LE CREDIT WARRANTAGE PRINCIPES, AVANTAGES ET LIMITES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE CREDIT WARRANTAGE PRINCIPES, AVANTAGES ET LIMITES"

Transcription

1 Atelier Régional des chargés de programme du du 11 au 18 décembre 2006 à Niamey LE CREDIT WARRANTAGE PRINCIPES, AVANTAGES ET LIMITES Djibril M. MBENGUE Gestionnaire Technique de Portefeuille URM-AOC/

2 PLAN DE LA PRESENTATION 1. Le crédit Warrantage Définition Constats Principe Rôle des différents acteurs Préalables pour la réussite du système 2. Avantages du Warrantage 3. Limites du Warrantage 4. Warrantage et Sécurité Alimentaire 5. Contributions des Programmes de Développement Local

3 1- Le crédit Warrantage Définition Le crédit warrantage est un prêt garanti par un stock de produit agricole dont la valeur augmente sur une période donnée. Cette technique est aussi appelée système de certificat d entrepôt, crédit sur nantissement de stocks, crédit stockage, warrant agricole, crédit warranté

4 1- Le crédit Warrantage Constats Inadaptation du système bancaire en milieu rural (garantie); Existence d un stock important de produits agricoles bradé par les agriculteurs pour faire face à leurs besoins immédiats (nourriture, éducation, santé etc.) ; Variation, souvent à la hausse, du prix des produits agricoles entre la période de récolte et celle de soudure ; Les produits stockés constituent une garantie : donc une possibilité d obtenir un prêt auprès des institutions financières en générale et des IMF en particulier.

5 1- Le crédit Warrantage Principe Les prix sont bas à la récolte et élevés durant la période de soudure. Les agriculteurs doivent faire face aux besoins sociaux (santé, éducation, nourriture etc.) et se prémunir de risques (vol, incendie etc.). Les agriculteurs doivent alors trouver une stratégie pour conserver leur stock jusqu à la période de soudure et trouver les ressources financières pour la satisfaction de leurs besoins.

6 1- Le crédit Warrantage Principe (fin) RECOLTE (PRIX PEU INTERESSANT) VENTE DES PRODUITS STOCKAGE POSSIBILITE DE BENEFICIER D'UN PRÊT VENTE DES PRODUITS SI LE PRIX AUGMENTE REVENUS BAS REVENUS ELEVES CAMPAGNE MAL PREPAREE BONNE PREPARATION DE LA CAMPAGNE RENDEMENTS FAIBLES RENDEMENTS ELEVES ACCENTUATION DE LA VULNERABILITE REDUCTION DE LA VULNERABILITE

7 1- Le crédit Warrantage Les acteurs Le système fait intervenir, dans la majorité des cas, trois (3) acteurs : 1. l établissement de crédit (Institution de Microfinance dans notre cas) ; 2. les agriculteurs, organisations paysannes etc. ; 3. l entreposeur professionnel. Lorsque les bénéficiaires sont organisés et impliqués dans la gestion de l IMF, le système peut se limiter entre ces derniers et l établissement de crédit. Dans ce cas, l entrepôt est cogéré (IMF et groupement).

8 1- Le crédit Warrantage Les acteurs (suite) L Institution de Microfinance: octroie un crédit aux agriculteurs ou à l organisation paysanne sur la base d une garantie constituée par la production stockée. L entreposeur: Son rôle est d assurer la sécurité et la gestion du stock des agriculteurs à qui il délivre un certificat de dépôt ou récépissé d entrepôt. L agriculteur ou l Organisation paysanne: met sa production en stock en contrepartie d un certificat de dépôt et bénéficie d un crédit.

9 1- Le crédit Warrantage Préalables pour la réussite du système Non intervention de l État ; Bon système d information sur les marchés ; L aide alimentaire ne doit pas bouleverser les échanges ni concurrencer la production stockée ; Existence d un établissement de crédit performant ; Tarification adéquate ; Une bonne connaissance du milieu (saisonnalité des activités et des revenus agricoles) ;

10 1- Le crédit Warrantage Préalables pour la réussite du système (fin) Choix judicieux des produits devant faire l objet de warrantage ; Existence d un magasin de stockage avec toutes les normes requises ; Stock de produits agricoles suffisant ; Le coût du crédit doit être inférieur au gain potentiel induit par le différentiel de prix.

11 2. Avantages du warrantage Sécurisation des prêts octroyés par les établissements de crédit : donc système novateur ; Sécurisation du stock ; Haut degré de liquidité du stock ; Vente des récoltes est différée ; Sécurité alimentaire ; Diversification des activités durant la période de soudure ; Participation des producteurs dans la fixation des prix ; Préparation de la campagne à venir (financement, intrants etc.) ;

12 3. Limites du Crédit Warrantage Nature des produits à stocker (céréales et parfois certains produits maraîchers) ; Coût de stockage et autres risques (qualité et sécurité du stock, crédit fictif etc.) ; Peu d intérêt de la part des grands producteurs ; Il faut que les prix connaissent une fluctuation et atteignent un niveau supérieur au coût du crédit ; Le système favorise un comportement spéculatif ; Lorsque le prix mondial du produit baisse, il s en suit une importation massive les prix baisses au niveau national ; Intervention de l État dans la fixation des prix.

13 4. Warrantage et sécurité alimentaire L objectif premier du warrantage n est pas la sécurité alimentaire mais la recherche de gain économique ; Le Warrantage constitue une alternative face aux banques céréalières qui ont connu un succès mitigé ; Possibilité donnée aux agriculteurs de prélever sur leur stock pour subvenir à leur besoin ; Diversification des activités et de la production etc.

14 5. Contributions des Programmes de Développement Local Consensus sur la nécessité d une séparation claire de la fonction de financement qui est dévolue aux institutions financières - banques, et IMF des autres fonctions d appui au développement. Programmes de développement : 1. Financement du développement rural : infrastructures économiques et sociales, aménagement des pistes de production, construction de postes de santé, de marchés, de hangars pour le stockage etc. 2. Financement des unités économiques rurales : mise en place de ressources (fonds de crédit) au bénéfice des ménages, entreprises, groupements et particuliers exerçant une AGR.

15 5. Contributions des Programmes de Développement Local (fin) Augmentation d une offre de services financiers accessibles à tous pour le développement ; Professionnalisation des acteurs du secteur (appui institutionnel) ; Développement de nouveaux produits financiers (crédit de préfinancement, lettre de garantie etc.) ; Stockage de produits agricoles (hangars, suivi-conseil etc.) ; Etc.

16 Merci de votre attention

Warrantage. Contribution de Monsieur Breyne Christophe FAO Sénégal/Régional

Warrantage. Contribution de Monsieur Breyne Christophe FAO Sénégal/Régional Warrantage Contribution de Monsieur Breyne Christophe FAO Sénégal/Régional Plan Définition Etapes clés du Warrantage & approvisionnement en intrants Résultats et Avantages 12 Règles d or Limites Perspectives

Plus en détail

EXPÉRIENCES DE RÉCÉPISSÉS D ENTREPOSAGE ET DE WARRANTAGE POUR LE FINANCEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST

EXPÉRIENCES DE RÉCÉPISSÉS D ENTREPOSAGE ET DE WARRANTAGE POUR LE FINANCEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST REGIONAL CAPACITY BUILDING WORKSHOP ENHANCING THE FUNCTIONING OF CEREALS MARKETS IN WEST AFRICA 9-11 December, 2010 Accra, Ghana EXPÉRIENCES DE RÉCÉPISSÉS D ENTREPOSAGE ET DE WARRANTAGE POUR LE FINANCEMENT

Plus en détail

FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES :

FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES : FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES : EXPERIENCE DU RCPB Du 27 au 30 mars 2012 0 KAMPALA/OUGANDA PLAN 1- Contexte 2- Entreprises agricoles au Burkina 3- Besoins de financement des

Plus en détail

LA FINANCE ET L ASSURANCE AGRICOLE DOCUMENT SYNTHETIQUE (7)

LA FINANCE ET L ASSURANCE AGRICOLE DOCUMENT SYNTHETIQUE (7) Décortiquer le maïs pour créer des liens de valeur Recherche-action sur leviers pour rendre les chaines de valeur ajoutée maïs plus compétitives, durables et inclusives LA FINANCE ET L ASSURANCE AGRICOLE

Plus en détail

ATELIER CNUCED/MINCOMMERCE/ONCC

ATELIER CNUCED/MINCOMMERCE/ONCC ATELIER CNUCED/MINCOMMERCE/ONCC SUR LE FINANCEMENT DE LA COMMERCIALISATION DU CAFE/CACAO AU CAMEROUN : ROLE DU SYSTEME DE RECEPISSE D ENTREPOSAGE/CREDIT WARRANTAGE. Hôtel Framotel, Kribi 5 et 6 octobre

Plus en détail

Le warrantage : un moyen efficace pour une meilleure commercialisation des produits au profit des petits agriculteurs

Le warrantage : un moyen efficace pour une meilleure commercialisation des produits au profit des petits agriculteurs Le warrantage : un moyen efficace pour une meilleure commercialisation des produits au profit des petits agriculteurs Diakalia SOGODOGO, André BATIONO, Béjamé COULIBALY et Boubacar S. Camara I. INTRODUCTION

Plus en détail

Complémentarité du commerce équitable et de la microfinance

Complémentarité du commerce équitable et de la microfinance Complémentarité du commerce équitable et de la microfinance (Compte rendu de la table ronde du 21 septembre 2006) BIM n - 10 octobre 2006 Association des Centraliens & CERISE Le BIM d'aujourd'hui nous

Plus en détail

COOPERATIVE AGRICOLE DES CEREALES: C.A.C

COOPERATIVE AGRICOLE DES CEREALES: C.A.C COOPERATIVE AGRICOLE DES CEREALES: C.A.C L agriculture est par nature une activité spéculative, car les besoins alimentaires et la production agricole sont décalés dans le temps. En effet les besoins alimentaires

Plus en détail

FICHE 5 FACILITATION PAR L OP DE L ACCÈS AU CRÉDIT DES MEMBRES POUR MIEUX COMMERCIALISER

FICHE 5 FACILITATION PAR L OP DE L ACCÈS AU CRÉDIT DES MEMBRES POUR MIEUX COMMERCIALISER FICHE 5 FACILITATION PAR L OP DE L ACCÈS AU CRÉDIT DES MEMBRES POUR MIEUX COMMERCIALISER Crédit de campagne et crédit de commercialisation La facilitation de l accès au crédit de campagne par l OP pour

Plus en détail

Manuel de formation sur le warrantage au Niger

Manuel de formation sur le warrantage au Niger Ministère de l Agriculture Direction Générale de l Agriculture 9854 / NIR - GCP/NER/047/MUL Intensification de l Agriculture par le Renforcement des Boutiques d Intrants Coopératives ICRISAT et les autres,

Plus en détail

Evaluation des performances sociales

Evaluation des performances sociales Evaluation des performances sociales Evaluation SPI 3.0/CERISE pour Taanadi (Août 2008) Historique de l institution La coopérative de services Taanadi a été créée en Avril 2003 à la suite de l institutionnalisation

Plus en détail

Revue des expériences Nigériennes. Présentée par Mr SANI Mahamadou Economiste Consultant Indépendant en Microfinance au Niger

Revue des expériences Nigériennes. Présentée par Mr SANI Mahamadou Economiste Consultant Indépendant en Microfinance au Niger Revue des expériences Nigériennes Présentée par Mr SANI Mahamadou Economiste Consultant Indépendant en Microfinance au Niger Plan de présentation Définition du warrantage Pourquoi le warrantage? Le cercle

Plus en détail

UN INSTRUMENT FINANCIER POUR L AGRICULTURE EN. Wilfredo Necochea Président FOGAL sosf@amauta.rcp.net.pe

UN INSTRUMENT FINANCIER POUR L AGRICULTURE EN. Wilfredo Necochea Président FOGAL sosf@amauta.rcp.net.pe FONDS DE GARANTIE: UN INSTRUMENT FINANCIER POUR L AGRICULTURE EN AMÉRIQUE LATINE Wilfredo Necochea Président FOGAL sosf@amauta.rcp.net.pe FONDS DE GARANTIE Encourager les banques et/ou entités de financement

Plus en détail

Contexte : le développement du warrantage au Niger et la problématique du refinancement.

Contexte : le développement du warrantage au Niger et la problématique du refinancement. 1 Contexte : le développement du warrantage au Niger et la problématique du refinancement. 1999, première expérience : une technique intéressante mais des IMF sous-liquides Le crédit warranté s est développé

Plus en détail

EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO

EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO INADES-Formation Togo B.P. 12 472 Lomé TEL. (228) 225-92-16 FAX : (228) 225-92-17 inadesformation@if-togo.net EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO Présentée par N Key Kwami AMONA Directeur

Plus en détail

LE WARRANTAGE OU CRÉDIT STOCKAGE : UN MOYEN POUR LES PAYSANS DE MIEUX VALORISER LEURS PRODUITS ET UNE SÉCURISATION DU FINANCEMENT RURAL

LE WARRANTAGE OU CRÉDIT STOCKAGE : UN MOYEN POUR LES PAYSANS DE MIEUX VALORISER LEURS PRODUITS ET UNE SÉCURISATION DU FINANCEMENT RURAL LE WARRANTAGE OU CRÉDIT STOCKAGE : UN MOYEN POUR LES PAYSANS DE MIEUX VALORISER LEURS PRODUITS ET UNE SÉCURISATION DU FINANCEMENT RURAL Janvier 2007 Cécile Beaure d'augères, Afdi Afdi (Agriculteurs français

Plus en détail

Etude de la stratégie de gestion des risques d insécurité alimentaire. Groupe 3

Etude de la stratégie de gestion des risques d insécurité alimentaire. Groupe 3 Etude de la stratégie de gestion des risques d insécurité alimentaire Groupe 3 Plan de l exposl exposé Introduction Méthodologie Résultats : Présentation de l Union paysanne Diagnostic sur les changements

Plus en détail

Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel

Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel INFORMATIONS GÉNÉRALES Sources d information Rapport final sur les Micro doses d engrais pour la prospérité

Plus en détail

Le warrantage ou crédit stockage : un moyen pour les paysans de mieux valoriser leurs produits et une sécurisation du financement rural

Le warrantage ou crédit stockage : un moyen pour les paysans de mieux valoriser leurs produits et une sécurisation du financement rural Le warrantage ou crédit stockage : un moyen pour les paysans de mieux valoriser leurs produits et une sécurisation du financement rural Janvier 2007 Cécile Beaure d'augères, Afdi Afdi (Agriculteurs français

Plus en détail

Innovations en microfinance - le «crédit-stockage»

Innovations en microfinance - le «crédit-stockage» Innovations en microfinance - le «crédit-stockage» BIM n 107-13 février 2001 Karin BARLET et Anne-Claude CREUSOT Champ d expérimentations, le secteur de la microfinance évolue en donnant naissance à de

Plus en détail

Fiche d approfondissement du séminaire de Dakar n 10. Sécuriser le crédit à l agriculture par le «crédit stockage» ou warrant agricole

Fiche d approfondissement du séminaire de Dakar n 10. Sécuriser le crédit à l agriculture par le «crédit stockage» ou warrant agricole Fiche d approfondissement du séminaire de Dakar n 10 Sécuriser le crédit à l agriculture par le «crédit stockage» ou warrant agricole Sources : Séminaire de Dakar, travaux de l ATP Cirad-Cerise et Espacefinance

Plus en détail

La commande groupée d intrants agricoles : un mécanisme d approvisionnement

La commande groupée d intrants agricoles : un mécanisme d approvisionnement Capitalisation des bonnes pratiques en appui à la production agricole et à la sécurité alimentaire Fiche de bonne pratique Niger Juillet 2012 La commande groupée d intrants agricoles : un mécanisme d approvisionnement

Plus en détail

FORUM INTERNATIONAL DU DAKAR-AGRICOLE

FORUM INTERNATIONAL DU DAKAR-AGRICOLE FORUM INTERNATIONAL DU DAKAR-AGRICOLE La fracture agricole mondiale : «Ouvrir des perspectives pour les espaces en développement» 4 et 5 février 2005 Rapport - ATELIER 2A Thème : Les modèles économiques

Plus en détail

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Appel à projets 2010 Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Un programme conjoint entre la Fondation de France et le Comité français pour la solidarité internationale (CFSI) Date limite

Plus en détail

A. PRESENTATION B. IDENTITE. Date de naissance : --------------------------------------------------------------------

A. PRESENTATION B. IDENTITE. Date de naissance : -------------------------------------------------------------------- A. PRESENTATION Dans le cadre de notre politique KYC (Know Your Customer) et en prévision de nos séminaires, ainsi qu en introduction aux Programmes Cartes Bancaires, BankCFD vous fait parvenir par le

Plus en détail

FICHE SYNOPTIQUE. Projet de création de banques de céréales et d appui aux groupements agricoles.

FICHE SYNOPTIQUE. Projet de création de banques de céréales et d appui aux groupements agricoles. ONG AIP-Togo Assistance aux Initiatives Privées FICHE SYNOPTIQUE TITRE DU PROJET : Projet de création de banques de céréales et d appui aux groupements agricoles. LOCALISATION : Cantons de KPELE et AKATA

Plus en détail

Evaluer le risque économique du warrantage

Evaluer le risque économique du warrantage ATELIER D ECRITURE SUR LA MICROFINANCE AU SENEGAL " Ecrire pour partager les expériences et innovations dans le secteur de la microfinance au Sénégal" Evaluer le risque économique du warrantage Guillaume

Plus en détail

THEME 5: CONDITIONS DE VIABILITE FINANCIERE DE LA MICROFINANCE AGRICOLE

THEME 5: CONDITIONS DE VIABILITE FINANCIERE DE LA MICROFINANCE AGRICOLE RESEAU DES CAISSES POPULAIRES DU BURKINA ********************************* Fédération des Caisses Populaires du Burkina (F.C.P.B.) Tél.: 50.30.48.41, Fax : 50.30.49.10 ; E-mail : fcpb@fasonet.bf ; Adresse

Plus en détail

Crédit intrant et crédit warrantage au Togo : Quels enseignements?

Crédit intrant et crédit warrantage au Togo : Quels enseignements? AGRONOMES ET VETERINAIRES SANS FRONTIERES Crédit intrant et crédit warrantage au Togo : Quels enseignements? Réflexion concernant les différentes modalités de crédit proposées dans le cadre du projet d

Plus en détail

Stockage-crédit : la filière oignon s apprête pour le warrantage

Stockage-crédit : la filière oignon s apprête pour le warrantage Stockage-crédit : la filière oignon s apprête pour le warrantage En stockant plus et mieux, les producteurs peuvent gagner des milliers de FCFA supplémentaires. Sur le plan national, la valeur ajoutée

Plus en détail

RAPPORT GENERAL SYNTHESE DU SEMINAIRE DE DEMARRAGE DU PROGRAMME D APPUI AU DEVELOPPEMENT RURAL (PADER), COTONOU LES 13 ET 14 MARS 2007

RAPPORT GENERAL SYNTHESE DU SEMINAIRE DE DEMARRAGE DU PROGRAMME D APPUI AU DEVELOPPEMENT RURAL (PADER), COTONOU LES 13 ET 14 MARS 2007 RAPPORT GENERAL SYNTHESE DU SEMINAIRE DE DEMARRAGE DU PROGRAMME D APPUI AU DEVELOPPEMENT RURAL (PADER), COTONOU LES 13 ET 14 MARS 2007 2 Du 13 au 14 Mars 2007 a eu lieu au Palais des Congrès de Cotonou,

Plus en détail

Le warrantage au Niger, une pratique adaptée aux besoins des petits producteurs et productrices

Le warrantage au Niger, une pratique adaptée aux besoins des petits producteurs et productrices Capitalisation des bonnes pratiques en appui à la production agricole et à la sécurité alimentaire Fiche de bonne pratique Niger Juillet 2012 Le warrantage au Niger, une pratique adaptée aux besoins des

Plus en détail

RAPPORT PROVISOIRE ETUDE DE FAISABILITE SUR LE DEVELOPPEMENT DU CREDIT DE STOCKAGE (WARRANTAGE).

RAPPORT PROVISOIRE ETUDE DE FAISABILITE SUR LE DEVELOPPEMENT DU CREDIT DE STOCKAGE (WARRANTAGE). PROJET CROISSANCE ECONOMIQUE RAPPORT PROVISOIRE ETUDE DE FAISABILITE SUR LE DEVELOPPEMENT DU CREDIT DE STOCKAGE (WARRANTAGE). DATE : 30/09/2010 This report is made possible by the support of the American

Plus en détail

RAPPORT SUR LA REVUE DES EXPERIENCES DE RÉCEPISSÉS D ENTREPOSAGE ET DE WARRANTAGE POUR LE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE EN AFRIQUE DE L OUEST

RAPPORT SUR LA REVUE DES EXPERIENCES DE RÉCEPISSÉS D ENTREPOSAGE ET DE WARRANTAGE POUR LE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE EN AFRIQUE DE L OUEST RAPPORT SUR LA REVUE DES EXPERIENCES DE RÉCEPISSÉS D ENTREPOSAGE ET DE WARRANTAGE POUR LE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE EN AFRIQUE DE L OUEST Rapport commandité par la CNUCED et préparé par M. Matiéyédou

Plus en détail

Opportunités offertes à l Assurance par la banque d affaires

Opportunités offertes à l Assurance par la banque d affaires Opportunités offertes à l Assurance par la banque d affaires Présentation : Banque Régionale de Marchés (BRM) Assemblée Générale Annuelle FANAF Février 2011, Dakar LA BRM EN QUELQUES MOTS Première banque

Plus en détail

Présentation sur le Financement agricole au BURUNDI: cas de la BNDE

Présentation sur le Financement agricole au BURUNDI: cas de la BNDE Présentation sur le Financement agricole au BURUNDI: cas de la BNDE I. Aperçu général Financement de la culture du bananier à MUYINGA Financement de l élevage bovin à GITEGA Au BURUNDI, il existe un nombre

Plus en détail

Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre

Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre COMMISSION DE LA CEDEAO Note méthodologique Task Force «Instrument de financement des intrants» Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre

Plus en détail

DIRECTEUR DE LA FORMATION KAFO JIGINEW BP :47-KOUTIALA M.KOITA DJIBRIL

DIRECTEUR DE LA FORMATION KAFO JIGINEW BP :47-KOUTIALA M.KOITA DJIBRIL COMMUNICATION SUR LES PRODUITS DE KAFO JIGINEW AU SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE FAMILIALE DANS UN CONTEXTE DE LIBERALISATION : QUELLE CONTRIBUTION DE LA MICROFINANCE? A DAKAR DU 21 AU 24

Plus en détail

Evaluation du projet FAIR Mali Rapport de mission

Evaluation du projet FAIR Mali Rapport de mission Evaluation du projet FAIR Mali Rapport de mission pg 1/5 1 Fact sheet (français) Contexte de l évaluation Objectifs du mandat Durée du projet Type évaluation Budget planifié Budget estimatif de réalisation

Plus en détail

L utilité des Banques Céréalières

L utilité des Banques Céréalières L utilité des Banques Céréalières Au Sahel Octobre 2011 2 Les Banques Céréalières Suite à la sécheresse et la grande crise de 1973, les BC se sont développées dans les pays du Sahel. Au Burkina, en 2002

Plus en détail

Guide des Techniques de Commercialisation des Céréales

Guide des Techniques de Commercialisation des Céréales Guide des Techniques de Commercialisation des Céréales INTRODUCTION Adapté du document A Guide to Maize Marketing for Extension Officers préparé par Andrew W. Shepherd Service de la commercialisation et

Plus en détail

Rôle de Banques de céréales dans le dispositif de stockage de céréales au Mali. Par : Dr. Niama N. DEMBELE et Salifou B. DIARRA

Rôle de Banques de céréales dans le dispositif de stockage de céréales au Mali. Par : Dr. Niama N. DEMBELE et Salifou B. DIARRA Rôle de Banques de céréales dans le dispositif de stockage de céréales au Mali Par : Dr. Niama N. DEMBELE et Salifou B. DIARRA Novembre 2007 1 Introduction Depuis la libéralisation du marché céréalier

Plus en détail

ACCES AU FINANCEMENT POUR LE DEVELOPPEMENT DES CULTURES DE DIVERSIFICATION DANS LES ZONES DE PRODUCTION DE CAFE AU BURUNDI ET EN

ACCES AU FINANCEMENT POUR LE DEVELOPPEMENT DES CULTURES DE DIVERSIFICATION DANS LES ZONES DE PRODUCTION DE CAFE AU BURUNDI ET EN ACCES AU FINANCEMENT POUR LE DEVELOPPEMENT DES CULTURES DE DIVERSIFICATION DANS LES ZONES DE PRODUCTION DE CAFE AU BURUNDI ET EN COTE D IVOIRE PROJECT N : CFC/ICO/30 ICO, Londres, Septembre 2010 INTRODUCTION

Plus en détail

Implication, perspectives et risques

Implication, perspectives et risques Promotion et généralisation du crédit stockage 1 en Microfinance rurale Implication, perspectives et risques Dr Eric Ngendahayo 2 Cet article 3 met en exergue les effets possibles d une généralisation

Plus en détail

P ES E E S N E TA T TI T O I N A L A L F A F SK S O

P ES E E S N E TA T TI T O I N A L A L F A F SK S O PRESENTATION A LA FASKO 2012 ASSURANCE AGRICOLE ET MUTUELLES DE COUVERTURE DE RISQUES AGRICOLES Mohamed Ali amohamed@ifdc.org CONTEXTE DEFINITION PLAN FORME D ASSURANCE EMPIRIQUE AU MALI ASSURANCE DANS

Plus en détail

Consultation du HLPE sur l instabilité des prix alimentaires. Synthèse

Consultation du HLPE sur l instabilité des prix alimentaires. Synthèse Consultation du HLPE sur l instabilité des prix alimentaires A propos de ce document Ce document résume les résultats d une discussion en ligne organisé sur le Forum Global sur la Sécurité alimentaire

Plus en détail

L EXPÉRIENCE DE LA CENTENARY BANK DANS LE FINANCEMENT DU SECTEUR AGRICOLE

L EXPÉRIENCE DE LA CENTENARY BANK DANS LE FINANCEMENT DU SECTEUR AGRICOLE L EXPÉRIENCE DE LA CENTENARY BANK DANS LE FINANCEMENT DU SECTEUR AGRICOLE ABDUL KYANIKA NSIBAMBI CENTENARY BANK UGANDA 28 30 mars 2012 KAMPALA, OUGANDA Présentation générale L histoire de la Centenary

Plus en détail

Gestion des risques agricoles par les petits producteurs Focus sur l'assurance récolte indicielle et le warrantage

Gestion des risques agricoles par les petits producteurs Focus sur l'assurance récolte indicielle et le warrantage Agence Française de Développement document de travail mai 2011 113 Gestion des risques agricoles par les petits producteurs Focus sur l'assurance récolte indicielle et le warrantage Anne Chetaille, Aurore

Plus en détail

CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES. Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole

CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES. Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES 1 Marrakech -29, 30 et 31janvier 2014 Session 2 Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole L expérience de la Compagnie

Plus en détail

Marc VARCHAVSKY Conseil National CER FRANCE Olivier BOUCHONNEAU Président de CER FRANCE 49

Marc VARCHAVSKY Conseil National CER FRANCE Olivier BOUCHONNEAU Président de CER FRANCE 49 Impact de la variabilité des prix des produits agricoles et des intrants sur les exploitations en France Marc VARCHAVSKY Conseil National CER FRANCE Olivier BOUCHONNEAU Président de CER FRANCE 49 Colloque

Plus en détail

Réalité des installations en agriculture paysanne en France et besoins financiers

Réalité des installations en agriculture paysanne en France et besoins financiers Réalité des installations en agriculture paysanne en France et besoins financiers L'agriculture paysanne «L agriculture paysanne doit permettre à un maximum de paysans répartis sur tout le territoire de

Plus en détail

BURKINA FASO MEMOIRE DE MASTER. Présentée par : Laura PALA, étudiante en master AGRINOVIA

BURKINA FASO MEMOIRE DE MASTER. Présentée par : Laura PALA, étudiante en master AGRINOVIA MINISTERE DES ENSEIGNEMENTS SECONDAIRE ET SUPERIEUR ---------------------- UNIVERSITÉ DE OUAGADOUGOU BURKINA FASO Unité Progrès - Justice ---------------------- UNITE DE FORMATION ET DE RECHERCHE EN SCIENCES

Plus en détail

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes El Dahr H. in Abis S. (coord.), Blanc P. (coord.), Lerin F. (coord.), Mezouaghi M. (coord.). Perspectives des politiques agricoles en Afrique du

Plus en détail

EST-CE QUE LA MICROFINANCE REPOND AUX BESOINS DES. Mamy RAJOHANESA PCA de FIFATA MADAGASCAR

EST-CE QUE LA MICROFINANCE REPOND AUX BESOINS DES. Mamy RAJOHANESA PCA de FIFATA MADAGASCAR EST-CE QUE LA MICROFINANCE REPOND AUX BESOINS DES AGRICULTEURS MALGACHES? Mamy RAJOHANESA PCA de FIFATA MADAGASCAR Madagascar en chiffres 19 millions d habitants 587 000 km2 Un PIB de 250 $ US par habitant

Plus en détail

AVSF (Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières), Coordination Nationale Sénégal, recherche : Un (01) Ingénieur Agronome

AVSF (Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières), Coordination Nationale Sénégal, recherche : Un (01) Ingénieur Agronome AVSF (Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières), Coordination Nationale Sénégal, recherche : Un (01) Ingénieur Agronome Pour la mise en œuvre des projets : «Renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle

Plus en détail

ATELIER SUR L AGRICULTURE ET LA PROTECTION SOCIALE EXPERIENCE DU SENEGAL

ATELIER SUR L AGRICULTURE ET LA PROTECTION SOCIALE EXPERIENCE DU SENEGAL ATELIER SUR L AGRICULTURE ET LA PROTECTION SOCIALE EXPERIENCE DU SENEGAL Présenté par Mouhamadou Moustapha FALL Ingénieur agroéconomiste spécialiste assurance agricole Directeur Général Adjoint de la Compagnie

Plus en détail

Afrique Verte Niger BP: 11751 Niamey Niger Tél. : (227) 72 22 93 Fax : (227) 75 54 60 E-mail : avniger@intnet.ne http ://www.afriqueverte.

Afrique Verte Niger BP: 11751 Niamey Niger Tél. : (227) 72 22 93 Fax : (227) 75 54 60 E-mail : avniger@intnet.ne http ://www.afriqueverte. Afrique Verte Niger BP: 11751 Niamey Niger Tél. : (227) 72 22 93 Fax : (227) 75 54 60 E-mail : avniger@intnet.ne http ://www.afriqueverte.org Les Sahéliens peuvent nourrir le Sahel MANUEL D INFORMATION

Plus en détail

Accès au financement pour la mise en valeur de cultures de diversification dans les régions de caféiculture CFC/ICO/30 (AEP : FGCCC/OCIBU)

Accès au financement pour la mise en valeur de cultures de diversification dans les régions de caféiculture CFC/ICO/30 (AEP : FGCCC/OCIBU) PJ 39/12 Add. 1 (F) 21 septembre 2012 Original: anglais F Comité des projets Conseil international du Café 24 28 septembre 2012 Londres, Royaume Uni Résumé du rapport de situation soumis par les Agences

Plus en détail

P4P Questionnaire Commerçants [Enquête base et Suivi, pays d impact et non d impact]

P4P Questionnaire Commerçants [Enquête base et Suivi, pays d impact et non d impact] 1 P4P Questionnaire Commerçants [Enquête base et Suivi, pays d impact et non d impact] Introduction Je m appelle et je travaille pour le Programme Alimentaire Mondial (PAM) au Mali. Nous menons une enquête

Plus en détail

La FAFEC «Gnèna-Yèter», la «Banque» des Femmes rurales du Nord de la Côte d Ivoire

La FAFEC «Gnèna-Yèter», la «Banque» des Femmes rurales du Nord de la Côte d Ivoire La FAFEC «Gnèna-Yèter», la «Banque» des Femmes rurales du Nord de la Côte d Ivoire BIM n 136 - Mercredi 24 Octobre 2001 Bénédicte Laurent, FIDES Un BIM du mercredi qui nous vient de loin : nous avons demandé

Plus en détail

République du Burundi

République du Burundi République du Burundi Ministère des Finances et de la Planification du Développement Economique Secteur Financier Titre du Projet 1 : Mise en œuvre du plan d actions de la Stratégie du Développement du

Plus en détail

L Assurance agricole au Sénégal

L Assurance agricole au Sénégal COLLOQUE FARM - Pluriagri : Assurer la production agricole Comment faire des systèmes assurantiels des outils de développement? 1 Paris, le 18 décembre 2012 Thème L Assurance agricole au Sénégal Un système

Plus en détail

PAC, Volatilité des prix et Sécurité Alimentaire dans les pays du Sud

PAC, Volatilité des prix et Sécurité Alimentaire dans les pays du Sud PAC, Volatilité des prix et Sécurité Alimentaire dans les pays du Sud Françoise Gérard, CIRAD, SFER, 7 mai 2010 La libéralisation des échanges et la réforme de la PAC : une solution contre l insécurité

Plus en détail

Financière agricole du Québec Développement international

Financière agricole du Québec Développement international Financière agricole du Québec U n s av o i r - fa i r e à pa r tag e r financière agricole du Québec (fadqdi) Un savoir-faire à Partager notre entreprise, à but non lucratif, est liée à La financière agricole

Plus en détail

SOMMAIRE PARTIE 1 : POURQUOI «DONNER DU CREDIT AUX FEMMES RURALES»?... 3 PARTIE 2 : EPARGNE/CREDIT DU SYSTEME FINANCIER INFORMEL...

SOMMAIRE PARTIE 1 : POURQUOI «DONNER DU CREDIT AUX FEMMES RURALES»?... 3 PARTIE 2 : EPARGNE/CREDIT DU SYSTEME FINANCIER INFORMEL... Fédération Internationale des Producteurs Agricoles 1 «DONNER DU CREDIT AUX FEMMES RURALES» Ce document fut élaboré dans l objectif d apporter une information la plus complète possible sur le thème du

Plus en détail

RAPPORT DE MISSION Evaluation du projet de facilitation sur le Warrantage

RAPPORT DE MISSION Evaluation du projet de facilitation sur le Warrantage RAPPORT DE MISSION Evaluation du projet de facilitation sur le Warrantage Mission réalisée par Jean NDIMUBANDI Consultant Bujumbura, Février 2010 TABLE DES MATIERES 1 INTRODUCTION GENERALE... 5 2 CONTEXTE

Plus en détail

LES MARCHES CARACTERISES PAR LA VOLATILITE DES PRIX

LES MARCHES CARACTERISES PAR LA VOLATILITE DES PRIX DECOUVRIR le marché à terme céréales et oléagineux LA SECURISATION DES PRIX est un enjeu fort. Pourquoi? La décision de produire ne peut aujourd hui être indépendante de la capacité de vendre. Les produits

Plus en détail

WARRANTAGE PAYSAN AU BURKINA FASO

WARRANTAGE PAYSAN AU BURKINA FASO RAPPORTS DE RECHERCHE OXFAM OCTOBRE 2015 WARRANTAGE PAYSAN AU BURKINA FASO Accès au crédit par le biais des stocks de proximité ELIA SÁNCHEZ GARRIDO ISABEL SUÁREZ SÁNCHEZ Au Burkina Faso, les organisations

Plus en détail

Agrotosh Mookerjee FIA, Principal Actuary, MicroEnsure

Agrotosh Mookerjee FIA, Principal Actuary, MicroEnsure L importance des données pertinentes pour faciliter l accès des petits exploitants à l assurance agricole, 2 ème Briefing continental africain Nairobi, 14 juillet 2014 Agrotosh Mookerjee FIA, Principal

Plus en détail

Le warrantage de la COPSA-C dans le Sud-Ouest du Burkina Faso

Le warrantage de la COPSA-C dans le Sud-Ouest du Burkina Faso Fiche d expérience Burkina Faso Novembre 2012 Introduction Le warrantage de la COPSA-C dans le Sud-Ouest du Burkina Faso Auteurs : Fatouma Déla Sidi et Salmou Hassane La Coopérative de prestation de services

Plus en détail

La FONGS : 30 ans d expériences paysannes

La FONGS : 30 ans d expériences paysannes Fédération des ONG du Sénégal FONGS Action Paysanne Quel rôle des organisations professionnelles agricoles dans la finance rurale : Expérience de la FONGS Paris, 05 décembre 2007 Nadjirou SALL (Secrétaire

Plus en détail

MICROFINANCE ET ENTREPRENARIAT JEUNES

MICROFINANCE ET ENTREPRENARIAT JEUNES MICROFINANCE ET ENTREPRENARIAT JEUNES Etat des lieux et mesures pour renforcer l'accès durable des jeunes à des services financiers adaptés Proposition d un modèle de financement adapté Absa KANE WANE,

Plus en détail

mobilisation de la biomasse

mobilisation de la biomasse 5 La mobilisation de la biomasse Stockage, logistique et structuration des acteurs Diagnostic de territoire Insertion dans les exploitations Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte

Plus en détail

Sommaire. Carte de visite. Evolution de l activité. Les clés du succès. Les principales contraintes. Axes stratégiques: Horizon 2020.

Sommaire. Carte de visite. Evolution de l activité. Les clés du succès. Les principales contraintes. Axes stratégiques: Horizon 2020. FEVRIER 2014 Sommaire Carte de visite Evolution de l activité Les clés du succès Les principales contraintes Axes stratégiques: Horizon 2020. Carte de visite: chiffres clés Nombre d adhérents : 13 500

Plus en détail

Al Amana Microfinance

Al Amana Microfinance 1 Secteur de la Microfinance au Maroc Depuis sa création : Plus de 40 milliards de DH de micro crédits accordés 4,55 millions de bénéficiaires dont : 55,28% de femmes 36,57% dans le rural 6 000 emplois

Plus en détail

SIDI SOLIDARITE INTERNATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT ET L INVESTISSEMENT

SIDI SOLIDARITE INTERNATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT ET L INVESTISSEMENT SIDI SOLIDARITE INTERNATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT ET L INVESTISSEMENT La mobilisation de l'épargne solidaire au Nord pour l offre de services financiers de proximité au Sud Anne-sophie Bougouin - Chargée

Plus en détail

L AFD et LA MICROFINANCE

L AFD et LA MICROFINANCE AFD André Pouillès-Duplaix L AFD et LA MICROFINANCE Plus de vingt ans d expérience Encourager l extension géographique et la diversification des services de microfinance en République Démocratique du Congo

Plus en détail

RESEAU ESPACE CRÉATEURS LUTTER CONTRE LA PAUVRETE EN MILIEU PROFESSIONNEL : UNE DEMACHE A SUIVRE PAUVRETE ET VULNERABILITE

RESEAU ESPACE CRÉATEURS LUTTER CONTRE LA PAUVRETE EN MILIEU PROFESSIONNEL : UNE DEMACHE A SUIVRE PAUVRETE ET VULNERABILITE RESEAU ESPACE CRÉATEURS LUTTER CONTRE LA PAUVRETE EN MILIEU PROFESSIONNEL : UNE DEMACHE A SUIVRE PAUVRETE ET VULNERABILITE Une personne vulnérable est une personne dotée de ressources ou non et qui vit

Plus en détail

RAPPORT DU GROUPE I. Nouvelles gammes de produits et services financiers et accès accru aux produits et services existants

RAPPORT DU GROUPE I. Nouvelles gammes de produits et services financiers et accès accru aux produits et services existants RAPPORT DU GROUPE I Nouvelles gammes de produits et services financiers et accès accru aux produits et services existants MEMBRES DU GROUPE I 1. Raoul G.SANOU: Coordonnateur PAMER. PRESIDENT 2. Yacouba

Plus en détail

de la production agricole Groupe 2

de la production agricole Groupe 2 Appui à l amélioration de la production agricole Groupe 2 Plan de présentation Introduction Objectifs Méthodologie Description de la zone d étude Les grandes périodes de changement Les Changements dans

Plus en détail

Par Dr. Ing. Justin BOMDA Secrétaire Exécutif d ADAF

Par Dr. Ing. Justin BOMDA Secrétaire Exécutif d ADAF ATELIER DE FORMATION EN AFRIQUE CEMTRALE Assemblée Nationale du Cameroun 11 13 Mars 2015 ---------------------------------- Promouvoir des Investissements Agricoles Durables: Les Options Juridiques et

Plus en détail

Sécurité alimentaire en Tanzanie : les politiques de commercialisation*

Sécurité alimentaire en Tanzanie : les politiques de commercialisation* Sécurité alimentaire en Tanzanie : les politiques de commercialisation* D URANT les deux dernières décennies, la situation de la sécurité alimentaire a considérablement varié en Tanzanie, passant de plusieurs

Plus en détail

MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PLANIFICATION DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PLANIFICATION DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PLANIFICATION DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE STRATEGIE NATIONALE D INCLUSION FINANCIERE (SNIF) 2015-2020 Octobre 2014 Table des matières 1. INTRODUCTION...

Plus en détail

Quelle microfinance pour l agriculture des pays en développement Réflexion de l Arménie

Quelle microfinance pour l agriculture des pays en développement Réflexion de l Arménie 2007 Ensemble Vers laprospérité Ensemble Vers la Prospérité Quelle microfinance pour l agriculture des L Arménie, ancienne république socialiste soviétique, a accédé à l indépendance en 1990. Dès 1991,

Plus en détail

Daouda Zan DIARRA, Chef de la Division Agrométéorologie

Daouda Zan DIARRA, Chef de la Division Agrométéorologie VALORISATION DU SYSTEME DE PRISE DE DECISION SUR LA SECURITE ALIMENTAIRE PAR L UTILISATION DU PLUVIOMETRE PAYSAN DANS TROIS PAYS DU SAHEL (MALI, NIGER ET SENEGAL) Fiche d identification d du projet Daouda

Plus en détail

FINANCE RURALE ET CREDIT AGRICOLE

FINANCE RURALE ET CREDIT AGRICOLE FINANCE RURALE ET CREDIT AGRICOLE Savings & Credit Forum, BSM Finance, 11 août 2003, Berne, SIDY MODIBO DIOP, BNDA GENERALITES SUR LE MALI PRESENTATION DE LA BNDA LA BNDA ET LA MICROFINANCE LES LECONS

Plus en détail

FMB Forum 2012 sur le financement de l agriculture (Du 28 au 30 mars 2012) Kampala - Ouganda

FMB Forum 2012 sur le financement de l agriculture (Du 28 au 30 mars 2012) Kampala - Ouganda FMB Forum 2012 sur le financement de l agriculture (Du 28 au 30 mars 2012) Kampala - Ouganda Plan 1. À propos de la FMB 2. Évolution de la FMB 3. Présentation et caractéristiques des produits 4. Facteurs

Plus en détail

9. Évolution du marché mondial du blé au cours des cinquante dernières années

9. Évolution du marché mondial du blé au cours des cinquante dernières années 9. Évolution du marché mondial du blé au cours des cinquante dernières années Fr. Terrones Gavira 1 et Ph. Burny 2 1 Introduction... 2 2 Production... 3 3 La consommation... 4 3.1 Utilisation... 4 3.2

Plus en détail

Stratégie d approvisionnement en intrants agricoles : les commandes groupées de la FEPAB

Stratégie d approvisionnement en intrants agricoles : les commandes groupées de la FEPAB Fiche d expérience Burkina Faso Décembre 2012 Stratégie d approvisionnement en intrants agricoles : les commandes groupées de la FEPAB Introduction Auteurs : Vadraogo Mohamed Ouédraogo, Ousmane Ouédraogo,

Plus en détail

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD)

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) RAPPORT DE SYNTHESE DE L ATELIER REGIONAL DE VALIDATION DES RESULTATS DE LA PREMIERE PHASE DE L ETUDE DE FAISABILITE POUR LA MISE EN PLACE D UN MECANISME

Plus en détail

EDIC MALI. Volet Agriculture

EDIC MALI. Volet Agriculture Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement Division de l'afrique, des pays les moins avancés et des programmes spéciaux ( ALDC ) EDIC MALI Volet Agriculture Moctar BOUKENEM Consultant

Plus en détail

Les marchés à terme, plus d une raison de s y intéresser

Les marchés à terme, plus d une raison de s y intéresser Les marchés à terme, plus d une raison de s y intéresser MICHEL MORIN, AGR. AGROÉCONOMISTE (CDPQ) COLLABORATEURS: STÉPHANE D AMATO, AGR., AXIS AGRICULTURE JEAN-DENIS LABRECQUE, CTA 2003 RÉJEAN LEBLANC,

Plus en détail

Contenu de la présentation

Contenu de la présentation Contenu de la présentation Le Mouvement Desjardins Développement international Desjardins (DID) Le modèle coopératif Le financement agricole Le Centre financier aux entrepreneurs/centre financier agricole

Plus en détail

Les produits du programme Gestion des connaissances et genre 2008-2014

Les produits du programme Gestion des connaissances et genre 2008-2014 Liste de produits Octobre 2014 Les produits du programme Gestion des connaissances et genre 2008-2014 Documents écrits 1. Gestion des connaissances et genre La capitalisation et l échange de bonnes pratiques

Plus en détail

Une mutuelle pour les producteurs. de café et de Cacao du Togo.

Une mutuelle pour les producteurs. de café et de Cacao du Togo. Retour au sommaire Une mutuelle pour les producteurs de café et de cacao au Togo BIM n 11-02 avril 2002 Betty WAMPFLER Le BIM d aujourd hui reprend une communication présentée par M. Plouffe de l ONG canadienne

Plus en détail

Fiche d approfondissement du séminaire de Dakar n 4. Le taux d intérêt en question

Fiche d approfondissement du séminaire de Dakar n 4. Le taux d intérêt en question Fiche d approfondissement du séminaire de Dakar n 4 Le taux d intérêt en question Sources : Séminaire de Dakar et travaux de l ATP Cirad-Cerise. Fiche Mémento de l Agronome Version Multimédia CNEARC, CIRAD

Plus en détail

INVESTIR POUR L AGRICULTURE EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE

INVESTIR POUR L AGRICULTURE EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE Synthèse INVESTIR POUR L AGRICULTURE EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE Synthèse du Forum de Haut Niveau organisé le 8 décembre 2008 Le 8 décembre 2008, le Secrétariat à la coopération et à la francophonie a organisé

Plus en détail

Note Technique sur les Banques de Céréales

Note Technique sur les Banques de Céréales SECRETARIAT EXECUTIF DU CILSS PROGRAMME REGIONAL D APPUI SECURITE ALIMENTAIRE - LUTTE CONTRE LA DESERTIFICATION - POPULATION ET DEVELOPPEMENT Fonds Italie-CILSS Lutte contre la Désertification pour la

Plus en détail

PLAN DE SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNE RURALE DE KALABANCORO

PLAN DE SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNE RURALE DE KALABANCORO PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DU MALI ---------------------- Un Peuple Un But Une Foi Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA) ----------------------- Projet de Mobilisation des Initiatives

Plus en détail

One Acre Fund. Les exploitants avant tout. www.oneacrefund.org

One Acre Fund. Les exploitants avant tout. www.oneacrefund.org One Acre Fund Les exploitants avant tout www.oneacrefund.org One Acre Fund - Contexte Nous sommes au service des familles vivant de l agriculture de subsistance en Afrique de l Est Nous investissons et

Plus en détail