Protection des données et e-commerce: Aide à la mise en pratique et propositions présentées par le préposé fédéral à la protection des données

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Protection des données et e-commerce: Aide à la mise en pratique et propositions présentées par le préposé fédéral à la protection des données"

Transcription

1 Le Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence Protection des données et e-commerce: Aide à la mise en pratique et propositions présentées par le préposé fédéral à la protection des données Le commerce électronique e-commerce permet d'échanger des marchandises et des services dans le monde entier. Cette nouvelle forme de commerce a de beaux jours devant elle. Les analystes prévoient en effet pour l'année 2002 des chiffres d'affaires de l'ordre de 500 milliards USD. Si les problèmes techniques semblent solubles, le commerce électronique en soi éveille une certaine méfiance, notamment en matière de sécurité juridique. Le monde du commerce ordinaire obéit à des règles, qui, par leur simple existence, assurent à tous les "joueurs" une certaine transparence et surtout la sécurité juridique. Les droits fondent la sécurité et celle-ci suscite un sentiment de confiance. La confiance repose donc sur des règles de jeu strictes. Qu'en est-il, de ce point de vue, du commerce effectué sur le Net? Pour garantir que les données ne seront pas exploitées à mauvais escient sur le réseau et que les contestations juridiques pourront être réglées aussi efficacement que dans les transactions commerciales traditionnelles, il faut impérativement procéder à des aménagements juridiques et techniques. Les transactions commerciales dans le monde réel sont effectuées par des clients au profil relativement flou. Nul n'aurait envie de remplir un questionnaire à chaque fois qu'il se rend dans un grand magasin. La saisie et la transmission de données se limitent en général à un cercle limité de personnes et dans un environnement local. Au contraire, le e-commerce repose entièrement sur des données. Le moindre achat laisse des indications sur l'acquéreur, ses besoins, sa situation financière. D'où l'importance de protéger ces données. Afin de protéger les données personnelles et, partant, de renforcer la confiance des utilisateurs dans le e-commerce, le préposé fédéral à la protection des données fait une série de propositions de concrétisation et de mise en œuvre pratique pour permettre aux entreprises d'appliquer une politique de traitement des données bénéfique au client, transparente et conforme à la législation. Feldeggweg 1, 3003 Berne tél , fax

2 Exigences minimales en matière de protection de la sphère privée dans le contexte du commerce électronique - Les dispositions sur la protection de la sphère privée inscrites dans la loi sur la protection des données (LPD) peuvent conforter le consommateur dans le sentiment qu'il peut faire confiance à l'offre de services du commerce électronique. - La loi suisse sur la protection des données présente des solutions souples en matière de traitement de données personnelles par des particuliers (art. 4 et 13 LPD) et elle est rédigée de manière technologiquement neutre. La modifier ne s'impose donc pas dans l'immédiat. - A elles seules, des dispositions légales ne suffisent pourtant pas à protéger la sphère privée de ceux qui pratiquent le commerce électronique. Ils doivent donc être informés des risques et sensibilisés à la question. - A moyen terme, la sensibilisation passera par des mesures de formation permanente des utilisateurs. - Pour affermir la confiance des utilisateurs dans le commerce électronique, les fournisseurs de services doivent (comme cela découle de la LPD) traiter de façon transparente les données des clients. Ils doivent dire clairement à ces derniers quelles données personnelles ils souhaiteraient utiliser et à quelles fins. Si ces données personnelles faisant l'objet d'un rapport contractuel doivent être utilisées pour d'autres motifs (études de marché, publicité, par ex.), il faut que les utilisateurs aient diverses possibilités de choix. - Les procédés de cryptage et d'authentification, les autres "technologies de la vie privée" (PET) permettant par exemple de respecter l'anonymat sont autant de technologies propres à assurer la sécurité des données. Elles doivent donc être utilisées dans le commerce électronique et mises à la disposition des utilisateurs. - Nul doute que la protection de la sphère privée et plus particulièrement le traitement transparent des données soient à même de rassurer les utilisateurs et de leur donner confiance dans le commerce électronique. Les entreprises suisses pourraient s'en prévaloir comme d'un avantage concurrentiel. 2/6

3 Développement du commerce électronique: les éléments-clés - L'e-commerce se fait "d'homme à homme" ( one-to-one-bussiness ), c'est-à-dire qu'il repose exclusivement sur le contact personnel. Si le consommateur, un peu méfiant, est submergé sans préavis de publicité et d'informations, il y a fort à parier qu'il adoptera une attitude défensive. Beaucoup d'entreprises établissent déjà des banques de données contenant des données personnelles pour personnaliser leur offre. Si les personnes concernées n'en sont pas informées comme il se doit, la confiance des consommateurs diminuera encore d'un cran. - Les autorités ont un rôle-clé à jouer au moment de délimiter le cadre dans lequel se pratiquera l'e-commerce, et ce faisant, elles doivent faire figurer la protection de la sphère privée en tête de leurs priorités. - Si l'on veut le succès à long terme du commerce électronique, il faut, pour stabiliser le marché, résoudre à la satisfaction des intéressés le problème de la protection de la sphère privée. Se pose alors une question essentielle: quel est le for où faire valoir des droits? Aux Etats-Unis, c'est celui du domicile du fournisseur qui est applicable. Mais ce devrait être celui du consommateur, si on veut gagner celui-ci à la cause du commerce électronique et lui donner confiance dans la palette des services qu'il offre. Au plan international, il convient de mettre l'accent sur les thèmes suivants: - Il faut appliquer des mesures suscitant la confiance (protéger la sphère privée notamment). - Les réglementations et codes de conduite étatiques doivent être harmonisés, et les solutions technologiques comme les signatures digitales, ou les technologies préservant la vie privée (privacy enhancing technologies, PET) doivent être compatibles et reconnues au plan international. - L'OCDE doit contribuer à concrétiser les points susmentionnés par un dialogue avec tous les intéressés (économie, autorités, consommateurs, autres organisations internationales). En Suisse, l'accent doit porter sur les points suivants: - Les représentants de la Suisse dans des cercles internationaux sont invités à soutenir à chaque occasion les mesures visant à augmenter la confiance des consommateurs dans le commerce électronique. - Au choix entre des règles étatiques et des codes de conduite, il y a lieu de préférer un mélange des deux. Les codes de conduite doivent cependant protéger les consommateurs au moins aussi efficacement que des règles étatiques. Si les codes de conduite devaient ne pas atteindre le degré d'efficacité requis, ce serait à l'etat d'édicter des règles pour protéger le consommateur. - Déjà mis au point, le plan d'action relatif à l'e-commerce doit être réalisé rapidement. Les mesures propres à instaurer la confiance (formation, information, protection de la sphère privée) répondent à un besoin prioritaire du public. 3/6

4 Configuration d'un site Web conforme aux règles de protection des données et avantages qui en découlent Nous recommandons aux exploitants d'un site Web de pratiquer une politique de protection de la personne, d'une part afin de satisfaire aux exigences légales (transparence, information, possibilités de choix, sécurité, consentement des intéressés), d'autre part afin de se gagner la confiance de leurs clients actuels comme de futurs utilisateurs. Il faudrait notamment prendre les dispositions suivantes: - Placer de manière bien visible les informations concernant la législation sur la protection des données à laquelle l'offre en question est soumise. Expliquer en outre, dans un langage simple et clair, la méthode de protection des données appliquée sur le site Web. Préciser notamment quelles données sont saisies ou utilisées, et à quelles fins. - Donner à l'utilisateur le droit de limiter l'usage qui est fait des données le concernant (par ex. dresser des profils de consommation) et leur transmission (à des fins publicitaires, par ex.). - Prendre les mesures de sécurité adéquates, en fonction de l'objectif auquel doivent servir les données, concernant leur exactitude, leur intégralité, leur actualité (par ex. méthodes de cryptage et d'authentification). - Faire référence enfin à la manière de faire valoir ses droits. Certains traitements des données d'utilisateurs de l'internet peuvent contrevenir aux dispositions sur la protection des données. Il faudrait donc s'abstenir de saisir des données personnelles, de les transmettre ou de les rendre accessibles à des tiers, à l'insu des utilisateurs. Conseils quant à l'élaboration d'une déclaration sur le traitement des données liées à des services fournis par l'internet Cette déclaration sert à informer les utilisateurs d'un site Web des méthodes utilisées par le fournisseur des services pour protéger leur sphère privée. C'est un point à ne pas négliger si l'on veut gagner la confiance des utilisateurs. Il va de soi que cette déclaration a la précision requise, sans quoi l'utilisateur n'est pas en situation de décider librement si et jusqu'à quel point il autorise le traitement de ses données personnelles. Nous recommandons aux entreprises suisses offrant des services par l'intermédiaire de l'internet de pratiquer une politique de traitement des données transparente, de se doter d'une telle déclaration et de l'afficher sur leur site Web. Mais avant de rédiger cette déclaration sur le traitement des données, il faut d'abord étudier les besoins de l'entreprise, analyser les méthodes de protection des données et donner des directives claires sur l'utilisation des données 4/6

5 personnelles. La déclaration sur le traitement des données doit bien sûr concorder avec la loi sur la protection des données et avec le traitement effectivement réservé aux données. Nous suggérons de ne rédiger la déclaration sur le traitement des données qu'après avoir répondu au moins aux questions suivantes: - Comment et auprès de qui (sources internes, externes) seront collectées les données? - A quelles fins les données personnelles sont-elles collectées? - A quelles fins sont-elles utilisées? - Qui est responsable de les contrôler? - Comment et où les données personnelles sont-elles enregistrées? - Dans quel but les données personnelles sont-elles échangées avec des tiers? - Existe-t-il déjà des directives ou des prescriptions concernant la collecte, le traitement et la transmission de ces données? - Est-il déjà possible d'avoir accès aux données et de les faire corriger? La déclaration devrait éclairer les utilisateurs au moins sur les points suivants: - Les dispositions juridiques auxquelles obéit la méthode de traitement des données utilisée par le fournisseur. - Les données personnelles collectées et le but de la collecte. - Les données transmises à des tiers et le but du transfert. - Les possibilités offertes à l'utilisateur quant au traitement de ses données. - Les droits de l'utilisateur (droit d'accès aux données et droit de rectification). - Le service qui répond aux questions concernant le traitement de données personnelles. - Les mesures prises pour assurer la sécurité des données personnelles. Enfin, la déclaration doit figurer sur le site Web de manière à être facilement accessible à l'utilisateur. 5/6

6 Réalité de la protection de la sphère privée grâce aux modèles d'autoréglementation Le principal critère qui permet d'évaluer les règles de conduite visant à protéger la sphère privée est leur applicabilité. Pour en juger, on peut retenir le pourcentage des membres d'une association qui respectent ces règles et les sanctions qu'ils encourent s'ils les transgressent. Il faut aussi que ces règles de comportement soient transparentes, ce qui signifie qu'elles doivent être rédigées dans une langue simple, que chacun peut comprendre. Idéalement, il faudrait que le respect des règles de comportement soit une condition préalable à l'entrée dans l'association économique qui les édicte. Le respect des règles devrait être vérifié par des contrôles externes, leur violation, sanctionnée. Il est très important enfin que les personnes concernées ne soient pas abandonnées à elles-mêmes, mais sachent à qui s'adresser pour obtenir aide et soutien. Cela mis à part, les règles de conduite en matière de protection de données doivent être sous-tendues au moins par les principes suivants: - Les personnes concernées ont droit à une information claire sur le genre des données saisies, sur les objectifs que vise leur utilisation, sur les destinataires et les possibilités qu'il y a de choisir d'en limiter l'utilisation et la transmission. - Il importe de garantir aux personnes concernées les droits d'accès aux données et de rectification de celles-ci, ainsi que la mise en place de mesures assurant la sécurité de leur traitement. - Il doit exister une possibilité de recours auprès d'une instance indépendante. Critères garantissant la protection de la sphère privée par le biais de règles de conduite Les règles de bonne conduite peuvent servir à créer la confiance. Par rapport aux lois, elles ne constituent pas néanmoins une solution alternative, mais bien plutôt un complément. Il faut veiller à ce que les règles de conduite comprennent au moins les éléments suivants: - Une information claire et compréhensible, notamment sur la manière de traiter les données personnelles. - Le choix du traitement des données qui le concernent mis à la disposition de l'utilisateur. - Des mécanismes effectifs d'application du droit. - La création de critères unifiés permettant la reconnaissance des règles de conduite (critères internationaux). - La nécessaire association tant des autorités que de l'économie privée au processus de reconnaissance des règles. Quant au contenu, il s'agit de donner des informations sur le traitement et la fourniture des données, le dédommagement et la juridiction en cas de litige. État: mars /6

ORGANISATION MONDIALE

ORGANISATION MONDIALE ORGANISATION MONDIALE DU COMMERCE Comité du commerce des services financiers S/FIN/W/25/Add.1 19 juin 2003 (03-3275) Original: anglais COMMUNICATION DE HONG KONG, CHINE Tendances du marché et questions

Plus en détail

Un moyen simple d'être plus favorable aux familles Les points les plus importants du Family Score en un coup d'œil

Un moyen simple d'être plus favorable aux familles Les points les plus importants du Family Score en un coup d'œil Un moyen simple d'être plus favorable aux familles Les points les plus importants du Family Score en un coup d'œil c/o Pro Familia Suisse Marktgasse 36 Tél. 031 381 90 30 info@profamilia.ch 3011 Berne

Plus en détail

Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence (PFPDT) Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence (PFPDT)

Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence (PFPDT) Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence (PFPDT) Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence (PFPDT) Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence (PFPDT) Administration fédérale admin.ch Préposé fédéral à la protection

Plus en détail

Conditions d'utilisation de la plateforme Défi papiers

Conditions d'utilisation de la plateforme Défi papiers Conditions d'utilisation de la plateforme Défi papiers Préambule : La lecture et l acceptation des présentes conditions d utilisation, ci-après les «Conditions d Utilisation», sont requises avant toute

Plus en détail

Fiche de l'awt Qu'est-ce que l'e-business?

Fiche de l'awt Qu'est-ce que l'e-business? Fiche de l'awt Qu'est-ce que l'e-business? Que recouvre exactement la notion d'e-business? Les moteurs de l'e-business (gestion orientée client et TIC), proposition de valeur d'une stratégie e-business,

Plus en détail

Principes de liberté d'expression et de respect de la vie privée

Principes de liberté d'expression et de respect de la vie privée L'Initiative mondiale des réseaux Protéger et faire progresser la liberté d'expression et le respect de la vie privée dans les technologies de l information et de la communication Principes de liberté

Plus en détail

Commission Nationale de l Informatique et des Libertés Recommandation (97-008)

Commission Nationale de l Informatique et des Libertés Recommandation (97-008) RECOMMANDATION Délibération n 97-008 du 4 février 1997 portant adoption d'une recommandation sur le traitement des données de santé à caractère personnel (Journal officiel du 12 avril 1997) La Commission

Plus en détail

Fiche méthodologique Qu'est-ce que l'e-business?

Fiche méthodologique Qu'est-ce que l'e-business? Fiche méthodologique Qu'est-ce que l'e-business? Plan de la fiche : 1 : Présentation de la fiche 2 : Définition de l'e-business 3 : Les moteurs de l'e-business 4 : Choix stratégique et la proposition de

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU WEBSHOP

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU WEBSHOP CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU WEBSHOP Données de l'entreprise FJA-OEYEN MOL SA Asstraat 2, 2400 Mol, Belgique info@fja-oeyen.be Tél. : +32 (0)14 31 13 92 Fax : +32 (0)14 31 54 08 Numéro d'entreprise

Plus en détail

Conditions d'utilisation

Conditions d'utilisation PRÉAMBULE Conditions d'utilisation Les présentes conditions générales de vente sont conclues entre, d une part, la société/entreprise SNFB Chantelle, inscrite au RCS de Cusset sous le numéro 32577290300010

Plus en détail

1 EVALUATION DES OFFRES ET NEGOCIATIONS

1 EVALUATION DES OFFRES ET NEGOCIATIONS CERN LIBRARIES, GENEVA CM-P00090679 1 EXTRAIT DU REGLEMENT INTERNE APPLIQUE PAR L'ADMINISTRATION DANS L'ATTRIBUTION DES MARCHES DU CERN 1 EVALUATION DES OFFRES ET NEGOCIATIONS 1.0 Ouverture et évaluation

Plus en détail

CODE PROFESSIONNEL. déontologie

CODE PROFESSIONNEL. déontologie déontologie Code de déontologie des professionnels du marketing direct vis-à-vis de la protection des données à caractère personnel 1 Code de déontologie des professionnels du marketing direct vis-à-vis

Plus en détail

Conditions d'utilisation du portail client «yourdkv» Sommaire

Conditions d'utilisation du portail client «yourdkv» Sommaire Conditions d'utilisation du portail client «yourdkv» Sommaire Article 1 - Informations générales... 2 Article 2 - Acceptation des conditions d'utilisation... 2 Article 3 - Modifications... 2 Article 4

Plus en détail

La vidéo surveillance : LA VIDEOSURVEILLANCE DOIT CONCILIER 2 PRINCIPES FONDAMENTAUX

La vidéo surveillance : LA VIDEOSURVEILLANCE DOIT CONCILIER 2 PRINCIPES FONDAMENTAUX La vidéo surveillance : LA VIDEOSURVEILLANCE DOIT CONCILIER 2 PRINCIPES FONDAMENTAUX La sécurité des personnes et des biens et la liberté individuelle La mise en place de la vidéosurveillance est guidée

Plus en détail

Vu les articles 225-1 à 225-3 ; 226-1 et 226-16 à 226-24 du Code pénal ;

Vu les articles 225-1 à 225-3 ; 226-1 et 226-16 à 226-24 du Code pénal ; DÉLIBÉRATION N 03-034 DU 19 JUIN 2003 PORTANT ADOPTION D'UNE RECOMMANDATION RELATIVE AU STOCKAGE ET À L UTILISATION DU NUMÉRO DE CARTE BANCAIRE DANS LE SECTEUR DE LA VENTE À DISTANCE La Commission nationale

Plus en détail

Conditions générales de vente des produits et prestations d'études de meteolien sur www.meteolien.eu

Conditions générales de vente des produits et prestations d'études de meteolien sur www.meteolien.eu Conditions générales de vente des produits et prestations d'études de meteolien sur www.meteolien.eu 1er Octobre 2011 Les présentes conditions générales s'appliquent à la vente ou à la fourniture, par

Plus en détail

NORME PROFESSIONNELLE APPLICABLE AUX ATTESTATIONS PARTICULIÈRES DELIVRÉES PAR LE PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE À LA DEMANDE DE L ENTITÉ

NORME PROFESSIONNELLE APPLICABLE AUX ATTESTATIONS PARTICULIÈRES DELIVRÉES PAR LE PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE À LA DEMANDE DE L ENTITÉ NORME PROFESSIONNELLE APPLICABLE AUX ATTESTATIONS PARTICULIÈRES DELIVRÉES PAR LE PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE À LA DEMANDE DE L ENTITÉ (NP 3100) (Norme agréée par arrêté ministériel du 20 juin

Plus en détail

Règlement concernant le traitement des données personnelles

Règlement concernant le traitement des données personnelles Règlement concernant le traitement des données personnelles Table des matières 0. FONDEMENTS JURIDIQUES, CHAMP D APPLICATION ET DÉFINITIONS 3 1. DÉPARTEMENTS CONCERNÉS PAR LA PROTECTION DES DONNÉES 3 1.1

Plus en détail

Examen intra LOG3000 Hiver 2014

Examen intra LOG3000 Hiver 2014 Examen intra LOG3000 Hiver 2014 Vendredi le 28 février 2014. Durée : 08h30 à 10h00 (total 1h30). Local : B-415. Total des points : 20. Pondération de l'examen dans la note finale : 35%. Sans documentation,

Plus en détail

Conditions d'utilisation 1. Applicabilité et informations juridiques

Conditions d'utilisation 1. Applicabilité et informations juridiques Conditions d'utilisation 1. Applicabilité et informations juridiques Votre accès au site web www.drogistenverband.ch et à ses pages signifie que vous avez compris et accepté les conditions d utilisation

Plus en détail

Les badges de chantier*

Les badges de chantier* Fabienne Muller Université de Strasbourg - Octobre 2013 Les badges de chantier* * Travail réalisé à partir de l'exploitation des questionnaires envoyés aux partenaires concernés par les dispositifs, éventuellement

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION ET DE VENTE

CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION ET DE VENTE CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION ET DE VENTE Objet Les présentes Conditions Générales d'utilisation et de vente (ci-après les «Conditions Générales») ont pour objet de régir les conditions dans lesquelles

Plus en détail

Révision totale de la Loi sur le contrat d'assurance Point de vue de l'asa. Lucius Dürr Directeur de l'association Suisse d'assurances

Révision totale de la Loi sur le contrat d'assurance Point de vue de l'asa. Lucius Dürr Directeur de l'association Suisse d'assurances Révision totale de la Loi sur le contrat d'assurance Point de vue de l'asa Lucius Dürr Directeur de l'association Suisse d'assurances Agenda Importance de la révision totale de la LCA Attitude des assureurs

Plus en détail

NOTE DE REFLEXION SUR LA MISSION DU REVISEUR DANS UN PLAN DE STOCK OPTION DECEMBRE 1999

NOTE DE REFLEXION SUR LA MISSION DU REVISEUR DANS UN PLAN DE STOCK OPTION DECEMBRE 1999 NOTE DE REFLEXION SUR LA MISSION DU REVISEUR DANS UN PLAN DE STOCK OPTION DECEMBRE 1999 Le statut fiscal des options sur actions ou parts bénéficiaires octroyées en raison ou à l'occasion de l'activité

Plus en détail

Règlement et procédure de justification pour l attribution du label MINERGIE pour modules Murs et toitures

Règlement et procédure de justification pour l attribution du label MINERGIE pour modules Murs et toitures Règlement et procédure de justification pour l attribution du label MINERGIE pour modules Murs et toitures Edition juin 2009 Table des matières 1. Terminologie... 3 1.1 MINERGIE... 3 1.2 Modules MINERGIE...

Plus en détail

GUIDE DES MEILLEURES PRATIQUES À SUIVRE POUR L'ÉVALUATION

GUIDE DES MEILLEURES PRATIQUES À SUIVRE POUR L'ÉVALUATION PUMA NOTE DE SYNTHÈSE GUIDE DES MEILLEURES PRATIQUES À SUIVRE POUR L'ÉVALUATION L'intérêt accordé aux résultats est un élément central des réformes récemment engagées dans le secteur public des pays de

Plus en détail

MARCHE D EMISSION DE CARTES D ACHAT. Cahier des Clauses Particulières (CCP)

MARCHE D EMISSION DE CARTES D ACHAT. Cahier des Clauses Particulières (CCP) MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES MARCHE D EMISSION DE CARTES D ACHAT Cahier des Clauses Particulières (CCP) i Ce document est complet et a été conçu pour être utilisé en l'état. Néanmoins,

Plus en détail

Fiche de l'awt Principes d'élaboration de solutions Web interactives

Fiche de l'awt Principes d'élaboration de solutions Web interactives Fiche de l'awt Principes d'élaboration de solutions Web interactives Présentation des principales catégories d'applications Internet et des composants standards d'une application Web interactive Créée

Plus en détail

Directive (suite) Acquisition de biens meubles, de services et gestion de contrats DIR-08. Page 2 de 12. Titre. Numéro 963-0340 (98-05) E FRM

Directive (suite) Acquisition de biens meubles, de services et gestion de contrats DIR-08. Page 2 de 12. Titre. Numéro 963-0340 (98-05) E FRM Page 2 de 12 1.7 Biens ou services supplémentaires Biens ou services dont le besoin d'acquisition est non nécessaire à l'exécution de l objet du contrat. 1.8 Contenu québécois Part des coûts des matériaux,

Plus en détail

CONSEIL SUPERIEUR DES INDEPENDANTS ET DES PME

CONSEIL SUPERIEUR DES INDEPENDANTS ET DES PME CONSEIL SUPERIEUR DES INDEPENDANTS ET DES PME F PRAT COM - compétence territoriale A2 Bruxelles, le 26 mai 2011 MH/AB/JP A V I S sur UNE PROPOSITION DE LOI MODIFIANT LA LOI DU 6 AVRIL 2010 RELATIVE AUX

Plus en détail

Conditions générales d'utilisation Site web gaea21

Conditions générales d'utilisation Site web gaea21 Conditions générales d'utilisation Site web gaea21 Objet Les présentes conditions générales définissent les termes et les conditions générales d utilisation ainsi que les conditions de mise à disposition

Plus en détail

Condition générales d'utilisation sur le site et pour toute prestation gratuite sur le site

Condition générales d'utilisation sur le site et pour toute prestation gratuite sur le site Condition générales d'utilisation sur le site et pour toute prestation gratuite sur le site CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SITE SOMMAIRE ARTICLE 1 : DEFINITION ARTICLE 2 : PRESENTATION ARTICLE 3

Plus en détail

Fiche de l'awt Rédiger un cahier des charges

Fiche de l'awt Rédiger un cahier des charges Fiche de l'awt Rédiger un cahier des charges Quels sont les éléments principaux dont il faut tenir compte pour la rédaction d'un cahier des charges dans le cadre d'un projet lié aux TIC (technologies de

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente Article 1 : Le champ d'application des conditions de vente Les présentes conditions générales de vente s'appliquent à toutes les ventes conclues par le biais du site Internet

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION - WWW.CHRUS.CH/MYSMS

CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION - WWW.CHRUS.CH/MYSMS CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION - WWW.CHRUS.CH/MYSMS Les présentes conditions générales régissent l'utilisation par tout utilisateur, ci-après "le client", des services proposés par les dirigeants,

Plus en détail

Manuel d'intégration Trusted Shops

Manuel d'intégration Trusted Shops Manuel d'intégration Trusted Shops Avis Clients Version 2.2 international FR 2014 Trusted Shops GmbH Table des matières 1. Avis Clients Trusted Shops... 3 1.1 Introduction... 3 1.2 Intégration du widget

Plus en détail

CHAPITRE 2 Définir le périmètre d'application

CHAPITRE 2 Définir le périmètre d'application CHAPITRE 2 Définir le périmètre d'application Pour que le projet de carte d'achat puisse être mis en œuvre de manière efficace, il importe de déterminer précisément le périmètre d'application. En effet,

Plus en détail

Groupe de travail «article 29» sur la protection des données

Groupe de travail «article 29» sur la protection des données Groupe de travail «article 29» sur la protection des données 1676/13/FR WP 208 Document de travail n 02/2013 énonçant des lignes directrices sur le recueil du consentement pour le dépôt de cookies Adopté

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE SERVICES

CONDITIONS GENERALES DE SERVICES CONDITIONS GENERALES DE SERVICES DES PRODUITS AMUE Préambule Les services de l Agence auprès d un adhérent sont exécutés en conformité avec les présentes conditions générales de service, sous réserve de

Plus en détail

Mentions légales & Conditions Générales d Utilisation Site Psya AAA (Aide Aux Aidants)

Mentions légales & Conditions Générales d Utilisation Site Psya AAA (Aide Aux Aidants) Mentions légales & Conditions Générales d Utilisation Site Psya AAA (Aide Aux Aidants) Informations légales Ce site est publié par PSYA dont le siège social est situé au 69, rue La Fayette 75009 Paris

Plus en détail

Code de bonnes pratiques de la statistique européenne

Code de bonnes pratiques de la statistique européenne Code de bonnes pratiques de la statistique européenne POUR LES SERVICES STATISTIQUES NATIONAUX ET COMMUNAUTAIRES Adopté par le Comité du système statistique européen 28 septembre 2011 Préambule La vision

Plus en détail

Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges

Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges Plan de la fiche : 1 : Présentation de la fiche 2 : Introduction : les grands principes 3 : Contenu, 1 : positionnement et objectifs du projet 4 : Contenu,

Plus en détail

protection consommateurs commerce électronique Principes régissant la dans le Le cadre canadien des

protection consommateurs commerce électronique Principes régissant la dans le Le cadre canadien des Principes régissant la protection consommateurs des dans le commerce électronique Le cadre canadien Groupe de travail sur la consommation et le commerce électronique Principes régissant la protection

Plus en détail

Téléphone 021 310 80 40 Téléfax 021 310 80 49 Compte postal 60-700-6 www.suva.ch

Téléphone 021 310 80 40 Téléfax 021 310 80 49 Compte postal 60-700-6 www.suva.ch Division sécurité au travail Secteur industrie, arts et métiers Avenue de la Gare 23 Case postale 287 1001 Lausanne Téléphone 021 310 80 40 Téléfax 021 310 80 49 Compte postal 60-700-6 www.suva.ch suva

Plus en détail

Indication des prix et publicité pour les services téléphoniques à valeur ajoutée. Ordonnance du 11 décembre 1978 sur l indication des prix (OIP)

Indication des prix et publicité pour les services téléphoniques à valeur ajoutée. Ordonnance du 11 décembre 1978 sur l indication des prix (OIP) Indication des prix et publicité pour les services téléphoniques à valeur ajoutée Ordonnance du 11 décembre 1978 sur l indication des prix (OIP) Feuille d information du 1 er juin 2004 1. Bases légales

Plus en détail

Ordonnance de télécom CRTC 2005-415

Ordonnance de télécom CRTC 2005-415 Ordonnance de télécom CRTC 2005-415 Ottawa, le 22 décembre 2005 Bell Canada Référence : Avis de modification tarifaire 6862 Service d'accès par passerelle fourni au moyen de lignes sèches 1. Le Conseil

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION 1) Mentions Légales 1.1 - Le site internet FacileSMS est édité la société FACILE SOLUTION S.A.R.L. dont le siège est situé 68 Avenue de la Liberté, 1930 Luxembourg

Plus en détail

Règlement concernant le traitement des données personnelles. Entrée en vigueur au 1 er septembre 2014

Règlement concernant le traitement des données personnelles. Entrée en vigueur au 1 er septembre 2014 Règlement concernant le traitement des données personnelles Entrée en vigueur au 1 er septembre 2014 Table des matières Table des matières... 2 Préambule... 4 1. Fondements juridiques, champ d application

Plus en détail

FAQ pour utilisateurs

FAQ pour utilisateurs FAQ pour utilisateurs Table des matières 1. Qu'est-ce que Swissdec? 2 2. Quelles sont les attributions de Swissdec? 2 3. Quel avantage m'apporte Swissdec? 2 4. De quoi ai-je besoin? 2 5. Quel programme

Plus en détail

CONTRAT ENTRE L UTILISATEUR ET VACACIONES EDREAMS, S.L. («edreams»)

CONTRAT ENTRE L UTILISATEUR ET VACACIONES EDREAMS, S.L. («edreams») Conditions Générales edreams CONTRAT ENTRE L UTILISATEUR ET VACACIONES EDREAMS, S.L. («edreams») Vacaciones edreams, S.L. (société dont les données d identification figurent au bas de ces Conditions Générales,

Plus en détail

Protection des données et de la vie privée Le Code de conduite Daimler

Protection des données et de la vie privée Le Code de conduite Daimler Protection des données et de la vie privée Le Code de conduite Daimler Notre devise: Des voitures, des services et une protection de la vie privée hors pair Nos défis: Les souhaits et exigences de nos

Plus en détail

SONOS EUROPE B.V. CONTRAT DE LICENCE ET GARANTIE LIMITÉE 1.ATTRIBUTION DE LICENCE

SONOS EUROPE B.V. CONTRAT DE LICENCE ET GARANTIE LIMITÉE 1.ATTRIBUTION DE LICENCE SONOS EUROPE B.V. CONTRAT DE LICENCE ET GARANTIE LIMITÉE LISEZ ATTENTIVEMENT LES TERMES DE CE CONTRAT DE LICENCE ET DE CETTE GARANTIE LIMITÉE (" CONTRAT ") RÉGISSANT L'UTILISATION DU LOGICIEL AINSI QUE

Plus en détail

Fiche de l'awt Contrat d'accès à l'internet

Fiche de l'awt Contrat d'accès à l'internet Fiche de l'awt Contrat d'accès à l'internet Définition et enjeux de ce type de contrats. Objet et prestations liées au contrat. Les différentes obligations pour les parties Créée le 24/11/00 Modifiée le

Plus en détail

Les échanges transactionnels

Les échanges transactionnels CHAPITRE 1 Les échanges transactionnels Le commerce électronique (ou virtuel) est sans doute le domaine qui offre le plus de potentiel au développement de l'internet. Il constitue également un défi majeur

Plus en détail

COM (2014) 622 final

COM (2014) 622 final COM (2014) 622 final ASSEMBLÉE NATIONALE QUATORZIEME LÉGISLATURE SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 Reçu à la Présidence de l Assemblée nationale le 22 octobre 2014 Enregistré à la Présidence du Sénat

Plus en détail

CHAPITRE I : PORTEE. Article 1er

CHAPITRE I : PORTEE. Article 1er Avertissement L acte que vous allez consulter a été retranscrit, éventuellement coordonné, et mis en ligne par une entité privée. Il ne s agit pas d un document officiel ; seul un document officiel fait

Plus en détail

représentée par l expert(e)

représentée par l expert(e) Convention relative à la certification d une comptabilité salariale Nom de l entreprise Interlocuteur/trice Rue NPA, localité Téléphone Courriel Site Internet Comptabilité salariale entre (désignation,

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE MENTIONS LEGALES

CONDITIONS GENERALES DE VENTE MENTIONS LEGALES CONDITIONS GENERALES DE VENTE MENTIONS LEGALES Les présentes conditions générales de vente définissent la relation contractuelle : ENTRE : La Fondation l Estrée Fondation, Bourg-Dessous 5, 1088 Ropraz.

Plus en détail

SQ 901 Indice D. Application Ferroviaire Spécification Qualité EXIGENCES EN MATIERE DE SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE ET DE PLAN QUALITE

SQ 901 Indice D. Application Ferroviaire Spécification Qualité EXIGENCES EN MATIERE DE SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE ET DE PLAN QUALITE SQ 901 Indice D Application Ferroviaire Spécification Qualité OBTENTION DE LA QUALITE DES PRODUITS ACHETES PAR LA SNCF EXIGENCES EN MATIERE DE SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE ET DE PLAN QUALITE Édition

Plus en détail

2. Généralités. Autorité cantonale de la transparence et de la protection des données ATPrD Kantonale Behörde für Öffentlichkeit und Datenschutz ÖDSB

2. Généralités. Autorité cantonale de la transparence et de la protection des données ATPrD Kantonale Behörde für Öffentlichkeit und Datenschutz ÖDSB Autorité cantonale de la transparence et de la protection des données ATPrD Kantonale Behörde für Öffentlichkeit und Datenschutz ÖDSB Rue des Chanoines 2, 1700 Fribourg Autorité cantonale de la transparence

Plus en détail

du X août 2008 (Règles-cadres pour la gestion de fortune) Sommaire

du X août 2008 (Règles-cadres pour la gestion de fortune) Sommaire Circ.-CFB 08/X Règles-cadres pour la gestion de fortune - projet Page 1 Circulaire de la Commission fédérale des banques: Règles-cadres pour la reconnaissance de l'autoréglementation en matière de gestion

Plus en détail

Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport

Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport La mission première du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport est de s assurer que des services éducatifs de qualité sont dispensés au Québec.

Plus en détail

STATUTS. Statuts de l'asit Association suisse d'inspection technique. I. Nom, but, siège et durée de l'association.

STATUTS. Statuts de l'asit Association suisse d'inspection technique. I. Nom, but, siège et durée de l'association. STATUTS du 25 juin 2003 Fondée le 9 juillet 1869 Siège social: Wallisellen Statuts de l'asit Association suisse d'inspection technique I. Nom, but, siège et durée de l'association Art. 1 Siège social,

Plus en détail

Évolution 2008 de l'iso 9001

Évolution 2008 de l'iso 9001 Évolution 2008 de l'iso 9001 accueil offre de services me contacter dossiers téléchargements liens plan du site La Norme ISO 9001 évolue C'est une étape normale, qui aurait même pu intervenir avant (la

Plus en détail

La partie poursuivie doit connaître les motifs et l'objet de la demande pour pouvoir se préparer à y répondre à l'audience.

La partie poursuivie doit connaître les motifs et l'objet de la demande pour pouvoir se préparer à y répondre à l'audience. Comment se préparer à une audience Introduction Vous avez produit une demande à la Régie du logement, ou reçu copie d'une demande. Que vous soyez demandeur ou défendeur, il est important de bien se préparer

Plus en détail

APPEL D'OFFRES OUVERT N 158

APPEL D'OFFRES OUVERT N 158 APPEL D'OFFRES OUVERT N 158 «Entretien et nettoyage des bâtiments de la Cour des comptes européenne» Procédure ouverte Cour des comptes européenne Décembre 2013 ANNEXE 3 DOSSIER D OFFRE DOSSIER D OFFRE

Plus en détail

PAIE V20 Module SAGE DS (Déclaration Sociale) FAQ - Module Déclarations Sociales et N4DS

PAIE V20 Module SAGE DS (Déclaration Sociale) FAQ - Module Déclarations Sociales et N4DS PAIE V20 Module SAGE DS (Déclaration Sociale) FAQ - Module Déclarations Sociales et N4DS FAQ Sage Paie Patchs Les patchs Sage paie et Sage DS sont actuellement disponibles. Il convient de les installer

Plus en détail

Les produits sont proposés à la vente sur le territoire géographique mondial.

Les produits sont proposés à la vente sur le territoire géographique mondial. CONDITIONS GENERALES DE VENTE Objet Les présentes conditions générales de vente ont pour objet, d'une part, d'informer tout éventuel consommateur sur les conditions et modalités dans lesquelles p DOMAINE-

Plus en détail

L utilisation du genre masculin dans ce document sert uniquement à alléger le texte et désigne autant les hommes que les femmes

L utilisation du genre masculin dans ce document sert uniquement à alléger le texte et désigne autant les hommes que les femmes L utilisation du genre masculin dans ce document sert uniquement à alléger le texte et désigne autant les hommes que les femmes Table des matières 1. Objet de la politique... 4 2. Cadre légal et règlementaire...

Plus en détail

Guide du test de l industrie

Guide du test de l industrie Système du Programme canadien pour l épargneinvalidité Numéro de la version : 3.1 Date de la version : Juin 2013 Historique des versions du document Version Date Description 1.0 Le 3 septembre 2008 Version

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente PREAMBULE Les présentes conditions générales de vente (CGV) sont conclues : ENTRE : - La SCEA LAVIGNE VERON, au capital de 13200, ayant son siège social au 15 rue des Rogelins

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE Les présentes Conditions Générales de Vente de la société SEPETA définissent les conditions applicables aux ventes conclues entre, d'une part, le client, et d'autre part la

Plus en détail

Contrat d'entreprise

Contrat d'entreprise Contrat d'entreprise 1 - Acceptation Le présent Contrat d'entreprise, ci-après CE, est applicable à l'ensemble des prestations et services fournis par ElOpsis Sàrl, quelles que soient par ailleurs les

Plus en détail

Convention Beobank Online et Beobank Mobile

Convention Beobank Online et Beobank Mobile Convention Beobank Online et Beobank Mobile Lisez attentivement cette Convention ("la Convention"). Lisez en tout cas la Section 1 - Conditions générales Beobank Online et Beobank Mobile. Ces conditions

Plus en détail

Conditions générales d utilisation

Conditions générales d utilisation Bourse de l immobilier d entreprise Conditions générales d utilisation Convention entre l Utilisateur et la CCI de l Ariège Préambule Dans le cadre de sa mission d appui au développement économique, la

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES SYNDIC DE COPROPRIETE

CAHIER DES CHARGES SYNDIC DE COPROPRIETE CAHIER DES CHARGES SYNDIC DE COPROPRIETE Le cahier des charges du syndic de copropriété de la résidence. annexé au contrat conclu entre l'"association des copropriétaires" et le syndic dd.. et qui en fait

Plus en détail

COMMUNICATION TRANSFRONTIÈRE

COMMUNICATION TRANSFRONTIÈRE Autorité cantonale de la transparence et de la protection des données ATPrD Kantonale Behörde für Öffentlichkeit und Datenschutz ÖDSB Rue des Chanoines 2, 1700 Fribourg T +41 26 322 50 08, F +41 26 305

Plus en détail

ACCORD EUROPÉEN SUR UN CODE DE CONDUITE VOLONTAIRE RELATIF À L'INFORMATION PRÉCONTRACTUELLE CONCERNANT LES PRÊTS AU LOGEMENT (CI-APRÈS "L'ACCORD")

ACCORD EUROPÉEN SUR UN CODE DE CONDUITE VOLONTAIRE RELATIF À L'INFORMATION PRÉCONTRACTUELLE CONCERNANT LES PRÊTS AU LOGEMENT (CI-APRÈS L'ACCORD) ACCORD EUROPÉEN SUR UN CODE DE CONDUITE VOLONTAIRE RELATIF À L'INFORMATION PRÉCONTRACTUELLE CONCERNANT LES PRÊTS AU LOGEMENT (CI-APRÈS "L'ACCORD") L'accord a été négocié et adopté par les associations

Plus en détail

Contexte de formation.. 2 Objectifs de formation 3 Programme de formation... 4

Contexte de formation.. 2 Objectifs de formation 3 Programme de formation... 4 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com Programme de formation Marketing internet Contexte de formation.. 2 Objectifs de formation 3

Plus en détail

Déclaration des droits sur Internet

Déclaration des droits sur Internet Déclaration des droits sur Internet 1 Préambule Internet a décisivement contribué à redéfinir l espace public et privé, à structurer les rapports entre les personnes et entre celles-ci et les institutions.

Plus en détail

Evaluation Gouvernance de la Sécurité de l'information

Evaluation Gouvernance de la Sécurité de l'information CLUSIS Association suisse de sécurité des systèmes d'information Case postale 9 1000 Lausanne 26 Evaluation Gouvernance de la Sécurité de l'information Organisation: Date: Lieu: Interlocuteur(s): Consultant:

Plus en détail

Règlement sur l utilisation et la gestion des actifs informationnels

Règlement sur l utilisation et la gestion des actifs informationnels Le texte que vous consultez est une codification administrative des Règlements de l'uqam. Leur version officielle est contenue dans les résolutions adoptées par le Conseil d'administration de l'uqam. La

Plus en détail

Article 3 - Conditions générales spécifiques à la vente de matériels

Article 3 - Conditions générales spécifiques à la vente de matériels Les présentes conditions générales s'appliquent à l'utilisation des services METEO CONSULT et à l'utilisation des informations, produites par METEO CONSULT sur ces services. Le client accepte l'ensemble

Plus en détail

1 - Les conditions légales et réglementaires

1 - Les conditions légales et réglementaires LES REMPLACEMENTS 1. Les conditions légales et réglementaires 2. Formalités diverses - obligations 3. Responsabilités du médecin remplacé et du médecin remplaçant 1 1 - Les conditions légales et réglementaires

Plus en détail

Dépôts et consignations, Loi sur les, L.R.Q. c - D-5

Dépôts et consignations, Loi sur les, L.R.Q. c - D-5 Dépôts et consignations, Loi sur les, L.R.Q. c - D-5 Dernière mis à jour: avril 2007 L.R.Q., chapitre D-5 Loi sur les dépôts et consignations SECTION I DU BUREAU DES DÉPÔTS ET CONSIGNATIONS Bureau des

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE. La Société ARPALINE, SARL au capital de 8.000 euros, dont le siège social est situé sis 4 rue le

CONDITIONS GENERALES DE VENTE. La Société ARPALINE, SARL au capital de 8.000 euros, dont le siège social est situé sis 4 rue le CONDITIONS GENERALES DE VENTE PREAMBULE La Société ARPALINE, SARL au capital de 8.000 euros, dont le siège social est situé sis 4 rue le Chaintreau 44190 GORGES, immatriculée au RCS de NANTES sous le numéro

Plus en détail

Le cadre législatif de la certification électronique, de la signature électronique pour la mise en oeuvre d'une Economie Numérique

Le cadre législatif de la certification électronique, de la signature électronique pour la mise en oeuvre d'une Economie Numérique Le cadre législatif de la certification électronique, de la signature électronique pour la mise en oeuvre d'une Economie Numérique Présentation du 8 décembre Alain Laniesse Directeur conseil et expert

Plus en détail

Utilisation d Internet pour les approvisionnements dans les grandes entreprises suisses (situation 2000) Bilan des résultats

Utilisation d Internet pour les approvisionnements dans les grandes entreprises suisses (situation 2000) Bilan des résultats Université de Berne Institut d Informatique Economique Service de Gestion de l Information Prof. Dr. Joachim Griese Engehaldenstrasse 8, 3012 Berne Tél. +41 (0)31-631 47 85 Fax +41 (0)31-631 46 82 E-Mail:

Plus en détail

I - Conditions générales de ventes des livres papiers

I - Conditions générales de ventes des livres papiers I - Conditions générales de ventes des livres papiers ARTICLE 1 : PRIX 1.1 Les prix de nos produits sont indiqués en euros toutes taxes comprises hors participation aux frais de traitement et d'expédition.

Plus en détail

Adopté le 07.05.2008, entrée en vigueur le 01.01.2008 - Etat au 01.01.2012 (en vigueur)

Adopté le 07.05.2008, entrée en vigueur le 01.01.2008 - Etat au 01.01.2012 (en vigueur) Adopté le 07.05.2008, entrée en vigueur le 01.01.2008 - Etat au 01.01.2012 (en vigueur) RÈGLEMENT 810.05.1 fixant les normes relatives à la comptabilité, au système d information, à la révision du reporting

Plus en détail

Commission Nationale de l'informatique et des Libertés

Commission Nationale de l'informatique et des Libertés Délibération nº 2015-165 du 4 juin 2015 portant adoption d'une norme simplifiée concernant les traitements automatisés de données à caractère personnel mis en œuvre par les organismes publics ou privés

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES MAILING MAKER. - version du 29 septembre 2015-

CONDITIONS GÉNÉRALES MAILING MAKER. - version du 29 septembre 2015- CONDITIONS GÉNÉRALES MAILING MAKER - version du 29 septembre 2015- Le service Mailing Maker (le «Service») est un nouveau service commercial développé par bpost, société anonyme de droit public dont le

Plus en détail

Directive de la Direction. Directive No 6.9 Fichiers informatiques et protection des données personnelles ou sensibles.

Directive de la Direction. Directive No 6.9 Fichiers informatiques et protection des données personnelles ou sensibles. Directive de la Direction Directive No 6.9 Fichiers informatiques et protection des données personnelles ou sensibles Article premier L'utilisation du réseau informatique de l UNIL et des fichiers informatiques

Plus en détail

Contre exemple de licence Open Data

Contre exemple de licence Open Data Contre exemple de licence Open Data La licence reproduite dans la suite de ce document est un exemple typique de licence incompatible avec les principes de l'open Data. Au vu de cette incompatibilité et

Plus en détail

RÉALISER UNE CAMPAGNE DE SENSIBILISATION

RÉALISER UNE CAMPAGNE DE SENSIBILISATION RÉALISER UNE CAMPAGNE DE SENSIBILISATION Dernière révision du document : juillet 2012 Voici en 4 étapes clé quelques conseils à respecter afin de réaliser une campagne de sensibilisation efficace en matière

Plus en détail

Règlement intérieur de l Association Régionale pour le Développement Economique Local (ARDEL)

Règlement intérieur de l Association Régionale pour le Développement Economique Local (ARDEL) 1 Règlement intérieur de l Association Régionale pour le Développement Economique Local PREAMBULE : Le présent règlement intérieur complète et précise les dispositions des statuts de l ONG. Il est partie

Plus en détail

N 1201764 REPUBLIQUE FRANÇAISE

N 1201764 REPUBLIQUE FRANÇAISE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LIMOGES if N 1201764 REPUBLIQUE FRANÇAISE M. S. C/ Ministre de la culture et de la communication et autre Mme Ozenne Rapporteur AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le tribunal administratif

Plus en détail

La gestion de vos domaines en toute simplicité! La gestion de vos e-mails en toute simplicité!

La gestion de vos domaines en toute simplicité! La gestion de vos e-mails en toute simplicité! La gestion de vos domaines en toute simplicité! La gestion de vos e-mails en toute simplicité! Sommaire 1. Introduction...3 1.1 Les noms de domaine 1.2 Extensions de noms de domaine 1.3 Acheter un nom

Plus en détail

Conditions générales de services JURISWEB AVOCAT Version du 1 novembre 2014

Conditions générales de services JURISWEB AVOCAT Version du 1 novembre 2014 Conditions générales de services JURISWEB AVOCAT Version du 1 novembre 2014 Le présent site est la propriété de la société JURISWEB, Société privée à responsabilité limitée inscrite au registre du commerce

Plus en détail