LES AVANT-CONTRATS LES TROIS TYPES D ACTES D ENGAGEMENT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES AVANT-CONTRATS LES TROIS TYPES D ACTES D ENGAGEMENT"

Transcription

1 LES AVANT-CONTRATS L avant-contrat constitue un contrat au sens juridique du terme, qui entraîne des obligations importantes pour les deux parties signataires. Il est donc primordiale d accorder la plus grande attention à leur signature. Nous allons donc étudier maintenant plus précisément ces avant-contrats et leur contenu. LES TROIS TYPES D ACTES D ENGAGEMENT Dès la signature de l avant-contrat, acheteur et vendeur sont lourdement engagés mais l étendue de cet engagement varie selon qu il s agit d une promesse unilatérale de vente, d un compromis de vente, ou d une promesse unilatérale d achat. La promesse unilatérale de vente C est un engagement du vendeur qui donne au candidat acquéreur une option sur son logement pendant un délai limité qui doit être clairement précisé dans la promesse de vente. En échange de la promesse de vente qui lui est faite, le candidat acquéreur verse une indemnité d immobilisation (article 1589 Code Civil).Cette somme représente en général 10% du prix de vente mais si le prix est élevé et la durée de la promesse assez réduite, il est possible de diminuer ce montant ; les parties sont libres de négocier comme elles l entendent. Cet acte doit, à peine de nullité, être constaté par un acte authentique, ou par un acte sous seing privé enregistré dans le délai de 10 jours à compter de son acceptation par le bénéficiaire de la promesse (article 1840-A Code Général des Impôts). Il existe deux hypothèses : la faculté de dédit peut n exister que pour l acquéreur ; ou pour le vendeur et l acquéreur. 1

2 Dans la première hypothèse, le candidat acquéreur doit bien s assurer que la promesse unilatérale de vente, accompagnée d une indemnité d immobilisation, n entraîne pas pour lui l obligation d acheter : il doit être précisé dans la promesse de vente que le versement constitue un moyen de dédit pour le candidat acquéreur. Dans ce cas, il aura la possibilité, avant que le délai d option ne soit écoulé, soit d acheter le logement en levant l option, soit de renoncer à l achat : il perdra alors le montant de son versement. Cependant, les tribunaux peuvent réduire l indemnité quand elle est jugée excessive au regard de la durée d immobilisation. Le vendeur, quant à lui, est tenu de réserver son logement au bénéficiaire de la promesse de vente pendant la durée d option qu il lui a accordée et de lui vendre, s il décide de l acheter. S il renonce à vendre après que le candidat acquéreur lui ait signifié sa décision d acheter en levant l option, ce dernier est en droit de le contraindre à vendre en l assignant en justice. Un accord à l amiable est toutefois possible : dans ce cas, le vendeur devra rembourser au candidat acquéreur le versement qu il a effectué, et éventuellement un dédommagement dont le montant sera à convenir entre les deux parties. Si une indemnité d immobilisation n a pas été demandée, le vendeur doit, en tout état de cause, un dédommagement au candidat acquéreur. Cependant, si le vendeur renonce à vendre entre la signature de la promesse de vente et la levée de l option, le candidat acquéreur ne peut exiger la vente forcée. Effectivement, tant que les bénéficiaires n ont pas déclaré acquérir, l obligation du vendeur s analyse comme une obligation de faire (maintenir l offre pendant un certain délai) et non de donner (transférer la propriété).par contre, l inexécution par le vendeur de son obligation pourra être sanctionnée par l allocation de dommages et intérêts (Cass Civ 15 décembre 1993). Dans la deuxième hypothèse, c est à dire dans le cas où le vendeur comme le candidat acquéreur se réservent la faculté de dédit, l indemnité d immobilisation doit être versée à titre d arrhes. Ainsi, le vendeur ne peut se dédire qu en payant le double de ce qu il a reçu et le candidat acquéreur, s il ne lève pas l option, ne perd que la somme qu il a versée. le compromis de vente C est un acte qui correspond à une vente ferme avec début d exécution qui, contrairement à la promesse unilatérale de vente, engage le candidat acquéreur au même titre que le vendeur. Avant de signer un compromis, le candidat acquéreur doit donc s assurer que le logement correspond bien à ce qu il cherche et qu il est en mesure d en assumer le financement. Contrairement à la promesse unilatérale de vente, un compromis de vente rédigé sous seing privé n a pas à être enregistré à la recette des impôts pour être valable. Trois cas peuvent se présenter : - le candidat acquéreur n est pas sûr de pouvoir acheter, car il lui manque, par exemple, la réponse concernant l obtention du prêt qu il a sollicité, la question relative au droit de préemption n est pas résolue, ou il attend de pouvoir consulter le certificat d urbanisme. Dans ce cas, il doit faire inclure dans le compromis de vente une clause selon laquelle sa signature ne l engage à acheter que dans la mesure où il aura obtenu, au moment de la signature du contrat définitif, les renseignements qui lui manquent et sous réserve que ceux-ci ne nuiront pas à son projet. 2

3 Pour «réserver» le logement, un acompte est souvent demandé au candidat acquéreur, qui représente généralement 10% du montant global de la vente. Si les conditions ne sont pas satisfaites et que le contrat définitif ne peut s exécuter, le candidat acquéreur est libéré de son engagement et récupère son acompte. Dans ce cas, l agent immobilier ne touche pas de commission. - le propriétaire est d accord pour vendre et le candidat acquéreur pour acheter, mais ils souhaitent l un et l autre se réserver la possibilité de renoncer à leur engagement pendant un délai précisé dans le compromis de vente. Ce dernier doit alors clairement préciser que les arrhes versées par le candidat acquéreur constituent un moyen de dédit réciproque (article 1590 Code Civil). Ainsi, si le candidat acquéreur renonce à acheter avant l expiration du délai convenu, il perd le montant des arrhes qu il a versées ; et si c est le propriétaire qui renonce à vendre, il rembourse au candidat acquéreur le double des arrhes qu il a reçues. -la décision d acheter est irrévocable : le candidat acquéreur et le propriétaire signent alors un compromis de vente sans conditions suspensives ou résolutoires, ni clause de dédit. C est une véritable vente sous seing privé. Ainsi, si le propriétaire refuse de vendre, le candidat acquéreur peut alors saisir le notaire qui constatera le défaut du vendeur et signera l acte de vente, puis le fera homologuer par le tribunal. Si c est le candidat acquéreur qui renonce à acheter, le propriétaire peut, de la même façon le contraindre à exécuter son engagement en l assignant en justice mais si le litige se règle à l amiable, le candidat acquéreur perd son acompte et peut avoir à verser au propriétaire un dédommagement selon les circonstances. Cette forme de contrat est déconseillée en pratique car elle nécessite une certitude absolue sur tous les détails de l opération, ce qui est aléatoire. La promesse unilatérale d achat Il est fortement déconseillé de signer ce type d acte d engagement car il engage le candidat acquéreur seul, sans lui donner la garantie que le logement lui sera vendu. Obligé par son engagement, le futur acquéreur ne peut le résilier durant le délai convenu. Il convient donc d être très prudent sur les offres d achat car si vous proposez par écrit à un vendeur de lui acheter son bien à un prix fixé, vous êtes légalement engagé pendant la durée de l offre. Si le vendeur accepte, vous serez obligé de vous exécuter, faute de quoi, vous pourrez être condamné au paiement de dommage-intérêts. Si vous êtes amené à faire ce type d offre, prévoyez surtout une durée très courte. LA PROTECTION DE L ACQUEREUR Le délai de rétractation A compter du 1 er juin 2001, l article 72 de la loi SRU du 13 décembre 2000 a élargi aux acquisitions de biens existants le délai de rétractation de 7 jours, qui jusqu ici n était prévu que pour les acquisitions de biens neufs. Ainsi, lors de la signature d un acte sous seing privé ayant pour objet l acquisition d un immeuble neuf ou ancien ( promesse ou compromis), il est institué un délai de rétractation de 3

4 7 jours au profit de l acquéreur non professionnel. Il sera donc très important en pratique d envoyer l avant-contrat par lettre recommandée avec accusé de réception ou par tout autre moyen présentant des garanties équivalentes, et ce pour éviter tout contentieux. Par ailleurs, un délai de réflexion de 7 jours également est instauré préalablement à la signature d un acte authentique portant sur les mêmes opérations. Mais ces deux délais ne sont pas cumulatifs : lorsqu un acte authentique est signé suite à un avant-contrat ayant donné lieu à la possibilité de se rétracter, l acquéreur ne peut bénéficier du délai de réflexion. Le point de départ du délai de rétractation ou de réflexion est le lendemain de la première présentation de la lettre recommandée avec avis de réception, ou tout autre moyen présentant des garanties équivalentes. Si le candidat acquéreur souhaite se rétracter, il doit le faire dans les 7 jours par lettre recommandée avec accusé de réception ou tout autre moyen présentant des garanties équivalentes. Le versement de sommes avant la signature du contrat définitif A compter du 1er juin 2001, il est interdit de verser quelque somme que ce soit pendant le délai de rétractation (article 72 loi SRU), sauf s il s agit d un contrat de construction ou d acquisition d un immeuble neuf, ou d un acte conclu par l intermédiaire d un professionnel. Dans ce cas, un versement de l acquéreur est possible pendant le délai de rétractation mais uniquement entre les mains d un professionnel disposant d une garantie financière. Si l acquéreur se rétracte, la somme doit être restituée dans un délai de 21 jours suivant le lendemain de la date de rétractation. En dehors de ces cas, et notamment dans les transactions entre particuliers, il est possible de convenir d un versement après l expiration du délai de 7 jours ; l avant-contrat est alors conclu sous condition suspensive de la remise de la somme contractuellement prévue, à la date convenue. Dans tous les cas, les sommes versées s imputent sur le prix de vente lorsque celle-ci se réalise. Il est recommandé d éviter des versements trop importants : en général pas plus de 10 % du prix de vente. Le non respect de l interdiction de versement pendant les délais de rétractation et de réflexion est sanctionné par une amende de F. De plus, il est désormais interdit d assortir un engagement d achat ( promesses et offres d achat) d une obligation de versement. Est nul l engagement d achat d un bien immobilier dès lors qu est exigée ou reçue une somme d argent. Cette interdiction s applique aux professionnels comme aux particuliers. LE CONTENU DE L ACTE D ENGAGEMENT L acte d engagement ne fait pas l objet d une réglementation spécifique : la sécurité de l acquéreur repose donc sur la fermeté avec laquelle il exigera que certaines clauses y figurent. l état civil intégral et exact du vendeur et de l acquéreur. l origine de la propriété : date du précédent acte de vente, nom du précédent propriétaire, l étude du notaire qui a authentifié l acte. 4

5 la description précise et exacte du bien et sa destination. Dans le cas de l achat d un logement, vérifiez avant de signer que sa description ainsi que celle des annexes (cave, grenier, garage, ) données dans l acte d engagement correspondent bien à leur état réel. Les accessoires promis verbalement (cheminées, placards, glaces,...) doivent être reportés sur l acte écrit. L état des parties communes doit également être indiqué. Quant à la superficie de l immeuble, le vendeur est normalement tenu de délivrer la contenance telle qu elle est indiquée au contrat. Cependant, si le prix n implique pas que la contenance a été déterminante dans l intention des parties, les dispositions de l article 1619 du Code Civil s appliquent. Ainsi si la superficie est inférieure de plus de 1/20 ème à celle énoncée, l acquéreur peut seulement demander une réduction du prix, et s il y a excédant de contenance de plus de 1/20 ème, l acquéreur a le choix de payer un supplément du prix ou de demander la résolution du contrat. Mais, l article 1619 n est pas d ordre public et les parties peuvent y déroger par une clause de non garantie de contenance même si la différence excède la proportion de 1/20 ème. Toutefois, cette clause devient inefficace lorsque le vendeur est un professionnel. Par contre, s il s agit d une vente moyennant un prix fixé en fonction de la superficie du bien vendu, il est indispensable que la surface soit définie par un expert (géomètre). Dans ce cas, la clause de non-garantie de contenance est à exclure. S il s agit de la vente d un lot en copropriété, il existe une réglementation spécifique et des dispositions protectrices pour l acquéreur (superficie loi Carrez, diagnostic technique, carnet d entretien, ). l information de l acquéreur sur le bornage ( article 14 loi SRU) Toute promesse unilatérale de vente ou d achat portant sur un terrain et indiquant l intention de l acquéreur de construire un immeuble à usage d habitation ou à usage mixte d habitation et professionnel sur ce terrain doit mentionner si le descriptif du terrain résulte d un bornage. Le bornage est en outre obligatoire si le terrain correspond à un lot de lotissement, s il est issu d une division effectuée à l intérieur d une ZAC ou d un remembrement réalisé par une association foncière urbaine. Le défaut de cette information peut donner lieu à une action en nullité qui peut être engagée dans le délai d un mois suivant la signature de l acte authentique. l information sur la présence d amiante ( article 176 loi SRU) Tous les immeubles bâtis collectifs, construits avant le 1 er juillet 1997, doivent faire l objet d une recherche d amiante. Par conséquent, les propriétaires d immeubles en copropriété sont soumis aux obligations relatives à l amiante tant pour les parties communes que pour les parties privatives. Mais par convention, les obligations de réparation sont mises à la charge de l acquéreur et de ce fait sont également transférées à l acquéreur les obligations relatives à la recherche et aux mesures à prendre en cas de présence éventuelle d amiante ( article 10 décret 7 février 1996). Toutefois, une information doit être faite à l acquéreur sur la situation de l immeuble au regard de la réglementation relative à l amiante. En pratique, le vendeur insère dans l acte de vente une clause relative à la situation de l immeuble au regard de la réglementation amiante. Puis, à compter de l entrée en vigueur de l article 176 de la loi SRU ( en attente du décret), un état mentionnant la présence ou, le cas échéant, l absence de matériaux ou produits de la 5

6 construction contenant de l amiante sera annexé à toute promesse unilatérale de vente ou d achat et à tout contrat réalisant ou constatant la vente de certains immeubles bâtis. En l absence de l état relatif à l amiante, aucune clause d exonération de la garantie des vices cachés ne pourra être stipulée à raison des vices constitués par la présence d amiante. les hypothèques, charges et servitudes privées ou publiques pesant sur le logement ou le terrain. Le vendeur est tenu de déclarer les servitudes publiques (ex : servitude d alignement, ) et les servitudes conventionnelles ou légales non apparentes (ex : servitude de non construction). Par contre, les servitudes naturelles ou légales apparentes (ex : servitude d enclave, ) n ont pas à être énoncées obligatoirement dans l acte de vente à moins qu elles aient fait l objet de conventions particulières. le prix total et ses modalités de paiement. Le prix de vente doit être définitif. Dans la pratique, aucune clause de révision n est prévue pour l achat d un bien existant. Une telle clause ne peut être inscrite dans l acte d engagement que si un délai important est à prévoir entre l avant-contrat et la signature du contrat de vente ; dans ce cas, le prix ne peut être révisé qu en fonction d un indice se rapportant au bâtiment et à condition que les modalités de la révision soient prévues dans l acte d engagement. les clauses conditionnelles. Deux types de conditions peuvent empêcher l exécution du contrat définitif : les conditions résolutoires qui permettent le début de l exécution du contrat mais entraînent son annulation pure et simple dans le cas où elles se réalisent, et les conditions suspensives qui suspendent les effets du compromis de vente et retardent l exécution du contrat à la date où les conditions sont réalisées. En pratique, les conditions suspensives sont les plus fréquentes et les plus recommandées. Il peut s agir tout d abord de la condition suspensive d obtention d un prêt qui est d ailleurs obligatoire lorsque l acquéreur fait état d un prêt pour financer l opération. D autres conditions suspensives peuvent être prévues : obtention d un certificat d urbanisme positif détaillé, absence de servitudes d urbanisme, non exercice d un droit de préemption Par contre, les conditions purement potestatives sont nulles, mais a été déclarée valable la clause subordonnant la vente à celle d un autre bien par l acquéreur dès lors que ce dernier fait toute diligence pour obtenir la vente de son bien (Cass Civ 22 novembre 1995). la mention indiquant si le prix sera payé avec ou sans l aide d un ou plusieurs prêts. Lorsque le candidat acquéreur n a pas l intention de recourir à un prêt, il doit écrire de sa propre main, dans l acte d engagement, qu il reconnaît avoir été informé que s il recourt néanmoins à un prêt, il ne peut se prévaloir de la loi sur la protection des emprunteurs (loi du 13 juillet 1979). En l absence de ces indications, le contrat est considéré comme conclu sous la condition suspensive d obtention des prêts. Cette condition est valable au minimum un mois à compter de la date de signature de l acte mais il est recommandé de prévoir un délai suffisant pour l obtention des prêts. Lorsque la condition suspensive n est pas réalisée, toute somme versée d avance par l acquéreur doit être immédiatement et intégralement remboursée. 6

7 la clause relative aux assurances de dommages-ouvrage et de responsabilité décennale. S il s agit d un logement commencé après le 1 er janvier 1979 et achevé depuis moins de dix ans, mention doit être faite dans l acte de l existence ou de l absence de ces assurances. Il est recommandé également d exiger que soient précisés le nom et l adresse de l assureur et la date de la réception des travaux. le cas d un terrain situé dans un lotissement. Aucune promesse de vente (unilatérale ou synallagmatique) ou d achat ne peut être consentie avant la délivrance de l autorisation de lotir. Après autorisation de lotir, et avant délivrance du certificat d achèvement constatant l exécution des travaux, les compromis et les promesses d achat sont interdites. Seules sont licites les promesses unilatérales de vente conclues sous la condition suspensive : - soit de l obtention du certificat attestant l exécution des travaux à l exception des travaux de finition ( article R b Code de l Urbanisme) ; - soit de la délivrance de l arrêté autorisant la vente des lots avant l exécution de tout ou partie des travaux ( cas où le lotisseur justifie d une garantie d achèvement des travaux). La promesse unilatérale de vente doit comporter une mention indiquant que l arrêté de lotir et le cahier des charges ont été remis à l acquéreur, une mention indiquant qu un certificat d exécution des travaux ou que l arrêté autorisant la vente des lots par anticipation a été délivré, et une attestation indiquant la surface hors œuvre nette constructible sur le lot. De plus, à compter de l entrée en vigueur de l article L du Code de l Urbanisme ( article 73 loi SRU) qui se fera à la date de publication du décret ( décret à paraître), le bénéficiaire de la promesse unilatérale de vente disposera d un délai de rétractation de 7 jours. La promesse ne deviendra définitive qu au terme de ce délai. Une indemnité d immobilisation selon un pourcentage du prix de vente fixé par décret, pourra être prévue et consignée en compte bloqué. Les fonds seront ainsi indisponibles, incessibles et insaisissables jusqu à la conclusion du contrat définitif. Les fonds seront restitués si l acquéreur use de sa faculté de rétractation, dans un délai de 21 jours à compter du lendemain de la date de rétractation ; et dans tous les cas dans un délai de 3 mois sauf si le contrat de vente n est pas conclu du fait de l acquéreur, alors que toutes les conditions de la promesse sont réalisées. une date limite pour la régularisation de la vente devant le notaire et l indication du ou des notaires. Il est prudent de faire inscrire dans l acte d engagement que si la régularisation n est pas faite à la date prévue, le responsable du retard devra verser à l autre une indemnité fixée en pourcentage du prix. la date de livraison du logement ou du terrain. 7

8 les assurances du logement Si la maison est assurée au moment de la vente, l assurance du vendeur est transférée automatiquement à l acheteur. Il est donc conseillé de demander au vendeur le contrat d assurance afin de pouvoir l étudier. En l absence de clauses particulières relatives à l assurance dans l avant-contrat, le candidat acquéreur a le choix entre conserver l assurance du vendeur en demandant à l assureur d établir le contrat à son nom, ou abandonner cette assurance en envoyant une lettre recommandée avec avis de réception à l assureur. Dans ce dernier cas, l acquéreur a alors intérêt, dès la signature du contrat de vente, à contracter un nouveau contrat d assurance. Si le vendeur souhaite conserver son assurance, cela est précisé dans l acte notarié. Si le logement fait partie d une copropriété, c est en principe le règlement de copropriété qui détermine les assurances collectives que le syndic doit souscrire et qui fixe la quote-part des primes que chaque copropriétaire doit payer. Mais il est conseillé de vérifier l étendue de cette assurance collective afin de vérifier si elle couvre à la fois les parties communes et les parties privatives. Si elle ne couvre que les parties communes, l acquéreur devra souscrire un contrat d assurance séparé pour son logement. les clauses à proscrire de l avant-contrat. -la clause restrictive de la garantie des vices cachés lorsque le vendeur est un professionnel. Si cette clause est permise par l article 1643 du Code Civil lorsque la vente est conclue entre particuliers, elle est inefficace lorsque le vendeur est un professionnel. L article 35 de la loi du 10 janvier 1978 et l article 2 du décret du 24 mars 1978 interdisent toute clause limitative de la garantie des vices dans les contrats conclus entre professionnels et non professionnels. -la clause de non garantie de vice caché constitué par la présence de termites. Dans les zones contaminées définies par le préfet, le vendeur non professionnel ne peut s exonérer de cette garantie, sauf à annexer un état parasitaire établi depuis moins de trois mois à l acte de vente. -la clause exonératoire de la garantie du vice caché constitué par la présence de plomb. Dans les zones à risques déterminées par le préfet, et pour les immeubles construits avant 1948, le vendeur non professionnel ne peut s exonérer de cette garantie qu à la condition de produire en annexe à l avant-contrat un état des risques d accessibilité au plomb établi depuis moins d un an à la date du contrat. -la clause de non garantie de la contenance. -la clause de non garantie des servitudes. 8

le PARCOURS de vente www.notaires.paris-idf.fr

le PARCOURS de vente www.notaires.paris-idf.fr IMMOBILIER le PARCOURS de vente Offre d achat, promesse de vente, compromis de vente www.notaires.paris-idf.fr Le parcours de vente La vente d un bien immobilier est presque toujours précédée d un «avantcontrat»

Plus en détail

Les obligations du vendeur

Les obligations du vendeur Elaboré en Mars 2008. Modifications éventuelles : nous contacter. Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial - 9 Rue des Arènes BP 95236 49052

Plus en détail

ACHETER SON BIEN IMMOBILIER

ACHETER SON BIEN IMMOBILIER Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN avec la collaboration de Valérie SAMSEL ACHETER SON BIEN IMMOBILIER Groupe Eyrolles, 1998, 2000, 2002, 2005, 2007, 2011 De Particulier à Particulier, 1998, 2000, 2002,

Plus en détail

PROCEDURE DE MISE EN VENTE D UN LOGEMENT HLM

PROCEDURE DE MISE EN VENTE D UN LOGEMENT HLM NOTE JURIDIQUE 5 février 2004 PROCEDURE DE MISE EN VENTE D UN LOGEMENT HLM Loi du 23.12.86 (CCH : art. L. 443-7 et suivants modifiés par la loi du 21.7.94 et par la loi SRU du 13 décembre 2000), Décret

Plus en détail

IMMOBILIER. ACHETEUR VENDEUR : qui paye quoi?

IMMOBILIER. ACHETEUR VENDEUR : qui paye quoi? Conférence débat Jeudi 5 juin 2014 IMMOBILIER ACHETEUR VENDEUR : qui paye quoi? La vente d un bien immobilier doit être constatée par acte authentique. L intervention d un notaire est donc obligatoire.

Plus en détail

Vous & L AGENT IMMOBILIER

Vous & L AGENT IMMOBILIER Vous & L AGENT IMMOBILIER La profession d agent immobilier est réglementée par la loi du 2 janvier 1970 modifiée, dite loi Hoguet. Le décret du 20 juillet 1972 modifié en précise les conditions d application.

Plus en détail

Vente immobilière Mode d emploi

Vente immobilière Mode d emploi Vente immobilière Mode d emploi Quels documents dois-je fournir? Dès qu un accord est trouvé avec l acquéreur, je remets au notaire Les documents portant sur ma situation personnelle Si je suis un particulier

Plus en détail

LA LOI ALUR ET LES NOUVEAUX DOCUMENTS A ANNEXER AUX PROMESSES DE VENTE

LA LOI ALUR ET LES NOUVEAUX DOCUMENTS A ANNEXER AUX PROMESSES DE VENTE LA LOI ALUR ET LES NOUVEAUX DOCUMENTS A ANNEXER AUX PROMESSES DE VENTE La loi ALUR (pour l accès au logement et un urbanisme rénové), qui est sur le point d être promulguée, a notamment pour objectif de

Plus en détail

Avec la collaboration des Instituts du C.S.N L AVANT-CONTRAT

Avec la collaboration des Instituts du C.S.N L AVANT-CONTRAT Avec la collaboration des Instituts du C.S.N L AVANT-CONTRAT En principe, l'accord sur la chose et sur le prix vaut vente; mais toutes les conditions d'une vente sont rarement réunies lorsque les parties

Plus en détail

le PARCOURS de vente www.notaires.paris-idf.fr

le PARCOURS de vente www.notaires.paris-idf.fr IMMOBILIER le PARCOURS de vente L acte de vente www.notaires.paris-idf.fr Le parcours de vente LʼACTE DE VENTE Toute vente immobilière doit être constatée par acte notarié. Après la signature de l avant-contrat

Plus en détail

Les modalités de la vente. La vente en l état Futur d achèvement - vefa. www.notaires.paris-idf.fr

Les modalités de la vente. La vente en l état Futur d achèvement - vefa. www.notaires.paris-idf.fr IMMOBILIER Les modalités de la vente La vente en l état Futur d achèvement - vefa www.notaires.paris-idf.fr Les modalités de la vente LA VENTE EN L état FUTUR D ACHèVEMENT VEFA La vente en l état futur

Plus en détail

I.Conventions soumises à la loi Breyne Le champ d application de la loi se définit à partir de trois critères: chapitre8 La loi Breyne

I.Conventions soumises à la loi Breyne Le champ d application de la loi se définit à partir de trois critères: chapitre8 La loi Breyne chapitre8 La loi Breyne La loi Breyne est une législation particulière, réglementant les conventions de transfert de propriété d une habitation à construire ou en voie de construction, ou encore d une

Plus en détail

IMMOBILIER. le parcours de vente. du vendeur. www.notaires.paris-idf.fr

IMMOBILIER. le parcours de vente. du vendeur. www.notaires.paris-idf.fr IMMOBILIER le parcours de vente les obligations du vendeur d un bien immobilier De manière générale, le vendeur d un bien immobilier a une obligation d information. À cet effet, la loi lui impose de remettre

Plus en détail

PETIT e-guide PRATIQUE DU CRÉDIT IMMOBILIER

PETIT e-guide PRATIQUE DU CRÉDIT IMMOBILIER OFFERT PAR AXA Banque PETIT e-guide PRATIQUE DU CRÉDIT IMMOBILIER FICHE 2 LES ÉTAPES DE L ACHAT IMMOBILIER AXA Banque PETITS e-guides PRATIQUES - N 2 FICHE 2 LES ÉTAPES DE L ACHAT IMMOBILIER Comptez environ

Plus en détail

INC document ACHETER OU VENDRE UN LOGEMENT FICHE PRATIQUE J. 168

INC document ACHETER OU VENDRE UN LOGEMENT FICHE PRATIQUE J. 168 INC document FICHE PRATIQUE J. 168 Actualisation le 14-01-09 ACHETER OU VENDRE UN LOGEMENT Cette note s adresse aux personnes qui achètent ou vendent un bien immobilier achevé, neuf ou ancien. La vente

Plus en détail

LETTRE DE MISSION EN VUE DE LA VENTE D UN IMMEUBLE«MANDAT EXCLUSIF»

LETTRE DE MISSION EN VUE DE LA VENTE D UN IMMEUBLE«MANDAT EXCLUSIF» LETTRE DE MISSION EN VUE DE LA VENTE D UN IMMEUBLE«MANDAT EXCLUSIF» ENTRE. Agissant en qualité de cédants des biens et des droits immobiliers ci-après énoncés ET MAÎTRE AVOCAT au Barreau de Domicilié au

Plus en détail

Acheter : laissez-vous guider!

Acheter : laissez-vous guider! Acheter : laissez-vous guider! Vous êtes sur le point d'acheter un bien immobilier et vous vous posez de nombreuses questions bien légitimes. Quelles sont les différentes étapes et les formalités à effectuer,

Plus en détail

Fiche pratique n 17 : La vente en l état futur d achèvement (10/10)

Fiche pratique n 17 : La vente en l état futur d achèvement (10/10) Fiche pratique n 17 : La vente en l état futur d achèvement (10/10) La V.E.F.A (Vente en l'état futur d'achèvement), ou "achat sur plan", est un des contrats les plus utilisés en matière d'achat neuf.

Plus en détail

> Centre Européen des Consommateurs GIE 55, rue des Bruyères L-1274 Howald Grand-Duché de Luxembourg

> Centre Européen des Consommateurs GIE 55, rue des Bruyères L-1274 Howald Grand-Duché de Luxembourg > Centre Européen des Consommateurs GIE 55, rue des Bruyères L-1274 Howald Grand-Duché de Luxembourg Tél. : +352 26 84 64-1 Fax : +352 26 84 57 61 info@cecluxembourg.lu www.cecluxembourg.lu Bus ligne 16,

Plus en détail

L essentiel à retenir quand on achète ou possède un bien en copropriété. Petit. mémo. copropriétaire

L essentiel à retenir quand on achète ou possède un bien en copropriété. Petit. mémo. copropriétaire L essentiel à retenir quand on achète ou possède un bien en copropriété Petit mémo du copropriétaire Petit mémo du copropriétaire Etre copropriétaire : C est avoir des droits mais aussi des obligations

Plus en détail

Offre d achat propriété résidentielle*

Offre d achat propriété résidentielle* Offre d achat propriété résidentielle* (unifamiliale, copropriété ou terrain) 1. IDENTIFICATION DES PARTIES ACHETEUR 1 : Téléphone (jour) : ACHETEUR 2 : VENDEUR 1 : Téléphone (jour): Téléphone (jour):

Plus en détail

Le Contrat de construction de maison individuelle (CCMI)

Le Contrat de construction de maison individuelle (CCMI) Le Contrat de construction de maison individuelle (CCMI) Cadre réglementaire Le CCMI entre dans le cadre des dispositions des articles L. 231-1 à L. 231-13 et R. 231-1 à R. 231-14 (art. L. 232-1 ; L. 232-2

Plus en détail

Modèle de promesse unilatérale de vente

Modèle de promesse unilatérale de vente Modèle de promesse unilatérale de vente Entre les soussignés : M. 1 :... désigné(s) ci-après par " le promettant " Et M. 1 :... désigné(s) ci-après par " Le bénéficiaire " Étant précisé que, si la vente

Plus en détail

Achat immobilier Mode d emploi

Achat immobilier Mode d emploi Achat immobilier Mode d emploi Acheter un bien immobilier relève souvent du parcours du combattant. Quelles précautions prendre? Rencontrez votre notaire en amont de votre projet et surtout, ne signez

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1 Présentation 3 PARTIE 1 Les professionnels de l immobilier Chapitre 1 Les métiers de l immobilier 21 1 Les principaux métiers de l immobilier 21 Le promoteur immobilier 21 L agent immobilier 21 Le négociateur

Plus en détail

Droit/Recht. Vous voulez acheter un bien immobilier existant à un particulier, une personne privée. de Konsument

Droit/Recht. Vous voulez acheter un bien immobilier existant à un particulier, une personne privée. de Konsument Vous voulez acheter un bien immobilier existant à un particulier, une personne privée Ai-je droit, en tant qu acheteur, à une protection légale particulière? En principe, non. L acheteur et le vendeur

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Arrêté du 14 mai 2007 fixant les modèles types d offres préalables de crédit et de bordereau détachable

Plus en détail

5.8. Acheter ou vendre un parking

5.8. Acheter ou vendre un parking une petite surface peut être louée à titre de résidence secondaire ou en location saisonnière. Dans ce cas en effet, les normes de décence ne s appliquent pas. Attention! Le règlement sanitaire de la commune

Plus en détail

CONCOURS EXTERNE DE SECRETAIRES D ADMINISTRATION DE LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS. ouvert au titre de l année 2008

CONCOURS EXTERNE DE SECRETAIRES D ADMINISTRATION DE LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS. ouvert au titre de l année 2008 CONCOURS EXTERNE DE SECRETAIRES D ADMINISTRATION DE LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS ouvert au titre de l année 2008 dans la spécialité «assistanat de direction» Epreuve écrite du 5 mai 2009 EPREUVE

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES

CONDITIONS PARTICULIERES CONTRAT DE CONSTRUCTION D UNE MAISON INDIVIDUELLE N 1 CONDITIONS PARTICULIERES ENTRE LES SOUSSIGNES : MAITRE DE L OUVRAGE Mr Nom :... Prénom :... Mme Nom de Jeune fille :... Prénom : Agissant solidairement

Plus en détail

Recommandation n 9 relative à l information réciproque de l acquéreur et du syndic en cas de vente amiable d un lot.

Recommandation n 9 relative à l information réciproque de l acquéreur et du syndic en cas de vente amiable d un lot. Recommandation n 9 relative à l information réciproque de l acquéreur et du syndic en cas de vente amiable d un lot. La Commission, Considérant que les articles 19 et 20 de la loi n 65-557 du 10 juillet

Plus en détail

Modèle de compromis de vente

Modèle de compromis de vente Modèle de compromis de vente Entre les soussignés : M.1 : désigné(s) ci-après par " le vendeur " et M. 1 : désigné(s) ci-après par " l acquéreur " étant précisé que, si la vente intervient entre plusieurs

Plus en détail

OFFRE D ACHAT IMMEUBLE DE RAPPORT

OFFRE D ACHAT IMMEUBLE DE RAPPORT OFFRE D ACHAT IMMEUBLE DE RAPPORT Les modèles de documents sur ce site sont à titre de référence seulement ; ils peuvent être modifiés par les parties, notamment en ce qui concerne les conditions et les

Plus en détail

OPAH VINCENNES CENTRE-ANCIEN. Les diagnostics dans l habitat

OPAH VINCENNES CENTRE-ANCIEN. Les diagnostics dans l habitat OPAH VINCENNES CENTRE-ANCIEN Les diagnostics dans l habitat Tableau récapitulatif 11 Contrat de risque d exposition au plomb Diagnostic de performance énergétique Etat mentionnant la présence ou l absence

Plus en détail

Me Foussard, SCP Hémery et Thomas-Raquin, SCP Potier de La Varde et Buk-Lament, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

Me Foussard, SCP Hémery et Thomas-Raquin, SCP Potier de La Varde et Buk-Lament, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 3 Audience publique du 13 mars 2012 N de pourvoi: 11-12232 Publié au bulletin Cassation M. Terrier (président), président Me Foussard, SCP Hémery et Thomas-Raquin, SCP

Plus en détail

I M M O B I L I E R Le rôle du Notaire dans la vente d un bien en copropriété

I M M O B I L I E R Le rôle du Notaire dans la vente d un bien en copropriété Conférence débat Jeudi 3 avril 2014 Maître Jean-Marie DURAND I M M O B I L I E R Le rôle du Notaire dans la vente d un bien en copropriété Le statut de la copropriété est régi par la loi numéro 65-557

Plus en détail

QUELS DIAGNOSTICS? Avant de vous engager, consultez votre ADIL

QUELS DIAGNOSTICS? Avant de vous engager, consultez votre ADIL Acheter ou vendre un logement QUELS DIAGNOSTICS? Avant de vous engager, consultez votre ADIL V ous achetez ou vous vendez un logement : plusieurs diagnostics, constats ou états, réunis prochainement dans

Plus en détail

MANDAT MULTIPLE "Open" Mandat de vente en exclusivité multi-diffusée avec faculté de présentation d un acquéreur par le Mandant

MANDAT MULTIPLE Open Mandat de vente en exclusivité multi-diffusée avec faculté de présentation d un acquéreur par le Mandant N d ordre : N de registre : MANDAT MULTIPLE "Open" Mandat de vente en exclusivité multi-diffusée avec faculté de présentation d un acquéreur par le Mandant LE MANDANT : M. Mme Mlle Nom :...Prénom :...

Plus en détail

Recommandation n 18 relative sur le contrat d assurance dommage ouvrage relatif à un immeuble en copropriété.

Recommandation n 18 relative sur le contrat d assurance dommage ouvrage relatif à un immeuble en copropriété. Recommandation n 18 relative sur le contrat d assurance dommage ouvrage relatif à un immeuble en copropriété. La commission, Considérant : que l article L. 242-1 du Code des assurances dispose que : «Toute

Plus en détail

Guide de l achat. Acheter en toute simplicité avec Laforêt.

Guide de l achat. Acheter en toute simplicité avec Laforêt. Guide de l achat Acheter en toute simplicité avec Laforêt. Clarté Convivialité Efficacité Acheter un bien immobilier est une opération complexe : Le prix des biens, les conditions d emprunt et la règlementation

Plus en détail

Loi Neiertz. Loi Scrivener Chapitre I Article 1 (abrogé au 27 juillet 1993) Abrogé par Loi n 93-949 du 26 juillet 1993 art. 4 (V) JORF 27 juillet 1993

Loi Neiertz. Loi Scrivener Chapitre I Article 1 (abrogé au 27 juillet 1993) Abrogé par Loi n 93-949 du 26 juillet 1993 art. 4 (V) JORF 27 juillet 1993 Loi Neiertz La loi Neiertz a été instaurée pour définir les conditions inhérentes à la situation de surendettement d un foyer, c est-à-dire l incapacité à faire face à l ensemble des dettes non professionnelles

Plus en détail

PARTENAIRE DE LA RÉUSSITE DE VOS PROJETS IMMOBILIERS

PARTENAIRE DE LA RÉUSSITE DE VOS PROJETS IMMOBILIERS GUIDE D ACHAT D UN BIEN IMMOBILIER PARTENAIRE DE LA RÉUSSITE DE VOS PROJETS IMMOBILIERS 6 rue Fleming Ducos Tél : (687) 24.77.10 12 rue Tourville Quartier Latin Tél : (687) 25.25.26 Lotissement Les Cassis

Plus en détail

L essentiel sur. Le crédit immobilier

L essentiel sur. Le crédit immobilier L essentiel sur Le crédit immobilier Emprunter pour devenir propriétaire Le crédit immobilier est, pour la plupart des ménages, le passage obligé pour financer l achat d un bien immobilier. C est un poste

Plus en détail

REUSSIR VOTRE ACHAT IMMOBILIER. Les frais annexes

REUSSIR VOTRE ACHAT IMMOBILIER. Les frais annexes REUSSIR VOTRE ACHAT IMMOBILIER 2 Les frais annexes La réussite de votre projet d habitation dépen Sachez évaluer le coût réel de votre projet en prenant en compte tous les frais annexes qu il entraîne

Plus en détail

Guide du futur. propriétaire. Le groupe SNI vous donne les clés

Guide du futur. propriétaire. Le groupe SNI vous donne les clés Guide du futur propriétaire Le groupe SNI vous donne les clés Devenir propriétaire un acte fort Devenir propriétaire, aménager et personnaliser votre lieu de vie, vous constituer un patrimoine transmissible

Plus en détail

CONTRAT DE CONTRUCTION DE MAISON INDIVIDUELLE avec fourniture de plan

CONTRAT DE CONTRUCTION DE MAISON INDIVIDUELLE avec fourniture de plan CONTRAT DE CONTRUCTION DE MAISON INDIVIDUELLE avec fourniture de plan CONDITIONS GENERALES Article 1 Lois et règlements Le présent contrat est passé dans le cadre des dispositions des articles L 231-1

Plus en détail

Newsletter Copropriété L information juridique des syndics de copropriété

Newsletter Copropriété L information juridique des syndics de copropriété Newsletter Copropriété L information juridique des syndics de copropriété Juin 2014 N 18 Edito Numéro spécial loi ALUR La loi n 2014-366 pour l accès au logement et un urbanisme rénové, dite Loi ALUR,

Plus en détail

Conditions générales de vente web shop Nearly New Car

Conditions générales de vente web shop Nearly New Car (Succursale de Mercedes-Benz Belgium Luxembourg SA, avenue du Péage 68, 1200 Bruxelles, RPM Conditions générales de vente web shop Nearly New Car 1. Conditions générales du vendeur 1.1. Les présentes conditions

Plus en détail

Atelier Finance du 2 mai

Atelier Finance du 2 mai Atelier Finance du 2 mai Les GRT du Québec nous disent toujours qu il y une seule question à laquelle les accompagnants ne doivent jamais répondre : «Combien coûte un projet?» avant qu il ne soit finalisé.

Plus en détail

guide immobilier Tout savoir pour se loger ou investir

guide immobilier Tout savoir pour se loger ou investir guide immobilier Tout savoir pour se loger ou investir Vous achetez pour vous loger Vous recherchez votre futur domicile? Appartement, maison, neuf ou ancien... Quel que soit le type de bien ou de surface,

Plus en détail

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN. avec la collaboration de Valérie SAMSEL et Renaud TURC SON BIEN IMMOBILIER. Troisième édition

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN. avec la collaboration de Valérie SAMSEL et Renaud TURC SON BIEN IMMOBILIER. Troisième édition Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN avec la collaboration de Valérie SAMSEL et Renaud TURC SAVOIR VENDRE SON BIEN IMMOBILIER Troisième édition Groupe Eyrolles, 1998, 2003, 2007 De Particulier à Particulier,

Plus en détail

Centre Européen des Consommateurs GIE 55, rue des Bruyères L-1274 Howald Grand-Duché de Luxembourg

Centre Européen des Consommateurs GIE 55, rue des Bruyères L-1274 Howald Grand-Duché de Luxembourg Centre Européen des Consommateurs GIE 55, rue des Bruyères L-1274 Howald Grand-Duché de Luxembourg Téléphone : +352 26 84 64-1 Fax : +352 26 84 57 61 E-mail : info@cecluxembourg.lu Website : www.cecluxembourg.lu

Plus en détail

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ ET DE BARÈME

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ ET DE BARÈME ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ ET DE BARÈME DOSSIER 1 : INVESTISSEMENT LOCATIF : CONTRAT DE LOCATION 30 points 1.1 - Vous compléterez le tableau en annexe 1 (12 points) CLAUSES DU CONTRAT LOCATION NUE

Plus en détail

En savoir plus sur le Contrat de Construction de Maison individuelle (CCMI)

En savoir plus sur le Contrat de Construction de Maison individuelle (CCMI) En savoir plus sur le Contrat de Construction de Maison individuelle (CCMI) Le cadre réglementaire du CCMI Le contrat de construction de maison individuelle (CCMI) est réglementé par la loi du 19 décembre

Plus en détail

Création d entreprise & locaux

Création d entreprise & locaux Création d entreprise & locaux 1. Achat ou location Achat d'un local Le droit de propriété offre un avantage évident pour l'entrepreneur : celui d'être chez lui! Sous réserve des réglementations telles

Plus en détail

VENTE DE BIENS ET DROITS IMMOBILIERS SOUS CONDITIONS SUSPENSIVES

VENTE DE BIENS ET DROITS IMMOBILIERS SOUS CONDITIONS SUSPENSIVES VENTE DE BIENS ET DROITS IMMOBILIERS SOUS CONDITIONS SUSPENSIVES Editions Préférence Réf. 510 A 11e Ed. décembre 04 Modèle déposé Reproduction interdite www.edpref.com Tél. 04 76 84 52 22 Fax 04 76 84

Plus en détail

Projet d avenant relatif au lot E 05.11.2015

Projet d avenant relatif au lot E 05.11.2015 Projet d avenant relatif au lot E 05.11.2015 AVENANT AU COMPROMIS DE VENTE ENTRE : La Ville de SAINT-GERMAIN-EN-LAYE, représentée par Monsieur Emmanuel LAMY, Officier de la Légion d'honneur, Chevalier

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES VENTE

CONDITIONS GENERALES VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1 Article 1. AUTOEASY.FR : AutoEasy.fr est une marque déposée, toute contrefaçon ou utilisation non autorisée peut faire l'objet de poursuites pénales. Les conditions générales

Plus en détail

Mandat de recherche sans exclusivité donné à un avocat pratiquant la transaction immobilière

Mandat de recherche sans exclusivité donné à un avocat pratiquant la transaction immobilière Mandat de recherche sans exclusivité donné à un avocat pratiquant la transaction immobilière 1. Le(s) mandant(s) M... (nom, prénom-s, profession, date et lieu de naissance, nationalité, domicile). Et M...

Plus en détail

1 - COMMANDE. 1.3. Sauf convention contraire, le client confie à SOJADIS le soin d installer le Produit commandé, prestation facturée en sus.

1 - COMMANDE. 1.3. Sauf convention contraire, le client confie à SOJADIS le soin d installer le Produit commandé, prestation facturée en sus. SOJADIS a pour activité l étude, la conception et la réalisation d installation de systèmes d équipements d aide à la conduite mais également de nombreux accessoires destinés à l adaptation de véhicules

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1 ) Définitions CONDITIONS GENERALES DE VENTE Les termes ci-après définis auront dans les présentes Conditions Générales de Vente les significations suivantes : Vendeur : la société 37DEUX, société à responsabilité

Plus en détail

LE BAIL D HABITATION NOTARIÉ

LE BAIL D HABITATION NOTARIÉ IMMOBILIER LOCATION LE BAIL D HABITATION NOTARIÉ www.notaires.paris-idf.fr Location LE BAIL D HABITATION NOTARIÉ Lorsqu un propriétaire souhaite louer son bien immobilier, une des premières démarches à

Plus en détail

Mise à jour 2009. Vos contacts en Région

Mise à jour 2009. Vos contacts en Région L e statut juridique de l Agent commercial («Handelsvertreter») est défini dans le Code de commerce allemand («Handelsgesetzbuch»- HBG) aux Articles 84 à 92c. Ces articles ont été modifiés par la Loi du

Plus en détail

Nota Bene. Notaires EDITORIAL

Nota Bene. Notaires EDITORIAL Nota Bene Automne/Hiver 2008 Notaires EDITORIAL Le droit de la vente immobilière a évolué ces dernières années. Il tend vers une protection accrue de l acquéreur devenu «consommateur immobilier». En effet,

Plus en détail

CONVENTION NON EXCLUSIVE DE VENTE

CONVENTION NON EXCLUSIVE DE VENTE CONVENTION NON EXCLUSIVE DE VENTE Agence Engel & Völkers Fort Jaco Tel + 32 2 256 07 17 Fax + 32 2 256 07 18 www.engelvoelkers.com/be fortjaco@engelvoelkers.com IPI N 503071 Dans les sept jours ouvrables,

Plus en détail

L accession à la propiété

L accession à la propiété LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE Avant de se décider, il est indispensable de bien faire le point sur son budget... et de consulter sa banque, pour s assurer de la faisabilité de son projet.

Plus en détail

LA LOCATION VENTE. C est pourquoi la question de la location-vente est soulevée parfois.

LA LOCATION VENTE. C est pourquoi la question de la location-vente est soulevée parfois. LA LOCATION VENTE Dans la plupart des cas en matière de transfert de propriété de biens immobiliers, nous employons la technique du contrat de vente immobilière pure et simple. Lors de la signature dudit

Plus en détail

DEVENIR PROPRIÉTAIRE. 3 scénarios logement. Avec l ADIL. L ADIL vous conseille, consultez-la. L'achat d'un logement existant?

DEVENIR PROPRIÉTAIRE. 3 scénarios logement. Avec l ADIL. L ADIL vous conseille, consultez-la. L'achat d'un logement existant? VENIR PROPRIÉTAIRE Avec l ADIL 3 scénarios logement L'achat d'un logement existant La construction d'une maison L'achat d'un logement sur plan L ADIL vous conseille, consultez-la Avec l'adil, 3 scénarios

Plus en détail

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE A QUI INCOMBE LE RECOUVREMENT DES CHARGES? Le rôle du syndic : Le non-paiement des charges par un ou plusieurs copropriétaires oblige

Plus en détail

QUELS DIAGNOSTICS? Avant de vous engager, consultez votre ADIL

QUELS DIAGNOSTICS? Avant de vous engager, consultez votre ADIL Acheter ou vendre un logement QUELS DIAGNOSTICS? Avant de vous engager, consultez votre ADIL V ous achetez ou vous vendez un logement : plusieurs diagnostics, constats ou états, réunis dans un dossier

Plus en détail

L UCI-FFB : première organisation professionnelle représentative des constructeurs immobiliers en France

L UCI-FFB : première organisation professionnelle représentative des constructeurs immobiliers en France L UCI-FFB : première organisation professionnelle représentative des constructeurs immobiliers en France Présentation de l Union des Constructeurs Immobiliers de la Fédération Française du Bâtiment L Union

Plus en détail

Inutilisable pour. une transaction. Spécimen

Inutilisable pour. une transaction. Spécimen FORMULAIRE RECOMMANDÉ PROMESSE DE SOUS-LOCATION RÉSIDENTIELLE NOTE Le présent formulaire ne constitue pas le contrat préliminaire requis par les articles 1785 et suivants du Code civil du Québec la vente

Plus en détail

Conditions générales de vente, de location et de prestation de services de la société Géné-Electra sprl

Conditions générales de vente, de location et de prestation de services de la société Géné-Electra sprl Conditions générales de vente, de location et de prestation de services de la société Géné-Electra sprl Art.1 : Application 1.1 Seules les présentes conditions générales sont d application entre Géné-Electra

Plus en détail

Fiche pratique n 12 : la location meublée (1/03/2010)

Fiche pratique n 12 : la location meublée (1/03/2010) Fiche pratique n 12 : la location meublée (1/03/2010) La location meublée consiste à mettre à la disposition d un locataire un logement comportant des meubles indispensables à la vie quotidienne. Le régime

Plus en détail

GUIDE DU CO- PROPRIéTAIRE

GUIDE DU CO- PROPRIéTAIRE GUIDE DU CO- PROPRIéTAIRE Avril 2013 Sommaire SYNDIC DE COPROPRIÉTÉ 6 FONCTIONNEMENT ET VIE DE LA COPROPRIÉTÉ Quel est son rôle? Comment est rémunéré votre syndic? Les différents acteurs Assemblée Générale

Plus en détail

Banques de données de Jurisprudence de Copropriété-eJuris.be

Banques de données de Jurisprudence de Copropriété-eJuris.be Plan des banques de données Chaque ligne n est pas réductible à une décision mais à un mot clé Chaque mots clé présente des décisions très diverses et parfois contradictoires Cinquante nouvelles décisions

Plus en détail

Pourquoi faire le choix de construire sa maison?

Pourquoi faire le choix de construire sa maison? GUIDE PRATIQUE : CONSTRUIRE SA MAISON Pourquoi faire le choix de construire sa maison? Construire, ou faire construire son habitation sur un terrain que l on a soi-même choisi ne se fait pas par hasard.

Plus en détail

LOI «ALUR» COPROPRIETE. Depuis cette loi, les dispositions relatives aux copropriétés figurent dans la loi de 1965 et dans le CCH.

LOI «ALUR» COPROPRIETE. Depuis cette loi, les dispositions relatives aux copropriétés figurent dans la loi de 1965 et dans le CCH. LOI «ALUR» COPROPRIETE Depuis cette loi, les dispositions relatives aux copropriétés figurent dans la loi de 1965 et dans le CCH. L immatriculation des copropriétés Chaque copropriété devra être immatriculée

Plus en détail

Les affaires et le droit par M e Micheline Montreuil. Publications CCH ltée. Corrigé du chapitre 8 - La vente

Les affaires et le droit par M e Micheline Montreuil. Publications CCH ltée. Corrigé du chapitre 8 - La vente Les affaires et le droit par M e Micheline Montreuil Publications CCH ltée Corrigé du chapitre 8 - La vente Réponses aux questions 8.1 La vente est le contrat par lequel une personne, le vendeur, transfère

Plus en détail

Les caractéristiques des dossiers de sols contaminés 1) Les montants très importants des frais

Les caractéristiques des dossiers de sols contaminés 1) Les montants très importants des frais Conférence tenue le 18 novembre 2010 17 e Colloque annuel de l Association québécoise de vérification environnementale (AQVE) LA GARANTIE DE QUALITÉ DU VENDEUR EN MATIÈRE DE TERRAINS CONTAMINÉS M e Jeffrey

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE COMPLÉMENT D INFORMATION

AIDE-MÉMOIRE COMPLÉMENT D INFORMATION AIDE-MÉMOIRE COMPLÉMENT D INFORMATION Identifiez vos besoins et votre capacité financière En tant qu acheteur, vous devez vous assurer que le véhicule correspond vraiment à vos besoins et à votre capacité

Plus en détail

Le PSLA (Prêt Social Locatif Accession) est un dispositif d accession sociale à la propriété.

Le PSLA (Prêt Social Locatif Accession) est un dispositif d accession sociale à la propriété. LE PSLA Le PSLA (Prêt Social Locatif Accession) est un dispositif d accession sociale à la propriété. Le processus d accession se déroule en deux phases : Une phase locative qui dure de 6 mois à 2 ans

Plus en détail

CONSTRUCTION ET GESTION DE L IMMEUBLE

CONSTRUCTION ET GESTION DE L IMMEUBLE Extraits d ouvrage CONSTRUCTION ET GESTION DE L IMMEUBLE Composition de votre abonnement annuel : Version papier avec cédérom ProActa : - 1 classeur à feuillets mobiles - 2 mises à jour sous forme de feuillets

Plus en détail

Inutilisable pour. une transaction. Spécimen. Elle est située sur un terrain loué appartenant à et décrit comme suit :

Inutilisable pour. une transaction. Spécimen. Elle est située sur un terrain loué appartenant à et décrit comme suit : FORMULAIRE OBLIGATOIRE À COMPTER DU 1 ER JANVIER 2015 PROMESSE D ACHAT MAISON MOBILE SUR TERRAIN LOUÉ Inutilisable pour NOTE Le présent formulaire doit être utilisé à compter du 1 er janvier 2015. 1. IDENTIFICATION

Plus en détail

Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers

Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers IFRS 9 Chapitre 1 : Objectif 1.1 L objectif de la présente norme est d établir des principes d information financière en matière d

Plus en détail

Vous LE GEOMETRE-EXPERT

Vous LE GEOMETRE-EXPERT Vous & LE GEOMETRE-EXPERT Vous & le géomètre-expert ommaire AVANT DE VOUS ENGAGER, INFORMEZ-VOUS Qu est-ce qu un géomètre-expert? Les obligations du géomètre-expert Les honoraires du géomètre-expert Vos

Plus en détail

La Lettre DIAGNOSTIQUEURS

La Lettre DIAGNOSTIQUEURS La Lettre Juillet 2014 DIAGNOSTIQUEURS L IMPACT DE LA LOI ALUR SUR LES DIAGNOSTICS IMMOBILIERS L EVOLUTION JURISPRUDENTIELLE DU DIAGNOSTIC LOI CARREZ De Clarens, courtier spécialisé en assurances auprès

Plus en détail

Loi n 2014-366 du 24 mars 2014 pour l accès au logement et à l urbanisme rénové (JO du 26 mars 2014) :

Loi n 2014-366 du 24 mars 2014 pour l accès au logement et à l urbanisme rénové (JO du 26 mars 2014) : Loi n 2014-366 du 24 mars 2014 pour l accès au logement et à l urbanisme rénové (JO du 26 mars 2014) : L alerte que nous diffusons a pour vocation, dans un premier temps, d extraire de la loi ALUR les

Plus en détail

Etude de cas N 1- Cours de DROIT des CONTRATS : Auteur G.Zara Res Homini Consulting

Etude de cas N 1- Cours de DROIT des CONTRATS : Auteur G.Zara Res Homini Consulting LE CONTRAT DE VENTE I. DÉFINITION DU CONTRAT DE VENTE II. QUELLES SONT LES PARTICULARITÉS / LES CARACTÈRES DU CONTRAT DE VENTE? A. Contrat consensuel B. Contrat synallagmatique C. Contrat à titre onéreux

Plus en détail

Le guide expert de. édition 2011. l habitat. TOUT sur le PTZ+ TOUT. sur le PT. Christian Micheaud. bien choisir financer.

Le guide expert de. édition 2011. l habitat. TOUT sur le PTZ+ TOUT. sur le PT. Christian Micheaud. bien choisir financer. Le guide expert de édition 2011 Mis de des TOUT sur le PTZ+ Christian Micheaud MIS À J TOUT sur le PT bien choisir financer & son logement la collection guides EXPerts Le guide expert de Quelle que soit

Plus en détail

Vente d un bien, fosse septique et vices cachés

Vente d un bien, fosse septique et vices cachés Vente d un bien, fosse septique et vices cachés Actualité juridique publié le 24/03/2014, vu 1446 fois, Auteur : Laurent LATAPIE Avocat Il convient de s intéresser à l hypothèse, oh combien classique,

Plus en détail

CAHIER DES CONDITIONS DE VENTE

CAHIER DES CONDITIONS DE VENTE 1 CAHIER DES CONDITIONS DE VENTE 2 SOMMAIRE Article 1 Le vendeur...page Article 2 Objet.page Article 3 Disposition générales page 3.1 - Etat de l immeuble 3.2 - Assurances 3.3 Servitudes 3.4 Statut de

Plus en détail

ACHETER UN TERRAIN À BÂTIR

ACHETER UN TERRAIN À BÂTIR INC document FICHE PRATIQUE J. 169 Actualisation le 14-01-09 ACHETER UN TERRAIN À BÂTIR Le choix d un terrain à bâtir mérite toute votre attention. Les caractéristiques techniques du terrain ont des répercussions

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 3 Audience publique du 6 mai 2014 N de pourvoi: 12-23608 ECLI:FR:CCASS:2014:C300610 Non publié au bulletin Rejet M. Terrier (président), président Me Le Prado, Me Spinosi,

Plus en détail

Suis-je libre de fixer le prix de vente mentionné dans le congé pour vendre? Dois-je mentionner la superficie du logement à vendre?

Suis-je libre de fixer le prix de vente mentionné dans le congé pour vendre? Dois-je mentionner la superficie du logement à vendre? Peut-on vendre un logement occupé? Oui, bien sûr... Certes, la plupart des propriétaires de logements locatifs attendent la fin du bail en cours pour délivrer un congé pour vendre, le locataire disposant

Plus en détail

LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés?

LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés? LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés? La loi du 24 Mars 2014 dite «loi ALUR», publiée au J.O. du 26/03/2014 a apporté quelques modifications notables dans le domaine du droit de la copropriété.

Plus en détail

Le cadre juridique de l activité d agent immobilier

Le cadre juridique de l activité d agent immobilier FICHE DE SYNTHÈSE Module 1 Le cadre juridique de l activité d agent immobilier - MODULE SEMAINE 1 - SOMMAIRE : I) Champ d application de la Loi HOGUET... 2 II) Une profession encadrée : les conditions

Plus en détail

RESIDENCE. Le Louisiane CONTRAT DE RESERVATION

RESIDENCE. Le Louisiane CONTRAT DE RESERVATION RESIDENCE Le Louisiane CONTRAT DE RESERVATION CONTRAT DE RESERVATION RESIDENCE LE LOUISIANE Article 1 - Parties au contrat : Entre ACQUEREUR : Nom Nom de jeune fille.. Prénoms. Date de naissance. Lieu

Plus en détail

Inutilisable pour. une transaction. Spécimen

Inutilisable pour. une transaction. Spécimen Inutilisable pour NOTE Le présent formulaire ne constitue pas le contrat préliminaire requis par les articles 1785 et suivants du Code civil du Québec la vente d un immeuble par NOTE un constructeur Le

Plus en détail