INDEPENDANT, SANS PUBLICITE, MILITANT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INDEPENDANT, SANS PUBLICITE, MILITANT"

Transcription

1 GRATUIT 1er semestre 2015 Association Locale de l Union Fédérale des Consommateurs QUE CHOISIR 93 SUD Le cri du canard INDEPENDANT, SANS PUBLICITE, MILITANT 12 Dépannage à domicile Comment éviter les arnaques Sommaire Enquête p.2 Les actions p.4 Juridique p.5 Santé p.6 Conso p.7 Prévention p.10 Qui sommes-nous p.12 UFC QUE CHOISIR 93 SUD Centre Culturel S. Allende, 1 avenue du Dauphiné NEUILLY SUR MARNE Infos : ISSN Retrouvez votre association locale sur son site : NEUILLY SUR MARNE, AULNAY-SS-BOIS, BAGNOLET, COUBRON, CLICHY-SS-BOIS, GAGNY, GOURNAY, LE PRÉ-ST.GERVAIS, LE RAINCY,LES LILAS, LES PAVILLONS-SS-BOIS, LIVRY-GARGAN, MONTFERMEIL, MONTREUIL, NEUILLY-PLAISANCE, NOISY-LE-GRAND, ROMAINVILLE, ROSNY-SS-BOIS, SEVRAN, TREMBLAY-EN-FRANCE, VAUJOURS, VILLEMOMBLE et VILLEPINTE

2 Enquête Dépannage à domicile Comment éviter les arnaques Les erreurs à éviter et les conseils à suivre avant de faire appel à un spécialiste du dépannage à domicile. Les 7 erreurs à éviter 1. Consulter les Pages jaunes Tout se paie, en particulier une place bien visible et une publicité sur les Pages jaunes, en version papier ou sur Internet. Les professionnels sérieux n ont pas les moyens de financer cette visibilité. Seule la surfacturation des prestations le permet. Garnier père et fils a ainsi consacré plus de 3 millions d euros à la publicité Pages jaunes sur un an. 2. Chercher sur Internet Quand on tape les mots «artisan», «serrurier», «plombier», «dépannage», et tout ce qui s en approche, ce ne sont jamais les artisans sérieux qui apparaissent. Là encore, tout est question d argent. Arriver en bonne place quand un internaute lance une recherche, ça se paye. C est ainsi qu ADSV a dépensé en 2009 pour sa visibilité sur Google. Votre plombier ou votre serrurier de quartier n en a pas les moyens, même s il assure un service de dépannage en urgence. 3. Appeler un des numéros d urgence du carton trouvé dans votre boîte aux lettres En voyant cette carte, on pense à une information officielle de la mairie. Faux! Au verso, en caractères minuscules, elle est signée. Quant au numéro de téléphone associé à l hôtel de ville, c est en réalité celui de l entreprise! La stratégie des dépanneurs est toujours la même. On fournit tous les numéros utiles des services de la ville, les numéros d urgence, Samu, pompiers On donne au carton l aspect d un document officiel, on insère son numéro en gros caractères pour faire penser qu il en fait partie, ou on multiplie les numéros par type de dépannage pour faire croire à des services différents. En réalité, c est toujours la même entreprise. Que Choisir le rappelle, les mairies (comme les services d urgence) ne cautionnent jamais ces cartes. Il s agit d une utilisation frauduleuse de leur nom, de leur blason. Mais on se fait facilement avoir tant la présentation est trompeuse. 4. Aller au commissariat Diriger les consommateurs vers une entreprise ou une autre ne fait pas partie des missions de la police. Mais plutôt que de vous renvoyer désemparé sans rien, certains vous tendent une carte ou un numéro de téléphone d urgence. Attention, c est un de ces cartons qui inondent les boîtes aux lettres, les commissariats n échappent pas à la distribution de masse. 5. Vouloir le prix le plus bas «Quand une personne à la porte de son logement appelle, la première question qu elle nous pose, c est toujours : combien prenez vous? Commencer comme ça, c est se jeter dans la gueule du loup. Un serrurier honnête n est jamais compétitif à ce petit jeu-là», témoigne un professionnel. De fait, des promesses telles que «ouverture de porte : 26 TTC», «ouverture de porte claquée 39 tarif agréé», sont impossibles à tenir. Tarif agréé par qui d ailleurs? Au téléphone, face à notre question insistante, on a fini par nous lâcher : «Par nous-mêmes!» 6. Faire confiance à l AFDCE C est l Association française de défense des consommateurs européens. Le nom est pompeux, il inspire confiance. Pourtant, il n a strictement rien à voir avec une association de protection des consommateurs, c est une trouvaille de dépanneurs à domicile pour mieux ferrer les clients. On y retrouve notamment Garnier père et fils, l Atelier des compagnons de France, du beau monde dans le collimateur de la justice. 7. Se fier à la mention «agréé par les grandes marques» Ça ne veut rien dire, c est abusif. Ce n est pas parce qu on commercialise des serrures ou des produits de différentes marques qu on est agréé par elles. Les 7 conseils à suivre 1. Dormez plutôt chez un proche ou à l hôtel Tant qu on n a pas vécu de dépannage cauchemardesque, on trouve le conseil farfelu. Mais si on s attendait à payer à pour faire ouvrir sa porte, on choisirait certainement d aller coucher ailleurs. Alors, plutôt que courir ce risque très élevé, faites-vous héberger par un proche ou passez la nuit à l hôtel. 2 Le cri du canard - n 12// UFC - Que choisir 93 Sud

3 2. Coupez l eau S il y a une fuite d eau, coupez le robinet d arrivée et écopez. C est le plus sûr moyen d éviter la facture démentielle et les travaux inutiles. Et si l eau vous manque trop, allez dormir ailleurs. Appeler votre plombier le lendemain ou le lundi vous coûtera moins cher. 3. Exigez un devis écrit Les dépanneurs sont malins, ils annoncent souvent le montant du devis tout en dévissant ou en perçant. Ils sont si concentrés que vous n exigez pas de trace écrite. C est gagné, la facture délirante est en marche. Malgré l urgence, exigez un devis écrit dès que le problème est identifié, avant que la réparation ne débute. 4. Conservez toutes les pièces remplacées Sur les nombreuses factures aux montants malhonnêtes reçues à l UFC-Que Choisir, la case «enlèvement du matériel» est souvent cochée «oui». C est un beau cadeau fait au dépanneur, cela lui évite le risque d être poursuivi pour avoir changé des pièces en parfait état. Les éléments remplacés vous appartiennent, exigez de les conserver quand la facture est lourde. Enquête 5. Ne vous laissez pas plumer Si le dépanneur vous propose de régler en plusieurs fois, faites opposition aussitôt le premier chèque encaissé. Insistez auprès de votre banque si elle est réticente. Il est peu probable que l entreprise insiste pour être payée. Si c est le cas, contactez l association locale UFC-Que Choisir la plus proche de votre domicile. 6. Alertez les autorités compétentes Envoyez un courrier, en y joignant la facture, à votre DDPP (direction départementale de la protection des populations), ainsi qu à celle de Paris, car de nombreuses sociétés de dépannage y ont leur siège social. Les DDPP engagent des procédures judiciaires quand elles ont suffisamment de plaintes. S il y a procès, vous toucherez des dommages et intérêts. 7. Trouvez un professionnel honnête Bien sûr, en dénicher un qui soit disponible le soir ou le week-end n a rien d évident. Pour la serrurerie. Après enquête, Que Choisir conseille de s adresser à un serrurier du réseau L expert Vachette. Leur liste figure sur le site de la marque Bon à savoir Les contrats d assurance multirisques habitation comportent parfois une clause sur les dépannages d urgence à domicile. Mais les contrats ne mettent pas à l abri des dépanneurs indélicats. Le risque est a priori moindre avec un contrat d assistance si vous pouvez joindre un numéro d urgence 24 h/24 qui vous dirige vers un professionnel référencé. fr. Il recense 165 professionnels. «On sélectionne des serruriers bien implantés qui ont une boutique, on leur fait signer une charte d engagement, le renouvellement est annuel, précise Laurent Gobin, le responsable animation du réseau. En cas de doute ou si on reçoit des réclamations, le serrurier sort du réseau.» De fait, Vachette a déréférencé un gros réseau de dépannage. Repérez les artisans, ils sont nombreux sur la liste des experts Vachette et se détectent facilement à l absence de site Internet ou, s ils en ont un, au fait qu on ne le trouve pas spontanément sur le Web quand on tape «serrurier» ou «ouverture de porte». Attention, en revanche, au réseau des serruriers confiance Bricard, il compte SOS Serrurier, sous le coup d une procédure. À titre préventif, faites le tour de votre quartier ou de votre commune pour repérer un vrai serrurier. Demandez-lui s il lui arrive de faire des dépannages à domicile. Si c est le cas, enregistrez son numéro sur votre portable, cela peut un jour vous éviter de débourser Pour la plomberie. Il n existe pas de réseau d urgence constitué de vrais professionnels en plomberie. À titre préventif, demandez à votre plombier chauffagiste son numéro de portable. Le soir ou le week-end où vous serez en rade, il acceptera peut-être de venir ou au moins de vous conseiller la marche à suivre par téléphone. Si vous ne connaissez pas de plombier, consultez votre entourage et vos voisins. Ils ont peut-être une bonne adresse à vous communiquer, prenez le numéro au cas où. Sinon, contactez la Capeb* de votre département, les adhérents sont tous artisans, ce n est pas une garantie absolue mais ce sont de vrais professionnels, contrairement à la plupart des dépanneurs, et leur entreprise est là pour durer. Ils ont tout intérêt à satisfaire et fidéliser la clientèle. La Capeb Grand Paris, qui compte adhérents, a même mis en place un réseau de sociétés triées sur le volet dont elle se porte garante. Une assurance supplémentaire pour les Franciliens, à condition d avoir le réflexe de fermer l eau si le problème intervient le week-end et d appeler le lundi matin! Élisabeth Chesnais. * Confédération de l Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment,4, rue Galvani Paris cedex 17 ou : Le cri du canard - n 12 // UFC - Que choisir 93 Sud 3

4 Les actions de l UFC Ils ont gagné! Mme K. se retrouve à la porte de chez elle, les clefs sont restées à l intérieur... Elle fait appel à la société Axe services pour lui ouvrir sa porte. Celle-ci s exécute pour le prix de 1200 (dont 750 de remplacement de serrure). Elle vient nous voir, trouvant le prix de la serrure abusif, ayant trouvé la même dans un magasin de bricolage pour quelques dizaines d euros. Après examen de son dossier, nous lui conseillons de faire valoir le fait que le remplacement de la serrure est une vente à domicile et doit donner la possibilité de rétractation pendant 14 jours. Elle envoie immédiatement une lettre recommandée pour faire valoir ses droits et nous écrivons au professionnel pour lui rappeler ses obligations. Quelques jours plus tard la société Axe services lui propose de rembourser la serrure si elle lui est rendue. Notre adhérente s exécute immédiatement. Mme K. nous informe quelques temps plus tard avoir reçu un chèque de 750,00 en remboursement. M O de Sevran nous contacte à l une de nos permanences à Tremblay en France. Il vient de souscrire deux contrats d assurance complémentaire santé (UMC et Néoliane) alors qu il est déjà couvert depuis de nombreuses années par la MGEN. M. O est suivi médialement depuis trois ans pour trouble de la mémoire et du jugement. Après courrier aux assureurs : Néoliane renonce à son contrat et procède aux remboursements des sommes prélevées. UMC considère avoir pris en compte la renonciation au contrat dans les délais contractuels... M O restera couvert par la MGEN encore de nombreuses années, lui souhaitons-nous. Madame M. achète en 2012 un canapé à la société Bineau à Vincennes au prix de 1331,10. Le 18 novembre de la même année, un caisson d accoudoir supportant le mécanisme d assise se désolidarise du reste du canapé. Elle demande la réparation à la société Bineau. Celle-ci lui indique qu elle n est pas en mesure d effectuer la réparation ni de l échanger et propose à madame M divers bon d achat qu elle refuse. Après nous avoir consulté en août 2014, nous lui conseillons d envoyer un courrier recommandé en y indiquant clairement ses prétentions : le remboursement du canapé (celui-ci ne pouvant être réparé) en vertu de des articles 1661 et 1664 du code civil. Quelques semaines plus tard, la société Bineau ne donnant plus signe de vie, nous conseillons à madame M. de porter l affaire devant le Tribunal de proximité de son lieu de résidence. Elle est convoquée en audience le 17 novembre Par jugement du 15 décembre 2014 le Tribunal : PRONONCE la résolution de la vente du canapé en date du 14 mai 2012 aux torts et griefs de la société BINEAU MURAL S, CONDAMNE la société BINEAU MURAL S à rembourser à Madame M. le prix de vente soit 1331,10 euros avec intérêts au taux légal à compter du 4 août 2014, ORDONNE à la société BINEAU MURAL S d enlever son bien, à charge de prévenir, au domicile de Madame M. dans les 30 jours suivants le jour de la signification de présente décision, CONDAMNE la société BINEAU MURAL S à payer à Madame M. la somme de 28,98 euros au sens de l article 700 du code de la procédure civile. Délivre à Madame M. un titre exécutoire. Articles en promotion L arrêté du 11 mars 2015, entré en vigueur le 25 mars 2015, remet en cause tout l arsenal juridique des annonces de réduction de prix à l égard du consommateur. Il abroge l arrêté du 31 décembre 2008 qui encadrait strictement la présentation des publicités faites dans les commerces, les catalogues ou sur les sites Internet. Il s agit en fait d une mise en conformité avec le droit communautaire (Directive «PCD» n 2005/29/CE du 11 mai 2005). Pour les annonces faites en magasin : L étiquette d un produit vendu à prix réduit doit également préciser le prix à partir duquel la réduction a été calculée, dit «prix de 4 Le cri du canard - n 12// UFC - Que choisir 93 Sud référence». Concernant le prix de référence, la définition énoncée par l arrêté du 31 décembre 2008 est purement et simplement abrogée. Le commerçant est libre de fixer, au cas par cas, le prix à partir duquel est calculée la réduction. La base de calcul du prix de référence n est plus encadrée. Il ne fait nul doute que cette abrogation va nuire au consommateur. Des commerçants pourraient profiter de la nouvelle règlementation pour majorer artificiellement leur prix avant les soldes pour laisser penser au consommateur qu il bénéficie d une réduction de prix très importante. Si la réduction sur des produits ou services précis est exprimée par un taux uniforme (pourcentage), l escompte peut être effectué directement à la caisse, sans être précisé sur chaque étiquette et s applique au prix de référence. Le commerçant est libre de fixer, au cas par cas, le prix de référence mais il doit toujours être en mesure de justifier ce prix à l aide de catalogues, tickets de caisse, bons de commande, etc.* Les annonces hors établissement semblent échapper à toute obligation de présentation particulière. En outre, le texte ne fait plus référence à l obligation du commerçant de satisfaire les commandes.

5 Juridique La prescription courte Le délai de prescription est le temps au-delà duquel on ne peut plus exercer un droit. (Ici, celui de réclamer un paiement). L UFC 93 sud a quelquefois été sollicitée par des consommateurs ayant reçu un courrier d une société de recouvrement pour une dette ancienne. Ces sociétés rachètent les dettes de certaines entreprises et se payent en tentant de les recouvrer. Cependant certaines dettes sont soumises au délai de prescription car anciennes ou déjà honorées. Le délai de droit commun institué par l article 2224 du Code Civil est de 5 ans. Mais, dans le cas où une action est engagée par un professionnel contre un consommateur, l article L du Code de la Consommation dispose que «l action du professionnel, pour les biens ou les services qu ils fournissent aux consommateurs se prescrit en 2 ans». Dans ce cas, il suffit de contester l existence de la dette. La reconnaissance par le débiteur de sa dette fait repartir la dette au point de départ (la dette litigieuse devient alors une dette ordinaire impayée) de même qu une action en justice ou un acte de saisie. Reconnaître sa dette peut prendre plusieurs formes : en contester le montant, demander des aménagements ou des délais de paiement par exemple. Nous étions présents Grâce à l implication de plusieurs bénévoles que nous remercions chaleureusement. Ainsi l ensemble de la population a pu prendre connaissance de nos multiples activités. La fête du lac à Gagny au printemps Fête des associations à Rosny-sous-Bois. AVIS DE RECHERCHE ADHERENT(E)S PARTICIPANT AUX ENQUÊTES Disponibilité : Quelques heures par trimestre. Formation : Par notre fédération nationale. AVIS DE RECHERCHE ADHERENT(E)S PARTICIPANT AUX PERMANENCES Disponibilité : Quelques heures par trimestre. Formation : Par notre fédération nationale. AVIS DE RECHERCHE Dessinateur ayant le sens de l humour, proposant quelques dessins par trimestre pour diffusion dans «le Cri du canard». Si vous êtes intéressé(e), nous contacter : par écrit (préciser : UFC Que Choisir 93 sud) >au Centre Salvador Allende : 2, avenue du Dauphiné Neuilly/Marne, >ou à la Maison des associations : 35 av. de la Résistance Montreuil, > ou à la MPT du Champy : allée du bataillon Hildevert Noisy le Grand. ou par internet : Nous serons présents le 5 septembre au Forum des Associations de la ville du Tremblay-en-France. La lecture du «Cri du canard» vous a plu? Ne le jetez pas. Transmettez-le à un(e) voisin(e) ou un(e) ami(e). Le cri du canard - n 12 // UFC - Que choisir 93 Sud 5

6 Santé Les dépenses de santé Certaines retenues sont appliquées lors des prises en charge de frais médicaux (*). Connaître les règles peut limiter ces «restes à charge». Franchise médicale : 0,5 par boîte de médicaments (préférer donc par exemple une boîte de 50 comprimés plutôt que 2 boîtes de 25 ). Pour une maladie chronique préférer les boîtes pour 3 mois de traitement 0,5 par acte para médical (avec un plafond de 2 par jour.) 2 par transport sanitaire. Le montant de la franchise médicale est plafonné à 50 euros par an pour l ensemble des actes ou prestations concernés. La participation forfaitaire de 1 euro 1 par consultation (si patient âgé de plus de 18 ans). Ne concerne pas les bénéficiaires CMU ou AME, ni les femmes enceintes à partir du 6ème mois de grossesse. Vous êtes concernés même si : vous souffrez d une affection de longue durée (ALD) ; vous êtes en arrêt de travail pour maladie ; vous percevez une rente d incapacité permanente à la suite d une maladie professionnelle ou d un accident du travail ; vous êtes titulaire d une pension d invalidité, vous êtes retraité, etc. ; vous êtes en début de grossesse (c est-àdire jusqu à la fin de votre cinquième mois de grossesse), sauf pour les actes médicaux relatifs aux examens obligatoires. Le forfait hospitalier 18 par jour en hôpital ou clinique (forfait hospitalier) ou 13,5 par jour dans une section psychiatrique. Vous n aurez pas à payer le forfait hospitalier si : vous êtes une femme enceinte hospitalisée pendant les quatre derniers mois de grossesse, pour l accouchement et pendant les douze jours après l accouchement ; vous bénéficiez de la couverture maladie universelle (CMU) complémentaire ou de l aide médicale de l État (AME) ; votre enfant est hospitalisé dans les trente jours suivant sa naissance ; votre hospitalisation est due à un accident du travail ou à une maladie professionnelle ; vous êtes soigné dans le cadre d une hospitalisation à domicile ; vous dépendez du régime d Alsace-Moselle ; votre enfant handicapé de moins de 20 ans est hébergé dans un établissement d éducation spéciale ou professionnelle ; vous êtes titulaire d une pension militaire. Le ticket modérateur Le ticket modérateur est la partie des dépenses de santé qui reste à votre charge après le remboursement de l Assurance Maladie. Son taux varie en fonction des actes et médicaments, de votre situation, et du respect ou non du parcours de soins coordonnés. Votre complémentaire santé peut prendre en charge tout ou partie du montant du ticket modérateur. Les dépassements d honoraires des professionnels de santé ne sont jamais pris en charge par l Assurance Maladie. En cas de tiers-payant, vous n avez pas à avancer l argent pour la partie de vos dépenses remboursée par l Assurance Maladie. Vous ne payez, le cas échéant, que le ticket modérateur Le tiers payant sera total et vous n aurez pas à payer le ticket modérateur si vous bénéficiez de la CMU complémentaire. La participation forfaitaire de 1 est une participation solidaire qui ne fait pas partie du ticket modérateur, mais s y ajoute. Le forfait 18 euros La participation forfaitaire de 18 euros s applique : Aux actes dont le tarif est supérieur ou égal à 120 euros, ou ayant un coefficient supérieur ou égal à 60, qu ils soient pratiqués en cabinet de ville, dans un centre de santé, ou dans un établissement de santé (hôpital, clinique) dans le cadre de consultations externes. Exemple d acte concerné : la photocoagulation au laser dont le tarif est de 125,40 euros. Aux frais d une hospitalisation en établissement de santé (hôpital, clinique), y compris en hospitalisation à domicile (HAD), au cours de laquelle est effectué un acte thérapeutique ou diagnostique dont le tarif est supérieur ou égal à 120 euros ou ayant un coefficient égal ou supérieur à 60. Exemples d actes concernés : l ablation d un nodule de la thyroïde (avec anesthésie) dont le tarif est de 205 euros ou l appendicectomie par celioscopie (avec anesthésie) dont le tarif est de 284,09 euros. Aux frais d une hospitalisation consécutive à une hospitalisation répondant aux conditions mentionnées ci-dessus et en lien direct avec elle. À noter : si vous bénéficiez de la CMU complémentaire, de l aide médicale de l État (AME) ou du régime d Alsace-Moselle, la participation forfaitaire de 18 euros est prise en charge dans le cadre de ces dispositifs. Vous n avez pas à les régler. (*)Source : Assurance Maladie / Ameli/ Mars Le cri du canard - n 12// UFC - Que choisir 93 Sud

7 Consommation Réparation automobile Liberté de choix, un bon début Les assureurs doivent désormais signaler aux automobilistes, lors de chaque échange, leur possibilité de choisir un réparateur. La loi Hamon ne devrait guère faire baisser la note, la faute au monopole des constructeurs sur les pièces détachées. La loi Hamon sur la consommation imposera aux assureurs de communiquer sur le libre choix du réparateur. Ils devront vous signaler, lors de chaque échange, notamment au moment d une déclaration de sinistre ou de l envoi de l avis d échéance de renouvellement de contrat, que vous pouvez faire réparer votre voiture où bon vous semble. Un texte de loi qui ne confirme qu un droit existant depuis toujours mais jamais appliqué, car les réparateurs et les assureurs se gardaient bien d en avertir les consommateurs, inconscients du problème. Le dossier de diagnostic technique Le dossier de diagnostic technique (DDT, art. L271-4 du CCH, Code de la Construction d et de l Habitation) regroupe l ensemble des diagnostics immobiliers obligatoires, et doit être fourni à l acquéreur, au plus tard, le jour de la signature de l acte authentique. Le coût de l établissement de ce DDT est à la charge du vendeur. Nature du diagnostic Immeubles concernés Coût indicatif Législation Constats risques d exposition au plomb Logements construits avant le 01/01/49 Constat présence d amiante Permis de construire délivré avant 07/97 145,00 articles L et L du code de la santé publique 95,00 article L du code de la santé publique Etat relatif à la présence de termites Situé dans zones définies par Préfet 90,00 article L du CCH Etat de l installation intérieur de gaz Installation de plus de 15 ans 110,00 article L du CCH Etat des risques naturels et technologiques Situé dans zones définies par Préfet 20 à 40 article L du code de l environnement Diagnostic de performance énergétique Logement occupés au moins 4 mois 110,00 article L du CCH par an Etat de l installation électrique Installation de plus de 15 ans 110,00 l article L du CCH Diagnostic d assainissement autonome Logement non raccordé au réseau 150,00 L du code de la santé public publique Attestation de superficies Lot d habitation en copropriété 85,00 Décret n du 29 mai 1997 Information sur la présence d un risque de mérule Situé dans zones définies par Préfet article L du CCH Le cri du canard - n 12 // UFC - Que choisir 93 Sud 7

8 Consommation Journée de la citoyenneté Lycée flora tristan Noisy-le-grand Le 5 décembre 2014, 34 jeunes sont venus échanger sur la consommation dans deux sessions différentes de 2 heures. Dans un premier temps, nous avons expliqué le consumérisme français et le but de notre association ainsi que sa philosophie. Nous avons utilisé les quizz d UFC (vie quotidienne, internet et téléphonie, puis santé) pour débattre et faire connaitre les pièges que les consommateurs peuvent rencontrer lors de leurs achats. A la fin de chaque session, nous avons remercié les participants et leur avons distribué les réponses aux quizz et un autocollant «stop pub». Nous sommes très satisfaits de cette journée d échange et surtout de communication sur notre mouvement! Il est probable, qu à l avenir nous évoquerions ces sujets dans des jeux de rôles, pour être plus adapté à ce jeune public. Acualité locale A l occasion de la journée mondiale des consommateurs, qui a eu lieu le 15 mars, nous souhaitions vous rencontrer dans la galerie marchande d Auchan Baobab à Neuilly sur Marne La direction d Auchan n a pas «souhaité» donner suite à notre demande! Les consommateurs locaux apprécieront cette position. La direction de ce magasin ne souhaite peut-être pas que les consommateurs deviennent des consommateurs avisés? Si vous avez un litige avec Auchan Baobab, n hésitez pas à venir nous voir à l une de nos permanences. 8 Le cri du canard - n 12// UFC - Que choisir 93 Sud

9 Consommation La télévision est un grand luxe dans certains hôpitaux Montant de la facture pour la location, durant 68 jours, d un poste de télévision pour ma mère hospitalisée dans une clinique à Echirolles (38): 442! À raison de 6,50 par jour et sans tarif dégressif. Je trouve ce coût exorbitant et scandaleux. Bien sûr, nous étions avisés du tarif, mais il me semble difficile de ne pas mettre de télé dans la chambre d une dame âgée n ayant plus vraiment d autres possibilités pour se distraire que de faire quelques mots croisés ou de regarder des émissions. V. M., Grenoble (38} Q.C. SANTE : Voilà en effet une facture salée! Dans la plupart des établissements de santé, les services de location de télévision sont sous-traités et donc proposés par des prestataires extérieurs. Contrairement aux actes de soins, les tarifs sont très variables d un établissement à l autre. Il semble qu à 6.50 par jour, vous avez eu la malchance d expérimenter le haut de la fourchette des tarifs. La Fédération de l hospitalisation privée n a pas donné suite à notre demande des tarifs moyens dans les cliniques. Dans les centres hospitaliers universitaires (publics donc), les coûts de la télévision vont de la gratuité (exceptionnel) à 3 ou 4 par jour. voire 5, selon une étude menée en 2009 par le Réseau des CHU. Il n en reste pas moins que, même à 3 ou 4 par jour, la note grimpe vite alors que l intérêt et le recours à la télévision croissent au fur et à mesure que le séjour s allonge. Deux patients sur dix louent un poste pour une hospitalisation de moins de deux jours contre neuf sur dix pour un séjour de plus de huit jours. Pour les malades, c est en effet à la fois un moyen de se divertir et de s évader comme une façon de garder contact avec l extérieur et ses habitudes. Certaines complémentaires santé prennent en charge une partie de ces frais. Renseignez-vous auprès de la vôtre. Le cri du canard - n 12 // UFC - Que choisir 93 Sud 9

10 Prévention Défenestration d enfant Chaque année, la chute accidentelle de grande hauteur, plus communément appelée «défenestration», provoque de nombreux décès, en particulier, chez les enfants de moins de 6 ans. Dans la moitié des cas, la chute a lieu alors que l ouverture dispose d une protection inefficace et 4 fois sur 5, un adulte est présent dans le logement. Ces accidents surviennent principalement au printemps et en été et pendant les heures de préparation des repas. Conseils de prévention Ne laissez jamais un enfant seul, ou sous la responsabilité d un autre enfant ou adolescent, près d une fenêtre ouverte ou sur un balcon. Refermez systématiquement les fenêtres et les portes-fenêtres des pièces où se trouvent de jeunes enfants. Ne placez jamais, à proximité des fenêtres, meuble, chaise, lit, coffre à jouets ou tout autre objet pouvant servir de marchepied à l enfant. Equipez vos fenêtres d entrebâilleurs qui doivent être fixés à une hauteur inaccessible à l enfant et limitant l ouverture des battants à moins de 11 cm. Pour les fenêtres en PVC ou en aluminium, il est conseillé de confier cette tâche à un professionnel. N installez pas, sur les balcons ou terrasses, des barrières de protection occultant la vision de l enfant et risquant de l inciter à la franchir, ni de filet ou de barrière de type «accordéon» trop fragiles mais privilégiez les panneaux transparents n offrant aucun point d appui de nature à favoriser l escalade. Obturez efficacement, par un système de protection inamovible, tous les espaces supérieurs à 10 cm situés entre les portes-fenêtres et les garde-corps. Que faire en cas d accident? Alertez immédiatement les services de secours 18 (Sapeurs-Pompiers), 15 (SAMU) ou 112 (urgences européennes). Informez-les des circonstances de l accident : chute d un étage ou plusieurs, etc Si la victime est consciente, conseillez-lui de ne pas bouger, restez auprès d elle et veillez à ce qu elle reste calme. Extrait de la fiche de prévention de la CSC (Commission de la Sécurité des Consommateurs : ). 10 Le cri du canard - n 12// UFC - Que choisir 93 Sud

11 Les piqûres de tiques Prévention Les piqûres de tiques peuvent être à l origine de la maladie (ou borréliose) de Lyme. Savoir éviter les piqûres, repérer et retirer correctement les tiques est essentiel pour prévenir la maladie. Voici les conseils pour se protéger des tiques sans faire d erreur. Identifier les tiques > Les tiques sont des acariens qui vivent dans les régions boisées et humides, voire dans des prairies, des jardins, des parcs, etc. On les trouve en particulier dans l est (Alsace, Lorraine) et le centre (Limousin, Auvergne) de la France. Le risque d infection est à son maximum au printemps et au début de l automne. > Les tiques passent par différents stades de développement au cours desquels elles se nourrissent de sang pour croître. Se protéger des piqûres > Avant. Pour aller en forêt ou dans les herbes hautes, s habiller avec des vêtements clairs (pour un repérage aisé des tiques), longs (couvrant les bras et les jambes) et fermés (fixer les bas du pantalon dans les chaussettes), avec des chaussures fermées et un chapeau. > Après. En revenant de l extérieur, inspecter minutieusement tout le corps en insistant sur certaines zones (aisselles, plis, cuir chevelu, bas du dos, etc.). Retirer les tiques > En cas de présence d une tique, il faut la retirer en entier et au plus vite, car plus elle reste fixée longtemps, plus le risque de transmission de la maladie est important. > Se servir de préférence d un «tire-tique». Ne pas tiliser d éther, d essence, d alcool ou d autres produits qui peuvent faire régurgiter la tique. En effet, si elle est infectée, elle inoculera les bactéries responsables de la maladie de Lyme. Éviter la pince à épiler ou les doigts parce que le rostre de la tique (voir schéma) pourrait rester sous la peau. > Désinfecter ensuite la piqûre avec un antiseptique type hexomédine, chlorhexidine ou Dakin. > Noter la date et le lieu de la morsure. Surveiller après une piqûre > Après une piqûre de tique, il faut regarder pendant 4 semaines, s il y a apparition de signes: évoquant un léger état grippal (fièvre, courbatures, maux de tête); une rougeur sur la peau, en anneau, inflammatoire et centrée au point de piqûre qui apparaît après quelques jours et qui s étend (érythème migrant). > En cas de survenue de ces signes cliniques, il faut consulter un médecin. Si le diagnostic est confirmé, un traitement antibiotique sera prescrit. > Un traitement préventif (en l absence de symptôme) n est pas recommandé. Il peut être discuté dans des cas particuliers (multiples piqûres chez la femme enceinte, l enfant de moins de 8 ans, etc.). Extrait de Que Choisir Santé n 75 Le cri du canard - n 12 // UFC - Que choisir 93 Sud 11

12 Association Locale de l Union Fédérale des Consommateurs QUE CHOISIR 93 SUD Le cri du canard UFC - Que Choisir 93 Sud Nos permanences Centre Culturel S. Allende 1, avenue du Dauphiné NEUILLY SUR MARNE Maison des associations 35, avenue de la Résistance MONTREUIL Maison Pour Tous du Champy 9, allée du Bataillon Hildevert NOISY LE GRAND Espace Louise Michel 4, cours de la République TREMBLAY EN FRANCE Nous interdisons les reprises publicitaires Les informations que nous publions ne peuvent faire l objet d aucune exploitation commerciale ou publicitaire. Demander notre accord avant toute reprise d article. Directeur de la publication : Philippe HIRON Lettre tirée à 700 exemplaires - 1er semestre 2015 Mise en page : Thierry Laurent Imprimée sur du papier recyclé par PAPIER VERT - 81 rue magenta VILLEURBANNE Adhérez, rejoignez-nous, nous ferons plus d actions! L adhésion annuelle est de 28 (21 pour un renouvellement). La date de renouvellement est indiquée sur votre timbre adresse. Attention! Ne confondez pas Abonné à la revue «Que Choisir» et Adhérent au mouvement associatif. > par carte bancaire sur notre site > par Chèque à l ordre de L UFC Que Choisir 93 Sud à adresser à l UFC Que Choisir 93 SUD C. C. S. Allende 1, avenue du Dauphiné Neuilly sur Marne accompagné du bulletin d adhésion ci-dessous à découper J adhère à l UFC Que Choisir Je change d adresse, de coordonnées Mme M. 1 ère adhésion (28 ) Renouvellement (21 ) Nom : Prénom : Adresse : Qui sommes-nous? L UFC-Que Choisir 93 sud (association loi 1901) est l une des 147 associations locales UFC que-choisir regroupant adhérents au 31/12/2014 et assurant 300 points d accueil répartis sur l ensemble du territoire français. A l UFC-Que Choisir 93 sud nous sommes des bénévoles avisés qui aident les consommateurs dans le traitement de leurs litiges contre des professionnels. L UFC-Que Choisir est totalement indépendante des fabricants, des commerçants, des activités de services, des syndicats, des groupes de presse ou financiers, des partis politiques, du gouvernement et, plus généralement, de tout intérêt ou groupement autre que ceux des consommateurs. L UFC-Que Choisir 93 sud est au service des consommateurs pour les informer, les conseiller et les défendre. Enfin, l UFC-Que Choisir est également une association reconnue de défense de l environnement et de la santé. Les adhésions sont les seuls revenus de l association, elles nous permettent d être totalement indépendant. Indépendant, sans publicité, militant constituent les trois piliers du fonctionnement de l UFC-Que Choisir 93 sud. L association locale (AL) de Seine Saint Denis Sud (AL 93 sud) a plusieurs décennies de travail derrière elle. Elle couvre les villes de : NEUILLY SUR MARNE (où se trouve le siège de l association), AULNAY- SS-BOIS, BAGNOLET, COUBRON, CLICHY- SS-BOIS, GAGNY, GOURNAY, LE PRÉ-ST. GERVAIS, LE RAINCY,LES LILAS, LES PAVIL- LONS-SS-BOIS, LIVRY-GARGAN, MONT- FERMEIL, MONTREUIL, NEUILLY-PLAI- SANCE, NOISY-LE-GRAND, ROMAINVILLE, ROSNY-SS-BOIS, SEVRAN, TREMBLAY-EN- FRANCE, VAUJOURS, VILLEMOMBLE et VILLEPINTE Code Postal : Ville : Téléphone (facultatif) : Courriel (facultatif) Une carte d adhérent portant l adresse de votre association locale vous sera adressée. Je souhaite recevoir la newsletter de l UFC 93 sud UFC QUE CHOISIR 93 SUD Centre Culturel S. Allende, 1 avenue du Dauphiné NEUILLY SUR MARNE Infos : Je souhaite participer aux actions de l association (enquêtes, permanences, )

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs En urgence, en consultation, en hospitalisation, que payerez-vous? Quels frais

Plus en détail

Le cri du canard. La consommation d antibiotiques repart à la hausse!

Le cri du canard. La consommation d antibiotiques repart à la hausse! GRATUIT 2e semestre 2015 Association Locale de l Union Fédérale des Consommateurs QUE CHOISIR 93 SUD Le cri du canard I N D E P E N DA N T, S A NS P UBL I C I TE, MI L I TA N T 13 La consommation d antibiotiques

Plus en détail

Mieux comprendre la protection sociale

Mieux comprendre la protection sociale Mieux comprendre la protection sociale www.cnrs.fr Direction des ressources humaines Service du développement social Septembre 2010 1 - En préambule Premier volet : ma protection sociale en quelques lignes

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR MAISON DE RETRAITE

CONTRAT DE SEJOUR MAISON DE RETRAITE LA RESIDENCE La Providence et Yann d Argent CONTRAT DE SEJOUR MAISON DE RETRAITE Conformément à la loi 2002-02 du 2 janvier 2002 et au décret 2004-1274 du 26 novembre 2004, le contrat de séjour précise

Plus en détail

Pèlerinage à La Mecque

Pèlerinage à La Mecque Pèlerinage à La Mecque Conseils pratiques MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES MINISTÈRE DES TRANSPORTS DE L ÉQUIPEMENT, DU TOURISME ET DE LA MER

Plus en détail

LE PÔLE DE PRÉVENTION DE LA DÉPENDANCE VOUS INFORME. Sécurité au domicile. En partenariat avec le commissariat d Argenteuil

LE PÔLE DE PRÉVENTION DE LA DÉPENDANCE VOUS INFORME. Sécurité au domicile. En partenariat avec le commissariat d Argenteuil 01 39 12 36 50 www.maisons-repas-services.fr 01 34 10 30 30 www.bastide-argenteuil.com 01 39 12 11 10 www.transportsadaptesfranciliens.fr LE PÔLE DE PRÉVENTION DE LA DÉPENDANCE VOUS INFORME Sécurité au

Plus en détail

Aide à l acquisition d une complémentaire

Aide à l acquisition d une complémentaire Les définitions présentées ci-dessous sont extraites du glossaire de l assurance complémentaire santé édité par l Union Nationale des Organismes d Assurance Maladie Complémentaire. Aide à l acquisition

Plus en détail

Votre contrat santé IRP AUTO Livret salariés

Votre contrat santé IRP AUTO Livret salariés salariés santé Votre contrat santé IRP AUTO Livret salariés Réseau AUTOVISION SANTÉ I PRÉVOYANCE I ÉPARGNE I RETRAITE I ACTION SOCIALE ET CULTURELLE IRP AUTO, LE GROUPE DE PROTECTION SOCIALE DES PROFESSIONNELS

Plus en détail

Attention aux tiques!

Attention aux tiques! Attention aux tiques! Sommaire Les tiques 05 La borréliose 06 La méningo-encéphalite à tiques 07 Mesures de protection 08/09 Se protéger contre les piqûres de tiques Empêcher la transmission de l agent

Plus en détail

Assurances selon la LAMal

Assurances selon la LAMal Assurances selon la LAMal Règlement Edition 01. 2010 Table des matières I Dispositions communes 1 Validité 2 Affiliation / admission 3 Suspension de la couverture-accidents 4 Effets juridiques de la signature

Plus en détail

Assurances selon la LAMal

Assurances selon la LAMal Assurances selon la LAMal Règlement Edition 01. 2015 Table des matières I Dispositions communes 1 Validité 2 Affiliation / admission 3 Suspension de la couverture-accidents 4 Effets juridiques de la signature

Plus en détail

REGLEMENT MUTUALISTE Entériné par l Assemblée Générale du 1 er juin 2013

REGLEMENT MUTUALISTE Entériné par l Assemblée Générale du 1 er juin 2013 REGLEMENT MUTUALISTE Entériné par l Assemblée Générale du 1 er juin 2013 Chapitre I. Dispositions générales Article 1. Caractère interprofessionnel de la mutuelle La mutuelle accepte les adhésions des

Plus en détail

La prise en charge de votre affection de longue durée

La prise en charge de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Édition 2012 LA PRISE EN CHARGE DE VOTRE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Sommaire Votre protocole de soins en pratique p 4 Comment êtes-vous remboursé? p

Plus en détail

RÈGLEMENT MUTUALISTE GÉNÉRAL

RÈGLEMENT MUTUALISTE GÉNÉRAL RÈGLEMENT MUTUALISTE GÉNÉRAL Approuvés par l Assemblée Générale du 7 Décembre 2010 CHAPITRE I : DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 : Objet Le présent règlement définit le contenu des engagements contractuels

Plus en détail

pour vous aujourd hui et demain Conditions générales de souscription en ligne Site Internet : www.mymcdef.fr PARTICULIERS

pour vous aujourd hui et demain Conditions générales de souscription en ligne Site Internet : www.mymcdef.fr PARTICULIERS pour vous aujourd hui et demain Conditions générales de souscription en ligne Site Internet : www.mymcdef.fr PARTICULIERS p r é a m b u l e Les présentes conditions générales sont émises par la Mutuelle

Plus en détail

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés 1 Connaître le régime facultatif de complémentaire santé Pour les anciens salariés Préambule Le 12 août 2008, l Union des Caisses Nationales de Sécurité sociale et des organisations syndicales ont signé

Plus en détail

L assurance est là pour protéger votre famille

L assurance est là pour protéger votre famille Assurance L assurance est là pour protéger votre famille Vous avez travaillé fort pour venir vous établir ici et commencer une nouvelle vie. L assurance met vos proches et vos biens à l abri des pertes

Plus en détail

Relations avec les banques et les assurances : faciliter le quotidien des consommateurs 1

Relations avec les banques et les assurances : faciliter le quotidien des consommateurs 1 Relations avec les banques et les assurances : faciliter le quotidien des consommateurs Déplacement de Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics et Carole Delga, secrétaire d État chargée

Plus en détail

VOUS N ARRIVEZ PLUS À PAYER VOTRE LOYER? des conseils, des aides

VOUS N ARRIVEZ PLUS À PAYER VOTRE LOYER? des conseils, des aides VOUS N ARRIVEZ PLUS À PAYER VOTRE LOYER? des conseils, des aides Vous n avez pas payé votre loyer depuis deux mois > Des frais supplémentaires de relance facturés sur quittance > Deux lettres de rappel

Plus en détail

La protection sociale en France

La protection sociale en France 18 La protection sociale en France FONCTIONNEMENT La protection sociale peut fonctionner selon trois logiques. LA LOGIQUE D ASSURANCE SOCIALE La logique d assurance sociale a pour objectif de prémunir

Plus en détail

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés 1 Connaître le régime facultatif de complémentaire santé Pour les anciens salariés Préambule Le 12 août 2008, l Union des Caisses Nationales de Sécurité sociale et des organisations syndicales ont signé

Plus en détail

L œil du consommateur en Périgord

L œil du consommateur en Périgord L œil du consommateur en Périgord BULLETIN DE l UNION FEDERALE DES CONSOMMATEURS QUE CHOISIR EN DORDOGNE Téléphone : 05 53 09 68 24 Téléphone/Fax : 05 53 06 71 09 Courriel : Ufcquechoisirdordogne@orange.fr

Plus en détail

www.assuranceski.com

www.assuranceski.com www.assuranceski.com Parce qu ils savent de quoi ils parlent, les professionnels de la montagne, adhérents de l association Orion Ticket Neige, ont créé une assurance spécifique pour vous garantir une

Plus en détail

La franchise médicale en pratique

La franchise médicale en pratique Information presse le 26 décembre 2007 La franchise médicale en pratique La franchise médicale s applique à partir du 1 er janvier 2008 sur les boîtes de médicaments, les actes paramédicaux et les transports

Plus en détail

La CFTC. 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services. Guide du militant. Document non contractuel

La CFTC. 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services. Guide du militant. Document non contractuel La CFTC vous soutient 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services Guide du militant Document non contractuel Militant CFTC, vous êtes amené à valoriser notre syndicat, à

Plus en détail

CONVENTION TYPE AVEC UN ETABLISSEMENT DE SANTE

CONVENTION TYPE AVEC UN ETABLISSEMENT DE SANTE CONVENTION TYPE AVEC UN ETABLISSEMENT DE SANTE Entre D une part : L Union Technique de la Mutualité Malienne, dont le siège est à Badalabougou SEMA II rue 134 porte 772, représentée par Monsieur Babassa

Plus en détail

CROIX-ROUGE FRANÇAISE Hôpital d'enfants Margency. 18, rue Roger Salengro Tél 01 34 27 42 00 95580 - MARGENCY Fax 01 34 27 45 91

CROIX-ROUGE FRANÇAISE Hôpital d'enfants Margency. 18, rue Roger Salengro Tél 01 34 27 42 00 95580 - MARGENCY Fax 01 34 27 45 91 18, rue Roger Salengro Tél 01 34 27 42 00 95580 - MARGENCY Fax 01 34 27 45 91 DOSSIER ADMINISTRATIF DU PATIENT A renvoyer à Christine ANDRIEUX 18, rue Roger Salengro 95580 MARGENCY Tél 01.34.27.42.09 Fax

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR POUR GUIDER NOS INTERLOCUTEURS DANS LE DOMAINE DE LA SANTE

CE QU IL FAUT SAVOIR POUR GUIDER NOS INTERLOCUTEURS DANS LE DOMAINE DE LA SANTE CE QU IL FAUT SAVOIR POUR GUIDER NOS INTERLOCUTEURS DANS LE DOMAINE DE LA SANTE SE SOIGNER A MOINDRE FRAIS... 2 La CMU de BASE... 3 LA CMU COMPLEMENTAIRE... 5 L ACS... 7 TABLEAU... 8 L'AME... 9 LE CMP...

Plus en détail

Petites entreprises, votre compte au quotidien

Petites entreprises, votre compte au quotidien Petites entreprises, votre compte au quotidien Créée en 1957 par les Caisses d Epargne, Finances & Pédagogie est une association qui réalise des actions de sensibilisation et de formation, sur le thème

Plus en détail

Demande d agrément d assistant(e) maternel(le)

Demande d agrément d assistant(e) maternel(le) N 13394*01 Demande d agrément d assistant(e) maternel(le) Notice Vous allez faire une demande d agrément ou de renouvellement d agrément pour exercer la profession d assistant(e) maternel(le) ; ce métier

Plus en détail

PÈLERINAGE MECQUE À LA. Conseils pratiques

PÈLERINAGE MECQUE À LA. Conseils pratiques PÈLERINAGE À LA MECQUE Informations à destination des pèlerins se rendant à La Mecque Pour accomplir votre pèlerinage, vous devez acheter votre voyage auprès d agences de voyages ou d associations titulaires

Plus en détail

ASSURANCES HOSPITALISATION

ASSURANCES HOSPITALISATION ASSURANCES HOSPITALISATION RÈGLEMENT EN VIGUEUR AU 01-01-2016 Article 1 Objet de l assurance L assurance a pour objet d accorder, à charge de la Société Mutualiste SOLIMUT, une intervention financière

Plus en détail

LA CFTC VOUS SOUTIENT. 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services

LA CFTC VOUS SOUTIENT. 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services LA CFTC VOUS SOUTIENT 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services La CFTC s'engage tous les jours à défendre les intérêts matériels et moraux de tous les salariés, mais

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2015-390 du 3 avril 2015 autorisant les traitements de données à caractère

Plus en détail

ASSURANCE MALADIE. L assurance maladie est obligatoire en France!

ASSURANCE MALADIE. L assurance maladie est obligatoire en France! ASSURANCE MALADIE L assurance maladie est obligatoire en France! La sécurité sociale étudiante Si vous êtes étudiant européen : Vous n avez pas à cotiser à la sécurité sociale étudiante si vous possédez

Plus en détail

Le Service Social Hospitalier. en Cancérologie. Formation des IDE aux soins de support

Le Service Social Hospitalier. en Cancérologie. Formation des IDE aux soins de support Le Service Social Hospitalier en Cancérologie Formation des IDE aux soins de support 25 et 26 février 2010 Les missions du S.S.H Cadre légal : le décret 93-652 du 26 mars 1993. Aider les personnes, familles

Plus en détail

Mieux connaître les pratiques commerciales

Mieux connaître les pratiques commerciales L habitat Mieux connaître les pratiques commerciales COMPRENDRE Les dispositions légales applicables aux pratiques commerciales des professionnels Édition : avril 2015 Des informations juridiques sur les

Plus en détail

Gérer un litige lié à des travaux dans un logement

Gérer un litige lié à des travaux dans un logement L habitat COMPRENDRE Gérer un litige lié à des travaux dans un logement Les bons réflexes à adopter en cas de différend avec un professionnel Édition : avril 2015 Des informations juridiques à connaître

Plus en détail

SÉCURITÉ DES SENIORS. Mardi 17 janvier 2012, Le Perreux-sur-Marne

SÉCURITÉ DES SENIORS. Mardi 17 janvier 2012, Le Perreux-sur-Marne SÉCURITÉ DES SENIORS Mardi 17 janvier 2012, Le Perreux-sur-Marne SENIORS, AYEZ LES BONS REFLEXES! POURQUOI FAIRE APPEL AUX SERVICES DE POLICE? Les services publics de Police sont à votre disposition pour

Plus en détail

Rappel chronologique. Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014.

Rappel chronologique. Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014. Information Atelier PLH Grand Avignon 7 octobre 2014 Rappel chronologique Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014. Décision du Conseil constitutionnel

Plus en détail

Découvrez les garanties

Découvrez les garanties Découvrez les garanties la mutuelle santé et la couverture prévoyance qui s adaptent à vos besoins Découvrez vos garanties MGENERATION Initiale santé prévoyance Pack se soigner autrement action sociale

Plus en détail

LA CFTC VOUS SOUTIENT

LA CFTC VOUS SOUTIENT LA CFTC VOUS SOUTIENT 8 fois plus! Être adhérent CFTC, c'est aussi bénéficier de nombreux services Guide du militant Document non contractuel www.cftc.fr Militant CFTC, vous êtes amené à valoriser notre

Plus en détail

Le Transport. des assurés sociaux

Le Transport. des assurés sociaux Le Transport des assurés sociaux 1 Arrêtés du 23.12.2006 Prise en charge des frais de transports exposés par les assurés sociaux. Référentiel de prescription des transports. 2 Décret du 10.03.2011 Prise

Plus en détail

Questions/Réponses. Selfassurance Santé. 1. Souscrire une assurance santé

Questions/Réponses. Selfassurance Santé. 1. Souscrire une assurance santé Selfassurance Santé Questions/Réponses 1. Souscrire une assurance santé Les différents Régimes Obligatoires Le Régime Obligatoire d assurance maladie de Sécurité sociale française dont relève l assuré

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE LOCATION EASYCART

CONDITIONS GENERALES DE LOCATION EASYCART CONDITIONS GENERALES DE LOCATION EASYCART ARTICLE 1 OBJET DU CONTRAT Le présent contrat a pour objet la location de véhicules électriques ou thermiques utilisés dans le cadre de manifestations sportives,

Plus en détail

Copropriété et assurances. Fédération française des sociétés d assurances DEP 302 - JUIN 2003

Copropriété et assurances. Fédération française des sociétés d assurances DEP 302 - JUIN 2003 DEP 302 - JUIN 2003 Copropriété et assurances Fédération française des sociétés d assurances Centre de documentation et d information de l assurance 26, bd Haussmann 75311 Paris Cedex 09 Fax DEP : 01 465

Plus en détail

MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE

MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE Articles 1984 et suivants du Code Civil, Articles 64 et 65 du décret du 20 juillet 1972 fixant les conditions d application de la loi du 2 janvier 1970 : Le présent mandat

Plus en détail

Tout savoir sur l'assurance santé

Tout savoir sur l'assurance santé Tout savoir sur l'assurance santé Protéger votre santé avec Generali Il est important que vous ayez les moyens de rester en bonne santé. Or les frais de santé en France sont de plus en plus élevés. Disposer

Plus en détail

RSP PRÉVENTION SANTÉ PRÉVOYANCE DE L AGRICULTURE PAR LE MINISTÈRE OFFRE RÉFÉRENCÉE

RSP PRÉVENTION SANTÉ PRÉVOYANCE DE L AGRICULTURE PAR LE MINISTÈRE OFFRE RÉFÉRENCÉE RSP PRÉVENTION SANTÉ PRÉVOYANCE OFFRE RÉFÉRENCÉE PAR LE MINISTÈRE DE L AGRICULTURE LA SANTÉ DURABLE DE GÉNÉRATION EN GÉNÉRATION! La MGET et la MGEN s engagent pour tous les agents du ministère de l Agriculture

Plus en détail

MANDAT DE GESTION N (Loi 70.09 du 02-01-70 art. 6 & 7 - Décret 72.678 du 20-07-72 art. 64, 66 et 67 Article 1984 et suivant du Code Civil)

MANDAT DE GESTION N (Loi 70.09 du 02-01-70 art. 6 & 7 - Décret 72.678 du 20-07-72 art. 64, 66 et 67 Article 1984 et suivant du Code Civil) MANDAT DE GESTION N (Loi 70.09 du 02-01-70 art. 6 & 7 - Décret 72.678 du 20-07-72 art. 64, 66 et 67 Article 1984 et suivant du Code Civil) ENTRE LES SOUSSIGNES Nom..... Prénom........ Date de naissance

Plus en détail

Les obligations du vendeur

Les obligations du vendeur Elaboré en Mars 2008. Modifications éventuelles : nous contacter. Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial - 9 Rue des Arènes BP 95236 49052

Plus en détail

DOSSIER VENTE. ou par un technicien de la construction qualifié ayant contracté une assurance professionnelle pour ce type de mission.

DOSSIER VENTE. ou par un technicien de la construction qualifié ayant contracté une assurance professionnelle pour ce type de mission. DOSSIER VENTE Dossier de diagnostic technique L obligation de fournir un dossier de diagnostic technique s inscrit dans l obligation générale pesant sur le vendeur d informer l acquéreur sur les caractéristiques

Plus en détail

Extra-Pass[engers] BULLETIN D ADHÉSION ÉTAT CIVIL COORDONNÉES ADHÉSION. Cadre réservé à la Mutuelle. Monsieur Madame Mademoiselle

Extra-Pass[engers] BULLETIN D ADHÉSION ÉTAT CIVIL COORDONNÉES ADHÉSION. Cadre réservé à la Mutuelle. Monsieur Madame Mademoiselle Mutuelle régie par le Code de la Mutualité et soumise aux dispositions du livre II dudit Code. 452-456 avenue du Prado 13008 Marseille BULLETIN D ADHÉSION Extra-Pass[engers] Cadre réservé à la Mutuelle

Plus en détail

ASSURANCE - MALADIE - ACCIDENT

ASSURANCE - MALADIE - ACCIDENT ASSURANCE - MALADIE - ACCIDENT Devant tout type d accident, de maladie, il convient d avertir le plus rapidement possible le Service Formation de l ATC. ASSURANCE MUTUELLE NATIONALE DES SPORTIFS L ATC

Plus en détail

ÉPARGNE. Dossier d adhésion. Livret Mutex II

ÉPARGNE. Dossier d adhésion. Livret Mutex II ÉPARGNE Dossier d adhésion Livret Mutex II Livret Mutex II Bulletin d adhésion Représentation légal (1) Contrat Épargne Handicap (2) Date d effet ggh ggh ggggh ADHÉRENT/ASSURÉ M Mme Mlle Nom : Nom de jeune

Plus en détail

GROUPE PASTEUR MUTUALITÉ

GROUPE PASTEUR MUTUALITÉ JEUNES PROFESSIONNELS Pour étudier en toute sérénité, j ai choisi GROUPE PASTEUR MUTUALITÉ PACK SENOÏS* Et aussi des... GARANTIES À LA CARTE Responsabilité Civile et Protection Juridique Professionnelles

Plus en détail

étudiants et jeunes en formation

étudiants et jeunes en formation TARIFS 2015 INCHANGÉS tarifs 2015 étudiants et jeunes en formation Mutuelle fondée en 1880 par les Compagnons du devoir étudiants et jeunes en formation tarifs 2015 1 le ralliement le sens du devoir pour

Plus en détail

1. Protection Juridique Vie Professionnelle

1. Protection Juridique Vie Professionnelle Cher(e)s collègues, Etre adhérent permet de bénéficier de nombreux services. L UFPL s'engage tous les jours à défendre les intérêts matériels et moraux de tous les salariés, mais aussi à mettre à la disposition

Plus en détail

Maintien à Domicile des Personnes Agées. -Service de Téléalarme- REGLEMENT INTERIEUR

Maintien à Domicile des Personnes Agées. -Service de Téléalarme- REGLEMENT INTERIEUR Maintien à Domicile des Personnes Agées -Service de Téléalarme- REGLEMENT INTERIEUR I. Objet du règlement Le présent règlement fixe les conditions et les modalités auxquelles est soumis le Service de TELEALARME

Plus en détail

Je connais mon régime d assurance

Je connais mon régime d assurance Je connais mon régime d assurance 1- François a pris sa retraite il y a quelques années (avant l âge de 65 ans). Puisque son épouse, plus jeune, travaillait toujours et que l entreprise lui offrait un

Plus en détail

BULLETIN D ADHÉSION INDIVIDUEL SANTÉ ET PRÉVOYANCE

BULLETIN D ADHÉSION INDIVIDUEL SANTÉ ET PRÉVOYANCE BULLETIN D ADHÉSION INDIVIDUEL SANTÉ ET PRÉVOYANCE ORIGINE ADHÉSION AGENCE CONSEILLER INFORMATION ADHÉSION INTERNET ZONE TARIFAIRE Nouvelle adhésion Modification adhésion GARANTIES RETENUES EN SANTE ADHÉRENT

Plus en détail

RÉFORMES DES STATUTS ET DU RÈGLEMENT MUTUALISTE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 15 OCTOBRE 2010

RÉFORMES DES STATUTS ET DU RÈGLEMENT MUTUALISTE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 15 OCTOBRE 2010 Siège social : 37 Quai d Orsay 75007 PARIS Relevant des Livres I et II du code de la Mutualité RÉFORMES DES STATUTS ET DU RÈGLEMENT MUTUALISTE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 15 OCTOBRE 2010 SERVICES ADMINISTRATIFS

Plus en détail

Les guides pratiques de la MNT

Les guides pratiques de la MNT Votre mutuelle proche de vous en toutes circonstances Les guides pratiques de la MNT Il y a toujours un conseiller MNT à votre écoute, où que vous soyez en France. N hésitez pas à le solliciter Il est

Plus en détail

UN NOUVEAU PARCOURS DE SOINS: LA RÉFORME DE L ASSURANCE MALADIE SE MET EN PLACE. La réforme de l assurance maladie se met en place 1

UN NOUVEAU PARCOURS DE SOINS: LA RÉFORME DE L ASSURANCE MALADIE SE MET EN PLACE. La réforme de l assurance maladie se met en place 1 UN NOUVEAU PARCOURS DE SOINS: LA RÉFORME DE L ASSURANCE MALADIE SE MET EN PLACE La réforme de l assurance maladie se met en place 1 La loi du 13 août 2004 portant sur la réforme de l assurance maladie

Plus en détail

Les dispositions de la loi ALUR

Les dispositions de la loi ALUR Les dispositions de la loi ALUR Actualité juridique publié le 23/04/2014, vu 1176 fois, Auteur : JurisConseils Le Conseil constitutionnel avait été saisi sur plusieurs dispositions de la loi Alur. On attendait

Plus en détail

SERVICES. aux Adhérents NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE

SERVICES. aux Adhérents NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE SERVICES aux Adhérents NOUS SOMMES PARCE BIEN QUE PLACÉS VOUS ÊTES POUR PLUS VOUS QU UN COMPRENDRE MÉDECIN, NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Services aux adhérents + En partenariat avec

Plus en détail

Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé

Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé Forfait 18 euros Parodontologie Auxiliaires médicaux Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé SOMMAIRE P. 3 A quoi sert une

Plus en détail

Swiss santé, Ma formule Guide pratique de votre assurance santé

Swiss santé, Ma formule Guide pratique de votre assurance santé Swiss santé, Ma formule Guide pratique de votre assurance santé Vous avez choisi une assurance Swiss santé et nous vous remercions de votre confiance. Vous n êtes pas toujours à l aise avec le fonctionnement

Plus en détail

on assurance anté essentielle

on assurance anté essentielle on assurance anté essentielle Demande d adhésion dématérialisée L assurance n est plus ce qu elle était. ESL 0150 ESL 12-03/13 Demande d adhésion dématérialisée MERCI D ÉCRIRE EN MAJUSCULES Etes-vous déjà

Plus en détail

Fiche pratique n 12 : la location meublée (1/03/2010)

Fiche pratique n 12 : la location meublée (1/03/2010) Fiche pratique n 12 : la location meublée (1/03/2010) La location meublée consiste à mettre à la disposition d un locataire un logement comportant des meubles indispensables à la vie quotidienne. Le régime

Plus en détail

RESIDENCE DU VAL REGLEMENT INTERIEUR FOYER-LOGEMENT

RESIDENCE DU VAL REGLEMENT INTERIEUR FOYER-LOGEMENT RESIDENCE DU VAL REGLEMENT INTERIEUR FOYER-LOGEMENT Le présent règlement intérieur est applicable aux résidents ayant signé le contrat de séjour du foyer-logement du Val, conformément aux dispositions

Plus en détail

GARANTIES LOCATIVES. Le Cabinet ATI GESTION gère aujourd hui environ 800 lots en gérance et 1000 en copropriété.

GARANTIES LOCATIVES. Le Cabinet ATI GESTION gère aujourd hui environ 800 lots en gérance et 1000 en copropriété. GARANTIES LOCATIVES LES SERVICES D ATI GESTION LA GESTION LOCATIVE (quittancement, reddition mensuelle des comptes, suivi des travaux ) LE SYNDIC DE COPROPRIETE LA MISE EN LOCATION (sélection des locataires,

Plus en détail

Droits des patients et indemnisation des accidents médicaux

Droits des patients et indemnisation des accidents médicaux Droits des patients et indemnisation des accidents médicaux Etablissement public sous la tutelle du Ministère chargé de la santé Les recours possibles pour les patients OBTENIR DES EXPLICATIONS Si un patient

Plus en détail

Droits des patients et indemnisation des accidents médicaux

Droits des patients et indemnisation des accidents médicaux Droits des patients et indemnisation des accidents médicaux Etablissement public sous la tutelle du Ministère chargé de la santé Lorsqu il estime avoir été victime, de la part d un établissement ou d un

Plus en détail

STAGE DE RUGBY- DOSSIER D INSCRIPTION JUILLET 2015

STAGE DE RUGBY- DOSSIER D INSCRIPTION JUILLET 2015 1/10 STAGE DE RUGBY- DOSSIER D INSCRIPTION JUILLET 2015 LE STAGIAIRE Nom :... Prénom :... Date de naissance :. /. /. Tel portable :... E-mail :... Adresse :... LE STAGE DE RUGBY (1) Dates de stage pour

Plus en détail

En 2013, le régime de prévoyance de l industrie pharmaceutique compte plus de 80.000 salariés et 14.000 anciens salariés.

En 2013, le régime de prévoyance de l industrie pharmaceutique compte plus de 80.000 salariés et 14.000 anciens salariés. Contact Octobre 2013- N 17 Lettre d information du Régime de Prévoyance de l Industrie Pharmaceutique En 2013, le régime de prévoyance de l industrie pharmaceutique compte plus de 80.000 salariés et 14.000

Plus en détail

générales Conditions RÉSUMÉ DES GARANTIES ASSUR GLISSE

générales Conditions RÉSUMÉ DES GARANTIES ASSUR GLISSE Conditions générales Les garanties ci-dessous sont acquises à tout titulaire d un ASSUR GLISSE, en cas d accident survenant pendant la durée de validité de son forfait remontées mécaniques. Les garanties

Plus en détail

GUIDE 2015 DES SERVICES SANTÉ

GUIDE 2015 DES SERVICES SANTÉ Spécial Salariés GUIDE 2015 DES SERVICES SANTÉ DOCUMENT À CONSERVER ASSURANCE SANTÉ COLLECTIVE DE LA BANQUE POSTALE VOTRE CARTE DE TIERS PAYANT : COMMENT L UTILISER? Présentez-la avec votre Carte Vitale

Plus en détail

Bien utiliser la carte bancaire

Bien utiliser la carte bancaire Bien utiliser la carte bancaire Sécurisée et pratique, la carte permet de retirer de l argent et de payer ses achats. C est le moyen de paiement le plus utilisé en France. Voici quelques conseils d utilisation.

Plus en détail

Module 1 Accompagnement d une personne dans les actes de la vie quotidienne ACCUEIL ET HEBERGEMENT DE LA PERSONNE AGEE

Module 1 Accompagnement d une personne dans les actes de la vie quotidienne ACCUEIL ET HEBERGEMENT DE LA PERSONNE AGEE 1 Hospices Civils de Beaune Module 1 Accompagnement d une personne dans les actes de la vie quotidienne Institut de formation d aides-soignants Promotion 2015-2016 Date : 3/9/15 Durée : 1h30 ACCUEIL ET

Plus en détail

Conditions Générales de Vente «Escap'18-30» pour l été 2015

Conditions Générales de Vente «Escap'18-30» pour l été 2015 Conditions Générales de Vente «Escap'18-30» pour l été 2015 Conditions d accès à l offre «Escap 18-30» pour l été 2013 : Offre promotionnelle exclusivement au bénéfice des militaires ou civils de la défense,

Plus en détail

Le cadre juridique de l activité d agent immobilier

Le cadre juridique de l activité d agent immobilier FICHE DE SYNTHÈSE Module 1 Le cadre juridique de l activité d agent immobilier - MODULE SEMAINE 1 - SOMMAIRE : I) Champ d application de la Loi HOGUET... 2 II) Une profession encadrée : les conditions

Plus en détail

Cette brochure a été créée pour apporter aux Aînés d Etampes

Cette brochure a été créée pour apporter aux Aînés d Etampes 1 2 Préface Cette brochure a été créée pour apporter aux Aînés d Etampes des conseils pratiques visant à assurer leur sécurité dans leur vie de tous les jours. En effet, les seniors représentent souvent

Plus en détail

Famille. Type de documents. Jugements attribuant une pension alimentaire. 5 ans Justificatifs de paiement des pensions alimentaires

Famille. Type de documents. Jugements attribuant une pension alimentaire. 5 ans Justificatifs de paiement des pensions alimentaires MIEEUUXX GGEERREERR VV OOSS AARRCC HHI IVV EESS PAARRTTI ICCUULLI IEERRSS Famille... 1 Scolarité... 2 Travail... 2 Logement... 3 Impôts et taxes... 4 Santé... 4 Assurance... 5 Voiture... 5 Banque... 6

Plus en détail

Contrat Responsable de Complémentaire Santé

Contrat Responsable de Complémentaire Santé Contrat Responsable de Complémentaire Santé Commentaires accompagnant le diaporama On parle d un nouveau contrat responsable, car depuis quelques années maintenant nous connaissons les contrats responsables.

Plus en détail

Bulletin d adhésion : Institut, Spa, Auto-Entrepreneur Pour bénéficier des Services de l UDEF

Bulletin d adhésion : Institut, Spa, Auto-Entrepreneur Pour bénéficier des Services de l UDEF Bulletin d adhésion : Institut, Spa, Auto-Entrepreneur Pour bénéficier des Services de l UDEF Raison Sociale :..... Nom :. Prénom :.. Date de Naissance : / / Adresse : Code Postal :..... Ville :. Tel :..

Plus en détail

Offre MMJ - Ouverture

Offre MMJ - Ouverture M U T U E L L E D U M I N I S T E R E D E L A J U S T I C E Bulletin d adhésion Offre MMJ - Ouverture MES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS Merci de renseigner les informations demandées EN LETTRES CAPITALES N

Plus en détail

Synthèse des questions-réponses

Synthèse des questions-réponses Synthèse des questions-réponses La feuille de soins, même non remplie par le PS (professionnel de santé) doit être jointe à la PM (prescription médicale) et aux factures. Signaler à la section, à l unité

Plus en détail

guide du copropriétaire

guide du copropriétaire guide du copropriétaire 2 sommaire 6 Comment fonctionne la copropriété? 3 Edito 11 Vous êtes copropriétaires, vous devez... 14 Lexique 4 Qu est-ce que la copropriété? 12 Foire aux questions 10 La vie de

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Arrêté du 14 mai 2007 fixant les modèles types d offres préalables de crédit et de bordereau détachable

Plus en détail

Conseil. Code. Situation de famille Célibataire Marié(e) Concubin(e) Partenaire lié par un Pacte Civil de Solidarité Veuf(ve) Divorcé(e)

Conseil. Code. Situation de famille Célibataire Marié(e) Concubin(e) Partenaire lié par un Pacte Civil de Solidarité Veuf(ve) Divorcé(e) Bulletin d adhésion Atoll Prévoyance Professions libérales (TNS) Generali Vie, Société Anonyme au capital de 299 197 104 euros Entreprise régie par le Code des assurances - 602 062 481 RCS Paris Siège

Plus en détail

débat carité : Constats»

débat carité : Constats» MUTUALITE FRANCAISE CÔTE-D OR YONNE Dr Nathalie Arnould Conférence débat «Santé Précarit carité : Constats» Samedi 18 octobre 2008 La Mutualité Française aise? Elle fédère la quasi-totalité des mutuelles

Plus en détail

Relax! par mois. Offrez-vous la certitude d être bien défendu. Protection Juridique Privée. Nos 7 engagements au service de votre PROTECTION JURIDIQUE

Relax! par mois. Offrez-vous la certitude d être bien défendu. Protection Juridique Privée. Nos 7 engagements au service de votre PROTECTION JURIDIQUE Protection Juridique Privée Nos 7 engagements au service de votre PROTECTION JURIDIQUE Vous apporter la force d un groupe au service de vos droits. Vous offrir des garanties étendues pour répondre à vos

Plus en détail

DECLARATION D ACCIDENT

DECLARATION D ACCIDENT CONTRAT D ASSURANCE AIG N 4.091.165 FEDERATION FRANCAISE DE BASKET BALL DECLARATION D ACCIDENT En cas d accident, cette déclaration accompagnée des documents détaillés ci-après est à envoyer à : AIG EUROPE

Plus en détail

LOCATION NON MEUBLÉE LE GUIDE DES LOCATAIRES AVANT DE LOUER, POSEZ-VOUS LES BONNES QUESTIONS!

LOCATION NON MEUBLÉE LE GUIDE DES LOCATAIRES AVANT DE LOUER, POSEZ-VOUS LES BONNES QUESTIONS! LOCATION NON MEUBLÉE LE GUIDE DES LOCATAIRES AVANT DE LOUER, POSEZ-VOUS LES BONNES QUESTIONS! Attention : ce guide a été rédigé exclusivement à l attention des locataires qui louent un logement vide à

Plus en détail

CONSEILS ET RECOMMANDATIONS

CONSEILS ET RECOMMANDATIONS CONSEILS ET RECOMMANDATIONS POUR LA PRÉVENTION ET LA SÉCURITÉ DES SENIORS VILLE DE L ISLE-ADAM Page 1 Conseils pratiques de prudence Prudence contre les cambriolages Protégez vos fenêtres et vos ouvertures

Plus en détail

on assurance anté globale

on assurance anté globale on assurance anté globale Demande d adhésion dématérialisée L assurance n est plus ce qu elle était. J ADHÈRE A. Remplissez vos renseignements personnels (nom, prénom, adresse,...) 1, B. Choisissez les

Plus en détail

ANNEXE III PREVENTION BUCCO - DENTAIRE

ANNEXE III PREVENTION BUCCO - DENTAIRE ANNEXE III PREVENTION BUCCO - DENTAIRE Au protocole d accord MFP CNSD concernant l amélioration de l accès aux soins dentaires signé le 16 décembre 2004 entre : d'une part, La Mutualité Fonction Publique,

Plus en détail

développe les solidarités www.gard.fr RSA mode d emploi

développe les solidarités www.gard.fr RSA mode d emploi développe les solidarités www.gard.fr RSA mode d emploi 2 Vous ne disposez d aucun revenu, ou bien vous avez une activité professionnelle mais de faibles revenus, faites le test RSA sur www.caf.fr ou www.msalanguedoc.fr

Plus en détail

Télé alarme. Dossier d inscription

Télé alarme. Dossier d inscription Photo : Christophe Colrat Télé alarme 2014 2014 Dispositif de téléassistance pour les personnes ayant besoin d être confortées et rassurées dans leur vie quotidienne Dossier d inscription Madame, Monsieur,

Plus en détail