Travaux et dépannage : faire face aux abus

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Travaux et dépannage : faire face aux abus"

Transcription

1

2 enquête Réalisée par stéphanie Muller Travaux et dépannage : faire face aux abus Réaliser des travaux à domicile représente un budget conséquent pour les particuliers, mais le secteur est loin d être épargné par les arnaques. Tarifs de prestations allant du simple au double selon l artisan, retards, malfaçons, erreurs de diagnostic... les problèmes sont nombreux. Comment éviter les pièges? Absence d ordre de réparation ou de devis, démarchage à domicile agressif, prestations de main-d œuvre injustifiées... les plaintes concernant le secteur du dépannage à domicile sont passées de en 2010 à en 2013, a souligné la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), en début d année. Si en matière de dépannage, les prestations abusives onéreuses représentent effectivement les principaux griefs, les conséquences financières peuvent être encore plus dramatiques du côté des travaux, en cas de liquidation judiciaire, de malfaçon ou d entrepreneur qui s évapore dans la nature. Pourtant, la loi encadrant ces activités est claire et stricte, malgré des délais de mise en œuvre parfois longs. Alors comment se protéger? À quels détails reconnaître les entreprises sérieuses? Voici nos conseils. Stop Arnaques - juin

3 enquête 1/ Des règles à faire respecter! Qu il s agisse de prestations d entretien, de dépannage ou de réparation, des règles s imposent aux professionnels réalisant des travaux à domicile. Ceux-ci sont notamment tenus à des obligations d information. L arrêté du 2 mars 1990 relatif à la publicité des prix des prestations de dépannage, de réparation et d entretien dans le secteur du bâtiment a pour objectif de protéger le consommateur contre certains abus des professionnels indélicats. Il concerne les travaux de bâtiment (maçonnerie, isolation, menuiserie, serrurerie, couverture, plomberie, installation sanitaire, plâtrerie, peinture, installation électrique...) et le dépannage des équipements de la maison (électriques, électroniques et électroménagers, de télévision...). Prix des prestations Il doit être communiqué préalablement à la réalisation de tous travaux, dans un document contenant les informations suivantes : les taux horaires de main-d œuvre TTC, les modalités de décompte du temps passé, les prix TTC des différentes prestations forfaitaires proposées, les frais de déplacement, le caractère payant ou gratuit du devis, et, le cas échéant, le coût d établissement du devis. Ordre de réparation Lorsque le montant estimé de l intervention, toutes prestations et toutes taxes comprises, est supérieur à 150, le professionnel établit un ordre de réparation constatant l état initial des lieux ou de l appareil et les réparations à réaliser. Le devis La rédaction d un devis détaillé (avec taux horaire de main-d œuvre, estimation du temps d intervention, frais de déplacement et prix des pièces fournies) est obligatoire dès lors que le montant estimé de l intervention est supérieur à 150 TTC. Le devis comporte la date de rédaction, le nom et l adresse de l entreprise, le nom du client et le lieu d exécution de l opération, le décompte détaillé, en quantité et en prix, de chaque prestation et produit nécessaire à l opération prévue (dénomination, prix unitaire et désignation de l unité à laquelle il s applique notamment le taux horaire de main-d œuvre, le mètre linéaire ou le mètre carré et la quantité prévue), les frais de déplacement, le cas échéant, la somme globale hors taxes et TTC, en précisant le taux de TVA, la durée de validité de l offre, l indication du caractère payant ou gratuit du devis. Ce dernier doit être établi en double exemplaire, être accepté par le consommateur avant le début des travaux, et comporter l indication manuscrite, datée et signée : «Devis reçu avant l exécution des travaux». Le prestataire conserve le double pendant 2 ans. Si le devis prévoit une clause de révision de prix pour tenir compte d une modification du coût des pièces, le consommateur doit régler les travaux sur la base du tarif modifié. Le devis constitue un engagement de prix. Exigez-le : il permet d éviter toute mauvaise surprise quant à la facture finale. Vous pouvez en faire la demande dans tous les cas même si le montant de la prestation est inférieur à 150. Lorsqu il est signé, il vaut ordre de réparation. À savoir : l obligation de devis préalable est suspendue en cas d intervention d urgence absolue (pour faire cesser un danger pour la sécurité des personnes ou l intégrité des locaux). Remise de note ou facture Elle est obligatoire pour toutes les prestations d un montant supérieur à 25 TTC, et doit comprendre les coordonnées du prestataire, la date de rédaction de la note, les date et lieu d exécution de la prestation, le décompte détaillé, en quantité et en prix, de chaque prestation et produit fourni ou vendu, la somme totale à payer hors taxes et toutes taxes comprises, le nom du client, sauf opposition de celui-ci. Le décompte détaillé est facultatif si la prestation a donné lieu à l établissement d un devis. Publicité : ce qui a changé La loi n du 17 mars 2014 relative à la consommation (loi Hamon) encadre désormais plus strictement les publicités émanant des dépanneurs-réparateurs qui interviennent à domicile. À la suite d abus, elle prévoit une disposition, insérée aux articles L et suivants du Code de la propriété intellectuelle, réglementant les publicités des professionnels du dépannage ou de la réparation qui utilisent ou se prévalent des références d un service public. Méfiez-vous des prospectus et autres courriers trompeurs! 18 Stop Arnaques - juin 2014

4 Philippe Courtoy, président de La Maison Des Travaux, société de courtage en travaux pour l habitat «Le devis est le reflet de l entreprise» Pourquoi faire appel à un courtier en travaux? Le courtier en travaux conseille le particulier dans son projet, et l oriente vers les bonnes entreprises au juste prix. Le courtier étant un professionnel de l intermédiation, il possède un réseau d artisans qu il a validés, sélectionnés et testés. Cela lui permet d orienter le client vers le ou les entrepreneurs correspondant parfaitement au projet du client, à ses contraintes techniques, financières, et à ses délais. Autre atout, il connaît les prix, peut estimer l ensemble du budget des travaux et dans ce secteur où les tarifs sont très variables, c est une expertise utile. Quels sont les critères importants pour bien choisir son artisan? Il faut s assurer que le professionnel ait les compétences requises pour le travail à effectuer, et de bonnes références. Demandez-lui de vous indiquer 2, 3 ou 4 de ses réalisations près de chez vous et rendez-vous sur place afin de demander si le travail a été satisfaisant. Il faut ensuite s assurer de la pérennité de l entreprise, de sa solidité financière, et que l entrepreneur possède les assurances importantes, telles que la décennale ou la biennale suivant les travaux à effectuer. Il faut contrôler qu elles soient bien à jour. Enfin, il faut valider sa disponibilité par rapport à la tâche et à la durée des travaux. Lorsque l entreprise n est pas dans les délais, cela pose des problèmes. Bien sûr, il est nécessaire de démarcher plusieurs artisans, car le professionnel doit comprendre le besoin du client, être à l écoute... être force de proposition sur les matériaux, la faisabilité technique. À quoi faut-il faire attention sur le devis? Il faut que le devis soit détaillé. Refaites les calculs, car très souvent il y a des erreurs (prix au mètre carré, par exemple). Ensuite, il faut être vigilant sur la qualité des produits utilisés, la marque... Tout cela avant de signer. Le devis est le reflet de l entreprise. Si l entreprise est vague et peu précise, le travail sera équivalent. Il peut y avoir des sommes qui s ajoutent en cours de chantier. Soyez vigilant, et demandez un devis complémentaire lorsqu il y a des travaux complémentaires. Stop Arnaques - juin

5 enquête 2/ Résoudre les litiges La loi vous protège contre les entreprises malhonnêtes. Il faut savoir l invoquer, en tapant du poing sur la table si nécessaire. S adresser à un artisan de confiance Contactez plusieurs artisans pour faire le bon choix. Faites jouer la concurrence, et comparez les devis détaillés de chacun. Cette précaution évite de faire appel dans l urgence à la 1 ère entreprise référencée dans l annuaire ou, pire, indiquée sur une carte publicitaire trouvée dans la boîte aux lettres (les prospectus «Numéros utiles» sont sources d arnaques, surtout à Paris). Cette réflexion vous donne également l assurance de ne pas avoir affaire à une entreprise multipliant les conflits avec d autres clients ou, encore pire, en situation de faillite. Un conseil : constituez-vous une liste d artisans fiables avant qu un problème ne survienne. Privilégiez des entreprises connues de vos amis : le bouche-àoreille est très efficace. Enfin, référezvous aux signes de qualité (Qualibat, Qualifelec...) décernés par les organisations professionnelles. À savoir : si le professionnel profite d une situation d urgence et abuse de la vulnérabilité du client (grand âge, ignorance...), il y a abus de faiblesse, délit réprimé lourdement par la loi Assurance obligatoire (amende délictuelle de , assortie éventuellement d une peine d emprisonnement). Équipement irréparable? Besoin de réparer un appareil électroménager ou un téléviseur? Méfiez-vous des services après-vente pas toujours fiables. Soumis à des cadences de 13 à 15 interventions à domicile quotidiennes, certains réparateurs de grandes chaînes spécialisées font des erreurs de diagnostic. Le coup classique : un équipement est déclaré irréparable parfois, sans même prendre la peine de démonter l appareil ou nécessitant des frais de réparation dissuasifs. Le technicien en électroménager recommande alors d investir dans un équipement neuf. De par leur professionnalisme, les réparateurs indépendants sont souvent de meilleur conseil. À noter : l indisponibilité de certaines pièces détachées pose des problèmes récurrents aux réparateurs. La loi relative à la consommation du 17 mars 2014 impose aux fabricants d indiquer désormais une date limite de disponibilité des pièces de rechange. Cette date apposée contractuellement Pour le gros-œuvre, l entrepreneur doit avoir souscrit une assurance de garantie décennale. Celle-ci couvre pendant 10 ans, après la fin des travaux, les dommages consécutifs à des malfaçons qui compromettent la solidité de l ouvrage. Vérifiez toujours que votre artisan en a une, en lui demandant son attestation. Elle s accompagne d une garantie (biennale) de bon fonctionnement des éléments d équipement dissociables, 2 ans après la réception des travaux. sur les produits engage les fabricants et permet aux consommateurs de juger de la pérennité de leurs achats. La chasse aux abus En 2013, la DGCCRF a mené une grande enquête dans 342 établissements de dépannage à domicile. Celle-ci a débouché sur 111 avertissements, 25 injonctions et 44 procès-verbaux. Le gros des infractions constatées? «L absence de publicité des prix, d ordre de réparation ou de devis, de délivrance de note ou de facture ainsi que les conditions de démarchage à domicile, voire d abus de faiblesse», a relevé l autorité. L examen des devis et des notes a également mis en évidence «une pratique consistant à augmenter indûment le montant de la facture en mentionnant des prestations de main-d œuvre injustifiées», ont souligné les agents des fraudes, invitant les consommateurs à «signaler systématiquement les abus ou dérives dont ils seraient victimes auprès de la Direction départementale chargée de la protection des populations (DDPP) de leur résidence». Quels recours? Les principaux litiges liés aux travaux concernent des cas de retards de livraison et de facturations abusives. Premier réflexe face à un artisan malhonnête : adressez-lui une lettre recommandée avec accusé de réception, lui rappelant ses devoirs et engagements. Il n a bien souvent aucun intérêt à être poursuivi en justice, c est un danger pour sa réputation et ses finances. L aide d associations de défense des consommateurs (UFC Que Choisir, CLCV...) est aussi très utile. Celles-ci peuvent servir d intermédiaires avec l entrepreneur, mais aussi vous permettre de collecter des preuves utiles à une éventuelle action en justice (tribunal de proximité ou d instance pour les litiges inférieurs à e). À retenir : l action en justice est plus efficace lorsque les victimes d arnaques se regroupent contre l entreprise en cause. 20 Stop Arnaques - juin 2014

6 Francis Delafoy, ingénieur en électronique, formateur consultant, créateur du réseau LAE (les Artisans de l électronique) «Hors garantie, effectuer une réparation devient un parcours du combattant» Dans quel but avoir créé le réseau LAE puis SOS Tactil? Le réseau LAE a été créé en vue de sauver les réparateurs de proximité qui disparaissent jour après jour de la France. SOS Tactil est un blog (www.sauvezlae.fr) que j ai créé, communiquant des informations sur la formation mais aussi des astuces techniques qui seront relayées prochainement par la plate-forme Repar-tout.com avec qui nous venons de sceller un partenariat. Quel regard portez-vous sur votre secteur? Le secteur de la réparation est complètement sinistré, voire délaissé, par les constructeurs qui le sous-traitent. Dans cette période de crise mondiale et de discours sur la réduction des déchets électroniques, ne serait-il pas envisageable de créer «une école de réparateurs»? Le cycle de vie des produits se réduit au fil du temps pour une société qui se doit de consommer de plus en plus de produits high-tech. Électronique, électroménager : aujourd hui, est-il possible de tout réparer? Les SAV des grandes marques sont organisés de telle manière qu ils ne répondent aux besoins des consommateurs que sur les produits soumis à garantie du magasin ou du constructeur. Arrivée à échéance de celle-ci, effectuer une réparation sur le produit devient un parcours du combattant pour le consommateur (absence de pièces détachées, aucune documentation technique distribuée pour les professionnels...). Comment réagir lorsqu un technicien déclare un appareil irréparable? Je me suis intéressé de très près à l électronique électroménager, afin de pouvoir distribuer prochainement de nouveaux modules de formation en vue de réparer au composant. L évolution technique permettant de réduire la consommation d eau et d énergie est galopante, mais il n existe malheureusement aucune passerelle pour réparer au composant aujourd hui. Il est possible de tout réparer jusqu à une certaine limite puisque des programmes enfouis au sein des machines demandent d effectuer en amont du reverse engineering et de ressourcer les composants. L absence de qualification, de formation, d information technique, de rentabilité font que le client peut se retrouver avec un devis prohibitif et dissuasif sur la réparation. Stop Arnaques - juin

Faire réaliser des travaux chez soi. Ce qu il faut savoir pour préparer, suivre et faire aboutir des travaux dans votre logement

Faire réaliser des travaux chez soi. Ce qu il faut savoir pour préparer, suivre et faire aboutir des travaux dans votre logement Faire réaliser des travaux chez soi Ce qu il faut savoir pour préparer, suivre et faire aboutir des travaux dans votre logement Édition : mars 2015 Des informations juridiques à connaître quand on se lance

Plus en détail

LES PETITS TRAVAUX DANS LE BÂTIMENT

LES PETITS TRAVAUX DANS LE BÂTIMENT INC document FICHE PRATIQUE J.111 Actualisation le 05/11/06 LES PETITS TRAVAUX DANS LE BÂTIMENT Refaire l électricité de son appartement, ajouter une cloison dans une pièce, isoler son grenier, installer

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE GUIDE PRATIQUE. Guide Travaux Le guide pour réussir ses travaux

GUIDE PRATIQUE GUIDE PRATIQUE. Guide Travaux Le guide pour réussir ses travaux GUIDE PRATIQUE GUIDE PRATIQUE Guide Travaux Le guide pour réussir ses travaux SOMMAIRE 1. Obtenir des devis pour les travaux souhaités 1.1 Le devis travaux : définition et contenu du devis 1.2 Les différents

Plus en détail

FICHE RECAPITULATIVE COMPAREE Démarchage à domicile d un artisan allemand. Quelle est la différence entre un contrat et un devis?

FICHE RECAPITULATIVE COMPAREE Démarchage à domicile d un artisan allemand. Quelle est la différence entre un contrat et un devis? FICHE RECAPITULATIVE COMPAREE Démarchage à domicile d un artisan allemand Avec le retour des beaux jours, nombreux sont les consommateurs qui souhaitent faire effectuer des travaux de toiture, peinture

Plus en détail

Gérer un litige lié à des travaux dans un logement

Gérer un litige lié à des travaux dans un logement L habitat COMPRENDRE Gérer un litige lié à des travaux dans un logement Les bons réflexes à adopter en cas de différend avec un professionnel Édition : avril 2015 Des informations juridiques à connaître

Plus en détail

Le secteur du dépannage à domicile : évolution comparée des plaintes de consommateurs et des prix à la consommation

Le secteur du dépannage à domicile : évolution comparée des plaintes de consommateurs et des prix à la consommation N 7 Novembre 2012 Service du soutien au réseau Sous-direction de la communication, programmation et veille économique Bureau de la veille économique et des prix Le secteur du dépannage à domicile : évolution

Plus en détail

Sécurisez la rédaction r de vos contrats

Sécurisez la rédaction r de vos contrats Sécurisez la rédaction r de vos contrats Olivier COLNAT Michael DECORNY AUDIT CONSEIL DÉFENSE 1 INTRODUCTION De nombreux outils sont à la disposition des entreprises pour régir leurs relations avec les

Plus en détail

LA VENTE ET SES CONDITIONS

LA VENTE ET SES CONDITIONS LA VENTE ET SES CONDITIONS I - LES PRINCIPES GENERAUX Le refus de vente au consommateur (article L. 122-1 du Code de la consommation) A- Le principe Lorsqu un consommateur demande des produits ou des services

Plus en détail

L assurance dommages-ouvrage

L assurance dommages-ouvrage Vous construisez un bâtiment neuf ou réalisez certains travaux sur un bâtiment existant? Afin de faciliter les indemnisations des maîtres d ouvrage lors de la survenance de sinistres, le législateur (loi

Plus en détail

COMPARATEUR DÉCENNALE

COMPARATEUR DÉCENNALE COMPARATEUR DÉCENNALE Bien Choisir Votre Assurance Décennale http://www.comparateurdecennale.com 1 À PROPOS DE COMPARATEUR DECENNALE Le Comparateur décennale offre un service GRATUIT de comparaison d'assurances

Plus en détail

Guide anti- arnaques dans le dépannage à

Guide anti- arnaques dans le dépannage à Guide anti- arnaques dans le dépannage à domicile et les travaux par TRUSTER Ce document est établi à l intention exclusive de ses destinataires. Toute reproduction, diffusion ou toute publication totale

Plus en détail

Bien gérer et comprendre la nécessité de s assurer : tout savoir sur la responsabilité civile professionnelle

Bien gérer et comprendre la nécessité de s assurer : tout savoir sur la responsabilité civile professionnelle Bien gérer et comprendre la nécessité de s assurer : tout savoir sur la responsabilité civile professionnelle Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque SDE 2012, Paris Evolution du milieu

Plus en détail

sommaire 09 13 19 25 29

sommaire 09 13 19 25 29 ÉDITION 2012 sommaire 09 13 19 25 29 Introduction La loi n 31-08 édictant des mesures de protection du consommateur a Aux termes de la loi, les droits garantis aux consommateurs sont : été publiée au bulletin

Plus en détail

L ENTREPRISE GÉNÉRALE DANS LE BÂTIMENT : UN CHEF D ORCHESTRE AUX MULTIPLES FACETTES

L ENTREPRISE GÉNÉRALE DANS LE BÂTIMENT : UN CHEF D ORCHESTRE AUX MULTIPLES FACETTES L Entreprise générale dans le bâtiment : un chef d orchestre aux multiples facettes L Entreprise générale n a pas de définition légale ou réglementaire ; elle est seulement identifiée dans un certain nombre

Plus en détail

Conditions d entreprise

Conditions d entreprise 1. Contenu du contrat 1.1. Tout entrepreneur qui exécute des travaux pour le compte de (nommé ci-après BASF) accepte l application de ces conditions générales à l exclusion de ses propres conditions standards.

Plus en détail

Construisez votre projet. en toute sécurité!

Construisez votre projet. en toute sécurité! Construisez votre projet en toute sécurité! Votre choix pour construire Pour faire construire votre maison, saviez-vous qu il existe plusieurs formules? Vous avez le choix et pouvez faire appel : Directement

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE Article 1. Préambule : DSI SYSTEM est un auto entrepreneur représenté en la personne de Mr GUERMAH inscrit au répertoire des entreprises sous le numéro de SIREN 500 771 696.

Plus en détail

Conditions Générales de vente de

Conditions Générales de vente de Conditions Générales de vente de 1 Article 1 - Définitions : Le CLIENT (VOUS) est la personne physique ou morale qui a passé commande d'une PRESTATION de services à, et de ce fait, à été informé des présentes

Plus en détail

CONTRAT DE SOUS-TRAITANCE Maison Individuelle CONDITIONS PARTICULIèRES de SOUS-TRAITANCE édition 2014

CONTRAT DE SOUS-TRAITANCE Maison Individuelle CONDITIONS PARTICULIèRES de SOUS-TRAITANCE édition 2014 CONTRAT DE SOUS-TRAITANCE Maison Individuelle CONDITIONS PARTICULIèRES de SOUS-TRAITANCE édition 2014 Sur la base desconditions générales du contrat de sous-traitance Maison Idividuelle L entreprise (raison

Plus en détail

Cahier des Clauses Particulières Valant Acte d Engagement CCP/AE

Cahier des Clauses Particulières Valant Acte d Engagement CCP/AE Marché Publics de fournitures courantes et services Cahier des Clauses Particulières Valant Acte d Engagement () - Personne Publique : Mairie Boissy-sous-Saint-Yon Service des Marchés Publics Place du

Plus en détail

En savoir plus sur le Contrat de Construction de Maison individuelle (CCMI)

En savoir plus sur le Contrat de Construction de Maison individuelle (CCMI) En savoir plus sur le Contrat de Construction de Maison individuelle (CCMI) Le cadre réglementaire du CCMI Le contrat de construction de maison individuelle (CCMI) est réglementé par la loi du 19 décembre

Plus en détail

L ASSURANCE CONSTRUCTION Comment ça marche?

L ASSURANCE CONSTRUCTION Comment ça marche? A S S U R A N C E S L ASSURANCE CONSTRUCTION Comment ça marche? 1. Le contrat Dommages ouvrage (pour les particuliers) 2. La responsabilité décennale (pour les professionnels) 3. Les différentes phases

Plus en détail

CONTRAT TYPE DE CONSTRUCTION D UNE MAISON INDIVIDUELLE

CONTRAT TYPE DE CONSTRUCTION D UNE MAISON INDIVIDUELLE GROUPE GHO & PARTENAIRES DES BATISSEURS DE MAISONS CLE EN MAIN AU TOGO 6, rue de l'armoise - 95.490 VAUREAL - FRANCE Tel. : 06.08.93.11.87 / 01.34.32.76.52 / 09.61.34.032.37 Fax: 01.34.32.76.60 E-Mail

Plus en détail

CONTRAT D ADHESION AU SERVICE MANDATAIRE

CONTRAT D ADHESION AU SERVICE MANDATAIRE Association agréée pour la fourniture de services aux personnes : SAP/N 377891759 N de Siret: 37789175900054 CONTRAT D ADHESION AU SERVICE MANDATAIRE Mme/Mr ------------------------------------------,-----------------------------------------------------

Plus en détail

Tableau récapitulatif des textes portant sur le devis août 2015

Tableau récapitulatif des textes portant sur le devis août 2015 I - liés à une activité commerciale II - liés aux professions de santé I - liés à une activité commerciale Déménagement Arrêté du 27 avril 2010 Déménagement organisé ou spécial ment Mentions s - référence

Plus en détail

DOCUMENTS COMMERCIAUX

DOCUMENTS COMMERCIAUX DOCUMENTS COMMERCIAUX Sur les factures, notes de commande, tarifs et documents publicitaires ainsi que sur toute correspondance (y compris les courriels) et tout récépissé concernant l'activité de l'entreprise

Plus en détail

LES ÉNERGIES RENOUVELABLES

LES ÉNERGIES RENOUVELABLES LES ÉNERGIES RENOUVELABLES Assemblée Générale de L UFC Que Choisir Le 10 avril 2010 Les énergies nouvelles ont tout pour plaire : - écologie - économie d énergie - performance - qualité de vie et investissement

Plus en détail

Contrat de création d un site web

Contrat de création d un site web http://www.droitbelge.net infos@droitbelge.net Contrat de création d un site web Auteur: Me Frédéric Dechamps, avocat AVERTISSEMENT Ce document est une version d évaluation du contrat. Il a pour seul objectif

Plus en détail

Applicable sur le site www.clicinformatique62.fr, à compter du 1 Février 2015

Applicable sur le site www.clicinformatique62.fr, à compter du 1 Février 2015 CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D'UTILISATION Applicable sur le site www.clicinformatique62.fr, à compter du 1 Février 2015 PRÉAMBULE : Le site est la propriété de THERIEZ Clément en sa totalité, ainsi

Plus en détail

«OUTIL DE GESTION DE LA RELATION CLIENT - CRM» CONVENTION DE PRESTATIONS

«OUTIL DE GESTION DE LA RELATION CLIENT - CRM» CONVENTION DE PRESTATIONS «OUTIL DE GESTION DE LA RELATION CLIENT - CRM» CONVENTION DE PRESTATIONS 18/06/2015 CONTRACTANTS Entre d une part, RESSOURCES, Association régie par la Loi du 1 er juillet 1901 modifiée et ses textes d

Plus en détail

- Bail d habitation : cumuler une caution et une garantie locative. Loi n 2009-1437 du 24 novembre 2009, JO du 25

- Bail d habitation : cumuler une caution et une garantie locative. Loi n 2009-1437 du 24 novembre 2009, JO du 25 - Bail d habitation : cumuler une caution et une garantie locative Loi n 2009-1437 du 24 novembre 2009, JO du 25 Depuis mars 2009, un bailleur qui a souscrit une assurance garantissant les obligations

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE D ASSISES EN BOIS SUR LES BANCS EN BETON DE LA PLACE DE L EUROPE A ALFORTVILLE

MISE EN ŒUVRE D ASSISES EN BOIS SUR LES BANCS EN BETON DE LA PLACE DE L EUROPE A ALFORTVILLE MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX COMMUNAUTE D AGGLOMERATION PLAINE CENTRALE DU VAL-DE-MARNE - Service Commande publique EUROPARC 14, rue Le Corbusier 94046 CRETEIL cedex Tél: 01 41 94 30 00 MISE EN ŒUVRE D ASSISES

Plus en détail

Document de vente en automobile

Document de vente en automobile Document de vente en automobile Introduction Le guide de la réparation automobile signé avec le ministère de la consommation le 21/01/1993 a défini plusieurs points qui sont des devoirs du réparateur.

Plus en détail

Conditions Générales de Vente et d'utilisation

Conditions Générales de Vente et d'utilisation Conditions Générales de Vente et d'utilisation ARTICLE 1 OBJET : Les présentes conditions générales de vente ont pour objet de déterminer les conditions dans lesquelles Varcap Informatique fournit des

Plus en détail

Multirisque Construction

Multirisque Construction Multirisque Construction Pour vous protéger en toutes circonstances, faites confiance à Aréas Diriger, c est vous investir au quotidien, faire des choix, prendre des décisions importantes. Mais c est aussi

Plus en détail

1 http://www.cercle-montesquieu.fr/docs/2015151758_article-loi-hamon-version-finale-janvier-2015.pdf pour

1 http://www.cercle-montesquieu.fr/docs/2015151758_article-loi-hamon-version-finale-janvier-2015.pdf pour 1 Chronique De nouvelles applications pour smartphone sont accusées d enfreindre les lois de la concurrence en profitant d un vide juridique. Pourtant, des textes existent et pourraient résoudre les litiges.

Plus en détail

LE LIVRE BLANC DU RÉSEAU ANTI-ARNAQUES

LE LIVRE BLANC DU RÉSEAU ANTI-ARNAQUES LE LIVRE BLANC DU RÉSEAU ANTI-ARNAQUES 10 propositions pour améliorer la protection du consommateur en matière d offres promotionnelles et d arnaques de la consommation 15 novembre 2004 CONTEXTE L UFC-QUE

Plus en détail

VILLE DE VALREAS HOTEL DE VILLE 8 PLACE ARISTIDE BRIAND 84600 VALREAS MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES

VILLE DE VALREAS HOTEL DE VILLE 8 PLACE ARISTIDE BRIAND 84600 VALREAS MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES VILLE DE VALREAS HOTEL DE VILLE 8 PLACE ARISTIDE BRIAND 84600 VALREAS MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES ETUDE DE FAISABILITE POUR LA CREATION D UNE MAISON DES VIGNERONS ET DU TERROIR CAHIER DES CLAUSES

Plus en détail

Une extension de garantie pour tous mes appareils électroménagers *? Au meilleur prix, je dis oui!

Une extension de garantie pour tous mes appareils électroménagers *? Au meilleur prix, je dis oui! Habitation Une extension de garantie pour tous mes appareils électroménagers *? Au meilleur prix, je dis oui! * selon clauses et conditions du contrat Pack Dépannage électroménager, image et son Pour 4

Plus en détail

LE CONTRAT DE CONSTRUCTION DE MAISON INDIVIDUELLE

LE CONTRAT DE CONSTRUCTION DE MAISON INDIVIDUELLE GUIDE PRATIQUE creditfoncier.fr LE CONTRAT DE CONSTRUCTION DE MAISON INDIVIDUELLE avec fourniture de plans Le Crédit Foncier vous présente le contrat de construction de maison individuelle Un contrat de

Plus en détail

Conditions générales de prestations de services

Conditions générales de prestations de services Conditions générales de prestations de services Article 1 Objet Les présentes conditions générales (ci-après les «Conditions Générales») ont pour objet de préciser les modalités d intervention de GEVERS

Plus en détail

Faire appel à des artisans allemands

Faire appel à des artisans allemands Centre Européen des Consommateurs France en coopération avec le Centre Européen des Consommateurs Allemagne Réseau européen ECC-Net Actualisé en janvier 2012 Le guide du consommateur européen Faire appel

Plus en détail

8, rue Brémontier 75017 PARIS Tél : 01 40 53 06 15 N ORIAS 08 042 578. 31, rue de la Plaine 75020 PARIS

8, rue Brémontier 75017 PARIS Tél : 01 40 53 06 15 N ORIAS 08 042 578. 31, rue de la Plaine 75020 PARIS 8, rue Brémontier 75017 PARIS Tél : 01 40 53 06 15 N ORIAS 08 042 578 31, rue de la Plaine 75020 PARIS QUESTIONNAIRE DOMMAGES OUVRAGE Pour étude tarifaire CLIENT/PROSPECT : Secteur commercial : Date de

Plus en détail

A cet effet, un exemplaire des présentes Conditions est annexé à toute Offre Commerciale émise par A.M.O.I.

A cet effet, un exemplaire des présentes Conditions est annexé à toute Offre Commerciale émise par A.M.O.I. Article 1 : Définitions A.M.O.I. SARL (ciaprès dénommée «A.M.O.I.») est une société de prestations de services informatiques intervenant dans le domaine des réseaux informatiques et des nouvelles technologies

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE PRESTATIONS DE SERVICES

CONDITIONS GENERALES DE PRESTATIONS DE SERVICES CONDITIONS GENERALES DE PRESTATIONS DE SERVICES APPLICABLES AU 01 SEPTEMBRE 2008 MODIFIABLES SANS PRÉAVIS ARTICLE 1 - DÉFINITIONS : On entend par «MACOLOGIS», MACOLOGIS Entreprise Individuelle 533, Bd

Plus en détail

LOI CONSOMMATION. Suppression des frais de restitution de dossier en cas de changement d autoécole

LOI CONSOMMATION. Suppression des frais de restitution de dossier en cas de changement d autoécole LOI CONSOMMATION La loi consommation du 17 mars 2014 redonne du pouvoir au consommateur. Nous vous proposons de découvrir cette série de mesures en faveur des français selon différentes thématiques : VOITURE

Plus en détail

Le Contrat de construction de maison individuelle (CCMI)

Le Contrat de construction de maison individuelle (CCMI) Le Contrat de construction de maison individuelle (CCMI) Cadre réglementaire Le CCMI entre dans le cadre des dispositions des articles L. 231-1 à L. 231-13 et R. 231-1 à R. 231-14 (art. L. 232-1 ; L. 232-2

Plus en détail

Changer plus facilement d opérateur de télécommunications. Consultation publique

Changer plus facilement d opérateur de télécommunications. Consultation publique Changer plus facilement d opérateur de télécommunications Consultation publique Le développement d un marché concurrentiel des services de communications électroniques suppose que les consommateurs puissent

Plus en détail

CONDITONS GENERALES DE LOCATION

CONDITONS GENERALES DE LOCATION CONDITONS GENERALES DE LOCATION Toute commande passée à COLOS implique de la part du locataire, et ce sans restriction aucune, l acceptation de nos conditions générales de location qui prévalent sur tout

Plus en détail

Multirisque Artisan du Bâtiment A chaque étape de votre chantier, AXA protège vos clients et votre activité

Multirisque Artisan du Bâtiment A chaque étape de votre chantier, AXA protège vos clients et votre activité Multirisque Artisan du Bâtiment A chaque étape de votre chantier, AXA protège vos clients et votre activité Avec AXA, choisissez la solution qui protège à la fois votre activité et vos clients Comme tous

Plus en détail

ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP. fonctionnement SAV. du en entreprise. générale

ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP. fonctionnement SAV. du en entreprise. générale ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP le fonctionnement SAV du en entreprise générale Sommaire Avant propos :................................................ 3 1 Avant réception : le rôle de conseil du SAV.....................

Plus en détail

GUIDE ALARME GUIDE ALARME. Votre Guide gratuit sur les alarmes domestiques par Quali-artisans.fr

GUIDE ALARME GUIDE ALARME. Votre Guide gratuit sur les alarmes domestiques par Quali-artisans.fr GUIDE ALARME GUIDE ALARME Votre Guide gratuit sur les alarmes domestiques par Quali-artisans.fr SOMMAIRE 1. Comment choisir son alarme 1.1 Alarme sans fil 1.2 Alarme filaire 1.3 Alarme téléphonique 1.4

Plus en détail

Commune de MIOS. Marché n 11/2013. RENOVATION D UN BATIMENT COMMUNAL En salle polyvalente REGLEMENT DE LA CONSULTATION

Commune de MIOS. Marché n 11/2013. RENOVATION D UN BATIMENT COMMUNAL En salle polyvalente REGLEMENT DE LA CONSULTATION Commune de MIOS Marché n 11/2013 RENOVATION D UN BATIMENT COMMUNAL En salle polyvalente REGLEMENT DE LA CONSULTATION La procédure de consultation utilisée est la suivante : Procédure adaptée en application

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente Préambule : La Société «Les Evasions de Jade» ci-après désignée sous le vocable «le Prestataire» EIRL (Entreprise Individuelle à Responsabilité limitée), dont le siège social

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières C.C.A.P. Marché de travaux RENOVATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE CASTELNAU-DE-MEDOC

Cahier des Clauses Administratives Particulières C.C.A.P. Marché de travaux RENOVATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE CASTELNAU-DE-MEDOC Cahier des Clauses Administratives Particulières C.C.A.P. PROCEDURE ADAPTEE (Articles 28 et 40 II du Code des Marchés Publics) Marché de travaux RENOVATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE CASTELNAU-DE-MEDOC Pouvoir

Plus en détail

Étape 2. Respecter les règles applicables aux relations commerciales entre professionnels et les droits du consommateur

Étape 2. Respecter les règles applicables aux relations commerciales entre professionnels et les droits du consommateur Étape 2 Respecter les règles applicables aux relations commerciales entre professionnels et les droits du consommateur n Les règles applicables aux relations entre professionnels (relations b to b) Des

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES Article 1 : Objet du marché Les stipulations du présent Cahier des Clauses Particulières concernent les prestations cidessous désignées : Achat d un véhicule de collecte

Plus en détail

Quotidom maison & cie NOUVEAU. Vivez!

Quotidom maison & cie NOUVEAU. Vivez! Quotidom maison & cie NOUVEAU Vivez! UNE ASSISTANCE VIE QUOTIDIENNE, POURQUOI? Vous jonglez tous les jours entre travail et vie personnelle Mais un grain de sable peut vite tout compliquer : votre machine

Plus en détail

MARCHE N 2014.05 MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE RELATIF AU NETTOYAGE DU GYMNASE D AMBLAINVILLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHE N 2014.05 MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE RELATIF AU NETTOYAGE DU GYMNASE D AMBLAINVILLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP CCP PIECE 2/2 MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES MARCHE N 2014.05 MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE RELATIF AU NETTOYAGE DU GYMNASE D AMBLAINVILLE Mairie d AMBLAINVILLE Place du 11 Novembre

Plus en détail

n 6 LES ASSURANCES DANS L ACTE DE CONSTRUIRE 1. L assurance dommages ouvrage du maître d ouvrage 2. L assurance décennale du constructeur

n 6 LES ASSURANCES DANS L ACTE DE CONSTRUIRE 1. L assurance dommages ouvrage du maître d ouvrage 2. L assurance décennale du constructeur FICHE THEMATIQUE n 6 LES ASSURANCES DANS L ACTE DE CONSTRUIRE 1. LES ASSURANCES OBLIGATOIRES 1. L assurance dommages ouvrage du maître d ouvrage 2. L assurance décennale du constructeur 3. Police unique

Plus en détail

t services TPE ccompagnement une solution complète et externalisée pour sécuriser la gestion quotidienne de votre entreprise

t services TPE ccompagnement une solution complète et externalisée pour sécuriser la gestion quotidienne de votre entreprise [ ASSISTANCE ET PROTECTION ] entreprises ccompagnement t services TPE une solution complète et externalisée pour sécuriser la gestion quotidienne de votre entreprise [ ASSISTANCE ET PROTECTION ] Un accompagnement

Plus en détail

VILLE DE MORSANG SUR ORGE Services Techniques. Marché de prestation de service afin d assurer le nettoyage des rideaux

VILLE DE MORSANG SUR ORGE Services Techniques. Marché de prestation de service afin d assurer le nettoyage des rideaux VILLE DE MORSANG SUR ORGE Services Techniques Marché de prestation de service afin d assurer le nettoyage des rideaux CAHIER DES CHARGES NOVEMBRE 2010 1 SOMMAIRE Article 1 : Objet du marché Article 2 :

Plus en détail

«Tempête Klaus du 24 janvier 2009 : conditions d indemnisation et de réparation des dommages» des précisions sur les conditions d indemnisation

«Tempête Klaus du 24 janvier 2009 : conditions d indemnisation et de réparation des dommages» des précisions sur les conditions d indemnisation Le Ministère de l Economie de l Industrie et de l Emploi, la Fédération Française des Sociétés d Assurances et le Groupement des Entreprises Mutuelles d Assurances, diffusent un dépliant intitulé : «Tempête

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières

Cahier des Clauses Administratives Particulières MARCHES PRIVES DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES FONDATION IMAGINE 24, Boulevard de Montparnasse 75015 PARIS MARCHE DE CONDUITE, D EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE SUR LE BATIMENT DE LA FONDATION IMAGINE

Plus en détail

www.portail-du-sav.com

www.portail-du-sav.com www.portail-du-sav.com 1 La cuisine : Véritable pièce de vie En 10 ans, la cuisine est devenue une pièce maîtresse dans la maison! Pièce à vivre à part entière, elle est désormais le nouveau salon! Pour

Plus en détail

Recommandation n 18 relative sur le contrat d assurance dommage ouvrage relatif à un immeuble en copropriété.

Recommandation n 18 relative sur le contrat d assurance dommage ouvrage relatif à un immeuble en copropriété. Recommandation n 18 relative sur le contrat d assurance dommage ouvrage relatif à un immeuble en copropriété. La commission, Considérant : que l article L. 242-1 du Code des assurances dispose que : «Toute

Plus en détail

GUIDE DE LA GÉOLOCALISATION DES SALARIÉS. Droits et obligations en matière de géolocalisation des employés par un dispositif de suivi GSM/GPS

GUIDE DE LA GÉOLOCALISATION DES SALARIÉS. Droits et obligations en matière de géolocalisation des employés par un dispositif de suivi GSM/GPS GUIDE DE LA GÉOLOCALISATION DES SALARIÉS Droits et obligations en matière de géolocalisation des employés par un dispositif de suivi GSM/GPS De plus en plus d entreprises, par exemple les sociétés de dépannage

Plus en détail

Question Qu est-ce qu est qu une preuve de protection? Devrais-je voir un document quelconque?

Question Qu est-ce qu est qu une preuve de protection? Devrais-je voir un document quelconque? Qu est-ce qu est qu une preuve de protection? Devrais-je voir un document quelconque? Votre entrepreneur devrait avoir, ou peut facilement obtenir, un document de Travail sécuritaire NB qui indique qu

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION D UN ORDINATEUR PORTABLE

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION D UN ORDINATEUR PORTABLE CONVENTION DE MISE A DISPOSITION D UN ORDINATEUR PORTABLE PRÉAMBULE Le projet éducatif départemental «Réussir, ils en sont tous capables» adopté par le Conseil départemental en 2010 se fixe parmi ses objectifs

Plus en détail

Que faire quand on embauche un entrepreneur?

Que faire quand on embauche un entrepreneur? Que faire quand on embauche un entrepreneur? De nombreux entrepreneurs expérimentés et fiables travaillent dans votre région, des professionnels hautement qualifiés, qui font des affaires selon les règles.

Plus en détail

Protocole. TRC/RC Maître d ouvrage Dommages Ouvrage/CNR. Syndic de copropriétés Administrateur de biens

Protocole. TRC/RC Maître d ouvrage Dommages Ouvrage/CNR. Syndic de copropriétés Administrateur de biens 2, avenue Jeanne 92600 ASNIERES SUR SEINE Tél. : 01.42.85.33.33 - Fax : 01.42.85.33.43 e-mail : info@rcb.fr Protocole TRC/RC Maître d ouvrage Dommages Ouvrage/CNR Syndic de copropriétés Administrateur

Plus en détail

On vous réclame une dette : ce qu il faut savoir

On vous réclame une dette : ce qu il faut savoir Dessins : Gérard Gautier - Création et réalisation : Esprit Graphique F. Fullenwarth - Impression : Hauts de Vilaine On vous réclame une dette : ce qu il faut savoir Maison de la consommation et de l environnement

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Technicien de maintenance Autres appellations du métier Technicien polyvalent, agent d entretien polyvalent, agent de maintenance Le technicien de maintenance maintient les installations techniques en

Plus en détail

ATTESTATION D'ASSURANCE RESPONSABILITE DECENNALE

ATTESTATION D'ASSURANCE RESPONSABILITE DECENNALE ATTEST02 ATTESTATION D'ASSURANCE RESPONSABILITE DECENNALE Fonctionnant selon les règles de capitalisation Contrat MULTIRISQUE PROFESSIONNELLE DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS SOPRECO ISOLATION 8 PLACE

Plus en détail

Conditions Générales de Vente Internet. www.teicee.com. 7, rue Alfred Kastler 14000 CAEN. informatiquetélécominternet

Conditions Générales de Vente Internet. www.teicee.com. 7, rue Alfred Kastler 14000 CAEN. informatiquetélécominternet informatiquetélécominternet Conditions Générales de Vente Internet www.teicee.com 7, rue Alfred Kastler 14000 CAEN Table des matières 1 Identification de l entreprise 3 2 Objet 3 3 Conditions de vente

Plus en détail

ENTREPRISES EUROPÉENNES: TROP DE FAILLITES DUES AUX RETARDS DE PAIEMENT

ENTREPRISES EUROPÉENNES: TROP DE FAILLITES DUES AUX RETARDS DE PAIEMENT ENTREPRISES EUROPÉENNES: TROP DE FAILLITES DUES AUX RETARDS DE PAIEMENT 03 Ni la Commission européenne, ni aucune personne agissant en son nom, n est responsable de l usage qui pourrait être fait des informations

Plus en détail

Dommages ouvrage, CNR, TRC. Renseignements généraux

Dommages ouvrage, CNR, TRC. Renseignements généraux Dommages ouvrage, CNR, TRC Référence de votre cabinet Code ORIAS N : Cachet de votre cabinet : Renseignements généraux Raison sociale Le proposant Nom prénom Adresse Code postal Ville Tél Fax Mail Code

Plus en détail

LOCATION ET MAINTENANCE DE PHOTOCOPIEURS AVEC FOURNITURE DE CONSOMMABLES MARCHE DE FOURNITURES & SERVICES

LOCATION ET MAINTENANCE DE PHOTOCOPIEURS AVEC FOURNITURE DE CONSOMMABLES MARCHE DE FOURNITURES & SERVICES LOCATION ET MAINTENANCE DE PHOTOCOPIEURS AVEC FOURNITURE DE CONSOMMABLES MARCHE DE FOURNITURES & SERVICES ACTE D ENGAGEMENT ET CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES Maison de la culture du Japon à Paris (MCJP)

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1. LES PARTIES 1.1. Festoyons.com Entreprise individuelle N Siret : 48170196900018 N TVA IntraCommunautaire : FR1648170196900018 Siège social : 4 rue du Buisson de May 27120

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES UNIQ INTERIEURS

CONDITIONS GENERALES UNIQ INTERIEURS CONDITIONS GENERALES UNIQ INTERIEURS Article 1 : Acceptation des conditions Les présentes conditions de ventes sont conclues entre d une part, Courtaut Mélanie dirigeante d'uniq Intérieurs dont le siège

Plus en détail

Nous réceptionnons les commandes par Internet, téléphone, courrier ou fax.

Nous réceptionnons les commandes par Internet, téléphone, courrier ou fax. Conditions générales R.C. Exploitation GARAGE 1. Définitions Client: personne morale et/ou physique achetant ou utilisant POWERCONCEPT. Consommateur: particulier achetant des Produits pour son usage privé.

Plus en détail

42 Route d Olivet 7 ZAC DE COCOYER 45100 ORLEANS 97118 SAINT FRANCOIS

42 Route d Olivet 7 ZAC DE COCOYER 45100 ORLEANS 97118 SAINT FRANCOIS ASSURISK GROUP COMPOSITE & CO 42 Route d Olivet 7 ZAC DE COCOYER 45100 ORLEANS 97118 SAINT FRANCOIS Attestation d assurance Responsabilité Civile Décennale et Responsabilité Civile Générale/Responsabilité

Plus en détail

OPAH VINCENNES CENTRE-ANCIEN. L ouverture du marché de l énergie

OPAH VINCENNES CENTRE-ANCIEN. L ouverture du marché de l énergie OPAH VINCENNES CENTRE-ANCIEN Contexte L ouverture du marché de l énergie 14 Depuis le 1er juillet 2007, les marchés de l électricité et du gaz naturel se sont ouverts à la concurrence. Il est désormais

Plus en détail

Construire sa maison bois en toute sécurité

Construire sa maison bois en toute sécurité Construire sa maison bois en toute sécurité Faire le choix d une maison bois, c est opter pour une maison performante, confortable et pérenne. C est également faire un geste pour l environnement, en utilisant

Plus en détail

Conditions générales du contrat Dynatic-Vol de Atral-Services

Conditions générales du contrat Dynatic-Vol de Atral-Services Conditions générales du contrat Dynatic-Vol de Atral-Services Préambule Dynatic-Vol d Atral services est un service innovant permettant au Client équipé d un boitier télématique, embarqué dans son véhicule,

Plus en détail

LAR Police IZEO pour mandataires sociaux

LAR Police IZEO pour mandataires sociaux Protection juridique DES MANDATAIRES SOCIAUX CONDITIONS SPECIALES Définition 1. Membre IZEO : Indépendant société qui o a payé pour la 1ère fois la cotisation annuelle au profit d IZEO en vue de faire

Plus en détail

Données juridiques : gestion du risque

Données juridiques : gestion du risque Chrystelle Boileau Les facteurs de risques relatifs à l accompagnement de nuit à domicile sont de plusieurs ordres : - Risques routiers, du fait des déplacements véhiculés des professionnels ; - Risques

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS

CATALOGUE DE FORMATIONS CATALOGUE DE FORMATIONS Février 2015 Cabinet Stéphane Lefebvre, Conseil & Formation, contact@stephane-lefebvre.fr, www.stephane-lefebvre.fr, www.mieux-et-plus.com LE MARKETING AU QUOTIDIEN POUR VOTRE

Plus en détail

Ce qu il faut savoir avant de partir : faire respecter vos droits, c est notre but

Ce qu il faut savoir avant de partir : faire respecter vos droits, c est notre but Ce qu il faut savoir avant de partir : faire respecter vos droits, c est notre but Cinq millions de supporters sont attendus pour l Euro 2008 cet été. Malheureusement certains d entre eux risquent de rencontrer

Plus en détail

une marque de PROCIVIS Immobilier

une marque de PROCIVIS Immobilier 5 J entretiens mon logement au quotidien De votre emménagement à l entretien de votre logement A découvrir bientôt une marque de PROCIVIS Immobilier Notre SAV à votre écoute Entretenir votre habitation

Plus en détail

onditions Générales P h o n e W e b M é d i t e r r a n é e Club des Pins - STAOUELI- Tél : 021 394 460 Fax: 021 394 461 E-mail: info@phoneweb-med.

onditions Générales P h o n e W e b M é d i t e r r a n é e Club des Pins - STAOUELI- Tél : 021 394 460 Fax: 021 394 461 E-mail: info@phoneweb-med. onditions Générales P h o n e W e b M é d i t e r r a n é e Tél : 021 394 460 Fax: 021 394 461 E-mail: info@phoneweb-med.com Adresse : Ilot 128 Route du SAHEL Club des Pins - STAOUELI- Article 01:... -

Plus en détail

Quelles sont les informations légales à faire figurer sur un site Internet?

Quelles sont les informations légales à faire figurer sur un site Internet? > Accueil > Le Droit en pratique > Fiches pratiques Quelles sont les informations légales à faire figurer sur un site Internet? Le site Internet est un vecteur d informations. Mais il en collecte également,

Plus en détail

Conditions Générale de «Prestations de services»

Conditions Générale de «Prestations de services» Conditions Générale de «Prestations de services» Article 1 - Définitions Nom commercial, ORDI-HS, désigne l Auto-entrepreneur, M. HAMID Farid, 5 Avenue de Jouandin, 64100, Bayonne. (A.E, entreprise non

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PIERREFORT Tél. : 04.71.23.69.25 Fax : 04.71.23.39.87 *******

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PIERREFORT Tél. : 04.71.23.69.25 Fax : 04.71.23.39.87 ******* DC8 COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PIERREFORT Tél. : 04.71.23.69.25 Fax : 04.71.23.39.87 ******* Consultation Pour l Aménagement de la Maison des Services Rue du Plomb du Cantal 15230 PIERREFORT ACTE

Plus en détail

Le droit. à la protection des droits économiques

Le droit. à la protection des droits économiques Le droit à la protection des droits économiques Le droit à la protection des droits économiques La loi 31-08 édictant des mesures de protection du consommateur comprend des dispositions permettant de protéger

Plus en détail

Magasins Filière BIO Assurément Durable

Magasins Filière BIO Assurément Durable Magasins Filière BIO Assurément Durable 1 Madame, Monsieur, Voil{ maintenant plus de 15 ans qu un certain nombre d entre vous, ont osé développer leurs activités dans le domaine des produits naturels,

Plus en détail

Algérie. Loi relative aux associations

Algérie. Loi relative aux associations Loi relative aux associations Loi n 90-31 du 4 décembre 1990 [NB - Loi n 90-31 du 4 décembre 1990 relative aux associations (JO 1990-31)] Titre 1 - Dispositions générales Art.1.- La présente loi a pour

Plus en détail

APPLICABLES AU 15 Février 2010 ET MODIFIABLES SANS PREAVIS

APPLICABLES AU 15 Février 2010 ET MODIFIABLES SANS PREAVIS CONDITIONS GENERALES DE VENTE APPLICABLES AU 15 Février 2010 ET MODIFIABLES SANS PREAVIS Article 1 - Définitions et application des conditions générales de vente DAN Informatique est une Entreprise Individuelle

Plus en détail

L occupation d occupation temporaire de propriétés privées. Loi du 29 décembre 1892

L occupation d occupation temporaire de propriétés privées. Loi du 29 décembre 1892 L occupation d occupation temporaire de propriétés privées. Loi du 29 décembre 1892 Guide juridique et pratique pour les interventions publiques sur terrains privés Généralités La loi du 29 décembre 1892

Plus en détail