BASES DE DONNÉES RELATIONNELLES Introduction. Christine Bonnet sources : divers et

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BASES DE DONNÉES RELATIONNELLES Introduction. Christine Bonnet sources : divers et"

Transcription

1 I BASES DE DONNÉES RELATIONNELLES Introduction Christine Bonnet sources : divers et

2 Cycle de vie du développement d un système Stratégie et Analyse Conception Prototypage Documentation Transition Production I-2 Christine Bonnet sources : divers et

3 HISTORIQUE PREMIÈRES GÉNÉRATIONS DE SGBD 1 ère GÉNÉRATION : Conception Niveau Opérationnel SGBD Hiérarchique et Réseau (CODASYL) Exemples : IMS, IDSII, IDMS, etc. 2 ème GÉNÉRATION : Conception Niveau Opérationnel SGBD Relationnel (Concept Mathématique de Relations) Exemples : ORACLE, SYBASE, ACCESS, INGRES, INFORMIX, etc. SGBD conçus au départ pour des applications classiques de gestion. I-3 Christine Bonnet sources : divers et

4 BASES DE DONNÉES AVANCÉES : TROISIÈME GÉNÉRATION 3 ème GÉNÉRATION : Conception : 1980 Niveau opérationnel : OBJECTIFS : Lever les limites des SGBDR Augmenter la puissance de calcul des LMD Augmenter la richesse sémantique des modèles de BD APPROCHES IMPORTANTES : Les BD Relationnelles Objets (ORACLE V.8i) Les BD déductives I-4 Christine Bonnet sources : divers et

5 Concept de Base de Données Relationnelles Dr. E. F. Codd proposa le modèle relationnel en Base pour un Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles (SGBDR). Le modèle relationnel consiste en: Collection d objets ou de relations Ensemble d opérateurs pour agir sur les relations L intégrité des données pour l exactitude et la cohérence I-5 Christine Bonnet sources : divers et

6 BASES DE DONNÉES RELATIONNELLES : RAPPELS CARACTÉRISTIQUES Stockage et gestion de gros volumes de données Bases de données Gros volumes de données Données persistantes partagées Technologies : recherche efficace mises à jour fiables Requêtes Efficacité de l accès Contraintes Accès à des données - persistantes, - partagées, - résistantes aux pannes, - pouvant être accédées et mises à jour de façon concurrente par d autres applications. Exprimées dans le langage de définition de données. Langage de définition et de manipulation de données orienté utilisateurs : SQL. I-6 Christine Bonnet sources : divers et

7 Définition d une Base de Données Relationnelle Une BD relationnelle est une collection de relations ou de tables bi-dimensionnelles BD Nom de table : EMP EMPNO ENAME JOB DEPTNO 7839 KING PRESIDENT BLAKE MANAGER CLARK MANAGER JONES MANAGER Nom de table : DEPT DEPTNO DNAME LOC ACCOUNTING NEW YORK RESEARCH DALLAS SALES CHICAGO OPERATIONS BOSTON I-7 Christine Bonnet sources : divers et

8 Stockage des données sur différents médias SALGRADE GRADE LOSAL HISAL DEPT DEPTNO DNAME LOC ACCOUNTING NEW YORK RESEARCH DALLAS SALES CHICAGO OPERATIONS BOSTON Feuille de calcul électronique Classeur Base de données I-8 Christine Bonnet sources : divers et

9 STRUCTURE RELATIONNELLE CONCEPTS DE BASE DU MODÈLE RELATIONNEL Domaine : ensemble de valeurs. Exemples : Domaine produits = {aspirine, alcool, vitamine, } Domaine D1 = ensemble des entiers. Attribut : variable prenant ses valeurs dans un domaine. Exemple : l'attribut "n représentant" prend ses valeurs dans D1. Relation : une relation R sur un ensemble d'attributs U={A1, A2,, An} de domaines respectifs D1, D2,, Dn est un sous-ensemble du produit cartésien D1 D2... Dn. Exemple : commande(n commande, date commande, date livraison, n client). I-9 Christine Bonnet sources : divers et

10 STRUCTURE RELATIONNELLE Terminologie : Chaque ligne d'une relation (table) est appelée n-uplet ou tuple. L'ordre d'une relation est le nombre d'attributs (de colonnes) de la relation. La cardinalité d'une relation est le nombre de tuples de la relation. I-10 Christine Bonnet sources : divers et

11 Terminologie des BD relationnelles EMPNO ENAME JOB MGR HIREDATE SAL COMM DEPTNO KING PRESIDENT 17-NOV BLAKE MANAGER MAY CLARK MANAGER JUN JONES MANAGER APR MARTIN SALESMAN SEP ALLEN SALESMAN FEB TURNER SALESMAN SEP JAMES CLERK DEC WARD SALESMAN FEB FORD ANALYST DEC SMITH CLERK DEC SCOTT ANALYST DEC ADAMS CLERK JAN MILLER CLERK JAN I-11 Christine Bonnet sources : divers et

12 STRUCTURE RELATIONNELLE Dépendance Fonctionnelle (DF) : exprime une contrainte. Soit X et Y deux sous-ensembles d'attributs de l'ensemble des attributs d'une relation R, il existe une dépendance fonctionnelle de X vers Y, notée X Y, si pour une valeur donnée à chaque attribut de X, il correspond au plus une valeur pour chaque attribut de Y. lorsque 2 n-uplets ont les mêmes valeurs pour les attributs de X, ils ont les mêmes valeurs sur les attributs de Y. Exemple : n commande date commande, date livraison, n client. I-12 Christine Bonnet sources : divers et

13 STRUCTURE RELATIONNELLE Type de dépendance fonctionnelle : quelconque. élémentaire : U : ensemble d'attributs X, Y U, X Y est élémentaire X' X tel que X' Y Exemple : n commande, n produit n client, n'est pas élémentaire. directe : X, Y U, X Y est directe Z U tel que X Z et Z Y. Exemple : n commande n client n client nom client n commande nom client, n'est pas directe. I-13 Christine Bonnet sources : divers et

14 STRUCTURE RELATIONNELLE Clé candidate, clé primaire, clé étrangère : Une clé candidate est un sous-ensemble minimal d'attributs tel qu'il existe une dépendance fonctionnelle de ce sous-ensemble vers tout autre attribut de la relation. Une clé primaire est une des clés candidate (exemple : n commande). Une clé étrangère est un ensemble d'attributs, clé primaire d'une autre relation (exemple : n client dans la table commande). Contraintes : D'unicité de la clé : il ne peut exister deux n-uplets ayant la même valeur pour une occurrence de relation. D'intégrité référentielle : toute valeur d'une clé étrangère dans une relation doit exister dans une autre relation comme valeur de clé primaire (exemple : toute valeur de n client dans la table commande doit exister dans la table client). D'entité : tout attribut participant à une clé primaire ne doit pas avoir de valeur nulle. I-14 Christine Bonnet sources : divers et

15 STRUCTURE RELATIONNELLE Forme normale d'une relation : 1FN : tous les attributs sont simples et la relation possède une clé primaire. 2FN : 1FN et tous les attributs non clé sont en DF élémentaire avec la clé. 3FN : 2FN et tous les attributs non clé sont en DF directe avec la clé. I-15 Christine Bonnet sources : divers et

16 Modèles de données Modèle du système dans l esprit du client Modèle EA du modèle du client Modèle de tables du modèle EA Serveur Tables sur disques I-16 Christine Bonnet sources : divers et

17 Modèle EA Création d un diagramme EA correspondant aux spécifications EMPLOYEE #* number * name o job title assigned to DEPARTMENT #* number * name o location Scénario... Attribuer un ou plusieurs employés à un département Quelques départements n ont pas encore d employé... I-17 Christine Bonnet sources : divers et

18 Lier plusieurs tables Chaque ligne dans une table est identifiée de façon unique par une clé primaire. Vous pouvez lier logiquement des données de plusieurs tables en utilisant les clés étrangères Nom de la table : EMP Nom de la table : DEPT EMPNO ENAME JOB DEPTNO 7839 KING PRESIDENT BLAKE MANAGER CLARK MANAGER JONES MANAGER 20 DEPTNO DNAME LOC 10 ACCOUNTING NEW YORK 20 RESEARCH DALLAS 30 SALES CHICAGO 40 OPERATIONS BOSTON Clé primaire Clé étrangèrere Clé primaire I-18 Christine Bonnet sources : divers et

19 Communiquer avec un SGBDR en utilisant SQL Un ordre SQL est entré SQL> SQL> SELECT SELECT loc loc 2 2 FROM FROM dept; dept; L ordre est envoyé à la BD BD Les données sont affichées LOC LOC NEW NEW YORK YORK DALLAS DALLAS CHICAGO CHICAGO BOSTON BOSTON I-19 Christine Bonnet sources : divers et

20 SGBDR Serveur Tables utilisateur Dictionnaire des données I-20 Christine Bonnet sources : divers et

21 Solution Oracle Complète Applications Oracle Developer Finance Fabrication Oracle Designer Discoverer SQL PL/SQL SQL* Plus Oracle 8/9/10 Database Dictionnaire des données Tables de données I-21 Christine Bonnet sources : divers et

22 ORDRES SQL SELECT INSERT UPDATE DELETE CREATE ALTER DROP RENAME TRUNCATE COMMIT ROLLBACK SAVEPOINT GRANT REVOKE Recherche de données Langage de manipulation de données (DML) Langage de définition d de Données (DDL) Contrôle des transactions Langage de contrôle des données (DCL) I-22 Christine Bonnet sources : divers et

23 Tables Utilisées dans le Cours EMP EMPNO ENAME JOB MGR HIREDATE SAL COMM DEPTNO KING PRESIDENT 17-NOV BLAKE MANAGER MAY CLARK MANAGER JUN JONES MANAGER APR MARTIN SALESMAN SEP ALLEN SALESMAN FEB TURNER SALESMAN SEP JAMES CLERK DEC DEPTNO 7521 WARD SALESMAN FEB DNAME LOC FORD ANALYST DEC SALGRADE SMITH CLERK DEC ACCOUNTING NEW YORK GRADE LOSAL HISAL SCOTT ANALYST DEC RESEARCH DALLAS ADAMS CLERK JAN SALES CHICAGO MILLER CLERK JAN OPERATIONS BOSTON DEPT I-23 Christine Bonnet sources : divers et

24 Interaction entre SQL and SQL*Plus SQL Statements Buffer SQL Statements SQL*Plus Server SQL*Plus Commands Formatted Report Query Results I-24 Christine Bonnet sources : divers et

25 Ordres SQL / Commandes SQL*Plus SQL Un langage Standard ANSI Mots clés s : pas d abréviation Les ordres manipulent des définitions d de données et de tables de la base de données SQL*Plus Un environnement Propriété d Oracle Abréviation possible des mots clés Les commandes ne permettent pas la manipulation des valeurs de la base de données. SQL statements SQL buffer SQL*Plus commands SQL*Plus buffer I-25 Christine Bonnet sources : divers et

26 Aperçu de SQL*Plus Ouvrir une session SQL*Plus. Décrire la structure de la table. Éditer vos ordres SQL. Exécuter SQL à partir de SQL*Plus. Sauvegarder des ordres SQL dans des fichiers et ajouter des ordres SQL aux fichiers. Exécuter des fichiers sauvegardés. Charger des commandes à partir d un fichier vers un buffer pour les éditer. I-26 Christine Bonnet sources : divers et

27 Se connecter à SQL*Plus A partir de l environnement l Windows : INVITE ANTOINEBERMON INVITE ANTOINEBERMON Lyon Lyon A partir d une d ligne de commande: connect [username[/password database]]] I-27 Christine Bonnet sources : divers et

28 Afficher la structure des tables Commande SQL*Plus : DESCRIBE DESC[RIBE] tablename I-28 Christine Bonnet sources : divers et

29 Afficher la structure des tables SQL> DESCRIBE dept Name Null? Type DEPTNO NOT NULL NUMBER(2) DNAME VARCHAR2(14) LOC VARCHAR2(13) I-29 Christine Bonnet sources : divers et

30 Commandes d édition de SQL*Plus A[PPEND] text C[HANGE] / old / new C[HANGE] / text / CL[EAR] BUFF[ER] DEL DEL n DEL m n I-30 Christine Bonnet sources : divers et

31 Commandes d édition de SQL*Plus I[NPUT] I[NPUT] text L[IST] L[IST] n L[IST] m n R[UN] n n text 0 text I-31 Christine Bonnet sources : divers et

32 Commandes de fichiers de SQL*Plus SAVE filename GET filename START filename EDIT filename SPOOL filename I-32 Christine Bonnet sources : divers et

33 EXEMPLE SQL> ed exo1 -- sauvegarde sur le compte personnel -- tests SQL> sta exo1 -- modification de exo1 SQL> ed -- ou Fichier-Ouvrir -- impression des résultats r dans un fichier SQL> spo exo1imp -- exécution de exo1 SQL> spo off I-33 Christine Bonnet sources : divers et

TIS1. Bases de Données EMP(EMPNO, ENAME, JOB, MGR, HIREDATE, SAL, COMM, DEPTNO) : numéro du chef hiérarchique

TIS1. Bases de Données EMP(EMPNO, ENAME, JOB, MGR, HIREDATE, SAL, COMM, DEPTNO) : numéro du chef hiérarchique TIS1 Bases de Données Soit les relations suivantes EMP(EMPNO, ENAME, JOB, MGR, HIREDATE, SAL, COMM, DEPTNO) Avec EMPNO NUMBER(4) ENAME CHAR(10) JOB CHAR(9) MGR NUMBER(4) HIREDATE DATE SAL NUMBER(7,2) COMM

Plus en détail

Polytech Grenoble - TIS3. Bases de Données - TP 2 MISE EN PLACE DE LA BASE. 2. Saisissez votre mot de passe suivi d un retour de chariot.

Polytech Grenoble - TIS3. Bases de Données - TP 2 MISE EN PLACE DE LA BASE. 2. Saisissez votre mot de passe suivi d un retour de chariot. Polytech Grenoble - TIS3 Bases de Données - TP 2 MISE EN PLACE DE LA BASE 1. Connectez vous avec un shell distant sur le serveur faisant tourner la base oracle : ssh usernameagalan@im2ag-oracle.e.ujf-grenoble.fr

Plus en détail

Le Langage SQL version Oracle

Le Langage SQL version Oracle Université de Manouba École Supérieure d Économie Numérique Département des Technologies des Systèmes d Information Le Langage SQL version Oracle Document version 1.1 Mohamed Anis BACH TOBJI anis.bach@isg.rnu.tn

Plus en détail

Chapitre 2 La sélection simple

Chapitre 2 La sélection simple 2.1 La sélection simple Chapitre 2 La sélection simple La requête SELECT nous permet d'extraire des données à partir d'une base de données. La clause SELECT est suivie d'une ou de plusieurs colonnes, ce

Plus en détail

Module M2104 Compte rendu du TP N 3 : Les requêtes en BD

Module M2104 Compte rendu du TP N 3 : Les requêtes en BD Module M2104 Compte rendu du TP N 3 : Les requêtes en BD 1 Sommaire I Introduction...3 II Sujet...3 III Modélisation...3 IV Création de tables...4 V Remplissage des tables...5 VI Requêtes...10 VII Conclusion...14

Plus en détail

Les Déclencheurs ORACLE

Les Déclencheurs ORACLE Les Déclencheurs ORACLE Un déclencheur est un bloc PL/SQL associé à une vue ou une table, qui s'exécutera lorsqu'une instruction du langage de manipulation de données (DML) sera exécutée L'avantage principal

Plus en détail

Mostafa Hanoune. Interactions avec le Serveur Oracle

Mostafa Hanoune. Interactions avec le Serveur Oracle 3 Interactions avec le Serveur Oracle Objectifs A la fin de ce chapitre, vous saurez : Ecrire une instruction SELECT en PL/SQL Déclarer le type de données et la taille d une variable PL/SQL dynamiquement

Plus en détail

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 SQL Sommaire : COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE MANIPULATION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE CONTROLE TRANSACTIONNEL... 2 COMMANDES DE REQUETE DE DONNEES... 2 COMMANDES

Plus en détail

Oracle : Triggers (déclencheurs)

Oracle : Triggers (déclencheurs) Oracle : Triggers (déclencheurs) Déclencheur (Trigger) Traitement implicite déclenché par un événement (INSERT/UPDATE/DELETE) Utilisé souvent pour implémenter des règles de gestion complexes Un trigger

Plus en détail

-Les Vues, Les Déclencheurs, Les vues matérialisées. et Les Clichés-

-Les Vues, Les Déclencheurs, Les vues matérialisées. et Les Clichés- -Les Vues, Les Déclencheurs, Les vues matérialisées et Les Clichés- Les vues : 1. Définition et intérêts : Une Vue est une table logique pointant sur une ou plusieurs tables ou vues et ne contient physiquement

Plus en détail

Manuel D utilisation de SQL*Plus

Manuel D utilisation de SQL*Plus Manuel D utilisation de SQL*Plus 1 Lancer Oracle et SQL Plus se déconnecter, puis sortir Pour lancer le client Oracle, aller dans démarrer et faire : Oracle - OraHome 10g / Application Development / SQL

Plus en détail

TP 1 Bases de Données Prise en main d Oracle L3 Informatique Université d Aix-Marseille

TP 1 Bases de Données Prise en main d Oracle L3 Informatique Université d Aix-Marseille TP 1 Bases de Données Prise en main d Oracle L3 Informatique Université d Aix-Marseille 1 Prise en main de SQLplus Oracle est un SGBD Relationnel muni de nombreuses fonctionnalités (celles classiques des

Plus en détail

Chapitre 7 Le Langage de Définition de Données

Chapitre 7 Le Langage de Définition de Données Chapitre 7 Le Langage de Définition de Données Jusque là, nous avons réalisé toutes les interrogations possibles sur les données, sans pour autant savoir comment gérer leurs structures. Dans ce chapitre,

Plus en détail

Oracle : Triggers (déclencheurs) extrait d'un cours (Lille)

Oracle : Triggers (déclencheurs) extrait d'un cours (Lille) Oracle : Triggers (déclencheurs) Déclencheur (Trigger) Il s'agit d'un traitement implicite déclenché par un événement Utilisé pour implémenter des règles de gestion complexes et pour étendre les règles

Plus en détail

Déclencheurs Bases de Données TRIGGER. C. Bonnet // R. Chapuis Cours PL/SQL d après cours ORACLE - OAI

Déclencheurs Bases de Données TRIGGER. C. Bonnet // R. Chapuis Cours PL/SQL d après cours ORACLE - OAI Déclencheurs Bases de Données TRIGGER C. Bonnet // R. Chapuis Cours PL/SQL d après cours ORACLE - OAI Généralités Un déclencheur est un traitement (sous forme de bloc PL/SQL) qui s exécute automatiquement

Plus en détail

SYSTEMES D INFORMATION & BASES DE DONNEES

SYSTEMES D INFORMATION & BASES DE DONNEES PLAN DU COURS Rappel sur SGBD : définitions, modèles Fondements théoriques du modèle relationnel Concepts pour la définition et l intégrité des données langage SQL Concepts pour la manipulation des données

Plus en détail

Initiation à SQL. Le langage de communication avec une base de données relationnelles. Application avec PostgreSQL. Nathalie Camelin 2011/2012

Initiation à SQL. Le langage de communication avec une base de données relationnelles. Application avec PostgreSQL. Nathalie Camelin 2011/2012 Initiation à SQL Le langage de communication avec une base de données relationnelles Application avec PostgreSQL Nathalie Camelin 2011/2012 Université du Maine Institut Claude Chappe D'après Levy Estève

Plus en détail

Le langage de requêtes

Le langage de requêtes 1. La base de données...2 2. L algèbre relationnelle...3 2.1. La projection... 3 2.2. La sélection (ou restriction)... 3 2.3. La jointure... 4 2.4. L union... 4 2.5. L intersection... 5 2.6. La différence...

Plus en détail

TP5. Compte-rendu de TP Administration BD Filière 3 : " Systèmes d'information et Aide à la décision " Présenté par : Samia ARIBA & Mathieu BRUNOT

TP5. Compte-rendu de TP Administration BD Filière 3 :  Systèmes d'information et Aide à la décision  Présenté par : Samia ARIBA & Mathieu BRUNOT Institut Supérieur d'informatique de Modélisation et de leurs Applications 24, Avenue des Landais BP 10 125 63 173 AUBIERE cedex. Compte-rendu de TP Administration BD Filière 3 : " Systèmes d'information

Plus en détail

Oracle Database 11g : Les fondamentaux des langages SQL et PL/SQL

Oracle Database 11g : Les fondamentaux des langages SQL et PL/SQL Oracle University Appelez-nous: +33 (0) 1 57 60 20 81 Oracle Database 11g : Les fondamentaux des langages SQL et PL/SQL Durée: 5 Jours Description Ce cours vous permettra d acquérir les principes fondamentaux

Plus en détail

11. MySQL. Cours Web. MySQL. 11. MySQL. 11. MySQL. Structured Query Language. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie

11. MySQL. Cours Web. MySQL. 11. MySQL. 11. MySQL. Structured Query Language. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie Cours Web Lionel Seinturier Université Pierre & Marie Curie Lionel.Seinturier@lip6.fr Structured Query Language Langage de manipulation des données stockées dans une base de données interrogation/insertion/modification/suppression

Plus en détail

INSIA Bases de données ORACLE 2 SELECT avancé SQL*Plus SQL Developper

INSIA Bases de données ORACLE 2 SELECT avancé SQL*Plus SQL Developper INSIA Bases de données ORACLE SELECT avancé SQL*Plus SQL Developper http://st-curriculum.oracle.com/tutorial/dbxetutorial/index.htm http://st-curriculum.oracle.com/ http://www.oracle.com/ Bertrand LIAUDET

Plus en détail

M2106 : Programmation et administration des bases de données

M2106 : Programmation et administration des bases de données Dernière version http://www.irit.fr/~guillaume.cabanac/enseignement/m2106/cm2.pdf M2106 : Programmation et administration des bases de données Cours 2/6 LDD, LMD & LCT Guillaume Cabanac guillaume.cabanac@univ-tlse3.fr

Plus en détail

SQL : Origines et Evolutions

SQL : Origines et Evolutions SQL : Origines et Evolutions SQL est dérivé de l'algèbre relationnelle et de SEQUEL Il a été intégré à SQL/DS, DB2, puis ORACLE, INGRES, Il existe trois versions normalisées, du simple au complexe : SQL1

Plus en détail

Introduction. 1. Une base de données : 2. Un SGBD :

Introduction. 1. Une base de données : 2. Un SGBD : Le modèle Entité-Association Introduction Les bases de données ont pris une place importante en informatique, et particulièrement dans le domaine de la gestion. L étude des bases de données a conduit au

Plus en détail

Les bases de données

Les bases de données Les bases de données Introduction aux fonctions de tableur et logiciels ou langages spécialisés (MS-Access, Base, SQL ) Yves Roggeman Boulevard du Triomphe CP 212 B-1050 Bruxelles (Belgium) Idée intuitive

Plus en détail

APERÇU sur l outil SQLPLUS d Oracle. - SQL : permet de stocker, modifier, supprimer, retrouver des données stockées dans le SGBD.

APERÇU sur l outil SQLPLUS d Oracle. - SQL : permet de stocker, modifier, supprimer, retrouver des données stockées dans le SGBD. APERÇU sur l outil SQLPLUS d Oracle 1. Généralités ORACLE : Système de Gestion de Bases de Données relationnel Dispose de plusieurs outils dont SQLPLUS. SQLPLUS = outil d Oracle qui permet : - d utiliser

Plus en détail

Le modèle relationnel. 8Les structures de données 8Les règles d intégrité structurelle 8L algèbre relationnelle

Le modèle relationnel. 8Les structures de données 8Les règles d intégrité structurelle 8L algèbre relationnelle Le modèle relationnel 8Les structures de données 8Les règles d intégrité structurelle 8L algèbre relationnelle Le modèle relationnel Inventé par E. F. Codd en 1970 Fondé sur la théorie mathématique des

Plus en détail

SQL Les fondamentaux du langage (2ième édition)

SQL Les fondamentaux du langage (2ième édition) Introduction 1. Un peu d'histoire 11 2. Les normes SQL 12 3. Description rapide du modèle relationnel 14 3.1 Principaux concepts du modèle relationnel 15 3.2 Principales règles 16 4. Les opérateurs en

Plus en détail

1.1/Architecture des SGBD Les architectures physiques de SGBD sont très liées au mode de répartition.

1.1/Architecture des SGBD Les architectures physiques de SGBD sont très liées au mode de répartition. LP Informatique(DA2I), F7 : Administration Système, Réseaux et Base de données 15/11/2007, Enseignant : M. Nakechbnadi, mail : nakech@free.fr Première parie : Administration d une BD Chapitre 1 : Architecture

Plus en détail

2011 Hakim Benameurlaine 1

2011 Hakim Benameurlaine 1 Table des matières 1 PRÉSENTATION DE TSQL... 2 1.1 Historique... 2 1.2 Les différents types d instructions... 2 1.2.1 Langage de Définition des Données... 2 1.2.2 Langage de Manipulation des Données...

Plus en détail

Bases de données - Introduction

Bases de données - Introduction Bases de données - Introduction Serge Abiteboul INRIA April 3, 2009 Serge Abiteboul (INRIA) Bases de données - Introduction April 3, 2009 1 / 29 Contact Serge Abiteboul I.N.R.I.A., Saclay, Ile de France

Plus en détail

Oracle Database: Introduction to SQL NOUVEAU

Oracle Database: Introduction to SQL NOUVEAU Oracle University Appelez-nous: 1.800.529.0165 Oracle Database: Introduction to SQL NOUVEAU Durée: 5 Jours Description Le cours "Oracle Database: Introduction to SQL" explique comment écrire des sous-requêtes,

Plus en détail

Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données

Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données Objets d une base de données Dans un schéma Tables, vues Index, clusters, séquences, synonymes Packages, procédures, fonctions, déclencheurs

Plus en détail

Python: Manipulation d Informations 02/05/2013

Python: Manipulation d Informations 02/05/2013 Python: Manipulation d Informations 02/05/2013 Sommaire 1. Introduction 2. Bases de données 3. Systèmes de gestion de bases de données 4. Grammaire SQL 5. Python et les bases de données : le module «SQLite»

Plus en détail

CHAPITRE 1 ARCHITECTURE BASES DE DONNÉES AVANCÉES 2014-2015 20/10/2014. Université des sciences et de la Technologie Houari Boumediene USTHB Alger

CHAPITRE 1 ARCHITECTURE BASES DE DONNÉES AVANCÉES 2014-2015 20/10/2014. Université des sciences et de la Technologie Houari Boumediene USTHB Alger Université des sciences et de la Technologie Houari Boumediene USTHB Alger Département d Informatique BASES DE DONNÉES AVANCÉES 2014-2015 RESPONSABLES M. KAMEL BOUKHALFA (SII CHAPITRE 1 ARCHITECTURE 1

Plus en détail

Oracle Database 10g: Les fondamentaux du langage SQL I

Oracle Database 10g: Les fondamentaux du langage SQL I Oracle University Appelez-nous: +33 (0) 1 57 60 20 81 Oracle Database 10g: Les fondamentaux du langage SQL I Durée: 3 Jours Description Ce cours offre aux étudiants une introduction à la technologie de

Plus en détail

2.Créer les pages PHP pour consulter et mettre à jour la table annuaire

2.Créer les pages PHP pour consulter et mettre à jour la table annuaire Université Nice Sophia Antipolis 2007-2008 LPSIL UE SIL-TC3-P1 Module: OSI, INTERNET ET PROGRAMMATION WEB TP 5 Annexe- Utilisation d ORACLE Objectif : Base de Donnée sous ORACLE et PHP Correction : la

Plus en détail

Langage d interrogation des Données LID Opérateurs ensemblistes et sousinterrogation

Langage d interrogation des Données LID Opérateurs ensemblistes et sousinterrogation Année universitaire 2016/2017 LFIG 2 Langage d interrogation des Données LID Opérateurs ensemblistes et sousinterrogation Fahmi Ben Rejab 1 Les opérateurs ensemblistes Les opérateurs ensemblistes permettent

Plus en détail

Bases de Données. SQL: Définition

Bases de Données. SQL: Définition Université Mohammed V- Agdal Ecole Mohammadia d'ingénieurs Rabat Bases de Données Mr N.EL FADDOULI 2014-2015 SQL: Définition Structured Query Langage(SQL): - Langage g de base dans les SGBD - Langage de

Plus en détail

Introduction aux bases de données relationnelles

Introduction aux bases de données relationnelles Formation «Gestion des données scientifiques : stockage et consultation en utilisant des ases de données» 24 au 27 /06/08 Introduction aux ases de données relationnelles Christine Tranchant-Dureuil UMR

Plus en détail

BdD Base de Données. Clément VERMOT-DESROCHES

BdD Base de Données. Clément VERMOT-DESROCHES BdD Base de Données Clément VERMOT-DESROCHES 17 novembre 2009 Table des matières 1 Présentation Générale 3 1.1 Présentation Générale............................. 3 1.1.1 Définition................................

Plus en détail

3 - Administration de BD SQL. Chapitre III. Administration des BD SQL. Actions possibles. Composants ORACLE. Chapitre 3 : Administration des BD SQL 1

3 - Administration de BD SQL. Chapitre III. Administration des BD SQL. Actions possibles. Composants ORACLE. Chapitre 3 : Administration des BD SQL 1 3 - Administration de BD SQL Chapitre III Administration des BD SQL 3.1 Création de BD 3.2 Gestion des utilisateurs 3.3 Administration des transactions 3.4 Accès à une BD distante 3.5 Conclusions Composants

Plus en détail

TP Contraintes - Triggers

TP Contraintes - Triggers TP Contraintes - Triggers 1. Préambule Oracle est accessible sur le serveur Venus et vous êtes autorisés à accéder à une instance licence. Vous utiliserez l interface d accés SQL*Plus qui permet l exécution

Plus en détail

Modèle relationnel Création et modification des relations en SQL

Modèle relationnel Création et modification des relations en SQL Modèle relationnel Création et modification des relations en SQL ENT - Clé sql2009 BD - Mírian Halfeld-Ferrari p. 1 Insertion dans une relation Pour insérer un tuple dans une relation: insert into Sailors

Plus en détail

Outils et Méthodes de Génie Logiciel. IUT A de Lille I, Dept Informatique, G. Grimonprez, J.Marengo

Outils et Méthodes de Génie Logiciel. IUT A de Lille I, Dept Informatique, G. Grimonprez, J.Marengo OMGL 1 Outils et Méthodes de Génie Logiciel 1 Introduction De l énoncé d un besoin utilisateur à une spécification opérationnelle 2 Les étapes de développement d une application Recensement des besoins

Plus en détail

Comment stocke-t-on des données sur un site web?

Comment stocke-t-on des données sur un site web? Comment stocke-t-on des données sur un site web? Sommaire I. Introduction aux bases de données II. III. Structure d une base de données Administrer la base avec PHPMyadmin IV. Le langage SQL Pourquoi stocker

Plus en détail

Les triggers. Introduction 1/18. Objectifs. I Utiliser à bon escient le paramétrage des triggers :

Les triggers. Introduction 1/18. Objectifs. I Utiliser à bon escient le paramétrage des triggers : 1/18 2/18 Anne-Cécile Caron Licence MIAGE - Bases de Données 2015-2016 Objectifs Après ce cours, les TD et TP correspondants, vous devez être capables de I Ecrire en PL/SQL des triggers liés aux tables.

Plus en détail

Bases de données sous Access

Bases de données sous Access Bases de données sous Access Plan Initiation aux bases de données Application sous Access Structure d une base de données Langages de manipulation de données Algèbre relationnelle (théorique) QBE d Access

Plus en détail

Vocabulaire 1/2. Base de données : collection de données interreliées. SGBD : système de gestion de bases de données.

Vocabulaire 1/2. Base de données : collection de données interreliées. SGBD : système de gestion de bases de données. Bases de données Au menu : Vocabulaire Le modèle relationnel Types de bases de données Implémentation libre : MySQL Le SQL (Simple Query Language) Administration d'un SGBD Sécurité des SGBD Vocabulaire

Plus en détail

2.1/ Les privilèges sous oracle

2.1/ Les privilèges sous oracle LP Informatique(DA2I), UF7 : Administration Système, Réseaux et Base de données 13/12/2007, Enseignant : M. Nakechbnadi, mail : nakech@free.fr Première parie : Administration d une BD Chapitre 2 : Transaction,

Plus en détail

Bases de Données Relationnelles. SQL Le langage de définition des données de SQL

Bases de Données Relationnelles. SQL Le langage de définition des données de SQL Bases de Données Relationnelles SQL Le langage de définition des données de SQL Introduction SQL : Structured Query Language SQL est normalisé SQL 2: adopté (SQL 92) SQL 3: adopté (SQL 99) Standard d'accès

Plus en détail

Bases de données Cours 7 : Modèle relationnel-objet

Bases de données Cours 7 : Modèle relationnel-objet -relationnel Cours 7 : Modèle relationnel-objet ESIL Université de la méditerranée Odile.Papini@esil.univ-mrs.fr http://pages-perso.esil.univmed.fr/ papini/ -relationnel Plan du cours 1 Introduction 2

Plus en détail

FONCTIONS DE TRAITEMENT} COUNT

FONCTIONS DE TRAITEMENT} COUNT Nom Prénom Promotion Date Buhl Damien Année 1 Groupe 2 21 Janvier 2007 CER Prosit n 22 Mots-Clés : - Requête/Langage SQL Le langage SQL (Structured Query Language) est un langage de requêtes, il permet

Plus en détail

FMIN366 CM3 : Charger de gros volumes de données dans une base de données Oracle

FMIN366 CM3 : Charger de gros volumes de données dans une base de données Oracle FMIN366 CM3 : Charger de gros volumes de données dans une base de données Oracle 1. Manipulation de l utilitaire Oracle de chargement de données SQL*Loader Des fichiers de données au format CSV (Comma

Plus en détail

Modification des données stockées dans une base. LIF4 - Initiation aux Bases de données : SQL - 3. Exemple. Insertion. Insertion utilisant une requête

Modification des données stockées dans une base. LIF4 - Initiation aux Bases de données : SQL - 3. Exemple. Insertion. Insertion utilisant une requête Modification des données stockées dans une base LIF4 - Initiation aux Bases de données : SQL - 3 E.Coquery emmanuel.coquery@liris.cnrs.fr http ://liris.cnrs.fr/ ecoquery La modification s effectue par

Plus en détail

Bases de données. Faîçal Felhi felhi_fayssal@yahoo.fr

Bases de données. Faîçal Felhi felhi_fayssal@yahoo.fr Bases de données Faîçal Felhi felhi_fayssal@yahoo.fr Plan de cours Chapitre 1: Introduction aux bases de données Chapitre 2: Modèle Entité/Association Chapitre 3: Le Modèle Relationnel Chapitre 4: Dépendances

Plus en détail

SQL : création et mises-à-jour de schémas et de données

SQL : création et mises-à-jour de schémas et de données SQL : création et mises-à-jour de schémas et de données Commandes de définition de données (DDL) Commandes de mise-à-jour de données (DML) Vues SQL-MAJ, vues-1 / 33 Exemple Définition de la relation

Plus en détail

TP Transactions et CC. <<<<< Transactions Oracle : comprendre le fonctionnement d'une transaction >>>>> Objectifs

TP Transactions et CC. <<<<< Transactions Oracle : comprendre le fonctionnement d'une transaction >>>>> Objectifs Dept Informatique Licence Pro 20152016 TP Transactions et CC adaptation du TP de R. Charrier et G. Simon

Plus en détail

Introduction aux bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données

Introduction aux bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données ESIL Université de la méditerranée Odile.Papini@esil.univmed.fr http://odile.papini.perso.esil.univmed.fr/sources/bdmat.html Plan du cours 1 1 Qu est ce qu

Plus en détail

Afficher des Données Issues de Plusieurs Tables. Copyright Oracle Corporation, Tous droits réservés.

Afficher des Données Issues de Plusieurs Tables. Copyright Oracle Corporation, Tous droits réservés. 4 Afficher des Données Issues de Plusieurs Tables Copyright Oracle Corporation, 1998. Tous droits réservés. Objectifs A la fin de ce chapitre, vous saurez : Ecrire des ordres SELECT pour accéder aux données

Plus en détail

Information utiles. cinzia.digiusto@gmail.com. webpage : Google+ : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/

Information utiles. cinzia.digiusto@gmail.com. webpage : Google+ : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/ Systèmes de gestion de bases de données Introduction Université d Evry Val d Essonne, IBISC utiles email : cinzia.digiusto@gmail.com webpage : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/ Google+ : https://plus.google.com/u/0/b/103572780965897723237/

Plus en détail

TP n o 14 : Bases de données, première partie

TP n o 14 : Bases de données, première partie TP n o 14 : Bases de données, première partie I Introduction Dans ce TP nous allons effectuer des opérations élementaires sur une base de données ne comportant qu une seule table. Lors de la prochaine

Plus en détail

Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion

Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion III.1- Définition de schémas Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion RAPPELS Contraintes d intégrité sous Oracle Notion de vue Typage des attributs Contrainte d intégrité Intra-relation

Plus en détail

SQL Historique 1982 1986 1992

SQL Historique 1982 1986 1992 SQL Historique 1950-1960: gestion par simple fichier texte 1960: COBOL (début de notion de base de données) 1968: premier produit de sgbdr structuré (IBM -> IDMS) 1970-74: élaboration de l'outil d'analyse

Plus en détail

Bases de données relationnelles

Bases de données relationnelles Bases de données relationnelles Système de Gestion de Bases de Données Une base de données est un ensemble de données mémorisé par un ordinateur, organisé selon un modèle et accessible à de nombreuses

Plus en détail

Cours n 6 SQL : Langage de définition des données (LDD)

Cours n 6 SQL : Langage de définition des données (LDD) Cours n 6 SQL : Langage de définition des données (LDD) Chantal Reynaud Université Paris X - Nanterre UFR SEGMI - IUP MIAGE Cours de Systèmes de Gestion de Données Licence MIAGE 2003/2004 1 Plan I. Langage

Plus en détail

Oracle Database 10g: Les fondamentaux des langages SQL et PL/SQL

Oracle Database 10g: Les fondamentaux des langages SQL et PL/SQL Oracle University Appelez-nous: +33 (0) 1 57 60 20 81 Oracle Database 10g: Les fondamentaux des langages SQL et PL/SQL Durée: 5 Jours Description Ce cours s'adresse aux utilisateurs d'oracle8i, Oracle9i

Plus en détail

ORACLE SQL LDD. Langage de définition de données

ORACLE SQL LDD. Langage de définition de données ORACLE SQL LDD Langage de définition de données Le langage SQL (Structured Query Language) SQL a été normalisé par l ANSI puis par l ISO depuis 1986 sous ses différents aspects : LDD : définition des données

Plus en détail

Projet MVC-CD. Des modèles intelligents pour accroître la productivité du développement des logiciels de gestion

Projet MVC-CD. Des modèles intelligents pour accroître la productivité du développement des logiciels de gestion Projet MVC-CD Des modèles intelligents pour accroître la productivité du développement des logiciels de gestion Les APIs de tables (TAPIs) du modèle physique relationnel Sommaire. Préambule... 2 2. Que

Plus en détail

Interface Java Oracle : JDBC

Interface Java Oracle : JDBC Interface Java Oracle : JDBC Christine Bonnet Sommaire Démarche globale JDBC --- 6 Accès s en consultation --- 9 Accès s en modification --- 13 Ordres dynamiques --- 19 Procédures stockées --- 24 I-2 Christine

Plus en détail

CREATION WEB DYNAMIQUE

CREATION WEB DYNAMIQUE CREATION WEB DYNAMIQUE IV ) MySQL IV-1 ) Introduction MYSQL dérive directement de SQL (Structured Query Language) qui est un langage de requêtes vers les bases de données relationnelles. Le serveur de

Plus en détail

1.1 Création d'une table : CREATE TABLE

1.1 Création d'une table : CREATE TABLE SQL : LDD et LMD SQL ne se résume pas aux requêtes d'interrogation d'une base. Ce langage permet aussi de : - créer des tables - de modifier la structure de tables existantes - de modifier le contenu des

Plus en détail

Agent UC4 pour bases de données

Agent UC4 pour bases de données Pour plus d informations sur les produits UC4, visitez http://www.liftoff-consulting.com/ Agent UC4 pour bases de données Les bases de données ont toujours joué un rôle important dans le développement

Plus en détail

Chapitre 6 Les sous-requêtes

Chapitre 6 Les sous-requêtes Chapitre 6 Les sous-requêtes Une caractéristique très puissante SQL est la possibilité d imbriquer une requête SQL (SELECT) dans une autre. En effet, nous pouvons utiliser le résultat d une requête pour

Plus en détail

Oracle Database: Program with PL/SQL

Oracle Database: Program with PL/SQL Description Ce cours est une introduction à la technologie de base de données d'oracle Database 11g. Il explique aux stagiaires les concepts liés aux bases de données relationnelles. Il leur présente également

Plus en détail

SGBD-PL\SQL (Procedural Language / Structured Query Language)

SGBD-PL\SQL (Procedural Language / Structured Query Language) SGBD-PL\SQL (Procedural Language / Structured Query Language) Chapitre 7 : Les déclencheurs Faîçal Felhi felhi_fayssal@yahoo.fr Introduction On appelle déclencheur (trigger) un traitement qui se déclenche

Plus en détail

Le language SQL (2/2)

Le language SQL (2/2) Les commandes de base sous Unix SQL (Première partie) Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Création d'une base ([] facultatif) : createdb nombase [ -U comptepostgres ] Destruction

Plus en détail

Bases de données Licence d Informatique TD No 3 Troisième année

Bases de données Licence d Informatique TD No 3 Troisième année Université de Provence Bases de données Licence d Informatique TD No 3 Troisième année SQL d ORACLE La base de données de démonstration d Oracle a les schémas de tables suivantes : DEPT ( Deptno, Dname,

Plus en détail

COURS : ENJEUX DE LA DOCUMENTATION ET PRATIQUES DOCUMENTAIRES EC 3 : N 3

COURS : ENJEUX DE LA DOCUMENTATION ET PRATIQUES DOCUMENTAIRES EC 3 : N 3 COURS : ENJEUX DE LA DOCUMENTATION ET PRATIQUES DOCUMENTAIRES EC 3 : N 3 Logiciels documentaires Par : Sahbi SIDHOM MCF.Université de Lorraine & Lab. LORIA / KIWI Cours en ligne : www.loria.fr/~ssidhom/

Plus en détail

CESI Bases de données

CESI Bases de données CESI Bases de données Introduction septembre 2006 Bertrand LIAUDET EPF - BASE DE DONNÉES - septembre 2005 - page 1 PRÉSENTATION GÉNÉRALE 1. Objectifs généraux L objectif de ce document est de faire comprendre

Plus en détail

Les Triggers SQL. Didier DONSEZ. Université de Valenciennes Institut des Sciences et Techniques de Valenciennes donsez@univ-valenciennes.

Les Triggers SQL. Didier DONSEZ. Université de Valenciennes Institut des Sciences et Techniques de Valenciennes donsez@univ-valenciennes. Les Triggers SQL Didier DONSEZ Université de Valenciennes Institut des Sciences et Techniques de Valenciennes donsez@univ-valenciennes.fr 1 Sommaire Motivations Trigger Ordre Trigger Ligne Condition Trigger

Plus en détail

TD1- Conception d une BDD et Utilisation sous Access et Oracle

TD1- Conception d une BDD et Utilisation sous Access et Oracle TD1- Conception d une BDD et Utilisation sous Access et Oracle Partie 1 - Conception Il s'agit de M. Bushboy, le directeur d'une agence de location de voitures qui vous a appelé (en tant qu'analyste expert)

Plus en détail

Chapitre 1 Installer MySQL 5 21

Chapitre 1 Installer MySQL 5 21 Chapitre 1 Installer MySQL 5 21 1.1. Les outils nécessaires... 22 1.2. Télécharger et installer le serveur MySQL... 22 Télécharger la dernière version... 22 Lancer l installation sous Windows... 23 Lancer

Plus en détail

CHAPITRE 1 ARCHITECTURE

CHAPITRE 1 ARCHITECTURE 07/04/2014 Université des sciences et de la Technologie Houari Boumediene USTHB Alger Département d Informatique ADMINISTRATION ET TUNING DE BASES DE DONNÉES CHAPITRE 1 ARCHITECTURE RESPONSABLE DR K. BOUKHALFA

Plus en détail

Considérons une partie d un modèle conceptuel de données avec les schémas d entités. Figure 1: Une partie du modèle conceptuel de données

Considérons une partie d un modèle conceptuel de données avec les schémas d entités. Figure 1: Une partie du modèle conceptuel de données Considérons une partie d un modèle conceptuel de données avec les schémas d entités suivants: EMP(EmpNo, Enom, Job, DirNo, Sal, Prime) DEPT(DeptNo, Dnom, Adr) Où EmpNo est la clé primaire de EMP et DeptNo

Plus en détail

PRIMITIVES DE MISES A JOUR DES DONNEES

PRIMITIVES DE MISES A JOUR DES DONNEES PRIMITIVES DE MISES A JOUR DES DONNEES Ce sont les commandes pour insérer (ajouter) de nouvelles lignes dans une table, modifier des lignes existantes et en supprimer. Il existe, de plus, deux commandes

Plus en détail

Travail avec une BD sous oracle

Travail avec une BD sous oracle Travail avec une BD sous oracle Une fois que oracle est installé, on procède de la manière suivante pour travailler avec une base de données (ouvrir une instance Oracle,...): 1. Se connecter sous votre

Plus en détail

Cours Administration BD

Cours Administration BD Faculté des Sciences de Gabès Cours Administration BD Chapitre 1 : Introduction Faîçal Felhi felhi_fayssal@yahoo.fr 1 Métiers autour des BD Administrateur Responsable de la sécurité Administrateur Réseaux

Plus en détail

Bases de données (SQL)

Bases de données (SQL) Bases de données (SQL) Skander Zannad et Judicaël Courant 2014-03-26 1 Le modèle logique (MLD) On a représenté des données par des tables. Par exemple, pour les films : The good, the Bad and the Ugly 1966

Plus en détail

Module MABD Master Informatique Spécialité IAD. Cours 3 Modèle objet-relationnel et SQL3

Module MABD Master Informatique Spécialité IAD. Cours 3 Modèle objet-relationnel et SQL3 Module MABD Master Informatique Spécialité IAD Cours 3 Modèle objet-relationnel et SQL3 1 L'objet-relationnel Relationnel (tables, attributs, domaine, clé) + Objet (collections, identifiants, héritage,

Plus en détail

DUT Génie Biologique Option Bioinformatique. Les bases de données relationnelles. Travaux Pratiques n 4

DUT Génie Biologique Option Bioinformatique. Les bases de données relationnelles. Travaux Pratiques n 4 DUT Génie Biologique Option Bioinformatique Les bases de données relationnelles avec MySQL Éric Pipard Travaux Pratiques n 4 Jointures externes Requêtes internes et externes Vues et transactions Objectifs

Plus en détail

2A-SI 4 - Bases de Données 4.2 - Modèle relationnel

2A-SI 4 - Bases de Données 4.2 - Modèle relationnel 2A-SI 4-4.2 - Modèle relationnel Stéphane Vialle Stephane.Vialle@supelec.fr http://www.metz.supelec.fr/~vialle Avec l aide du cours de Y. Bourda Généralités du «modèle relationnel» : Formalisé par CODD

Plus en détail

Les utilisateurs correspondent aux comptes (login et mot de passe) permettant de demander une connexion au SGBD (une personne ou une application).

Les utilisateurs correspondent aux comptes (login et mot de passe) permettant de demander une connexion au SGBD (une personne ou une application). SQL Ch 10 DCL Utilisateurs, privilèges, rôles I. INTRODUCTION... 1 II. LES UTILISATEURS ( «USERS»)... 1 A. CREER UN UTILISATEUR : USER... 1 B. MODIFIER UN UTILISATEUR : ALTER USER... 2 C. SUPPRIMER UN

Plus en détail

2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL

2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL 2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL PLAN : I. Le langage de manipulation des données II. Le langage de définition des données III. Administration de la base de données IV. Divers (HORS PROGRAMME) Introduction:

Plus en détail

Module IUP3 Bases de Données Avancées. Esther Pacitti

Module IUP3 Bases de Données Avancées. Esther Pacitti Module IUP3 Bases de Données Avancées Esther Pacitti Objectifs générales du Module Réviser les principales concepts de BD relationnelle et la langage algébrique et SQL (interrogation et màj) Comprendre

Plus en détail

SQL (Première partie) Walter RUDAMETKIN

SQL (Première partie) Walter RUDAMETKIN SQL (Première partie) Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Les commandes de base sous Unix Création d'une base ([] facultatif) : createdb nombase [ -U comptepostgres ] Destruction

Plus en détail

UMBB, Département Informatique Cours Master 1 BDA Responsable : A. AIT-BOUZIAD Le 06 Décembre 2011 CHAPITRE 2 CONTRÖLE DE DONNEES DANS SQL

UMBB, Département Informatique Cours Master 1 BDA Responsable : A. AIT-BOUZIAD Le 06 Décembre 2011 CHAPITRE 2 CONTRÖLE DE DONNEES DANS SQL UMBB, Département Informatique Cours Master 1 BDA Responsable : A. AIT-BOUZIAD Le 06 Décembre 2011 CHAPITRE 2 CONTRÖLE DE DONNEES DANS SQL I Gestion des utilisateurs et de leurs privilèges I.1 Gestion

Plus en détail