PACTE TERRITORIAL POUR L INSERTION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PACTE TERRITORIAL POUR L INSERTION"

Transcription

1 PTI PACTE TERRITORIAL POUR L INSERTION

2 - 2 -

3 ÉDITO La loi du 1 er décembre 2008 généralisant le Revenu de solidarité active (RSA) a créé un nouvel outil : le Pacte territorial pour l nsertion (PTI). Celui-ci vient optimiser le partenariat à mettre en œuvre dans le cadre de la politique d insertion des bénéficiaires du RSA qui relève de la compétence du Conseil Général. L élaboration de ce document est le fruit d une étroite collaboration entre les différents acteurs impliqués par l insertion (élus, institutions, professionnels, milieu associatif). Tout au long de cette démarche qui a été conduite par mon collègue Hubert COURSEAUX, Président de la commission de l action sociale et de la santé, j ai pu mesurer la volonté de chacun de se mobiliser afin que nous puissions tous ensemble relever le défi de l insertion et construire des réponses adaptées aux attentes du public et aux évolutions de notre société. Jean-Léonce DUPONT Président du conseil général du Calvados - 3 -

4 - 4 -

5 SOMMAIRE 1 Introduction Les attendus Eléments de contexte Principes fondateurs 7 2 Sphère préprofessionnelle et promotion sociale L offre médico-sociale L offre sociale L offre de préparation à la vie professionnelle L offre transversale (soutien à la reprise d activité) 12 3 Sphère accès à l emploi Insertion par l activité économique (IAE) et accès à l emploi L accès à la formation Les clauses sociales dans les marchés publics L offre transversale (soutien à l accès à l emploi et à la formation) 19 4 Accompagnement des publics spécifiques 22 5 Organisation et opérationnalité du Pacte Modalités de concertation et d animation/ pilotage Création d une instance partenariale départementale Les articulations avec les instances de pilotage existantes Les Comités locaux emploi formation Modalités d évaluation Durée et modalités de révision 25 6 Signature des partenaires 26 7 Glossaire

6 1 INTRODUCTION 1.1 LES ATTENDUS La phase préparatoire de ce premier Pacte territorial pour l insertion (PTI) a fait émerger une nouvelle dynamique collective centrée autour de la préoccupation partagée de développer et d optimiser les parcours d insertion des personnes bénéficiaires du RSA. Ainsi, grâce à la mutualisation, à la coordination de l ensemble des énergies et des ressources et en cohérence avec les orientations prises dans le cadre du Plan départemental d insertion (PDI) , le Département du Calvados souhaite que le Pacte territorial pour l insertion permette d apporter des réponses opérationnelles dans le pilotage, l élaboration et la mise en œuvre de l offre d insertion aux échelles départementale et infra-départementale. Objectif : réunir et favoriser les meilleures conditions concernant le retour à l emploi des publics en insertion. Dans un contexte financier contraint, une attention particulière devra être réservée au suivi et à l évaluation de nos actions, de manière à concentrer les moyens sur celles qui concourront le plus utilement et le plus efficacement à l insertion des personnes bénéficiaires du RSA. 1.2 ÉLÉMENTS DE CONTEXTE La loi généralisant le revenu de solidarité active et réformant les politiques d insertion appelle à la mise en œuvre de nouvelles modalités de pilotage et d animation des dispositifs d insertion à l échelle du département. Elle positionne le Conseil Général comme chef de file des politiques d insertion qui sont conduites sur son territoire. Elle précise l obligation faite au Conseil Général de mettre en place un Pacte Territorial pour l Insertion au niveau départemental (article L.263-2, al 1 CASF) dont l objectif consiste en la mise en œuvre du programme départemental d insertion. Le PTI doit définir «notamment les modalités de coordination des actions entreprises par les parties au pacte pour favoriser l insertion sociale et professionnelle des bénéficiaires du revenu de solidarité active» (art. L.263-2, al. 3 CASF). Le département du Calvados comptait allocataires du RSA en décembre 2011 (foyers payables) qui représentent personnes couvertes par le RSA (conjoint, enfants, ascendants dépendants de l allocataire) pour une dépense totale en matière d allocations RSA de l ordre de 59 millions d euros pour l année allocataires sont soumis aux droits et devoirs (soit 70% des allocataires) ce qui équivaut à personnes mobilisables sur un parcours d insertion (12% des allocataires soumis aux droits et devoirs vivent en couple, contre 32% pour les allocataires du RSA activité) et un budget d intervention du conseil général du Calvados de 8,7 millions d euros par an

7 1.3 PRINCIPES FONDATEURS De manière à proposer une assise solide aux partenariats qui sont appelés à se nouer ou à se renforcer dans le cadre du PTI, les acteurs mobilisés doivent pouvoir partager ensemble leur connaissance des publics (typologie, capacités/ besoins d insertion, volumétries), des territoires (connaissance des potentiels d insertion dans les territoires) et de l offre d insertion (cartographie dynamique de l offre d insertion). Le développement de cette connaissance partagée pourra s organiser dans le cadre de l instance de coordination départementale. Edictée comme une exigence majeure par le conseil général du Calvados et ses partenaires, l accessibilité aux dispositifs et à l information sur ces derniers pour l ensemble des personnes bénéficiaires du RSA, quelles que soient leurs difficultés ou leurs handicaps, fera l objet d une attention tout à fait spécifique dans le cadre du PTI. Le conseil général du Calvados et ses partenaires veilleront à assurer la déclinaison infradépartementale du PTI, et associeront aux réflexions et projets qui pourront être initiés à ces échelles les acteurs concernés, notamment les collectivités locales et les CCAS. Enfin, le conseil général du Calvados souhaite renforcer l orientation des bénéficiaires du RSA dès leur entrée dans le dispositif, de manière à leur formuler une proposition d accompagnement la plus adaptée à leur situation et aux besoins identifiés avec les professionnels. A cette fin, Le Conseil Général et Pôle Emploi vont associer leurs compétences et offres de service propres et travailler conjointement pour garantir la pertinence et la cohérence de l orientation

8 2 SPHÈRE PRÉPROFESSIONNELLE ET PROMOTION SOCIALE 2.1 L OFFRE MÉDICO-SOCIALE Appuyer les acteurs sociaux dans la prise en compte des problématiques de santé publique auxquelles peuvent être confrontés les bénéficiaires du RSA A ce titre, 3 types d actions peuvent être envisagées pour renforcer la capacité de détection et d orientation des publics bénéficiaires RSA nécessitant une prise en charge médicale : > Des actions de formation à destination des acteurs sociaux permettant de mieux appréhender les problématiques de santé et de mieux connaître les dispositifs de santé > Des actions visant à appuyer/accompagner les acteurs sociaux dans la prise en compte des problématiques de santé > Des actions d information/sensibilisation et d échanges (journées thématiques) associant les professionnels du social, du médico-social et de la santé et les élus. Le Conseil Général avec le soutien de l agence régionale de la santé (ARS) s engage à développer des actions de formation, d accompagnement et d information/sensibilisation à destination des acteurs sociaux pour renforcer leur capacité d orientation des personnes bénéficiaires du RSA vers l offre de prévention et de prise en charge la plus adaptée. L ARS SERA RÉFÉRENT DE CETTE ACTION Renforcer l information et l orientation des bénéficiaires du RSA concernant l accès aux droits de santé et aux soins En articulation avec les actions identifiées dans le cadre du PRAPS (Programme régional d accès à la prévention et aux soins) de Basse-Normandie, il s agit de : > Développer des outils adaptés et simplifiés pour l information sur l accès aux droits (Couverture maladie universelle, CMUC, ) > Améliorer l accès à la prévention et aux soins. Depuis le 1 er janvier 2011, dans le cadre des instructions RSA réalisées par la Caisse d allocations familiales (CAF), il est proposé aux bénéficiaires du RSA socle de compléter un document pour la Caisse primaire d assurance maladie (CPAM), afin de faire valoir leurs droits à la CMU. Cette application est encadrée par une lettre circulaire du 03/03/2010 adressée à toutes les CAF qui assurent l instruction. Le Conseil Général et ses partenaires (ARS, MSA, CPAM, CAF) souhaitent contribuer à la mise en place d actions visant au renforcement de l information et de l orientation des bénéficiaires du RSA en ce qui concerne l accès aux droits de santé et aux soins. En qualité de référent, l ARS veillera à l articulation avec les actions identifiées dans le cadre du PRAPS et à la cohérence d ensemble des initiatives des différents partenaires en matière d information et d orientation sur l accès aux droits, à la prévention et aux soins

9 Renforcer la relation entre les personnes bénéficiaires du RSA et les médecins. Suite à la convention signée entre le conseil général du Calvados et l Institut inter-régional pour la santé (IRSA), les personnes bénéficiaires du RSA pourront rencontrer sur chaque circonscription des médecins. Ces derniers apporteront aide et conseil technique aux personnes bénéficiaires du RSA, aux référents insertion ainsi qu aux présidents de chaque équipe pluridisciplinaire. Leurs missions sont notamment les suivantes : > Être à l écoute des bénéficiaires > Accompagner vers une démarche de soins > Veiller à l accès aux droits et aux soins, avoir une démarche de prévention > Orienter, si nécessaire, vers un dispositif handicap ou invalidité (lien avec la maison départementale des personnes handicapées (MDPH)) > Apporter un soutien technique dans le cadre des orientations/réorientations et de la construction du parcours d insertion (rôle de correspondant médical). Le Conseil Général souhaite renforcer les relations entre les bénéficiaires du RSA et les professionnels de santé. A ce titre, il a signé une convention de partenariat avec l IRSA et mobilise des financements dans ce cadre. LE CONSEIL GÉNÉRAL SERA LE RÉFÉRENT DE CETTE ACTION. INDICATEURS > Nombre d actions d information /sensibilisation mises en œuvre à destination des professionnels > Nombre et qualité des professionnels ayant participé aux actions d information/sensibilisation mises en oeuvre > Pourcentage de bénéficiaires du RSA ayant une couverture CMU (évolution) > Nombre et type d actions de formation mises en œuvre à destination des acteurs sociaux > Nombre et qualité des acteurs sociaux concernés par les actions > Nombre de bénéficiaires RSA pris en charge par les médecins IRSA > Nombre d examens de santé IRSA réalisés (dont nombre de bénéficiaires RSA concernés). (L ensemble des indicateurs devra être sexué) 2.2 L OFFRE SOCIALE Recensement de l offre sociale développée par le conseil général du Calvados et ses partenaires A l échelle de l agglomération de Caen et du département, il s agira de dresser un panorama de l existant en matière de : > Accompagnement social > Actions de promotion sociale > Actions de soutien à la parentalité > Logement (accès et maintien, accompagnement, sous-location) > Hébergement

10 2 SPHÈRE PRÉPROFESSIONNELLE ET PROMOTION SOCIALE La CAF, la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS), le CCAS de la Ville de Caen, ainsi que le Conseil Général s engagent à apporter leur concours au recensement de l offre sociale existante sur l agglomération de Caen, et à terme à l échelle départementale. LE CONSEIL GÉNÉRAL SERA LE RÉFÉRENT DE CETTE ACTION Logement Le logement constitue une pierre angulaire pour accéder à une insertion durable. Dans cet objectif le Conseil Général co-pilote avec l État le Plan départemental d action pour les personnes défavorisées (PDALPD) qui définit et coordonne les différents dispositifs mis en œuvre en faveur des personnes défavorisées pour l accès ou le maintien dans le logement ainsi que leur accompagnement. ENGAGEMENTS DU CONSEIL GÉNÉRAL ET DE SES PARTENAIRES Le Conseil Général, la CAF et l État s engagent à coordonner leurs interventions en faveur de l hébergement des personnes bénéficiaires du RSA. LE CONSEIL GÉNÉRAL SERA LE RÉFÉRENT DE CETTE ACTION Renforcement des passerelles entre les différentes offres de services soutenues par le conseil général du Calvados et ses partenaires et développement d interventions communes Cette recherche d amélioration de l articulation entre les différentes offres d insertion et/ou de formation soutenues par les partenaires pourra se traduire par : > L élaboration des projets communs en déterminant les publics ciblés et les moyens > L élargissement des actions existantes à des publics bénéficiaires du RSA. Le Conseil Général et ses partenaires (DDCS, CAF, CCAS, Région Basse-Normandie) s engagent à coopérer en faveur du renforcement des logiques d articulation entre les différentes offres de services qu ils soutiennent. LE CONSEIL GÉNÉRAL SERA LE RÉFÉRENT DE CETTE ACTION

11 L apport des correspondants sociaux Les correspondants sociaux viendront en appui des conseillers emploi dès lors que ces derniers auront repéré un besoin ne relevant pas d une problématique emploi. Ces derniers pourront ainsi solliciter les correspondants sociaux du Conseil Général pour obtenir une réponse sociale à une problématique identifiée (ex : solliciter un appui pour une aide financière logement) et éviter ainsi les risques de réorientations vers la sphère préprofessionnelle. LE CONSEIL GÉNÉRAL SERA RÉFÉRENT DE CETTE ACTION. INDICATEURS > Nombre de personnes bénéficiaires du RSA bénéficiaires par type d aide au logement (FSL, Fonds Energie, Aides logement CAF et MSA, Baux glissants, ) > Cartographie de l offre sociale sur l agglomération caennaise puis à l échelle départementale > Nombre de projets à visée sociale élaborés entre partenaires > Nombre de bénéficiaires du RSA orientés sur la sphère emploi couvert par un correspondant social. (Les indicateurs devront être sexués) 2.3 L OFFRE DE PRÉPARATION À LA VIE PROFESSIONNELLE Expérimentation d actions à visée préprofessionnelle (mise en activité ou stage à vocation de remobilisation et de professionnalisation, intégrant un volet bilan) Dans une perspective de construction de parcours d insertion visant à terme l accès à l emploi et/ou à la formation, le conseil général du Calvados souhaite développer des expérimentations s appuyant sur son expérience en matière d ingénierie (cf. actions de promotion sociale mises en œuvre). Ces expérimentations auront deux objectifs : > Proposer une approche plus intégrée des personnes en développant des actions articulant différentes réponses (estime de soi, santé, maitrise des savoirs de base, mobilité, ) s appuyant sur des mises en activité en lien avec les entreprises > Développer des actions passerelles (sas) avec d autres segments de l offre d insertion et de la formation soutenues par les partenaires en créant les conditions du passage des unes aux autres. A l issue de la phase d expérimentation, il appartiendra au Conseil Général et à ses partenaires d évaluer les actions conduites dans ce cadre, d en tirer les enseignements dans la perspective d une généralisation éventuelle. Par ailleurs, le Conseil Général pourra s appuyer sur l expérience de certains partenaires tels que la Maison de l emploi et de la formation de l agglomération caennaise (MEFAC) qui initient également des actions expérimentales en la matière

12 2 SPHÈRE PRÉPROFESSIONNELLE ET PROMOTION SOCIALE Les partenaires identifiés susceptibles de coopérer avec le Conseil Général au bénéfice du renforcement des logiques d articulation entre les différentes offres de services qu ils soutiennent sont : > Conseil Régional > Plan local insertion vers l emploi (PLIE) > Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) > Missions locales > Pôle Emploi > CAF Dans le cadre de l animation territoriale existant à l échelle infra-départementale, les partenaires membres des équipes locales de coordination contribueront à la réflexion (analyse des besoins des publics sur la base des éléments de connaissance partagés) et à la mise en œuvre d actions expérimentales soutenues par le Conseil Général. LE CONSEIL GÉNÉRAL SERA LE RÉFÉRENT DE CETTE ACTION L articulation avec les offres existantes (combinaisons, mises en mode parcours) Compte tenu de la multiplicité des offres existantes sur le territoire départemental soutenues tant par la Région Basse-Normandie (dispositif Elan s, notamment) que par la CAF (actions de remobilisation, développement personnel, de lien social, ), les PLIE (actions de remobilisation, notamment) ou les Missions Locales, il appartiendra aux acteurs d identifier les modalités d organisation de la continuité des parcours entre l offre d insertion soutenue par le Conseil Général et les offres des partenaires (calendrier, modalités de prescription, de transmission d informations sur les personnes bénéficiaires du RSA, ). Le Conseil Général et ses partenaires (Région Basse Normandie, PLIE, Missions Locales, CAF, Pôle Emploi) s engagent à rechercher chaque fois que cela est possible les articulations envisageables entre leurs offres de service respectives. A ce titre, la Région Basse-Normandie s engage dans une démarche de partenariat croisé dans les domaines de la formation et de l insertion notamment dans ses relations contractuelles avec les différents acteurs de ce pacte (Cf. : 3.2). L animation territoriale pourra constituer le cadre de cette concertation. Les équipes techniques représentants les différentes institutions pourraient contribuer à ces réflexions dans le cadre de groupes de travail ad hoc, le cas échéant. LE CONSEIL GÉNÉRAL SERA LE RÉFÉRENT DE CETTE ACTION. INDICATEURS > Nombre et nature des expérimentations mises en œuvre > Nombre de bénéficiaires du RSA ayant participé aux expérimentations > Nombre de bénéficiaires du RSA accédant à une action soutenue par un partenaire à l issue d une action suivie dans le cadre du PDI - Dont nombre de bénéficiaires du RSA accédant à un autre dispositif à l issue d une action expérimentale (L ensemble des indicateurs sera sexué)

13 2.4 L OFFRE TRANSVERSALE (SOUTIEN À LA REPRISE D ACTIVITÉ) Mobilité Les leviers de soutien et d appui à la mobilité sont dispersés entre de nombreux acteurs. Dans une perspective de mobilisation plus efficace et efficiente de ces derniers pour tout bénéficiaire du RSA, un recensement préalable permettra d identifier les actions de soutien proposées par les différents acteurs. Sur cette base, les acteurs pourront s interroger sur les modalités de mise en cohérence des actions existantes à destination des personnes bénéficiaires du RSA relevant de la sphère sociale et identifier, le cas échéant, des modalités de renforcement des articulations entre celles-ci. Les initiatives de plateformes de mobilité mises en œuvre sur les territoires infra-départementaux, mais également à l échelle régionale constituent des pistes de réponses possibles pour renforcer la cohérence des offres de service existantes et les rendre plus lisibles et visibles pour les personnes bénéficiaires du RSA. Le Conseil Général et l ensemble des partenaires (communes et intercommunalités, PLIE, DDCS CAF, MSA, DIRECCTE, Pôle Emploi ) concernés souhaitent améliorer la cohérence des actions existantes en matière de mobilité à destination des personnes bénéficiaires du RSA. LE CONSEIL GÉNÉRAL SERA LE RÉFÉRENT DE CETTE ACTION Garde d enfants La possibilité de faire garder ses enfants pour les personnes bénéficiaires du RSA se heurte à une offre de service non homogène sur l ensemble du territoire départemental. Ainsi, un travail d identification des modalités et des conditions d accès à ces offres de garde pourrait être engagé avec les principaux offreurs. Les communes et intercommunalités, la CAF, la MSA, la DIRECCTE, Pôle Emploi et le Conseil Général souhaitent faciliter l accès à des solutions de garde d enfant pour les personnes bénéficiaires du RSA qui reprennent une activité. LA CAF SERA LE RÉFÉRENT DE CETTE ACTION. INDICATEURS > Typologie des BRSA qui sollicitent et qui bénéficient d actions en matière de mobilité ou de garde d enfant. > Typologie des actions financées (en fonction des motifs d attribution) > Montant d APRE versée en fonction du type d actions et de la typologie des bénéficiaires

14 3 SPHÈRE ACCÈS À L EMPLOI La loi généralisant le RSA a conduit à une nouvelle répartition des responsabilités entre institutions, en positionnant clairement le Conseil général en responsabilité sur la sphère sociale et en introduisant Pôle emploi pour les bénéficiaires du RSA relevant de la sphère emploi, avec l appui du Département. Par ailleurs, le Plan de modernisation de l IAE (Insertion par l activité économique) du ministère de l emploi a modifié les objectifs assignés aux structures d insertion par l activité économique (SIAE), en réaffirmant les objectifs de retour à l emploi et donc, par voie de conséquence, a changé le public cible des SIAE (ne correspondant plus nécessairement aux seuls bénéficiaires du RSA). Pour autant, le conseil général du Calvados souhaite continuer à intervenir dans la sphère emploi, en soutenant notamment des actions qui permettent aux personnes bénéficiaires du RSA d établir un projet professionnel viable et d accéder à des mises en situation d emploi apprenantes. Cette logique d intervention s inscrit dans une logique d enrichissement de la boîte à outils (actions complémentaires au droit commun soutenus par le Conseil Général) des conseillers de Pôle Emploi qui assurent l accompagnement des personnes bénéficiaires du RSA relevant de la sphère emploi. 3.1 INSERTION PAR L ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE ET ACCÈS À L EMPLOI Pilotage de l offre d Insertion par l activité économique Au regard de la multiplicité des financeurs qui soutiennent cette offre, une conférence annuelle des financeurs, articulée à l instance de pilotage de l IAE au niveau départemental, le CDIAE, permettrait sans doute de mieux ajuster les interventions de l ensemble des acteurs concernés. Cette multiplication des financeurs entraîne de fait une multiplicité des conventionnements assortis d objectifs et d exigences administratives parfois différenciés. A cette fin, une réflexion pourrait notamment être engagée avec l État en vue d un conventionnement unique pour les Ateliers et chantiers d insertion (ACI) notamment. Enfin, pour limiter le nombre de places vacantes disponibles sur les ACI, notamment, la création d un binôme orientation Pôle Emploi/Département devrait permettre d associer plus étroitement le Département et garantir une meilleure prescription. Au-delà de la dimension financière, il apparaît que de nombreux partenaires (Région, PLIE, OPCA, AFPA, ) se mobilisent pour appuyer les SIAE dans leurs démarches de professionnalisation en interne (démarches qualité, professionnalisation des encadrants,..), ou pour accompagner la formation des salariés en insertion. LES RÉFÉRENTS DE CETTE ACTION SERONT L UNITÉ TÉRRITORIALE DE LA DIRECCTE ET PÔLE EMPLOI

15 Mise en oeuvre des contrats aidés La Convention d objectifs et de moyens signée entre l État et le Conseil Général fixe chaque année des objectifs en matière de contrats aidés. De manière à les atteindre, il est nécessaire de renforcer la coordination et le pilotage quant à la mise en œuvre des contrats aidés entre l U.T de la DIRECCTE, Pôle Emploi et le Conseil Général. LES RÉFÉRENTS DE CETTE ACTION SERONT L U.T DE LA DIRECCTE ET PÔLE EMPLOI Actions avec les acteurs économiques (opérations ponctuelles en lien avec les entreprises et les branches professionnelles, les chambres consulaires, médiation à/et dans l emploi) Afin de construire des parcours d insertion professionnelle cohérents et susceptibles de déboucher sur des emplois durables, il importe de prendre en compte les besoins effectifs en termes d emploi des entreprises, de décrypter les évolutions des activités économiques et par conséquent des emplois qui y sont liés, de manière à adapter les parcours d insertion professionnelle à ces réalités. A l échelle infra-départementale, les partenaires (MEFAC, PLIE, Pôle Emploi, Mission Locale, Cap Emploi, U.T de la DIRECCTE, Région, ) ont développé, de manière concertée, des actions en lien avec les entreprises : > opérations de recrutement en nombre > préparation de candidats pour certains emplois > PÔLE EMPLOI SERA LE RÉFÉRENT DE CETTE ACTION. INDICATEURS > Taux d occupation des places dans les SIAE et son évolution - Dont nombre de bénéficiaires du RSA > Nombre de prescriptions sur contrats aidés pour des personnes bénéficiaires du RSA > Taux de mobilisation des contrats aidés (contrats aidés mobilisés/contrats aidés prévus) > Nombre et typologie des actions conduites à l année en lien avec les acteurs économiques - Dont Nombre de bénéficiaires du RSA ayant participé à ces actions > Nombre et type de sorties pour les SIAE (selon nomenclature en vigueur) > Nombre de sorties «accès à l emploi» (selon type de contrats : Intérim, CDD<à 6 mois ; CDD> 6 mois, CDI) (L ensemble des indicateurs devra être sexué)

16 3 SPHÈRE ACCÈS À L EMPLOI 3.2 L ACCÈS À LA FORMATION Renforcement de l accessibilité de l offre de formation et de l orientation professionnelle pour les personnes bénéficiaires du RSA L obtention d une qualification constitue le gage d un retour durable à l emploi permettant de rompre avec les parcours circulaires alternant entre minima social et emploi précaire. Ceci constitue un enjeu d autant plus important pour les personnes bénéficiaires du RSA qu elles disposent d un niveau de formation souvent faible (30% des bénéficiaires du RSA inscrits à Pôle Emploi en catégorie A,B,C ont un niveau infra V contre 21% pour l ensemble des demandeurs d emploi de ces catégories source : Pôle Emploi, Juin 2011). Les freins à l accès à la formation sont de différentes natures : > Faible connaissance de l offre régionale de formation par les référents RSA > Bénéficiaires du RSA non inscrits à Pôle Emploi et donc non éligibles à ces actions de formation > Bénéficiaires privilégiant l accès à court terme à l emploi plutôt que d investir dans le développement de leurs compétences. La Région Basse Normandie, dans le cadre de sa compétence en matière de formation professionnelle, souhaite développer une gouvernance et un partenariat constructif avec les acteurs de l insertion professionnelle et de l emploi dans le respect des prérogatives et des compétences de chacun. Ainsi, elle s engage à mobiliser ses dispositifs régionaux de droit commun en s appuyant sur l animation territoriale dans le cadre des Équipes locales de coordination (ELC). LA RÉGION BASSE-NORMANDIE SERA LE RÉFÉRENT DE CETTE ACTION Développement de passerelles entre les actions d insertion (préparation à la vie professionnelle en particulier) et les actions de préqualification et de qualification de la Région Au-delà des perspectives d articulation entre l offre de préparation à la vie professionnelle que souhaite développer le conseil général du Calvados et les offres d insertion et de formation de ses partenaires, il s agira d envisager la création de sas permettant d accéder aux actions de formation soutenues par la Région ou par Pôle Emploi. Par ailleurs, compte tenu de l enjeu que revêt l orientation professionnelle désormais, il conviendra également d assurer la promotion auprès des bénéficiaires du RSA de l offre de service en matière d orientation professionnelle développée par la Région Basse-Normandie

17 Le Conseil Général pourra s appuyer sur l expérience de certains de ses partenaires tels que la MEFAC pour développer des actions spécifiques visant à améliorer l accès à la formation des personnes bénéficiaires du RSA. La Région souhaite développer 4 axes dans le cadre de la mise en œuvre de ce pacte : favoriser la formation des bénéficiaires du RSA comme elle le faisait précédemment pour les demandeurs d emploi bénéficiaires du RMI en facilitant leur accès aux dispositifs ESP OIR et Elan s ainsi que les programmes QUALIF et Formation tout au long la vie (FTLV) associer le Conseil Général dans les instances d animation territoriale avec l État sur le champ de la formation professionnelle de l emploi et de l insertion dans le cadre des CLEF (Comités Locaux Emploi Formation) solliciter les techniciens du Conseil Général pour co-piloter des groupes projets selon les thématiques de son champ de compétences envisager des actions ciblées et complémentaires pour des bénéficiaires du RSA en articulant au mieux les dispositifs et les modalités de financements assurer dans le cadre de la mise en place du SPRFP (Service Public Régional de la Formation Permanente) une concertation sur les conditions de réussite nécessaires à la réalisation d un parcours d insertion professionnelle réussi grâce notamment à une meilleure coordination des compétences et des moyens financiers alloués et cela au service des bénéficiaires du RSA. LA RÉGION BASSE-NORMANDIE SERA LE RÉFÉRENT DE CETTE ACTION. INDICATEURS > Nombre de Personnes bénéficiaires du RSA : - orientées, - entrées, - sorties (abandons, échec, fin de formation, obtention du titre ou du diplôme) (en fonction du système d information dont dispose la Région) > Nombre et types d actions spécifiques mises en œuvre pour favoriser l accès à la formation et à l orientation > Typologie des formations auxquelles accèdent les personnes bénéficiaires du RSA (L ensemble des données sera sexué)

18 3 SPHÈRE ACCÈS À L EMPLOI 3.3 LES CLAUSES SOCIALES DANS LES MARCHÉS PUBLICS Promotion des clauses dans les marchés publics du Conseil Général et des collectivités locales La commande publique constitue un levier pour favoriser le retour à l emploi des publics en difficulté par l introduction de clauses d insertion dans les marchés publics : > En favorisant le rapprochement entre les personnes en recherche d emploi et les entreprises > En renforçant les mises en situation d emploi et les possibilités d accès à l emploi pour ces publics. Par ailleurs, il appartiendra au Conseil Général de développer les clauses d insertion dans ses propres marchés publics. Le Conseil Général et ses partenaires s engagent à promouvoir la clause d insertion dans les marchés publics auprès des collectivités territoriales du département. Le Conseil Général s engage, quant à lui, à développer son recours dans ses propres marchés publics. LES RÉFÉRENTS POUR CETTE ACTION SERONT LA MEFAC POUR LE TERRITOIRE DE L AG- GLOMÉRATION CAENNAISE ET LE CONSEIL GÉNÉRAL POUR LE RESTE DU DÉPARTEMENT Mobilisation des facilitateurs pour des marchés publics du Conseil Général Le Conseil Général confiera l animation de la clause d insertion dans les marchés publics aux facilitateurs identifiés sur le territoire départemental. Dans ce cadre, le Conseil Général proposera les modalités de mise en œuvre opérationnelles qui lui semble les plus appropriées concernant ses marchés publics, de manière à favoriser l animation des clauses et l accès des bénéficiaires du RSA aux emplois proposés. ENGAGEMENTS DU CONSEIL GÉNÉRAL DU CALVADOS ET DE SES PARTENAIRES Le Conseil Général s engage à mobiliser les organismes disposant de facilitateus pour animer les clauses d insertion dans les marchés publics qu il mettra en œuvre. Les facilitateurs s engagent à diffuser l ensemble des offres d emploi liées aux clauses d insertion à l ensemble des prescripteurs. LE CONSEIL GÉNÉRAL SERA LE RÉFÉRENT DE CETTE ACTION

19 Organisation de l orientation des publics bénéficiaires du RSA vers les opportunités d emploi offertes dans le cadre des marchés publics clausés Les différents prescripteurs veilleront à positionner sur les clauses d insertion dans les marchés publics les personnes bénéficiaires du RSA, de manière à leur permettre d accéder à de véritables mises en situation d emploi afin de vérifier des opportunités d orientation professionnelle et de développer leurs compétences. Pour ce faire, ils orienteront vers les facilitateurs, les personnes bénéficiaires du RSA susceptibles repérées. Les facilitateurs organiseront auprès des prescripteurs un retour d informations quant aux candidats retenus pour accéder à des emplois dans le cadre des marchés clausés. PÔLE EMPLOI ET LE CONSEIL GÉNÉRAL SERONT LES RÉFÉRENTS DE CETTE ACTION. INDICATEURS > Nombre de marchés publics avec clauses > Nombre d heures contractualisées et réalisées dans le cadre de clauses d insertion > Nombre et typologie de secteurs d activité concernés : bâtiment, TP, services, > Nombre de bénéficiaires RSA > Nombre et type des contrats mobilisés dans le cadre des clauses d insertion - Dont bénéficiaires du RSA > Nombre de sorties vers l emploi et/ou la formation - Dont bénéficiaires du RSA (L ensemble des données sera sexué) 3.4 L OFFRE TRANSVERSALE (SOUTIEN À L ACCÈS À L EMPLOI ET À LA FORMATION) L APRE (Aide personnalisée de retour à l emploi) De manière à optimiser la consommation de l enveloppe départementale et à mieux répondre aux besoins des personnes bénéficiaires du RSA s engageant dans un parcours d accès à l emploi, le Conseil Général souhaite conduire avec ses partenaires une réflexion qui visera à : > Renforcer le repérage des publics > Définir des critères d attribution complémentaires de l APRE permettant un assouplissement de son octroi > Simplifier les circuits de décision, notamment pour ce qui relève des dérogations > Élargir la prescription à de nouveaux partenaires > Améliorer l information sur l APRE auprès des professionnels de l accompagnement au contact des bénéficiaires du RSA. Le Conseil Général et ses partenaires (U.T DIRECCTE, DDCS, Pôle Emploi) se mobilisent pour améliorer le recours à l APRE pour les personnes bénéficiaires du RSA qui s engagent dans un parcours d accès à l emploi. LE CONSEIL GÉNÉRAL SERA LE RÉFÉRENT DE CETTE ACTION

20 3 SPHÈRE ACCÈS À L EMPLOI Mobilité Les leviers de soutien et d appui à la mobilité sont dispersés entre de nombreux acteurs. Dans une perspective de mobilisation plus efficace et efficiente de ces derniers pour tout bénéficiaire du RSA s engageant dans une démarche d accès à l emploi et/ou à la formation, un recensement préalable permettra d identifier les logiques d actions et de soutiens proposées par les différents acteurs. Sur cette base, les acteurs pourront s interroger sur les modalités de mise en cohérence des actions existantes à destination des personnes bénéficiaires du RSA relevant de la sphère emploi et identifier, le cas échéant, des modalités de renforcement des articulations entre celles-ci. Le Conseil Général et ses partenaires (collectivités locales, Région, DDCS, CAF, MSA, Pôle Emploi, PLIE, ) souhaitent optimiser les moyens alloués aux personnes bénéficiaires du RSA engagées dans un parcours d insertion professionnelle rencontrant des difficultés en matière de mobilité. LE CONSEIL GÉNÉRAL SERA LE RÉFÉRENT DE CETTE ACTION Garde d enfants Afin de faciliter l accès à l emploi ou à la formation des personnes bénéficiaires du RSA relevant de la sphère emploi, un travail de repérage des modalités est à mener. ENGAGEMENTS DU CONSEIL GÉNÉRAL ET DE SES PARTENAIRES Le Conseil Général et ses partenaires (collectivités locales, Région,DDCS,CAF, MSA, Pôle Emploi, PLIE, ) souhaitent optimiser les moyens alloués aux personnes bénéficiaires du RSA engagées dans un parcours d insertion professionnelle rencontrant des difficultés en matière de garde d enfants. LA CAF SERA LE RÉFÉRENT DE CETTE ACTION. INDICATEURS > Typologie des BRSA qui sollicitent et qui bénéficient d actions en matière de mobilité ou de garde d enfants. > Typologie des actions financées (en fonction des motifs d attribution) > Typologie des motifs qui conduisent à l octroi d aides en matière de mobilité ou de garde d enfants > Montant d APRE versée en fonction du type d actions et de la typologie des bénéficiaires > Taux de consommation annuelle de l enveloppe départementale de l APRE (évolution du taux de consommation)

21 - 21 -

22 4 ACCOMPAGNEMENT DES PUBLICS SPÉCIFIQUES 4.1 LES FAMILLES MONOPARENTALES (DONT LES JEUNES, BÉNÉFICIAIRES DU RSA MAJORÉ) Avec la généralisation du RSA qui intègre les ex bénéficiaires de l Allocation parent isolé (API), le Département doit offrir à ce public des actions d insertion adaptées permettant notamment de concilier l éducation de jeunes enfants et : Ou > un accompagnement social > un accompagnement socio professionnel pour accéder à l emploi ou à la formation. Le Conseil Général s engage à proposer des actions d insertion adaptées aux familles monoparentales avec une vigilance particulière vis-à-vis des plus jeunes en lien avec les missions locales. LE CONSEIL GÉNÉRAL SERA LE RÉFÉRENT DE CETTE ACTION. 4.2 LES NON-SALARIÉS AGRICOLES Compte tenu des problématiques spécifiques auxquelles sont confrontés les non-salariés agricoles (une quarantaine de situations aujourd hui recensées dans le département), il apparaît nécessaire de proposer et de mettre en œuvre des actions d accompagnement qui leur soient spécifiquement dédiées telles que : > Appui à la reconversion ou la diversification professionnelle avec le cas échéant l appui de la Chambre d agriculture > Appui à la constitution de dossier de liquidation des droits à la retraite > Aide à la gestion de l exploitation et aux formalités administratives LA MSA SERA LE RÉFÉRENT DE CETTE ACTION

23 4.3 LES TRAVAILLEURS INDÉPENDANTS Compte tenu de la spécificité et de la diversité des situations rencontrées (450), il est opportun de prévoir un accompagnement particulier permettant de : > S acquitter des différentes formalités liées à l activité indépendante Et, > Développer celle-ci pour ne plus relever du dispositif RSA à terme (3 ans) Ou, > Envisager une reconversion, si l activité n est pas viable. LE CONSEIL GÉNÉRAL SERA LE RÉFÉRENT DE CETTE ACTION. 4.4 LES GENS DU VOYAGE Ce public bénéficie des actions d insertion sociale et professionnelle de droit commun. La CAF, le Conseil Général et l État soutiennent, par ailleurs, un centre social itinérant, ainsi qu une coordination départementale de l accueil des gens du voyage. Pour les familles qui n expriment pas de souhait d insertion, il convient de proposer une mesure d accompagnement destinée à faire émerger un projet d insertion afin qu au terme de cet accompagnement le bénéficiaire puisse intégrer les dispositifs d insertion existants. LES RÉFÉRENTS DE CETTE ACTION SERONT LA CAF, LA DDCS ET LE CONSEIL GÉNÉRAL. 4.5 LES PERSONNES LICENCIÉES ÉCONOMIQUES EN SITUATION DE GRANDE DIFFICULTÉ Sur la base d un repérage des difficultés rencontrées par les personnes licenciées économiques accompagnées dans le cadre du Contrat de sécurité professionnelle (CSP), Pôle Emploi pourrait s appuyer sur les correspondants sociaux du Conseil Général pour apporter une réponse sociale aux problématiques préalablement identifiées. LES RÉFÉRENTS DE CETTE ACTION SERONT L U.T DE LA DIRECCTE ET PÔLE EMPLOI. INDICATEURS > Nombre de bénéficiaires du RSA ayant bénéficié d un accompagnement spécifique (distinction par type d accompagnement) (L ensemble des données devra être sexué)

24 5 ORGANISATION ET OPÉRATIONNALITÉ DU PACTE 5.1 MODALITÉS DE CONCERTATION ET D ANIMATION/PILOTAGE Création d une Instance partenariale départementale (IPD) Afin de piloter le P.T.I, le conseil général du Calvados et ses partenaires signataires se dotent d une instance de coordination départementale dénommée Instance partenariale départementale. Cette instance associant l ensemble des partenaires signataires se réunira une fois par an, afin de : > Faire le bilan des actions réalisées au cours de l année > Évaluer le PTI et sa mise en œuvre Elle sera présidée par le Président du Conseil Général ou son représentant et associera les élus départementaux concernés. Cette instance aura un rôle uniquement consultatif. L IPD sera dotée d une cellule technique qui se réunira une fois par trimestre, afin de : > Veiller à la cohérence des interventions des partenaires à destination des personnes bénéficiaires du RSA > Optimiser les interventions de chacun des partenaires pour une plus grande efficacité du dispositif départemental d insertion > Formuler toute proposition relative à l évolution des dispositifs, mesures et actions en vue d améliorer la cohérence des parcours, l articulation entre les différents acteurs et leurs interventions et de développer de nouvelles actions pour répondre à de nouveaux besoins. Cette cellule technique sera composée de : > Pôle Emploi (Directrice territoriale ou son représentant direct) > U.T de la DIRECCTE (Directeur ou son représentant direct) > Région Basse-Normandie (Direction de la formation ou son représentant direct) > CAF (Directeur ou son représentant direct) > Conseil Général (Directeur des solidarités ou son représentant direct) > CCAS du département (désignation d un représentant titulaire et de 2 suppléants). De manière à faciliter les travaux de cette dernière, sa composition pourra être élargie selon les thèmes traités Les articulations avec les instances de pilotage existantes L instance de coordination départementale n a pas vocation à se substituer aux instances partenariales de pilotage existantes. Ainsi, elle veillera à la cohérence des interventions décidées dans le cadre des différentes instances : > Le service public départemental de l emploi > le CDIAE, concernant l Insertion par l activité économique, > Le comité de pilotage du PDALPD (plan départemental d action pour le logement des personnes défavorisées), > Le comité de pilotage du FSL (Fonds de solidarité pour le logement) > Le Comité de pilotage du PRAPS > Instance de pilotage opérationnel de l accord cadre Etat/Pôle Emploi/ Réseaux IAE

25 5.1.3 Les Comités locaux emploi formation (CLEF) En partenariat avec l État et la Région, le Conseil Général participera aux Comités locaux emploi formation et en assurera, le cas échéant, la co-présidence avec les services de l Etat et de la Région. Cette volonté d implication du Conseil Général dans des instances infra départementales se traduira par une présence et une participation renforcées des équipes techniques du Conseil Général aux équipes locales de coordination pouvant aboutir au pilotage de groupes de travail spécifiques concernant particulièrement les bénéficiaires du RSA ou la politique d insertion départementale. INDICATEURS > Nombre et qualité des partenaires représentés > Nombre et fréquence des réunions de l instance > Nombre de préconisations formulées par les acteurs > Typologie des préconisations formulées > Nombre de propositions ayant donné lieu à un ajustement de l offre d insertion 5.2 MODALITÉS D ÉVALUATION Le Conseil général et ses partenaires s engagent à assurer l évaluation des effets de la mise en œuvre du Pacte territorial pour l insertion sur l offre d insertion, son pilotage et sa gouvernance. Prévoir la définition des typologies préalablement avec les partenaires signataires A ce titre, l évaluation devra notamment permettre de : > Dresser un état des lieux évaluatif des principales réalisations du PTI > Proposer une analyse de la mise en œuvre du PTI (processus) > Analyser les premiers effets sur l offre d insertion. Un travail de définition précise des nomenclatures qui seront utilisées pour analyser les indicateurs proposés dans le cadre du PTI devra être engagé avec les partenaires concernés. Il conviendra également que les partenaires s accordent sur les modalités de mise en œuvre opérationnelle de l évaluation, et en premier lieu, quant aux modalités de recueil des indicateurs de réalisations et résultats prévus dans le cadre du PTI ainsi que les indicateurs utiles pour améliorer le pilotage de l offre d insertion (connaissance des publics, de leurs besoins, ). Par ailleurs, les éléments issus de l évaluation feront l objet d une présentation annuelle auprès de l assemblée départementale. 5.3 DURÉE ET MODALITÉS DE RÉVISION Le présent pacte est conclu pour une période allant du 1 er juillet 2012 jusqu au 31 décembre A l issue de cette première période de mise en œuvre du PTI et au regard des enseignements tirés de l évaluation, ce dernier sera adapté, afin de proposer le cadre de contractualisation le plus adapté pour répondre aux objectifs assignés au PTI

26 6 SIGNATURE DES PARTENAIRES Agence région de la santé Caisse d allocations familiales du Calvados Caisse primaire d assurance maladie Centre communal d action sociale de Deauville Centre communal d action sociale de Falaise Centre communal d action sociale de Hérouville-Saint-Clair Centre communal d action sociale de Mondeville Centre communal d action sociale de Trouville-sur-Mer Centre communal d action sociale de Vire Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail, et de l emploi - Unité territoriale du Calvados Maison de l emploi et de la formation de l agglomération caennaise Mission locale Caen-la-Mer Calvados centre Mutualité agricole des côtes normandes Plan d initiatives pour l emploi du Pays d Auge nord Pôle Emploi

27 Centre communal d action sociale de Bayeux Centre communal d action sociale de Blainville-sur-Orne Centre communal d action sociale de Caen Centre communal d action sociale de Honfleur Centre communal d action sociale de Ouistreham Centre communal d action sociale de Lisieux Conseil général du Calvados Conseil régional de Basse-Normandie Direction départementale de la cohésion sociale Mission locale de la Baie de Seine Mission locale du Bessin au virois Mission locale du sud Pays d Auge Préfecture du Calvados Union régionale des C.C.A.S

28 7 GLOSSAIRE ACI : Ateliers et Chantiers d insertion ALI : Animateur local d insertion AFPA : Association pour la formation professionnelle des adultes API : Allocation parent isolé APR : Accompagnement professionnel renforcé APRE : Allocation personnalisée de retour à l emploi ARS : Agence régionale de la santé brsa : Bénéficiaires du RSA CAE : Contrat d accompagnement vers l emploi CAF : Caisse d allocations familiales CAO : Centre d accueil et d orientation CCAS : Centre communal d action sociale CER : Contrat d engagement réciproque CIE : Contrat Initiative vers emploi CLEF : Comité locaux emploi formation CMU : Couverture maladie universelle CMUC : Couverture maladie universelle complémentaire CPAM : Caisse primaire d assurance maladie CSP : Contrat de sécurité professionnelle CUI : Contrat unique d insertion DDCS : Direction départementale de la cohésion sociale DIRECCTE : Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi DSP : Données socio-professionnelles ELC : Equipes locales de coordination FSE : Fonds social européen FSL : Fonds de solidarité pour le logement FTLV : Formation tout au long de la vie IAE : Insertion par l activité économique IPD : Instance partenariale départementale IRSA : Institut inter-régional pour la santé MEFAC : Maison de l emploi et de la formation de l agglomération caennaise MDPH : Maison départementale des personnes handicapées MSA : Mutualité sociale agricole MVE : Mobilisation vers l emploi OPCA : Organismes paritaires collecteurs agréés PDALPD : Plan départemental d action pour le logement des personnes défavorisées PDI : Plan départemental d insertion PE : Pôle emploi PLIE : Plan local insertion vers l emploi POE : Préparation opérationnelle à l emploi PPAE : Projet personnalisé d accès à l emploi PPE : Prestation personnalisée pour l emploi PRAPS : Programme régional pour l accès à la prévention et aux soins des plus démunis

29 PTI : Pacte territorial pour l insertion RSA : Revenu de solidarité active SIAE : Structure d insertion par l activité économique SPRFP : Service public régional de formation permanente UT : Unité territoriale UTAS : Unité territoriale d action sociale

30

31

32 CONTACT CONSEIL GÉNÉRAL DU CALVADOS Direction générale adjointe de la Solidarité Direction de l Insertion et du logement 5, place Félix Éboué BP CAEN CEDEX Tél. : Document réalisé par la direction de la Communication du conseil général du Calvados en lien avec la direction de l Insertion et du logement (DGA Solidarité) - Conception : - Photographies : Fotolia/Shutterstock - Impression : Imprimerie interne du CG14.

Pacte Territorial partenarial d Insertion du Département de la Marne

Pacte Territorial partenarial d Insertion du Département de la Marne > Conseil général de la Marne > Etat > Conseil régional de Champagne Ardenne > Union Départementale des CCAS > Pôle Emploi Marne > Caisse d Allocations Familiales de la Marne > Mutualité Sociale Agricole

Plus en détail

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON - VU la loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

Pacte Territorial d Insertion de l Allier PTI 2014-2017

Pacte Territorial d Insertion de l Allier PTI 2014-2017 Pacte Territorial de l Allier PTI 2014-2017 1 Préambule Le Conseil général de l Allier a fait le choix d engager une politique volontariste en faveur de la solidarité et de l insertion des publics éloignés

Plus en détail

P.T.I. 2011-2013. Pacte Territorial pour l Insertion Aveyron

P.T.I. 2011-2013. Pacte Territorial pour l Insertion Aveyron P.T.I. 2011-2013 Pacte Territorial pour l Insertion Aveyron 2 P.T.I. Pacte Territorial pour l Insertion P.T.I.. Pacte Territorial pour l Insertion 3 Sommaire Préambule I. PRINCIPES GENERAUX DU P.T.I I.1

Plus en détail

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020.

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. 2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. Mesdames, Messieurs, Projet de délibération Exposé des motifs Fin 2015, grâce à l effort

Plus en détail

Schéma de développement des achats socialement responsables

Schéma de développement des achats socialement responsables Schéma de développement des achats socialement responsables Historique des clauses sociales et enjeux cadre législatif Les décrets de 2001, 2004 et enfin 2006 portant code des marchés publics, ont introduit

Plus en détail

La formation des demandeurs d emploi en Limousin

La formation des demandeurs d emploi en Limousin La formation des demandeurs d emploi en Limousin EXPERIENCE La Région Limousin avait depuis 2005 engagé un partenariat avec les ASSEDIC pour coordonner l offre de formation aux demandeurs d emploi et leur

Plus en détail

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Permettre aux personnes en situation d exclusion, de retrouver leur autonomie, leur dignité et leur place dans la société; faciliter et encourager le retour

Plus en détail

PROGRAMME DéPARTEMENTAL D INSERTION 2013-2018

PROGRAMME DéPARTEMENTAL D INSERTION 2013-2018 PROGRAMME DéPARTEMENTAL D INSERTION 2013-2018 LE LIVRET OPéRATIONNEL www.cg71.fr www.cg71.fr Les fiches actions Axe I La fluidité et la cohérence des parcours des bénéficiaires du RSA : un enjeu majeur

Plus en détail

Programme Départemental d Insertion & Pacte territorial pour l Insertion

Programme Départemental d Insertion & Pacte territorial pour l Insertion Programme Départemental d Insertion & Pacte territorial pour l Insertion 2010-2014 Une proximité irremplaçable Avec l ensemble de ses partenaires, le Département du Pas-de-Calais a initié le principe d

Plus en détail

Cahier des charges d achat de formation

Cahier des charges d achat de formation MAISON DE L EMPLOI DE LA METROPOLE NANTAISE Cahier des charges d achat de formation Formation Outiller les professionnels de l accompagnement PLIE sur la thématique «migrant» Achat d une prestation en

Plus en détail

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Rappel : caractéristiques du Loi du 24/11/09 relative à l orientation et à la formation tout au long de la vie Objectifs : Définir

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2015 au titre du Fonds Social Européen

APPEL A PROJETS 2015 au titre du Fonds Social Européen APPEL A PROJETS 2015 au titre du Fonds Social Européen Axe prioritaire 3 «Lutter contre la pauvreté et promouvoir l inclusion» Date limite de dépôt des demandes de subvention sur https://ma-demarche-fse.fr

Plus en détail

FONDS SOCIAL EUROPEEN PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL (PON) Pour l emploi et l inclusion en métropole Programmation 2014-2020 APPEL A PROJETS 2016

FONDS SOCIAL EUROPEEN PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL (PON) Pour l emploi et l inclusion en métropole Programmation 2014-2020 APPEL A PROJETS 2016 UNION EUROPEENNE FONDS SOCIAL EUROPEEN PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL (PON) Pour l emploi et l inclusion en métropole Programmation 2014-2020 APPEL A PROJETS 2016 AXE PRIORITAIRE N 3 «Lutter contre la

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2015 : FONDS SOCIAL EUROPEEN ACCOMPAGNEMENT VERS ET DANS L EMPLOI DES PERSONNES RECONNUES «TRAVAILLEUR HANDICAPE»

APPEL A PROJETS 2015 : FONDS SOCIAL EUROPEEN ACCOMPAGNEMENT VERS ET DANS L EMPLOI DES PERSONNES RECONNUES «TRAVAILLEUR HANDICAPE» APPEL A PROJETS 2015 : FONDS SOCIAL EUROPEEN ACCOMPAGNEMENT VERS ET DANS L EMPLOI DES PERSONNES RECONNUES «TRAVAILLEUR HANDICAPE» Public visé par l opération - Bénéficiaires du rsa soumis aux obligations

Plus en détail

Accord cadre de partenariat renforcé. Entre. L Etat, représenté par la Dgefp, l Agefiph, le Fiphfp, Cheops et Pôle emploi

Accord cadre de partenariat renforcé. Entre. L Etat, représenté par la Dgefp, l Agefiph, le Fiphfp, Cheops et Pôle emploi Accord cadre de partenariat renforcé Entre L Etat, représenté par la Dgefp, l Agefiph, le Fiphfp, Cheops et Pôle emploi Page 1 Préambule Un accord-cadre national de collaboration a été conclu le 26 janvier

Plus en détail

Le réseau des Equipes Techniques de Plans Locaux pour l Insertion et l Emploi

Le réseau des Equipes Techniques de Plans Locaux pour l Insertion et l Emploi Le réseau des Equipes Techniques de Plans Locaux pour l Insertion et l Emploi PTI PLIE Quelles convergences? 30 avril 2014 Document de travail Les PLIE se sont toujours situés en complémentarité des autres

Plus en détail

Insertion 2013-2015. Le pacte territorial d insertion

Insertion 2013-2015. Le pacte territorial d insertion Insertion Le pacte territorial d insertion AILE Brest Édito Favoriser l accès à l emploi des publics prioritaires Chef de file de la politique d insertion, le est responsable de la mise en œuvre du revenu

Plus en détail

DIRECCTE BRETAGNE UNITE TERRITORIALE DU FINISTERE. Les candidatures pourront être établies dans le cadre d une collaboration inter SIAE.

DIRECCTE BRETAGNE UNITE TERRITORIALE DU FINISTERE. Les candidatures pourront être établies dans le cadre d une collaboration inter SIAE. APPEL A PROPOSITIONS STRUCTURE SUPPORT D UN CHANTIER D INSERTION MARAICHAGE BIOLOGIQUE ET D UN CHANTIER D INSERTION RENOVATION PETIT BATI POUR L INSERTION DES BENEFICIAIRES DU RSA EN CENTRE OUEST BRETAGNE

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

CREFOP Commissions Feuilles de route

CREFOP Commissions Feuilles de route Sommaire Commission SPRO p.1 Commission Mutations économiques et continuité professionnelle p.5 Commission Formation professionnelle initiale et alternance p.6 Commission Certifications p.8 Commission

Plus en détail

Accord-cadre régional pour le pilotage du Plan Régional d Insertion professionnelle des Travailleurs Handicapés (PRITH) en Ile-de-France

Accord-cadre régional pour le pilotage du Plan Régional d Insertion professionnelle des Travailleurs Handicapés (PRITH) en Ile-de-France Accord-cadre régional pour le pilotage du Plan Régional d Insertion professionnelle des Travailleurs Handicapés (PRITH) en Ile-de-France Vu - La loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits

Plus en détail

PROGRAMME FONCTIONNEL

PROGRAMME FONCTIONNEL PROGRAMME FONCTIONNEL Personnes Publiques CONSEIL GENERAL DE LA GIRONDE DGAS DIRECTION DES POLITIQUES D INCLUSION ET D INSERTION 1 Esplanade Charles de Gaulle CS 71223 33074 BORDEAUX CEDEX APPEL A PROJETS

Plus en détail

Pacte territorial pour l insertion (PTI) 2015 2020

Pacte territorial pour l insertion (PTI) 2015 2020 Pacte territorial pour l insertion (PTI) 2015 2020 Annexe au rapport Session du Conseil général du 16 février 2015 DSEFI / Direction de l insertion et de l habitat du Conseil général SOMMAIRE Partie A

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3330 Convention collective nationale IDCC : 2526. ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES DE L HABITAT SOCIAL ACCORD DU

Plus en détail

Note de problématique

Note de problématique Concertation sur la Délégation de Service Public Certification Professionnelle Accompagnée Groupe de travail n 1 La traduction des Obligations de Service Public en modalités de mise en œuvre opérationnelles

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

2 Au-delà de cette dimension interne, l orientation de la gestion vers les résultats vise à mieux éclairer les décisions de politiques publiques en fournissant des informations pertinentes sur les coûts

Plus en détail

Plateforme commune. Etat- Régions : ensemble pour l emploi

Plateforme commune. Etat- Régions : ensemble pour l emploi Plateforme commune Etat- Régions : ensemble pour l emploi L Etat et les Régions s allient pour mener la bataille de l emploi et impulsent une nouvelle façon de travailler ensemble par la signature d une

Plus en détail

COMMISSION DEVELOPPEMENT SOUTENABLE, ENVIRONNEMENT, ENERGIE ET CLIMAT

COMMISSION DEVELOPPEMENT SOUTENABLE, ENVIRONNEMENT, ENERGIE ET CLIMAT COMMISSION DEVELOPPEMENT SOUTENABLE, ENVIRONNEMENT, ENERGIE ET CLIMAT AP - Rapport n 3 3 1/10 3 PROPOSITION ASSEMBLEE PLENIERE 13 DECEMBRE 2013 RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL REGIONAL Intégration de critères

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 1 CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 La procédure de l appel à projet change à compter de 2015. Nous vous invitons à prendre connaissance de la nouvelle procédure

Plus en détail

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Organisation du Référentiel d Activités et de Compétences Le référentiel

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

SOMMAIRE. Projet Éducatif Local 2010-2014 5 Ville de Bourg-en-Bresse

SOMMAIRE. Projet Éducatif Local 2010-2014 5 Ville de Bourg-en-Bresse SOMMAIRE Préambule...2 Principes...6 Finalités et valeurs éducatives...7 Axes de développement...10 Synthèse du diagnostic PEL mené en 2009...10 4 axes de développement pour 2010-2014...11 Instances de

Plus en détail

Simplifier et améliorer le dispositif

Simplifier et améliorer le dispositif Le rsa, un an après Simplifier et améliorer le dispositif Agir et s engager pour l insertion 1 Sommaire Introduction Trois axes d améliorations pour des mesures issues d un travail de concertation Premier

Plus en détail

PLAN DÉPARTEMENTAL D INSERTION PDI

PLAN DÉPARTEMENTAL D INSERTION PDI PLAN DÉPARTEMENTAL D INSERTION PDI ÉDITO La loi du 1 er décembre 2008 généralisant le Revenu de solidarité active (RSA) renforce le positionnement du Département comme chef de file des politiques d insertion.

Plus en détail

FICHE DEMARCHE METHODOLOGIQUE La clause d insertion dans les marchés de travaux et de services

FICHE DEMARCHE METHODOLOGIQUE La clause d insertion dans les marchés de travaux et de services FICHE DEMARCHE METHODOLOGIQUE La clause d insertion dans les marchés de travaux et de services Cette fiche a été réalisée dans le cadre du groupe de collectivités franciliennes pour une commande publique

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

DELIBERATION CADRE : CREATION DU SERVICE PUBLIC REGIONAL DE FORMATION CONTINUE EN RHONE-ALPES

DELIBERATION CADRE : CREATION DU SERVICE PUBLIC REGIONAL DE FORMATION CONTINUE EN RHONE-ALPES CONSEIL REGIONAL RHONE-ALPES Délibération n 09.02.780 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL DELIBERATION CADRE : CREATION DU SERVICE PUBLIC REGIONAL DE FORMATION CONTINUE EN RHONE-ALPES Le Conseil régional

Plus en détail

ACCORD CADRE RELATIF A L APPUI ECONOMIE-EMPLOI- FORMATION AUX TERRITOIRES

ACCORD CADRE RELATIF A L APPUI ECONOMIE-EMPLOI- FORMATION AUX TERRITOIRES ACCORD CADRE RELATIF A L APPUI ECONOMIE-EMPLOI- FORMATION AUX TERRITOIRES Contexte De fortes mutations techniques, économiques, règlementaires, scientifiques et sociétales impactent les territoires et

Plus en détail

CHARTE POUR L INSERTION ET L EMPLOI LOCAL

CHARTE POUR L INSERTION ET L EMPLOI LOCAL CHARTE POUR L INSERTION ET L EMPLOI LOCAL 1/14 SOMMAIRE OBJECTIF N 1 : P.4 Recruter au sein des effectifs de Lyonnaise des Eaux des personnes éloignées de l emploi OBJECTIF N 2 : P.5 Inciter les sous-traitants

Plus en détail

Atelier FSE. FSE - Fonds Social Européen. IEJ - Initiative pour l Emploi des Jeunes. Atelier FSE

Atelier FSE. FSE - Fonds Social Européen. IEJ - Initiative pour l Emploi des Jeunes. Atelier FSE Atelier FSE FSE - Fonds Social Européen Atelier FSE IEJ - Initiative pour l Emploi des Jeunes Fonds Social Européen Initiative pour l Emploi des Jeunes 1 RAPPEL : Architecture du FSE sur la période 2007/13

Plus en détail

ACCORD CADRE NATIONAL ENTRE

ACCORD CADRE NATIONAL ENTRE ACCORD CADRE NATIONAL ENTRE CARREFOUR FRANCE Représenté par Madame Isabelle CALVEZ Directrice des Ressources Humaines & Pôle emploi Représenté par Monsieur Thomas CAZENAVE Directeur Général Adjoint en

Plus en détail

Synthèse. Cette synthèse est destinée à faciliter la lecture et COUR DES COMPTES. Du RMI au RSA : la difficile organisation de l insertion

Synthèse. Cette synthèse est destinée à faciliter la lecture et COUR DES COMPTES. Du RMI au RSA : la difficile organisation de l insertion COUR DES COMPTES Synthèse du Rapport public thématique Juillet 2011 Du RMI au RSA : la difficile organisation de l insertion Constats et bonnes pratiques Avertissement Cette synthèse est destinée à faciliter

Plus en détail

Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission»

Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission» Emploi... Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission» La Région et plus de 160 partenaires en Basse-Normandie se sont engagés en faveur

Plus en détail

Combien de temps dure un dispositif SLIME? La durée du SLIME ne pourra pas être inférieure à 6 mois.

Combien de temps dure un dispositif SLIME? La durée du SLIME ne pourra pas être inférieure à 6 mois. Qu est-ce qu un SLIME? Le programme SLIME (Service Local d Intervention pour la Maîtrise de l Energie) est un programme national d information et d action en faveur de la maîtrise de la demande énergétique,

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX 1 RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX La santé des élèves constitue un enjeu d'importance pour l'ecole : son incidence sur les apprentissages et la réussite scolaire,

Plus en détail

Vers un schéma médico-social unifié

Vers un schéma médico-social unifié Vers un schéma médico-social unifié Quelles synergies rechercher pour valoriser les ressources des personnes et du territoire? La réglementation en vigueur et principalement le code de l action sociale

Plus en détail

PROJET SERVICE AXE AGIRC-ARRCO N

PROJET SERVICE AXE AGIRC-ARRCO N Page 1 sur 8 PROJET SELECTIONNE PAR LE CCAH EMPLOI ET FORMATION APF INITY, le réseau favorisant l insertion professionnelle (Gard Languedoc Roussillon) La Délégation départementale APF du Gard crée et

Plus en détail

POUR REALISER SA MISSION ET SES INTERVENTIONS L ASSOCIATION «RELAIS LOISIRS HANDICAP 30» S APPUIE SUR :

POUR REALISER SA MISSION ET SES INTERVENTIONS L ASSOCIATION «RELAIS LOISIRS HANDICAP 30» S APPUIE SUR : POUR REALISER SA MISSION ET SES INTERVENTIONS L ASSOCIATION «RELAIS LOISIRS HANDICAP 30» S APPUIE SUR : - DES MOYENS HUMAINS Un Directeur chargé de la mise en œuvre du projet global dans ses différentes

Plus en détail

FICHE PROSPECTIVE. Chargé-e de mission environnement et développement durable ASSOCIATIONS DE L ENVIRONNEMENT. Autres intitulés possibles :

FICHE PROSPECTIVE. Chargé-e de mission environnement et développement durable ASSOCIATIONS DE L ENVIRONNEMENT. Autres intitulés possibles : Autres intitulés possibles : Chargé-e d accompagnement environnement et développement durable Accompagnateur-trice des démarches de développement durable Chargé-e de médiation environnement et développement

Plus en détail

Rapporteur : Louis VILLARET RAPPORT 1.2 ADMINISTRATION GENERALE EVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES : RESEAU REVMED PARTICIPATION AU RESEAU REVMED, RESEAU MEDITERRANEEN DE COLLECTIVITES POUR L EVALUATION

Plus en détail

«Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire»

«Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire» La mise en place du Parcours aménagé de formation initiale constitue une des mesures du plan «Vaincre et un des éléments de son volet Prévention. Elle s articule étroitement avec d autres mesures du plan

Plus en détail

Appel à projets 2010. Soutien à l innovation sociale par la formation des salariés en parcours dans l Insertion par l Activité Economique en Aquitaine

Appel à projets 2010. Soutien à l innovation sociale par la formation des salariés en parcours dans l Insertion par l Activité Economique en Aquitaine Conseil Régional d'aquitaine Appel à projets 2010 CAHIER DES CHARGES Soutien à l innovation sociale par la formation des salariés en parcours dans l Insertion par l Activité Economique en Aquitaine Présentation

Plus en détail

Accord cadre national entre la DGEFP, Pôle emploi et les réseaux de l insertion par l activité économique

Accord cadre national entre la DGEFP, Pôle emploi et les réseaux de l insertion par l activité économique Accord cadre national entre la DGEFP, Pôle emploi et les réseaux de l insertion par l activité économique " L'insertion par l'activité économique a pour objet de permettre à des personnes sans emploi,

Plus en détail

INSERTION. à l usage du public GUIDE. Le rôle. du Conseil général

INSERTION. à l usage du public GUIDE. Le rôle. du Conseil général INSERTION à l usage du public GUIDE PRATIQUE social sanitaire Pôle Le rôle du Conseil général SOMMAIRE Le rôle du Conseil général de l Orne p.3 Le Revenu de Solidarité Active p.4-5 Le Programme départemental

Plus en détail

FONDS DÉPARTEMENTAL D AIDE AUX JEUNES RÉGLEMENT INTÉRIEUR

FONDS DÉPARTEMENTAL D AIDE AUX JEUNES RÉGLEMENT INTÉRIEUR FONDS DÉPARTEMENTAL D AIDE AUX JEUNES RÉGLEMENT INTÉRIEUR Le fonds départemental d aide aux jeunes (FAJ) est créé en application de la loi n 92.722 du 29 juillet 1992 et du décret n 93.671 du 27 mars 1993.

Plus en détail

NOR : RDFF1228702C. La ministre de la réforme de l Etat, de la décentralisation et de la fonction publique

NOR : RDFF1228702C. La ministre de la réforme de l Etat, de la décentralisation et de la fonction publique RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la réforme de l Etat, de la décentralisation et de la fonction publique Circulaire du 26 juillet 2012 relative à la mise en œuvre du dispositif d accès à l emploi titulaire

Plus en détail

En croisant ces constats et ces enjeux, la région Centre a arrêté dans le cadre du schéma régional des formations 5 orientations:

En croisant ces constats et ces enjeux, la région Centre a arrêté dans le cadre du schéma régional des formations 5 orientations: PROTOCOLE D ACCORD ENTRE LE SECRETARIAT D ETAT A LA SOLIDARITE ET LA REGION CENTRE POUR LA MISE EN PLACE D UN PLAN DES METIERS DANS LE SECTEUR SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL I : Contexte: Le schéma régional des

Plus en détail

Concertation quadripartite Proposition de synthèse

Concertation quadripartite Proposition de synthèse Concertation quadripartite Proposition de synthèse I - Définition du périmètre Le périmètre du compte est précisé. L ANI du 11 janvier 2013 a précisé que «le compte est universel, toute personne dispose

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LA MISE EN ŒUVRE DU REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE

COMMUNICATION SUR LA MISE EN ŒUVRE DU REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE COMMUNICATION SUR LA MISE EN ŒUVRE DU REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE Rapporteur : Sébastien ROBLIQUE Séance plénière du 16 juin 2010 1 Créé pour combattre la pauvreté tout en valorisant le travail par la

Plus en détail

Commission GPEC et Sécurisation des parcours des actifs

Commission GPEC et Sécurisation des parcours des actifs 1 Commission GPEC et Sécurisation des parcours des actifs 31.03.2011 Proposition d orientations et de préconisations concernant la GPEC Suite à la réunion du 29 mars 2011 1 ) Prospective socio économique

Plus en détail

Etude comparative sur l évaluation des politiques d insertion dans les Départements d Île-de-France

Etude comparative sur l évaluation des politiques d insertion dans les Départements d Île-de-France Etude comparative sur l évaluation des politiques d insertion dans les Départements d Île-de-France Rapport d étude Janvier 2013 Service du projet de gestion et de l évaluation Direction de la stratégie,

Plus en détail

ACCORD-CADRE ENTRE L ETAT ET LE CONSEIL GENERAL D ILLE-ET-VILAINE

ACCORD-CADRE ENTRE L ETAT ET LE CONSEIL GENERAL D ILLE-ET-VILAINE ACCORD-CADRE ENTRE L ETAT ET LE CONSEIL GENERAL D ILLE-ET-VILAINE PREAMBULE : Le projet départemental de développement et de modernisation de l aide à domicile repose sur un ensemble de valeurs fondamentales

Plus en détail

ELEMENTS DE CONTEXTE. Qui sommes-nous?

ELEMENTS DE CONTEXTE. Qui sommes-nous? Cahier des charges - Appel à propositions Mise en œuvre de prestations d assistance technique à la mise en œuvre de la formation professionnelle dans les petites et moyennes entreprises du travail temporaire

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION TERRITORIALISEE

OFFRE DE FORMATION TERRITORIALISEE OFFRE DE FORMATION TERRITORIALISEE DOCUMENT DE CADRAGE 2011-2012 Introduction La Région des Pays de la Loire a pour ambition de participer au renforcement du droit à la formation, en veillant notamment

Plus en détail

DEPARTEMENT DE TARN-ET-GARONNE. Programme Départemental d Insertion 2015-2016. Appel à projets FSE CAHIER DES CHARGES

DEPARTEMENT DE TARN-ET-GARONNE. Programme Départemental d Insertion 2015-2016. Appel à projets FSE CAHIER DES CHARGES DEPARTEMENT DE TARN-ET-GARONNE Programme Départemental d Insertion 2015-2016 Appel à projets FSE CAHIER DES CHARGES «Mobilisation des acteurs de l'insertion dans les parcours d'accompagnement» Page 1 CAHIER

Plus en détail

2. Les compétences des différents échelons territoriaux

2. Les compétences des différents échelons territoriaux Contribution des Pôles interrégionaux de la Médiation numérique à l élaboration de la Loi sur le numérique. Octobre 2015 1. La fabrication numérique pour lutter contre l obsolescence programmée. Conformément

Plus en détail

PRINCIPES ORGANISATEURS 1- UN DECOUPAGE REGIONAL ET UN PARTENARIAT ACADEMIQUE. La directrice de l agence pour l enseignement français à l étranger

PRINCIPES ORGANISATEURS 1- UN DECOUPAGE REGIONAL ET UN PARTENARIAT ACADEMIQUE. La directrice de l agence pour l enseignement français à l étranger La directrice de l agence pour l enseignement français à l étranger à mesdames et messieurs les chefs des postes diplomatiques et consulaires à l attention de mesdames et messieurs les conseillers de coopération

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3613 Convention collective nationale IDCC : 7017. PERSONNEL DES PARCS ET JARDINS ZOOLOGIQUES PRIVÉS ACCORD

Plus en détail

NOTE DE CONTEXTE SECTORIELLE

NOTE DE CONTEXTE SECTORIELLE janvier 2014 Décembre 2015 NOTE DE CONTEXTE SECTORIELLE En bref Le Centre de ressources DLA (CRDLA) du champ social, médico-social et santé propose aux acteurs de l acccompagnement des structures une série

Plus en détail

Publication des cartes. du «très haut débit»

Publication des cartes. du «très haut débit» Publication des cartes du «très haut débit» Bruno LE MAIRE ministre de l Agriculture, de l Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l Aménagement du territoire Eric BESSON Ministre chargé de l Industrie,

Plus en détail

Les enseignants spécialisés et les psychologues de l éducation nationale des réseaux d aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED)

Les enseignants spécialisés et les psychologues de l éducation nationale des réseaux d aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED) Fiche 1 Les enseignants spécialisés et les psychologues de l éducation nationale des réseaux d aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED) I. Des missions confortées Les enseignants spécialisés

Plus en détail

PROGRAMME OPÉRATIONNEL NATIONAL FSE pour l emploi et l inclusion en métropole. Programmation 2014-2020. Appel à projet 2016

PROGRAMME OPÉRATIONNEL NATIONAL FSE pour l emploi et l inclusion en métropole. Programmation 2014-2020. Appel à projet 2016 PROGRAMME OPÉRATIONNEL NATIONAL FSE pour l emploi et l inclusion en métropole Programmation Appel à projet 2016 Expérimentation de chargés de liaison Entreprise-Emploi sur le territoire de la Métropole

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2016 : FONDS SOCIAL EUROPEEN PROMOTION DE L INSERTION DES CLAUSES SOCIALES DANS LES MARCHES PUBLICS

APPEL A PROJETS 2016 : FONDS SOCIAL EUROPEEN PROMOTION DE L INSERTION DES CLAUSES SOCIALES DANS LES MARCHES PUBLICS APPEL A PROJETS 2016 : FONDS SOCIAL EUROPEEN PROMOTION DE L INSERTION DES CLAUSES SOCIALES DANS LES MARCHES PUBLICS Préalable Dans le cadre de la nouvelle programmation du programme opérationnel national

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A :

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A : Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de la cohésion sociale Sous-direction de l enfance et de la famille Bureau Famille et parentalités Personnes chargées

Plus en détail

ACCORD CADRE ENTRE L ETAT, POLE EMPLOI ET LES RESEAUX DE L IAE

ACCORD CADRE ENTRE L ETAT, POLE EMPLOI ET LES RESEAUX DE L IAE ACCORD CADRE ENTRE L ETAT, POLE EMPLOI ET LES RESEAUX DE L IAE Annexe 2 : L agrément IAE délivré par Pole-emploi 1 Préambule Cette annexe a pour objectif d expliciter les enjeux et les principes partagés

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

TITRE : ENGAGEMENT DU DÉPARTEMENT POUR LES EMPLOIS D'AVENIR

TITRE : ENGAGEMENT DU DÉPARTEMENT POUR LES EMPLOIS D'AVENIR RAPPORT DU PRÉSIDENT AU CONSEIL GÉNÉRAL 2ème Commission Solidarités, innovation sociale et lutte contre les discriminations N 2012-02-0023 SÉANCE DU 17 DÉCEMBRE 2012 POLITIQUE : INSERTION SOCIALE SECTEUR

Plus en détail

Conclusions de la journée de mobilisation pour l apprentissage du 19 septembre 2014

Conclusions de la journée de mobilisation pour l apprentissage du 19 septembre 2014 Conclusions de la journée de mobilisation pour l apprentissage du 19 septembre 2014 La Grande conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014 a rappelé le rôle de l apprentissage pour l intégration des jeunes

Plus en détail

FONDS SOCIAL EUROPEEN Appel à projets permanent Dispositif 3 de la subvention globale du Département de Maine-et-Loire

FONDS SOCIAL EUROPEEN Appel à projets permanent Dispositif 3 de la subvention globale du Département de Maine-et-Loire FONDS SOCIAL EUROPEEN Appel à projets permanent Dispositif 3 de la subvention globale du Département de Maine-et-Loire Renforcer la coordination et l animation du partenariat territorial dans le cadre

Plus en détail

Contribution de l Assemblée des Département de France. au rapport final d évaluation présenté par le cabinet AMNYOS:

Contribution de l Assemblée des Département de France. au rapport final d évaluation présenté par le cabinet AMNYOS: Contribution de l Assemblée des Département de France au rapport final d évaluation présenté par le cabinet AMNYOS: «Le FSE et l offre d insertion dans les territoires», CSE du 29 octobre 2010 L étude

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions Appel à propositions Préparation Opérationnelle à l Emploi Collective Dans le secteur des services à la personne Action collective au profit des entreprises adhérentes rattachées au secteur des Services

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS. Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1

CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS. Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1 CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1 SOMMAIRE I / Préambule II/ Remarques générales et préalables

Plus en détail

I. Contexte. Date d'application : immédiate NOR : AFSA1313911C Classement thématique : Inclusion

I. Contexte. Date d'application : immédiate NOR : AFSA1313911C Classement thématique : Inclusion CIRCULAIRE N DGCS/DIHAL/DHUP/2013/219 du 30 mai 2013 relative au soutien et au développement de l offre de logement accompagné par un renforcement de l Aide à la Gestion Locative Sociale (AGLS) des résidences

Plus en détail

SYNTHESE DU RAPPORT SUR LA MODERNISATION DE LA POLITIQUE DES RESSOURCES HUMAINES DANS LES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTE

SYNTHESE DU RAPPORT SUR LA MODERNISATION DE LA POLITIQUE DES RESSOURCES HUMAINES DANS LES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTE Ministère du travail, de l emploi et de la santé Paris, le 24 janvier 2011 SYNTHESE DU RAPPORT SUR LA MODERNISATION DE LA POLITIQUE DES RESSOURCES HUMAINES DANS LES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTE - Mercredi

Plus en détail

REGION BASSE-NORMANDIE - - - - - CONSEIL REGIONAL - - - - - Réunion des 18 et 19 DÉCEMBRE 2014 - - - - - RAPPORT DU PRESIDENT

REGION BASSE-NORMANDIE - - - - - CONSEIL REGIONAL - - - - - Réunion des 18 et 19 DÉCEMBRE 2014 - - - - - RAPPORT DU PRESIDENT REGION BASSE-NORMANDIE - - - - - AP 14-FP-05-12-4 CONSEIL REGIONAL - - - - - Réunion des 18 et 19 DÉCEMBRE 2014 - - - - - RAPPORT DU PRESIDENT Commission Programme Titre Formation tout au long de la vie,

Plus en détail

CPRDFP : LE TABLEAU DE BORD

CPRDFP : LE TABLEAU DE BORD CPRDFP : LE TABLEAU DE BORD au 30 juin 2013 «Pour être efficaces les politiques conduites doivent être coordonnées et complémentaires. Le pilotage coordonné des dispositifs de l État, de la Région, des

Plus en détail

Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE :

Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE : Le 31 janvier 2006 Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE : 1 - Les étapes de la construction du programme à Aubervilliers. 2 - Les orientations générales du dispositif de Réussite Éducative. 3 - Les

Plus en détail

«collèges numériques et innovation pédagogique»

«collèges numériques et innovation pédagogique» 1 Appel à projets «collèges numériques et innovation pédagogique» Appel à projets 1 opéré dans le cadre de l'action "plan numérique pour l'école" du Programme d'investissement d'avenir 1 Version soumise

Plus en détail

Créer une dynamique locale autour de l'insertion

Créer une dynamique locale autour de l'insertion détaillé Réf. Internet Pages Partie 1 Créer une dynamique locale autour de l'insertion Le secteur de l'insertion, administrativement très encadré, court aujourd hui le risque d oublier la personne au milieu

Plus en détail

Interview. Newsletter n 4 - Octobre 2015 : Pacte territorial pour l emploi des personnes handicapées dans la fonction publique en Basse-Normandie

Interview. Newsletter n 4 - Octobre 2015 : Pacte territorial pour l emploi des personnes handicapées dans la fonction publique en Basse-Normandie Newsletter n 4 - Octobre 2015 : Pacte territorial pour l emploi des personnes handicapées dans la fonction publique en Basse-Normandie Interview Christophe ROTH, membre du comité local et national du FIPHFP,

Plus en détail

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe,

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, l Europe pour la culture» (2006) Texte rédigé par le Relais Culture Europe dans le cadre de la consultation

Plus en détail

ACCORD CADRE entre. le secrétariat d Etat chargé de l Enseignement supérieur et de la recherche SCHNEIDER ELECTRIC FRANCE

ACCORD CADRE entre. le secrétariat d Etat chargé de l Enseignement supérieur et de la recherche SCHNEIDER ELECTRIC FRANCE ACCORD CADRE entre le secrétariat d Etat chargé de l Enseignement supérieur et de la recherche ET SCHNEIDER ELECTRIC FRANCE La secrétaire d Etat chargée de l enseignement supérieur et de la recherche Le

Plus en détail

[Lancement de la campagne des recrutements. pour la construction. de la LGV Bretagne Pays de la Loire

[Lancement de la campagne des recrutements. pour la construction. de la LGV Bretagne Pays de la Loire ] [Lancement de la campagne des recrutements pour la construction de la LGV Bretagne Pays de la Loire Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi

Plus en détail

Séminaire plan de modernisation de l IAE 29 octobre 2008 à Bordeaux

Séminaire plan de modernisation de l IAE 29 octobre 2008 à Bordeaux Séminaire plan de modernisation de l IAE 29 octobre 2008 à Bordeaux PLAN PLURIANNUEL DE DEVELOPPEMENT DE L INSERTION PAR L ACTIVITE ECONOMIQUE EN CHARENTE-MARITIME 1 Quelques données sur la Charente-Maritime

Plus en détail

Investissements d avenir

Investissements d avenir Investissements d avenir Aide à la rénovation thermique des logements privés «Avenant relatif à la mise en œuvre du programme Habiter Mieux» Programmes d Intérêt Général de la Communauté d Agglomération

Plus en détail

ACCORD DEPARTEMENTAL DE PARTENARIAT SUR L INSERTION PROFESSIONNELLE DES JEUNES

ACCORD DEPARTEMENTAL DE PARTENARIAT SUR L INSERTION PROFESSIONNELLE DES JEUNES ACCORD DEPARTEMENTAL DE PARTENARIAT SUR L INSERTION PROFESSIONNELLE DES JEUNES Vu le discours du président de la République du 24 avril 2009 relatif au plan pour l emploi des jeunes, Vu la circulaire DGEFP

Plus en détail

PLAN REGIONAL POUR DES EXPERIMENTATIONS D ACTIONS EN FAVEUR DES JEUNES DE 16 A 25 ANS «PERDUS DE VUE»

PLAN REGIONAL POUR DES EXPERIMENTATIONS D ACTIONS EN FAVEUR DES JEUNES DE 16 A 25 ANS «PERDUS DE VUE» PLAN REGIONAL POUR DES EXPERIMENTATIONS D ACTIONS EN FAVEUR DES JEUNES DE 16 A 25 ANS «PERDUS DE VUE» REGION ALSACE 1 CAHIER DES CHARGES FINALITES - Développer des actions d accompagnement des jeunes «perdus

Plus en détail

PACTE TERRITORIAL D INSERTION DES HAUTES PYRENEES 2013-2015

PACTE TERRITORIAL D INSERTION DES HAUTES PYRENEES 2013-2015 PACTE TERRITORIAL D INSERTION DES HAUTES PYRENEES 2013-2015 «Rendre les partenariats plus efficients dans l accompagnement des bénéficiaires du RSA pour une sortie durable vers l emploi» Centre Communal

Plus en détail