une aventure à partager.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "une aventure à partager."

Transcription

1 Un monde d opportunités, une aventure à partager. GÉNIE ÉLECTRIQUE GÉNIE CLIMATIQUE GÉNIE MÉCANIQUE RÉSEAUX EXTÉRIEURS NUCLÉAIRE PÉTROLE / GAZ COMMUNICATIONS / INFOGÉRANCE Rejoignez-nous! Avec près de 400 implantations dans 30 pays et collaborateurs, SPIE propose des services et des solutions techniques performantes qui répondent aux enjeux actuels et futurs de ses clients, qu ils soient locaux ou internationaux. Spécialiste des domaines du génie électrique, mécanique et climatique, de l'énergie, des communications et des infrastructures, SPIE aménage le cadre de vie et contribue à le faire évoluer en accompagnant les collectivités et les entreprises dans la conception, la réalisation, l'exploitation et la maintenance de leurs installations. SPIE, l ambition partagée. Professionnels débutants ou confirmés (h/f), rejoignez nos équipes et partageons ensemble notre réussite. Venez découvrir nos métiers et toutes nos offres sur notre site.

2

3 le pétrole reste une aventure Oil and Gas Independent Exploration and Production Group

4 Éditorial A l heure où les difficultés économiques sont nombreuses et où la mondialisation est, pour beaucoup, une menace permanente plutôt qu une opportunité formidable, la plupart des chefs d entreprise cherchent tous les moyens de rester compétitifs sur leur marché. Après avoir fait des efforts considérables pour obtenir une qualité constante de leurs produits, beaucoup portent une attention accrue à la santé et à la sécurité de leurs salariés en même temps qu à la préservation de leurs biens. En effet, les salariés, leur formation, leur développement, restent les meilleurs investissements d une entreprise et éviter, autant que possible, les maladies professionnelles et les accidents de travail est un des moyens de conserver ses salariés et de les motiver. N est-ce pas un peu réducteur et iconoclaste de réduire la préservation de la santé et de la sécurité des salariés à un enjeu économique? Si, certainement, mais cet enjeu est réel et peut éviter des pertes financières considérables. Selon l éthique du chef d entreprise, la maîtrise de la sécurité des personnes et des biens prendra plus ou moins d importance, sera plus ou moins valorisée. Vous trouverez dans ce numéro d Interface diverses façons de préserver les biens et les personnes, pas nécessairement en entreprise. Vous verrez aussi que des ingénieurs INSA ont pour mission de préserver la sécurité des biens, des salariés et même plus largement des populations environnantes. Concernant Interface, certains d entre vous s étonnent de n y trouver aucune information sur l INSA de Strasbourg et sur l association Arts&Industries. Une proposition en ce sens a été faite à Arts&Industries. Il est un peu tard pour formuler des vœux pour 2010 mais je souhaite vivement que cette nouvelle année voit l élargissement de notre revue aux 5 INSA et à leurs Associations respectives. En attendant, préservez votre santé et votre sécurité ainsi que celles de ceux qui vous entourent. Bien amicalement, Claudine ROUX au nom des Présidents des associations. Revue des Ingénieurs des Instituts Nationaux des Sciences Appliquées de Toulouse, de Rennes, de Rouen et de Lyon. 135 Avenue de Rangueil Toulouse Cedex 4 Répondeur : Directeur de la publication : Gérald DuZERT Comité de rédaction : Jocelyne BARTOuEL - Jean-Claude BERGER - Charlotte BONNARD - Isabelle BORREL - Françoise CHEVALLIER - Guislaine DESSOLLES - Annie GuILLOu - Michel MAGNIN - Francis MARSAIS - Frédéric PONS - Elodie REALLAND - Claudine ROuX. Régie publicitaire : FFE - 18 Avenue Parmentier PARIS Tél. : Fax : Imprimeur : Roto Aisne Société Nouvelle - ZI St Lazare - Chemin de la Cavée Gauchy Conception maquette & réalisation : Mounier Valérie Crédits photos : Les photographies illustrant la revue sont fournies par les auteurs des articles (sauf Images Getty) Dépot légal : à parution - ISSN : Plein feu Agenda Challenge du monde des Grandes écoles et universités AE5I - Association des élèves des 5 INSA universitaires sans frontières Le Tour de France à la Voile! Les établissements nous réclament rejoignez nous! Le réseau des INSA lance les «P tits Déjeuners de la Science». 12 Dossier : Maîtrise de la sécurité des hommes et des biens dans nos entreprises 12 Evaluer la conformité des équipements sous pression nucléaires neufs 16 Qu est ce qu un ingénieur sécurite santé au travail? Quelles sont ses missions? 18 La sécurité des biens et des personnes par la certification des produits industriels électriques et électroniques 22 Profession : Risk Manager 24 Diagnostics immobiliers, une façon de sécuriser les biens publics et privés et de protéger les personnes 28 Sécurité fonctionnelle Systèmes instrumentés de sécurité Campus 34 Lyon «Les 24heures de l INSA de Lyon» : édition 2010! Le «Raid INSA Lyon» 2010 Service culturel INSA Lyon L INSA de Lyon, se structure et crée le Centre Diversité et Réussite 40 Rouen L INSA de Rouen : un nouveau visage pour de nouvelles ambitions L ESITC Caen et l INSA de Rouen signent une convention de coopération Cérémonie de remise des diplômes 42 Toulouse L hygiène, la sécurité et la qualité à l INSA de Toulouse Le Mastère Spécialisé Ingénieur d Affaires Industrielles de l INSA de Toulouse Les 24h de retour sur Toulouse Les Enfoiros de l INSA œuvrent pour les Restos du Coeur Les 10 Ans des Enfoiros Marathon des Chantiers Acte 23 Nous y sommes! une équipe de 5A GSI remporte le concours RobAFIS Rennes INSASSINATS : recueil des nouvelles inter-insa 2009 organisé par l INSA de Rennes Lancement de la formation en anglais Des ateliers d écriture dans le cursus des élèves-ingénieurs à l INSA de Rennes Les effectifs Vie des groupes régionaux 71 Vie à l international Actualités AII 73 Lyon Assemblée Générale 2010 et mise en place du vote par correspondance Réseaux sociaux : nouvelles des Hubs et Communautés INSA de Lyon La Communauté des Ingénieurs INSA de Lyon. Situation de la base de données au 01/01/2010 La Fondation Partenariale INSA de Lyon. 79 Rennes l AIIR C est quoi au juste?! Pôle Emploi Donner une nouvelle impulsion à sa carrière professionnelle Ingénieurs diplomés de l INSA de Rouen Offres d emploi et annuaire un jeune ingénieur INSA emprisonné au Viêt-Nam 81 Toulouse Rencontre avec Christophe Romano, responsable du Pôle Accompagnement Carrière et chargé des relations entreprises pour l AIIT Les Services de l AIIT Les simulations d entretiens en dernière année INSA 84 Coup de pouce 85 Who s who 87 Entre-nous 89 Carnet 90 Offres d emploi Prochain dossier - Juin 2010 : Les nouveaux matériaux : composites, matériaux intelligents, recyclage, 3

5 SCLE Energie/Transports : «des marchés d avenir!» Filiale du groupe INEO GDF-SUEZ, SCLE SFE intervient sur les Systèmes pour le Ferroviaire et l Energie. Spécialisée dans la gestion de l énergie et la signalisation ferroviaire, l entreprise s inscrit aujourd hui comme un acteur reconnu du marché. Le point avec Jean-François Revel, gérant. SCLE a récemment fêté ses 40 ans d existence. Quel regard portez-vous sur l évolution de votre société? Créée en 1969, la société a eu la chance de se positionner sur d importants marchés d électrification ferroviaire. Cet élan a dès lors permis à SCLE - Société de Construction de Lignes Electriques - de s inscrire comme un acteur majeur du secteur des transports ferroviaires puis de participer à l essor des Télécoms. Par la suite, SCLE a enrichi son offre en intervenant sur les domaines de l électricité industrielle et de l énergie. Lorsque SCLE est entré dans le giron du groupe ineo SuEZ en 2001, la filiale SCLE SFE a été créée et s est focalisée autour de deux spécialités: Le ferroviaire et plus particulièrement la signalisation ferroviaire. nous fabriquons les composants destinés à commander les feux de signalisation au bord des voies ferrées et des passages à niveaux. nous proposons également des systèmes chargés d éviter les accidents en cas d éboulement. L énergie et plus particulièrement l électricité avec le contrôle-commande numérique des postes de transformation : un système automatique permettant la protection, l exploitation et la télé-exploitation, sans oublier le réglage de la tension. Quels sont les avantages d être adossé à un grand groupe? Aujourd hui, nous bénéficions d une double dynamique. non seulement nous avons la réactivité et la souplesse d une PmE, mais nous bénéficions également, en tant que filiale d un grand groupe, d importants avantages en termes de notoriété et d appuis financiers. Cela nous permet entre-autres de consacrer 12 % de notre CA à notre activité R&D, ce qui est significatif. Quel est le profil de vos salariés? nos 160 collaborateurs sont répartis sur deux sites : Toulouse et marseille. nous avons un tiers d ingénieurs, un tiers d agents de maîtrise et un tiers d ouvriers, sachant que 40 % d entre-eux s inscrivent dans notre département R&D. Ces deux dernières années, l explosion du secteur de l énergie et des transports a participé au développement de nos activités et nous a ainsi permis de recruter près de 40 personnes. Vous réalisez 15 % de votre CA à l étranger. L international fait-il parti de vos objectifs? notre première vocation est d être un acteur de proximité pour nos clients domestiques. Le marché français de l énergie et du transport, au regard de son développement, attire les convoitises d autres acteurs européens, voire américains. Pour faire face à cette nouvelle concurrence, nous devons être à la hauteur du marché français. Et je rajouterai que le développement d une société ne passe pas nécessairement par l export. En quoi vos activités s inscrivent-elles dans une démarche de développement durable? Le développement durable fait partie de la philosophie de notre entreprise. nous sommes producteurs autonomes d énergie photovoltaïque. Toute la société est équipée d une flotte de véhicules «propres», de la même gamme. Ce détail est important car l exemplarité compte beaucoup. on ne peut pas donner des règles si soi-même on ne se les applique pas. Grâce au soutien d associations locales, nous sommes parvenus à obtenir la mise en place d une navette reliant quotidiennement le métro à notre site toulousain. Désormais, de nombreux employés abandonnent leurs clés de voiture et prennent le métro et la navette pour rejoindre leur travail. nous avons également mis en place une plateforme pour favoriser le covoiturage. Le bilan carbone est réalisé chaque année. Concernant nos activités, nous sommes certifiés qes qualité Environnement Sécurité -. Par ailleurs, nous avons mis en place une démarche EFqm qui est un outil de performance que prônait Jacques Delors lorsqu il siégeait à la Commission européenne. il s était alors aperçu que

6 Communiqué lien de maintien dans l emploi et généralement d exprimer une grande motivation. Que recherchez-vous en priorité chez un jeune ingénieur? un tiers de notre effectif est constitué d ingénieurs, soit plus de 50 personnes. Les compétences sont donc essentielles et en ce qui nous concerne, nous recherchons des généralistes de l électronique et informatique. A côté de ce volet compétences, nous accordons une grande importance à la convivialité, la curiosité et l esprit d écoute de nos futurs collègues. A quelles évolutions de carrières un diplômé de l INSA peut-il prétendre en vous rejoignant? les entreprises américaines et japonaises qui disposaient de modèles de management développaient leur compétitivité. Aujourd hui, sociétés européennes disposent de ce modèle d excellence mais, allez savoir pourquoi, rares sont les entreprises françaises qui s y investissent. En quoi l énergie et les transports représentent-ils des secteurs d avenir? C est un fait : l énergie est aujourd hui une ressource fondamentale, non seulement pour le moteur économique mais aussi pour la vie de chaque individu. Par ailleurs, de nombreux défis attendent le secteur des transports. il doit réfléchir à de nouveaux moyens de déplacements : favoriser le train plutôt que la voiture étant l un des principaux axes du Grenelle de l environnement. Vous l aurez compris : étant spécialisés dans les systèmes pour le ferroviaire et l énergie, notre société s inscrit dans un marché d avenir. Les RH, une vision d entreprise pour SCLE? S il faut viser la satisfaction de l actionnaire, l épanouissement des collaborateurs est essentiel car il constitue la clé de voûte de la pérennité de toute société. Des profits déraisonnables à court terme ne nous intéressent pas! Ce que nous voulons, c est offrir une vision à long terme à nos collaborateurs. C est pourquoi nous nous efforçons chaque jour de les accompagner, les impliquer et les valoriser. Votre politique de recrutement favorise les jeunes et les seniors. Pourquoi avoir fait ce choix? En tant qu entreprise, nous avons un rôle citoyen. Embaucher des jeunes, c est leur permettre d accéder à leur premier emploi et d adhérer à une forte culture d entreprise. quant aux seniors, nous connaissons leurs difficultés de réinsertion. Faire appel à eux, c est leur permettre de conserver ce il n y a pas de chemin tout tracé et l évolution dépend de chacun de nous. néanmoins, chez SCLE, rien n est impossible. Pour ma part, j ai rejoint la société en tant qu ingénieur études. Aujourd hui, j en suis le gérant. Deux anciens diplômés de l insa, Eric Cahuet, responsable de l unité Transports et Lionel Ferré, responsable de l unité Distribution, font également partie du Comité de direction. un autre ancien, David Vincent, est aujourd hui Responsable R et D. Par ailleurs, nous offrons la possibilité aux jeunes de reprendre leurs études une fois en activité. Récemment, nous avons ainsi financé une formation d ingénieur à l insa à l un de nos jeunes techniciens. une fois celle-ci terminée, un poste d ingénieur l attendra. n Propos recueillis par Juliette Loir

7 Agenda : 5 mars 2010 Gala INSA Toulouse 13 mars 2010 Assemblée Générale de l Association des Ingénieurs INSA RENNES 10 et 11 mars 2010 Forum INSA Lyon 24 avril 2010 Assemblée Générale de l Association des Ingénieurs INSA Lyon du 12 au 16 mai 2010 Festival Rock n Solex à l INSA de Rennes du 13 au 16 mai 2010 Raid INSA Lyon 22 et 23 mai heures INSA Lyon 29 et 30 mai heures INSA Toulouse Challenge du monde des grandes écoles et universités «Challenge du monde des Grandes Ecoles et Universités» 2010 Sport, rencontres métiers, handicap et dimension européenne! Six partenaires ; BOUYGUES TELECOM, CARREFOUR, EADS, GDF SUEZ, LAGARDERE et LOGICA. Associés à un plan d action global qui va leur permettre, pendant un an, d aller à la rencontre des élèves-ingénieurs et des jeunes diplômés des Grandes Ecoles. Le but : promouvoir leurs marques employeurs. L opération présente l originalité d allier rencontres avec des recruteurs de premier plan, compétition sportive, animations et conférences-débats autour des grands enjeux du moment Rendez-vous est donné le Samedi 29 mai 2010 au stade Charléty (Paris 13ème). L occasion, pendant une journée, de découvrir les métiers de six entreprises majeures, en supportant son école pour les uns, en étant directement sur la piste pour les autres. Une occasion unique à ne manquer sous aucun prétexte! Pour cette 2ème édition, place à la diversité sous toutes ses formes qui permettra aux élèvesingénieurs et jeunes diplômés d être par exemple sensibilisés sur le handicap à travers des démonstrations, des témoignages, des ateliers, une formation à la langue des signes, Comme l an dernier, la Fédération Française d Athlétisme apportera en 2010 son expertise en matière d organisation, en faisant appel à des juges et des entraîneurs diplômés, et en proposant aux participants des conditions de compétition dignes d un grand championnat. Stéphane Diagana, Champion du Monde du 400 m haies en 1997 et diplômé de l ESCP Europe, sera pour la deuxième année consécutive le parrain du «Challenge du Monde des Grandes Ecoles et Universités». Et les INSA dans tout cela? Une présence de l INSA de Lyon est concrétisée. Celle des autres est prévue (l INSA de Toulouse a participé l an dernier). Nul doute que les Ingénieurs soutiendront cette opération (un appel particulier au Groupe Régional «Ile de France»?). 6

8 Plein feu AE5I - Association des élèves des 5 INSA Dans un contexte ou l enseignement supérieur évolue rapidement, les réseaux d écoles doivent se consolider pour pouvoir se faire leur place dans ce nouvel environnement. Cela est particulièrement valable pour le premier réseau d école publique d ingénieurs français, notre réseau, le réseau INSA. Du côté des étudiants, à l initative des BdE ou Amicale, un fort dynamisme s est récemment mis en place. Cela s est notamment traduit par la naissance d une association fédératrice : l AE5I (association des élèves des 5 INSA) en juin dernier. Cette initiative répond à une forte volonté des élèves de nos écoles. En effet, selon un sondage réalisé, plus de 90% des élèves attendaient des évènements communs et seuls 35% avaient l impression d appartenir à un réseau. L AE5I est composée d un bureau de 4 membres tous issus d un INSA différent. Son conseil d administration est lui composé de 5 membres représentant les BdE ou amicale de chaque INSA. Ses objectifs sont simples : développer un esprit INSA, faciliter les contacts entre élèves du réseau et plus généralement promouvoir le réseau. Ainsi le 14 octobre dernier l AE5I a organisé son premier événement : une soirée ayant lieu simultanément dans chaque INSA avec un thème commun : le réseau INSA. Pendant l événement, des photos de chaque soirée ont été diffusées dans les autres INSA. Cette soirée a été un succès avec une affluence moyenne de 300 INSAïens. Cette première expérience montre un engouement pour le réseau de la part des élèves. une nouvelle soirée aura lieu le 25 mars prochain. L AE5I a également soutenu la relance d un évènement sportif inter-insa : le I5 à Toulouse en mai dernier et travaille actuellement sur la réalisation de la prochaine édition qui aura lieu à Rennes, le 1 mai prochain. L AE5I est en pleine expansion, nous avons de nombreuses idées et sommes à la recherche de personnes motivées pour développer le réseau. Il reste de nombreux projets à construire ensemble. Nous souhaitons par exemple mettre en place des moyens de transports permettant aux INSAïens de se rendre aux événements des autres INSA, comme les galas, les 24h, le rock n solex. Nous souhaitons également travailler de concert avec les associations d anciens afin de développer le réseau INSA mais également dans le but de le pérenniser en favorisant l adhésion des élèves. Si tu souhaites de plus amples informations, n hésite pas à nous contacter à l adresse suivante : Bureau actuel : - Président: Le BODIC Gaétan (Toulouse) - vice-président : Le BAIL Maël (Rouen) - Secrétaire : Le GuILLOu Claire (Strasbourg) - Trésorier : KABLI Merwann (Lyon) universitaires sans frontières Suite à plusieurs missions à l étranger et divers contacts avec des universitaires de nombreux pays du monde, des enseignants-chercheurs des INSA de Lyon et de Toulouse ont fait le constat suivant : d une part, partout de par le monde, des universités ou des écoles d ingénieurs désirent ardemment monter en puissance ou se moderniser, aussi bien du point de vue formation des étudiants que du point de vue recherche : au-delà d assurer de simples cours ou travaux pratiques, elles demandent surtout des conseils en ingénierie institutionnelle, pédagogique ou en matière de recherche ; d autre part, il existe des universitaires expérimentés (provenant d autres universités ou d autres écoles) ayant acquis une expérience solide internationale dans ces domaines, lesquels disposent de temps et d un réseau social important. Ainsi le 16 décembre 2009, a été créée l association «universitaires sans Frontières» avec le but de regrouper des universitaires au sens large du terme ayant une expérience internationale, afin d aider au montage de formations et de laboratoires de recherches dans les pays demandeurs (Afrique, Amérique Latine, etc.). Actuellement, elle comprend une vingtaine de membres fondateurs provenant de Lyon, de Toulouse, et également de Clermont- Ferrand, de La Rochelle, etc. Le bureau provisoire est ainsi formé de : Robert LAuRINI (Ly EN 70), président, Gérard DEBICKI (Ly GCu 73), vice-président, Françoise MILLERET-RAFFORT (Ly IF 76), secrétaire, Joël FAVREL (Ly EN 64), trésorier. Des opportunités de missions sont en cours avec la Tunisie, le Liban, le Chili, etc. Si tu es intéressé par cette initiative, tu peux envoyer un mail à Robert Laurini ou te connecter au site web provisoire : 7

9 un équipage, un bateau, une saison pour se préparer et un objectif final : le Tour de France à la Voile! un équipage : 26 élèves-ingénieurs des 5 INSA (Lyon, Rennes, Rouen, Strasbourg et Toulouse). Regroupés au sein du CIV (Challenge INSA Voile), Association créée en 1996 dans le but de participer au «Tour de France à la voile». Le CIV c est un véritable projet! L équipage au complet travaille à sa réussite. Chaque coureur apporte sa contribution et met ses compétences au service du bateau. C est un vrai défi que de réussir à créer et maintenir une cohésion d équipage, tout en permettant à chaque membre de s épanouir à son poste. Sur le bateau : chacun à sa place, mais tous ensemble! un bateau : le «MuMM 30». Celui utilisé par le CIV cette année est «le meilleur MuMM 30 qui existe : il est resté dans un chantier pendant près de 3 ans ; il est donc en excellent état ; c est le dernier MuMM construit en Nouvelle Zélande en 2003 ; il a gagné le «Tour de France à la voile» en 2003, et fini deuxième en Fiche technique : Gréement : bermudien 7/8e Débuts : 1995 Longueur hors-tout : 9,43 m / 8,40 m de flottaison Maître-bau : 3,07 m (largeur maximum) Tirant d eau : 2,10 m Déplacement : kg / lest = 950 kg Voilure : - grand-voile : 35 m² - foc : 21 m² - spinnaker : 100 m² Architecte : Bruce Farr, Farr Yacht Design Équipage : 6/7 (525 kg max) «C est un bateau de compétition merveilleux qui n a pas d égal en terme de rapport poids/puissance», paroles des experts CIV! En 2011? Arrivera un nouveau bateau dessiné l année dernière, appelé M34, qui sortira des chantiers Archambault en Avril prochain. Fiche technique : Longueur hors tout : 10,34 m Largeur : 2,98 m Déplacement : kg Tirant d eau : 1,70 m/ 2,5 m Surface de voilure au près : 72 m 2 Spi : 130 m 2 Architectes : Joubert/Nivelt Design Constructeur : Archambault Prix avec remorque : euros. «C est un bateau qui répond plus à un programme de course au large ; il sera plus hauturier», toujours paroles des experts CIV! Seulement son prix de location devrait être très élevé pour un équipage étudiant! une saison : une course ça se prépare! Le programme d entraînement 2010 : février : entraînement à Marseille sur deux MuMM - Entre février et avril, à raison d un week-end sur deux : divers entraînements en match-racing à Marseille, La Rochelle, Pornichet et Nantes avril : Spi Ouest France, La Trinité sur Mer avril : Course Croisière Edhec, Brest - 29-avril-2 mai : grand prix de Pornichet juin : semaine de Deauville, Le Havre Et quand c est prêt il faut y aller! La compétition dure un mois (du 25 juin au 25 juillet). Elle regroupe une trentaine d équipages et accueille 3 catégories dans son classement (pro, amateur et étudiant). Le Tour de France à la Voile se déplace de port en port, enchaînant des courses tactiques et des ralliements d endurance. Le budget pour un équipage comme le CIV s élève à euros, car les moyens logistiques sont conséquents : le bateau, l organisation des campements à chaque étape, la vie de tout un équipage pendant un mois et toute la préparation en amont avec la participation à des régates et des sessions d entraînement. Le Tour de France à la Voile est l occasion pour tous de partager une expérience intense, aussi bien avec son équipage que les autres participants, et le public et les visiteurs des villes accueillantes. Le parcours 2010 compte 10 étapes pour un total de 1000 milles ( Dunkerque -> La Seyne-sur-Mer ). Avec des régates sportives et la nécessité pour chaque équipage de s investir pleinement dans la course. Le CIV s inscrit dans la catégorie «Etudiants», mais le niveau de l équipage permet d espérer une bonne place au classement général. Alors bon vent! Et rendez-vous à La Seyne-sur-Mer sur la plus haute marche du podium? Le CIV n ose pas le dire mais il cherche toujours à boucler son budget! Alors 8

10 Plein feu Les établissements nous réclament rejoignez-nous! Agrandissez notre équipe pour promouvoir les métiers de l ingénieur et du scientifique En 2008, nous avons réalisé plus de 250 interventions dans les lycées et collèges, En 2009, environ 300 soit élèves informés, En 2010 plus de 400 interventions demandées! Notre mission est de donner des témoignages et des messages qui montrent la réalité de ces métiers. En nous rejoignant, vous contribuerez à cette mission en rencontrant les élèves des collèges, des lycées ou même des étudiants en université et Ecoles d Ingénieurs. Nous devons nous employer à donner aux jeunes une image attrayante et «revisitée» de l Ingénieur et du Scientifique. L engagement implique trois à quatre interventions par an et deux réunions pour faire des bilans et améliorer nos prestations! Nous mettons à votre disposition des présentations PowerPoint, des fiches, des plaquettes, des BD, des CD d interview de jeunes techniciens, ingénieurs, et scientifiques Pour tout renseignement complémentaire, merci de contacter : Si vous habitez en Ile-de-France : CNISF : 7 rue Lamennais PARIS - - http ://www.cnisf.org Si vous habitez en région : CNISF Régions (unions Régionales d Ingénieurs et de Scientifiques) de votre région (Liste des CNISF Régions sur le site du CNISF Le réseau des INSA lance les «p tits déjeuners de la science» : les 1 ers rendez-vous sciences, éducation et société Promouvoir la Science et la Recherche auprès des jeunes : telle est l ambition des 5 Instituts Nationaux des Sciences Appliquées qui organisent pour la 1ère fois en France, trois rendez-vous autour de problématiques scientifiques, éducatives et sociétales. Le 8 décembre 2009, le réseau des INSA a donné la parole aux femmes lors de ce premier P tit Déjeuner au Palais de la Découverte à Paris, sur la thématique : «Les femmes dans la Science, des Hommes comme les autres?». Ces tables rondes professionnelles et institutionnelles se déroulent sous le haut patronage de Madame Valérie Pécresse, Ministre de l Enseignement Supérieur et de la Recherche avec le parrainage de l astronaute, scientifique et femme politique, Claudie Haigneré. un objectif d intérêt général : promouvoir les carrières scientifiques et technologiques L orientation est une forte préoccupation pour les jeunes Françaises et Français. Force est de constater que les filières de formation scientifiques et technologiques affichent un faible taux de féminisation au sein de l enseignement supérieur, malgré une nette augmentation depuis Malgré ce constat, les INSA tirent leur épingle du jeu. Ils sont de plus en plus attractifs pour les jeunes filles puisque plus d 1 élève-ingénieur sur 3 est une femme! Alors qu un réseau d écoles d ingénieurs innove en s ouvrant pour la première fois à la Société, une diffusion de l information objective, plus qualitative, et une valorisation de la communauté et des carrières scientifiques auprès des jeunes, permettra, à terme de renforcer son attractivité. Des élèves de terminale S et STI du Lycée Frédéric Faïs à Villeurbanne étaient présents au Palais de la découverte à Paris pour participer à ce 1 er P tit Déjeuner de la Science. 10 spécialistes pour lancer cette série de rendez-vous uniques! Claudie Haigneré, Présidente de la Cité des Sciences et de l Industrie à Paris, marraine des P tits Déjeuners de la Science Luisa Prista, Chef d unité Culture Scientifique et Questions de Genre, Commission Européenne Direction Générale de la Recherche - Direction Science, Economie et Société Renée Clair, Responsable unesco du Programme Femmes et Science Mai-Lan Nguyen, Responsable Globale de la Gestion des Talents et de la Performance, Schneider Electric Julia Berretta, Chercheuse Boursière L Oréal Science France 2008 Claudine Hermann, Présidente d honneur de l association Femmes & Sciences Livio Riboli-Sasco, Fondateur de l Association Paris Montagne et Science Académie Isabelle Germain, Journaliste, écrivaine et créatrice d un site d information Sylvie Ferchiou, Directrice Pédagogique Ecole Direction RH Paris Dany Escudié, Directrice du laboratoire CETHIL INSA de Lyon Des thématiques au cœur de notre Société Deux prochains «P tits Déjeuners» prévus en mars et en juin 2010, aborderont les problématiques suivantes : - «Le dynamisme de la recherche française face à la concurrence internationale : utopie ou réalité?» - «Qualités et Compétences requises pour des ingénieurs performants à l heure de la mondialisation des talents.» Plus d informations sur : 9

11 Communiqué «Etre un acteur de la diversité» De l égalité professionnelle femmes/hommes en passant par l insertion des personnes en situation de handicap jusqu à la promotion de la diversité ethnique et culturelle, Areva s affirme comme un acteur engagé. En se dotant d une Direction Diversité et Egalité des chances depuis janvier 2010, le leader mondial de l énergie nucléaire réaffirme son implication. Explications avec Philippe Thurat, Directeur de la Direction Diversité et Egalité des chances. Quelle place occupe la diversité chez Areva? Toute entreprise doit aujourd hui être le reflet du monde dans lequel elle évolue. une chose est sûre : quelles que soit nos différences (sexuelle, ethnique, religieuse ), la diversité est source de performance et d enrichissement. Par ailleurs, en tant que leader mondial de l énergie nucléaire, nous avons un rôle social et sociétal de premier plan. Grâce à une croissance soutenue, nous avons recruté plus de personnes à travers le monde, dont plus de en France en A ce titre, être un acteur de la diversité est pour nous une évidence! Toutes ces raisons expliquent notre engagement en faveur de la diversité qui existe maintenant depuis plusieurs années puisque c est en 2006 que nous avons signé la Charte de la Diversité, ainsi que notre Accord européen en faveur de l égalité des chances. Toutes les démarches qu entreprend le groupe sont fondées sur le paritarisme car il est essentiel pour AREVA que l ensemble de nos partenaires sociaux participent et s impliquent dans l élaboration des plans d actions que nous menons. Quelles actions concrètes avez-vous justement développé pour promouvoir et favoriser la diversité au sein du groupe? Depuis 2006, nous avons mené de multiples actions, signé des partenariats, intégrés plus de 400 personnes en situation de handicap (dont plus de 120 CDi) doublé notre CA avec le secteur protégé, adapté de nombreux postes, mis en place des formations, mené des actions de sensibilisation, etc. Par ailleurs, depuis quatre ans, nous sommes partenaires de la Semaine nationale pour l Emploi de Personnes Handicapées et en 2009, nous avons innové au niveau européen puisque nous avons organisé en interne une journée de la mixité professionnelle (29 septembre) et une journée du handicap (17 novembre), durant lesquelles nos 55 sites ont organisé plus de 200 actions de sensibilisation et de communication sur ces thèmes. Au niveau régional, nous avons signé en 2008 une convention Egalité des Chances avec le préfet de la région Rhône- Alpes, déclinaison du plan «Espoir Banlieues» fut pour nous, en présence de m. Laurent Wauquiez Secrétaire d Etat à l emploi, l occasion de tirer le premier bilan de cette initiative. Avec plus de 40 stagiaires accueillis, une multiplication des parrainages, un renforcement des contrats de professionnalisation, 23 travailleurs handicapés intégrés en CDi ainsi que 18 seniors ( ) inutile de préciser que le bilan est très positif! Pourquoi avoir décidé de regrouper des causes aussi différentes que le handicap, la mixité ou les seniors? La Direction Diversité et Egalité des chances vient de voir le jour. notre objectif est de fédérer l ensemble des thèmes liés à la diversité (handicap, mixite professionnelle, origine ethnique, sociale et culturelle, seniors ) autour d un discours cohérent. Au sein de chaque bassin d emploi du groupe, une personne est en charge de développer tous les volets diversité avec les partenaires locaux, les sites AREVA etc. Quels sont vos chantiers phares pour 2010? notre premier objectif est de rendre opérationnelle cette nouvelle Direction afin qu elle constitue un pilier fort de notre politique RH. Par ailleurs, nous avons engagé un processus de labellisation Diversité auprès de l AFnoR. Cette démarche est une véritable certification qui reconnaît la maturité de notre démarche. Elle va nous permettre d identifier nos points forts tout en soulevant nos points à améliorer. Dès lors, nous serons en mesure de définir nos priorités et mettre en place un plan d actions qui nous permettront de nous améliorer et d avancer ainsi dans une démarche de progrès continu. n Propos recueillis par Juliette Loir

12 Pour certains, Leila serait une personne en situation de handicap. Chez AREVA, Leila est une chargée d affaires en situation d évolution. Respectons les différences sans changer de regard sur les compétences. Partout dans le monde, AREVA fournit à ses clients des solutions pour produire de l énergie sans CO 2 et acheminer l électricité. Le groupe a développé une expertise et un savoir-faire qui font de lui un acteur de référence, au cœur des grands enjeux énergétiques. L action du groupe en faveur de l emploi des personnes en situation de handicap traduit son engagement fort pour l accueil de tous, mais aussi sa démarche de développement durable et de progrès continu. En soutenant la diversité et en favorisant l intégration de toutes les différences dans l entreprise, AREVA prouve une nouvelle fois son engagement et sa capacité à reconnaître le talent des personnes en situation de handicap. C est en portant un regard ouvert sur l autre que nous grandissons et que nous faisons grandir les talents. L énergie est notre avenir, économisons-la!

13 Maîtrise de la sécurité des hommes et des biens dans nos entreprises Diplômé de l INSA de Lyon en 2002 (département Génie Mécanique Développement), et après 5 années enrichissantes passées dans le domaine automobile où j étais en charge du développement de méthodologies et outils de calcul thermomécanique et hydraulique, j ai rejoint BuREAu VERITAS en 2007 en tant qu ingénieur spécialiste dans le service Equipements Sous Pression Neufs. J ai d abord dû me familiariser avec les équipements, les process industriels (pétrochimie et énergie notamment) ainsi qu avec les réglementations et codes de construction spécifiques au domaine de la pression, avant de pouvoir ensuite gérer des dossiers seul et effectuer des inspections sur le terrain (suivi d épreuves hydrauliques de réservoirs, visites finales de vérification de montage de tuyauterie sur site, suivi d opérations de soudage ). Concevoir, fabriquer et commercialiser des équipements nucléaires conformes et fiables. Afin de faire face à un besoin croissant, mais aussi dans le but de mieux satisfaire aux exigences d un référentiel Dossier Evaluer la conformité des équipements sous pression nucléaires neufs Stéphane GALOPIN (LY-GMD 02) Responsable Opérationnel BUREAU VERITAS Lyon «Move forward with confidence», tel est le challenge que BUREAU VERITAS s engage aujourd hui à relever auprès de ses clients à travers le monde. Avec plus de collaborateurs implantés dans 140 pays, BUREAU VERITAS est un leader mondial des services d évaluation de conformité et de certification appliquée aux domaines de la qualité, de la santé, de la sécurité, de l environnement et de la responsabilité sociale. qualité spécifique, BuREAu VERITAS a choisi d organiser ses activités nucléaires en un pôle dédié. Nombre de réacteurs Puissance (en MW) Croissance nd ns ,90% ,30% ,20% ,00% Total nd Prévision des installations de nouvelles capacités de production d électricité d origine nucléaire. (Source : World Nuclear Association) Répartition des activités de BUREAU VERITAS par domaines. En effet, le secteur du nucléaire est en pleine mutation : constructions de nouvelles centrales partout dans le monde, remplacement d équipements pour les centrales existantes, globalisation des chaînes de sous-traitance pour la fabrication d équipements Si la Renaissance du nucléaire offre de multiples opportunités pour les fabricants d équipements, elle s accompagne également de nouveaux défis, notamment en termes de qualité, de fiabilité et de conformité à des réglementations souvent différentes. Au sein du département Equipements Sous Pression Nucléaires Neufs, notre mission vise donc à s assurer, en tant que seconde ou tierce partie selon les contrats, que les concepteurs et fabricants d équipements nucléaires lourds, de composants mécaniques ou de pièces de rechange : répondent aux exigences des constructeurs et des exploitants en termes de qualité, respectent la conformité des équipements aux réglementations, codes de construction et normes locaux et internationaux. Pour ce faire, nos équipes sont organisées autour de 4 grands pôles de compétences : Contrôle et inspection des équipements nucléaires pendant les phases conception et fabrication : 12

14 vérification des notes de calculs et des plans, évaluation particulière des matériaux, accompagnement à la mise en conformité aux codes de construction, suivi en cours de fabrication, suivi des opérations de soudage, visite finale et suivi d épreuves hydrauliques Assistance technique : revue des cahiers des charges de soustraitance, audit de qualification, rédaction de spécifications techniques et de procédures de contrôles, constitution des dossiers réglementaires, audit et évaluation de fournisseurs, mise en place de systèmes de management intégrés Formation : codes et règlementation des équipements sous pression, système de management qualité nucléaire, essais destructifs et contrôles non destructifs dédiés au nucléaire. Expertise laboratoire : essais destructifs, adéquation matériaux, analyses chimiques, analyse de défaillance et expertise de corrosion, contre-essais de conformité matière, contrôles non destructifs (radio, ultrasons, magnétoscopie, ressuage, courants de Foucault, étanchéité, examen visuel) : recherche de défauts, rédaction ou approbation des procédures, supervision des contrôles Dans le cadre de nos activités d évaluation de conformité, je suis aujourd hui responsable opérationnel d une équipe de 7 personnes qui interviennent principalement sur deux projets : la construction des centrales nucléaires de type EPR d Olkiluoto (Finlande) et Flamanville (France). Site d Olkiluoto septembre 2009 Photo TVO. Evaluation de conformité des lignes de tuyauterie et organes de robinetterie OL3. Depuis 2005, nous intervenons pour l autorité de sureté nucléaire finlandaise (STuK) : notre tâche consiste à évaluer les lignes de tuyauterie, supports, organes de robinetterie (vannes et pompes) et autres équipements mécaniques de la tranche N 3 de la centrale nucléaire de type EPR en cours de construction par le consortium AREVA/SIEMENS sur le site d Olkiluoto en Finlande. Il s agit de vérifier la conformité du dimensionnement, de la fabrication, de l installation sur site et des essais finaux, ainsi que de toute la documentation correspondante. Nos travaux sont basés sur une coopération entre les entités BuREAu VERITAS en Finlande, en France et en Allemagne. L équipe finlandaise gère le projet avec le client exploitant TVO, ainsi que les inspections sur site avec AREVA et SIEMENS, et leurs soustraitants. Notre équipe en France se charge de la revue de conception, et des inspections chez les fabricants français, et l équipe allemande assure la supervision des fabricants sur le territoire allemand. La plupart des tuyauteries et équipements sont fabriqués en France et en Allemagne et le recours à des inspecteurs locaux est l un de nos points forts pour TVO. Nos 3 équipes sont très fières du bon déroulement du projet et des échanges avec les différents fabricants. Les difficultés liées aux itérations dans le cycle de conception et de fabrication commencent à diminuer, mais il y aura toujours des problèmes à résoudre qui nécessiteront le savoir-faire spécifique de chaque entité, et les connaissances techniques (et parfois culturelles!) de chaque intervenant local. Schéma de principe d un réacteur de type EPR Image TVO/AREVA. A ce jour, nous avons passé en revue plus de 60 % du dimensionnement. La supervision de la fabrication comprend des inspections en usine, et le contrôle de la production dans les ateliers en Allemagne et en France conformément aux réglementations nucléaires finnoises. Après un premier contrôle en usine de préfabrication, les composants de tuyauterie sont raccordés sur site ; nous vérifions donc aussi le respect des procédures de soudage et assistons aux essais non-destructifs. Nos ingénieurs doivent donc posséder une double compétence : conception (méthodes analytiques 13

15 Maîtrise de la sécurité des hommes et des biens dans nos entreprises / RDM, calculs mécaniques par éléments finis, calculs de flexibilité de tuyauterie, études en fatigue et sollicitation au séisme, connaissance des critères d acceptabilité issus des codes et normes européennes ) fabrication/soudage (bases métallurgiques, connaissances des différents procédés de fabrication et soudage, variabilité et impact des différents paramètres de fabrication, méthodes de contrôle destructifs et non destructifs des défauts ) Au-delà de la compétence technique et de la rigueur propre au domaine nucléaire, la réussite d un tel projet demande aussi un investissement fort sur la planification et la communication vis-à-vis du client, des fabricants et sous-traitants, mais aussi au quotidien, en interne BUREAU VERITAS, entre nos 3 équipes en Finlande, en France et en Allemagne. Suivi de fabrication de composants du circuit primaire principal FA3. Nous intervenons dans le cadre de mandats ponctuels délégués par l ASN (Autorité de Sureté Nucléaire). Notre tâche consiste à suivre la fabrication d équipements sous pression (viroles de réacteur notamment) ou d éléments de tuyauterie destinés à être installés sur le circuit primaire principal de la tranche N 3 de l EPR français en cours de construction par AREVA et ALSTOM sur le site de Flamanville. Nous vérifions que les opérations de fabrication (coulée, forgeage, analyse chimique, cintrage, traitement thermique, usinage, essais mécaniques ou contrôles non destructifs) sont réalisées par le fabricant ou le sous-traitant conformément à la réglementation en vigueur (arrêté du 12/12/2005), au code de construction applicable (RCC-M), ainsi qu aux normes et procédures internes du fabricant. Le suivi de toutes ces opérations amène nos ingénieurs à se déplacer régulièrement non seulement en France, mais aussi à l étranger (Allemagne, Italie, Japon ). A la différence du projet OL3, nos interventions dans le cadre de ces mandats ASN pour le projet FA3 sont généralement de courte durée, mais complexes à organiser sur le plan logistique du Presse utilisée pour le forgeage de viroles EPR Usine JSW de Muroran Photo Japan Steel Works. fait de la diversité des compétences techniques à mettre en œuvre, du peu de disponibilité à court terme de nos intervenants, et du délai souvent très court entre la réception de la demande et le début des opérations à suivre. Heureusement, afin d assurer nos missions dans les meilleures conditions techniques, et toujours en toute impartialité, nous pouvons nous appuyer sur le réseau des référents techniques BUREAU VERITAS France, experts dans les différents domaines d intervention (métallurgie, soudage, contrôles destructifs et non destructifs) qui nous aident à préparer les nouvelles missions. En plus de bonnes capacités d analyse, l autonomie, l adaptabilité et la flexibilité constituent donc les principales qualités de nos inspecteurs amenés à suivre des opérations pour l ASN. Compte tenu du contexte actuel et fort de ses premiers succès dans le domaine, BUREAU VERITAS envisage une forte croissance sur les activités nucléaires, non seulement sur l évaluation de conformité des équipements, mais aussi tout au long de la durée de vie d une centrale nucléaire : de l étude d impact environnemental jusqu au retraitement des déchets et au démantèlement. Comme illustré via les deux exemples ci-dessus, les enjeux sont forts, le niveau d exigence est élevé, et le périmètre de nos missions techniques et de nos responsabilités au quotidien est très large. Les coûts et temps de développement mis en œuvre dans le domaine nucléaire sont très élevés (de l ordre de plusieurs dizaines d années) et nécessitent donc une stratégie claire à long terme de la part des industriels qui représenteront les acteurs clés du marché nucléaire de demain. Dans cette prévision, BUREAU VERITAS est amené à recruter des ingénieurs expérimentés en calcul, suivi de fabrication et soudage, et je suis convaincu que, de par sa formation et son savoir-être, l ingénieur INSA présente toutes les qualités nécessaires au métier d évaluation de conformité. n Pour en savoir plus : 14

16 Communiqué Qualiconsult Plus près de ceux qui font construire Acteur majeur du contrôle construction, Qualiconsult emploie 1500 personnes répartis sur la France, l Italie, l Espagne et le Maroc. Cette entreprise familiale créée en 1982 a su résister à la crise grâce à une formidable capacité d anticipation et d adaptation. Entretien avec Alexandre Eozenou, directeur territorial (Paris Ile-de-France Ouest) de Qualiconsult. Quel est le principal domaine d activité de Qualiconsult? notre métier historique est le contrôle construction et nous travaillons avec des maîtres d ouvrage publics et privés pour tout type de bâtiments (logements, bureaux, bâtiments ). notre offre de service (contrôle technique, diagnostic, coordination, vérification règlementaire, bilans énergétiques, HqE ) présente l avantage d être très variée et de s adapter aux besoins de nos partenaires constructeurs ou gestionnaires de patrimoines. Je dirige personnellement sur l ile-de-france ouest 180 personnes réparties sur neuf agences. Au total, qualiconsult compte plus de 60 agences sur tout l hexagone. Peut-on dire que Qualiconsult figure aujourd hui parmi les principaux acteurs du marché? Absolument. notre société est aujourd hui à la 4ème place sur le marché français du contrôle technique et dans les 20 premières sociétés au monde des métiers du contrôle. nous traitons avec de nombreux clients de tout premier plan parmi lesquels Bouygues immobilier, nexity ou encore Kaufman et Broad. Comment votre entreprise a-t-elle vécu la crise économique que nous venons de traverser? Pendant la crise, notre objectif essentiel a été de maintenir la croissance. Pour l année 2009, nous avons maintenu une croissance relativement importante, près de 6%, ce qui constitue une belle performance au vu de la conjoncture et de la zone de turbulences que nous venons de traverser. Comment expliquez-vous ces bons résultats, a fortiori dans un secteur qui n a pas été épargné? notre principal atout est d avoir très rapidement perçu les risques et impacts de cette crise, et d avoir ainsi suffisamment tôt pris la mesure des enjeux. Dès le départ, nous avons anticipé et fortement insisté auprès de nos collaborateurs sur la nécessité d avoir une activité commerciale et un sens du service encore plus développés que d habitude. nous nous sommes évertués à être plus présents que jamais chez nos clients, incitant nos directeurs d agences à être très impliqués, réactifs, et capables de s adapter aux prix du marché. Le dispositif Cellier et la réforme sur les lois handicaps ont également contribué à maintenir notre croissance. Est-ce annonciateur d une année 2010 positive? 2010 va être une année de reprise. nous prévoyons de faire au moins aussi bien qu en 2009, ce qui sera un résultat satisfaisant, sachant que l activité repartira bien plus fort en 2011 et il faut savoir se montrer patients et attendre notamment que le plan de relance du gouvernement produise ses effets. Un mot sur votre parcours qui symbolise bien l état d esprit de l entreprise? J ai eu la chance d avoir des responsabilités relativement jeune et de connaitre au sein de l entreprise une évolution rapide. Les actionnaires et dirigeants de qualiconsult ont le mérite de faire confiance à leurs collaborateurs, sans critère d âge. nous fonctionnons dans un système basé sur la confiance où chacun dispose de vraies libertés d actions. n

17 Maîtrise de la sécurité des hommes et des biens dans nos entreprises Dossier Qu est ce qu un ingénieur sécurite santé au travail? Quelles sont ses missions? Frédéric CHARREL (RE-GCU 82), 50 ans. Mon parcours a été le suivant : 12 ans en bureau de contrôle (Bureau VERITAS) : contrôleur technique puis coordonnateur sécurité protection de la santé. Concours d ingénieur de la fonction publique territoriale en Depuis 9 ans, ingénieur territorial au sein de la Ville de Grenoble. Ingénieur en sécurité santé au travail. Service Prévention des risques Professionnels rattaché à la DRH. Mes domaines d activités : expertises et conseils auprès des services pour le management de la sécurité auprès des agents (3400) de la collectivité: veille règlementaire analyse ergonomique de poste évaluation des risques professionnels relation avec le Comité d Hygiène et Sécurité participation à la politique de prévention des risques définition des équipements de protection individuelle intégration de la santé/sécurité dans les projets de construction analyse d accidents de travail rédaction de procédures et consignes de sécurité formateurs en interne et en externe auprès d autres collectivités axes de travail 2010 : prévention du risque routier, du risque chimique (produits CMR), du risque lié au travail en hauteur, réalisation d une procédure d accueil sécurité au poste de travail Mes activités se partagent entre interventions sur le terrain et travail de bureau. Très grande diversité des activités rencontrées: 85 services, 250 métiers allant des services techniques, administratifs, sportifs, culturels (théâtre, muséum, musée, école d art), vie scolaire, maîtrise d ouvrage, maîtrise d œuvre, cuisine centrale, informatique, police. Mes missions consistent à faire progresser la culture de prévention de la collectivité afin de : permettre à l autorité territoriale de répondre à ces obligations limiter les accidents et maladies professionnelles (baisse de l absentéisme et des coûts liés) abaisser les niveaux de risque par recensement et évaluation des situations exposées améliorer les conditions de travail par respect du Code du Travail proposer une qualité de vie au travail ( ou diminuer les souffrances au travail) L ensemble permettant de porter au plus haut niveau possible la santé au travail des agents, participant à la qualité de service public. n 16

18

19 Maîtrise de la sécurité des hommes et des biens dans nos entreprises Dossier La sécurité des biens et des personnes par la certification des produits industriels électriques et électroniques Guy LAUDEREAU (TO-GM 79) - Certificateur produits - Schneider Electric Les risques principaux sont le choc électrique, le feu et l explosion. La Sécurité Electrique Les produits électriques doivent respecter des normes spécifiques à une catégorie de produits (ex : disjoncteur) ou génériques (valables pour tout appareil utilisant l électricité). La sécurité des biens et des personnes repose sur le respect de règles d usage, des normes et lois nationales (par ex NF) et internationales (IEC). Malgré tout, certains pays imposent des normes locales (Nord Amérique et pays émergents). Selon les domaines industriels et géographiques, les produits sont soumis à des certifications différentes. Les certifications sont obligatoires (répondant à une loi nationale ou une directive européenne par exemple) ou volontaires (satisfaisant à une cible marketing). Regardez sous votre chargeur de PC, vous verrez une abondance de marquages résultant de ces certifications : UL, CSA, CE, CCC, Toutes les certifications comportent une vérification de la sécurité du produit vis-à-vis de l utilisateur et des équipements. Par exemple : l accès par un usager aux pièces métalliques sous tension ne doit pas être possible, une déconnexion de l alimentation ne doit pas être dangereuse par l énergie stockée (capacité électrique) Les «prescriptions» sont similaires car elles s appuient sur des lois physico-chimiques : électrisation du corps humain, propagation du feu, Néanmoins on peut citer les incontournables certifications pour des produits dont la diffusion est mondiale. Pour pouvoir porter le marquage CE, les produits électriques doivent respecter la Directive Européenne Basse Tension. La présomption de conformité est justifiée par les résultats positifs aux tests normatifs. Le marquage CE est apposé sous la responsabilité du constructeur ou de l importateur en Europe. La déclaration CE est auto-déclarative ou émise par une organisation tierce (labo officiel reconnu). Sur demande des autorités légales, le dossier technique justificatif doit être remis. Les contrôles sont rares dans le domaine industriel. Notons que les clients industriels sont capables de vérifier eux-mêmes certains essais. En Amérique du Nord, les produits sont certifiés par des organismes nationaux (Underwriter Laboratories pour les USA, Canadian Standard Association pour le Canada). Investis par l OSHA (Occupational Safety and Health Administration), ils sont incontournables pour mettre sur le marché nord-américain les produits électriques. Ces organismes sont focalisés uniquement sur la sécurité électrique, la tenue au feu et la gestion des risques explosifs. Ils ne régissent pas les fonctionnalités des produits. Contrairement aux directives européennes, il n existe pas d auto-déclaration, et l examen technique ainsi que le certificat ne sont pas gratuits! Chaque composant électrique ou électronique est «listé», chaque produit certifié et chaque constructeur identifié. (www.ul.com). Pour simplifier le processus de certification, le constructeur peut intégrer une démarche de «certification partagée» donnant validité aux rapports d essais du constructeur sous réserve d audit périodique par l organisation du laboratoire d essai et des usines de fabrication. Atmosphères explosives ou «Hazardous Locations» Les causes sont la présence de gaz, vapeurs ou liquides inflammables dans les raffineries, usines chimiques, notamment des gaz dangereux issus d hydrocarbures comme l acétylène, l hydrogène ou le propane, ou la présence de poussières combustibles dans les mines, cimenteries ou moulins telles que poussières de métaux de grain ou de fibres La certification est nécessaire car la loi demande aux industriels de déclarer les zones dangereuses dans leurs usines de fabrication. Exemple : le nuage de poussière combustible dans un silo à grain peut être continuellement présent (Zone 20), entre 10 h et 100 heures par an (Zone 21) ou moins de 10 heures par an (Zone 22). La certification prouve par les essais qu un ou plusieurs modes de protection sont utilisés pour éviter la présence du combustible (armoire ou coffret étanche ou antidéflagrant), pour limiter l énergie des étincelles ou la température du produit. Pour les zones 20 et 21, les certificats sont obligatoirement émis par un organisme agréé tels que LCIE et INERIS en France, UL, CSA et FM (Factory Mutual) en Amérique du Nord. La zone 22 peut être couverte par une auto-déclaration mais le marché industriel est méfiant! 18

20 Sécurité fonctionnelle : la science des pannes La Sécurité fonctionnelle est une partie de la sécurité globale qui dépend d un système ou d un équipement fonctionnant correctement en réponse à ses données d entrée. L accomplissement de la sécurité par l application des systèmes de commande exige d identifier ce qui doit être fait (fonction de sécurité) et à quel «niveau» il devrait être fait (Probabilité que la fonction de sécurité soit accomplie). Exemple : détection de fumée par des sondes, traitée par l automate et mise en route des ventilateurs d extraction par le contacteur. La sécurité réalisée par des mesures dépendantes de systèmes passifs (ex : porte coupe feu; l isolation sur des enroulements) n est pas de la sécurité fonctionnelle. Avec la complexité croissante des systèmes de commande, les fonctions critiques (pour la sécurité des biens et des personnes) ne reposent pas seulement sur les produits (ex : relais de sécurité), mais sur des chaînes de sécurité (ex : capteurs+ automate + logiciel applicatif + actionneur ). Dans un premier temps, les constructeurs évaluent les risques à couvrir. L AMDEC (Analyse des Modes de Défaillance et de leur Criticité) est un outil essentiel. Deux types de défaillance sont envisagées : défaillances matérielles aléatoires et défaillances systématiques (logiciel, environnement, conception, exploitation, ). Principales causes de défaillance d après une enquête du Health & Safety Executive (UK) La spécification, la conception et l installation représentent 65% des causes de défaillances. C est l objet de la norme IEC61508, qui propose plusieurs niveaux de sécurité intégrée d un système : La réduction nécessaire du risque attribuée à une fonction de commande relative à la sécurité est exprimée en niveau de SIL. (Safety Integrity Level) SIL 1: réduction du risque par un facteur >10 SIL 2: réduction du risque par un facteur >100 SIL 3: réduction du risque par un facteur >1000 Le niveau SIL 4 est réservé aux centrales nucléaires et non applicable aux systèmes électriques. Un taux de défaillance est déterminé pour chaque sous-ensemble. La combinaison de ces taux donne un taux de défaillance globale comparé aux objectifs du SIL demandé. Le taux de risque est diminué par : Utilisation de composants de sécurité (plusieurs relais en parallèle), des automates de sécurité (traitement et contrôle en redondance des données d entrées et de sorties). Augmentation de la couverture et de la fréquence des auto-diagnostic des appareils électroniques. Augmentation de la couverture de validation des firmware embarqués dans les automates. Des contrôles périodiques limitent les risques liés aux défaillances matérielles aléatoires (vous testez périodiquement, bien sûr, le différentiel de votre disjoncteur de votre domicile) Les niveaux SIL (supérieurs à 1) sont certifiés par des organismes comme TÜV, Risknowlogy ou Exida. Cette démarche nécessite un accompagnement par un organisme. Les charges de développement et de certification sont incomparablement plus élevées qu un produit standard. Les produits «SIL» nécessitent des contrôles en fabrication, entraînant un surcoût du produit mais répondant aux exigences des industries pétrochimiques, cimenteries, Conclusion La certification est incontournable lors du développement d un produit et doit être obtenue lors du lancement commercial alors qu auparavant les certifications n étaient engagées qu ensuite. La sécurité est de plus en plus exigée par les industriels pour préserver leurs investissements et la santé de leurs salariés et réduire leurs cotisations d assurance. Avec la mondialisation et l émergence des «nouvelles économies», de nombreux pays comme la Chine et la Corée se sont invités en imposant une certification (payante!) qu on peut assimiler parfois à une taxe douanière. Le métier de certification nécessite une connaissance des produits, des cibles marketing (quelles certifications dans quels pays) et des essais de validation (essais électriques et du logiciel mais aussi mécaniques et climatiques). Ce métier est accessible à un ingénieur scientifique éventuellement spécialisé qualité, mais une expérience en développement de produit est profitable. n LAUDEREAU Guy (TO-GM 79) Embauché en 1981 à Télémécanique, devenue Schneider Electric en : Ingénieur "Calculs et Simulation" sur les appareils électriques (calculs mécaniques, dynamiques, électromagnétisme, thermiques, résistance des matériaux) : Concepteur au Bureau d'etudes Mécaniques : produits électro-mécaniques et mécatroniques; expérience au labo de validation électro-mécanique - Responsable du BE de 2002 à : Certificateur produits : marquage CE, certifications industrielles ou applications spécifiques (atmosphères explosives, sécurité machine, sécurité intégrée) "Délégué" éco-conception (Conception favorable à l'environnement) pour les produits automatismes de Schneider Electric. 19

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers d études, recherche & développement dans l industrie R&D Production Ingénieur

Plus en détail

Les métiers à la. Division Production Nucléaire

Les métiers à la. Division Production Nucléaire Les métiers à la Division Production Nucléaire 1 Les centres nucléaires de production d électricité en France En fonctionnement : 58 réacteurs nucléaires Construction d un EPR de 1600 MW 2 Principe de

Plus en détail

Programme Bourses Diversité et Réussite

Programme Bourses Diversité et Réussite Donner à chacun les meilleures chances de réussir Programme Bourses Diversité et Réussite La Fondation INSA de Lyon Ensemble développons notre vocation L INSA de Lyon tire sa force de l intégration de

Plus en détail

DIVISION TECHNIQUE GÉNÉRALE

DIVISION TECHNIQUE GÉNÉRALE DIVISION TECHNIQUE GÉNÉRALE L UNITÉ DE MESURE ET D EXPERTISE D EDF 04/12/2014 Copyright EDF-DTG SOMMAIRE 01 EDF-DTG : l expertise au cœur d un leader 02 DTG : un rayonnement national et international 03

Plus en détail

= Sécurité + performance + fiabilité des appareils d éclairage à LED

= Sécurité + performance + fiabilité des appareils d éclairage à LED Dossier de Presse Octobre 2014 LCIE Bureau Veritas + PISEO + Serma Technologies = Sécurité + performance + fiabilité des appareils d éclairage à LED ForumLED Europe Grande Halle de La Villette 211 avenue

Plus en détail

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014 LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE Réunion du 28 mars 2014 SOMMAIRE PARTIE 1 : Le Cadre de travail Pourquoi réaliser un Projet d Etablissement? Qu est-ce qu un Projet d Etablissement? Un

Plus en détail

SPORTIFS DE HAUT NIVEAU

SPORTIFS DE HAUT NIVEAU CERTIFICATS POUR LES SPORTIFS DE HAUT NIVEAU :: CERTIFICATS 4 dispositifs pour accompagner les sportifs de haut niveau dans leurs projets de vie : sport, étude, emploi & développement des compétences En

Plus en détail

ouvrir les frontières de l entreprise

ouvrir les frontières de l entreprise ouvrir les frontières de l entreprise développement de compétences sécurisation des parcours professionnels employabilité et adaptabilité opportunités de carrière mobilités inter-entreprises réseau professionnel

Plus en détail

progressons ensemble dans votre organisation et vos relations

progressons ensemble dans votre organisation et vos relations progressons ensemble dans votre organisation et vos relations CONSEIL FORMATION MANAGEMENT - RH L entreprise est notre challenge Nous soutenons votre entreprise dans toutes les réalisations visant sa réussite.

Plus en détail

Ouvrages métalliques et machines spéciales. Conception, Réalisation, Maintenance

Ouvrages métalliques et machines spéciales. Conception, Réalisation, Maintenance m Ouvrages métalliques et machines spéciales Conception, Réalisation, Maintenance 2 Nos équipes Grâce à ses équipes spécialisées et à son vaste panel de métiers, JOSEPH PARIS accompagne ses clients durant

Plus en détail

INDUSTRIES DE SANTÉ. 6 DÉFIS RH À relever en soutien de la compétitivité des entreprises et de l évolution professionnelle des salariés

INDUSTRIES DE SANTÉ. 6 DÉFIS RH À relever en soutien de la compétitivité des entreprises et de l évolution professionnelle des salariés La lettre d information des défis RH lancés pour les entreprises de la filière Industries de santé INDUSTRIES DE SANTÉ Avril 2014 n 1 ACtionS/déveLoPPement/emPLoi/ComPétenCeS 6 DÉFIS RH À relever en soutien

Plus en détail

La transmission et le renouvellement des compétences, priorité absolue pour le groupe EDF

La transmission et le renouvellement des compétences, priorité absolue pour le groupe EDF DOSSIER DE PRESSE MARS 2011 La transmission et le renouvellement des compétences, priorité absolue pour le groupe EDF L accord Défi Formation du 10 septembre 2010 Un geste simple pour l'environnement,

Plus en détail

1 Travailler dans le secteur social

1 Travailler dans le secteur social 1 Travailler dans le secteur social Proposer des formations aux métiers de la solidarité. Accéder à un emploi dans un secteur porteur. Parmi les acteurs : AskOria, les métiers des solidarités Cet organisme

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

Dossier de presse mardi 14 janvier 2014 FUN FRANCE UNIVERSITÉ NUMÉRIQUE. enseignementsup-recherche.gouv.fr @ministereesr @universite_num

Dossier de presse mardi 14 janvier 2014 FUN FRANCE UNIVERSITÉ NUMÉRIQUE. enseignementsup-recherche.gouv.fr @ministereesr @universite_num Dossier de presse mardi 14 janvier 2014 FUN FRANCE UNIVERSITÉ NUMÉRIQUE enseignementsup-recherche.gouv.fr @ministereesr @universite_num DOSSIER DE PRESSE - 14 JANVIER 2014 SOMMAIRE CONTEXTE...........

Plus en détail

TAKE THE LEAD! * MANAGEMENT - GESTION - FINANCE - ENTREPRENEURIAT

TAKE THE LEAD! * MANAGEMENT - GESTION - FINANCE - ENTREPRENEURIAT MANAGEMENT - GESTION - FINANCE - ENTREPRENEURIAT CYCLE BACHELOR PROFESSIONNEL Accès à Bac, Bac+1, Bac+2/Prépa CYCLE MASTÈRE PROFESSIONNEL ** Accès à Bac+3, Bac+4 Titre certifié par l État niveau II Bac+3

Plus en détail

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE :

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : DECRYPTAGE ET TEMOIGNAGE Le coaching en entreprise est souvent source de questionnement sur différents aspects : quelles populations concernées? Dans

Plus en détail

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat Poursuites d études La sortie de cette formation est l insertion professionnelle même si une poursuite d études en M2 recherche en Sciences de Gestion et/ou en thèse peut être envisagée. insertion professionnelle

Plus en détail

Toute l Assistance pour votre Santé & Sécurité au Travail, Qualité et Organisation

Toute l Assistance pour votre Santé & Sécurité au Travail, Qualité et Organisation Toute l Assistance pour votre Santé & Sécurité au Travail, Qualité et Organisation www.oxeo.expert 500 chemin du Devey 38690 Oyeu Bureau : 04 76 05 37 47 Portable : 06 801 866 93 contact@oxeo.expert SIRET

Plus en détail

Investir l excellence et la solidarité

Investir l excellence et la solidarité Investir l excellence et la solidarité www.fondation.dauphine.fr CULTURE. ÉGALITÉ DES CHANCES. CAMPUS. RECHERCHE. INTERNATIONAL. ENTREPRENEURIAT La Fondation Dauphine Notre vision La Fondation Dauphine

Plus en détail

SERVICE RECRUTEMENT CATALOGUE DES STAGES 2013

SERVICE RECRUTEMENT CATALOGUE DES STAGES 2013 SERVICE RECRUTEMENT CATALOGUE DES STAGES 2013 Sommaire LE GROUPE... 3 NOS VALEURS... 4 LES STAGES EN AGENCES... 5 Chargé d affaires en Contrôle Technique... 6 Chargé d affaire en Qualité Environnementale

Plus en détail

Mastères Spécialisés. L ESTP Paris, L école des Grands Projets. Construire son avenir dans la construction et dans l immobilier

Mastères Spécialisés. L ESTP Paris, L école des Grands Projets. Construire son avenir dans la construction et dans l immobilier Mastères Spécialisés L ESTP Paris, L école des Grands Projets Parmi les 40.000 ingénieurs formés à l ESTP Paris depuis sa fondation en 1891, la majorité a participé aux plus grands projets de construction

Plus en détail

MEETIC PROFITE DU NOUVEAU POSITIONNEMENT STRATÉGIQUE DE MISMO : Une offre orientée «Forget Technology» et «usage»

MEETIC PROFITE DU NOUVEAU POSITIONNEMENT STRATÉGIQUE DE MISMO : Une offre orientée «Forget Technology» et «usage» MEETIC PROFITE DU NOUVEAU POSITIONNEMENT STRATÉGIQUE DE MISMO : Une offre orientée «Forget Technology» et «usage» DOSSIER DE PRESSE Nantes, le 15 janvier 2014 Sommaire I. 20 ans de croissance et d innovation

Plus en détail

La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire )

La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire ) Bientôt en Alsace : La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire ) Création d une usine-école unique en Europe L Etat, dans

Plus en détail

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 2009 DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 NEGOCIA et PROCOS se sont engagés avec succès, depuis 9 ans, dans la formation de «Développeur d enseigne». Les chiffres parlent d eux-mêmes :

Plus en détail

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE 17 juillet 2013 LABEL RSE SCOP BTP PRÉAMBULE La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) est la contribution des organisations au développement durable

Plus en détail

Augmenter l impact économique de la recherche :

Augmenter l impact économique de la recherche : Augmenter l impact économique de la recherche : 15 mesures pour une nouvelle dynamique de transfert de la recherche publique, levier de croissance et de compétitivité Partout dans le monde, la recherche

Plus en détail

Et l électricité vient à vous

Et l électricité vient à vous Conception : Crédits photos : Fotolia, Médiathèque ERDF, Médiathèque EDF avril 2010 ERDF - Électricité Réseau Distribution France Tour Winterthur 92085 Paris La Défense cedex www.erdfdistribution.fr ERDF

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

La certification, passeport d un nouveau métier

La certification, passeport d un nouveau métier Dossier de presse Sommaire La certification, passeport d un nouveau métier... 3 La certification de personnes : Pourquoi? Comment?... 4 L examen théorique... 5 L examen pratique... 6 Interviews... 7 Témoignages...

Plus en détail

Projet Pédagogique. - Favoriser la curiosité intellectuelle par le partage des connaissances, des cultures et des échanges.

Projet Pédagogique. - Favoriser la curiosité intellectuelle par le partage des connaissances, des cultures et des échanges. Projet Pédagogique La scolarité vise à aborder les apprentissages en prenant en compte les compétences de chacun afin de permettre l épanouissement de tous. La communauté éducative propose donc un enseignement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. presse@lexsi.com LEXSI.COM. tgraffeuil@oxygen-rp.com. Contacts presse : OXYGEN Tatiana GRAFFEUIL Audrey SLIWINSKI 01 41 11 37 89

DOSSIER DE PRESSE. presse@lexsi.com LEXSI.COM. tgraffeuil@oxygen-rp.com. Contacts presse : OXYGEN Tatiana GRAFFEUIL Audrey SLIWINSKI 01 41 11 37 89 DOSSIER DE PRESSE Contacts presse : OXYGEN Tatiana GRAFFEUIL Audrey SLIWINSKI 01 41 11 37 89 tgraffeuil@oxygen-rp.com LEXSI Anne BIGEL presse@lexsi.com LEXSI.COM Sommaire INTRODUCTION 1 LEXSI, cabinet

Plus en détail

Métiers de la Qualité, Sécurité, Environnement

Métiers de la Qualité, Sécurité, Environnement Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers de la Qualité, Sécurité, Environnement Ingénieur méthodeordonnancement Qualité

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013 La centrale thermique à flamme de Vitrysur-Seine Crédit photo : Yves Soulabaille N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF CPT Vitry-sur-Seine 18 rue des fusillés 94400 Vitry-sur-Seine www.edf.fr

Plus en détail

FOOTBALL PROFESSIONNEL ET DEVELOPPEMENT DURABLE déjà une réalité

FOOTBALL PROFESSIONNEL ET DEVELOPPEMENT DURABLE déjà une réalité FOOTBALL PROFESSIONNEL ET DEVELOPPEMENT DURABLE déjà une réalité FOOTBALL PROFESSIONNEL ET DEVELOPPEMENT DURABLE Jean-Pierre LOUVEL, Président de l UCPF Philippe DIALLO,Directeur général Benjamin VIARD,

Plus en détail

Crédits photos : Fotolia, Médiathèque ERDF, Médiathèque EDF OCTOBRE 2008

Crédits photos : Fotolia, Médiathèque ERDF, Médiathèque EDF OCTOBRE 2008 14/10/08 16:44 Page 1 Conception : Crédits photos : Fotolia, Médiathèque ERDF, Médiathèque EDF OCTOBRE 2008 exe_plaquette_jeunes.qxp ERDF - Électricité Réseau Distribution France Tour Winterthur 92085

Plus en détail

BULLETIN D ADHESION 2013

BULLETIN D ADHESION 2013 BULLETIN D ADHESION 2013 Remplir en lettres capitales PROFIL PERSONNEL INFORMATIONS PERSONNELLES Nom :... Nom de jeune fille :... Prénom :... Date de naissance :... Année d entrée au CELSA 1 :..Année de

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Ingénieur diplômé de l École Nationale Supérieure d Ingénieurs en Informatique, Automatique, Mécanique, Énergétique et Électronique

Plus en détail

RENCONTRE LE BUSINESS MEETING TOUR DU BÂTIMENT PRESCRIRE. www.rencontreprescrire.com PRESCRIPTEURS VILLES

RENCONTRE LE BUSINESS MEETING TOUR DU BÂTIMENT PRESCRIRE. www.rencontreprescrire.com PRESCRIPTEURS VILLES RENCONTRE PRESCRIRE LA NOUVELLE ALTERNATIVE AUX SALONS DU BÂTIMENT LE BUSINESS MEETING TOUR DU BÂTIMENT 2014 40 1200 VILLES PRESCRIPTEURS A ROAD SHOW BY www.rencontreprescrire.com RENCONTRE PRESCRIRE Un

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

ISO 26000? Was ist das? C est quoi. che cosa è? Qué es? ? Hablas. Do you speak L ISO ? 26000. en 10 questions

ISO 26000? Was ist das? C est quoi. che cosa è? Qué es? ? Hablas. Do you speak L ISO ? 26000. en 10 questions ISO 26000 Kezako che cosa è C est quoi donc Qué es Was ist das Hablas ISO 26 000 Do you speak ISO 26000 26000 L ISO en 10 questions 7 Bonnes questions centrales Environnement pratiques des affaires SOMMAIRE

Plus en détail

Consultant indépendant en portage salarial

Consultant indépendant en portage salarial Consultant indépendant en portage salarial AD Missions met à votre disposition un éventail de services efficaces destinés à simplifier la gestion de votre activité et stimuler son développement. Un accompagnement

Plus en détail

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat Poursuites d études Le diplômé peut occuper un des métiers suivants : Ingénieur d affaires avant-vente Ingénieurs d étude Consultant ingénieur informatique Ingénieur informatique études / développement

Plus en détail

Services en ligne : Leader du conseil SICAV & FCP sur internet, Compte-titres, Assurance-vie

Services en ligne : Leader du conseil SICAV & FCP sur internet, Compte-titres, Assurance-vie Choisir l avenir Distribution de produits financiers : Conseil et optimisation du patrimoine privé et professionnel Ingénierie Financière pour PME : Introduction en Bourse, levées de fonds, LBO Private

Plus en détail

Newsletter presse n 27

Newsletter presse n 27 Direction des Relations avec les Médias N 26/DRM/2014 Newsletter presse n 27 Nos projets Leviers de développement économique Edition électronique Mars 2014 Manel AIT-MEKIDECHE Newsletter n 27 Mars 2014

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CESER

CONTRIBUTION DU CESER CONTRIBUTION DU CESER à l élaboration du Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Cette contribution a été élaborée par la Commission «Éducation Formation» qui a tenu quatre

Plus en détail

Avec. Arts et. Métiers je peux faire QUOI

Avec. Arts et. Métiers je peux faire QUOI Avec Arts et Métiers je peux faire QUOI? Giséle CHOUPAY Entrée à Châlons-en-Champagne en 2007 Formation préparatoire : PTSI PT Poste actuel : Consultante en Lean Manufacturing Entreprise : Geolean en mission

Plus en détail

RESPONSABLE EN GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE EN GESTION DES RESSOURCES HUMAINES RESPONSABLE EN GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Titre certifié par l Etat de niveau II - Arrêté du 31/08/2011 publié au JO du 07/09/2011 BIENVENUE DANS LE MONDE DES POSSIBLES LA FORMATION EN GESTION DES

Plus en détail

esi LA RÉFÉRENCE FORMATION POUR L IMMOBILIER UNIS www.groupe-esi.fr ÉCOLE SUPÉRIEURE DE L IMMOBILIER

esi LA RÉFÉRENCE FORMATION POUR L IMMOBILIER UNIS www.groupe-esi.fr ÉCOLE SUPÉRIEURE DE L IMMOBILIER esi ÉCOLE SUPÉRIEURE DE L IMMOBILIER UNIS LA RÉFÉRENCE FORMATION POUR L IMMOBILIER www.groupe-esi.fr PROFIL 1 RE ÉCOLE-ENTREPRISE SPÉCIALISÉE DANS L IMMOBILIER L École Supérieure de l Immobilier (ESI)

Plus en détail

Mastère Spécialisé. Marketing, Design et Création. www.audencia.com

Mastère Spécialisé. Marketing, Design et Création. www.audencia.com Mastère Spécialisé Marketing, Design et Création www.audencia.com Une année pour faire la différence sur le plan professionnel, tel est l enjeu d un mastère spécialisé. Vous êtes actuellement en cycle

Plus en détail

Après un Bac technologique STI Energie et environnement

Après un Bac technologique STI Energie et environnement Après un Bac technologique STI Energie et environnement Après le bac STI Filières SÉLECTIVES À L ENTRÉE IUT STS CPGE bulletins de première admission sur dossier notes des épreuves anticipées de français

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT NOVEMBRE 2013 2 Le mot de la direction Lorsque nous avons fondé NEXEO, nous avions déjà une expérience significative du métier de la prestation intellectuelle

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Dexia, le partenaire du développement

Dexia, le partenaire du développement Dexia, le partenaire du développement ensemble, à essentiel Dexia joue un rôle majeur dans le financement des équipements collectifs et des infrastructures, Dexia des secteurs de la santé et logement social,

Plus en détail

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0 SYNAPSE CENTER CHALLENGE Un programme de création d emplois pour les jeunes Synapse Center/IYF Profil du programme Titre du programme : Challenge Composantes : 1. Renforcement de l employabilité des jeunes

Plus en détail

Formation. continue diplômante. Diplômes Bac à Bac +3/4 E-learning Formation mixte Validation des acquis de l expérience (VAE)

Formation. continue diplômante. Diplômes Bac à Bac +3/4 E-learning Formation mixte Validation des acquis de l expérience (VAE) Formation continue diplômante Diplômes Bac à Bac +3/4 E-learning Formation mixte Validation des acquis de l expérience (VAE) www.ifpass.fr www.formations-assurance.fr www.emploi-assurance.com L environnement

Plus en détail

Université de La Rochelle. La Rochelle IAE. Ecole universitaire de management. iae.univ-larochelle.fr

Université de La Rochelle. La Rochelle IAE. Ecole universitaire de management. iae.univ-larochelle.fr IAE La Rochelle Ecole universitaire de management iae.univ-larochelle.fr L EDITO Thierry Poulain-Rehm Directeur de l IAE La Rochelle Vincent Taveau Président du conseil de l IAE La Rochelle Avec un environnement

Plus en détail

Assistance technique CAO DAO Emploi et main d œuvre On / Off Shore

Assistance technique CAO DAO Emploi et main d œuvre On / Off Shore Assistance technique CAO DAO Emploi et main d œuvre On / Off Shore Contribuer au succès de nos partenaires grâce à une main d œuvre qualifiée et sensibilisée aux exigences Q.H.S.E Tél : 00242 06 673 53

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. LE GROUPE WFS leader dans les services aéroportuaires. crée LA FONDATION D ENTREPRISE WFS

DOSSIER DE PRESSE. LE GROUPE WFS leader dans les services aéroportuaires. crée LA FONDATION D ENTREPRISE WFS DOSSIER DE PRESSE LE GROUPE WFS leader dans les services aéroportuaires crée LA FONDATION D ENTREPRISE WFS Pour l insertion professionnelle et l intégration Septembre 2012 S O M M A I R E 1. WFS, groupe

Plus en détail

RESPONSABLE EN GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE EN GESTION DES RESSOURCES HUMAINES RESPONSABLE EN GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Titre certifié par l Etat de niveau II - Arrêté du 31/08/2011 publié au JO du 07/09/2011 BIENVENUE DANS LE MONDE DES POSSIBLES LA FORMATION EN GESTION DES

Plus en détail

La mention complémentaire tuyauterie industrielle Niveau IV Une réponse à un métier en tension

La mention complémentaire tuyauterie industrielle Niveau IV Une réponse à un métier en tension 9 Décembre 2014 La mention complémentaire tuyauterie industrielle Niveau IV Une réponse à un métier en tension Objet : Proposition du SNCT pour une création de mention complémentaire tuyauterie industrielle

Plus en détail

FORMATION DIPLÔMANTE MANAGER DE PROJET INDUSTRIEL* «Accompagner les techniciens à fort potentiel vers des fonctions managériales orientées projet.

FORMATION DIPLÔMANTE MANAGER DE PROJET INDUSTRIEL* «Accompagner les techniciens à fort potentiel vers des fonctions managériales orientées projet. www.insavalor.fr FORMATION DIPLÔMANTE MANAGER DE PROJET INDUSTRIEL* «Accompagner les techniciens à fort potentiel vers des fonctions managériales orientées projet.» Le savoir-faire pédagogique au service

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011 Club de l automation EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique 31 mars 2011 Agenda Présentation synthétique du groupe EDF et l efficacité énergétique Le dispositif CEE Zoom sur Netseenergy 2 -

Plus en détail

STRUCTURE ET PERSPECTIVES DES MARCHES DE LA METALLERIE SYNTHESE

STRUCTURE ET PERSPECTIVES DES MARCHES DE LA METALLERIE SYNTHESE Union des Métalliers 10, rue du Débarcadère 75017 Paris Tél. 01 40 55 13 00 Fax. 01 40 55 13 01 Union@metallerie.ffbatiment.fr STRUCTURE ET PERSPECTIVES DES MARCHES DE LA METALLERIE SYNTHESE NOVEMBRE 2012

Plus en détail

Formations professionnelles sur mesure

Formations professionnelles sur mesure Formations professionnelles sur mesure Maintenance et techniques industrielles Électricité industrielle et tertiaire Productique Mécanique Soudage Management Développement durable De l initiation à la

Plus en détail

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr Rhône Développement Initiative 1993-2013 Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité www.rdi.asso.fr Jean-Jacques MARTIN, Président de RDI Membre des réseaux nationaux RDI Edito

Plus en détail

Mardi 05 septembre 2006 à 11h45 A Plaine Commune (salle annexe du conseil au 4 ème étage)

Mardi 05 septembre 2006 à 11h45 A Plaine Commune (salle annexe du conseil au 4 ème étage) LH n 05/30 Saint-Denis, le 28 juin 2006 Compte-rendu du «2 ème déjeuner du Club RH des entreprises signataires de la charte Entreprise-Territoire» de Plaine Commune Promotion du mardi 30 mai 2006 Lieu

Plus en détail

CONSEIL AUX PERSONNES CONSEIL AUX ORGANISATIONS

CONSEIL AUX PERSONNES CONSEIL AUX ORGANISATIONS CONSEIL AUX PERSONNES CONSEIL AUX ORGANISATIONS ... le professionnalisme des consultants BPI group et la qualité du pilotage des missions nous permettent de déployer nos projets de transformation en toute

Plus en détail

2 avenue des Améthystes BP 13813 44 338 Nantes Cedex 3

2 avenue des Améthystes BP 13813 44 338 Nantes Cedex 3 Thèmes de Formation 2 avenue des Améthystes BP 13813 44 338 Nantes Cedex 3 Tél. / Fax direct J.P. André. 02.51.83.19.50 Portable 06.98.15.98.22 E MAIL : futuris@wanadoo.fr Sarl au capital de 15 245 euros

Plus en détail

LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES. Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo

LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES. Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo 1 Etat des lieux : les énergies renouvelables, une mine d activités en devenir Dans un contexte de lutte contre le changement climatique,

Plus en détail

!"!#!$% & $' # ("#! ) (' $ '*$ & $'+,

!!#!$% & $' # (#! ) (' $ '*$ & $'+, "#$% & $' # "# ) ' $ '*$ & $'+, - «Peut-on espérer, dans un avenir proche, que la nature soit ouverte à tous et soit donc accessible aux personnes handicapées?» «et comment envisager l accessibilité comme

Plus en détail

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS,

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, ( Le système ÉLECTRIQUE français Le nouveau groupe de production qui serait implanté à Flamanville s inscrit dans l ensemble du système électrique français dont

Plus en détail

NF Service avis en ligne : la seule certification qui améliore la confiance à accorder aux avis de consommateurs

NF Service avis en ligne : la seule certification qui améliore la confiance à accorder aux avis de consommateurs Septembre 2015 NF Service avis en ligne : la seule certification qui améliore la confiance à accorder aux avis de consommateurs Créée en septembre 2013, la certification est la preuve, attestée après audit

Plus en détail

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Éléments principaux de Passeport pour ma réussite Passeport pour ma réussite

Plus en détail

Groupements d employeurs, compétences en temps partagé, portage salarial : Une forme d emploi novatrice? Club RH 1 octobre 2009

Groupements d employeurs, compétences en temps partagé, portage salarial : Une forme d emploi novatrice? Club RH 1 octobre 2009 Groupements d employeurs, compétences en temps partagé, portage salarial : Une forme d emploi novatrice? Club RH 1 octobre 2009 Le portage salarial Isabelle DEJEAN, AGC Groupe PROMAN - Besançon Qui est

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ingénierie de projets culturels et interculturels

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ingénierie de projets culturels et interculturels www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ingénierie de projets culturels et interculturels Le master Ingénierie de Projets culturels et interculturels (IPCI), conçu en partenariat avec Sciences-Po Bordeaux,

Plus en détail

CHOISISSEZ LA SéCURITé ET LA PERFORMANCE POUR L EXPLOITATION DE VOS CENTRALES

CHOISISSEZ LA SéCURITé ET LA PERFORMANCE POUR L EXPLOITATION DE VOS CENTRALES CHOISISSEZ LA SéCURITé ET LA PERFORMANCE POUR L EXPLOITATION DE VOS CENTRALES EDF EN SERVICES, VOTRE PARTENAIRE POUR L EXPLOITATION-MAINTENANCE DES CENTRALES éoliennes ET SOLAIRES SUPERVISION 24H/24 +

Plus en détail

- Dossier de presse -

- Dossier de presse - - Dossier de presse - Janvier 2014 Sommaire I. Valérie Moissonnier & l Institut du Selfcoaching 1. Valérie Moissonnier : son parcours et son blog RadioCoaching 2. L équipe de l Institut du Selfcoaching

Plus en détail

Systèmes de Management Intégré (SMI) Instrumentation, Contrôle et Management des Systèmes

Systèmes de Management Intégré (SMI) Instrumentation, Contrôle et Management des Systèmes Systèmes de Management Intégré (SMI) Instrumentation, Contrôle et Management des Systèmes QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT OUTIL DE PILOTAGE MIS A LA DISPOSITION DES ORGANISMES Système : ensemble d éléments

Plus en détail

CHARTE É THIQUE GROUPAMA

CHARTE É THIQUE GROUPAMA CHARTE É THIQUE GROUPAMA 2 Message du directeur général Fidèle à son engagement de satisfaire ses sociétaires et ses clients en leur apportant le meilleur service au meilleur coût, Groupama a développé

Plus en détail

L énergie, des enjeux pour tous

L énergie, des enjeux pour tous L énergie, des enjeux pour tous Transformer le Système d'information EURIWARE conçoit, développe et met en œuvre des systèmes d information métiers en réponse aux enjeux majeurs de performance et de transformation

Plus en détail

PROJET D ECOLE 2012 2015

PROJET D ECOLE 2012 2015 PROJET D ECOLE 2012 2015 Former les futurs professionnels à l excellence des pratiques de soins Rédaction : P. Lombardo, Directeur des Soins en charge de l IFSI d Annecy IFSI Annecy Projet d Ecole 2012-2015

Plus en détail

L EXPERIENCE DE LA NEGOCIATION EUROPEENNE CHEZ TOTAL

L EXPERIENCE DE LA NEGOCIATION EUROPEENNE CHEZ TOTAL L EXPERIENCE DE LA NEGOCIATION EUROPEENNE CHEZ TOTAL Plan : Introduction I.- Le Dialogue Social européen et son cadre La négociation européenne : - pour l entreprise - pour les partenaires sociaux Les

Plus en détail

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé L Exploratoire raconte la «belle histoire» d un territoire engagé à maintenir et accroître le niveau de santé de toute sa population,

Plus en détail

Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante"

Projet partenarial - 1 er volet Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante" Projet partenarial, piloté par l'arpe, en co-réalisation avec l'orm -observatoire

Plus en détail

La surveillance de la fabrication des équipements des centrales nucléaires pour EDF Création de l EMIB

La surveillance de la fabrication des équipements des centrales nucléaires pour EDF Création de l EMIB La surveillance de la fabrication des équipements des centrales nucléaires pour EDF Création de l EMIB Journées Techniques AFIAP du 14 mai 2013 C. Boveyron D. Dhennin (EDF/CEIDRE) 1 1 - CT du lundi 4 octobre

Plus en détail

Partage sur une expérience professionnelle après une formation doctorale. Mars 2009

Partage sur une expérience professionnelle après une formation doctorale. Mars 2009 Partage sur une expérience professionnelle après une formation doctorale Dr. Mars Dominique 2009 DUMAY Mars 2009 0 CURSUS Universitaire L avant Doctorat Né en 1957 près de Verdun (enfant de la région)

Plus en détail

Décryptage. c o m p r e n d r e p o u r a g i r. Le coaching en individuel ou en équipe. Alain Boureau. Septembre 2006. Les Publications du Groupe BPI

Décryptage. c o m p r e n d r e p o u r a g i r. Le coaching en individuel ou en équipe. Alain Boureau. Septembre 2006. Les Publications du Groupe BPI Décryptage c o m p r e n d r e p o u r a g i r Le coaching en individuel ou en équipe Alain Boureau Septembre 2006 Les Publications du Groupe BPI Le coaching en individuel ou en équipe Premières ressources

Plus en détail

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. Partageons plus que l assurance

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. Partageons plus que l assurance ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL Partageons plus que l assurance Partageons plus que l assurance Plus d accompagnement Les établissements de santé sont aujourd hui

Plus en détail

Investissez dans la 1 ère SCPI qui conjugue immobilier d entreprise et développement durable

Investissez dans la 1 ère SCPI qui conjugue immobilier d entreprise et développement durable Investissez dans la 1 ère SCPI qui conjugue immobilier d entreprise et développement durable ASSET MANAGEMENT PFO 2 : Un dispositif d épargne au service de vos objectifs patrimoniaux Avec PFO 2, vous investissez

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

FORMATION DIPLÔMANTE MANAGER DE PROJET INDUSTRIEL * «Accompagner les techniciens à fort potentiel vers des fonctions managériales orientées projet»

FORMATION DIPLÔMANTE MANAGER DE PROJET INDUSTRIEL * «Accompagner les techniciens à fort potentiel vers des fonctions managériales orientées projet» Le savoir-faire pédagogique au service de l entreprise FORMATION DIPLÔMANTE MANAGER DE PROJET INDUSTRIEL * * Titre de niveau II enregistré au RNCP Accessible par VAE «Accompagner les techniciens à fort

Plus en détail

LE GROUPE CHECKPOINT EXPERTISES

LE GROUPE CHECKPOINT EXPERTISES LE GROUPE CHECKPOINT EXPERTISES un réseau de proximité une culture de l efficacité Rejoignez la 1 ère franchise nationale dans le domaine du contrôle réglementaire et de la prévention des risques professionnels

Plus en détail

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES L ENVIRONNEMENT EN FRANCE 2 FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES des initiatives locales et des actions de long terme VERS UN RAPPROCHEMENT DES ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES ET DE L ENVIRONNEMENT? INTRODUCTION L OBSERVATION

Plus en détail

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Les services publics locaux de l environnement : des services discrets mais moteurs de développement Depuis leur mise en

Plus en détail

TECHNIQUES INDUSTRIELLES MANAGEMENT ECOLE DU MANAGEMENT ORGANISATION INDUSTRIELLE FORMATIONS REGLEMENTAIRES BUREAUTIQUE ET INFORMATIQUE

TECHNIQUES INDUSTRIELLES MANAGEMENT ECOLE DU MANAGEMENT ORGANISATION INDUSTRIELLE FORMATIONS REGLEMENTAIRES BUREAUTIQUE ET INFORMATIQUE ! CALENDRIER DES S INTER-ENTREPRISES ENTREPRISES 2015 TECHNIQUES INDUSTRIELLES MANAGEMENT ECOLE DU MANAGEMENT ORGANISATION INDUSTRIELLE S REGLEMENTAIRES BUREAUTIQUE ET INFORMATIQUE CONTACTS Bas-Rhin -

Plus en détail

Stratégie d investissement responsable

Stratégie d investissement responsable Stratégie d investissement responsable 2 Introduction Dès 2003, le Conseil de surveillance a requis un engagement fort du Fonds de Réserve pour les Retraites dans le domaine de l investissement responsable

Plus en détail

Capteurs. centrales nucléaires. de température pour. performances. fiabilité. Sûreté. La mesure de vos exigences

Capteurs. centrales nucléaires. de température pour. performances. fiabilité. Sûreté. La mesure de vos exigences Capteurs de température pour centrales nucléaires Sûreté fiabilité performances La mesure de vos exigences Pyro-Contrôle l expertise d un précurseur Dès la fin des années 1970, Pyro-Contrôle s illustre

Plus en détail