbourg L usine-école EASE, dédiée aux métiers de production en milieu aseptique, dévoile son architecture Le site du Campus universitaire d Illkirch (Communauté

Plus en détail

Communiqué dé préssé

Communiqué dé préssé Communiqué dé préssé Business France est l agence nationale au service de l internationalisation de l économie française. Elle est chargée du développement international des entreprises et de leurs exportations,

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE Dossier de Presse : Grand Paris, le temps des réalisations Fiche 4 LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE Placer le Grand Paris au service de la croissance et de l emploi, en élément moteur de l économie nationale.

Plus en détail

Lancement du chantier Eurartisanat. Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social

Lancement du chantier Eurartisanat. Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Lancement du chantier Eurartisanat Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social 22 mai 2015 DISCOURS Seul le prononcé fait foi Monsieur

Plus en détail

CLUSTER AQUITAIN AETOS SERVICES ET SYSTÈMES DE DRONES

CLUSTER AQUITAIN AETOS SERVICES ET SYSTÈMES DE DRONES CLUSTER AQUITAIN AETOS SERVICES ET SYSTÈMES DE DRONES I. Présentation de l action La Région Aquitaine et l entreprise Thales ont conjointement lancé, en juillet 2010, le cluster Aetos (aigle en grec) «Services

Plus en détail

SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS. Cahier des charges

SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS. Cahier des charges SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS Cahier des charges 1 Appel à projets L amélioration des perspectives de croissance et de compétitivité de l économie marocaine passe, notamment, par le soutien à l innovation

Plus en détail

PARIS 19 JANVIER 2016 PALAIS BRONGNIART Rencontre Nationale BEST : 2 ème Edition!

PARIS 19 JANVIER 2016 PALAIS BRONGNIART Rencontre Nationale BEST : 2 ème Edition! Proposition de partenariat PARIS 19 JANVIER 2016 PALAIS BRONGNIART Rencontre Nationale BEST : 2 ème Edition! Devenez partenaire de cet événement pour vous démarquer et démontrer votre leadership dans les

Plus en détail

Programme Nantes Génération recherche 2015 : NGR 2015

Programme Nantes Génération recherche 2015 : NGR 2015 Programme Nantes Génération recherche 2015 : NGR 2015 Aide à l accueil de chercheurs et d enseignants chercheurs de haut niveau sur les thématiques des filières d'excellence présentes sur l'agglomération

Plus en détail

PRESENTATION DE LA RECHERCHE-ACTION. Innovation, Responsabilité, Engagement et Efficience

PRESENTATION DE LA RECHERCHE-ACTION. Innovation, Responsabilité, Engagement et Efficience PRESENTATION DE LA RECHERCHE-ACTION Innovation, Responsabilité, Engagement et Efficience 0 LE DEVELOPPEMENT DURABLE, LEVIER D INNOVATION POUR L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES? Fidèle à ses engagements et

Plus en détail

«Résidences de la réussite»

«Résidences de la réussite» «Résidences de la réussite» REFERENTIEL NATIONAL MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE L'enseignement supérieur privé: CODIR du 7 mars 2014 1 Les résidences

Plus en détail

PARIS : Les ambitions en Santé/Prévoyance du groupe Macif

PARIS : Les ambitions en Santé/Prévoyance du groupe Macif PARIS : Les ambitions en Santé/Prévoyance du groupe Macif PARIS : Le succès de la politique de croissance externe conduite par la Macif dans le domaine de la santé et de la prévoyance depuis plusieurs

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Programme GAPEXPERT. Votre ambition, devenir un expert scientifique. Notre vocation, développer votre talent.

Programme GAPEXPERT. Votre ambition, devenir un expert scientifique. Notre vocation, développer votre talent. Programme GAPEXPERT Votre ambition, devenir un expert scientifique. Notre vocation, développer votre talent. AREVA, une électricité sûre, avec moins de CO 2 et compétitive Quelques chiffres clés 48 000

Plus en détail

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Atelier OSE Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Présentation Le CUEEP Littoral - Service Formation continue, apprentissage et VAE de l ULCO - Le CUEEP a des activités: -

Plus en détail

Assistant Chef de projet Formation H/F

Assistant Chef de projet Formation H/F Assistant Chef de projet Formation H/F BNP Paribas fait partie des premiers acteurs européens de la banque, avec une présence internationale forte. Nous rejoindre, c est partager notre volonté d aller

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - NOVEMBRE 2011 EXCLUSIVE RESTAURANTS SE LANCE EN FRANCHISE

DOSSIER DE PRESSE - NOVEMBRE 2011 EXCLUSIVE RESTAURANTS SE LANCE EN FRANCHISE DOSSIER DE PRESSE - NOVEMBRE 2011 SE LANCE EN FRANCHISE SOMMAIRE SE LANCE EN FRANCHISE... SE LANCE EN FRANCHISE... 3 SOMMAIRE UN CONCEPT UNIQUE SUR LE MARCHÉ 4 - Une activité inédite en France et dans

Plus en détail

MAGAZINE CULTURES SERVICES

MAGAZINE CULTURES SERVICES MAGAZINE CULTURES SERVICES Soutenez la diffusion de la culture de service au plus grand nombre et devenez vous-même donateur A PROPOS DE LA FONDATION SERVICE LAB Placée sous l égide de la Fondation de

Plus en détail

TRANSPORT FERROVIAIRE

TRANSPORT FERROVIAIRE TRANSPORT FERROVIAIRE «AMELIORER LE PARCOURS DU DERNIER KILOMETRE» REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2015 - OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 01 avril 2015 Les documents de candidature (déclaration

Plus en détail

VALORISATION DES MÉTIERS DE L INDUSTRIE EN FRANCHE-COMTÉ

VALORISATION DES MÉTIERS DE L INDUSTRIE EN FRANCHE-COMTÉ VALORISATION DES MÉTIERS DE L INDUSTRIE EN FRANCHE-COMTÉ PROGRAMME D INVESTISSEMENTS D AVENIR FESTIVAL FILM IT INNOV objet Exposition IT INNOV Ateliers PROJET IN Salon SMILE VALORISATION DES MÉTIERS DE

Plus en détail

LE ROLE DE L UNIVERSITE DANS L INNOVATION ET LE DEVELOPPEMENT TERRITORIAL Forum Franco mexicain Alain Storck Président de l UTC

LE ROLE DE L UNIVERSITE DANS L INNOVATION ET LE DEVELOPPEMENT TERRITORIAL Forum Franco mexicain Alain Storck Président de l UTC UNIVERSITÉ DE TECHNOLOGIE DE COMPIÈGNE UTC Présidence LE ROLE DE L UNIVERSITE DANS L INNOVATION ET LE DEVELOPPEMENT TERRITORIAL Forum Franco mexicain Alain Storck Président de l UTC Présidence Alain STORCK

Plus en détail

Licence professionnelle Management des PME - PMI

Licence professionnelle Management des PME - PMI Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management des PME - PMI Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 --

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Discours de Michel Vandepoorter, Ambassadeur de France à Malte Mesdames et messieurs, La question du financement

Plus en détail

RAPPORT FINAL. Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI. 13 mars 2013

RAPPORT FINAL. Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI. 13 mars 2013 Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI RAPPORT FINAL 13 mars 2013 Version finale 13/03/2013 RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE ÉLECTRONIQUE 2 Introduction Le questionnaire diffusé par l ASMEP-ETI auprès

Plus en détail

Jacques Auxiette inaugure l Espace Régional du Maine et Loire

Jacques Auxiette inaugure l Espace Régional du Maine et Loire La Région c est votre Espace! Jacques Auxiette inaugure l Espace Régional du Maine et Loire Dossier de presse Sommaire Communiqué de presse L Espace Régional du Maine et Loire en bref Plaquette «La Région

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Plus d informations sur 2015.meet-ingenierie.com ou sur www.syntec-ingenierie.fr. @Syntec_inge Syntec-Ingénierie Avenir ingénierie

DOSSIER DE PRESSE. Plus d informations sur 2015.meet-ingenierie.com ou sur www.syntec-ingenierie.fr. @Syntec_inge Syntec-Ingénierie Avenir ingénierie DOSSIER DE PRESSE Plus d informations sur 2015.meet-ingenierie.com ou sur www.syntec-ingenierie.fr. @Syntec_inge Syntec-Ingénierie Avenir ingénierie SOMMAIRE 3 Présentation de l évènement 3 Le «Carré de

Plus en détail

Règlement des épreuves de certification

Règlement des épreuves de certification Règlement des épreuves de certification Le CAFERUIS est délivré lorsque le candidat a validé les quatre épreuves définies dans le référentiel de certification et décrites ci-dessous. Chaque épreuve est

Plus en détail

Appel à candidature des «Experts Spécialistes»

Appel à candidature des «Experts Spécialistes» Appel à candidature des «Experts Spécialistes» CONTEXTE NATIONAL // Le projet Industrie du futur, nouvelle matrice de la France industrielle Le projet, lancé par le président de la République le 14 avril

Plus en détail

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 «Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 Synthèse de présentation du projet Horizon 2015 approuvée par le Conseil d Administration Fédéral Gîtes de France du

Plus en détail

Appel à projets d économie sociale et solidaire «Structurer et augmenter les temps de travail des intervenants du secteur des services à la personne».

Appel à projets d économie sociale et solidaire «Structurer et augmenter les temps de travail des intervenants du secteur des services à la personne». Appel à projets d économie sociale et solidaire «Structurer et augmenter les temps de travail des intervenants du secteur des services à la personne». Contexte de l appel à projets Quelques caractéristiques

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES PRESTATION EXTERNE D ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT D HABITAT-CITE

CAHIER DES CHARGES PRESTATION EXTERNE D ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT D HABITAT-CITE CAHIER DES CHARGES PRESTATION EXTERNE D ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT D HABITAT-CITE Démarche engagée avec le soutien financier du FRIO (fonds de renforcement institutionnel

Plus en détail

FACILITATEUR DE CRÉATION D ENTREPRISES INNOVANTES

FACILITATEUR DE CRÉATION D ENTREPRISES INNOVANTES FACILITATEUR DE CRÉATION D ENTREPRISES INNOVANTES Dossier de Presse Édition 2015 Levier pour entrepreneurs en puissance, point de rencontre de tous ceux qui veulent s impliquer et investir dans l innovation

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

Une résidence-mission sur le territoire

Une résidence-mission sur le territoire La Direction Régionale des Affaires Culturelles du Nord Pas-de-Calais, Le Pôle de Recherche et d Enseignement Supérieur Université Lille Nord de France (PRES ULNF), en partenariat avec L Université du

Plus en détail

Communiqué de Presse Paris, le 8 juillet 2014

Communiqué de Presse Paris, le 8 juillet 2014 Communiqué de Presse Paris, le 8 juillet 2014 LANCEMENT DE L INSTITUT POUR LA TRANSITION ENERGETIQUE INEF4 Un outil inédit pour générer et déployer massivement les innovations dédiées aux bâtiments durables

Plus en détail

N 1 d e la parfumerie en franchise PARFUMERIE INSTITUT DE BEAUTÉ PARAPHARMACIE

N 1 d e la parfumerie en franchise PARFUMERIE INSTITUT DE BEAUTÉ PARAPHARMACIE N 1 d e la parfumerie en franchise PARFUMERIE INSTITUT DE BEAUTÉ PARAPHARMACIE Une histoire simple ET vraie Parfumeurs commerçants et passionnés. Philippe Georges, racontez-nous votre Success Story! C

Plus en détail

Ouvrir la voie grâce au e-learning Centra aide CDI à développer ses activités à l aide du e-learning

Ouvrir la voie grâce au e-learning Centra aide CDI à développer ses activités à l aide du e-learning Ouvrir la voie grâce au e-learning Centra aide CDI à développer ses activités à l aide du e-learning Secteur FORMATION Etude de cas de retour sur investissement Récapitulatif des résultats Au cours des

Plus en détail

LE MOT DU PRÉSIDENT. Morgan PEZZO. Responsable des Eco Engine Days 2016

LE MOT DU PRÉSIDENT. Morgan PEZZO. Responsable des Eco Engine Days 2016 PLAQUETTE DE PRÉSENTATION 2016 LE MOT DU PRÉSIDENT Morgan PEZZO Responsable des Eco Engine Days 2016 C est avec grand plaisir que l INSA Lyon et le Proto INSA Club vous présentent les Eco Engine Days,

Plus en détail

QUI SOMMES-NOUS? respect. Observer les règles de la morale et les devoirs qu impose l honnêteté. Être fidèle à ses engagements

QUI SOMMES-NOUS? respect. Observer les règles de la morale et les devoirs qu impose l honnêteté. Être fidèle à ses engagements QUI SOMMES-NOUS? NOTRE MISSION L Institut est un centre intégré d innovation et d expertise en communications graphiques et en imprimabilité qui supporte activement les entreprises et leurs employés dans

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Lancement du campus des métiers et des qualifications «Energies et Maintenance» (Bassin de Thionville Vallée de la Fensch)

DOSSIER DE PRESSE. Lancement du campus des métiers et des qualifications «Energies et Maintenance» (Bassin de Thionville Vallée de la Fensch) DOSSIER DE PRESSE Lancement du campus des métiers et des qualifications «Energies et Maintenance» (Bassin de Thionville Vallée de la Fensch) Mardi 2 septembre 2014 Contacts presse : Conseil Régional de

Plus en détail

Des solutions de croissance pour les PME du logiciel

Des solutions de croissance pour les PME du logiciel Des solutions de croissance pour les PME du logiciel Maillage 3D adapté à l écoulement d air à l arrière d un avion supersonique Vous êtes dirigeant de PME de la filière logicielle et conscient que l innovation

Plus en détail

du Cnam des Pays de la Loire

du Cnam des Pays de la Loire 2011-2014 Axes stratégiques du Cnam des Pays de la Loire Servir les hommes et l économie du territoire Le processus de détermination des axes stratégiques de l Association s est élaboré de mars à septembre

Plus en détail

ACCORD CADRE entre. le secrétariat d Etat chargé de l Enseignement supérieur et de la recherche SCHNEIDER ELECTRIC FRANCE

ACCORD CADRE entre. le secrétariat d Etat chargé de l Enseignement supérieur et de la recherche SCHNEIDER ELECTRIC FRANCE ACCORD CADRE entre le secrétariat d Etat chargé de l Enseignement supérieur et de la recherche ET SCHNEIDER ELECTRIC FRANCE La secrétaire d Etat chargée de l enseignement supérieur et de la recherche Le

Plus en détail

Schéma de développement des achats socialement responsables

Schéma de développement des achats socialement responsables Schéma de développement des achats socialement responsables Historique des clauses sociales et enjeux cadre législatif Les décrets de 2001, 2004 et enfin 2006 portant code des marchés publics, ont introduit

Plus en détail

APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE

APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE NOTRE MISSION APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE Accompagner dans la durée les entreprises dans leur développement Attirer en Île-de-France

Plus en détail

d Or d une franchise à succès!

d Or d une franchise à succès! Les franchisés TRYBA vous livrent le secret de leur réussite! Les 5règles d une franchise à succès! Miser sur un marché à fort potentiel Chaque année, près de 12 millions de fenêtres sont installées en

Plus en détail

Rentrée universitaire en Bretagne Points d'actualité Lundi 20 septembre 2010-11h30 UBO - Salle des conseils / Faculté des sciences - BREST

Rentrée universitaire en Bretagne Points d'actualité Lundi 20 septembre 2010-11h30 UBO - Salle des conseils / Faculté des sciences - BREST 1/10 Dossier de presse Rentrée universitaire en Bretagne Points d'actualité Lundi 20 septembre 2010-11h30 UBO - Salle des conseils / Faculté des sciences - BREST Sommaire Introduction p 2 fiche n 1 La

Plus en détail

Provence Promotion Agence de développement économique des Bouches-du-Rhône

Provence Promotion Agence de développement économique des Bouches-du-Rhône Provence Promotion Agence de développement économique des Bouches-du-Rhône Consultation pour la conception et réalisation de missions de prospection d Investissements directs étrangers en Amérique du Nord

Plus en détail

Présentation de l UGAP

Présentation de l UGAP 2013 Statut et mission PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE L UNION DES GROUPEMENTS D ACHATS PUBLICS (UGAP) L UGAP est un établissement public industriel et commercial créé en 1985 et placé sous la double tutelle

Plus en détail

Offre de stage. Niveau Master 2 Formation par alternance

Offre de stage. Niveau Master 2 Formation par alternance Offre de stage Niveau Master 2 Formation par alternance - Les pratiques collaboratives, leviers de modes de vie durables et écologiquement soutenables sur les territoires? Table des matières Mise en contexte...2

Plus en détail

ACCÉLÉRATEUR D INNOVATION AU SERVICE DE L INDUSTRIE

ACCÉLÉRATEUR D INNOVATION AU SERVICE DE L INDUSTRIE ACCÉLÉRATEUR D INNOVATION AU SERVICE DE L INDUSTRIE ÉDITO Construite sur l expérience réussie du LETI à Grenoble, CEA Tech est forte de 4500 collaborateurs chargés d innover au service de l industrie.

Plus en détail

Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques

Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques Organisme : Université Claude Bernard Lyon1 Dates : février 2013- septembre 2013 Présentation

Plus en détail

mouvement, mais il constitue aussi un outil pédagogique privilégié, qui, de manière transversale, contribue à la mise en œuvre des priorités

mouvement, mais il constitue aussi un outil pédagogique privilégié, qui, de manière transversale, contribue à la mise en œuvre des priorités Le numérique, permet de mettre en phase l École avec un monde en perpétuel mouvement, mais il constitue aussi un outil pédagogique privilégié, qui, de manière transversale, contribue à la mise en œuvre

Plus en détail

AU CŒUR DE PARISTECH

AU CŒUR DE PARISTECH AU CŒUR DE PARISTECH NOS MISSIONS Structure de coopération inter-écoles, ParisTech rassemble 12 Grandes Écoles franciliennes, parmi les plus prestigieuses dans leur spécialité. PRÉSIDENT DE PARISTECH JEAN

Plus en détail

Enseignement supérieur - Recherche

Enseignement supérieur - Recherche 254 Enseignement supérieur - Recherche Le domaine fonctionnel Enseignement supérieur Recherche regroupe les emplois qui concourent à l enseignement supérieur et à la recherche. 255 CADRE DE DIRECTION EN

Plus en détail

Guide pratique des aides à Guide pratique pour la propriété intellectuelle les études de faisabilité en Wallonie

Guide pratique des aides à Guide pratique pour la propriété intellectuelle les études de faisabilité en Wallonie Guide Guide pratique pratique des pour aides à la les propriété études de intellectuelle faisabilité en Wallonie SOMMAIRE 1. L innovation technologique... 2 2. Le cadre légal des aides... 2 2.1. Recherche

Plus en détail

Diagnostic et enjeux (1/11)

Diagnostic et enjeux (1/11) Diagnostic et enjeux (1/11) Région : Alsace / Franche - Comté Nom du groupe de travail : Automobile, transports et mobilité Participants à l atelier : voir liste des participant en annexe Rapporteur /

Plus en détail

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR Taille et structure de l industrie Livraisons et commerce international Production Ressources humaines Recherche et développement Développement durable PRINCIPALES

Plus en détail

FRANCOPHONIE UNIVERSITAIRE

FRANCOPHONIE UNIVERSITAIRE FRANCOPHONIE UNIVERSITAIRE INSTITUT FRANÇAIS DU LIBAN Département langue française FORMATION PROFESSIONNELLE PRO FLE Mis en œuvre par l Institut français en partenariat avec le Centre national d enseignement

Plus en détail

Journée de l Entrepreneuriat

Journée de l Entrepreneuriat Journée de l Entrepreneuriat Conférence plénière Page 2 L avenir de la métropole : l innovation collaborative 2 Tables Rondes Page 4 Comment obtenir le financement de mon projet? 4 Être accompagné dans

Plus en détail

BTS DESIGN GRAPHIQUE option A : communication et médias imprimés

BTS DESIGN GRAPHIQUE option A : communication et médias imprimés BTS DESIGN GRAPHIQUE option A : communication et médias imprimés Le BTS Design graphique a pour fondement la conceptualisation et la création de produits de communication au service d un particulier, d

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Le 19 novembre 2015, le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) piloté par le ministère, outil de financement d actions de formation

Plus en détail

Master Ingénierie et Management

Master Ingénierie et Management Ingénierie et Management en Sécurité Globale Appliquée établissement public Master Ingénierie et Management en Sécurité Globale Appliquée Université de technologie de Troyes Ingénierie et Management en

Plus en détail

Vilogia Nantes Métropole Vilogia, partenaire de la Maison Régionale de l architecture des Pays de Loire

Vilogia Nantes Métropole Vilogia, partenaire de la Maison Régionale de l architecture des Pays de Loire 01 février 2016 Vilogia Nantes Métropole Vilogia, partenaire de la Maison Régionale de l architecture des Pays de Loire Afin de soutenir les actions du monde architectural, Vilogia renouvelle son partenariat

Plus en détail

Vous avez un avenir avec l ECOLE D INGENIEUR Denis Diderot

Vous avez un avenir avec l ECOLE D INGENIEUR Denis Diderot Vous avez un avenir avec l ECOLE D INGENIEUR Denis Diderot Une formation de haut niveau orientée systèmes Une spécialisation dans un domaine porteur Un environnement d envergure internationale Ecole d

Plus en détail

Bilan d actions. Nautisme en Bretagne 1 rue de Kerbriant, 29 200 Brest Tel : 02 98 02 80 44 Mel : contact@nautismebretagne.fr

Bilan d actions. Nautisme en Bretagne 1 rue de Kerbriant, 29 200 Brest Tel : 02 98 02 80 44 Mel : contact@nautismebretagne.fr Bilan d actions 2012 Nautisme en Bretagne 1 rue de Kerbriant, 29 200 Brest Tel : 02 98 02 80 44 Mel : contact@nautismebretagne.fr SOMMAIRE 1. Séduire les futurs clients...3 2. Bien recevoir les clients...7

Plus en détail

En partenariat avec j

En partenariat avec j En partenariat avec j Nos partenaires presse et soutiens institutionnels 2 Genopole, premier biocluster français dédié aux sciences du vivant Genopole fédère : des entreprises de biotechnologie des laboratoires

Plus en détail

ANGERS LOIRE TOURISME Bureau des Congrès et Evénements Valérie Mathieu-Fichot 02 41 23 50 51 valerie.fichot@angersloiretourisme.

ANGERS LOIRE TOURISME Bureau des Congrès et Evénements Valérie Mathieu-Fichot 02 41 23 50 51 valerie.fichot@angersloiretourisme. DOSSIER DE PRESSE BUREAU DES CONGRES ET EVENEMENTS Mis en place en Mars 2009 à l initiative de la ville d Angers, d Angers Loire Métropole, de la Chambre de Commerce et d Industrie de Maine et Loire, d

Plus en détail

coaching pour les cadres dirigeants développement du leadership PDG alignement de l'organisation coaching de prise de poste

coaching pour les cadres dirigeants développement du leadership PDG alignement de l'organisation coaching de prise de poste coaching pour les cadres dirigeants intégration communautés de talents marque employeur croissance succession développement du leadership diversité PDG comité de direction stratégie de gestion des talents

Plus en détail

Présentation SPORALTEC 2.0

Présentation SPORALTEC 2.0 p 28 juin 2013 M.R.A.S.H, 42000 St Etienne DOSSIER DE PRESSE Présentation SPORALTEC 2.0 28 juin 2013 M.R.A.S.H, 42000 ST ETIENNE 1 Sommaire Invitation... 2 Communiqué de presse... 3 Stratégie du cluster...

Plus en détail

juillet 2012 PARTENARIATS

juillet 2012 PARTENARIATS Newsletter juillet 2012 SOMMAIRE SÉLECTION DE PROJETS Comité d orientation : comment fonctionne-t-il? Quatre nouveaux projets retenus pour 2012. PARTENARIATS Energie Jeunes : première Convention annuelle.

Plus en détail

I. Présentation du pôle d excellence mécanique - Mecanov - Un pôle d excellence mécanique au plus près des entreprises

I. Présentation du pôle d excellence mécanique - Mecanov - Un pôle d excellence mécanique au plus près des entreprises SOMMAIRE : I. Présentation du pôle d excellence mécanique - Mecanov - II. III. IV. Un pôle d excellence mécanique au plus près des entreprises La force de Mecanov : Des actions réalisées pour et par les

Plus en détail

Polytech Annecy-Chambéry, une école d ingénieurs polyvalents

Polytech Annecy-Chambéry, une école d ingénieurs polyvalents Polytech Annecy-Chambéry, une école d ingénieurs polyvalents Former des ingénieurs, répondre aux attentes des entreprises et renforcer les partenariats avec la recherche, telle est la vocation de Polytech

Plus en détail

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Édito E Chiffres clés bretons Objectifs de la Bretagne* n 2014, le Conseil régional de

Plus en détail

Séance du Conseil Métropolitain du 23 janvier 2014

Séance du Conseil Métropolitain du 23 janvier 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE Séance du Conseil Métropolitain du 23 janvier 2014 Lyon, le 23 janvier 2014 Le Conseil Métropolitain, réunissant les élus de la communauté urbaine de Lyon et des communautés d'agglomération

Plus en détail

POPMIND 2014 : http://www.pop- mind.eu/index.php/fr/

POPMIND 2014 : http://www.pop- mind.eu/index.php/fr/ Plus que jamais, en ce terrible début d année 2015, nous apparaît la nécessité de partager nos valeurs, de les questionner à l aulne de nos métiers, de ce que représente le fait d être aujourd hui un professionnel

Plus en détail