Rédiger une note de synthèse sur un texte ou un dossier de caractère administratif. Le dossier complet figure en Annexe 3

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rédiger une note de synthèse sur un texte ou un dossier de caractère administratif. Le dossier complet figure en Annexe 3"

Transcription

1 Synthèse Rédiger une note de synthèse sur un texte ou un dossier de caractère administratif. Le dossier complet figure en Annexe 3

2 Copie notée : 15/20 Objet : Le patrimoine numérique : enjeux et perspectives Le patrimoine numérique peut se définir comme l ensemble des documents d origine numérique ou convertis sous forme numérique. A ce titre, il représente une forme de mémoire collective et commune numérisée. Le contexte récent de développement informatique et la dématérialisation croissante des supports informatifs ont accru l importance de la notion de patrimoine numérique. Les avancées techniques dont il résulte, ainsi que les potentialités d universalisation du savoir qu il permet font du patrimoine numérique, de sa conservation, de son extension et de sa sécurisation, des enjeux majeurs du XXIème siècle. Les bénéfices matériels et universels que génèrent la constitution d un patrimoine numérique ne doivent pas faire ignorer les contraintes techniques et financières qu il engendre. Dès lors, si la constitution d un patrimoine numérique offre à l humanité des perspectives élargies en matière de conservation de données et de partage des connaissances (I), les dimensions matérielles, techniques et financières de ce patrimoine laissent subsister des interrogations auxquelles les pouvoirs publics se doivent de répondre (II). I La constitution d un patrimoine numérique offre à l humanité des perspectives élargies en matière de conservation des données et de partage des connaissances Le patrimoine numérique résultant des avancées techniques dans le domaine de l informatique démultiplie les capacités de conservation des systèmes (A). L émergence d une universalisation du savoir et des connaissances via la notion de patrimoine numérique est portée par une action volontariste de quelques organisations internationales et états (B). A) Les bénéfices techniques occasionnés par la formation d un patrimoine numérique - Le patrimoine numérique est constitué de l ensemble des documents et des informations stockées au format digital dans le cadre d une politique de conservation mise en place par les individus, les sociétés ou les institutions. Le développement des capacités de stockage informatique a permis d accroître le volume de données archivées et stockées sous forme numérisée. - La dématérialisation croissante des supports comporte différents avantages. La généralisation du système numérique permet donc un substantiel gain d espace de stockage. Les coûts de production et de stockage de données numériques sont inférieures à ceux des supports matériels. L adoption de formats standards pour les logiciels et les systèmes de lecture améliore la gestion des documents. Le développement du numérique octroie aux entreprises davantage de fonctionnalités dans la gestion de leurs archives. - La généralisation des supports numériques et la numérisation de documents mise en ligne dans le cadre de plate-formes communes améliore l accessibilité des informations. B) Une universalisation des savoirs et des connaissances via la constitution d un patrimoine numérique - Dans sa charte générale sur la conservation du patrimoine numérique, l UNESCO entend réduire la facture numérique observée entre les pays du Nord et les pays du Sud. De ce fait, et dans une optique d accessibilité universelle à un héritage commun de l humanité, l UNESCO encourage les États à promouvoir des politiques de numérisation des œuvres et de mise à disposition libre via des organismes publiques. La Bibliothèque Nationale de France propose, depuis 2005, un service d accès en ligne nommé Gallica

3 fournissant le contenu numérisé de livres. Dans une visée similaire, la Commission européenne a mis en place la bibliothèque Europeana en novembre 2008 et propose deux millions de documents numériques. - L UNESCO, dans le cadre de son programme «Mémoire du monde» entend participer à l avancement de la diffusion du savoir et de l information pour le plus grand nombre. Le patrimoine numérique constitue une forme de nouvel héritage de l humanité. - Le géant américain Google Book Search a constitué un bibliothèque numérique comportant dix millions de documents accessibles. Cette numérisation de masse soulève différentes interrogations et notamment sur la conservation d un patrimoine numérique commun et sur la libre accessibilité de ces œuvres au grand public. Le rapport Tessier de janvier 2010 propose trois axes d orientation ; à savoir de réformer le pilotage et les fonctionnalités de Gallica qui dispose d un savoir faire reconnu en matière de numérisation, de multiplier les partenariats publics-privés afin de partager les efforts financiers et techniques de la numérisation et enfin d activer une relance européenne via l organisme «Europeana». Si la constitution d un patrimoine numérique génère de nombreuses potentialités d accroissement de la diffusion des connaissances et de gains techniques, ces avantages apparents doivent être tempérés par l existence de contraintes techniques, matérielles et financières. II Les dimensions matérielles, techniques et financières de ce patrimoine numérique laissent subsister des interrogations auxquelles les acteurs publics et privés doivent apporter des réponses Les outils informatiques et numériques ne présentent pas les caractéristiques d une fiabilité certaine, et certains experts évoquent la fragilité de la mémoire numérique (A). Par ailleurs, le financement des entreprises de numérisation semble être à la recherche d un équilibre entre le domaine public et privé (B). A) La fragilité matérielle et technique des supports de conservation de la mémoire - La dématérialisation croissante des supports implique une politique de sauvegarde et de conservation des données sur un horizon de long terme. La rapide obsolescence du matériel informatique ainsi que les difficultés quant à la standardisation des systèmes de lecture peuvent réduire la fiabilité du stockage et de l archivage des données numériques. Certains experts pointent l absence de pérennité des formats de fichier et les différences existant entre les durée de vie des différents supports et systèmes de lecture. - En outre, la conservation de données numériques est également soumise aux aléas extérieurs, tels que les dégâts des eaux, l usure ou les pannes d électricité. L accessibilité et l exploitabilité des données numériques nécessitent de nouvelles approches et de nouveaux concepts. - La numérisation des données contribue à une forme de complexification de la gestion des documents. Ainsi, le développement de ces technologies exige l apparition de nouvelles professions d archivistes informatiques et de conservateurs des données. Les conditions d archivage et de conservation des données ont donc évolué au cours de la dernière décennie, une évolution de l encadrement technique et professionnelle est donc nécessaire. - Le Ministère de la Culture et de la Communication a mis en place une mission sur la numérisation des fonds patrimoniaux des bibliothèques sous tutelle. Cette mission visera à assurer la conservation de long terme des fichiers numérisés.

4 B) La recherche d un équilibre de financement entre les acteurs publics et les acteurs privés - Dans sa Charte sur la conservation du patrimoine numérique, l UNESCO souligne l importance de la législation en matière d archives numériques. Le cadre juridique et technique protégeant l authenticité des données est indispensable pour éviter la manipulation ou l altération volontaire du patrimoine numérique. Afin de partager les responsabilités quant à la formation et au financement d une numérisation de masse, l UNESCO préconise une coopération entre les concepteurs de logiciels et les bibliothèques, ainsi qu une promotion de la recherche et de l innovation dans le secteur du numérique. - Dans son avis n 114 sur le projet de loi de finances pour 2011, le Sénat souligne l importance d une coordination de l action publique dans un environnement numérisé. L État consacre 273,8 millions d euros d autorisations d engagement au programme 180 comportant le volet «Livre et lecture». Dans l optique d un financement de la numérisation, l État accorde à la Bibliothèque Nationale de France des crédits de 206 millions d euros. - Le projet de schéma numérique des bibliothèques en 2007 s est échaffaudé autour de quatre axes : une numérisation intégrale du corpus au frais de l État via les fonds du grand emprunt, des accords globaux sur les titres à numériser, la sécurisation juridique des engagements et le développement d un modèle commercial. La loi de finances rectificatives de janvier 2010 fixe à 25 % le niveau de subventions ou d avances remboursables pour 75 % de financements privés. Le patrimoine numérique permet de développer de notables possibilités en matière de diffusion des connaissances et de gains de stockage des données, néanmoins, la question de son financement et les incertitudes techniques exigent la formulation de réformes.

5 Copie notée 11/20 L informatique constitue une évolution dans la gestion du patrimoine de l humanité. De nouveaux outils informatiques ont permis d accroître et de disposer d un patrimoine numérique individuel et collectif. Ainsi, le patrimoine numérique est constitué de l ensemble des documents d origine numérique ou convertis sous forme numérique, il peut être considéré comme l ensemble des documents et informations stockés au format digital dans le cadre de politiques de conservation mises en place par les individus, les sociétés et les institutions. Dès lors, de nouvelles perspectives sont actuellement élaborées pour favoriser la transmision du patrimoine (I) toutefois certains dispositifs envisagés sont pour l instant insuffisants et sont encore perfectibles (II). I De nouvelles perspectives, sont actuellement élaborées pour favoriser la transmission du patrimoine A) Une évolution majeure de notre temps L utilisation quotidienne du numérique a permis d accroître les opportunités pour la transmission du patrimoine. Les œuvres littéraires, les traités historiques, décrets ou circulaires gouvernementales, les documents stratégiques d une entreprise ou des photos personnelles, montrent la grande diversité du patrimoine car cela concerne aussi bien le patrimoine des nations, des entreprises et celui des individus. Ce patrimoine numérique comprend deux types de documents, un format numérique initial ou des formats non numérique qui ont été convertis. Ainsi les outils et les supports informatiques, ne manquent pas pour mettre en place une véritable transmission du patrimoine. D autant plus que le numérique possède un certain nombre d avantages, le gain de place, des coûts de production et de stockage relativement faibles. On constate aussi une meilleur gestion des documents, dans le traitement de l information ou le transfert rapide d un support à un autre. Des procédures ont été mises en place pour proposer différents services aux citoyens et aux professionnels des bibliothèques, par exemple, les bibliothèques ont été adaptées aux nouveaux usages numériques. B) Les nouveaux moyens de préservation du patrimoine Le numérique induit des bouleversements et nécessitent l élaboration de nouveaux concepts et de nouvelles pratiques d archivage et de conservation. Préserver un contenu c est maintenir l opérationnalité de la médiation technique et culturelle. La numérisation est un procédé de codage informatique qui permet d effectuer une copie des documents. Un plan de numérisation des biens culturels a été mis en place, un budget de 750 millions qui servira à protéger et à diffuser des œuvres, mais aussi financer leur pérennité et le stockage sur des serveurs. La Bibliothèque nationale de France (BNF) veut développer la numérisation dans quatre secteurs, les livres, la collection de journaux de 1850 à 1950, les vidéos et documents sonores et enfin, les gravures, cartes, manuscrits et photographie. L ambition est aussi d offrir à tous, et non à une élite, le plus beau patrimoine numérique du monde. L archivage et la conservation de données électronique devient un enjeu essentiel, pour veiller à la conservation des archives sur le long terme. Archiver de manière pérenne, une information numérique revient à la rendre indépendante de son environnement d origine, afin de pouvoir en temps voulu, la restituer dans l environnement qui sera celui du temps de la restitution.

6 II Les dispositifs envisagés sont encore insuffisants et restent perfectibles A) L importance du rôle des différents acteurs L UNESCO est un acteur essentiel car l organisation aide au maintien, à l avancement et à la diffusion du savoir, en veillant à la conservation et à la protection du patrimoine universel. L accès aux documents du patrimoine numérique, ne doit pas faire l objet de restrictions excessives, il doit demeurer accessible à tous. Ainsi, les États membres doivent favoriser l instauration d un environnement juridique et pratique qui maximise l accessibilité du patrimoine numérique. Des stratégies et des politiques doivent être élaborées pour protéger le patrimoine numérique en tenant en compte des degrés d urgence, de la situation locale, des moyens disponibles et des prévisions d avenir. La conservation du patrimoine numérique exige des efforts soutenus de la part des gouvernements, des créateurs, éditeurs, industries et des institutions chargées du patrimoine. En France, deux actions principales ont été mises en place en 2010, le plan d action pour le patrimoine écrit (PAPE) pour soutenir les projets patrimoniaux des collectivités territoriales et un site internet «Patrimoine écrit», site d information qui propose des services en ligne aux citoyens et aux professionnels des bibliothèques. B) On observe certaines limites à ces nouvelles pratiques Aujourd hui, les ordinateurs sont sans aucun doute, le moyen le plus pratique de stocker et conserver de l information sur peu d espace. Toutefois, le risque zéro n existe pas et l on sait peu de choses sur la stabilité à long terme des matériels numériques. Pannes d électricité, virus ou encore dégâts d eau peuvent être dévastateurs pour le matériel informatique et les données numériques. La pérennité des supports d archive est aussi problématique, car on considère qu un cédérom, a une durée de vie ne dépassant pas 15 ans. De plus, l évolution vers des supports de stockage, va vers des solutions toujours plus performantes. Cependant l obsolescence rapide des matériels et des logiciels sont à prendre en compte, car certains documents numériques crées aujourd hui pourrait ne plus être consultables à l avenir. Il convient alors de copier les documents numériques, pour les rendre accessibles par les supports, les logiciels de l heure. La mémoire numérique est alors fragile. Confrontée à des supports dont on maîtrise mal le vieillissement, formulée dans des logiques de cotage dont l évolution s accélère sans cesse, la mémoire numérique pose des problèmes inédits que la conservation doit prendre en compte. La conservation du patrimoine numérique nécessite des mesures volontaires d entretien et de gestion dès leur création. L internet ne suffit pas, pour conserver le patrimoine numérique. Il n existe pas de support physique qui assure la pérennité des données stockées. De nouveaux moyens existent pour stocker des documents pour éviter un stockage trop volumineux, la numérisation des données est possible. Toutefois, l archivage et la conservation de ces documents sont problématiques, car ils peuvent être illisible avec le temps. Cependant on constate, en France une numérisation exponentielle des livres, que l on retrouve sur internet par le biais de Google livre ou Europeana. Ces nouvelles bibliothèques numériques permettent à tous d accéder, par le biais de l internet, à des documents, des livres et autres supports. La culture et le patrimoine sont alors accessibles à tous les individus et participe à une mondialisation des connaissances.

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE 1 Introduction ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE Atelier «pour approfondir» Sauvegarder ses données à domicile ou sur Internet Qui n a jamais perdu des photos ou documents suite à une panne

Plus en détail

Ministère de la Culture et de la Communication

Ministère de la Culture et de la Communication Par Thierry CLAERR, Service du Livre et de la Lecture Jean-François MOUFFLET, Service interministériel des Archives de France Ministère de la Culture et de la Communication Stockage et conservation des

Plus en détail

Depuis 1537, nous pensons que préserver notre patrimoine intellectuel et culturel est vital.

Depuis 1537, nous pensons que préserver notre patrimoine intellectuel et culturel est vital. Depuis 1537, nous pensons que préserver notre patrimoine intellectuel et culturel est vital. Le service d Archivage numérique de la Bibliothèque nationale de France 1. Les enjeux 2. Le système SPAR 3.

Plus en détail

Les collections audiovisuelles à l heure du Numérique

Les collections audiovisuelles à l heure du Numérique Les collections audiovisuelles à l heure du Numérique 1 Un cas unique, une expérience à partager BnF, département de l Audiovisuel : Les collections audiovisuelles de la Bibliothèque nationale de France

Plus en détail

Pourquoi archiver les emails

Pourquoi archiver les emails Pourquoi archiver les emails Objectif du document Ce document a pour objectif d'expliquer la nécessité et le bien-fondé de l'archivage des emails. Il a été écrit par Alain Heurtebise, Directeur Général

Plus en détail

26 Centre de Sécurité et de

26 Centre de Sécurité et de 26 Centre de Sécurité et de Maintenance La fenêtre du Centre de sécurité et de maintenance (CSM) rassemble tous les outils nécessaires au contrôle, à l analyse, à la maintenance, à la sauvegarde et au

Plus en détail

Sauvegarde Version 1.0. 25/05/2015 BTS SIO SISR Brochard Florent

Sauvegarde Version 1.0. 25/05/2015 BTS SIO SISR Brochard Florent Sauvegarde Version 1.0 25/05/2015 BTS SIO SISR Brochard Florent Sommaire I. Introduction... 3 II. Définition de la sauvegarde... 3 III. Stratégie de sauvegarde... 3 IV. Types de sauvegarde... 4 A. La sauvegarde

Plus en détail

Conservation des données à long terme

Conservation des données à long terme Rencontres ACADM 26 juin 2014 Conservation des données à long terme Sandrine DANIEL, data manager Sandrine VINAULT, data manager Isabelle FOURNEL, médecin épidémiologiste CIC 1432 Module Epidémiologie

Plus en détail

Charte pour l usage de ressources informatiques et de services Internet

Charte pour l usage de ressources informatiques et de services Internet Charte pour l usage de ressources informatiques et de services Internet Ce texte, associé au règlement intérieur de l Observatoire de Paris (désigné dans la suite comme l Établissement) et ceux de ses

Plus en détail

Chapitre 5 La sécurité des données

Chapitre 5 La sécurité des données 187 Chapitre 5 La sécurité des données 1. Les risques de perte des données La sécurité des données La sauvegarde des données est essentielle pour une entreprise, quelle que soit sa taille, à partir du

Plus en détail

Charte pour l usage de ressources informatiques et de services Internet

Charte pour l usage de ressources informatiques et de services Internet Prénom Nom : Signature : Date : Service : Charte pour l usage de ressources informatiques et de services Internet Ce texte, associé au règlement intérieur des entités, a pour objet de préciser la responsabilité

Plus en détail

services Présentation 2015 de nos produits et LA G.E.D (GESTION ELECTRONIQUE DES DOCUMENTS) INFORMATIQUE TELECOMMUNICATION RESEAUX

services Présentation 2015 de nos produits et LA G.E.D (GESTION ELECTRONIQUE DES DOCUMENTS) INFORMATIQUE TELECOMMUNICATION RESEAUX Présentation 2015 de nos produits et services INFORMATIQUE TELECOMMUNICATION RESEAUX PROGICIEL de gestion SAARI DEVELOPPEMENT SPECIFIQUE SITE WEB LA G.E.D (GESTION ELECTRONIQUE DES DOCUMENTS) Introduction

Plus en détail

Groupe de travail «TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION» Réunion du 26 janvier 2006. L archivage électronique

Groupe de travail «TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION» Réunion du 26 janvier 2006. L archivage électronique Département Administration et Gestion Communale AP/DB N 11 Paris, le 25 janvier 2006 Groupe de travail «TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION» Réunion du 26 janvier 2006 L archivage électronique

Plus en détail

La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France

La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France en 12 diapos 1 La Bibliothèque nationale de France Missions Collecte du dépôt légal (livres, revues et Internet français) Valorisation

Plus en détail

PLATEFORME MÉTIER DÉDIÉE À LA PERFORMANCE DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION

PLATEFORME MÉTIER DÉDIÉE À LA PERFORMANCE DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION PLATEFORME MÉTIER DÉDIÉE À LA PERFORMANCE DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION KEOPS Automation Espace Performance 2B, rue du Professeur Jean Rouxel BP 30747 44481 CARQUEFOU Cedex Tel. +33 (0)2 28 232 555 -

Plus en détail

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS Version du 01/10/ à 16:07:40 PROGRAMME 866 : PRÊTS AUX PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES

Plus en détail

Statistiques et visibilité des bibliothèques numériques : quelles stratégies de diffusion?

Statistiques et visibilité des bibliothèques numériques : quelles stratégies de diffusion? Statistiques et visibilité des bibliothèques numériques : quelles stratégies de diffusion? Par Mathieu Andro(1), Gaëtan Tröger(2) (1) INRA, DV IST, F-78026 Versailles, France. mathieu.andro@versailles.inra.fr

Plus en détail

La GEIDE. Dans une solution GEIDE, il est possible d'associer au sein même d'un dossier:

La GEIDE. Dans une solution GEIDE, il est possible d'associer au sein même d'un dossier: La GEIDE Historique de La GEIDE Anciennement "Archivage électronique", La Gestion électronique de Documents "GED" est apparu dans les années 80. Mais le terme GED paraissait restrictif par rapport à ses

Plus en détail

Politique de sécurité de l information. Adoptée par le Conseil d administration

Politique de sécurité de l information. Adoptée par le Conseil d administration Politique de sécurité de l information Adoptée par le Conseil d administration Le 10 novembre 2011 Table des matières PRÉAMBULE 1. GÉNÉRALITÉS... 3 2. RÔLES ET RESPONSABILITÉS... 4 3. DÉFINITIONS... 8

Plus en détail

Tour d horizon des PCPP

Tour d horizon des PCPP Tour d horizon des PCPP P C P P = P L A N D E C O N S E R V A T I O N P A R T A G É E D E S P É R I O D I Q U E S P R O J E T D U N P C P P «S C I E N C E S D E L A T E R R E» Qu est-ce qu un PCPP? Q U

Plus en détail

Travaux pratiques. avec. WordPress. Karine Warbesson

Travaux pratiques. avec. WordPress. Karine Warbesson Travaux pratiques avec WordPress Karine Warbesson Toutes les marques citées dans cet ouvrage sont des marques déposées par leurs propriétaires respectifs. Mise en pages réalisée par ARCLEMAX Illustration

Plus en détail

CHARTE INFORMATIQUE LGL

CHARTE INFORMATIQUE LGL CHARTE INFORMATIQUE LGL Selon la réglementation indiquée dans la charte informatique du CNRS, tout accès aux ressources informatiques du LGLTPE nécessite une authentification des personnels. Cette authentification

Plus en détail

Comment créer un système d'information? Le cas de l'efeo

Comment créer un système d'information? Le cas de l'efeo Comment créer un système d'information? 4 ème rencontre DocAsie Maison Suger, Paris - vendredi 2 juillet 2010 Barbara Bonazzi (EFEO) 2005 premières demandes de mise en ligne de bases de données 2006 Première

Plus en détail

Gestion de l Identité Numérique

Gestion de l Identité Numérique Gestion de l Identité Numérique La France veut accélérer et consolider le développement de l Economie numérique, instaurer la confiance numérique et lutter contre la fraude et l usurpation d identité,

Plus en détail

Pour un flux de tâches illimité. Le module DICOM de Carl Zeiss.

Pour un flux de tâches illimité. Le module DICOM de Carl Zeiss. Pour un flux de tâches illimité. Le module DICOM de Carl Zeiss. We make it visible. 2 De nouveaux horizons explorés. Avec DICOM Visible Light. Dans tous les hôpitaux modernes, le réseau informatique joue

Plus en détail

PaPyRuS. Le nouveau reporting bancaire électronique

PaPyRuS. Le nouveau reporting bancaire électronique PaPyRuS Banque Le nouveau reporting bancaire électronique Avec le service «PaPyRuS», Dexia Banque vous propose désormais une alternative électronique vous permettant de remplacer avantageusement le reporting

Plus en détail

COMMUNIQUÉ PRODUIT 15 décembre 2014. Conformité, arbitrages et suivi? O2S s occupe de tout! La gestion de la conformité dans un seul logiciel

COMMUNIQUÉ PRODUIT 15 décembre 2014. Conformité, arbitrages et suivi? O2S s occupe de tout! La gestion de la conformité dans un seul logiciel Conformité, arbitrages et suivi? O2S s occupe de tout! O2S, le logiciel d agrégation de comptes et de suivi client, sort une version majeure avec de nouvelles fonctionnalités pour optimiser et simplifier

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Feuille de route vers une Stratégie européenne pour la culture à l ère numérique

Feuille de route vers une Stratégie européenne pour la culture à l ère numérique Feuille de route vers une Stratégie européenne pour la culture à l ère numérique Objet Contenu Calendrier 1. Stratégie culturelle et Europe 2020 Élaborer une stratégie européenne pour la culture à l ère

Plus en détail

ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance

ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance Synthèse rédigée par Raymond Bérard, directeur de l ABES, à partir du dossier de candidature d ISTEX aux Initiatives d excellence et des réunions

Plus en détail

CONTRÔLE DES COMPTABILITÉS INFORMATISÉES M SUR LE FEC CE QU IL FAUT SAVOIR - POINTS DE VIGILANCE - BONNES PRATIQUES

CONTRÔLE DES COMPTABILITÉS INFORMATISÉES M SUR LE FEC CE QU IL FAUT SAVOIR - POINTS DE VIGILANCE - BONNES PRATIQUES i ZO M SUR LE FEC CE QU IL FAUT SAVOIR - POINTS DE VIGILANCE - BONNES PRATIQUES CE QU IL FAUT SAVOIR Depuis le 1er janvier 2014, les entreprises faisant l objet d un contrôle fiscal doivent être en mesure

Plus en détail

PARCE QUE LA LOI L EXIGE, PARCE QUE JE SUIS PRO, PARCE QUE C EST VITAL À MON ACTIVITÉ

PARCE QUE LA LOI L EXIGE, PARCE QUE JE SUIS PRO, PARCE QUE C EST VITAL À MON ACTIVITÉ PROFESSIONS LIBÉRALES RÉGLEMENTÉES (RADIOLOGUE, CHIRURGIENS DENTISTE, CARDIOLOGUES, AVOCATS, HUISSIERS, NOTAIRES ) PARCE QUE LA LOI L EXIGE, PARCE QUE JE SUIS PRO, PARCE QUE C EST VITAL À MON ACTIVITÉ

Plus en détail

Inviter au plus vite tous les acteurs de la création, de l'édition, de la diffusion et de la lecture à des «États généraux du livre et de la lecture».

Inviter au plus vite tous les acteurs de la création, de l'édition, de la diffusion et de la lecture à des «États généraux du livre et de la lecture». Eléments pour une politique en faveur du livre et de la lecture Par Aurélie Filippetti, députée de Moselle, responsable du pôle Culture, audiovisuel, médias dans l équipe de campagne de François Hollande.

Plus en détail

CHARTE DES PETITES, MOYENNES ENTREPRISES ET DE L ARTISANAT EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

CHARTE DES PETITES, MOYENNES ENTREPRISES ET DE L ARTISANAT EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO 1 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES CHARTE DES PETITES, MOYENNES ENTREPRISES ET DE L ARTISANAT EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO Kinshasa, le 24 août 2009

Plus en détail

Mettre en ligne, et après?

Mettre en ligne, et après? Mettre en ligne, et après? La création d un corpus Abécédaires dans Gallica pour la jeunesse FAIRE UN PROJET DE MÉDIATION NUMÉRIQUE DANS GALLICA Une valorisation hors-site Gallica Des formats divers 21

Plus en détail

MODULE 2 : L échange et le partage de fichiers numériques

MODULE 2 : L échange et le partage de fichiers numériques MODULE 2 : L échange et le partage de fichiers numériques Introduction Définition Actions à mettre en œuvre Bonnes pratiques Introduction Introduction Production- Vente - Consommation Télévision Documents

Plus en détail

Network storage solutions

Network storage solutions Network storage solutions Vous avez de sérieux problème de stockage? Vous voulez rendre disponibles, en temps réel, de grandes quantités de données? Votre système d archivage ne répond plus à l exigence

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Erreur! Argument de commutateur inconnu. DELIBERATION N DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON, VU le Code général des collectivités

Plus en détail

OpenScribe L ECM Sagem. Pour maîtriser simplement tous les flux d informations

OpenScribe L ECM Sagem. Pour maîtriser simplement tous les flux d informations OpenScribe L ECM Sagem. Pour maîtriser simplement tous les flux d informations Solution complète clé en main pour la gestion des flux d informations Gestion du cycle de vie du document actif Partage et

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION ET DE CONSERVATION DES DOCUMENTS (Adoptée le 12 juin 2013)

POLITIQUE DE GESTION ET DE CONSERVATION DES DOCUMENTS (Adoptée le 12 juin 2013) POLITIQUE DE GESTION ET DE CONSERVATION DES DOCUMENTS (Adoptée le 12 juin 2013) Le générique masculin est utilisé sans discrimination uniquement dans le but d alléger le texte. 1. OBJECTIFS Gérer efficacement

Plus en détail

Conditions générales de vente en ligne

Conditions générales de vente en ligne Conditions générales de vente en ligne SAROFOT Impertinent.ph Les présentes conditions de vente sont conclues d une part par la société SAROFOT Impertinent. au capital de 11433,67 euro dont le siège social

Plus en détail

Logiciel photothèque professionnel GUIDE D UTILISATION - 1 -

Logiciel photothèque professionnel GUIDE D UTILISATION - 1 - Logiciel photothèque professionnel GUIDE D UTILISATION - 1 - Sommaire La solution en quelques mots... 3 Les utilisateurs et leurs droits... 4 Les albums, les dossiers et leurs droits... 5 Créer un album,

Plus en détail

APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE

APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE 1 APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE Nous, signataires, acteurs culturels en Bretagne, individuels et associations, demandons aux élus et institutionnels de soutenir

Plus en détail

Les ressources numériques

Les ressources numériques Les ressources numériques Les ressources numériques sont diverses et regroupent entre autres, les applications, les bases de données et les infrastructures informatiques. C est un ensemble de ressources

Plus en détail

CHARTE INFORMATIQUE ADN FORMATION

CHARTE INFORMATIQUE ADN FORMATION CHARTE INFORMATIQUE ADN FORMATION I) PRÉAMBULE Ce texte disposant d un aspect réglementaire est avant tout un code de bonne conduite à l attention de l ensemble des stagiaires et collaborateurs d ADN Formation.

Plus en détail

Actualisation du mandat du Comité Directeur du patrimoine culturel (CDPAT) Observations du Secrétariat

Actualisation du mandat du Comité Directeur du patrimoine culturel (CDPAT) Observations du Secrétariat Délégués des Ministres / Groupes de rapporteurs GR-C Groupe de rapporteurs sur l'education, la Culture, le Sport, la Jeunesse et l Environnement GR-C(2007) 2007 1 Actualisation du mandat du Comité Directeur

Plus en détail

MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE

MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/SEC//BR/DS/PP/DSA/N 12-04 Danielle SOULAT 01 43 93 84 77 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : CHEF DE PROJET ARCHIVAGE ET SYSTEME D

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE PRESTATIONS DE SERVICES

CONDITIONS GENERALES DE PRESTATIONS DE SERVICES CONDITIONS GENERALES DE PRESTATIONS DE SERVICES APPLICABLES AU 01 SEPTEMBRE 2008 MODIFIABLES SANS PRÉAVIS ARTICLE 1 - DÉFINITIONS : On entend par «MACOLOGIS», MACOLOGIS Entreprise Individuelle 533, Bd

Plus en détail

L ARCHIVAGE LEGAL : CE QU IL FAUT SAVOIR

L ARCHIVAGE LEGAL : CE QU IL FAUT SAVOIR L ARCHIVAGE LEGAL : CE QU IL FAUT SAVOIR INTRODUCTION A la suite de grands scandales financiers qui ont ébranlés le monde des affaires, les instances législatives et réglementaires des Etats Unis ont remis

Plus en détail

FORMATION À LA GESTION DES ARCHIVES

FORMATION À LA GESTION DES ARCHIVES FORMATION À LA GESTION DES ARCHIVES Conserver des documents numériques CONSERVER DES DOCUMENTS NUMÉRIQUES Conseils pratiques pour la gestion et la conservation de votre information numérique Méthodes de

Plus en détail

ANNEXE 1 A LA DELIBERATION N 2009-03-0030

ANNEXE 1 A LA DELIBERATION N 2009-03-0030 ANNEXE 1 A LA DELIBERATION N 2009-03-0030 Le texte ci-après a été rédigé collectivement par le groupe de réflexion «lecture publique et nouvelles technologies», constitué de bibliothécaires essonniennes

Plus en détail

I partie : diagnostic et proposition de solutions

I partie : diagnostic et proposition de solutions Session 2011 BTS assistant de manager Cas Arméria: barème et corrigé Remarque: la 1 ère partie doit être cohérente avec les éléments déterminants du contexte décrit dans cet encadré, qui n est pas attendu

Plus en détail

AdmiCash Maintenance des données

AdmiCash Maintenance des données AdmiCash Maintenance des données Fonctions de base de la maintenance des données dans AdmiCash Il arrive parfois que des utilisateurs d AdmiCash modifient manuellement la structure des dossiers du programme.

Plus en détail

Spécialiste de la gestion de flux documentaires et de l environnement informatique associé. STEP : Un projet, deux ambitions

Spécialiste de la gestion de flux documentaires et de l environnement informatique associé. STEP : Un projet, deux ambitions Spécialiste de la gestion de flux documentaires et de l environnement informatique associé STEP : Un projet, deux ambitions STEP, un projet, deux ambitions Des activités innovantes au service des entreprises

Plus en détail

Zéro papier dès le premier jour

Zéro papier dès le premier jour Zéro papier dès le premier jour Économies de coûts et augmentation de productivité grâce à la numérisation www.i-fourc.fr A digital archive Véritable référence dans le domaine de la numérisation, I-FourC

Plus en détail

Sommaire. Présentation de la société Doparchiv. Des constats des solutions. L archivage papier : traitements intellectuel et matériel

Sommaire. Présentation de la société Doparchiv. Des constats des solutions. L archivage papier : traitements intellectuel et matériel Sommaire Présentation de la société Doparchiv Des constats des solutions L archivage papier : traitements intellectuel et matériel L informatisation, progiciel, numérisation, accès Internet Photos Références

Plus en détail

Contrat de vente/location d'un site Web

Contrat de vente/location d'un site Web 1 1 La présente commande constitue un engagement définitif et irrévocable. 2 Le soussigné déclare formellement avoir les pouvoirs nécessaires pour engager l entreprise ci-dessus désignée, reconnaît avoir

Plus en détail

Trucs & astuces pour le stockage & l archivage des photos numériques

Trucs & astuces pour le stockage & l archivage des photos numériques Trucs & astuces pour le stockage & l archivage des photos numériques Richard Walter Nantes, 6 novembre 2013 Journée d études IconoRéseau Où stocker? Quoi stocker? Où sauvegarder? Quoi sauvegarder? Stockage

Plus en détail

STEP. Spécialiste de la gestion de flux documentaires et de l environnement informatique associé

STEP. Spécialiste de la gestion de flux documentaires et de l environnement informatique associé STEP Spécialiste de la gestion de flux documentaires et de l environnement informatique associé Un projet d entreprise, deux ambitions Des activités innovantes au service des entreprises Gestion de flux

Plus en détail

Sauvegarde des fichiers

Sauvegarde des fichiers Sauvegarde des fichiers 1 Hiérarchie des fichiers Stockage à la racine d un disque. Stockage dans un dossier. Stockage dans un dossier utilisateur : problématique de l accès aux fichiers. Stockage sur

Plus en détail

Adico, 2 rue Jean Monnet, BP 20683, 60006 Beauvais cedex Tél : 03 44 08 40 40 / Fax : 03 44 08 40 49 / contact@adico.fr

Adico, 2 rue Jean Monnet, BP 20683, 60006 Beauvais cedex Tél : 03 44 08 40 40 / Fax : 03 44 08 40 49 / contact@adico.fr adicloud Votre bureau dans le Nuage >> L Adico vous présente AdiCloud, la solution qui vous permet d avoir la tête dans le Nuage, mais les pieds sur terre. >> AdiCloud est une plateforme de sauvegarde,

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : CONTROLE FISCAL DES COMPTABILITES INFORMATISEES : PRECAUTIONS A PRENDRE

Fiche conseil. Nom du Document : CONTROLE FISCAL DES COMPTABILITES INFORMATISEES : PRECAUTIONS A PRENDRE CONTROLE FISCAL DES COMPTABILITES INFORMATISEES : PRECAUTIONS A PRENDRE Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables

Plus en détail

Gestion des feuilles de marques électroniques par les structures organisatrices des compétitions

Gestion des feuilles de marques électroniques par les structures organisatrices des compétitions Gestion des feuilles de marques électroniques par les structures organisatrices des compétitions Ce document rassemble les définitions et les procédures utiles aux structures pour gérer les compétitions

Plus en détail

Bibliothèque nationale de France L Oréal Fondation d entreprise

Bibliothèque nationale de France L Oréal Fondation d entreprise L Oréal Fondation d entreprise Bourse de recherche sur l art de l être et du paraître 2011-2012 Date limite de dépôt de dossier de candidature : le 30 mars 2011 Pour toutes informations complémentaires

Plus en détail

Hosted Exchange 2010 Conditions Spécifiques

Hosted Exchange 2010 Conditions Spécifiques Hosted Exchange 2010 Conditions Spécifiques L utilisateur doit se conformer aux Conditions Spécifiques ( CS ) en vigueur, tel qu amendé, modifié ou mise à jour au fur et à mesure par M.I.T., et autres

Plus en détail

Le modèle d'évaluation des coûts de l'archivage numérique au CINES. Olivier Rouchon CINES olivier.rouchon@cines.fr PIN Réunion plénière 14 Mars 2013

Le modèle d'évaluation des coûts de l'archivage numérique au CINES. Olivier Rouchon CINES olivier.rouchon@cines.fr PIN Réunion plénière 14 Mars 2013 Le modèle d'évaluation des coûts de l'archivage numérique au CINES Olivier Rouchon CINES olivier.rouchon@cines.fr PIN Réunion plénière 14 Mars 2013 Sommaire Le modèle économique Le type de services proposés

Plus en détail

Utilisation de la plate-forme collaborative Windchill

Utilisation de la plate-forme collaborative Windchill Product Lifecycle Management Utilisation de la plate-forme collaborative Windchill Tutorial - Niveau 3 https://www.windchilleducation.eu/windchill/ Sommaire : 1. Purger les fichiers :...2 Supprimer les

Plus en détail

Migration de IACA vers KoXo Administrator

Migration de IACA vers KoXo Administrator 1 Introduction Ce document s applique aux versions de IACA antérieures à la version 10, un autre document présente la même procédure pour les versions 10 et suivantes. Suite à de multiples demandes de

Plus en détail

informatique - BANQUE POPULAIRE Symposium Microsoft Présentation : Programme Archivage

informatique - BANQUE POPULAIRE Symposium Microsoft Présentation : Programme Archivage informatique - BANQUE POPULAIRE Symposium Microsoft Présentation : Programme Archivage Notre mission 17 Banques Populaires régionales 3 Crédits Maritimes Mutuels La Banque de Savoie Plus de 2 600 agences

Plus en détail

Microsoft SharePoint 2010 Conditions Spécifiques

Microsoft SharePoint 2010 Conditions Spécifiques Microsoft SharePoint 2010 Conditions Spécifiques L utilisateur doit se conformer aux Conditions Spécifiques ( CS ) en vigueur, tel qu amendé, modifié ou mise à jour au fur et à mesure par M.I.T., et autres

Plus en détail

Virtuozzo VPS Conditions Spécifiques

Virtuozzo VPS Conditions Spécifiques Virtuozzo VPS Conditions Spécifiques L utilisateur doit se conformer aux Conditions Spécifiques ( CS ) en vigueur, tel qu amendé, modifié ou mise à jour au fur et à mesure par M.I.T., et autres termes

Plus en détail

Solutions de Sauvegarde

Solutions de Sauvegarde Situations professionnelles n 2 Solutions de Sauvegarde Texte descriptif : Mise en place d'une solution de sauvegarde Fiche de sauvegarde Fiche de restauration Guide utilisateur sur les types de sauvegarde

Plus en détail

L archivage pérenne du document numérique au CINES. CINES (O.Rouchon) Rencontres RNBM 3 Octobre 2007

L archivage pérenne du document numérique au CINES. CINES (O.Rouchon) Rencontres RNBM 3 Octobre 2007 L archivage pérenne du document numérique au CINES CINES (O.Rouchon) Rencontres RNBM 3 Octobre 2007 Sommaire La mission d archivage du CINES Le contexte, la problématique et les constats Les défis, orientations

Plus en détail

La gestion de patrimoine, levier d efficience des EPS

La gestion de patrimoine, levier d efficience des EPS La gestion de patrimoine, levier d efficience des EPS Promouvoir la performance globale des établissements publics de santé Yannick Le Guen Sous-Directeur du pilotage de la performance des acteurs de l

Plus en détail

Dossier de presse L'archivage électronique

Dossier de presse L'archivage électronique Dossier de presse L'archivage électronique Préambule Le développement massif des nouvelles technologies de l information et de la communication (TIC) a introduit une dimension nouvelle dans la gestion

Plus en détail

Développement du numérique PROJET DE «FEUILLE DE ROUTE POUR UNE STRATEGIE NATIONALE DE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT» OBSERVATIONS DE LA FIEEC

Développement du numérique PROJET DE «FEUILLE DE ROUTE POUR UNE STRATEGIE NATIONALE DE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT» OBSERVATIONS DE LA FIEEC Développement du numérique PROJET DE «FEUILLE DE ROUTE POUR UNE STRATEGIE NATIONALE DE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT» OBSERVATIONS DE LA FIEEC Février 2013 Les infrastructures de réseaux très haut débit

Plus en détail

L archivage pérenne du document numérique au CINES. CINES (O.Rouchon) JRES 2007 21 Novembre 2007

L archivage pérenne du document numérique au CINES. CINES (O.Rouchon) JRES 2007 21 Novembre 2007 L archivage pérenne du document numérique au CINES CINES (O.Rouchon) JRES 2007 21 Novembre 2007 Sommaire La mission d archivage du CINES Le contexte, la problématique et les constats Les défis, orientations

Plus en détail

iil est désormais courant de trouver sur Internet un document

iil est désormais courant de trouver sur Internet un document Matériels et systèmes L Acrobat qui cherche dans les PDF Michel NARCY - Formateur TICE et Médialog Bulletin officiel, programmes d enseignement, articles de quotidiens ou de revues scientifiques... De

Plus en détail

Conditions Générale de «Prestations de services»

Conditions Générale de «Prestations de services» Conditions Générale de «Prestations de services» Article 1 - Définitions Nom commercial, ORDI-HS, désigne l Auto-entrepreneur, M. HAMID Farid, 5 Avenue de Jouandin, 64100, Bayonne. (A.E, entreprise non

Plus en détail

Conditions générales.

Conditions générales. Conditions générales. Les services présentés sur le site www.net-style.fr sont fournis par NetStyle, propose à une clientèle de professionnels et de particuliers des services dédiés à la création de sites

Plus en détail

Ces conditions de vente prévaudront sur toutes autres conditions générales ou particulières non expressément agréées par SUD LOGICIEL GESTION.

Ces conditions de vente prévaudront sur toutes autres conditions générales ou particulières non expressément agréées par SUD LOGICIEL GESTION. Conditions générales de vente de SUD LOGICIEL GESTION Les présentes conditions de vente sont conclues d une part par la société SUD LOGICIEL GESTION. au capital de 3000 euro dont le siège social est à

Plus en détail

Déploiement de l iphone et de l ipad Apple Configurator

Déploiement de l iphone et de l ipad Apple Configurator Déploiement de l iphone et de l ipad Apple Configurator Les appareils ios peuvent être configurés pour un déploiement en entreprise à l aide d un large éventail d outils et de méthodes. L utilisateur final

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Histoire, patrimoine et technologies numériques de l Ecole Nationale des Chartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

1 - Plus de bobines film à charger ou décharger, cela libère un poste de travail

1 - Plus de bobines film à charger ou décharger, cela libère un poste de travail La Ficam a édité en partenariat avec la CST un document visant à énoncer un certain nombre de bonnes pratiques concernant la sécurisation et la conservation des rushes lorsqu'on tourne une oeuvre à l'aide

Plus en détail

LA DEFINITION DES COMPETENCES : QUEL ROLE POUR LES ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES?

LA DEFINITION DES COMPETENCES : QUEL ROLE POUR LES ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES? LA DEFINITION DES COMPETENCES : QUEL ROLE POUR LES ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES? INTRODUCTION Depuis quelques années, un certain nombre d évolutions à la fois sociétales et professionnelles nous poussent,

Plus en détail

20 Bay Street, Suite 600 Toronto, ON M5J 2W3

20 Bay Street, Suite 600 Toronto, ON M5J 2W3 www.metrolinx.com 20 Bay Street, Suite 600 Toronto, ON M5J 2W3 20 rue Bay, bureau 600 Toronto, ON M5J 2W3 Politique de protection de la vie privée Metrolinx apprécie et respecte votre vie privée. Metrolinx

Plus en détail

CONSERVATION DES DOCUMENTS ELECTRONIQUES SANS SYSTEME D ARCHIVAGE ELECTRONIQUE

CONSERVATION DES DOCUMENTS ELECTRONIQUES SANS SYSTEME D ARCHIVAGE ELECTRONIQUE Cadre législatif et règlementaire Code du patrimoine Code général des collectivités territoriales Décret n 79-1037 du 3 décembre 1979 modifié relatif à la compétence des services d publics et à la coopération

Plus en détail

Directive de gestion des documents et des archives du cégep Édouard-Montpetit

Directive de gestion des documents et des archives du cégep Édouard-Montpetit Directive de gestion des documents et des archives du cégep Édouard-Montpetit Projet Version 1.5 Adoptée au Comité de direction 1 er Septembre 2015 Direction des communications, affaires publiques et relations

Plus en détail

Tous les conseils de nos experts pour bien l utiliser.

Tous les conseils de nos experts pour bien l utiliser. BIEN COMMENCER AVEC MES SAUVEGARDES Tous les conseils de nos experts pour bien l utiliser. Retrouvez tous les conseils de nos experts sur fnac.com À SAVOIR Pourquoi sauvegarder? L espace de stockage des

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE 2015

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE 2015 CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE 2015 Préambule Le site internet Digitalfix.fr appartient à la Société Digital Perception (SARL au capital social de 7000 ), ci-après appelée "la Société". Digital Fix est

Plus en détail

Les Bibliothèques numériques de référence et la coopération numérique de l'etat état des lieux et perspectives

Les Bibliothèques numériques de référence et la coopération numérique de l'etat état des lieux et perspectives Les Bibliothèques numériques de référence et la coopération numérique de l'etat état des lieux et perspectives 14e Journées des pôles associés et de la coopération Enrichir et partager le patrimoine culturel

Plus en détail

VOS INFORMATIONS ONT UNE VIE. Nous sommes là pour vous accompagner à chaque étape

VOS INFORMATIONS ONT UNE VIE. Nous sommes là pour vous accompagner à chaque étape VOS INFORMATIONS ONT UNE VIE 444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444 Nous sommes là pour vous accompagner à chaque étape GESTION INTÉGRÉE DE L INFORMATION

Plus en détail

La virtualisation pour quoi faire? Françoise Berthoud Maurice Libes

La virtualisation pour quoi faire? Françoise Berthoud Maurice Libes La virtualisation pour quoi faire? Françoise Berthoud Maurice Libes Quelques définitions En informatique, on appelle virtualisation l'ensemble des techniques matérielles et/ou logicielles qui permettent

Plus en détail

I. LE PROJET DE RENOUVELLEMENT DES SUPPORTS D ARCHIVAGE ÉLECTRONIQUE

I. LE PROJET DE RENOUVELLEMENT DES SUPPORTS D ARCHIVAGE ÉLECTRONIQUE SUIVI D UN PROJET D ARCHIVAGE ÉLECTRONIQUE : LES DIFFICULTÉS D APPLICATION DU CADRE NORMATIF DANS LE MONDE BANCAIRE Le poste que j occupe au sein du service d archives du Crédit Lyonnais qui sont désormais

Plus en détail

Circulaire DGP/SIAF/2010/002. N NOR : MCCB1004357C

Circulaire DGP/SIAF/2010/002. N NOR : MCCB1004357C Paris, le 15 février 2010 Le directeur général des patrimoines à Mesdames les directrices des services à compétence nationale des Archives nationales Mesdames et Messieurs les directeurs des Archives départementales

Plus en détail

Quelles sont les modalités du service? Sommaire

Quelles sont les modalités du service? Sommaire Sommaire p. - Quelles sont les modalités du service? p. - Comment s inscrire? p.4 - Comment installer Adobe Digital Editions et créer un ID Adobe? p.7 - Comment télécharger un livre? p.9 - Comment transférer

Plus en détail

FORUM ICT pour PME. le 21 septembre 2015

FORUM ICT pour PME. le 21 septembre 2015 FORUM ICT pour PME le 21 septembre 2015 «Les avantages de l archivage électronique au quotidien: quelle approche pour mon entreprise?» Vincent Kolaczynski, CK Définition Archivage : Action de conserver

Plus en détail

www.konicaminolta.fr PageScope Suite L accélérateur de workflow * L essentiel de l image

www.konicaminolta.fr PageScope Suite L accélérateur de workflow * L essentiel de l image www.konicaminolta.fr PageScope Suite L accélérateur de workflow * L essentiel de l image * PageScope Suite: PageScope Net Care............................................. 4 PageScope Data Administrator.....................................

Plus en détail