La Formule pour la réussite des satellites de club

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Formule pour la réussite des satellites de club"

Transcription

1 La Formule pour la réussite des satellites de club COMMENT LANCER UN SATELLITE Vous voulez rendre votre club encore plus pratique, gratifiant et attrayant pour les membres potentiels et les membres actuels? Considérez la possibilité de lancer un satellite, ou plutôt, un satellite de club. Il est organisé, parrainé et supervisé par un club Kiwanis existant (club hôte) dans la même ville ou dans une ville voisine, et s'adresse à des membres pour lesquels le mode de participation traditionnel n'est pas adapté en raison de leurs horaires ou leur lieu de résidence. La flexibilité des satellites vient renforcer Kiwanis en attirant de nouveaux membres qui sinon ne viendraient pas. Cela augmente aussi la portée de votre club, apporte une nouvelle énergie et des idées et fait connaître Kiwanis à de nouvelles populations dans votre ville. Cette boîte à outils explique comment en créer un et en faire une expérience productive pour toutes les parties prenantes. 1 1

2 1. COMMENCEZ LE COMPTE À REBOURS Les satellites de club sont plus susceptibles de profiter à leur ville et d'atteindre les objectifs du club s'ils sont fondés sur de bonnes bases. Alors, à quoi ressemble le succès? Comment fonctionnent les satellites? Même si la structure peut varier, beaucoup fonctionnent comme un comité du club hôte. Certains choisissent d'avoir des postes de leadership (souvent des membres d'un comité spécial créé pour le satellite), tandis que d'autres fonctionnent de manière plus informelle. Le club hôte garde un contrôle financier et administratif pour assurer la conformité aux exigences, mais les collectes de fonds et les projets de service peuvent être menés soit séparément soit conjointement. Les satellites peuvent se substituer aux réunions conventionnelles des réunions virtuelles via un lien vidéo, se réunir moins souvent (ou un autre jour et à une autre heure) que le club hôte, ou se réunir dans un lieu différent. Pour cette raison, une bonne communication entre le club hôte et le satellite est essentielle. Combien et de quelle taille? Un club peut créer de nombreux satellites, sans devoir respecter un nombre minimum ou maximum de membres. Cependant, un sondage Kiwanis portant sur 12 clubs ayant des satellites suggère qu'au moins cinq membres sont nécessaires pour que l'organisation fonctionne correctement et qu'elle puisse avoir une action efficace. Si un satellite compte 15 membres ou plus, il peut envisager de créer un club à part entière. Si le club hôte fait office de parrain officiel, il sera reconnu comme il se doit par Kiwanis International. Prêt pour le succès. Les satellites les plus productifs se donnent un objectif spécifique et des buts clairement définis, comme attirer des membres d'un employeur ou d'une ville en particulier, parrainer un club de Programs de service et de leadership ou répondre à un besoin bien ciblé. Les satellites efficaces bénéficient de l'implication du club hôte, qui peut établir un accord verbal ou écrit avec le satellite concernant les réunions, la structure et les cotisations. Certains clubs permettent aux membres d'assister à la réunion conciliable avec leur emploi du temps. L essentiel est de maintenir une bonne communication entre les deux groupes. Pour cela, faites le point régulièrement sur les buts et les réalisations du satellite. «Dans le cadre de mon travail, je dois effectuer des déplacements en dehors de la ville», explique le membre de satellite et maire d'iron Mountain, Bruce Rosen, dont la femme, Jackie, est aussi membre d'un satellite. Je ne peux pas aller aux réunions qui ont lieu habituellement à l'heure du déjeuner.» Mais une fois par mois, pour une pizza a 19h30? «Cela nous arrange davantage», poursuit M.Rosen. Flexibilité, tel est le nom du jeu Un satellite de club peut atténuer les problèmes de logistique en matière d adhésion, notamment dans les situations suivantes : Un groupe de membres potentiels ou actuels souhaite se réunir un autre jour, à une autre heure et/ou dans un autre lieu que le club déjà en place. Un club souhaite s'investir dans un projet de service qui bénéficie à une ville ou un segment démographique particulier. Un groupe de membres souhaite se concentrer sur une zone géographique en particulier. Les membres du club souhaitent créer un format de réunion différent ou organiser les réunions en ligne. 1 2

3 2. CHOISISSEZ VOTRE ÉQUIPAGE Avant de commencer la recherche de membres potentiels, votre club doit décider quelle sorte de niche le satellite veut servir. Cela aide à définir la cible et à trouver la bonne approche. Trouvez des candidats Les satellites créent la possibilité pour les clubs Kiwanis de s'implanter dans des endroits qui parfois ne peuvent pas accueillir des clubs répondant aux conditions de la charte (minimum de 15 membres). Par exemple : Petite banlieue ou centre de résidence au sein d une grande ville importante Employés d'une entreprise spécifique ou d'un groupe d'entreprises (par exemple, dans un parc de bureaux ou industriel). Lieux permettant de recruter des membres (par exemple église, école, association) Personnes intéressées par Kiwanis mais qui ne peuvent pas assister aux réunions du club hôte. Personnes travaillant en relation étroite avec un club Key ou Circle K qui souhaitent se réunir dans un lieu, un jour et à une heure plus propice à cette collaboration. Attirez des membres potentiels Faites connaissance avec les candidats S'ils ne sont pas déjà membres du club hôte, considérez la possibilité d'inviter (soit en personne soit par téléphone) des candidats qui vous ont été recommandés par des membres actuels ou des personnalités de la ville. Veillez à bien comprendre leurs intérêts en matière de service et expliquez-leur comment Kiwanis peut contribuer à servir ces intérêts. Invitez en équipes. Constituez un petit groupe pour parler aux membres potentiels. Présentez-vous ainsi que votre club et expliquez l'objet de l'invitation. Organisez des sessions impromptues d'une durée de cinq à 10 minutes et des sessions prévues à l'avance de moins de 30 minutes. Invitez les candidats à une journée spéciale invités. Conviez les membres potentiels à un événement qui présente l expérience Kiwanis et l'impact du club dans la ville. Référez-vous à l outil Vers la réussite du club intitulé Organiser une campagne de promotion pour organiser un événement. Faire un sondage auprès de vos membres. Certains de vos membres préféreraient peut-être faire partie d'un satellite. L'outil Vers la réussite du club Mesurer la satisfaction des membres indique différentes manières pour apprendre à connaître leurs intérêts. Réalisez un sondage auprès des membres existants avant d'en inviter d'autres peut aussi être un atout. Attentes du club hôte Le rôle du club hôte est d'aider le satellite à atteindre et maintenir un haut niveau d'engagement, d activité et d'enthousiasme. Voici quelques façons d'y parvenir : S'assurer que tous les membres du satellite reçoivent des instructions en tant que nouveaux membres, un soutien et une formation continue. Informer les membres du satellite de toutes les activités du club hôte et encourager la participation. Élaborer un plan de fidélisation et de renforcement des effectifs pour les deux groupes. Soutenir les activités du satellite. Traiter toutes les demandes d adhésion, les rapports et les questions financières pour le satellite. Créer un environnement qui favorise la communication ouverte et la résolution des problèmes. 1 3

4 Avantages et responsabilités des satellites Les satellites sont des extensions du club hôte. Tout membre rejoignant le satellite qui ne faisait pas partie auparavant du club hôte est inscrit dans le registre du club hôte, paie les droits et cotisations dues et est intronisé dans le club hôte. Il doit être inscrit par le secrétaire de club en tant que membre satellite dans le tableau de bord de reporting KiwanisOne. Puisqu ils sont toujours membres du club hôte, les membre satellites jouissent de tous les avantages de l adhésion à Kiwanis, y compris : droit d'exercer des fonctions au niveau du club, du district ou de Kiwanis International ; droit de vote lors des réunions et congrès ; magazine Kiwanis ; assurance de responsabilité civile pour les projets du club. Certains des clubs sondés par Kiwanis ont indiqué que leurs membres satellites étaient libres de se concentrer davantage sur leur travail de service que sur des tâches administratives comme les élections et les dossiers. Principales directives Les membres des satellites de club doivent bénéficier des mêmes instructions que les nouveaux membres et de la même formation continue que les membres du club hôte. Le satellite et le club hôte travaillent en collaboration pour élaborer une stratégie commune de renforcement des effectifs. Tout membre est bienvenu aux réunions du club hôte comme à celles du satellite. Le conseil de direction du club hôte approuve tous les paiements et versements du satellite ainsi que tous ses projets de service et collectes de fonds. Les deux groupes se soutiendront mutuellement dans leurs projets et collectes de fonds respectifs. Les membres satellites sont habilités à voter concernant les affaires du club, à occuper des fonctions au sein du club et à participer au conseil du club et ils devront assumer les responsabilités habituelles de ces postes, y compris participer aux réunions pertinentes du club hôte. «Nous avons commencé avec des rencontres et des projets le weekend et les soirs de semaine, pour permettre à plus de personnes de participer» Chelsea Wells, membre du satellite de club Kiwanis de Bellingham, Washington. 1 4

5 3. DÉFINISSEZ VOTRE MISSION C'est une bonne idée de définir les aspects clés de la relation club hôte-satellite. Votre club pourra choisir de les consigner par écrit. Points de discussion de la relation club hôte-satellite. Objet Définissez clairement la ou les raisons de mettre en place le satellite. Adhésion Décidez si le club hôte doit fixer un nombre minimal de membres pour le satellite et que faire si les effectifs tombent en-dessous de ce niveau. Réunions Où et quand le satellite se réunira-t-il? Ses membres se réuniront-ils en personne ou virtuellement? Opérations Désignez quelqu'un pour assurer la liaison entre le club hôte et le satellite. Déterminez si le satellite existera sous forme de comité du club hôte et si oui, s'il y aura des sous-comités. Contrôle. Déterminez le niveau de contrôle approprié pour les deux groupes. Contrôler le satellite Finances Le club hôte gère tous les comptes bancaires et la comptabilité avec le satellite. Déterminer comment gérer les fonds levés et distribués par le satellite qui sont séparés de ceux du club hôte. Service et collectes de fonds Le conseil de direction du club hôte approuve tous les paiements et versements du satellite et tous les projets de service et collectes de fonds. Établir des directives, des procédures et des échéances pour soumettre les projets du satellite et les collectes de fonds au conseil du club. Programmes de service et de leadership Décider si le satellite de club parrainera un Programme de service et de leadership. Le club hôte serait le parrain officiel, mais le satellite fournirait un soutien direct. Allons-y! Un nouveau satellite est un excellent moyen d'augmenter les effectifs du club et sa portée. Nous aimerions beaucoup savoir comment fonctionne le vôtre et évoquer sa réussite dans les communications de Kiwanis International. Dites-nous ce qui marche pour vous sur Soyez positif. Les résultats d'un récent sondage téléphonique révèlent que le satellite augmente ses chances de succès quand : Le club hôte a un public cible en tête lorsqu'il crée le satellite. Le club hôte accepte et soutient le satellite. Un processus de communication formel est mis en place entre les deux groupes. Le satellite est utilisé comme une manière de renforcer la communication avec les membres de Circle K et club Key afin de donner accès aux anciens de ces clubs au statut de membre Kiwanis. 1 5

Association METROPOLIS Association française Loi 1901 RÈGLEMENT INTÉRIEUR

Association METROPOLIS Association française Loi 1901 RÈGLEMENT INTÉRIEUR Association METROPOLIS Association française Loi 1901 RÈGLEMENT INTÉRIEUR 20 mai 2015 Ce règlement intérieur complète et précise certains articles des statuts de l association modifiés et approuvés le

Plus en détail

Redécouvrir votre ville

Redécouvrir votre ville Redécouvrir votre ville Objectif : Recueillir des informations indiquant comment le club peut mieux servir sa ville Mission : Clarifier les besoins de la ville et comment votre club Kiwanis peut aider

Plus en détail

MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES MISE EN DIFFUSION GENERALE

MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES MISE EN DIFFUSION GENERALE MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES Approuvé par le Comité des Affaires Fiscales de l OCDE le 23 janvier 2006 MISE EN DIFFUSION GENERALE

Plus en détail

À propos de l étude. ce que les bénévoles appuyés par leur employeur recherchent dans leurs expériences bénévoles;

À propos de l étude. ce que les bénévoles appuyés par leur employeur recherchent dans leurs expériences bénévoles; À propos de l étude L étude pancanadienne de 2010 fait partie d un projet conjoint; elle a été commandée par la Financière Manuvie en partenariat avec Bénévoles Canada et a été menée par le Centre de recherche

Plus en détail

PROXIMUS SA de droit public CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE RÉMUNÉRATION

PROXIMUS SA de droit public CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE RÉMUNÉRATION PROXIMUS SA de droit public CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE RÉMUNÉRATION Statut Le Comité de nomination et de rémunération est un comité consultatif du Conseil d Administration. Il remplit également

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste OFFRE D EMPLOI 1 Introduction Définir une offre d emploi type n est pas un processus anodin à sous-estimer. En effet, l offre que l entreprise va communiquer représente la proposition d emploi vacant.

Plus en détail

Président du Club. Ressources du succès! www.optimiste.org. Ressources du succès (2 ième partie de 8) Pages WEB et courriels

Président du Club. Ressources du succès! www.optimiste.org. Ressources du succès (2 ième partie de 8) Pages WEB et courriels Président du Club Ressources du succès! C est l ère de l information. Savoir, c est pouvoir. La connaissance est limitée seulement par notre habileté à obtenir et utiliser l information. On a dit qu il

Plus en détail

Mesurer la satisfaction des membres

Mesurer la satisfaction des membres Mesurer la satisfaction des membres Objectif : Recueillir des informations pour aider le club à mieux servir ses membres. Mission : Clarifier ce que les membres attendent du service Kiwanis en examinant

Plus en détail

Foire aux questions. La mission générale de ce Partenariat mondial de la société civile, tel que convenu par les membres en 2011, est de :

Foire aux questions. La mission générale de ce Partenariat mondial de la société civile, tel que convenu par les membres en 2011, est de : Foire aux questions Pourquoi avons nous besoin d une nouvelle stratégie? La stratégie 2014 2016 de Filles, Pas Epouses, qui a été élaborée en concertation avec les membres, s achève à la fin de cette année.

Plus en détail

Les avantages de travailler avec des collaborateurs freelance

Les avantages de travailler avec des collaborateurs freelance Liberté, flexibilité, rapport qualité-prix Les avantages de travailler avec des collaborateurs freelance CONTENU 2 Introduction 2 La plus-value d un collaborateur free-lance 5 Conclusion Introduction En

Plus en détail

Réalisez vos rêves de carrière

Réalisez vos rêves de carrière Réalisez vos rêves de carrière UN EMPLOYEUR DE CHOIX Premier employeur en TI au Canada, entreprise internationale en pleine croissance, CGI est constamment à la recherche de personnes compétentes, créatives

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode

Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur L Outplacement Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode d emploi pratique et opérationnel sur l Outplacement

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») 1. Généralités CHARTE DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité la gouvernance

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE

CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE CHARTE CORPORATIVE Date de publication 2005-11-17 Date de révision 2014-06-10 Émise et approuvée par Conseil d administration de Uni-Sélect inc. CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE PARTIE I. STRUCTURE

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment FAIRE. des candidatures SPONTANÉES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment FAIRE. des candidatures SPONTANÉES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment FAIRE des candidatures SPONTANÉES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES Avec le soutien du Fonds social européen Pourquoi faire des candidatures spontanées? Tous les emplois créés, tous les

Plus en détail

CHARTE D AUDIT INTERNE

CHARTE D AUDIT INTERNE CHARTE D AUDIT INTERNE adoptée par le Conseil des gouverneurs le 26 mars 2013 Centre de recherches pour le développement international Ottawa, Canada Assurances et conseils afin de soutenir le développement

Plus en détail

Demande de formation à un atelier de travail sur l'extension Ateliers de travail sur l'extension au niveau de district

Demande de formation à un atelier de travail sur l'extension Ateliers de travail sur l'extension au niveau de district Demande de formation à un atelier de travail sur l'extension Ateliers de travail sur l'extension au niveau de district Ce formulaire est conçu pour vous aider à demander et à planifier une formation d'atelier

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION MANDAT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION 1. RESPONSABILITÉ DE GÉRANCE Le conseil d'administration (le «Conseil») d'aeterna Zentaris Inc. (la «Société») assume la gérance de la Société. Ce rôle du Conseil consiste

Plus en détail

Poste à temps plein permanent Selon l échelle salariale de la CDRHPNQ en vigueur

Poste à temps plein permanent Selon l échelle salariale de la CDRHPNQ en vigueur AFFICHAGE DE POSTE 2 e affichage Titre du poste : Département : Gestionnaire : Lieu de travail : Catégorie : Salaire : Employés sous gestion : Priorité d embauche : Directeur des Services de soutien Services

Plus en détail

ROWING CANADA AVIRON. Coordonnateur aux communications et aux relations publiques (Bilingue) Description du poste

ROWING CANADA AVIRON. Coordonnateur aux communications et aux relations publiques (Bilingue) Description du poste ROWING CANADA AVIRON Coordonnateur aux communications et aux relations publiques (Bilingue) Description du poste 1.0 DESCRIPTION 1.1 ORGANISATION : Association canadienne d aviron amateur (Rowing Canada

Plus en détail

Le système d accréditation de l IPPF Le respect de nos valeurs et de nos principes

Le système d accréditation de l IPPF Le respect de nos valeurs et de nos principes Q UA L I T É FI E F C AC ITÉ B N SA I L I T É O Le choix ouvre sur un monde de possibilités RES P Le système d accréditation de l IPPF Le respect de nos valeurs et de nos principes L engagement de l IPPF

Plus en détail

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU Institut de leadership en éducation OUTIL D AUTOÉVALUATION DU L EADERSHIP Instructions Ministère de l Éducation INSTRUCTIONS ET RECOMMANDATIONS POUR L UTILISATION EFFICACE DE L OUTIL Les recherches montrent

Plus en détail

Politique sur le Gouvernement d'entreprise

Politique sur le Gouvernement d'entreprise Politique sur le Gouvernement d'entreprise Révisé par le Conseil d'administration le 23 mars 2011 Le Conseil d'administration d'esso Société Anonyme Française (ci-après "ESSO" ou "la Société") a adopté

Plus en détail

Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille. 1. Informations générales Titre du poste:

Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille. 1. Informations générales Titre du poste: Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille 1. Informations générales Titre du poste: Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille Grade: D1 Département: Gestion de projet et de portefeuille

Plus en détail

SERVICE AU NOUVEL ARRIVANT S.N.A.

SERVICE AU NOUVEL ARRIVANT S.N.A. Union Nationale des Accueils des Villes Françaises Site Internet : http://www.avf.asso.fr SERVICE AU NOUVEL ARRIVANT S.N.A. SOMMAIRE Page Définitions propres aux AVF 2 et 3 Le SNA. 4 et 5 Organigramme.

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION de LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1. RÔLE DU CONSEIL Le rôle du conseil est d assumer la responsabilité

Plus en détail

EXPÉRIENCES CANADA Échanges Foire aux questions : FAQ

EXPÉRIENCES CANADA Échanges Foire aux questions : FAQ EXPÉRIENCES CANADA Échanges Foire aux questions : FAQ Q. Qu est-ce qu un échange jeunesse d EXPÉRIENCES CANADA? R. Un échange jeunesse d EXPÉRIENCES CANADA s agit d un séjour réciproque en milieu familial

Plus en détail

ITIL 2011 Offres et accords de services (SOA) avec certification 5 jours (anglais et français)

ITIL 2011 Offres et accords de services (SOA) avec certification 5 jours (anglais et français) ITIL 2011 Offres et accords de services (SOA) avec certification 5 jours (anglais et français) Vue d ensemble de la formation ITIL est un ensemble de conseils sur les meilleures pratiques, devenu un référentiel

Plus en détail

ACTIVITES DE RENFORCEMENT DE CAPACITES PREVUES POUR LE PROCHAIN TRIENNAT 2012-2014 (Préparé par le Secrétariat)

ACTIVITES DE RENFORCEMENT DE CAPACITES PREVUES POUR LE PROCHAIN TRIENNAT 2012-2014 (Préparé par le Secrétariat) DIXIEME SESSION DE LA CONFERENCE DES PARTIES Bergen, 20-25 novembre 2011 Point 18 de l ordre du jour CONVENTION SUR LES ESPECES MIGRATRICES CMS Distribution: Générale PNUE/CMS/Conf.10.17 26 septembre 2011

Plus en détail

SEVEC Échanges Jeunesse Canada Foire aux questions : FAQ

SEVEC Échanges Jeunesse Canada Foire aux questions : FAQ SEVEC Échanges Jeunesse Canada Foire aux questions : FAQ Q. Qu est-ce qu un échange jeunesse de la SEVEC? A. Un échange jeunesse de la SEVEC s agit d un séjour réciproque en milieu familial qui repose

Plus en détail

Fonds pour le recrutement de personnel infirmier et le maintien des effectifs

Fonds pour le recrutement de personnel infirmier et le maintien des effectifs Fonds pour le recrutement de personnel infirmier et le maintien des effectifs Catégorie/N o de politique Politique du Fonds n o 1 TITRE DE LA POLITIQUE REMBOURSEMENT DES COÛTS DE RÉINSTALLATION Approuvée

Plus en détail

DIRECTEUR ADJOINT/DIRECTRICE ADJOINTE DESCRIPTION DU POSTE

DIRECTEUR ADJOINT/DIRECTRICE ADJOINTE DESCRIPTION DU POSTE 1 DIRECTEUR ADJOINT/DIRECTRICE ADJOINTE DESCRIPTION DU POSTE 1. CATÉGORIE D EMPLOI ET NATURE DU POSTE Karaté Canada (KC) est l organisme de régie du karaté au Canada. Pour plus de renseignements sur notre

Plus en détail

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations

Plus en détail

UNION POSTALE UNIVERSELLE

UNION POSTALE UNIVERSELLE UNION POSTALE UNIVERSELLE CONSEIL D EXPLOITATION POSTALE CEP 2009.1 Doc 19 Original: anglais Protocole d'accord avec l'association pour le marketing direct de l Amérique (Etats-Unis) (Point 19 de l ordre

Plus en détail

Pour débuter sur LinkedIn

Pour débuter sur LinkedIn Pour débuter sur LinkedIn Ça sert à quoi? Remplir son profil Développer et réseauter 1 LinkedIn, ça sert à quoi 1. Communication externe Oubliez les adresses courriel erronées, les CRM et les applications

Plus en détail

DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON

DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON LE PROGRAMME KUMON Découvrez le sentiment d épanouissement personnel que peut vous procurer la réalisation du plein

Plus en détail

VALEURS FONDAMENTALES : INTEGRITE, PROFESSIONALISME, RESPECT DE LA DIVERSITE TERMES DE REFERENCE

VALEURS FONDAMENTALES : INTEGRITE, PROFESSIONALISME, RESPECT DE LA DIVERSITE TERMES DE REFERENCE VALEURS FONDAMENTALES : INTEGRITE, PROFESSIONALISME, RESPECT DE LA DIVERSITE TERMES DE REFERENCE Agence des Nations Unies : Titre : Lieu : Durée : Bureau Régional de l ONUDC pour l Afrique de l'ouest et

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES PORTANT ARRANGEMENTS POUR L ORGANISATION DES SESSIONS DE LA CONFERENCE AFRICAINE DES MINISTRES DE LA DECENTRALISATION ET DU

CAHIER DES CHARGES PORTANT ARRANGEMENTS POUR L ORGANISATION DES SESSIONS DE LA CONFERENCE AFRICAINE DES MINISTRES DE LA DECENTRALISATION ET DU CAHIER DES CHARGES PORTANT ARRANGEMENTS POUR L ORGANISATION DES SESSIONS DE LA CONFERENCE AFRICAINE DES MINISTRES DE LA DECENTRALISATION ET DU DEVELOPPEMENT LOCAL (CADDEL) 1 Ce Cahier des Charges définit

Plus en détail

Collecte enquête mobilité réalisée dans le cadre du projet CO-MUT par CO-ACTIONS coopérative entrepreneur.e.s Sud-Gironde et PACT

Collecte enquête mobilité réalisée dans le cadre du projet CO-MUT par CO-ACTIONS coopérative entrepreneur.e.s Sud-Gironde et PACT Collecte enquête mobilité réalisée dans le cadre du projet CO-MUT par CO-ACTIONS coopérative entrepreneur.e.s Sud-Gironde et PACT 1 Pourquoi cette enquête? Télétravail & Tiers- Lieux Parmi les solutions

Plus en détail

CELEBRONS LA SAINTETE

CELEBRONS LA SAINTETE CELEBRONS LA SAINTETE COMMENT DEBUTER UN PETIT GROUPE 1 Qu est-ce qu un petit groupe? Un petit groupe dans l église fait référence à un groupe de neuf à douze personnes qui se réunit régulièrement dans

Plus en détail

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables COM(2013) 913 final - Ensemble vers une mobilité urbaine compétitive et économe

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

RÈGLEMENTS L ASSOCIATION DES MÉDECINS OMNIPRATICIENS DE QUÉBEC OCTOBRE 2012

RÈGLEMENTS L ASSOCIATION DES MÉDECINS OMNIPRATICIENS DE QUÉBEC OCTOBRE 2012 RÈGLEMENTS DE L ASSOCIATION DES MÉDECINS OMNIPRATICIENS DE QUÉBEC OCTOBRE 2012 Article 2 : Le but Le but des présents règlements est de : a) favoriser l établissement des mécanismes nécessaires à la poursuite

Plus en détail

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN (approuvée par le 8 ème congrès français de la nature 26 mai 2008) L Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) est le plus important

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION 1. Définition des termes Dans la présente charte, les termes suivants ont le sens que voici : «Charte» s entend de la charte du Comité, tel

Plus en détail

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4 FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES Mandats des comités du conseil d administration 2.4 2.4.2 Comité de vérification et de la gestion des risques 1. Mandat Le Comité de vérification et

Plus en détail

Foire aux questions. 2. Quand MusicMark a- t- elle été lancée?

Foire aux questions. 2. Quand MusicMark a- t- elle été lancée? Foire aux questions MUSICMARK 1. Qu est- ce que MusicMark? MusicMark est une collaboration entre l ASCAP, BMI et la SOCAN dans le but d améliorer leur efficacité et l expérience générale des membres. 2.

Plus en détail

Parrainer un nouveau membre Tâches

Parrainer un nouveau membre Tâches Parrainer un nouveau membre Tâches Le district 61 croit à l approche du mentorat basé sur une personne expérimentée (le mentor) qui travaille avec une personne moins expérimentée (le mentoré) comme des

Plus en détail

Comment devenir un employeur de choix

Comment devenir un employeur de choix Comment devenir un employeur de choix Qualité de l équilibre travail-vie personnelle Cahier Comment devenir un employeur de choix Qualité de l équilibre travail-vie personnelle AVERTISSEMENT La présente

Plus en détail

Guide du nouveau mentor. Utilisation réservée aux mentors du groupe de mentors de Brome-Missisquoi Boîte à outils du Réseau M

Guide du nouveau mentor. Utilisation réservée aux mentors du groupe de mentors de Brome-Missisquoi Boîte à outils du Réseau M Guide du nouveau mentor Utilisation réservée aux mentors du groupe de mentors de Brome-Missisquoi Boîte à outils du Réseau M Fondation de l entrepreneurship 7 avril 2010 Table des matières Table des matières...1

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais

Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais Introduction Ce document est un complément au Code d Éthique et de Conduite Professionnelle

Plus en détail

Note technique d orientation n 2 : Élaboration d un plan de travail ITIE

Note technique d orientation n 2 : Élaboration d un plan de travail ITIE Cette note technique a été publiée par le Secrétariat international de l ITIE en collaboration avec GIZ (Coopération internationale allemande). L'objectif de cette note est de prodiguer des conseils aux

Plus en détail

PPE. Mon choix c'est l'école de langue fran aise

PPE. Mon choix c'est l'école de langue fran aise 7 choses qu un parent néo-canadien devrait savoir sur l éducation canadienne avant de choisir une école pour son enfant PPE Choisir l éducation de langue française car il s agit de l identité, de la vie

Plus en détail

Conseiller en architecture d entreprise. Conseiller en architecture organique. Conseiller en architecture fonctionnelle

Conseiller en architecture d entreprise. Conseiller en architecture organique. Conseiller en architecture fonctionnelle Cliquez sur le poste désiré pour consulter sa description : Conseiller en architecture d entreprise Conseiller en architecture organique Conseiller en architecture fonctionnelle Conseiller en architecture

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/CES/2006/16 24 mars 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMMISSION DE STATISTIQUE CONFÉRENCE DES STATISTICIENS

Plus en détail

DOSSIER DE MISE EN SITUATION «CASTORAMA»

DOSSIER DE MISE EN SITUATION «CASTORAMA» DOSSIER DE MISE EN SITUATION «CASTORAMA» Préparation : 15 minutes Réception de l appel : 10 minutes Entretien et analyse : 10 minutes Nom candidat :... N candidat :... Établissement (si CCF) : Lycée Georges

Plus en détail

SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR LES BESOINS DES CONSEILS ET LES MOYENS D Y RÉPONDRE SYNTHÈSE DU SONDAGE ET RECOMMANDATIONS

SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR LES BESOINS DES CONSEILS ET LES MOYENS D Y RÉPONDRE SYNTHÈSE DU SONDAGE ET RECOMMANDATIONS SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR LES BESOINS DES CONSEILS ET LES MOYENS D Y RÉPONDRE SYNTHÈSE DU SONDAGE ET RECOMMANDATIONS Le 2 juin 2003 Landal inc. SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR

Plus en détail

Présentation du Centre Action

Présentation du Centre Action Présentation du Centre Action Nous changeons des vies en offrant des possibilités renouvelées Nous faisons bouger les choses! Avec votre aide, nous continuons à croitre. 1 Table des matières Notre mission...3

Plus en détail

Consolider les groupes d intérêt en santé publique : Leçons apprises

Consolider les groupes d intérêt en santé publique : Leçons apprises Consolider les groupes d intérêt en santé publique : Leçons apprises L Association des facultés de médecine du Canada (AFMC) a obtenu des fonds de l Agence de la santé publique du Canada afin de promouvoir

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION EN LIGNE de l ADMQ

PROGRAMME DE FORMATION EN LIGNE de l ADMQ PROGRAMME DE FORMATION EN LIGNE de l ADMQ DG performant, municipalité efficiente! Vous êtes : - un gestionnaire municipal avec peu ou beaucoup d expérience - un employé municipal envisageant la direction

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) OMPI CDIP/5/5 Corr. ORIGINAL : anglais DATE : 21 juillet 2010 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) Cinquième session

Plus en détail

PROJET «Parrainage» de l A3IE

PROJET «Parrainage» de l A3IE PROJET «Parrainage» de l A3IE juillet 2011 Page 1/9 PRESENTATION DU PROJET L A3IE propose aux anciens élèves diplômés de l IIE et de l ENSIIE de parrainer un élève ingénieur de l école. Le parrainage :

Plus en détail

Services Microsoft Online Services de Bell. Trousse de bienvenue

Services Microsoft Online Services de Bell. Trousse de bienvenue Services Microsoft Online Services de Bell Trousse de bienvenue Table des matières Introduction... 3 Installation des services Microsoft Online Services de Bell... 3 1. Réception de la première lettre

Plus en détail

Catégorie/N o de politique Politique du Fonds n o 9. Approuvée en Janvier 2008 TITRE DE LA POLITIQUE. Tous les offices régionaux de la santé

Catégorie/N o de politique Politique du Fonds n o 9. Approuvée en Janvier 2008 TITRE DE LA POLITIQUE. Tous les offices régionaux de la santé Catégorie/N o de politique Politique du Fonds n o 9 TITRE DE LA POLITIQUE Approuvée en Janvier 2008 SUBVENTION D INCITATION AU TRAVAIL EN FOYER DE SOINS PERSONNELS Direction/Division Stratégies relatives

Plus en détail

GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO Module 2 : Consolider une équipe

GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO Module 2 : Consolider une équipe GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO Module 2 : Consolider une équipe Révisé en décembre 2012 Objectif du guide L objectif du guide est de vous aider, votre

Plus en détail

Guide des Amicales professionnelles ou de loisirs du Rotary

Guide des Amicales professionnelles ou de loisirs du Rotary Guide des Amicales professionnelles ou de loisirs du Rotary Rotary International Rotary Service Department One Rotary Center 1560 Sherman Avenue Evanston, IL 60201-3698 États-Unis www.rotary.org 729-FR

Plus en détail

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ L ORGANE DIRECTEUR, PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT Rappelant que la Stratégie de financement a pour objectifs

Plus en détail

Badge de bois, Niveau I pour la troupe. Module 2: Principes de Leadership

Badge de bois, Niveau I pour la troupe. Module 2: Principes de Leadership Badge de bois, Niveau I pour la troupe Module 2: Principes de Leadership La troupe scoute Les animateurs d une troupe sont appelés animateurs et conseillers et travaillent au sein d une équipe d animation.

Plus en détail

Mise sur pied d un comité jeunesse dans votre communauté

Mise sur pied d un comité jeunesse dans votre communauté Réseau jeunesse des Premières Nations du Québec et du Labrador First Nations of Quebec and Labrador Youth Network Mise sur pied d un comité jeunesse dans votre communauté 1 Qui peut créer un comité jeunesse?

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

EXPÉRIENCES CANADA-Échanges Foire aux questions : FAQ

EXPÉRIENCES CANADA-Échanges Foire aux questions : FAQ EXPÉRIENCES CANADA-Échanges Foire aux questions : FAQ Q. Qu est-ce qu un échange jeunesse d'expériences Canada? A. Un échange jeunesse d'expériences Canada s agit d un séjour réciproque en milieu familial

Plus en détail

# 07 Charte de l audit interne

# 07 Charte de l audit interne Politiques et bonnes pratiques # 07 de l audit Direction générale fédérale Service Redevabilité & Qualité Janvier 2015 Approuvé par le Comité des audits Juin 2013 Approuvé par le Directoire fédéral Juillet

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB

TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB NOM DU FICHIER TESSA : Togo_Ma_M1_S2_G_110213 PAYS TESSA : Togo DOMAINE DU MODULE : MATHEMATIQUES Module numéro : 1 Titre du module : Étude du nombre et de la structure

Plus en détail

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption V.07-80749 (F) 150207 160207 *0780749* Table des matières A. Résolutions... 3

Plus en détail

Direction générale PROGRAMME PRINCIPAL 02

Direction générale PROGRAMME PRINCIPAL 02 PROGRAMME PRINCIPAL 02 WO/PBC/4/2 page 33 Direction générale 02.1 Cabinet du directeur général 02.2 Conseiller spécial et commissions consultatives 02.3 Supervision interne Résumé 61. La propriété intellectuelle

Plus en détail

Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic. Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre

Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic. Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre Développer les compétences de votre main-d œuvre avec l aide d Emploi-Québec LA FORMATION FAIT DÉJÀ

Plus en détail

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général Secrétariat général Le texte que vous consultez est une codification administrative des Politiques de l'uqam. Leur version officielle est contenue dans les résolutions adoptées par le Conseil d'administration

Plus en détail

Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario

Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario Centre d accès aux soins communautaires du Nord-Est Approuvé par le conseil d administration

Plus en détail

Ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance de la Nouvelle-Écosse

Ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance de la Nouvelle-Écosse Ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance de la Nouvelle-Écosse LIGNES DIRECTRICES et CRITERES pour l utilisation des locaux scolaires selon un modèle de site central Fonction Le

Plus en détail

Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL

Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL BLOC 1 : LA FAMILLE ET LES CHARGES FAMILIALES 1. Avez vous des enfants à votre charge au quotidien?, avec moi en garde à temps plein, en garde partagée,

Plus en détail

PARRAINAGE DE PROGRAMMES. Optimisez votre lien avec les chercheurs d emploi

PARRAINAGE DE PROGRAMMES. Optimisez votre lien avec les chercheurs d emploi PARRAINAGE DE PROGRAMMES Optimisez votre lien avec les chercheurs d emploi PARRAINAGE DE PROGRAMMES Prenez contact avec la maind œuvre de demain aujourd hui même. Le Conseil RHiM a parrainé des initiatives

Plus en détail

Guide du Secrétaire Financier

Guide du Secrétaire Financier Guide du Secrétaire Financier Un leadership basé sur la Charité, l Unité et la Fraternité Guide du Secrétaire Financier Les relations fraternelles entre les personnes et la coopération pour ériger une

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc.

Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc. Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc. 1. OBJET Le conseil d administration a délégué au Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie les fonctions

Plus en détail

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT Veuillez prendre note que ce document est à titre de référence. Votre convention collective prévaut sur toutes les informations fournies dans ce document. Si vous

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES 1. INTERPRÉTATION ET OBJECTIFS La présente charte doit être interprétée et appliquée conjointement avec les autres chartes et les politiques de gouvernance adoptées par le Conseil. La présente charte énonce

Plus en détail

Accord-cadre sur le télétravail 1

Accord-cadre sur le télétravail 1 S/2002/206.01.02/Accord fr Le 16 juillet 2002 Accord-cadre sur le télétravail 1 1. Considérations générales Dans le cadre de la Stratégie Européenne pour l Emploi, le Conseil européen a invité les partenaires

Plus en détail

L après sondage. Location d équipement

L après sondage. Location d équipement L après sondage Suite aux résultats du sondage, l équipe de Paraloeil s est concentrée sur 5 constats généraux. Ces constats ont été présentés lors de la rencontre avec les membres le 26 avril denier.

Plus en détail

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement Révisions ISO ISO 9001 Livre blanc Comprendre les changements Aborder le changement ISO 9001 en bref Comment fonctionne ISO 9001? ISO 9001 peut s appliquer à tous les types et tailles d organisations et

Plus en détail

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain 1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain DÉFINITION : Une visite sur le terrain survient quand un membre du personnel se rend dans un autre bureau de Plan International pour

Plus en détail

Le programme se compose de deux sessions de formation portant sur les thèmes suivants :

Le programme se compose de deux sessions de formation portant sur les thèmes suivants : PROGRAMME DE FORMATION EN MANAGEMENT DU SPORT (TRADUCTION DU DOCUMENT EN LIGNE : ELECTRONIC BROCHURE SPORT MANAGEMENT TRAINING PROGRAMME ) Ce programme de formation s inscrit dans le cadre du projet européen

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/2006/10 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr.: Générale 29 novembre 2006 Français Original: Anglais Première session Amman, 10-14

Plus en détail

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C.

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Résumé La réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. RAISON D ÊTRE La présente charte décrit le rôle du conseil d administration (le «conseil») d Aimia Inc. (la «Société»). La présente charte est assujettie aux dispositions

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvé par le Conseil d administration le 29 octobre 2013 CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité d évaluation des risques est chargé d aider le Conseil d administration

Plus en détail