Oscilloscope à mémoire, décharge dʼun condensateur

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Oscilloscope à mémoire, décharge dʼun condensateur"

Transcription

1 Thomas SICARD Aurélien DUMAINE Séance du 8 juin 00 Rapport de Travaux Pratiques Manipulation Oscilloscope à mémoire, décharge dʼun condensateur I. Exercice préparatoire On sait que En effet on a : T = t t α = U U τ = T ln α ( ) = t t t ln U = t ln U U ( ) ln( U ) Lorsquʼon différencie lʼexpression de τ on obtient : dτ = τ dt + τ dt + τ du + τ du t t U U ( ) dt + lnu ( lnu ) ( t t ) ( t t ) ( lnu lnu ) dt + U ( lnu lnu ) du + U ( lnu lnu ) du ( )( dt dt ) ( t t ) ( ( lnu lnu ) U ( lnu lnu ) du t + t ) U ( lnu lnu ) du U ( t t ) lnu lnu U U ( lnu lnu ) du U + ( t t ) U U ( lnu lnu ) du ( ( ) + t t )( U du + U du ) U U ( lnu lnu ) dτ = lnu lnu lnu lnu dτ = lnu lnu dτ = dt dt dτ = τ dt dt t t dτ = τ dt dt t t ( ) + τ U du + U du U U ( lnu lnu ) dτ = τ dt dt t t ( ) τ U du U U ( lnu lnu ) + τ U du U U ( lnu lnu ) dτ = τ dt dt t t ( ) τ du U ( lnu lnu ) + τ du U ( lnu lnu ) dt dτ = τ dt t t ( ) du U ( lnu lnu ) + du U ( lnu lnu ) On passe aux incertitudes :

2 Δt Δτ = τ + Δt ΔU + ΔU + t t U lnu lnu U lnu lnu A.N : On fait lʼapplication numérique et on trouve II. Présentation du matériel τ =,99 et Δτ = 0,0, dʼoù τ =,99 ± 0,0 ms. Le matériel dont nous disposons est : un oscilloscope numérique à mémoire : Δt = 5 de s div et ΔR une résistance adaptable (max 00 kω) : R = %, ΔR une résistance adaptable (max 0 kω) : R = 0,5%, un condensateur de capacité variable : une boite de décades dʼinductance variable : utiliserons) un générateur de tension. III. Prise en main ΔC C = %, ΔL L ΔU = 5 de V div, = 0% (pour la décade H que nous L'objectif est ici de comprendre comment utiliser l'oscilloscope numérique et de mesurer la fréquence et l'amplitude d'un signal fourni par l'oscilloscope lui-même. On relie l'entrée au connecteur de sortie du signal. On appuie sur le bouton AutoSet permettant de régler l'affichage automatiquement. La courbe du signal «carré» apparaît à l'écran. III.. Mesure de la fréquence et incertitude On positionne le premier curseur vertical (de temps en ms) avant le premier saut de tension à gauche de l'écran. Pour un maximum de précision nous allons mesurer la durée d'un nombre maximal de période. On observe que la tension s'annule 4 fois (on a au préalable superposé le 0V sur l'axe des abscisses) en variant dans le même sens, il y a donc quatre périodes affichées à l'écran. On positionne le second curseur avant le 5ème saut de tension. L'oscilloscope nous donne un delta de 4ms alors : 4T = 4 ms T =,0 ms =,0 0 3 s et f = =,0 khz T Remarque : sensibilité verticale : V/div et sensibilité horizontale : 0,5 ms/div f = et ΔT = 0,5 0 3 T 5 Alors : Δf = T t ΔT = T ΔT

3 Finalement on obtient : f = 000 ± 0 Hz III.. Mesure de l'amplitude On place le premier curseur au minimum de la courbe, ce qui correspond ici à l'axe des abscisses étant donné le réglage préalable. Le second curseur est placé au maximum de la courbe. On obtient : lʼamplitude U = 5,00V, ΔU = = 0,08 V, 5 Finalement on a : U = 5,00 ± 0,08V. III.3. Calcul du temps de montée à 95% On modifie l'affichage afin d'obtenir la courbe de charge. En effet, le courant ne passe pas de 0 à 5V instantanément. Avec un balayage de 50 μs/div le signal n'apparaît plus carré. La courbe est une exponentielle croissante ayant une asymptote à 5,00V. 95 Sachant que 5 V = 4,75 V on place un curseur de tension au niveau de l'axe des abscisse et 00 l'autre à 4,75V. On repère alors le pixel d'intersection entre ce curseur et la courbe puis l'on bascule le curseur en mode temporel. Il faut alors que ce curseur vertical passe par le pixel préalablement repéré. En plaçant l'autre curseur de temps sur l'axe des abscisses on obtient la durée correspondante au temps de charge à 95%. Soit t 0,95 la durée recherchée, on obtient alors t 0,95 =,840 µs. IV. Décharge dʼun condensateur On souhaite déterminer la constante de temps d'un condensateur lors de sa décharge dans une résistance. On utilise pour cela une résistance de 00 kω et un condensateur de 0,0 μf. IV.. Valeur théorique Dans un circuit RC : τ = RC = ,0 0 6 =,0 ms ΔR et Δτ = τ R + ΔC =,0 C 00 + = 0,04 ms 00 Finalement on obtient : τ =,00 ± 0,04 ms IV.. Méthode graphique Soit l'équation de décharge d'un condensateur : u c (t) = E e RC alors : t t ln( u c (t)) = ln E e RC = ln ( E ) + ln e RC = ln ( E ) RC t t 3

4 La représentation graphique de cette fonction est une droite de pente RC = τ On relève une quinzaine de points afin de pouvoir tracer la courbe u c = f(t) puis l'on linéarise cette courbe. On obtient la droite dʼéquation ln u c (t) annexe. Dʼoù = 0,773 τ = 3,6 ms τ ( ) = 0,773x +,4644 et le graphe est joint en IV.3. Méthode rapide Cette méthode utilise la loi de décroissance exponentielle ainsi que le rapport entre deux tensions. On relève donc deux tensions : u(0) = 8,4 V et u(5 ms) = 0,56 V. Or τ = t t ln u alors τ =,87ms u τ = (t t)/(ln(u/u)) =,87 ms. IV.4. Observations Les trois méthodes fournissent une constante du même ordre de grandeur, les calculs sont donc cohérents. V. Décharge dʼune bobine dans une résistance V.. Principe Le principe est de déterminer expérimentalement la constante de temps dʼune bobine et de la comparer à la valeur théorique. Pour cela on réalise le montage suivant : On décharge lʼinductance L dans la résistance R. On enregistre lʼévolution de la tension aux bornes de la résistance réglable R lors de la décharge de la bobine grâce à lʼoscilloscope à mémoire. Lʼenregistrement nous permet de déterminer la constante de temps grâce à la méthode rapide. On répétera la manipulation avec plusieurs valeurs de R (kω, kω et 4kΩ). 4

5 V.. Manipulation On réalise le montage ci-dessus avec lʼinterrupteur en position On pour charger la bobine. La bobine étant chargée, on décharge la bobine dans la résistance réglable R en passant lʼinterrupteur en position Off. La configuration de lʼoscilloscope que nous avons utilisé pour observer le signal est la suivante : sensibilité verticale de 5 V/div, sensibilité horizontale de 00 μs/div, TRIGGER en mode normal, pente descendante et niveau -0,7 V. V.3. Résultats Lors de lʼutilisation de la méthode rapide, on prend un facteur α de ½. On en déduit la constante de temps : τ = T ln = T ln( ) La valeur théorique de la constante de temps est le rapport de lʼinductance sur la résistance totale du circuit (interrupteur ouvert), cʼest à dire R total = R + r (où r vaut 95Ω) dʼoù : Lʼerreur est donnée par la formule : On obtient alors le tableau de valeurs suivant : τ = L R + r e relative = τ mesurée τ théorique τ théorique R (en kω) Constante de temps Constante de temps Erreur relative mesurée (en ms) théorique (en ms) 0,807 0,77 4,5 % 0,456 0,436 4,6 % 4 0,67 0,33 8 % Les erreurs sont relativement faibles, excepté la troisième mesure qui a une erreur de 8%. On ne peut pas savoir sʼil sʼagit dʼune erreur de manipulation ou si lʼerreur est due à un autre facteur, étant donné le peu de mesures réalisées. V.4. Incertitudes On applique la formule de lʼexercice de préparation et on trouve finalement : R (en kω) Constante de temps mesurée (en ms) 0,807 ± 0,49 ms 0,456 ± 0,30 ms 4 0,67 ± 0,5 ms Les incertitudes relatives sont ici très élevées (presque 00% pour la troisième mesure) ce qui est dû à lʼincertitude élevée sur la tension. 5

6 VI. Décharge oscillante VI.. Principe Lʼobjectif de cette manipulation est dʼétudier le comportement dʼun circuit RLC en décharge. Pour cela on étudiera la pseudo-période du circuit dont les variations sʼamortissent peu à peu jusquʼà disparaître, puis on sʼintéressera au coefficient dʼamortissement et enfin on cherchera la valeur de la résistance critique pour laquelle il y a absence dʼoscillation et décroissance rapide. On fait le montage du sujet de TP avec un générateur de tension de E=V, une inductance de L=H et r=95ω, une capacité de C=5μF et une résistance R nulle. VI.. Détermination de la pseudo-période Lʼoscilloscope mesure la tension aux bornes du condensateur. Pour mesurer la valeur de la pseudo période, on mesure sur lʼoscilloscope le temps écoulé pendant une période. On peu également prendre le temps qui sʼécoule sur plusieurs périodes et le diviser par le nombre de période (ce qui permet de diviser lʼincertitude par le nombre de périodes mesurées). La valeur théorique de la pseudo-période, la période propre est : T 0 = π LC = π = 4,0 ms La pseudo-période quʼon mesure est de 5 ms. Lʼerreur relative est alors de : erreur = T mesurée T 0,théorique 5 4,0 = = 7,% T 0,théorique 4,0 VI.3. Détermination du coefficient dʼamortissement On relève les maximums de chaque pseudo-période en fonction du temps. On sait que théoriquement u t ( ) = K e γt cos( ω t + ϕ), puisquʼon ne relève que les maximums la fonction u( t) = K e γt. Or : ( ) = K e γt ( ) = ln( K e γt ) ( ( )) = ln( K) ln( e γt ) ( ( )) = ln( K) γt ln u( t) devient : u t ln u( t) ln u t ln u t Si on trace la courbe de ( )en fonction du temps alors on obtiendra une droite de coefficient directeur γ, cʼest à dire de lʼopposé de lʼamortissement. On trace donc la courbe en échelle semilogarithmique. Lʼamortissement théorique est : γ théorique = R + r L = 95 = 47,5 s À partir des maximums de u(t) relevés, on trace la droite ln(u(t)) jointe en annexe. On trouve une pente de -57, alors le coefficient dʼamortissement mesuré est γ mesuré = 57 s. 6

7 VI.. Détermination de la pseudo-pulsation La pseudo-pulsation théorique est donnée par la relation : ω,théorique = ω 0,théorique γ théorique = γ théorique = LC LC γ théorique ω,théorique = LC γ théorique Alors : ω,théorique = 4, rad s De même : ω,mesurée = ω 0,mesurée γ mesurée = π T γ mesuré ω,mesurée = Alors π T γ mesuré ω,mesurée = 388 rad s VI.. Détermination de la résistance critique On détermine la résistance critique en cherchant la valeur de résistance pour laquelle on ne peut plus observer dʼoscillations. La valeur théorique de la résistance critique est : R c = L C = 894,4Ω La valeur mesurée de la résistance critique est de 898,0Ω ΔR c = Rc L ΔL + Rc C ΔC = 0 00 On trouve ΔR c = Dʼoù ΔR c,mesurée = 898 ± 49Ω ΔL C L + L ΔC C L C C ( ) ,+ 0,0 = = 49Ω VII. Conclusion Ce TP nous a permis de bien prendre en main un oscilloscope et de maîtriser les réglages pour observer les phénomènes attendus. Nous avons ainsi pu observer en première partie quʼun signal périodique carré possède un temps de montée non nul. Nous avons aussi pu observer la décharge dʼun condensateur dans une résistance (dipôle RC) et évaluer sa constante de temps τ par plusieurs méthodes. Nous avons fait un travail similaire avec la bobine. Enfin, en dernière partie nous avons observé les oscillations libres dʼun circuit RLC et repéré ses caractéristiques principales grâce aux mesures réalisées avec lʼoscilloscope. 7

8 Annexe : évolution de la tension en fonction du temps dans le circuit RC lors de la décharge, en échelle semi-logarithmique Annexe : évolution de la tension en fonction du temps dans le circuit RLC lors de la décharge, en échelle semi-logarithmique 0 u(t) y = 8,3937e - 57x R² = 0, ,00 0,004 0,006 0,008 0,0 0,0 0,04 0,06 8

avec τ = 1. A la fermeture du circuit, on visualise à l aide d un oscilloscope à mémoire la tension UBA

avec τ = 1. A la fermeture du circuit, on visualise à l aide d un oscilloscope à mémoire la tension UBA Classe: 4 ème ath.s. : 2015/2016 ycée de Cebbala Sidi Bouzid Prof : Barhoumi zzedine e dipôle xercice n 1: e circuit de la figure 1 comporte en série : un générateur de tension idéal de fém, un résistor

Plus en détail

LA BOBINE ET LE DIPOLE RL

LA BOBINE ET LE DIPOLE RL LA BOBINE ET LE DIPOLE RL Prérequis 1. Cocher les ou la bonne réponse Un champ magnétique peut être produit par : un aimant permanant; un corps isolant un corps aimanté un fil de cuivre un solénoïde parcourue

Plus en détail

Chapitre 3 : Mesure d'une tension alternative

Chapitre 3 : Mesure d'une tension alternative Chapitre 3 : Mesure d'une tension alternative Comment utiliser une tension alternative, quelle valeur fournit-elle réellement? Pour répondre à ces questions, nous devons d'abord connaître les caractéristiques

Plus en détail

La tension u 2(t) est en... u(t) =

La tension u 2(t) est en... u(t) = Exercice n 1 : Pour les oscillogrammes suivants, établir l'expression de u(t) : Oscillogramme n 1 : Voie 1: 5V/div, Voie 2:... V/div Time : 2 ms/div Oscillogramme n 2 : U MAX = U = T = f = ω = u(0) = déphasage

Plus en détail

Systèmes oscillants Oscillateur harmonique amorti, oscillations libres amorties

Systèmes oscillants Oscillateur harmonique amorti, oscillations libres amorties Systèmes oscillants Oscillateur harmonique amorti, oscillations libres amorties L'objet de cette ressource est l'étude des systèmes physiques, de type mécanique, électrique ou microscopique, se comportant

Plus en détail

Etude d'une résonance en intensité

Etude d'une résonance en intensité Le schéma du montage à étudier est le suivant: i R L, r C On note R t la résistance totale du cicuit GBF u(t) Le GBF délivre un signal sinusoïdal de fréquence f variable. u( t) = U 2 cos( ωt) i( t) = I

Plus en détail

CIRCUITS RC, RL, RLC Comment réaliser quelques expériences avec l oscilloscope.

CIRCUITS RC, RL, RLC Comment réaliser quelques expériences avec l oscilloscope. IUITS,, omment réaliser quelques expériences avec l oscilloscope. Avant la manipulation, vérifier que les boutons de l oscilloscope, base de temps, potentiomètres des voies 1 et 2 sont calés en position

Plus en détail

Fonctions affines. Notation1 Notation 2

Fonctions affines. Notation1 Notation 2 I/ Fonctions affines 1 ) Définition Fonctions affines Une fonction est affine lorsque l image d un nombre où a et b sont deux nombres quelconques connus. peut s écrire sous la forme Les nombres a et b

Plus en détail

Mesure du rythme cardiaque

Mesure du rythme cardiaque (correcteur : Jean Gasc http://jeaga.voila.net/) Mesure du rythme cardiaque I - Étude du détecteur de flux sanguin 1. Étude de la source lumineuse Loi de la maille : U cc = R 1. I d + U f R 1 = (U cc -

Plus en détail

Énergie électrique et circuits électriques en «alternatif».

Énergie électrique et circuits électriques en «alternatif». Partie B: Énergie électrique et circuits électriques en «alternatif». Chapitre 1 : Chapitre 2 : périodique. Chapitre 3 : Chapitre 4 : La production d'électricité. Tension continue et tension alternative

Plus en détail

Union générale des étudiants de Tunisie Bureau de l institut Préparatoire Aux Etudes D'ingénieurs De Tunis. Modèle de compte-rendu de TP.

Union générale des étudiants de Tunisie Bureau de l institut Préparatoire Aux Etudes D'ingénieurs De Tunis. Modèle de compte-rendu de TP. Union générale des étudiants de Tunisie Modèle de compte-rendu de TP Dipôle RC Ce document a été publié pour l unique but d aider les étudiants, il est donc strictement interdit de l utiliser intégralement

Plus en détail

Fonctions. Fonctions linéaires, affines et constantes

Fonctions. Fonctions linéaires, affines et constantes linéaires, affines et constantes 1. linéaires Comme il existe une infinité de fonctions différentes, on les classe par catégories. La première catégorie est constituée par les fonctions linéaires. Une

Plus en détail

Circuit fixe dans un champ magnétique variable

Circuit fixe dans un champ magnétique variable Circuit fixe dans un champ magnétique variable Calcul d un flux On peut montrer, dans le cadre de la mécanique des fluides, que le champ de vitesse pour un fluide visqueux incompressible, de coefficient

Plus en détail

TP-cours n 7 : Câble coaxial

TP-cours n 7 : Câble coaxial TP-cours n 7 : Câble coaial Matériel disponible : Câble coaial enroulé de 100m, GBF Centrad, adaptateurs BNC-banane, boite à décade de résistances. I Équation de propagation dans le câble coaial I.1 Introduction

Plus en détail

TD Dérivation n 2 : étude des variations de fonctions

TD Dérivation n 2 : étude des variations de fonctions 1) f (x) = 7x+3 TD Dérivation n : étude des variations de fonctions Étude de variations f est une fonction affine, de coefficient directeur négatif, on sait donc qu elle est décroissante surê. Le calcul

Plus en détail

Physique des Ondes : Propagation d ondes électrocinétiques dans un câble coaxial

Physique des Ondes : Propagation d ondes électrocinétiques dans un câble coaxial Travaux pratiques Série 2 Physique des Ondes : Propagation d ondes électrocinétiques dans un câble coaxial Objectifs du TP : Mesurer la vitesse de propagation d un signal dans un câble coaxial. Observer

Plus en détail

(Un) Corrigé du partiel Lundi 19 mars 2007. u u1 = Au = 1 2) 1 t forment une base des solutions de ce système,

(Un) Corrigé du partiel Lundi 19 mars 2007. u u1 = Au = 1 2) 1 t forment une base des solutions de ce système, Université Paris 7 Denis Diderot UFR de Mathématiques Licence L3 Equations différentielles 2006-2007 P. Perrin (Un) Corrigé du partiel Lundi 9 mars 2007 Eercice. On considère le système différentiel linéaire

Plus en détail

Dérivées et applications. Equation

Dérivées et applications. Equation Dérivées et applications. Equation I) Dérivée d une fonction strictement monotone 1) Exemples graphiques Soit une fonction dérivable sur un intervalle I. Pour tout I, (x) est le coefficient directeur de

Plus en détail

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Pendant tout le TP vous utiliserez la Fiche méthode de l oscilloscope OX 71 Livre Bordas, Collection ESPACE, 2008, p 183 I- FONCTIONNEMENT Mettre l appareil sous tension.

Plus en détail

L C D T P I è r e B C P a g e 1. TP 3: Oscilloscope

L C D T P I è r e B C P a g e 1. TP 3: Oscilloscope L C D T P I è r e B C P a g e 1 TP 3: Oscilloscope L C D T P I è r e B C P a g e 2 Partie I : familiarisation avec l oscilloscope 1. Description et mise en marche Utilité : Un oscilloscope permet d analyser

Plus en détail

T.P. n 3. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe

T.P. n 3. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe .P. n 3 polytech-instrumentation.fr 85 563 563,5 C /min à partir d un poste fixe UILISAION DES MULIMERES I. Introduction Les multimètres numériques mesurent principalement des tensions et courants alternatifs

Plus en détail

2. analyse au moyen d'un circuit RLC 2.1 rappel sur la résonance

2. analyse au moyen d'un circuit RLC 2.1 rappel sur la résonance filtrage d'une tension créneau par un circuit RLC. rappels sur les séries de Fourier. décomposition en séries de Fourier une fonction périodique f(t) peut être décomposée en série de Fourier : a 0 f (t)

Plus en détail

TP N 2 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE

TP N 2 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE TP N 2 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE OBJECTIF Se familiariser avec l oscilloscope, et pratiquer ses multiples utilisations. CRITERES D'EVALUATION Câblage correct. Méthode de travail de l'étudiant. Exactitude

Plus en détail

1.1. Remplacer le début des phrases suivantes par : «La tension aux bornes d un(e)» ou «L intensité du courant dans un(e)».

1.1. Remplacer le début des phrases suivantes par : «La tension aux bornes d un(e)» ou «L intensité du courant dans un(e)». BTS 2003 Le problème porte sur l impression de tickets de caisse du système de distribution de cartes d entrée de piscine. Dans la première partie, on étudiera l impression thermique de tickets de caisse,

Plus en détail

Caractérisation de mélangeurs

Caractérisation de mélangeurs Caractérisation de mélangeurs Un mélangeur est un dispositif qui utilise la non-linéarité de diodes ou de transistors pour réaliser une multiplication : e(t) x(t) = K.e(t).e 0 (t) e 0 (t) Puisqu il multiplie

Plus en détail

GÉNÉRALITÉS SUR LES FONCTIONS

GÉNÉRALITÉS SUR LES FONCTIONS . Qu'est-ce qu'une fonction? Vocabulaire GÉNÉRALITÉS SUR LES FONCTIONS Définition Notion de fonction À chaque fois que l'on associe à une quantité une (autre) quantité, on dit que que l'on définit une

Plus en détail

R r. ε ε. Oscilloscope. Bouchon 50 Ω

R r. ε ε. Oscilloscope. Bouchon 50 Ω TP ONDES DE TENSION LE LONG D'UNE LIGNE COAXIALE Objectifs : - S accoutumer à la technologie d un coaxial et à son comportement en fréquence élevée - Mettre en évidence certaines propriétés générales d

Plus en détail

Mathématiques appliquées : Utilisation pratique des nombres complexes en Electricité et Electronique

Mathématiques appliquées : Utilisation pratique des nombres complexes en Electricité et Electronique Mathématiques appliquées : Utilisation pratique des nombres complexes en Electricité et Electronique Version.0.8 Sommaire - Forme algébrique (ou forme cartésienne) - Partie réelle et partie imaginaire

Plus en détail

Fonctions Nombre Dérivé Fonction dérivée

Fonctions Nombre Dérivé Fonction dérivée Fonctions Nombre Dérivé Fonction dérivée Ce chapitre est le chapitre central de la classe de Terminale STG. Il permet (en partie) de clore ce qui avait été entamé dés le collège avec les fonctions affines

Plus en détail

Travaux pratiques d électronique, première séance. Circuits passifs. S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014

Travaux pratiques d électronique, première séance. Circuits passifs. S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014 Travaux pratiques d électronique, première séance Circuits passifs S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014 1 Révision 1. Explorez le protoboard avec le voltmètre. Faites un schéma des connexions. 2. Calibrez

Plus en détail

Baccalauréat ES Amérique du Sud 16 novembre 2011

Baccalauréat ES Amérique du Sud 16 novembre 2011 Baccalauréat ES Amérique du Sud 16 novembre 2011 L utilisation d une calculatrice est autorisée. EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 4 points Soit u une fonction définie et dérivable sur l intervalle

Plus en détail

Chap2 L oscilloscope.

Chap2 L oscilloscope. Chap2 L oscilloscope. Items Connaissances Acquis Fréquence d une tension périodique. Unité de la fréquence dans le Système international (SI). Relation entre la période et la fréquence. Valeur de la fréquence

Plus en détail

L AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL : NOTIONS DE BASE

L AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL : NOTIONS DE BASE L AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL : NOTIONS DE BASE I / Description : NC + 15 Sortie Offset 8 7 6 5 TL081 1 2 3 4 Offset Entrée Inverseuse Entrée Non inverseuse -15 Un AO est une sorte de boite noire, à l intérieur

Plus en détail

Equations différentielles

Equations différentielles Equations différentielles Mathématiques Martine Arrrou-Vignod FORMAV 2009 I Equations différentielles linéaires à coefficients constants du premier ordre 3 I.1 Vocabulaire Définitions......................

Plus en détail

Équations différentielles en physique

Équations différentielles en physique Fiche Mathématiques pour la Physique - Équations différentielles en physique - MPSI 1 Lycée Chaptal - 2012 Équations différentielles en physique On ne considère en physique en prépa (quasiment) que des

Plus en détail

Transistor bipolaire

Transistor bipolaire Transistor bipolaire I. Introduction : Le transistor fait partie des composants que l'on retrouve sans exception dans toutes les applications de l'électronique. Amplification de tension, amplification

Plus en détail

Math pour bras motorisé 5 servomoteurs ( 3 segments mobiles + base rotative + pince)

Math pour bras motorisé 5 servomoteurs ( 3 segments mobiles + base rotative + pince) Math pour bras motorisé 5 servomoteurs ( 3 segments mobiles + base rotative + pince) Par X. HINAULT Juillet -Aout 2011 Tous droits réservés www.mon-club-elec.fr L'objectif ici est de trouver comment calculer

Plus en détail

Introduction au cours de physique (1)

Introduction au cours de physique (1) Introduction au cours de physique () Exercices : Petites variations, valeurs moyennes Calculs de petites variations Méthode De manière générale : il est souvent plus simple de faire une différentiation

Plus en détail

Concours AVENIR 8 mai 2011 EPREUVE DE PHYSIQUE. DUREE : 1h30mn Coefficient 5 CONSIGNES SPECIFIQUES

Concours AVENIR 8 mai 2011 EPREUVE DE PHYSIQUE. DUREE : 1h30mn Coefficient 5 CONSIGNES SPECIFIQUES NOM :. PRENOM : NUMERO DE CANDIDAT :... EPREUVE DE PHYSIQUE DUREE : 1h30mn Coefficient 5 CONSIGNES SPECIFIQUES Lire attentivement les consignes afin de vous placer dans les meilleures conditions de réussite

Plus en détail

Fonctions affines Exercices corrigés

Fonctions affines Exercices corrigés Fonctions affines Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : Exercice 1 : antécédent, image, résolution d équation, représentation graphique d une fonction affine (coefficient directeur et ordonnée

Plus en détail

LE LOGICIEL DE SIMULATION PSIM

LE LOGICIEL DE SIMULATION PSIM LE LOGICIEL DE SIMULATION PSIM PSIM est un logiciel de simulation pour l'électrotechnique et l'électronique de puissance. Il est constitué de deux programmes : - PSIM : Dessin du schéma et simulation (Calcul

Plus en détail

Travaux Pratiques Capteurs

Travaux Pratiques Capteurs Département Génie électrique Travaux Pratiques Capteurs I. Objectif : Permettre à l étudiant d exploiter la fiche technique des composants Permettre à l étudiant d exploiter et mettre en évidence l influence

Plus en détail

Corrigé des exercices «Principe fondamental de la dynamique»

Corrigé des exercices «Principe fondamental de la dynamique» «Principe fondamental de la dynamique» Exercice 1 a. Un véhicule parcourt 72 km en 50 minutes. Calculer sa vitesse moyenne et donner le résultat en km/h puis en m/s. La vitesse v est donnée en fonction

Plus en détail

Fonctions Affines Problèmes du premier degré

Fonctions Affines Problèmes du premier degré Fonctions Affines Problèmes du premier degré Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 2015/2016 Table des matières 1 Fonctions Affines 2 1.1 Définition Représentation graphique.................................

Plus en détail

Volume et température d un gaz

Volume et température d un gaz Volume et température d un gaz Par Pascal Rebetez Janvier 7 Introduction Après avoir étudié expérimentalement la relation entre le volume et la température d un gaz (de l air), nous comparons les données

Plus en détail

FOCOMETRIE - Lentilles minces -

FOCOMETRIE - Lentilles minces - Objectifs du TP FOCOMETRIE - Lentilles minces - - Expérimenter et comparer différentes méthodes de détermination de la distance focale (focométrie) d une lentille mince (convergente ou divergente). - Connaître

Plus en détail

3 ème COURS Electricité Chapitre 4 UTILISATION DE L'OSCILLOSCOPE CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.

3 ème COURS Electricité Chapitre 4 UTILISATION DE L'OSCILLOSCOPE CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free. 3 ème COURS Electricité Chapitre 4 UTILISATION DE L'OSCILLOSCOPE CORRECTION DES EXERCICES Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/gestclasse Correction : Exercice 1 p 135 C'est le bouton de réglage a) qui

Plus en détail

C(x) = 5 9. et h = 160

C(x) = 5 9. et h = 160 Chapitre Fonctions affines. Définition Définition. La fonction définie par f : R R = m+h où m et h sont des nombres réels, est appelée fonction affine. Eemple La fonction C() qui permet de convertir des

Plus en détail

MODULATION D AMPLITUDE

MODULATION D AMPLITUDE T.P-cours de Physique n 3 : MODULATION D AMPLITUDE Rappel sur le rôle de la modulation. L information que l on souhaite transmettre (parole, musique, ) est constituée de signaux qui ont des fréquences

Plus en détail

1 Préparation : asservissement de position

1 Préparation : asservissement de position EPU ELEC 3 Travaux Pratiques d Automatique n 4 Asservissement de position d un moteur Le but de cette manipulation est d étudier l asservissement de position d un moteur à courant continu. Le châssis comprend

Plus en détail

Résonateur et filtre piézoélectriques

Résonateur et filtre piézoélectriques Résonateur et filtre piézoélectriques L effet piézo-électrique est utilisé dans un grand nombre d applications comme les filtres (quartz, filtres céramiques), les transducteurs piézo-électriques (microphones,

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET EII.5

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET EII.5 TP EII.5 Page 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET EII.5 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2/5 -

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC MATHEMATIQUES 2. Durée : 4 heures

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC MATHEMATIQUES 2. Durée : 4 heures SESSION 2003 PCM2007 EPEUVE SPECIFIQUE FILIEE PC MATHEMATIQUES 2 Durée : 4 heures L utilisation des calculatrices est autorisée. Les deux problèmes sont indépendants *** N.B. : Le candidat attachera la

Plus en détail

DEVOIR DE SYNTHESE N 2. Les solutions tampons

DEVOIR DE SYNTHESE N 2. Les solutions tampons MINESTERE DE L EDUCATION DIRECTION REGIONALE DE NABEUL LYCÉE TAIEB MEHIRI MENZEL TEMIME PROPOSÉ PAR : MOHAMED CHERIF, AHMED RAIES, SALWA RJEB. EPREUVE : SCIENCES PHYSIQUES NIVEAU: 4 EME SECTION : SC.EXPERIMENTALES

Plus en détail

Université des Sciences et de la Technologie d Oran (USTO-MB) Faculté de Physique. Première année LMD Semestre 1. Génie Mécanique

Université des Sciences et de la Technologie d Oran (USTO-MB) Faculté de Physique. Première année LMD Semestre 1. Génie Mécanique Université des Sciences et de la Technologie d Oran (USTO-MB) Faculté de Physique TRAVAUX PRATIQUES D ELECTRICITE Première année LMD Semestre 1 Génie Mécanique Génie Civil et Métallurgie Génie Maritime

Plus en détail

STATISTIQUES A DEUX VARIABLES Console ExAO PRIMO - Logiciel ATELIER SCIENTIFIQUE

STATISTIQUES A DEUX VARIABLES Console ExAO PRIMO - Logiciel ATELIER SCIENTIFIQUE STATISTIQUES A DEUX VARIABLES Console ExAO PRIMO - Logiciel ATELIER SCIENTIFIQUE a) Montage b) Branchement c) Configuration d) Acquisition e) Exploitation f) Compte-rendu OBJECTIFS: Déterminer l équation

Plus en détail

Nom : Prénom : MPI : L oscilloscope et le générateur de fonctions - 1 - RENCONTRE AVEC L OSCILLOSCOPE ET LE GENERATEUR DE FONCTIONS

Nom : Prénom : MPI : L oscilloscope et le générateur de fonctions - 1 - RENCONTRE AVEC L OSCILLOSCOPE ET LE GENERATEUR DE FONCTIONS Nom : Prénom : MPI : L oscilloscope et le générateur de fonctions - 1 - RENCONTRE AVEC L OSCILLOSCOPE ET LE GENERATEUR DE FONCTIONS I RENCONTRE AVEC L OSCILLOSCOPE : 1) Observation du signal : a) Dessiner

Plus en détail

CHAPITRE 3 Repères, points et droites

CHAPITRE 3 Repères, points et droites CHAPITRE 3 Repères, points et droites A) Repères et coordonnées des points 1) Repères Pour représenter le plan en géométrie analytique, on a besoin de définir deux axes, qu'on appelle axe des abscisses

Plus en détail

1 Introduction. 2 Fonctions linéaires, fonctions affines. 2.1 Définitions. Fonctions linéaires et fonctions affines Cours. Objectifs du chapitre

1 Introduction. 2 Fonctions linéaires, fonctions affines. 2.1 Définitions. Fonctions linéaires et fonctions affines Cours. Objectifs du chapitre Fonctions linéaires et fonctions affines Cours Objectifs du chapitre Connaitre le sens de variation d une fonction affine. Connaitre le signe d une fonction affine. 1 Introduction Activité 2 Fonctions

Plus en détail

Exo7. Développements limités. 1 Calculs. 2 Applications. Corrections d Arnaud Bodin.

Exo7. Développements limités. 1 Calculs. 2 Applications. Corrections d Arnaud Bodin. Exo7 Développements ités Corrections d Arnaud Bodin. Calculs Exercice Donner le développement ité en 0 des fonctions :. cosx expx à l ordre 2. ln + x)) 2 à l ordre 4 shx x. x à l ordre 6 4. exp sinx) )

Plus en détail

Oscilloscope - GBF Mesure et visualisation - Signaux variables

Oscilloscope - GBF Mesure et visualisation - Signaux variables 1 ère STI2D TP V2.0 Oscilloscope - GBF Mesure et visualisation - Signaux variables CO8.sin4 Identifier les variables mesurées. CO9.sin2 Instrumenter un système. Acquerir l'information. Utilisation d'un

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES TP EII ExAO Page 1/6 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2 - une fiche

Plus en détail

Université de Montréal Lab xi Cellules solaires photovoltaïques 2

Université de Montréal Lab xi Cellules solaires photovoltaïques 2 Université de Montréal Lab xi Cellules solaires photovoltaïques 1 Table des matières Table des matières 1 Introduction 2 Théorie 3 Montages et manipulations 5 Partie 1 (Sans générateur) 5 Partie 2 (avec

Plus en détail

TENSION CONTINUE ET TENSION ALTERNATIVE PERIODIQUE Programme B - Énergie électrique et circuits électriques en «alternatif»

TENSION CONTINUE ET TENSION ALTERNATIVE PERIODIQUE Programme B - Énergie électrique et circuits électriques en «alternatif» Niveau 3 ème Physique Chimie Document du professeur 1/7 TENSION CONTINUE ET TENSION ALTERNATIVE PERIODIQUE Programme B - Énergie électrique et circuits électriques en «alternatif» Connaissances Capacités

Plus en détail

Devoir de Sciences Physiques n 1 pour le 09-09-2015

Devoir de Sciences Physiques n 1 pour le 09-09-2015 1 DM1 Sciences Physiques MP 20152016 Devoir de Sciences Physiques n 1 pour le 09092015 Problème n o 1 Capteurs de proximité E3A PSI 2013 Les capteurs de proximité sont caractérisés par l absence de liaison

Plus en détail

Dispositif numérique d'affichage des indications des microscopes photoélectriques. P. Carré

Dispositif numérique d'affichage des indications des microscopes photoélectriques. P. Carré .t,. Rap?ort BIPM-76/6 f ", \ Dispositif numérique d'affichage des indications des microscopes photoélectriques P. Carré Le comparateur photoélectrique et interférentiel du BIPM, étudié dès 1952 et mis

Plus en détail

COURBE DE RFROIDISSEMENT DU PLOMB : CHANGEMENT D ETAT

COURBE DE RFROIDISSEMENT DU PLOMB : CHANGEMENT D ETAT TP THERMODYNAMIQUE R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI COURBE DE RFROIDISSEMENT DU PLOMB : CHANGEMENT D ETAT OBJECTIFS Mettre en œuvre de façon modeste une chaine d acquisition d une grandeur physique. Utiliser

Plus en détail

Ondes sonores et ultrasonores - Corrigé. D après l oscillogramme, B reçoit le signal avec un décalage de 6,0 divisions par rapport à A.

Ondes sonores et ultrasonores - Corrigé. D après l oscillogramme, B reçoit le signal avec un décalage de 6,0 divisions par rapport à A. Ondes sonores et ultrasonores - Corrigé Partie A : Ondes ultrasonores. I. Mesure de la célérité des ultrasons dans l air. A. Première méthode : émetteur en mode «salves» 1. Détermination du retard τ avec

Plus en détail

Ce document a été fabriqué par PDFmail (Copyright RTE Multimedia) http://www.pdfmail.com

Ce document a été fabriqué par PDFmail (Copyright RTE Multimedia) http://www.pdfmail.com I- LE COURNT ÉLECTRIQUE : 1) Nature du courant : Le courant électrique est un déplacement de charges électriques dans la matière. Dans les métaux, les porteurs de charges sont les ÉLECTRONS. Circulation

Plus en détail

Superposition de signaux sinusoïdaux

Superposition de signaux sinusoïdaux Superposition de signaux sinusoïdaux I TP interférences obtenues par la superposition de deux ondes ultrasonores...3 1 Modélisation d une courbe sous Regressi...3 2 Mesure de l amplitude de l onde résultant

Plus en détail

Chapitre 14 Notion de résistance électrique. Loi d Ohm

Chapitre 14 Notion de résistance électrique. Loi d Ohm Chapitre 14 Notion de résistance électrique. Loi d Ohm Plan Introduction: I Mesurer avec un multimètre Mesure de l intensité Mesure de la tension II Pour aller plus loin Mesures en courant continu. Rappels

Plus en détail

Régression linéaire et corrélation

Régression linéaire et corrélation CHAPITRE 10 Régression linéaire et corrélation 1. Introduction Dans ce chapitre, nous regarderons comment vérifier si une variable à un influence sur une autre variable afin de prédire une des variables

Plus en détail

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Proposition d un modèle mécanique Temps alloué 2 heures

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Proposition d un modèle mécanique Temps alloué 2 heures PSI* 28/11/12 Lycée P.Corneille tp_modele_mecanique_dae.doc Page 1/1 Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Proposition d un modèle mécanique Temps alloué 2 heures Vous disposez : De la direction

Plus en détail

Baccalauréat S Centres étrangers 12 juin 2014

Baccalauréat S Centres étrangers 12 juin 2014 Durée : 4 heures Baccalauréat S Centres étrangers juin 04 A. P. M. E. P. Dans l ensemble du sujet, et pour chaque question, toute trace de recherche même incomplète, ou d initiative même non fructueuse,

Plus en détail

Chapitre 8. Transformateur. 8.1 Introduction

Chapitre 8. Transformateur. 8.1 Introduction Chapitre 8 Transformateur 8.1 Introduction Le transformateur permet de transférer de l énergie (sous forme alternative) d une source à une charge, tout en modifiant la valeur de la tension. La tension

Plus en détail

1 Rappels théoriques et objectifs

1 Rappels théoriques et objectifs Etude du régime sinusoïdal triphasé 1 Rappels théoriques et objectifs Le générateur triphasé crée trois tensions dont les équations s écrivent : u1 = a*sin(2*π*f*t) 4 3 u1, u2, u3 (V ) u2 = a*sin(2*π*f*t

Plus en détail

Transmission FM sur fibre optique

Transmission FM sur fibre optique Transmission FM sur fibre optique L utilisation d une fibre optique permet de transporter un signal sur de grandes distances avec une très bonne immunité aux parasites. Le signal optique qui y transite

Plus en détail

Production de Signaux - fonction Astable / Monostable

Production de Signaux - fonction Astable / Monostable Production de Signaux - fonction Astable / Monostable 1. Introduction La fonction «génération de signaux rectangulaire» se décompose en deux catégories : - La génération de signaux périodique (fonction

Plus en détail

Chapitre 5 La puissance en régime sinusoïdal

Chapitre 5 La puissance en régime sinusoïdal Chapitre 5 La puissance en régime sinusoïdal forcé 61 5.1. Les grandeurs instantanée, moyenne et e cace Les signaux étudiés dans ce chapitre sont des courants ou des tensions sinusoïdaux i(t) et u(t).

Plus en détail

MASTER de Génie Civil, Lyon Année scolaire 2006-2007 DYNAMIQUE DES SOLS ET DES STRUCTURES. Sujet No 1, durée : 2 heures

MASTER de Génie Civil, Lyon Année scolaire 2006-2007 DYNAMIQUE DES SOLS ET DES STRUCTURES. Sujet No 1, durée : 2 heures MASTER de Génie Civil, Lyon Année scolaire 6-7 Epreuve du 6 mars 7 DYNAMIQUE DES SOLS ET DES STRUCTURES GENIE PARASISMIQUE Sujet No, durée : heures Les copies doivent être rédigées en français et écrites

Plus en détail

DIPLÔME INTERMÉDIAIRE ÉPREUVE EXPÉRIMENTALE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES

DIPLÔME INTERMÉDIAIRE ÉPREUVE EXPÉRIMENTALE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES DIPLÔME INTERMÉDIAIRE ÉPREUVE EXPÉRIMENTALE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES CME2 : Comment sont alimentés nos appareils électriques? Sujet : Adaptateur de téléphone portable Ce document comprend : -

Plus en détail

1 Introduction. CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF

1 Introduction. CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF PHYSQ 126: Circuits RLC 1 CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF 1 Introduction. Le but de cette expérience est d introduire le concept de courant alternatif (en anglais, Alternating Current ou AC) et d étudier

Plus en détail

Agrégation externe de mathématiques, texte d exercice diffusé en 2012 Épreuve de modélisation, option informatique

Agrégation externe de mathématiques, texte d exercice diffusé en 2012 Épreuve de modélisation, option informatique Agrégation externe de mathématiques, texte d exercice diffusé en 2012 Épreuve de modélisation, option informatique Résumé : A partir du problème de la représentation des droites sur un écran d ordinateur,

Plus en détail

Objectifs : Pour illustrer l échographie, nous allons ici étudier la production et la détection des ultrasons

Objectifs : Pour illustrer l échographie, nous allons ici étudier la production et la détection des ultrasons Document élève 1/9 Nom : Prénom : Classe : Date : Objectifs : Physique Chimie Thème : La Santé LE PRINCIPE DE L ECHOGRAPHIE - Comprendre que la nature des matériaux a une influence sur les phénomènes d

Plus en détail

Les paraboles. x ax 2 + bx + c.

Les paraboles. x ax 2 + bx + c. 1ES Résumé du cours sur le second degré. Les paraboles. On appelle fonction du second degré une fonction de la forme x ax 2 + bx + c. Bien sûr a doit être différent de 0 sinon ce n est pas une fonction

Plus en détail

USAGE DES COMPLEXES DANS LES CIRCUITS ÉLECTRIQUES

USAGE DES COMPLEXES DANS LES CIRCUITS ÉLECTRIQUES Avant propos : usage des nombres complexes est incontournable en ce qui concerne l étude des circuits électriques aussi bien du point de vue énergétique (2 hemins de l énergie, bilan de puissance, puissance

Plus en détail

Contrôle objet du modèle AROME avec le logiciel MODE développé au NCAR

Contrôle objet du modèle AROME avec le logiciel MODE développé au NCAR Toulouse le 08 Octobre 2014 Contrôle objet du modèle AROME avec le logiciel MODE développé au NCAR Travail réalisé par RAZAGUI Abdelhak sous la direction de Joël STEIN Période du 13 septembre au 11 Octobre

Plus en détail

RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Polarisation

RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Polarisation RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Polarisation Benjamin Frere & Pierre-Xavier Marique ème candidature en sciences physiques, Université de Liège Année académique 003-004 1 1 Objectifs Le but de cette

Plus en détail

Metrix Mtx 3252 Notice d utilisation. Sommaire

Metrix Mtx 3252 Notice d utilisation. Sommaire Metrix Mtx 3252 Notice d utilisation Sommaire 1 - Mode opératoire de l acquisition du signal 11 raccordements mise en marche de l oscilloscope...2 12 Raccordement aux points de mesure...2 13 Sélection

Plus en détail

Mathématique - Cours

Mathématique - Cours Mathématique - Cours Filière STAV 2014-2015 Centre de Formation aux Métier de la Montagne Marine Estorge Le programme se compose ainsi : partie seconde partie 1/3 partie 2/3 partie 3/3 Sommaire 1 Ensemble

Plus en détail

Une société propose une formule d abonnement de 28 mensuel pour un forfait de 2 heures de communication et 0,50 par minute de dépassement.

Une société propose une formule d abonnement de 28 mensuel pour un forfait de 2 heures de communication et 0,50 par minute de dépassement. Fonction affine I) Définition et exemples 1) Définition Soit a et b deux nombres connus et fixés. Une fonction affine est une fonction numérique de la forme : ou 2) Exemples: Exemple 1 : Une société propose

Plus en détail

Les hacheurs à liaison directe

Les hacheurs à liaison directe es hacheurs à liaison directe Exercice IX Un hacheur quatre quadrants alimente l induit d une machine à courant continu à aimants permanents. a charge mécanique accouplée sur l arbre de la machine n est

Plus en détail

Fonctions de référence

Fonctions de référence Première STMG Fonctions de référence sguhel ... 0 Chapitre 5 : Fonctions de référence... 2 1 Fonctions affines... 2 1.1 Exemple... 2 1.2 Définition et vocabulaire... 3 1.3 Représentation graphique... 4

Plus en détail

ETUDE DE LA CARACTERISTIQUE DU DIPÔLE OHMIQUE : LOI D OHM UTILISATION D UN TABLEUR

ETUDE DE LA CARACTERISTIQUE DU DIPÔLE OHMIQUE : LOI D OHM UTILISATION D UN TABLEUR Nom : Prénom : Classe : Date : Fiche élève 1/ 6 Physique Chimie ETUDE DE LA CARACTERISTIQUE DU DIPÔLE OHMIQUE : LOI D OHM UTILISATION D UN TABLEUR Objectifs : - Établir la loi d Ohm à l aide d un tableur-grapheur

Plus en détail

Mesure de la température dans un puits géothermique

Mesure de la température dans un puits géothermique (correcteur : Jean Gasc http://jeaga.voila.net/) Mesure de la température dans un puits géothermique 1 Étude du capteur de température : Sonde au platine: 1.1 unité du coefficient a : Dans la relation

Plus en détail

TP 1: Circuits passifs

TP 1: Circuits passifs Travaux Pratiques Avancés (TPA) d Electronique Année 2015-16 TP 1: ircuits passifs Sergio Gonzalez Sevilla *, Antonio Miucci Département de Physique Nucléaire et orpusculaire (DPN), Université de Genève

Plus en détail

Utiliser DYNAMIC pour étudier des enregistrements vidéo de mouvements. 1 Relativité du mouvement en classe de Seconde :

Utiliser DYNAMIC pour étudier des enregistrements vidéo de mouvements. 1 Relativité du mouvement en classe de Seconde : Utiliser DYNAMIC pour étudier des enregistrements vidéo de mouvements 1 Relativité du mouvement en classe de Seconde : 1.1 Programme : Exemples d activités Contenus Connaissances et savoir-faire exigibles

Plus en détail

LA THEORIE SUR L ELECTRICITE

LA THEORIE SUR L ELECTRICITE ours d électricité L THEORE SR L ELETRTE LES NOTONS DE BSE Le courant alternatif PRTE N : LES OMPOSNTS PSSFS La théorie sur l électricité - les notions de base - Le courant alternatif RL TBLE DES MTERES

Plus en détail

III.1 Quelques rappels théoriques sur les interférences à 2 ondes.

III.1 Quelques rappels théoriques sur les interférences à 2 ondes. III TP 3 : Intérférences à deux ondes dans le domaine hyperfréquence. 22 Introduction Le but de ce TP est d étudier le phénomène d interférences dans le domaine des ondes hyperfréquences 2. Il s agit donc

Plus en détail

Expérience # 12. Détermination de l équation de vitesse d une réaction d hydrolyse

Expérience # 12. Détermination de l équation de vitesse d une réaction d hydrolyse Expérience # 12 Détermination de l équation de vitesse d une réaction d hydrolyse 1. But Déterminer l'ordre et la constante de vitesse de la réaction d'hydrolyse du colorant méthyle violet, RA, à deux

Plus en détail