Des boîtes vertes LES BOÎTES EN CARTON ONDULÉ

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Des boîtes vertes LES BOÎTES EN CARTON ONDULÉ"

Transcription

1 Chef de file dans les produits spécialisés en carton, Induscorr fabrique des feuilles (à simple, double ou triple parois), des boites (régulières ou découpées), des contenants en vrac et des contenants pour le contrôle de la statique. Des boîtes vertes Induscorr propose un large éventail de boîtes en carton ondulé (simple, double, triple parois, etc.) pouvant s adapter à de nombreux cas de figures. Cette flexibilité d utilisation, Induscorr l a acquise grâce à sa connaissance des différents grades de papiers disponibles sur le marché. Ces différents grades peuvent correspondre à autant de caractéristiques techniques données (densité, résistance mécanique, couleur...) qui une fois combinées permettent d atteindre la satisfaction de l utilisateur. La seule constante que l on peut retrouver concerne les caractéristiques environnementales: Tous les grades de papier utilisés par Induscorr pour la production des boîtes en carton ondulé sont recyclables et compostables à 100%. Ces différents grades correspondent cependant à différents pourcentages de matières recyclées incorporées lors de la fabrication. Ces taux peuvent varier de 35 à 100%, mais compte tenu de la consommation de papier sur 2009 pour la fabrication de boîtes en carton ondulé : Le taux moyen de matières recyclées dans les matières premières est de 74%. Ceci correspond à la préservation d environ arbres par an et à une économie moyenne annuelle d environ m 3 d eau. Pour des raisons fonctionnelles, les boîtes en carton ne peuvent cependant pas être faites à 100% de matières premières recyclées et, pour cette raison, Induscorr a sélectionné des fournisseurs certifiés selon le programme SFI (Sustainable Forestry Initiative) garantissant ainsi que : Les fibres vierges utilisées dans les matières premières sont issus de forêts gérées en accord avec les principes de développement durable.

2 Moins de déchets pour moins recycler Le recyclage des déchets post et pré-consommateurs sont positifs au point de vue environnemental mais dans un souci de minimiser son impact sur l environnement, Induscorr s est efforcé de réduire au maximum les rejets de production. Le meilleur déchet est celui qui n est pas produit. Cette volonté de limiter la consommation de ressources et d énergie se traduit notamment par l implantation de personnel supplémentaire en fin de procédé. Ceci, associé à des systèmes de management de la qualité, a permis d augmenter la réactivité d Induscorr et donc de minimiser le taux de rejet par unité de production. Pour une consommation moyenne de papier de tonnes, le taux de rejets annuel n est que de 13%. Cette optimisation est illustrée par les courbes suivantes: en prenant une base 100 pour l année où la production des boîtes en carton ondulé a débutée, nous pouvons constater que la quantité de rejets par unité de production n a cessé de diminuer depuis.

3 Donner une seconde vie aux retailles Malgré le processus d amélioration continue mis en place par Induscorr pour limiter les rejets par unité de production, les retailles restent inévitables. Celles-ci sont récupérées pour être utilisées à l interne par Induscorr et leur redonner une seconde vie. Certaines sont utilisées comme emballage secondaire pour les boîtes en carton ondulé destinées aux clients et d autres sont utilisées en interne pour les transports de marchandises. Ce sont autant de moyens mis en place pour rentabiliser au maximum les ressources consommées lors de la production et assurer ainsi que les retailles ne soient pas des pertes et soient utilisés plutôt que d être directement envoyées au recyclage. Le recyclage pré-consommateur Une fois que tout ce qui pouvait être réutilisé sur place l a été, ce qui reste est pris en charge dans une filière de recyclage. Les retailles ne pouvant pas être réutilisées sont captées directement sur les différentes chaînes de production par un système d aspiration qui les centralise et les envoie à un compacteur. Ces dernières sont retournées aux différents fournisseurs de papier pour être réintroduites dans la chaîne de production. Les retours de retailles aux fournisseurs de papier pour un recyclage pré-consommateur représentent en moyenne 2300 tonnes, soit environ 13% de la consommation annuelle de papier d Induscorr. Cela signifie que 87% de la matière première utilisée par Induscorr est transformée en produits finis!

4 Exigences environnementales applicables Diverses réglementations sont applicables aussi bien aux matières premières qu aux produits finis fabriqués par Induscorr à l échelle mondiale. Les principales exigences environnementales auxquelles les matières premières utilisées par Induscorr répondent sont identifiées ci-dessous. CONEG Model Toxics Legislation (Coalition of Northeastern Governors) Cette loi vise à interdire l utilisation dans les emballages et leurs encres des composés suivants: Le plomb (Pb); le mercure (Hg); Le cadmium (Cd); Le chrome hexavalent (Cr VI). Ces différents composés ne doivent pas être introduits intentionnellement dans les emballages. À terme, la somme de leurs concentrations dans un produit donné doit être inférieure à 100 ppm (parties par millions). Programme Défi Le Défi est un programme conjoint des ministères fédéraux canadiens de la Santé et de l Environnement. Lancé en décembre 2006, ce nouveau plan de gestion vise d abord à recueillir de l information sur plus de 200 substances chimiques nocives à la santé humaine et à l environnement dans le but de réglementer éventuellement leur utilisation. Ces substances chimiques sont analysées lot par lot. Un douzième lot de composés soumis à examen a été publié le 26 décembre 2009 dans la Gazette du Canada.

5 REACH (Registration, Evaluation, Authorisation and Restriction of Chemicals). REACH est une loi mise en place au sein de l Union Européenne. Son but premier est de réglementer la production et l utilisation de substances chimiques ayant un impact potentiel sur la santé humaine et l environnement. A ce jour, environ substances sont contrôlées et soumises à la réglementation REACH. RoHS (Restriction of Hazardous Substances Directive) Cette loi fixe des limites de concentrations dans les métaux homogènes pour: Le plomb (Pb); Le mercure (Hg); Le cadmium (Cd); Le chrome hexavalent (Cr VI); Les biphényles polybromés (PBB); Les diphényléthers polybromés (PBDE). Les limites de concentration des différents composés sont de ppm, sauf pour le cadmium dont la limite est de 100 ppm. SFI (Sustainable Forest Initiative) Ce programme, mis en place par l American Forest and Paper Association et l Americain Timber Industry s Trade Association, est indépendant depuis 2007 et il délivre des certifications attestant que le bois et le papier achetés sont issus de forêts gérées de manière durable. Le programme de certification du SFI est reconnu par le PEFC (Programme for the Endorsement of Forest Certification schemes) depuis 2005.

6 Des colles à base d amidon Les principaux ingrédients entrant dans la fabrication de la colle utilisée par Induscorr sont l eau et l amidon. Ces deux composés représentent 95% du poids du mélange, divers additifs venant par la suite compléter le tout. Induscorr a choisi de produire se propre colle, sur place, à l usine de production. La maîtrise du mélange et des quantités produites qui découlent de cette approche permettent à Induscorr de sélectionner des matières premières de qualité et de limiter les dégagements de composés organiques volatils (COV) à un maximum de 400g/m3 lors de l utilisation de la colle. Il est également possible de choisir des ingrédients qui satisfont aux diverses exigences de RoHS, REACH ou Défi. Produire sa propre colle signifie aussi produire au plus près de ses besoins et donc limiter aussi bien la consommation de ressources que la génération de matières résiduelles. La rationalisation de la distribution de la colle a ainsi permis à Induscorr de diminuer sa production de colle et donc par voie de conséquence sa consommation d eau et la quantité de boues de filtration générées par le traitement des eaux de lavage des équipements chargées en colle. Raportée à la tonne de papier consommé, Induscorr a ainsi diminué de 32% sa consommation d eau entre de 2008 et En considérant qu au Canada la consommation d eau moyenne journalière est de 329 litres par personnes, cette économie correspond à la consommation annuelle de plus de 100 individus!

7 Des encres à base d eau Toutes les encres utilisées par Induscorr lors de la fabrication des boîtes en carton ondulé sont des encres à base d eau. Ces dernières ont progressivement remplacés les encres à base de solvants organiques, ce qui a permis de diminuer la charge organique dans les eaux de lavage et de faciliter leur traitement ultérieur. Les encres à base d eau demeurent des encres synthétiques mais sont conformes à diverses réglementations telles qu à la directive RoHS qui assure une concentration inférieure à ppm pour les PBB et PBDE. Leur conformité vis-à-vis de la Loi sur les substances toxiques du CONEG implique quant à elle que la somme des teneurs en Pb, Hg, Cd et Cr VI est inférieure à 100 ppm. Bien que les encres utilisées par Induscorr contiennent jusqu à 2,67% de leur poids en composés organiques volatils (COV), leur production de COV après application n est que de 136 mg /m3 d encre utilisé.

8 La consommation d eau L eau est utilisée à diverses étapes de la fabrication des boîtes en carton ondulé. Les principales sont les suivantes : Production de vapeur d eau; Fabrication de la colle; Lavage des équipements. La production de vapeur d eau est assurée par une chaudière au gaz naturel équipée d une cheminée modulable. La vapeur d eau est notamment utilisée lors de la fabrication des boîtes en carton par l onduleuse pour assouplir les feuilles de papier les plus rigides et donc permettre de les manipuler plus aisément. La fabrication de la colle qui va servir à la fabrication des boîtes en carton ondulé est réalisée sur place par Induscorr. Cette colle, composée à 70% d eau, permet à Induscorr de garantir une production de boîtes en carton de qualité. La rationalisation du réseau de distribution de colle réalisée par Induscorr a permis de limiter l excédent de colle sur les équipements. Les économies d eau sont donc multiples : Moins de surplus de production donc moins de ressources utilisées; Moins d excédents de colle sur les équipements donc une diminution de la consommation d eau pour leur lavage. Les eaux de lavage récupérées par Induscorr sont ensuite orientées vers deux procédés de traitement physico-chimiques différents selon qu elles soient chargées en colle ou en encre. Avoir deux procédés permet de les optimiser indépendamment l un de l autre et donc de diminuer au maximum la charge des eaux de rejet. En cumulant les différentes optimisations et en les ramenant à la tonne de papier consommé, Induscorr a ainsi diminué de 32% sa consommation d eau entre de 2008 et Cette économie correspond à la consommation moyenne annuelle de plus de 100 canadiens!

9 Les émissions de carbone Les équipements utilisés par Induscorr pour la production des boîtes en carton sont tous alimentés à l électricité. La consommation moyenne annuelle est de 3,7 MWh. Cette électricité étant fournie en totalité par Hydro-Québec, elle est considérée par le ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs comme étant renouvelable et n étant pas significative pour la comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre (GES). Les principales sources de GES d Induscorr d une part la production de vapeur par une chaudière au gaz naturel modulaire et, d autre part, la livraison des produits finis aux clients. La vapeur d eau est utilisée dans le processus de fabrication des boîtes en carton ondulé pour assouplir les feuilles de papier et faciliter leur manipulation. La vapeur est produite sur place, à l usine, par une chaudière au gaz naturel équipée d une cheminée modulable. Ce dispositif a été mis en place par Induscorr dans le courant de l année 2008 et a permis de réduire la consommation de gaz naturel d environ 30%. Cette diminution est illustrée dans le graphique suivant où les estimations des émissions de GES générées par la combustion du gaz naturel sont mises en rapport avec les estimations de quantités de papier consommées totales (indice 100 fixé en 2007).

10 Les émissions de carbone (suite) Une fois produites, les boîtes en carton ondulé sont envoyées par transporteurs spécialisés jusqu aux différents clients d Induscorr. Avec une consommation moyenne de litres de diesel pour la flotte de véhicules utilisée par Induscorr sur l année 2009, les livraisons de boîtes en carton ondulé représentent 269 tonnes équivalent de CO2. Au total, sur l année 2009, les émissions de GES cumulées correspondant à la production de vapeur et à la livraison des produits finis correspondent à 2225 tonnes équivalent de CO2. Ceci est inférieur aux émissions de GES moyennes de 70 ménages canadiens.

natureplus e.v. Directive d attribution 0502 TUILES ET PIERRES DE TOIT EN BETON Mai 2012 pour l attribution du label de qualité

natureplus e.v. Directive d attribution 0502 TUILES ET PIERRES DE TOIT EN BETON Mai 2012 pour l attribution du label de qualité natureplus e.v. Directive d attribution 0502 EN BETON Mai 2012 pour l attribution du label de qualité État : mai 2012 Page 2 de 7 1. Champ d application Les critères d attribution suivants contiennent

Plus en détail

Extrait de cahier spécial des charges

Extrait de cahier spécial des charges Extrait de cahier spécial des charges MARCHE PUBLIC APPEL D OFFRES GENERAL POUR LA FOURNITURE DE PAPIER A COPIER RECYCLE (Attention! ceci n est qu un extrait d un cahier de charges, fait par Bruxelles

Plus en détail

Démarche d éco-achat de Bayard Jeunesse Presse Appel d offres impression Intégration de critères environnementaux dans le cahier des charges

Démarche d éco-achat de Bayard Jeunesse Presse Appel d offres impression Intégration de critères environnementaux dans le cahier des charges Démarche d éco-achat de Bayard Jeunesse Presse Appel d offres impression Intégration de critères environnementaux dans le cahier des charges L engagement de Bayard Jeunesse en matière de développement

Plus en détail

Le papier Kraft Naturel, un matériau naturellement écologique

Le papier Kraft Naturel, un matériau naturellement écologique Le papier Kraft Naturel, un matériau naturellement écologique 1. La «Fibre Naturelle» : une matière première renouvelable et renouvelée, permettant une gestion durable de la forêt 2. Un procédé de fabrication

Plus en détail

La politique environnement d HL Display. . Nos réalisations, nos ambitions futures

La politique environnement d HL Display. . Nos réalisations, nos ambitions futures La politique environnement d HL Display. Nos réalisations, nos ambitions futures La politique environnement d HL Display Le respect de l environnement fait partie intégrante de nos opérations. La vision

Plus en détail

DES PAPIERS ENTREPRISES ÉCO-RESPONSABLES ÉCO-RESPONSABLES P O U R D E S

DES PAPIERS ENTREPRISES ÉCO-RESPONSABLES ÉCO-RESPONSABLES P O U R D E S DES PAPIERS ÉCO-RESPONSABLES P O U R D E S ENTREPRISES ÉCO-RESPONSABLES «UTILISER DU PAPIER PEUT ÊTRE UN ACTE ÉCO-RESPONSABLE MAIS BEAUCOUP DE GENS L IGNORENT.» Hervé Poncin Antalis Chief Operating Officer

Plus en détail

Sur le rapport du ministre de l'économie, des finances et de l'industrie,

Sur le rapport du ministre de l'économie, des finances et de l'industrie, J.O. Numéro 170 du 25 Juillet 1998 page 11394 Ministère de l'économie, des finances et de l'industrie Décret n 98-638 du 20 juillet 1998 relatif à la prise en compte des exigences liées à l'environnement

Plus en détail

LUBRIZOL FRANCE. Bilan Réglementaire des Emissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES)

LUBRIZOL FRANCE. Bilan Réglementaire des Emissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) LUBRIZOL FRANCE Bilan Réglementaire des Emissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) Bilan effectué en application du décret n 2011-289 du 11 juillet 2011 relatif au bilan de gaz à effet de serre et au plan

Plus en détail

ENVIRONNEMENT. Préservation des ressources, maximisation de l efficacité énergétique et élimination des substances dangereuses

ENVIRONNEMENT. Préservation des ressources, maximisation de l efficacité énergétique et élimination des substances dangereuses Solutions imagerunner ADVANCE ENVIRONNEMENT Préservation des ressources, maximisation de l efficacité énergétique et élimination des substances dangereuses Protection de l environnement À titre de chef

Plus en détail

FICHE ACTIONS POSSON PACKAGING S.A.S

FICHE ACTIONS POSSON PACKAGING S.A.S FICHE ACTIONS POSSON PACKAGING S.A.S ACTIONS GLOBALES Communication avec l ensemble des salariés via un réseau intranet ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Une démarche de progrès continu validée par les certifications

Plus en détail

et d économies d énergies

et d économies d énergies Réduire l empreinte déchet et réaliser des économies et d économies d énergies La mise en place d un management environnemental La gestion des déchets est l une des composantes majeures des enjeux environnementaux.

Plus en détail

TOSHIBA TEC France Imaging Systems INNOVANT PAR NATURE

TOSHIBA TEC France Imaging Systems INNOVANT PAR NATURE TOSHIBA TEC France Imaging Systems INNOVANT PAR NATURE Introduction Toshiba un acteur engagé dans le Développement Durable depuis plus de 15 ans: Une philosophie d entreprise Un engagement volontaire du

Plus en détail

LES IMPACTS DU REGLEMENT REACH DANS LE SECTEUR ALIMENTAIRE

LES IMPACTS DU REGLEMENT REACH DANS LE SECTEUR ALIMENTAIRE LES IMPACTS DU REGLEMENT REACH DANS LE SECTEUR ALIMENTAIRE : Fabrication de denrées alimentaires et de matériaux en contact avec les denrées alimentaires Le règlement REACH 1 («Registration, Evaluation

Plus en détail

839 Substances chimiques qui ne doivent pas être utilisées Liste Noire Scania

839 Substances chimiques qui ne doivent pas être utilisées Liste Noire Scania Contenu 1 Introduction 2 Changement depuis la précédente révision 3 Etendue et champ d application 4 Exigences 5 Processus de travail 6 Liste des substances 7 Document annexes Introduction Il n y a pas

Plus en détail

Sommaire. Normes, directives, réglementations relatives à l environnement. Définitions Directive Règlement Label

Sommaire. Normes, directives, réglementations relatives à l environnement. Définitions Directive Règlement Label Normes, directives, réglementations relatives à l environnement Sommaire Définitions Directive Règlement Label Les directives RoHS DEEE EUP Les éco-labels NF environnement EU Ecolabel Les normes ISO 14001

Plus en détail

GESTION DES DECHETS. Des déchets d activités aux déchets ménagers

GESTION DES DECHETS. Des déchets d activités aux déchets ménagers GESTION DES DECHETS Des déchets d activités aux déchets ménagers Un déchet Qu est-ce que c est? Tout résidu d un processus de production, de transformation ou d utilisation; toute substance, matériau,

Plus en détail

Guide environnemental. Certification. Impression responsable. Recyclage Conseils. Tri sélectif. Amélioration continue.

Guide environnemental. Certification. Impression responsable. Recyclage Conseils. Tri sélectif. Amélioration continue. L expert en impression et gestion de documents Guide environnemental Impression responsable Certification Tri sélectif Recyclage Conseils Valorisation Amélioration continue www.imprimerie-chaumeil.fr Le

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES GÉNÉRALE

TABLE DES MATIÈRES GÉNÉRALE VOLUME 1 Ministère de l Environnement Loi sur le ministère de l Environnement, L.R.C. (1985), c. E-10............................. LME-1 Protection de l environnement Loi canadienne sur la protection de

Plus en détail

Comprendre le contenu recyclé (et pourquoi exiger des niveaux minimums n est pas la réponse pour les emballages en papier)

Comprendre le contenu recyclé (et pourquoi exiger des niveaux minimums n est pas la réponse pour les emballages en papier) Comprendre le contenu recyclé (et pourquoi exiger des niveaux minimums n est pas la réponse pour les emballages en papier) 1. En général, le contenu recyclé n est qu une moyenne. Il peut s agir de la moyenne

Plus en détail

Solutions et techniques offertes. Structure alvéolaire unique versatile et économique

Solutions et techniques offertes. Structure alvéolaire unique versatile et économique Nos solutions Emballage et protection de produits Nos solutions d emballage et de protection de produits manufacturés peuvent prendre des formes variées. Elles s intègrent facilement aux autres composantes

Plus en détail

Coques en bio-plastiques 100% issues de ressources annuellement renouvelables, recyclables et biodégradables selon la norme EN 13432.

Coques en bio-plastiques 100% issues de ressources annuellement renouvelables, recyclables et biodégradables selon la norme EN 13432. Ashelvea conçoit l ordinateur le plus propre du monde Conscient de l impact environnemental du secteur informatique (matériaux polluants, consommation d énergie, difficulté de recyclage ), Ashelvea a conçu

Plus en détail

ENVIRONNEMENT. Conservation des ressources, optimisation de l efficacité énergétique et élimination des substances dangereuses. imagerunner ADVANCE

ENVIRONNEMENT. Conservation des ressources, optimisation de l efficacité énergétique et élimination des substances dangereuses. imagerunner ADVANCE imagerunner ADVANCE ENVIRONNEMENT Conservation des ressources, optimisation de l efficacité énergétique et élimination des substances dangereuses Protection de l environnement Chef de file mondial dans

Plus en détail

Le papier Mondi contient le meilleur

Le papier Mondi contient le meilleur Le papier Mondi contient le meilleur SOLUTIONS. POUR VOTRE SUCCÈS. www.paperforbags.com Résistance et beauté, les deux faces d un grand papier à sacs. La passion des sacs Apprêté Passion, créativité et

Plus en détail

Assemblée générale annuelle Caisse économie solidaire 2014 : FAITS SAILLANTS DE LA GESTION RESPONSABLE DE L ÉVÉNEMENT

Assemblée générale annuelle Caisse économie solidaire 2014 : FAITS SAILLANTS DE LA GESTION RESPONSABLE DE L ÉVÉNEMENT Assemblée générale annuelle Caisse économie solidaire 2014 : FAITS SAILLANTS DE LA GESTION RESPONSABLE DE L ÉVÉNEMENT Annie Dureault, Conseillère en écoresponsabilité Conseil québécois des événements écoresponsables

Plus en détail

POLITIQUE D ACHATS ÉCORESPONSABLES

POLITIQUE D ACHATS ÉCORESPONSABLES POLITIQUE D ACHATS ÉCORESPONSABLES DE LA DE LA SOCIÉTÉ DES ÉTABLISSEMENTS DE PLEIN AIR DU QUÉBEC Politique d achats écoresponsables de la Sépaq 1. PRINCIPES La présente politique d achats écoresponsables

Plus en détail

Le développement durable appliqué à l industrie du papier

Le développement durable appliqué à l industrie du papier Le développement durable appliqué à l industrie du papier Définition du développement durable «Mode de développement qui s efforce de répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations

Plus en détail

GUIDE DES PRATIQUES ÉCORESPONSABLES

GUIDE DES PRATIQUES ÉCORESPONSABLES GUIDE DES PRATIQUES ÉCORESPONSABLES APPLICABLE AUX ENTENTES Papiers pour imprimante et d imprimerie (003) Enveloppes (016) TABLE DES MATIÈRES 2 Présentation 4 Concept de cycle de vie 5 Lexique commun 6

Plus en détail

Document de consultation. Mesure de gestion des risques pour le Dianiline, produits de réaction avec le styrène et le 2,4,4-triméthylpentène (BNST)

Document de consultation. Mesure de gestion des risques pour le Dianiline, produits de réaction avec le styrène et le 2,4,4-triméthylpentène (BNST) Document de consultation Mesure de gestion des risques pour le Dianiline, produits de réaction avec le styrène et le 2,4,4-triméthylpentène (BNST) Numéro de registre du Chemical Abstracts Service (n o

Plus en détail

Sustainability and Cartonboard Packaging

Sustainability and Cartonboard Packaging Sustainability and Cartonboard Packaging Introduction aux perspectives de développement durable dans le domaine des emballages en carton plat. Introduction aux perspectives de développement durable dans

Plus en détail

Questions / réponses sur le modèle de déclaration de conformité ANIA / CLIFE

Questions / réponses sur le modèle de déclaration de conformité ANIA / CLIFE Questions / réponses sur le modèle de déclaration de conformité ANIA / CLIFE Version 1 (06/07/2010) Le modèle de déclaration de conformité ANIA / CLIFE (Comité de liaison des industries françaises de l

Plus en détail

Cycle de «Rencontres autour d un cahier des charges écologique» Le mobilier de bureau durable

Cycle de «Rencontres autour d un cahier des charges écologique» Le mobilier de bureau durable Cycle de «Rencontres autour d un cahier des charges écologique» Le mobilier de bureau durable 14 novembre 2011 - Namur Quels critères pour un achat de mobilier durable? Léa CHAMPON - écoconso Sommaire

Plus en détail

Guide Écologique vert de KIP

Guide Écologique vert de KIP Guide Écologique vert de KIP La couleur de KIP EST VERTE KIP est engagé à la conception de produits qui favorisent la protection et la durabilité de l'environnement. Notre objectif est d'améliorer et de

Plus en détail

Document d aide à la prise de note. Auteur : Marti Benoit. Année 2012-13

Document d aide à la prise de note. Auteur : Marti Benoit. Année 2012-13 Document d aide à la prise de note Auteur : Marti Benoit Année 2012-13 Sommaire Introduction 1-1 Introduction Définition proposée en 1987 par la Commission mondiale sur l environnement et le développement

Plus en détail

Suppression de deux modulations de la TGAP sur le traitement des déchets

Suppression de deux modulations de la TGAP sur le traitement des déchets Suppression de deux modulations de la TGAP sur le traitement des déchets En cause : - la modulation de Taxe générale sur les activités polluantes (TGAP) pour les installations de stockage de déchets exploitées

Plus en détail

LTS-50T Système de structure portable

LTS-50T Système de structure portable LTS-50T Système de structure portable Manuel d utilisation 09/13 A.D.J. Supply Europe B.V. Junostraat 2 6468 EW Kerkrade The Netherlands www.americanaudio.eu Table des matières INTRODUCTION 3 CONSIGNES

Plus en détail

Les engagements de la société URA dans le domaine de l environnement

Les engagements de la société URA dans le domaine de l environnement BAES IP67 Plastinox Ambiance Super SATI 5 rue Jean Nicot 93691 Pantin Cedex France Tél. : 01 48 10 56 00 Fax. : 01 48 10 56 01 www. Ura.fr Ce document s appuie sur la norme ISO 14020 relative aux principes

Plus en détail

MÉMOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES (PMGMR)

MÉMOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES (PMGMR) MÉMOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES (PMGMR) MÉMOIRE DÉPOSÉ À LA CONSULTATION DE LA COMMUNAUTÉ MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL 1 MÉMOIRE DE LA VILLE

Plus en détail

AVIS 1/5. Afssa Saisine n 2001-SA-0257. Maisons-Alfort, le 2 décembre 2003

AVIS 1/5. Afssa Saisine n 2001-SA-0257. Maisons-Alfort, le 2 décembre 2003 Maisons-Alfort, le 2 décembre 2003 AVIS LE DIRECTEUR GÉNÉRAL de l'agence française de sécurité sanitaire des aliments relatif à la fixation de critères de qualité des eaux minérales naturelles et des eaux

Plus en détail

ATTENTION! CETTE PRÉSENTATION NE POURRA ÊTRE DISTRIBUÉE ET UTILISÉE QU À L INTERNE DES ORGANISATIONS AYANT SUIVI LA FORMATION.

ATTENTION! CETTE PRÉSENTATION NE POURRA ÊTRE DISTRIBUÉE ET UTILISÉE QU À L INTERNE DES ORGANISATIONS AYANT SUIVI LA FORMATION. ATTENTION! CETTE PRÉSENTATION NE POURRA ÊTRE DISTRIBUÉE ET UTILISÉE QU À L INTERNE DES ORGANISATIONS AYANT SUIVI LA FORMATION. LA CONSULTATION DE CET OUTIL N ÉQUIVAUT EN RIEN À UNE FORMATION EN BONNE ET

Plus en détail

Guide Utilisateur des Bonnes Pratiques RESSUAGE

Guide Utilisateur des Bonnes Pratiques RESSUAGE Guide Utilisateur des Bonnes Pratiques RESSUAGE thématique R01 Généralités SOMMAIRE Principaux procédés de contrôle par ressuage thématique R02 Produits mis en œuvre pour les contrôles manuels Accessoires

Plus en détail

LA REGLEMENTATION. ANGD MATHRICE Novembre 2009. Eric Drezet Violaine Louvet. Site web : http://www.ecoinfo.cnrs.fr

LA REGLEMENTATION. ANGD MATHRICE Novembre 2009. Eric Drezet Violaine Louvet. Site web : http://www.ecoinfo.cnrs.fr LA REGLEMENTATION ANGD MATHRICE Novembre 2009 Eric Drezet Violaine Louvet Site web : http://www.ecoinfo.cnrs.fr Extraction Transport matière première Fabrication Achat Transport produit fini Directives

Plus en détail

SOMMAIRE. p.3. Alliance Carton Nature (ACN) - Présentation d ACN et de ses missions. Le Trophée de la Brique d Or - Présentation du concours. p.

SOMMAIRE. p.3. Alliance Carton Nature (ACN) - Présentation d ACN et de ses missions. Le Trophée de la Brique d Or - Présentation du concours. p. SOMMAIRE Alliance Carton Nature (ACN) - Présentation d ACN et de ses missions p.3 Le Trophée de la Brique d Or - Présentation du concours p.4 Les atouts des emballages briques - Quels sont les composants

Plus en détail

ENGAGEMENT ENVIRONNEMENT

ENGAGEMENT ENVIRONNEMENT La maîtrise de notre impact environnemental repose sur 4 axes principaux ENGAGEMENT ENVIRONNEMENT Notre démarche environnementale fait partie intégrante de notre système qualité. Fisher Scientific et Unity

Plus en détail

Pourquoi faire moins de déchets?

Pourquoi faire moins de déchets? ANNEXE 1 a Pourquoi faire moins de déchets? 1. Parce qu il y en a trop! En Wallonie, la production annuelle de déchets ménagers a atteint un peu moins de 2 millions de tonnes (1 819 452T) en 2008 + ratio

Plus en détail

Profil Environnemental Produit

Profil Environnemental Produit Profil Environnemental Produit Bloc autonome d éclairage de sécurité à LED 1 Ce document s appuie sur la norme ISO 14020 relative aux principes généraux des déclarations environnementales et sur le rapport

Plus en détail

STEM PROPRETE BILAN CARBONE 2013

STEM PROPRETE BILAN CARBONE 2013 STEM PROPRETE BILAN CARBONE 2013 Table des matières 1. CONTEXTE ET OBJECTIFS...2 a) PRESENTATION DE L ENTREPRISE...2 b) OBJECTIFS DE CE RAPPORT :...2 c) PERIMETRE DE L ETUDE :...2 2. RESULTAT ET PRECONISATIONS

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE HSBC France

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE HSBC France Conformité à l article 75 du Grenelle II de l environnement BILAN DES EMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE HSBC France Date: 19/12/2014 1 Sommaire I. Stratégie Environnementale de HSBC Les enjeux environnementaux

Plus en détail

Développement durable Certifications Environnementales

Développement durable Certifications Environnementales Certifications Environnementales Introduction La société devient de plus en plus exigeante envers les entreprises pour qu elles jouent un rôle actif et responsable dans la préservation de l environnement.

Plus en détail

SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL

SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL Sommaire Présentation générale... 3 Nos activités, notre mission.... 3 Politique environnementale... 4 Un rôle à jouer... 4 Une politique responsable... 4 Le manuel

Plus en détail

GUIDE ELECTRIQUE POUR CABINE EQUIPEE DE : RADIO, VENTILATEUR ET SPOTS

GUIDE ELECTRIQUE POUR CABINE EQUIPEE DE : RADIO, VENTILATEUR ET SPOTS GUIDE ELECTRIQUE POUR CABINE EQUIPEE DE : RADIO, VENTILATEUR ET SPOTS P. 1 CONSIGNES DE SÉCURITÉ Il est déconseillé de laisser un enfant utiliser la cabine sans surveillance à moins de l avoir averti,

Plus en détail

Si votre organisation débute en développement durable et hésite à s engager à long terme, demandez un engagement pour un événement uniquement.

Si votre organisation débute en développement durable et hésite à s engager à long terme, demandez un engagement pour un événement uniquement. Pour atteindre les objectifs fixés en gestion responsable d événements, il est fortement recommandé d obtenir une formalisation d un engagement des dirigeants de l organisation. Obtenez une formalisation

Plus en détail

les EMBAllAGEs «VErTs»

les EMBAllAGEs «VErTs» Europe & International UnE histoire VrAIE sur les EMBAllAGEs «VErTs» DES SOLUTIONS. AU SERVICE DE VOTRE RÉUSSITE. /gogreen regarder la vidéo Une histoire vraie Allégations environnementales Faits environnementaux

Plus en détail

C4-MOBILIER PROBLÉMATIQUE

C4-MOBILIER PROBLÉMATIQUE C4-MOBILIER CETTE FICHE TRAITE AVANT TOUT DU MOBILIER DE BUREAU (CHAISES, TABLES, BUREAUX, ETC.). MAIS ELLE PREND ÉGALEMENT EN COMPTE TOUS LES MEUBLES, AU SENS LARGE, ACHETÉS OU FABRI- QUÉS EN SÉRIE POUR

Plus en détail

Comment valoriser les résultats obtenus?. B. Quelques règles plus spécifiques. 1. Résumé en texte et en images de la norme ISO 14021 :

Comment valoriser les résultats obtenus?. B. Quelques règles plus spécifiques. 1. Résumé en texte et en images de la norme ISO 14021 : COMMUNIQUER. Comment valoriser les résultats obtenus?. Attention! Une communication environnementale mal réalisée peut être décrédibilisante pour les efforts engagés. C est pourquoi il faut rester exemplaire

Plus en détail

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX Les produits présents dans l entreprise peuvent être une source de dangers pour les salariés et l environnement que ce soient des produits entrants, des produits fabriqués

Plus en détail

Plan d achat écologique. Partie B Fiche des données. Matériel de TI

Plan d achat écologique. Partie B Fiche des données. Matériel de TI Plan d achat écologique Partie B Fiche des données Matériel de TI Plan d'achats écologiques Partie B : Fiche des données Matériel de TI Dernière mise à jour : 01-10-2011 Dernière Prochaine DX DX DX future

Plus en détail

Annexes et attestations. du Règlement relatif au Label Vert

Annexes et attestations. du Règlement relatif au Label Vert Annexes et attestations du Règlement relatif au Label Vert 2015 Annexe 1 CAHIER DES CHARGES 2015 relatif au Label Vert USPI Genève Pour l année 2015, la régie souhaitant bénéficier du Label Vert USPI Genève

Plus en détail

HOPITAL DE PEDIATRIE ET DE REEDUCATION DE BULLION

HOPITAL DE PEDIATRIE ET DE REEDUCATION DE BULLION HOPITAL DE PEDIATRIE ET DE REEDUCATION DE BULLION C.C.T.P MAPA «Fourniture, livraison, montage, répartition et installation du mobilier de self du personnel / Aménagement d une espace café» 1) Pouvoir

Plus en détail

Programme OK 12. Produits bio dégradation dans l eau de mer

Programme OK 12. Produits bio dégradation dans l eau de mer Date d application : 02/03/2015 Page : 1 / 6 Programme OK 12 Produits bio dégradation dans l eau de mer En cas de doute, la version en anglais est la seule valide. 0. Introduction L objectif du schéma

Plus en détail

(Texte présentant de l intérêt pour l EEE) Version Consolidée

(Texte présentant de l intérêt pour l EEE) Version Consolidée RÈGLEMENT (UE) N 10/2011 DE LA COMMISSION du 14 janvier 2011 concernant les matériaux et objets en matière plastique destinés à entrer en contact avec des denrées alimentaires (Texte présentant de l intérêt

Plus en détail

Emballages Guide d'éco-conception

Emballages Guide d'éco-conception Nos objectifs sont simples et sincères Emballages Guide d'éco-conception BIC s'engage dans l'éco-conception des emballages. Légers et optimisés. Visant le juste nécessaire. Poursuivons nos actions I UN

Plus en détail

POLE CONSEIL EN ACHATS ET MARCHES - UCANSS

POLE CONSEIL EN ACHATS ET MARCHES - UCANSS N 20 février 2014 POLE CONSEIL EN ACHATS ET MARCHES - UCANSS 1/7 ACTUALITES Mise à jour du guide du recensement économique de l achat public. 3 D E F I N I T I O N Qu est-ce qu un certificat d économie

Plus en détail

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 L Alliance canadienne pour les véhicules au gaz naturel 350 Sparks Street,

Plus en détail

5 ème Congrès mondial d éducation relative à l environnement UNE EXPOSITION VERTE POUR UN CONGRÈS VERT! www.5weec.uqam.ca

5 ème Congrès mondial d éducation relative à l environnement UNE EXPOSITION VERTE POUR UN CONGRÈS VERT! www.5weec.uqam.ca 5 ème Congrès mondial d éducation relative à l environnement UNE EXPOSITION VERTE POUR UN CONGRÈS VERT! www.5weec.uqam.ca Manuel de l exposant - Montréal, le 6 avril, 2009 Cher exposant du 5WEEC, Tel qu

Plus en détail

Table des matières. 2 Introduction. 3 Les actions du Palais. 4 Première étape : Les objectifs. 5 Une démarche conjuguée : avant l événement

Table des matières. 2 Introduction. 3 Les actions du Palais. 4 Première étape : Les objectifs. 5 Une démarche conjuguée : avant l événement Table des matières 2 Introduction 3 Les actions du Palais 4 Première étape : Les objectifs 5 Une démarche conjuguée : avant l événement Le Palais des congrès de Montréal Le rôle de l organisateur 8 Une

Plus en détail

HEG Gestion de la Qualité L.Cornaglia. Exigences ISO 14001 (1) caractéristiques de l analyse environnementale (2)

HEG Gestion de la Qualité L.Cornaglia. Exigences ISO 14001 (1) caractéristiques de l analyse environnementale (2) Exigences ISO 14001 (1) caractéristiques de l analyse environnementale (2) 1 L'histoire de ISO 14001 1991 Le World Business Council on Sustainable Development (WBCSD) est fondé à la veille du sommet de

Plus en détail

Type d activité : IMPRIMERIE

Type d activité : IMPRIMERIE Rapport de visite Diagnostic des émissions de gaz à effet de serre Type d activité : IMPRIMERIE Atlantique Offset Zone artisanale des Brassons 17390 LA TREMBLADE Tél : 05.46.36.00.18 DATE DE LA VISITE

Plus en détail

BILAN D ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE SOGECAP TABLE DES MATIÈRES

BILAN D ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE SOGECAP TABLE DES MATIÈRES BILAN D ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE SOGECAP TABLE DES MATIÈRES A. DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE CONCERNÉE... 2 1) DESCRIPTION DU PÉRIMÈTRE ORGANISATIONNEL RETENU... 2 2) DÉFINITION DU PÉRIMÈTRE

Plus en détail

De l enlèvement des déchets à la gestion des déchets

De l enlèvement des déchets à la gestion des déchets De l enlèvement des déchets à la gestion des déchets Les déchets commerciaux enlevés sont déchargés pour le traitement à l usine de séparation Nehlsen est une société avec une pensée avancée ayant une

Plus en détail

Acal Bfi France. Engagements. Responsabilité Sociétale

Acal Bfi France. Engagements. Responsabilité Sociétale Acal Bfi France Engagements Responsabilité Sociétale Engagement de la Direction La qualité des services faisant la force principale de notre société, nous nous engageons, avec l ensemble du personnel,

Plus en détail

Directive cadre sur les déchets : un texte de clarification

Directive cadre sur les déchets : un texte de clarification Directive cadre sur les déchets : un texte de clarification Le Parlement et le Conseil de l Union européenne ont adopté le 17 juin dernier une directive relative aux déchets. La précédente directive du

Plus en détail

Questionnaire pour l évaluation des accumulateurs et chargeurs

Questionnaire pour l évaluation des accumulateurs et chargeurs Questionnaire pour l évaluation des accumulateurs et chargeurs Edition : novembre 2012 SuperDrecksKëscht B.P. 43 L-7701 Colmar-Berg Tél. : 00352 488 216 1 Fax : 00352 488 216 255 Courriel : info@sdk.lu

Plus en détail

ENplus. Programme de Certification des Granulés de Bois. Référentiel ENplus. Partie 3: Exigences sur la qualité du granulé

ENplus. Programme de Certification des Granulés de Bois. Référentiel ENplus. Partie 3: Exigences sur la qualité du granulé ENplus Programme de Certification des Granulés de Bois Référentiel ENplus Partie 3: Exigences sur la qualité du granulé Version 3.0, Août 2015 Editeur de la version anglaise: European Pellet Council (EPC):

Plus en détail

Principes écologiques chez Embru

Principes écologiques chez Embru Principes écologiques chez Embru Au fil des ans, nous sommes devenu de véritables spécialistes de la technique des surfaces et des revêtements. Nos prétentions de A - Z A Ange bleu B Bois C D E Certifications

Plus en détail

Développement durable et marchés publics de produits de santé ------ Le guide des Achats durables de produits de santé

Développement durable et marchés publics de produits de santé ------ Le guide des Achats durables de produits de santé Développement durable et marchés publics de produits de santé ------ Le guide des Achats durables de produits de santé Principes / Hôpitaux 34e congrès de la FIH (1) Nice 2005 «l hôpital a par sa vocation,

Plus en détail

Consommation. Les émissions de gaz à effet de serre (dont l augmentation. Quels impacts sur le climat? De quoi parle-t-on?

Consommation. Les émissions de gaz à effet de serre (dont l augmentation. Quels impacts sur le climat? De quoi parle-t-on? Consommation Quels impacts sur le climat? De quoi parle-t-on? Depuis la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (adoptée en 1992), le monde industriel et économique a profondément

Plus en détail

RoHS chinoise - MISE À JOUR Mars 2011

RoHS chinoise - MISE À JOUR Mars 2011 RoHS chinoise - MISE À JOUR Mars 2011 Déclaration Restrictions d'utilisation Champ d application Emballages Différences par rapport à la RoHS européenne Premier Catalogue RoHS2 chinoise 1 RoHS en Chine

Plus en détail

Energie et climat. Une stratégie climatique et énergétique ambitieuse pour 2020. Commerce de détail via le canal des coopératives

Energie et climat. Une stratégie climatique et énergétique ambitieuse pour 2020. Commerce de détail via le canal des coopératives Energie et climat L économie d énergie et le respect de l environnement sont des préoccupations centrales de Migros aussi bien au niveau de la production que du commerce. En 214, elle a intensifié ses

Plus en détail

Fabrication du béton: traiter les boues contenant du chrome en respectant l environnement

Fabrication du béton: traiter les boues contenant du chrome en respectant l environnement Fabrication du béton: traiter les boues contenant du chrome en respectant l environnement 1 De quoi est-il question? La manipulation de matériaux de construction et de déchets de chantier est régie par

Plus en détail

Colonne pour montage entre sol et plafond destinée à recevoir une ou plusieurs nourrices d appareillages sur une de ses faces.

Colonne pour montage entre sol et plafond destinée à recevoir une ou plusieurs nourrices d appareillages sur une de ses faces. Description des produits > Produits de référence pour ce profil environnemental Les valeurs fournies ont été obtenues sur la base des références suivantes. Fonction Colonne pour montage entre sol et plafond

Plus en détail

Position adoptée par le Comité exécutif de la CES lors de sa réunion du 4 mars à Bruxelles

Position adoptée par le Comité exécutif de la CES lors de sa réunion du 4 mars à Bruxelles Position de la Confédération Européenne des Syndicats (CES) sur la proposition de règlement visant à réduire les émissions de CO2 des voitures neuves (COM(2007)856) Position adoptée par le Comité exécutif

Plus en détail

Les phtalates : aspects règlementaires

Les phtalates : aspects règlementaires www.lec-cognac.com Les phtalates : aspects règlementaires Présentation : Les phtalates forment une famille de substances chimiques utilisées depuis près de 50 ans, principalement pour rendre les matériaux

Plus en détail

AUTO- DIAGNOSTIC. Pour juger par vous-même ECO-GESTES. Fiche auto-diagnostic. Les

AUTO- DIAGNOSTIC. Pour juger par vous-même ECO-GESTES. Fiche auto-diagnostic. Les Fiche auto-diagnostic É C O - G u i d e M É T I E R S D U B O I S AUTO- DIAGNOSTIC Pour juger par vous-même Cette fiche vous permet d évaluer rapidement la situation de votre entreprise en matière de prise

Plus en détail

Profil Environnemental Produit

Profil Environnemental Produit Ce document s appuie sur la norme ISO 14020 relative aux principes généraux des déclarations environnementales et sur le rapport technique ISO TR/14025 relatif aux déclarations environnementales de type

Plus en détail

Résumé des observations reçues du public concernant les Approches de gestion des risques proposées pour la substance du troisième lot du Défi EMDEG

Résumé des observations reçues du public concernant les Approches de gestion des risques proposées pour la substance du troisième lot du Défi EMDEG Résumé des observations reçues du public concernant les Approches de gestion des risques proposées pour la substance du troisième lot du Défi EMDEG Les observations reçues sur l Approche de gestion des

Plus en détail

BILAN DES ÉMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AIR FRANCE Année civile 2014

BILAN DES ÉMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AIR FRANCE Année civile 2014 BILAN DES ÉMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AIR FRANCE Année civile 2014 CONTENU 1. INTRODUCTION...3 1.1. Cadre réglementaire... 3 1.2. Méthodologie retenue... 3 2. ÉMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE...4

Plus en détail

Bilan d émissions de GES Banque RHONE-ALPES 2015 données 2014 1

Bilan d émissions de GES Banque RHONE-ALPES 2015 données 2014 1 Bilan d émissions de GES Banque RHONE-ALPES 2015 données 2014 1 BILAN D ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE BANQUE RHONE-ALPES TABLE DES MATIÈRES A. DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE CONCERNÉE... 3 1) DESCRIPTION

Plus en détail

Bilan 2012. des émissions de gaz à effet de serre. de l Institut Pasteur. Données 2011

Bilan 2012. des émissions de gaz à effet de serre. de l Institut Pasteur. Données 2011 Bilan 2012 des émissions de gaz à effet de serre de l Institut Pasteur Données 2011 Décembre 2012 SOMMAIRE 1. Description de la personne morale concernée... 3 2. Périmètres organisationnel et opérationnel...

Plus en détail

Présentation technique de l incinérateur

Présentation technique de l incinérateur Présentation technique de l incinérateur Janvier 2007 Travaux publics Gestion des matières résiduelles 2 L INCINÉRATEUR PLACE DE L INCINÉRATION Réduction Réutilisation Récupération, recyclage, compostage

Plus en détail

ESII. Une entreprise éco-citoyenne

ESII. Une entreprise éco-citoyenne ESII Une entreprise éco-citoyenne ESII s inscrit dans une politique de développement durable garantissant la mise en œuvre de pratiques sans danger pour l environnement ainsi que le respect des normes

Plus en détail

Une unité de méthanisation près des serres de tomates Montauban-de-Bretagne

Une unité de méthanisation près des serres de tomates Montauban-de-Bretagne Une unité de méthanisation près des serres de tomates Montauban-de-Bretagne Bretagnenonaugazdeschiste Posté par bretagnenonaugazdeschiste le 6 novembre 2012 mercredi 10 octobre 2012 Entretien chef de projet

Plus en détail

Obligations des producteurs d équipements électriques et électroniques

Obligations des producteurs d équipements électriques et électroniques > Dossier Obligations des producteurs d équipements électriques et électroniques Le 27 janvier 2003, deux directives communautaires concernant les équipements électriques et électroniques étaient adoptées

Plus en détail

CENTRALES THERMIQUES RENOUVELABLES

CENTRALES THERMIQUES RENOUVELABLES CENTRALES THERMIQUES RENOUVELABLES FONCTIONNEMENT Pour produire de l électricité, les centrales thermiques renouvelables utilisent l énergie thermique provenant de la combustion d une énergie primaire

Plus en détail

ADP France. Pacte Mondial - Communication on Progress March, 2012. Entreprise ADP France Date Mars 2012. Adresse

ADP France. Pacte Mondial - Communication on Progress March, 2012. Entreprise ADP France Date Mars 2012. Adresse Pacte Mondial - Communication on Progress March, 2012 Entreprise ADP France Date Mars 2012 Adresse 31, rue Jules Quentin 92000 Nanterre Date d adhésion Février 2010 Pays France Nombre de collaborateurs

Plus en détail

Annexes et attestations. du Règlement relatif au Label Vert

Annexes et attestations. du Règlement relatif au Label Vert Annexes et attestations du Règlement relatif au Label Vert 2014 Annexe 1 CAHIER DES CHARGES 2014 relatif au Label Vert USPI Genève Pour l année 2014, la régie souhaitant bénéficier du Label Vert USPI Genève

Plus en détail

Analyse de cycle de vie

Analyse de cycle de vie Valorisation des déchets plastiques des ménages Analyse de cycle de vie Note de synthèse 17 mars 2014 1. Contexte de l étude La taxe sur les sacs à ordures ménagères (dite «taxe au sac») introduite dans

Plus en détail

SÉCURITÉ DANS LES TRAVAUX TRAVAUX DANS LES ESPACES CONFINÉS

SÉCURITÉ DANS LES TRAVAUX TRAVAUX DANS LES ESPACES CONFINÉS Sécurité dans les Opérations SÉCURITÉ DANS LES TRAVAUX Ingénieurs en Sécurité Industrielle TRAVAUX DANS LES ESPACES CONFINÉS I - AMBIANCE DES LIEUX DE TRAVAIL - AÉRATION - ASSAINISSEMENT... 1 1 - Espaces

Plus en détail

Les déchets d entreprises: cadre législatif et gestion durable Nivelles Industrie - 15 avril 2008

Les déchets d entreprises: cadre législatif et gestion durable Nivelles Industrie - 15 avril 2008 Les déchets d entreprises: cadre législatif et gestion durable Nivelles Industrie - 15 avril 2008 Olivier CAPPELLIN Cellule des Conseillers en Environnement Chemin du Stockoy 3 B-1300 WAVRE Tél: 010/47.19.43

Plus en détail

Segment : Amont Module : Gestion de la qualité produit Tannerie - Mégisserie TERMES DE RÉFÉRENCE

Segment : Amont Module : Gestion de la qualité produit Tannerie - Mégisserie TERMES DE RÉFÉRENCE Segment : Amont Module : Gestion de la qualité produit Tannerie - Mégisserie TERMES DE RÉFÉRENCE OBJECTIF... 2 RESULTATS... 2 INDICATEURS D IMPACT... 2 POPULATION CONCERNEE... 2 PRE-REQUIS MATERIELS ET

Plus en détail

ORGANISATION D UNE COLLECTE DE DÉCHETS

ORGANISATION D UNE COLLECTE DE DÉCHETS ORGANISATION D UNE COLLECTE DE DÉCHETS DE LABORATOIRE «ÉTAPE PAR ÉTAPE» FORMATION DU JEUDI 26 NOVEMBRE 2015 BRUXELLES ENVIRONNEMENT SOMMAIRE 1. Retour d expériences 2. Bonnes pratiques pour une gestion

Plus en détail