Le réseau à fibre optique à St-Gall

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le réseau à fibre optique à St-Gall"

Transcription

1 Le réseau à fibre optique à St-Gall Coopération entre la ville de St-Gall et Swisscom St-Gall, 1 er septembre 2009

2 Contenu Fibre optique l avenir est déjà en route La coopération à St-Gall - un modèle multifibre pour le plus grand bénéfice des clients Le modèle multifibre confère à St-Gall un avantage concurrentiel

3 Les premiers câbles en fibre optique ont été posés dès (août): Swisscom étend le réseau à fibre optique jusque dans les foyers à Zurich, Genève et Bâle 2006 Swisscom pose la fibre optique jusque dans les quartiers (VDSL) 2009: extension principalement à Fribourg, Berne, Lausanne et St-Gall 2005 Swisscom lance un projet pilote à Zurich avec 600 bâtiments Depuis 2001: Swisscom pose de la fibre optique lors des travaux de construction

4 La Suisse est déjà dans l élite mondiale en matière d extension de la fibre optique grâce au VDSL 4 FTTx (% des foyers) Turquie Pologne Argentine Mexique Brésil Russie Inde 100% 80% 60% 40% 20% 0% Chine Allemagne Belgique Italie Espagne Japon Etats-Unis Canada Pays-Bas Australie France Grande-Bretagne 0% 20% 40% 60% 80% 100% Abonnés haut débit (% des foyers) Taïwan Suède Corée du Sud Suisse: Danemark Pays 5 millions d abonnés haut débit FTTHome FTTBuilding FTTN VDSL Concurrence au niveau des infrastructures Dans l agglomération de St-Gall, 98 % des foyers disposent déjà d un débit d au moins 12 Mbit/s (source: analyse Alcatel-Lucent)

5 Swisscom se déploie déjà dans plusieurs villes suisses 5 Bâle Zurich Pfyn St-Gall Genève Lausanne Berne Fribourg Nos objectifs: Fin 2009: foyers raccordés *En raison des nombreuses réunions de coopération en cours, l'objectif ne sera sans doute pas entièrement atteint Fin 2015: plus d un million de foyers raccordés (soit 1/3 de la population)

6 Fibre optique à St-Gall un modèle de coopération ouvert à tous Le modèle multifibre supporte le modèle des fournisseurs d'électricité Le modèle multifibre permet une réelle concurrence au niveau des réseaux et des services

7 Les principes du modèle multifibre 7 Eviter les doublons inutiles Les doublons sont exclusivement là où de la place est nécessaire à l innovation, en vue de créer une concurrence qui apporte une valeur ajoutée au marché et au client Un modèle mis à la disposition de l ensemble des fournisseurs à proportion égale, qu ils souhaitent ou non investir dans une infrastructure propre Les autres prestataires peuvent choisir par qui ils souhaitent faire passer leurs services: les fournisseurs d électricité (par exemple les Sankt Galler Stadtwerke, services industriels de la ville de St-Gall) Swisscom

8 Coopération à St-Gall Un projet commun avec des répartitions claires 8 Principes de l'accord: Les Sankt Galler Stadtwerke et Swisscom s'unissent pour construire, exploiter et financer le réseau à fibre optique Le principe est un modèle multifibre: quatre fibres optiques sont posées par foyer et par client commercial Construction du réseau: Les Sankt Galler Stadtwerke prennent en charge la construction du réseau à fibre optique Le réseau sera posé en fonction des normes courantes. En cas d absence de normes, elle seront définies avec les fournisseurs d accès majeurs et l OFCOM Extension plus rapide grâce à la coopération: L extension du réseau à fibre optique de St-Gall démarre en septembre L'extension du réseau à fibre optique est nettement accélérée: une mise en service généralisée est prévue dans cinq ans (jusqu'à maintenant: dix ans)

9 Coopération à St-Gall Avantages et obligations pour les deux parties 9 Accord commercial: Swisscom participe très largement à l extension et à l entretien du réseau à fibre optique de St-Gall Les Sankt Galler Stadtwerke garantissent à Swisscom des droits d utilisation à long terme d'une à deux fibres optiques par foyer et par client commercial Les deux entreprises peuvent proposer des services aussi bien au niveau de la technologie (couche 2) que des services (couche 3) et sont donc en concurrence Exigences des partenaires et des autres fournisseurs: Les Sankt Galler Stadtwerke tiennent compte des exigences des partenaires de coopération dans l extension du réseau à fibre optique L architecture convenue du réseau permet un accès non discriminatoire et une concurrence aux niveaux de la technologie et du service

10 Le modèle multifibre confère à St-Gall un avantage concurrentiel Une couverture plus rapide et plus avantageuse à St-Gall grâce aux coopérations Des produits plus nombreux et plus innovants pour les clients grâce à la concurrence entre les réseaux

Fibre optique à Lausanne: Une coopération sur le modèle «fibre suisse»

Fibre optique à Lausanne: Une coopération sur le modèle «fibre suisse» Fibre optique à Lausanne: Une coopération sur le modèle «fibre suisse» Conférence de presse Services industriels de Lausanne et Carsten Schloter, CEO Lausanne, 2 Sommaire. Fibre optique - l avenir est

Plus en détail

ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES

ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES 2 RECOMMANDATION DU CONSEIL RELATIVE À UN ACCÈS ÉLARGI ET UNE EXPLOITATION PLUS EFFICACE CONCERNANT LES INFORMATIONS DU ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES L OCDE est un forum unique

Plus en détail

Le portefeuille international d'éditeurs diffusant l'inread

Le portefeuille international d'éditeurs diffusant l'inread Le portefeuille international d'éditeurs diffusant l'inread Les problèmes que l inread résout LE MANQUE D INVENTAIRE VIDEOS PREMIUM inread place la publicité vidéo au cœur du contenu éditorial ce qui permet

Plus en détail

Administration électronique

Administration électronique Comité 24 Administration électronique I Depuis sa création en 1945, une des principales priorités de l ONU a été de «réaliser la coopération internationale en résolvant les problèmes internationaux d ordre

Plus en détail

Guide pour l accès physique aux réseaux FTTH

Guide pour l accès physique aux réseaux FTTH Guide pour l accès physique aux réseaux FTTH Ce guide a été élaboré dans le cadre d une collaboration entre openaxs et SUISSEDIGI- TAL. Page : 1 sur 9 Date : 31.3.2016 Auteurs : P. Zbinden / R. Zumoberhaus

Plus en détail

Le Case management formation professionnelle

Le Case management formation professionnelle Le Case management formation professionnelle Jean-Pascal Lüthi Chef de la Division formation professionnelle initiale et supérieure Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation SEFRI

Plus en détail

Récapitulatif: Du 14 Décembre 2015

Récapitulatif: Du 14 Décembre 2015 Du 14 Décembre 2015 Récapitulatif: Publication, par l OICV/CPMI, d un rapport sur l évaluation de l application des PFMI par les autorités de marchés : 28 juridictions ont été évaluées quant au degré d

Plus en détail

Accord de collaboration entre la SEIC et Swisscom pour le réseau à fibres optiques à Gland. Conférence de presse, 13 février 2013, Gland

Accord de collaboration entre la SEIC et Swisscom pour le réseau à fibres optiques à Gland. Conférence de presse, 13 février 2013, Gland Accord de collaboration entre la SEIC et Swisscom pour le réseau à fibres optiques à Gland Conférence de presse, 13 février 2013, Gland Fibre To The Home (FTTH) 2 La fibre optique est nettement plus performante

Plus en détail

L opérateur Internet des collectivités. Spécialiste des Zones D Ombre ADSL

L opérateur Internet des collectivités. Spécialiste des Zones D Ombre ADSL L opérateur Internet des collectivités Spécialiste des Zones D Ombre ADSL QUI SOMMES-NOUS? Créé depuis 2004, l Opérateur Internet XiLAN a pour vocation d apporter des Solutions d accès à Internet Haut

Plus en détail

Table ronde "Fibre optique jusque dans les ménages (FTTH)" le bilan

Table ronde Fibre optique jusque dans les ménages (FTTH) le bilan Commission fédérale de la communication ComCom et Office fédéral de la communication OFCOM Table ronde "Fibre optique jusque dans les ménages (FTTH)" le bilan Marc Furrer, Président ComCom Philipp Metzger,

Plus en détail

Les nationalités. www.parismonterrey.com. Russe. Espagnol. Russes. Espagnols. Russes. Russe. Espagnole. Espagnoles. Belge. Français. Belges.

Les nationalités. www.parismonterrey.com. Russe. Espagnol. Russes. Espagnols. Russes. Russe. Espagnole. Espagnoles. Belge. Français. Belges. Voici une liste des nationalités s Espagnol Espagnols La Russie s L Espagne Espagnole Espagnoles s Français Français La Belgique s La France Française Françaises Grec Grecs La Grèce Grecque Grecques La

Plus en détail

Dans quelle mesure le niveau de formation affecte-t-il le taux d emploi?

Dans quelle mesure le niveau de formation affecte-t-il le taux d emploi? Indicateur Dans quelle mesure le niveau de formation affecte-t-il le taux d emploi? Dans tous les pays de l, les diplômés de l enseignement tertiaire ont plus de chances de travailler que ceux qui ne le

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

Table ronde "Fibre optique jusque dans les ménages (FTTH)" premier bilan

Table ronde Fibre optique jusque dans les ménages (FTTH) premier bilan Commission fédérale de la communication ComCom et Office fédéral de la communication OFCOM Table ronde "Fibre optique jusque dans les ménages (FTTH)" premier bilan Marc Furrer, président de la ComCom Conférence

Plus en détail

Ultra Terminal. 28 mars 2006. Building a New Electric World

Ultra Terminal. 28 mars 2006. Building a New Electric World Ultra Terminal 28 mars 2006 Building a New Electric World Introduction Schneider Electric a récemment annoncé 4 acquisitions majeures dans l Ultra Terminal... 100 % de Clipsal Asie 2005 1,2 mds de chiffre

Plus en détail

Taux des retenues d impôt des non-résidents vivant dans les pays ayant conclu une convention fiscale avec le Canada 1

Taux des retenues d impôt des non-résidents vivant dans les pays ayant conclu une convention fiscale avec le Canada 1 Taux des retenues d impôt des non-résidents vivant dans les pays ayant conclu une 1 Taux des retenues d impôt des non-résidents vivant dans les pays ayant conclu une 1 Pays 2 Intérêts 3 Dividendes 4 Redevances

Plus en détail

Répartition des actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Répartition des actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Répartition des actifs des fonds de pension et

Plus en détail

Comité de Bâle sur le contrôle bancaire. Rapport intérimaire sur la mise en œuvre de Bâle III

Comité de Bâle sur le contrôle bancaire. Rapport intérimaire sur la mise en œuvre de Bâle III Comité de Bâle sur le contrôle bancaire Rapport intérimaire sur la mise en œuvre de Bâle III Avril 2012 Le présent document est traduit de l anglais. En cas de doute ou d ambiguïté, se reporter à l original

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONÉTAIRE OUEST-AFRICAINE ------------------------------------------ La Commission -----------------------------------

UNION ECONOMIQUE ET MONÉTAIRE OUEST-AFRICAINE ------------------------------------------ La Commission ----------------------------------- UNION ECONOMIQUE ET MONÉTAIRE OUEST-AFRICAINE ------------------------------------------ La Commission ----------------------------------- Etat des lieux de la transition numérique en Afrique Département

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL La Ministre Conseillère pour les Affaires Economiques Berlin, le 31 octobre 2014 Dossier suivi par Lucie Petit Relu par Nicolas Studer NOTE

Plus en détail

INSTITUTIONS FINANCIÈRES NOUVELLES

INSTITUTIONS FINANCIÈRES NOUVELLES INSTITUTIONS FINANCIÈRES NOUVELLES RÈGLES RÉGISSANT LA PROPRIÉTÉ Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-62F Le 13 décembre 2000 Nouvelles règles en matière de régime

Plus en détail

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros Partenaires pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages BNP Paribas Assurance conçoit et commercialise dans quarante-deux pays ses produits et services dans les domaines de l épargne, de la prévoyance

Plus en détail

Scénarios pour une stratégie nationale de développement de la fibre optique en Suisse

Scénarios pour une stratégie nationale de développement de la fibre optique en Suisse WIK-Consult Rapport Etude réalisée sur mandat de l'office fédéral de la communication (OFCOM) Scénarios pour une stratégie nationale de développement de la fibre optique en Suisse Auteurs: Dragan Ilic

Plus en détail

Etude 3-D Secure 2014 pour le secteur aérien et du voyage en ligne

Etude 3-D Secure 2014 pour le secteur aérien et du voyage en ligne Etude 3-D Secure 2014 pour le secteur aérien et du voyage en ligne Pratiques 3-D Secure pour le secteur aérien et du voyage en ligne Le secteur aérien et du voyage dépend des canaux de vente en ligne pour

Plus en détail

Journées de l économie Lyon 10 novembre 2011. La soutenabilité de la croissance

Journées de l économie Lyon 10 novembre 2011. La soutenabilité de la croissance Journées de l économie Lyon 10 novembre 011 La soutenabilité de la croissance Quel business plan pour la politique économique de la France? 1 La France en 00 suivant les tendances actuelles Le business

Plus en détail

Disparités économiques régionales

Disparités économiques régionales Extrait de : Panorama des régions de l'ocde 2011 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/reg_glance-2011-fr Disparités économiques régionales Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE

Plus en détail

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr En 2008, la baisse du nombre d exportateurs engagée depuis 2003 s accentue (-3,1 %), quelle que soit

Plus en détail

Aides d'etat SA.32846 (2011/N) Luxembourg Prolongation du dispositif d'assurance crédit à l'exportation à court-terme

Aides d'etat SA.32846 (2011/N) Luxembourg Prolongation du dispositif d'assurance crédit à l'exportation à court-terme COMMISSION EUROPEENNE Bruxelles, 27.5.2011 C(2011) 3707 final Objet: Aides d'etat SA.32846 (2011/N) Luxembourg Prolongation du dispositif d'assurance crédit à l'exportation à court-terme Monsieur le Ministre,

Plus en détail

Le commerce international

Le commerce international Management international Le commerce international Exposé Réalisé Par : Encadré Par : 1 Plan Introduction I. Définition de commerce international II. Les théories du commerce international III. Les effets

Plus en détail

Combien de temps? Combien de voyageurs? Classement décroissant des. Durée moyenne des séjours achetés par

Combien de temps? Combien de voyageurs? Classement décroissant des. Durée moyenne des séjours achetés par GLOBAL européennes, clientes de Mondial, pour des vols prévus entre le er juillet et le août 00. Ces polices d assurance ont été analysées par Occurrence, une Numero = Jours > Voyageurs >, % 0% (+) 0%

Plus en détail

L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier.

L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier. VACANZA L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier. Judicieuse et fiable. L assurance voyage de SWICA. L envie d ailleurs vous a pris, et les valises sont bouclées. Vous

Plus en détail

Très haut débit. résultats des consultations publiques et orientations. Conférence de presse du 28 novembre 2007

Très haut débit. résultats des consultations publiques et orientations. Conférence de presse du 28 novembre 2007 Très haut débit résultats des consultations publiques et orientations Conférence de presse du 28 novembre 2007 Contexte La mutualisation de la partie terminale L accès au génie civil Conclusion 2 La régulation

Plus en détail

Tableau de bord de l Union de l innovation 2014

Tableau de bord de l Union de l innovation 2014 Tableau de bord de l Union de l innovation 2014 Le tableau de bord de l Union de l innovation pour la recherche et l innovation Synthèse Version FR Entreprises et industrie Synthèse Tableau de bord de

Plus en détail

Nature des revenus Impôt canadien Dégrèvement conventionnel Remarques Désignation Taux % de % à % Procédure voir chiffres

Nature des revenus Impôt canadien Dégrèvement conventionnel Remarques Désignation Taux % de % à % Procédure voir chiffres C A N A D A (Etat au 1 er janvier 2014) Index Aperçu des effets de la convention contre les doubles impositions 1 Imputation forfaitaire d'impôt (cf. remarque sous ch. IV) 5 Formule 196 " NR 7 - R Aperçu

Plus en détail

UNE ANALYSE QUANTITATIVE DE L ÉVOLUTION DES VOYAGES INTERNATIONAUX DES AMÉRICAINS ENTRE 1995 ET 2005

UNE ANALYSE QUANTITATIVE DE L ÉVOLUTION DES VOYAGES INTERNATIONAUX DES AMÉRICAINS ENTRE 1995 ET 2005 UNE ANALYSE QUANTITATIVE DE L ÉVOLUTION DES VOYAGES INTERNATIONAUX DES AMÉRICAINS ENTRE 1995 ET 2005 Rédaction Thomas Antil du Québec Assistance technique Francine Lavoie du Québec Révision linguistique

Plus en détail

Centre de recherche sur les politiques et le développement social

Centre de recherche sur les politiques et le développement social Centre de recherche sur les politiques et le développement social Lutte contre la pauvreté ou lutte contre les pauvres? Le Plan d action gouvernemental en matière de lutte contre la pauvreté et l exclusion

Plus en détail

Société de conseil et service international, notre entreprise a l ambition de servir de trait d union entre

Société de conseil et service international, notre entreprise a l ambition de servir de trait d union entre Société de conseil et service international, notre entreprise a l ambition de servir de trait d union entre nos clients (européens) et notre champ d activité international 33 avenue des Champs-Elysées,

Plus en détail

REAVIE 2009. 14 au 16 octobre 2009

REAVIE 2009. 14 au 16 octobre 2009 REAVIE 2009 14 au 16 octobre 2009 1 1 Développer les activités Employee Benefits et Emprunteur à l international Atelier N 12 2 2 Les Assurance Collectives: un métier de plus en plus international Maturité

Plus en détail

Document. de travail n 37. Les conditions du déploiement de l Internet à très haut débit. Comparaison internationale et enseignements pour la France

Document. de travail n 37. Les conditions du déploiement de l Internet à très haut débit. Comparaison internationale et enseignements pour la France Document de travail n 37 Les conditions du déploiement de l Internet à très haut débit Comparaison internationale et enseignements pour la France novembre 2012 Ce document de travail a été réalisé par

Plus en détail

COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011

COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011 COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011 1 1) Hausse des exportations des biens en valeur de 10.3 % (5898.5 M.D contre 5349.3 M.D) 2) Progression des exportations des industries manufacturières

Plus en détail

Séjours linguistiques de courte durée

Séjours linguistiques de courte durée Séjours linguistiques de courte durée On entend par séjour linguistique de courte durée tout séjour à l étranger, d une durée allant généralement de 1 à 4 semaines, mais pouvant aller dans certains cas

Plus en détail

Rapport final du Projet Canada

Rapport final du Projet Canada Rapport final du Projet Canada Mission possible : une prospérité durable pour le Canada Conférence Affaires et perspectives économiques 2008 Montréal, 28 novembre 2007 Mario Lefebvre, directeur, Service

Plus en détail

Fiber to the Home: Une normalisation nécessaire

Fiber to the Home: Une normalisation nécessaire Bundesamt für Kommunikation Abteilung Telecomdienste Fiber to the Home: Armin Blum Chef de la section Services fixes et service universel, OFCOM 10. asut-kolloquium Fibre to the Home, 16 octobre 2009 Aperçu

Plus en détail

organisations internationales)f

organisations internationales)f 0BOrdonnance de 1989 sur le droit d auteur (conventions et * organisations internationales)f Citation (du 17 mai 1989) 1. La présente ordonnance peut être citée comme l ordonnance de 1989 sur le droit

Plus en détail

10 RAISONS D INVESTIR EN FRANCE

10 RAISONS D INVESTIR EN FRANCE 1 RAISONS D INVESTIR EN FRANCE Janvier 28 LE MARCHE 1. L Europe, 1 er marché mondial PIB 27 (estimation - en milliards de Dollars) 18 16 14 12 1 14 69,8 16 574,4 13 794,2 13 194,7 GDP 26 GDP 27 8 6 4 4

Plus en détail

Quelle est la répartition entre investissements public et privé dans l éducation?

Quelle est la répartition entre investissements public et privé dans l éducation? Indicateur Quelle est la répartition entre investissements public et privé dans l éducation? En moyenne, dans les pays de l OCDE, 83 % du financement des établissements d enseignement proviennent directement

Plus en détail

Une vision innovante et pragmatique du développement international des PME

Une vision innovante et pragmatique du développement international des PME Présentation QI Emirats-Arabes Unis 21 juin 2012 Une vision innovante et pragmatique du développement international des PME Expansion Québec : des solutions pragmatiques Un réseau de 25 centres d affaires

Plus en détail

ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE

ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE DONNÉES DE BASE SUR L ÉNERGIE DANS LE MONDE Les réserves La production La consommation Les prix du pétrole Les routes de l énergie LES RESERVES Région du monde LES RÉSERVES ÉNERGÉTIQUES

Plus en détail

De succès dans l internationalisation des entreprises

De succès dans l internationalisation des entreprises De succès dans l internationalisation des entreprises Présence Internationale 50 Pays Afrique du Sud Algérie Allemagne Angola Arabie Saoudite Argentine Autriche Azerbaïdjan Belgique Brésil Bulgarie Canada

Plus en détail

Fibre optique àlausanne:

Fibre optique àlausanne: Fibre optique àlausanne: Une coopération sur le modèle «fibre suisse» Conférence de presse Services industriels de Lausanne et Swisscom Jean-Yves Pidoux, Directeur des Services industriels, Conseiller

Plus en détail

Programme de 12 mois - Catégorie 3

Programme de 12 mois - Catégorie 3 Programme de 12 mois - Catégorie 3 Introduction CEPOM et Right Management offrent un trajet de reclassement professionnel aux employés des entreprises de la commission paritaire 307. Via un programme spécifique

Plus en détail

Le Système de Management de l Energie ISO 50001

Le Système de Management de l Energie ISO 50001 Le Système de Management de l Energie ISO 50001 Opérateur international de services organisé autour de 4 grands domaines de compétences : Normalisation Edition de solutions et services d information Evaluation

Plus en détail

OPTI-ONE. Clésia Gestion. Intégrateurs SAP Business One pour réussir des projets ERP dans les TPE/PME/PMI

OPTI-ONE. Clésia Gestion. Intégrateurs SAP Business One pour réussir des projets ERP dans les TPE/PME/PMI OPTI-ONE Clésia Gestion Intégrateurs SAP Business One pour réussir des projets ERP dans les TPE/PME/PMI Introduction Notre métier : OPTI-ONE est intégrateur de la solution de gestion ERP SAP Business One

Plus en détail

APERÇU Bureau canadien de l éducation internationale (BCEI) Conférence annuelle

APERÇU Bureau canadien de l éducation internationale (BCEI) Conférence annuelle APERÇU Bureau canadien de l éducation internationale (BCEI) Conférence annuelle 24 novembre 2015 Niagara Falls (Ontario) 1 Objectifs de l exposé d aujourd hui Présenter des renseignements généraux sur

Plus en détail

Robotique Etudes, Produits, Services en France

Robotique Etudes, Produits, Services en France Robotique Etudes, Produits, Services en France 2 LEONI câbles : un siècle de références Études, produits, services : bénéficiez de capacités et d une rentabilité maximales. La Business Unit Industrial

Plus en détail

Logiciel de gestion d entrepôt. Contrôle et optimise les processus de l entrepôt pour une meilleure performance. Software Solutions

Logiciel de gestion d entrepôt. Contrôle et optimise les processus de l entrepôt pour une meilleure performance. Software Solutions Logiciel de gestion d entrepôt Contrôle et optimise les processus de l entrepôt pour une meilleure performance Software Solutions Avantages La mise en place d Easy WMS permet de réduire les coûts, d améliorer

Plus en détail

ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE

ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE 144 145 SOURCE STATISTIQUE L entrée en vigueur de la loi n 90-1259 du 31 décembre 1990 organisant la fusion des anciennes professions d avocat et de conseil juridique ainsi

Plus en détail

Solutions internationales

Solutions internationales Solutions internationales Tout savoir sur les appels et les échanges de données de vos collaborateurs à l étranger sfrbusinessteam.fr SFR Monde + L émission et la réception des appels dans plus de 260

Plus en détail

AGICOA - DECLARATION D UNE OEUVRE -

AGICOA - DECLARATION D UNE OEUVRE - AGICOA - DECLARATION D UNE OEUVRE - DECLARATION D UNE ŒUVRE (en gras données obligatoires) IRRIS Web, the web declaration portal, is available to update and check your data 1) Est-ce une nouvelle déclaration?

Plus en détail

Portrait pays. Juin 2015

Portrait pays. Juin 2015 Portrait pays Juin 2015 Pays participants en 2014 MÉTHODOLOGIE Nouveaux pays en 2015 13 600 salariés européens interrogés en janvier 2015, dans 14 pays : Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie, Suède,

Plus en détail

A l origine de l automobile

A l origine de l automobile L industrie automobile française face à la mondialisation 17 octobre 2012 MINISTERE DU REDRESSEMENT PRODUCTIF 1 17 octobre 2012 A l origine de l automobile 1903 1914 Pays Production automobile Pays Production

Plus en détail

MOUVEMENTS MIGRATOIRES

MOUVEMENTS MIGRATOIRES PARTIE 5 MOUVEMENTS page 363 5 MOUVEMENTS page 364 SOMMAIRE MOUVEMENTS n Répartition par nationalité des travailleurs entrés en France au cours de l année 29 366 n L immigration familiale 367 à 37 n Les

Plus en détail

Réunion du Conseil au niveau des Ministres. Paris, 6-7 mai 2014

Réunion du Conseil au niveau des Ministres. Paris, 6-7 mai 2014 Réunion du Conseil au niveau des Ministres Paris, 6-7 mai 2014 DÉCLARATION RELATIVE À L ÉCHANGE AUTOMATIQUE DE RENSEIGNEMENTS EN MATIÈRE FISCALE Adoptée le 6 mai 2014 Déclaration relative à l Échange automatique

Plus en détail

étude sur le marché des jeux et paris en ligne réalisr Francis MERLIN

étude sur le marché des jeux et paris en ligne réalisr Francis MERLIN Synthèse de l él étude sur le marché des jeux et paris en ligne réalisr alisée e par Francis MERLIN Consultant international en marketing et en communication Auteur de deux ouvrages publiés aux Editions

Plus en détail

UMR AUSser 3329/IPRAUS Centre de recherche documentaire Plan de classement

UMR AUSser 3329/IPRAUS Centre de recherche documentaire Plan de classement Le centre de recherche documentaire classe l ensemble de ses ouvrages en différentes rubriques correspondantes aux thèmes de recherche de l UMR AUSser 3329/IPRAUS. Une lettre capitale correspond à une

Plus en détail

OFFRE ENTREPRISE SOLUTIONS D EXPÉDITION INFORMATISÉE (SEI)

OFFRE ENTREPRISE SOLUTIONS D EXPÉDITION INFORMATISÉE (SEI) Pour tout complément d information sur les tarifs de l ensemble de nos offres France, Outre-Mer et International, veuillez-vous rapprocher de votre interlocuteur commercial. La Poste - Société Anonyme

Plus en détail

Collège Charles Nicolle - Année scolaire 2015/2016

Collège Charles Nicolle - Année scolaire 2015/2016 Collège Charles Nicolle - Année scolaire 2015/2016 Nouveautés Spécial Collection : Les Dossiers > Après le bac L, bien choisir pour réussir. ONISEP, 2014. 271 p.. Infosup. Dossier réalisé en 2013 présentant

Plus en détail

ENTRETIENS-PAYS ET SALONS

ENTRETIENS-PAYS ET SALONS Janvier à juillet 2016 ENTRETIENS-PAYS ET SALONS DÉCOUVREZ L APP DE S-GE! OFFICIAL PROGRAM Nos prestations VOUS VOULEZ EXPORTER? NOUS VOUS AIDONS À FAIRE LE POINT. Switzerland Global Enterprise (S-GE)

Plus en détail

VAIO en toute sérénité

VAIO en toute sérénité VAIO en toute sérénité Les garanties VAIO et leurs Extensions Modèles VAIO grand public Garantie standard 1 an* Extensions de Garantie Modèles VAIO Professionnels Garantie standard 2 ans* internationale

Plus en détail

GRILLE TARIFAIRE. Offre THD Particuliers Ste Anne. Tarif en vigueur au 1 er janvier 2016

GRILLE TARIFAIRE. Offre THD Particuliers Ste Anne. Tarif en vigueur au 1 er janvier 2016 GRILLE TARIFAIRE Offre THD Particuliers Ste Anne Tarif en vigueur au 1 er janvier 2016 Offre internet et fixe Offre réservée aux particuliers pour toute installation créée sur la commune de Sainte Anne

Plus en détail

Des SOLUTIONS. au service de la croissance de votre entreprise

Des SOLUTIONS. au service de la croissance de votre entreprise Des SOLUTIONS COMMERCI au service de la croissance de votre entreprise LES C BINET CONSEIL INTERN TION L expert en transformation commerciale 01 NOTRE AMBITION 02 NOTRE APPROCHE 03 NOS ATOUTS Vous orienter

Plus en détail

Comparaison internationale des Charges fiscales

Comparaison internationale des Charges fiscales Comparaison internationale des Charges fiscales Taux et quotes-parts d'impôts dans différents pays de l'ocde Janvier 2014 Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions

Plus en détail

Convention européenne de sécurité sociale

Convention européenne de sécurité sociale Série des traités européens - n 78 Convention européenne de sécurité sociale Paris, 14.XII.1972 Annexe III Dispositions maintenues en vigueur nonobstant les dispositions de l'article 5 * (Article 6, paragraphe

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L ÉTUDE

PRÉSENTATION DE L ÉTUDE TM PRÉSENTATION DE L ÉTUDE MÉTHODOLOGIE LE NATION GOODWILL OBSERVER A ÉTÉ CONÇU PAR : W, ERNST & YOUNG, HAVAS DESIGN+, HEC PARIS ET CAP RÉALISATION TECHNIQUE DE L ÉTUDE : Enquête réalisée par l Institut

Plus en détail

1. Tunisie 6. Liban 2. Sénégal 7. Philippines 3. Suisse 8. Corée 4. Angleterre 9. Canada 5. Suède 10. Pérou

1. Tunisie 6. Liban 2. Sénégal 7. Philippines 3. Suisse 8. Corée 4. Angleterre 9. Canada 5. Suède 10. Pérou Unité 5. Bon voyage! PARTIE 1 A Activité 1 Un peu de géographie! Voir si vous pouvez mettre l article devant les pays et faire correspondre la capitale. 1. Tunisie 6. Liban 2. Sénégal 7. Philippines 3.

Plus en détail

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes CENTRE ETUDES & PROSPECTIVE DU GROUPE ALPHA Fiches pays Économies développées - Europe Zone euro... 2 Allemagne... 5 France... 8

Plus en détail

Départs en retraite normale, anticipée et différée (French version)

Départs en retraite normale, anticipée et différée (French version) Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2011-fr Départs en retraite normale,

Plus en détail

CIRC. UN CENTRE UNIQUE AU MONDE La recherche sur le cancer au service de la prévention

CIRC. UN CENTRE UNIQUE AU MONDE La recherche sur le cancer au service de la prévention CIRC UN CENTRE UNIQUE AU MONDE La recherche sur le cancer au service de la prévention Message du Directeur Le CIRC est un organisme de recherche unique au monde. Depuis 50 ans, le Centre apporte une contribution

Plus en détail

Point sur la fraude VAD Etat des lieux sur le déploiement de 3D secure

Point sur la fraude VAD Etat des lieux sur le déploiement de 3D secure Point sur la fraude VAD Etat des lieux sur le déploiement de 3D secure Salon e-commerce - Mercredi 22 septembre Communication, diffusion, reproduction, utilisation, exécution ou représentation de ce document,

Plus en détail

Se rendre à l'étranger ou Retourner au Japon accompagné d un enfant

Se rendre à l'étranger ou Retourner au Japon accompagné d un enfant Se rendre à l'étranger ou Retourner au Japon accompagné d un enfant Problèmes pouvant survenir en cas de déplacement d un enfant (Régimes juridiques étrangers et la Convention de La Haye) Ministère des

Plus en détail

Un exemple de redéploiement industriel: la lingerie Chantelle

Un exemple de redéploiement industriel: la lingerie Chantelle ! Université d Automne 2003! Enseignants de Sciences Economiques et Sociales - Entreprises Jeudi 23 et vendredi 24 octobre 2003! Lycée Louis Le Grand! Paris «Les entreprises dans la mondialisation» Un

Plus en détail

Rendement des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Rendement des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Rendement des fonds de pension et des fonds de

Plus en détail

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers)

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers) 23 COMMENT PEUT-ON EXPLIQUER LE CHÔMAGE? A La population active augmente-t-elle trop vite? a) Le chômage : une population active supérieure à l'emploi 1. Au niveau d une économie nationale, le chômage

Plus en détail

Stages à l étranger de M1 2ème semestre Master de Chimie

Stages à l étranger de M1 2ème semestre Master de Chimie Stages à l étranger de M1 2ème semestre Master de Chimie responsable : Anne-Lise Dhimane, Maître de Conférences tel. 01 44 27 70 69 e-mail: anne.dhimane@upmc.fr Stages Universitaires à l étranger 2009-10

Plus en détail

Dossier homoparentalité révision du droit de l adoption. Code civil suisse art. 264c, IV. Adoption de l enfant du conjoint

Dossier homoparentalité révision du droit de l adoption. Code civil suisse art. 264c, IV. Adoption de l enfant du conjoint Dossier homoparentalité révision du droit de l adoption Code civil suisse art. 264c, IV. Adoption de l enfant du conjoint De quoi s agit-il? Le Conseil fédéral souhaite permettre aux personnes liées par

Plus en détail

Financement de la Transition Energétique au Sud: Combien? Gaël Giraud

Financement de la Transition Energétique au Sud: Combien? Gaël Giraud Financement de la Transition Energétique au Sud: Combien? Gaël Giraud Chef Economiste Directeur chaire Energie et Prospérité Dir. de recherche CNRS Journée Scientifique «Enjeux et perspectives de la COP21»

Plus en détail

Tendances et évolution des marchés de l emballage bois : nouveaux défis à relever. Présentation de Xavier BRIAULT, Directeur des Opérations Emballage

Tendances et évolution des marchés de l emballage bois : nouveaux défis à relever. Présentation de Xavier BRIAULT, Directeur des Opérations Emballage Tendances et évolution des marchés de l emballage bois : nouveaux défis à relever. Présentation de, Directeur des Opérations Emballage groupe SOFLOG GROUPE SOFLOG Cliquez pour modifier le style du titre

Plus en détail

Statistique suisse du film et du cinéma Les multiplexes dans le paysage cinématographique suisse

Statistique suisse du film et du cinéma Les multiplexes dans le paysage cinématographique suisse Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS 16 Culture et médias Octobre 2007 Statistique suisse du film et du cinéma Les multiplexes dans le paysage cinématographique suisse

Plus en détail

Contrôle C8 STATISTIQUES DESCRIPTIVES (1h05) Calculatrice autorisée Répondez par des phrases. Relisez-vous! Note attendue :

Contrôle C8 STATISTIQUES DESCRIPTIVES (1h05) Calculatrice autorisée Répondez par des phrases. Relisez-vous! Note attendue : Contrôle C8 STATISTIQUES DESCRIPTIVES (1h05) Calculatrice autorisée Répondez par des phrases. Relisez-vous! Note attendue : Bon courage! Exercice n 1 (.... / 4 points) : Maths et sécurité routière : Analyse

Plus en détail

Les modalités et procédures d inscription pour les candidats étrangers

Les modalités et procédures d inscription pour les candidats étrangers Direction générale g pour l enseignement l supérieur et l insertion l professionnelle Département de l él égalité des chances DGESIP C1 Les modalités et procédures d inscription pour les candidats étrangers

Plus en détail

Résultats du premier trimestre 2006 : hausse de 18% des revenus

Résultats du premier trimestre 2006 : hausse de 18% des revenus Communiqué de presse Résultats du premier 2006 : hausse de 18% des revenus Faits marquants du premier : Les revenus à 3 067 millions d euros sont en progression de 17,6% par rapport au premier 2005 La

Plus en détail

Confirmation d amendements au Règlement du Personnel 1

Confirmation d amendements au Règlement du Personnel 1 ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE CONSEIL EXECUTIF EB115/38 Cent quinzième session 23 décembre 2004 Point 8.1 de l ordre du jour provisoire Confirmation d amendements au Règlement du Personnel 1 Rapport

Plus en détail

951-10-002 Questionnaire relatif à la fibre optique (FTTH) évaluation des réponses reçues

951-10-002 Questionnaire relatif à la fibre optique (FTTH) évaluation des réponses reçues Commission fédérale de l électricité ElCom Commission fédérale de l électricité ElCom Secrétariat technique Rapport Date : 4 octobre 2010 A : Copie à : 951-10-002 Questionnaire relatif à la fibre optique

Plus en détail

CABINET SIMON ASSOCIES Paris Lyon Nantes Montpellier

CABINET SIMON ASSOCIES Paris Lyon Nantes Montpellier DEPARTEMENT FRANCHISE, RESEAUX & DISTRIBUTION CABINET SIMON ASSOCIES Paris Lyon Nantes Montpellier SENSIBILITE AU MONDE DES AFFAIRES & AUX BESOINS DE SA CLIENTELE SIMON ASSOCIES offre un service personnalisé

Plus en détail

Publicis Groupe T1 2012

Publicis Groupe T1 2012 Publicis Groupe T1 2012 AVERTISSEMENT Certaines informations autres qu historiques contenues dans le présent document sont susceptibles de constituer des données à caractère prévisionnel («forward-looking

Plus en détail

Faits concernant le marché suisse des télécommunications

Faits concernant le marché suisse des télécommunications Faits concernant le marché suisse des télécommunications Source: entre autres OCDE, UIT, IDATE, OFCOM Octobre 2011 OECD Communications Outlook 2011 Récapitulatif des principaux résultats 2 > Au niveau

Plus en détail

Table des matières

Table des matières Table des matières Australie 0 0 28.4 9.4 5.1 57.1 0 Autriche 0.4 0.2 27.5 29 1.7 6.9 34.3 Belgique 0 0.7 24.2 35.6 7.8 0 31.7 Canada 0 0 10.4 24.2 47.5 2.1 15.8 Chili

Plus en détail

Etudier à l UVSQ UVSQ 2014-2015

Etudier à l UVSQ UVSQ 2014-2015 Etudier à l UVSQ Les niveaux de diplôme La licence comporte 3 années : L1 et L2 sont généralistes L3 peut être : généraliste, elle conduit à une poursuite en master et une insertion professionnelle à Bac

Plus en détail

CARTES À COMPLÉTER ET À ÉTUDIER

CARTES À COMPLÉTER ET À ÉTUDIER CARTES À COMPLÉTER ET À ÉTUDIER CANADA 1- Donne un titre à ta carte. 2- Colorie toutes les étendues d eau en bleu. 3- Situe et colorie de couleurs différentes les 10 provinces canadiennes sur la carte.

Plus en détail