COMPTE RENDU DE VISITE IKOULA 10/04/2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMPTE RENDU DE VISITE IKOULA 10/04/2015"

Transcription

1 Audrey CHOPITON Génie Climatique et Energétique INSA de Strasbourg BE Alain Garnier Projet de Fin d Études : Les Green Datacenters COMPTE RENDU DE VISITE IKOULA 10/04/2015

2 2

3 1) Caractéristiques du datacenter Présentation de Ikoula Ikoula possède 2 datacenters dans la région (Reims, Laon). Ancien collaborateur de TeleHouse et Telecity. Pour Ikoula, le but d un datacenter est d assurer haute disponibilité et sécurité. Présentation du site Le site de Reims possède une équipe de 15 personnes dont 5 développeurs. Un logiciel de DCIM coute E. Son prix est un frein à son installation notamment pour les petits hébergeurs. Ikoula a choisi d'embaucher des développeurs qui ont mis en place un outil de gestion. Dans cette stratégie, il y a un double intérêt : - Ikoula a investi dans des hommes compétant en informatique et non dans un logiciel. Les informaticiens mettent en application leurs connaissances variées sur de nombreux projets - Le logiciel est modulable, il est peut être modifié en interne en fonction de valeurs à suivre, des besoins et des demandes clients. Il peut suivre les consommations de nombreux appareils car chaque serveur est connecté à l outil de gestion. Chaque serveur est connecté et suivi en permanence. Un code couleur permet de savoir si la consommation des clients est normale ou pas. On peut suivre la consommation de chaque serveur, chaque baie, chaque climatiseur, chaque UPS ils peuvent également faire un bilan des consommations à la semaine, au mois ou à l année. Le bâtiment est Tier II. Le bâtiment est raccordé à 2 boucles distinctes d EDF. Performance du datacenter PUE moyen annuel = 1,7 1,8 Le PUE est calculé en temps réel et le calcul se fait dans le cas le plus défavorable. La consommation des baies est divisée par la consommation totale du datacenter au niveau du compteur électrique. Zone géographique Le bâtiment se trouve dans la ville de Reims dans une zone résidentielle. Il possède des fenêtres et à l apparence d un immeuble de logements. La contrainte de ce type d emplacement est le voisinage. Il faut maitriser les pollutions et notamment le bruit ce qui restreint le choix en matière de condenseur. Type de bâtiment Le bâtiment appartenait avant à France Telecom. Il date de Il possédait déjà des faux planchers, un local TGBT et une climatisation comme il avait une application similaire. M. Poret m a donc expliqué que le bâtiment proposant de nombreux avantages liés à son ancienne utilisation était un choix facile lorsqu il a fallu chercher un lieu où s installer. 3

4 Cependant, il conseille les bâtiments plats pour les datacenters pour des raisons de manutentions. Les armoires de climatisation et les baies remplies de serveurs sont extrêmement lourdes et il est beaucoup plus facile de les déplacer horizontalement que verticalement. D autant plus que lorsqu'il n y a pas d ascenseur et que la location d une grue est très onéreuse. Services du datacenter En France, il y a 3 types de datacenters : - les datacenters d entreprise - les datacenters de location de serveurs (ex : OVH) - les datacenters de location de baies (= colocation) Chez Ikoula 90% des clients sont en location de serveurs et 10% en colocation. Ceci leur permet de maitriser le paramètre «technologie» des serveurs à défaut de pouvoir maitriser le paramètre «utilisation». C est déjà un pas vers le green puisqu avant toute chose, pour réduire les consommations, il faut travailler sur les serveurs! 2) Refroidissement Conditions en ambiance T : 21 2 C (pour assurer C à l entrée des serveurs) HR : de 20 à 80% On laisse les conditions dériver dans ses plages. Il y a un très faible contrôle sur l humidité (50 30%) et tout fonctionne très bien : - quand humidité est faible : Dans une salle qui comporte plusieurs climatiseurs, seul un est équipé d un humidificateur. Lorsque l humidité descend sous 20%, alors il se met en route. Aucun problème d électricité statique car toutes les baies sont reliées à la terre. - quand humidité trop élevée : Lorsque HR >80%, une résistance se met en route : on chauffe l air avant de le refroidir (entrée de l évaporateur). A Reims, pas de problème de trop fort pourcentage d hygrométrie 4

5 Instrumentation : - sonde de régulation : 1 par armoire. Contrairement aux armoires du datacenter Victor Hugo où la régulation se faisait sur la température de soufflage, ici la régulation se fait sur la température de retour. - Sonde de contrôle : 1 au soufflage de chaque armoire et plusieurs en ambiance, placées sur les faces avant des baies. Quand une armoire de climatisation (ou CRAC) tombe en panne, il faut arrêter son ventilateur au bout que quelques minutes pour éviter le phénomène de recyclage. Le recyclage c est lorsque l armoire continue d aspirer et de souffler l air de la salle sans le traiter. Cet air est chaud et crée des points chauds dans les serveurs les plus proches des armoires. D où l intérêt de la sonde de soufflage qui permet de couper le ventilateur d une armoire en panne de climatisation. Les techniciens peuvent couper l armoire à distance à partir de leur téléphone. Climatisation des locaux techniques Local TGBT (sous sol) : 2 Climatiseurs split plafonniers Salles des onduleurs (sous-sol) : 4 onduleurs de 120 kva + climatiseurs qui aspirent par le bas et soufflent par le haut à 15 C car absence de faux plancher. 5

6 Salles des batteries (sous-sol) : 2 unités intérieures split au plafond (elles semblent être faites sur mesure). Salle n 1 Salle n 2 Salles des transformateurs (sous-sol) : 3 armoires de climatisation, soufflage en faux plancher (30cm) à C et reprise en haut entre 19 et 23 C. 6

7 Climatisation des salles informatiques Salle 1 : La salle est alimentée en triphasé (3*400V) puis les différentes baies sont réparties sur les différentes phases pour équilibrer l utilisation de l électricité. Les baies sont alimentées en 240V. Ce système permet une forte réduction de nombre de câbles en faux plancher, ici les faux plancher sont presque entièrement vides, l air circule très bien. C est la salle la plus récente, elle suit une logique similaire au datacenter Victor Hugo. C està-dire qu on a une logique allée chaude / allée froide avec soufflage en faux plancher et climatiseurs placés le long des murs. C est la salle la plus optimisée en termes de diffusion d air mais elle ne comporte pas de baie confinée. Elle comporte 12 rangées de baies et 3 CRACs (=Armoires de climatisation). Schéma de la salle avec organisation de la salle : 7

8 La salle comporte des climatiseurs à détente directe à 2 circuits frigorifiques totalement indépendants d une puissance de 50kW (2*25kW). Grâce à ce système, le secours ne se fait pas entre armoire (1 armoire principale et 1 armoire de secours) mais au sein d une même armoire (1 circuit principal et 1 circuit de secours). Pour les groupes extérieurs, on retrouve les deux circuits indépendants. NB : Ce schéma est à doubler pour avoir une armoire complète 8

9 Zoom sur les circuits frigorifiques (sur cette photo, on peut aisément distinguer la plupart des éléments composants les circuits) : Composants : - Bouteille de liquide : bouteille noire à l arrivée du condenseur - Déshydrateur (+filtre) : élément vert - Voyant de liquide - Détendeur électronique : relié à un DP de l évaporateur - Evaporateur : il est protégé par un filtre et rejoint le compresseur par un conduit calorifugé Les climatiseurs sont à l aplomb des fenêtres. En cas de panne de climatisation, les fenêtres sont ouvertes. Celles-ci sont également ouvertes l hiver mais je ne sais pas dans quelle proportion ni quelles économies cela permet, ni même si c'est plus efficace 9

10 Une nouvelle salle est en construction, elle sera composé de baies confinées sur l allée froide et avec des climatiseurs «in-row» (=insérés dans les rangées de baies) comme la solution proposée par Climaveneta ci=dessous. Le bâtiment et composé de salles longues et peu larges, cette solution permettra d optimiser l espace au sol, et permettra entre autre une meilleure circulation des personnes. Exemple de Modèle In-Row de Climaveneta : 10

11 Salle 2 : Salle la plus ancienne. Elle est composée de modèles anciens de racks (armoires) qui sont ouverts et dont les étagères ne sont pas pleines. Le soufflage se fait en faux plancher, mais les grilles sont placées au-dessous des armoires. Il n y a pas d organisation allée chaude / allée froide, toutes les allées sont chaudes et toute les rangées de racks sont froides. Cette solution est ancienne et n est plus utilisée pour son inefficacité prouvée. En effet, les serveurs situés en haut de rack ne sont pas bien refroidis car l air se réchauffe en traversant un à un les serveurs. Bilan sur la climatisation : L installation de climatisation est composée uniquement d appareils en détente directe au R407C ou R410A en TOR (fonctionnement ou arrêt, pas de modulation). Les groupes extérieurs sont dimensionnés pour un Text de 45 C. Pour local batteries : cassettes à l intérieur et groupe condenseur + compresseur à l extérieur = système split car ce local nécessite une puissance de climatisation plus faible. Pour salles informatiques, local TGBT, salle transformateurs et salles onduleurs : climatiseur intérieur (43 000E) et condenseur déporté à l extérieur (7 000E). On peut compter 1000E/1kW. Le fonctionnement est identique pour toutes les saisons, pas de rafraîchissement gratuit (sauf quelque fois par ouverture de fenêtres mais je ne suis pas en mesure de chiffrer la durer d ouverture ni les économies engendrées). Soufflage La régulation du soufflage se fait à l aide une sonde sur la température de retour par action sur les compresseurs. La consigne est à 212 C : - TR < 19 C : Mise en marche de chauffage : cas qui n arrive jamais - 19 C < T < 23 C : Aucun soufflage - 23 < T : Mise en route du froid, soufflage à 12 C. le soufflage se fait aussi bas pour assurer de bonnes conditions et pour laisser du temps pour intervenir lors d une éventuelle intervention en cas de panne. 11

12 3) Ventilation Pour la ventilation, il y a un petit réseau de gaine. L air est presque totalement brassé, il n y a qu un infime pourcentage d air neuf qui est apporté via à une petite CTA au dernière étage du bâtiment. Local onduleur : un conduit permet l évacuation des fumées en cas d incendie par aspiration : 4) Réjection Système Le refroidissement se fait à travers des condenseurs à air, pas de fonctionnement adiabatique. Réutilisation La chaleur est rejetée aux oiseaux. 12

13 5) Questions diverses Températures Même question que celle posée lors de la visite de Victor Hugo et même réponse : en l absence de climatisation et au-delà de 40 C, le fonctionnement d un serveur est détérioré. Par contre, Telecity annonçait 5 minutes de fonctionnement avant d atteindre les 40 C dans la salle, M.Poret annonce une augmentation de la température ambiante de 1,2 C par minute, ce qui donne dont 15 minutes de fonctionnement correct des serveurs. Mais rappelons que les CRACs doivent tout de même être arrêter pour éviter le phénomène de recyclage. Comment diminuer les consommations? Pour savoir comment faire des économies, il faut savoir où faire des économies. Dans une salle informatique, il y a des milliers de serveurs qui sont branchés en permanence. Ceux-ci consomment beaucoup d énergie qu ils soient en fonctionnement ou pas. Ainsi, pour réduire les consommations, il faut agir à la source et il faut commencer par travailler sur les serveurs : - il faut impérativement se tourner vers des serveurs de nouvelle technologie pour lesquels la consommation est optimisée - il faut couper les serveurs qui ne fonctionnent pas (ou mettre en place des stratégies pour pousser les utilisateurs à les utiliser) - Il faut maximiser le nombre de serveurs en fonctionnement par baie. En effet, «le rendement électrique devient intéressant au-delà de 70% de remplissage des baies». Comme vu au salon SDM, les serveurs inutilisés ou «zombies» ou «morts» sont la bête noire des hébergeurs. En effet, les hébergeurs sont tenus de ne pas «regarder» ce qui se fait au sein des serveurs qu ils hébergent et ne peuvent donc pas savoir lorsqu un serveur est utilisé ou pas. Il existe des logiciels qui permettent de suivre la consommation des serveurs mais celle-ci ne témoigne pas du fonctionnement des serveurs. En effet, un serveur de nouvelle génération en fonctionnement pourra consommer moins qu un serveur ancien à l arrêt. Puis lorsque l on a travaillé sur les serveurs, alors on peut adapter des concepts green au datacenter. Une installation de free cooling est 20% plus chère à l achat et s amortit généralement sur 6 ans. La durée de vie d une salle informatique est de 10 ans (évolution des technologies ), ce qui veut dire que cette installation est rentable pendant 4 ans. Difficile d être green car les technologies évoluent beaucoup dans le temps et une très bonne climatisation ne sera plus adaptée au bout de quelques années. Une des contraintes pour le green vient souvent de l argent! Les gros hébergeurs peuvent se tourner vers le green et les petits, beaucoup moins facilement Secours Pour le secours, il y a de groupes électrogènes : 2 de 1MW. Ils peuvent reprendre la totalité du bâtiment en 40 secondes. 13

14 Sécurité incendie Se fait avec bonbonnes d azote et des buses dans les salles. Attention à partir d une certaine température, la pression chute trop, il faut donc chauffer la salle contenant les bonbonnes l hiver pour maintenir un bon fonctionnement de celles-ci. Pour ce faire, des radiateurs électriques ont été installés. Je trouve dommage de devoir brancher des radiateurs électriques l hiver alors que la chaleur des machines est entièrement rejetée. Nous en avons parlé et les contraintes sont trop importantes pour chauffer une si petite salle (le bâtiment est ancien et les travaux ne seraient pas simples). 6) Contact Aurélien PORET Responsable infrastructure 14

Datacentre : concilier faisabilité, performance et éco-responsabilité

Datacentre : concilier faisabilité, performance et éco-responsabilité Datacentre : concilier faisabilité, performance et éco-responsabilité La climatisation des salles informatiques: compréhension et état des lieux Charles Vion, Responsable Service Projet Sylvain Ferrier,

Plus en détail

FRnOG, 25/01/2013. Marilyn, un datacenter vertical

FRnOG, 25/01/2013. Marilyn, un datacenter vertical FRnOG, 25/01/2013 Marilyn, un datacenter vertical www.celeste.fr Marilyn, un datacenter vertical Pourquoi un datacenter? Pourquoi l air? Pourquoi vertical? Qui est CELESTE? CELESTE est fournisseur d accès

Plus en détail

AUDIT INSTALLATIONS DE VENTILATION ET CLIMATISATION

AUDIT INSTALLATIONS DE VENTILATION ET CLIMATISATION Formation L énergie dans les bâtiments durables Bruxelles Environnement AUDIT INSTALLATIONS DE VENTILATION ET CLIMATISATION Jonathan FRONHOFFS CENERGIE Objectifs de la présentation Identifier les principaux

Plus en détail

HEBERGEMENT DANS LE DATACENTER GDC3 DE VELIZY

HEBERGEMENT DANS LE DATACENTER GDC3 DE VELIZY HEBERGEMENT DANS LE DATACENTER GDC3 DE VELIZY Présentation des infrastructures Date: 30/08/2013 Version : 1.0 Toute utilisation ou reproduction même partielle est interdite. Page 1 Sommaire 1. PRESENTATION

Plus en détail

CENTRE DE MAINTENANCE DU TRAMWAY DU MANS

CENTRE DE MAINTENANCE DU TRAMWAY DU MANS BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTROTECHNIQUE SESSION 2013 ÉPREUVE E4.2 CENTRE DE MAINTENANCE DU TRAMWAY DU MANS PRÉSENTATION ET DOSSIER TECHNIQUE Sommaire : Présentation générale et synoptique page

Plus en détail

DATA CENTER. Règles d'ingénierie du Data Center DATA CENTER

DATA CENTER. Règles d'ingénierie du Data Center DATA CENTER Règles d'ingénierie du Data Center SOMMAIRE La problématique La climatisation Les planchers techniques L énergie L urbanisation L industrialisation Conclusion LA PROBLEMATIQUE Rappel sur les Tiers Chaque

Plus en détail

F I C H E. V e n t i l a t i o n d e s h a b i t a t i o n s P a r t i e 3

F I C H E. V e n t i l a t i o n d e s h a b i t a t i o n s P a r t i e 3 N U M É R O 1 7 - J U I N 2 0 1 3 V e n t i l a t i o n d e s h a b i t a t i o n s P a r t i e 3 Climatiseur ou thermopompe air/air combiné(e) à un réseau de distribution d air Un appareil de climatisation

Plus en détail

Un récupérateur de chaleur est donc un échangeur qui permet de transférer la chaleur et éventuellement l humidité entre l air rejeté et l air neuf:

Un récupérateur de chaleur est donc un échangeur qui permet de transférer la chaleur et éventuellement l humidité entre l air rejeté et l air neuf: RECUPERATION D'ENERGIE I. PRINCIPE La réglementation sanitaire impose l introduction d un minimum d air neuf dans les locaux ce qui implique le rejet d air se trouvant proche des conditions de l ambiance

Plus en détail

HEBERGEMENT DANS LE DATACENTER GDC2 DE VELIZY

HEBERGEMENT DANS LE DATACENTER GDC2 DE VELIZY HEBERGEMENT DANS LE DATACENTER GDC2 DE VELIZY Présentation des infrastructures Date: 30/08/2013 Version : 1.0 Toute utilisation ou reproduction même partielle est interdite. Page 1 Sommaire 1. PRESENTATION

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Architecture proposée. 2. Constituants de la solution. 3. Supervision DATA CENTER OPTION SERVICE

SOMMAIRE. 1. Architecture proposée. 2. Constituants de la solution. 3. Supervision DATA CENTER OPTION SERVICE SOMMAIRE DATA CENTER OPTION SERVICE 1. Architecture proposée 2. Constituants de la solution 3. Supervision 1 1 ARCHITECTURE GENERALE 2 Implantation Plan du site et localisation de la salle informatique

Plus en détail

ETUDE D EFFICACITE ENERGETIQUE. MICROSOFT Sites : Paris les Ulis - Issy les Moulineaux

ETUDE D EFFICACITE ENERGETIQUE. MICROSOFT Sites : Paris les Ulis - Issy les Moulineaux ETUDE D EFFICACITE ENERGETIQUE Mai & Septembre 2009 MICROSOFT Sites : Paris les Ulis - Issy les Moulineaux APC by Schneider Electric Groupe Audit d Infrastructures Informatiques 35 rue Joseph MONIER CS30323

Plus en détail

Appel à propositions n PTD/10/001. Annexe 4 Cahier des charges

Appel à propositions n PTD/10/001. Annexe 4 Cahier des charges Appel à propositions n PTD/10/001 Annexe 4 Cahier des charges I. Chauffage 1. Chaufferie centrale Bâtiment AB Installation Directives d entretien Fréquence Remarques 3 brûleurs* 3 chaudières*, d une puissance

Plus en détail

Outils de planification et gestion pour datacentres

Outils de planification et gestion pour datacentres ACT-MG-v2 Outils de planification et gestion pour datacentres Alain BIDAUD - CRIHAN TutoJRES 17 Outils de planification et gestion Agenda Pourquoi planifier? l écosystème du datacentre Les outils DCIM

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Les systèmes de climatisation Date :

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Les systèmes de climatisation Date : TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installations Compétence C1.2 : Classer, interpréter, analyser Thème : S5 : Technologie des installations frigorifiques

Plus en détail

1. PRESENTATION GDC1 SURESNES

1. PRESENTATION GDC1 SURESNES 1. PRESENTATION GDC1 SURESNES HEXATOM dispose de son propre DATACENTER situé à Suresnes. Ses espaces d hébergement sont autonomes, modulables et conformes aux spécifications les plus élevées en matière

Plus en détail

Applications: Piscines privées Stations thermales Spas et jacuzzi Gymnases AVANTAGES

Applications: Piscines privées Stations thermales Spas et jacuzzi Gymnases AVANTAGES DÉSHUMIDIFICATEUR DE PISCINE Fonctionnement Le est un déshumidificateur de piscine éconergétique et silencieux. Il fonctionne selon le principe de la condensation frigorifique. Un ventilateur aspire l

Plus en détail

CHAUFFAGE, CLIMATISATION & TRAITEMENT DE L AIR

CHAUFFAGE, CLIMATISATION & TRAITEMENT DE L AIR CHAUFFAGE, CLIMATISATION & TRAITEMENT DE L AIR 126 Groupes de condensation par air réversibles pour rideaux d air et Les groupes Inverter Réversibles de la toute nouvelle gamme ERQ peuvent désormais se

Plus en détail

Climatisation / Critéres du fonctionnement normal R22

Climatisation / Critéres du fonctionnement normal R22 Climatisation / Critéres du fonctionnement normal R22 1. Schéma de l installation 2. Critéres du bon fontionnement CONDENSEUR Valeurs de référence Valeurs mesurées Evaporateur à air/condenseur à air θ

Plus en détail

HEBERGEMENT DANS LE DATACENTER GDC2 DE VELIZY

HEBERGEMENT DANS LE DATACENTER GDC2 DE VELIZY HEBERGEMENT DANS LE DATACENTER GDC2 DE VELIZY Présentation des infrastructures Date: 30/08/2013 Version : 1.0 Toute utilisation ou reproduction même partielle est interdite. Page 1 Sommaire 1. PRESENTATION

Plus en détail

La ventilation des bâtiments tertiaires: problématiques

La ventilation des bâtiments tertiaires: problématiques La ventilation des bâtiments tertiaires: problématiques CETE Méditerranée Jean-Alain Bouchet 10 mars 2011 Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr Plan de l exposé

Plus en détail

Data Center Condorcet, Paris Excellence technique et éco-efficacité.

Data Center Condorcet, Paris Excellence technique et éco-efficacité. Data Center Condorcet, Paris Excellence technique et éco-efficacité. TelecityGroup Paris Condorcet 10 rue Waldeck Rochet, Bât 520 93300 Aubervilliers France Tel: +33 (0) 1 49 97 30 60 fr.info@telecity.com

Plus en détail

Confinement et optimisation énergétique

Confinement et optimisation énergétique Confinement et optimisation énergétique Rédacteur : Rémy FEBVRE : remy.febvre@modul-data-center.com IPenergy 2015 communication et reproduction interdites sans accord écrit préalable Page 1/7 1 GÉNÉRALITÉS

Plus en détail

DIVISIONNAL SILICON FACILITY BATIMENT 186

DIVISIONNAL SILICON FACILITY BATIMENT 186 DIVISIONNAL SILICON FACILITY BATIMENT 186 1. Etat actuel de la situation - Cahier des charges et besoins utilisateurs prédéfinis - Parmi les différentes variantes techniques proposées, un concept a été

Plus en détail

Climatisation. Climatiseur split system. Généralités. Montage. Mise en service MDF M3 TIFCC M3 A.F.P.A. 2001 DEAT 1/33

Climatisation. Climatiseur split system. Généralités. Montage. Mise en service MDF M3 TIFCC M3 A.F.P.A. 2001 DEAT 1/33 Climatisation Climatiseur split system Montage Mise en service MDF M3 TIFCC M3 A.F.P.A. 2001 DEAT 1/33 Climatiseur à éléments séparés Le concept SPLIT SYSTEM Les composants (compresseur, échangeurs, détendeur)

Plus en détail

SET-FREE Climatiseur cassette à 2-voies RCD

SET-FREE Climatiseur cassette à 2-voies RCD 6 SET-FREE Climatiseur cassette à -voies RCD Climatisation et chauffage par pompe à chaleur Evaporateur encastré dans le plafond du type cassette -voies pour des unités extérieures SET-FREE Plusieures

Plus en détail

Green Mountain, certainement le datacenter le plus écologique au monde

Green Mountain, certainement le datacenter le plus écologique au monde Green Mountain, certainement le datacenter le plus écologique au monde Implanté dans un ancien dépôt de munitions de l'otan au cœur de la montagne d un fjord norvégien, le datacenter de Green Mountain

Plus en détail

AFIET LES DATA CENTERS. LES DATA CENTERS Copyright CRITICAL BUILDING Slide 1

AFIET LES DATA CENTERS. LES DATA CENTERS Copyright CRITICAL BUILDING Slide 1 AFIET LES DATA CENTERS LES DATA CENTERS Copyright CRITICAL BUILDING Slide 1 Pourquoi un data center? 68 % des français se connectent à des réseaux sociaux 2020 : 44 Trillions de Gbs data avec quelle énergie?

Plus en détail

HEBERGEMENT DANS LE DATACENTER GDC1 DE SURESNES

HEBERGEMENT DANS LE DATACENTER GDC1 DE SURESNES HEBERGEMENT DANS LE DATACENTER GDC1 DE SURESNES Présentation des infrastructures Date: 30/08/2013 Version : 1.0 Toute utilisation ou reproduction même partielle est interdite. Page 1 Sommaire 1. PRESENTATION

Plus en détail

LA CLIMATISATION. Tout ce que vous devez savoir sur. Tout ce que vous devez savoir sur. www.peugeot.com.tn LE CONSEIL PEUGEOT LES AMORTISSEURS

LA CLIMATISATION. Tout ce que vous devez savoir sur. Tout ce que vous devez savoir sur. www.peugeot.com.tn LE CONSEIL PEUGEOT LES AMORTISSEURS LE CONSEIL PEUGEOT LES AMORTISSEURS LES BALAIS ESSUIE-VITRES LA BATTERIE LA CONTREFAÇON L ÉCHAPPEMENT L ÉCLAIRAGE LE FILTRE À PARTICULES LE FREINAGE LA GAMME PEUGEOT DE PIÈCES D ORIGINE LES LUBRIFIANTS

Plus en détail

Assises DATACENTER. Le 17 avril 2013 Pavillon Dauphine, Paris A. de Moissac

Assises DATACENTER. Le 17 avril 2013 Pavillon Dauphine, Paris A. de Moissac Le 17 avril 2013 Pavillon Dauphine, Paris A. de Moissac Chaine de l efficacité énergétique Parlons CAPEX,OPEX,ROI : seuil de déclenchement Urbanisation? Le froid, c est pas sorcier Contraintes et autres

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement INTRODUCTION THÉORIQUE AU SYSTÈME DE REFROIDISSEMENT Jan Maeyens Cenergie SCRL Objectifs de la présentation Principes de production de froid

Plus en détail

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs 1. Bases 1.1. Fonctionnement du chauffe-eau à pompe à chaleur (CEPAC) Comme son nom l indique, un chauffe-eau pompe à chaleur

Plus en détail

SUMMIT-INVERTER POUR CAVES À VIN

SUMMIT-INVERTER POUR CAVES À VIN SUMMIT-INVERTER POUR CVES À VIN 7 Climatiser et chauffer pour températures jusqu à C Évaporateur mural et unité extérieure, réglée par inverter compris Unité intérieure RS Châssis châssis en plastique

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE?

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une pompe à chaleur et d une cuve disposant d une isolation

Plus en détail

1. Contexte de l étude

1. Contexte de l étude Sujet de PFE complet : Etude approfondie du traitement d air d un local de stockage papier (50 magasins d archives de 200m² unitaire) avec l optique d économie d énergie et de gestion des gradients de

Plus en détail

TEPZZ 9ZZZ45A_T EP 2 900 045 A1 (19) (11) EP 2 900 045 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 29.07.2015 Bulletin 2015/31

TEPZZ 9ZZZ45A_T EP 2 900 045 A1 (19) (11) EP 2 900 045 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 29.07.2015 Bulletin 2015/31 (19) TEPZZ 9ZZZ4A_T (11) EP 2 900 04 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 29.07.1 Bulletin 1/31 (1) Int Cl.: H0K 7/14 (06.01) H0K 7/ (06.01) (21) Numéro de dépôt: 112.9 (22) Date

Plus en détail

ACCUTOPSÉRIE 2. Référence NOTICE D UTILISATION SOMMAIRE. Radiateur à accumulation

ACCUTOPSÉRIE 2. Référence NOTICE D UTILISATION SOMMAIRE. Radiateur à accumulation ACCUTOPSÉRIE 2 Radiateur à accumulation Référence NOTICE D UTILISATION SOMMAIRE Les commandes et leurs fonctions 2 Le principe de fonctionnement de l Accutop Série 2 3 Mise en marche et utilisation de

Plus en détail

Aménagement cloisonné et paysagé

Aménagement cloisonné et paysagé 1 er étage Aménagement cloisonné et paysagé 02 SALLES DE RÉUNION 56 POSTES AU TOTAL Sanitaires Circulations horizontales Circulations verticales Locaux techniques Environmental immobilier L immeuble fait

Plus en détail

Eau chaude Eau glacée

Eau chaude Eau glacée Chauffage de Grands Volumes Aérothermes Eau chaude Eau glacée AZN AZN-X Carrosserie Inox AZN Aérotherme EAU CHAUDE AZN AZN-X inox Avantages Caractéristiques Carrosserie laquée ou inox Installation en hauteur

Plus en détail

Réflexion et étude d une salle informatique à haute efficacité énergétique

Réflexion et étude d une salle informatique à haute efficacité énergétique Réflexion et étude d une salle informatique à haute efficacité énergétique Client : Grand groupe bancaire Année : 2007 Surface : 750 m2 (x4) Puissance électrique Informatique : 1.5 MW Typologie : Salle

Plus en détail

Immeuble EXEMPLE Audit Technique mars 2004

Immeuble EXEMPLE Audit Technique mars 2004 Immeuble EXEMPLE Audit Technique mars 2004 SOMMAIRE 1 Préambule... 3 2 Descriptif sommaire de l immeuble... 4 3 Synoptique des réseaux d alimentations... 5 4 Schéma de principe de distribution du courant

Plus en détail

Jeudi de l ALEC Centrale de traitement d air (CTA) Rénovation du siège de PLURALIS

Jeudi de l ALEC Centrale de traitement d air (CTA) Rénovation du siège de PLURALIS Jeudi de l ALEC Centrale de traitement d air (CTA) Rénovation du siège de PLURALIS Intervenant : Rémy ROSSILLON Bureau d étude Sixième Sens Ingénierie Sixième sens Ingénierie est membre du GIE ICARE 1/

Plus en détail

Le compresseur : Le support compresseur :

Le compresseur : Le support compresseur : Conditionnement d air des véhicules est les différents organes que l on peut trouver suivant la marque le type et le modèle de véhicule, ainsi que sur les véhicules de TP. L été, dans les véhicules, la

Plus en détail

Air neuf. Economie Ecologie

Air neuf. Economie Ecologie Hitachi 2010 174 Air neuf Economie Ecologie Pour tous les locaux nécessitant l apport d air neuf, pour assurer chauffage et rafraîchissement en assurant des économies d énergie. Confort Performances Qualité

Plus en détail

Chauffe-eau thermodynamiques air ambiant / air extérieur NUOS & NUOS SPLIT NOUVEAU. Economie et écologie Confort Performance Simplicité d installation

Chauffe-eau thermodynamiques air ambiant / air extérieur NUOS & NUOS SPLIT NOUVEAU. Economie et écologie Confort Performance Simplicité d installation Chauffe-eau thermodynamiques air ambiant / air extérieur UOS & UOS SPLIT OUVEAU Economie et écologie Confort Performance Simplicité d installation 2 UOS, une eau chaude écologique et économique Sortie

Plus en détail

CAF DU RHONE (ex :CAF de LYON) BILAN DE 1998 à 2013 DU CHAUD ET DU FROID A UN COÛT OPTIMAL ET RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT

CAF DU RHONE (ex :CAF de LYON) BILAN DE 1998 à 2013 DU CHAUD ET DU FROID A UN COÛT OPTIMAL ET RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT CAF DU RHONE (ex :CAF de LYON) BILAN DE 1998 à 2013 DU CHAUD ET DU FROID A UN COÛT OPTIMAL ET RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT 1 - PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT. - DESCRIPTION DU SITE. - BILAN DES MESURES DEPUIS

Plus en détail

Faux plancher Uniflair pour Data Centers. Une solution, de nombreux avantages

Faux plancher Uniflair pour Data Centers. Une solution, de nombreux avantages Faux plancher Uniflair pour Data Centers Une solution, de nombreux avantages Une solution, de nombreux avantages Salle serveurs Haute résistance aux contraintes et charges verticales, accessoires de distribution

Plus en détail

LA RÉFÉRENCE. Comment comptez-vous vous développer? L'évaluation de votre infrastructure sensible peut vous aider à découvrir la bonne stratégie

LA RÉFÉRENCE. Comment comptez-vous vous développer? L'évaluation de votre infrastructure sensible peut vous aider à découvrir la bonne stratégie LA RÉFÉRENCE P O U R L E C H A N G E M E N T Comment comptez-vous vous développer? L'évaluation de votre infrastructure sensible peut vous aider à découvrir la bonne stratégie Jour après jour, le monde

Plus en détail

Variantes du cycle à compression de vapeur

Variantes du cycle à compression de vapeur Variantes du cycle à compression de vapeur Froid indirect : circuit à frigoporteur Cycle mono étagé et alimentation par regorgement Cycle bi-étagé en cascade Froid direct et froid indirect Froid direct

Plus en détail

AQUANEXT & AQUANEXT SPLIT. > Simplicité d installation > Performance > Economie et écologie > Confort

AQUANEXT & AQUANEXT SPLIT. > Simplicité d installation > Performance > Economie et écologie > Confort Chauffe-eau thermodynamiques air ambiant / air extérieur AQUANEXT & NOUVEAU NOUVEAU AQUANEXT SPLIT > Simplicité d installation > Performance > Economie et écologie > Confort ÉDITION 09/2011 Sortie d air

Plus en détail

Le chauffe-eau thermodynamique split

Le chauffe-eau thermodynamique split Le chauffe-eau thermodynamique split Les chauffe-eau eau thermodynamiques : La famille s agrandit! Le positionnement Qualité et simplicité d installation Performances et économies d énergie Interface intuitive

Plus en détail

INFORMATIONS TECHNIQUES CLIMATISATION

INFORMATIONS TECHNIQUES CLIMATISATION INFORMATIONS TECHNIQUES CLIMATISATION Le chauffage et la climatisation peuvent dans bien des cas, être fournis par le même appareil. Il s'agit là d'une solution que les utilisateurs apprécient : elle permet

Plus en détail

SOMMAIRE 1- PRESENTATION SOMMAIRE DE L OPERATION 2- LES SYSTEMES DE VENTILATION DIT «CLASSIQUES» 3- LES SYSTEMES INNOVANTS AUTOUR DU PATIO

SOMMAIRE 1- PRESENTATION SOMMAIRE DE L OPERATION 2- LES SYSTEMES DE VENTILATION DIT «CLASSIQUES» 3- LES SYSTEMES INNOVANTS AUTOUR DU PATIO SOMMAIRE 1- PRESENTATION SOMMAIRE DE L OPERATION 2- LES SYSTEMES DE VENTILATION DIT «CLASSIQUES» 3- LES SYSTEMES INNOVANTS AUTOUR DU PATIO PRESENTATION DE L OPERATION L OPERATION EN QUELQUES CHIFFRES:

Plus en détail

Climatisation assistée par sorption. L alternative écologique.

Climatisation assistée par sorption. L alternative écologique. Climatisation assistée par sorption. L alternative écologique. La technique DEC assistée par sorption de robatherm est une alternative économique et écologique aux techniques conventionnelles du froid.

Plus en détail

Déshumidification de piscine pour confort et bien-être

Déshumidification de piscine pour confort et bien-être Déshumidification de piscine pour confort et bien-être DESHUMIDIFICATEUR DE PISCINE HAUT DE GAMME DE CONCEPTION ELEGANTE ET FONCTIONNELLE POUR INSTALLATION DANS LA PISCINE OU DANS LE LOCAL TECHNIQUE Déshumidification

Plus en détail

Système à débit variable T.One

Système à débit variable T.One C H A U F F A G E E T R A F R A I C H I S S E M E N T Système à débit variable T.One Pompe à chaleur Air/Air Habitat Système T.One Chauffage thermodynamique individ Une source d énergie renouvelable Une

Plus en détail

la climatisation automobile

la climatisation automobile Un équipement en question : la climatisation automobile LES TRANSPORTS la climatisation en question La climatisation automobile, grand luxe il y a encore peu de temps, devient presque banale pour tous

Plus en détail

Méthode de calcul de l efficacité énergétique (PUE)dans les datacenters

Méthode de calcul de l efficacité énergétique (PUE)dans les datacenters Méthode de calcul de l efficacité énergétique (PUE)dans les datacenters blanc 158 Révision n 1 : Par Victor Avelar Résumé de l étude Avant d effectuer une étude comparative de l efficacité de l infrastructure

Plus en détail

SYNOPTIQUE GTB Architecture Générale

SYNOPTIQUE GTB Architecture Générale STATION METEO TERMINAL EXPLOITATION (local technique) POSTE SUPERVISION (local pôle maintenance) AFFICHAGE PEDAGOGIQUE (Accueil) ACCES WEB GESTION CVC LOCAL TECHNIQUE GESTION EAU GESTION SERRE GESTION

Plus en détail

L hébergement de vos données et applications de manière sûre et pérenne

L hébergement de vos données et applications de manière sûre et pérenne TDF, OPÉRATEUR DE DATACENTERS RÉGIONAUX L hébergement de vos données et applications de manière sûre et pérenne Notre mission : faire naître les opportunités et faciliter le développement du «business»

Plus en détail

Cliquez sur une image pour l'agrandir

Cliquez sur une image pour l'agrandir Cliquez sur une image pour l'agrandir Mural A savoir Qu est ce que la clim? Contrairement aux idées reçues La climatisation ne consiste pas seulement à refroidir mais à maintenir une température agréable

Plus en détail

CLIMATISATION DE CONFORT

CLIMATISATION DE CONFORT Théorie Définitions Détermination des débits d air neuf et soufflage tude des évolutions fondamentales de l air : Mélange, Chauffage, Refroidissement Déshumidification Humidification CLIMATIATION D CONFORT

Plus en détail

Aréna de Val-des-Monts (Québec) CONSTRUCTION NEUVE

Aréna de Val-des-Monts (Québec) CONSTRUCTION NEUVE Profil de projet d innovation technologique en réfrigération PARB PROGRAMME D ACTION EN RÉFRIGÉRATION POUR LES BÂTIMENTS Aréna de Val-des-Monts (Québec) CONSTRUCTION NEUVE Caractéristiques de l aréna Sommaire

Plus en détail

1. Définition 2. 2. Quantité de données stockées 2. 3. La miniaturisation 3. 4. Les enjeux 4 LA MINIATURISATION ET SES CONSÉQUENCES 5

1. Définition 2. 2. Quantité de données stockées 2. 3. La miniaturisation 3. 4. Les enjeux 4 LA MINIATURISATION ET SES CONSÉQUENCES 5 TABLE DES MATIÈRES 1. Définition 2 2. Quantité de données stockées 2 3. La miniaturisation 3 4. Les enjeux 4 LA MINIATURISATION ET SES CONSÉQUENCES 5 1. Contrainte de climatisation 5 2. Contrainte de filtration

Plus en détail

BAC PRO CARROSSERIE LYCEE ETIENNE MIMARD LA CLIMATISATION

BAC PRO CARROSSERIE LYCEE ETIENNE MIMARD LA CLIMATISATION Page 1 sur 11 LA CLIMATISATION DÉFINITION : La climatisation est la technique qui consiste à modifier, contrôler et réguler les conditions climatiques (température, humidité, niveau de poussières, etc.)

Plus en détail

produits de climatisation york Systèmes VRF Edition: Juin 2013

produits de climatisation york Systèmes VRF Edition: Juin 2013 produits de climatisation york Systèmes VRF Edition: Juin 2013 produits de climatisation york Un monde plus confortable, plus sûr et plus durable 2/3 Systèmes VRF yv2v r410a produits de climatisation york

Plus en détail

Le partenaire location de vos événements CONSTRUCTION ÉLECTROGÈNES CLIMATISATION

Le partenaire location de vos événements CONSTRUCTION ÉLECTROGÈNES CLIMATISATION Le partenaire location de vos événements CONSTRUCTION GROUPES CHAUFFAGE MODULAIRE ÉLÉVATION MANUTENTION ÉLECTROGÈNES CLIMATISATION LOXAM EVENT, spécialiste de la location de matériels pour l'organisation

Plus en détail

modulys ta compo Nos gammes de CTA pour traiter vos locaux intègrent aussi de la récupération d énergie www.france-air.com RT 2012

modulys ta compo Nos gammes de CTA pour traiter vos locaux intègrent aussi de la récupération d énergie www.france-air.com RT 2012 Nos gammes de CTA pour traiter vos locaux intègrent aussi de la récupération d énergie modulys ta compo RT 2012 Rue des Barronnières Beynost 01708 Miribel Cedex Fax : +33 [0]4 78 55 25 63 Accueil Clients

Plus en détail

LA CLIMATISATION DANS LES BATIMENTS TERTIAIRES. S. Deleval. Résumé

LA CLIMATISATION DANS LES BATIMENTS TERTIAIRES. S. Deleval. Résumé LA CLIMATISATION DANS LES BATIMENTS TERTIAIRES S. Deleval Résumé La climatisation des bureaux reste un sujet tabou au CERN et est encore considérée comme l expression d un besoin de confort. Cependant

Plus en détail

FormaSciences 2014 «Les énergies du futur»

FormaSciences 2014 «Les énergies du futur» FormaSciences 2014 «Les énergies du futur» Comment récupérer des calories sur un Data Center présentation de J-Louis PERROT le 06/02/2014 Le Centre de Calcul de l IN2P3 du CNRS Le CC IN2P3 est un prestataire

Plus en détail

agile Datacenter vert Le monde naissant des datacenters de nouvelle génération ICAR-2013 Gérald.Dulac@eolas.fr Ibrahim.Safieddine@eolas.

agile Datacenter vert Le monde naissant des datacenters de nouvelle génération ICAR-2013 Gérald.Dulac@eolas.fr Ibrahim.Safieddine@eolas. Le monde naissant des datacenters de nouvelle génération ICAR-2013 Datacenter vert agile Grenoble Lyon Paris Gérald.Dulac@eolas.fr Ibrahim.Safieddine@eolas.fr Datacenter de nouvelle génération vert agile?

Plus en détail

Chauffe-eau thermodynamiques air ambiant / air extérieur NUOS & NUOS SPLIT. Economie et écologie Confort Performance Simplicité d installation

Chauffe-eau thermodynamiques air ambiant / air extérieur NUOS & NUOS SPLIT. Economie et écologie Confort Performance Simplicité d installation Chauffe-eau thermodynamiques air ambiant / air extérieur UOS & UOS SPLIT Economie et écologie Confort Performance Simplicité d installation 2 juillet 2012 UOS, une eau chaude écologique et économique UOS,

Plus en détail

Bearstech. Datacenters écologiques ( green ) Salon THD 2011. Johan Charpentier. Bearstech Green Datacenters

Bearstech. Datacenters écologiques ( green ) Salon THD 2011. Johan Charpentier. Bearstech Green Datacenters Bearstech Datacenters écologiques ( green ) Salon THD 2011 Johan Charpentier Bearstech Green Datacenters Bearstech Bearstech est une société coopérative d ingénieurs spécialisée en infogérance, en hébergement

Plus en détail

La réalisation du contrôle périodique

La réalisation du contrôle périodique La réglementation climatisation PEB Contenu technique à l attention des organismes de formation La réalisation du contrôle périodique Email : climpeb@environnement.irisnet.be Pour professionnels de la

Plus en détail

Hébergement haute-densité dans un conteneur en free cooling à air direct

Hébergement haute-densité dans un conteneur en free cooling à air direct 1/43 Hébergement haute-densité dans un conteneur en free cooling à air direct Stéphane Aicardi, Emmanuel Halbwachs, Albert Shih Division Informatique Observatoire de Paris SUCCES 14 novembre 2013 Le conteneur

Plus en détail

AMÉNAGEMENT DE BUREAUX AU 1 ETAGE, AMENAGEMENT D'ARCHIVES AU SS ET REFECTION DES FACADES DU SIEGE SOCIAL CCAF

AMÉNAGEMENT DE BUREAUX AU 1 ETAGE, AMENAGEMENT D'ARCHIVES AU SS ET REFECTION DES FACADES DU SIEGE SOCIAL CCAF 1408 AMÉNAGEMENT DE BUREAUX AU 1 ETAGE, AMENAGEMENT D'ARCHIVES AU SS ET REFECTION DES FACADES DU SIEGE SOCIAL CCAF 14 rue de Lesquerde 66 220 SAINT PAUL DE FENOUILLET Maître d'ouvrage Architecte COMMUNAUTÉ

Plus en détail

i-accurate_fr_07-2011

i-accurate_fr_07-2011 i-accurate_fr_07-2011 Armoires de climatisation haute précision pour le refroidissement des centres informatiques équipées de la nouvelle technologie Inverter et fonctionnant au fluide frigorigène R-410A,

Plus en détail

La terre comme source de chaleur: des solutions fiables.

La terre comme source de chaleur: des solutions fiables. ÉNERGIES RENOUVELABLES La terre comme source de chaleur: des solutions fiables. Pompes À chaleur SAUMURE eau pompes à chaleur eau eau Source d énergie inépuisable et efficace Rendement élevé et constant

Plus en détail

SYNTHESE DU PROJET DE FIN D ETUDES

SYNTHESE DU PROJET DE FIN D ETUDES Institut National des Sciences Appliquées de Strasbourg GENIE CLIMATIQUE ET ÉNERGÉTIQUE SYNTHESE DU PROJET DE FIN D ETUDES LES GREEN DATACENTERS Réalité, Utopie ou Affichage? Par Audrey CHOPITON TUTEUR

Plus en détail

produits de climatisation york

produits de climatisation york Un monde plus confortable, plus sûr et plus durable 2/3 Mural Inverter pompe à chaleur JEHJZH 09 à 24 Une gamme complète de 2,7 kw à 6,5 kw NOUVEAU Caractéristiques SEER & SCOP: Class A+ Compresseur Inverter

Plus en détail

Sécurisation, état de l art et nouveaux enjeux des «Green» Data Centers

Sécurisation, état de l art et nouveaux enjeux des «Green» Data Centers DATA CENTERS Sécurisation, état de l art et nouveaux enjeux des «Green» Data Centers Christophe WEISS SSTIC- Sécurisation, état de l art et nouveaux enjeux des «Green» Data Centers 5 juin 2008 Sommaire

Plus en détail

La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable.

La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable. 111 39 240 1812 906 La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable. La relève de chaudière, qu est ce que c est? On parle de relève de chaudière lorsqu on installe une pompe à

Plus en détail

Le séchage des ateliers :

Le séchage des ateliers : Le séchage des ateliers : Quelles technologies et quels coûts énergétiques? Jacques GUILPART- MF Conseil j. guilpart@mfconseil.fr 06 43 44 66 28 www.mfconseil.fr Adam TCHAÏKOWSKI, Dessica a.tchaikowski@dessica.fr

Plus en détail

Dossier de presse «Neuf» POMPE A CHALEUR : LA SOLUTION OPTIMALE POUR LE CHAUFFAGE ET L EAU CHAUDE SANITAIRE DES BATIMENTS NEUFS

Dossier de presse «Neuf» POMPE A CHALEUR : LA SOLUTION OPTIMALE POUR LE CHAUFFAGE ET L EAU CHAUDE SANITAIRE DES BATIMENTS NEUFS POMPE A CHALEUR : LA SOLUTION OPTIMALE POUR LE CHAUFFAGE ET L EAU CHAUDE SANITAIRE DES BATIMENTS NEUFS La construction d'un bâtiment représente toujours un projet important, d'un point de vue architectural,

Plus en détail

Traitement d air et d eau Gestion des énergies

Traitement d air et d eau Gestion des énergies Traitement d air et d eau Gestion des énergies ECOENERGIE Av Jean MONNET ZI DOMITIA 30300 BEAUCAIRE Tél. 04 66 59 19 19 FAX 04 66 59 00 06 informations@ecoenergie.com LE TRAITEMENT D AIR DES PATINOIRES

Plus en détail

CLIMEXEL, c'est l'excellence de la pompe à chaleur

CLIMEXEL, c'est l'excellence de la pompe à chaleur CLIMEXEL, c'est l'excellence de la pompe à chaleur CLIMEXEL, c est une gamme de pompes à chaleur dotées des meilleures caractéristiques techniques du marché : de trés forts rendements, d excellents niveaux

Plus en détail

Résolution des problèmes de refroidissement provoqués par le déploiement de serveurs haute densité en dix étapes

Résolution des problèmes de refroidissement provoqués par le déploiement de serveurs haute densité en dix étapes Résolution des problèmes de refroidissement provoqués par le déploiement de serveurs haute densité en dix étapes De Peter Hannaford Livre blanc n 42 Résumé de l étude Le déploiement de serveurs haute densité

Plus en détail

Chaudière à gaz à condensation UltraGas

Chaudière à gaz à condensation UltraGas Chaudière à gaz à condensation UltraGas Une technique de condensation au gaz avec l alufer breveté D une grande efficacité, combustion propre et facile à entretenir. 1 UltraGas (15-2000D) Vos avantages

Plus en détail

Fontaine à eau. Manuel d utilisation Modèle : X-16 lg-x52 A. Type de distributeur d eau chaude et froide. Compresseur avec réfrigération.

Fontaine à eau. Manuel d utilisation Modèle : X-16 lg-x52 A. Type de distributeur d eau chaude et froide. Compresseur avec réfrigération. Fontaine à eau Manuel d utilisation Modèle : X-16 lg-x52 A Type de distributeur d eau chaude et froide. Compresseur avec réfrigération. Nous vous remercions d avoir acheté notre distributeur d eau. Lisez

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

Chaudières traditionnelles

Chaudières traditionnelles Gamme Chaudières Traditionnelles et Récupérateur à condensation TOTALECO Chaudières traditionnelles ATLANTIC GUILLOT offre une large gamme de chaudières acier à équiper de brûleur gaz ou fioul pour une

Plus en détail

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION sécurité incendie Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d habitation > Bâtiments d habitation > Parcs de stationnement > s - foyers Sécurité incendie dans

Plus en détail

Produits et services associés DOSSIER DE PRESCRIPTION

Produits et services associés DOSSIER DE PRESCRIPTION Gamme VRF Produits et services associés DOSSIER DE PRESCRIPTION * PARTENARIAT EXCLUSIF *Notre partenaire Fujitsu participe au programme EUROVENT pour les VRF. Retrouvez les modèles concernés et les données

Plus en détail

ODYSSÉE 2 CRÉDIT D IMPÔT * 26%

ODYSSÉE 2 CRÉDIT D IMPÔT * 26% ODYSSÉE 2 Chauffe-eau thermodynamique sur air non chauffé Naturellement plus performant Grand confort eau chaude Haut rendement Économies d énergie et respect de l environnement Souplesse d installation

Plus en détail

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant.

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant. PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Les panneaux photovoltaïques. Plancher, plafond, et mur chauffant. Les puits canadiens: sert à la fois de chauffage

Plus en détail

Rénovation thermique de votre logement

Rénovation thermique de votre logement Audits et conseils énergétiques Rénovation thermique de votre logement Réalisé par : Guy LAMOUR Pour : Mr et Mme LEFRANC à LANDAS Le : 19/03/2015 Guy Lamour : conseiller indépendant en rénovation thermique

Plus en détail

Les équipements performants dans l habitat

Les équipements performants dans l habitat Les équipements performants dans l habitat Ventilation performante La ventilation mécanique contrôlée (VMC) Pour une maison performante et saine, il est indispensable d opter pour une VMC. Le principe

Plus en détail

DÉSHUMIDIFICATEURS DE PISCINE

DÉSHUMIDIFICATEURS DE PISCINE DÉSHUMIDIFICATEURS DE PISCINE Déshumidificateurs de piscine Un climat intérieur économique en zone de piscine et de détente 1-2015 Des systèmes de qualité DÉSHUMIDIFICATEURS DE PISCINE Série SLE Le déshumidificateur

Plus en détail

Caractéristiques techniques INVERTER 9 SF INVERTER 9 HP INVERTER 12 SF INVERTER 12 HP

Caractéristiques techniques INVERTER 9 SF INVERTER 9 HP INVERTER 12 SF INVERTER 12 HP - CARACTERISTIQUES TECHNIQUES - UNICO INVERTER - Caractéristiques techniques INVERTER 9 SF INVERTER 9 HP INVERTER 12 SF INVERTER 12 HP Capacité de refroidissement (1) (min/moyen/max) kw 1.4/2.3/2.7 1.4/2.3/2.7

Plus en détail