AUDIT ÉNERGÉTIQUE DES ENTREPRISES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AUDIT ÉNERGÉTIQUE DES ENTREPRISES"

Transcription

1 AUDIT ÉNERGÉTIQUE DES ENTREPRISES 1

2 Introduction Contexte énergétique Contexte réglementaire L audit énergétique Périmètre Visite -Etat des lieux Analyse et rapport Exemple d audit énergétique 2

3 Présentation QCS Services 3 3

4 Présentation QCS Services QCS Services est une filiale du Groupe QUALICONSULT en charge de l ensemble des activités de diversification : Construction Durable : Audits énergétiques et thermiques, Qualité Environnementale du Bâtiment, AMO H&E et HQE, Leed, Bream, Infiltrométrie Diagnostics, Audits et Assistance Technique de Patrimoine Diagnostics d accessibilité handicapés sur ERP et voiries Diagnostics et inspections d ouvrages de génie civil Environnement et maîtrise des risques: ICPE, ATEX, Pollution des Sols Mesures Acoustiques et Ingénierie Acoustique Assistance à Maîtrise d Ouvrage, pack assistance. 4

5 Présentation QCS Services La Société est attributaire des qualifications OPQIBI suivantes : 1905 : Audit Energétique de Bâtiments Qualification RGE : Reconnu Garant de l Environnement 1717 : Audit énergétique dans l industrie 0103 : AMO en Technique 0110 : AMO en Qualité Environnementale 0321 et 0322 : Coordination SSI 1216 et 1217 : Ingénierie des risques d Incendie 1601 : Etudes acoustiques 1604 et 1605 : Etudes et Ingénierie Acoustique 1820 : Diagnostics en Ouvrages d Art 1904 : Diagnostics en réutilisation réhabilitation des ouvrages de Bâtiments La Société est titulaire de la qualification QUALIBAT 8711 en Mesures de perméabilité à l air de l enveloppe des bâtiments. 5

6 Présentation QCS Services Nous disposons d'un réseau national de 70 implantations nous permettant d'être au plus proche de nos clients. 6

7 I. Introduction 7 7

8 I. CONTEXTE RÉGLEMENTAIRE DE L AUDIT ÉNERGÉTIQUE- ENTREPRISE Loi DDADUE n du 16 juillet 2013 transpose en droit français l obligation de réalisation de l audit énergétique en modifiant le code de l environnement L233-1 à L233-4 : Audit énergétique à réaliser tous les 4 ans Date butoire pour le premier audit : 5 décembre 2015 Décret n du 4 décembre 2013 défini les seuils au-delà desquels une personne morale doit réaliser un audit énergétique : Entreprises de plus de 250 personnes (salariées pendant une année complète) OU chiffre d affaire > 50 M d OU bilan > 43 M d 8

9 I. CONTEXTE RÉGLEMENTAIRE DE L AUDIT ÉNERGÉTIQUE- ENTREPRISE Décret et arrêté du 24 novembre 2014 relatif aux modalités d application de l audit énergétique : Définissent les modalités d application de l audit énergétique prévu par le chapitre III du titre III du livre II du code de l énergie Entrée en vigueur : 27 novembre 2014 Prise en compte de tous les usages énergétiques (à hauteur de 65 % au minimum de la facture de l ensemble des bâtiments pour le 1 er audit, 80 % pour les suivants) Echantillonnage possible d un nombre d établissements (supérieur à la racine carré du nombre total de sites de l entreprise) Hiérarchiser les optimisations énergétiques suivant l estimation de temps de retour sur investissement : moins d 1 an, entre 1 et 4 ans au-delà de 4 ans. 9

10 II. L audit énergétique 10 10

11 II L AUDIT ÉNERGÉTIQUE Objectifs L audit énergétique vise à étudier l ensemble des postes consommateurs d énergie et à orienter le propriétaire et les usagers vers des actions permettant une réduction de leurs consommations. Fournir un outil d aide à la décision des travaux d amélioration à engager (aucun caractère obligatoire des travaux préconisés) Sert à planifier et orienter les travaux d ores et déjà prévus en tenant compte des conclusions de l audit Conduit à des économies possible par la mise en œuvre de mesures simples (réglage des températures de consigne, programmation horaire ) Permet de valoriser son patrimoine 11

12 II L AUDIT ÉNERGÉTIQUE Périmètre Echantillonnage possible : Dans chaque sous-ensemble, la taille de l échantillon y est au moins égale à la racine carrée du nombre de sites x: (y = x), arrondie au nombre entier supérieur. Au moins 25 % de l échantillon est sélectionné de manière aléatoire. 12

13 II L AUDIT ÉNERGÉTIQUE Périmètre Exception faite aux entreprises suivant un système de management de l énergie conforme à la norme NF EN ISO 50001:2011 Un audit réalisé dans le cadre d un système de management environnemental conforme à la norme NF EN ISO 14001:2004 tient lieu d audit réglementaire L entreprise doit transmettre au préfet de la région d implantation de son siège social ou, si son siège social est situé hors de France, au préfet de la région Ile-de-France: -la définition du périmètre retenu en application de l article -la synthèse du rapport d audit énergétique L entreprise doit conserver les rapports d audit pendant 8 ans 13

14 II L AUDIT ÉNERGÉTIQUE Qualification du prestataire L audit ne peut être réalisé que par des personnes ne participant pas directement à l activité soumise à l audit sur le site concerné soit par un prestataire externe titulaire d un signe de qualité dans chacun des domaines concernés par l audit -Bâtiments : par exemple OPQIBI 1905 RGE -Procédés industriels : par exemple OPQIBI Transports : OPQIBI 607 Soit par un personnel interne à l entreprise reconnu compétent 14

15 II. L AUDIT ÉNERGÉTIQUE- DÉROULEMENT Lancement de l audit Réunion de démarrage Etat des lieux Visite du site Mesures Exploitation des données relevées Réalisation de l étude Modélisation informatique Proposition d amélioration Analyse financière Rédaction d un rapport Restitution orale Reprise et amendements Rédaction d un rapport final 15

16 II. L AUDIT ÉNERGÉTIQUE B. Etat des lieux Réunion de démarrage Recueil des données : plans, consommations énergétiques, d eau, contrat d entretien / de maintenance, descriptif des travaux déjà réalisés Echange avec les utilisateurs Analyse des contrats d entretien et de maintenance Relevés sur site : bâti (modes constructifs et analyse de la vétusté), scénarios d utilisation (températures, équipements techniques, régulation ) 16

17 II. L AUDIT ÉNERGÉTIQUE Descriptif de l existant 17

18 II. L AUDIT ÉNERGÉTIQUE Outils utilisés et mesures réalisées lors de la visite : Thermographie infrarouge Infiltrométrie Enregistrements de températures, d hygrométrie, de lumière Mesures de débit de ventilation Mesures des performances des vitrages et des parois Analyse de la combustion 18

19 II. L AUDIT ÉNERGÉTIQUE C. Analyse et rapport Analyse des données Schéma de principe Calcul des rendements en chaufferie Bilan énergétique modélisation informatique de l existant : BAO BT Comparatif des consommations à la rigueur climatique Préconisations classées selon le temps de retour sur investissement ( < 1an, entre un et 4 ans, > 4 ans) Analyse financière Rapport 19

20 III. Retour d expérience 20 20

21 III. RETOUR D EXPÉRIENCE Présentation de l entreprise Entreprise française fournisseur de meuble et solution de décoration Nombre de site environ 30 sur le territoire nationale Particularité des sites : restauration, vente, stockage Nombre de salariés : 3000 Chiffre d affaire 500 M Surface de vente moyenne m² Répartition homogène sur le territoire national 21

22 Lancement de la mission Rappel des objectifs Fonctionnement de l Entreprise pour les interventions Mise en place d un planning d intervention Mise en place des moyens humains Recueil de données Moyens matériels 22

23 Direction générale Mise en place des moyens humain Chef de projet - pilote DTG -soutien technique Chef de projet Pilote associé IDF Chargé d'étude Est Chargé d'étude Sud 23

24 Rappel des contraintes d intervention Point nécessitant l'accompagnement d'un responsable technique : -comportement des usagers : réglage des températures, horaires de fonctionnement chauffage/clim/ventilation -l'ensemble des système énergétiques avec possibilité de récupérer les informations de réglages des régulation -accès à la toiture - la mise en place des sondes d'enregistrement (protégées du public) Point ne nécessitant pas l'accompagnement du responsable technique : - relevé des dimensions, caractéristiques thermiques des isolants, des baies vitrées - relevé de la vétusté des équipements, des matériaux - relevé des éclairage (type, puissance par zone thermique) - relevé de l'emplacement des bouches de ventilation 24

25 Lancement Audit Pilote Site 2 Site 3 Site 4 Phase finale Mois Semaine notification Envoi de la liste des documents à préparer Réunion de lancement (planification ) Préparation de la mission Visites Réalisation du rapport type Réunion de synthèse de la tranche initiale Reprise et finalisation de la trame Visites Etude - Rapport Visites Etude - Rapport Visites Etude - Rapport Restitution finale Reprise des rapports Rédaction de la synthèse réglementaire Février Mars Avril X X X X X X X X Mai X 25

26 Enregistrement sur site (exemple espace de vente) 26

27 Prise de vue thermographie 27

28 Modélisation informatique Prise en compte des équipements (Roof top réversible, aérotherme en entrepôt, radiants, split, éclairage fluorescent) é 28

29 Répartition des déperditions 29

30 Calcul des améliorations TRI > 4 ans TRI <1 an Régulation Bureau Régulation Roof Top Horloge sur le chauffage en réserve Horloge éclairage vente LED espace de vente Mise en place d une GTC Isolation toiture terrasse Isolation longrine Remplacement lanterneau Radiants en réserve Modification des roofs top Mise en place LED entrepôt Modification système de désenfumage 30

31 Merci pour votre attention 31 31

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE Arrêté du 24 novembre 2014 relatif aux modalités d application de l audit énergétique prévu

Plus en détail

L offre 2016 Transition Energétique

L offre 2016 Transition Energétique L offre 2016 Transition Energétique Les priorités d intervention de l ADEME Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Animation, aides à la décision, études de projets - Bâtiments : «Massification» de la rénovation

Plus en détail

Atelier ACTENA. La qualification des bureaux d études et la réalisation d un audit énergétique

Atelier ACTENA. La qualification des bureaux d études et la réalisation d un audit énergétique Présentation du 31 mars 2015 Atelier ACTENA Samuel CARRE Marc EGLIN La qualification des bureaux d études et la réalisation d un audit énergétique Sujets de la présentation Présentation QCS et CORETEC

Plus en détail

SERVICE RECRUTEMENT CATALOGUE DES STAGES 2016

SERVICE RECRUTEMENT CATALOGUE DES STAGES 2016 SERVICE RECRUTEMENT CATALOGUE DES STAGES 2016 Sommaire LE GROUPE... 3 NOS VALEURS... 4 LES STAGES EN AGENCES... 5 Chargé d affaires en Contrôle Technique (H/F)... 6 Chargé d affaires Audit et Assistance

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE DES ENTREPRISES: MODALITES D APPLICATION

AUDIT ENERGETIQUE DES ENTREPRISES: MODALITES D APPLICATION N 27 Développement durable n 3 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 3 février 2015 ISSN 1769-4000 L essentiel AUDIT ENERGETIQUE DES ENTREPRISES: MODALITES D APPLICATION En application de la loi

Plus en détail

Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE. 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet

Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE. 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet 1 Ordre du jour La comptabilité énergétique en entreprise - Définition - Objectif / Enjeux

Plus en détail

efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification

efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification ISO 50001 Le cadre réglementaire évolue incitant aujourd hui les Grandes Entreprises à s engager vers une meilleure efficience énergétique.

Plus en détail

contrôle technique I Vérifications techniques I Coordination SPS www.groupe-qualiconsult.fr

contrôle technique I Vérifications techniques I Coordination SPS www.groupe-qualiconsult.fr contrôle technique I Vérifications techniques I Coordination SPS I Diagnostics et assistance technique I DIAGNOSTICS IMMOBILIERS I CONSTRUCTION DURABLE et environnement I ASSISTANCE à MAîTRISE D OUVRAGE

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ANNEXE I a RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES - 7 - LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE. 1. LE MÉTIER Secteur d activités et entreprise. Le BTS Maintenance Industrielle donne accès au métier de technicien

Plus en détail

Audit énergétique de la Copropriété

Audit énergétique de la Copropriété Audit énergétique de la Copropriété Sommaire SOMMAIRE Démarche de l étude A- Etat des lieux Recueil des données Présentation de la copropriété Enquête auprès des usagers Performances du bâti et éléments

Plus en détail

Les relevés, mesures, questions, données et informations à obtenir portent sur : - L environnement de l équipement :

Les relevés, mesures, questions, données et informations à obtenir portent sur : - L environnement de l équipement : OBJECTIF DU DIAGNOSTIC Le diagnostic énergétique doit permettre, à partir d une analyse détaillée des données du site, de dresser des propositions chiffrées et argumentées de programmes de sobriété énergétique

Plus en détail

Le Gesec GIE (GROUPEMENT D INTERET ECONOMIQUE) REUNISSANT SUR LA FRANCE DES ENTREPRISES INDEPENDANTES DE GENIE CLIMATIQUE, CHAUFFAGE, ELECTRICITE

Le Gesec GIE (GROUPEMENT D INTERET ECONOMIQUE) REUNISSANT SUR LA FRANCE DES ENTREPRISES INDEPENDANTES DE GENIE CLIMATIQUE, CHAUFFAGE, ELECTRICITE Le Gesec GIE (GROUPEMENT D INTERET ECONOMIQUE) REUNISSANT SUR LA FRANCE DES ENTREPRISES INDEPENDANTES DE GENIE CLIMATIQUE, CHAUFFAGE, ELECTRICITE Date de création : 1970 Siège social : Saint Avertin (Indre

Plus en détail

Rénovation énergétique en copropriété Etapes d un projet Décembre 2015

Rénovation énergétique en copropriété Etapes d un projet Décembre 2015 Rénovation énergétique en copropriété Etapes d un projet Décembre 2015 Introduction : Ce document vise à présenter de manière chronologique les étapes d un projet de rénovation en copropriété. Vous y trouverez

Plus en détail

Catalogue des services pour industriels et PME

Catalogue des services pour industriels et PME Catalogue des services pour industriels et PME Agence Conseil en Développement Durable et Santé L action en conscience pour demain Conception : Primum non nocere Impression : Combes&Yund Crédits photos

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE LA LOZERE FICHE DE POSTE

CONSEIL GENERAL DE LA LOZERE FICHE DE POSTE CONSEIL GENERAL DE LA LOZERE FICHE DE POSTE POLE / COLLEGES... Classement du poste Filière professionnelle Cadre d'emplois correspondant au poste Grade correspondant au poste NBI Temps de travail Durée

Plus en détail

ANNEXES Partie Les métiers du Groupe

ANNEXES Partie Les métiers du Groupe ANNEXES Partie Les métiers du Groupe Mesures de réduction des nuisances sonores... 2 Services et prestations en vue de diminuer la consommation d'eau... 3 Démarche de certification environnementale...

Plus en détail

Audits et Suivis énergétiques Session 2010 2011 C.E.E.

Audits et Suivis énergétiques Session 2010 2011 C.E.E. Audits et Suivis énergétiques Session 2010 2011 C.E.E. Syndicat Départemental d Électricité et d Énergies de Lot-et-Garonne 26 rue Diderot 47031 AGEN Cedex Tél : 05 53 77 65 00 Fax : 05 53 77 72 78 www.sdee47.fr

Plus en détail

Compétitivité énergétique des entreprises Usine du futur

Compétitivité énergétique des entreprises Usine du futur Appel à projets Compétitivité énergétique des entreprises 2016 Usine du futur 1 I. Contexte S inscrivant dans le cadre des 34 plans industriels et le développement de l Usine du Futur, le Conseil régional

Plus en détail

Retour d'expérience du management de l énergie au CHRU de Grenoble

Retour d'expérience du management de l énergie au CHRU de Grenoble de l ARS Retour d'expérience du management de l énergie au CHRU de Grenoble Christophe DUMONT-GIRARD 22 octobre 2015 Pôle Travaux et services techniques Service énergies sécurité technique développement

Plus en détail

Rénovation en copropriété. Démarche globale 27/10/2015

Rénovation en copropriété. Démarche globale 27/10/2015 Rénovation en copropriété Démarche globale 27/10/2015 Conseils gratuits et indépendants Info Energie Maitrise de l énergie, efficacité énergétique et énergies renouvelables ADIL 31 Juridiques et financiers

Plus en détail

Avis d appel à partenariat

Avis d appel à partenariat Avis d appel à partenariat Pour la valorisation financière des opérations réalisées par la Région Picardie et éligibles aux Certificats d Economies d Energie Date limite de réception des candidatures :

Plus en détail

Rénovation en copropriété. Le contrat d exploitation 1 er décembre 2015

Rénovation en copropriété. Le contrat d exploitation 1 er décembre 2015 Rénovation en copropriété Le contrat d exploitation 1 er décembre 2015 Conseils gratuits et indépendants Info Energie Maitrise de l énergie, efficacité énergétique et énergies renouvelables ADIL 31 Juridiques

Plus en détail

APPEL À CANDIDATURES Entreprises et efficacité énergétique

APPEL À CANDIDATURES Entreprises et efficacité énergétique - Crédits photos : Roland Bourguet/Jean-Paul HOUDRY/Olivier Perrenoud / Sautier, Région Alsace, Eddy Poitrat, ADEME - Imprimé sur papier recyclé - Juin 2015 APPEL À CANDIDATURES Entreprises et efficacité

Plus en détail

NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE

NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE SE3B EXERCE POUR TOUTE MAÎTRISE D OUVRAGE DES MISSIONS D INGÉNIERIE DANS LES DOMAINES DU BTP, DE LA CONSTRUCTION ET DES ÉNERGIES CES MISSIONS VONT DE L ESQUISSE À L EXPLOITATION

Plus en détail

Recherche Action PUCA

Recherche Action PUCA Recherche Action PUCA Copropriété Immeuble du 28 rue Vicq d Azir 75010 Paris Plan Situation immeuble Résultat audit Programmes de travaux Démarche AMO et organisation Questions juridiques Enseignement

Plus en détail

Mission de définition d un programme pour la Maison du Parc naturel régional de Camargue aux Saintes Maries de la Mer

Mission de définition d un programme pour la Maison du Parc naturel régional de Camargue aux Saintes Maries de la Mer Mission de définition d un programme pour la Maison du Parc naturel régional de Camargue aux Saintes Maries de la Mer Contexte de l opération : Situé à Pont de Gau sur la commune des Saintes-Maries-de-la-Mer,

Plus en détail

DPE v/s règles Th et audit

DPE v/s règles Th et audit DPE v/s règles Th et audit DPE Règles Th (Th-C-E en neuf ; Th-C-E ex en existant) Audit énergétique 1 - chauffage 2 - refroidissement 3 - ECS 4 - auxiliaires 5 - éclairage contenu + bureautique ascenseurs,

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Marché Public de maîtrise d oeuvre Consultation n 2015 MO 01 Objet du marché : REHABILITATION ET EXTENSION DU GYMNASE Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Procédure adaptée en application

Plus en détail

NOTRE OFFRE DE SERVICES ÉNERGÉTIQUES

NOTRE OFFRE DE SERVICES ÉNERGÉTIQUES NOTRE OFFRE DE SERVICES ÉNERGÉTIQUES SOMMAIRE BHC ENERGY, c est Notre société Des solutions adaptées à vos besoins Nos prestations : Conseil en achats d énergie Audit et diagnostic énergétique Système

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU LOGEMENT, DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DE LA RURALITÉ Arrêté du 19 décembre 2014 modifiant les modalités de validation d une démarche qualité

Plus en détail

Réhabilitation et développement durable. Un enjeu d avenir. Une évolution du métier.

Réhabilitation et développement durable. Un enjeu d avenir. Une évolution du métier. Réhabilitation et développement durable Un enjeu d avenir. Une évolution du métier. Les grandes lignes Grenelle 1 Le Grenelle Environnement a été annoncé le 18 mai 2007 à la suite du Pacte écologique proposé

Plus en détail

Sorbonne Immo RICS : L immobilier durable : combien ça coûte? Combien ça rapporte? : QUELQUES REPERES

Sorbonne Immo RICS : L immobilier durable : combien ça coûte? Combien ça rapporte? : QUELQUES REPERES 23 juin 2010 2007 Début de la concertation Août 2009 Loi Grenelle I Eté 2010? Loi Grenelle II 2011/2013 RT 2012 / BBC 2012 Annexe environnementale 2020 BEPOS BBC BEPOS BREEAM CEE CPE DPE HQE HPE LEED bâtiment

Plus en détail

ANNEXE 2 Conditions Financières 2015

ANNEXE 2 Conditions Financières 2015 Convention de prestations de services pour l accompagnement à l efficacité énergétique du patrimoine ANNEXE 2 Conditions Financières 2015 Les Marchés conclus par le SDEEG, dans le respect du code des marchés

Plus en détail

GT PLAN BATIMENT DURABLE «DU DIAGNOSTIC A L USAGE»

GT PLAN BATIMENT DURABLE «DU DIAGNOSTIC A L USAGE» GT PLAN BATIMENT DURABLE «DU DIAGNOSTIC A L USAGE» Contribution EDF 1. VOUS IDENTIFIER Structure : Electricité de France Direction Commerce Nom, Prénom : Chantal Degand Chef de département à la Direction

Plus en détail

Les rendez-vous des métiers de l environnement

Les rendez-vous des métiers de l environnement Technicien d exploitation secteur Énergie Responsabilités, travail en équipe, diversité des missions, autonomie. Le technicien d exploitation Énergie intègre une équipe qui assure la maintenance préventive

Plus en détail

METHODOLOGIE ET OBJECTIFS

METHODOLOGIE ET OBJECTIFS «REFERENT ENERGIE» Tour de table METHODOLOGIE ET OBJECTIFS Méthodologie OBSERVER COMPRENDRE REDUIRE Objectifs Acquérir une culture des économies d énergie et savoir la partager. Disposer de toutes les

Plus en détail

Saint-Etienne Châteaucreux.

Saint-Etienne Châteaucreux. Saint-Etienne Châteaucreux. Un nouveau quartier au cœur naturellement chaleureux! Châteaucreux : quand tout un quartier fait le choix de l avenir. Projet ambitieux, le nouveau Châteaucreux a pour objectif

Plus en détail

Enéides propose, après analyse des besoins du client:

Enéides propose, après analyse des besoins du client: L énergie et le réchauffement climatique sont des enjeux majeurs du 21ème siècle. La disponibilité et le coût respectif des différentes énergies rendent nécessaire la maîtrise de nos consommations et un

Plus en détail

Vers une climatisation performante : LA CHARTE OPTICLIM. Application du coût global

Vers une climatisation performante : LA CHARTE OPTICLIM. Application du coût global Vers une climatisation performante : LA CHARTE OPTICLIM Application du coût global Consommation liées à la climatisation 590 GWh consommés en 2002, dont : - 202 GWh pour les ménages (36 %), Perspectives

Plus en détail

Ossature bois et justification de la thermique d été. Sylvain Boulet - FCBA

Ossature bois et justification de la thermique d été. Sylvain Boulet - FCBA Ossature bois et justification de la thermique d été Sylvain Boulet - FCBA Sommaire Contexte - Introduction Etat des lieux Exemple de solutions pour l amélioration du confort d été dans les maisons à ossature

Plus en détail

L audit énergétique en industrie. Bureau d études GIRUS

L audit énergétique en industrie. Bureau d études GIRUS L audit énergétique en industrie Bureau d études GIRUS Quelques chiffres GIRUS est une société SAS au capital de 1.500.000 détenu à 100% par ses cadres et dirigeants. GIRUS est indépendante de tout groupe

Plus en détail

L ECO PTZ PAR LA METHODE DU BOUQUET DE TRAVAUX TABLEAU RECAPITULATIF TRAVAUX ECO PTZ et C.I.T.E 2015

L ECO PTZ PAR LA METHODE DU BOUQUET DE TRAVAUX TABLEAU RECAPITULATIF TRAVAUX ECO PTZ et C.I.T.E 2015 L ECO PAR LA METHODE DU BOUQUET DE TRAVAUX TABLEAU RECAPITULATIF TRAVAUX ECO et C.I.T.E 2015 La liste des équipements, matériaux et appareils mentionnés au 1 de l'article 200 quater du code général des

Plus en détail

CHARTE d AGREMENT MAISONS de QUALITE. Exigences requises pour l obtention de l Agrément Maisons de Qualité

CHARTE d AGREMENT MAISONS de QUALITE. Exigences requises pour l obtention de l Agrément Maisons de Qualité CHARTE d AGREMENT MAISONS de QUALITE Exigences requises pour l obtention de l Agrément Maisons de Qualité CHARTE d AGREMENT MAISONS de QUALITE Exigences requises pour l obtention de l Agrément Maisons

Plus en détail

Audit énergétique et ISO 50001 : Contexte réglementaire

Audit énergétique et ISO 50001 : Contexte réglementaire Audit énergétique et ISO 50001 : Contexte réglementaire Réduire le coût énergétique : outils et solutions pratiques AFQP 06 & CCI de Nice Côte d Azur le 13/01/2015 Théophile CARON - Chef de Projet Energie

Plus en détail

Réalisation, exploitation, maintenance d une chaufferie bois conçue sur un mode biénergie- Approbation du projet

Réalisation, exploitation, maintenance d une chaufferie bois conçue sur un mode biénergie- Approbation du projet CONSEIL MUNICIPAL 13 Séance du 02 avril 2015 Réalisation, exploitation, maintenance d une chaufferie bois conçue sur un mode biénergie- Approbation du projet Direction Environnement - Architecture et Patrimoine

Plus en détail

Gisements d économies d énergie dans l industrie et Mesures incitatives à l Utilisation Rationnelle de l Energie en BRETAGNE

Gisements d économies d énergie dans l industrie et Mesures incitatives à l Utilisation Rationnelle de l Energie en BRETAGNE Gisements d économies d énergie dans l industrie et Mesures incitatives à l Utilisation Rationnelle de l Energie en BRETAGNE 1 INDUSTRIE Gisements techniques et théoriques d économie d énergie à partir

Plus en détail

DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES. Etude de programmation pour Nom de l opération*

DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES. Etude de programmation pour Nom de l opération* DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES Etude de programmation pour Nom de l opération* (Programme fonctionnel, architectural, urbanistique, technique et environnemental dans le cas d une réhabilitation)

Plus en détail

9JA2 Sécurité Sûreté des Procédés

9JA2 Sécurité Sûreté des Procédés MASTER 2 S.P.I.E.Q. PREMIER SEMESTRE 7 U.E. 30E.C.T.S. 9JA1 Sûreté de Fonctionnement Fiabilité des Composants Concepts de base de la sûreté de fonctionnement Concepts : terminologie, concepts de base de

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien

Plus en détail

Dispositif des Certificats d Économies d Énergie

Dispositif des Certificats d Économies d Énergie Dispositif des Certificats d Économies d Énergie 2ème période 2011-2013 Guide pour la constitution d un dossier de demande d une opération spécifique Septembre 2011 Cyrielle BORDE, Coordinatrice CEE au

Plus en détail

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire Atelier 4 Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire 26 Février 2010 UNE AEU DANS LE CADRE DU PLU 10 thématiques en quatre ateliers Atelier n 1 Biodiversité Paysages et patrimoine Atelier

Plus en détail

CPE Le Contrat de Performance Energétique

CPE Le Contrat de Performance Energétique LES OPERATEURS D EFFICACITE ENERGETIQUE 5 mars 2010 CPE Le Contrat de Performance Energétique La recherche d une gestion énergétique efficace des installations de chauffage et de climatisation est à la

Plus en détail

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Atelier OSE Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Présentation Le CUEEP Littoral - Service Formation continue, apprentissage et VAE de l ULCO - Le CUEEP a des activités: -

Plus en détail

Les bouquets sont classés par ordre croissant d ambition, sous les appellations suivantes : - premium - premium+ - medium - optimum

Les bouquets sont classés par ordre croissant d ambition, sous les appellations suivantes : - premium - premium+ - medium - optimum Présentation des s de travaux et des Gains en économies d énergie générés par la réalisation des travaux préconisés, en logement ancien de taille moyenne La définition de bouquets de travaux a pour objectif

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre (GES) de l IRD

Bilan des émissions de gaz à effet de serre (GES) de l IRD Bilan des émissions de gaz à effet de serre (GES) de l IRD Remis à la Préfecture de région Provence- Alpes - Côte d Azur Décembre 2013 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : Institut

Plus en détail

Les économies d énergie dans la Plasturgie

Les économies d énergie dans la Plasturgie Les économies d énergie dans la Plasturgie Bonnes pratiques et retour d expériences 29 Novembre 2011 PLASTURGIE SERVICES Le pôle de services et d expertise de la plasturgie Veille réglementaire formation,

Plus en détail

ECLAIRAGE : «Mieux éclairer en consommant moins»

ECLAIRAGE : «Mieux éclairer en consommant moins» ECLAIRAGE : «Mieux éclairer en consommant moins» Conférence organisée à l occasion de la semaine du Développement Durable par le CFI (du 1 er au 7 avril 2011) Fabrice CLOUET 06/04/11 PRESENTATION DE LA

Plus en détail

Implantation des pompes à chaleur gaz naturel à absorption Note d informations

Implantation des pompes à chaleur gaz naturel à absorption Note d informations Implantation des pompes à chaleur gaz naturel à absorption Note d informations Préambule général Le présent document constitue une note d information relative aux règles d implantation de pompes à chaleur

Plus en détail

DREAL Bretagne : présentation des certificats d'économie d'énergie

DREAL Bretagne : présentation des certificats d'économie d'énergie Les certificats d'économies d'énergie (CEE) DREAL - Isabelle Le Corguillé Rencontres énergie Ener gence 18 mars 2014 - Lesneven direction régionale de l environnement, de l'aménagement et du logement de

Plus en détail

Cahier des charges. Consultation pour la réalisation d une étude sur :

Cahier des charges. Consultation pour la réalisation d une étude sur : 12/10/2015 Cahier des charges Consultation pour la réalisation d une étude sur : «Évolution de l ingénierie française de la Construction liée au BIM (Building Information Modeling)» CDC ETUDE BIM COPIIEC

Plus en détail

MARCHES DE MAÎTRISE D ŒUVRE pour les travaux de détection incendie et de sûreté des œuvres dans les cathédrales de Besançon et de Saint-Claude

MARCHES DE MAÎTRISE D ŒUVRE pour les travaux de détection incendie et de sûreté des œuvres dans les cathédrales de Besançon et de Saint-Claude MINISTERE DE LA CULTURE et DE LA COMMUNICATION DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES DE FRANCHE COMTE CONSERVATION REGIONALE DES MONUMENTS HISTORIQUES MARCHES DE MAÎTRISE D ŒUVRE pour les travaux

Plus en détail

CALENDRIER FORMATION. Parcours formation. Technique & réglementation. Construction durable. Droit de la construction. Ingénierie

CALENDRIER FORMATION. Parcours formation. Technique & réglementation. Construction durable. Droit de la construction. Ingénierie CALENDRIER FORMATION 2016 Parcours formation ÉDITION SEPTEMBRE 2015 Technique & réglementation Construction durable Droit de la construction Ingénierie Prévention des risques LA FORMATION DES ACTEURS DE

Plus en détail

CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement

CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement Salariés ou futurs salariés des entreprises qui auront pour missions d animer et/ou participer à la mise en œuvre de la politique prévention, sécurité,

Plus en détail

PROJET DE TEXTE DECRET. relatif aux obligations de travaux d amélioration de la performance énergétique dans les bâtiments existants à usage tertiaire

PROJET DE TEXTE DECRET. relatif aux obligations de travaux d amélioration de la performance énergétique dans les bâtiments existants à usage tertiaire RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du logement, de l égalité des territoires et de la ruralité PROJET DE TEXTE DECRET relatif aux obligations de travaux d amélioration de la performance énergétique dans les

Plus en détail

énergétique La rénovation des bâtiments existants Matinale de l Energie 15 mars 2012 Matinale rénovation des bâtiments Page 1

énergétique La rénovation des bâtiments existants Matinale de l Energie 15 mars 2012 Matinale rénovation des bâtiments Page 1 Matinale de l Energie La rénovation énergétique des bâtiments existants 15 mars 2012 Matinale rénovation des bâtiments Page 1 Introduction Le contexte économique et écologique o Hausse inexorable des prix

Plus en détail

ETUDE DIAGNOSTIQUE ET ENERGETIQUE DE LA PISCINE INTERCOMMUNALE DE LA REGION DE NOZAY

ETUDE DIAGNOSTIQUE ET ENERGETIQUE DE LA PISCINE INTERCOMMUNALE DE LA REGION DE NOZAY ETUDE DIAGNOSTIQUE ET ENERGETIQUE DE LA PISCINE INTERCOMMUNALE DE LA REGION DE NOZAY Lot unique : Etude technique de la structure et diagnostic de traitement des eaux de la piscine intercommunale de Nozay.

Plus en détail

Direction Départementale des Territoires. Unité Performance du Bâtiment. Pré-diagnostic. Parc immobilier de la commune.

Direction Départementale des Territoires. Unité Performance du Bâtiment. Pré-diagnostic. Parc immobilier de la commune. Direction Départementale des Territoires Unité Performance du Bâtiment Parc immobilier de la commune de Date : 17 mai 2011 Rédacteur : Sommaire 1.CONTEXTE DE LA MISSION...3 2.FICHES D'IDENTITE DES BATIMENTS...3

Plus en détail

Audit énergétique Grandes Entreprises, ISO 50001. Marcel GALLY - 05 62 16 73 65 Christophe LORENZATO - 05 62 16 78 97

Audit énergétique Grandes Entreprises, ISO 50001. Marcel GALLY - 05 62 16 73 65 Christophe LORENZATO - 05 62 16 78 97 Audit énergétique Grandes Entreprises, ISO 50001 Marcel GALLY - 05 62 16 73 65 Christophe LORENZATO - 05 62 16 78 97 PROGRAMME SOCOTEC en quelques mots Audit énergétique Contexte réglementaire, méthodologie,

Plus en détail

PRESENTATION OFFRE RGE ETUDES

PRESENTATION OFFRE RGE ETUDES PRESENTATION OFFRE RGE ETUDES DEROULE DE LA PRESENTATION 1 Qui sommes nous? 2 Notre offre de formation pour «RGE Etudes» 3 Nos outils logiciels 4 Nos outils matériel : les caméras thermiques 1 QUI SOMMES-NOUS

Plus en détail

CR GT n 1 du 15 mars : Energie et patrimoine communal

CR GT n 1 du 15 mars : Energie et patrimoine communal CR GT n 1 du 15 mars : Energie et patrimoine communal 19 personnes au total avec intervenants (voir feuille de présence ci jointe) 1-Intro et objectifs du GT : -Genèse de ce GT : objectif Plan Climat du

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT Arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments

Plus en détail

Table ronde sur le financement

Table ronde sur le financement Table ronde sur le financement ---- ADEME : ses dispositifs d accompagnement technique et financier --------- FEDER et prêt CV de la CDC -------------------- Transformer les économies d énergies en capacité

Plus en détail

Audit 360 Socotec PACT - Proposition Commerciale

Audit 360 Socotec PACT - Proposition Commerciale Audit 360 Socotec PACT - Proposition Commerciale La présente proposition est établie par : SOCOTEC Agence Hauts-de-Seine Sud Immeuble Le Galilée 2/4, rue Andras Beck 92366 Meudon-la-Forêt Cedex Et PACT

Plus en détail

Performances énergétiques

Performances énergétiques Performances énergétiques les nouvelles exigences de la réhabilitation Le bâti ancien Florence MAIRE Les Rencontres de la rénovation performante Longlaville 12 juillet 2012 Conseil gratuit et indépendant

Plus en détail

Règlement de Consultation

Règlement de Consultation Direction Développement et Patrimoine 26, Rue de Paradis 75010 PARIS Règlement de Consultation Mission d audit énergétique Objet de la consultation Réalisation d un audit énergétique dans des bâtiments

Plus en détail

RENCONTRE SOLUTIONS ENERGIE ENTREPRISES SEE 20 mai 2014 - CCI Grand Lille

RENCONTRE SOLUTIONS ENERGIE ENTREPRISES SEE 20 mai 2014 - CCI Grand Lille RENCONTRE SOLUTIONS ENERGIE ENTREPRISES SEE 20 mai 2014 - CCI Grand Lille Atelier thématique Audit énergétique obligatoire Décret et arrêté Dominique KONIECZNY Apave Nord Ouest Contexte réglementaire (rappel)

Plus en détail

Référentiels et labels pour le logement existant

Référentiels et labels pour le logement existant La réglementation sur l existant Les labels dans l habitat existant Le label BBC EFFINERGIE La certification CERQUAL Patrimoine Environnement Un exemple d opération labélisée BBC Rénovation Référentiel

Plus en détail

Présentation du groupement de commande électricité

Présentation du groupement de commande électricité 5 Présentation du groupement de commande électricité Julien Barreteau responsable du groupement de commande électricité SIPPEREC Présentation GCE-MDE mars 2014 1 Le SIPPEREC - activités Compétences Groupements

Plus en détail

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions énergie Kezako che cosa è? C est quoi donc? Qué es? Was ist das??? Hablas ENERGIE? Do you speak ENERGIE?? Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions ? Management de l énergie L ISO 50001? SOMMAIRE

Plus en détail

Les bâtiments industriels : Agir sur la performance des structures et des équipements

Les bâtiments industriels : Agir sur la performance des structures et des équipements Les bâtiments industriels : Agir sur la performance des structures et des équipements Jacques Buchet Département Technologie en charge des Journées CEREN de l Énergie Emmanuel Coulon Directeur Papeco Adrien

Plus en détail

AIDE A LA DÉCISION : TAUX ET PLAFONDS MAXIMUM

AIDE A LA DÉCISION : TAUX ET PLAFONDS MAXIMUM AIDE A LA DÉCISION : TAUX ET PLAFONDS MAXIMUM Guichet unique ADEME / Région RA Guichet unique ADEME / Région RA pour les aides mises en sur-brillance. Dans ce cas, un seul dossier à envoyer à l'ademe 10

Plus en détail

PRE-DIAGNOSTIC ENERGETIQUE et ETUDE de FAISABILITE d une CHAUFFERIE BOIS

PRE-DIAGNOSTIC ENERGETIQUE et ETUDE de FAISABILITE d une CHAUFFERIE BOIS PRE-DIAGNOSTIC ENERGETIQUE et ETUDE de FAISABILITE d une CHAUFFERIE BOIS DENOMINATION DE L'OPERATION : Maître d ouvrage : Personne à contacter : : Etude technique : Personne à contacter : : AILE cahier

Plus en détail

VOTRE LOGO. Sommaire. En bref : gérer l énergie pour l avenir. EN 16001 : parlons énergie! La certification EN 16001.

VOTRE LOGO. Sommaire. En bref : gérer l énergie pour l avenir. EN 16001 : parlons énergie! La certification EN 16001. Sommaire En bref : gérer l énergie pour l avenir EN 16001 : parlons énergie! La certification EN 16001 Etudes de cas En bref : gérer l énergie pour l avenir VOTRE LOGO Gérer l énergie pour l avenir Des

Plus en détail

Référentiel de certification

Référentiel de certification Référentiel de certification Compétences Fonctions Capacités Compétences terminales F1, F2, F3 C1 Analyser F3, F4 C2 Concevoir F2, F4 C3 Réaliser Toutes fonctions Toutes fonctions C4 S informer, informer,

Plus en détail

Visuels de références

Visuels de références Visuels de références ENERCOBAT SARL Siège: 640 route du Martelet 74300 Châtillon sur Cluses 04 50 96 02 14 Centre Technique : 3 rue du pré Bénévix 74300 Cluses 04 50 34 79 48 / 06 33 33 44 49 www.enercobat.com

Plus en détail

LE DIAGNOSTIC ÉNERGIE -TÉMOIGNAGE- BECK TECHNOLOGIES

LE DIAGNOSTIC ÉNERGIE -TÉMOIGNAGE- BECK TECHNOLOGIES LE DIAGNOSTIC ÉNERGIE -TÉMOIGNAGE- BECK TECHNOLOGIES BOULONNERIE DE HAUTE PERFORMANCE La chaudeau Aillevillers (70) Sommaire 1. Présentation de la société, produits/clients et savoir faire 2. Phénomènes

Plus en détail

Agir ensemble. pour une meilleure qualité. de l eau des sols & de l habitat

Agir ensemble. pour une meilleure qualité. de l eau des sols & de l habitat Agir ensemble pour une meilleure qualité de l eau des sols & de l habitat Conseil & services pour des solutions économiques et durables Terre & Via est une société de conseil et de services dédiés à l

Plus en détail

Critères d éligibilité à la sélection des dossiers

Critères d éligibilité à la sélection des dossiers Critères d éligibilité à la sélection des dossiers Les investissements éligibles au co-financement de la Banque: Doivent avoir lieu sur le territoire de la région Centre Peuvent avoir la forme de tout

Plus en détail

PROGRAMME DE LA FORMATION

PROGRAMME DE LA FORMATION PROGRAMME DE LA FORMATION Compétences du domaine professionnel Soutien à la communication et aux relations internes et externes : Collaborer avec le(s) manager (s) - Instaurer et entretenir la relation

Plus en détail

APPEL À CANDIDATURES Entreprises et efficacité énergétique

APPEL À CANDIDATURES Entreprises et efficacité énergétique APPEL À CANDIDATURES Entreprises et efficacité énergétique CONTEXTE Les modes de production durables sont aujourd hui indispensables pour maintenir la compétitivité des entreprises en diminuant leur dépendance

Plus en détail

Thermique d été et problématique, solutions actuelles, pistes à travailler. Sylvain Boulet Ingénieur de Recherche thermique, énergétique & confort

Thermique d été et problématique, solutions actuelles, pistes à travailler. Sylvain Boulet Ingénieur de Recherche thermique, énergétique & confort Thermique d été et problématique, solutions actuelles, pistes à travailler Sylvain Boulet Ingénieur de Recherche thermique, énergétique & confort Sommaire Contexte t - Introduction ti Etat des lieux Exemple

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE. Immeuble logement collectif - Copropriété. Notre démarche Notre étude Notre rapport. Vos Bâtiments Vos Besoins Vos Objectifs

AUDIT ENERGETIQUE. Immeuble logement collectif - Copropriété. Notre démarche Notre étude Notre rapport. Vos Bâtiments Vos Besoins Vos Objectifs AUDIT ENERGETIQUE Immeuble logement collectif - Copropriété Vos Bâtiments Vos Besoins Vos Objectifs Notre démarche Notre étude Notre rapport ECIC : depuis 1991 2 agences : ITTEVILLE (91) & BORDEAUX (33)

Plus en détail

Le Syndicat National des Patinoires

Le Syndicat National des Patinoires Le Syndicat National des Patinoires Atelier : Installation frigorifique et Développement Gilles DELCROS Directeur Technique Sommaire de l atelier - Présentation générale et historique de la démarche HQE,

Plus en détail

MARCHE PUBLIC MISSION D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE PROGRAMMATION - CONCEPTION - CONSTRUCTION D UN BATIMENT A ENERGIE POSITIVE (BEPOS)

MARCHE PUBLIC MISSION D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE PROGRAMMATION - CONCEPTION - CONSTRUCTION D UN BATIMENT A ENERGIE POSITIVE (BEPOS) Maître d ouvrage : Commune de Licques 54 parvis de l'abbaye 62 850 Licques MARCHE PUBLIC MISSION D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE PROGRAMMATION - CONCEPTION - CONSTRUCTION D UN BATIMENT A ENERGIE POSITIVE

Plus en détail

La performance thermique des logements en France

La performance thermique des logements en France La performance thermique des logements en France Daniel LEPOITTEVIN SOeS / SDSE 7 mai 2015 Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie www.developpement-durable.gouv.fr Plan de la

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012. Réunion Publique du 3 juillet 2013

Réglementation Thermique 2012. Réunion Publique du 3 juillet 2013 Réglementation Thermique 2012 Réunion Publique du 3 juillet 2013 Déroulement de la présentation Présentation de l Espace Info Energie La RT 2012 : les enjeux nationaux Conciliation enjeux énergétiques

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU LOGEMENT, DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DE LA RURALITÉ Arrêté du 11 décembre 2014 relatif aux caractéristiques thermiques et aux exigences de

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Décret n o 2006-6 du 4 janvier 2006 relatif à l hébergement de données de santé à caractère personnel et modifiant

Plus en détail

Réglementation applicable aux liquides inflammables dans les ICPE

Réglementation applicable aux liquides inflammables dans les ICPE Réglementation applicable aux liquides inflammables dans les ICPE 15 septembre 2015 Sylvain BRETON - Pierre-Yves GESLOT MEDDE Direction Générale de la Prévention des Risques Bureau des Risques technologiques

Plus en détail

tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la!

tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la! tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la! Chauffage urbain, mode d emploi Un réseau de chauffage urbain est un chauffage central à l échelle d une ville. Un réseau

Plus en détail