Rééducation des laryngectomies partielles. Corinne ADAMKIEWICZ Orthophoniste

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rééducation des laryngectomies partielles. Corinne ADAMKIEWICZ Orthophoniste"

Transcription

1 Rééducation des laryngectomies partielles Corinne ADAMKIEWICZ Orthophoniste

2 I. Anatomophysiologie et chirurgies partielles 1. anatomie du larynx a. le sphincter laryngé Situé au carrefour des voies aérodigestives Rôle au niveau de la phonation, déglutition, respiration et de la toux 3 étages supra glottique glottique sous glottique 2

3 I. Anatomophysiologie et chirurgies partielles b. les structures cartilagineuses Cartilage cricoïde 2 cartilages aryténoïdes Cartilage thyroïde Épiglotte 3

4 I. Anatomophysiologie et chirurgies partielles c. les muscles laryngés Intrinsèques (TA, CT, CAP, CAL, IA) Extrinsèques (D, MH, GH, SH, OH, StH, TH, StT) Les 4 premiers sont des muscles sus-hyoïdiens, contrairement aux 4 suivants, qui sont sous-hyoïdiens Cf Tableau 4

5 I. Anatomophysiologie et chirurgies partielles d. l unité crico aryténoïdienne La chirurgie conservatrice doit impérativement garder au moins une unité crico-aryténoïdienne mobile, pour le maintien des 3 fonctions essentielles du larynx (phonation, déglutition, respiration) 5

6 I. Anatomophysiologie et chirurgies partielles e. la vascularisation Vascularisation lymphatique pauvre au niveau glottique contrairement aux autres étages 6

7 I. Anatomophysiologie et chirurgies partielles f. l innervation 1 seul nerf = X (pneumogastrique) Divisée en 2 branches Nerf laryngé supérieur = sensitif pour étages glottique et supra glottique Nerf laryngé inférieur = abducteur et adducteur des CV et sensitif pour étage sous glottique et trachée 7

8 I. Anatomophysiologie et chirurgies partielles 2. chirurgie partielles a. les chirurgies partielles verticales (5) 1. cordectomie 2. Laryngectomie frontolatérale 3. Laryngectomie frontale antérieure avec épiglottosplastie 4. Hémilaryngopharyngectomie supra glottique 5. Hémilaryngopharyngectomie supra cricoïdienne 8

9 I. Anatomophysiologie et chirurgies partielles b. les chirurgies partielles horizontales (4) 1. Laryngectomie partielle supra glottique limitée au larynx 2. Laryngectomie partielle supra glottique étendue au pharynx et/ou à la base de langue et/ou à l aryténoïde 9

10 I. Anatomophysiologie et chirurgies partielles 3. Laryngectomie partielle supra cricoïdienne Reconstruction par crico hyoïdo épiglottopexie (CHEP) 3. Laryngectomie partielle supra cricoïdienne Reconstruction par crico hyoïdopexie (CHP) 10

11 II. Evaluation de la voix 1. Outils INfoV VHI 11

12 II. Evaluation de la voix 2. Axes de prise en charge - a. Surveillance - Otalgie? - Dysphagie? - Amaigrissement? - Détérioration vocale? - Réduction des capacités praxiques - Asthénie? - Apparition de ganglions cervicaux? Si trouble ré adresser patient au chirurgien 12

13 II. Evaluation de la voix - b. réhabilitation vocale - c. reprise alimentaire 13

14 II. Evaluation de la voix 3. Bilan orthophonique - a. anamnèse - CR intervention chirurgicale - Chimiothérapie - Radiothérapie - Besoins vocaux 14

15 II. Evaluation de la voix - b. information - Relation de confiance - Information adaptée au patient - Écoute des plaintes et des inquiétudes 15

16 II. Evaluation de la voix - c. bilan fonctionnel - Praxies bucco pharyngo laryngées - Essais vocaux avec ou sans manipulations laryngées (type «pince» ou «appui unilatéral) OU positionnement de tête favorisant la qualité vibratoire de la néoglotte (rotation tête côté lésé ou tête penchée vers l avant) - Evaluer la mécanique respiratoire 16

17 III. Rééducation orthophonique 1. détente cervicale (mouvements par séries de 4 ou 5) - menton haut-bas - menton épaule G puis menton épaule Dte - oreille G vers épaule G puis oreille Dte vers épaule Dte (éviter rotation de la tête vers côté) 17

18 III. Rééducation orthophonique - petites rotations de tête sans atteindre l hyperextension - menton épaule G puis menton épaule Dte - oreille G vers épaule G puis oreille Dte vers épaule Dte (éviter rotation de la tête vers côté) - mouvements diagonaux menton et épaule opposés 18

19 III. Rééducation orthophonique 2. détente scapulaire (mouvements par séries de 4 ou 5) - rotation d une épaule puis de l autre, puis des 2 simultanément vers l avant - rotation d une épaule puis de l autre, puis des 2 simultanément vers l arrière - lever une épaule puis l autre, puis les 2 simultanément, puis les relâcher lourdement 19

20 III. Rééducation orthophonique 3. praxies bucco-faciales (mouvements par séries de 10 mouvements consécutifs, étirements OUI, douleurs NON) a. praxies linguales (travail de mobilité) - langue en avant/en arrière - pointe de langue nez/menton (ne pas s aider des lèvres) - langue commissure droite et gauche 20

21 III. Rééducation orthophonique - balayer le palais d avant en arrière - tour des lèvres (ne pas utiliser la mâchoire) - claquer la langue assez fort - tour du bord des dents (haut + bas) 21

22 III. Rééducation orthophonique b. praxies linguales (travail de tonification base de langue) - reculer l arrière de langue le plus au fond de la bouche possible - mouvements de contre résistance (dos côté - apex) à l aide d un abaisse-langue - langue dans joue et contre pression avec doigts placés sur joue - répéter syll «KRA KRO KRU..», «AKRA, AKRO, AKRU» 22

23 III. Rééducation orthophonique c. praxies labiales (mouvements par séries de 10 mouvements consécutifs, étirements OUI, douleurs NON) - étirement / protraction «i u» - bruit du baiser - claquer les lèvres d. praxies des joues - gonfler les joues - gonfler une joue puis l autre - rentrer les joues 23

24 III. Rééducation orthophonique 4. souffle (améliorer la CPP) - favoriser l inspiration profonde pour augmenter le travail de l ouverture du néolarynx et augmenter le volume d air qui servira à la phonation - allonger l expiration pour améliorer par la suite la mise en vibration des structures restantes sur exercices voisés - produire des expirations plus brèves mais plus toniques pour mobiliser les éléments mobiles du larynx 24

25 III. Rééducation orthophonique 5. mobilisation du ou des aryténoïdes restants (exercices +/- intensifs fonction de la chirurgie visant à favoriser la remise en tension des structures glottiques ou néoglottiques) - reniflements toniques et brefs (2 x 5) - alterner CH / L, puis série de mots comprenant ces phonèmes en initiales 25

26 III. Rééducation orthophonique 6. fermeture de la néoglotte (exercices +/- intensifs fonction de la chirurgie pouvant être simples ou renforcés par une contre-résistance créée par le patient) - glottages soufflés «soufflez bloquez la respiration terminez de souffler» - glottages voisés * voyelles piquées 26

27 III. Rééducation orthophonique 7. la mise en vibration de la néoglotte - utilisation des doubles consonnes postérieures KR + voyelles - utilisation des fricatives sonores VVVV + voyelles 27

28 III. Rééducation orthophonique 8. les manipulations laryngées (prudence!) - à une main face au patient, légèrement côté pouce / index-majeur - à deux mains derrière le patient index-majeur Dt / index-majeur G 28

29 III. Rééducation orthophonique 9. la sonorisation - travail à la paille du Dr Amy Benoît de la Bretèque (paille de 3 mm) puis paille de 5 mm pincée ou non sons continus, sirènes montantes, descendantes - travail similaire mais sans paille et avec joues gonflées pendant le souffle et l émission vocale 29

30 III. Rééducation orthophonique - travail de sonorisation bouche fermée M N - travail opposition consonnes sourdes/sonores - utilisations des syllabes avec consonnes postérieures facilitatrices - utilisation de sons tenus - parole spontanée (écoute auditive) nécessité parfois de ralentir le débit de parole 30

31 III. Rééducation orthophonique 10. la lecture différée (en répétition) - prêter attention au/à la: - débit - posture de tête - respiration et CPP - position assise ou debout - écoute de voix 31

32 III. Rééducation orthophonique 11. la mélodie - les glissandos utiliser des voyelles et provoquer des glissandos vers les aigus et vers les graves - un travail sur 2 ou 3 tons pourra être proposé au départ 32

33 III. Rééducation orthophonique - les glissandos utiliser des voyelles et provoquer des glissandos vers les aigus et vers les graves - un travail sur 2 ou 3 tons pourra être proposé au départ - le renforcement de la prosodie par la lecture 33

34 III. Rééducation orthophonique 12. l intensité - donner des conseils pour optimiser la situation de communication - proposer des exercices spécifiques: demander au patient de tenir un son et de progressivement le faire de plus en plus fort, puis de terminer ce son en diminuant l intensité 34

35 IV. Organisation de la PEC 1. nombre de séances hebdomadaires à définir avec le patient (motivation / atteinte vocale) 2. durée de rééducation variable 3. fin de PEC abordée en douceur 35

Traitement de la Parole

Traitement de la Parole Traitement de la Parole Cours 2: Signal de parole Production Perception Analyse 19/03/2007 Plan 1. Processus de production et de perception de la parole chez les humains 2. Production de la parole Définition

Plus en détail

Cancers du larynx. Bilan initial d un patient présentant un cancer du larynx

Cancers du larynx. Bilan initial d un patient présentant un cancer du larynx Cancers du larynx Bilan initial d un patient présentant un cancer du larynx - Examen clinique ORL : laryngoscopie indirecte, fibroscopie avec étude de la mobilité laryngée +++, palpation des aires ganglionnaires

Plus en détail

Formation déglutition Groupe hospitalier Broca-La Rochefoucauld-La Collégiale

Formation déglutition Groupe hospitalier Broca-La Rochefoucauld-La Collégiale LA DEGLUTITION I. L ANATOMIE DES ORGANES DE LA DEGLUTITION II. LES ETAPES DE LA DEGLUTITION NORMALE 1. LA PHASE BUCCALE Etape volontaire Formation du bol alimentaire : Mise en bouche Mastication Insalivation

Plus en détail

CHIRURGIE DU LARYNX ET DE L HYPOPHARYNX. Béatrix Barry, Service ORL, Hôpital Bichat-Claude Bernard APHP

CHIRURGIE DU LARYNX ET DE L HYPOPHARYNX. Béatrix Barry, Service ORL, Hôpital Bichat-Claude Bernard APHP CHIRURGIE DU LARYNX ET DE L HYPOPHARYNX Béatrix Barry, Service ORL, Hôpital Bichat-Claude Bernard APHP Généralités Ess t pathologie cancéreuse - carcinomes épidermoïdes Préservation de la fonction - sphincter=

Plus en détail

Programme d exercices de renforcement musculaire

Programme d exercices de renforcement musculaire Centre des maladies du sein Deschênes-Fabia Hôpital du Saint-Sacrement 1050, chemin Sainte-Foy Québec (Québec) G1S 4L8 Téléphone : 418 682-7511, p. 7915 chudequebec.ca Programme d exercices de renforcement

Plus en détail

Les troubles de la déglutition en réanimation. Danièle Robert Fédération ORL CHU Timone Marseille

Les troubles de la déglutition en réanimation. Danièle Robert Fédération ORL CHU Timone Marseille Les troubles de la déglutition en réanimation Danièle Robert Fédération ORL CHU Timone Marseille Les troubles de la déglutition en réanimation La prévention des troubles de la déglutition en réanimation

Plus en détail

Sensibilisation aux troubles de la déglutition de la personne âgée en EHPAD

Sensibilisation aux troubles de la déglutition de la personne âgée en EHPAD Sensibilisation aux troubles de la déglutition de la personne âgée en EHPAD ou une première approche de troubles bien fréquents dans nos structures Janvier 2012 / Rédacteur : A. Mazoyer médecin coordonnateur

Plus en détail

Informations Patients. Chirurgie du Rachis Cervical RÉEDUCATION POSTOPÉRATOIRE

Informations Patients. Chirurgie du Rachis Cervical RÉEDUCATION POSTOPÉRATOIRE Informations Patients Chirurgie du Rachis Cervical RÉEDUCATION POSTOPÉRATOIRE Chirurgie du Rachis Cervical RÉEDUCATION POSTOPÉRATOIRE Madame, Monsieur, ce livret est conçu pour vous guider après votre

Plus en détail

ADDUCTEURS. Muscles sollicités : Muscles adducteurs (face interne de la cuisse) Adducteurs. Ce que vous devez faire :

ADDUCTEURS. Muscles sollicités : Muscles adducteurs (face interne de la cuisse) Adducteurs. Ce que vous devez faire : ADDUCTEURS Muscles sollicités : Muscles adducteurs (face interne de la cuisse) Adducteurs Allongé(e) au sol, sur le côté, un bras tendu dans le prolongement du corps, la tête en appui sur l'épaule, une

Plus en détail

CPR Réanimation cardio-pulmonaire

CPR Réanimation cardio-pulmonaire Thème 04 CPR Réanimation cardio-pulmonaire N d article 1401 CSauv Thème 04 Séquence 01 Page 01 Version 200610f Schéma ABCD Respiration artificielle Contexte initial / Position du patient Si au point A

Plus en détail

Comment mieux se tenir sans peine. ( ou presque sans peine )

Comment mieux se tenir sans peine. ( ou presque sans peine ) Comment mieux se tenir sans peine ( ou presque sans peine ) Notre structure rigide est le squelette, composé de nombreux segments mobiles les uns par rapport aux autres. Et maintenu dans l espace par le

Plus en détail

Techniques ostéopathiques appliquées à la phoniatrie

Techniques ostéopathiques appliquées à la phoniatrie Alain Piron Techniques ostéopathiques appliquées à la phoniatrie TOME 1 Biomécanique fonctionnelle et normalisation du larynx 2011 SYMÉTRIE ISBN 978-2-914373-28-9 Symétrie 30 rue Jean-Baptiste Say 69001

Plus en détail

SEMINAIRE DES 27 ET 28 JUIN 2014 LE MANS

SEMINAIRE DES 27 ET 28 JUIN 2014 LE MANS PRISE EN CHARGE REEDUCATIVE DES TROUBLES DE LA VOIX ET DE LA DEGLUTITION DANS LES SUITES RADIO-CHIRURGICALES DES CANCERS DES VADS SEMINAIRE DES 27 ET 28 JUIN 2014 LE MANS Docteur Joseph RAHAL Fondation

Plus en détail

Port de charge et manutention / les bons conseils / données synthétiques

Port de charge et manutention / les bons conseils / données synthétiques 1 sur 6 26/10/2015 13:32 Port de charge et manutention / les bons conseils / données synthétiques 1) Les situations de contrainte : Plus le poids est éloigné du centre de gravité plus il est lourd. 2)

Plus en détail

DEMARCHE DE REENTRAINEMENT A L EFFORT A DOMICILE

DEMARCHE DE REENTRAINEMENT A L EFFORT A DOMICILE DEMARCHE DE REENTRAINEMENT A L EFFORT A DOMICILE 2 Démarche de réentrainement à l effort à domicile Ce fascicule présente une démarche pour le réentrainement à l effort et des exercices réalisés avec le

Plus en détail

I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation

I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation PLAN : I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation I/ INTRODUCTION : Les 2 applications principales du travail avec élastique sont la re-musculation

Plus en détail

Risques communs à tous les secteurs professionnels

Risques communs à tous les secteurs professionnels 1 Nom : Prénom : Distribué le : Classe : Risques communs à tous les secteurs professionnels Plan du module : Risques liés à l activité physique Risques liés à la charge mentale Risques liés au bruit 2

Plus en détail

Voici un programme combinant entraînements cardio-vasculaire et musculaire pendant huit semaines pour se mettre en forme avant l été.

Voici un programme combinant entraînements cardio-vasculaire et musculaire pendant huit semaines pour se mettre en forme avant l été. Voici un programme combinant entraînements cardio-vasculaire et musculaire pendant huit semaines pour se mettre en forme avant l été. Ce programme consiste à faire au moins deux séances d entraînement

Plus en détail

Lara van der Horst Orthophoniste, Paris 13 Université P. et M. Curie, Paris 6

Lara van der Horst Orthophoniste, Paris 13 Université P. et M. Curie, Paris 6 Lara van der Horst Orthophoniste, Paris 13 Université P. et M. Curie, Paris 6 Principes généraux La rééducation s adapte au patient (ses motivations, sa personnalité, ses difficultés spécifiques) sur la

Plus en détail

PROPHYLAXIE DES TENDINOPATHIES CHEZ LE VIOLONISTE

PROPHYLAXIE DES TENDINOPATHIES CHEZ LE VIOLONISTE PROPHYLAXIE DES TENDINOPATHIES CHEZ LE VIOLONISTE Analyse ostéopathique positionnelle et conseils pratiques PLAN Les tendinopathies : définitions (tableau) Posture et mobilité du violoniste - Analyse des

Plus en détail

REEDUCATION APRES REPARATION COIFFE DES ROTATEURS B. MONDE, D. ANDREU

REEDUCATION APRES REPARATION COIFFE DES ROTATEURS B. MONDE, D. ANDREU REEDUCATION APRES REPARATION COIFFE DES ROTATEURS B. MONDE, D. ANDREU 1 Rééducation adaptée aux tendons réparés 2 3 4 Pressions dans l éspace sous acromial en fonction des actions musculaires lors de l

Plus en détail

LA MISE EN VOIX. Aide-mémoire vocal

LA MISE EN VOIX. Aide-mémoire vocal LA MISE EN VOIX Stage Janvier 2009 Roland Lemêtre Aide-mémoire vocal Prise de conscience du geste vocal (Exercices référents) I Le corps : l instrument vocal II L énergie : le souffle voix III La résonance

Plus en détail

Service d orthophonie. Difficultés de déglutition chez l adulte : pour y voir clair

Service d orthophonie. Difficultés de déglutition chez l adulte : pour y voir clair Service d orthophonie Difficultés de déglutition chez l adulte : pour y voir clair pour y voir clair TABLE DES MATIÈRES La dysphagie chez l adulte La déglutition Causes de la dysphagie Conséquences de

Plus en détail

REMERCIEMENTS AVANT-PROPOS

REMERCIEMENTS AVANT-PROPOS 1 REMERCIEMENTS Nous tenons à remercier toutes les personnes locked-in syndrome qui nous ont accueillie à leur domicile et ont bien voulu répondre à nos questions. Nous remercions également toutes les

Plus en détail

26 - troubles associés. 27 - Film. 28 - La déglutition dite «primaire»

26 - troubles associés. 27 - Film. 28 - La déglutition dite «primaire» 26 - troubles associés La persistance, au-delà de l'âge de cinq à six ans, de cette forme de déglutition pourra être à l'origine de dysmorphoses dento maxillaires, de perturbation de la croissance crâniofaciale

Plus en détail

QU EST-CE QU UNE BONNE POSTURE?

QU EST-CE QU UNE BONNE POSTURE? QU EST-CE QU UNE BONNE POSTURE? Importance d une bonne posture : Le poids du corps doit être distribué de façon à créer une tension minimale sur les muscles, les ligaments et les surfaces articulaires

Plus en détail

INFOS PATIENTS L IMPLANT PHONATOIRE

INFOS PATIENTS L IMPLANT PHONATOIRE INFOS PATIENTS L IMPLANT PHONATOIRE VOUS VENEZ DE SUBIR UNE LARYNGECTOMIE TOTALE Un implant phonatoire a été mis en place, vous permettant ainsi de pouvoir reparler rapidement, en attendant d acquérir

Plus en détail

LES EXERCICES DE GYMNASTIQUE DOUCE. Etirer les bras vers le bas tout en rapprochant légèrement le menton vers la poitrine pour étirer le cou.

LES EXERCICES DE GYMNASTIQUE DOUCE. Etirer les bras vers le bas tout en rapprochant légèrement le menton vers la poitrine pour étirer le cou. LES EXERCICES DE GYMNASTIQUE DOUCE LES OBJECTIFS - Soulager les zones sollicitées par le stress. Le plexus et l abdomen. Les vertèbres dorsales et la zone entre les omoplates. - Assouplir et étirer le

Plus en détail

14 CANCER DU PLI VOCAL

14 CANCER DU PLI VOCAL 14 CANCER DU PLI VOCAL ASPECTS MACROSCOPIQUES ET MODALITES D'EXTENSION Cancers glottiques : - les barrières anatomiques sont : ligament vocal / conus elasticus / périchondre thyroïdien interne / membrane

Plus en détail

Exercices avec la Thera-Band et des mini-haltères

Exercices avec la Thera-Band et des mini-haltères Exercices avec la Thera-Band et des mini-haltères Par : Kate Blanchette, B. Sc. inf., IA spécialiste de l exercice (ACSM) agréée Trevor Harris, kinésithérapeute agréé Conseils techniques RENSEIGNEMENTS

Plus en détail

Les troubles de la déglutition d personne âgée

Les troubles de la déglutition d personne âgée Les troubles de la déglutition d chez la personne âgée Dr Denise STRUBEL, Pôle de Gérontologie G CHU Nîmes N Hygiène risques et qualité chez la personne âgée Nîmes 2012 Problèmes spécifiques chez la personne

Plus en détail

Entorses et luxations digitales Pr. Philippe PELISSIER

Entorses et luxations digitales Pr. Philippe PELISSIER digitales Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Anatomie Conduite à tenir Pouce - Luxation du pouce - Entorse du pouce / testing -

Plus en détail

Articulaction Exercices pour les membres supérieurs

Articulaction Exercices pour les membres supérieurs Articulaction Exercices pour les membres supérieurs Programme de prévention des blessures au travail Service de santé et sécurité au travail Centre Acti-Santé Programme d exercices pour les membres supérieurs

Plus en détail

Chirurgie du rachis. Rééducation post-opératoire immédiate. Centre des Massues

Chirurgie du rachis. Rééducation post-opératoire immédiate. Centre des Massues Chirurgie du rachis Rééducation post-opératoire immédiate Centre des Massues Service chirurgie : Dr Roussouly Dr Nouvel Kinésithérapie : N.Zeizig, M.Pagés, P.Pommerol Lyon Octobre 2003 Différents types

Plus en détail

Génétique et Fentes Labio-Palatines

Génétique et Fentes Labio-Palatines Génétique et Fentes Labio-Palatines Est-ce frequent? La fente labio-palatine concerne 1/700 naissances environ en Europe. Il s agit de la malformation congénitale faciale la plus fréquente. Parmi l ensemble

Plus en détail

La rééducation dans la BPCO

La rééducation dans la BPCO DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR et Pathologie respiratoire Rennes: 2009 Coordonnateurs : Pr R Brissot, Pr O. Remy-Neris, Pr F Boyer, Pr B Desrues,

Plus en détail

PLACE ET INDICATIONS DE LA TOXINE BOTULIQUE DANS LE TRAITEMENT ET LA PREVENTION ANTI-AGING DE BAS DU VISAGE ET DU COU Consensus Français

PLACE ET INDICATIONS DE LA TOXINE BOTULIQUE DANS LE TRAITEMENT ET LA PREVENTION ANTI-AGING DE BAS DU VISAGE ET DU COU Consensus Français PLACE ET INDICATIONS DE LA TOXINE BOTULIQUE DANS LE TRAITEMENT ET LA PREVENTION ANTI-AGING DE BAS DU VISAGE ET DU COU Consensus Français CENTRE DE CHIRURGIE ESTHETIQUE DE LA FACE ET DU COU VERSAILLES Dr

Plus en détail

PROGRAMME D'EXERCICES POUR ÉVIDEMENT CERVICAL ORL. Nom de la physiothérapeute : Téléphone : 418 649-5751

PROGRAMME D'EXERCICES POUR ÉVIDEMENT CERVICAL ORL. Nom de la physiothérapeute : Téléphone : 418 649-5751 PROGRAMME D'EXERCICES POUR ÉVIDEMENT CERVICAL ORL Nom de la physiothérapeute : Téléphone : 418 649-5751 Programme d exercices pour évidement cervical : Les exercices qui vous sont proposés ont pour but

Plus en détail

TUTORAT UE ATC 2012-2013 Anatomie CORRECTION Séance n 1 Semaine du 08/04/2013

TUTORAT UE ATC 2012-2013 Anatomie CORRECTION Séance n 1 Semaine du 08/04/2013 TUTORAT UE ATC 2012-2013 Anatomie CORRECTION Séance n 1 Semaine du 08/04/2013 QCM n 1 : C, B, E Cavités osseuses de la face et muscles de la tête et du cou Pr. Captier a) Faux, c est le nerf optique qui

Plus en détail

Articulaction Exercices pour le dos et le cou

Articulaction Exercices pour le dos et le cou Articulaction Exercices pour le dos et le cou Programme de prévention des blessures au travail Service de santé et sécurité au travail Centre Acti-Santé Programme d exercices pour le dos et le cou Les

Plus en détail

LA LANGUE est l organe clé de la croissance bucco- dentaire

LA LANGUE est l organe clé de la croissance bucco- dentaire LA LANGUE est l organe clé de la croissance buccodentaire Elle est le plus souvent responsable è de ce qui va bien quand la boite à langue est bien fermée et la langue en position haute (au repos et dans

Plus en détail

Orthodontie et enfants malades

Orthodontie et enfants malades Orthodontie et enfants malades Atelier Presse du jeudi 25 septembre 2008 Avec la participation des docteurs Brigitte Vi-Fane et Jean-Baptiste Kerbrat Contact presse : BV CONSEiL Santé Alexandra Dufrien

Plus en détail

Item 49 : Évaluation clinique et fonctionnelle d un handicap sensoriel : la surdité

Item 49 : Évaluation clinique et fonctionnelle d un handicap sensoriel : la surdité Item 49 : Évaluation clinique et fonctionnelle d un handicap sensoriel : la surdité Collège Français d'orl Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...2 SPECIFIQUE :...2 I Surdités...4

Plus en détail

Le larynx de l enfant Les Dyspnées Laryngées

Le larynx de l enfant Les Dyspnées Laryngées Le larynx de l enfant Les Dyspnées Laryngées Pr L.Laccourreye Sce ORL-CHU Angers Rappel anatomique Organe impair et médian Rôle dans: Phonation Déglutition Respiration Vascularisation: carotide externe

Plus en détail

Echographie transoesophagienne normale. DIU échocardiographie ouest 5 janvier 2012 Dr Frédéric Rouleau

Echographie transoesophagienne normale. DIU échocardiographie ouest 5 janvier 2012 Dr Frédéric Rouleau Echographie transoesophagienne normale DIU échocardiographie ouest 5 janvier 2012 Dr Frédéric Rouleau Indications Contre-indications Préparation du patient Procédure d introduction de la sonde Déroulement

Plus en détail

Les activités de manutention manuelle peuvent provoquer de nombreux accidents de travail, plus ou moins graves:

Les activités de manutention manuelle peuvent provoquer de nombreux accidents de travail, plus ou moins graves: 1. REGLEMENTATION Code du travail articles R. 4541-1 à R. 4541-11 et R. 4612-7 (décret du 3 septembre 1992 fixant les prescriptions minimales de sécurité et de santé relatives à la manutention manuelle

Plus en détail

APPAREIL RESPIRATOIRE. Département d anatomie Faculté de Médecine René Descartes Université Paris 5

APPAREIL RESPIRATOIRE. Département d anatomie Faculté de Médecine René Descartes Université Paris 5 Vie végétativev APPAREIL RESPIRATOIRE Département d anatomie Faculté de Médecine René Descartes Université Paris 5 APPAREIL RESPIRATOIRE Voies de conduction aérienne: supérieures : Fosses nasales - Olfaction

Plus en détail

Cadre aérien. Table des matières. Partie 1 Préparation physique pour le cadre aérien 1. Préparation pour le porteur 2. Préparation pour le voltigeur

Cadre aérien. Table des matières. Partie 1 Préparation physique pour le cadre aérien 1. Préparation pour le porteur 2. Préparation pour le voltigeur Partie 1 Préparation physique pour le cadre aérien 1. Préparation pour le porteur 2. Préparation pour le voltigeur Partie 2 Techniques de bases au cadre aérien 1/ Position des artistes 1 Porteur 2 Voltigeur

Plus en détail

Formation des sauveteurs secouristes du travail. Aide-mémoire. Sauvetage secourisme du travail

Formation des sauveteurs secouristes du travail. Aide-mémoire. Sauvetage secourisme du travail Formation des sauveteurs secouristes du travail Aide-mémoire Sauvetage secourisme du travail Plan d intervention SST Protéger > Examiner > Moins de trois minutes 2 Faire alerter > Secourir pour agir Dans

Plus en détail

Trachéotomie, déglutition et sevrage respiratoire

Trachéotomie, déglutition et sevrage respiratoire Trachéotomie, déglutition et sevrage respiratoire Olivier Rémy-Néris Myriam Thiebaut CHRU de Brest INSERM U650 olivier.remyneris@chu-brest.fr Synopsis Connaitre les différents types de canules Savoir prendre

Plus en détail

4- Départ : idem Exercice: Dessinez des cercles jambes serrées et jambes écartées. 2 x 10 cercles

4- Départ : idem Exercice: Dessinez des cercles jambes serrées et jambes écartées. 2 x 10 cercles ABDOMINAUX (Entretien) 1- Départ: Allongé sur le dos, jambes fléchies, bras le long du corps. Exercice: Ramener les genoux sur la poitrine en soufflant et en rentrant le ventre. Revenez à la position initiale

Plus en détail

Début de la phase d action. Tenir l arc en haut Épaules basses Bras de corde haut Adapter la main du décocheur

Début de la phase d action. Tenir l arc en haut Épaules basses Bras de corde haut Adapter la main du décocheur Déroulement du mouvement 1. Position Position des pieds Jambes Hanches Buste Tête 2. Main de corde et main d arc Décocheur - main de corde Position main d arc La main a une inclinaison de 45 Les doigts

Plus en détail

Exercices d étirement au travail

Exercices d étirement au travail Pourquoi est-il important de s'étirer? Même si un poste de travail est bien aménagé, des problèmes peuvent survenir si vous n'accordez aucune attention à la façon dont le travail est effectué. Travailler

Plus en détail

Les troubles des fonctions d alimentation : Que faire? Quand et comment?

Les troubles des fonctions d alimentation : Que faire? Quand et comment? R4P Réseau Régional de Rééducation et de Réadaptation Pédiatrique en Rhône-Alpes Les troubles des fonctions d alimentation : Que faire? Quand et comment? Christine RODARIE, orthophoniste, CAMSP en Beaujolais

Plus en détail

La surdité, un handicap qui ne se voit pas

La surdité, un handicap qui ne se voit pas Mme Voisin Marie-José enseignante spécialisée, IES de Langres La surdité, un handicap qui ne se voit pas Et dont on se moque parfois. 1) Quand est-on sourd? Anatomie de l oreille: L oreille est constituée

Plus en détail

L INFO DES INFIRMIERES DU SERVICE MEDICAL. LES LOMBALGIES Manuel d exercices

L INFO DES INFIRMIERES DU SERVICE MEDICAL. LES LOMBALGIES Manuel d exercices L INFO DES INFIRMIERES DU SERVICE MEDICAL LES LOMBALGIES Manuel d exercices GS/ME 03/2009 MANUEL D EXERCICES Le message essentiel à retenir est de RESTER ACTIF, c est le meilleur moyen de prendre en charge

Plus en détail

Exercices de mise en forme avec ballon

Exercices de mise en forme avec ballon Exercices de mise en forme avec ballon 1 Contenu de la présentation 1. 1. Avantages de de l entraînement nement avec ballon 2. 2. Qu est-ce que le le «core training»? 3. Choix du ballon et précautions

Plus en détail

Syndrome du canal carpien

Syndrome du canal carpien Syndrome du canal carpien Dr Xavier Martinache Qu est ce que le syndrome du canal carpien? Le syndrome du canal carpien correspond à une compression d un gros nerf situé dans la paume de votre main :le

Plus en détail

Objectifs. Définition AGIR DEVANT UN MALAISE 28/10/2012

Objectifs. Définition AGIR DEVANT UN MALAISE 28/10/2012 1 AGIR DEVANT UN MALAISE Dr Zouari Abdelaziz CESU 01 SAMU du Nord-Est Objectifs 2 Effectuer des gestes simples pour mettre en confiance la victime et: Luiproposerdesemettreaurepos Écouter ses plaintes

Plus en détail

PROGRAMME D'EXERCICES DESTINÉ AUX PATIENTS SOUFFRANT DE CONTRACTURES MUSCULAIRES Nom du patient

PROGRAMME D'EXERCICES DESTINÉ AUX PATIENTS SOUFFRANT DE CONTRACTURES MUSCULAIRES Nom du patient 10 RÈGLES D'OR POUR ÉVITER LE «MAL DE DOS» PROGRAMME D'EXERCICES DESTINÉ AUX PATIENTS SOUFFRANT DE CONTRACTURES MUSCULAIRES Nom du patient 1. TON DOS TE SUPPORTE, PRENDS-EN SOIN 2. SOLLICITE-LE FRÉQUEMMENT,

Plus en détail

Ergonomie Poste de Travail de Bureau

Ergonomie Poste de Travail de Bureau La prévention santé pour chacun Ergonomie Poste de Travail de Bureau Céline Jouve Ostéopathe Pierre-Jean Gallo CSL42 A l époque, on ne perdait pas de temps avec l ergonomie. POSITION 1. Réglage de la chaise

Plus en détail

Table des matières. Le développement psychomoteur de l enfant, de la naissance à trois ans

Table des matières. Le développement psychomoteur de l enfant, de la naissance à trois ans 2013-2014 Table des matières Devenir référent psychomoteur de sa structure : Développement Psychomoteur : Le développement psychomoteur de l enfant, de la naissance à trois ans La motricité libre et ses

Plus en détail

ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Définition Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015

ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Définition Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015 L arthrose du genou ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015 Définition L arthrose est une maladie dégénérative du cartilage articulaire,

Plus en détail

faisons le point Les vertiges sont, Les vertiges Un défi intéressant Les vertiges sont, avec les céphalées, les maux avec les céphalées,

faisons le point Les vertiges sont, Les vertiges Un défi intéressant Les vertiges sont, avec les céphalées, les maux avec les céphalées, Les vertiges Un défi intéressant Pierre Laplante MD, FRCPC Présenté dans le cadre de la conférence : Les 15 e Journées annuelles du Département de médecine, Université de Montréal, novembre 2006 Les vertiges

Plus en détail

DU soins infirmiers en. Module 10-surveillance postopératoire à court terme

DU soins infirmiers en. Module 10-surveillance postopératoire à court terme DU soins infirmiers en réanimation, SSPI et urgences Module 10-surveillance postopératoire à court terme CRITERES DE SORTIE DE SSPI Critères de sortie SSPI But principal du séjour en SSPI réduire les complications

Plus en détail

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol 3 Le stretching 1. Définition Le stretching, traduction anglaise pour étirement est une technique de préparation du corps, de maintien ou de remise en forme basée sur l amélioration des amplitudes articulaires

Plus en détail

Fractures Et Entorses De La Main, Quelques points Importants!

Fractures Et Entorses De La Main, Quelques points Importants! Fractures Et Entorses De La Main, Quelques points Importants! Quelques chiffres: On estime les accidents de la main à environ 1 400 000 par an en France Dont 620 000 considérés comme grave. 1/3 des accidents

Plus en détail

Questions courantes à l orthodontiste?

Questions courantes à l orthodontiste? Questions courantes à l orthodontiste? Qu est ce que L orthodontie? L orthodontie désigne le réalignement de dents et le correction de l occlusion afin de rétablir l harmonie du visage et la fonction dentaire.

Plus en détail

CANCER OROPHARYNX. Prédominance masculine 3 à 5 fois plus (augmentation du nombre de femmes atteintes, baisse de l âge du diagnostic de plus en plus)

CANCER OROPHARYNX. Prédominance masculine 3 à 5 fois plus (augmentation du nombre de femmes atteintes, baisse de l âge du diagnostic de plus en plus) CANCER OROPHARYNX INTRODUCTION -amygdales++++ -les plus fréquents des cancers des voies aéro-digestives supérieures. ( 30%) -50 70ans, âge moyen diagnostic = 55ans Prédominance masculine 3 à 5 fois plus

Plus en détail

GYMNASTIQUE CYCLE 3 «Consolidation»

GYMNASTIQUE CYCLE 3 «Consolidation» GYMNASTIQUE CYCLE 3 «Consolidation» SOL La situation de référence de cet agrès correspond à la situation d évaluation «évolution» niveau 2 Cycle 2 Situations d apprentissage Il ne s agit bien sûr que de

Plus en détail

PROBLEME DE DOS. I- Pourquoi souffre-t-on?

PROBLEME DE DOS. I- Pourquoi souffre-t-on? PROBLEME DE DOS I- Pourquoi souffre-t-on? Le rachis ou colonne vertébrale se compose de 24 vertèbres (7 cervicales, 12 dorsales et 5 lombaires) séparées entre elles par des joints articulés, les disques

Plus en détail

Quelques exercices pour prévenir le mal de dos

Quelques exercices pour prévenir le mal de dos KINĒ SITHĒ RAPIE DU SPORT Fiche Pratique publiée le 01.10.08 Quelques exercices pour prévenir le mal de dos Par le Docteur Frédéric Maton, médecin du sport. La première étape d une bonne prévention, passe

Plus en détail

Association Francophone de Chirurgie Endocrinienne. Vous allez être opéré de la thyroïde

Association Francophone de Chirurgie Endocrinienne. Vous allez être opéré de la thyroïde 1 Association Francophone de Chirurgie Endocrinienne Note d information au patient Vous allez être opéré de la thyroïde La thyroïde est située sur le devant du cou. Elle monte et redescend lorsqu'on avale.

Plus en détail

NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS. Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS

NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS. Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS Le mal de dos s améliore en bougeant Ce que vous devez savoir En général, le mal de dos n est pas causé par

Plus en détail

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron?

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? ÉTIREMENTS Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives, quels que soient l âge et le niveau

Plus en détail

La technique en 7 étapes. Déroulement du mouvement. ASTA Association Suisse de Tir à l Arc. Conseil des entraîneurs

La technique en 7 étapes. Déroulement du mouvement. ASTA Association Suisse de Tir à l Arc. Conseil des entraîneurs Déroulement du mouvement 1. Position Position des pieds Jambes Hanches Buste Tête 2. Bras d arc Main d arc Point de pression Coude Bras de l arc Epaule 3. Bras de corde Prise de corde Position des doigts

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE Réseau Cadences d Agglopolys

PROJET PEDAGOGIQUE Réseau Cadences d Agglopolys PROJET PEDAGOGIQUE Réseau Cadences d Agglopolys Les écoles de musique qui constituent la réseau Cadences dispensent un enseignement musical diversifié incluant l ensemble des expressions artistiques de

Plus en détail

Il s'agit d'un exercice de base permettant de travailler et développer les muscles pectoraux en largeur. Ce mouvement est appelé : écarté latéral.

Il s'agit d'un exercice de base permettant de travailler et développer les muscles pectoraux en largeur. Ce mouvement est appelé : écarté latéral. Musculation : Pectoraux Muscles sollicités : Grand et petit pectoral, deltoïde Ce que vous devez faire : Il s'agit d'un exercice de base permettant de travailler et développer les muscles pectoraux en

Plus en détail

A ce stade tout est réversible, vous pouvez retrouver une bonne santé gingivale avec un détartrage et une bonne hygiène dentaire.

A ce stade tout est réversible, vous pouvez retrouver une bonne santé gingivale avec un détartrage et une bonne hygiène dentaire. L'atteinte des gencives et de l'os et est une affection qui évolue à bas bruits et ne se manifeste pour le patient que lorsque le mal est déjà fait. Ces pathologies proviennent de la prolifération bactérienne.

Plus en détail

Les troubles de la déglutition et leur prise en charge

Les troubles de la déglutition et leur prise en charge Les troubles de la déglutition et leur prise en charge V. Woisard-Bassols G.Soriano Unité de la voix et de la déglutition Service ORL et CCF Hôpital LARREY CHU de TOULOUSE VW+SCoM Les causes Maladie Infectieuses

Plus en détail

Comment communiquer avec des personnes présentant des difficultés d élocution et/ou de communication?

Comment communiquer avec des personnes présentant des difficultés d élocution et/ou de communication? Comment communiquer avec des personnes présentant des difficultés d élocution et/ou de communication? Solenn Bocoyran Orthophoniste Service de Rééducation Neurologique CH Aunay sur Odon AG de l AFTC -

Plus en détail

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture 148 l e x a m e n m u s c u l o s q u e l e t t i q u e I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE Faites les exercices suivants au moins 2 fois par jour, tous les jours. Faites l effort de maintenir une

Plus en détail

TP : La voix, de sa création à sa reconnaissance

TP : La voix, de sa création à sa reconnaissance TP : La voix, de sa création à sa reconnaissance Mots-clés : Voix, Acoustique physiologique, Reconnaissance vocale I. Comment la voix se crée-t-elle? I.1. Etude documentaire Doc 1 Le corps humain, un instrument

Plus en détail

Cours formation théorique

Cours formation théorique Programme du cours de premier cycle Cours formation théorique Anatomie, physiologie, biologie, pathologie Bases de la biologie 1. Qu est-ce que la vie 2. Organisation d un être humain 3. Plans du corps

Plus en détail

Quelques règles de description des mouvements

Quelques règles de description des mouvements Introduction 1 9 Quelques règles de description des mouvements Dans ce livre, tout autant que de voix, il sera souvent question de mouvement. Nommer et décrire les mouvements est une tâche complexe, car

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MÉTIERS DE LA PIERRE

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MÉTIERS DE LA PIERRE MÉMO SANTÉ MÉTIERS DE LA PIERRE CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail

Les points techniques fondamentaux

Les points techniques fondamentaux Les points techniques fondamentaux Module complémentaire arc à poulies Septembre 2011 1 1- La posture Les axes verticaux et horizontaux Les incidences techniques de l allonge Les incidences techniques

Plus en détail

VOTRE SÉANCE D ÉTIREMENTS:

VOTRE SÉANCE D ÉTIREMENTS: VOTRE SÉANCE D ÉTIREMENTS: Les étirements: une étape dans votre entraînement. Ils s intègreront au retour de toutes vos sorties et pourront même être pratiqués lors de vos journées de repos sans échauffement

Plus en détail

ACROSPORT. L acrosport permet à l élève d assumer différents rôles et / ou de choisir un rôle :

ACROSPORT. L acrosport permet à l élève d assumer différents rôles et / ou de choisir un rôle : ACROSPORT Définition : Activité collective de productions de formes en groupe dans la perspective de créer une composition basée sur les effets visuels afin d être vue, appréciée et de produire un étonnement.

Plus en détail

Cancers de l hypopharynx

Cancers de l hypopharynx Cancers de l hypopharynx A- GENERALITES 1) Epidémiologie Cancer fréquent et de pronostic grave du fait de son évolution insidieuse et de son caractère lymphophile. C est quasiment toujours un carcinome

Plus en détail

LES 5 ETIREMENTS ESSENTIELS 1 L ANGLE DROIT PRECAUTIONS VARIANTES + VARIANTES

LES 5 ETIREMENTS ESSENTIELS 1 L ANGLE DROIT PRECAUTIONS VARIANTES + VARIANTES I LES 5 ETIREMENTS ESSENTIELS 1 L ANGLE DROIT PRECAUTIONS Debout, pieds écartés, bâtons posés loin devant. Inclinez le corps en avant en maintenant le dos droit, jusqu à l horizontale si possible. Cherchez

Plus en détail

et Mon programme d exercices de renforcement Musculaire

et Mon programme d exercices de renforcement Musculaire et Mon programme d exercices de renforcement Musculaire pour une efficacité optimale et des Muscles en pleine forme P pour maintenir mon capital muscle P pour prévenir la fonte musculaire P pour garder

Plus en détail

BAROTRAUMATISMES N4 PLAN Introduction : barotraumatisme = accident lié à la pression

BAROTRAUMATISMES N4 PLAN Introduction : barotraumatisme = accident lié à la pression - 1 - BAROTRAUMATISMES N4 PLAN Introduction : barotraumatisme = accident lié à la pression I Rappels 1. Mariotte PV=constante 2. mécanisme des barotraumatismes changement rapide de profondeur 3. localisations

Plus en détail

De quoi parle-t-on? :

De quoi parle-t-on? : 1 + De quoi parle-t-on? : impossible. Selon l agence européenne pour la sécurité et la santé au travail, le stress professionnel survient lorsque : «il y a un déséquilibre entre la perception qu une personne

Plus en détail

RAPPELS. Franck Marmouset 2015 CHU Tours 1

RAPPELS. Franck Marmouset 2015 CHU Tours 1 RAPPELS Franck Marmouset 2015 CHU Tours 1 TEMPS ORAL MANIPULATION PUIS INITIATION D après EMC Franck Marmouset 2015 CHU Tours 2 TEMPS PHARYNGE PROPULSION OUVERTURE DU SSO D après EMC Franck Marmouset 2015

Plus en détail

INFORMATION SUR LA HERNIE HIATALE

INFORMATION SUR LA HERNIE HIATALE INFORMATION SUR LA HERNIE HIATALE Objectifs de ce document : Vous expliquer l intervention Vous informer sur les risques de cette chirurgie Répondre aux principales questions que vous pouvez vous poser.

Plus en détail

LE SYSTEME NERVEUX EN PLONGEE

LE SYSTEME NERVEUX EN PLONGEE LE SYSTEME NERVEUX EN PLONGEE Dans les prérogatives du niveau 4 figure la possibilité d amener des plongeurs jusqu à la zone lointaine. Sur un plan de la sécurité, cela requiert de nouvelles contraintes.

Plus en détail

Séance de Yoga : les abdominaux (niveau intermédiaire)

Séance de Yoga : les abdominaux (niveau intermédiaire) Séance de Yoga : les abdominaux (niveau intermédiaire) Durée: 25 à 40 min. Voici une séance de Yoga, pour pratiquer à la maison. Cette séance propose un travail abdominal complet et la stimulation de l

Plus en détail

Fiche AP5 - Les étirements :

Fiche AP5 - Les étirements : Fiche AP5 - Les étirements : pourquoi faut-il s étirer quand on fait du sport? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien

Plus en détail

son dos Pantone orange 136 C Pantone blau 280 C Pantone orange 122 U Pantone blau 280 U Orange Magenta: 30 % Yellow: 80 %

son dos Pantone orange 136 C Pantone blau 280 C Pantone orange 122 U Pantone blau 280 U Orange Magenta: 30 % Yellow: 80 % Entretenir son dos Pantone orange 136 C Pantone blau 280 C Pantone orange 122 U Pantone blau 280 U Orange Magenta: 30 % Yellow: 80 % Blau Cyan: 100 % Magenta: 85 % Entretenir son dos Ce miniguide est

Plus en détail