MODALITES D'OBTENTION D'UNE AUTORISATION DE STATIONNEMENT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MODALITES D'OBTENTION D'UNE AUTORISATION DE STATIONNEMENT"

Transcription

1 FICHE N 1 MODALITES D'OBTENTION D'UNE AUTORISATION DE STATIONNEMENT - Code des transports. - Décret n du 17 août 1995 modifié REPRISE D UNE ADS A TITRE ONEREUX REPRISE D UNE AUTORISATION NON CESSIBLE CREATION D EMPLACEMENT DE STATIONNEMENT Est cessible à titre onéreux une ADS exploitée pendant 5 ans à compter de sa date de délivrance. Cette durée est de 15 ans : pour les titulaires de nouvelles ADS délivrées après le 21/01/1995, pour les titulaires d ADS délivrées avant le 21/01/1995 et qui, en vertu des textes antérieurs, ne disposaient pas de la faculté de présenter un successeur à titre onéreux. Cette autorisation est délivrée à la personne inscrite n 1 sur la liste d attente en mairie La personne inscrite n 1 sur la liste d'attente en mairie se voit attribuer l'autorisation. Une clientèle potentielle de habitants est recommandée pour la viabilité de la nouvelle entreprise. Une ADS équivaut à la mise en circulation d un seul véhicule. Une même personne peut être titulaire de plusieurs ADS. Le taxi doit stationner en attente de clientèle dans sa commune de rattachement. Il peut toutefois stationner dans les communes où il a fait l'objet d'une réservation préalable ou dans celles faisant partie d'un service commun de taxis comprenant leur commune. Il est reconnu un caractère patrimonial, non à l autorisation, mais à l avantage qui résulte pour son titulaire de la faculté de présenter un successeur à l administration. L ADS est une autorisation administrative nominative et personnelle : elle ne fait pas partie du patrimoine du titulaire (elle ne peut être nantie ; ce n est pas un fonds de commerce) et, seule la présentation d un successeur à l Administration a une valeur patrimoniale. L exercice de l'activité de conducteur de taxi nécessite d'être titulaire d'une carte professionnelle délivrée par le préfet.

2 FICHE N 2 DEROULEMENT DE LA PROCEDURE POUR LA DELIVRANCE D UNE ADS (création) LE CANDIDAT RETIRE A LA SOUS-PREFECTURE UN IMPRIME DE DEMANDE (voir pièce jointe). LE CANDIDAT APRES AVOIR COMPLETE L'IMPRIME DEPOSE SA DEMANDE EN MAIRIE LE MAIRE CONSTITUE LE DOSSIER LE DOSSIER EST TRANSMIS EN SOUS- PREFECTURE (service Taxis) AVIS DE LA COMMISSION ATTRIBUTION DE L AUTORISATION LE RETRAIT DE L'AUTORISATION DE STATIONNEMENT (cf. : article 6-1 du décret du 17 août 1995) Cet imprimé sera retourné à la sous-préfecture de Narbonne service taxis - par la voie postale après visa du maire de la commune de rattachement. Le maire instruit la demande afin de déterminer l intérêt de celle-ci pour sa commune. Il vérifie que les conditions de cessibilité sont remplies : Dans le cas de la présentation d un successeur d une autorisation cessible à titre onéreux, il doit vérifier que le vendeur a bien exercé de façon continue pendant 5 ans (ou 15 ans pour une autorisation à la base non cessible). Dans le cas d une demande de reprise d une autorisation ne remplissant pas les conditions de cessibilité à titre onéreux, le maire reprend cette autorisation et décide du devenir de la demande, alors considérée comme nouvelle, en s interrogeant sur la viabilité économique de cette autorisation et sur le fait que le candidat a bien l intention de travailler dans sa commune. Il en est de même pour la création d'une autorisation. Le Maire consulte ensuite le registre de liste d attente, document obligatoire et s assure que le candidat est le premier de cette liste. Sur la base de l imprimé fourni par la préfecture, il doit motiver son avis sur cette demande. Il ne doit pas être délivré d autorisation provisoire de stationnement. Dans le cas d une transaction, le maire doit l enregistrer sur le registre public des transactions. Si le dossier est recevable, la préfecture inscrit la demande à l ordre du jour de la commission départementale des taxis et voitures de petites remises. La commission est composée à parts égales de membres de l administration, d usagers et de professionnels du taxi. Les candidats sont convoqués devant la commission afin de présenter la demande et d'apporter aux membres de la commission toutes précisions nécessaires. Les maires peuvent les assister. La commission peut ajourner le dossier pour complément d informations (d où la nécessité de la présence de l intéressé). La commission émet un avis consultatif. Le maire peut, en motivant sa décision accorder ou refuser l'autorisation. N.B. : La consultation de la commission constitue une formalité obligatoire dont le défaut peut entraîner l annulation des décisions prises. Le maire signe l arrêté municipal d autorisation après réception du compte-rendu de la commission. Cet arrêté doit mentionner le N d immatriculation du véhicule pour chaque autorisation de stationnement. Le maire s assure que le véhicule est équipé des signes distinctifs du taxi : taximètre, lumineux et plaque de contrôle avec mention de la commune de stationnement (cf. décret du 28 août 2009 art. 2 et 8) Cet arrêté est adressé à la sous-préfecture pour enregistrement de la décision du maire. Le maire doit compléter le registre des transactions en mentionnant le numéro d identification, inscrit au répertoire des entreprises tenu par l INSEE, attribué au successeur présenté. "L'autorité administrative compétente pour délivrer l'autorisation de stationnement peut, lorsque celle-ci n'est pas exploitée de façon effective et continue, ou en cas de violation grave ou répétée par son titulaire de la réglementation, lui donner un avertissement ou procéder au retrait temporaire ou définitif de son autorisation de stationnement"avant toutes sanctions, la commission départementale (ou communale) des taxis doit être consultée.

3 FICHE N 3 TRANSMISSION DES ADS CESSIBLES PRESENTATION D UN SUCCESSEUR A L ADMINISTRATION - code des transports - article 11 du décret n du 17 août Décret n du 28 août 2009 (art. 5) TOUT TITULAIRE D UNE AUTORISATION DE STATIONNEMENT A LA FACULTÉ DE PRÉSENTER, À TITRE ONÉREUX, UN SUCCESSEUR Cette faculté est subordonnée à l exploitation effective et continue de l ADS pendant une durée de 5 ans à compter de sa date de délivrance. Toutefois, cette durée est de 15 ans dans les cas suivants : pour les titulaires d autorisations nouvelles délivrées postérieurement au 21/01/1995, pour les titulaires d autorisations délivrées antérieurement au 21/01/1995 et qui, en vertu des textes antérieurs, ne disposaient pas de la faculté de présenter à titre onéreux un successeur. Dans ces deux cas, une fois la première mutation intervenue, la faculté de présenter un successeur à titre onéreux est constituée dans les conditions de droit commun après une exploitation effective et continue de 5 ans. En cas de décès du titulaire d une autorisation de stationnement, ses ayants droit bénéficient de la faculté de présentation pendant un délai d un an à compter du décès. En revanche, les cas de maladie et de retraite ne sont pas des motifs permettant au titulaire d une autorisation de présenter un successeur à titre onéreux, si au préalable il n a pas exploité, dans les conditions précisées précédemment son autorisation. En cas de cessation d activité totale ou partielle, de fusion avec une entreprise analogue ou de scission, et nonobstant les dispositions de l article L , les entreprises de taxis exploitant plusieurs autorisations, dont le ou les représentants légaux ne conduisent pas euxmêmes un véhicule, sont admises à présenter à titre onéreux un ou plusieurs successeurs à l autorité administrative compétente. En cas de liquidation judiciaire ou redressement judiciaire, les titulaires peuvent présenter un successeur à titre onéreux sans conditions d exploitation. Un document officiel devra attester cette liquidation ou ce redressement. En cas d inaptitude définitive, constatée selon les modalités fixées par décret, entraînant le retrait du permis de conduire les véhicules de toutes les catégories, les titulaires d autorisation de stationnement acquises à titre onéreux peuvent présenter un successeur sans condition de durée d exploitation effective et continue. Les bénéficiaires de cette faculté ne pourront plus conduire de taxis, ni solliciter ou exploiter une ou plusieurs autorisations de stationnement qu à l issue d une durée de cinq ans à compter de la date de présentation d un successeur. LE MAIRE, AVANT DE VALIDER UNE DEMANDE, DOIT Vérifier les documents justificatifs de l exploitation effective et continue de 5 ou 15 ans par : la copie des déclarations de revenus et avis d imposition, la copie de la carte professionnelle utilisée (ou les documents justificatifs d une exploitation par un salarié ou un locataire) Répertorier la transaction dans le registre public des transactions tenu en mairie et qui doit contenir : le montant de la transaction, les noms, raisons sociales du titulaire de l autorisation et du successeur présenté, le numéro unique d identification, inscrit au répertoire des entreprises tenu par l INSEE, attribué au successeur présenté. Conséquences - obligations fiscales : La transaction doit être déclarée à la recette des impôts dans le délai d un mois à compter de la date de sa conclusion. Le successeur supporte les droits d enregistrement ou de mutation.

4 FICHE N 4 REGISTRE DE LISTE D ATTENTE (voir décret du 28 août 2009 art. 6) - code des transports - article 12 du décret n du 17 août 1995 modifié. Toute personne, titulaire ou non du certificat de capacité professionnelle de chauffeur de taxi (CCPCT), peut prétendre à être inscrite sur le registre de liste d attente tenu en mairie. CE REGISTRE EST OBLIGATOIRE ET PUBLIC Cette liste est ouverte afin de donner un ordre de priorité à la délivrance d une nouvelle autorisation (reprise d'autorisation à titre gratuit comprise) de mise en service d un véhicule taxi lorsqu un besoin économique ou démographique nouveau se fait sentir dans une commune. Elle mentionne la date de dépôt et le n d enregistrement de chaque demande. Elle est communicable dans les conditions prévues par l article 4 de la loi n du 17 juillet 1978 portant diverses mesures d amélioration entre l administration et le public. Les nouvelles autorisations sont obligatoirement attribuées dans l ordre chronologique d enregistrement des demandes validées. A l inscription, un numéro d ordre est attribué au demandeur. Cette inscription est valable 1 an. Cessent de figurer sur la liste d attente, ou sont regardées comme des demandes nouvelles, celles qui ne sont pas renouvelées par lettre recommandée avec accusé de réception, avant la date anniversaire de l inscription initiale.

5 FICHE N 5 TRANSFERT DES POUVOIRS DE POLICE SPÉCIALE DES MAIRES EN MATIÈRE DE DÉLIVRANCE DES AUTORISATIONS DE STATIONNEMENT DE TAXI La loi n du 27 janvier 2014 de modernisation de l action publique territoriale et d affirmation des métropoles ajoute la police spéciale de la délivrance des autorisations de stationnement (ADS) de taxi à la liste des transferts automatiques en l absence d opposition. LA POLICE SPÉCIALE TRANSFÉRÉE Lorsqu un EPCI à fiscalité propre est compétent en matière de voirie, les maires des communes membres transfèrent au président de cet EPCI à fiscalité propre leurs pouvoirs de police spéciale en matière de délivrance des autorisations de stationnement de taxi. En vertu de l article L du CGCT, le maire exerce la police spéciale de la délivrance des autorisations de stationnement aux exploitants de taxi dans les conditions prévues à l article L du code des transports. L article 66 de la loi du 27 janvier 2014 a modifié le code des transports de manière à transférer la gestion des autorisations de stationnement existantes à l autorité qui s est vue transférer la compétence en matière de délivrance des nouvelles autorisations de stationnement. A la suite du transfert, le président de l EPCI à fiscalité propre est ainsi chargé à la fois de la délivrance des nouvelles autorisations de stationnement et de la gestion de celles auparavant délivrées par les maires des communes membres. LES MODALITÉS DE TRANSFERT DE LA POLICE SPÉCIALE DE LA DÉLIVRANCE DES ADS DE TAXI : LES DISPOSITIONS TRANSITOIRES JUSQU AU 1ER JANVIER 2015 L article 65 de la loi du 27 janvier 2014 dispose que la police spéciale de la délivrance des ADS de taxi est transférée au président de l EPCI à fiscalité propre compétent en matière de voirie le premier jour du douzième mois qui suit la promulgation de la loi, soit le 1er janvier Pendant cette période transitoire, le maire peut notifier au président de l EPCI son opposition au transfert de la police spéciale de délivrance des ADS de taxi avant le premier jour du sixième mois qui suit la promulgation de la loi, soit le 1er juillet Si un ou plusieurs maires des communes concernées se sont opposés au transfert de la police spéciale de la délivrance des ADS de taxi avant le 1er juillet 2014, le président de l EPCI peut renoncer à ce que le pouvoir de police lui soit transféré de plein droit. Cette renonciation doit être notifiée à chacun des maires des communes membres avant le 1er janvier Du fait de la date de promulgation de la loi, les dispositions transitoires se recoupent avec les dispositions définissant les modalités d opposition de droit commun à la suite de l élection du président de l EPCI ou du transfert de la compétence voirie à l EPCI.

6 LES CONSÉQUENCES DU RENOUVELLEMENT ÉLECTORAL 1) Sur les délais d opposition du maire Les dispositions transitoires de l article 65 de la loi du 27 janvier 2014 permettent aux maires d exercer leur pouvoir d opposition dès le 28 janvier Du fait du renouvellement électoral, les dispositions du III de l article L du CGCT permettent aux maires de notifier leur opposition dans les six mois qui suivent l élection du président de l EPCI. Le cumul de ces deux dispositifs permet l usage du pouvoir d opposition à la fois : - par les maires actuellement en fonction jusqu au prochain renouvellement électoral ; - et par les maires nouvellement élus dans les 6 mois qui suivent l élection du président de l EPCI. De ce fait, le délai d opposition ouvert au maire ne prendra pas fin le 1er juillet 2014 mais se prolongera jusqu à l issue du délai de 6 mois suivant l élection du président de l EPCI. 2) Sur les délais de renonciation du président de l EPCI Les dispositions transitoires de l article 65 de la loi du 27 janvier 2014 permettent au président de l EPCI d exercer son pouvoir de renonciation au transfert à son profit du pouvoir de police spéciale dès le 28 janvier 2014, sous réserve de l opposition préalable d un maire d une commune membre. Le président de l EPCI pourra exercer cette faculté de renonciation jusqu au 31 décembre 2014 inclus. A défaut, le pouvoir de police spéciale de la délivrance des ADS de taxi lui sera transféré le 1er janvier 2015 pour les communes dont les maires n ont pas notifié leur opposition. LES CONSÉQUENCES DU TRANSFERT DE LA COMPÉTENCE VOIRIE APRÈS L ENTRÉE EN VIGUEUR DE LA LOI DU 27 JANVIER 2014 Si la compétence voirie est transférée à l EPCI postérieurement à l entrée en vigueur de la loi du 27 janvier 2014 (29 janvier 2014) mais antérieurement au 1er janvier 2015, les dispositions transitoires et les dispositions du III de l article L du CGCT s articulent de la manière suivante. 1) Sur les délais d opposition du maire Le transfert au président de l EPCI de la police spéciale de la délivrance des ADS de taxi n intervient en tout état de cause que le 1er janvier Dans la mesure où la compétence voirie n avait pas été transférée lors de l entrée en vigueur de la loi du 27 janvier 2014 et du point de départ des délais d opposition des maires, ce sont les délais d opposition prévus au III de l article L du CGCT qui sont applicables comme à la suite de tout transfert de compétence. Les maires peuvent notifier leur opposition au transfert du pouvoir de police spéciale de la délivrance des ADS de taxi dans les six mois qui suivent le transfert de la compétence voirie à l EPCI. NB : Si le transfert de la compétence voirie a lieu avant le renouvellement électoral, le délai de six mois commence à nouveau à courir à la suite de l élection du président de l EPCI. 2) Sur les délais de renonciation du président de l EPCI Les dispositions transitoires de l article 65 de la loi du 27 janvier 2014 permettent au président de l EPCI d exercer son pouvoir de renonciation au transfert à son profit du pouvoir de police spéciale jusqu au 31 décembre 2014 inclus, sous réserve de l opposition préalable d un maire d une commune membre. A défaut, le pouvoir de police spéciale lui sera transféré le 1er janvier 2015 pour les communes dont les maires n ont pas notifié leur opposition. NOTA BENE Aucun formalisme n est imposé pour la notification des oppositions des maires et des renonciations des présidents d EPCI, qui peuvent prendre la forme de courriers ou d arrêtés du maire ou du président de l EPCI. Un envoi en recommandé avec accusé de réception constitue l un des moyens d apporter la preuve de la transmission de ces oppositions et renonciations. S agissant d un acte réglementaire, une copie de l opposition ou de la renonciation doit être adressée au préfet de département au titre du contrôle de légalité (article L du CGCT).

PROCEDURE DE DELIVRANCE DES AUTORISATIONS DE STATIONNEMENT DE TAXIS DANS LES COMMUNES DE MOINS DE 20 000 HABITANTS

PROCEDURE DE DELIVRANCE DES AUTORISATIONS DE STATIONNEMENT DE TAXIS DANS LES COMMUNES DE MOINS DE 20 000 HABITANTS PROCEDURE DE DELIVRANCE DES AUTORISATIONS DE STATIONNEMENT DE TAXIS DANS LES COMMUNES DE MOINS DE 20 000 HABITANTS I - MODALITES D' OBTENTION D'UNE AUTORISATION DE STATIONNEMENT Base juridique: Code des

Plus en détail

PROCEDURE DE DELIVRANCE DES AUTORISATIONS DE STATIONNEMENT DE TAXIS DANS LES COMMUNES DE MOINS DE 20 000 HABITANTS

PROCEDURE DE DELIVRANCE DES AUTORISATIONS DE STATIONNEMENT DE TAXIS DANS LES COMMUNES DE MOINS DE 20 000 HABITANTS PROCEDURE DE DELIVRANCE DES AUTORISATIONS DE STATIONNEMENT DE TAXIS DANS LES COMMUNES DE MOINS DE 20 000 HABITANTS I - MODALITES D' OBTENTION D'UNE AUTORISATION DE STATIONNEMENT Base juridique: Loi du

Plus en détail

LA LISTE D'ATTENTE COMMUNALE (art. L. 3121-5 du code des transports)

LA LISTE D'ATTENTE COMMUNALE (art. L. 3121-5 du code des transports) LA LISTE D'ATTENTE COMMUNALE (art. L. 3121-5 du code des transports) MODIFICATIONS INTRODUITES PAR LA LOI N 2014-1104 DU 1 er OCTOBRE 2014 RELATIVE AUX TAXIS ET AUX VOITURES DE TRANSPORT AVEC CHAUFFEUR

Plus en détail

DEMANDE D EXPLOITATION D UNE AUTORISATION DE STATIONNEMENT DE TAXI (ADS)

DEMANDE D EXPLOITATION D UNE AUTORISATION DE STATIONNEMENT DE TAXI (ADS) Préfecture Secrétariat général Direction de la Réglementation Et des Libertés Publiques Bureau de la Réglementation Et des Elections PREFET DE L OISE DEMANDE D EXPLOITATION D UNE AUTORISATION DE STATIONNEMENT

Plus en détail

LE RÔLE DU MAIRE DANS LA PROCEDURE DE DELIVRANCE DES AUTORISATIONS DE STATIONNEMENT DES TAXIS DANS LES COMMUNES DE MOINS DE 20 000 HABITANTS

LE RÔLE DU MAIRE DANS LA PROCEDURE DE DELIVRANCE DES AUTORISATIONS DE STATIONNEMENT DES TAXIS DANS LES COMMUNES DE MOINS DE 20 000 HABITANTS LE RÔLE DU MAIRE DANS LA PROCEDURE DE DELIVRANCE DES AUTORISATIONS DE STATIONNEMENT DES TAXIS DANS LES COMMUNES DE MOINS DE 20 000 HABITANTS SG/D1B1 20/05/2015 1 SG/D1B1 20/05/2015 2 INRODUCTION 1 1 -

Plus en détail

DOSSIER SOUMIS A L'AVIS DE LA COMMISSION DEPARTEMENTALE DES TAXIS

DOSSIER SOUMIS A L'AVIS DE LA COMMISSION DEPARTEMENTALE DES TAXIS PRÉFECTURE DE L'AUBE Direction de la Citoyenneté et des Libertés Publiques - Bureau de la Réglementation et des Élections - Service des TAXIS (03.25.42.37.07 tous les jours sauf le mercredi) DOSSIER SOUMIS

Plus en détail

PREFECTURE DU VAR CERTIFICAT DE CAPACITE PROFESSIONNELLE DE CONDUCTEUR DE TAXI. Session du 9 février 2016 UV1. Épreuve de : Réglementation générale

PREFECTURE DU VAR CERTIFICAT DE CAPACITE PROFESSIONNELLE DE CONDUCTEUR DE TAXI. Session du 9 février 2016 UV1. Épreuve de : Réglementation générale PREFECTURE DU VAR 1 CADRE RESERVE A LA NOTATION CERTIFICAT DE CAPACITE PROFESSIONNELLE DE CONDUCTEUR DE TAXI Session du 9 février 2016 UV1 Épreuve de : Réglementation générale L'identité du candidat ne

Plus en détail

Arrêté fixant les conditions d exploitation des taxis dans le département de la Corrèze ***************

Arrêté fixant les conditions d exploitation des taxis dans le département de la Corrèze *************** Préfecture Service de la réglementation et des libertés publiques Bureau de la réglementation et des élections Arrêté fixant les conditions d exploitation des taxis dans le département de la Corrèze ***************

Plus en détail

COMMISSION DEPARTEMENTALE DES TAXIS ET DES VOITURES DE PETITE REMISE

COMMISSION DEPARTEMENTALE DES TAXIS ET DES VOITURES DE PETITE REMISE PRÉFECTURE DES PYRÉNÉES-ORIENTALES DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DES LIBERTES PUBLIQUES Bureau des droits à conduire 04.68.51.68.11 COMMISSION DEPARTEMENTALE DES TAXIS ET DES VOITURES DE PETITE REMISE

Plus en détail

JORF n 0228 du 2 octobre 2014. Texte n 1. LOI LOI n 2014-1104 du 1er octobre 2014 relative aux taxis et aux voitures de transport avec chauffeur (1)

JORF n 0228 du 2 octobre 2014. Texte n 1. LOI LOI n 2014-1104 du 1er octobre 2014 relative aux taxis et aux voitures de transport avec chauffeur (1) Le 2 octobre 2014 JORF n 0228 du 2 octobre 2014 Texte n 1 LOI LOI n 2014-1104 du 1er octobre 2014 relative aux taxis et aux voitures de transport avec chauffeur (1) NOR: INTX1414821L L Assemblée nationale

Plus en détail

Extrait du code des transports

Extrait du code des transports Extrait du code des transports Chapitre préliminaire : Dispositions générales Article L3120-1 Le présent titre est applicable aux prestations de transport routier de personnes effectuées à titre onéreux

Plus en détail

PROCEDURE POUR LES TRANSFERTS DE NOM DE LICENCE

PROCEDURE POUR LES TRANSFERTS DE NOM DE LICENCE PROCEDURE POUR LES TRANSFERTS DE NOM DE LICENCE Définition : Un transfert de nom est un acte administratif, il définit le transfert (cession) d'une autorisation de stationnement entre le démissionnaire

Plus en détail

Règlement d attribution des logements communaux. de la commune d Uccle.

Règlement d attribution des logements communaux. de la commune d Uccle. Commune d Uccle Service du Logement Règlement d attribution des logements communaux de la commune d Uccle. Préambule La commune d Uccle a été une des toutes premières en Région de Bruxelles- Capitale à

Plus en détail

Notice d application de la réforme relative aux guides-conférenciers. et à la délivrance des cartes professionnelle

Notice d application de la réforme relative aux guides-conférenciers. et à la délivrance des cartes professionnelle Notice d application de la réforme relative aux guides-conférenciers et à la délivrance des cartes professionnelle Le décret n 930-2011 du 1 er août 2011, publié au Journal Officiel du 4 août 2011, modifie

Plus en détail

Messieurs les Préfets de région Mesdames et messieurs les Préfets de département Monsieur le Préfet de police

Messieurs les Préfets de région Mesdames et messieurs les Préfets de département Monsieur le Préfet de police Paris, le 19 mars 2007 Le ministre d Etat, ministre de l Intérieur et de l Aménagement du Territoire Le ministre des Affaires Etrangères à Messieurs les Préfets de région Mesdames et messieurs les Préfets

Plus en détail

Règlement d attribution (après changements proposés au CA du 30/06/2014)

Règlement d attribution (après changements proposés au CA du 30/06/2014) Règlement d attribution (après changements proposés au CA du 30/06/2014) Attribution des logements - Principes généraux 1. Les logements gérés par la M.A.I.S. sont attribués suivant une procédure détaillée

Plus en détail

Règlement d attribution

Règlement d attribution Règlement d attribution Attribution s logements - Principes généraux 1. Les logements gérés par la M.A.I.S. sont attribués suivant une procédure détaillée ci-après aux seuls ménages figurant dans le registre

Plus en détail

N 561 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1993-1994. Annexe au procès-verbal de la séance du 29 juin 1994. PROJET DE LOI

N 561 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1993-1994. Annexe au procès-verbal de la séance du 29 juin 1994. PROJET DE LOI N 561 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1993-1994 Annexe au procès-verbal de la séance du 29 juin 1994. PROJET DE LOI relatifà l'accès à l'activité de conducteur et à la profession d'exploitant de taxi,

Plus en détail

Royaume du Maroc Ministère de l'equipement et du Transport

Royaume du Maroc Ministère de l'equipement et du Transport Royaume du Maroc Ministère de l'equipement et du Transport N : DL Rabat, le Note de présentation relative au projet d'arrêté du Ministre de l'equipement et du Transport relatif à l'autorisation pour l'ouverture

Plus en détail

ORDONNANCE N 2013-481 DU 2 JUILLET 2013 FIXANT LES REGLES D'ACQUISITION DE LA PROPRIETE DES TERRAINS URBAINS

ORDONNANCE N 2013-481 DU 2 JUILLET 2013 FIXANT LES REGLES D'ACQUISITION DE LA PROPRIETE DES TERRAINS URBAINS ORDONNANCE N 2013-481 DU 2 JUILLET 2013 FIXANT LES REGLES D'ACQUISITION DE LA PROPRIETE DES TERRAINS URBAINS ARTICLE PREMIER La présente ordonnance s'applique aux terrains urbains, à l'exception de ceux

Plus en détail

PROCEDURE DE DELIVRANCE DES AUTORISATIONS DE STATIONNEMENT DE TAXIS DANS LES COMMUNES DE MOINS DE 20 000 HABITANTS

PROCEDURE DE DELIVRANCE DES AUTORISATIONS DE STATIONNEMENT DE TAXIS DANS LES COMMUNES DE MOINS DE 20 000 HABITANTS PROCEDURE DE DELIVRANCE DES AUTORISATIONS DE STATIONNEMENT DE TAXIS DANS LES COMMUNES DE MOINS DE 20 000 HABITANTS Référence des textes: code des transports modifié par la loi n 2014-1104 du 1 er octobre

Plus en détail

Cahier des charges. Marché à bons de commande MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE. Date limite de remise des offres : Voir Avis d Appel Public à la Concurrence

Cahier des charges. Marché à bons de commande MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE. Date limite de remise des offres : Voir Avis d Appel Public à la Concurrence Cahier des charges «FORMATION PERMIS DE CONDUIRE» (13 pages) Marché à bons de commande MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE VILLE DE NICE Direction Centrale des Ressources Humaines et des Relations Sociales Service

Plus en détail

Règlement sur le Service de taxis (Du 14 juin 1999)

Règlement sur le Service de taxis (Du 14 juin 1999) Règlement sur le Service de taxis (Du 14 juin 1999) Le Conseil général de la Ville de Neuchâtel, Sur la proposition du Conseil communal, a r r ê t e : CHAPITRE I But et champ d application But Article

Plus en détail

CONVENTION DE CONSTITUTION D UNE ENTENTE POUR L INSTRUCTION DES DEMANDES D AUTORISATIONS DU DROIT DU SOL

CONVENTION DE CONSTITUTION D UNE ENTENTE POUR L INSTRUCTION DES DEMANDES D AUTORISATIONS DU DROIT DU SOL Document annexe au rapport n 14/162 Commune de Biscarrosse Commune de Gastes Commune de Luë Commune de Parentis-en-Born Commune de Sanguinet Commune de Sainte-Eulalie-en-Born Commune d Ychoux CONVENTION

Plus en détail

Règlement. sur le service des taxis

Règlement. sur le service des taxis Règlement sur le service des taxis Le Conseil municipal de Sion vu: les dispositions de la législation fédérale en matière de circulation routière; les dispositions de la législation cantonale en matière

Plus en détail

LE PERMIS DE CONDUIRE ET LES INFRACTIONS AU CODE DE LA ROUTE LA VERIFICATION DE LA DETENTION DU PERMIS DE CONDUIRE

LE PERMIS DE CONDUIRE ET LES INFRACTIONS AU CODE DE LA ROUTE LA VERIFICATION DE LA DETENTION DU PERMIS DE CONDUIRE LE PERMIS DE CONDUIRE ET LES INFRACTIONS AU CODE DE LA ROUTE LA VERIFICATION DE LA DETENTION DU PERMIS DE CONDUIRE Lors de l embauche 1. L employeur peut-il demander au candidat s il détient le permis

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation DELEGATION DE SERVICE PUBLIC Mairie de Baillargues Service de la Commande Publique Place du 14 Juillet B.P. 81 34671 Baillargues Tél: 04.67.87.81.81 DELEGATION DU SERVICE PUBLIC DE LA FOURRIERE AUTOMOBILE

Plus en détail

Loi relative à l exercice et à l organisation de la profession de médecin

Loi relative à l exercice et à l organisation de la profession de médecin République du Cameroun /p.48/ /p.49/ Loi relative à l exercice et à l organisation de la profession de médecin Loi N 90-36 du 10 août 1990 Loi N 90-36 du 10 août 1990 Relative à l exercice et à l organisation

Plus en détail

TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITÉ EXTÉRIEURE FICHE

TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITÉ EXTÉRIEURE FICHE FICHE TECHNIQUE - MISE À JOUR MARS ARS 2010 Avant-propos Cette fiche ne traite pas des dispositifs dépendant des concessions municipales d affichage ou apposés sur des éléments de mobilier urbain. Depuis

Plus en détail

PREFECTURE DE LA SARTHE. EXAMEN PROFESSIONNEL DE CONDUCTEUR DE TAXI Session 2013 JEUDI 10 OCTOBRE 2013 CORRIGE

PREFECTURE DE LA SARTHE. EXAMEN PROFESSIONNEL DE CONDUCTEUR DE TAXI Session 2013 JEUDI 10 OCTOBRE 2013 CORRIGE PREFECTURE DE LA SARTHE - 1 - EXAMEN PROFESSIONNEL DE CONDUCTEUR DE TAXI Session 2013 JEUDI 10 OCTOBRE 2013 CORRIGE EPREUVE DE REGLEMENTATION GENERALE RELATIVE AUX TAXIS ET AUX TRANSPORTS PARTICULIERS

Plus en détail

Pour être éligible à l aide du Département, le projet de maison de santé pluridisciplinaire doit répondre aux critères cumulatifs suivants :

Pour être éligible à l aide du Département, le projet de maison de santé pluridisciplinaire doit répondre aux critères cumulatifs suivants : PROGRAMME D AIDE A LA CREATION DE MAISONS DE SANTE PLURIDISCIPLINAIRES REGLEMENT D INTERVENTION a) Objectif Assurer le maintien des services médicaux nécessaires à la satisfaction des besoins de soins

Plus en détail

Conditions de fourniture de la Carte professionnelle des agents de police municipale

Conditions de fourniture de la Carte professionnelle des agents de police municipale Conditions de fourniture de la Carte professionnelle des agents de police municipale Conformément à l article 3.7 du Code des Marchés P ublics, au décret du n 2006-1436 du 24 novembre 2006 pris en application

Plus en détail

Marché de fournitures. Lettre de Consultation (3 lots)

Marché de fournitures. Lettre de Consultation (3 lots) Marché de fournitures MARCHÉ A PROCÉDURE ADAPTÉE N 2016-109 Lettre de Consultation (3 lots) Pouvoir Adjudicateur : UNIVERSITE DE BRETAGNE OCCIDENTALE Présidence Service de la commande publique 3, rue des

Plus en détail

REGIME INVALIDITE-DECES INDEMNITES JOURNALIERES DES CHIRURGIENS DENTISTES 1

REGIME INVALIDITE-DECES INDEMNITES JOURNALIERES DES CHIRURGIENS DENTISTES 1 REGIME INVALIDITE-DECES INDEMNITES JOURNALIERES DES CHIRURGIENS DENTISTES 1 TITRE I - DISPOSITIONS GENERALES ET CONDITIONS Article 1 INSTITUTION - BUTS ET AFFILIATION Il est institué, conformément à l

Plus en détail

CIRCULAIRE NOR INT/A/93/00082/C ET AD 93-2 DU 17 MARS

CIRCULAIRE NOR INT/A/93/00082/C ET AD 93-2 DU 17 MARS CRCULARE NOR NT/A/93/00082/C ET AD 93-2 DU 17 MARS 1993 Traitement et conservation des titres de circulation dans les Préfectures et les sous-préfectures LE MNSTRE D ETAT, MNSTRE DE L ÉDUCATON NATONALE

Plus en détail

Le Ministre de l Intérieur, de l Outre-Mer et des Collectivités Territoriales

Le Ministre de l Intérieur, de l Outre-Mer et des Collectivités Territoriales DIRECTION DES LIBERTES PUBLIQUES ET DES AFFAIRES JURIDIQUES SOUS-DIRECTION DE LA CIRCULATION ET DE LA SECURITE ROUTIERES SERVICE DU FICHIER NATIONAL DES PERMIS DE CONDUIRE Affaire suivie par : M. CASTAINGS,

Plus en détail

L URBANISME COMMERCIAL après la Loi de Modernisation de l Economie

L URBANISME COMMERCIAL après la Loi de Modernisation de l Economie L URBANISME COMMERCIAL après la Loi de Modernisation de l Economie Suite à la Loi n 2008-776 du 4 août 2008 de Modernisation de l Economie (plus particulièrement ses articles 102 et 105) qui a modifié

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES Décret n o 2013-269 du 29 mars 2013 relatif à la lutte contre les retards de paiement dans les contrats de la commande

Plus en détail

Accord cadre à bons de commande de services. Lettre de Consultation

Accord cadre à bons de commande de services. Lettre de Consultation Accord cadre à bons de commande de services ACCORD CADRE À BONS DE COMMANDE A PRO- CÉDURE ADAPTÉE N 2015-A05 Lettre de Consultation Pouvoir Adjudicateur : UNIVERSITE DE BRETAGNE OCCIDENTALE Présidence

Plus en détail

BOURSE «JEUNES BENEVOLES VENDEENS»

BOURSE «JEUNES BENEVOLES VENDEENS» Pôle Culture Service Développement culturel Jeunesse BOURSE «JEUNES BENEVOLES VENDEENS» 1/7 Date de l adoption par la Commission permanente : Délibération n 3-13 en date du 4 juillet 2014 1. Objectifs

Plus en détail

ANNEXE 5 AGENTS SPORTIFS PREAMBULE... 2. Article 1 Domaine d application... 2

ANNEXE 5 AGENTS SPORTIFS PREAMBULE... 2. Article 1 Domaine d application... 2 Sommaire PREAMBULE... 2 Article 1 Domaine d application... 2 CHAPITRE I - ORGANES COMPETENTS... 2 A. COMMISSION NATIONALE ET DELEGUE AUX AGENTS SPORTIFS... 2 Article 2 Définition et règles communes...

Plus en détail

N 2196 ASSEMBLÉE NATIONALE

N 2196 ASSEMBLÉE NATIONALE N 2196 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 11 septembre 2014. TEXTE DE LA COMMISSION DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS. 17 février 2015 TEXTE SUR LEQUEL LE GOUVERNEMENT ENGAGE SA RESPONSABILITÉ

ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS. 17 février 2015 TEXTE SUR LEQUEL LE GOUVERNEMENT ENGAGE SA RESPONSABILITÉ Le présent document est établi à titre provisoire. Seule la «Petite loi», publiée ultérieurement, a valeur de texte authentique. ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS 17 février 2015

Plus en détail

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE. TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE. TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er - Création Il est créé entre : - la (les) collectivité(s)

Plus en détail

des concours financiers aux communes et groupements de communes

des concours financiers aux communes et groupements de communes Guide pratique des concours financiers aux communes et groupements de communes D.E.T.R. (Dotation d Equipement des Territoires Ruraux) Produit Amendes de Police 2 0 1 6 S O M M A I R E Page DETR. 3 Objectifs

Plus en détail

Comores. Décret d application de la loi fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis

Comores. Décret d application de la loi fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis Décret d application de la loi fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis Décret n 67-223 du 17 mars 1967 [NB - Décret n 67-223 du 17 mars 1967 portant règlement d administration publique pour

Plus en détail

Règlement d attribution de logements communaux

Règlement d attribution de logements communaux Régie foncière de la Commune d Evere Page 1 de 7 Règlement d attribution de logements communaux Approuvé par le Conseil Communal d Evere en séance du 25. 04. 2013. Article 1 : Objet Le présent règlement

Plus en détail

SESSION 2015. Lire impérativement la notice explicative avant d expédier la présente demande d inscription

SESSION 2015. Lire impérativement la notice explicative avant d expédier la présente demande d inscription PREFET DE LA LOZÈRE PREFECTURE Direction des libertés publiques et des collectivités locales Bureau des élections, des polices administratives et de la réglementation DEMANDE D INSCRIPTION A l EXAMEN DU

Plus en détail

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale Circulaire Objet : dont la date d effet est fixée à compter du 1 er janvier 2015 Référence : 2014-65 Date : 23 décembre 2014 Direction juridique et de la réglementation nationale Département réglementation

Plus en détail

MARCHE PUBLIC A BON DE COMMANDE POUR FOURNITURE DE FLEURS, D ENGRAIS ET DE TERRE VEGETALE POUR LE SERVICE MUNICIPAL DES ESPACES VERTS

MARCHE PUBLIC A BON DE COMMANDE POUR FOURNITURE DE FLEURS, D ENGRAIS ET DE TERRE VEGETALE POUR LE SERVICE MUNICIPAL DES ESPACES VERTS Marché n 012/12072010 POUVOIR ADJUDICATEUR : COMMUNE DE SAINT JEAN CAP FERRAT HOTEL DE VILLE 06230 SAINT JEAN CAP FERRAT MARCHE PUBLIC A BON DE COMMANDE POUR FOURNITURE DE FLEURS, D ENGRAIS ET DE TERRE

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.)

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.) MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES 000 REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.) 000 Pouvoir adjudicateur : VILLE DE MONTELIMAR Représentant légal du pouvoir adjudicateur : Monsieur le Député-maire de Montélimar ou

Plus en détail

Fonction Publique Territoriale

Fonction Publique Territoriale Fonction Publique Territoriale Filière Catégorie Médico-Sociale A Concours Cadre de santé Infirmiers Techniciens paramédicaux Mise à jour : juin 2015 SOMMAIRE L'EMPLOI La fonction... 2 La rémunération...

Plus en détail

ARRETE Arrêté du 8 janvier 2001 relatif à l autorisation d enseigner, à titre onéreux, la conduite des véhicules à moteur et la sécurité routière.

ARRETE Arrêté du 8 janvier 2001 relatif à l autorisation d enseigner, à titre onéreux, la conduite des véhicules à moteur et la sécurité routière. Le 25 juillet 2013 ARRETE Arrêté du 8 janvier 2001 relatif à l autorisation d enseigner, à titre onéreux, la conduite des véhicules à moteur et la sécurité routière. NOR: EQUS0100017A Le ministre de l

Plus en détail

STATUTS SANTE BTP ROUEN DIEPPE

STATUTS SANTE BTP ROUEN DIEPPE STATUTS SANTE BTP ROUEN DIEPPE Adoptés par l assemblée générale extraordinaire du 9 novembre 2012 TITRE I CONSTITUTION OBJET SIEGE DUREE Article 1 Constitution, dénomination A l initiative des professionnels

Plus en détail

REGLEMENT REGIONAL POUR L'ATTRIBUTION ET LE VERSEMENT DE LA PRIME A L APPRENTISSAGE DE MIDI PYRENEES

REGLEMENT REGIONAL POUR L'ATTRIBUTION ET LE VERSEMENT DE LA PRIME A L APPRENTISSAGE DE MIDI PYRENEES REGLEMENT REGIONAL POUR L'ATTRIBUTION ET LE VERSEMENT DE LA PRIME A L APPRENTISSAGE DE MIDI PYRENEES Règlement adopté par la Commission Permanente du 17 Mars 2014 Page 1 Préambule Selon l article L.6223-4

Plus en détail

Vu la demande du Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale du 8 juin 2007 ;

Vu la demande du Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale du 8 juin 2007 ; CSSS/07/124 1 DÉLIBÉRATION N 07/038 DU 3 JUILLET 2007 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL À LA DIRECTION DES TAXIS ET DES TRANSPORTS RÉGULIERS SPÉCIALISÉS DE L ADMINISTRATION DE

Plus en détail

Gabon. Code de la nationalité

Gabon. Code de la nationalité Code de la nationalité Loi n 37-1998 Art.1.- La présente loi, prise en application des dispositions de l article 47 de la Constitution, porte sur le Code de la nationalité aise. Art.2.- La nationalité

Plus en détail

MARCHE DE PRESTATION DE SERVICE

MARCHE DE PRESTATION DE SERVICE COMMUNE D ETAIN MARCHE DE PRESTATION DE SERVICE Prestation de balayage mécanisé de la voirie communale DOSSIER DE CONSULTATION Données générales Personne Publique : Personne Responsable du Marché : Commune

Plus en détail

Des formulaires-types de récépissés sont disponibles en suivant ce lien : http://www2.equipement.gouv.fr/formulaires/fic_pdf/13409pcpartie1.

Des formulaires-types de récépissés sont disponibles en suivant ce lien : http://www2.equipement.gouv.fr/formulaires/fic_pdf/13409pcpartie1. 1 / 04/2014 Département Ville Urbanisme et Habitat NF/JM 07.09.242 FORMALITES A ACCOMPLIR PAR LES COMMUNES EN QUALITE DE GUICHET UNIQUE DURANT LE PREMIER MOIS A COMPTER DE LA RECEPTION D UN DOSSIER DE

Plus en détail

Accord européen sur le régime de la circulation des personnes entre les pays membres du Conseil de l Europe

Accord européen sur le régime de la circulation des personnes entre les pays membres du Conseil de l Europe Texte original Accord européen sur le régime de la circulation des personnes entre les pays membres du Conseil de l Europe 0.142.103 Conclu à Paris le 13 décembre 1957 Approuvé par l Assemblée fédérale

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION

REGLEMENT DE CONSULTATION REPUBLIQUE FRANCAISE MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES ET SERVICES N PS 06-2015 Communauté de Communes Jalle-Eau Bourde 2, Avenue du Baron Haussmann BP 9 33610 CESTAS REGLEMENT DE CONSULTATION GESTION DE L

Plus en détail

RAPPORT DE PRESENTATION

RAPPORT DE PRESENTATION REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple-Un But-Une Foi ---------------- MINISTERE DU TOURISME ET DES TRANSPORTS AERIENS ---------------- DECRET n 94-663 du 27 juin 1994 Portant réglementation des agences de voyages

Plus en détail

VU l'arrêté municipal du 14 mai 2010 portant composition de la Commission Communale des taxis et voitures de petite remise,

VU l'arrêté municipal du 14 mai 2010 portant composition de la Commission Communale des taxis et voitures de petite remise, Le Maire de la Ville d'angers, Officier dans l'ordre National du Mérite, VU le Code Général des Collectivités Territoriales et notamment les articles L. 2212.1, 2213.2, 2213.3, 2213.4, VU le Code de la

Plus en détail

ont établi, ainsi qu il suit, les statuts d une société par actions simplifiée devant exister entre eux.

ont établi, ainsi qu il suit, les statuts d une société par actions simplifiée devant exister entre eux. Statuts d une SAS [Avertissement : Les présents statuts sont proposés par les auteurs. Ils n ont qu un caractère indicatif. En aucun cas, il ne s agit de statuts types. Les personnes désirant rédiger les

Plus en détail

SAINT TRIVIER DE COURTES,

SAINT TRIVIER DE COURTES, Le maire de SAINT TRIVIER DE COURTES, Vu, le code général des collectivités territoriales et, notamment ses articles L 2121-29, L 2212-1 et 2 et L 2224-18 ; Vu, la délibération du conseil municipal en

Plus en détail

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «société d assurance rattachée à une convention cadre»

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «société d assurance rattachée à une convention cadre» CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «société d assurance rattachée à une convention cadre» Les parties à la convention - Le Ministre de l intérieur représenté par le Préfet de Préambule - Raison sociale

Plus en détail

Service de Santé au Travail du Bâtiment. 19 rue de l Apprentissage 42000 Saint-Etienne STATUTS

Service de Santé au Travail du Bâtiment. 19 rue de l Apprentissage 42000 Saint-Etienne STATUTS Service de Santé au Travail du Bâtiment Et des Travaux Publics de la Loire 19 rue de l Apprentissage 42000 Saint-Etienne La Santé au Travail 42 LOIRE STATUTS TITRE I - CONSTITUTION OBJET SIEGE DUREE Article

Plus en détail

STATUTS TITRE I CONSTITUTION OBJET SIEGE DUREE. Article 1 - Constitution, dénomination

STATUTS TITRE I CONSTITUTION OBJET SIEGE DUREE. Article 1 - Constitution, dénomination Services médicaux interentreprises Bâtiment Travaux Publics et activités annexes de l Oise STATUTS TITRE I CONSTITUTION OBJET SIEGE DUREE Article 1 - Constitution, dénomination A l initiative des professionnels

Plus en détail

BANQUE DU LIBAN. Circulaire de base No. 103 adressée aux banques,

BANQUE DU LIBAN. Circulaire de base No. 103 adressée aux banques, Remarque: Cette version n inclut pas les modifications de la Circulaire Intermédiaire n 339 du 23 Septembre 2013 et de la Circulaire Intermédiaire n 363 du 11 Mars 2014 BANQUE DU LIBAN Circulaire de base

Plus en détail

JURI VTC Société par actions simplifiée au capital de 1 000 euros 33, rue des Rossignols 33000 BORDEAUX

JURI VTC Société par actions simplifiée au capital de 1 000 euros 33, rue des Rossignols 33000 BORDEAUX JURI VTC Société par actions simplifiée au capital de 1 000 euros 33, rue des Rossignols 33000 BORDEAUX STATUTS CONSTITUTIFS JURI VTC Page 1 sur 14 Le soussigné : Julien DUPUIS, demeurant 33, rue des Rossignols

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/32 NOTE COMMUNE N 19/2002

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/32 NOTE COMMUNE N 19/2002 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2002/04/15 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2002/32 NOTE COMMUNE N 19/2002 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

STATUTS CONSTITUTIFS

STATUTS CONSTITUTIFS Projet Société par actions simplifiée au capital social de 10 000 euros Siège social : 1 rue des Halles, 75001 Paris RCS en cours d immatriculation STATUTS CONSTITUTIFS STATUTS CONSTITUTIFS LES SOUSSIGNÉS

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Décret n o 2009-1652 du 23 décembre 2009 portant application de la loi n o 2009-888 du 22 juillet 2009

Plus en détail

TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITÉ EXTÉRIEURE

TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITÉ EXTÉRIEURE FICHE TECHNIQUE - FÉVRIER 2009 ÉVRIER 2009 Depuis le 1 er janvier, cette taxe (1) (la TLPE) remplace la TSA (taxe sur la publicité frappant les affiches, réclames et enseignes), la TSE (taxe sur les emplacements

Plus en détail

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE DE SPECTACLE VIVANT (*) TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE DE SPECTACLE VIVANT (*) TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE DE SPECTACLE VIVANT (*) TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er - Création Il est créé entre : - la (les)

Plus en détail

Les modèles de courriers et correspondances

Les modèles de courriers et correspondances Les modèles de courriers et correspondances CONSTITUTION DE SOCIETES Modèle de Statuts de SASU (société par actions simplifiée unipersonnelle) à direction collégiale L information juridique est élaborée

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR. Association déclarée régie par la loi du 1 er juillet 1901, N 9048. Décision d agrément du 23 novembre 2009

RÈGLEMENT INTÉRIEUR. Association déclarée régie par la loi du 1 er juillet 1901, N 9048. Décision d agrément du 23 novembre 2009 RÈGLEMENT INTÉRIEUR Centre de Gestion Agréé Régional de Haute-Normandie Association déclarée régie par la loi du 1 er juillet 1901, N 9048 Décision d agrément du 23 novembre 2009 Immeuble «Le Bretagne»

Plus en détail

Loi fédérale sur l acquisition et la perte de la nationalité suisse

Loi fédérale sur l acquisition et la perte de la nationalité suisse Loi fédérale sur l acquisition et la perte de la nationalité suisse (Loi sur la nationalité, LN) 1 141.0 du 29 septembre 1952 (Etat le 1 er janvier 2013) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse,

Plus en détail

CONCOURS D AGENT TERRITORIAL SPECIALISE DES ECOLES MATERNELLES DE 1 ère CLASSE

CONCOURS D AGENT TERRITORIAL SPECIALISE DES ECOLES MATERNELLES DE 1 ère CLASSE FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CONCOURS D AGENT TERRITORIAL SPECIALISE DES ECOLES MATERNELLES DE 1 ère CLASSE CENTRE DE GESTION DU JURA 5 avenue de la République BP 86 39303 CHAMPAGNOLE CEDEX Tél : 03

Plus en détail

SESSION 2016. Épreuves d'admissibilité UV1, UV2 mardi 7 juin 2016 UV3 - mercredi 8 juin 2016

SESSION 2016. Épreuves d'admissibilité UV1, UV2 mardi 7 juin 2016 UV3 - mercredi 8 juin 2016 PREFECTURE DE LA MARTINIQUE PREFET DE LA REGION MARTINIQUE DEMANDE D'INSCRIPTION A L'EXAMEN DU CERTIFICAT DE CAPACITE PROFESSIONNELLE DE CONDUCTEUR DE TAXI (C.C.P.C.T.) SESSION 2016 Épreuves d'admissibilité

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Décret n o 2015-1002 du 18 août 2015 portant diverses mesures de simplification et d adaptation

Plus en détail

Les différents recours et leurs délais (Contrôle de Légalité)

Les différents recours et leurs délais (Contrôle de Légalité) Les différents recours et leurs délais (Contrôle de Légalité) Présentation : Réunion ADS du 10 avril 2008 1 Les recours à l égard des permis (permis de construire, permis de démolir, permis d aménager)

Plus en détail

TITRE I - DES CONGES

TITRE I - DES CONGES REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DES LOIS SOCIALES DECRET N 2004-812 Fixant le régime des congés, des permissions et des autorisations

Plus en détail

CONCOURS. Sur titres avec épreuves. Infirmier territorial

CONCOURS. Sur titres avec épreuves. Infirmier territorial CONCOURS Sur titres avec épreuves Infirmier territorial août 2012 2 SOMMAIRE 3 I L EMPLOI... 4 A. Le cadre d emplois des infirmiers territoriaux... 4 B. Les fonctions exercées... 4 II LE CONCOURS... 4

Plus en détail

REGLEMENT MUNICIPAL DU CIMETIERE

REGLEMENT MUNICIPAL DU CIMETIERE Commune de MERY Le Maire de : MERY REGLEMENT MUNICIPAL DU CIMETIERE Vu le Code Général des Collectivités Territoriales et notamment les articles L.2213 et suivants ; Vu le Code Général des Collectivités

Plus en détail

INSCRIPTIONS GUIDE FORMATEUR SEQUENCE N 3 VALIDATION DES DROITS

INSCRIPTIONS GUIDE FORMATEUR SEQUENCE N 3 VALIDATION DES DROITS INSCRIPTIONS GUIDE FORMATEUR SEQUENCE N 3 VALIDATION DES DROITS Guide Formateur 1 VALIDATION DES DROITS 1. Instruire la confirmation de nouveaux droits acquis Suite à l enregistrement de la réussite à

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA DÉFENSE

MINISTÈRE DE LA DÉFENSE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE ECOLE DU VAL DE GRACE BUREAU DES CONCOURS NOTICE relative au concours d admission d élèves officiers médecins à l École de Santé des Armées CONCOURS 2016 Catégorie 1 ére année commune

Plus en détail

STATUTS TITRE I DISPOSITIONS GENERALES

STATUTS TITRE I DISPOSITIONS GENERALES Immeuble Axe Etoile 103-105 rue des Trois Fontanot 92000 Nanterre association déclarée régie par la loi du 1 er juillet 1901 GERP enregistré à l ACP sous le n 477 654 743 / GP1 STATUTS TITRE I DISPOSITIONS

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF AU DISPOSITIF " CARTE ZAP + 88"

REGLEMENT RELATIF AU DISPOSITIF  CARTE ZAP + 88 PÔLE VIE PUBLIQUE SERVICE DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE MISSION JEUNES REGLEMENT RELATIF AU DISPOSITIF " CARTE ZAP + 88" Préambule : Le Département des Vosges a créé un dispositif

Plus en détail

Vu le Traité instituant la Communauté Economique et Monétaire de l Afrique Centrale,

Vu le Traité instituant la Communauté Economique et Monétaire de l Afrique Centrale, REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DE LA BEAC Le Conseil d Administration de la Banque des Etats de l Afrique Centrale (BEAC), Vu le Traité instituant la Communauté Economique et Monétaire

Plus en détail

AIDE PATRIMONIALE POUR LA RENOVATION DES TOITURES TRADITIONNELLES

AIDE PATRIMONIALE POUR LA RENOVATION DES TOITURES TRADITIONNELLES Communauté de Communes du Pays de Colombey et du Sud Toulois AIDE PATRIMONIALE POUR LA RENOVATION DES TOITURES TRADITIONNELLES REGLEMENT D OCTROI DE L AIDE Accepté par délibération du Bureau Communautaire

Plus en détail

ARRETE N 01/0096/MINESUP

ARRETE N 01/0096/MINESUP ARRETE N 01/0096/MINESUP du 07 décembre 2001 fixant les conditions de création et de fonctionnement des institutions privées d enseignement supérieur. LES MINISTRE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR. VU la Constitution

Plus en détail

DELIBERATION n 19-2001/APS du 26 juillet 2001 relative aux bourses de l enseignement des premiers et second degrés

DELIBERATION n 19-2001/APS du 26 juillet 2001 relative aux bourses de l enseignement des premiers et second degrés REGLEMENTATION PROVINCIALE Direction provinciale chargée de l'application du texte : - Direction de l éducation Autre institution chargée de l'application du texte : - XXX M8 DELIBERATION n 19-2001/APS

Plus en détail

ART. 11 DE LA LOI DU 31 DECEMBRE 1971 MODIFIEE

ART. 11 DE LA LOI DU 31 DECEMBRE 1971 MODIFIEE ART. 11 DE LA LOI DU 31 DECEMBRE 1971 MODIFIEE Nul ne peut accéder à la profession d avocat s il ne remplit les conditions suivantes : 1 - Être français, ressortissant d un État membre des Communautés

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION COMMUNALE DE CHASSE AGREEE DE...(département de la Vienne)

STATUTS DE L ASSOCIATION COMMUNALE DE CHASSE AGREEE DE...(département de la Vienne) STATUTS DE L ASSOCIATION COMMUNALE DE CHASSE AGREEE DE...(département de la Vienne) ARTICLE 1 er - CONSTITUTION En application des articles L. 422-2 à L. 422-26 et R. 422-1 à R. 422-80 du Code de l'environnement,

Plus en détail

12 2002, 2001-017 18 2001 49 11 2002 LE MINISTRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE, LE MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES

12 2002, 2001-017 18 2001 49 11 2002 LE MINISTRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE, LE MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Arrêté conjoint n 035/METPS/MINEFI du 12 juillet 2002, fixant les modalités d application de la loi n 2001-017 du 18 décembre 2001 portant réaménagement des procédures de recouvrement des cotisations sociales,

Plus en détail

Taxes à la consommation

Taxes à la consommation BULLETIN D INTERPRÉTATION ET DES PRATIQUES ADMINISTRATIVES CONCERNANT LES LOIS ET LES RÈGLEMENTS Taxes à la consommation LAF. 36-1/R1 Prorogation de délais Publication : 29 décembre 2011 Renvoi(s) : Loi

Plus en détail

REGLEMENT 2008 RELATIF A L AIDE RÉGIONALE AU PERMIS DE CONDUIRE B. (adopté par décision du 5 mai 2008)

REGLEMENT 2008 RELATIF A L AIDE RÉGIONALE AU PERMIS DE CONDUIRE B. (adopté par décision du 5 mai 2008) REGLEMENT 2008 RELATIF A L AIDE RÉGIONALE AU PERMIS DE CONDUIRE B (adopté par décision du 5 mai 2008) La Commission Permanente du Conseil Régional, Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, Vu

Plus en détail

ACHAT DE MOBILIER DE BUREAU

ACHAT DE MOBILIER DE BUREAU MINISTERE DE LA SANTE CENTRE HOSPITALIER HASSAN II. DIVISION DES AFFAIRES FINANCIERES SERVICE DES MARCHES REGLEMENT DE CONSULTATION APPEL D OFFRES OUVERT SUR OFFRES DES PRIX N 38/14 DU 19/11/2014 ACHAT

Plus en détail

AUXILIAIRE DE SOINS TERRITORIAL de 1 ère classe

AUXILIAIRE DE SOINS TERRITORIAL de 1 ère classe AUXILIAIRE DE SOINS TERRITORIAL de 1 ère classe SESSION 2009 CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU NORD 14 rue Jeanne Maillotte B.P. 1222 59013 LILLE CEDEX S O M M A I R E LE ROLE PAGE

Plus en détail