!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! REVUE DE PRESSE ERP FRANCE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! REVUE DE PRESSE ERP FRANCE"

Transcription

1 REVUE DE PRESSE ERP FRANCE Février Mars 2014

2 Évaluation du site

3

4

5 Évaluation du site

6 05/11 FEV 14 Hebdomadaire Surface approx. (cm²) : 105 Page 1/1 Des vieux téléphones pour récolter des fonds L'association Pompier Raid Aventure se charge de la collecte et de l'acheminement des téléphones portables (sans chargeur) cassés ou obsolètes vers la société BAK2, spécialiste du recyclage de produits électroniques (certifiée par ERP, éco-organisme agréé par le Ministère de l'environnement). En contrepartie, BAK2 rétribue l'association pour 50% de la somme collectée. Cet argent sert à financer des projets sportifs pour des enfants malades et/ou à mobilité réduite. Les Gourinoises Sandrine Sylvestre et Brigitte Guigourès (photo) ont installe un point de collecte de téléphones portables à la médiathèque de Gourin. Depuis 2003, plus d'une centaine d'enfants ont participé à l'un des projets de l'association. Arthur Sylvestre, ll ans, le fils de Sandrine, a participé en juin 2013 au grand raid du golfe avec l'association Pompier Raid AvenT ture, grâce à une joëlette (fauteuil de rando pour personnes à mobilité réduite). En avril prochain. Arthur devrait retrouver ses amis pompiers pour un nouveau raid, cette fois direction la Guadeloupe. PRATIQUE Sandrine Sylvestre au ou Brigitte Guigourès au ERP /GAB/AVH/2 Eléments de recherche : ERP ou European Recycling Platform : éco-organisme agréé par le pouvoirs publics pour la collecte et le traitement des DEEE, toutes citations

7 01 NET 12 RUE D'ORADOUR SUR GLANE PARIS CEDEX /19 FEV 14 Bimensuel Surface approx. (cm²) : 2026 N de page : CONTRE- ENQUÊTE Page 1/4 ECOPARTICIPATION >\ I mal employés de la taxe recyclag Cette contribution était destinée à financer le recyclage des appareils électroniques. Hélas Ce trésor prélevé dans nos portefeuilles dort à la banque, et les déchets s'amoncellent. Apeine sorti de la Fnac, Mikaël jette un oeil perplexe sur son ticket dè caisse. Le jeune homme a craqué pour un ultrabook dernier cri, signé HP, qu'il a payé 330 euros. Mais à quoi peuvent bien correspondre ces 30 centimes qui apparaissent sur la facturette à la ligne DEEE (pour déchets d'équipements électriques et électroniques)? Ce prélèvement concerne tous les appareils alimentés sur secteur, pile ou batterie : télés, ordinateurs, smartphones, tablettes et baladeurs MPS, mais aussi réfrigérateurs, machines à laver, etc. En novembre 2006, l'état a décrété que tous ces produits ne finiraient plus dans nos poubelles. Depuis, ils doivent être dépollués et recyclés. Lorsqu'on achète du matériel neu une participation financière, ERP /GBJ/OTO/2 Eléments de recherche : ERP ou European Recycling Platform : éco-organisme agréé par le pouvoirs publics pour la collecte et le traitement des DEEE, toutes citations

8 01 NET 12 RUE D'ORADOUR SUR GLANE PARIS CEDEX /19 FEV 14 Bimensuel Surface approx. (cm²) : 2026 N de page : Page 2/4 eux tiers de nos poubelles electro niques échappent a la collecte, polluant les sols et les nappes phreatiques ERP /GBJ/OTO/2 Eléments de recherche : ERP ou European Recycling Platform : éco-organisme agréé par le pouvoirs publics pour la collecte et le traitement des DEEE, toutes citations

9 01 NET 12 RUE D'ORADOUR SUR GLANE PARIS CEDEX /19 FEV 14 Bimensuel Surface approx. (cm²) : 2026 N de page : Page 3/4 variable selon l'appareil, vient donc s'ajouter au prix de vente pour couvrir les coûts de ce recyclage. C'est l'écoparticipation. En 2012, le montant total de cette contribution s'élevait à 181 millions d'euros. Un sacré pactole. Mais s'il est employé à préserver notre planète, tout le monde devrait s'en réjouir, non? C'est ce qu'on pensait agréées par l'état qui avaient pourtant été créées tout spécialement pour prendre en charge le recyclage des DEEE et collecter la fameuse écoparticipation. Ne vous inquiétez pas pour elles, elles se portent à merveille. En nous plongeant dans leurs comptes, nous avons même découvert que 256 millions d'euros dormaient dans leurs coffres, quand À elle seule, l'entreprise Eco-systèmes s'est constitué un matelas de 216 millions d'euros quand ce dispositif a été mis en place fin "Réduisons vite nos déchets, ça déborde I", avait lancé Nelly Ollin, la ministre de l'ecologie de l'époque, dans une campagne qui visait à sensibiliser les Français. Huit ans après, c'est pire : nous produisons chaque année 1,3 million de tonnes de déchets électroniques, mais nous n'en recyclons qu'un tiers... Un flop retentissant pour les "éco-organismes", ces entreprises ils n'étaient pas réinvestis dans des placements secrets. Ce sont donc plus de 250 millions d'euros, censés contribuer au nettoyage des poubelles de la high-tech, que les consommateurs ont versés... pour rien "L'argent n'est pas perdu. Ce ne sont que des previsions pour faire face aux dépenses à venir et aux aléas de la conjoncture", tempèrent en substance Eco-systèmes, Ecologic, ERP France et Recylum, les quatre éco-organismes censés nous débarrasser de tous ces déchets. Mais quel intérêt auraient ces entreprises à but non lucratif à s'asseoir sur un tel trésor de guerre? Ce matelas est particulièrement confortable chez Eco-systèmes, la société qui truste les trois quarts du marché français. A elle seule, elle s'est constitué une réserve de 216 millions d'euros... réinvestie en "valeurs mobilières". S'agit-il d'un placement de père de famille ou d'un pari plus risqué? Dans le doute, nous avons posé la question à la direction. Las, alors qu'elle prétend sur son site Web promouvoir la transparence, Eco-systèmes a refusé de préciser la nature du placement. Les règles sont les suivantes : l'état lui interdit de mettre un tel magot de côté. Selon l'agrément que les pouvoirs publics lui ont accordé, elle ne peut épargner davantage que ce qu'elle a perçu dans l'année, soit 129 millions d'euros. A jouer les Picsou, elle encourt une amende de 30 DOO euros. Une sanction presqu'indolore, puisqu'au fi- Avec 1.3 million de tonnes chaque annee, nous pourrions remplir des semiremorques avecnos dechets électroniques et aligner les camions en f ile indienne de Paris a Monaco. ERP /GBJ/OTO/2 Eléments de recherche : ERP ou European Recycling Platform : éco-organisme agréé par le pouvoirs publics pour la collecte et le traitement des DEEE, toutes citations

10 01 NET 12 RUE D'ORADOUR SUR GLANE PARIS CEDEX /19 FEV 14 Bimensuel Surface approx. (cm²) : 2026 N de page : Page 4/4 nal, elle sera payée sur les fonds de l'entreprise, alimentés pour l'essentiel par l'argent de l'éco-participation, donc des consommateurs... Et pendant ce temps-là, les déchets électroniques s'amoncellent. Du coup, les organismes agrées n'atteignent pas le cap fixé par le ministère de l'écologie, du Développement durable et de l'environnement. Soit huit kilos de débris par habitant à récolter en 2012, et neuf kilos en 2013, deux objectifs plutôt modestes au regard des 20 kilos de matériels jetés par personne et par an. Nos stratèges du recyclage plafonnent... à sept kilos. Mauvaise éleve. Ces piètres performances font de la France un cancre de la valorisation des scories électroniques en Europe. Dans le dernier palmarès officiel publié par Eurostat en 2010, l'hexagone pointait en 21 e position, loin derrière l'allemagne, et très, très loin derrière les pays Scandinaves. Et on ne voit pas très bien comment nous parviendrions à respecter les nouveaux engagements européens à l'horizon Objectif: doubler la collecte actuelle dè déchets d'ici à cinq ans, pour arriver à environ un million de tonnes de matériel. À entendre les responsables des éco-organismes, tout ça serait un peu notre faute à nous, consommateurs. Au lieu de rapporter nos vieux appareils en magasin ou dans les déchetteries, nous les bazarderions à la va-vite sur nos trottoirs ou dans la poubelle à ordures ménagères. Une étude de l'agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), publiée en janvier dernier, prouve qu'ils n'ont pas tout à fait tort sur ce point. "Une partie de ces déchets se retrouvent dans les mauvaises poubelles, pour finir enfouis ou brûlés avec les ordures ménagères", déplore l'ademe. Laquelle dénonce aussi les vols en déchetterie, sur les points de collecte (magasins, dépôts Emmaùs...) ou sur les trottoirs. Elle pointe enfin les exportations illégales vers les décharges d'afrique et d'asie. C'est donc parce qu'il aurait été sevré de déchets qu'eco-systèmes aurait gamins cavalent pieds nus sur des Lmontagnes de vieux ordinateurs en pieces, bru lent les plastiques a même le sol pour récupérer des bouts de cuivre a revendre Bienvenue a Agbogbloshie au Ghana-I un des dix sites les plus pollues du monde Ici, le plomb, le mercure ou le cadmium ne sont récupères que par la terre et parles poumons des habitants Cette decharge numerique a ciel ouvert est I une des principales destinations mondiales de nos dechets avectaizhou en Chine et d autres sites moins connus au Nigeria, au Pakistan, en Inde Exporter des dechets électroniques depuis I Europe est pourtant interdit Maîs de nombreuses associations et societes sans scrupule n ont pas besoin de calculatrice Entre payer pour recycler et gagner de I argent en exportant le choix est vite fait Les dechets sont camoufles en produits d'occasion' Quand ils ne épargne l'argent de l'écoparticipation, en attendant de pouvoir le dépenser. "De nombreuses dépenses seraient pourtant utiles pour améliorer la collecte", fulmine Bertrand Bohain, délégué général du Cercle national du recyclage, une association qui milite pour une meilleure gestion des déchets. Il critique la frilosité de la stratégie des organismes Haro sur les poubelles de la planète sont pas déjà hors d usage, ils arrivent en Afrique irrecupe râbles apres deux semaines de voyage en container Ce phénomène prend une ampleur inquiétante ll y a un an I operation Enigma, lancée par Interpol en Belgique en Allemagne, au Royaume-Uni et aux Pays-Bas, se soldait par un gigantesque coup de filet Les policiers ont mis la mam sur 240 tonnes de poubelles high-tech prêtes a passer les frontieres vers I Afrique Quarante societes L'Afrique de l'ouest est la principale destination des dechets exportes illégalement. ont ete inculpées En France, les douanes se refusent a tout commentaire 'll existe des circuits d exportation, notamment sous couvert de dons via des associations ', assure Françoise Berthoud, du CNRS En2012D3E Recyclage a ete condamne pour avoir exporte pendant deux ans entre 10 et 20 tonnes de dechets par semaine en toute illégalité Le responsable a ecope d un an de prison avec sursis et de 6 DOO euros d amende La recuperation des composants dans de mauvaises conditions entraîne intoxications et maladies graves. et lance des pistes pour booster la collecte des vieux appareils électroniques. "Il faut initier de nouvelles campagnes de sensibilisation, investir dans de nouveaux points de collectes, sécuriser les déchetteries", propose-t-il. Messieurs les champions du recyclage, il est grand temps de sortir le chéquier SEBASTIEN DUMOULIN ERP /GBJ/OTO/2 Eléments de recherche : ERP ou European Recycling Platform : éco-organisme agréé par le pouvoirs publics pour la collecte et le traitement des DEEE, toutes citations

11 DECHETCOM 31 rue du Caire PARIS FEV 14 Quotidien Surface approx. (cm²) : 226 N de page : 5 Page 1/1 Recyclage des D3E : "Votre mission, si vous l'acceptez..." I > Pour la troisième année consécutive, l'éco-organisme ERP France organise un grand {concours national destiné aux élèves des classes de CM1 et CM2. Intitulé "Mission \D3E", il est destiné à sensibiliser les jeunes publics aux enjeux de la collecte et du {recyclage des Déchets d'equipements Electriques et Electroniques... L'objectif est de les impliquer autour d'un challenge ludique et créatif : imaginer une boîte de collecte de petits D3E (appareil photo, lecteur MPS, téléphone portable, sèche- I cheveux, brosse à dent électrique...), pour ensuite les recycler. Chaque classe participante imaginera son propre modèle, et lui donnera le design de son choix. Celui-ci devra être expliqué et argumenté dans un journal de classe (8 pages maximum, format A4), qui retracera les étapes de conception et dévoilera le projet global de l'école. Projet qui, bien sûr, intégrera les divers moyens d'information et de sensibilisation des élèves des autres classes et de leurs parents. H> Un jury choisira, le 26 mai prochain, les 10 meilleurs projets, en se fondant sur la créativité du journal de classe, la praticité du concept de la boîte, ainsi que sur le nombre de personnes/d'élèves impliqué(e)s dans la démarche engagée par l'école. La dotation du concours est plutôt motivante, puisque les 3 premiers projets gagneront un ordinateur portable, la classe vainqueur recevant en plus une bande dessinée "Chronokids" pour chaque élève. Du 4ème au 6ème prix, chaque élève recevra un Badge "Mission D3E" accompagné d'un diplôme du "Recycleur en herbe" (ce diplôme sera également attribué à toutes les classes participantes). Les 3 classes lauréates seront invitées à une cérémonie de remise des prix qui se déroulera le 20 juin 2014 à Paris. Ouvert à toutes les classes de CM1 et CM2 de France métropolitaine, le concours est ouvert depuis ce 15 janvier. Les projets devront être envoyés avant le 12 mai prochain ; les résultats seront annonces le 2 juin Pour plus d'informations (inscriptions et règlements), rendez-vous ici et sur la page Facebook d'erp France : ERP /GVB/MFG/3 Eléments de recherche : ERP ou European Recycling Platform : éco-organisme agréé par le pouvoirs publics pour la collecte et le traitement des DEEE, toutes citations

12 DECHETCOM 31 rue du Caire PARIS FEV 14 Quotidien Surface approx. (cm²) : 309 N de page : 3 Auteur Sylvia BARON DEEE : ERP se place en Israël > L'Etat d'israël affiche sa volonté de mettre les bouchées doubles pour ce qui {concerne le recyclage des D3E, tout en opérant de manière pragmatique et [professionnelle A telle enseigne qu'european Recycling Platform vient d'obtenir l'agrément du Ministère de l'environnement israélien pour tout ce qui touche a la collecte et au traitement des DEEE, maîs pas seulement Les piles et accumulateurs sont compris dans le pack, le tout sous l'enseigne «E-community», en co-entreprise montee avec Ecology * C'est une première et un grand pas Ecology, entreprise israélienne qui a vu le jour en 2009, assure la collecte et le reconditionnement de DEEE, non obligatoires jusqu'à présent en Israel, aux fins de réemploi pour cela, elle fait intervenir des travailleurs handicapés. Cette jeune entité israélienne va passer la vitesse supérieure en partenariat avec l'éco-organisme ERP, avec lequel il a été décidé de monter une coentreprise, E-community, laquelle vient d'obtenir le sésame israélien pour collecter et traiter les DEEE, les piles et accumulateurs récupérables dans le pays. Page 1/1 H> Tout était d'équerre et signé fin 2013 la naissance de l'entreprise tombe pile au bon moment puisque la directive DEEE, approuvée lors de la session d'été de la Knesset l'an dernier, est entrée en vigueur le 1er Janvier dernier Cette nouvelle loi fixe des objectifs de collecte et de recyclage ambitieux, avec des progressions annuelles significatifs visant à atteindre un taux de collecte de 50% en 2020 Côté sanctions, tout est prévu également. le texte indique qu'il y aura des amendes à rencontre des producteurs et importateurs qui n'atteindraient pas les objectifs définis. Afin de donner à ces derniers, suffisamment de temps pour choisir un eco-organisme agree, le ministère de l'environnement a prolonge le délai d'application des obligations de reprise du 1er janvier 2014 au 1er mars 2014 «L'arnvée d'epr, considéré comme un expert en matière de recyclage des DEEE, est un événement important et passionnant, ainsi que l'expression d'un lien de confiance envers le Ministere de /'environnement israélien et de son Ministre Amir Peretz, qui dmge la révolution du recyclage en Israel Je tiens également à souligner l'importance de notre partenariat avec European Recycling Platform en termes de promotion de l'mdustne du recyclage des déchets électroniques en Israel», a notamment indiqué Yossi Ben Shalom, Président du directoire d'e-community *-* Le fait est on n'est pas sans ignorer qu'european Recycling Platform gère, à travers l'europe, 27 écoorganismes charges de la collecte et du recyclage des DEEE, piles et accumulateurs et emballages, en application des directives européennes et des règlementations locales, avec une plateforme commune de coordination pour l'approvisionnement et la gestion des déchets. Cette co-entreprise «E-community» s'inscrit donc clairement dans le cadre de la strategie d'expansion d'erp, visant à fournir des solutions globales aux producteurs internationaux et aux importateurs locaux de produits électriques et électroniques et/ou de piles et accumulateurs. """* Cette récente extension vers Israël des services d'erp intervient parallèlement au déploiement de son offre EuropePlus, qui propose aux producteurs un guichet unique pour tous leurs besoins de conformité en Europe et au-delà. «Nous avons mis en place un partenariat qui fournira des solutions immédiates pour les producteurs internationaux et les importateurs locaux de materiel electronique et d'accumulateurs Tous bénéficieront de l'expertise internationale de European Recycling Platform et de son experience dans la construction de solutions économiquement performantes pour répondre à leurs obligations de conformité Le fait d'avoir obtenu l'agrément du Ministere de /'Environnement israélien témoigne de la qualite de nos services», confirmait il y a quèlques jours, Umberto Raiten, Président et CEO de European Recycling Platform ERP /GAB/OTO/3 Eléments de recherche : ERP ou European Recycling Platform : éco-organisme agréé par le pouvoirs publics pour la collecte et le traitement des DEEE, toutes citations

13 Évaluation du site

14

15 MARS 14 Mensuel OJD : RUE CROIX DES PETITS CHAMPS CS PARIS CEDEX Surface approx. (cm²) : 2293 N de page : Page 1/5 Déchets électroniques > Après avoir connu un démarrage rapide, la filière des déchets d'équipements électriques et électroniques traverse une période difficile. Elle doit trouver des leviers à actionner pour doper ses performances. Repères Trois écoorganismes agrées organisent et f nancent la collecte le démantèlement et la depollution des D3E Les adhérents d Eco systemes representant env ron 75 % des D3E menager commère alises chaque annee ceux d Ecologic 17 % et ceux d ERP 8 % Les lampes relèvent d un quatrieme ecoorganisme Recylum Une instance coordmatnce, I'OCAD3E est I nterlocuteur et le payeur unique des collectivtes I 209 collectivites sont sous contrat, soif un total de dechetenes et une population desservie de plus de 37 6 millions d habitants pour Ecosystèmes I 8 miti ans pour Ecologic et 8 5 millions pour ERP En six ans, la filière des dechets d'équipements electriques et électroniques (D3E) menagers est rapidement montee en puissance en termes de couverture du territoire et de performances, atteignant presque 7 kg collectes par habitant en 2012 Pas mal ' Maîs depuis deux ans, les resultats plafonnent «Les objectifs assignes a la filiere pour 2019 sont de 14 kg pat habitant et par an il va falloir doubler les volumes collectes en cinq ans», prévient Christian Brabant, president de l'ocadse, l'instance coor dmatrice de la filiere et directeur general d'eco systèmes Cet enjeu sera celui du reagrement des eco-organismes, qui aura lieu a la fin de lannee Les travaux préparatoires commencent à s'engager il faut dresser le bilan de la période allant de 2010 à 2014 et imaginer de nouveaux moyens pour atteindre les objectifs «La filière DSEse trouve a un moment charnière, avec cet enjeu de doublement des performances, des interrogations sur ce qu'il advient réellement des tonnages manquants, et da fortes attentes sur les manières de mieux capter le gisement, confirme Baptiste Legay chef du bureau de la Qualite ecologique des produits a la direction generale de la Prevention des risques (DGPR) du ministere de l'ecologie // existe plusieurs pistes Toutes vont devoir être exploitées» La première de ces pistes pour augmenter les performances réside dans un meilleur fonctionnement du I pour I l'obligation, pour les distributeurs, de reprendre un appareil usage lors de l'achat d'un produit similaire neuf Cette reprise en magasins était censée fournir la majorité des tonnages de la filiere Pourtant, c'est en dechetene que les deux tiers des D3E sont collectes «ll faut se pencher sur ce systeme du I pour I, historiquement en panne, et s'attaquer sérieusement au cas du e-commerce qui ne joue pas le jeu maîs n'est pas sanctionne», plaide Nicolas Garnier, delegue general damorce En effet, les distributeurs traditionnels ont finalement réussi a respecter a peu pres ce principe, maîs la vente de produits electriques et électroniques se fait de plus en plus par internet ou la regle du I pour I est purement et simplement ignorée, voire facturée au prix fort «Les pouvoirs publics ont toujours ete trop mous sur ce sujet, proteste Nicolas Garnier Certes, certains petits e commerçants sont a l'abri a Panne l'étranger, maîs le gros des ventes a distance est réalise par quèlques acteurs bien identifies, domicilies en France, souvent pourvus de magasins tradition nds dans lesquels ils appliquent le I pour I sans discuter» La CLCV, l'association nationale de defense des consommateurs et usagers, a d ailleurs récemment assigne en justice deux sites de vente à distance, Grosbill (groupe Auchan) et Delamaison, pour pratiques illegales liées a la reprise payante de I ancien materiel ERP /GFS/OTO/3 Eléments de recherche : ERP ou European Recycling Platform : éco-organisme agréé par le pouvoirs publics pour la collecte et le traitement des DEEE, toutes citations

16 MARS 14 Mensuel OJD : RUE CROIX DES PETITS CHAMPS CS PARIS CEDEX Surface approx. (cm²) : 2293 N de page : Page 2/5 La Tournée des DËÉÉglingwés est un événement festif pour sensibiliser les Français à la collecte et au recyclage 'des appareils électriques et électroniques usages. tesflfft ouïes rapporter? lobjectif dè collecte fixe aux eco organismes par les pouvoirs publics français est de 10kg/haben2014 Au niveau europeen, 14 kg sont vises pour 2019 Tonnages collectés en 2012 : tonnes de secteur Un deuxième point faible de la filière réside dans la collecte des petits equipements menagers, qui reste a la traîne Les gens se débarrassent des gros appareils maîs ne pensent pas a ramener en magasins ou en déchètenes les téléphones, appareils audio, rasoirs, reveils, grille-pain, outils «Certains gisements sont sous-collectes 2 % des jouets électroniques reviennent, IS % des petits appareils comme les sèche-cheveux, 27 % des lampes», pointe Nicolas Garnier Sur ces petits equipements, la situation s'est un peu améliorée ces deux dernières années grâce aux efforts déployés par les eco-orgamsmes pour proposer la collecte en libre-service II s'agit de bornes en magasins dans lesquelles les consommateurs peuvent déposer leurs petits appareils usages, sans condition dachat Eco-systèmes a ainsi mis en place meubles dans 40 enseignes de grande distribution, ERP travaille avec Monoprix, Ecologic avec les enseignes de bricolage comme Leroy Merlin Ces operations sont La nouvelle directive D3E du juillet dont la parution du decret français de transposition est imminente prevoit notamment I extension de la filiere D3E des 2014, aux panneaux photovoltaïques Par ailleurs a compter de lesd3e professionnels assimilables a des dechets menagers (en nature et quantites] ou issus de produits commercialises dans les deux circuits professionnels et menagers devront être pris en charge par les filieres menageres ERP /GFS/OTO/3 Eléments de recherche : ERP ou European Recycling Platform : éco-organisme agréé par le pouvoirs publics pour la collecte et le traitement des DEEE, toutes citations

17 MARS 14 Mensuel OJD : RUE CROIX DES PETITS CHAMPS CS PARIS CEDEX Surface approx. (cm²) : 2293 N de page : Page 3/5 Les collectes de proximité vont a la rencontre des habitants dans les quartiers d habitat dense pour qu'ils se débarrassent de leurs stocks de D3E souvent l'occasion d'une collaboration avec les écoorganismes de la filière des piles et accumulateurs, Screlec et Corepile, pour une collecte multiflux Surtout, elles préfigurent le passage à la reprise sans condition, dite du I pour O, que la récente directive D3E impose désormais pour les petits appareils dans les surfaces de vente de plus de 400 m 2 Dans la mesure où, en France, des meubles de collecte sont déjà largement déployés en magasins, la grande question est de savoir si ce dispositif s'appliquera aux distributeurs en ligne. Pour l'instant, le projet de décret transposant la directive en droit français ne le prévoit pas. Une filière caractérisée par la coexistence des éco-organismes La filière D3E se distingue des autres filières REP par l'existence de plusieurs éco-organismes concurrents. À l'origine, ils ont été créés sous l'impulsion de fédérations professionnelles (Gifam, FGO, Simavelec) qui n'envisageaient pas de collaborer Cette situation satisfait finalement les pouvoirs publics, et même les collectivités, en maintenant l'apparence d'une stimulation et en ecaitant le risque hégémonique incarné par la filière emballages Cependant, la concurrence entre les éco-organismes s'exprime principalement dans la conquête de nouveaux adhérents, les barèmes de contribution n'étant pas les mêmes. Pour les collectivités, par contre, pas de liberté de choix : elles contractualisent, via TOC AD3E, avec I eco-orgamsme qui a «de la place», chacun devant collecter les D3E en proportion des mises sur le marché de ses adhérents. Les soutiens perçus des différents éco-organismes sont, en outre, strictement identiques. Ce qui est souvent pointé du doigt, c'est la faiblesse des partenariats, chaque éco-orgamsme développant ses propres outils et campagnes de communication sans cohésion ni homogénéité globale À deux exceptions près. la tournée des DÉÉÉglmgués et un site sur l'écoconception (www.ecose eu). Le troisième levier pour accroître les performances consiste à mieux sécuriser les tonnages collectés Depuis quelles accueillent les D3E, les déchètenes sont confrontées au vandalisme et au pillage. «De ce fait, le barème de soutien à la collecte des D3E pour la période a dû intégrer une aide à la sécurité de 10 euros la tonne, versée automatiquement dès lors que la collectivité protège son gisement», rappelle Michel Bourgam, maire de l'ile-samt-denis, president de la commission d'agrément D3E et rapporteur de la commission environnement et développement durable de l'association des maires de France. Ce soutien est attribué à une collectivite dès lors que la part de gros électroménager, hors froid, atteint 31 % du tonnage collecte ce taux n'est en effet atteignable, en théorie, que lorsque des mesures de sécurité ont été prises Le bilan de ce dispositif de soutien est en cours, dans la perspective des réagréments «// est important de rappeler qu'il n'y a pas un remède unique à ces phénomènes de vol et de vandalisme, maîs des combinaisons de solutions, insiste Christian Brabant ll faut d'ailleurs signaler que les récupérateurs jouent un rôle absolument clé et qu'ils constituent un levier sur lequel u faut impérativement continuer à agir Dam les 7 kg qui nous séparent de l'objectif de 14 kg, il y en a sans doute 4 à 6 qui passent par eux et qui, par conséquent, sont désossés sans aucune précaution écologique» La quatrième piste, très importante, porte sur une collecte mieux réussie en zones urbaines En effet, alors que le ratio moyen de collecte en milieu rural est de 7,7 kg par habitant et par an, il tombe à 5,9 kg en territoire semi-urbain et 2,4 kg en zone urbaine. En cœur de ville, la collecte des D3E ERP /GFS/OTO/3 Eléments de recherche : ERP ou European Recycling Platform : éco-organisme agréé par le pouvoirs publics pour la collecte et le traitement des DEEE, toutes citations

18 MARS 14 Mensuel OJD : RUE CROIX DES PETITS CHAMPS CS PARIS CEDEX Surface approx. (cm²) : 2293 N de page : est donc en panne Et plus la ville est dense, plus les performances sont faibles : à Paris intra-muros, la collecte organisée par la municipalité (hors collecte chez les distributeurs et autres circuits) plafonne ainsi à 600 g par habitant et par an Les explications sont nombreuses : quasi-absence de déchètenes en zones urbaines, difficultés d'entreposage liées à la taille des habitations, modes de déplacements des citadins souvent réduits aux transports en commun, etc S'agissant des gros appareils, une partie du gisement semble rejoindre les filières de leconomie souterraine. vieux équipements abandonnés dans la rue, déposés sur le trottoir en vue du passage des encombrants maîs escamotes avant, voles sur des chantiers ou revendus par les professionnels qui les ont démontés.. Ce que les rois de la récupération laissent derrière eux est en général trop abîmé (téléviseurs défoncés pour retirer les materiaux valorisables, etc ) pour rejoindre ensuite les filières officielles S'agissant des petits appareils, malgré la multiplication des points de collecte, les gens les jettent toujours beaucoup dans la poubelle, ou alors ils les stockent «Nous sommes tous atteints Pour respecter les objectifs assignés à Id filière pour 2019, il va falloir doubler les volumes collectés par un réflexe de rétention-qui n'a pas dans ses placards un vieux baladeur, un ou deux anciens téléphones portables?», demande Nicolas Garnier «Les comportements vis-à-vis de ces produits connaissent des évolutions, que l'on peut associer à une chute des tonnages collectés dans certains endroits, confirme Guillaume Duparay, directeur collecte et relations institutionnelles chez Eco-systèmes Par exemple, les gens gardent déplus en plus d'appareils parce qu'ils ne peuvent se résoudre à laisser du matériel auquel ils sont attachés être pillé sur le trottoir Ou alors, plutôt que de conserver cet équipement en nourrissant l'espoir qu'il resservira unjour, ils choisissent de le revendre en passant une annonce sur un site internet» L'une des conséquences, c'est une érosion du don qui affecte désormais de manière importante cette filière «Les gens préfèrent revendre plutôt que donner, ce qui conduit à une diminution, en quantité comme en qualité, des produits arrivant dans le circuit des associations comme Emmaus», constate Guillaume Duparay Pour déstocker tous ces déchets, une solution existe des collectes de proximité, qui vont à la rencontre des habitants dans les quartiers d'habitat dense Plus efficaces, elles permettent de toucher les citoyens attentistes, lesquels représenteraient 27 % de la population. Depuis cinq ans, Eco-systèmes a développé de telles opérations pilotes avec 26 collectivités «Les premières expériences sur laménagement de locaux en mini-points de collecte en pied d'immeubles ont eu lieu à Sechn, avec Lille Métropole Habitat», se souvient Guillaume Duparay Dans l'habitat collectif, social ou non, de plus en plus de conteneurs à déchets traditionnels sont désormais entreposés dehors ou enterres, ce qui libère des locaux Des bailleurs sociaux, parfois même des copropriétés, les aménagent pour y accueillir les D3E Les habitants y déposent leur matériel, en présence du gardien qui referme le local Le résultat est payant. a Lille, c'est 35 % de volumes en plus captés depuis le début de ces opérations «// s'agit d'un modèle aujourd'hui éprouvé et décliné plus de 400 opérations de ce type ont été développées, on en réalise 20 à 25 de plus chaque mois», précise Guillaume Duparay En l'absence de locaux libres, deux autres options sont possibles. la déchetene mobile et la collecte événementielle en centre-ville ou en pied d'immeubles. Par exemple, avec Emmaus à Pans, Eco-systèmes a lancé des collectes solidaires dans le XP arrondissement Lors de la première session, en octobre dernier, Page 4/5 ii Pas de poubelle pour les DEEE easoortons les flans les points dè collecte pour les recvcler Faire connaître le marquage de la poubelle barrée qui figure sur tous les produits neufs est un des objectifs de la Tournée des DÉEEglingués. L'aVIS a Bertrand Bohain, délégué général du Cercle national du recyclage (CNR) La ville, un enjeu important «Du f ait de l'absence de déchètenes à proximité, du type même de l'habitat, des modes de déplacements des citadins, et à cause de tout un ensemble de raisonspratico-pratiques, soaétales ou autres, il apparaît finalement qu'un grand nombre d'habitants jdes villes ne sont pas correctement desservis par la collecte des D3E. Eco-systèmes s'est emparé du sujet et a mené un gros travail d'expérimentation ERP et Ecologic sont moins moteurs ; en tout cas, nous n'avons pas de réponse de leur part à nos demandes répétées de retours d'expérience. Le CNR prône, dans les prochains agréments, la mise en place d'un dispositif de collecte de proximité dès lors qu'une population n'atteint pas un niveau de performance donné. Nous voulons aussi une hausse du soutien unitaire (qui n'a pas bougé depuis deux agréments malgré l'inflation) et sa différenciation en fonction des flux (écrans, petit ou gros électroménager, etc.), un renforcement du soutien à la communication événementielle et une amélioration de la sécurisation des déchètenes.» ERP /GFS/OTO/3 Eléments de recherche : ERP ou European Recycling Platform : éco-organisme agréé par le pouvoirs publics pour la collecte et le traitement des DEEE, toutes citations

19 MARS 14 Mensuel OJD : RUE CROIX DES PETITS CHAMPS CS PARIS CEDEX Surface approx. (cm²) : 2293 N de page : E<o-systèmes a lancé des collectes solidaires dans le XI e arrondissement de Pans, qui relancent la collecte et redynamisent le don Contacts > Amorce, Nicolas Garnier, tél >CNR, Bertrand Boham, recyclage asso fr > Ecologic, Valérie Henriet, com > Eco systèmes, Guillaume Duparay, systemes fr > ERP, Maria Grech, marta org > Mairie de l'ile Saint-Denis, Michel Bourgam, tél > Lille Métropole Habitat, Amélie Debrabandere, tél > Ministère de l'écologie, Baptiste Legay, tél ERP /GFS/OTO/3 écosystèmes 1 COLLECTE EXCEPTIONNELLE 240 personnes se sont présentées en quatre heures «Ladhésion se maintient au même niveau depuis cette date, a raison d'une collecte un week-end sur deux, se félicite Guillaume Duparay Les gens sont en confiance ds apportent des équipements de grande qualité ordinateurs portables, smartphones, appareils photo de marque, etc» Les tonnages collectes équivalent à une performance de 7 à 8 kg par habitant sur le périmètre desservi Ces opérations qui «redonnent de la vigueur à la collecte et redynamisent le don», selon Guillaume Duparay, sont appelées à être bientôt reproduites ailleurs et enrichies de nouvelles options la possibilité de quèlques rendez-vous à domicile pour les appareils lourds ou les personnes dans l'incapacité de se déplacer, l'identification de personnes relais dans les immeubles pouvant faire de la précollecte, etc Alors qu'eco-systèmes communique beaucoup sur ses expérimentations de collecte de proximité, Ecologic et ERP sont plus discrets sur le sujet ERP affirme développer «activement» la collecte en habitat vertical Après une première opération en janvier 2012 sur Valenciennes Metropole, l'éco-orgamsme annonce avoir ouvert plus de 20 points de collecte en pied d'immeubles dans le Nord et en Ile-de- L'expérience d'amélie Debrabandere, directrice générale de Lille Métropole Habitat li lin bilan très positif «Lille Métropole Habitat a été le premier bailleur social, en 2009, à convertir des locaux en pied d'immeubles pour la collecte des D3E Le dispositif a tellement bien marché qu'il a été déployé sur 66 résidences, totalisant logements, soit un tiers de notre patrimoine. Résultat 18 tonnes collectées en 2010, puis 71 tonnes en 2012 Maîs les quantités collectées varient avec la localisation, l'engagement des équipes managénales, l'adhésion des habitants Parmi les éléments très positifs, Page 5/5 France, en partenariat avec sept gros bailleurs, et deux en Rhône-Alpes, à Villeurbanne ERP accompagne par ailleurs le Syelom, un syndicat des Hautsde-Seine qui s'est doté de 27 déchètenes mobiles, et fait reference au developpement de points de collecte éphémères dans les Ardennes II met aussi en avant des collectes de proximité en residences universitaires, à Poitiers et bientôt a Limoges De son côté, Ecologic indique avoir accompagne la mise en place de collectes ponctuelles organisées par la ville de Maisons-Laffitte Tous ces retours d'expérience présentent un fort intérêt dans la perspective des reagréments et de la définition du barème de soutien à la collecte des D3E qui s'appliquera début 2015 Lenjeu sera de déterminer la suite à donner pour les déployer là où les performances des collectes traditionnelles ne donnent pas satisfaction «Les discussions ont commencé sur le barème et, bien évidemment, on regardera de près ces questions des collectes de proximité», reconnaît Guillaume Duparay, qui rappelle toutefois «qu'il y a, dans, le barème actuel, des soutiens aux collectes événementielles qui ne sont pas pleinement utilisés par les collectivités» D'autres eléments vont influer sur les futurs réagréments il s'agit de nouvelles contraintes imposées dans le cadre d'une évolution de la réglementation europeenne sur les D3E l'amélioration de cinq points du taux de recyclage et de valorisation, l'intégration à court terme des panneaux photovoltaïques dans la filière, des évolutions de périmètres à plus long terme entre déchets ménagers et professionnels La question d'une éventuelle fusion des éco-organismes D3E devra aussi peut-être être reposée, les auteurs du rapport parlementaire sur les REP de 2013 ayant encouragé le ministère de l'écologie à étudier l'opportunité d'une telle décision Fabienne Nedey on note une baisse de 233 a 24 jours d'arrêt de travail de nos personnels de proximité sur les sites concernés car 80 % des accidents du travail étaient liés a la manipulation des conteneurs et des encombrants Lille Métropole Habitat a par ailleurs signé une convention avec Eco-systèmes, fin 2012, pour la collecte des appareils usagés (ballons d'eau chaude, convecteurs, etc )provenant d'opérations de réha bihtation ou dentretien du patrimoine» Eléments de recherche : ERP ou European Recycling Platform : éco-organisme agréé par le pouvoirs publics pour la collecte et le traitement des DEEE, toutes citations

20 DECHETCOM 31 rue du Caire PARIS MARS 14 Quotidien Surface approx. (cm²) : 128 N de page : 5 Page 1/1 ERP 2 millions de tonnes de D3E recyclés et un livre blanc > European Recycling Platform (ERP) débute l'année 2014 en franchissant une étape marquante : plus de 2 millions de tonnes de Déchets d'equipements Electriques et Electroniques (D3E ou DEEE) ont été recyclés depuis le début de ses opérations en Europe. Un résultat positif qui équivaut à la suppression de 8 millions de voitures sur une année à travers l'europe et à une économie de 21,7 millions de tonnes équivalent CO2, grâce notamment aux effets de l'élimination des OPC (voir ici), mais également à la récupération des matières premières... * Afin de marquer cette étape importante, ERP a pris l'initiative de soutenir l'insead (l'une des écoles supérieures d'affaires internationales les plus importantes et les plus influentes au monde, située à Paris) dans la réalisation d'un livre blanc sur l'avenir de la Responsabilité Elargie des Producteurs (REP). "-> Cette publication coïncide avec la mise en application de la nouvelle directive D3E par tous les Etats membres de TUE (voir notre article). Pour l'heure, seulement quelques-uns d'entre eux ont publié la nouvelle législation associée, alors que la majorité des pays en sont encore à évaluer quand et comment les nouvelles exigences de conformité et les objectifs seront mis en oeuvre. Ce livre blanc offre donc une visibilité en temps opportun sur l'avenir de la Responsabilité Elargie des Producteurs ; pour le télécharger, rendez-vous ici. H> "Nous sommes fiers d'avoir atteint à ce jour 2 millions de tonnes de D3E collectés. Chaque année, des millions de nouveaux produits électriques et électroniques arrivent sur le marché, de nouvelles versions de produits toujours plus performantes sont constamment lancées ; les consommateurs veulent se mettre à niveau et les modèles obsolètes sont jetés. Ce cycle continu constitue un défi permanent pour anticiper la quantité de D3E produits. ERP est l'unique éco-organisme paneuropéen, parfaitement positionné pour aider, d'une part les usagers à faire face à ces quantités de D3E et, d'autre part, aider les producteurs à travers l'europe pour répondre à l'augmentation des objectifs de collecte mentionnés dans la directive D3E révisée", indique Umberto Raiteri, Président et CEO de European Recycling Platform. rn En rapport avec l'actualité de l'éco-organisme, nous vous renvoyons à notre article de février dernier : DEEE : ERP se place en Israël. Ce rédactionnel provient du site - ERP /GAB/OTO/3 Eléments de recherche : ERP ou European Recycling Platform : éco-organisme agréé par le pouvoirs publics pour la collecte et le traitement des DEEE, toutes citations

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile 2 nd vie des produits technologiques Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile SOMMAIRE Electronique Grand Public : un marché de masse! Un cadre réglementaire : depuis 2006

Plus en détail

COREPILE CONFORTE SES BONS RESULTATS ET PREPARE DE NOUVEAUX CHALLENGES

COREPILE CONFORTE SES BONS RESULTATS ET PREPARE DE NOUVEAUX CHALLENGES COREPILE CONFORTE SES BONS RESULTATS ET PREPARE DE NOUVEAUX CHALLENGES Si 2013 a été, pour Corepile, l année de la décennie réussie, 2014 sera celle des nouveaux défis. La position confirmée de leader

Plus en détail

Intégrer la supply chain et la RSE dans le cycle de vie des produits le cas des DEEE 17/06/2015

Intégrer la supply chain et la RSE dans le cycle de vie des produits le cas des DEEE 17/06/2015 Intégrer la supply chain et la RSE dans le cycle de vie des produits le cas des DEEE Introduction / présentation Impact de la réglementation Influence de la technique sur la logistique Mobiliser l ensemble

Plus en détail

Mise en place de la REP* ameublement dans les entreprises artisanales : modalités de la filière «meubles destinés aux professionnels»

Mise en place de la REP* ameublement dans les entreprises artisanales : modalités de la filière «meubles destinés aux professionnels» Mise en place de la REP* ameublement dans les entreprises artisanales : modalités de la filière «meubles destinés aux professionnels» SOURCES D INFORMATION Présentation de Valdélia (éco-organisme de la

Plus en détail

LES FRANCAIS ET LE RECYCLAGE DES PILES ET PETITES BATTERIES

LES FRANCAIS ET LE RECYCLAGE DES PILES ET PETITES BATTERIES SYNTHÈSE DE L ÉTUDE FILIÈRE 2014 LES FRANCAIS ET LE RECYCLAGE DES PILES ET PETITES BATTERIES Comprendre, évaluer, agir QUI EST COREPILE? Créé en 2003, COREPILE est un éco-organisme sous agrément d État

Plus en détail

(Du 1 er juillet 2013)

(Du 1 er juillet 2013) Réponse du Conseil communal au Conseil général à l interpellation n 13-601 du groupe socialiste par M. Baptiste Hurni & consorts, intitulée «Pour un retour des poubelles publiques dans les rues de notre

Plus en détail

NOUVELLE CONSIGNE : LES APPAREILS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES USAGÉS DOIVENT ETRE RECYCLÉS

NOUVELLE CONSIGNE : LES APPAREILS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES USAGÉS DOIVENT ETRE RECYCLÉS 35 bd de Sébastopol 75001 Paris Directrice de la communication : Véronique Menseau e.mail : menseau@syctom-paris.fr tél : 01 40 13 17 86 Site web : www.syctom-paris.fr www.syctom-isseane.com Service presse

Plus en détail

Filière de Collecte et de Revalorisation des équipements destinés aux «Métiers de Bouche»

Filière de Collecte et de Revalorisation des équipements destinés aux «Métiers de Bouche» Filière de Collecte et de Revalorisation des équipements destinés aux «Métiers de Bouche» Objectifs: - Anticiper les exigences européennes en matière de taux de collecte - Organiser via un Eco-organisme

Plus en détail

Bilan des filières R-E-P 2013

Bilan des filières R-E-P 2013 Mardi 6 Mai 2014 Bilan des filières R-E-P 2013 Les grandes actions des filières L émergence de nouvelles REP Données chiffrées des filières R-E-P 1ères Rencontres 1 1/ Les grandes actions des filières

Plus en détail

Présenter/rappeler l «itinéraire d un appareil usagé» à l aide de l aff iche (annexe 1).

Présenter/rappeler l «itinéraire d un appareil usagé» à l aide de l aff iche (annexe 1). Points de Points de Que faire de ma vieille télé? De mon sèche-cheveux cassé? De mon MP3 sans intérêt? Démodés ou hors d usage, électriques et électroniques peuvent être réutilisés ou recyclés à condition

Plus en détail

!!!!!!!!!!!!!!! REVUE DE PRESSE

!!!!!!!!!!!!!!! REVUE DE PRESSE REVUE DE PRESSE Mai 2014 05 MAI 14 Hebdomadaire OJD : 1696 38 RUE CROIX DES PETITS CHAMPS CS 30 016 75038 PARIS CEDEX 01-01 53 45 96 52 Surface approx. (cm²) : 147 N de page : 3 Page 1/1 ERP France convainc

Plus en détail

Merci de nous recevoir M.Toussaint-Dauvergne. Pouvez nous en dire un peu plus sur vous?

Merci de nous recevoir M.Toussaint-Dauvergne. Pouvez nous en dire un peu plus sur vous? Screlec, collecteur et recycleur de nos piles! Publié le 19 mars 2015 par Julie dans éco-organismes/recycler Aucun commentaire Qui n a pas chez lui un tiroir ou un contenant avec des stylos usagés (on

Plus en détail

Foire aux questions de la filière REP Papiers. Les questions

Foire aux questions de la filière REP Papiers. Les questions Foire aux questions de la filière REP Papiers Les questions Que fait EcoFolio, l éco-organisme des papiers, pour inciter les entreprises à éco-concevoir leurs produits? Conformément au cahier des charges

Plus en détail

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats Seul le prononcé fait foi Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats porté par la communauté de communes du pays de Saint- Flour, le 6 juin

Plus en détail

Une nouvelle ambition pour le tri et le recyclage, un nouveau tarif Point Vert en 2012.

Une nouvelle ambition pour le tri et le recyclage, un nouveau tarif Point Vert en 2012. Une nouvelle ambition pour le tri et le recyclage, un nouveau tarif Point Vert en 2012. Eco-Emballages met en œuvre à partir du 1 er janvier 2012 un nouveau tarif Point Vert. Il vise à augmenter le recyclage

Plus en détail

Obligations des producteurs d équipements électriques et électroniques

Obligations des producteurs d équipements électriques et électroniques > Dossier Obligations des producteurs d équipements électriques et électroniques Le 27 janvier 2003, deux directives communautaires concernant les équipements électriques et électroniques étaient adoptées

Plus en détail

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION Pourquoi les élu-es EELV au Conseil Régional ne voteront pas le Plan Bio Midi-Pyrénées 2014-2020 en l état? Plan Bio Midi-Pyrénées, un plan sans

Plus en détail

Conditions et possibiltés pour une réduction des coûts le point de vue du transporteur

Conditions et possibiltés pour une réduction des coûts le point de vue du transporteur Conditions et possibiltés pour une réduction des coûts le point de vue du transporteur Déroulement de la présentation Présentation de l entreprise Informations générales sur le thème Questions, discussion

Plus en détail

Comment répondre aux obligations liées à l éco-contribution?

Comment répondre aux obligations liées à l éco-contribution? Responsabilité élargie du producteur de meubles fabricants de meubles Comment répondre aux obligations liées à l éco-contribution? 2015 Depuis le décret du 6 janvier 2012, les metteurs sur le marché d

Plus en détail

responsabilité élargie des producteurs pour les emballages ménagers Votre responsabilité, votre obligation légale, notre accompagnement

responsabilité élargie des producteurs pour les emballages ménagers Votre responsabilité, votre obligation légale, notre accompagnement responsabilité élargie des producteurs pour les emballages ménagers Votre responsabilité, votre obligation légale, notre accompagnement Vos emballages impliquent votre Responsabilité et engendrent des

Plus en détail

Fiche Bilan Final PLASTYL. Reportage photo sur l'entreprise : pages 5 & 6. Année 1 Année 2 Année 3 Variation. Taux de 100% 0,08

Fiche Bilan Final PLASTYL. Reportage photo sur l'entreprise : pages 5 & 6. Année 1 Année 2 Année 3 Variation. Taux de 100% 0,08 PLASTYL ILE-DE-FRANCE (78) Activité : Industrie du caoutchouc et des plastiques (Fabrication de films et feuilles en polystyrène) Effectif 2006 : 17 Chiffres d affaires 2006 : 5 000 K Euros Principales

Plus en détail

Energies renouvelables et économies d'énergie crédit d'impôt : un sacré coup de pouce

Energies renouvelables et économies d'énergie crédit d'impôt : un sacré coup de pouce Energies renouvelables et économies d'énergie crédit d'impôt : un sacré coup de pouce Paris, le 5 janvier 2005 Annoncées dans le Plan Climat en juillet 2004, les mesures fiscales en faveur des énergies

Plus en détail

La fin de vie des équipements TIC et leur traitement. Gilles DRETSCH RSE/Environnement CRiP 9 avril 2014

La fin de vie des équipements TIC et leur traitement. Gilles DRETSCH RSE/Environnement CRiP 9 avril 2014 La fin de vie des équipements TIC et leur traitement Gilles DRETSCH RSE/Environnement CRiP 9 avril 2014 Les principales réglementations Déchets Directive RoHS : RoHS signifie Restriction of the use of

Plus en détail

Argent : ce qu il faut faire

Argent : ce qu il faut faire GÉRARD HUGUENIN Argent : ce qu il faut faire Et que vous ne savez pas Éditions Eyrolles, 2005 ISBN : 2-7081-3082-X 2 Économiser L essentiel 1. Constituer son épargne progressivement et sans efforts. 2.

Plus en détail

2014 DPE 1041 Avis sur le rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité du service public de gestion des déchets à Paris. PROJET DE DÉLIBÉRATION

2014 DPE 1041 Avis sur le rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité du service public de gestion des déchets à Paris. PROJET DE DÉLIBÉRATION Direction de la Propreté et de l Eau 2014 DPE 1041 Avis sur le rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité du service public de gestion des déchets à Paris. PROJET DE DÉLIBÉRATION EXPOSÉ DES MOTIFS La

Plus en détail

18 mois utiles d ici 2017 pour poursuivre les réformes selon les dirigeants de PME-ETI

18 mois utiles d ici 2017 pour poursuivre les réformes selon les dirigeants de PME-ETI Résultats du 50 e Observatoire Banque Palatine des PME-ETI 18 mois utiles d ici 2017 pour poursuivre les réformes selon les dirigeants de PME-ETI Paris, le 15 octobre 2015 La Banque Palatine, banque des

Plus en détail

L INFORMATIQUE D OCCASION OUVRE DE NOUVELLES PERSPECTIVES

L INFORMATIQUE D OCCASION OUVRE DE NOUVELLES PERSPECTIVES Présentation ONU 15 juin 2015 Entreprise Solidaire à but non lucratif L INFORMATIQUE D OCCASION OUVRE DE NOUVELLES PERSPECTIVES Ecologiques Sociales - Economiques LE CONCEPT D AfB Spécialisé dans le reconditionnement

Plus en détail

Le recyclage des emballages au Luxembourg

Le recyclage des emballages au Luxembourg Le recyclage des emballages au Luxembourg Sommaire La responsabilité des producteurs page 4 VALORLUX, organisme agréé page 6 Le Point Vert page 9 La prévention des déchets d emballages page 10 La responsabilité

Plus en détail

Consultation 2014 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ET CONSULTATION ANNUELLE 3 DÉCEMBRE 2014

Consultation 2014 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ET CONSULTATION ANNUELLE 3 DÉCEMBRE 2014 1 Consultation 2014 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ET CONSULTATION ANNUELLE 3 DÉCEMBRE 2014 QUI EST RECYCLEMÉDIAS? 2 RecycleMédias est un organisme privé à but non lucratif. Formé en décembre 2000 et agréé par le

Plus en détail

Projet Collect+ LIFE 11 INF/FR/000730

Projet Collect+ LIFE 11 INF/FR/000730 PLAN DE COMMUNICATION APRÉS-LIFE Projet Collect+ LIFE 11 INF/FR/000730 Sensibilisation au recyclage des produits usagés SECTION I: APERCU DU PROJET LE PROJET Le projet COLLECT+ est mené par l un des leaders

Plus en détail

GRANDE SALLE DE SPECTACLE DE FLOIRAC ASSISTANCE TECHNIQUE A LA MAITRISE D OUVRAGE POUR L ATTEINTE DE LA CERTIFICATION HQE

GRANDE SALLE DE SPECTACLE DE FLOIRAC ASSISTANCE TECHNIQUE A LA MAITRISE D OUVRAGE POUR L ATTEINTE DE LA CERTIFICATION HQE GRANDE SALLE DE SPECTACLE DE FLOIRAC ASSISTANCE TECHNIQUE A LA MAITRISE D OUVRAGE POUR L ATTEINTE DE LA CERTIFICATION HQE REFERENTIEL NF BATIMENTS TERTIAIRES - DEMARCHE HQE NEUF NOTE SUR LA GESTION DES

Plus en détail

Le recyclage, ou la. deuxième vie des emballages.

Le recyclage, ou la. deuxième vie des emballages. Le recyclage, ou la deuxième vie des emballages. 19 avenue Joseph Reinach 04 000 DIGNE LES BAINS sydevom-com@wanadoo.fr Tel : 04 92 36 08 52 Fax : 04 92 36 07 03 www.sydevom04.fr Sommaire Je trie, donc

Plus en détail

Information sur le recyclage des lampes dans le cadre des animations de la semaine de réduction des déchets 2011 RECYLUM - FNE

Information sur le recyclage des lampes dans le cadre des animations de la semaine de réduction des déchets 2011 RECYLUM - FNE 1 Information sur le recyclage des lampes dans le cadre des animations de la semaine de réduction des déchets 2011 RECYLUM - FNE Présentation Récylum Le contexte externe : les obligations réglementaires

Plus en détail

Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole

Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole Il n y a pas de petits gestes, si nous sommes 125 000 à les faire! PRÉAMBULE "La prévention de la production de déchets est l

Plus en détail

économique et social.

économique et social. RAPPORT ANNUEL 2012 Le tri sélectif des ordures ménagères est une question importante pour notre environnement, mais aussi sur le plan LE MOT DU PRÉSIDENT économique et social. Les ordures ménagères sont

Plus en détail

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique Michel Boudol Responsable Atelier DEEE 1 Créée en 1985 Implantée dans une ZUS de l agglomération Grenobloise Action Sociale, Environnementale

Plus en détail

RESPONSABILITÉ ÉLARGIE DES PRODUCTEURS POUR LES EMBALLAGES MÉNAGERS

RESPONSABILITÉ ÉLARGIE DES PRODUCTEURS POUR LES EMBALLAGES MÉNAGERS VOTRE RESPONSABILITÉ ET VOTRE OBLIGATION LÉGALE RESPONSABILITÉ ÉLARGIE DES PRODUCTEURS POUR LES EMBALLAGES MÉNAGERS Eco-Emballages vous accompagne VOS EMBALLAGES IMPLIQUENT VOTRE RESPONSABILITÉ ET ENGENDRENT

Plus en détail

Mémoire de l ARPE-Québec

Mémoire de l ARPE-Québec Mémoire de l ARPE-Québec Présenté à la dans le cadre du Projet de plan métropolitain de gestion des matières résiduelles 2015 2020 Septembre 2015 I Table des matières 1. Introduction... 1 2. À propos

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

Le financement du logement social :

Le financement du logement social : le financement du logement social : generalites Problématique générale L emprunt constitue le mode de financement principal des investissements locatifs sociaux ; la charge financière doit être couverte,

Plus en détail

Prévention et Eco Conception des emballages : Les services et outils àdestination des adhérents du Point Vert

Prévention et Eco Conception des emballages : Les services et outils àdestination des adhérents du Point Vert Prévention et Eco Conception des emballages : Les services et outils àdestination des adhérents du Point Vert Syctom 9 décembre 2010 Jan Le Moux Directeur Prévention Eco Emballages mai 2010 ECO EMBALLAGES

Plus en détail

LA POSTE et COPACEL : un an de partenariat

LA POSTE et COPACEL : un an de partenariat Communiqué de presse Paris, le 6 mars 2014 LA POSTE et COPACEL : un an de partenariat Déjà 10 000 tonnes de papiers collectées 2400 entreprises clientes Objectif : 50 000 tonnes de papier collectées en

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 4 MARS 2013

DOSSIER DE PRESSE 4 MARS 2013 DOSSIER DE PRESSE 4 MARS 2013 SOMMAIRE I/ La réorganisation des collectes : raisons et enjeux II/ La méthode de réflexion engagée III/ Les changements pour les usagers IV/ Les changements pour les agents

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII 3. Le recyclage de l électroménager Réalisation Thomas Sorin, CAVILAM Rédaction Lionel Favier,

Plus en détail

La finance carbone pour les villes

La finance carbone pour les villes 1 La finance carbone pour les villes Source de revenus et levier d action pour des villes plus propres A travers la présentation de trois mécanismes de finance carbone mobilisables par les villes, cette

Plus en détail

Recycler mes lampes? Une idée lumineuse. En plus d être économiques, les lampes basse consommation se recyclent!

Recycler mes lampes? Une idée lumineuse. En plus d être économiques, les lampes basse consommation se recyclent! Recycler mes lampes? Une idée lumineuse En plus d être économiques, les lampes basse consommation se recyclent! Prévu par deux règlements européens relatifs à l éco-conception des lampes, le retrait progressif

Plus en détail

SENSIBILISATION AU DÉVELOPPEMENT DURABLE EN ENTREPRISE

SENSIBILISATION AU DÉVELOPPEMENT DURABLE EN ENTREPRISE Dossier SENSIBILISATION AU DÉVELOPPEMENT DURABLE EN ENTREPRISE Par Eco-Engagement Sàrl DuPont de Nemours intéresse ses employés au développement durable Près de 350 employés de DuPont de Nemours International

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir

Déchets : outils et exemples pour agir ETAT DES LIEUX DES PRATIQUES ET PERCEPTION DES HABITANTS ET DES PETITS PRODUCTEURS EN MATIERE DE DECHETS DANGEREUX - SYMEVAD Monographie complète Symevad (Nord-pas-de-Calais et Nord) Année 1 du PDP : 2010

Plus en détail

Lancement de l annuaire régional pour le réemploi

Lancement de l annuaire régional pour le réemploi DOSSIER DE PRESSE 25 septembre 2014 Lancement de l annuaire régional pour le réemploi Contacts presse: Magali Memponte : 01 40 13 40 72 / memponte@syctom-paris.fr Olivier Guillemain : 07 60 20 05 39 /

Plus en détail

LA NORME ISO 50001 Enjeux Facteurs de réussite Perspectives

LA NORME ISO 50001 Enjeux Facteurs de réussite Perspectives LA NORME ISO 50001 Enjeux Facteurs de réussite Perspectives TOURCOING 27 septembre 2013 Marie-Hélène LEFEBVRE Éléments de contexte depuis les 30 dernières années : augmentation de 20% de la consommation

Plus en détail

Semaine européenne de la réduction des déchets : le Syctom s engage pour le tri et le recyclage des piles et lampes usagées!

Semaine européenne de la réduction des déchets : le Syctom s engage pour le tri et le recyclage des piles et lampes usagées! Le 7 novembre 2013 Semaine européenne de la réduction des déchets : le Syctom s engage pour le tri et le recyclage des piles et lampes usagées! À l occasion de la 5 e édition de la Semaine Européenne de

Plus en détail

Présentation de la politique de la Ville de Paris en matière de rénovation énergétique du parc de logements privé

Présentation de la politique de la Ville de Paris en matière de rénovation énergétique du parc de logements privé Présentation de la politique de la Ville de Paris en matière de rénovation énergétique du parc de logements privé Chantier copropriété du Plan Bâtiment Grenelle 30 septembre 2011 Sommaire Les objectifs

Plus en détail

2012 DF 34 Participation à la création d une Société d Economie Mixte «Energies POSIT IF» PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

2012 DF 34 Participation à la création d une Société d Economie Mixte «Energies POSIT IF» PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS DIRECTION DES FINANCES Sous-Direction des Partenariats Public-Privé Bureau des Sociétés d Economie Mixte 2012 DF 34 Participation à la création d une Société d Economie Mixte «Energies POSIT IF» PROJET

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Paris, le lundi 15 juin 2015 Seul le prononcé fait foi DISCOURS de Sylvia PINEL Installation du Conseil supérieur de la

Plus en détail

Plan départemental de gestion des déchets du BTP

Plan départemental de gestion des déchets du BTP Direction régionale et départementale de l Équipement Bourgogne/Côte d'or Plan départemental de gestion des déchets du BTP Version synthétique Novembre 2002 Sommaire 1. OBJECTIF DE LA DEMARCHE... 2 2.

Plus en détail

Le groupe Auchan intervient en France dans la distribution de meubles domestiques à travers l'enseigne Alinéa.

Le groupe Auchan intervient en France dans la distribution de meubles domestiques à travers l'enseigne Alinéa. Alinéa : L enseigne appartient au groupe Auchan. Elle est uniquement présente sur le territoire français avec 17 magasins de 8000 m2 environ (axée principalement sur la décoration intérieure et l art de

Plus en détail

Présentation d'exemples de stratégies et d'actions de développement durable. Exemple de la maîtrise de l'énergie dans l'habitat social collectif

Présentation d'exemples de stratégies et d'actions de développement durable. Exemple de la maîtrise de l'énergie dans l'habitat social collectif Présentation d'exemples de stratégies et d'actions de développement durable Exemple de la maîtrise de l'énergie dans l'habitat social collectif Martina KOST Ingénieur Conseil B4E 64 boulevard Pasteur,

Plus en détail

Consultation publique sur le projet de Plan métropolitain de gestion des matières résiduelles 2015-2020

Consultation publique sur le projet de Plan métropolitain de gestion des matières résiduelles 2015-2020 Consultation publique sur le projet de Plan métropolitain de gestion des matières résiduelles 2015-2020 Mémoire de l Office municipal d habitation de Montréal Juin 2015 Rédaction : Nicolas Joly Directeur

Plus en détail

Nouvelle directive DEEE : clarification et fixation d objectifs plus ambitieux

Nouvelle directive DEEE : clarification et fixation d objectifs plus ambitieux Nouvelle directive DEEE : clarification et fixation d objectifs plus ambitieux La nouvelle directive 2012/19 «Déchets d équipements électriques et électroniques» (DEEE) a été publiée au Journal officiel

Plus en détail

3LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009

3LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 3LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES 3-1 Les administrations publiques locales dans les comptes de la nation 42 3-2 Les comptes des administrations

Plus en détail

Camille de Rocca Serra Député de la Corse-du-Sud CREATION D UN FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITE SPECIFIQUE A LA CORSE

Camille de Rocca Serra Député de la Corse-du-Sud CREATION D UN FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITE SPECIFIQUE A LA CORSE CREATION D UN FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITE SPECIFIQUE A LA CORSE DOSSIER DE PRESSE JANVIER 2007 Un outil moderne haut de gamme d épargne et d investissement en faveur du financement de l économie

Plus en détail

PROLONGEZ LA DURÉE DE VIE DE VOTRE ORDINATEUR TRUCS ET ASTUCES FACILES

PROLONGEZ LA DURÉE DE VIE DE VOTRE ORDINATEUR TRUCS ET ASTUCES FACILES PROLONGEZ LA DURÉE DE VIE DE VOTRE ORDINATEUR TRUCS ET ASTUCES FACILES À PROPOS D INSERTECH UNE ENTREPRISE D INSERTION Entreprise d insertion à but non lucratif, en informatique Forme des jeunes adultes

Plus en détail

Verre Avenir Chiffres, enjeux et missions

Verre Avenir Chiffres, enjeux et missions d o s s i e r d e p r e s s e 1 / 2 Verre Avenir Chiffres, enjeux et missions Verre Avenir Verre Avenir l organisme en charge de la promotion du verre d emballage «En 2010, les ventes de bouteilles se

Plus en détail

Situation et perspectives de l économie mondiale 2016. asdf

Situation et perspectives de l économie mondiale 2016. asdf Situation et perspectives de l économie mondiale 2016 asdf Nations Unies New York, 2016 Résumé Perspectives du développement macroéconomique au niveau mondial L économie mondiale a connu des revers en

Plus en détail

au sein d une délégation nouvelle dédiée à l économie sociale et solidaire confiée à Seybah Dagoma

au sein d une délégation nouvelle dédiée à l économie sociale et solidaire confiée à Seybah Dagoma DOSSIER DE PRESSE Avril 2009 Paris lance des actions innovantes pour créer des emplois d utilité sociale au sein d une délégation nouvelle dédiée à l économie sociale et solidaire confiée à Seybah Dagoma

Plus en détail

Le 2 Juin 2014, Presstalis lance Zeens, la première application "mobile to store" à destination des acheteurs de presse

Le 2 Juin 2014, Presstalis lance Zeens, la première application mobile to store à destination des acheteurs de presse Le 2 Juin 2014, Presstalis lance Zeens, la première application "mobile to store" à destination des acheteurs de presse Imaginée par Presstalis, disponible le 2 Juin sur App Store et Google play, Zeens

Plus en détail

Les étudiants dans le rouge : l impact de l endettement étudiant

Les étudiants dans le rouge : l impact de l endettement étudiant Page1 Volume 4, numéro 1 Les étudiants dans le rouge : l impact de l endettement étudiant Extraits de «Endettement étudiant : État des lieux, déterminants et impacts», Fédération étudiante universitaire

Plus en détail

Sommaire. Formation spécialisée du CDPD de lutte contre l'insécurité routière 16.12.2010

Sommaire. Formation spécialisée du CDPD de lutte contre l'insécurité routière 16.12.2010 Sommaire Quelques mots sur l'accidentalité routière en Haute-Savoie L'enjeu alcool : le premier enjeu en France... et en Haute-Savoie La prévention de la récidive : une thématique large... L'étude «éthylotests

Plus en détail

SGS RENOVOTM UNE SOLUTION AUTOFINANCEE POUR LA GESTION DES DECHETS ELECTRONIQUES

SGS RENOVOTM UNE SOLUTION AUTOFINANCEE POUR LA GESTION DES DECHETS ELECTRONIQUES SGS RENOVOTM UNE SOLUTION AUTOFINANCEE POUR LA GESTION DES DECHETS ELECTRONIQUES NOUV ELLE APPROCHE À UN PROBLÈME TOXIQUE Un environnement plus écologique grâce à une solution effective en termes de coût

Plus en détail

Le Réemploi du matériel informatique au service de l Insertion, de l Environnement et de la lutte contre la fracture numérique

Le Réemploi du matériel informatique au service de l Insertion, de l Environnement et de la lutte contre la fracture numérique Le Réemploi du matériel informatique au service de l Insertion, de l Environnement et de la lutte contre la fracture numérique AG2I / R2D2 : En Marin route de Pessan 32000 Auch (Gers en Gascogne) ZI du

Plus en détail

Des gestes simples pour bien s en séparer!

Des gestes simples pour bien s en séparer! Dechets d equipement electriques et electroniques Syndicat mixte pour l Enlèvement et le Traitement des REsidus Ménagers @ www. sietrem.fr Du Lundi au Vendredi 0 800 770 061 de 9h00 à 12h30 et de 14h00

Plus en détail

Revue de presse. Ensemble, réduire c est agir!

Revue de presse. Ensemble, réduire c est agir! Du 16 au 24 novembre 2013, le SYTRAD et ses collectivités membres se sont mobilisés en faveur de la réduction des déchets. Ensemble, réduire c est agir! Revue de presse Contact : Frédérique DAHLEM Responsable

Plus en détail

Etablissement et Service d Aide par le Travail

Etablissement et Service d Aide par le Travail A P E I ASSOCIATION DES PARENTS D ENFANTS INADAPTES DE LA VALLEE DE L ORNE E.S.A.T. Abbaye du Justemont 57185 VITRY SUR ORNE Tél : 03 87 67 26 00 / Fax : 03 87 67 06 85 L ESAT du JUSTEMONT Etablissement

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2012 MISSION «ECONOMIE» COMPTE DE CONCOURS FINANCIERS PRETS ET AVANCES A DES PARTICULIERS OU A DES ORGANISMES PRIVES

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2012 MISSION «ECONOMIE» COMPTE DE CONCOURS FINANCIERS PRETS ET AVANCES A DES PARTICULIERS OU A DES ORGANISMES PRIVES 1 24 novembre 2011 PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2012 - MISSION «ECONOMIE» ET COMPTE DE CONCOURS FINANCIERS PRETS ET AVANCES A DES PARTICULIERS OU A DES ORGANISMES PRIVES Examen en séance publique : lundi

Plus en détail

Déchets d équipements électriques et électroniques (DEEE) La CLCV enquête et assigne!

Déchets d équipements électriques et électroniques (DEEE) La CLCV enquête et assigne! Décembre 2013 Déchets d équipements électriques et électroniques (DEEE) La CLCV enquête et assigne! Enquête menée par la CLCV auprès de 22 sites Internet marchands Confédération de la Consommation, du

Plus en détail

2013 DVD 240 Prolongation du dispositif de subvention pour l'achat de cyclomoteurs électriques et de vélos à assistance électrique.

2013 DVD 240 Prolongation du dispositif de subvention pour l'achat de cyclomoteurs électriques et de vélos à assistance électrique. Direction de la Voirie et des Déplacements 2013 DVD 240 Prolongation du dispositif de subvention pour l'achat de cyclomoteurs électriques et de vélos à assistance électrique. PROJET au 16 / 07 / 08 Version

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

Avec la Solution @rating : L Afrique sur la route du commerce B2B. Par Jérôme Cazes Directeur Général du Groupe Coface

Avec la Solution @rating : L Afrique sur la route du commerce B2B. Par Jérôme Cazes Directeur Général du Groupe Coface C O F A C E 9 novembre 2000 Avec la Solution @rating : L Afrique sur la route du commerce B2B Par Jérôme Cazes Directeur Général du Groupe Coface Le commerce interentreprise s est considérablement développé

Plus en détail

Projet de règlement sur les garanties financières exigibles pour l exploitation d une installation de valorisation de matières organiques

Projet de règlement sur les garanties financières exigibles pour l exploitation d une installation de valorisation de matières organiques Projet de règlement sur les garanties financières exigibles pour l exploitation d une installation de valorisation de matières organiques Projet de règlement modifiant le Règlement sur les redevances exigibles

Plus en détail

et d économies d énergies

et d économies d énergies Réduire l empreinte déchet et réaliser des économies et d économies d énergies La mise en place d un management environnemental La gestion des déchets est l une des composantes majeures des enjeux environnementaux.

Plus en détail

N 25 juin 2015. Secrétariat de la CCMOSS 1/6

N 25 juin 2015. Secrétariat de la CCMOSS 1/6 N 25 juin 2015 Secrétariat de la CCMOSS 1/6 ACTUALITES 10 conseils pour simplifier l achat public...... 3 D E F I N I T I O N Qu est-ce que le PNAAPD?...3 R E G L E M E N T A T I O N Sur qui porte l obligation

Plus en détail

ARRETE N REGLEMENT DE LA COLLECTE DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES

ARRETE N REGLEMENT DE LA COLLECTE DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES Commune de ARRETE N REGLEMENT DE LA COLLECTE DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES Le maire de la commune de.. Vu les directives européennes Vu la loi n 75-633 du 15 juillet 1975 Vu le code général des collectivités

Plus en détail

InvestirLoiPinel.fr vous propose des conseils pour votre investissement immobilier en Loi Pinel. Au travers d un réseau de partenaires fiables et

InvestirLoiPinel.fr vous propose des conseils pour votre investissement immobilier en Loi Pinel. Au travers d un réseau de partenaires fiables et 1 InvestirLoiPinel.fr vous propose des conseils pour votre investissement immobilier en Loi Pinel. Au travers d un réseau de partenaires fiables et reconnus, InvestirLoiPinel.fr vous met en relation avec

Plus en détail

Connexions Solidaires ouvre à Marseille son premier point d accueil en région

Connexions Solidaires ouvre à Marseille son premier point d accueil en région COMMUNIQUE DE PRESSE Marseille, le 8 novembre 2013 Aider les plus démunis à rester connectés Connexions Solidaires ouvre à Marseille son premier point d accueil en région Aujourd hui, grâce au soutien

Plus en détail

Tableau de bord. déchets d'emballages ménagers

Tableau de bord. déchets d'emballages ménagers Tableau de bord déchets d'emballages ménagers Version finale Données 214 ADEME/DECD/SPEM/SPa 1 sur 2 version finale - juillet 215 ADEME/DECD/SPEM/SPa 2 sur 2 version finale - juillet 215 chiffres clés

Plus en détail

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE Combattre le changement climatique pour une Europe durable: les socialistes luttent en faveur d un avenir équitable, propre, social et prospère

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. ROUMICS 2011 : Une deuxième vie pour l informatique Jeudi 13 janvier 2011, à Lille (salle «Le Gymnase»)

DOSSIER DE PRESSE. ROUMICS 2011 : Une deuxième vie pour l informatique Jeudi 13 janvier 2011, à Lille (salle «Le Gymnase») DOSSIER DE PRESSE Mis à jour le 10 janvier 2011 ROUMICS 2011 : Une deuxième vie pour l informatique Jeudi 13 janvier 2011, à Lille (salle «Le Gymnase») Jeudi 13 janvier 2011, de 09h à 17h, l'association

Plus en détail

Discours prononcé par Carole DELGA lors de la Conférence de presse de la Fevad : «Bilan du e-commerce en 2014» - Mardi 27 janvier 2015 à Bercy -

Discours prononcé par Carole DELGA lors de la Conférence de presse de la Fevad : «Bilan du e-commerce en 2014» - Mardi 27 janvier 2015 à Bercy - CAROLE DELGA SECRETAIRE D ETAT CHARGEE DU COMMERCE, DE L ARTISANAT, DE LA CONSOMMATION ET DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE, AUPRES DU MINISTRE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMERIQUE D i s c o

Plus en détail

Séminaire sur la gestion des déchets dangereux en Guadeloupe. Allocution d ouverture de Monsieur LOUIS GALANTINE,

Séminaire sur la gestion des déchets dangereux en Guadeloupe. Allocution d ouverture de Monsieur LOUIS GALANTINE, Séminaire sur la gestion des déchets dangereux en Guadeloupe Mardi 18 novembre 2014 espace régional du Raizet Allocution d ouverture de Monsieur LOUIS GALANTINE, Président de la Commission de l Environnement

Plus en détail

Gardons. notre ville. propre. C est l affaire de tous au quotidien. www.ville-maubeuge.fr

Gardons. notre ville. propre. C est l affaire de tous au quotidien. www.ville-maubeuge.fr Gardons C est l affaire de tous au quotidien www.ville-maubeuge.fr intro La té d une ville, c est l affaire de tous au quotidien. Dès 2001, la municipalité a engagé une série d actions pour permettre à

Plus en détail

Introduction. 2012, Pearson France, Christine Balagué et Loïc Bodin, Les succès du web à la française

Introduction. 2012, Pearson France, Christine Balagué et Loïc Bodin, Les succès du web à la française Introduction 1 Introduction Cessons de croire que les réussites économiques sur Internet sont l apanage des seuls Américains! Il se crée aussi dans notre Hexagone des entreprises qui connaissent un grand

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets

DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets 28.09.11 : Signature des conventions avec l ADEME Le meilleur déchet

Plus en détail

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Charte environnement Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Située à coté d un site naturel sensible, avec le recyclage au cœur de l histoire et de l activité

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE COLIS PRIVÉ

DOSSIER DE PRESSE COLIS PRIVÉ DOSSIER DE PRESSE COLIS PRIVÉ 2014 À PROPOS DE COLIS PRIVÉ COLIS PRIVÉ L OPÉRATEUR PRIVÉ N 1 DE LA LIVRAISON DE COLIS DES PARTICULIERS NOTRE IDENTITÉ Colis Privé est l opérateur privé numéro un de la livraison

Plus en détail

Claude Le Brize. Fondateur & CEO Télécom Bretagne, 135 rue Claude Chappe, 29280 Plouzané Port : 06 98 72 93 94 Twitter @claudelebrize

Claude Le Brize. Fondateur & CEO Télécom Bretagne, 135 rue Claude Chappe, 29280 Plouzané Port : 06 98 72 93 94 Twitter @claudelebrize Claude Le Brize Fondateur & CEO Télécom Bretagne, 135 rue Claude Chappe, 29280 Plouzané Port : 06 98 72 93 94 Twitter @claudelebrize Contexte et éco-enjeux adressés Des enjeux d adaptation des commerces

Plus en détail

ÉVALUATION DANS LES CASERNES

ÉVALUATION DANS LES CASERNES ÉVALUATION DANS LES CASERNES ANALYSE DE L'EXPÉRIMENTATION DU LOGICIEL ELMO DANS TROIS CORPS DE TROUPE : ROUEN, LILLE, VALENCE Martine RÉMOND 1. BUTS DE L'EXPÉRIMENTATION Le GPLI (Groupe Permanent de Lutte

Plus en détail

SIGNATURE DU PACTE D AVENIR. Maison des Safer PARIS 12 mars 2015. Emmanuel HYEST Président de la FNSafer

SIGNATURE DU PACTE D AVENIR. Maison des Safer PARIS 12 mars 2015. Emmanuel HYEST Président de la FNSafer SIGNATURE DU PACTE D AVENIR Maison des Safer PARIS 12 mars 2015 Emmanuel HYEST Président de la FNSafer Monsieur le Ministre Monsieur le Président, Madame la Directrice, Monsieur le Directeur, Mesdames

Plus en détail

Évaluation du gaspillage alimentaire en restauration collective : création d'un guide méthodologique DOSSIER DE PRESSE

Évaluation du gaspillage alimentaire en restauration collective : création d'un guide méthodologique DOSSIER DE PRESSE PRÉFET DE LA RÉGION AUVERGNE Évaluation du gaspillage alimentaire en restauration collective : création d'un guide méthodologique http://draf.auvergne.agriculture.gouv.fr/realiser-un-diagnostic-du DOSSIER

Plus en détail

Alger, le 19 octobre 2015

Alger, le 19 octobre 2015 Monsieur le Ministre du Commerce, a reçu le Secrétaire Général ainsi que les membres du Bureau de Secrétariat National de l'union Nationale des Paysans Algériens (UNPA) Alger, le 19 octobre 2015 Source

Plus en détail