PÉRIMÈTRE DE L ÉTABLISSEMENT PUBLIC D. R. L ÉTABLISSEMENT PUBLIC PARIS-SACLAY AU SERVICE DU PROJET DE TERRITOIRE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PÉRIMÈTRE DE L ÉTABLISSEMENT PUBLIC D. R. L ÉTABLISSEMENT PUBLIC PARIS-SACLAY AU SERVICE DU PROJET DE TERRITOIRE"

Transcription

1 LE CLUSTER PARIS-SACLAY PÉRIMÈTRE DE L ÉTABLISSEMENT PUBLIC CONCRÉTISER LES ATOUTS DU TERRITOIRE L aménagement du quartier de l École polytechnique s inscrit dans un objectif plus large : l émergence du pôle scientifique et technologique de Paris-Saclay. Ce projet vise à donner à la France les moyens de jouer un rôle important dans l économie de la connaissance pour les décennies à venir. Le territoire rassemble d ores et déjà un potentiel scientifique considérable (près de 10 % de la recherche française) dont le niveau d excellence est reconnu mondialement, en particulier dans les domaines de l énergie, des sciences du vivant, des sciences physiques et mathématiques. L objectif est aujourd hui d amplifier la dynamique du territoire et de favoriser coopérations et synergies entre l enseignement supérieur, la recherche de base et appliquée, et les entreprises au service de l innovation, de la croissance économique et de la création d emplois. Concrétiser cette ambition implique une réflexion sur l aménagement à l échelle du territoire. BD Ortho /IGN Paris 2007 UN PROJET INTÉGRÉ DANS SON ENVIRONNEMENT Philippe Guignard La zone d activité de Courtabœuf. D. R. École polytechnique. Le site de Satory. Philippe Guignard Le développement de Paris-Saclay s appuie sur deux secteurs stratégiques. La frange sud du plateau de Saclay, entre l École polytechnique et le CEA, accueillera notamment de nouveaux établissements d enseignement supérieur dans le cadre du Plan Campus. L extrémité nord-ouest du plateau, autour de Satory, voit se dessiner un pôle dédié à la mobilité du futur et au véhicule décarboné : il doit être articulé avec un travail de valorisation de sites complémentaires à Saint-Quentin-en-Yvelines, Versailles, Vélizy-Villacoublay et Courtabœuf. La nécessité d un aménagement compact est la première conviction de l Établissement public Paris- Saclay. Il doit permettre de répondre à deux enjeux majeurs du territoire : garantir son accessibilité et préserver son patrimoine naturel et agricole. Une zone de protection naturelle, agricole et forestière, centrée sur un cœur d au moins hectares de terres agricoles est en cours de définition. L ÉTABLISSEMENT PUBLIC PARIS-SACLAY AU SERVICE DU PROJET DE TERRITOIRE Créé par la loi du 3 juin 2010, l Établissement public Paris-Saclay (EPPS) a pour mission d impulser et de coordonner le développement du pôle scientifique et technologique autour du plateau de Saclay. Chargé d assurer un aménagement coordonné et une stratégie cohérente pour le territoire dans son ensemble, il veille à son rayonnement international. La gouvernance associe des représentants : l des collectivités territoriales : Conseil régional d Île-de-France, Conseils généraux de l Essonne et des Yvelines, Communautés d agglomération du plateau de Saclay, Europ Essonne, Saint-Quentin-en-Yvelines, Versailles Grand Parc, un représentant des maires des Yvelines et des maires de l Essonne, l de l État, l de la communauté scientifique, l des milieux économiques. Un comité consultatif est en cours de mise en place ; il permettra l expression d acteurs concernés par les projets d aménagement au premier rang desquels les associations. LES ÉTUDES EN COURS l Stratégie d aménagement du territoire : menée par une équipe réunie autour du paysagiste de renommée internationale Michel Desvigne, elle regroupe les architectes-urbanistes Xaveer de Geyter (Belgique) et Floris Alkemade (Pays-Bas) mais également des spécialistes des transports, de l hydraulique et de l environnement. Cette pluridisciplinarité permet une approche intégrée de l aménagement du territoire. Elle se décline en études locales plus détaillées sur les sites de projet comme le quartier de l École polytechnique. l Étude pour une programmation stratégique du territoire : confiée à l équipe Acadie/Attitudes urbaines/katalyse/scure, cette étude doit permettre de définir, en collaboration avec les collectivités, la composition des différents quartiers (activités économiques, logements, commerces, services ). l Étude fonctionnelle des espaces ouverts : menée par la SAFER en relation avec les agriculteurs et les élus, elle est un préalable à la définition de la zone de protection naturelle, agricole et forestière. l Étude générale de gestion des eaux (EGGE) : menée à l échelle du plateau dans son ensemble, elle permettra de mettre en place une gestion équilibrée et durable de la ressource en eau sur le plateau.

2 UN CAMPUS RÉSIDENTIEL SUR LA FRANGE SUD DU PLATEAU L IMPULSION DU PLAN CAMPUS L aménagement de la frange sud du plateau de Saclay est structuré autour des établissements amenés à s y implanter dans le cadre du Plan Campus. La relocalisation d une partie de l Université Paris Sud 11 et l arrivée de sept nouveaux établissements (ENS Cachan, ENSAE ParisTech, AgroParisTech/INRA, Institut Télécom, École Centrale de Paris, ENSTA ParisTech et Mines ParisTech) nécessitent un aménagement d ensemble. LA FONDATION DE COOPÉRATION SCIENTIFIQUE La Fondation de coopération scientifique élabore la stratégie scientifique commune aux 23 établissements d enseignement et de recherche et travaille, dans ce cadre-là, étroitement avec l EPPS. PRINCIPE D IMPLANTATION DES ÉTABLISSEMENTS SCIENTIFIQUES ET DE RECHERCHE Il s agit d éviter, en effet, les installations isolées et consommatrices d espace qui ont jusqu ici marqué le plateau et de permettre le brassage entre étudiants et chercheurs des différents établissements. Ces derniers rejoindront ceux, déjà nombreux, qui sont présents sur le site (École polytechnique, Supélec, Université Paris Sud 11, Institut d optique ) pour former au cœur de Paris-Saclay un des plus importants campus européens, coordonné par la Fondation de coopération scientifique. Bien relié à la ville existante, ce campus organisé autour de quartiers compacts s intégrera dans un environnement paysager de qualité. CETTE IMAGE PRÉSENTE UNE HYPOTHÈSE EN COURS DE TRAVAIL AVEC L ENSEMBLE DES PARTIES PRENANTES DU PROJET. VERS UN PARC-CAMPUS PAYSAGER La proposition des paysagistes et des urbanistes consiste à mettre en valeur le paysage existant, ses coteaux boisés et ses vallons, afin d y intégrer les infrastructures (routes, pistes cyclables, réseaux hydrauliques ) nécessaires au projet. Il s agit également de travailler sur un traitement des lisières entre les espaces urbanisés et les espaces agricoles, permettant d inventer de nouveaux rapports entre paysage agricole et bâti. AMÉLIO LES MOBILITÉS Le territoire souffre actuellement d un déficit en matière de transports en commun qui sera corrigé dans le cadre du projet. Améliorer l existant, en particulier le B, est une priorité. Le STIF travaille en collaboration avec les collectivités et l Établissement public Paris-Saclay au prolongement jusqu au Christ de Saclay du transport en site propre qui relie aujourd hui la gare de Massy-Palaiseau à l École polytechnique. Ce TCSP offrira ainsi une desserte interne efficace du campus et une accessibilité au réseau francilien. L aménagement est pensé en articulation avec ce tracé, qui sera accompagné d une nouvelle piste cyclable. Toutes les liaisons douces sont également intégrées à la réflexion d aménagement, tout comme les évolutions du réseau routier de desserte. À terme, l arrivée du métro automatique et sa connexion au réseau local permettront d améliorer à la fois la relation avec Paris et la circulation vers les autres parties du territoire de Paris-Saclay PREMIÈRE PHASE DU PROJET DES QUARTIERS MIXTES, COMPACTS ET CONFORTABLES Les hypothèses d aménagement font le pari de la compacité pour éviter l étalement et la consommation excessive des surfaces agricoles. Le campus doit prendre la forme de plusieurs quartiers mixtes conçus pour les piétons, sur les emprises déjà urbanisées qui seront améliorées et densifiées. Ils se développeront à l École polytechnique, à Corbeville et au Moulon. Des liaisons fluides et rapides entre ses pôles assureront l unité du campus. L animation de ces quartiers viendra de la présence conjointe d établissements d enseignement, d entreprises, d équipements, de logements et de services. La compacité permettra de s y déplacer à pied ou en vélo et garantira des interactions plus riches et vivantes entre étudiants, chercheurs, sans oublier les habitants de la vallée qui y trouveront leur place. CETTE IMAGE PRÉSENTE UNE HYPOTHÈSE EN COURS DE TRAVAIL AVEC L ENSEMBLE DES PARTIES PRENANTES DU PROJET.

3 UN NOUVEAU QUARTIER DE PALAISEAU PRÈS DE ÉTUDIANTS, CHERCHEURS, SALARIÉS DÉJÀ PRÉSENTS DANS SON CONTEXTE Le territoire du projet comprend un site de plus de 260 hectares occupé à l est par l École polytechnique depuis Elle y a été rejointe par les centres de recherche de deux grandes entreprises (Danone et Thalès) et par une école (l Institut d optique Graduate School). Le site accueille déjà des locaux d enseignement, des équipements sportifs, les logements des élèves et du personnel de l École polytechnique. UNE VOCATION SCIENTIFIQUE RENFORCÉE Grâce au Plan Campus, la vocation scientifique du quartier sera renforcée par l arrivée de nombreux établissements d enseignement supérieur et de recherche. L ENSTA, Digitéo et Nano-Innov sont actuellement en chantier : le GENES/ENSAE, AgroParisTech/INRA, l Institut Télécom, l École des Mines et Nano-Sciences s implanteront progressivement entre 2014 et Des entreprises participeront également à cette dynamique : les travaux d Horiba ont débuté, et EDF va implanter son plus important site de recherche et développement. RÉFLEXIONS SUR LES SCHÉMAS D AMÉNAGEMENT Si le site de l École polytechnique reste très attractif, sa configuration actuelle et la logique d implantation 3 VIDES ARCHIPEL AXE des établissements au coup par coup atteignent aujourd hui leurs limites. Il n offre pas un cadre de vie animé, ni une place suffisante aux piétons et aux cyclistes. C est pourquoi l équipe de concepteurs a exploré plusieurs hypothèses d aménagement pour l organisation de ce quartier, et a proposé de premiers principes. Plus de étudiants, chercheurs et salariés supplémentaires rejoindront ainsi le quartier de l École polytechnique. L arrivée de ces nouveaux établissements accompagnera la mutualisation des équipements, qu il s agisse des locaux d enseignement et de recherche, des installations sportives ou de restauration. L enjeu est de permettre un partage et une ouverture de ces équipements à tous : étudiants, salariés et aussi aux habitants. HABITANTS, SALARIÉS SUPPLÉMENTAIRES ÉTUDIANTS, SALARIÉS, CHERCHEURS (programmes connus) Faire émerger un quartier vivant. UN QUARTIER VIVANT L objectif est non seulement d accueillir des activités à vocation scientifique et économique, mais aussi de faire émerger un nouveau quartier à Palaiseau. Des logements étudiants et familiaux, des équipements et des commerces ainsi que des services seront développés sur le site afin de rendre le quartier vivant et agréable. La construction de logements est un impératif : il faut répondre aux besoins des étudiants et des entreprises, mais aussi à ceux, importants, des habitants du territoire. Cette création de logements doit être associée à celle de nouveaux équipements. La réflexion sur la composition de ce quartier doit se poursuivre grâce aux échanges avec la commune de Palaiseau, les communes voisines et la Communauté d agglomération du plateau de Saclay, afin que ce quartier s intègre dans son environnement proche quartiers des Joncherettes et de la Troche, Camille Claudel, ainsi qu avec Corbeville et le Moulon À définir EDF a décidé d implanter le plus grand centre de recherche et développement du groupe sur le quartier. Il regroupera les équipes de R & D actuellement situées à Clamart, soit près de salariés. EDF a confié à l architecte Francis Soler la conception d un ensemble architectural exemplaire au niveau environnemental. EDF Droits réservés-philippe Lavialle-Jeremy Barande

4 UN QUARTIER BIEN DESSERVI ET AGRÉABLE À VIVRE UN PÔLE CENTRAL ANIMÉ Les études ont montré l intérêt d élargir le périmètre de réflexion à l École polytechnique. Plutôt que d étaler les aménagements sur les terres agricoles, la proposition est de densifier le site de l École polytechnique, en incluant le quartier ouest dans un ensemble plus attrayant. Des pôles de centralités seront développés. À proximité des arrêts de transports en commun, ils accueilleront des commerces, des services ou encore des parkings à vélos Ces pôles permettront l émergence d un lieu de vie animé, à l articulation entre l École polytechnique et son quartier ouest. Le quartier doit également se caractériser par la variété des ambiances entre ses différentes parties, qui permettront une bonne intégration de chaque bâtiment dans son environnement, surtout à proximité des coteaux boisés et habités d Orsay et Palaiseau. Illustration d un scénario d aménagement. Dans le cadre du Plan Campus, des propositions de localisation ont été faites aux établissements d enseignement supérieur et de recherche qui s implanteront dans le quartier. Un quartier restructuré autour de plusieurs centralités RD m TCSP vers Massy-Palaiseau 9 minutes UN QUARTIER CONNECTÉ AUX VALLÉES ET AU CAMPUS DU SUD DU PLATEAU Le quartier de l École polytechnique sera accessible depuis la gare de Massy-Palaiseau par le transport Danone en commun en site propre (TCSP) Massy-Saint-Quentin ainsi que depuis la gare de Lozère, desservie par le B. Ce TCSP permet d accéder au réseau ferré francilien en 9 minutes. Son prolongement va TCSP vers CEA Thalès IOGS permettre un lien efficace avec le reste du campus, notamment les quartiers de Corbeville et du Moulon et le CEA. Le tracé définitif et la localisation des arrêts sont en cours de définition par le STIF sur RD 128 École Polytechnique le quartier ouest et jusqu au Christ de Saclay. Des réflexions sont également menées par l Établissement public sur le tracé en site propre à l intérieur du site de l École polytechnique, en incluant les quartiers LEGENDE : Pôle de vie Arrêt TCSP Pôle de vie existant Arrêt Transport en Commun en Site Propre (tracé indicatif) Liens vallée Le Guichet rêt transports publics Lozère voisins. Ces hypothèses devront bien sûr faire l objet d échanges avec le STIF et les collectivités. Au niveau routier, le maillage actuel organisé selon un système d impasses doit être restructuré. Les rues ainsi créées doivent intégrer de larges trottoirs plantés et des pistes cyclables. ÉTUDES POUR LA STRUCTURATION PAYSAGÈRE DU QUARTIER ÉNERGIE, EAU, ASSAINISSEMENT : UN QUARTIER EXEMPLAIRE Comme l ensemble du cluster Paris-Saclay, le quartier de l École polytechnique se doit d être exemplaire en matière de sobriété et d efficacité énergétiques. Cette volonté se traduira par la construction de bâtiments très performants. Les énergies renouvelables permettront de couvrir en grande partie les besoins énergétiques de l ensemble des bâtiments, neufs et existants. L Établissement public contribue également, en lien avec les collectivités, à mettre en œuvre une gestion équilibrée et durable de la ressource en eau. Il s agit d assurer la prise en compte de la présence de risques d inondations importants dans les vallées, de s assurer de la qualité de l eau et de participer à la préservation et à la mise en valeur du patrimoine hydraulique des étangs et rigoles du plateau de Saclay.

5 LES PROCHAINES ÉTAPES ÉTUDES EN COURS ET À VENIR La Zone d Aménagement Concerté a été initiée par l Établissement public Paris-Saclay lors de son conseil d administration du 30 mars Il s agit de poursuivre l action engagée par l AFTRP dans un périmètre élargi et plus cohérent. Cet élargissement du périmètre de réflexion explique les délais supplémentaires pris par rapport à ceux annoncés lors de la précédente réunion publique. Les études urbaines et programmatiques vont se poursuivre avec les collectivités pour approfondir la définition du projet d aménagement. Les études techniques (assainissement, déplacement, acoustique, potentiel en énergies renouvelables) permettront d affiner les schémas proposés. Une étude d impact sur l environnement est en cours et va être soumise à l avis de l Autorité environnementale à l été. Elle sera ensuite mise à disposition du public à l automne. La collaboration avec les collectivités et les échanges avec le public vont continuer tout au long de l année S INFORMER ET DONNER SON AVIS SUR LE PROJET EPPS Il est indispensable, parallèlement à la poursuite des études, que les étudiants, salariés et habitants puissent s informer et faire part de leurs remarques et avis sur le projet : l Une exposition des panneaux présentant le projet sera faite en mairie de Saclay et à la sous-préfecture de Palaiseau au cours des mois d avril/mai. Des registres y seront mis à disposition du public pour qu il puisse s exprimer. l Un site internet dédié au projet est ouvert, où le public peut également s informer et faire part de ses remarques. l Des réunions publiques sont organisées. Après la première réunion du 6 avril, une seconde est prévue pour le mois de juin. LA CONCERTATION SE POURSUIT SUR www. qox-concertation.fr MDP-ARTE FACTORY

VERSAILLES VERSAILLES VÉLIZY. Versailles VERSAILLES SATORY. VERSAILLES université SATORY. St-Quentin université LIGNE 18 CAMPUS.

VERSAILLES VERSAILLES VÉLIZY. Versailles VERSAILLES SATORY. VERSAILLES université SATORY. St-Quentin université LIGNE 18 CAMPUS. Le campus urbain de -Saclay Décembre 2013 Vers Roissy-Charles-de-Gaulle Aéroport international 17 Vers Roissy-Charles-de-Gaulle 16 LE CAMPUS URBAIN DE PARIS-SACLAY en phase opérationnelle Aéroport international

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Prenant la suite du Plan d Occupation des Sols (POS) actuel, le Plan Local d Urbanisme (PLU) formalise les intentions d aménagement de la ville de Villiers-sur-Marne pour les 10-15

Plus en détail

Palaiseau au centre d un pôle d envergure mondiale

Palaiseau au centre d un pôle d envergure mondiale n 180 - Novembre 2013 > Dossier Sciences / Paris-Saclay Palaiseau au centre d un pôle d envergure mondiale Actualité Réhabilitation de la salle des fêtes et lancement de la saison jazz P4-5 Vie des quartiers

Plus en détail

Chef de projet «Biodiversité, Agriculture et Génie végétal»

Chef de projet «Biodiversité, Agriculture et Génie végétal» Fiche de Poste Direction de l aménagement Pôle Développement durable Chef de projet «Biodiversité, Agriculture et Génie végétal» 1. Le cadre 1.1. Le projet de cluster Paris- Saclay À une quinzaine de kilomètres

Plus en détail

Atelier Public d Urbanisme (APU) Acte II. Réunion Transports et Déplacements du 1 octobre 2013

Atelier Public d Urbanisme (APU) Acte II. Réunion Transports et Déplacements du 1 octobre 2013 Atelier Public d Urbanisme (APU) Acte II Réunion Transports et Déplacements du 1 octobre 2013 Le Développement des Transports depuis 2010 2009 Déploiement, restructuration et mise à niveau du réseau de

Plus en détail

CONCLUSIONS DU COMMISSAIRE ENQUÊTEUR

CONCLUSIONS DU COMMISSAIRE ENQUÊTEUR ENQUÊTE PUBLIQUE PREALABLE AU PERMIS DE CONSTRUIRE DE L ECOLE NORMALE SUPERIEURE DE CACHAN SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNE DE GIF-SUR-YVETTE DANS LE DÉPARTEMENT DE L ESSONNE CONCLUSIONS DU COMMISSAIRE

Plus en détail

contrats de développement territorial (CDT) projet de territoire de long terme

contrats de développement territorial (CDT) projet de territoire de long terme 2 3 Situé dans la vallée de la Seine, à moins de trois kilomètres au sud de Paris, desservi aujourd hui par les RER C et D, l autoroute A 86 et demain par le réseau du Grand Paris Express, le territoire

Plus en détail

Secteur de projets Albert 1 er

Secteur de projets Albert 1 er DEPARTEMENT DES HAUTS-DE-SEINE VILLE DE SCEAUX Secteur de projets Albert 1 er *** ORIENTATIONS D AMENAGEMENT *** Secteur de projet Albert 1 er orientations d aménagement 1/6 La ville de Sceaux s investit

Plus en détail

Construisons ensemble un avenir durable pour notre territoire!

Construisons ensemble un avenir durable pour notre territoire! S a i n t - Q u e n t i n - e n - Y v e l i n e s C o m m u n a u t é d a g g l o m é r a t i o n Réunion Publique Jeudi 18 avril à 20h45 Salle du conseil de la communauté d agglomération Construisons

Plus en détail

Bilan de la concertation débat public : tous les extraits (sauf un qui nous aurait échappé) concernant la ligne 18 ex-verte,

Bilan de la concertation débat public : tous les extraits (sauf un qui nous aurait échappé) concernant la ligne 18 ex-verte, Bilan de la concertation débat public : tous les extraits (sauf un qui nous aurait échappé) concernant la ligne 18 ex-verte, Exposé des motifs (page 5) Les questions portant sur l opportunité, les modalités

Plus en détail

CONTRAT DE DEVELOPPEMENT TERRITORIAL PARIS-SACLAY TERRITOIRE SUD

CONTRAT DE DEVELOPPEMENT TERRITORIAL PARIS-SACLAY TERRITOIRE SUD CONTRAT DE DEVELOPPEMENT TERRITORIAL PARIS-SACLAY TERRITOIRE SUD Projet de Contrat de Développement Territorial validé en Comité de pilotage du 10 juillet 2015 1 2 SOMMAIRE PREAMBULE... 6 LES CONTRATS

Plus en détail

NOTE SYNTHETIQUE DE PRESENTATION

NOTE SYNTHETIQUE DE PRESENTATION NOTE SYNTHETIQUE DE PRESENTATION LE CDT PARIS EST ENTRE MARNE ET BOIS, VITRINE DE LA VILLE DURABLE La loi n 2010-597 du 3 juin 2010 relative au Grand Paris, prévoit l élaboration par l Etat et les collectivités

Plus en détail

EXTENSION DU PIEX ET CREATION DE LA CITE DE L EXPOSITION MAITRE D OUVRAGE

EXTENSION DU PIEX ET CREATION DE LA CITE DE L EXPOSITION MAITRE D OUVRAGE Projet n 23 EXTENSION PIEX ET CREATION DE LA CITE DE L EXPOSITION Secteur opérationnel : Secteur sud Commune : Villepinte / Tremblay-en-France MAITRE D OUVRAGE SIPAC / CCIP Le Parc des Expositions constitue

Plus en détail

Un Grand Paris ambitieux et partagé

Un Grand Paris ambitieux et partagé Un Grand Paris ambitieux et partagé Le lien fort entre les composantes d une métropole et ses habitants est la clef de son existence durable. Elle suppose une grande ambition: le partage d une identité

Plus en détail

Ville de ROMAGNAT P.A.D.D. Pour une ville à la campagne ROMAGNAT P.A.D.D. -1-

Ville de ROMAGNAT P.A.D.D. Pour une ville à la campagne ROMAGNAT P.A.D.D. -1- Ville de ROMAGNAT P.A.D.D. Pour une ville à la campagne Bureau d études Réalités 180 rue Clément Ader 42153 RIORGES Tél. 04 77 67 83 06 Fax 04 77 23 01 85 E-mail urbanisme@realites-be.fr -1- ROMAGNAT PREAMBULE

Plus en détail

1. Les objectifs de cette première réunion de concertation sur la ZAC Gare Ardoines. Introduction de Monsieur le Maire

1. Les objectifs de cette première réunion de concertation sur la ZAC Gare Ardoines. Introduction de Monsieur le Maire 1. Les objectifs de cette première réunion de concertation sur la ZAC Gare Ardoines. Introduction de Monsieur le Maire Le projet des Ardoines Des objectifs pour la ville : Créer des emplois sur le territoire

Plus en détail

Au cœur du développement urbain de Massy

Au cœur du développement urbain de Massy Au cœur du développement urbain de Massy Un parc d activités au cœur d un territoire en mutation Le parc d activités Massy-Europe est l un des maillons du développement urbain du sud de la Ville (pôles

Plus en détail

REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME

REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE SAINTE MARIE DES CHAMPS Elaboration du POS Prescrite le : 05.07.1978 Approuvée le : 13.01.1984 Sources : Normandie vue du ciel 1 e Modification Approuvée le

Plus en détail

Atelier Lion associés. Quartier de Maison Blanche : un parc habité

Atelier Lion associés. Quartier de Maison Blanche : un parc habité Atelier Lion associés Quartier de Maison Blanche : un parc habité Novembre 2014 2 Signé le 4 novembre 2014 entre la ville de Neuilly-sur-Marne et l AFTRP, le traité de concession DE la ZAC de Maison Blanche

Plus en détail

Nouvelle maîtrise d œuvre

Nouvelle maîtrise d œuvre D O S S I E R D E P R E S S E décembre 2015 lancement de CONSULTATION Nouvelle maîtrise d œuvre île de Nantes www.iledenantes.com La Samoa va choisir un nouvel urbaniste pour l île de Nantes Entamé depuis

Plus en détail

En plus, il y a la connexion très haut débit! L'atelier au coeur du parc d activités, ce sont des clients assurés!

En plus, il y a la connexion très haut débit! L'atelier au coeur du parc d activités, ce sont des clients assurés! Aménager un espace en un nouveau quartier économique alliant services, proximité de l habitat et respect de l environnement, c est le projet audacieux et attendu, initié par les communes d Orgères et de

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME P.A.D.D PLAN LOCAL D URBANISME - PLAN LOCAL D URBANISME - UCEL 10 F EVRIER 2010 - Les orientations générales

PLAN LOCAL D URBANISME P.A.D.D PLAN LOCAL D URBANISME - PLAN LOCAL D URBANISME - UCEL 10 F EVRIER 2010 - Les orientations générales 1 COMMUNE D UCEL PLAN LOCAL D URBANISME PLAN LOCAL D URBANISME DEPARTEMENT : CANTON : COMMUNE : Ardèche Vals les Bains Ucel P.A.D.D ( Projet d A ménagement et de Développement D urable) Les orientations

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE ORIGINAL EAU & ENVIRONNEMENT AGENCE DE PAU Hélioparc 2 Avenue Pierre Angot 64053 PAU CEDEX 9 Tel. : +33 (0)5 59 84 23 50 Fax : +33 (0)5 59 84 30 24 COMMUNE

Plus en détail

Pau et le Grand Pau vivent plutôt bien leur éloignement aux grands centres de décision.

Pau et le Grand Pau vivent plutôt bien leur éloignement aux grands centres de décision. Les enjeux du territoire Le développement de Pau, de son agglomération et maintenant du Grand Pau rappelle celui de villes, d agglomérations et d aires urbaines sensiblement comparables, avec des logiques

Plus en détail

3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES

3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 3.1 Cadre d intervention Le présent plan de mobilité durable s inscrit dans une démarche beaucoup plus large, qui s est amorcée en 2012 par l adoption

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Commune du Blanc-Mesnil Plan Local d Urbanisme Pièce n 3 : Orientations d Aménagement et de Programmation (OAP) Vu pour être annexé à la Délibération du Conseil Municipal du 16 juillet 2015 arrêtant le

Plus en détail

par jour. LIGNES la ligne 15

par jour. LIGNES la ligne 15 LE GRAND PARIS DES TRANSPORTSS Le Grand Paris des transports prévoit la modernisation des transports existants et la réalisation d un nouveau métro automatique. Le Grand Pariss Express, c est : 2000 km

Plus en détail

Document support au débat d orientations

Document support au débat d orientations Conseil Municipal du Document support au débat d orientations Un projet de territoire structuré autour des trois axes majeurs qui constituent le territoire vélizien : CONFORTER L IDENTITÉ ASSURER L ÉQUILIBRE

Plus en détail

Présentation du territoire de la CAPS

Présentation du territoire de la CAPS Présentation du territoire de la CAPS UNE AGGLOMÉRATION PHARE DU GRAND PARIS AU CŒUR DE L ÉCOSYSTÈME DE LA RECHERCHE Fondation de coopération scientifique 2 universités et 1 école normale supérieure 10

Plus en détail

Etude d impact de la ZAC du Quartier de MOULON Résumé non technique 1/49

Etude d impact de la ZAC du Quartier de MOULON Résumé non technique 1/49 Etude d impact de la ZAC du Quartier de MOULON Résumé non technique 1/49 SOMMAIRE 1. Préambule... 4 1.1. Contexte général de l opération... 4 A- Présentation du projet Paris-Saclay... 4 B- Une opération

Plus en détail

I/ Contexte de la concertation recommandée

I/ Contexte de la concertation recommandée TRANSFERT DE L ECOLE CENTRALE PARIS A GIF-SUR-YVETTE COMPTE-RENDU DE LA CONCERTATION RECOMMANDEE I/ Contexte de la concertation recommandée L Ecole Centrale Paris mène depuis plusieurs années une réflexion

Plus en détail

ECOMM 2004 PROPOSITION D INTERVENTION. TITRE DU PAPIER : De la planification stratégique au management de la mobilité : une démarche globale.

ECOMM 2004 PROPOSITION D INTERVENTION. TITRE DU PAPIER : De la planification stratégique au management de la mobilité : une démarche globale. ECOMM 2004 PROPOSITION D INTERVENTION TITRE DU PAPIER : De la planification stratégique au management de la mobilité : une démarche globale. AUTEUR Yamina Lamrani CERTU (Centre d Etudes sur les Réseaux,

Plus en détail

Qu est-ce qu une concertation?

Qu est-ce qu une concertation? c o n c e r t a t i o n p u b l i q u e Qu est-ce qu une concertation? La concertation publique a pour objectif de présenter le projet de transfert de l École Centrale Paris à au stade actuel des réflexions,

Plus en détail

Pièce 4. Orientations particulières d aménagement. Décembre 2007. Cabinet Jean-Yves MARTIN

Pièce 4. Orientations particulières d aménagement. Décembre 2007. Cabinet Jean-Yves MARTIN Pièce 4 Orientations particulières d aménagement Décembre 2007 Cabinet Jean-Yves MARTIN SOMMAIRE LOCALISATION DES SECTEURS DE PROJET...3 VIEIL ORLY...4 AVIATEURS...5 PIERRE AU PRETRE...6 LES ROSES...7

Plus en détail

CDT CŒUR ECONOMIQUE DE ROISSY TERRES DE FRANCE Comité de pilotage du 30 avril 2013 au siège d Air France

CDT CŒUR ECONOMIQUE DE ROISSY TERRES DE FRANCE Comité de pilotage du 30 avril 2013 au siège d Air France au siège d Air France CDT CERTF CR COMITE DE PILOTAGE 2013 OBJET DE LA REUNION Comité de Pilotage de validation du projet de CDT et de son évaluation environnementale ORDRE DU JOUR 8 Mot de bienvenue de

Plus en détail

CONVENTION D ORIENTATIONS GENERALES RELATIVE A L ARTICULATION ENTRE LE STIF ET L EPFY EN MATIERE D ECHANGE D INFORMATION ET D ACTIONS FONCIERES

CONVENTION D ORIENTATIONS GENERALES RELATIVE A L ARTICULATION ENTRE LE STIF ET L EPFY EN MATIERE D ECHANGE D INFORMATION ET D ACTIONS FONCIERES Accusé de réception en préfecture 075-287500078-20120711-2012-0220-DE Date de télétransmission : 13/07/2012 Date de réception préfecture : 13/07/2012 CONVENTION D ORIENTATIONS GENERALES RELATIVE A L ARTICULATION

Plus en détail

PARIS- SACLAY LE QUARTIER DE L ÉCOLE POLYTECHNIQUE. Projets scientifiques, logements, services et équipements. 31 mai 2011

PARIS- SACLAY LE QUARTIER DE L ÉCOLE POLYTECHNIQUE. Projets scientifiques, logements, services et équipements. 31 mai 2011 PARIS- SACLAY - Un cluster sc e et technologique de rang mondial RÉUNION THEMATIQUE DE CONCERTATION DU QUARTIER DE L ÉCOLE POLYTECHNIQUE Projets scientifiques, logements, services et équipements 31 mai

Plus en détail

Quartier Universitaire International du Grand Paris

Quartier Universitaire International du Grand Paris Quartier Universitaire International du Grand Paris Présentation de l agglomération Plaine Commune LES MARQUEURS DU TERRITOIRE Avec ses 407 283 habitants (chiffres Insee 2010), Plaine Commune est l agglomération

Plus en détail

Etude de la qualification urbaine de l EX-RN2 de l Avenue de Flandres à l A 104. Synthèse des ateliers en vue d une charte de préfiguration

Etude de la qualification urbaine de l EX-RN2 de l Avenue de Flandres à l A 104. Synthèse des ateliers en vue d une charte de préfiguration Etude de la qualification urbaine de l EX-RN2 de l Avenue de Flandres à l A 104 Synthèse des ateliers en vue d une charte de préfiguration Une méthode Une co-élaboration CG93 CA Plaine Commune, CA Est

Plus en détail

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19)

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) Le projet s inscrit dans une démarche durable prenant largement en compte le contexte du projet (économique, social

Plus en détail

GARE AÉROPORT D ORLY. VILLE DE PARAY-VIEILLE-POSTE Réunion publique d information 22 septembre 2014

GARE AÉROPORT D ORLY. VILLE DE PARAY-VIEILLE-POSTE Réunion publique d information 22 septembre 2014 GARE AÉROPORT D ORLY VILLE DE PARAY-VIEILLE-POSTE Réunion publique d information 22 septembre 2014 1 Alain Védère Maire de Paray-Vieille-Poste 2 Le dialogue et l échange : une contribution importante au

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE DEPARTEMENT DES YVELINES CONSEIL GENERAL

REPUBLIQUE FRANÇAISE DEPARTEMENT DES YVELINES CONSEIL GENERAL Délibération affichée, rendue exécutoire, après transmission au Contrôle de la Légalité le : 20/02/14 AR n : A078-227806460-20140214-77455-DE-1-1_0 REPUBLIQUE FRANÇAISE DEPARTEMENT DES YVELINES 2014-CG-5-4277.1

Plus en détail

EXTRAITS DES OAP OAP : ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION

EXTRAITS DES OAP OAP : ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION COMMUNE DE CHALONNES-SUR-LOIRE (49) Modification n 1 EXTRAITS DES OAP OAP : ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION Révision n 1 du PLU approuvée le 09 juillet 2012 Modification simplifiée n 1 approuvée

Plus en détail

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 Révision du SCoT du Pays Segréen Réunion publique lundi 30 novembre 2015 Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 SOMMAIRE Point d étape / avancement du SCoT Présentation du projet

Plus en détail

Séminaire urbanisme commercial. L Aménagement commercial dans le SCoT

Séminaire urbanisme commercial. L Aménagement commercial dans le SCoT Séminaire urbanisme commercial L Aménagement commercial dans le SCoT Le Développement Durable au cœur du Document d Aménagement Commercial Le Développement Durable au cœur du Document d Aménagement Commercial

Plus en détail

Accroître l attractivité du territoire grâce à une meilleure accessibilité

Accroître l attractivité du territoire grâce à une meilleure accessibilité Enjeux / objectifs : Accroître l attractivité du territoire grâce à une meilleure accessibilité au niveau mondial : relier rapidement le territoire aux aéroports Orly et Roissy au niveau européen/ national

Plus en détail

RECHERCHE / DEVELOPPEMENT / INNOVATION

RECHERCHE / DEVELOPPEMENT / INNOVATION RECHERCHE / DEVELOPPEMENT / INNOVATION PARIS-SACLAY Renault 8 CLUSTERS MONDIAUX SELON LA MIT TECHNOLOGY REVIEW STRONG IP PROTECTION GOOD WEATHER LIBERAL IMMIGRATION LAWS ENTREPRENEURIAL CULTURE FLAG =

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Première pierre du programme Le Castellane au cœur de la ZAC Castellane à Sathonay-Camp

DOSSIER DE PRESSE. Première pierre du programme Le Castellane au cœur de la ZAC Castellane à Sathonay-Camp DOSSIER DE PRESSE Première pierre du programme Le Castellane au cœur de la ZAC Castellane à Sathonay-Camp 13 mai 2016 1 BPD Marignan pose la première pierre du programme Le Castellane à Sathonay-Camp Le

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE PLU D ESVRES-SUR-INDRE 1 SOMMAIRE INTRODUCTION P 3 ORIENTATION 1 : UN CADRE DE VIE PRESERVE ET VALORISE P 4 Protéger les espaces naturels et les paysages p 4 Préserver le territoire agricole p 4 Prendre

Plus en détail

Grand jeu. Quels noms pour les lieux du futur écoquartier de Guérande?

Grand jeu. Quels noms pour les lieux du futur écoquartier de Guérande? Grand jeu Maison neuve Quels noms pour les lieux du futur écoquartier de Guérande? Plus de renseigements sur www.ville-guerande.fr Rubriques : Vivre / Urbanisme / L écoquartier Maison Neuve PROJET D ÉCOQUARTIER

Plus en détail

A l issue de la définition de la «Vocation du quartier»: Les différentes phases de la «Programmation urbaine» au Projet urbain

A l issue de la définition de la «Vocation du quartier»: Les différentes phases de la «Programmation urbaine» au Projet urbain A l issue de la définition de la «Vocation du quartier»: Les différentes phases de la «Programmation urbaine» au Projet urbain Michel Bonetti Sociologue urbaniste, «Le Sens Urbain» Jean Didier Laforgue

Plus en détail

Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême

Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême QU EST-CE QU UN PDU? q Un document obligatoire pour toutes les agglomérations de plus de 100 000 habitants q Une volonté d organiser les modes de déplacements

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Département de la Saône et Loire Commune de CIEL PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE PREAMBULE LES TEXTES Article L110 du Code de l Urbanisme Le territoire français

Plus en détail

Structure : Conseil régional de l Ordre des architectes d Île-de-France, en partenariat avec la Direction Régionale Île-de-France de l ADEME

Structure : Conseil régional de l Ordre des architectes d Île-de-France, en partenariat avec la Direction Régionale Île-de-France de l ADEME en Île-de-France le 2 mai 2016 l'ordre des architectes Ordre des architectes d Île-de-France ADEME Île-de-France - Contribution au groupe de travail du Plan Bâtiment Durable : «Nouvelles dynamiques de

Plus en détail

Le pôle de Saclay : projet de bâtiments

Le pôle de Saclay : projet de bâtiments Le pôle de Saclay : projet de bâtiments 1/13 SOMMAIRE 1. CARACTERISTIQUES GENERALES DU BATIMENT TYPE... 3 2. CIBLES HQE ET REALISATION BIOCLIMATIQUE... 4 3. LOCALISATION... 5 ANNEXE 1 : COUPE FAÇADE AVANT,

Plus en détail

DEPARTEMENT DES HAUTS DE SEINE 3- ORIENTATION D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION (OAP) 3-1 : Meudon-sur-Seine

DEPARTEMENT DES HAUTS DE SEINE 3- ORIENTATION D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION (OAP) 3-1 : Meudon-sur-Seine DEPARTEMENT DES HAUTS DE SEINE Approuvé le 13 avril 2010 Modification n 1 du 24 octobre 2013 Modification n 2 du 2 juillet 2015 Modification n 3 du 2 juillet 2015 3- ORIENTATION D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION

Plus en détail

LE GRAND PARIS DES TRANSPORTS

LE GRAND PARIS DES TRANSPORTS LE GRAND PARIS DES TRANSPORTS Le Grand Paris des transports prévoit la modernisation des transports existants et la réalisation d un nouveau métro automatique. Le Grand Paris Express, c est : 200 km de

Plus en détail

Mission de définition d un programme pour la Maison du Parc naturel régional de Camargue aux Saintes Maries de la Mer

Mission de définition d un programme pour la Maison du Parc naturel régional de Camargue aux Saintes Maries de la Mer Mission de définition d un programme pour la Maison du Parc naturel régional de Camargue aux Saintes Maries de la Mer Contexte de l opération : Situé à Pont de Gau sur la commune des Saintes-Maries-de-la-Mer,

Plus en détail

Conseil cantonal de Bièvres Lundi 26 novembre 2012

Conseil cantonal de Bièvres Lundi 26 novembre 2012 Conseil cantonal de Bièvres Lundi 26 novembre 2012 Le Conseil Cantonal de Bièvres s est déroulé en présence de Jérôme GUEDJ (Président du Conseil Général), Thomas JOLY (Conseiller général de Bièvres),

Plus en détail

GUIDE COMMERCE MARS 2013

GUIDE COMMERCE MARS 2013 MARS 2013 GUIDE COMMERCE GUIDE COMMERCE SOMMAIRE... 1 PREAMBULE : STATUT DU DOCUMENT... 3 OBJECTIF 1 : RAPPROCHER LES LIEUX DE CONSOMMATION DES LIEUX D HABITAT... 5 OBJECTIF 2 : REEQUILIBRER LA REPARTITION

Plus en détail

Ville de Saint-Ouen Plan Local d Urbanisme ORIENTATIONS D AMENAGEMENT PAR SECTEUR

Ville de Saint-Ouen Plan Local d Urbanisme ORIENTATIONS D AMENAGEMENT PAR SECTEUR D - L E S I T E E X - W O N D E R ( N O U V E L L E O R I E N T A T I O N D A M E N A G E M E N T ) 1 L E C O N T E X T E D U P R O J E T L usine Wonder de Saint-Ouen, qui était un des berceaux de cette

Plus en détail

DOSSIER D ENQUETE PUBLIQUE

DOSSIER D ENQUETE PUBLIQUE Préambule CONSTRUCTION DE LA NOUVELLE ECOLE NORMALE SUPERIEURE DE CACHAN SUR LE PLATEAU DE SACLAY SECTEUR DE MOULON GIF-SUR-YVETTE (91) DOSSIER D ENQUETE PUBLIQUE DOCUMENT ETABLI PAR DATE INDICE ENS CACHAN

Plus en détail

Imaginons ensemble des quartiers durables

Imaginons ensemble des quartiers durables Imaginons ensemble des quartiers durables Réinventons nos quartiers Un quartier + vivant, + SOCIAL, + intense Aménager des quartiers plus vivants, c est composer une juste diversité de fonctions et d utilisateurs,

Plus en détail

Pas de Calais. Le SESDRA dans la Région R. Nord Pas de Calais. Nord SESDRA. Limites du Pays d Artois. Limites du Pays du Ternois

Pas de Calais. Le SESDRA dans la Région R. Nord Pas de Calais. Nord SESDRA. Limites du Pays d Artois. Limites du Pays du Ternois PRÉSENTATION DU SESDRA http://www.scot-region-arras.org Le SESDRA c est où? Le SESDRA dans la Région R Nord Pas de Calais SESDRA Nord Limites du Pays d Artois Limites du Pays du Ternois Pays du Ternois

Plus en détail

DU DIAGNOSTIC ENERGETIQUE DU BATI ANCIEN A LA DIFFUSION DES CONNAISSANCES Méthodologie et cas pratiques de villes françaises à secteurs protégés

DU DIAGNOSTIC ENERGETIQUE DU BATI ANCIEN A LA DIFFUSION DES CONNAISSANCES Méthodologie et cas pratiques de villes françaises à secteurs protégés DU DIAGNOSTIC ENERGETIQUE DU BATI ANCIEN A LA DIFFUSION DES CONNAISSANCES Méthodologie et cas pratiques de villes françaises à secteurs protégés Anaïs Cloux Chargée de mission Patrimoine et Développement

Plus en détail

ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE PAR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE

ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE PAR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE PAR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE 150 MILLIONS D EUROS DE BUDGET DE LANCEMENT L Institut Photovoltaïque d Île-de-France (IPVF) a pour ambition

Plus en détail

TOD Grand Montréal : démarche, constats préliminaires et défis

TOD Grand Montréal : démarche, constats préliminaires et défis TOD Grand Montréal : démarche, constats préliminaires et défis Michel Rochefort Coordonnateur Aménagement du territoire métropolitain Benjamin Gillis Responsable de dossiers TOD Bureau de projet TOD Manuel

Plus en détail

Commune de Tonneins Projet d'aménagement et de Développement Durables

Commune de Tonneins Projet d'aménagement et de Développement Durables Commune de Projet d'aménagement et de Développement Durables SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 3 RAPPEL DES ENJEUX... 4 PREMIER AXE MAJEUR : ENVIRONNEMENT TOURISME AGRICULTURE... 5 LES ESPACES NATURELS

Plus en détail

Grand Paris R É S I D E N C E. Essonne Île-de-France

Grand Paris R É S I D E N C E. Essonne Île-de-France R É S I D E N C E D U Grand Paris Le privilège d un produit d exception dans le prospère département de l Essonne, à 18 minutes de Paris avec une excellente desserte par les transports en commun! Station

Plus en détail

La politique locale de l habitat de Brest métropole océane

La politique locale de l habitat de Brest métropole océane La politique locale de l habitat de Brest métropole océane Pôle développement économique et urbain / Habitat Suivi de la politique locale de l habitat Le contexte: le projet métropolitain de l agglomération

Plus en détail

dispositifs Acteurs L emploi, une priorité

dispositifs Acteurs L emploi, une priorité L HUMAIN EN CAPITALE Emploi Politiques CIV économie Grand Paris rénovation En direct du dispositifs COMITÉ INTERMINISTÉRIEL DES VILLES DU 18 FÉVRIER 2011 habitants Égalité Politiques Transports Acteurs

Plus en détail

Plateforme commune. Etat- Régions : ensemble pour l emploi

Plateforme commune. Etat- Régions : ensemble pour l emploi Plateforme commune Etat- Régions : ensemble pour l emploi L Etat et les Régions s allient pour mener la bataille de l emploi et impulsent une nouvelle façon de travailler ensemble par la signature d une

Plus en détail

2 Scénario 2 : «Les polarités fonctionnelles organisent le territoire»

2 Scénario 2 : «Les polarités fonctionnelles organisent le territoire» 2 Scénario 2 : «Les polarités fonctionnelles organisent le territoire» Le scénario de polarités fonctionnelles demeure inscrit dans une perspective d évolution démographique soumise à l accueil d activités

Plus en détail

Le quartier de L école polytechnique

Le quartier de L école polytechnique Le quartier de L école polytechnique L école PoLytechnique, un quartier de Paris-sacLay entre vallée de l yvette et plateau de saclay, le quartier de l ecole polytechnique prend place dans le campus urbain

Plus en détail

SEMINAIRE n 2 09 septembre 2014. Compte-rendu

SEMINAIRE n 2 09 septembre 2014. Compte-rendu SEMINAIRE n 2 09 septembre 2014 Compte-rendu Atelier 1 : Comment créer de la valeur ajoutée et de la richesse à partir des ressources territoriales? Ressources territoriales : agriculture diversifiée (mais

Plus en détail

LEADER 2014-2020 Priorité régionale : transition énergétique

LEADER 2014-2020 Priorité régionale : transition énergétique LEADER 2014-2020 Priorité régionale : transition énergétique Lignes de partage entre les crédits FEADER LEADER et les autres crédits Européens : PO FEDER FSE et FEADER «droit commun» notamment 1 Principes

Plus en détail

PROJET GARE DES MINES FILLETTES. Atelier partage et débat sur la programmation JEUDI 5 NOVEMBRE 2015

PROJET GARE DES MINES FILLETTES. Atelier partage et débat sur la programmation JEUDI 5 NOVEMBRE 2015 PROJET GARE DES MINES FILLETTES Atelier partage et débat sur la programmation JEUDI 5 NOVEMBRE 2015 SOMMAIRE RETOUR SUR LA CONCERTATION Discussions LE PROJET GARE DES MINES FILLETTES Contexte du projet

Plus en détail

Co-construction des pistes d action :

Co-construction des pistes d action : Co-construction des pistes d action : 1. Définir des critères précis et adaptés d une «bonne» desserte en transports en commun d une commune : - Couverture du territoire en transport en commun : la couverture

Plus en détail

P r oj e t U r b a i n

P r oj e t U r b a i n Projet Urbain Un espace résidentiel et économique privilégié Un aménagement urbain pensé pour les acteurs du développement de demain, au sud-ouest de Paris, aux portes de la Vallée de Chevreuse et du cluster

Plus en détail

Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015

Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015 Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015 125 000 m 2 de bureaux commercialisés en 2014 80 000 m 2 d offre neuve ou en chantier 220 HT HC m²/an de loyer moyen Chantier EDF Lab R&D, juillet

Plus en détail

Plan Local d'urbanisme 3. Orientations d Aménagement et de Programmation

Plan Local d'urbanisme 3. Orientations d Aménagement et de Programmation VILLE DE NEUILLY-SUR-MARNE Plan Local d'urbanisme 3. Orientations d Aménagement et de Programmation 3.1. Flux : continuités écologiques et maillage visant à faciliter les déplacements Approuvé par délibération

Plus en détail

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts Soultz-Sous Sous-Forêts Plan Local d Urbanismed Première réunion r publique Lundi 18 janvier 2010 Une réunion en deux temps 1. Les règles du jeu d un PLU? 2. Quel projet pour Soultz-Sous-Forêts? Echanges

Plus en détail

Commune de Lys-Saint-Georges (36)

Commune de Lys-Saint-Georges (36) PLAN LOCAL D URBANISME Commune de Lys-Saint-Georges (36) 2 Projet d Aménagement et de Développement Durables (PADD) Version provisoire n 4 : octobre 2013 Elaboration du PLU prescrite le : Étude lancée

Plus en détail

Synthèse des ateliers de travail avec les habitants

Synthèse des ateliers de travail avec les habitants Synthèse des ateliers de travail avec les habitants Un quartier «respirable» et «vivant» -Formes urbaines- 1/ Un cœur de ville harmonieux avec son environnement, respectueux du patrimoine - Une unité/cohérence

Plus en détail

VIII - Les dynamiques d évolution et les enjeux de développement

VIII - Les dynamiques d évolution et les enjeux de développement VIII - Les dynamiques d évolution et les enjeux de développement A ce stade de son développement, les dynamiques et les enjeux sur la commune sont multiples. Ils concernent à la fois des enjeux de développement

Plus en détail

Éco-quartier de Louvres & Puiseux-en-France. Cultivez la ville

Éco-quartier de Louvres & Puiseux-en-France. Cultivez la ville Éco-quartier de Louvres & Puiseux-en-France Cultivez la ville Un éco-quartier exemplaire Vue du silo réhabilité depuis le square urbain Un projet compact, pensé dans sa globalité Des espaces publics soignés

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE Dossier de Presse : Grand Paris, le temps des réalisations Fiche 4 LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE Placer le Grand Paris au service de la croissance et de l emploi, en élément moteur de l économie nationale.

Plus en détail

Cahier d acteurs. Syndicat de la Plaine de Montjean

Cahier d acteurs. Syndicat de la Plaine de Montjean Cahier d acteurs Syndicat de la Plaine de Montjean A cheval sur les trois communes de Fresnes, Rungis et Wissous, enclavée par des grandes infrastructures de transports (autoroutes, RER, OrlyVal,..), entourée

Plus en détail

LA GARE DEMAIN EXTENSION DE CÔTÉ BELCIER. Dossier de presse. SNCF-AREP/Illustrateur : J. Castellanos

LA GARE DEMAIN EXTENSION DE CÔTÉ BELCIER. Dossier de presse. SNCF-AREP/Illustrateur : J. Castellanos Gare de Bordeaux Saint-Jean SNCF-AREP/Illustrateur : J. Castellanos EXTENSION DE LA GARE SAINt-jean, CÔTÉ BELCIER Dossier de presse LA GARE DEMAIN P.3 POUR PRÉPARER L AVENIR, LA GARE DE BORDEAUX-SAINT

Plus en détail

L agence Saguez & Partners annonce, un partenariat avec Strate Ecole de Design

L agence Saguez & Partners annonce, un partenariat avec Strate Ecole de Design DESIGN ACT - L ÉCOLE EN AGENCE Ouverture Janvier 2017 // Ancienne Halle Alstom // Grand Paris // Saint Ouen /// 300 m 2 L agence Saguez & Partners annonce, un partenariat avec Strate Ecole de Design L

Plus en détail

Enquête publique sur le SCoT et le Document d Aménagement Commercial

Enquête publique sur le SCoT et le Document d Aménagement Commercial 1 Enquête publique sur le SCoT et le Document d Aménagement Commercial Le Syndicat Mixte du SCoT du Pays du Mans, a arrêté son projet de Schéma de Cohérence Territoriale en comité syndical le 9 Avril 2013.

Plus en détail

CONTRAT DE PLAN ETAT REGION MIDI-PYRENEES 2015-2020 EVALUATION STRATEGIQUE ENVIRONNEMENTALE

CONTRAT DE PLAN ETAT REGION MIDI-PYRENEES 2015-2020 EVALUATION STRATEGIQUE ENVIRONNEMENTALE CONTRAT DE PLAN ETAT REGION MIDI-PYRENEES 2015-2020 EVALUATION STRATEGIQUE ENVIRONNEMENTALE Table de passage de la version du CPER en date du 26 janvier 2015 au CPER adopté en Assemblée Plénière du Conseil

Plus en détail

Opération campus de l Université de Strasbourg : une université en cœur de ville, ouverte et attractive

Opération campus de l Université de Strasbourg : une université en cœur de ville, ouverte et attractive Opération campus de l Université de Strasbourg : une université en cœur de ville, ouverte et attractive page 2/5 L Université de Strasbourg figure parmi les douze universités françaises retenues pour bénéficier

Plus en détail

Direction de la voirie. plan modes doux. Vélos Marche à pied. Trotinette

Direction de la voirie. plan modes doux. Vélos Marche à pied. Trotinette Direction de la voirie plan modes doux Vélos Marche à pied Rollers Trotinette 2009 2020 plan modes doux D i re c t i o n d e l a v o i r i e 2009 2020 sommaire Le bilan du plan modes doux 2003 Le plan

Plus en détail

Séance du Conseil Métropolitain du 23 janvier 2014

Séance du Conseil Métropolitain du 23 janvier 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE Séance du Conseil Métropolitain du 23 janvier 2014 Lyon, le 23 janvier 2014 Le Conseil Métropolitain, réunissant les élus de la communauté urbaine de Lyon et des communautés d'agglomération

Plus en détail

Diagnostic et état initial de l environnement!

Diagnostic et état initial de l environnement! 1! Le contenu du SCOT! Phase 1! Diagnostic et état initial de l environnement! Prospective (scénarios)! Phase 2! Phase 3! Phase 4! Elaboration du Plan d Aménagement et de Développement Durable (PADD)!

Plus en détail

CONTRAT CENTRE-VILLE DE JOUY-EN-JOSAS. LE CONSEIL GENERAL DES YVELINES représenté par son Président et ci-après dénommé LE DEPARTEMENT

CONTRAT CENTRE-VILLE DE JOUY-EN-JOSAS. LE CONSEIL GENERAL DES YVELINES représenté par son Président et ci-après dénommé LE DEPARTEMENT CONTRAT CENTRE-VILLE DE JOUY-EN-JOSAS ENTRE : LE CONSEIL GENERAL DES YVELINES représenté par son Président et ci-après dénommé LE DEPARTEMENT ET La commune de JOUY-EN-JOSAS représentée par son Maire et

Plus en détail

L intégration de la Trame Verte et Bleue dans le PLU Exemple des travaux conduits sur la ville de Nîmes

L intégration de la Trame Verte et Bleue dans le PLU Exemple des travaux conduits sur la ville de Nîmes L intégration de la Trame Verte et Bleue dans le PLU Exemple des travaux conduits sur la ville de Nîmes Table ronde : «Comment rendre effective la considération des espaces naturels dans les documents

Plus en détail

Réunion publique ZAC Gare Ardoines. 18 Novembre 2011

Réunion publique ZAC Gare Ardoines. 18 Novembre 2011 Réunion publique ZAC Gare Ardoines 18 Novembre 2011 ZAC Gare Ardoines - Réunion publique du 18/11/2011 Les objectifs de la réunion Un deuxième temps de concertation pour préciser le projet et son programme

Plus en détail