Ministère de l Industrie, du Commerce et de la Mise à Niveau de l Economie. Plan de développement du secteur commercial

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ministère de l Industrie, du Commerce et de la Mise à Niveau de l Economie. Plan de développement du secteur commercial"

Transcription

1 Ministère de l Industrie, du Commerce et de la Mise à Niveau de l Economie Plan de développement du secteur commercial 1

2 Vision de développement harmonieuse et cohérente Droits de l homme Droits de la femme Démocratie Plan Azur Programme «Émergence» Programme «artisanat» Libéralisation de l économie Habitat السكن Programme d infrastructures 2 1

3 Plan de développement du commerce et de la distribution Des objectifs ambitieux - Améliorer les conditions d approvisionnement du citoyen marocain - Améliorer le niveau de vie des commerçants - Augmenter la contribution de la valeur ajoutée du secteur au PIB national - Créer des opportunités d emplois 3 2

4 Sommaire 1 Diagnostic du secteur et analyse comparative Scenarii stratégiques Programme «Rawaj» : approche et objectifs Plan de mise en oeuvre 4 3

5 Diagnostic Diagnostic général du Commerce Données sur le secteur commercial Difficultés rencontrées par le secteur Diagnostic sectoriel Grandes et Moyennes Surfaces Commerce de proximité Commerce de gros des produits frais 5 4

6 Diagnostic Diagnostic général du Commerce: Données sur le secteur commercial 6 6

7 Diagnostic général Données sur le commerce et la distribution 10,6% de la population active soit 1,2 millions d actifs 11% du PIB national soit 63 MMAD un rythme de développement au moins égal à celui du PIB national (période 2002/2005) 7 7

8 Diagnostic général Données sur le commerce et la distribution Un maillon stratégique à moderniser Sources : HCP-Registre du Commerce - AMDM - Direction Commerce Intérieur (*) Chiffre estimé 8 8

9 Diagnostic général Données sur le commerce et la distribution Un rythme fort de développement Un tissu à moderniser et restructurer Un modèle «pertinent» Sources : HCP-Registre du Commerce - AMDM - Direction Commerce Intérieur (*) Chiffres estimés 9 9

10 Diagnostic Diagnostic général du Commerce: Difficultés rencontrées par le commerce et la distribution 10 10

11 Diagnostic général Difficultés rencontrées par le commerce et la distribution Manque de compétences Freins opérationnels et réglementaires Insuffisance d acteurs structurants (logistique, distribution, ) Manque de formation et de qualification adaptées Faible valorisation du savoir faire local et national Absence de critères socioéconomiques pour l affectation d espaces dédiés aux activités commerciales complexité des procédures administratives Absence de cadre organisant les métiers et fixant des critères pour les activités commerciales Dispositifs réglementaires perfectibles (système fiscal, bail commercial ) 11 11

12 Diagnostic général Difficultés rencontrées par le commerce et la distribution Des freins institutionnels Vétusté et insuffisance des infrastructures Multiplicité des intervenants (7 Ministères) et chevauchement des missions et prérogatives Faible intervention des organisations professionnelles Absence de système de veille (manque de données chiffrées) Absence de politiques publiques d appui à la modernisation du secteur Faiblesse logistique (plateformes multimodales, groupage, collecte, froid, ) Des équipements publics à moderniser (marchés de gros, abattoirs, ) 12 12

13 Diagnostic général Difficultés rencontrées par le commerce et la distribution Freins institutionnels vétusté et insuffisance des infrastructures Manque de compétences Freins opérationnels et réglementaires Modèle économique non viable Impact sur le consommateur et la formation des prix Prédominance de l offre d intermédiation par rapport à la distribution Un réseau de détail centré sur les formes traditionnelles de commerce Faible intégration des opérateurs (producteurs, industriels, distributeurs, détaillants) Faible coopération interprofessionnelle ( producteurs, 13 grossistes, distributeurs, détaillants, etc.) 13

14 Diagnostic Diagnostic sectoriel Grandes et Moyennes Surfaces Commerce de proximité Commerce de gros des produits frais 14 14

15 Diagnostic sectoriel Grandes et Moyennes Surfaces Forces Modèle en croissance (+20% de croissance par an jusqu en 2012), Modèle attractif pour le consommateur (modernité, qualité, prix, variété de l offre, promotions attractives, moyens de paiement, ) Principales faiblesses Services logistiques Qualification des ressources Foncier dédié Opportunités pour les producteurs nationaux 15 15

16 Diagnostic sectoriel Commerce de proximité Forces Commerces en réseau Modèle en croissance et attractif ( croissance >20% pour les 5 dernières années) Contribution à la valorisation urbaine Commerce indépendant Service de proximité incontournable Stabilisateur social Identité nationale Principales faiblesses Qualification des ressources Taille des réseaux encore faible Barrières tarifaires Services alternatifs (offre déstockage, réexport) Spéculations sur le foncier Profil et positionnement des commerçants Offre de produits, qualité sous jacente Concurrence et compétitivité Niveau d encadrement insuffisant 16 16

17 Diagnostic sectoriel Commerce de gros des produits frais Large couverture géographique : 42 marchés de gros, Forces 182 abattoirs municipaux, 772 centres d abattage, 40 halles aux poissons et 6 marchés de gros au poisson Principales faiblesses Absence de spécialisation (Expédition / Consommation) Modèle prédominé par les intermédiaires et faible professionnalisation Infrastructures vieillissantes et normes, traçabilité et conditions d hygiène non respectées Modèle économique dépassé et non viable (formation des prix, taxe mandataire, obligation de passage, contribution au budget des collectivités, ) Poids de l informel (77% pour les halles au poisson, 50% pour les marchés de gros de fruits et légumes 17 et 60% pour les abattoirs) 17

18 Diagnostic sectoriel Principaux enseignements Commerce de gros des produis frais Commerce de proximité Grandes et Moyennes Surfaces Manque d équilibre entre l offre et la demande concernant l immobilier et les locaux commerciaux Manque d infrastructures et d opérateurs dans le domaine de la logistique Nécessité de repositionnement du commerce de proximité 8 Inadaptation du commerce de gros des produits frais au développement du marché: manques d infrastructure et de compétences 18 18

19 Analyse comparative Evolution du secteur commercial dans certains pays Principaux enseignements 19 19

20 Analyse comparative Situation du commerce et la distribution Emirats arabes unies Le commerce comme premier moteur de développement : concept de Shoppertainment Objectif : contribution au PIB 50% en 2009 Turquie Un développement récent et rapide du commerce moderne Large succès du modèle Hard Discount Grèce Italie Un développement récent et rapide du commerce moderne Mise en œuvre d une politique de lutte contre l informel s appuyant sur des mesures institutionnelles et financières Commission locale regroupant des producteurs et des représentants du commerce de proximité statue sur l octroi de l autorisation d exercice des GMS Développement continu du commerce de proximité France Un modèle dominé par la GMS Un commerce indépendant qui se développe de nouveau après 15 années de crise. Des réseaux de franchise très présents 20 20

21 Analyse comparative Principaux enseignements Emirats arabes unies Turquie Grèce Italie France -1 Commerce de proximité -Soutien financier des pouvoirs publics -Législation fixant les délais de paiement -Substitution de la carte de crédit au «carnet» 3- Commerces en réseau Plan de promotion de la franchise à Dubaï La franchise en France comme solution à la modernisation du commerce de proximité 5- Gouvernance et animation Implémentation de référentiels de mesure et de pilotage, Action sur la qualification des ressources humaines -2 G.M.S - Réglementation des implantations - Échec de la mise en œuvre des lois en France mais réussite en Italie -4 Marchés de gros Organisation d origine des Marchés d Intérêt National (MIN), Spécialisation et professionnalisation des marchés de gros 21 21

22 Analyse comparative Principaux enseignements - Régulation ne donne pas forcément des résultats en terme d impact économique et social - Soutien financier de l état pour le développement pour le commerce avec une action spécifique pour le commerce de proximité - Accompagnement du secteur avec une campagne de promotion particulièrement pour les réseaux commerciaux et la franchise - Programmes spécifiques pour la formation - Modèle économique des marchés de gros des produits frais doit être économiquement viable 22 22

23 Sommaire 1 Diagnostic du secteur et analyse comparative 2 Scenarii stratégiques 3 Programme «Rawaj» : approche et objectifs 4 Plan de mise en oeuvre 23 23

24 Scenarii stratégiques Tient compte de l évolution des modes de consommation Identification des facteurs d amélioration dans le cadre d une vision process

25 Evolution des modes de consommation un comportement d achat évoluant progressivement vers le non alimentaire des exigences croissantes de qualité Depuis plus de 30 ans Ces dernières années Modèle cible 25 25

26 Facteurs d amélioration dans le cadre d une vision process commerce Matières premières Production Stockage Distribution Client final SAV Recyclage Supply chain Leviers d amélioration -Régularité et mise aux standards des approvisionnements -Relations fournisseurs / distributeurs pouvoirs publics Mise à disposition de l emprise foncière et organisation des espaces Accompagnement de l effort de formation et de qualification des ressources humaines Action sur l attractivité de l environnement d exercice Appui au développement du commerce de proximité Encadrement de l implantation des établissements commerciaux opérateurs du commerce Leviers d amélioration - Émergence de nouveaux métiers - Protection du consommateur Baromètre niveau de compétitivité -Logistiques et métiers connexes Développement d infrastructures commerciales et logistiques Amélioration de performance et de productivité Diffusion / appropriation des bonnes pratiques 26 26

27 Scénarii de développement du commerce à l horizon 2020 Scénario «Fil de l eau» Scénario «Développement harmonieux» Scénario «Modèle régulé» Développement désencadré des acteurs du commerce intérieur Accompagnement volontariste de l ensemble des composantes du secteur par les pouvoirs publics (foncier, formation, attractivité, ) Accompagnement spécifique et priorisé du commerce de proximité Modernisation intégrée des circuits d approvisionnement et de distribution Encadrement réglementaire du développement de la GMS 27 27

28 3 Scénarii contrastés de développement du commerce et de la distribution à l horizon % Fil de l eau PIB commerce 12% 150 Milliards DH Commerce de proximité GMS 91% 50% 9% Développement harmonieux Modèle régulé Résultats PIB commerce 15% 180 Milliards DH PIB commerce 9% 120 Milliards DH Commerce de proximité GMS 91% 9% 70% 30% % Commerce de proximité 91% GMS 9% %

29 Scénarii adopté Développement harmonieux Impact du Scénario + 4 point /PIB 70% Permettre à l ensemble des composantes du secteur de se développer Commerce de proximité GMS 91% 30% 9% Encadrement du développement des établissements commerciaux via un schéma d urbanisme commercial basé sur des critères socio-économiques STRATEGIE «GAGANT-GAGNANT» Modernisation des circuits d approvisionnement Émergence de nouveaux pôles commerciaux structurants Poursuite du développement des différentes composantes du commerce PIB 15% 180 Milliards DH Encouragement au développement et à la modernisation du tissu des indépendants 29 29

30 Sommaire 1 Diagnostic du secteur et analyse comparative Scenarii stratégiques Programme «Rawaj» : approche et objectifs Plan de mise en oeuvre 30 30

31 Programme volontariste Développement harmonieux Objectif 2020 Tripler le PIB actuel du commerce (180 Milliards DH) Production et approvisionnement Commerce de gros Porter la contribution du commerce au PIB national à 15% (contre 11% en 2006) LOGISTIQUE Commerce Offre d accueil Créer plus de emplois GMS Commerce de proximité Ressources humaines Porter la croissance du secteur à 8% annuellement 31 31

32 Les objectifs à l horizon 2020 Situation 2006 Scénario cible 2020 Croissance du commerce 8%/an 2.8 Croissance du commerce 8%/an 32 32

33 Les objectifs à l horizon 2020 Situation 2006 Scénario cible Croissance du commerce 8%/an 33 33

34 Les objectifs à l horizon 2020 Situation 2006 Scénario cible 2020 Détaillants indépendants Détaillants indépendants Croissance du commerce 8%/an VA 101 VA 1 Croissance du commerce 8%/an VA

35 Sommaire 1 Diagnostic du secteur et analyse comparative 2 Scenarii stratégiques 3 Programme «Rawaj» : approche et objectifs 4 Plan de mise en œuvre: 35 35

36 Programme volontariste Développement harmonieux Attractivité commerciale - Complémentarité avec les autres politiques sectorielles - Urbanisme 2 plans transverses - Projets commerciaux structurants Environnement de l entreprise commerciale - Santé et sécurité du consommateur - Amélioration des conditions d exercice - Formation 3 plans sectoriels Commerce de proximité Grande distribution Commerce de gros des produits frais 36 36

37 Plan transversal Attractivité Commerciale Capitaliser sur les visions sectorielles stratégiques Commerce extérieur Intégrer les circuits de distribution nationaux dans les opportunités offertes par les marchés internationaux et notamment pays arabes et africains Industrie, Agriculture, Artisanat et Pêche Développer les produits nationaux, leur distribution et leur consommation Tourisme et habitat Développer des pôles commerciaux de référence intégrés aux pôles touristiques et d habitat Transport et logistique Engager une modernisation des infrastructures et équipements 37 37

38 Plan transversal Attractivité Commerciale TANGER Identification préliminaire des opportunités d implantation des projets structurants LARACHE FES OUJDA EL JADIDA Adoption d un programme pour l identification des zones d accueil des outlets et GMS ESSAOUIRA MARRAKECH OUARZAZATE AGADIR GUELMIME GMS LAAYOUNE Mall BOUJDOUR Outlets - solderies Plateformes logistiques ADDAKHLA 38 38

39 Plan transversal Attractivité Commerciale Organisation des espaces : urbanisme commercial Déployer un processus de planification d équipement commercial en fonction des critères socio-économiques Préserver la cohérence entre les pôles commerciaux et les formes de distribution Mettre en place des mesures pour contrer la spéculation en matière du foncier et de locaux commerciaux 39 39

40 Plan transversal Environnement l entreprise commerciale de Cadre juridique et réglementaire Compagnes de sensibilisation Encadrement des commerçants Formation Besoins annuels en ressources humaines Amélioration des conditions d exercice Faciliter l accès au foncier et aux locaux Santé du consommateur & salubrité 29 Programmes de mise à niveau des commerçants Adopter un système fiscal incitatif Simplifier les procédures administratives Qualité des produits Protection du consommateur Lutte contre la contrefaçon 40 40

41 Plan transversal Principaux enseignements Attractivité Commerciale: Nécessité d avoir des projets structurants Urbanisme commercial Création de synergie avec les autres politiques sectorielles Environnement de l entreprise commerciale: Plans de formation dédiés Protection du consommateur au cœur du plan «Rawaj» Faciliter l acte d exercice de l activité commerciale

42 plans sectoriels Commerce de gros des produits frais Grande et Moyenne Surface Commerce de proximité

43 Plan Sectoriel Commerce de proximité Formation spécialisation labellisation Package Modernisation du commerçant Fiscalité locale 43 43

44 Plan Sectoriel Commerce de proximité Objectifs Valeur ajoutée : 101 Milliards MAD à l horizon 2020 Accompagnement de commerçants annuellement Passer de points de vente à à l horizon 2020 Mise à niveau de souks ruraux à l horizon 2020 Impossible d'afficher l'image. Votre ordinateur manque peut-être de mémoire pour ouvrir l'image ou l'image est endommagée. Re démarrez l'ordinateur, puis ouvrez à nouveau le fichier. Si le x rouge est toujours affiché, vous devrez peut-être supprimer l'image avant de la o Création d un fonds d appui au développement réinsérer. du commerce o Création d un label et mise en place d un processus de certification o Spécialisation et organisation en réseaux o Mesures d accompagnement spécifiques pour le commerce rural 44 44

45 Plan Sectoriel Grande & Moyenne Surface Objectifs : Valeur ajoutée : 26 Milliards MAD à l horizon points de vente GMS à l horizon 2020 Création de emplois dont cadres o Définition des plans dédiés aux espaces commerciaux o Amélioration des conditions d approvisionnement en produits frais o Contribution au développement des produits et marques locales o Mise en œuvre de chartes d éthique entre producteurs et opérateurs de la distribution 45 45

46 Plan Sectoriel Commerce de gros des produits Frais Objectifs à l horizon 2020 Marchés de gros Abattoirs Halles aux poissons 16 marchés de gros à vocation régionale emplois 33 Milliards MAD de valeur ajoutée Horizon 2012: Mise aux normes des sites d abattage Horizon 2020: Création de 16 abattoirs industriel Horizon 2010: -Création de 4 marchés de gros de poissons et Réhabilitation de 6 marchés aux poissons Horizon 2020: - Création de 6 marchés de gros de poissons o Spécialisation des marchés de gros selon les spécificités des régions o Professionnalisation des intervenants o Amélioration de la gestion o Revoir la constitution des ressources financières o Moderniser les infrastructures et équipements 46 46

47 Mise en œuvre de Programme de communication Principe de contractu alisation entre pouvoirs publics et secteur privé Approche Régionale Mécanism es de suivi Signature des contrats programmes dès 2 ème semaine de juillet 47 47

48 MERCI POUR VOTRE ATTENTION 48 48

49 Diagnostic général Difficultés rencontrées par le commerce et la distribution Illustration de la typologie d intervenants institutionnels Impossible d'afficher l'image. Votre ordinateur manque peut-être de mémoire pour ouvrir l'image ou l'image est endommagée. Redémarrez l'ordinateur, puis ouvrez à nouveau le fichier. Si le x rouge est toujours affiché, vous devrez peut-être supprimer l'image avant de la réinsérer. Actions Rédiger les normes Collecter les taxes Élaborer la politique de prix Réglementer le commerce Initier et superviser les projets d infrastructures Ministère de l Intérieur Ministère des finances Ministère du Commerce et de l Industrie Ministère de la Santé Ministère des Affaires Économiques. Générales Ministère de l Agriculture Ministère de l équipement Collectivités Locales Haut commissariat au plan Associations professionnelles Chambres de Commerce et d Industrie Contrôle Contrôler la conformité des produits industriels Veiller au respect des règles commerciales Contrôler le respect des pratiques anticoncurrentielles Observation Constater l évolution des prix Analyser l évolution de la consommation et des revenus 49 49

50 Environnement général du commerce et de la distribution Formation technique : besoins annuels en ressources humaines Métiers Nb annuel de bénéficiaires Bac + 4 Administrateurs - cadres Directeur d unité Acheteur Gestionnaire d unité commerciale Responsable logistique 300 Diplôme technique Commerçants techniciens Chef de rayon Chef de produit Responsable qualité Responsable marchandise 1200 Bac tech Commerciaux qualifiés Responsable service après vente Responsable dépôt Chauffeur / distributeur Vendeur Commercial 3000 CPS reconversion Artisans commerçants Boucherie Boulangerie Poissonnier

Plan de développement du secteur commercial Rawaj vision 2020

Plan de développement du secteur commercial Rawaj vision 2020 Plan de développement du secteur commercial Rawaj vision 2020 Objectifs : Améliorer les conditions d approvisionnement du citoyen marocain Améliorer le niveau de vie des commerçants Augmenter la contribution

Plus en détail

Croissance, emploi et protection sociale

Croissance, emploi et protection sociale Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Croissance, emploi et protection sociale Juillet 1998 Document de travail n 32 La problématique croissance, emploi et protection sociale

Plus en détail

CHARTE POUR UN APPROVISIONNEMENT DURABLE DE LA RESTAURATION COLLECTIVE JURASSIENNE

CHARTE POUR UN APPROVISIONNEMENT DURABLE DE LA RESTAURATION COLLECTIVE JURASSIENNE CHARTE POUR UN APPROVISIONNEMENT DURABLE DE LA RESTAURATION COLLECTIVE JURASSIENNE "APPROVISIONNEMENT DE LA RESTAURATION COLLECTIVE DANS LE JURA PAR DES PRODUITS AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES LOCAUX" PREAMBULE

Plus en détail

TITRE : COMMANDE PUBLIQUE "DURABLE ET SOLIDAIRE"

TITRE : COMMANDE PUBLIQUE DURABLE ET SOLIDAIRE RAPPORT DU PRÉSIDENT AU CONSEIL GÉNÉRAL 3ème Commission de l'environnement, du développement durable et des transports N 2005-03-0036 SÉANCE DU 15 DÉCEMBRE 2005 POLITIQUE : MOYENS DE L'INSTITUTION SECTEUR

Plus en détail

المملكة المغربية رئيس الحكومة الوزارة المنتدبة لدى رئيس الحكومة المكلفة بالشؤون العامة والحكامة

المملكة المغربية رئيس الحكومة الوزارة المنتدبة لدى رئيس الحكومة المكلفة بالشؤون العامة والحكامة Royaume du Maroc --- Chef du Gouvernement --- Ministère Délégué auprès du Chef du Gouvernement Chargé des Affaires Générales et de la Gouvernance المملكة المغربية رئيس الحكومة الوزارة المنتدبة لدى رئيس

Plus en détail

Réseau Intercontinental de Promotion de l Economie Sociale et Solidaire Red Intercontinental para la Promoción de la Economía Social y Solidaria

Réseau Intercontinental de Promotion de l Economie Sociale et Solidaire Red Intercontinental para la Promoción de la Economía Social y Solidaria Réseau Intercontinental de Promotion de l Economie Sociale et Solidaire Red Intercontinental para la Promoción de la Economía Social y Solidaria RIPESS Réseau Intercontinental de Promotion de l Economie

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC. Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime Département de la Pêche Maritime. Secteur de la pêche artisanale au Maroc

ROYAUME DU MAROC. Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime Département de la Pêche Maritime. Secteur de la pêche artisanale au Maroc ROYAUME DU MAROC Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime Département de la Pêche Maritime Secteur de la pêche artisanale au Maroc Premier symposium régional sur la pêche artisanale durable en

Plus en détail

UBIFRANCE, l Agence française pour le développement international des entreprises

UBIFRANCE, l Agence française pour le développement international des entreprises UBIFRANCE, l Agence française pour le développement international des entreprises Une agence engagée aux cotés des entreprises pour leur réussite à l international Notre mission : Faciliter l'export En

Plus en détail

PROGRAMME DE RESTRUCTURATION ET DE MISE A NIVEAU DE L INDUSTRIE DES ETATS MEMBRES DE L UEMOA

PROGRAMME DE RESTRUCTURATION ET DE MISE A NIVEAU DE L INDUSTRIE DES ETATS MEMBRES DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ---------------- LA COMMISSION ------------ PROGRAMME DE RESTRUCTURATION ET DE MISE A NIVEAU DE L INDUSTRIE DES ETATS MEMBRES DE L UEMOA Page 1 sur 15 SOMMAIRE

Plus en détail

L emploi rural et l emploi informel : Précarité et vulnérabilité au travail

L emploi rural et l emploi informel : Précarité et vulnérabilité au travail Policy Brief Employment Royaume du Maroc Ministère de l Emploi et des Affaires ociales International Labour Office Note synthétique de politique L emploi rural et l emploi informel : Précarité et vulnérabilité

Plus en détail

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Charte régionale de la commande publique responsable La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Préambule Dès 1987 la Commission Mondiale sur l Environnement et le Développement des Nations

Plus en détail

BDO Secteur Public. Novembre 2012

BDO Secteur Public. Novembre 2012 BDO Secteur Public Novembre 2012 SOMMAIRE 1. Le réseau BDO Page 3 2. BDO Secteur Public Page 7 3. Votre contact Page 12 Page 2 Le réseau BDO BDO conjugue l expertise et les moyens d un grand réseau international

Plus en détail

Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement

Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement L accès et le contrôle des ressources par les femmes : un défi pour la sécurité alimentaire Recommandations Vers

Plus en détail

Le tourisme durable dans l espace francophone

Le tourisme durable dans l espace francophone Le tourisme durable dans l espace francophone De la valorisation des patrimoines culturels et naturels vers une économie verte I. Contexte et justification Le tourisme, en plein essor, est reconnu comme

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

ANNEXE I Référentiels du diplôme

ANNEXE I Référentiels du diplôme ANNEXE I Référentiels du diplôme Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification Savoirs associés Unités constitutives du référentiel de certification Management des unités commerciales

Plus en détail

Manuel de Management, Qualité et Environnement

Manuel de Management, Qualité et Environnement Manuel de Management, Qualité et Environnement 2015 2017 Objet et domaine d'application Le présent manuel de management a pour objet de décrire les engagements pris par le Groupe Loxam ainsi que son organisation

Plus en détail

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Le séminaire technique international sur «Le développement rural en Méditerranée», organisé

Plus en détail

Mutations et restructurations des opérateurs français du voyage. (Synthèse)

Mutations et restructurations des opérateurs français du voyage. (Synthèse) Mutations et restructurations des opérateurs français du voyage (Synthèse) pour la direction du Tourisme Juillet 2008 1 0 Synthèse (tiré à part) Cette étude vise à permettre à la direction du Tourisme

Plus en détail

MedAcademy Qualification de projets : comment promouvoir des investissements. Casablanca. Mercredi 1 er juin 2011

MedAcademy Qualification de projets : comment promouvoir des investissements. Casablanca. Mercredi 1 er juin 2011 Le Maroc et l investissement durable MedAcademy Qualification de projets : comment promouvoir des investissements durables en Méditerranée? Casablanca Mercredi 1 er juin 2011 L Agence Marocaine de Développement

Plus en détail

Vers une politique alimentaire locale à l échelle de la Vienne

Vers une politique alimentaire locale à l échelle de la Vienne Vienne novembre 2012 Avis de la Coordination des Conseils de développement de la Vers une politique alimentaire locale à l échelle de la Vienne Version intermédiaire ( octobre 2012) Sommaire LE DIAGNOSTIC

Plus en détail

RAWAJ Plan d Action 2008-2012

RAWAJ Plan d Action 2008-2012 Ministère de l Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies RAWAJ Plan d Action 2008-2012 Ahmed Réda Chami 28 avril 08 Faiblesses du secteur Absence d outils permettant une planification des activités

Plus en détail

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société Propositions des Assises Nationales pour l éducation 0-6 ans : un enjeu de société Un âge décisif pour l enfant : - Cette tranche d âge est décisive dans le développement et l épanouissement des enfants.

Plus en détail

Les rendez-vous des métiers de l environnement

Les rendez-vous des métiers de l environnement Technicien d exploitation secteur Énergie Responsabilités, travail en équipe, diversité des missions, autonomie. Le technicien d exploitation Énergie intègre une équipe qui assure la maintenance préventive

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

Note de synthèse du rapport de la Banque Mondiale sur la stratégie du secteur de l'habitat au Maroc Juillet 1996

Note de synthèse du rapport de la Banque Mondiale sur la stratégie du secteur de l'habitat au Maroc Juillet 1996 Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Note de synthèse du rapport de la Banque Mondiale sur la stratégie du secteur de l'habitat au Maroc Juillet 1996 Document de travail

Plus en détail

Royaume du Maroc Le Chef du Gouvernement

Royaume du Maroc Le Chef du Gouvernement Royaume du Maroc Le Chef du Gouvernement Corruption et droits de l homme : vers des actions communes M. Abdesselam ABOUDRAR Président de l Instance Centrale de Prévention de la Corruption Forum Mondial

Plus en détail

2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement 2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Rabat, le 25 février 2015 Messieurs les Ministres, Monsieur le

Plus en détail

Randstad, un partenaire emploi incontournable

Randstad, un partenaire emploi incontournable Randstad, un partenaire emploi incontournable Sommaire Randstad dans le monde / Randstad en France Les engagements de Randstad Randstad, un réseau 100% spécialisé par métier Notre expertise RH La recherche

Plus en détail

IMPLICATION D UNE COLLECTIVITÉ LOCALE DANS LES OPERATIONS DE TRANSPORTS PUBLICS :

IMPLICATION D UNE COLLECTIVITÉ LOCALE DANS LES OPERATIONS DE TRANSPORTS PUBLICS : IMPLICATION D UNE COLLECTIVITÉ LOCALE DANS LES OPERATIONS DE TRANSPORTS PUBLICS : L EXPÉRIENCE DE DOUALA Présenté par M. LAMI Chargé d Études à la Direction des Études, de la Planification Urbaine et du

Plus en détail

Economie, emploi, services à la population

Economie, emploi, services à la population Elaboration de la charte fondatrice du PNR du Doubs Horloger Economie, emploi, services à la population Partage du diagnostic 9 juillet 2015 LE CADRE DE TRAVAIL Objectifs : Partager / compléter et spatialiser

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

COMMENT DéVELOPPER SON CLUB?

COMMENT DéVELOPPER SON CLUB? COMMENT DéVELOPPER SON CLUB? Accompagnement dans la création d un projet de développement. LE PROJET CLUB Analyser les points forts et points faibles Définir des axes d amélioration Décliner en actions

Plus en détail

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 Révision du SCoT du Pays Segréen Réunion publique lundi 30 novembre 2015 Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 SOMMAIRE Point d étape / avancement du SCoT Présentation du projet

Plus en détail

World Tourism Organization (UNWTO) - A Specialized Agency of the United Nations

World Tourism Organization (UNWTO) - A Specialized Agency of the United Nations Termes de Référence Recrutement d un volontaire de l OMT pour le projet «Augmenter l impact du développement touristique sur l économie locale dans la région de Jacmel, Haïti» dans le cadre du Programme

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES CADRES DE L ADMINISTRATION DANS LE DOMAINE DE LA LOGISTIQUE

TERMES DE REFERENCE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES CADRES DE L ADMINISTRATION DANS LE DOMAINE DE LA LOGISTIQUE REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DU TRANSPORT *** DIRECTION GENERALE DE LA LOGISTIQUE ET DU TRANSPORT MULTIMODAL TERMES DE REFERENCE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES CADRES DE L ADMINISTRATION DANS LE DOMAINE

Plus en détail

SEMINAIRE n 2 09 septembre 2014. Compte-rendu

SEMINAIRE n 2 09 septembre 2014. Compte-rendu SEMINAIRE n 2 09 septembre 2014 Compte-rendu Atelier 1 : Comment créer de la valeur ajoutée et de la richesse à partir des ressources territoriales? Ressources territoriales : agriculture diversifiée (mais

Plus en détail

Schéma de Développement Commercial - aire urbaine de Toulouse

Schéma de Développement Commercial - aire urbaine de Toulouse Observatoire Départemental de l'équipement Commercial de la Haute-Garonne Schéma de Développement Commercial aire urbaine de Toulouse Pour un commerce durable dans la Ville Un document de référence pour

Plus en détail

Plan Climat-Energie Territorial & Green Valley

Plan Climat-Energie Territorial & Green Valley Plan Climat-Energie Territorial & Green Valley Salon Planet Energy, 27 janvier 2011 Une stratégie territoriale de lutte contre le réchauffement climatique au profit du développement économique local Plan

Plus en détail

DISPOSITIFS DE LA CCG EN FAVEUR DES TPME POUR L ACCES AU FINANCEMENT. Avril 2015

DISPOSITIFS DE LA CCG EN FAVEUR DES TPME POUR L ACCES AU FINANCEMENT. Avril 2015 DISPOSITIFS DE LA CCG EN FAVEUR DES TPME POUR L ACCES AU FINANCEMENT Avril 2015 POURQUOI LA GARANTIE INSTITUTIONNELLE? Situation A Primauté du marché le marché est parfait se régule par lui-même Situation

Plus en détail

Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat

Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat Mardi 16 octobre 2012 Dossier de Presse 1 SOMMAIRE Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés page 3 Un

Plus en détail

Le développement durable facteur de positionnement dans la Vision 2020

Le développement durable facteur de positionnement dans la Vision 2020 DOSSIER DE PRESSE Le développement durable facteur de positionnement dans la Vision 2020 Extrait du discours de Sa Majesté Le Roi à l'occasion de la Fête du Trône (30 juillet 2009) «la préservation des

Plus en détail

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Le programme d appui de l Union européenne pour la région de la PEV-Sud EUROPEAID/133918/C/SER/MULTI Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Séminaire National

Plus en détail

GESTION, FINANCES ET COMPTAPILITE Module 1 : Elaboration, Analyse économique et financière des projets Minimum requis par session

GESTION, FINANCES ET COMPTAPILITE Module 1 : Elaboration, Analyse économique et financière des projets Minimum requis par session Objectifs pédagogiques GESTION, FINANCES ET COMPTAPILITE Module 1 : Elaboration, Analyse économique et financière des projets Minimum par Analyser les procédures de préparation et de montage des projets.

Plus en détail

ÉLECTRIFICATION RURALE DÉCENTRALISÉE

ÉLECTRIFICATION RURALE DÉCENTRALISÉE Atelier des praticiens sur l Initiative Africaine pour l Électrification L EXPÉRIENCE EN COURS EN GUINÉE Par Nava Touré Maputo, 09-12 juin 2009 Sommaire Contexte général de l Électrification Rurale Décentralisée

Plus en détail

Compte rendu provisoire 11-1

Compte rendu provisoire 11-1 Conférence internationale du Travail Compte rendu provisoire 104 e session, Genève, juin 2015 11-1 Quatrième question à l ordre du jour: Les petites et moyennes entreprises et la création d emplois décents

Plus en détail

SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES

SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES SESSION I : ÉLÉMENTS D UN SYSTÈME DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE EFFICACE ET ÉQUILIBRÉ POUR FAVORISER L INNOVATION

Plus en détail

Les Contrats de Développement Durable Rhône-Alpes

Les Contrats de Développement Durable Rhône-Alpes Les Les CDDRA, c'est quoi? Les Contrats de Développement Durable Rhône-Alpes (CDDRA) constituent la nouvelle génération de Contrats de Développement. Ce dispositif s inscrit dans la continuité de la stratégie

Plus en détail

CHARTE D URBANISME COMMERCIAL ENTRE BREST METROPOLE OCEANE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE BREST

CHARTE D URBANISME COMMERCIAL ENTRE BREST METROPOLE OCEANE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE BREST CHARTE D URBANISME COMMERCIAL ENTRE BREST METROPOLE OCEANE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE BREST LA CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DU FINISTERE REVISION DE JUIN 2006 1 SOMMAIRE I. INTRODUCTION...

Plus en détail

Intégrer des produits issus du commerce équitable dans la commande publique

Intégrer des produits issus du commerce équitable dans la commande publique Association de promotion et de développement du Commerce Equitable en Rhône-Alpes Intégrer des produits issus du commerce équitable dans la commande publique Equi'Sol: Association de promotion du commerce

Plus en détail

Atelier sur Crise alimentaire: l éducation et la formation des ruraux en question Siège de l OAA, Rome, Italie 4 et 5 juin 2009 2009

Atelier sur Crise alimentaire: l éducation et la formation des ruraux en question Siège de l OAA, Rome, Italie 4 et 5 juin 2009 2009 Atelier sur Crise alimentaire: l éducation et la formation des ruraux en question Siège de l OAA, Rome, Italie 4 et 5 juin 2009 2009 Messages principaux tirés de: 51 communications 5 sessions plenières

Plus en détail

Quatrième Réunion de Contrôle et de Restructuration.

Quatrième Réunion de Contrôle et de Restructuration. Quatrième Réunion de Contrôle et de Restructuration. COMMUNICATION DU NIGER. YAOUNDE DU 26-28 NOVEMBRE 2012. Situation de la formation professionnelle au Niger Plan de présentation. Contexte général I.

Plus en détail

Observatoire des Métiers, Qualifications et Besoins de formation

Observatoire des Métiers, Qualifications et Besoins de formation Observatoire des Métiers, Qualifications et Besoins de formation Secteur Tertiaire 6 ème édition - 2003 Réali sé par la Chambre de Commerce et d Industrie Centre en partenariat avec le pôle ORFE du Groupement

Plus en détail

ÉLECTRIFICATION RURALE DÉCENTRALISÉE

ÉLECTRIFICATION RURALE DÉCENTRALISÉE Atelier des praticiens sur l Initiative Africaine pour l Électrification L EXPÉRIENCE EN COURS EN GUINÉE Par Nava Touré Maputo, 09-12 juin 2009 Sommaire Contexte général de l Électrification Rurale Décentralisée

Plus en détail

BTS management de l unité commerciale.

BTS management de l unité commerciale. BTS management de l unité commerciale. Objectif : Le ou la titulaire du BTS peut prendre la responsabilité de tout ou partie d'une unité commerciale: Magasin, supermarché, agence commerciale, entreprise

Plus en détail

DELIBERATION CADRE : CREATION DU SERVICE PUBLIC REGIONAL DE FORMATION CONTINUE EN RHONE-ALPES

DELIBERATION CADRE : CREATION DU SERVICE PUBLIC REGIONAL DE FORMATION CONTINUE EN RHONE-ALPES CONSEIL REGIONAL RHONE-ALPES Délibération n 09.02.780 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL DELIBERATION CADRE : CREATION DU SERVICE PUBLIC REGIONAL DE FORMATION CONTINUE EN RHONE-ALPES Le Conseil régional

Plus en détail

TRANSPORT ROUTIER AU MAROC

TRANSPORT ROUTIER AU MAROC LA LOGISTIQUE ET LE TRANSPORT LEVIER DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DU MAROC Rachid TAHRI, Président de l AFFM Juin 2013 1 TRANSPORT ROUTIER AU MAROC LE POIDS DU SECTEUR CARACTERISTIQUES DU PARC FORMATION

Plus en détail

MEDZ partenaire des Tribunes Massolia, organisées sous la thématique des Energies Renouvelables

MEDZ partenaire des Tribunes Massolia, organisées sous la thématique des Energies Renouvelables Le 16 avril 2013 partenaire des Tribunes Massolia, organisées sous la thématique des Energies Renouvelables De gauche à droite : M. Mohamed Fikrat, Président de la Commission de la CGEM «Investissements,

Plus en détail

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Conseil National du Commerce Extérieur Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Anticiper Partager Agir www.cnce.org.ma

Plus en détail

48 ième Conférence. L Habitat Social Face au changement Climatique

48 ième Conférence. L Habitat Social Face au changement Climatique 48 ième Conférence L Habitat Social Face au changement Climatique La Ville Nouvelle de Chrafate Un Programme Pilote pour la Maturation d une Politique Faible Carbone de l Habitat Social ------------- Mohamed

Plus en détail

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 «Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 Synthèse de présentation du projet Horizon 2015 approuvée par le Conseil d Administration Fédéral Gîtes de France du

Plus en détail

Carrefour. de l économie

Carrefour. de l économie 2006/9A année 10 Carrefour. de l économie «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en Belgique.» Une nouvelle identité pour le SPF Economie

Plus en détail

Le projet "Appui à l amélioration de la situation de l emploi de la femme rurale et gestion durable de l Arganeraie dans le Sud-Ouest du Maroc "

Le projet Appui à l amélioration de la situation de l emploi de la femme rurale et gestion durable de l Arganeraie dans le Sud-Ouest du Maroc Le projet "Appui à l amélioration de la situation de l emploi de la femme rurale et gestion durable de l Arganeraie dans le Sud-Ouest du Maroc " Intervention de M. AMAR MLAHI Cadre au Ministère de l Emploi

Plus en détail

Accompagnement des services RH de l ANEM à la mise en œuvre d un SIRH

Accompagnement des services RH de l ANEM à la mise en œuvre d un SIRH Termes de référence Accompagnement des services RH de l ANEM à la mise en œuvre d un SIRH Expertise sénior La mission Objectif Préparer l utilisation d un système d information ressources humaines (SIRH)

Plus en détail

INNOVATION ET ENTREPRENEURIAT, LE CAS DU SECTEUR DU TOURISME À PARIS

INNOVATION ET ENTREPRENEURIAT, LE CAS DU SECTEUR DU TOURISME À PARIS INNOVATION ET ENTREPRENEURIAT, LE CAS DU SECTEUR DU TOURISME À PARIS Laurice Alexandre-Leclair et Zeting Liu CEDAG Université Paris Descartes Réseau de Recherche sur l Innovation (RRI) Ecole d été RRI

Plus en détail

Programme National d Efficacité Energétique dans le Bâtiment

Programme National d Efficacité Energétique dans le Bâtiment Programme National d Efficacité Energétique dans le Bâtiment Réunion de concertation avec le Ministère de l habitat sur les éléments techniques de la réglementation thermique dans le secteur de l habitat

Plus en détail

L'introduction de produits bio en restauration collective. Enjeux et impacts d'un projet de restauration collective bio

L'introduction de produits bio en restauration collective. Enjeux et impacts d'un projet de restauration collective bio L'introduction de produits bio en restauration collective Enjeux et impacts d'un projet de restauration collective bio Avant propos Produits bio et/ou locaux? - En cas d offre de produits bio insuffisante

Plus en détail

Qu est ce qu un Parc naturel régional?

Qu est ce qu un Parc naturel régional? Qu est ce qu un Parc naturel régional? Une marque Classement «PNR» par décret par le Ministère de l Ecologie et du développement durable La marque déposée a pour but de promouvoir une image de qualité,

Plus en détail

Animation de la vie sociale

Animation de la vie sociale Animation de la vie sociale Pour un projet social répondant aux critères d agrément Document à l usage des gestionnaires des structures Département des Interventions Sociales Document réalisé par les Pôles

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET SES MODALITES Ou comment réduire le déficit de financement de la FP?

LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET SES MODALITES Ou comment réduire le déficit de financement de la FP? 24 octobre 2012 LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET SES MODALITES Ou comment réduire le déficit de financement de la FP? Présentation Marc Ziegler / Institutions et Développement LES CONSTATS

Plus en détail

www.vision-2018.org - 25 -

www.vision-2018.org - 25 - www.vision-2018.org - 25 - La navigation intérieure est un mode de transport dynamique et tourné vers l avenir. Par la «Vision 2018», la Commission Centrale pour la Navigation du Rhin (CCNR) se fixe pour

Plus en détail

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Processus Activité Attitudes / comportements Capacités Connaissances Définition de l idée Utilise des méthodes et des techniques d évaluation

Plus en détail

INTEGRITE DANS LE SECTEUR DE L EAU

INTEGRITE DANS LE SECTEUR DE L EAU INTEGRITE DANS LE SECTEUR DE L EAU DISPOSITIF DE CONTRÔLE INTERNE ET DE GESTION DES RISQUES COMME CADRE DE L INTEGRITE Expérience de l ONEE-Branche Eau DAO 1 Mostafa ETTOURKI Direction Audit et Organisation

Plus en détail

Descriptif pédagogique MAE FT ANNEXE 1 à lire attentivement (ne pas renvoyer)

Descriptif pédagogique MAE FT ANNEXE 1 à lire attentivement (ne pas renvoyer) Descriptif pédagogique MAE FT ANNEXE 1 à lire attentivement (ne pas renvoyer) Cette fiche pédagogique présente les trois parcours du MAE ce qui vous permettra de déterminer le choix du parcours de votre

Plus en détail

SUR LA SITUATION ECONOMIQUE

SUR LA SITUATION ECONOMIQUE Conférence de presse du 22 juillet 2010 SUR LA SITUATION ECONOMIQUE En vue de faire le point sur la conjoncture de l année 2010 et les tendances de 2011. Avant-propos Comme chacun sait, après plusieurs

Plus en détail

LEADER 2014-2020 Priorité régionale : transition énergétique

LEADER 2014-2020 Priorité régionale : transition énergétique LEADER 2014-2020 Priorité régionale : transition énergétique Lignes de partage entre les crédits FEADER LEADER et les autres crédits Européens : PO FEDER FSE et FEADER «droit commun» notamment 1 Principes

Plus en détail

FICHE-ACTION N 2 RENFORCER LA MISE EN RÉSEAU DES ACTEURS ET DES PROFESSIONNELS DU TOURISME

FICHE-ACTION N 2 RENFORCER LA MISE EN RÉSEAU DES ACTEURS ET DES PROFESSIONNELS DU TOURISME FICHE-ACTION N 2 RENFORCER LA MISE EN RÉSEAU DES ACTEURS ET DES PROFESSIONNELS DU TOURISME Référence à la Charte de territoire AXE 1 : Conforter et développer les coopérations et les transversalités Objectif

Plus en détail

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale PROFESSIONNALISER LES ACTEURS DE LA MÉDIATION SOCIALE LES FORMATIONS 2016 Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale w w w. f r a n c e m e d i a t i o

Plus en détail

SYSTÈME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE AU MAROC. Présenté par : La Délégation Régionale de la Formation Professionnelle - Fès-

SYSTÈME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE AU MAROC. Présenté par : La Délégation Régionale de la Formation Professionnelle - Fès- Royaume du Maroc Ministère de l Emploi et de la Formation Professionnelle Département de la Formation Professionnelle SYSTÈME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE AU MAROC Présenté par : La Délégation Régionale

Plus en détail

Comité stratégique régional de l innovation. Evolution de la SRI Centre. 28 mars 2012

Comité stratégique régional de l innovation. Evolution de la SRI Centre. 28 mars 2012 Comité stratégique régional de l innovation Evolution de la SRI Centre 28 mars 2012 Ordre du jour Introduction et rappel du contexte et des objectifs M. le Préfet de région M. le Président du Conseil régional

Plus en détail

ORGANISATION DU SECTEUR DE L EAU AU MAROC

ORGANISATION DU SECTEUR DE L EAU AU MAROC ORGANISATION DU SECTEUR DE L EAU AU MAROC Instance Consultative Conseil Supérieur de l Eau et du Climat Instances de de planification sectorielle M. Agriculture M. Intérieur MEMEE (SEE ABH) ONEP M. Santé

Plus en détail

Diagnostic et enjeux (1/11)

Diagnostic et enjeux (1/11) Diagnostic et enjeux (1/11) Région : Alsace / Franche - Comté Nom du groupe de travail : Automobile, transports et mobilité Participants à l atelier : voir liste des participant en annexe Rapporteur /

Plus en détail

ETUDE DE RECONVERSION ECONOMIQUE DE LA ZONE SEINE-SUD. Synthèse du Rapport de Diagnostic Économie & Emploi

ETUDE DE RECONVERSION ECONOMIQUE DE LA ZONE SEINE-SUD. Synthèse du Rapport de Diagnostic Économie & Emploi ETUDE DE RECONVERSION ECONOMIQUE DE LA ZONE SEINE-SUD Synthèse du Rapport de Diagnostic Économie & Emploi Mission auprès de la Communauté d Agglomération de Rouen et de l Établissement Public Foncier de

Plus en détail

Les énergies renouvelables, un secteur d avenir.

Les énergies renouvelables, un secteur d avenir. Les énergies renouvelables, un secteur d avenir. L accélération du développement économique et social du Maroc a engendré une progression significative de la demande en Energie. Pour répondre à ses besoins

Plus en détail

Partager les bonnes pratiques et l innovation. Thierry Garnier

Partager les bonnes pratiques et l innovation. Thierry Garnier Partager les bonnes pratiques et l innovation Thierry Garnier Diffuser de façon méthodique nos innovations et nos meilleures pratiques Les forces de Carrefour viennent de notre culture et de notre histoire

Plus en détail

Étude sur la distribution de viande en Aveyron

Étude sur la distribution de viande en Aveyron Commercialisation: Étude sur la distribution de viande en Aveyron Une enquête a été réalisée en 2012 sur le fonctionnement de l aval de la filière viande aveyronnaise afin de mieux comprendre les attentes

Plus en détail

PÔLE D EXCELLENCE RURALE

PÔLE D EXCELLENCE RURALE CANDIDATURE POUR UN PAYS DU LIVRE ET DE L ÉCRITURE SYNTHÈSE février 2006 Communauté de communes du Pays de Forcalquier et de la montagne de Lure Le Grand Carré 13 Bd des Martyrs BP 41 04 301 FORCALQUIER

Plus en détail

Corrigé - Les Laboratoires Cattier

Corrigé - Les Laboratoires Cattier CIE4DME Session 2009 Brevet de Technicien Supérieur COMMERCE INTERNATIONAL à référentiel commun européen U41 Analyse diagnostique des marchés étrangers Corrigé - Les Laboratoires Cattier PARTIE I : L ÉTUDE

Plus en détail

La normalisation face à l explosion des services. Rencontre Exclusive du 11 février 2015

La normalisation face à l explosion des services. Rencontre Exclusive du 11 février 2015 La normalisation face à l explosion des services Rencontre Exclusive du 11 février 2015 La normalisation face à l explosion des services Comité stratégique «Management et services» Président : M. Xavier

Plus en détail

La participation au Trophée des Audacieuses

La participation au Trophée des Audacieuses Réglement du concours A ÉDITION 2013 Article 1 : Objet et catégories du Trophée A La création d entreprise par les femmes est encore insuffisante. Les femmes ne représentent, en effet, que 30 % créateurs

Plus en détail

Par Yolène Jacquet, Haïti Directrice exécutive, ANACAPH Bolivie, La Paz 5-6 Mars 2012

Par Yolène Jacquet, Haïti Directrice exécutive, ANACAPH Bolivie, La Paz 5-6 Mars 2012 Atelier international Les cadres de réglementation et de régulation de la micro finance rurale: Les tendances actuelles et des analyses comparatives Microfinance pour la production agricole en Haïti :

Plus en détail

Présentation des dispositifs de renforcement des fonds propres des entreprises

Présentation des dispositifs de renforcement des fonds propres des entreprises Présentation des dispositifs de renforcement des fonds propres des entreprises Le Fonds Stratégique d Investissement Présentation générale Société anonyme détenue à 51% par la Caisse des Dépôts et 49%

Plus en détail

L APPUI AUX ENTREPRISES TOURISTIQUES

L APPUI AUX ENTREPRISES TOURISTIQUES Royaume du Maroc Ministère du Tourisme Direction de la Réglementation du Développement et de la Qualité L APPUI AUX ENTREPRISES TOURISTIQUES au cœur de la stratégie de développement touristique «Vision

Plus en détail

Atelier sur l évaluation de l impact des programmes de formation

Atelier sur l évaluation de l impact des programmes de formation Royaume du Maroc Ministère de l Emploi, des Affaires Sociales et de la Solidarité Secrétariat d Etat Chargé de la Formation Professionnelle Atelier sur l évaluation de l impact des programmes de formation

Plus en détail

Madame la Secrétaire d Etat chargée de l Enseignement Scolaire, Monsieur le Président Directeur Général de l Association Injaz al-maghrib,

Madame la Secrétaire d Etat chargée de l Enseignement Scolaire, Monsieur le Président Directeur Général de l Association Injaz al-maghrib, Madame la Secrétaire d Etat chargée de l Enseignement Scolaire, Monsieur le Président de la Fondation/Institut CDG, Monsieur le Président Directeur Général de l Association Injaz al-maghrib, Mesdames et

Plus en détail

EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION

EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION PROGRAMME DE LA FORMATION La formation porte sur quatre (04) Unités d enseignement répartis en modules. Chaque module est affecté d un coefficient

Plus en détail

UNE EXPÉRIENCE A PARTAGER

UNE EXPÉRIENCE A PARTAGER ROYAUME DU MAROC Initiative Climat Paris Nairobi LE PROGRAMME MAROCAIN D ÉLECTRIFICATION RURALE GLOBALE UNE EXPÉRIENCE A PARTAGER Dr. Amina BENKHADRA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l

Plus en détail

Rôle des PME dans l économie ivoirienne

Rôle des PME dans l économie ivoirienne MINISTÈRE DU COMMERCE, DE L ARTISANAT ET DE LA PROMOTION DES PME RÉPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE UNION DISCIPLINE - TRAVAIL Rôle des PME dans l économie ivoirienne Présenté par Monsieur Jean-Louis BILLON Ministre

Plus en détail

PREBAT2. 24 juin 2011- Rennes

PREBAT2. 24 juin 2011- Rennes 24 juin 2011- Rennes PREBAT2 Plate-forme de recherche et d expérimentation sur l énergie dans le bâtiment "Vers des réhabilitations à très basse consommation Analyse des facteurs socioéconomiques en jeu

Plus en détail

NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC

NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC Marrakech, 19 mai 2011 Stratégie logistique : Cadre général Développement de la logistique = priorité stratégique pour renforcer

Plus en détail