Exigences Logicielles une introduction

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Exigences Logicielles une introduction"

Transcription

1 Exigences Logicielles une introduction C est quoi? Requirements are a specification of what should be implemented. They are descriptions of how the system should behave, or of a system property or attribute. They may be a constraint on the development process of the system Sommerville& Sawyer (1997) 1

2 Est-ce important? The hardest single part of building a software system is deciding precisely what to build. No other part of the conceptual work is as difficult as establishing the detailed technical requirements, including all the interfaces to people, to machines, and to other software systems. No other part of the work so cripples the resulting system if done wrong. No other part is more difficult to rectify later Fred Brooks, No Silver Bullet: Essence and Accidents of Software Engineering Coût de l erreur Si uneerreurau niveaudes exigencescoute1 $ à corrigerau moment des exigences, elle coutera: 3 à 4 $, sidécouverteau moment de la conception 100 $ à corriger, après déploiement[boehm 1981, Grady 1999, Haskins 2004] 2

3 Types d exigences Terme Exigences d affaires Règle d affaires Contrainte Exigencesinterface externes Feature ou fonctionnalité Exigences fonctionnelles Exigences nonfonctionnelles Attribut de qualité Exigence système Exigence usager Définition Objectifs de haut niveau que l entreprise espère atteindre avec la réalisation du logiciel Politique, norme, contrainte, ou règlementation qui définit ou contraint un aspect (fonctionnel ounon) du système Unecontrainte externe imposée qui limite les choixde conception et d implantation du système Description de la connection entre lesystème et, a) sesusagers, b) le matériel, et c) d autres systèmes logiciels Une ou plusieurs capacités reliées du système qui apportent de la valeur à l usager pouvant être décrite par des exigences fonctionnelles (aussi cross-cutting) Unedescription d un comportement du système souscertaines conditions. Une relation <I,o> entre entrées/stiumulus, et sorties Une description d une propriété ou caractéristique que le système doit avoir ou une contrainte qu il doit respecter Un type d exigence nonfonctionnelle qui décritune caractéristique de service oude performance du logiciel Une exigence de haut niveau concernant un système possiblement composé par plusieurs sous-systèmes matériel ou logiciels Un objectif ou une tâche que certaines classes d utilisateurs doit être en mesure de réaliser avec le système; une caractéristique désirable du logiciel Rôles et liens entre les différents types Exigences d affaires Règles d affaires Document de vision & portée Exigences usager Attributs qualité Exigences système Document exigences usager Exigences fonctionnelles Interfaces externes contraintes Doc. Specs exigences logicielles(sel) 3

4 Exigences d affaires Pourquoiconstruire(oumettreà jour) le système en question (business case) Augmenter sa part de marché Améliorer la performance de ses opérations Améliorer la satisfaction (et rétention) de ses clients Développer de nouveaux marchés/produits Se conformer à une nouvelle règlementation Saisir une opportunité d affaires Exigences usagers Un objectif ou une tâche qu une classe d utilisateursdoitêtreen mesurede réaliseravec le système; unecaractéristiquedésirabledu logiciel Peuvent être exprimées par Cas d utilisation User stories Exemple: Inscription dans un cours Acheterun livresuramazon Obtenir une soumission d assurance auto 4

5 Exigences fonctionnelles Décrivent le comportement que le système doit avoir pour que les usagers puissent réaliser leurs tâches/objectifs Formulées sous formes d obligations/impératif sur le système(shall plutôt que should) Le système DOIT afficher/affichera un horaire modifié après l ajout d un cours Si la capacité d un groupe-cours est atteinte, le système DOIT proposer d autres groupes ayant de la place Le système DOIT proposer au client d autres livres reliés à ceux inclus dans son panier d achat Exigences système Cesontdes exigencesau niveaud un système comprenantplusieurssous-systèmes, possiblement logiciels et matériels Par exemple, unecaissede magasin, avec scanners, balance, imprimante, calculateur, dispenseur de monnaie, etc. 5

6 Alignement d exigences Nous devons avoir un alignement entre Exigences d affaires Exigences usagers Exigences fonctionnelles Alignement exigences usagers <-> exigences fonctionnelles Facile à vérifier: une question de couverture Alignement exigences d affaires <-> exigences usagers Plus compliqué Intervenants dans les trois niveaux 6

7 Règles d affaires Toute une approche The Business Rules Approach Des méthodesexistent pour la créationet la gestion de livrables autour des règles d affaires durant le cycle de vie Élicitation Analyse Conception Implémentation Exemple Développer un nouveau système de souscription d assurances en ligne: Exigencesd affaires: accroitrenotrepart de marchéde 15% Atteindrele clientèlede la générationy ouz Exigences usager Offrir une soumission en ligne à partir de données vérifiables fournies pour l usager Exigences fonctionnelles Calculerle facteurde risqueà partirde données sociologiques, dossier de conduite, et usage du véhicule 7

8 Exemple de domaine que vous connaissez? Exigences d affaires Exigences usager Exigences fonctionnelles Exigences suite Exigences interfaces externes Accèsà un service web de la SAAQ pour le dossier de conduite Accèsà un régistrede véhiculesaccidentésmaintenupar les compagnies d assurance Accèsà un bureau de crédit(equifax, etc.) Accès au système de gestion de polices courantes Contraintes Compatibilité au niveau des données avec le système backoffice + des applications desktop des agents/souscripteurs Intégrabilité dans la plateforme d intégration de l entreprise (e.g. ESB, etc.) 8

9 Exigences- suite Attributs de qualité Fiabilité Durée moyenne entre pannes Pourcentage de temps de fonctionnement Maintenabilité Par exemple, l introductionde nouveaux produitsdoitse faire en moinsde X temps oux% du temps de Changement d interfaces doit nécessiter moins de Migration de donnéesne doitpas affecter couchex et Y Etc. Disponibilité 24/7 Exigences- suite Règles d affaires: L assurédoitêtreagéde 18 ans L assuré(e) doit détenir un permis du Québec Si l assuréa plus de deuxréclamations at-fault durantles 18 derniersmois, alorscote de risque= C Règlementrations gouvernementales dans le domaine Assurance Sécurité et confidentialité de données personnelles Codes de pratiques de l industrie American Insurance Association 9

10 Exigences Votre exemple? Exigences produit vs. exigences projet Exigences projet Ressourcespour l équipede développement: machines, logiciels, outils, locaux, etc. Formation Documentation Exigenceset procédurespour le déploiementde logiciels Exigenceset procédurespour la transition entre ancien système et nouveau système Acquisition de logiciels Etc. 10

11 Ingénierie des exigences Différentes définitions Ingénierie des exigences: Développement des exigences Élicitation Analyse Spécification Validation Gestion des exigences Élicitation Activités principales: Identifier les intervenants(stakeholders) et les classes d usagers du système cible Comprendreles tâcheset les objectifsdes usagers, et les objectifs d affaires correspondants Se renseignersurle contexted utilisationdu nouveau produit Travailler avec des représentants de chaque classe d usagers pour mieux cerner leurs besoins fonctionnels, et leurs attentes en terme de qualité 11

12 Analyse Analyser l information receuillie auprès des utilisateurs potentiels pour faire le tri entre les différentes catégories d exigences (objectifs/tâches, fonctions, régles, etc.) Décomposer les exigences de haut niveau à un niveau de détail approprié Identifier les exigences fonctionnelles à partir des autres informations Comprendre l importance relative des divers critères de qualité Associer des exigences aux différentes composantes/ soussystèmes du système global Négocier les priorités d implantation Identifier des exigencesmanquantesoubiendes exigences hors contexte (out of scope) Spécification Mise en forme des diverses exigences élicitées et analysées sous une forme permettant sa compréhension, sarévision, et son utilisation par les usagers cibles Documents Diagrammes Etc. 12

13 Validation Réviserles exigencesdocumentées pour identifier et corrigerles problèmeséventuels, avantde transmettreà l équipede développement Développer des tests et critères d acceptation du logicielpour vérifierqu ilrépondaux exigences documentées Gestion des exigences Ingénierie des exigences: Développement des exigences Élicitation Analyse Spécification Validation Gestion des exigences 13

14 Gestion des exigences Définirun document d exigencesservant de baseline représentantun consensus atteint à un moment donné Gérerla traceabilitédes exigencesdurantle projet Relier les exigences à la conception, code, et tests Faire le suividu statutdes exigencesdurantle projet Gérer l évolution des exigences Gestion vs. développement d exigences Développement: développementde la première version signéepar tout le monde Gestion: Suivi des exigences (traceabilité) Gestiondu changement 14

15 Gestion de l évolution des exigences Préalable: conception de processus de changements d exigences Miseen oeuvre de cesprocessusde gestionde changement, impliquant: L étude d impact des changements proposés Définir les relations et dépendances entre exigences Negotiation des nouveaux engagements en se basant sur une estimation de l impact de ses changements sur le projet L incorporation des changements retenus/ approuvés de façon controlée Miseà jour des plans de projeten fonctiondes changements Facteurs de risques Conséquences de Mauvaises exigences : Refaireunepartiedu travail (coût, retard, dégradation de la qualité) Développeursfrustrés Clients pas content Promoteursfachés 15

16 Causes de mauvaises exigences Faible implication des usagers Fautepartagéeentre analystes, clients, et gestionnaires Requirements creep : Bien baliser la portéedu systèmeau départ, pour savoir quoi inclure et exclure Exigences ambigues Peu détaillées/ développées Utilisation de termes ambigus Causes de mauvaisesexigences (suite) Gold-plating : les développeurs en rajoutent L usager veut faire la tâche X, l analyste généralise à une famille de tâches paramétrables Intervenant négligé: Une classe d usagers non-présente Un détenteurde contenu d exigences(e.g. expert en taxation ou en comptabilité) 16

17 Gérer le client Parties prenantes et usagers Droits et obligations des clients S accorder sur les exigences Parties prenantes Étantdonnéles différentstypes d exigences, s assurerde ne pas en manquer Distinction claireentre client(exigencesd affaires) et usager(exigences usagers) 17

18 Parties prenantes Parties prenantesau seinde l équipe project Gestionnaire projet Analyste d affaires Architecte d application Concepteur Développeur Architecte données Analyste processus Testeur Gestionnaireproduit(product manager) Personnel de QA Administrateur BD Rédacteur de documentation Parties prenantesau seinde l organisation qui développe Gestionnairede développement Marketing Personnel de support opérationnel aux applications Services juridiques/contentieux Architecte d information Ventes Subject Matter Expert Bureau de Gestion de Projets (PMO) Expert utilisability/ergonomie Gestionnaire de programme etc Parties prenantesexternesà l organisation Utilisateur directs et indirects Acheteurs Sous-traitants Agence gouvernementale Spécialistes(subject matter expert) Auditeurde conformance (compliance auditor) Agence reglementaire Investisseur(venture capitalist) Testeur beta certificateur Droitset obligations des usagerset clients L ingénieriedes exigencesnécessitela collaboration entre ceux qui développement le logiciel, et ceux qui vont l utiliser Pour quecettecollaboration fonctionne, les clients ontun certain nombrede droitset responsabilitésreprésentantun contratentre les deux. 18

19 Droits des clients Un(e) analyste d affaires qui parle leur langage Un(e) analyste d affaires qui en apprend sur votre métier et sur vos objectifs Un(e) analyste d affaires qui enregistre vos exigences sous le bon format Avoiruneexplication surles pratiqueset livrablesde l eingénierie des exigences Changer vos exigences Une ambiance de respect mutuel D être informé d idées et de différentes façons de satisfaire vos exigences De décrire les caractéristiques qui rendraient le produit facile à utiliser D être informéde façonsd ajustervosexigences pour accélérer le développement Et. De recevoir un système qui répondà vosbesoinsfonctionnelset à vos exigences de qualité! Obligations des clients / usagers Apprendre votre métier aux AA et aux développeurs Prendre le temps qu il faut pour fournir et clarifier vos exigences Être clair et précis sur quand vous donnez de l information sur vos exigences Prendre des décisions concernant les exigences de façon rapide(timely) Respecter l évaluationqueles développeursferontdu coûtet de la faisabilité de vos exigences Mettredes prioritésréalistes survosexigences, en concertation avec les développeurs Prendrele temps de faire unerevue des documents d exigenceset d évaluer les prototypes Établir des critères d acceptation du logiciel Communiquer les changements à faire aux exigences le plus rapidement possible Respecter le processus de développement des exigences 19

20 Deux défis: Une culture d exigences Convaincretout le mondede l importancedu processus d exigences Leur montrer comment ce faire Solutions Formation Prêche Engagement / soutien des gestionnaires Résolutionde conflitsconcernantles exigences Le processusd élicitationd exigencesimpliquedes centaines de décisions à prendre où les avis peuvent être partagés C est important de: Identifier les décideurs Personneougroupeayantla compétence et l autoritépour trancher une question Identifier leur processus de décision Consensus Majorité Véto Le boss consulte et décide seul etc 20

21 Sign-off des exigences Queveutdire le sign-off des exigences? Les clients attestent que les exigences telles que documentées répondent à leurs besoins Les développeursattestentqu ilscomprennentles exigences et que les exigences sont faisables Les testeurs attestent que les exigences sont vérifiables Les gestionnaires/décideursattestentqueles exigences répondent à leurs objectifs d affaires Et après? Le sign-off se fait surla base d un basline Celane veutpas dire queles exigencesne vont pas changer Il fautmettreen place un processusde gestionde changements dans les exigences suivant le sign-off 21

22 Sign-off des exigences I agree that this set of requirements represents our best understanding of the requirements for the next portion of this project and that the solution described will meet our needs as we understand them today I agree to make future changes in this baseline through the project s defined change process. I realize that changes might require us to renegotiate cost, resource, and schedule commitments Sign-off dans le cas de projets agiles Voirchapitre20 Signification du sign-off: Pas de contradiction avec le motto des projets agiles embrace change Au moinsse mettred accordsurune compréhension partagée des exigences à ce moment-ci du projet/pour la prochaine itération Les nouvelles exigences ou exigences modifiées (ou qui débordent) iront dans le product backlog 22

Forum AMOA ADN Ouest. Présentation du BABOK. 31 Mars 2013 Nadia Nadah

Forum AMOA ADN Ouest. Présentation du BABOK. 31 Mars 2013 Nadia Nadah Forum AMOA ADN Ouest Présentation du BABOK 31 Mars 2013 Nadia Nadah Ce qu est le BABOK Ce que n est pas le BABOK Définition de la BA - BABOK version 2 Le processus de Business Analysis La structure du

Plus en détail

deux tâches dans le tableau et à cliquer sur l icône représentant une chaîne dans la barre d outils. 14- Délier les tâches : double cliquer sur la

deux tâches dans le tableau et à cliquer sur l icône représentant une chaîne dans la barre d outils. 14- Délier les tâches : double cliquer sur la MS Project 1- Créer un nouveau projet définir la date du déclenchement (début) ou de la fin : File New 2- Définir les détails du projet : File Properties (permet aussi de voir les détails : coûts, suivi,

Plus en détail

ANGULAR JS AVEC GDE GOOGLE

ANGULAR JS AVEC GDE GOOGLE ANGULAR JS AVEC GDE GOOGLE JUIN 2015 BRINGING THE HUMAN TOUCH TO TECHNOLOGY 2015 SERIAL QUI SUIS-JE? ESTELLE USER EXPERIENCE DESIGNER BUSINESS ANALYST BRINGING THE HUMAN TOUCH TO TECHNOLOGY SERIAL.CH 2

Plus en détail

Macroscope et l'analyse d'affaires. Dave Couture Architecte principal Solutions Macroscope

Macroscope et l'analyse d'affaires. Dave Couture Architecte principal Solutions Macroscope Macroscope et l'analyse d'affaires Dave Couture Architecte principal Solutions Macroscope Avis Avis d intention Ce document a pour but de partager des éléments de vision et d intentions de Fujitsu quant

Plus en détail

Le Product Backlog, qu est ce c est?

Le Product Backlog, qu est ce c est? Le Product Backlog, qu est ce c est? Ludovic Larché Agile Tour 2012 à Rennes le 4 octobre 2012 Sommaire > Rappels théoriques : qu est ce qu un Product Backlog? > Le Product Backlog n est pas seul! > Techniques

Plus en détail

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC)

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) Reporting to the General Manager, Engineering and Maintenance, you will provide strategic direction on the support and maintenance of

Plus en détail

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Sommaire Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Comment définir

Plus en détail

en SCÈNE RATIONAL Rational Démonstration SDP : automatisation de la chaîne de développement Samira BATAOUCHE sbataouche@fr.ibm.com

en SCÈNE RATIONAL Rational Démonstration SDP : automatisation de la chaîne de développement Samira BATAOUCHE sbataouche@fr.ibm.com Rational Démonstration SDP : automatisation de la chaîne de développement Samira BATAOUCHE sbataouche@fr.ibm.com Fabrice GRELIER fabrice.grelier@fr.ibm.com RATIONAL en SCÈNE 2007 IBM Corporation Objectif

Plus en détail

TDD Agilité et Kanban Planning Poker

TDD Agilité et Kanban Planning Poker TDD Agilité et Kanban Planning Poker Philippe Collet Licence 3 Informatique S6 2013-2014 http://deptinfo.unice.fr/twiki/bin/view/linfo/projetdelicence201314 Plan r TDD r XP r Scrum r Kanban r Planning

Plus en détail

La maîtrisedes processusdocumentaires: l expérience Sanofi Pasteur

La maîtrisedes processusdocumentaires: l expérience Sanofi Pasteur La maîtrisedes processusdocumentaires: l expérience Sanofi Pasteur Atelier BNP PARIBAS Paris 8 février2011 Hugo Simon-Chautemps sanofi pasteur, la division vaccins du Groupe sanofi-aventis 2 World leader

Plus en détail

- Couches - Éléments - Domaines - ArchiMate et les techniques du BABOK

- Couches - Éléments - Domaines - ArchiMate et les techniques du BABOK ArchiMate et l architecture d entreprise Par Julien Allaire Ordre du jour Présentation du langage ArchiMate - Couches - Éléments - Domaines - ArchiMate et les techniques du BABOK Présentation du modèle

Plus en détail

Retour d expérience. Le rôle du Business Analyst chez Orange. Nadia Magarino & Christophe Dufour 29 avril 2015

Retour d expérience. Le rôle du Business Analyst chez Orange. Nadia Magarino & Christophe Dufour 29 avril 2015 Retour d expérience Le rôle du Business Analyst chez Orange Nadia Magarino & Christophe Dufour 29 avril 2015 Plus de 161 000 salariés à votre service mobile entreprises internet et fixe Plus de 161 000

Plus en détail

Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite.

Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite. Rational ClearCase or ClearCase MultiSite Version 7.0.1 Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite. Product Overview IBM Rational

Plus en détail

Frequently Asked Questions

Frequently Asked Questions GS1 Canada-1WorldSync Partnership Frequently Asked Questions 1. What is the nature of the GS1 Canada-1WorldSync partnership? GS1 Canada has entered into a partnership agreement with 1WorldSync for the

Plus en détail

UML Mise en œuvre dans un projet. Emmanuel Pichon 2013

UML Mise en œuvre dans un projet. Emmanuel Pichon 2013 UML Mise en œuvre dans un projet 2013 Introduction Rôles et activités dans un projet Définir la méthode de votre projet Adapter la modélisation à la méthode de votre projet Conseils de mise en œuvre de

Plus en détail

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011.

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. Sent: 11 May 2011 10:53 Subject: Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. I look forward to receiving two signed copies of this letter. Sent: 10

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS

RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS Question 10: The following mandatory and point rated criteria require evidence of work experience within the Canadian Public Sector: M3.1.1.C / M3.1.2.C

Plus en détail

Les méthodes Agiles Introduction. Intervenant : Tremeur Balbous tremeur@agilegardener.com http://www.agilegardener.com/ 04/09/2008

Les méthodes Agiles Introduction. Intervenant : Tremeur Balbous tremeur@agilegardener.com http://www.agilegardener.com/ 04/09/2008 Les méthodes Agiles Introduction Intervenant : Tremeur Balbous tremeur@agilegardener.com http://www.agilegardener.com/ 04/09/2008 Les méthodes Agiles Le contexte Le Manifeste Agile Une tentative de définition

Plus en détail

CLAUSES TYPES en génie-conseil

CLAUSES TYPES en génie-conseil CLAUSES TYPES en génie-conseil 1. LIMITATION DE RESPONSABILITE... 2 2. PROPRIÉTÉ ET UTILISATION DES DOCUMENTS, BREVETS ET MARQUES DE COMMERCE... 3 2.1 OWNERSHIP AND USE OF DOCUMENTS, PATENTS AND TRADEMARKS...

Plus en détail

Synergies entre Artisan Studio et outils PLM

Synergies entre Artisan Studio et outils PLM SysML France 13 Novembre 2012 William Boyer-Vidal Regional Sales Manager Southern Europe Synergies entre Artisan Studio et outils PLM 2012 2012 Atego. Atego. 1 Challenges & Tendances Complexité des produits

Plus en détail

Méthodes agiles. www.businessinteractif.com CONSEIL & DÉVELOPPEMENT DE SOLUTIONS E-BUSINESS. Jean-Louis Bénard jlb@businessinteractif.

Méthodes agiles. www.businessinteractif.com CONSEIL & DÉVELOPPEMENT DE SOLUTIONS E-BUSINESS. Jean-Louis Bénard jlb@businessinteractif. Méthodes agiles www.businessinteractif.com Jean-Louis Bénard jlb@businessinteractif.fr CONSEIL & DÉVELOPPEMENT DE SOLUTIONS E-BUSINESS 0 20 mai 2002 Sommaire Méthodes agiles : une réponse à un malaise?

Plus en détail

VOTRE POLITIQUE D'ARCHIVAGE EST-ELLE ADAPTÉE? Démarche projet. Alain Le Corre, Responsable de Marché, Gestion de l information

VOTRE POLITIQUE D'ARCHIVAGE EST-ELLE ADAPTÉE? Démarche projet. Alain Le Corre, Responsable de Marché, Gestion de l information VOTRE POLITIQUE D'ARCHIVAGE EST-ELLE ADAPTÉE? Démarche projet Alain Le Corre, Responsable de Marché, Gestion de l information 13 La démarche projet La DSI doit être force de proposition en terme d offres

Plus en détail

Programme scientifique MUST

Programme scientifique MUST Programme scientifique MUST Management of Urban Smart Territories 03/06/2014 Claude Rochet - Florence Pinot 1 Qu est-ce qui fait qu une ville est «smart»? Ce n est pas une addition de «smarties»: smart

Plus en détail

Stress and Difficulties at School / College

Stress and Difficulties at School / College Stress and Difficulties at School / College This article will deal with the pressures and problems that students face at school and college. It will also discuss the opposite - the positive aspects of

Plus en détail

Le génie logiciel. maintenance de logiciels.

Le génie logiciel. maintenance de logiciels. Le génie logiciel Définition de l IEEE (IEEE 1990): L application d une approche systématique, disciplinée et quantifiable pour le développement, l opération et la maintenance de logiciels. Introduction

Plus en détail

Florian CARRE Comment rédiger un bon projet de R&D européen? Organiser la rédaction règles administratives

Florian CARRE Comment rédiger un bon projet de R&D européen? Organiser la rédaction règles administratives Florian CARRE Comment rédiger un bon projet de R&D européen? Organiser la rédaction règles administratives Organiser la rédaction Appel à projet Consortium + Idée de projet Réunion de consortium proposition

Plus en détail

Think performance and engineering

Think performance and engineering Think performance and engineering Un processus maîtrisé Notre organisation et nos méthodes de réalisation des projets sont basées sur : Un cycle en V des projets, de la spécification au commissioning et

Plus en détail

Génie Logiciel et Gestion de Projets

Génie Logiciel et Gestion de Projets Génie Logiciel et Gestion de Projets INFO-F-407 Ragnhild Van Der Straeten 2008-2009 ULB 1 Génie Logiciel et Gestion de Projets Organisation 2 Ragnhild Van Der Straeten VUB, 4K209 Campus Etterbeek rvdstrae@vub.ac.be

Plus en détail

RÉSUMÉ DE THÈSE. L implantation des systèmes d'information (SI) organisationnels demeure une tâche difficile

RÉSUMÉ DE THÈSE. L implantation des systèmes d'information (SI) organisationnels demeure une tâche difficile RÉSUMÉ DE THÈSE L implantation des systèmes d'information (SI) organisationnels demeure une tâche difficile avec des estimations de deux projets sur trois peinent à donner un résultat satisfaisant (Nelson,

Plus en détail

L'agilité appliquée à nous-mêmes. Philippe Krief, PhD Development Manager IBM France Lab

L'agilité appliquée à nous-mêmes. Philippe Krief, PhD Development Manager IBM France Lab L'agilité appliquée à nous-mêmes Philippe Krief, PhD Development Manager IBM France Lab Agenda Où en était l équipe RPP il y a 24 mois Réorganisation de l équipe et du projet autour de Scrum et de RTC

Plus en détail

Processus d Informatisation

Processus d Informatisation Processus d Informatisation Cheminement de la naissance d un projet jusqu à son terme, deux grandes étapes : Recherche ou étude de faisabilité (en amont) L utilisateur a une idée (plus ou moins) floue

Plus en détail

GESTION DE PROJET SÉANCE 2 : LES CYCLE DE VIE D'UN PROJET

GESTION DE PROJET SÉANCE 2 : LES CYCLE DE VIE D'UN PROJET GESTION DE PROJET SÉANCE 2 : LES CYCLE DE VIE D'UN PROJET 1 Tianxiao LIU Licence Professionnelle Réseaux & Sécurité Université de Cergy-Pontoise http://depinfo.u-cergy.fr/~tliu/lpg.php PLAN Objectif et

Plus en détail

Jean-François McNeil. Consultant en Analyse d Affaires Certification de l IIBA (CCBA) jf@solutionsmcn.com

Jean-François McNeil. Consultant en Analyse d Affaires Certification de l IIBA (CCBA) jf@solutionsmcn.com Jean-François McNeil Profil personnel Consultant en Analyse d Affaires Certification de l IIBA (CCBA) jf@solutionsmcn.com Consultant orienté sur les résultats, à l affut de meilleures pratiques d analyse

Plus en détail

Paxton. ins-20605. Net2 desktop reader USB

Paxton. ins-20605. Net2 desktop reader USB Paxton ins-20605 Net2 desktop reader USB 1 3 2 4 1 2 Desktop Reader The desktop reader is designed to sit next to the PC. It is used for adding tokens to a Net2 system and also for identifying lost cards.

Plus en détail

Le Processus RUP. H. Kadima. Tester. Analyst. Performance Engineer. Database Administrator. Release Engineer. Project Leader. Designer / Developer

Le Processus RUP. H. Kadima. Tester. Analyst. Performance Engineer. Database Administrator. Release Engineer. Project Leader. Designer / Developer Le Processus RUP Database Administrator Project Leader H. Kadima Performance Engineer Release Engineer Analyst Designer / Developer Tester Table des matières 1. De l artisanat à l industrialisation de

Plus en détail

Question from Gabriel Bernardino (Session I)

Question from Gabriel Bernardino (Session I) /06/204 Question from Gabriel Bernardino (Session I) Do you believe that harmonised EU regulation will indeed lead to less national regulatory details? Croyez-vous que l harmonisation des lois européennes

Plus en détail

SHAREPOINT PORTAL SERVER 2013

SHAREPOINT PORTAL SERVER 2013 Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) SHAREPOINT PORTAL SERVER 2013 Sharepoint portal server 2013 DEVELOPING MICROSOFT SHAREPOINT SERVER 2013 CORE SOLUTIONS Réf: MS20488 Durée : 5 jours (7 heures) OBJECTIFS

Plus en détail

Conduite de projets SI. Les méthodes «Agiles» N QUAL/1995/3660e ORESYS

Conduite de projets SI. Les méthodes «Agiles» N QUAL/1995/3660e ORESYS Conduite de projets SI Les méthodes «Agiles» N QUAL/1995/3660e ORESYS Agilité : de quoi parle-t-on? Agilité de l entreprise Urbanisme Architectures SOA Agilité du SI ERP Plateformes applicatives agiles

Plus en détail

Les méthodes itératives. Hugues MEUNIER

Les méthodes itératives. Hugues MEUNIER Les méthodes itératives Hugues MEUNIER INTRODUCTION. Toute les méthodes ont le même but : la maîtrise du budget, du planning et de la qualité des projets de développement informatique Plusieurs approches

Plus en détail

Défendre sa marque de commerce à l ère des média sociaux : une nouvelle approche. M e Giovanna Spataro, associée

Défendre sa marque de commerce à l ère des média sociaux : une nouvelle approche. M e Giovanna Spataro, associée Défendre sa marque de commerce à l ère des média sociaux : une nouvelle approche M e Giovanna Spataro, associée 4 avril 2014 LES RÉSEAUX SOCIAUX 2 DÉFINITION Marque de commerce Article 2 de la Loi sur

Plus en détail

La Gestion de la Performance à travers le concept de Balanced Scorecard

La Gestion de la Performance à travers le concept de Balanced Scorecard La Gestion de la Performance à travers le concept de Balanced Scorecard Alexis Roy 26 Novembre 2004 Business and Systems Aligned. Business Empowered. TM Agenda 1. Introduction La nécessité de gérer la

Plus en détail

Spécifications des exigences d'un logiciel (Adapté de la norme IEEE 830-1993)

Spécifications des exigences d'un logiciel (Adapté de la norme IEEE 830-1993) Spécifications des exigences d'un logiciel (Adapté de la norme IEEE 830-1993) Ce document suggère un ensemble d éléments à préciser pour les exigences d'un système logiciel. Il débute par une Page de titre,

Plus en détail

We Generate. You Lead.

We Generate. You Lead. www.contact-2-lead.com We Generate. You Lead. PROMOTE CONTACT 2 LEAD 1, Place de la Libération, 73000 Chambéry, France. 17/F i3 Building Asiatown, IT Park, Apas, Cebu City 6000, Philippines. HOW WE CAN

Plus en détail

Scrum et l'agilité des équipes de développement

Scrum et l'agilité des équipes de développement NormandyJUG Scrum et l'agilité des équipes de développement Par Dimitri Baeli & Nicolas Giard 23 Février 2010 Présentation des intervenants Dimitri Baeli http://twitter.com/dbaeli VP Quality Enterprise

Plus en détail

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME Agenda What do we have today? What are our plans? What needs to be solved! What do we have today?

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE VIABILITE FINANCIERE POUR LES SYSTEMES NATIONAUX DES AIRES PROTEGEES

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE VIABILITE FINANCIERE POUR LES SYSTEMES NATIONAUX DES AIRES PROTEGEES TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE VIABILITE FINANCIERE POUR LES SYSTEMES NATIONAUX DES AIRES PROTEGEES Tableau de bord des indicateurs financiers Première Partie Situation financière globale du Système

Plus en détail

Gestion de Projet 11 - PMI. Contact: Yossi Gal, yossi.gal@galyotis.fr, Téléphone: 06 8288-9494. Gestion de Projet Cours PMI

Gestion de Projet 11 - PMI. Contact: Yossi Gal, yossi.gal@galyotis.fr, Téléphone: 06 8288-9494. Gestion de Projet Cours PMI 11 - PMI Gestion de Projet Contact: Yossi Gal, yossi.gal@galyotis.fr, Téléphone: 06 8288-9494 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1 - How the customer explained it 2 - How the project leader understood it 3 - How the

Plus en détail

Autres appellations du métier

Autres appellations du métier Le métier aujourd'hui Autres appellations du métier Chef de projet informatique Chef de projet fonctionnel Chef de projet maîtrise d œuvre Chef de projet maîtrise d ouvrage (ou AMOA) Description synthétique

Plus en détail

Analyse,, Conception des Systèmes Informatiques

Analyse,, Conception des Systèmes Informatiques Analyse,, Conception des Systèmes Informatiques Méthode Analyse Conception Introduction à UML Génie logiciel Définition «Ensemble de méthodes, techniques et outils pour la production et la maintenance

Plus en détail

LEAN SOFTWARE DEVELOPMENT. La vision de Mary et Tom Poppendieck

LEAN SOFTWARE DEVELOPMENT. La vision de Mary et Tom Poppendieck LEAN SOFTWARE DEVELOPMENT La vision de Mary et Tom Poppendieck Plan de la présentation 1. Introduction 2. Concept 1 : Eliminer les Gaspillages 3. Concept 2 : Améliorer le Système 4. Concept 3 : Embarquer

Plus en détail

GESTION DES APPLICATIONS ORACLE. Application Management Suites

GESTION DES APPLICATIONS ORACLE. Application Management Suites GESTION DES APPLICATIONS ORACLE Application Management Suites 1 The following is intended to outline our general product direction. It is intended for information purposes only, and may not be incorporated

Plus en détail

ISTQB Agile Tester en quelques mots ISTQB Marketing Working Group

ISTQB Agile Tester en quelques mots ISTQB Marketing Working Group ISTQB Agile Tester en quelques mots ISTQB Marketing Working Group Mai 2014 Qu est-ce que l ISTQB? ISTQB : International Software Testing Qualifications Board (www.istqb.org): Association sans but lucratif

Plus en détail

Gestion de Projet Informatique

Gestion de Projet Informatique Gestion de Projet Informatique Partie 3 : Cycles de vie de projet Licence d'informatique 3 ième Année Tianxiao Liu Université de Cergy-Pontoise 1 GPI T. LIU The earliest moment is when you think it is

Plus en détail

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095 Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 Projets de transfert

Plus en détail

Lean approach on production lines Oct 9, 2014

Lean approach on production lines Oct 9, 2014 Oct 9, 2014 Dassault Mérignac 1 Emmanuel Théret Since sept. 2013 : Falcon 5X FAL production engineer 2011-2013 : chief project of 1st lean integration in Merignac plant 2010 : Falcon 7X FAL production

Plus en détail

Programme d Utilisation à Domicile (Home Use Program - HUP)

Programme d Utilisation à Domicile (Home Use Program - HUP) Programme d Utilisation à Domicile (Home Use Program - HUP) Décembre 2010 Microsoft Business Division Qu est ce que HUP? Le Programme d'utilisation à Domicile (HUP - Home Use Program) est un service de

Plus en détail

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Atego workshop 2014-04-03 Ce document et les informations qu il contient sont la propriété de Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués

Plus en détail

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données Parmi les fonctions les plus demandées par nos utilisateurs, la navigation au clavier et la possibilité de disposer de champs supplémentaires arrivent aux

Plus en détail

Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche. Pathways for effective governance of the English Channel

Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche. Pathways for effective governance of the English Channel Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche Pathways for effective governance of the English Channel Prochaines étapes vers une gouvernance efficace de la Manche Next steps for effective

Plus en détail

LE FORMAT DES RAPPORTS DU PERSONNEL DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMENAGEMENT FORMAT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION STAFF REPORTS

LE FORMAT DES RAPPORTS DU PERSONNEL DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMENAGEMENT FORMAT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION STAFF REPORTS FORMAT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION STAFF REPORTS LE FORMAT DES RAPPORTS DU PERSONNEL DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMENAGEMENT A Guideline on the Format of District Planning Commission Staff Reports

Plus en détail

86 rue Julie, Ormstown, Quebec J0S 1K0

86 rue Julie, Ormstown, Quebec J0S 1K0 Tel : (450) 829-4200 Fax : (450) 829-4204 Email : info@rout-am.com Contacts: Jean Côté jean@rout-am.com Jocelyn Côté jocelyn@rout-am.com Dispatch info@rout-am.com Phone: (450) 829-4200 Fax: (450) 829-4204

Plus en détail

PLM 2.0 : Mise à niveau et introduction à l'offre version 6 de Dassault systèmes

PLM 2.0 : Mise à niveau et introduction à l'offre version 6 de Dassault systèmes IBM Software Group 2008 IBM Corporation and Dassault Systèmes PLM 2.0 : Mise à niveau et introduction à l'offre version 6 de Dassault systèmes 2009 2007 IBM Corporation 2 PLM : de l historique 2D-3D à

Plus en détail

Identification du module

Identification du module Identification du module Numéro de module 475 Titre Développer une analyse pour une application Compétence Développer à partir des exigences fonctionnelles et non fonctionnelles pour une application, les

Plus en détail

Estimer et mesurer la performance des projets agiles avec les points de fonction

Estimer et mesurer la performance des projets agiles avec les points de fonction Estimer et mesurer la performance des projets agiles avec les points de fonction Radenko Corovic, MBA radenko.corovic@rsmtechno.ca 1. Introduction Les méthodes agiles de développement des systèmes ont

Plus en détail

147788-LLP IT-ECVET N.E.T.WORK

147788-LLP IT-ECVET N.E.T.WORK ECVET system for No borders in tourism hospitality European Training and Work N.E.T.WORK 147788--1-IT-ECVET Units of learning outcomes What methods have you used? Le projet a pris en compte, à l avance

Plus en détail

Techniques de Développement

Techniques de Développement Techniques de Développement Quelques définitions relatives au développement de logiciel Sébastien Faucou Université de Nantes (IUT de Nantes, département Informatique) Licence Professionnelle Systèmes

Plus en détail

Use Cases. Introduction

Use Cases. Introduction Use Cases Introduction Avant d aborder la définition et la conception des UC il est bon de positionner le concept du UC au sein du processus de développement. Le Processus de développement utilisé ici

Plus en détail

Practice Direction. Class Proceedings

Practice Direction. Class Proceedings Effective Date: 2010/07/01 Number: PD - 5 Title: Practice Direction Class Proceedings Summary: This Practice Direction describes the procedure for requesting the assignment of a judge in a proceeding under

Plus en détail

Open Source, Mythes & Réalités La création de valeur grâce aux technologies Open Source

Open Source, Mythes & Réalités La création de valeur grâce aux technologies Open Source Open Source, Mythes & Réalités La création de valeur grâce aux technologies Open Source 30 Mars 2011 jean-francois.caenen@capgemini.com Chief Technology Officer Capgemini France Une nouvelle vague d adoption

Plus en détail

NOM ENTREPRISE. Document : Plan Qualité Spécifique du Projet / Project Specific Quality Plan

NOM ENTREPRISE. Document : Plan Qualité Spécifique du Projet / Project Specific Quality Plan Document : Plan Qualité Spécifique du Projet Project Specific Quality Plan Référence Reference : QP-3130-Rev 01 Date Date : 12022008 Nombre de Pages Number of Pages : 6 Projet Project : JR 100 Rédacteur

Plus en détail

Rendez-vous la liberté avec Rational Quality Manager

Rendez-vous la liberté avec Rational Quality Manager IBM Software Group RAT02 Rendez-vous la liberté avec Rational Quality Manager Bernard Dupré IBM Rational IT Specialist 2008 IBM Corporation Envisager une plateforme qui change la production de logiciels

Plus en détail

Introduction. Fondements de l ingénierie des exigences

Introduction. Fondements de l ingénierie des exigences Introduction Fondements de l ingénierie des exigences Objectifs: Présentation du plan de cours Quelques définitions L importance de spécifier les exigences Positionnement dans un processus de développement

Plus en détail

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53 COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53 WORKING DOCUMENT from : Presidency to : delegations No prev. doc.: 12621/08 PI 44 Subject : Revised draft

Plus en détail

VERS L EXCELLENCE DANS LA FORMATION PROGRAMME D APPUI A LA QUALITE AMELIORATION SUPERIEUR DE LA QUALITE DE L ENSEIGNEMENT TITRE DU PROJET

VERS L EXCELLENCE DANS LA FORMATION PROGRAMME D APPUI A LA QUALITE AMELIORATION SUPERIEUR DE LA QUALITE DE L ENSEIGNEMENT TITRE DU PROJET PROGRAMME D APPUI A LA QUALITE AMELIORATION DE LA QUALITE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR TITRE DU PROJET VERS L EXCELLENCE DANS LA FORMATION ETABLISSEMENT GESTIONNAIRE DU PROJET ISET DE NABEUL JUILLET 2009

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

Agile&:&de&quoi&s agit0il&?&

Agile&:&de&quoi&s agit0il&?& Association Nationale des Directeurs des Systèmes d Information &:&de&quoi&s agit0il&?& Pierre Delort, Président, Association Nationale des DSI http://www.andsi.fr/tag/delort/ Document confidentiel Ne

Plus en détail

Règles d engagement. Présentation Diapositives Bibliographie Questions Les vertus de la marche

Règles d engagement. Présentation Diapositives Bibliographie Questions Les vertus de la marche Règles d engagement Présentation Diapositives Bibliographie Questions Les vertus de la marche Plan Rappels sur l agilité Scrum : une implantation de l agilité Scrum ou XP? Conclusion Historique sélectif

Plus en détail

Architecture pragmatique pour la gestion du cycle de vie des applications (ALM)

Architecture pragmatique pour la gestion du cycle de vie des applications (ALM) Architecture pragmatique pour la gestion du cycle de vie des applications (ALM) Concepts Agile appliqués à l architecture et à la conception Jean-Louis Maréchaux jl.marechaux@ca.ibm.com Jean-Louis Maréchaux

Plus en détail

Gérez vos coûts de projet intelligemment

Gérez vos coûts de projet intelligemment Gérez vos coûts de projet intelligemment À propos de De nos jours, les projets en immobilisation sont de plus en plus gros, de plus en plus complexes. Sans une analyse exhaustive de la valeur acquise,

Plus en détail

LOI SUR L AMÉNAGEMENT RÉGIONAL AREA DEVELOPMENT ACT DÉCRET 1980/257 LOI SUR L'AMÉNAGEMENT RÉGIONAL O.I.C. 1980/257 AREA DEVELOPMENT ACT

LOI SUR L AMÉNAGEMENT RÉGIONAL AREA DEVELOPMENT ACT DÉCRET 1980/257 LOI SUR L'AMÉNAGEMENT RÉGIONAL O.I.C. 1980/257 AREA DEVELOPMENT ACT Pursuant to the provisions of the Area Development Act, the Commissioner in Executive Council is pleased to and doth hereby order as follows: 1. The annexed regulations for the orderly development of part

Plus en détail

Eclipse Process Framework et Telelogic Harmony/ITSW

Eclipse Process Framework et Telelogic Harmony/ITSW Eclipse Process Framework et Telelogic Harmony/ITSW Boris Baldassari 1 Résumé Une introduction à Eclipse Process Framework (EPF) et au processus OpenUP, et comment tirer profit de ces initiatives dans

Plus en détail

REALISATION D UN FLIP BOOK

REALISATION D UN FLIP BOOK REALISATION D UN FLIP BOOK I. Préambule Vous disposez de fichiers sources de qualité pour la réalisation de votre flip book. Il est utile de connaître quelques éléments techniques pour la réalisation de

Plus en détail

EXPERTS EN DÉVELOPPEMENT ET MODERNISATION DE LOGICIELS WEB ET MOBILES

EXPERTS EN DÉVELOPPEMENT ET MODERNISATION DE LOGICIELS WEB ET MOBILES EXPERTS EN DÉVELOPPEMENT ET MODERNISATION DE LOGICIELS WEB ET MOBILES Groupe AZUR fait la promotion de XI-Factory comme un logiciel FaaS (Factory as a service ou Usine en tant que service) destiné aux

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

25/12/2012 www.toubkalit.ma

25/12/2012 www.toubkalit.ma 25/12/2012 www.toubkalit.ma 1 Définition Exemple des méthodes agiles Valeurs Principes Le cycle itératif et incrémental (Itération/Sprint) Schéma de travail Méthode Scrum. Méthode XP (Extreme programming).

Plus en détail

Le Processus Unifié. Une Démarche Orientée Modèle. IUP NTIE - Master 1 - Jérémie Guiochet - 4/11/09

Le Processus Unifié. Une Démarche Orientée Modèle. IUP NTIE - Master 1 - Jérémie Guiochet - 4/11/09 Le Processus Unifié Une Démarche Orientée Modèle IUP NTIE - Master 1 - Jérémie Guiochet - 4/11/09 1 Sommaire Partie 1 : UML et processus unifié Partie 2 : Artefacts Partie 3 : Enchaînement d itérations

Plus en détail

Projet Datalift : retour d expérience sur les standards

Projet Datalift : retour d expérience sur les standards ign.fr Les outils du web Sémantique comme supports des données et métadonnées géographiques Projet Datalift : retour d expérience sur les standards Forum Décryptagéo Marne La Vallée 8 avril 2014 Bénédicte

Plus en détail

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction.

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction. AccessLearn Community Group: Introductory Survey Introduction The W3C Accessible Online Learning Community Group (aka AccessLearn) is a place to discuss issues relating to accessibility and online learning,

Plus en détail

English Q&A #1 Braille Services Requirement PPTC 144918. Q1. Would you like our proposal to be shipped or do you prefer an electronic submission?

English Q&A #1 Braille Services Requirement PPTC 144918. Q1. Would you like our proposal to be shipped or do you prefer an electronic submission? English Q&A #1 Braille Services Requirement PPTC 144918 Q1. Would you like our proposal to be shipped or do you prefer an electronic submission? A1. Passport Canada requests that bidders provide their

Plus en détail

Utilisation des techniques Kanban pour maîtriser le développement incrémental. Jeff Patton AgileProductDesign.com jpatton@acm.org

Utilisation des techniques Kanban pour maîtriser le développement incrémental. Jeff Patton AgileProductDesign.com jpatton@acm.org Utilisation des techniques Kanban pour maîtriser le développement incrémental Jeff Patton AgileProductDesign.com jpatton@acm.org Téléchargez cette présentation sur : www.agileproductdesign.com/downloads/patton_kanban.ppt

Plus en détail

Reddition de compte et Agilité. Présenté par Jean-René Rousseau Agile Québec Septembre 2011

Reddition de compte et Agilité. Présenté par Jean-René Rousseau Agile Québec Septembre 2011 Reddition de compte et Agilité Présenté par Jean-René Rousseau Agile Québec Septembre 2011 Qui suis-je Jean-René Rousseau jrrousseau@pyxis-tech.com Coach Agile à Pyxis www.pyxis-tech.com/accompagnement

Plus en détail

How to be a global leader in innovation?

How to be a global leader in innovation? How to be a global leader in innovation? 2014-03-17 / Rybinsk Marc Sorel Safran Country delegate /01/ Innovation : a leverage to create value 1 / 2014-01-30/ Moscou / Kondratieff A REAL NEED FOR INNOVATION

Plus en détail

WEB page builder and server for SCADA applications usable from a WEB navigator

WEB page builder and server for SCADA applications usable from a WEB navigator Générateur de pages WEB et serveur pour supervision accessible à partir d un navigateur WEB WEB page builder and server for SCADA applications usable from a WEB navigator opyright 2007 IRAI Manual Manuel

Plus en détail

Consultants en coûts - Cost Consultants

Consultants en coûts - Cost Consultants Respecter l échéancier et le budget est-ce possible? On time, on budget is it possible? May, 2010 Consultants en coûts - Cost Consultants Boulletin/Newsletter Volume 8 Mai ( May),2010 1 866 694 6494 info@emangepro.com

Plus en détail

FOURNIR UN SERVICE DE BASE DE DONNÉES FLEXIBLE. Database as a Service (DBaaS)

FOURNIR UN SERVICE DE BASE DE DONNÉES FLEXIBLE. Database as a Service (DBaaS) FOURNIR UN SERVICE DE BASE DE DONNÉES FLEXIBLE Database as a Service (DBaaS) 1 The following is intended to outline our general product direction. It is intended for information purposes only, and may

Plus en détail

THÈSE. présentée à TÉLÉCOM PARISTECH. pour obtenir le grade de. DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH. Mention Informatique et Réseaux. par.

THÈSE. présentée à TÉLÉCOM PARISTECH. pour obtenir le grade de. DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH. Mention Informatique et Réseaux. par. École Doctorale d Informatique, Télécommunications et Électronique de Paris THÈSE présentée à TÉLÉCOM PARISTECH pour obtenir le grade de DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH Mention Informatique et Réseaux par

Plus en détail

Séminaire «Développement Agile Collaboratif et Modélisation UML», 18 mars 2010 Du modèle au code - techniques de transformation de modèle

Séminaire «Développement Agile Collaboratif et Modélisation UML», 18 mars 2010 Du modèle au code - techniques de transformation de modèle } } Séminaire «Développement Agile Collaboratif et Modélisation UML», 18 mars 2010 Du modèle au code - techniques de transformation de modèle Michel VACHER, Business development Paris November 2009 / Sodius.

Plus en détail

La coopération dans un contexte de recherches doctorales Cooperation amongst PhD researchers. Josée Charbonneau Anne- Marie Merrien 28 mai 2014

La coopération dans un contexte de recherches doctorales Cooperation amongst PhD researchers. Josée Charbonneau Anne- Marie Merrien 28 mai 2014 La coopération dans un contexte de recherches doctorales Cooperation amongst PhD researchers Josée Charbonneau Anne- Marie Merrien 28 mai 2014 Pourquoi sommes- nous ici? Étudiantes au doctorat, bourse

Plus en détail

Introduction à la Sécurité Informatique

Introduction à la Sécurité Informatique Introduction à la Sécurité Informatique Hiver 2012 Louis Salvail A.A. 3369 Qu est-ce que la sécurité informatique? Espionnage de réseau Interception des paquets en route sur un réseau Ceci est facile puisqu

Plus en détail