Plateforme d observation sociale et médico-sociale

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Plateforme d observation sociale et médico-sociale"

Transcription

1 Plateforme d observation sociale et médico-sociale Recherche-actions pour réduire le non-recours aux prestations sociales Nantes, le 19 novembre

2 Le Secrétariat général pour la modernisation de l action publique Un service du Premier Ministre en charge : De l évaluation des politiques publiques L amélioration de la relation usager L ouverture des données publiques La simplification administrative Imaginer le service public de demain La modernisation de l action publique : une démarche transversale et partenariale impliquant l Etat, les collectivités territoriales et les organismes de sécurité sociale. 2

3 La recherche-actions sur le non recours aux prestations sociales Une action initiée par Madame Marie-Arlette CARLOTTI, Ministre déléguée aux personnes handicapées et à la lutte contre l exclusion Une mission s inscrivant dans le plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale Un diagnostic et des actions expérimentées au niveau local avec deux départements candidats : la Loire-Atlantique et la Seine et Marne Une démarche partenariale pendant une année (nov à oct. 2013) qui implique l Etat, les collectivités territoriales, les organismes de sécurité sociale, Pole emploi, des associations, des usagers. Un retour des résultats au Ministère pour une adaptation des dispositifs nationaux 3

4 1. Les principaux enseignements Synthèse : vision des principales «trappes à non-recours» identifiées par aide Aides Causes RSA socle Mauvaise image: aide / bénéficiaires «Assistanat» Manque d information Absence de proactivité Eligibilité non perçue Déficit de médiation orientation Complexité Rupture de processus d instruction / délais Concurrence / Intérêt faible RSA activité CMU-C «Image RMI» «Mutuelle au rabais» ACS -- Allocations logement Notoriété faible Changement de situations / Accédants à la propriété ASPA + - Ciblage et temps d information Incapacité à prévoir PPE le budget Dossier lourd Dossier lourd Aggravation en cas d incomplétude du dossier Idem CMU-C CMU-C et AL / Recours sur succession -

5 2. Les pistes expérimentées Présentation des axes d amélioration et positionnement des pistes de solution pour chaque territoire pilote Cartographie des moments clés d action pour réduire le non recours Nombre de personnes Informer / Détecter Envoi d un courrier sur le RSA à destination : des indépendants (CMU-C / LQJ) des demandeurs d emploi non indemnisés (fins ARE / refus ASS) Envoi d un formulaire: RSA en anticipation des fins de droits / 1 an après la fin d ARE ASPA à destination des retraités bénéficiant d une faible retraite /CMU AL aux personnes détectées comme non-recourantes Orienter Orientation des personnes âgées entre CCAS et CARSAT sur ASPA / ACS Formation à l orientation vers le RSA d agents du RSI Simplifier la demande de CMU-C et d ACS Accélérer la délivrance de l ACS dans le cadre d un parcours optimisé avec le CCAS Simplifier 5 Amont du processus Aval du processus

6 4. Caractéristique des expérimentations par axe d amélioration Informer / Détecter Orienter Simplifier Charge : Modérée pour les administrations Forte pour les usagers (en cas de sur demande) Volumétrie : Forte Ciblage imprécis (non éligible, recourant, ) Impact sur le non recours : Faible : 5 points Moyen : entre 5 et 40 points (si ciblage précis) Charge : Forte à très forte pour les administrations Réduit la charge pour les usagers Volumétrie : Très faible Impact sur le non recours : Faible (ex : de 0,3 à 0,6 droit ouvert par rdv des droits) Charge : Réduit la charge pour les usagers Réduit la charge pour les administrations Volumétrie : Forte Impact sur le non recours : Fort : 30 points Administrations Usagers Administrations Usagers Administrations Usagers 6

7 4. La complémentarité des axes d amélioration Ces différents axes sont complémentaires car il peuvent produire un effet puissant de par leurs synergies naturelles : il y a un effet multiplicateur sur l impact lorsque l on arrive à combiner l information et/ou l orientation avec la simplification. Ainsi le public est amené vers le dispositif et l organisme qui l administre mais ne renonce pas en cours de route ; Orienter + Simplifier Abandons évités en outre, la simplification facilite la détection de publics éligibles, venant ainsi renforcer la capacité à cibler lors de processus d information Informer / détecter + Simplifier Ciblage facilité Image positive de l aide Enfin, un processus d informations à plusieurs reprises peut diminuer le risque de non-connaissance et contribuer à une moindre stigmatisation 7 Informer / détecter + Informer / détecter Moindre stigmatisation

8 8 Annexes

9 1. Les principaux enseignements de l enquête auprès d usagers «Euh le RSA, c est une allocation familiale pour moi.» «D après les «on dit», ça tourne autour de 300 et quelques, peut-être 400 euros» Un niveau de connaissance faible et une image disparate des différentes aides Des publics en demande d aide, mais un temps administratif en inadéquation avec leurs besoins Des publics autour desquelles gravitent de nombreux acteurs Des raisons de non recours multiples «C'est une association qui m a dit que j avais droit au RSA.» «Avec une AS c est un peu confidentiel soidisant, alors bon, on se libère un peu plus par rapport à d autres personnes.» «Il y a trop de papiers à remplir, c est compliqué à faire toute seule.» «Le problème c'est que c'est une histoire de plafond donc on ne sait pas en fait on ne sait pas exactement si on a le droit, on n'a pas le droit...» «Pas trop faciles faut insister, c est compliqué, tu ramènes ça, c est pas ça» 9

10 2. Méthodologie d évaluation Modalité Constitution d un ou plusieurs groupes test, rassemblant les usagers à destination desquels une action a été réalisée et d un groupe témoin, rassemblant des usagers ne bénéficiant d aucune action. Mode de constitution des groupes Femme / urbain / ex. RSA Homme / urbain / ex. RSA Femme / rural / ex. RSA Etc. Tirage aléatoire au sein de strates de population : genre / localisation / composition familiale / données spéciales (ex. RSA, bénéficiaire d une mutuelle etc.). Indicateurs % de demandes supplémentaires % de droits ouverts supplémentaires 10

11 Informer / Détecter Zoom sur une action : l anticipation de la fin de droits Description de l action Envoi d une demande de RSA et d un courrier d accompagnement par la CAF aux allocataires CAF arrivant en fin de droits aux indemnités chômage dans les 3 mois et n ayant pas connue d activité depuis 6 mois: Aux familles monoparentales avec des ARE aux couples avec un apporteur de ressources à l ARE, le 2nd «sans activité connue» Porteur et contributeurs Porteur : CAF Contributeurs : Conseil général et Pôle emploi Principaux résultats Impact sur la demande Impact sur l ouverture de droits + 27 pts + 4 pts RSA + 6 pts ASS La ½ des bénéficiaires a répondu, l autre ½ étant à 87% non éligible suite à enquête téléphonique Absence d effet d éviction au profit du RSA, effet opposé Impact sur les indus ± 0 pts Impact sur les montants Impact sur l ouverture de droits (populations éligibles) +41 RSA / - 16 ASS (n.s.) +12 (hypt basse) +22 pts (hypt haute) 11 Analyse de l action L action répond à une attente d une partie non négligeable usagers, qui ne savent pas à quel minimum social ils vont pouvoir prétendre, d où le fort effet sur la demande Elle a cependant visé un public qui était selon l hypothèse de 44% à 77% d inéligibles Il conviendrait d améliorer son ciblage pour augmenter son efficacité

12 Simplifier Faciliter / simplifier la délivrance du droit Zoom sur la simplification de la délivrance de l ACS Impact sur la demande et l ouverture du droit Un impact élevé, et très significatif, sur la demande simplifiée : Envoi d un formulaire simplifié sans justificatif à fournir + 27 pts de demande Impact sur l utilisation du droits Un impact considérable sur l utilisation du droit, tant concernant l automatisation que la simplification : Envoi d un formulaire simplifié sans justificatif à fournir Envoi directement du chèque santé sans demande de l usager Selon l hypothèse : de + 17 pts à +27 pts. Selon l hypothèse : de + 33 pts à +65 pts. Charge consacrée à la réalisation Un impact conséquent et positif concernant le temps de traitement des demandes : Dossier ASPA «classique» Dossier simplifié 20 min 10 min 12

Réunion plénière du CNLE

Réunion plénière du CNLE Réunion plénière du CNLE Recherche-actions pour réduire le non-recours aux prestations sociales Paris, le 27 juin 2013 1 Contexte, objectifs et méthodologie de la recherche-actions 2 Principaux enseignements

Plus en détail

LES CONSTATS. Les difficultés généralement pointées par les usagers et les partenaires sont :

LES CONSTATS. Les difficultés généralement pointées par les usagers et les partenaires sont : QUELQUES ÉLÉMENTS DE CONTEXTE La conférence nationale contre la pauvreté et pour l inclusion sociale de (le 10 et 11 décembre 2012) a fait de la lutte contre les inégalités sociales une priorité nationale

Plus en détail

bénéficiaires du RSA Magda Tomasini - Drees 13 février 2012

bénéficiaires du RSA Magda Tomasini - Drees 13 février 2012 Oi Orientation ti et accompagnement des bénéficiaires du RSA Magda Tomasini - Drees 13 février 2012 Le Revenu de solidarité active Loi du 1er décembre 2008 généralise é le revenu de solidarité ité active

Plus en détail

Deux dispositifs de soutien au revenu des travailleurs modestes : le RSA activité et la PPE

Deux dispositifs de soutien au revenu des travailleurs modestes : le RSA activité et la PPE Deux dispositifs de soutien au revenu des travailleurs modestes : le RSA activité et la PPE Franck von Lennep Directeur de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques 17/09/2014 1 Un

Plus en détail

Aide pour une complémentaire santé et tiers payant social

Aide pour une complémentaire santé et tiers payant social Artisans, commerçants et professionnels libéraux Aide pour une complémentaire santé et tiers payant social Octobre 2014 AIDE POUR UNE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ET TIERS PAYANT SOCIAL Vous ne pouvez pas bénéficier

Plus en détail

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Appel à candidature Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Contexte La mobilité géographique est l un des sujets centraux lorsque l on aborde la question

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I

CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I PRESENTATION Article 1 Le CCAS de Bourg en Bresse, participe depuis juin 2003 à la coordination des aides

Plus en détail

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale et élaboration du Pacte Territorial d Insertion

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale et élaboration du Pacte Territorial d Insertion PREFET DU CANTAL Projet co-financé par l'union européenne Fonds social européen L'Europe s'engage en Auvergne Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale et élaboration du Pacte Territorial

Plus en détail

LES ALLOCATIONS DU FONDS DE PROFESSIONNALISATION ET DE SOLIDARITE

LES ALLOCATIONS DU FONDS DE PROFESSIONNALISATION ET DE SOLIDARITE En savoir plus LES ALLOCATIONS DU FONDS DE PROFESSIONNALISATION ET DE SOLIDARITE www.pole-emploi-spectacle.fr De : Direction Générale Adjointe - Clients Services Partenariat Demandeurs d emploi / Actifs

Plus en détail

Faciliter l adhésion à une complémentaire santé

Faciliter l adhésion à une complémentaire santé Faciliter l adhésion à une complémentaire santé la CPAM de l Oise aide financièrement les assurés qui en ont besoin 4 octobre 2011 Contacts presse : Françoise De Rocker 03 44 10 11 12 francoise.de-rocker@cpam-oise.cnamts.fr

Plus en détail

Aide pour une complémentaire santé et tiers payant social

Aide pour une complémentaire santé et tiers payant social Artisans, commerçants et professionnels libéraux Aide pour une complémentaire santé et tiers payant social Juillet 2012 Aide pour une complémentaire santé et tiers payant SOCIAL Vous ne pouvez pas bénéficier

Plus en détail

UNE MUTUELLE POUR TOUS

UNE MUTUELLE POUR TOUS Direction de la communication Tél. : 05 59 46 60 40 Courriel : communication@bayonne.fr Le 15 décembre 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE UNE MUTUELLE POUR TOUS LA PROPOSITION DE LA VILLE DE BAYONNE POUR UN EGAL

Plus en détail

Enjeux du développement durable. Faire reculer la pauvreté et rompre avec la précarité

Enjeux du développement durable. Faire reculer la pauvreté et rompre avec la précarité 4 Action sociale Fiche Axe 3 Garantir la cohésion sociale, l'accès à la ville pour tous, intégrer les habitants et améliorer la qualité de vie Enjeux du développement durable Faire reculer la pauvreté

Plus en détail

LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE

LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Un peu d histoire Des bureaux de bienfaisance (à la révolution) Aux bureaux d aide sociale (1953) et depuis 1986 : Le centre communal d action sociale L ACTION SOCIALE

Plus en détail

BILAN INTERMEDIAIRE DISPOSITIF JEUNES SUNDGAU

BILAN INTERMEDIAIRE DISPOSITIF JEUNES SUNDGAU A.L.S.A. ASSOCIATION POUR LE LOGEMENT DES SANS-ABRI 39 Rue Thierstein - BP 1371-68070 Mulhouse Cedex Tél. : 03 89 32 13 62 Fax. : 03 89 43 76 63 www.alsa68.org BILAN INTERMEDIAIRE DISPOSITIF JEUNES SUNDGAU

Plus en détail

et vous Brochure d information à l usage des nouveaux bénéficiaires du RSA

et vous Brochure d information à l usage des nouveaux bénéficiaires du RSA et vous Brochure d information à l usage des nouveaux bénéficiaires du RSA Le revenu de solidarité active est une mission majeure du Conseil général des Hauts-de-Seine Le RSA? Le RSA a été créé pour vous

Plus en détail

N 2812 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 2812 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 2812 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 16 septembre 2010. PROPOSITION DE LOI visant à créer un corps d État

Plus en détail

RMI. Bénéficiaires du Revenu minimum d insertion

RMI. Bénéficiaires du Revenu minimum d insertion Bénéficiaires du Revenu minimum d insertion Instauré par la loi du 1 er décembre 1988 renouvelée le 20 juillet 1992, le RMI (Revenu minimum d insertion) a un triple objectif : garantir un revenu minimum,

Plus en détail

Le réseau des Equipes Techniques de Plans Locaux pour l Insertion et l Emploi

Le réseau des Equipes Techniques de Plans Locaux pour l Insertion et l Emploi Le réseau des Equipes Techniques de Plans Locaux pour l Insertion et l Emploi PTI PLIE Quelles convergences? 30 avril 2014 Document de travail Les PLIE se sont toujours situés en complémentarité des autres

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT entre LA CAISSE D ASSURANCE RETRAITE ET SANTE AU TRAVAIL CENTRE-OUEST (CARSAT),

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT entre LA CAISSE D ASSURANCE RETRAITE ET SANTE AU TRAVAIL CENTRE-OUEST (CARSAT), CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT entre LA CAISSE D ASSURANCE RETRAITE ET SANTE AU TRAVAIL CENTRE-OUEST (CARSAT), LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE (CCAS) DE POITIERS, Et LE DEPARTEMENT DE LA VIENNE ENTRE

Plus en détail

Le RSA : état des lieux et perspectives

Le RSA : état des lieux et perspectives CIRAC - lundi 7 février «Journée d étude franco-allemande» Le RSA : état des lieux et perspectives Céline EMOND Yannick L HORTY FR CNRS n 3126 WWWbbb 1 Introduction Du RMI au RSA : enjeux et barèmes Une

Plus en détail

UNITE DE GESTION FSE - BORDEAUX PERIGUEUX AGEN CAHIER DES CHARGES POSTE DE CHARGE(E) DE MISSION RELATIONS ENTREPRISES

UNITE DE GESTION FSE - BORDEAUX PERIGUEUX AGEN CAHIER DES CHARGES POSTE DE CHARGE(E) DE MISSION RELATIONS ENTREPRISES UNITE DE GESTION FSE - BORDEAUX PERIGUEUX AGEN CAHIER DES CHARGES POSTE DE CHARGE(E) DE MISSION RELATIONS ENTREPRISES 2014 A-Contexte général B-Renforcement de la mission Relations Entreprises du C-Evaluation

Plus en détail

Observatoire National de la santé des jeunes. Accès aux droits et aux soins

Observatoire National de la santé des jeunes. Accès aux droits et aux soins Observatoire National de la santé des jeunes Accès aux droits et aux soins Données septembre 2012 «Observatoire santé UNHAJ - accès aux droits et aux soins» La santé des jeunes sous observationerreur!

Plus en détail

RSA et assurance chômage

RSA et assurance chômage RSA et assurance chômage -Allocation d aide au retour à l emploi (ARE) -Allocation de solidarité spécifique (ASS) ARE : régime des activités réduites permet de cumuler une partie de l ARE avec le salaire

Plus en détail

Les jeunes en difficultés sociales face à l école et l emploi selon l observation des travailleurs sociaux octobre 2011

Les jeunes en difficultés sociales face à l école et l emploi selon l observation des travailleurs sociaux octobre 2011 ENQUETE FNARS Les jeunes en difficultés sociales face à l école et l emploi selon l observation des travailleurs sociaux octobre 2011 Contexte général 150.000 jeunes sortent chaque année de l école sans

Plus en détail

Faits marquants sur les premiers mois d expérimentation du revenu de Solidarité active

Faits marquants sur les premiers mois d expérimentation du revenu de Solidarité active Paris, le 2 juillet 2008 Dossier de presse Faits marquants sur les premiers mois d expérimentation du revenu de Solidarité active Le revenu de Solidarité active vise à encourager le travail, à faciliter

Plus en détail

POLITIQUE D ACCUEIL ET DEVELOPPEMENT DE L ACCUEIL SUR RENDEZ-VOUS

POLITIQUE D ACCUEIL ET DEVELOPPEMENT DE L ACCUEIL SUR RENDEZ-VOUS POLITIQUE D ACCUEIL ET DEVELOPPEMENT DE L ACCUEIL SUR RENDEZ-VOUS INC du 30 octobre 2014 La doctrine d accueil présentée au Conseil d administration de la Cnaf (LC 2013-056) positionnait l accueil sur

Plus en détail

revenu de Solidarité active le rsa mode d emploi

revenu de Solidarité active le rsa mode d emploi et ses partenaires revenu de Solidarité active le rsa mode d emploi juin 2009 Qu est-ce que ça change pour vous? Michel - 42 ans est cariste à temps plein dans un entrepôt. Amina - 55 ans est auxiliaire

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2013

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2013 Centre Communal d Action Sociale Rapport d activités 2013 L action sociale du C.C.A.S. Les missions Intervention sociale auprès des personnes Accueillir, informer, orienter et accompagner le public présentant

Plus en détail

Lancement officiel du RSA Jeunes

Lancement officiel du RSA Jeunes Lancement officiel du RSA Jeunes Vendredi 10 septembre 2010 15 h 45 Salle ROCLORE 53 bis, rue de la Préfecture à Dijon Sommaire 1) La mise en œuvre du RSA Jeunes 2) Le point sur le RSA 3) L insertion,

Plus en détail

DEMANDE D AIDE AU MAINTIEN À DOMICILE POUR PERSONNES ÂGÉES. Quelles aides? Pour qui? > Comment et où déposer une demande?

DEMANDE D AIDE AU MAINTIEN À DOMICILE POUR PERSONNES ÂGÉES. Quelles aides? Pour qui? > Comment et où déposer une demande? DEMANDE D AIDE AU MAINTIEN À DOMICILE POUR PERSONNES ÂGÉES Quelles aides? Pour qui? Comment et où déposer une demande? Vous souhaitez une aide pour rester à votre domicile. Selon votre degré d autonomie

Plus en détail

MUTUELLE NEGOCIEE ET SOLIDAIRE PRINCIPAUX RESULTATS DES QUESTIONNAIRES

MUTUELLE NEGOCIEE ET SOLIDAIRE PRINCIPAUX RESULTATS DES QUESTIONNAIRES MUTUELLE NEGOCIEE ET SOLIDAIRE PRINCIPAUX RESULTATS DES QUESTIONNAIRES I. PROFIL DES PERSONNES INTERROGEES Au 2/8/24 234 questionnaires traités 2 8 74 6 4 2 8 6 4 2 27 agent de la mairie résidant mornantais

Plus en détail

Le Projet pédagogique Secteur Adultes

Le Projet pédagogique Secteur Adultes Le Projet pédagogique Secteur Adultes I. Introduction... 2 II. Les Objectifs Généraux Statutaires Spécifiques au Secteur... 2 Le 2ème : Renforcer le lien social... 2 Le 3ème : Identifier et formaliser

Plus en détail

La transparence pour les GAEC : reconnaître l activité des femmes et des hommes derrière chaque exploitation

La transparence pour les GAEC : reconnaître l activité des femmes et des hommes derrière chaque exploitation La transparence pour les GAEC : reconnaître l activité des femmes et des hommes derrière chaque exploitation Résumé Les textes européens pour la PAC reconnaissent désormais clairement le principe de transparence

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR. Janvier 2012 1

CE QU IL FAUT SAVOIR. Janvier 2012 1 QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES «EXPERIMENTATION DE NOUVEAUX MODES D ORGANISATIONS DES SOINS DESTINES A OPTIMISER LES PARCOURS DE SOINS DES PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE»

Plus en détail

Mut u ua u li l s i atio i n o n de d l a l F o F r o matio i n Boîte à outils 2012

Mut u ua u li l s i atio i n o n de d l a l F o F r o matio i n Boîte à outils 2012 Mutualisation de la Formation Boîte à outils 2012 La Mutualisation de la Formation De quoi s'agit-il? se regrouper pour concevoir et/ou participer à des actions de formations communesentre structures différentes

Plus en détail

- Attention : les renseignements et les pièces justifi catives citées sont obligatoires sauf quand il est indiqué qu ils sont facultatifs.

- Attention : les renseignements et les pièces justifi catives citées sont obligatoires sauf quand il est indiqué qu ils sont facultatifs. Recours amiable devant la commission départementale de médiation en vue de l accueil dans une structure d hébergement, un logement de transition, un logement-foyer ou une résidence hôtelière à vocation

Plus en détail

Logement. Maintien à domicile. Alimentation. Transport. Budget

Logement. Maintien à domicile. Alimentation. Transport. Budget SOMMAIRE Logement Maintien à domicile Santé Alimentation Transport Budget LOGEMENT PACT Pays-Basque Le PACT vous aide à adapter votre logement : un diagnostic accessibilité réalisé par le PACT. Évaluation

Plus en détail

Projets loisirs et vacances Aide scolaire Aides facultatives du CCAS en partenariat avec le Conseil général

Projets loisirs et vacances Aide scolaire Aides facultatives du CCAS en partenariat avec le Conseil général Projets loisirs et vacances Aide scolaire Aides facultatives du CCAS en partenariat avec le Conseil général 1 EDITORIAL L édition 2012-2013 du Livret d Accueil du Centre Communal d Action Sociale rassemble

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

L AIDE AUX DEFRAIEMENTS DES STAGIAIRES EN FORMATIONS COURTES

L AIDE AUX DEFRAIEMENTS DES STAGIAIRES EN FORMATIONS COURTES V1 du 25/06/2015 L AIDE AUX DEFRAIEMENTS DES STAGIAIRES EN FORMATIONS COURTES Mode d emploi à l usage exclusif des organismes de formation délivrant une prestation de formation dans le cadre du dispositif

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

APPEL A PROJET REGIONAL. Carsat Auvergne / ANCV. Aide au développement des. programmes «Séniors en Vacances» sur les micro-territoires.

APPEL A PROJET REGIONAL. Carsat Auvergne / ANCV. Aide au développement des. programmes «Séniors en Vacances» sur les micro-territoires. APPEL A PROJET REGIONAL Carsat Auvergne / ANCV Aide au développement des programmes «Séniors en Vacances» sur les micro-territoires. Le départ en vacances constitue un enjeu essentiel du «Bien vieillir».

Plus en détail

Suivi et programmation des logements sociaux (SPLS) Déploiement de SPLS en Île-de-France

Suivi et programmation des logements sociaux (SPLS) Déploiement de SPLS en Île-de-France Suivi et programmation des logements sociaux (SPLS) Déploiement du dispositif en Île-de-France I. Présentation générale de SPLS... 2 1. Des enjeux de pilotage et de conception des politiques de l habitat...

Plus en détail

Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère délégué chargé des personnes handicapées et de la lutte contre l exclusion APPEL A PROJETS

Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère délégué chargé des personnes handicapées et de la lutte contre l exclusion APPEL A PROJETS Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère délégué chargé des personnes handicapées et de la lutte contre l exclusion APPEL A PROJETS «Centre National d Information sur la Surdité» Afin d

Plus en détail

PREFET DE TARN-et-GARONNE CAHIER DES CHARGES. Pour la création de 10 places de maison relais en TARN-et-GARONNE DESCRIPTIF DU PROJET PRÉAMBULE

PREFET DE TARN-et-GARONNE CAHIER DES CHARGES. Pour la création de 10 places de maison relais en TARN-et-GARONNE DESCRIPTIF DU PROJET PRÉAMBULE PREFET DE TARN-et-GARONNE CAHIER DES CHARGES Pour la création de 10 places de maison relais en TARN-et-GARONNE DESCRIPTIF DU PROJET NATURE PUBLIC TERRITOIRE Maison relais Personnes en situation de précarité

Plus en détail

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT 15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT Les aides au logement (allocation de logement familiale (ALF), allocation de logement sociale (ALS) et aide personnalisée au logement (APL)) permettent de

Plus en détail

Le Revenu de solidarité active

Le Revenu de solidarité active 1 1. Qui est concerné? Le Revenu de solidarité active Pour percevoir le RSA, il faut : résider en France de manière stable et effective, être français ou titulaire depuis plus de cinq ans d un titre autorisant

Plus en détail

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale PREFET DU CANTAL Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale Réunion territoriale - Arrondissement de Saint- Flour autour du VIVRE ENSEMBLE au lycée agricole Louis MALLET Mardi 21 octobre

Plus en détail

Territoire concerné : Maîtrise d ouvrage : Procédures Territoriales : Contact :

Territoire concerné : Maîtrise d ouvrage : Procédures Territoriales : Contact : RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL «CREATION D UNE EPICERIE SOLIDAIRE INTERCOMMUNALE» INFORMATIONS : Territoire concerné : Communauté d Agglomération du Pays Voironnais Maîtrise

Plus en détail

La santé, un facteur d insertion

La santé, un facteur d insertion La santé, un facteur d insertion Anne Danibert - Chef de projets prévention et promotion de la santé Mutuelle Atlantique Une orientation politique de la Mutuelle En 1996, la mutuelle inscrit comme orientation

Plus en détail

Le Revenu déterminant unifié (RDU)

Le Revenu déterminant unifié (RDU) Le Revenu déterminant unifié (RDU) Plus d égalité et d efficacité dans le traitement des demandes de prestations sociales cantonales. Qu est-ce que le Revenu déterminant unifié (RDU)? Le RDU est un montant

Plus en détail

Régime de garanties collectives obligatoires. Remboursement des frais de santé au personnel salarié.

Régime de garanties collectives obligatoires. Remboursement des frais de santé au personnel salarié. Direction des Ressources Humaines Direction de l'economie RH et des Ressources Destinataires Tous services Contact GASPAR Emilia Tél : Fax : E-mail : Date de validité A partir du 1 er ' janvier 2009 Régime

Plus en détail

La prestation d accueil du jeune enfant

La prestation d accueil du jeune enfant La prestation d accueil du jeune enfant PRIME A LA NAISSANCE ALLOCATION DE BASE Complément de libre Choix d activité Complément de libre Choix du mode de garde PRESTATION D ACCUEIL DU JEUNE ENFANT La prime

Plus en détail

Aide à la maîtrise de l absentéisme Analyse médicale complémentaire

Aide à la maîtrise de l absentéisme Analyse médicale complémentaire Aide à la maîtrise de l absentéisme Analyse médicale complémentaire 1 Objectif du document Fournir aux mutuelles partenaires un argumentaire utilisable en externe, notamment lors de visites en entreprise,

Plus en détail

Tout savoir sur le Tiers Payant : De quoi s agit-il,

Tout savoir sur le Tiers Payant : De quoi s agit-il, Tout savoir sur le Tiers Payant : De quoi s agit-il, En général, lorsque vous consultez un professionnel de santé, vous le réglez immédiatement ; L Assurance Maladie (et votre complémentaire santé si vous

Plus en détail

Pour une meilleure reconnaissance, une plus grande insertion LE CHÈQUE FORMATION RÉUSSITE

Pour une meilleure reconnaissance, une plus grande insertion LE CHÈQUE FORMATION RÉUSSITE LA RÉUNION, TERRE D AVENIR www.regionreunion.com Pour une meilleure reconnaissance, une plus grande insertion LE CHÈQUE FORMATION RÉUSSITE 2 ème forum VAe (Validation des Acquis et de l expérience) DOSSIER

Plus en détail

Le renoncement aux soins pour raisons financières Étude CETAF / Fonds CMU 2010 / 2011

Le renoncement aux soins pour raisons financières Étude CETAF / Fonds CMU 2010 / 2011 Le renoncement aux soins pour raisons financières Étude CETAF / Fonds CMU 2010 / 2011 Les bénéficiaires de la CMU-C doivent normalement accéder aux soins sans participation financière, sauf exigence particulière.

Plus en détail

Catalyse. Des achats plus simples, plus performants pour tous

Catalyse. Des achats plus simples, plus performants pour tous Catalyse Des achats plus simples, plus performants pour tous Avec Catalyse, la Direction des Achats de Biens et Services de l EPFL met ses compétences et son savoir faire à la disposition de l ensemble

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER Aménagement, nature MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, EN CHARGE DES TECHNOLOGIES VERTES ET DES NÉGOCIATIONS SUR LE CLIMAT Délégation à la sécurité et à la circulation routières

Plus en détail

L ouverture du revenu de solidarité active aux jeunes actifs

L ouverture du revenu de solidarité active aux jeunes actifs L ouverture du revenu de solidarité active aux jeunes actifs L ouverture du RSA aux jeunes actifs L extension du RSA aux jeunes de moins de 25 ans, dès lors que ces derniers ont exercé une activité professionnelle,

Plus en détail

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale PREFET DU CANTAL Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale Réunion territoriale - Arrondissement d Aurillac autour du VIVRE ENSEMBLE à la Préfecture d Aurillac Vendredi 17 octobre

Plus en détail

Processus d élaboration du contrat de ville et calendrier

Processus d élaboration du contrat de ville et calendrier Processus d élaboration du contrat de ville et calendrier Travail préparatoire interne à l État : Mise en place de l équipe interministérielle Constitution du point de vue de l État sur la situation des

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-1294 du 30 décembre 2013 portant attribution d une aide exceptionnelle de fin d année à certains

Plus en détail

CLÔTURE DES 40 ÉVÉNEMENTS POUR LES 40 ANS DU CENTRE SOCIAL CAF L ILE AUX FAMILLES

CLÔTURE DES 40 ÉVÉNEMENTS POUR LES 40 ANS DU CENTRE SOCIAL CAF L ILE AUX FAMILLES CLÔTURE DES 40 ÉVÉNEMENTS POUR LES 40 ANS DU CENTRE SOCIAL CAF L ILE AUX FAMILLES ans 1974-201440 dates événements JEUDI 18 DÉCEMBRE 2014 À 11 H Au Centre social Caf - 410, avenue de barcelone, quartier

Plus en détail

Présentation de la GIPA. Garantie contre les Impayés de Pensions Alimentaires

Présentation de la GIPA. Garantie contre les Impayés de Pensions Alimentaires Présentation de la GIPA Garantie contre les Impayés de Pensions Alimentaires Novembre 2014 Dispositif expérimental o Le dispositif expérimental est porté par la loi n 2014-873 du 04 août 2014 pour l égalité

Plus en détail

Portefeuille ACS. Aide à la Complémentaire Santé. Allianz Courtage 27/04/2015. Unité de Distribution Direction Formation-Département Conception

Portefeuille ACS. Aide à la Complémentaire Santé. Allianz Courtage 27/04/2015. Unité de Distribution Direction Formation-Département Conception Portefeuille ACS Aide à la Complémentaire Santé Allianz Courtage 27/04/2015 Unité de Distribution Direction Formation-Département Conception Sommaire 1. Qu est ce que l ACS? 2. Nouvelles dispositions LFSS

Plus en détail

santé AIDE POUR FINANCER VOTRE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ

santé AIDE POUR FINANCER VOTRE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ santé AIDE POUR FINANCER VOTRE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ LE CHÈQUE SANTÉ, UNE DÉMARCHE SIMPLE ET IMMÉDIATE L AIDE POUR UNE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ (A.C.S.), UN SOUTIEN POUR PROTÉGER VOTRE SANTÉ Il s agit d une

Plus en détail

Programme Nouveau Parcours du demandeur d emploi Présentation au CCE du 19 Mars 2015

Programme Nouveau Parcours du demandeur d emploi Présentation au CCE du 19 Mars 2015 Programme Nouveau Parcours du demandeur d emploi Présentation au CCE du 19 Mars 2015 Programme Nouveau Parcours du demandeur d emploi Une réponse aux attentes de la convention tripartite La convention

Plus en détail

Évaluation de l expérimentation «Mutuelle Réseau» Synthèse

Évaluation de l expérimentation «Mutuelle Réseau» Synthèse Évaluation de l expérimentation «Mutuelle Réseau» Synthèse Décembre 2013 ORSAS-Lorraine Page 1 Constats et objectifs visés par l'expérimentation de la "Mutuelle Réseau" En France, la sécurité sociale rembourse

Plus en détail

santé AIDE pour votre

santé AIDE pour votre santé AIDE pour financer votre complémentaire santé Le chèque santé, une démarche simple et immédiate L Aide POUR UNE Complémentaire Santé (A.C.S.), un soutien pour protéger votre santé Il s agit d une

Plus en détail

Direction des prestations familiales. Circulaire n 2008-002. Paris, le 16 janvier 2008

Direction des prestations familiales. Circulaire n 2008-002. Paris, le 16 janvier 2008 Direction des prestations familiales Circulaire n 2008-002 Paris, le 16 janvier 2008 Mesdames et Messieurs les Directeurs et Agents Comptables des Caf Certi Cnedi Mesdames et Messieurs les Conseillers

Plus en détail

Le dispositif de financement des mandataires judiciaires à la protection des majeurs exerçant à titre individuel

Le dispositif de financement des mandataires judiciaires à la protection des majeurs exerçant à titre individuel Le dispositif de financement des mandataires s à la protection des majeurs exerçant à titre individuel I- Les principes du financement des mandataires s exerçant à titre individuel Les principes du financement

Plus en détail

Présentation de l Analyse de Besoins Sociaux

Présentation de l Analyse de Besoins Sociaux Présentation de l Analyse de Besoins Sociaux L'analyse des Besoins Sociaux (ABS) sur le territoire de la commune de la Bordeaux est une procédure annuelle qui doit permettre une appréhension globale des

Plus en détail

Dispositif de financement en faveur des formations AIDE-SOIGNANT / AUXILIAIRE DE PUERICULTURE

Dispositif de financement en faveur des formations AIDE-SOIGNANT / AUXILIAIRE DE PUERICULTURE Dispositif de financement en faveur des formations AIDE-SOIGNANT / AUXILIAIRE DE PUERICULTURE Pourquoi un nouveau dispositif? La Région a souhaité faire évoluer son intervention en matière de financement

Plus en détail

Le Service social vous accompagne

Le Service social vous accompagne Le Service social vous accompagne L accès et le droit aux soins Le maintien dans l emploi L aide aux personnes en perte d autonomie 2 La Carsat Bretagne porte une attention particulière aux assurés du

Plus en détail

LE DISPOSITIF DE MICROCREDIT PERSONNEL

LE DISPOSITIF DE MICROCREDIT PERSONNEL LE DISPOSITIF DE MICROCREDIT PERSONNEL 1. Définition et caractéristiques des prêts 1.1 Définition Le COSEF du 29 avril 2009 a élaboré une proposition de 10 principes pour la définition du microcrédit personnel

Plus en détail

Le contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation Le contrat de professionnalisation Objectif Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail conclu entre un employeur et un salarié. Son objectif est l insertion ou le retour à l emploi des

Plus en détail

Appel à projets Eté 2015. «Vacances solidaires»

Appel à projets Eté 2015. «Vacances solidaires» Appel à projets Eté 2015 «Vacances solidaires» 1 Une action qui vise à rompre l isolement et à maintenir le lien social et ainsi favoriser le maintien à domicile Encourager le maintien à domicile est l

Plus en détail

Service Accueil RSA RAPPORT D ACTIVITE 2014

Service Accueil RSA  RAPPORT D ACTIVITE 2014 Service Accueil RSA RAPPORT D ACTIVITE 2014 TABLE DES MATIERES PRESENTATION DU SERVICE ET DE SON ORGANISATION... 3 BILAN QUALITATIF ET QUANTITATIF DU SERVICE ACCUEIL RSA... 5 1. Quelques données générales...

Plus en détail

RAPPORT AU PREMIER MINISTRE

RAPPORT AU PREMIER MINISTRE RAPPORT AU PREMIER MINISTRE En cette période exceptionnelle de hausse du chômage, le gouvernement a la volonté, commune avec les partenaires sociaux, de consacrer un effort particulier à la situation des

Plus en détail

Bailleurs. Vous venez de déclarer à la Caf un impayé de loyer. Tout ce que vous devez savoir sur la procédure d impayé...

Bailleurs. Vous venez de déclarer à la Caf un impayé de loyer. Tout ce que vous devez savoir sur la procédure d impayé... Bailleurs Vous venez de déclarer à la Caf un impayé de loyer. Tout ce que vous devez savoir sur la procédure d impayé... Rappel Vous venez de déclarer un impayé de loyer à la Caf, concrètement que va-t-il

Plus en détail

Juin 2010. Indus CAF. Fraudes? Escroqueries? Malversations? Fausses déclarations? Etude sur dossiers de recours CDAPL

Juin 2010. Indus CAF. Fraudes? Escroqueries? Malversations? Fausses déclarations? Etude sur dossiers de recours CDAPL Juin 2010 Indus CAF Fraudes? Escroqueries? Malversations? Fausses déclarations? Etude sur dossiers de recours CDAPL Qu est ce qu un indu? Un indu est «ce qui a été payé sans être dû» ou «ce qui n est pas

Plus en détail

ANNEXE VII : NOTICE D ACCOMPAGNEMENT. Demande de Validation des Acquis de l Expérience pour le diplôme d Etat de moniteur éducateur

ANNEXE VII : NOTICE D ACCOMPAGNEMENT. Demande de Validation des Acquis de l Expérience pour le diplôme d Etat de moniteur éducateur ANNEXE VII : NOTICE D ACCOMPAGNEMENT Demande de Validation des Acquis de l Expérience pour le diplôme d Etat de moniteur éducateur MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DE L EDUCATION

Plus en détail

FICHE N 23 : QU EST-CE QUE LE DEFENSEUR DES DROITS? QUELLES SONT SES MISSIONS?

FICHE N 23 : QU EST-CE QUE LE DEFENSEUR DES DROITS? QUELLES SONT SES MISSIONS? FICHE N 23 : QU EST-CE QUE LE DEFENSEUR DES DROITS? QUELLES SONT SES MISSIONS? Le Défenseur des droits est une autorité constitutionnelle indépendante, instituée par la loi du 29 mars 2011. Cette institution

Plus en détail

ENQUETE RESPONSABLES FORMATIONS Quelles sont vos pratiques en 2013?

ENQUETE RESPONSABLES FORMATIONS Quelles sont vos pratiques en 2013? ENQUETE RESPONSABLES FORMATIONS ENQUETES Quelles RESPONSABLES sont vos pratiques FORMATIONS en 2013? Quelles sont vos pratiques en 2013? Enquête réalisée entre juin et septembre 2013 sur un échantillon

Plus en détail

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF)

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Réalisé par le Service Etudes et Diagnostics de Sodie

Plus en détail

ACCRE LISTE DES BENEFICIAIRES. Personnes visées à l'article L.351-24 du code du travail à savoir :

ACCRE LISTE DES BENEFICIAIRES. Personnes visées à l'article L.351-24 du code du travail à savoir : LISTE DES BENEFICIAIRES Personnes visées à l'article L.351-24 du code du travail à savoir : o Demandeur d'emploi indemnisé o Demandeur d'emploi non indemnisé inscrit à l'anpe 6 mois au cours des 18 derniers

Plus en détail

Guide des aides Publiques

Guide des aides Publiques www.so-fi.fr Guide des aides Publiques SO FI L atout en financement Public des entreprises Concept SO FI est une plateforme d aides à la recherche des solutions de financement des entreprises à destination

Plus en détail

UNE DEMANDE DE RMI EN HAUSSE

UNE DEMANDE DE RMI EN HAUSSE Une année mitigée En 2008, en Poitou-Charentes, le bilan social est mitigé. Le nombre d allocataires de l ASS et de l API décline. De même, le nombre de bénéficiaires de la CMUc est en retrait. Cela peut

Plus en détail

LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL

LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL Définition du travail de l assistant de service social Dans une démarche éthique et déontologique, l assistant de service social agit avec les personnes, les familles,

Plus en détail

Séminaire de l observation

Séminaire de l observation Séminaire de l observation - Utilisation des informations issues du tableau de bord social Pour la mise en œuvre du Plan de lutte contre la pauvreté et pour l inclusion sociale dans le Cantal. Pour le

Plus en détail

CONVENTION ENTRE LA CAISSE NATIONALE DES ALLOCATIONS FAMILIALES ET LA POSTE

CONVENTION ENTRE LA CAISSE NATIONALE DES ALLOCATIONS FAMILIALES ET LA POSTE Convention de partenariat entre la Caisse Nationale des Allocations Familiales et le groupe La Poste sous le parrainage du Ministère du Travail, des Relations Sociales et de la Solidarité 1 / 7 CONVENTION

Plus en détail

De l insertion au logement : le dispositif Pass Accompagnement

De l insertion au logement : le dispositif Pass Accompagnement Strasbourg, le 24 mai 2012 De l insertion au logement : le dispositif Pass Accompagnement Une matinée d informations et de témoignages de jeunes bénéficiaires du Pass Accompagnement a lieu ce jeudi 24

Plus en détail

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société Propositions des Assises Nationales pour l éducation 0-6 ans : un enjeu de société Un âge décisif pour l enfant : - Cette tranche d âge est décisive dans le développement et l épanouissement des enfants.

Plus en détail

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement Agence de Développement Social Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement SOMMAIRE 1. vision 2. Mission de l ADS dans le domaine de la Protection de l Environnement,

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 28 OCTOBRE 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS des entreprises d insertion (données 2014)

CHIFFRES CLÉS des entreprises d insertion (données 2014) 2015 CHIFFRES CLÉS des entreprises d insertion (données 2014) 63% % Efficacité économique, finalité sociale EI moyenne 61% d intensité d insertion* > 26 ETP en moyenne dont 16 ETP d insertion > 1 033 K

Plus en détail

CAHIER des CRITERES QUALITE de L ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE à la VALIDATION des ACQUIS de L EXPERIENCE (VAE)

CAHIER des CRITERES QUALITE de L ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE à la VALIDATION des ACQUIS de L EXPERIENCE (VAE) CAHIER des CRITERES QUALITE de L ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE à la VALIDATION des ACQUIS de L EXPERIENCE (VAE) Préambule La loi de Modernisation sociale du 17 janvier 2002 permet à tout individu disposant

Plus en détail

Le financement des services mandataires judiciaires à la protection des majeurs

Le financement des services mandataires judiciaires à la protection des majeurs Le financement des services mandataires s à la protection des majeurs I- Une nouvelle règle de répartition des financements publics entre financeurs publics La répartition du financement public entre financeurs

Plus en détail