BACCALAURÉAT GÉNÉRAL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BACCALAURÉAT GÉNÉRAL"

Transcription

1 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL Session 2013 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l épreuve : 3 heures 30 coefficient : 8 ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ L usage de la calculatrice n est pas autorisé. Dès que le sujet vous est remis, assurez-vous qu il est complet. Ce sujet comporte 8 pages, numérotées de 1/8 à 8/8. 13SVTSAS1 Page 1 sur 8

2 PARTIE I (8 points) MOBILISATION DE CONNAISSANCES Le domaine continental et sa dynamique À l aide du document et de vos connaissances, comparez la formation de la croûte continentale avec celle de la croûte océanique. Vous vous intéresserez d une part à l'origine des magmas et d autre part à la mise en place des roches magmatiques dans les deux types de croûte. Votre exposé devra être structuré. La conclusion prendra la forme d un schéma comparatif à réaliser dans le document fourni en page 4/8. ATTENTION : FEUILLE-RÉPONSE À RENDRE AVEC LA COPIE PARTIE II Exercice 1 (3 points) MISE EN RELATION DE DONNÉES DOCUMENTAIRES POUR RÉSOUDRE UN PROBLÈME La plante domestiquée La sélection exercée par l'homme sur les plantes cultivées a souvent retenu des caractéristiques génétiques différentes de celles des plantes sauvages et favorisant leur utilisation. On appelle «syndrome de domestication / domestication syndrome» l ensemble des caractéristiques de la plante qui diffèrent entre la plante sauvage et ses «ancêtres» sauvages. À l aide des trois documents fournis, précisez différentes caractéristiques associées au syndrome de domestication en comparant les blés modernes et ancestraux. Précisez ensuite, en le justifiant, la caractéristique sélectionnée qui a rendu possible les techniques de récolte du blé. 13SVTSAS1 Page 2 sur 8

3 PARTIE II Exercice 2 (5 points) PRATIQUE D UNE DÉMARCHE SCIENTIFIQUE ANCRÉE DANS DES CONNAISSANCES Énergie et cellule vivante En 1801, le chimiste Jean-Antoine Chaptal théorise un procédé qui prendra le nom de chaptalisation qui consiste à ajouter du sucre (saccharose) dans le moût du vin. Cet ajout de saccharose a un coût non négligeable, mais il permet d équilibrer les saveurs. Il permet également la formation d alcool, d où son utilisation pour augmenter le TAP (titre alcoolique probable) du vin. La législation européenne limite l ajout de sucre à 4 kg de saccharose/100 L. Le saccharose n est pas directement utilisé par les réactions chimiques de la fermentation : il est infermentescible. Le glucose et le fructose sont, eux, fermentescibles. Le moût du vin contient différentes levures dont la levure de bière : Saccharomyces cerevisiae. À l aide des documents fournis et de vos connaissances, expliquez le principe de chaptalisation. Montrez ensuite que l utilisation de la souche GCA-2 de Saccharomyces cerevisiae respecte le cadre de la réglementation européenne et est économiquement rentable. 13SVTSAS1 Page 3 sur 8

4 PARTIE I : FEUILLE-RÉPONSE À RENDRE AVEC LA COPIE Mode de fonctionnement général d une dorsale (exemple d une dorsale «rapide») (D après «Enseigner la Planète Terre», CARON et coll., 3 ème édition, OPHRYS 1995, modifié) 13SVTSAS1 Page 4 sur 8

5 PARTIE II Exercice 1 Source : Trends in Ecology and Evolution (AIP) Document 1 - Épis de blé : Épi de blé ancestral sauvage (a) et épi de blé cultivé (d). Chaque épi est formé d un axe porteur d épillets (b) qui à maturité se détachent de l épi chez le blé ancestral sauvage (c) mais restent fixés chez le X blé cultivé ne se séparant que lors du battage (e) 13SVTSAS1 Page 5 sur 8

6 Source : The Plant Cell April 2010 vol. 22 no Document 2 : Grains de variétés de blé cultivées modernes (haut) et de variétés sauvages ancestrales (bas) (Le trait d échelle mesure 1mm) Document 3 : Techniques médiévales de moissonnage à la faucille et battage au fléau. Aujourd hui, dans les pays industrialisés, ces deux gestes techniques sont réalisés par une machine : la moissonneuse batteuse. (Livre d heures à l usage de Paris par l atelier Jouvenel, Lyon, XVème siècle) 13SVTSAS1 Page 6 sur 8

7 PARTIE II Exercice 2 «Comme le but et l effet de la fermentation spiritueuse se réduisent à produire de l alkool en décomposant le principe sucré, il s ensuit que la formation de l un est toujours en proportion de la destruction de l autre, et que l alkool sera d autant plus abondant, que le principe sucré l aura été lui-même ; c est pour cela qu on augmente à volonté la quantité d alkool, en ajoutant du sucre au moût qui paroit en manquer» Source : J.-E. Chaptal (1801) Traité théorique et pratique sur la culture de la vigne avec l art de faire le vin, les eaux-de-vie, esprit-de-vin, vinaigres simples et composés Tome 2 Paris p.81 Gallica Document 1 : La chaptalisation Le saccharose est un diholoside formé de deux sucres élémentaires : le glucose et le fructose. Document 2 : Le saccharose «Parmi les altérations que le sucre de canne 1 éprouve sous l influence de la levûre de bière, l une des plus remarquables est sa métamorphose en sucre interverti 2. [ ] J ai cherché d abord quelle était l action exercée sur le sucre par les parties solubles de la levûre 3. Je les ai extraites par macération à froid. J ai délayé la levûre,[ ] puis j ai filtré.[ ] Dans cette circonstance, elle se borne à intervertir le sucre, sans lui faire éprouver la fermentation alcoolique. [ ]» 1 : saccharose 2 : sucre interverti ou inverti : mélange équimolaire de glucose et de fructose. 3 : suspension de levure Source : M. Berthelot (1860,) Sur la fermentation glucosique du sucre de canne. Comptes Rendus Hebdomadaires des séances de l académie des Sciences t.50 p.980 Gallica Remarque : L orthographe des textes originaux des documents 1 et 3 a été conservée. Document 3 : Découverte de l activité invertase de la levure par M. Berthelot en SVTSAS1 Page 7 sur 8

8 à tp 30 C, ph 6.0 Source : Pak. J. Bot., 37(3): , 2005 Document 4 : Effet de la concentration en saccharose sur l activité invertase de la souche GCA-2 de Saccharomyces cerevisiae 13SVTSAS1 Page 8 sur 8

Bac S - Sujet de SVT - Session Amérique du Sud LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE

Bac S - Sujet de SVT - Session Amérique du Sud LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE bac, baccalauréat, SVT, sciences, S, 2013, Amérique du Sud, examen, vie, terre, sujet Bac S - Sujet de SVT - Session 2013 - Amérique du Sud 1ère PARTIE : Mobilisation des connaissances (8 points). LE DOMAINE

Plus en détail

Sujets Partie II, Exercice 1

Sujets Partie II, Exercice 1 Sujets Partie II, Exercice 1 Thème 1A - Génétique et évolution - Nouvelle-Calédonie 2013 GÉNÉTIQUE ET ÉVOLUTION Historiquement, Georges Cuvier (1769-1832) a défini ainsi l'espèce : «L'espèce est la collection

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biotechnologies SESSION 2015 Sous-épreuve écrite de Biotechnologies Coefficient de la sous-épreuve : 4 Ce sujet est

Plus en détail

Partie 2, chapitre 3, TP 4 : ETUDE DES CARACTERISTIQUES DE L ACTIVITE D UNE ENZYME

Partie 2, chapitre 3, TP 4 : ETUDE DES CARACTERISTIQUES DE L ACTIVITE D UNE ENZYME Partie 2, chapitre 3, TP 4 : ETUDE DES CARACTERISTIQUES DE L ACTIVITE D UNE ENZYME Doc PP Hatier HCl : réaction avec le magnésium [magnésium (réactif 1) + HCl (réactif 2) dihydrogène + chlorure de Mg (produits

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S ÉPREUVE DU MERCREDI 24 JUIN 2015 Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L'usage de la calculatrice

Plus en détail

LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC. Description des produits

LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC. Description des produits LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC 04.03 Babeurre, lait et crème caillés, yoghourt, képhir et autres laits et crèmes fermentés ou acidifiés, même concentrés ou additionnés de sucre ou d'autres édulcorants ou

Plus en détail

BIOPRODUCTION : FABRICATION D ETHANOL PAR FERMENTATION T.P. N 1

BIOPRODUCTION : FABRICATION D ETHANOL PAR FERMENTATION T.P. N 1 BIOPRODUCTION : FABRICATION D ETHANOL PAR FERMENTATION T.P. N 1 Objectif d apprentissage : Préparer, organiser, conduire et effectuer le suivi (relevés, rapport d opération, analyses) d une fermentation

Plus en détail

CONSIGNES de réalisation du TP. OBSERVATIONS FARINE + EAU Sans levures. FARINE + EAU Avec levures. Avant. Après 2heures CONCLUSION

CONSIGNES de réalisation du TP. OBSERVATIONS FARINE + EAU Sans levures. FARINE + EAU Avec levures. Avant. Après 2heures CONCLUSION T.P. Microbiologie appliquée Objectifs Pré-requis «Action des levures sur la farine» être capable de justifier la composition des aliments en tant que milieu nutritif Mme ROIG être capable de mettre en

Plus en détail

1. LES TECHNIQUES ADDITIVES

1. LES TECHNIQUES ADDITIVES Page : 1 / 5 Pour compenser les insuffisances de maturité dues aux aléas climatiques, les viticulteurs ont à leur disposition de nombreuses techniques permettant de maintenir la qualité de leurs vins.

Plus en détail

Production et législation des levures biologiques différences entre les levures sèches actives biologiques et traditionnelles

Production et législation des levures biologiques différences entre les levures sèches actives biologiques et traditionnelles Production et législation des levures biologiques différences entre les levures sèches actives biologiques et traditionnelles Rudolf Kreuz Journée d information oenologique 16 janvier 2015 Lausanne Procédé

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2013 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé. Dès que le

Plus en détail

PULVERISATION DE LEVURES A LA VIGNE : UN OUTIL DE LUTTE PREVENTIF CONTRE LE DEVELOPPEMENT D ASPERGILLUS CARBONARIUS J.M. SALMON

PULVERISATION DE LEVURES A LA VIGNE : UN OUTIL DE LUTTE PREVENTIF CONTRE LE DEVELOPPEMENT D ASPERGILLUS CARBONARIUS J.M. SALMON PULVERISATION DE LEVURES A LA VIGNE : UN OUTIL DE LUTTE PREVENTIF CONTRE LE DEVELOPPEMENT D ASPERGILLUS CARBONARIUS J.M. SALMON INRA MONTPELLIER UMR n 1083 «Sciences pour l Oenologie» et INRA GRUISSAN

Plus en détail

PRESTATIONS ET TARIFS DU LDA39

PRESTATIONS ET TARIFS DU LDA39 SEG FT 0821 PRESTATIONS ET TARIFS DU LDA39 (extrait) Version B du : 03/12/2012 Vins et spiritueux Critères d acceptation des échantillons au laboratoire - Le prélèvement peut être effectué par le demandeur

Plus en détail

1/Que désigne-t-on sous le nom de matières édulcorantes?

1/Que désigne-t-on sous le nom de matières édulcorantes? Les matières édulcorantes 1/Que désigne-t-on sous le nom de matières édulcorantes? Les matières édulcorantes sont des produits qui ont la propriété de communiquer une saveur sucrée aux préparations dans

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES ~--------------~~-----~- ----~-- Session 2009 BREVET DE TECNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES U22 - SCIENCES PYSIQUES Durée: 2 heures Coefficient : 3 Les calculatrices

Plus en détail

Biotechnologies et production du cidre : vocabulaire et définitions

Biotechnologies et production du cidre : vocabulaire et définitions BIOTECHNOLOGIES ET PRODUCTION DU CIDRE : DEFINITIONS (DOCUMENT PROFESSEUR) I Place des biotechnologies dans le domaine des sciences : Biotechnologies : comme leur nom l indique, elles résultent d un mariage

Plus en détail

BIOMASSE. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke

BIOMASSE. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke BIOMASSE Marcel Lacroix Université de Sherbrooke LA BIOMASSE 1. Matière animale ou végétale qui peut être convertie en énergie. 2. Pendant la presque totalité de l histoire humaine, la biomasse a été la

Plus en détail

Sciences de la vie et de la Terre

Sciences de la vie et de la Terre Sciences de la vie et de la Terre Thème 2 B Enjeux planétaires contemporains - La plante domestiquée Table des matières 1 : La plante cultivée : le Maïs...Erreur! Signet non défini. 2 : Les variétés de

Plus en détail

Biologie et Physiologie Végétales

Biologie et Physiologie Végétales Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Biologie et Physiologie Végétales Respiration et fermentation Imen KHOUNI Attention!

Plus en détail

Quel sirop choisir pour le nourrissement d hiver.

Quel sirop choisir pour le nourrissement d hiver. Syndicat des apiculteurs de Thann et environs Quel sirop choisir pour le nourrissement d hiver. Auteurs : R.Hummel & M.Feltin Octobre 2014 Les sirops de nourrissement : La qualité des sirops utilisés pour

Plus en détail

Recueil des méthodes internationales d analyse des boissons spiritueuses, des alcools et de la fraction aromatique des boissons

Recueil des méthodes internationales d analyse des boissons spiritueuses, des alcools et de la fraction aromatique des boissons Recueil des méthodes internationales d analyse des boissons spiritueuses, des alcools et de la fraction aromatique des boissons 1994 O.I.V. - 18, RUE D AGUESSEAU - 75008 PARIS OFFICE INTERNATIONAL DE LA

Plus en détail

RESOLUTION ECO 3/2004 NIVEAU DE BASE REQUIS POUR LES FORMATIONS DIPLOMANTES DES PROFESSIONNELS IMPLIQUES DANS LES PRATIQUES ŒNOLOGIQUES

RESOLUTION ECO 3/2004 NIVEAU DE BASE REQUIS POUR LES FORMATIONS DIPLOMANTES DES PROFESSIONNELS IMPLIQUES DANS LES PRATIQUES ŒNOLOGIQUES NIVEAU DE BASE REQUIS POUR LES FORMATIONS DIPLOMANTES DES PROFESSIONNELS IMPLIQUES DANS LES PRATIQUES ŒNOLOGIQUES L ASSEMBLEE GENERALE, sur proposition de la Commission III «Economie», à partir des travaux

Plus en détail

Calculons les concentrations de glucose dans les différents échantillons :

Calculons les concentrations de glucose dans les différents échantillons : Exercice : La chaptalisation (7points) = 0,25pt donc 28 1 OH 2 C est un alcool primaire. 3 C 6 H 12 O 6 -> 2C 2 H 6 O + 2CO 2 2. 2.1 La stœchiométrie de l équation de la réaction, nous montre qu un mole

Plus en détail

LES ROCHES. 1. Introduction : a) Les roches dans la nature : Cours de géographie 3 ème artistique de transition et qualification G.

LES ROCHES. 1. Introduction : a) Les roches dans la nature : Cours de géographie 3 ème artistique de transition et qualification G. LES ROCHES 1. Introduction : a) Les roches dans la nature : Cours de géographie 3 ème artistique de transition et qualification G. Cuvelier page 1 b) Les roches, matériaux de construction : Cours de géographie

Plus en détail

1ère PARTIE : Mobilisation des connaissances (8 points). Pondichéry 2014 GÉOTHERMIE ET PROPRIÉTÉS THERMIQUES DE LA TERRE

1ère PARTIE : Mobilisation des connaissances (8 points). Pondichéry 2014 GÉOTHERMIE ET PROPRIÉTÉS THERMIQUES DE LA TERRE 1ère PARTIE : Mobilisation des connaissances (8 points). Pondichéry 2014 GÉOTHERMIE ET PROPRIÉTÉS THERMIQUES DE LA TERRE Bouillante est la première centrale géothermique française où l'énergie géothermique

Plus en détail

TARIF DES DOUANES - ANNEXE IV - 1

TARIF DES DOUANES - ANNEXE IV - 1 TARIF DES DOUANES - ANNEXE IV - 1 Section IV PRODUITS DES INDUSTRIES ALIMENTAIRES; BOISSONS, LIQUIDES ALCOOLIQUES ET VINAIGRES; TABACS ET SUCCÉDANÉS DE TABAC FABRIQUÉS Note. 1. Dans la présente Section,

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2009 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve: 3 heures 30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé. Dès que

Plus en détail

Les levures non-saccharomyces des flores naturelles des moûts. Bruno Blondin. UMR Sciences pour l Oenologie INRA-M. SupAgro-UM1

Les levures non-saccharomyces des flores naturelles des moûts. Bruno Blondin. UMR Sciences pour l Oenologie INRA-M. SupAgro-UM1 Les levures non-saccharomyces des flores naturelles des moûts Bruno Blondin UMR Sciences pour l Oenologie INRA-M. SupAgro-UM1 Matinée technique de l UOEF- Maîtrise des flores indigènes Levures non-saccharomyces

Plus en détail

Le Cidre mousseux Famille Jobin

Le Cidre mousseux Famille Jobin Le Cidre mousseux Famille Jobin Connaissances de boissons M. Laurent 1 Code de l honneur «En ma qualité d étudiante de l Ecole hôtelière de Lausanne, je soutiens et défends l intégrité académique, la rigueur

Plus en détail

L eau. Définition : La décomposition de l eau, formé par la combinaison chimique de

L eau. Définition : La décomposition de l eau, formé par la combinaison chimique de L eau Origine de l eau : La terre à environ quatre milliard et demi d années. Lors de sa formation, la terre était entourée de divers gaz brûlants. En se refroidissant au cours du temps, deux de ces gaz,

Plus en détail

CLASSIFICATION DES GLUCIDES ETAPE 1

CLASSIFICATION DES GLUCIDES ETAPE 1 CLASSIFICATION DES Pré-requis : les tests caractéristiques des différentes familles Passer 5 minutes à revoir les tests ainsi que les fonctions caractérisées. ETAPE 1 Les manipulations de l étape 1 doivent

Plus en détail

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2. La chimie de la vie Au menu aujourd hui Les éléments chimiques et l eau http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.jpg Au menu aujourd hui Les éléments chimiques

Plus en détail

I) CLASSIFICATION DES GLUCIDES.

I) CLASSIFICATION DES GLUCIDES. LES G LUCIDES. Introduction : Source de glucides? Plusieurs aliments d origine différente contiennent des glucides : Sucre, fruits, lait, pain, pâte, riz, légumes secs Rôle? Leur rôle est d apporter de

Plus en détail

Test académique de Physique-Chimie 2014-2015 Partie Électricité Etude de documents Sujet zéro Nom :. Prénom :.. Classe :..

Test académique de Physique-Chimie 2014-2015 Partie Électricité Etude de documents Sujet zéro Nom :. Prénom :.. Classe :.. Test académique de Physique-Chimie 2014-2015 Partie Électricité Etude de documents Sujet zéro Nom :. Prénom :.. Classe :.. S APP ANA Compétences évaluées Extraire l information utile Exploiter l information

Plus en détail

Les Confitures. Photo : M.Seelow / Cedus. Dossier CEDUS Avec la collaboration de l Université de Reims : Prof Mathlouthi, MC Barbara Rogè.

Les Confitures. Photo : M.Seelow / Cedus. Dossier CEDUS Avec la collaboration de l Université de Reims : Prof Mathlouthi, MC Barbara Rogè. Photo : M.Seelow / Cedus Dossier CEDUS Avec la collaboration de l Université de Reims : Prof Mathlouthi, MC Barbara Rogè. LES CONFITURES TABLE DES MATIERES DYNAMIQUE INTRODUCTION I. DEFINITION DES CONFITURES

Plus en détail

Sciences de la vie et de la Terre

Sciences de la vie et de la Terre Sciences de la vie et de la Terre 2008 NOM :.. Prénom :. Classe :.. Collège :.. Diagnostic PPRE 5 e 2007 Académie de Grenoble Diagnostic PPRE 5 e 2007 Académie de Grenoble La fabrication du pain Document

Plus en détail

LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE

LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE Thèmes 4 et 5 1ère PARTIE : Mobilisation des connaissances (8 points). LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE Les zones de subduction sont le siège d'une importante activité magmatique qui aboutit à la

Plus en détail

RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012

RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012 RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012 PRATIQUES OENOLOGIQUES SPECIFIQUES AUX VINS AROMATISES, AUX BOISSONS A BASE DE PRODUIT VITIVINICOLE ET AUX BOISSONS A BASE DE VIN L Assemblée Générale CONSIDERANT la résolution

Plus en détail

La lettre d information du Syndicat de l AOC Corbières Boutenac SEPTEMBRE 2014 n 8

La lettre d information du Syndicat de l AOC Corbières Boutenac SEPTEMBRE 2014 n 8 Boutenac Info La lettre d information du Syndicat de l AOC Corbières Boutenac SEPTEMBRE 2014 n 8 Edito Nos lignes se sont coupées depuis plusieurs mois et pour cause! De nombreuses activités ont occupé

Plus en détail

Ingrédients contenant du gluten

Ingrédients contenant du gluten Ingrédients contenant du gluten A B Ale Agents anti agglomérant Acides aminés végétaux All bran Amidon Amidon modifié ou transformé si source inconnue Amidon de blé Anchois Amarante (contamination possible)

Plus en détail

C.A.P. Groupement B : Hygiène Santé Chimie et procédés. Session 2013. Durée : 2 heures Coefficient : 2

C.A.P. Groupement B : Hygiène Santé Chimie et procédés. Session 2013. Durée : 2 heures Coefficient : 2 C.A.P. Groupement B : Hygiène Santé Chimie et procédés Session 2013 Épreuve : Mathématiques - Sciences Physiques Durée : 2 heures Coefficient : 2 Spécialités concernées : Agent polyvalent de restauration

Plus en détail

Retenons: Colorie en fonction de la source d énergie utilisée :

Retenons: Colorie en fonction de la source d énergie utilisée : Objectifs : Recueil des conceptions et des connaissances initiales des élèves sur l énergie. Identifier différentes sources d énergie. Définir une énergie Comprendre leur nécessité pour chauffer, éclairer,

Plus en détail

Laboratoire de la maison Ormesson. Les changements

Laboratoire de la maison Ormesson. Les changements 1 Laboratoire de la maison Ormesson Les changements Au cours de votre visite dans le petit village, vous avez découvert que rien n était fait au hasard. Tout était centré autour de la gestion de l eau

Plus en détail

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE Source du Par (82 c) : la source la plus chaude d Europe continentale Premier plan : corps cellulaire d un neurone. 1,5 semaine Cours Approche

Plus en détail

Comment utiliser les graines de soja à la cuisine

Comment utiliser les graines de soja à la cuisine Comment utiliser les graines de soja à la cuisine Auteur : Renate Schemp Box 90612 Luanshya Zambie Traduction : SECAAR Service Chrétien d Appui à l Animation Rurale 06 BP 2037 Abidjan 06 Côte d Ivoire

Plus en détail

Programme Formations Vivelys

Programme Formations Vivelys Programme Formations Vivelys Année 2011 FORMATION DUREE BORDEAUX NÎMES TAIN L HERMITAGE AIX EN PROVENCE TARIF HT (par pers. avec repas) PILOTAGE DE LA MICRO-OXYGÉNATION 1 journée 10/03/2011 Sur demande

Plus en détail

Toutes les saveurs et cocktails Joseph Cartron sur www.cartron.fr LES CRÈMES DE FRUITS ROUGES

Toutes les saveurs et cocktails Joseph Cartron sur www.cartron.fr LES CRÈMES DE FRUITS ROUGES LES CRÈMES DE FRUITS ROUGES CRÈME DE CERISE DE BOURGOGNE JOSEPH CARTRON 2009 96/100 La sélection des cerises et leur assemblage, voilà tout le secret de l arôme délicat et de la rondeur de la Crème de

Plus en détail

Livret-jeux réservé aux 6/12 ans. à la découverte de notre patrimoine. Agricolix, Joue avec le paysan gallo-romain

Livret-jeux réservé aux 6/12 ans. à la découverte de notre patrimoine. Agricolix, Joue avec le paysan gallo-romain Livret-jeux réservé aux 6/12 ans à la découverte de notre patrimoine Agricolix, Joue avec le paysan gallo-romain S o m m a i r e Edito 3 Joue avec Agricolix aux Méli-mé-mots 4 Retrouve les mots cachés

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2013 Métropole - Antilles - Guyane - Réunion Série : STAV BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE ÉPREUVE E 8 SCIENCES DE LA MATIÈRE Durée : 2 heures Matériel(s) et document(s) autorisé(s) : Calculatrice Rappel

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé Dès que le sujet

Plus en détail

Vous trouverez ci-dessous les résultats des réponses qui nous paraissent les plus intéressantes : Pour quelles raisons consommez-vous du cannabis?

Vous trouverez ci-dessous les résultats des réponses qui nous paraissent les plus intéressantes : Pour quelles raisons consommez-vous du cannabis? Nous sommes quatre élèves de Terminale STT en option Administration. Nous avons choisi comme projet pour notre baccalauréat de réaliser une réunion d information sur le cannabis. Pour cela, une classe

Plus en détail

Série : STL Spécialité biotechnologies SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

Série : STL Spécialité biotechnologies SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNLGIQUE Série : STL Spécialité biotechnologies SESSIN 2014 CBSV : sous épreuve coefficient 4 Biotechnologies : sous épreuve coefficient 4 Durée totale de l épreuve: 4 heures Les sujets

Plus en détail

170111 9 0 0 --- autres : 170111 9 0 0 0 8 Autres sucres de canne, bruts, sans addition d'aromatisants ou de colorants,à l'état solide*...

170111 9 0 0 --- autres : 170111 9 0 0 0 8 Autres sucres de canne, bruts, sans addition d'aromatisants ou de colorants,à l'état solide*... C17/3 17.01 Sucres de canne ou de betterave et saccharose chimiquement pur,à l'état solide : - Sucres bruts sans addition d'aromatisants ou de colorants: 170111 -- De canne : 170111 1 0 0 --- destinés

Plus en détail

Ordonnance du DFI sur les boissons alcoolisées

Ordonnance du DFI sur les boissons alcoolisées Ordonnance du DFI sur les boissons alcoolisées Modification du... Le Département fédéral de l intérieur (DFI), arrête: I L'ordonnance du DFI du 23 novembre 2005 sur les boissons alcoolisées 1 est modifiée

Plus en détail

Chapitre II Respiration et fermentations cellulaires. -I -Les cellules respirent

Chapitre II Respiration et fermentations cellulaires. -I -Les cellules respirent Chapitre II Respiration et fermentations cellulaires -I -Les cellules respirent 1 2 3 Les échanges gazeux entre les cellules chlorophylliennes et leur milieu 4 - II - Les mitochondries, organites de la

Plus en détail

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques I R. A L I S O N B R O G N A U X U N I T É D E B I O - I N D U S T R I E S G E M B L O U X A G R O B I

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. Session 2013

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. Session 2013 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL Session 2013 ÉPREUVE ANTICIPÉE SCIENCES SERIES : ES et L Durée de l épreuve : 1h30 - Coefficient : 2 Le sujet comporte 11 pages numérotées de 1/11 à 11/11. Le candidat doit traiter

Plus en détail

Développement de la saveur et caractéristiques des sirops d exception

Développement de la saveur et caractéristiques des sirops d exception Développement de la saveur et caractéristiques des sirops d exception Stéphane Guay, biologiste responsable R&D chez Dominion & Grimm Martin Picard, chef du Pied de Cochon Qu est-ce qu un sirop d exception?

Plus en détail

Fluctuation d une fréquence selon les échantillons - Probabilités

Fluctuation d une fréquence selon les échantillons - Probabilités Fluctuation d une fréquence selon les échantillons - Probabilités C H A P I T R E 3 JE DOIS SAVOIR Calculer une fréquence JE VAIS ÊTRE C APABLE DE Expérimenter la prise d échantillons aléatoires de taille

Plus en détail

ALIMENTER LES HUMAINS: TECHNIQUES DE CULTURE, D'ELEVAGE ET DE TRANSFORMATION

ALIMENTER LES HUMAINS: TECHNIQUES DE CULTURE, D'ELEVAGE ET DE TRANSFORMATION ALIMENTER LES HUMAINS: TECHNIQUES DE CULTURE, D'ELEVAGE ET DE TRANSFORMATION 1 - Elevage et culture 1 - Elevage et culture 11) l'homme élève des animaux et cultive des végétaux pour se procurer des aliments

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE E8 SCIENCES DE LA MATIÈRE SUJET

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE E8 SCIENCES DE LA MATIÈRE SUJET REMPLACEMENT 2015 Métropole - Antilles - Guyane - Réunion Série : STAV BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE E8 SCIENCES DE LA MATIÈRE Durée : 2 heures Matériel(s) et document(s) autorisé(s) : Calculatrice Le sujet

Plus en détail

Fiche Caractéristique

Fiche Caractéristique Nom du produit : Produit : Présentation : Ingrédients : Matières premières : Origine géographique des matières premières : *produits issus de l agriculture biologique Description : Classification : Conditionnement

Plus en détail

Capacités et attitudes Activités Compétences

Capacités et attitudes Activités Compétences Objectif : l'action de l'homme sur le génome des plantes cultivées et sur la biodiversité - observation, dissection Observation : l'utilisation des plantes par l'homme est une très longue histoire, qui

Plus en détail

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel I n t r o d u c t i o n Quelques données générales La Terre est née il y a 4,5 milliards d années. L eau a alors permis la naissance de la vie. Il

Plus en détail

TP N 3 La composition chimique du vivant

TP N 3 La composition chimique du vivant Thème 1 : La Terre dans l'univers, la vie et l'évolution du vivant : une planète habitée Chapitre II : La nature du vivant TP N 3 La composition chimique du vivant Les conditions qui règnent sur terre

Plus en détail

TP1 QUELQUES ASPECTS DE LA BIOCHIMIE DU VIN (80 points)

TP1 QUELQUES ASPECTS DE LA BIOCHIMIE DU VIN (80 points) TP1 QUELQUES ASPECTS DE LA BIOCHIMIE DU VIN (80 points) L'ordre de déroulement des manipulations sera indiqué aux candidats en début de séance. Durée : 3 h30 Le vin est, selon sa définition légale, "le

Plus en détail

Questions. d'actualité. 1 Du sucre ou des sucres?

Questions. d'actualité. 1 Du sucre ou des sucres? Questions d'actualité 1 Du sucre ou des sucres? Extrait de la canne ou de la betterave, le sucre* ou saccharose* nous est familier car il est présent dans un grand nombre d aliments, non seulement pour

Plus en détail

Comment est-il produit? Où est-il produit?

Comment est-il produit? Où est-il produit? Que contient le SP95-E10? Le Bioéthanol, qu est-ce que c est? Comment est-il produit? SP95-E10 Où est-il produit? Quels sont les bénéfices du bioéthanol? Quand le SP95-E10 sera-t-il disponible? Qui peut

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2017 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 8 ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé. Dès que le

Plus en détail

Fig. 2 : Structure en couches de la Terre

Fig. 2 : Structure en couches de la Terre Cours de Tectonique globale/fb/module M12/ S3 de licence "STU/ Figures/ ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Pousser l expression aromatique des vins L exemple Gersois

Pousser l expression aromatique des vins L exemple Gersois Pousser l expression aromatique des vins L exemple Gersois Thierry Dufourcq IFV SUD-OUEST www.vignevin-sudouest.com Objectif : valoriser le potentiel «thiols» des vins Identifier des indicateurs du profil

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL HYGIENE ET ENVIRONNEMENT

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL HYGIENE ET ENVIRONNEMENT BACCALAUREAT PROFESSIONNEL HYGIENE ET ENVIRONNEMENT SESSION 2012 SUJET EPREUVE E2 B2 Epreuve scientifique et technique Etude technique de chantiers Durée : 3 heures Coefficient : 2 Les documents-réponses

Plus en détail

Partie IV. Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement

Partie IV. Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement Partie IV Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement Forum santé et environnement 24/11 et 25/11 Pour chaque intervention, notez ce que vous avez retenu. Les addictions : Le don d organes

Plus en détail

Questionnaire ( leçon 12)

Questionnaire ( leçon 12) Questionnaire ( leçon 12) 1. Compléter la phrase Une distillation s'opère en deux étapes successives: La première consiste La seconde consiste 2. Pourquoi une fermentation alcoolique est-elle limitée à

Plus en détail

CHAPITRE 5 CONTAMINATIONS des SOLS en ETM CONSÉQUENCES et DANGERS

CHAPITRE 5 CONTAMINATIONS des SOLS en ETM CONSÉQUENCES et DANGERS CHAPITRE 5 CONTAMINATIONS des SOLS en ETM CONSÉQUENCES et DANGERS 1 RISQUES SANITAIRES et ENVIRONNEMENTAUX 3 éléments DANGER EXPOSITION CIBLE(S) propriétés intrinsèques intensité, une ou plusieurs d'une

Plus en détail

Quels sont les micro-organismes présents dans notre environnement Quelle est la taille d un micro-organisme? Est-il forcément dangereux?

Quels sont les micro-organismes présents dans notre environnement Quelle est la taille d un micro-organisme? Est-il forcément dangereux? Fiche enseignant LA TAILLE D UN MICROBE Notions visées : En Sciences de la vie et de la Terre : L organisme est constamment confronté à la possibilité de pénétration de micro-organismes (bactéries, virus)

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL INDUSTRIES DE PROCÉDÉS ÉPREUVE E2 : ÉPREUVE TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL INDUSTRIES DE PROCÉDÉS ÉPREUVE E2 : ÉPREUVE TECHNOLOGIQUE SESSION 2013 ÉPREUVE E2 : ÉPREUVE TECHNOLOGIQUE Sous épreuve A2 : ÉTUDE ET CONDUITE DES OPÉRATIONS UNITAIRES DOSSIER RESSOURCES Le dossier se compose de 8 pages, numérotées de 1/8 à 8/8. Dès que le dossier

Plus en détail

Orges : Surfaces, critères de qualité. ARVALIS - Institut du végétal. Potentialité Céline Drillaud Marteau

Orges : Surfaces, critères de qualité. ARVALIS - Institut du végétal. Potentialité Céline Drillaud Marteau Orges : Surfaces, critères de qualité Potentialité Céline Drillaud Marteau Orges d hiver et escourgeons : surfaces et rendements Surfaces x 1000 ha 1400 1300 1200 1100 1000 900 Surfaces et rendements ORGES

Plus en détail

1L : Alimentation et environnement Chapitre.5 : Les glucides

1L : Alimentation et environnement Chapitre.5 : Les glucides 1L : Alimentation et environnement Chapitre.5 : Les glucides Les glucides I. Les différents types de glucides Dans la famille des glucides, on trouve les sucres et l amidon. Il existe deux types de sucres

Plus en détail

Avis et communications de la. Direction générale des douanes et droits indirects

Avis et communications de la. Direction générale des douanes et droits indirects Avis et communications de la Direction générale des douanes et droits indirects Avis aux importateurs de certains produits agricole et agricoles transformés originaires d Israël L attention des importateurs

Plus en détail

byyüx áñ v täx Y àx wxá Å Üxá

byyüx áñ v täx Y àx wxá Å Üxá byyüx áñ v täx Y àx wxá Å Üxá - Fiches Produits _xá UâÄÄxá CREMANT DE BOURGOGNE BRUT Perle d Or Rose 2007 Origine des raisins: Aire d appellation de la Bourgogne Cépages: Pinot Noir, Chardonnay et Gamay

Plus en détail

MICROBIOLOGIE ET GÉNIE FERMENTAIRE

MICROBIOLOGIE ET GÉNIE FERMENTAIRE Sujet zéro BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR BIOTECHNOLOGIES MICROBIOLOGIE ET GÉNIE FERMENTAIRE Durée de l'épreuve : 2 heures Coefficient : 1 Le sujet comporte 8 pages numérotées de 1/8 à 8/8 L usage d un

Plus en détail

Bac S - Sujet de SVT - Session 2013 - Asie LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE

Bac S - Sujet de SVT - Session 2013 - Asie LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE Bac S - Sujet de SVT - Session 2013 - Asie 1ère PARTIE : Mobilisation des connaissances (8 points). LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE 1- Question de synthèse (6 points) Au Nord du Pérou, on peut observer

Plus en détail

Chapitre B1 : Comment effectuer un dosage par spectrophotométrie?

Chapitre B1 : Comment effectuer un dosage par spectrophotométrie? Chapitre B1 : Comment effectuer un dosage par spectrophotométrie? TP : La bouillie bordelaise : Dosage par étalonnage. Document 1 : la spectroscopie UV-visible Une espèce chimique est susceptible d interagir

Plus en détail

EXPOITATION PEDAGOGIQUE DE TRAVAUX PRATIQUES

EXPOITATION PEDAGOGIQUE DE TRAVAUX PRATIQUES EPREUVE PRATIQUE ET ORALE D ADMISSION SESSION : 2004 EXPOITATION PEDAGOGIQUE DE TRAVAUX PRATIQUES Durée : 8 heures Coefficient : 2 - Travaux pratiques de biochimie, durée 3h, coefficient 0.5 - Travaux

Plus en détail

T es cuit. tu as combiné alcool et cannabis. protéger lors de ton dernier rapport. trop saoul, tu as oublié de te. t as pas appelé les secours

T es cuit. tu as combiné alcool et cannabis. protéger lors de ton dernier rapport. trop saoul, tu as oublié de te. t as pas appelé les secours t as pas mangé + 2 verres sur l échelle tu es encore saoul de la veille Passe 1 tour tu te crois drôle mais en fait tu es lourd Passe 1 tour t es fatigué + 1 verre sur l échelle tu as oublié d alterner

Plus en détail

1L : Alimentation et environnement Activité.5 : Les glucides

1L : Alimentation et environnement Activité.5 : Les glucides 1L : Alimentation et environnement Activité.5 : Les glucides Les glucides I. Les différents types de glucides Dans la famille des glucides, on trouve les sucres et l amidon. Il existe deux types de sucres

Plus en détail

Capacités et attitudes Activités expérimentales Compétences 1 - L'origine du Maïs Extraire des informations Réaliser une dissection

Capacités et attitudes Activités expérimentales Compétences 1 - L'origine du Maïs Extraire des informations Réaliser une dissection Objectif : l'action de l'homme sur le génome des plantes cultivées et sur la biodiversité - observation, dissection Observation : l'utilisation des plantes par l'homme est une très longue histoire, qui

Plus en détail

DU BLé AU pain. Compte- rendu de visite et recherches documentaires. CM2 FLAMBOYANTS (Mme FRENET)

DU BLé AU pain. Compte- rendu de visite et recherches documentaires. CM2 FLAMBOYANTS (Mme FRENET) DU BLé AU pain Compte- rendu de visite et recherches documentaires CM2 FLAMBOYANTS (Mme FRENET) L Usine des Grandes Moulins Antillais (GMA) Clarence, Wendy, Joyce Fonctionnement Avant, GMA n était pas

Plus en détail

PHENOTYPE - GENOTYPE Le phénotype d un individu : - peut être observé uniquement à l échelle moléculaire et à l échelle cellulaire PROTEINES ENZYMES

PHENOTYPE - GENOTYPE Le phénotype d un individu : - peut être observé uniquement à l échelle moléculaire et à l échelle cellulaire PROTEINES ENZYMES REVISIONS DE 1 S. Vous devez indiquer pour chaque proposition si celle-ci est vraie (V) ou fausse (F) en cochant la case correspondante ; une abstention ou une réponse trop peu lisible seront considérées

Plus en détail

C.A.P. Groupement B : Hygiène Santé Chimie et procédés. Session 2015. Épreuve : Mathématiques - Sciences Physiques. Durée : 2 heures Coefficient : 2

C.A.P. Groupement B : Hygiène Santé Chimie et procédés. Session 2015. Épreuve : Mathématiques - Sciences Physiques. Durée : 2 heures Coefficient : 2 C.A.P. Groupement B : Hygiène Santé Chimie et procédés Session 2015 Épreuve : Mathématiques - Sciences Physiques Durée : 2 heures Coefficient : 2 Spécialités concernées : Agent d assainissement et de collecte

Plus en détail

Thème sélection génétique des plantes hybridation et génie génétique

Thème sélection génétique des plantes hybridation et génie génétique Thème sélection génétique des plantes hybridation et génie génétique Exemple d activité : recenser, extraire et exploiter des informations afin de comprendre les caractéristiques et les limites de la modification

Plus en détail

Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries)

Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries) Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries) Introduction : Bien qu'elle porte le même nom, la carie (Tilletia Caries) n'a rien à voir avec la carie dentaire qui est connu par le grand publique. La

Plus en détail

BACCALAUREAT SCIENCES ET TECHNIQUES DE LABORATOIRE OPTION BIOTECHNOLOGIES

BACCALAUREAT SCIENCES ET TECHNIQUES DE LABORATOIRE OPTION BIOTECHNOLOGIES BACCALAUREAT SCIENCES ET TECHNIQUES DE LABORATOIRE OPTION BIOTECHNOLOGIES ÉPREUVE ECRITE: BIOTECHNOLOGIES Sujet 0 DURÉE DE L ÉPREUVE : 2 h COEFFICIENT : 4 Matériel autorisé - Calculatrice fournie par le

Plus en détail

Olympiades Nationales de la Chimie

Olympiades Nationales de la Chimie Olympiades Nationales de la Chimie 007 Questionnaire : Corrigé Page,5 Page 3 6,5 Page 4,0 Page 5 5,5 Page 6 5,5 Page 7 3,0 Page 8 6,5 Page 9 9,0 Page 0,0 Page,5 Page 6,5 Total 9,5 ONC 007 Corrigé questionnaire

Plus en détail

Evaluation de cépages résistants ou tolérants aux principales maladies cryptogamiques de la vigne

Evaluation de cépages résistants ou tolérants aux principales maladies cryptogamiques de la vigne VITICULTURE 27 Evaluation de cépages résistants ou tolérants aux principales maladies cryptogamiques de la vigne Marc Chovelon Grab Mathieu Combier Chambre d Agriculture du Var Gilles Masson Centre du

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. En Côte d Ivoire, le palmier à Huile fait vivre environ 2 000 000 de personnes

DOSSIER DE PRESSE. En Côte d Ivoire, le palmier à Huile fait vivre environ 2 000 000 de personnes DOSSIER DE PRESSE SIFCA au Salon International de l Agriculture de Paris Du 21 Février au 01 er mars 2015 En Côte d Ivoire, le palmier à Huile fait vivre environ 2 000 000 de personnes 1 Le palmier à huile

Plus en détail

Brettanomyces : biodiversité et conséquences.

Brettanomyces : biodiversité et conséquences. Brettanomyces : biodiversité et conséquences. Béatrice VINCENT (1), Morvan COARER (2), Aurélie PAIN (2) (1) Institut Français de la Vigne et du Vin 21200 Beaune (2) Institut Français de la Vigne et du

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL

BACCALAUREAT GENERAL BACCALAUREAT GENERAL SESSION 2005 EPREUVE PHYSIQUE-CHIMIE - Série S DURÉE DE L'ÉPREUVE : 3 h 30 - COEFFICIENT : 8 L'USAGE DE LA CALCULATRICE N'EST PAS AUTORISÉ Ce sujet comporte un exercice de CHIMIE et

Plus en détail