RN s et prédiction de la structure secondaire des protéines. Rapport du projet d apprentissage automatique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RN s et prédiction de la structure secondaire des protéines. Rapport du projet d apprentissage automatique"

Transcription

1 COUTURIER Olivier LETOMBE Florian RN s et prédiction de la structure secondaire des protéines Rapport du projet d apprentissage automatique Année universitaire 200/2002

2 SOMMAIRE I Introduction Page 2 II Aspects biologiques Page 3 III La méthode MLP Page 5 IV Présentation d autres méthodes Page 9 V Conclusion Page 3 VI Bibliographie Page 4 2

3 Introduction Le connexionnisme, par opposition au cognitivisme, est la démarche d apprentissage automatique par laquelle le neurone humain est dupliqué de manière formelle. Cette méthode est née du fait que le programmeur a cherché à reproduire un simulacre de raisonnement et de pensée s' assimilant à celui du cerveau. Les réseaux de neurones permettent entre autres de classifier des données à partir d un grand nombre d éléments. C est pourquoi il est naturel de penser à appliquer cette méthode à la prédiction de la structure secondaire des protéines. La connaissance de cette structure de la protéine est essentielle car elle permet de deviner son fonctionnement ce qui constitue une avancée intéressante, notamment dans le domaine de la pharmaceutique et du Drug Design. «Les algorithmes de prédiction fournissent des informations sur la structure secondaire à partir de la structure primaire sans aucun travail biochimique supplémentaire». La méthode par réseaux de neurones est donc peu coûteuse, contrairement à la Résonance Magnétique Nucléaire (RMN). D autres méthodes existent telles que Chou-Fasman qui est une approche statistique, le repliement inverse, une approche plus algorithmique ou encore les HMM et la méthode des «plus proches voisins». Mais nous n allons pas nous attarder plus longuement sur ces dernières. Dans un premier temps, nous allons présenter ce qu est une protéine ainsi que les autres aspects biologiques du problème. Nous nous intéresserons ensuite aux réseaux de neurones appliqués à la prédiction de la structure secondaire après avoir étudié plus en détails leurs principes. Plus précisément, cette seconde partie sera consacrée à l une des méthodes pionnières proposée par Qian et Sejnowski. Enfin, les autres méthodes et leurs résultats obtenus feront l objet du dernier chapitre. 3

4 Aspects biologiques Nous allons exposer dans un premier temps à quoi correspondent les différents niveaux de la structure d une protéine ; mais penchons-nous tout d abord sur ce qu est une protéine. On distingue 20 acides aminés (AA) : A Ala alanine C Cys cystéine D Asp aspartate E Glu glutamine F Phe phénylalanine G Gly glycine H His histidine I Ile isoleucine K Lys lysine L Leu leucine M Met méthionine N Asn asparagine P Pro proline Q Gin glutamine R Arg arginine S Ser serine T Thr thréonine V Val valine W Trp tryptophane X Tyr tyrosine Une protéine est une séquence - parfois plus - d AA. La structure primaire tout d abord correspond à la séquence d AA elle-même. C est le niveau le plus bas de description d une protéine. Elle se présente de la manière suivante : n NH 2 -A-G-T-F-H-N.-I-K-N-M-D-A-COOH Toujours à gauche = Toujours à droite = Extrémité N-terminal Extrémité C-terminal 4

5 Apprentissage Automatique Attardons-nous à présent à la structure qui nous intéresse, la secondaire. Elle représente les interactions entre les AA dues à la formation de liaisons hydrogènes entre O (Oxygène) d un groupe carboné et H (Hydrogène) attaché à l azote du groupe aminé d un autre résidu. On distingue trois types de structures secondaires : L hélice Les boucles (parties résiduelles, structure irrégulière) parmi lesquelles : Les random coils ou chaînes aléatoires : - "!# %$'&() : Restent la structure tertiaire et la structure quaternaire qui sont respectivement le repliement d une séquence, sa configuration spatiale et l organisation des différentes séquences. C est cette dernière qui définit le fonctionnement de la protéine. Cette organisation ne se produit que chez certaines protéines. Toute modification de la structure tertiaire ou quaternaire d une protéine conduit à son inactivation. 5

6 Apprentissage Automatique La méthode MLP Ou Multi-Layer Perceptron Le perceptron Le perceptron fut créé par Frank Rosenblatt en 958. Il s agit d un modèle de réseau de neurones avec algorithme d apprentissage. La définition qui suit est tirée des notes de cours de F. Denis et R. Gilleron intitulé «Apprentissage à partir d exemples» [DG]. Définition : Un perceptron linéaire à seuil prend en entrée n valeurs x,, x n et calcule une sortie o. Un perceptron est défini par la donnée de n+ constantes : les coefficients synaptiques w,, w n et le seuil (ou le biais) ée par la formule : o = n si i= 0 sinon w i x i > Les entrées x,, x n peuvent être à valeurs dans {0, } ou réelles, les poids peuvent être entiers ou réels. Une variante très utilisée de ce modèle est de considérer une fonction de sortie prenant ses valeurs dans {-, } plutôt que dans {0, }. x w x 2 w 2 "!#%$ &..n w i x i > ' o = 0 sinon w n x n 6

7 Notons que les coefficients synaptiques sont déterminés par apprentissage sur un ensemble appelé ensemble d entraînement. Cette notion est très importante et sera donc toujours en vigueur au cours de la section suivante. 7

8 Le MLP L idée du MLP ou perceptron multi-couches est partie de l observation suivante : en ajoutant des couches cachées au perceptron, sa puissance de calcul est augmentée. Une définition en est donnée dans l article cité précédemment [DG]. Définition : Un réseau de neurones à couches cachées est défini par une architecture vérifiant les propriétés suivantes : les cellules sont réparties de façon exclusive dans des couches C 0, C,, C q, la première couche C 0 est la rétine composée des cellules d entrée qui correspondent aux n variables d entrée ; les couches C,, C q- sont les couches cachées ; la couche C q est composée de la (ou les) cellule(s) de décision, les entrées d une cellule d une couche C i avec i couche C i- et aucune autre cellule. La dynamique du réseau est synchrone. Grâce à ce type d architectures, de nombreux calculs par réseau de neurones sont devenus réalisables. Ainsi, la fonction booléenne du ou exclusif (ou XOR) est devenue facilement réalisable, alors qu elle ne l était pas avec un simple perceptron : x 0 = x -2 x XOR x 2 x 2 8

9 Cette partie est inspirée d une libre traduction du chapitre 6.2. de [BB]. Les premières applications du MLP à la prédiction de la structure secondaire des protéines ont été réalisées par Qian et Sejnowski. L architecture de base utilisée est un MLP totalement connecté comprenant une seule couche cachée. Nos chercheurs ont déterminé que la couche d entrée avait une taille optimale de 3 AA pour un alphabet de taille 2 : 20 représentant les 20 différents AA et un symbole terminal pour encoder le N ou C-terminal. Ils ont donc obtenu une couche d entrée de 273 unités. A cela, ils ont ajouté une unique couche cachée de 40 unités sigmoïdes et enfin une couche de sortie qui en est composée de 3. Chacune de ces 3 dernières correspond aux types de structures secondaires décrits "!#!$&%'(% )! *%,+-./ précédemment : l hélice éterminée par l unité de sortie ayant la plus grande activité selon le principe du «winner-takes-all» ou de décision majoritaire. Penchons-nous à présent sur la manière dont a été construit ce réseau de neurones. Il a été initialisé avec des poids tirés au hasard dans l intervalle [-0.3, 0.3]. L apprentissage s est fait à partir d un ensemble d entraînement de résidus extraits du Brookhaven PDB (Protein Data Bank) par rétropropagation à l aide de la fonction d erreur du LMS (Least Mean Square) ou la méthode des moindres carrés. Cette méthode nous permet de passer de 33% à précisément 62.7% de prédiction correcte, avec des coefficients de corrélation C0 = 0.35, C = 0.29 et C c = Ces derniers, meilleurs indicateurs de la performance de prédiction qu un simple pourcentage de prédiction correcte, se calculent de la manière suivante : f f (Px N x ) - (N xpx ) C x = f f f f (N x + N x ) (N x + Px ) (Px + N x ) (Px + Px ) où x = hélice, feuillet, boucle ou 2 ou 3 de ces catégories ; réalisées et P x et N x sont respectivement les prédictions positives ou négatives correctement f P x et f N x sont au contraire les prédictions positives ou négatives incorrectes. Une prédiction parfaite donne C x = alors qu une prédiction totalement incorrecte donne C x = -. La principale amélioration est obtenue en ajoutant à l architecture décrite précédemment un nouveau réseau ayant pour entrée 3 neurones (les mêmes que pour la première architecture) pour chaque sortie du précédent, soit 3*3 = 39 unités. La couche cachée et la sortie seraient de la même forme que pour le précédent réseau, donc respectivement 40 et 3 unités. Une telle architecture en cascade atteint une performance de Q 3 = 64.3%, avec les corrélations C2 = 0.4, C3 = 0.3 et C c =

10 En 988, cette architecture apparaît comme la plus performante de toutes les précédentes méthodes, y compris la méthode Chou-Fasman pourtant la plus renommée à l époque. 0

11 Présentation d autres méthodes De nouvelles méthodes basées sur les anciennes sont apparues au cours des années. Parmi celles-ci, nous pouvons citer la combinaison qui a été faite entre les Réseaux de Neurones (RN) et la méthode de Chou-Fasman. Ainsi, on a utilisé les règles de Chou-Fasman comme initialisation d un RN auquel on a ajouté quelques connexions. La méthode Qian- Sejnowski a été légèrement battue mais les règles de Chou-Fasman ont été largement dépassées. On a également comparé le MLP et la méthode Bayésienne. L hypothèse qui a été faite est que la probabilité des occurrences d AA dans une protéine était indépendante de celle des AA ailleurs. On s est rendu compte que l exactitude des RN n était que légèrement supérieure à celle de la méthode Bayésienne. Cette observation a conduit à un formalisme neuronal nouveau : la sortie représente directement les probabilités conditionnelles des classes structurelles. Une nouvelle fonction objectif est donc définie, basée sur l information mutuelle. Cette nouvelle mesure, finalement assez proche des anciennes puisque utilisant l erreur des moindres carrée, produit pourtant un ensemble d entraînement obtenant de meilleurs résultats bien que le nombre de paramètres ajustables reste le même. Il a été conclu que cette méthode mesurant l information mutuelle prédisait mieux les hélices et les feuillets que la méthode des moindres carrés, au détriment des boucles. Il est essentiel à présent de citer la méthode ayant obtenu les meilleurs résultats achevés jusqu ici. Il s agit du serveur de prédiction PHD proposé par Rost et Sander. En 996, cette méthode a remporté la compétition CASP2 (Critical Assessment of Protein Structure Prediction) qui a eu lieu à Asilomar (Californie). Il s agit là de l unique expérimentation de la méthode ce qui permet de jauger la prédiction de la structure secondaire comme «prédiction aveugle» [BB]. Les performances de la méthode PHD ont atteint 74% d exactitude sur un ensemble contenant des prédictions de simulations de contacts, de structures secondaires et moléculaires. Cette dernière est la catégorie la plus prestigieuse car la plus difficile : le seul prior pris en compte ici est la structure primaire de la séquence d AA. Notons que les trois catégories de prédiction citées ci-dessus sont regroupées dans ce que l on appelle la classification trois états (three-state).

12 Cette classification semblait être limitée à 65-67% de précision mais au milieu de années 80, nous n étions qu à 50-55% et 65% ont été atteints (en 988) ce qui constitue un point de vue optimiste concernant la prédiction. L information évolutionnaire a atteint plus de 72% d exactitude avec des coefficients de corrélation de 0.64 C pour et 0.53 pour C. La méthode d utilisation de l information évolutionnaire est la suivante :. une base de données de séquences connues est examinée par des méthodes d alignement pour des séquences similaires, 2. la liste des séquences est filtrée par un seuil (dépendant de la taille) pour une identité de séquence significative, 3. un profile d échanges d AA est compilé, 4. utilisation du profile pour la prédiction. La première méthode soutenant plus de 72% de validation sur une classification trois états est le système de RN qu est le PHD. Les profiles de cette méthode, dont le supplément d information est dérivé des alignements multiples des séquences et de la teneur en AA de la protéine, sont pris comme entrée dans un RN. L entrée est basée sur un profile réalisé à partir des occurrences d AA dans les colonnes d un alignement multiple de séquences avec beaucoup de similarités avec la séquence recherchée. Le réseau complet pour la prédiction de la structure secondaire des protéines consiste en trois couches : deux couches de réseaux et une couche faisant une moyenne à travers les réseaux indépendamment entraînés. Les profiles en question ont été tirés de la base de données HSSP qui mélange l information structurelle et séquentielle. L entraînement par rétropropagation des réseaux peut être équilibré ou non. En général, les bases de données de protéines ont grossièrement 30% d hélices de 50% de boucles. En version déséquilibrée, c est cette fréquence qui est utilisée pour les profiles présentés. Avec l approche équilibrée, tous les types sont présentés aussi souvent ce qui entraîne de meilleurs résultats. Le principal danger des architectures de Qian-Sejnowski est la surspécialisation. Rost et Sander se sont basés sur la même architecture mais utilisent deux méthodes pour éviter ce genre de problèmes : arrêt rapide, moyennes d ensembles sur différents réseaux indépendants, utilisant différentes informations d entrée et procédures d apprentissage. 2

13 La principale nouveauté de leur méthode reste quand même l alignement multiple : des profiles en entrée sont préférés aux séquences brutes d AA. L idée vient du fait qu un alignement multiple fournit plus d informations que les séquences uniques. 3

14 Conclusion Nous avons exposé ce qu était une protéine et surtout qu il en existait différentes structures dont la secondaire. Les trois principaux types de cette dernière sont les hélices "!$#&%(' édiction de ces différents types appartient au domaine de l apprentissage automatique et plus particulièrement de la classification supervisée à l aide des réseaux de neurones. Le MLP en constitue une approche dont la première implantation appliquée à la prédiction de la structure secondaire des protéines fût réalisée en 988 par Qian et Sejnowski. Les résultats très probants de cette méthode ont donné lieu à d autres travaux basés sur cette même technique dont la meilleure approche fut proposée par Rost et Sander en 996. Les performances obtenues sont bien supérieures à celles escomptées mais restent insatisfaisantes, bien que les progrès de ces quinze dernières années dans ce domaine permettent d afficher un certain optimisme quant à une prédiction un peu moins «aveugle». La méthode la plus récente de prédiction par RN a été proposée par Riis et Krogh qui tente de pallier le problème de surspécialisation en jouant sur l architecture du RN. Ils ont atteint un précision d environ 70%, ce qui semble une limite pour les méthodes de prédiction ne se fondant que sur des informations locales. Comme nous l avons déjà remarqué, les autres méthodes telles que Chou-Fasman ou les chaînes de Markov cachées ont été dépassées pour la première ou insatisfaisantes pour la seconde. Seule la méthode des plus proches voisins semble approcher sans jamais les égaler les performances des RN. Les méthodes exactes de prédiction de structure secondaire des protéines sont actuellement beaucoup trop coûteuses. C est pourquoi il est de l avis de beaucoup que les RN constituent un avenir certain dans ce domaine. 4

15 Bibliographie [BB] P. Baldi et S. Brunak. Bioinformatics, the machine learning approach. [DG] François Denis et Rémi Gilleron. Apprentissage à partir d exemples, notes de cours. Université Charles de Gaule, Lille 3, 4 avril [HT] Hélène Touzet. Fonction et Structure des Protéines, notes de cours. LIFL, Lille. 5

Prédiction de la Structure des Protéines. touzet@lifl.fr

Prédiction de la Structure des Protéines. touzet@lifl.fr Prédiction de la Structure des Protéines Hélène TOUZET touzet@lifl.fr Structure Structure Structure Structure primaire secondaire tertiaire quaternaire Exemple : la structure secondaire de la transthyretine

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscl Physique-chimie Exemple d activités de classe essources pour le lycée général et technologique Préambule Synthèse d un édulcorant Extrait du programme d enseignement spécifique de physique-chimie

Plus en détail

Quelques images du TP électrophorèse, chromatographie

Quelques images du TP électrophorèse, chromatographie Quelques images du TP électrophorèse, chromatographie Chromatographie des pigments chlorophylliens Bandelette de papier Whatmann Sur laquelle on écrase un morceau de feuille Cache opaque empêchant la photooxydation

Plus en détail

Erik PERNOD Calcul Scientifique 3 ème Année RESEAUX DE NEURONES

Erik PERNOD Calcul Scientifique 3 ème Année RESEAUX DE NEURONES Erik PERNOD Calcul Scientifique 3 ème Année RESEAUX DE NEURONES 1 TABLE DES MATIERES TABLE DES MATIERES... 2 I PERCEPTRON SIMPLE... 3 I.1 Introduction... 3 I.2 Algorithme... 3 I.3 Résultats... 4 1er exemple

Plus en détail

Chapitre n 14 : LES ACIDES AMINES

Chapitre n 14 : LES ACIDES AMINES I) Présentation des acides aminés : 1) Définition : Chimie - 7 ème année - Ecole Européenne Chapitre n 14 : LES ACIDES AMINES Les acides aminés possèdent deux groupes fonctionnels différents : - le groupe

Plus en détail

STRUCTURE DES PROTEINES

STRUCTURE DES PROTEINES STRUCTURE DES PRTEIES STRUCTURE DES PRTEIES!Les protéines sont formées à partir d un répertoire (alphabet) de 20 acides α-aminés naturels (configuration L) Chaine Latérale Amine primaire R 2 carbone α

Plus en détail

Université Cadi Ayyad Année universitaire 2013-2014 Faculté des Sciences Semlalia Département de Biologie. TD 2 de Biochimie Structurale

Université Cadi Ayyad Année universitaire 2013-2014 Faculté des Sciences Semlalia Département de Biologie. TD 2 de Biochimie Structurale Université Cadi Ayyad Année universitaire 2013-2014 Faculté des Sciences Semlalia Département de Biologie TD 2 de Biochimie Structurale Exercice n 1 On n a pas besoin de connaître avec précision les valeurs

Plus en détail

Didier Christophe. Grégoire Brian. Groupe C 3

Didier Christophe. Grégoire Brian. Groupe C 3 Didier Christophe Grégoire Brian Groupe C 3 Compte-rendu Spectroscopie TP n 1 : Monochromateurs A. Outils de diffraction l Plusieurs méthodes de diffraction sont possibles : q Par une fente : On fait traverser

Plus en détail

Chapitre 1 Les acides aminés : Structures. Professeur Michel SEVE

Chapitre 1 Les acides aminés : Structures. Professeur Michel SEVE UE1 : Biomolécules (1) : Acides aminés et protéines Chapitre 1 Les acides aminés : Structures Professeur Michel SEVE Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

Fiche professeur. Synthèse d un édulcorant bien connu : l aspartame

Fiche professeur. Synthèse d un édulcorant bien connu : l aspartame Fiche professeur Synthèse d un édulcorant bien connu : l aspartame Thème : AGI, défis du XXIe siècle. Synthétiser des molécules, fabriquer de nouveaux matériaux // sélectivité en chimie organique Type

Plus en détail

Chapitre 6. Faisons le point sur la structure des protéines

Chapitre 6. Faisons le point sur la structure des protéines Chapitre 6. Faisons le point sur la structure des protéines 6.1. Structures primaires, secondaires, tertiaires et quaternaires 6.2. La notion de domaine fonctionnel est essentielle 6.3. Les éléments de

Plus en détail

5. Les interactions intermoléculaires. Questions fondamentales du chapitre 5:

5. Les interactions intermoléculaires. Questions fondamentales du chapitre 5: 5. Les interactions intermoléculaires Questions fondamentales du chapitre 5: Qu est qui détermine l état d un composé (i.e., gaz, liquide ou solide) aux conditions normales? Quels sont les types de forces

Plus en détail

Distance et classification. Cours 4: Traitement du signal et reconnaissance de forme

Distance et classification. Cours 4: Traitement du signal et reconnaissance de forme Distance et classification Cours 4: Traitement du signal et reconnaissance de forme Plan Introduction Pré-traitement Segmentation d images Morphologie mathématique Extraction de caractéristiques Classification

Plus en détail

Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06. Correction

Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06. Correction Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06 Correction -«Vraies» questions de cours -«fausses» questions de cours: questions pour voir si pouviez imaginer une réponse crédible qui n était

Plus en détail

PC Brizeux AD N 2 Altmayer- Henzien 2015-2016. Approche documentaire N 2 Synthèse peptidique

PC Brizeux AD N 2 Altmayer- Henzien 2015-2016. Approche documentaire N 2 Synthèse peptidique P Brizeux AD N 2 Altmayer- Henzien 2015-2016 Approche documentaire N 2 Synthèse peptidique bjectif : Le but de cette approche documentaire est d analyser les stratégies de synthèse in vitro et in vivo

Plus en détail

L3 CBPS Biochimie Structurale. Partie «Protéines»

L3 CBPS Biochimie Structurale. Partie «Protéines» Partie Ce symbole signifie que la diapositive est disponible dans le fascicule de cours. LE PLAN A- RAPPELS DE L1 Introduction I- RAPPELS : STRUCTURES ET PRPRIÉTÉS DES ACIDES AMINES 1- Structures des acides

Plus en détail

Baccalauréat STL Biotechnologies juin 2014 Polynésie Correction

Baccalauréat STL Biotechnologies juin 2014 Polynésie Correction Baccalauréat STL Biotechnologies juin 014 Polynésie Correction EXERCICE 1 Les trois parties de cet exercice peuvent être traitées de manière indépendante. Les résultats seront arrondis, si nécessaire,

Plus en détail

Les Réseaux de Neurones avec

Les Réseaux de Neurones avec Les Réseaux de Neurones avec Au cours des deux dernières décennies, l intérêt pour les réseaux de neurones s est accentué. Cela a commencé par les succès rencontrés par cette puissante technique dans beaucoup

Plus en détail

FACULTÉ DES ARTS ET SCIENCES DÉPARTEMENT DE CHIMIE

FACULTÉ DES ARTS ET SCIENCES DÉPARTEMENT DE CHIMIE Sigle du cours: CHM 3102 page 1 de 11 FACULTÉ DES ARTS ET SCIECES DÉPARTEMET DE CHIMIE SIGLE DU CURS: CHM 3102 TITRE DU CURS: Chimie bioanalytique avancée MS DES PRFESSEURS: Karen Waldron, Pierre Thibault

Plus en détail

Ressources pour le lycée technologique

Ressources pour le lycée technologique éduscol Enseignement de mathématiques Classe de première STMG Ressources pour le lycée technologique Échantillonnage : couleur des yeux au Canada Contexte pédagogique Objectifs Obtenir un intervalle de

Plus en détail

Alanine (Ala) Codons: GCT, GCC, GCA, GCG

Alanine (Ala) Codons: GCT, GCC, GCA, GCG A Alanine (Ala) Codons: GCT, GCC, GCA, GCG R Arginine (Arg) Le nourrisson ne peut pas la fabriquer L'arginine est fréquemment retrouvée dans les energy drinks. Depuis 2008, elle a été remplacée par la

Plus en détail

INTRODUCTION A L ETUDE DES VARIABLES QUALITATIVES

INTRODUCTION A L ETUDE DES VARIABLES QUALITATIVES INTRODUCTION A L ETUDE DES VARIABLES QUALITATIVES Plan Introduction Définition Catégories de variables qualitatives Modèles pour Données avec Troncature Les Modèles pour Données Censurées Définition de

Plus en détail

L Evolution du Social Learning

L Evolution du Social Learning Dossier de recherche L Evolution du Social Learning Les challenges de la collaboration et de la technologie Par: David Wentworth, Analyste principal Brandon Hall Group 2013 2013 Brandon Hall Group. Licensed

Plus en détail

La machine de Monsieur Turing

La machine de Monsieur Turing S il faut désigner une seule personne comme le père de l informatique, c est sans nul doute Alan Mathison Turing, qui, à la fois, a défini l objet d étude de l informatique le calcul, a contribué de manière

Plus en détail

Protéines. Biochimie 1. II) Les peptides et protéines a) Définitions b) Les Structures c) Structures et fonctions d) Méthodes d analyses

Protéines. Biochimie 1. II) Les peptides et protéines a) Définitions b) Les Structures c) Structures et fonctions d) Méthodes d analyses Biochimie 1 Protéines I) Les Acides aminés II) Les peptides et protéines a) Définitions b) Les Structures c) Structures et fonctions d) Méthodes d analyses 2009/10 Définitions : Peptides & Protéines =

Plus en détail

Fiabilité et pertinence des données Floating Car Data. dans le cas d études de trafic routier

Fiabilité et pertinence des données Floating Car Data. dans le cas d études de trafic routier Fiabilité et pertinence des données Floating Car Data dans le cas d études de trafic routier Introduction Les études de trafic nécessitent des données d entrées, et notamment : - Des données de comptage

Plus en détail

EXERCICES : DU GENE A LA PROTEINE : pages 64 65 66 EXERCICE 1 PAGE 64 : PHENOTYPES ASSOCIES A UN ENZYME : G6PD

EXERCICES : DU GENE A LA PROTEINE : pages 64 65 66 EXERCICE 1 PAGE 64 : PHENOTYPES ASSOCIES A UN ENZYME : G6PD EXERCICES : DU GENE A LA PROTEINE : pages 64 65 66 EXERCICE 1 PAGE 64 : PHENOTYPES ASSOCIES A UN ENZYME : G6PD Question 1 : définir le phénotype à plusieurs échelles Enzyme G6PD active : eau oxygénée transformée

Plus en détail

Application de gestion de tâche

Application de gestion de tâche Université de Montpellier 2 Rapport TER L3 Application de gestion de tâche Tuteur : M. Seriai Participant : Cyril BARCELO, Mohand MAMMA, Feng LIU 1 er Fevrier 2015 26 Avril 2015 Table des matières 1 Introduction

Plus en détail

Luc PONSONNET Lycée Bonaparte 83000 Toulon Académie de Nice TRAAM 2013-2014 Page 1

Luc PONSONNET Lycée Bonaparte 83000 Toulon Académie de Nice TRAAM 2013-2014 Page 1 Luc PONSONNET - Académie de Nice - TraAM 2013-2014 " L ENORME SAUT DE THIERRY NEUVILLE AU RALLYE DE FINLANDE" Niveau de la classe : première scientifique Testée avec une classe de première scientifique

Plus en détail

Projet de chaire CFM- ENS sur Modèles et Sciences des Données

Projet de chaire CFM- ENS sur Modèles et Sciences des Données Projet de chaire CFMENS sur Modèles et Sciences des Données Chaire portée par Florent Krzakala et Stéphane Mallat 1. DES MODELES ET DES DONNEES Un des enjeux de la science moderne est de modéliser des

Plus en détail

Réseau de Neurones Artificiels pour la classification des fontes Arabes et la distinction entre la langue Arabe et les langues Latines

Réseau de Neurones Artificiels pour la classification des fontes Arabes et la distinction entre la langue Arabe et les langues Latines Réseau de Neurones Artificiels pour la classification des fontes Arabes et la distinction entre la langue Arabe et les langues Latines Jean-Luc Bloechle Université de Fribourg,département d informatique,

Plus en détail

Laboratoire Sciences et Pratiques des Activités Physiques Sportives et Artistiques SPAPSA. Institut de l EPS., Université d Alger 3.

Laboratoire Sciences et Pratiques des Activités Physiques Sportives et Artistiques SPAPSA. Institut de l EPS., Université d Alger 3. Place de l EPS dans la hiérarchie des matières scolaires selon leur importance pour le développement intellectuel des élèves en Algérie. Linda Rachida Benbakhta-Fetouhi Institut d Éducation Physique et

Plus en détail

Les différentes structures des protéines

Les différentes structures des protéines Les différentes structures des protéines tructure primaire tructure secondaire -Ala-Glu-Val-Thr-Asp-Pro-Gly- -AEVTDPG- Hélice Feuillet tructure tertiaire tructure quaternaire Domaine. Lacombe 1 Les différentes

Plus en détail

Le langage UML 2.0 Diagramme de Déploiement

Le langage UML 2.0 Diagramme de Déploiement Claude Belleil Université de Nantes Le langage UML 2.0 Diagramme de Déploiement 1 Introduction Le diagramme de déploiement spécifie un ensemble de constructions qui peuvent être utilisées pour définir

Plus en détail

Résolution de systèmes linéaires creux par des méthodes directes

Résolution de systèmes linéaires creux par des méthodes directes Résolution de systèmes linéaires creux par des méthodes directes J. Erhel Janvier 2014 1 Stockage des matrices creuses Dans de nombreuses simulations numériques, la discrétisation du problème aboutit à

Plus en détail

Analyse de spectres d absorbance pour la prédiction des taux de moisissure, de matières grasses et de protéines d échantillons de viande

Analyse de spectres d absorbance pour la prédiction des taux de moisissure, de matières grasses et de protéines d échantillons de viande Université de Nantes M2 Ingénierie Mathématiques Rapport de chimiométrie Analyse de spectres d absorbance pour la prédiction des taux de moisissure, de matières grasses et de protéines d échantillons de

Plus en détail

Contenu. Sources et références. Classification supervisée. Classification supervisée vs. non-supervisée

Contenu. Sources et références. Classification supervisée. Classification supervisée vs. non-supervisée PJE : Analyse de comportements avec Twitter Classification supervisée Arnaud Liefooghe arnaud.liefooghe@univ-lille1.fr Master 1 Informatique PJE2 2012-2013 B. Derbel L. Jourdan A. Liefooghe Contenu Classification

Plus en détail

Professeur Michel SEVE

Professeur Michel SEVE UE1: Cycle 4 : Biomolécules (1) : Acides aminés et protéines Chapitre 2 Les acides aminés: Propriétés Physicochimiques Professeur Michel SEVE Année universitaire 2009/2010 Université Joseph Fourier de

Plus en détail

Application du réseaux de neurones à l apprentissage supervisé. Ricco RAKOTOMALALA

Application du réseaux de neurones à l apprentissage supervisé. Ricco RAKOTOMALALA Application du réseaux de neurones à l apprentissage supervisé Ricco RAKOTOMALALA Tutoriels Tanagra - http://tutoriels-data-mining.blogspot.fr/ Métaphore biologique Fonctionnement du cerveau Transmission

Plus en détail

MÉRÉ Aurélien FIIFO1. Pathfinder

MÉRÉ Aurélien FIIFO1. Pathfinder MÉRÉ Aurélien FIIFO1 AMC Pathfinder 1 Sommaire Préambule... 3 Modélisation de l espace... 4 Modélisation des cases δ, α... 4 Interface en mode texte... 5 Modélisation du robot... 8 1 ) Le type Robot...

Plus en détail

I) CLASSIFICATION DES PROTIDES. 1) Constitution des protides. A partir du document 1, nommer l élément de base qui constitue les protéines.

I) CLASSIFICATION DES PROTIDES. 1) Constitution des protides. A partir du document 1, nommer l élément de base qui constitue les protéines. L E S P R O T I D E S Introduction : Aliments source de protides? Les protides sont trouvés principalement dans deux groupes d aliments : les viandes, poissons et œufs les légumes secs (lentilles, haricots

Plus en détail

Ce sont les macromolécules les plus abondantes dans les cellules vivantes.

Ce sont les macromolécules les plus abondantes dans les cellules vivantes. Les protéines Ce sont les macromolécules les plus abondantes dans les cellules vivantes. Au cours du temps l idée de la fonction biologique des protéines a évolué au fur et à mesure que leurs structure

Plus en détail

Apprentissage statistique Stratégie du Data-Mining

Apprentissage statistique Stratégie du Data-Mining Apprentissage statistique Stratégie du Data-Mining Hélène Milhem Institut de Mathématiques de Toulouse, INSA Toulouse, France IUP SID, 2011-2012 H. Milhem (IMT, INSA Toulouse) Apprentissage statistique

Plus en détail

Module 3 : Introduction à la Modélisation SOUS MODELER

Module 3 : Introduction à la Modélisation SOUS MODELER Module 3 : Introduction à la Modélisation SOUS MODELER 1 Techniques prédictives Passé pour prédire l avenir 2 Concepts de la modélisation Données test / apprentissage Généralement créées par l utilisateur

Plus en détail

Sujets de mini-projets

Sujets de mini-projets Sujets de mini-projets Sujet I: Décodage neuronal Assistant responsable: Samuel.Gmehlin@epfl.ch et Lukas.Rytz@epfl.ch Motivation Certains neurones du cerveau sont corrélés avec des stimuli complexes, par

Plus en détail

MbO Management by Objectives Comment bien gérer avec des objectifs

MbO Management by Objectives Comment bien gérer avec des objectifs Comment bien gérer avec des objectifs Thèmes du dossier Gestion Personnel Direction Succès & carrière Communication Marketing & Vente Finances IT & Office Avantages immédiats Vous savez: quel est le concept

Plus en détail

Contrôle objet du modèle AROME avec le logiciel MODE développé au NCAR

Contrôle objet du modèle AROME avec le logiciel MODE développé au NCAR Toulouse le 08 Octobre 2014 Contrôle objet du modèle AROME avec le logiciel MODE développé au NCAR Travail réalisé par RAZAGUI Abdelhak sous la direction de Joël STEIN Période du 13 septembre au 11 Octobre

Plus en détail

ENQUÊTE SUR L ADÉQUATION FORMATION - EMPLOI «GÉNÉRATION 2000»

ENQUÊTE SUR L ADÉQUATION FORMATION - EMPLOI «GÉNÉRATION 2000» ENQUÊTE SUR L ADÉQUATION FORMATION - EMPLOI «GÉNÉRATION 2000» Questionnaire diplômés - Annexe V-d - Formation complémentaire Eléments de définition et de traitement La notion de formation complémentaire

Plus en détail

Incohérences au niveau de la modélisation

Incohérences au niveau de la modélisation Incohérences au niveau de la modélisation Software Group Claudio Grolimund: Il importe d identifier et éliminer les incohérences à l échelle des modèles, a souligné le professeur Alexander Egyed dans le

Plus en détail

1. Les propriétés des biomolécules

1. Les propriétés des biomolécules 1. Les propriétés des biomolécules Acides aminés, peptides et protéines Acides nucléiques et AD Comparaison de la chimie analytique classique et la chimie bioanalytique 1 1.1 Acides aminés, peptides et

Plus en détail

INTRODUCTION À L ALGORITHMIQUE

INTRODUCTION À L ALGORITHMIQUE INTRODUCTION À L ALGORITHMIQUE Table des matières 1. Introduction 1 2. Les éléments de base d un algorithme simple 2 2.1. Préparation du traitement 2 2.2. Le traitement 2 2.3. La sortie des résultats 2

Plus en détail

Annotation de protéines

Annotation de protéines JS Varré Université Lille 1 jean-stephane.varre@lifl.fr http://www.lifl.fr/~varre jean-stephane.varre@lifl.fr 1 / Pourquoi faire de l annotation automatique de protéines? Il est difficile de trouver expérimentalement

Plus en détail

Chapitre 1 Acides aminés Protéines Méthodes d étude

Chapitre 1 Acides aminés Protéines Méthodes d étude Chapitre 1 Acides aminés Protéines Méthodes d étude Q1 - Parmi la liste des acides aminés cités ci-dessous, précisez ceux dont la chaîne latérale peut participer dans une structure peptidique, et à ph

Plus en détail

L action d agent réducteur suivie d une aminopeptidase sur P libère une cystéine (Cys).

L action d agent réducteur suivie d une aminopeptidase sur P libère une cystéine (Cys). A partir d une protéine hépatique on a isolé, par hydrolyse trypsique, le peptide N-terminal P. L étude de sa structure primaire a montré la présence de 12 acides aminés : 2 Cys ; 2 Gly ; 1 Ala ; 1 Leu

Plus en détail

Docteur Jean Charles RENVERSEZ

Docteur Jean Charles RENVERSEZ Biochimie structurale Biochimie des Acides Aminés et Protéines Chapitre 1 : Acides aminés et protéines : Introduction et définitions Docteur Jean Charles RENVERSEZ Médecine P1 Multimédia - Année 2006/2007

Plus en détail

Propriétés et fonctions des molécules du vivant.

Propriétés et fonctions des molécules du vivant. Propriétés et fonctions des molécules du vivant. Comment la structure des protéines explique-t-elle leurs fonctions? I) DE L'ACIDE AMINE A LA PROTEINE 1) Structures et propriétés des acides aminés 2) La

Plus en détail

Baccalauréat STMG Polynésie 12 septembre 2014 Correction

Baccalauréat STMG Polynésie 12 septembre 2014 Correction Baccalauréat STMG Polynésie 1 septembre 014 Correction Durée : 3 heures EXERCICE 1 6 points Pour une nouvelle mine de plomb, les experts d une entreprise modélisent le chiffre d affaires (en milliers d

Plus en détail

Algèbre de Boole. Chapitre. 2.1 Notions théoriques

Algèbre de Boole. Chapitre. 2.1 Notions théoriques Chapitre 2 Algèbre de Boole G oerge Boole (1815-1864), mathématicien autodidacte anglais, a développé une algèbre permettant de manipuler les propositions logiques au moyen d équations mathématiques où

Plus en détail

Nous trouvons là les deux thématiques abordées par les deux parties de l ouvrage.

Nous trouvons là les deux thématiques abordées par les deux parties de l ouvrage. $YDQWSURSRV La mise en œuvre du pilotage des systèmes de production constitue un enjeu sensible en raison, d une part, de l accroissement du niveau d automatisation de ceux-ci et, d autre part, de la multiplication

Plus en détail

Statistiques de groupe

Statistiques de groupe Système Méthodologique d Aide à la Réalisation de Tests Statistiques de groupe et analyse des questions de votre épreuve Une unité de soutien de l IFRES Université de Liège L analyse des statistiques de

Plus en détail

Couper en deux, encore et encore : la dichotomie

Couper en deux, encore et encore : la dichotomie Couper en deux, encore et encore : la dichotomie I : Jeu du nombre inconnu Un élève volontaire choisit un nombre entier compris entre 0 et 56. Un autre élève cherche à deviner ce nombre, en adoptant la

Plus en détail

Génération automatique de modèle de simulation récursive

Génération automatique de modèle de simulation récursive TP SdF N 32 Génération automatique de modèle de simulation récursive Ce TP a pour objet de présenter un outil de génération automatique de modèles de simulation récursive à travers un exemple succinct

Plus en détail

FACULTÉ DES SCIENCES ET TECHNOLOGIE DS du 15 mars 2011 LES CALCULATRICES NE SONT PAS AUTORISEES ÉPREUVE DE BIOCHIMIE L1S2 DURÉE : 1 h 30

FACULTÉ DES SCIENCES ET TECHNOLOGIE DS du 15 mars 2011 LES CALCULATRICES NE SONT PAS AUTORISEES ÉPREUVE DE BIOCHIMIE L1S2 DURÉE : 1 h 30 Page 1 sur 6 UNIVERSITÉ PARIS EstCréteil FACULTÉ DES SCIENCES ET TECOLOGIE DS du 15 mars 2011 Questions de cours 1 Quelle relation relie le ph d une solution d une molécule acidobasique et le pk de cette

Plus en détail

VII- Circuits combinatoires élémentaires

VII- Circuits combinatoires élémentaires 1 VII- Circuits combinatoires élémentaires Par circuit combinatoire, on entend que ses sorties sont des fonctions de ses entrées. Cela par opposition aux circuits séquentiels, que nous verrons plus loin,

Plus en détail

Structure et propriétés des acides aminés

Structure et propriétés des acides aminés Structure et propriétés des acides aminés Les acides aminés sont les monomères bifonctionnels constituant les chaînes polypeptidiques. Ils sont aussi les précurseurs de petites molécules bio-actives. 1)

Plus en détail

Reprise en main du programme d Affectation de transport en commun

Reprise en main du programme d Affectation de transport en commun Reprise en main du programme d Affectation de transport en commun Modifications indispensables pour bonne compilation : Utilisation de visual C++ express pour avoir accès à un débuggeur et un compilateur

Plus en détail

Projet de Fin d Etudes. Smart Picking

Projet de Fin d Etudes. Smart Picking Projet de Fin d Etudes Smart Picking Mathieu BOSSENNEC IMA5 Florian CARON 2014-2015 Sommaire Sommaire 2 Remerciements 3 Introduction 4 I - Présentation du Contexte 5 II - Travaux Réalisés 6 1) Système

Plus en détail

Erasmus 2014-2015 Faculté de droit et criminologie de l ULB Système de conversion des notes

Erasmus 2014-2015 Faculté de droit et criminologie de l ULB Système de conversion des notes Erasmus 2014-2015 Faculté de droit et criminologie de l ULB Système de conversion des notes 1. Diversités des systèmes de notation Le Guide d utilisation ECTS mis sur pied par la DG Education et Culture

Plus en détail

Baccalauréat. Document ressources

Baccalauréat. Document ressources Baccalauréat Document ressources "#$%&'(&($)*+&,'(-.))$+/.0,&+&,'(*1.)).2.*#3.'45678 Sommaire du document d accompagnement "##$%&'()*()"+*#',-().$++"#/$0,'#',-1111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111112

Plus en détail

Le tableau ci-dessous indique, chez l'homme, les teneurs en acides aminés essentiels conseillées par l'organisation mondiale de la santé (OMS)

Le tableau ci-dessous indique, chez l'homme, les teneurs en acides aminés essentiels conseillées par l'organisation mondiale de la santé (OMS) Document 1 Les protéines comptent parmi les éléments constitutifs essentiels de la matière vivante. L'organisme ne peut disposer de réserves de protéines, celles-ci faisant partie intégrante des tissus

Plus en détail

Le Saux Loïc Tanguy Brewal. Enquête d opinion sur la dégradation de la qualité de la télévision française dans le temps

Le Saux Loïc Tanguy Brewal. Enquête d opinion sur la dégradation de la qualité de la télévision française dans le temps Le Saux Loïc Tanguy Brewal Enquête d opinion sur la dégradation de la qualité de la télévision française dans le temps Traitement des enquêtes M1 ISC 2007/2008 Sommaire Introduction... 3 I ANALYSE DESCRIPTIVE

Plus en détail

Approches fondées sur les notations internes (approche de base et approche avancée) 1 Lettre comportant une demande formelle d approbation

Approches fondées sur les notations internes (approche de base et approche avancée) 1 Lettre comportant une demande formelle d approbation ANNEXE 1 Approches fondées sur les notations internes (approche de base et approche avancée) Cette annexe énumère les informations qu un établissement doit transmettre à la CBFA pour que son dossier en

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE CHIMIE, BIOCHIMIE, SCIENCES DU VIVANT ET ENSEIGNEMENT SPECIFIQUE A LA SPECIALITE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE CHIMIE, BIOCHIMIE, SCIENCES DU VIVANT ET ENSEIGNEMENT SPECIFIQUE A LA SPECIALITE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE BAALAUREAT TEHNLGIQUE ANNALE ZER 2013 Epreuve : HIMIE, BIHIMIE, SIENES DU VIVANT ET ENSEIGNEMENT SPEIFIQUE A LA SPEIALITE Série SIENES ET TEHNLGIES DE LABRATIRE Sous-épreuve de himie, Biochimie, Sciences

Plus en détail

Ce TD se déroule sur 3 heures : vous devez donc consacrer environ 1 heure pour chacune des phases.

Ce TD se déroule sur 3 heures : vous devez donc consacrer environ 1 heure pour chacune des phases. TD Analyse de données pour l évaluation de l exposition Octobre 2014 1 Contexte et objectif du TD Pour réaliser une évaluation de l exposition d une population à un contaminant chimique, plusieurs sources

Plus en détail

Testing de maitrise du français en Communauté germanophone

Testing de maitrise du français en Communauté germanophone Ministerium der Deutschsprachigen Gemeinschaft Belgiens Testing de maitrise du français en Communauté germanophone Rapport intermédiaire : Mars 2013- Elèves de la 6 e année secondaire Niveau B2 Département

Plus en détail

ÉLÉMENTS D OPTIMISATION. Complément au cours et au livre de MTH 1101 - CALCUL I

ÉLÉMENTS D OPTIMISATION. Complément au cours et au livre de MTH 1101 - CALCUL I ÉLÉMENTS D OPTIMISATION Complément au cours et au livre de MTH 1101 - CALCUL I CHARLES AUDET DÉPARTEMENT DE MATHÉMATIQUES ET DE GÉNIE INDUSTRIEL ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL Hiver 2011 1 Introduction

Plus en détail

CH 14. Acides aminés Peptides et protéines

CH 14. Acides aminés Peptides et protéines C 14. Acides aminés Peptides et protéines C 14. ACIDES AMINES, PEPTIDES ET PRTEINES 1. Acides aminés naturels Les protéines sont des assemblages macromoléculaires biologiques formés par enchaînement d'acides

Plus en détail

Professeur Michel SEVE

Professeur Michel SEVE UE1: Cycle 4 : Biomolécules (1) : Acides aminés et protéines Chapitre 1 Les acides aminés: Structures Professeur Michel SEVE Année universitaire 2009/2010 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

REFLET. Net.Doc REFLET. Le baccalauréat professionnel : état des lieux avant la réforme 57.15

REFLET. Net.Doc REFLET. Le baccalauréat professionnel : état des lieux avant la réforme 57.15 Net.Doc REFLET 57.15 Le baccalauréat professionnel : état des lieux avant la réforme Fiche descriptive 15 18 e CPC - Autres activités des services Céline Floriani Jean-Louis Kirsch Françoise Kogut-Kubiak

Plus en détail

Vers un cadre européen des qualifications 1 (EQF) pour un apprentissage tout au long de la vie.

Vers un cadre européen des qualifications 1 (EQF) pour un apprentissage tout au long de la vie. Vers un cadre européen des qualifications 1 (EQF) pour un apprentissage tout au long de la vie. Eléments de réflexion pour répondre à la consultation de la Commission européenne 1. Remarque préliminaire

Plus en détail

Analyse longitudinale des stagiaires STE

Analyse longitudinale des stagiaires STE Analyse longitudinale des stagiaires STE Note d analyse de l Observatoire bruxellois de l Emploi Février 2015 1 Introduction Indépendamment des données portant sur le profil des stagiaires et des caractéristiques

Plus en détail

Niveau. Situations étudiées. Type d activité. Durée. Objectifs

Niveau. Situations étudiées. Type d activité. Durée. Objectifs Fourchettes, non réponses, fausses réponses et redressements... : la cuisine mathématique des sondages Niveau Exercice 1 : 3 ème 2 nde. Exercice 2 : 3 ème 2 nde. Exercice 3 : Seconde ou première. Exercice

Plus en détail

Vérification Interne. Vérification du cadre de contrôle des stocks

Vérification Interne. Vérification du cadre de contrôle des stocks Vérification Interne Vérification du cadre de contrôle des stocks Juin 2010 Table des matières SOMMAIRE EXÉCUTIF...5 1. INTRODUCTION...9 1.1 CONTEXTE...9 1.2 OBJECTIFS...9 1.3 ÉTENDUE DE LA VÉRIFICATION...9

Plus en détail

EVALUATION DE LA DEMARCHE DE PROSPECTION AUPRES DES ENTREPRISES : UN IMPACT POSITIF SUR LE VOLUME ET LA QUALITÉ DES RECRUTEMENTS

EVALUATION DE LA DEMARCHE DE PROSPECTION AUPRES DES ENTREPRISES : UN IMPACT POSITIF SUR LE VOLUME ET LA QUALITÉ DES RECRUTEMENTS ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES MARS 206 N 9 SOMMAIRE P. 2 LA MISE EN ŒUVRE DE LA PROSPECTION P. 4 L IMPACT DE LA PROSPECTION EVALUATION DE LA DEMARCHE DE PROSPECTION AUPRES DES ENTREPRISES : UN IMPACT POSITIF

Plus en détail

Échantillonnage et estimation

Échantillonnage et estimation Échantillonnage et estimation Dans ce chapitre, on s intéresse à un caractère dans une population donnée dont la proportion est notée. Cette proportion sera dans quelques cas connue (échantillonnage),

Plus en détail

Extraits de l article à paraître : GALILÉE OU DESCARTES? ÉTUDE D UN SCÉNARIO D INTRODUCTION HISTORIQUE AU CALCUL DES PROBABILITÉS

Extraits de l article à paraître : GALILÉE OU DESCARTES? ÉTUDE D UN SCÉNARIO D INTRODUCTION HISTORIQUE AU CALCUL DES PROBABILITÉS Extraits de l article à paraître : GALILÉE OU DESCARTES? ÉTUDE D UN SCÉNARIO D INTRODUCTION HISTORIQUE AU CALCUL DES PROBABILITÉS Éric BUTZ IREM de la Réunion et lycée Lislet Geoffroy, Saint-Denis. Résumé

Plus en détail

Structure et repliement des protéines

Structure et repliement des protéines 1 / 129 Structure et repliement des protéines Dirk Stratmann (dirk.stratmann@upmc.fr) http://www.impmc.upmc.fr/~stratmann/ IMPMC, Université Pierre et Marie Curie (Paris VI) septembre 2015 Dirk Stratmann

Plus en détail

Estimations et modélisations des niveaux de champs. électromagnétiques

Estimations et modélisations des niveaux de champs. électromagnétiques Estimations et modélisations des niveaux de champs électromagnétiques dans le cadre d une démarche d information et de concertation entre les opérateurs de téléphonie mobile, les collectivités et la population

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SUJET

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SUJET SESSION 2011 France métropolitaine BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE N 5 SCIENCES APPLIQUÉES ET TECHNOLOIE Option : Conduite et gestion de l élevage canin et félin Durée : 2 heures Matériel(s) et document(s)

Plus en détail

Génie Logiciel Industriel - Travaux pratiques

Génie Logiciel Industriel - Travaux pratiques - Travaux pratiques TP1 : Recherche par dichotomie I. Introduction. L objectif de ce TP est de mettre en pratique des notions de base du langage C (entrées/sorties, structure de contrôle, fonctions, ).

Plus en détail

PCA appliqué à la 2D et 3D Dernière mise à jour : avril 2011

PCA appliqué à la 2D et 3D Dernière mise à jour : avril 2011 Projet 2009 2010 Biométrie 3D PCA appliqué à la 2D et 3D Dernière mise à jour : avril 2011 Département : TIC Mots clés : Biométrie, Analyse d images, Vision, Caméra thermique, Caméra temps de vol, Détection

Plus en détail

Au menu. Cours 7: Classes Probabilistes. Application : Calcul de la médiane. Sous menu. Retours sur quelques algorithmes.

Au menu. Cours 7: Classes Probabilistes. Application : Calcul de la médiane. Sous menu. Retours sur quelques algorithmes. Au menu Cours 7: Classes Probabilistes Olivier Bournez bournez@lix.polytechnique.fr LIX, Ecole Polytechnique Retours sur quelques algorithmes Quelques résultats INF561 Algorithmes et Complexité 1 2 Sous

Plus en détail

Biochimie. Métabolisme des acides aminés. Chikouche Ammar

Biochimie. Métabolisme des acides aminés. Chikouche Ammar Biochimie Métabolisme des acides aminés Chikouche Ammar INTRODUCTION Le métabolisme des AA comprend 02 processus complémentaires: Le catabolisme (dégradation): qui a lieu en 02 temps: Enlèvement du groupement

Plus en détail

Enquête sur les pratiques documentaires des enseignants-chercheurs à l EMNantes

Enquête sur les pratiques documentaires des enseignants-chercheurs à l EMNantes Enquête sur les pratiques documentaires des enseignants-chercheurs à l EMNantes 1 Rappel : contexte et objectifs de l enquête Dans le cadre d un financement de la région Pays de la Loire, une équipe projet

Plus en détail

Le Data Mining au service du Scoring ou notation statistique des emprunteurs!

Le Data Mining au service du Scoring ou notation statistique des emprunteurs! France Le Data Mining au service du Scoring ou notation statistique des emprunteurs! Comme le rappelle la CNIL dans sa délibération n 88-083 du 5 Juillet 1988 portant adoption d une recommandation relative

Plus en détail

Chapitre 2 : Cycles de vie logiciel et méthodes de développement G L & A G L 2 0 1 4 / 2 0 1 5

Chapitre 2 : Cycles de vie logiciel et méthodes de développement G L & A G L 2 0 1 4 / 2 0 1 5 Chapitre 2 : Cycles de vie logiciel et méthodes de développement G L & A G L 2 0 1 4 / 2 0 1 5 Plan Chapitre 2 Modèles de cycles de vie Méthodes de développement : Méthode lourde Méthode agile Exemple

Plus en détail

par Jean-François Deslandes

par Jean-François Deslandes GUIDE EXCEL POUR LA STATISTIQUE par Jean-François Deslandes Automne 2000 2 Table des matières RAPPORT DE TABLEAU CROISÉ DYNAMIQUE 4 CONSTRUCTION D'UN TABLEAU DE FRÉQUENCE POUR UNE VARIABLE UNIQUE 4 DISTRIBUTION

Plus en détail

Deep-learning. B. Gas - V 0.1 (2014) UE 5AI02/5AK03 - ISIR/UPMC

Deep-learning. B. Gas - V 0.1 (2014) UE 5AI02/5AK03 - ISIR/UPMC Deep-learning VI B. Gas - V 0.1 (014) UE 5AI0/5AK03 - ISIR/UPMC Deep-network Importance du codage pour la classification: certains codages sont plus adaptés que d autres pour une classification donnée.

Plus en détail

PROJET PERSONNEL. démontrer des compétences d organisation illustrant leur gestion du temps et de soi ;

PROJET PERSONNEL. démontrer des compétences d organisation illustrant leur gestion du temps et de soi ; PROJET PERSONNEL Critère A Utilisation du journal de bord démontrer des compétences d organisation illustrant leur gestion du temps et de soi ; communiquer et collaborer avec leur superviseur ; démontrer

Plus en détail