INVESTISSEMENT RESPONSABLE LES PRINCIPES EN ACTION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INVESTISSEMENT RESPONSABLE LES PRINCIPES EN ACTION"

Transcription

1 INVESTISSEMENT RESPONSABLE LES PRINCIPES EN ACTION INTÉGRATION DES FACTEURS ESG COLLABORATION RESPONSABILITÉ ENGAGÉE Nos principes d investissement responsable nous aident à faire ce que nous faisons le mieux : prendre de saines décisions d investissement RECHERCHE D INFORMATION APPRENTISSAGE CONTINU

2 L INVESTISSEMENT RESPONSABLE AU RREO «Le principal objectif de notre programme de placement est d assurer la sécurité financière à la retraite pour nos participants. Pour ce faire, nous examinons en permanence les risques et les rendements des différents actifs afin de les équilibrer. Nos nouveaux principes d investissement responsable affinent notre approche et orientent nos spécialistes, qui évaluent les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) en plus des données financières, dans le processus de placement.» Ron Mock, Président et chef de la direction NOTRE DÉMARCHE Le présent rapport décrit nos cinq principes d investissement responsable et leur mise en pratique. Les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) peuvent avoir une incidence sur les rendements de nos placements et sur la réputation du RREO. Le RREO a toujours pris en compte les facteurs ESG dans ses décisions de placement. Dans le passé, divers outils et processus étaient utilisés par les gestionnaires de portefeuilles chargés de surveiller différents types d actifs et les problèmes étaient analysés à mesure qu ils se présentaient. Aujourd hui, notre analyse est plus systématique pour l ensemble du régime et nous connaissons mieux les répercussions potentielles des facteurs ESG sur les rendements financiers. Intégrer les facteurs ESG dans notre processus. Être des investisseurs engagés. Faire évoluer nos pratiques. Rechercher de l information auprès des entreprises. Collaborer avec des investisseurs qui partagent nos idées. C est ainsi que nous appliquons les principes d investissement responsable. Notre approche concilie risque, rendement et réputation et contribue à la viabilité à long terme du RREO. C est ce que nous faisons tous les jours. PLACEMENTS PAR CATÉGORIE D ACTIFS, MONTANT NET (G$ CA) TOTAL 68,9 $ 45 % 65,6 $ 43 % 11,9 $ 8 % 34,7 $ 23 % 15,8 $ 10 % (44,5) $ -29 % 152,4 $ Actions Titres à revenu fixe Ressources naturelles Actifs réels Stratégies de rendement absolu Titres du marché monétaire* *La catégorie des titres du marché monétaire fournit le capital pour les placements dans d autres catégories d actifs. RISQUE DE CHANGE NET Au 31 décembre 2014 (G$ CA) Dollar américain 44,4 $ Livre Sterling 8,1 $ Euro Couronne danoise 1,7 $ 6,2 $ 1,2 $ 3,4 $ Won sud-coréen 1,7 $ 1,7 $ LE RREO DIVERSIFIE SES PLACEMENTS À L ÉCHELLE MONDIALE Nous intégrons l analyse des facteurs ESG dans la gestion d un portefeuille de placements mondial et sophistiqué. Renminbi chinois Yen japonais 6,3 $ 2,2 $ Roupie indienne Autres 2,8 $ Real brésilien 1,5 $ Peso chilien Dollar australien 2

3 COMPRENDRE LES FACTEURS ESG En tant que gestionnaires de portefeuilles, nous sommes des spécialistes de l analyse financière. Pour ce qui est de l incidence potentielle des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance, l analyse peut s avérer plus complexe. Les facteurs ESG sont souvent interdépendants et peuvent être difficiles à quantifier. L incidence à long terme de Droits des travailleurs certains facteurs ESG n est pas toujours évidente dans les états financiers trimestriels ou annuels des entreprises. De plus, les facteurs ESG ne sont pas toujours uniformes d une région à l autre ou d un secteur à l autre. Santé et sécurité des personnes Ce diagramme illustre certains facteurs ESG pris en compte dans notre processus de placement, ainsi que les relations entre eux. Sécurité des produits Indépendance du conseil Droits des travailleurs Diversité du conseil Droits des peuples autochtones Rémunération de la direction et des administrateurs Droits de la personne Droits des actionnaires Fraude/corruption Règle de droit Santé et sécurité des personnes Sécurité des produits Droits des peuples autochtones Droits de la personne Utilisation de l énergie Traitement des investisseurs Qualité de l air étrangers Fraude/corruption Changements climatiques ues Alimentation Utilisation de l énergie Santé Qualité de l air Facteurs environnementaux Facteurs sociaux Facteurs de gouvernance Eau Changements climatiques Événements météorologiques extrêmes ÉTUDE DE CAS LES FACTEURS ESG DANS LES AÉROPORTS Le RREO détient des participations dans plusieurs aéroports parce que les placements dans les infrastructures procurent des revenus stables et durables. La formation des pompiers est importante pour la santé et la sécurité des personnes dans les aéroports, mais les exercices d incendie réalistes peuvent avoir une incidence sur l environnement. Lorsque l Aéroport de Copenhague a ouvert une nouvelle zone d exercice d incendie en 2014, des mesures ont été prises pour réduire l incidence de cette zone sur l environnement. Ces mesures portaient notamment sur la consommation d eau, le traitement de l eau et l élimination de l utilisation de carburéacteur durant les exercices. C est un exemple de la manière dont les entreprises dans lesquelles nous investissons intègrent les facteurs environnementaux et sociaux dans la gestion de leurs activités. Facteurs environnementaux Facteurs sociaux Facteurs de gouvernance 3

4 PRINCIPES EN ACTION L investissement responsable est le cadre utilisé par le RREO pour gérer les risques liés aux facteurs ESG et accroître la valeur des placements. Nos cinq principes d investissement responsable sont définis ci-après et nous présentons quelques exemples de leur mise en pratique, au quotidien. Nos processus de placement intègrent l évaluation des facteurs ESG et d autres facteurs de risque parce que nous sommes convaincus qu ils peuvent avoir une incidence appréciable sur la valeur de nos placements. L analyse des facteurs ESG est incluse dans différentes étapes de nos processus de placement. Voici comment Thierry, gestionnaire de portefeuille du groupe Ressources naturelles au RREO, intègre les facteurs ESG dans son analyse. «Mon groupe investit directement dans des actifs privés liés aux ressources. À l étape du contrôle préalable, nous voulons déterminer les risques. Par exemple, quand nous envisageons d investir dans le secteur de l agriculture, nous nous renseignons sur la santé et la sécurité et nous tenons compte de certains aspects comme les changements climatiques, la disponibilité de l eau et l évolution des choix alimentaires des consommateurs. Les risques pour la réputation sont également pris en compte. Parmi les autres facteurs commerciaux importants, nous examinons l expérience de l équipe de direction et son attitude à l égard du risque. Tous jouent un rôle dans notre décision d investir ou non.» INTÉGRATION DES FACTEURS ESG À DIFFÉRENTES ÉTAPES DU PROCESSUS DE PLACEMENT CONTRÔLE PRÉALABLE Des centaines de facteurs sont analysés à cette étape préalable au placement et des signaux d alarme peuvent apparaître. Par exemple, le RREO envisageait d investir dans un fournisseur de soins de santé aux États-Unis. Durant le contrôle préalable, nous avons constaté que la qualité des soins et des contrôles internes était inférieure à ce que nous considérons comme la moyenne du secteur. Nous avons donc décidé de ne pas investir. Nous avons estimé que les risques liés aux facteurs ESG étaient supérieurs au potentiel de rendement financier. ENGAGEMENT En tant qu investisseur engagé, le RREO surveille et gère les facteurs ESG, ainsi que d autres facteurs. Une des sociétés du secteur des infrastructures dans lesquelles nous investissons, GCT GLOBAL CONTAINER TERMINALS, est membre de l Alliance verte, un programme de certification environnementale du secteur maritime. Ses membres s engagent à réduire leur empreinte écologique chaque année. Les membres du conseil de GCT, notamment les représentants du RREO, ont encouragé la société à adhérer à ce programme. GCT a investi dans de l équipement écoénergétique et a pris des mesures visant à réduire le temps de marche au ralenti des camions à ses établissements. VENTE Les facteurs ESG peuvent accroître le prix auquel nous vendons un placement. Lorsque le RREO était actionnaire d HITACHI, nous nous sommes inquiétés de la gouvernance et des questions opérationnelles de l entreprise et nous avons proposé des améliorations. Hitachi a tenu compte de nos propositions et adopté des mesures supplémentaires pour améliorer son rendement. Lorsque nous avons vendu le titre, nous avons réalisé des gains et nous avons depuis réinvesti dans la société parce que, selon nous, c est un bon investissement à long terme. 4

5 PRINCIPES EN ACTION Nous sommes des investisseurs engagés et nous adoptons une approche responsable en ce qui a trait aux pratiques de gestion de nos actifs. Nous pensons qu une bonne gouvernance est essentielle à l efficacité d un investissement responsable. La gouvernance est la structure mise en place par une entreprise pour veiller à sa bonne marche. Nous sommes convaincus qu une bonne gouvernance, c est rentable. Nous pensons également que c est un bon point de départ pour gérer efficacement les risques environnementaux et sociaux. Une solide gouvernance et une surveillance efficace du conseil d administration sont importantes dans tous nos placements. Notre capacité à promouvoir de bonnes pratiques de gouvernance et à aborder la question des facteurs ESG directement avec l entreprise varie, suivant la taille et le type de placement que nous détenons. En tant qu actionnaire d une société ouverte : nous ne sommes généralement pas un actionnaire majoritaire nous n avons généralement pas directement accès au conseil d administration nous utilisons l engagement et le vote par procuration pour promouvoir de bonnes pratiques de gouvernance En tant qu investisseur dans une société fermée : nous pouvons détenir une importante ou faible participation, dépendamment des occasions nous siégeons parfois au conseil d administration nous pouvons avoir une influence directe ou adopter de bonnes pratiques de gouvernance, lorsque notre participation est importante ÉTUDE DE CAS SCOTIA GAS NETWORKS Scotia Gas Networks (SGN) exploite des réseaux de distribution de gaz et fournit des services dans toute l Écosse et dans le sud de l Angleterre. En tant qu actionnaire important de cette société britannique de services publics réglementés, le RREO est représenté au conseil d administration de SGN. Une des priorités du conseil est de veiller à l avenir du gaz dans le portefeuille énergétique du Royaume-Uni, mais aussi de satisfaire aux exigences du gouvernement en matière de réduction des émissions de carbone et de maintenir des prix abordables pour les consommateurs. Pour concilier ces impératifs, le conseil appuie une stratégie d injection de biométhane qui vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Actuellement, SGN alimente plus de clients en gaz «vert» et vise clients d ici SGN a participé au premier projet de production de biométhane et à la première usine commerciale au R.-U. D autres projets liés au biométhane sont en cours de développement et visent à faire du gaz une option abordable et écologique pour les consommateurs. Nos Principes de la gouvernance d entreprise et nos Principes du vote par procuration définissent notre position à l égard de questions comme l indépendance du conseil d administration, la rémunération des dirigeants et les droits des actionnaires. Nous exerçons nos droits de vote pour la totalité des actions que nous détenons, ce qui a représenté près de assemblées d entreprises en

6 PRINCIPES EN ACTION Nous continuons d approfondir nos connaissances et de faire évoluer nos pratiques en analysant en permanence les risques, actuels et à venir, liés aux facteurs ESG. Nous partageons nos expériences au sein du régime en encourageant une culture de leadership éclairé et de collaboration. Nous avons mis au point une série éducative à l interne, animée par des experts internationaux ainsi que des séances interactives pour aider nos professionnels des placements à rester au fait des concepts et pratiques de gestion associés aux facteurs ESG. Notre Comité de l investissement responsable diffuse l information à l interne et nos équipes assistent aux événements organisés par le secteur et examinent les résultats des études. Nous recherchons de l information claire et pertinente pouvant nous aider à prendre des décisions de placement. Lorsque cela est possible et approprié, nous demandons directement de l information aux entreprises de notre portefeuille. Nous organisons des entretiens téléphoniques et des rencontres avec les équipes de direction pour mieux comprendre leur fonctionnement, ainsi que les risques et occasions liés aux facteurs ESG. Nous faisons parfois appel à des consultants et des sociétés de bases de données pour obtenir des conseils sur les facteurs ESG potentiels. De plus, nous appuyons les initiatives du secteur qui visent une meilleure communication de l information, comme le Carbon Disclosure Project (et son initiative d information concernant l eau) et l Initiative pour la transparence dans les industries extractives. ACCENT SUR LES RISQUES LIÉS AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES ET SUR L INVESTISSEMENT DESSAISISSEMENT Certains éducateurs veulent que les gros investisseurs se retirent du secteur des combustibles fossiles, car ils pensent que cela réduirait les émissions de gaz à effet de serre et mettrait un terme aux changements climatiques. En nous désinvestissant, nous réduirions notre rôle d actionnaire et notre influence sur ces entreprises. Pour notre portefeuille, les risques associés aux changements climatiques sont réels, mais, selon nous, la situation ne se limite pas à un seul secteur ou sous-secteur. C est pourquoi nous examinons chaque placement au cas par cas. ENGAGEMENT Nous sommes convaincus que les solutions liées au climat nécessitent la participation des entreprises, des gouvernements et des consommateurs. Nous travaillons avec des caisses de retraite similaires et avec les sociétés de notre portefeuille pour promouvoir le développement durable, la gestion du risque et la réduction des risques liés aux changements climatiques. Il est plus efficace d intervenir directement auprès des entreprises du secteur de l énergie que de retirer son investissement, car cette intervention peut mener à de véritables changements dans les pratiques de l entreprise. L engagement est une démarche plus constructive, qui ouvre le dialogue. INVESTISSEMENTS DANS L ÉNERGIE PROPRE Les nouvelles technologies présentent un énorme potentiel, selon nous, mais elles ne remplaceront pas les combustibles fossiles du jour au lendemain. Il faudra attendre plusieurs années pour que les divers secteurs se dotent de nouveaux outils. Le RREO a investi dans BLUEARTH RENEWABLES, une société de Calgary qui construit et exploite des projets d énergie éolienne, hydroélectrique et solaire à l échelle du Canada, et nous avons récemment annoncé un partenariat avec une société qui possède plus de 20 projets d énergie éolienne et solaire. Nous avons l intention d accroître nos placements dans ce secteur. Nous examinons les investissements dans l énergie propre de la même manière que les autres placements potentiels : nous n investirons que s ils présentent de bonnes perspectives à long terme et s ils répondent aux besoins du régime de retraite. 6

7 PRINCIPES EN ACTION Nous collaborons avec des investisseurs qui partagent nos idées, afin de mettre ces principes en pratique plus efficacement. Nous collaborons avec un petit groupe de caisses de retraite similaires et d entreprises internationales pour rester au fait de l actualité en matière d investissement responsable. En tant que membre de comités et de groupes de recherche, nous échangeons de l information sur les pratiques exemplaires, qui ne cessent d évoluer. Par exemple, le RREO est un des signataires des Principes pour l investissement responsable (PRI) et fait donc partie d un réseau d investisseurs mondiaux qui cherchent à déterminer les incidences du développement durable et à intégrer les facteurs ESG dans leurs pratiques de placement. Les principes reposent sur une démarche volontaire. Les PRI n exigent pas d exclure un sous-secteur donné ou des actifs particuliers d un portefeuille de placements. L objectif est d encourager les signataires à tenir compte des risques et possibilités liés aux facteurs ESG. Pour en savoir plus, consultez le site L UNION FAIT LA FORCE Le RREO est membre des groupes suivants, qui travaillent pour une bonne gouvernance, la communication de l information et l investissement responsable par l éducation et la sensibilisation. ÉTUDE DE CAS COLLABORATION ENTRE LES SOCIÉTÉS FERMÉES Le RREO est un investisseur direct dans des sociétés fermées. Nous investissons également dans des fonds d actions de sociétés fermées par l intermédiaire de gestionnaires de fonds. Jusqu à récemment, il existait très peu d information relative aux facteurs ESG pour les investisseurs et les gestionnaires de fonds. Teachers Private Capital a collaboré avec plus de 40 autres experts en faveur d une plus grande transparence des sociétés fermées en ce qui a trait aux facteurs ESG. Le groupe s est mis d accord sur un cadre de publication de l information, qui a amélioré les échanges de renseignements sur les facteurs ESG et a permis des discussions à l échelle du secteur. 7

8 FAQ Q. Votre approche en matière d investissement responsable est-elle différente de celle des autres régimes de retraite? R. La conception et la mise en pratique de l investissement responsable peuvent différer. Les actions du RREO s appuient sur nos cinq principes (consultez les pages à l intérieur). Notre approche intégrée tient compte de tous les facteurs importants susceptibles d influer sur les risques de placement que nous prenons, sur les rendements que nous obtenons et sur la réputation que nous bâtissons depuis 25 ans. De plus, nous souhaitons approfondir nos connaissances sur les risques et les occasions liés aux facteurs ESG. LES 3 R Notre approche d investissement responsable crée un équilibre entre le risque, le rendement et la réputation de notre régime de retraite. Nos cinq principes d investissement responsable nous permettent de prendre de saines décisions d investissement, ce qui contribue à la viabilité du régime et, pour nos participants, à la sécurité financière à la retraite, aujourd hui et demain. RENDEMENT Q. Pouvez-vous exclure or éliminer un groupe de placements sur la seule base de facteurs environnementaux ou sociaux? R. Non. Nous sommes tenus d examiner une gamme de placements et de comparer avec soin les risques importants et les rendements potentiels. Nos décisions de placement reposent rarement sur un facteur unique, qu il soit financier ou non. Nous examinons chaque placement au cas par cas et notre décision s appuie sur plusieurs critères, y compris sur les facteurs ESG. Q. Je suis un participant et je ne suis pas d accord avec certains placements effectués par le REEO. Que puis-je faire? R. Notre mandat est d assurer la sécurité financière à la retraite pour tous nos participants et nous investissons en ayant cet objectif à l esprit. Nous détenons environ placements et nous avons plus de participants; il est donc inévitable que certains participants ne soient pas d accord avec nos choix. Les participants peuvent faire part de leurs commentaires à la Fédération des enseignantes et des enseignants de l Ontario (FEO), qui est corépondant du RREO avec le gouvernement de l Ontario. Pour connaître les coordonnées de la FEO, consultez le site RÉPUTATION RISQUE VOUS AVEZ D AUTRES QUESTIONS? Communiquez avec nous à OTPPINFO OTPP.COM/LINKEDIN TORONTO LONDRES HONG KONG

INVESTISSEMENT RESPONSABLE : QUESTIONS AUX GESTIONNAIRES DE FONDS Guide pour les fondations

INVESTISSEMENT RESPONSABLE : QUESTIONS AUX GESTIONNAIRES DE FONDS Guide pour les fondations Objet du guide INVESTISSEMENT RESPONSABLE : QUESTIONS AUX GESTIONNAIRES DE FONDS Guide pour les fondations Ce guide vise à : 1) Suggérer aux fondations des questions à poser à leur gestionnaire de fonds

Plus en détail

LES DIX PLUS IMPORTANTES CAISSES DE RETRAITE DU CANADA ALIMENTENT LA PROSPÉRITÉ NATIONALE

LES DIX PLUS IMPORTANTES CAISSES DE RETRAITE DU CANADA ALIMENTENT LA PROSPÉRITÉ NATIONALE LES DIX PLUS IMPORTANTES CAISSES DE RETRAITE DU CANADA ALIMENTENT LA PROSPÉRITÉ NATIONALE En tant que gestionnaires d une importante partie de l actif de retraite au Canada, et avec plus de 400 milliards

Plus en détail

CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RA 2013. Investissement responsable

CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RA 2013. Investissement responsable 71 Investissement responsable 72 Rapport sur l investissement responsable FAITS SAILLANTS 1 Au cours de 2013, la Caisse a voté sur 40 601 propositions dans le cadre de 3 972 assemblées d actionnaires.

Plus en détail

Examen du réseau d'électricité. de la Nouvelle-Écosse Résumé

Examen du réseau d'électricité. de la Nouvelle-Écosse Résumé Examen du réseau d'électricité de la Nouvelle-Écosse Résumé Examen du réseau d'électricité de la Nouvelle-Écosse Résumé RÉSUMÉ À l automne 2013, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a adopté la loi

Plus en détail

Un engagement envers la gestion exceptionnelle de nos portefeuilles

Un engagement envers la gestion exceptionnelle de nos portefeuilles Les processus de sélection et de surveillance des gestionnaires des portefeuilles de NEI : Un engagement envers la gestion exceptionnelle de nos portefeuilles LES FONDS COMMUNS VUS DIFFÉREMMENT..888.809.

Plus en détail

La politique environnementale de Computershare

La politique environnementale de Computershare La politique environnementale de Computershare Computershare est un chef de file mondial en matière de transfert de titres, de régimes d employés à base d actions, de sollicitation de procurations et d

Plus en détail

Découvrez TD Waterhouse. Placements et gestion de patrimoine pour chaque période de votre vie

Découvrez TD Waterhouse. Placements et gestion de patrimoine pour chaque période de votre vie Découvrez TD Waterhouse Placements et gestion de patrimoine pour chaque période de votre vie Bienvenue à TD Waterhouse Tout le personnel de TD Waterhouse* s engage à vous aider à atteindre vos objectifs

Plus en détail

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT The New Climate Economy Report EXECUTIVE SUMMARY La Commission Mondiale sur l Économie et le Climat a été établie pour déterminer s il est possible de parvenir

Plus en détail

PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS. Régime de pension de l Université d Ottawa (1965)

PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS. Régime de pension de l Université d Ottawa (1965) PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS Régime de pension de l Université d Ottawa (1965) Objectif du fonds Réalisation de l objectif Continuité de l exploitation Rôles et responsabilités L objectif

Plus en détail

Fonds Jantzi RBC. Investissement. Des choix socialement responsables pour votre portefeuille de placements

Fonds Jantzi RBC. Investissement. Des choix socialement responsables pour votre portefeuille de placements Investissement Pour plus de renseignements sur les fonds Jantzi RBC, veuillez vous adresser à votre conseiller ou visiter www.rbc.com/jantzifonds Fonds Jantzi RBC Des choix socialement responsables pour

Plus en détail

Fonds communs de placement de la HSBC

Fonds communs de placement de la HSBC Aucune autorité en valeurs mobilières ne s est prononcée sur la qualité des parts décrites dans le prospectus simplifié et toute personne qui donne à entendre le contraire commet une infraction. Les parts

Plus en détail

SGPNB au Nouveau-Brunswick. Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province

SGPNB au Nouveau-Brunswick. Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province SGPNB au Nouveau-Brunswick Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province Mise à jour juillet 2013 1 Préambule L information suivante décrit les différents

Plus en détail

Conservation, efficacité et fourniture de l énergie

Conservation, efficacité et fourniture de l énergie Ministère de l Énergie Printemps 2015 Conservation, efficacité et fourniture de l énergie Fiche d information Déclaration de principes provinciale, 2014 La Déclaration de principes provinciale de 2014

Plus en détail

En bonne compagnie : conserver les revenus de placement dans votre société par Jamie Golombek

En bonne compagnie : conserver les revenus de placement dans votre société par Jamie Golombek Octobre 2014 En bonne compagnie : conserver les revenus de placement dans votre société par Jamie Golombek Les revenus de placement gagnés au sein de votre société sont imposés en fonction du type de revenu

Plus en détail

mandats isr - developpement durable

mandats isr - developpement durable mandats isr - developpement durable Banque Neuflize OBC Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 383 507 453 euros. Siège social : 3 avenue Hoche- 75008 Paris 552 003 261 RCS

Plus en détail

Déclaration du Capital naturel

Déclaration du Capital naturel Déclaration du Capital naturel Une déclaration du secteur financier démontrant notre engagement au sommet de Rio +20 pour tendre vers l intégration des considérations liées au capital naturel dans les

Plus en détail

COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI

COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI Introduction Mémoire de la City of London Corporation Présenté par le bureau du développement

Plus en détail

LE RAFP. Un investisseur de long terme,

LE RAFP. Un investisseur de long terme, LE RAFP Un investisseur de long terme, SOMMAIRE 04_ L investissement socialement responsable 06_ Une politique ISR au cœur du développement du Régime 08_ Une politique d investissement de long terme 09_

Plus en détail

Reporting 2007 /2008 de la mise en œuvre des Principes pour l Investissement Responsable des Nations Unies

Reporting 2007 /2008 de la mise en œuvre des Principes pour l Investissement Responsable des Nations Unies www.caissedesdepots.fr Janvier 2009 Reporting 2007 /2008 de la mise en œuvre des Principes pour l Investissement Responsable des Nations Unies Les Principes pour l investissement responsable Le Programme

Plus en détail

Votre Énoncé de politique de placement. exemple. Date : 21/03/10. Téléphone : (123) 456-7890. Téléphone : (123) 456-7890

Votre Énoncé de politique de placement. exemple. Date : 21/03/10. Téléphone : (123) 456-7890. Téléphone : (123) 456-7890 Votre Énoncé de politique de placement Date : 21/03/10 Préparé pour : Adresse : Province : Code postal : Jean Untel 123, rue Untel Ontario A1B 2C3 Téléphone : (123) 456-7890 Préparé par : Adresse : Province

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

Un choix fiscalement avantageux

Un choix fiscalement avantageux LES SOLUTIONS CATÉGORIES DE SOCIÉTÉ RUSSELL Un choix fiscalement avantageux Nos solutions catégories de société offrent des occasions de placement fiscalement avantageuses pour que vous ayez plus d argent

Plus en détail

Politique. de vote par procuration

Politique. de vote par procuration de vote par procuration Date de création : décembre 2009 Dernière mise à jour : avril 2014 Politique Exercer son droit de vote est l un des droits les plus précieux de l actionnaire, et avec ce droit vient

Plus en détail

NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39

NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39 Comité préparatoire de la Conférence des Parties chargée d examiner le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires en 2010 NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39 15 mai 2009 Français Original : anglais Troisième

Plus en détail

Des conditions gagnantes pour favoriser et attirer l investissement à long terme

Des conditions gagnantes pour favoriser et attirer l investissement à long terme Des conditions gagnantes pour favoriser et attirer l investissement à long terme Conférence donnée à la Chambre de commerce Canada Royaume Uni David Denison Président et chef de la direction, Office d

Plus en détail

Pleins feux sur BlueBay Asset Management L un des plus grands gestionnaires mondiaux de titres à revenu fixe spécialisés

Pleins feux sur BlueBay Asset Management L un des plus grands gestionnaires mondiaux de titres à revenu fixe spécialisés Pleins feux sur BlueBay Asset Management L un des plus grands gestionnaires mondiaux de titres à revenu fixe spécialisés BlueBay : À la pointe des titres à revenu fixe spécialisés BlueBay a été fondée

Plus en détail

p r o v i d i n g c o n f i d e n c e t h r o u g h p e r f o r m a n c e

p r o v i d i n g c o n f i d e n c e t h r o u g h p e r f o r m a n c e p r o v i d i n g c o n f i d e n c e t h r o u g h p e r f o r m a n c e Nos Services Trident Fund Services la division du groupe Trident Trust dédiée à l administration des fonds propose aux gestionnaires

Plus en détail

Rapport sur les PME Repenser les REER pour les propriétaires d entreprises : Pourquoi le versement d un salaire n est peut-être pas la meilleure idée

Rapport sur les PME Repenser les REER pour les propriétaires d entreprises : Pourquoi le versement d un salaire n est peut-être pas la meilleure idée le 19 octobre 2010 Jamie Golombek 1 CA, CPA, CFP, CLU, TEP Directeur général de la planification fiscale et successorale Gestion privée de patrimoine CIBC Jamie.Golombek@cibc.com Résumé On recommande habituellement

Plus en détail

SSQ Gestion privée Martin Bédard, MBA Directeur institutionnel et gestion privée

SSQ Gestion privée Martin Bédard, MBA Directeur institutionnel et gestion privée SSQ Gestion privée SSQ Groupe financier est une entreprise qui a «Les valeurs à la bonne place» puisqu elle est constituée de gens de valeur, passionnés par leur métier et dont l ambition première est

Plus en détail

Stratégies des comptes en gestion distincte. www.mfcglobalsma.com

Stratégies des comptes en gestion distincte. www.mfcglobalsma.com Stratégies des comptes en gestion distincte www.mfcglobalsma.com Des avantages uniques pour les conseillers et les épargnants. 1 Les comptes en gestion distincte offrent aux conseillers une méthode de

Plus en détail

Favoriser la création d emplois, la croissance économique et la prospérité à long terme par le modèle coopératif

Favoriser la création d emplois, la croissance économique et la prospérité à long terme par le modèle coopératif Favoriser la création d emplois, la croissance économique et la prospérité à long terme par le modèle coopératif Coopératives et mutuelles Canada (CMC) est l organisme-cadre national qui représente les

Plus en détail

Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien

Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien Janone Ong, département des Marchés financiers La Banque du Canada a créé un nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien,

Plus en détail

FINANCEMENT D ENTREPRISES ET FUSIONS ET ACQUISITIONS

FINANCEMENT D ENTREPRISES ET FUSIONS ET ACQUISITIONS Financement d entreprise et fusions et acquisitions 27 FINANCEMENT D ENTREPRISES ET FUSIONS ET ACQUISITIONS Le Canada est doté de marchés financiers bien développés et très évolués. Les principales sources

Plus en détail

DES SOLUTIONS DE PLACEMENT. Portefeuilles NEI Sélect

DES SOLUTIONS DE PLACEMENT. Portefeuilles NEI Sélect DES SOLUTIONS DE PLACEMENT Portefeuilles NEI Sélect Des solutions de placement sophistiquées. Une décision de placement simple. CHEZ PLACEMENTS NEI, NOUS VIVONS DANS LE MONDE RÉEL Nous définissons le

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2009-2013. Société du Parc industriel et portuaire de Bécancour

Plan d action de développement durable 2009-2013. Société du Parc industriel et portuaire de Bécancour Société du Parc industriel et portuaire de Bécancour Plan d action de développement durable 2009-2013 Favoriser une meilleure concertation des industries du territoire Octobre 2009 Avant propos La Société

Plus en détail

Rapport 2014 sur l investissement durable

Rapport 2014 sur l investissement durable Rapport 2014 sur l investissement durable Intégration Engagement Collaboration Toronto Hong Kong Londres New York São Paulo À propos de l Office L Office d investissement du régime de pensions du Canada

Plus en détail

commissaire à l environnement et au développement durable à la Chambre des communes

commissaire à l environnement et au développement durable à la Chambre des communes 2009 Rapport du commissaire à l environnement et au développement durable à la Chambre des communes PRINTEMPS Message du commissaire Chapitre 1 La protection de l habitat du poisson Chapitre 2 La Loi de

Plus en détail

COMPTE DU RÉGIME DE PENSION DE LA GENDARMERIE ROYALE DU CANADA. Comptables agréés Toronto (Ontario) Le 29 avril 2005

COMPTE DU RÉGIME DE PENSION DE LA GENDARMERIE ROYALE DU CANADA. Comptables agréés Toronto (Ontario) Le 29 avril 2005 Rapport des vérificateurs Au conseil d administration de l Office d investissement des régimes de pensions du secteur public Compte du régime de pension de la Gendarmerie royale du Canada Nous avons vérifié

Plus en détail

REER, CELI ou prêt hypothécaire : comment faire le bon choix?

REER, CELI ou prêt hypothécaire : comment faire le bon choix? REER, CELI ou prêt hypothécaire : comment faire le bon choix? Jamie Golombek L épargne est une pratique importante. Elle nous permet de mettre de côté une partie de nos revenus actuels afin d en profiter

Plus en détail

REVENDICATIONS PARTICULIÈRES : NÉGOCIER L ACQUITTEMENT DE LA DETTE NATIONALE DU CANADA

REVENDICATIONS PARTICULIÈRES : NÉGOCIER L ACQUITTEMENT DE LA DETTE NATIONALE DU CANADA REVENDICATIONS PARTICULIÈRES : NÉGOCIER L ACQUITTEMENT DE LA DETTE NATIONALE DU CANADA Chef Maureen Chapman Comité des Chefs sur les revendications Mémoire prébudgétaire au Comité permanent des finances

Plus en détail

L ACTUALITÉ FÉDÉRALE

L ACTUALITÉ FÉDÉRALE L ACTUALITÉ FÉDÉRALE Quelle monnaie pour une Écosse indépendante? Patrick Leblond Université d Ottawa École supérieure d affaires publiques et internationales Dans quelques jours, soit le 18 septembre,

Plus en détail

OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE

OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE VISEZ PLUS HAUT AVEC VOTRE INVESTISSEMENT Votre vie est bien remplie. Votre carrière et votre vie personnelle vous nourrissent d une multitude de

Plus en détail

Notre approche pour les investissements en bourse

Notre approche pour les investissements en bourse blt Notre approche pour les investissements en bourse Introduction Ce document présente la troisième version de la stratégie d investissement dans les entreprises cotées en bourse adoptée par Triodos Investment

Plus en détail

Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations gouvernementales Tél. : 613-688-2064 Téléc. : 613-852-9696 smith@electricity.

Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations gouvernementales Tél. : 613-688-2064 Téléc. : 613-852-9696 smith@electricity. Proposition prébudgétaire 2015 de l Association canadienne de l électricité (ACÉ) présentée au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations

Plus en détail

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE Le 18 décembre 2013 Les actionnaires devraient lire attentivement la notice d offre en entier avant de prendre une décision

Plus en détail

Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions

Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions Circulaire d offre Compagnie Pétrolière Impériale Ltée Aucune commission de valeurs mobilières ni organisme similaire ne s est prononcé de

Plus en détail

Stratégie d investissement responsable

Stratégie d investissement responsable Stratégie d investissement responsable 2 Introduction Dès 2003, le Conseil de surveillance a requis un engagement fort du Fonds de Réserve pour les Retraites dans le domaine de l investissement responsable

Plus en détail

NE PAS DISTRIBUER LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ AUX AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES ET NE PAS LE DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS

NE PAS DISTRIBUER LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ AUX AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES ET NE PAS LE DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS NE PAS DISTRIBUER LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ AUX AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES ET NE PAS LE DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS NEUF DES PLUS GRANDES INSTITUTIONS FINANCIÈRES ET CAISSES DE RETRAITE CANADIENNES PRÉSENTENT

Plus en détail

CM-CIC Actions ISR. CM-CIC Actions ISR Code de Transparence AFG / FIR / EuroSif. 1. Données générales

CM-CIC Actions ISR. CM-CIC Actions ISR Code de Transparence AFG / FIR / EuroSif. 1. Données générales L Investissement Socialement Responsable est une part essentielle du positionnement stratégique et de la gestion du fonds commun de placement. Présent dans la gestion éthique depuis 1991, CM-CIC Asset

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT RESPONSABLE. SWEN Capital Partners «SWEN CP»

POLITIQUE D INVESTISSEMENT RESPONSABLE. SWEN Capital Partners «SWEN CP» POLITIQUE D INVESTISSEMENT RESPONSABLE SWEN Capital Partners «SWEN CP» 2015 Origines de la démarche d investissement responsable de l expertise non cotée de SWEN CP Filiale de deux acteurs fortement engagés

Plus en détail

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Organisation internationale du Travail Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Développement durable et emplois décents M. Crozet/OIT Malgré plusieurs décennies de gains économiques

Plus en détail

Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements

Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Établir un plan Mettre votre plan à exécution Penser à long terme SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Votre argent doit

Plus en détail

Charte d investissement responsable de la Caisse des Dépôts

Charte d investissement responsable de la Caisse des Dépôts Charte d investissement responsable de la Caisse des Dépôts Éditorial La Caisse des Dépôts, en cohérence avec son identité d investisseur de long terme, considère que la prise en compte des questions environnementales,

Plus en détail

Aperçu du rôle que tient EDC dans le succès canadien à Hong Kong et en Chine élargie

Aperçu du rôle que tient EDC dans le succès canadien à Hong Kong et en Chine élargie Aperçu du rôle que tient EDC dans le succès canadien à Hong Kong et en Chine élargie Exportation et développement Canada Juin 2012 Quelques mots sur EDC Organisme de crédit à l exportation du Canada créé

Plus en détail

Les valeurs qui nous guident...

Les valeurs qui nous guident... Les valeurs qui nous guident... La manière Kinross La société Kinross est une entreprise internationale d exploitation de gisements aurifères basée au Canada. Elle a des sites d exploitation et de mise

Plus en détail

Auto-Diagnostic. en Développement Durable

Auto-Diagnostic. en Développement Durable Auto-Diagnostic en Développement Durable GOUVERNANCE ET GESTION RESPONSABLE La gestion responsable implique d organiser les actions en intégrant tous les autres principes. Il s agit de Repenser avant d

Plus en détail

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Lors du Sommet pleines voiles en janvier 2007, la Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick a publié

Plus en détail

Fonds IA Clarington mondial de croissance et de revenu (le «Fonds»)

Fonds IA Clarington mondial de croissance et de revenu (le «Fonds») Placements IA Clarington inc. Prospectus simplifié Le 23 septembre 2014 Offre de parts de série A, de série F, de série F5, de série I, de série L, de série L5 et de série T5 du Fonds IA Clarington mondial

Plus en détail

22 avril 2009. l investissement responsable de la maif

22 avril 2009. l investissement responsable de la maif Charte 22 avril 2009 l investissement responsable de la maif objectifs considération sur l investissement responsable les axes d engagement l investissement responsable de la maif /// Préambule La MAIF

Plus en détail

Position commune et propositions conjointes France Brésil «Sécurité alimentaire et politiques foncières»

Position commune et propositions conjointes France Brésil «Sécurité alimentaire et politiques foncières» Position commune France Brésil «volatilité des prix et sécurité alimentaire» Le Brésil et la France considèrent que pour diminuer la volatilité des prix et améliorer la sécurité alimentaire, les actions

Plus en détail

INFORMATION À COMMUNIQUER EN MATIÈRE DE RÉMUNÉRATION EN APPLICATION DU TROISIÈME PILIER

INFORMATION À COMMUNIQUER EN MATIÈRE DE RÉMUNÉRATION EN APPLICATION DU TROISIÈME PILIER INFORMATION À COMMUNIQUER EN MATIÈRE DE RÉMUNÉRATION EN APPLICATION DU TROISIÈME PILIER Les renseignements, communiqués dans le présent document, au sujet de La Great-West, compagnie d assurance-vie («la

Plus en détail

Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions

Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions 27 novembre 213 N 5 Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions La Chine semble vouloir développer le poids du RMB comme monnaie internationale, aussi bien financière que

Plus en détail

FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE

FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE POLITIQUE : PLACEMENT La Fondation communautaire d Ottawa (FCO) est une fondation publique établie dans le but de subventionner un vaste éventail d activités

Plus en détail

L énergie nucléaire au sein du mix énergétique belge

L énergie nucléaire au sein du mix énergétique belge L énergie nucléaire au sein du mix énergétique belge 1. Sécurité d approvisionnement Le taux de dépendance énergétique de la Belgique est plus important que la moyenne européenne. Ainsi en 2011, le taux

Plus en détail

RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE

RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE Janvier 2013 99-36 (13-01) 1 DÉFINITIONS Dans le présent Régime et les formulaires qui

Plus en détail

L ASSURANCE-VIE ENTIÈRE

L ASSURANCE-VIE ENTIÈRE L ASSURANCE-VIE ENTIÈRE AVEC PARTICIPATION Faits et chiffres Au 31 décembre 2013 La vie est plus radieuse sous le soleil Financière Sun Life VOTRE CHOIX pour l assurance-vie entière avec participation

Plus en détail

Aperçu des portefeuilles modèles de titres à revenu fixe ishares MD. Une judicieuse combinaison de FNB ishares

Aperçu des portefeuilles modèles de titres à revenu fixe ishares MD. Une judicieuse combinaison de FNB ishares Aperçu des portefeuilles modèles de titres à revenu fixe ishares MD Une judicieuse combinaison de FNB ishares 2 Notre but est simple : en tant que chef de file du secteur des titres à revenu fixe, nous

Plus en détail

Contexte de la présentation

Contexte de la présentation L épargne des ménages québécois au service de la démocratie actionnariale Une présentation du Contexte de la présentation «Le capital accumulé par les travailleurs, que ce soit dans les régimes de retraite

Plus en détail

Bureau du surintendant des institutions financières

Bureau du surintendant des institutions financières Bureau du surintendant des institutions financières Rapport de la Vérification interne sur le Groupe des assurances multirisques (GAM), Secteur de la surveillance Juin 2013 Table des matières 1. Contexte...

Plus en détail

Info Finance. et Prévoyance. En 2013 aussi, les clients profitent d une rémunération globale attractive!

Info Finance. et Prévoyance. En 2013 aussi, les clients profitent d une rémunération globale attractive! Allianz Suisse Case postale 8010 Zurich www.allianz-suisse.ch Info Finance 01 YDPPR267F et Prévoyance Édition 01, mars 2013 EXCÉDENTS LPP En 2013 aussi, les clients profitent d une rémunération globale

Plus en détail

Le 6 août 2014. Comité permanent des finances Parlement du Canada Chambre des communes 131, rue Queen, 6 e étage Ottawa (Ontario) K1A 0A6

Le 6 août 2014. Comité permanent des finances Parlement du Canada Chambre des communes 131, rue Queen, 6 e étage Ottawa (Ontario) K1A 0A6 Le 6 août 2014 Comité permanent des finances Parlement du Canada Chambre des communes 131, rue Queen, 6 e étage Ottawa (Ontario) K1A 0A6 Mesdames et Messieurs les membres du Comité permanent des finances,

Plus en détail

ÉBAUCHE POUR COMMENTAIRE MODALITÉS RELATIVES AUX ADJUDICATIONS DES OBLIGATIONS À TRÈS LONG TERME DU GOUVERNEMENT DU CANADA

ÉBAUCHE POUR COMMENTAIRE MODALITÉS RELATIVES AUX ADJUDICATIONS DES OBLIGATIONS À TRÈS LONG TERME DU GOUVERNEMENT DU CANADA ÉBAUCHE POUR COMMENTAIRE Banque du Canada MODALITÉS RELATIVES AUX ADJUDICATIONS DES OBLIGATIONS À TRÈS LONG TERME DU GOUVERNEMENT DU CANADA 1. Par les présentes, le ministre des Finances donne avis que

Plus en détail

Profils des Fonds mutuels TD

Profils des Fonds mutuels TD Profils des Fonds mutuels TD Fonds à revenu fixe Fonds d obligations ultra court terme TD Fonds d obligations à court terme TD Fonds hypothécaire TD Fonds d obligations canadiennes TD Portefeuille à revenu

Plus en détail

Réponse du parti Libéral au questionnaire du Syndicat canadien des communications, de l énergie et du papier

Réponse du parti Libéral au questionnaire du Syndicat canadien des communications, de l énergie et du papier Réponse du parti Libéral au questionnaire du Syndicat canadien des communications, de l énergie et du papier INDUSTRIE FORESTIÈRE Près de 300 000 Canadiens et Canadiennes gagnent leur vie grâce à notre

Plus en détail

Fonds de marché monétaire canadien AGF

Fonds de marché monétaire canadien AGF RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS FONDS COMMUNS DE PLACEMENT AGF Fonds de marché monétaire canadien AGF 31 MARS Fonds de marché monétaire canadien AGF 31 MARS Analyse du rendement

Plus en détail

VIDYA PROJET LE TRAVAIL DES ÉQUIPES DE RSC D INDITEX EN INDE

VIDYA PROJET LE TRAVAIL DES ÉQUIPES DE RSC D INDITEX EN INDE La politique de Responsabilité Sociale d Entreprise d Inditex à l égard de ses fournisseurs repose sur un outil essentiel, qui est le Code de Conduite pour les Fabricants Externes, que tous ses fournisseurs

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES SUR LE VOTE PAR PROCURATION. Applicables aux portefeuilles d actions canadiennes et étrangères gérés par Corporation Fiera Capital

LIGNES DIRECTRICES SUR LE VOTE PAR PROCURATION. Applicables aux portefeuilles d actions canadiennes et étrangères gérés par Corporation Fiera Capital LIGNES DIRECTRICES SUR LE VOTE PAR PROCURATION Applicables aux portefeuilles d actions canadiennes et étrangères gérés par Corporation Fiera Capital APPROUVÉES PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 12 DÉCEMBRE

Plus en détail

DU PREMIER TRIMESTRE DE L EXERCICE

DU PREMIER TRIMESTRE DE L EXERCICE RAPPORT DE GESTION DU PREMIER TRIMESTRE DE L EXERCICE 2014 Le 29 janvier 2014 Mode de présentation Le présent rapport de gestion est la responsabilité de la direction, et il a été examiné et approuvé par

Plus en détail

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Rio de Janeiro (Brésil), 21 octobre 2011 1. À l invitation de l Organisation mondiale de la Santé, nous, Chefs de Gouvernement, Ministres

Plus en détail

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances August 2014 ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances Résumé L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises membres

Plus en détail

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION SUR L EAU, L ENVIRONNEMENT, LE DÉVELOPPEMENT DURABLE ET LES GRANDS PARCS

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION SUR L EAU, L ENVIRONNEMENT, LE DÉVELOPPEMENT DURABLE ET LES GRANDS PARCS MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION SUR L EAU, L ENVIRONNEMENT, LE DÉVELOPPEMENT DURABLE ET LES GRANDS PARCS Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique 484, route 277, Saint-Léon-de-Standon,

Plus en détail

Rapport annuel de la direction sur le rendement du Fonds

Rapport annuel de la direction sur le rendement du Fonds Rapport annuel de la direction sur le rendement du Fonds Fonds de rendement élevé Plus Galileo Commentaires de la direction sur le rendement du Fonds OBJECTIF DE PLACEMENT ET STRATÉGIE Le Fonds investit

Plus en détail

Agence canadienne de développement international (ACDI) 200, promenade du Portage Gatineau (Québec) K1A 0G4 Canada

Agence canadienne de développement international (ACDI) 200, promenade du Portage Gatineau (Québec) K1A 0G4 Canada Agence canadienne de développement international (ACDI) 200, promenade du Portage Gatineau (Québec) K1A 0G4 Canada Téléphone : (819) 997-5006 1 800 230-6349 (sans frais) Ligne pour les malentendants et

Plus en détail

Bien vivre, dans les limites de notre planète

Bien vivre, dans les limites de notre planète isstock Bien vivre, dans les limites de notre planète 7e PAE le programme d action général de l Union pour l environnement à l horizon 2020 Depuis le milieu des années 70, la politique environnementale

Plus en détail

Que signifie être un investisseur à long terme

Que signifie être un investisseur à long terme Que signifie être un investisseur à long terme Allocution de David Denison Président et chef de la direction Office d investissement du RPC Conference Board du Canada et Towers Watson Sommet de 2010 sur

Plus en détail

NOTE A L ATTENTION DE MONSIEUR LE FORMATEUR. Aspects financiers

NOTE A L ATTENTION DE MONSIEUR LE FORMATEUR. Aspects financiers Luxembourg, le 8 novembre 2013 NOTE A L ATTENTION DE MONSIEUR LE FORMATEUR Aspects financiers Volet 2 : Aides financières dans le domaine de la promotion des énergies renouvelables et de l efficacité énergétique

Plus en détail

Document d information n o 1 sur les pensions

Document d information n o 1 sur les pensions Document d information n o 1 sur les pensions Importance des pensions Partie 1 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition, que

Plus en détail

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DES FORETS ------------- STRATEGIE NATIONALE DU MECANISME DE DEVELOPPEMENT PROPRE A MADAGASCAR

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DES FORETS ------------- STRATEGIE NATIONALE DU MECANISME DE DEVELOPPEMENT PROPRE A MADAGASCAR MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DES FORETS ------------- STRATEGIE NATIONALE DU MECANISME DE DEVELOPPEMENT PROPRE A MADAGASCAR 1 Acronymes AND MDP CBD CCNUCC CLD GES MDP PK SN MDP : Autorité Nationale

Plus en détail

Catégorie Fidelity Actions américaines de la Société de Structure de Capitaux Fidelity

Catégorie Fidelity Actions américaines de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Catégorie Fidelity Actions américaines de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Rapport annuel de la direction sur le rendement du Fonds 30 novembre 2014 Mise en garde à l égard des énoncés prospectifs

Plus en détail

DRT6830B - Droit international public avancé Droit international et européen de l'environnement Syllabus 2010

DRT6830B - Droit international public avancé Droit international et européen de l'environnement Syllabus 2010 DRT6830B - Droit international public avancé Droit international et européen de l'environnement Syllabus 2010 Centre d'études et de recherches internationales de l' (CÉRIUM) Lieu Titulaire Coordonnatrice

Plus en détail

L heure de la retraite

L heure de la retraite L heure de la retraite NE SONNE PAS TOUJOURS à 65 ANS une solution souple en matière de revenu Jean et Sylvie ont respectivement 52 et 50 ans. Agriculteurs de profession, ils cultivent du soya sur leur

Plus en détail

Les avantages d une gestion de portefeuille cœur-satellite

Les avantages d une gestion de portefeuille cœur-satellite Les avantages d une gestion de portefeuille cœur-satellite Table des matières 1 Cœur-satellite : une méthode de placement efficace 3 Avantages d une gestion indicielle pour le cœur du portefeuille 6 La

Plus en détail

MODIFICATION AU PLAN DE LA SOCIÉTÉ 2009-2013. Se rapprocher Faciliter Optimiser

MODIFICATION AU PLAN DE LA SOCIÉTÉ 2009-2013. Se rapprocher Faciliter Optimiser MODIFICATION AU PLAN DE LA SOCIÉTÉ 2009-2013 Se rapprocher Faciliter Optimiser Voici un résumé de la modification au Plan de la Société 2009-2013 approuvée par le Conseil d administration d EDC en mai

Plus en détail

Fonds communs de placement de la HSBC Notice annuelle

Fonds communs de placement de la HSBC Notice annuelle Le 25 juin 2015 Fonds communs de placement de la Notice annuelle Offre de parts de série investisseurs, de série conseillers, de série privilèges, de série gestionnaires et de série institutions des Fonds

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture Plan d action de développement durable 2009-2015 Le développement durable, une question de culture Révisé en mars 2013 Note importante Le gouvernement du Québec a autorisé le 29 février 2013 par décret

Plus en détail

Financière Sun Life inc.

Financière Sun Life inc. Financière Sun Life inc. Régime canadien de réinvestissement des dividendes et d achat d actions CIRCULAIRE D OFFRE MODIFIÉE ET MISE À JOUR Table des matières Dans la présente circulaire d offre... 1

Plus en détail

Mémoire. CTE 003M C.P. P.L. 48 Véhicules automobiles. Rehausser la performance environnementale de notre parc automobile.

Mémoire. CTE 003M C.P. P.L. 48 Véhicules automobiles. Rehausser la performance environnementale de notre parc automobile. Rehausser la performance environnementale de notre parc automobile CTE 003M C.P. P.L. 48 Véhicules automobiles Mémoire Présenté par l Association des recycleurs de pièces d autos et de camions du Québec

Plus en détail

Questionnaire de l investisseur

Questionnaire de l investisseur Questionnaire de l investisseur La somme que vous décidez d allouer aux actions, aux obligations et à une réserve à court terme est un élément important qui déterminera le rendement et la volatilité à

Plus en détail

Programme des Sociétés de capital de démarrage

Programme des Sociétés de capital de démarrage Programme des Sociétés de capital de démarrage Bourse de croissance TSX Programme des Sociétés de capital de démarrage Êtes-vous prêt pour l inscription en Bourse? L entrepreneuriat est en pleine effervescence

Plus en détail